Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Un petit coup de pouce au destin [ouvert]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
James O'Brian
Préfet
James O'Brian

Nombre de messages : 378
Age : 27
Maison : Poufsouffle
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13602
Date d'inscription : 08/10/2007

Un petit coup de pouce au destin [ouvert] Empty
MessageSujet: Un petit coup de pouce au destin [ouvert]   Un petit coup de pouce au destin [ouvert] EmptyMar 23 Sep 2008 - 13:58

James aimait découvrir et apprécier les signes. Le libre-arbitre, c'était peut-être ça, accepter ou refuser d'y croire, accepter ou refuser de suivre son chemin, Parce qu'au final, tout ça revenait sensiblement au même. Au-delà de la volonté de chacun, il y avait la main incorruptible du destin pour nous maintenir sur la bonne route. Du moins, se plaisait-il à le croire.

C'était une idée pas plus stupide qu'une autre et on avait au moins le réconfort de penser que nos erreurs n'en était jamais vraiment. Ca avait été écrit bien avant qu'on ne le commette et elles étaient une pierre parmi tant d'autres sur le cairn de notre destin.


La veille, en vue du prochain cours de Divination, il avait emprunté Voir et savoir à la bibliothèque, avec un édifiant chapitre sur le marc de café. Curieux par nature, il avait réussi à patienter jusqu'au lendemain matin - à savoir, ce matin - pour faire un premier essai. Ok, il était de notoriété publique que la Divination était plutôt un truc de filles mais ça n'avait jamais tué personne et, au moins, dans le cas contraire, il ne mourrait pas scroutt. Et puis, savoir ce qui nous attendait, pouvoir prévoir les circonvolutions du destin pouvait s'avérer plutôt amusant. Ou utile pour le moins.

Alors que Jorg, Jup et les autres gars de son dortoir étaient encore tout comateux de sommeil, il s'était plus ou moins rué hors du dortoir, en direction de la Grande salle. Avalant son café encore brûlant, détruisant au passage quelques papilles gustatives, son bol fut vite vidé. Un peu de marc avait subsisté, formant un dessin unique, le dessin de sa journée.

Le livre avait été formel. Une rencontre.
Et, parfois, il fallait donner un petit coup de pouce au destin, Il n'était pas de ceux qui cherchaient à contrarier Merlin et ses plans en s'enfermant dans un placard pour le reste de la journéé (au risque que la rencontre vire à l'arachnéen). Une rencontre était à l'ordre du jour? Ok, il allait arpenter les couloirs.

Mains dans les poches, sourire absent, dans une attitude qu'il espérait ouverte, James se baladait donc quelque part entre le Tour Est et le quatrième étage, attendant il ne savait quoi qui.
Une forme se dessina dans son horizon visuel. Peut-être était-ce lui (elle?)...

Et....
Revenir en haut Aller en bas
Sothis Chambers
Elève trouvant ses marques
Sothis Chambers

Nombre de messages : 169
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13054
Date d'inscription : 08/03/2008

Un petit coup de pouce au destin [ouvert] Empty
MessageSujet: Re: Un petit coup de pouce au destin [ouvert]   Un petit coup de pouce au destin [ouvert] EmptyMar 23 Sep 2008 - 17:20

Le destin. Cette chose était-elle capable de guider les gens vers un lieu défini par on ne sait quel esprit? Sothis ne croyait pas au destin, ni au fait que l'on puisse le lire dans une tasse de café. C'est sûrement pour cela qu'il ne s'était pas inscrit au cours de divination. Pas par non respect de cette matière, mais seulement à cause du fait qu'il ne pourrait rien apporter s'il n'y croyait pas. Il avait déjà suivi un cour de divination en bon Serdaigle qu'il était. Mais il s'avérait que c'était une matière où l'intelligence ne suffisait pas. Sothis n'aimait donc pas cela puisqu'en plus, il était très mauvais pour les choses spirituelles.
Sothis ne pouvait pas croire au fait que l'on puisse lire l'avenir. Il était tout à fait le genre à s'enfermer dans un placard pour éviter qu'un prédiction soit vraie et pouvoir affirmer "c'était faux" avec un air de vainqueur. (car il n'aurait pas admis que les araignées constituaient une rencontre). N'ayant aucune envie de passer sa journée dans un placard, il ne chercherait donc pas à connaitre ses prévisions de la journée, sauf peut-être l'horoscope de la Gazette du Sorcier. Il est plus facile de croire en quelque chose qui nous arrange, non?

Mince, pourquoi il se promenait dans les couloirs à une heure si matinale? Sothis s'était réveillé plus tôt que d'habitude, ne trouvant plus le sommeil. Il s'était hâté pour prendre son petit déjeuner tout en lisant un livre plutôt inutile. Et ensuite? Aucune idée, il s'était simplement dirigé vers les couloirs, flânant et observant les tableaux animés. Au loin, un garçon plutôt étrange qui se promenait les mains dans les poches avec une attitude que Sothis qualifiait comme "cool", le genre décontracté quoi. Il semblait presque attendre quelque chose. Le Serdaigle ne put s'empêcher de l'observer et de froncer les sourcils. Il continua son avancé dans le couloir.

Sothis ne croyait pas au destin d'une rencontre, ce fut sûrement pour cela qu'il interpréta la chute de ses livres de cours comme une simple manifestation de sa maladresse. Ce fut aussi sûrement à cause du hasard que l'un des livres se nicha juste aux pieds du Poufsouffle. Hasard...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
James O'Brian
Préfet
James O'Brian

Nombre de messages : 378
Age : 27
Maison : Poufsouffle
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13602
Date d'inscription : 08/10/2007

Un petit coup de pouce au destin [ouvert] Empty
MessageSujet: Re: Un petit coup de pouce au destin [ouvert]   Un petit coup de pouce au destin [ouvert] EmptyMer 24 Sep 2008 - 10:37

En vérité, James avait pensé rencontrer autre chose qu'un livre. Il avait déjà croisé Voir et savoir sur sa table de chevet la veille au soir et... Bref, point trop n'en faut:

C'est donc avec une drôle de grimace que le jeune homme accueillit l'arrivée d'un nouveau volume entre ses deux pieds. Plus par habitude que par réelle volonté (impressionnant, n'est-il pas combien nous sommes conditionnés par nos réflexes?), le jeune se baissa pour ramasser l'ouvrage. Il avait dû être singulièrement dans la lune pour ne pas noter le vacarme qu'avaient dû produire cette masse de livres en chutant. Car c'était bel et bien une masse de livres qui s'étalaient aux alentours. Or, qui disait masse de livres, disait également Serdaigle. Un simple coup d'oeil aux environs immédiats salua sa déduction. En plein dans le mille!

Un lent sourire s'étira sur ses lèvres.


'La voilà, ma rencontre.'

C'était nettement plus satisfaisant.

"Salut! Monsieur Serdaigle, je présume."

Bon, il le reconnaissait lui-même, comme entrée en matière, on avait sûrement vu mieux. On n'avait jamais une deuxième chance de faire une première bonne impression. Dommage.

"Je suis Monsieur Poufsouffle."

Ouais. On se rattrapait comme on pouvait.

"Qu'est-ce que tu fais dehors si tôt? Tu vas étudier?"

'Attention! Maxi-cliché en approche!'

Le pire c'était qu'il n'avait même pas réussi à s'en empêcher. Pourtant, il n'avait jamais été du genre "cliché ambulant'. A croire que le château commençait à déteindre sur lui.
Il eut un sourire d'excuse:


"Désolé. Les clichés vont bon train. Mais... par contre... Il se pourrait bien que tu sois celui que j'attendais..."

Là-dessus, il se tut; adressant seulement au présumé Monsieur Serdaigle, un regard plein d'espoir.
Revenir en haut Aller en bas
Sothis Chambers
Elève trouvant ses marques
Sothis Chambers

Nombre de messages : 169
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13054
Date d'inscription : 08/03/2008

Un petit coup de pouce au destin [ouvert] Empty
MessageSujet: Re: Un petit coup de pouce au destin [ouvert]   Un petit coup de pouce au destin [ouvert] EmptyMer 24 Sep 2008 - 13:56

Sothis laissa échapper un juron de mécontentement. Il était de trop mauvaise humeur pour accepter sa maladresse avec philosophie. Le manque de sommeil pouvait être une source d'une humeur massacrante... L'air endormi, il observa un instant ses livres éparpillés sur le sol sans réagir. Il secoua légèrement la tête, attitude tout à fait psychologique, pour se réveiller. Ses cheveux vinrent bêtement se placer sur ses yeux et troubla sa vision. Il avait complètement oublié le Poufsouffle, trop occupé à réunir ses livres et ses feuilles. Hop, le manuel d'Histoire de la Magie, plus le manuel de Soin aux Créatures Magiques, plus celui de Potion... En tout, il récupéra trois livres sur les quatre. Une vrai bibliothèque ambulante... Mais où était le petit dernier? Baah, il n'avait pas remarqué qu'il lui en manquait un en fait. Il continua alors son chemin en ignorant le Poufsouffle.

Mais, pourquoi ses livres étaient si légers? Humfff peut-être qu'il faudrait les compter... Et là miraculeusement, le Serdaigle se rendit compte qu'il lui en manquait un, et le plus lourd en plus! Sortilège... Bouse... Il se retourna à la recherche de son manuel perdu quand il vit le garçon se pencher sur son ouvrage. Sothis retint un soupir et s'avança vers lui, s'inquiétant à cause de son sourire. Ce n'était vraiment pas le moment de se moquer de lui!

Sothis resta perplexe quand le Poufsouffle s'adressa à lui... "Monsieur Serdaigle"? Ca faisait pas un peu enfant ça? Il arqua les sourcils d'un air méfiant. Peut-être avait-il mal compris à cause de sa fatigue? Il se retint de répliquer un "ça se voit non?" Ben oui! Il portait l'uniforme des Serdaigle! Mais il n'oubliait pas que le garçon avait toujours son livre en main. Et c'était bien connu, il est plus important de récupérer un livre que de prendre la parole!

Monsieur Poufsouffle? Là ses sourcils se froncèrent. Quel étrange spécimen de Poufsouffle! Peut-être serait-il un bon sujet d'étude... Il lui demanda alors ce qu'il faisait dehors si tôt, en lâchant un joli cliché qui arracha un sourire au Serdaigle. Pourtant, il ne put s'empêcher de se sentir scroutt. En fait, il ne savait pas vraiment ce qu'il faisait si tôt... Il n'avait simplement pas envie de rester dans sa salle commune. Ce qui était encore plus étrange, c'est qu'il ne passait jamais par ces couloirs qui était à l'opposé de la tour des Serdaigle. Sothis se passa négligemment la main dans ses cheveux, tout en veillant à bien tenir ses livres de l'autre.


-"En fait, j'en sais rien," répondit-il conscient qu'il allait passer pour un fou."Je pourrais te retourner la question..."Ajouta-t-il.

En fait, il ne parlait pas pour le plaisir de la conversation car il n'était absolument pas bavard... Il attendait simplement que la garçon lui rende son livre. Ayant des principes de politesse un peu stupide peut-être, il s'empêcha de tendre le bras pour le réclamer.
Les excuses du Poufsouffle lui firent littéralement oublier son livre. C'était bien la première fois qu'on lui demandait des excuses pour cela! Il bascula légèrement sa tête en arrière, en un geste d'étonnement profond.


-"C'est rien, cela fait parti du quotidien en fait. Et puis, on peut pas dire que ce soit un cliché péjoratif,"dit-il.

Oh qu'il était ridicule! Depuis quand rester enfermé dans ses études et n'avoir que ça comme activité était un compliment?! Sothis grimaça avant d'être à nouveau surpris par les paroles du garçon. Celui qu'il attendait? Bon sang! Pourquoi tout était si compliqué le matin?


-"Celui que tu attendais? On avait rendez-vous?"Demanda Sothis ironiquement et complètement dépassé par les évènements.

Non seulement il ne connaissait pas le Poufsouffle personnellement (même s'il savait qu'il jouait dans l'équipe de Quidditch des Poufsouffle), mais en plus il était celui qu'il attendait?


*C'est quoi encore cette blague foireuse?!*Se demanda Sothis. Il avait envie d'arracher son livre des mains du Poufsouffle mais sa curiosité le força à attendre la suite...
Revenir en haut Aller en bas
James O'Brian
Préfet
James O'Brian

Nombre de messages : 378
Age : 27
Maison : Poufsouffle
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13602
Date d'inscription : 08/10/2007

Un petit coup de pouce au destin [ouvert] Empty
MessageSujet: Re: Un petit coup de pouce au destin [ouvert]   Un petit coup de pouce au destin [ouvert] EmptyMer 24 Sep 2008 - 18:01

Peut-être Monsieur Serdaigle était-il sur le point de faire une crise de manque. Les livres peuvent être une drogue comme d'autres. Enfin, il lui semblait. Dans tous les cas, son vis-à-vis affichait un air plutôt maussade qui n'était pas exactement au goût de James. Non pas qu'il en veuille à Monsieur Serdaigle lui-même. Loin de là. C'était à lui-même que s'adressait le reproche. Il se targuait d'être quelqu'un d'ouvert et d'accueillant et la réaction du jeune homme n'était pas pour rendre hommage à sa réputation. Il allait falloir y remédier.

Seul bémol à apporter: comment rendre sa bonne humeur à quelqu'un dont on ignore tout hormis son goût pour les livres? Mais c'était peut-être ça qu'avaient voulu dire les cartes. Après tout, elles n'auraient jamais mentionné une rencontre s'il ne s'était agi justement que d'une simple rencontre. Non, à cet événement du jour devait s'ajouter quelque chose. Et Monsieur Poufsouffle devint Monsieur Bonne Humeur.

Il ne savait pas ce qu'il faisait ici? Ok, ça, il pouvait aisément comprendre. Il lui adressa donc son plus beau sourire, histoire de montrer qu'il adhérait à ce genre de réponse. Ce qui était plus ou moins véridique. Plutôt plus que moins, d'ailleurs.
Son sourire vira à l'ambigü au commentaire du Serdaigle vis-à-vis du cliché Serdaigle=intelligent=nez dans les bouquins. James n'était pas tout à fait sûr que, lui, il apprécierait ce genre de qualificatif... Une preuve de plus, s'il en était besoin que sa place était bel et bien à Poufsouffle. Passons sur les digressions.

Et son sourire revint. S'ils avaient rendez-vous? En voilà un qui ne se préoccupait guère de son destin et à qui un petit aller-retour dans la tour de Trelawney...
De son ton le plus mystérieux (ouaip, il tombait dans la caricature... Mais déjà qu'il fallait être sérieux -enfin, essayer- en cours, il était légitime de décompresser le reste du temps), il déclara:


"Mon cher, nous avons rendez-vous avec le Destin."

Le D majuscule devait s'entendre dans son temps.
Il lui jeta un regard façon vieille chouette qui lit l'avenir dans son thé tous les matins (elle se reconnaîtra, désolé professeur).

Enfin (et notez le temps qu'il lui aura fallu), il avisa le manuel de Sortilèges qu'il tenait entre les mains. Assurément, sa destinée du jour n'était pas de venir au secours d'un livre en détresse et de le remettre entre les mains de son propriétaire. Il préférait la version "remise en bonne humeur".
Dans l'expectative, il tendit le livre au Serdaigle, sans doute curieux de voir si celui-ci allait partir sans demander son reste, attirant dans ce cas un nuage de déception sur le sourire o'brianesque.


'Advienne que pourra...'
Revenir en haut Aller en bas
Sothis Chambers
Elève trouvant ses marques
Sothis Chambers

Nombre de messages : 169
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13054
Date d'inscription : 08/03/2008

Un petit coup de pouce au destin [ouvert] Empty
MessageSujet: Re: Un petit coup de pouce au destin [ouvert]   Un petit coup de pouce au destin [ouvert] EmptyJeu 25 Sep 2008 - 13:21

Si le Poufsouffle était quelqu'un d'ouvert et accueillant, Sothis pouvait aisément dire le contraire sur lui même. Sothis était l'asociabilité personnifiée même si cela c'était arrangé avec le temps. En tombant complètement dans la caricature, le jeune homme préférait la compagnie des livres à ceux des gens car comme il se disait souvent "les livres sont silencieux et pourtant ils fascinent...". Et on ne pouvait pas en dire autant des gens... Enfin, il ne connaissait personne qui était ainsi.
Sothis était presque toujours silencieux, mais loin d'être fascinant. On oubliait souvent sa présence et cela lui plaisait puisque sa timidité lui faisait craindre de se retrouver au centre de l'intérêt... C'est sûrement pour cela qu'il se sentait mal à l'aise à l'instant même. Non seulement il captait l'attention du Poufsouffle parce qu'ils étaient seuls, mais en plus il s'était ridiculisé en faisant bêtement tomber ses livres...

Monsieur Bonne Humeur lui adressa un large sourire. Réflexe automatique: regarder derrière lui. Oh! C'était bien à lui qu'il souriait. Étonnant. Effrayant... Étrange garçon... Faut dire qu'on ne lui souriait pas souvent... Toute personne normale aurait rendu un sourire, mais Sothis resta de marbre. Le sourire du garçon changea après son commentaire à propos du cliché. De toute façon, les non Serdaigle ne pouvaient pas comprendre leur mentalité Razz .

Hop! Nouveau sourire pour M.B.H, nouvel effroi pour Sothis. Et un ton mystérieux pour annoncer qu'ils avaient rendez-vous avec le Destin. Le Destin?
Sothis ne riait presque jamais, mais là, il ne put s'empêcher de laisser échapper un rire sincère. Quel étrange garçon avec son regard caricatural de vieille voyante. Il manquait plus que le foulard et la boule de cristal!

Arriva le moment où le Poufsouffle lui tendit son livre. Sothis le prit dans ses mains et le posa au dessus de ses autres livres. Il remercia brièvement le garçon tout en songeant à ses paroles.
Il commença alors à marcher vers la sortie du couloir. Maintenant qu'il avait son livre, il n'y avait plus de raison de rester non? Quelques pas le séparaient du bout du couloir. Pourtant, au lieu de s'engager vers la sortie, il fit demi-tour et se planta devant le Poufsouffle.


-"Tu m'intrigues," déclara-t-il simplement en fronçant les sourcils.

Sa curiosité l'avait poussé à revenir, alors autant qu'il reste. Pourquoi serait-ce le destin qui le faisait agir? Et si le garçon avait raison? Après tout, si la divination était pratiquée, c'était parce que ça existait non?


-"Comment sais-tu que Destin nous donne rendez vous?"Demanda-t-il d'un air septique. Lui qui ne croyait pas au destin, il était bien curieux de connaitre la réponse du garçon.

-"C'est donc le destin qui m'aurait rendu maladroit ce matin uniquement pour que tu me rendes mon livre? C'est curieux."Ajouta-t-il légèrement amusé.
Il respectait totalement le fait qu'on puisse croire au destin, mais il trouvait cela étrange et avait du mal à comprendre car il n'avait jamais entendu d'arguments plausibles. (Et il n'avait pas vraiment envie d'en parler au professeur Trelawney...)
Sothis était quelqu'un de rationnel, sûrement un héritage de son père moldu, donc il fallait qu'il voit pour croire. Pour lui, tout devait s'expliquer par quelque chose de concret! Alors dans ce cas, comment croire au Destin?
Revenir en haut Aller en bas
James O'Brian
Préfet
James O'Brian

Nombre de messages : 378
Age : 27
Maison : Poufsouffle
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13602
Date d'inscription : 08/10/2007

Un petit coup de pouce au destin [ouvert] Empty
MessageSujet: Re: Un petit coup de pouce au destin [ouvert]   Un petit coup de pouce au destin [ouvert] EmptyJeu 25 Sep 2008 - 17:10

James, quant à lui, préférait les gens. Un livre, c'était bon pour se distraire mais niveau affection et contact, ça se posait vraiment là. Jusqu'à présent, aucun livre ne lui avait offert un sourire le matin pour démarrer la journée du bon pied. Jamais un livre ne lançait un mot d'encouragement. Et, en coup de blues, question réconfort... Même si il était à même de fournir une certaine consolation, c'était lui-même qui devait aller chercher l'ouvrage. On n'avait jamais vu le contraire se produire... Un livre prenant les pages à son cou pour venir à la rescousse d'un humain. Mais bon, James n'était pas si obtus, il ne fallait jurer de rien et il était tout à fait prêt à revenir sur son point de vue grâce à une démonstration imminente... Non?

James, quant à lui, préférait les gens. Les gens souriants.
Quelqu'un qui rit, c'était déjà presque ça, non? Même si c'était à ses dépends... Mais, après tout, Monsieur Poufsouffle était adepte du "mieux vaut faire rire les gens que les faire pleurer". Il n'était pas tout à fait sûr de la raison du pourquoi Monsieur Serdaigle riait, mais c'était un bon pas en avant en direction Bonne Humeurland.

Seulement, un pas, apparement, ne suffisait pas, puisque, si tôt fait, le Serdaigle en fit un autre dans le sens contraire. C'est-à-dire, loin de James lui-même.
Réprimant un soupir de déception, le jeune homme partit dans un monologue intérieur se remettant en cause dans sa tactique d'approche. A l'évidence, il avait fait un pas de travers (oui, il était beaucoup question de pas ce matin... Les pas sur le chemin du destin, que voulez-vous) tout en ignorant complètement lequel. Dans le genre à vous mettre de mauvaise humeur dès le matin...


'Ou alors, c'est lui qui a ounlié de poser le pied droit en premier au sortir du lit... Ou alors, c'est...'

- Tu m'intrigues.

Surpris, James hésita entre le sourire et la grimace. C'était pas le genre de ... compliment? non... remarque qu'il avait l'habitude d'entendre à son propos et il ne savait toujours pas comment le prendre.

'On va dire bien... Il est revenu...'

Bon point pour Monsieur Serdaigle. Il n'y avait plus qu'à attendre de découvrir la suite des événements... qui ne devrait plus tarder.

Les questions... Il aurait dû s'en douter. Pas grave. C'était mieux que devoir répondre en cours ou ce genre de chose. Pas de jugement ou de note à la clef. C'était plutôt... un point de vue personnel.
Reprenant un temps son rôle de Monsieur Trelawney (le fils, pas le mari... quand même), il jeta un nouveau regard impénétrable au Serdaigle, sans parvenir à réprimer un éclat amusé.


"C'était dans le fond mon bol."

Son sourire retrouva son zénith.
Comment expliquer ça tout simplement sans donner l'impression d'être un accro à la boule de cristal.


"J'ai... Disons, que j'ai fait quelques exercices pour les cours..."

Ca, ça devrait lui plaire à Monsieur Serdaigle. Non pas que James prétende au titre du "Plus sérieux Poufsouffle", mais, étrangement, il pensait qu'une délacration comme celle-ci serait plutôt pour rassurer son compagnon.

"La Divination... tout ça... Mais, pour ton autre question... Bah... le Destin prend toujours des formes plus ou moins anodines... Il arrive à notre insu et je pense que ça Lui plairait pas de se faire démasquer à quatre lieux à la ronde... Alors, il se glisse dans le quotidien subrepticement."

Hum, oui, l'explication lui plaisait. Un petit grain de sel en plus?

"Tu vois, si au détour t'avais un panneau qui s'érige pour t'indiquer la direction à prendre... je sais pas... ça aurait quelque chose de... décevant. Tu ne trouves pas."
Revenir en haut Aller en bas
Sothis Chambers
Elève trouvant ses marques
Sothis Chambers

Nombre de messages : 169
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13054
Date d'inscription : 08/03/2008

Un petit coup de pouce au destin [ouvert] Empty
MessageSujet: Re: Un petit coup de pouce au destin [ouvert]   Un petit coup de pouce au destin [ouvert] EmptyJeu 25 Sep 2008 - 18:37

Pour une personne sociable, les livres ne pouvaient avoir une autre utilité que la distraction ou l'apprentissage. Sothis ne pouvait manquer de ce qu'il ne connaissait pas: c'est à dire, l'affection, les encouragements... C'était assez inconnu pour lui à Poudlard. C'est sûrement pour cela que les deux élèves ne pourraient pas se comprendre sur ce point là. "Heureux" d'avoir ses petits précieux dans ses mains (autrement dit ses livres Razz ) il passa machinalement ses doigts sur la tranche de l'un d'eux en attendant la réponse de Monsieur Bonne Humeur.

Le fait d'être intrigant pour Sothis était un compliment car cela signifiait qu'il captait son intérêt, ce qui était plutôt rare. N'oublions pas que Sothis préfère les livres alors oh grand miracle qu'il s'intéresse à quelqu'un. Il l'intriguait déjà par ses paroles à propos du Destin mais en plus par sa facilité à paraitre naturellement sympathique.
Sothis montra son incompréhension concernant le bol. Un bol? Pour quoi faire? Nooon il n'avait pas essayé de lire son avenir dans son café tout de même?! Il faisait peut-être parti des admirateurs du professeur Trelawney! Étrange, lui qui pensait que c'était plutôt les filles qui l'aimaient bien!
Intriguant...
Mais Sothis fut presque rassuré quand il lui indiqua qu'il s'exerçait pour son cours. Quoi de plus naturel pour un Serdaigle que de travailler un cours?

Le jeune homme écouta l'explication intéressante du Poufsouffle. Cependant, il ne partageait pas vraiment son avis. En gros, s'il ne croyait pas au destin, c'était parce que celui ci ne voulait pas se faire démasquer? Le Destin, n'était-ce pas une force extérieure qui poussait à faire certaines choses sans qu'on s'en doute? Sothis ne croyait pas aux forces extérieures, c'était trop effrayant de se dire qu'il n'était pas entièrement libre de sa vie. Il aimait se dire qu'il contrôlait chaque décision, chaque mouvement... Pourtant, la chute de ses livres n'était pas voulue. Serait-ce possible qu'il y ait un facteur externe à tout cela?
Le Serdaigle afficha un air troublé tout en fixant le garçon.


"Si un panneau m'indiquait les directions à suivre, je pense que je serai rassuré au contraire. Je n'aime pas l'incertitude et le Destin en est une en quelque sorte non? Le Destin ne s'apprend sûrement pas, c'est peut-être pour cela que je n'y crois pas tellement." Dit Sothis d'un air absent, toujours entre deux pensées.

"Mais j'admets que ta théorie est plutôt bonne. Quoi de mieux pour camoufler une chose que de faire croire à son inexistence?"Questionna Sothis.

"On dirait presque que j'adhère à ton idée. Mais il m'en faudrait plus pour que j'y crois." Ajouta-t-il avec un vague sourire.

J'adore ton premier paragraphe sur les livres.. Razz
Revenir en haut Aller en bas
James O'Brian
Préfet
James O'Brian

Nombre de messages : 378
Age : 27
Maison : Poufsouffle
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13602
Date d'inscription : 08/10/2007

Un petit coup de pouce au destin [ouvert] Empty
MessageSujet: Re: Un petit coup de pouce au destin [ouvert]   Un petit coup de pouce au destin [ouvert] EmptyVen 26 Sep 2008 - 13:57

James eut un mouvement d'épaules. Il ne pouvait nier quer Monsieur Serdaigle n'avait pas tort à 100%.
Pour ce qu'il en savait, pas une seule personne n'avait le même rapport à la destinée. Il y avait ceux qui refusaient d'accepter l'idée que leur voir était toute tracée, simplement parce qu'ils pensaient que cela leur ôtait toute libertée de mouvement. Il y avait ceux qui croyaient en un dieu ou un autre, ceux qui se fiaient aux Parques. Il y avait ceux qui adhéraient à l'idée de destin quand cela les arrangeait. Ceux qui pensaient que le moindre de leur geste était écrit à l'avance (des actions de gloire ou moindre grattement de nez). Ceux aussi qui étaient persuadés que leur vie avait une ligne directrice mais que c'était à eux d'en ajouter les détails. D'autres encore qui étaient pour l'option du: il y a plusieurs chemins qui se présentent à chaque moment de notre vie, en en choisissant un, on s'en fermait certains, pour s'en ouvrir d'autres, et ce, jusqu'à la fin de notre vie où une seul chemin s'offrait à nous: la mort.
Autant dire que dans le domaine de savoir comment notre vie était régie, il y avait un vaste choix. A chacun sa philosophie. Peut-être, peut-être, après tout, chacun, par son choix d'y croire ou non, faisait que son destin lui appartenait ou non. Comme cette vieille croyance qui voulait qu'un Dieu n'existait que tant qu'il y avait quelqu'un pour croire en lui.


'Oulà! Je m'hasarde dans des voies un peu...'

... complexes. Qui avait la réponse à ces questions?
Personne sans doute.


"Je ne sais pas... Il y a quelque chose de terrifiant dans l'idée qu'on connaisse l'entierté de notre Destin d'un coup d'un seul. Je veux dire, c'est comme ceux qui veulent connaître l'heure de leur mort... Je pense que ça te bouffe ce qu'il te reste de vie. Toujours à penser comment tu vas passer le temps qu'il te reste..."

C'était pour ça qu'il aimait connaître son futur... petit à petit. Avoir un apperçu de l'entierté de son Destin aurait sans nul doute quelque chose de décevant. Comme un Cinémagic dont on vous a raconté la fin...

"Genre, je vais te convertir au Destin...."

Pas sûr que ce soit une bonne chose. Ca devait être quelque chose d'intuitif...

'Mais c'est trop amusant d'essayer...'

"Eh bien... Sans le Destin, on ne se serait jamais rencontré... Sans la chute de tes livres, tu ne te serais pas arrêté, je ne t'aurais pas parlé... J'ai peut-être dû te lancer un "Joyeux Noël" un soir de 25 décembre mais nos conversations communes doivent s'arrêter à peu près là..."

Est-ce que ça justifiait vraiment l'idée de Destin? Moui. Et plus encore:

"Tu n'as jamais rencontré quelqu'un en te disant que tu l'avais déjà vu? Qu'il y avait quelque chose en elle que tu reconnaissais d'une certaine manière?"

'Moi, si.'

"C'est peut-être justement parce que tu avais à rencontrer cette personne. Sans cette impression, tu n'y aurais jamais prêté attention...

Tu vois ce que je veux dire?"
Revenir en haut Aller en bas
Sothis Chambers
Elève trouvant ses marques
Sothis Chambers

Nombre de messages : 169
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13054
Date d'inscription : 08/03/2008

Un petit coup de pouce au destin [ouvert] Empty
MessageSujet: Re: Un petit coup de pouce au destin [ouvert]   Un petit coup de pouce au destin [ouvert] EmptyDim 28 Sep 2008 - 11:15

Sothis ne croyait en rien, ni en Dieu, ni au Destin. La seule chose à laquelle il croyait c'était en l'intelligence, chose purement rationnelle et toute tracée. S'il avait été dans une école moldue, il aurait sûrement choisi la voie scientifique car cela apportait toujours une explication précise aux phénomènes de la nature. Pourtant, en tant que sorcier, il savait qu'il y avait plein de choses qui ne s'expliquaient pas, comme les sources de la magie par exemple, même si beaucoup avait cherché à trouver. Comment peut-on affirmer être cartésien quand on pratique la magie? Cela était la grande contradiction de Sothis, héritage de son coté moldu. Ce côté qui le poussait à trouver toutes les causes, à réfléchir dans cesse pour trouver une raison logique à quelque chose d'étrange. L'existence du Destin faisait parti des choses que Sothis n'expliquait pas: il ne pouvait dire pourquoi cela existait, ni pourquoi cela n'existait pas. Il n'y avait aucune preuve dans les deux points de vue.

-"Tu n'as pas tort en fait, à quoi bon vivre une vie dont on connait déjà tout? Mais je maintiens le fait que cela serait rassurant si on était guidé d'une manière précise, pour connaitre les chemins à prendre..." Déclara Sothis.

Sans le Destin ils ne se seraient jamais rencontrés? Ce n'était peut-être pas faux. Sothis n'aurait jamais adressé la parole au Poufsouffle, il n'aurait même pas remarqué sa présence tant qu'il était dans son petit monde interieur, ou alors le nez dans un livre. Mais dans ce cas, pourquoi le Destin aurait cherché à les rapprocher? N'était-ce pas simplement du hasard? Car si Sothis ne croyait pas au Destin, lui pensait plutôt que tous les actes possibles pouvaient être coincidences.

Oui, il avait déjà ressenti l'impression de connaitre une personne d'un simple coup d'oeil, comme s'il l'avait déjà vu auparavant. Comme si elle venait d'un rêve, ou du rêve d'un rêve. Quelque chose de lointain qui revenait soudainement à la réalité. C'était ce quelque chose qui faisait qu'on se mettait à observer cette personne pendant un bon bout de temps pour se demander où on l'avait rencontrée auparavant, pour ensuite se rendre compte qu'en fait on ne la connaissait pas. Et cette observation détaillée avait pour conséquence d'engager une conversation partant de "pourquoi tu m'observes?"


-"Oui, je vois ce que tu veux dire. C'est comme si un lien t'attirait vers cette personne sans que tu saches vraiment pourquoi. Ce lien est cette impression de déjà vu. Un peu comme quand on a l'impression de vivre deux fois la même chose. Serait-ce cela le destin entre deux personnes? Le fait que le hasard les réunissent par quelque chose de banal pour ensuite leur donner cette occasion de se rendre compte de cette impression de connaissance? J'ai du mal à y croire, pourtant cela peut paraitre réaliste en fait." Dit-il.

Et bien! Lui qui d'ordinaire n'alignait pas plus de trois mots venait de faire un monologue! Il fallait dire qu'il trouvait le Poufsouffle assez interessant et assez agréable pour discuter. Un défenseur du Destin face à une personne qui avait du mal à y croire... Cela faisait un bon duo. Quoique Sothis était de moins en moins sûr de sa théorie à lui. C'est vrai que le Destin pouvait expliquer certaines choses, ces choses que la science et les recherches ne pouvaient expliquer.


-"Mais si le Destin peut réunir des personnes totalement inconnu, quel est son interet à provoquer des mauvaises rencontres qui aboutissent à des conséquences désastreuses? Pourquoi le Destin se révèle bon pour certaines personnes et mauvais pour d'autres? Je n'aime pas me dire que si le Destin existe, il choisit pour qui il sera bon, ou mauvais. Le Destin serait alors une sorte de Dieu?" Demanda Sothis avec une légère indignation dans la voix.

Il ne pouvait pas croire que c'était une forme de Destin qui guidait sa vie et la rendait aussi mauvaise. Etait-ce le Destin qui l'avait rendu sorcier alors qu'il avait tout pour être cracmol? Pourquoi le Destin lui avait donné ce cadeau pour ensuite lui retirer l'amour de ses parents? Quel était l'interet de tout cela? Sothis soupira légèrement, il n'avait jamais réfléchi autant sur le Destin, avant il ne se posait même pas la question. Une chose arrivait parce que c'était comme ça! Le jeune homme trouvait étrange la tournure de la discussion. Son visage retrouva ce côté fermé, revetissant son masque d'indiférence qui était sa carapace...
Revenir en haut Aller en bas
James O'Brian
Préfet
James O'Brian

Nombre de messages : 378
Age : 27
Maison : Poufsouffle
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13602
Date d'inscription : 08/10/2007

Un petit coup de pouce au destin [ouvert] Empty
MessageSujet: Re: Un petit coup de pouce au destin [ouvert]   Un petit coup de pouce au destin [ouvert] EmptyLun 29 Sep 2008 - 18:11

Une fois de plus, James ne pouvait pas lui donner entièrement tort.
Certes.
Mais d'un autre côté... C'était un peu comme grandir d'accepter le fait d'avancer en aveugle. Quand on était enfant, il y avait toujours et sa mère et son père pour dire quoi faire et comment le faire, et "c'est pas bon pour toi" et "tu devrais faire ça". Et puis, en grandissant, on apprenait à se détacher de ces avis. A choisir par soi-même. Les premières décisions, même minimes, avaient toujours un caractère flippant. Et si on se plantait? D'accord, on voulait choisir par soi-même mais... mais on ne pourrait s'en prendre qu'à soi-même si on se trompait. Mais, mais c'était tellement jouissif aussi de commencer à être soi et plus le fils de "Papa-Maman".
C'était un peu ça, le Destin, avancer par soi-même, même si, de temps à autre, on aurait aimer entendre une voix maternelle murmurer: "c'est bien, mon fils, continue". Mais on avançait seul.


"Peut-être pas guidé... Mais conseillé, je dis pas le contraire. Seulement, on doit faire sans. C'est peut-être à ça que servent les modèles."

Célébrités, joueurs de Quidditch, chanteurs dont les tubes faisaient vibrer la RITM, acteurs de Cinémagic ou même illustres inconnus du grand public. Mais un quelqu'un qui serve d'exemple. Avoir envie de lui ressembler, de suivre ses traces. Et se dire, devant un choix: "et qu'est-ce qu'il aurait fait, là, maintenant?".
Copier la ligne d'un autre en se convaincant que c'est la meilleure. C'était peut-être pas la meilleure manière de s'assumer mais ça avait un côté indéniablement rassurant.
Son cousin Seamus était son exemple à lui. Il aurait pu trouver pire.

Mais revenons-en au Destin. Le Destin et ses rencontres.


"Oui, c'est ce que je pense. Ca expliquerait pas mal de choses. On a cette impression de "déjà-vu" pour ne pas passer à côté."

'Quelle autre explication?'

Même s'il commençait à se demander s'il n'avait ramassé le livre de Monsieur Serdaigle que pour discuter avec lui des possibilités du Destin.... Mais peut-être n'était-il alors que l'instrument du Destin de Monsieur Serdaigle. Peut-être que ce n'était pas pour lui que cette rencontre avait lieu mais pour son vis-à-vis. Peut-être.
Ou peut-être que ça n'était que l'introduction à ce qui allait suivre. Et peut-être qu'il perdait son temps en réflexion.

Surtout que le Serdaigle commençait à poser de vraies bonnes questions. Pourquoi le Mal, pourquoi le bien?


"Tu crois au Karma?"

Tant qu'à être métaphysique, autant l'être jusqu'au bout.

'Et là, il va me sortir "Karkwa?"...'

"Aucune importance. Mais, pour répondre à ta question... S'il y a un Destin individuel, il y a peut-être un Destin collectif. Je veux dire...."

'Dans quoi je m'embarque, là...'

"D'un point de vue personnel, tu peux vivre quelque chose de... pas cool."

'James O'Brian, roi de l'euphémisme!'

"Mais, à l'échelle humaine, c'est peut-être un pire pour un mieux. Tu vois ce que je veux dire?"

Même lui, il était pas sûr d'y voir clair...
Revenir en haut Aller en bas
Sothis Chambers
Elève trouvant ses marques
Sothis Chambers

Nombre de messages : 169
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13054
Date d'inscription : 08/03/2008

Un petit coup de pouce au destin [ouvert] Empty
MessageSujet: Re: Un petit coup de pouce au destin [ouvert]   Un petit coup de pouce au destin [ouvert] EmptySam 4 Oct 2008 - 16:15

Sothis avançait en aveugle depuis sa "pas tendre enfance". Cependant, il avait été dépendant de ses parents, leur obéissant et suivant leurs directives pendant des années... En fait, cela dura jusqu'à son entrée à Poudlard, jusqu'à ce que ses parents apprennent qu'il était sorcier. Ils ont alors estimés qu'ils n'étaient plus d'assez bon conseil pour lui puisqu'ils "vivraient dans un tout autre monde". Mais Sothis avait manqué de conseils et n'avait jamais été guidé dans les instants où il en avait le plus besoin. La période d'adolescence n'était pas la plus facile... Les ados ne sont jamais content de ce qu'ils ont, puisque Sothis enviait ces jeunes qui recevaient des lettres leurs parents tous les jours, alors qu'eux rêvaient que les adultes les laissent en paix.
Sothis aurait aimé que le soit disant Destin l'aide un peu dans ses choix, pour l'empêcher de faire toutes ces erreur, de le conduire sur une bonne piste. Cela l'aurait sûrement aidé à ne pas rester dans sa petite bulle dont il commençait tout juste à sortir, à subir les moqueries durant toutes ces années... De toute façon, il fallait bien remettre la faute sur quelque chose, alors que le seul coupable était lui même. Pourquoi attendre tant des autres quand on sait très bien que l'on est seul?

Les modèles... Sothis n'en avait jamais eu, c'était peut-être pour cela qu'il était aussi paumé. Car prendre exemple sur quelqu'un pouvait aider à s'épanouir, à prendre de la confiance en soi en ce disant: "si j'agis comme lui, je ne serai pas ridicule puisque quelqu'un l'a déjà fait avant moi..."
Sothis resta silencieux, buvant les paroles de son compagnon de Destin. Ce qu'il disait était interessant et il faisait réfléchir le Serdaigle, ce qui était rare sauf pour un cours.
Il demanda ensuite s'il croyait au Karma. Sothis fronça les sourcils. Il n'avait qu'une vague idée de ce qu'était le Karma, il n'était donc pas en mesure de répondre. De toute façon, le Poufsouffle passa à autre chose.


-"Je vois où tu veux en venir. De toute façon, cela fait parti de la nature humaine cette impression d'être le plus malheureux au monde, pourtant, comme tu dis, d'un point de vue collectif ce n'est absolument pas le cas," déclara Sothis.

Cela était étrange de découvrir ainsi son égoïsme. Sothis n'était pas forcement bien dans sa peau, mais il n'avait jamais pensé au sort des autres. C'est vrai qu'il existait des personnes beaucoup plus malheureuses qu'un adolescent introverti!
Sothis se sentit honteux soudainement. Il se mordit l'intérieur des joues inconsciemment comme s'il avait fait une faute.


"Mais cela n'explique toujours pas pourquoi le soi disant Destin conduit parfois à un malheur inévitable. Pourquoi la richesse, pourquoi la pauvreté, pourquoi la maladie? Doit-il équilibrer une sorte de balance pour l'équilibre du monde? Crois-tu que les contraires doivent toujours cohabiter? Qu'il ne peut y avoir de bonheur sans malheur?" Demanda Sothis.
Revenir en haut Aller en bas
James O'Brian
Préfet
James O'Brian

Nombre de messages : 378
Age : 27
Maison : Poufsouffle
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13602
Date d'inscription : 08/10/2007

Un petit coup de pouce au destin [ouvert] Empty
MessageSujet: Re: Un petit coup de pouce au destin [ouvert]   Un petit coup de pouce au destin [ouvert] EmptyMar 7 Oct 2008 - 12:58

'J'ai jamais eu l'impression d'être le plus malheureux du monde.'

Et pourtant, jusqu'à présent, James s'était toujours considéré comme parfaitement normal, merci pour lui.
Lui, son truc, c'était plutôt d'avoir le sentiment d'être le plus heureux du monde, ou peu s'en faut. Peut-être parce que les grosses crises existentielles, c'était pas trop son truc. Prendre la vie comme elle venait et l'accepter sans se plaindre. Il avait lu ça quelque part et il adhérait. Ou alors, il avait pas encore passé la case "adolescence" et était en retard sur tous ses compagnons masculins.
Surpris


'Boh. J'ai pas l'impression non plus.'

Petit gars normalement constitué, telle était la devise de James.
Peut-être faisait-il partie de ces gens pour qui la vie est facile. UNe famille immense mais géniale. Des aptitudes scolaires, qui, sans être exceptionnelles, le rangeaient dans la normal et l'empêchait de galérer en cours. Une tête pas trop moche et une bonne humeur à toute épreuve. Une bonne bande de copains. Des bonnes relations avec les filles en général. Un balai. Une place au sein de l'équipe de Quidditch. Et préfet assistant d'Isis. Ouais, y avait pire dans la vie.

Mais le Destin semblait avoir mis sur sa route un questionnaire ambulant, propre à se faire creuser les méninges. Jusqu'ici, James n'avait pas réfléchi outre mesure à ses réponses tan, de son point de vue, elles tombaient sous le sens. Maintenant, avec cette notion, d'équilibre et de contraire...


"Hum. C'est difficile à dire. Le malheur des autres paraît toujours lointain mais c'est plus dur d'argumenter dessus."

Qu'est-ce qu'il allait bien pouvoir trouver à répondre à ça?

"Une chose est sûre, le monde est imparfait. Peut-être que si tout le monde était heureux et riche et en bonne santé, on... s'ennuierait. C'est pas cool à dire. Mais, peut-être que le fait qu'il y ait autant de différences permet de nous enrichir mutuellement. Pour les gens qui vont bien, ça nous permet de prendre conscience de notre chance... Pour les autres..."

Beaucoup plus dur, ça, que de justifier le malheur d'autrui..

"Les Hindous croient au Karma. Le fait de supporter une existence difficile fera que dans la vie suivante, leur existence sera meilleure."

C'était une manière très simplifiée d'expliquer leur philosophie. Un, parce que Mr Serdaigle n'avait peut-être pas envie d'entendre tout un exposé sur le Karma. Deux, parce que James n'était pas sûr d'en être capable, ses connaissances n'étaient pas assez étendues.

"Je sais pas si c'est vrai... mais je pense que si ma vie était aussi dure qu'elle l'est pour certains, je m'efforcerais d'y croire de toutes mes forces. Ca serait le seul moyen de pas devenir fou."

C'était pas une vraie réponse. Une ébauche, seulement. A Monsieur Serdaigle de donner son avis là-dessus.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sothis Chambers
Elève trouvant ses marques
Sothis Chambers

Nombre de messages : 169
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13054
Date d'inscription : 08/03/2008

Un petit coup de pouce au destin [ouvert] Empty
MessageSujet: Re: Un petit coup de pouce au destin [ouvert]   Un petit coup de pouce au destin [ouvert] EmptyVen 10 Oct 2008 - 21:44

"Le malheur des autres paraît toujours lointain"

Oui, c'est vrai qu'il paraissait lointain pour Sothis tout simplement parce qu'il faisait rarement attention à ce qui se passait autour de lui. C'était comme s'il avait fermé ses yeux depuis toujours sur le monde extérieur.
Le monde était vraiment imparfait, les riches restent riches et les pauvres...
Si tout le monde était en bonne santé et riche on s'ennuierait?


"Tu dois sûrement te sentir heureux pour affirmer cela non? Les gens heureux peuvent avoir conscience de leur chance, mais les malheureux que font-ils? Ils ont encore plus conscience de leur malheur. Mais n'oublions pas qu'il n'y a pas que le bonheur matériel..."déclara Sothis

*Mais aussi psychologique...*

"L'idée de Karma est intéressante, cela signifie donc que tout s'inversera dans la prochaine vie. Mais je ne comprends pas comment croire en quelque chose dont on a pas la preuve de l'existence. Comment être sûr qu'il y aura un retournement de situation? Comment être sûr qu'ils ne vivent pas le malheur pour rien?"demanda Sothis.

Pour lui, croire ainsi en une chose abstraite était se couper de la réalité et au contraire, celui qui ne croyait pas ne devenait pas fou, mais conscient de sa situation et ainsi, il pouvait faire en sorte de la régler. En théorie bien sûr car si on se laisse abattre par sa peine, on ne peut pas faire grand chose.


"Je dois paraitre étrange soutenir le fait qu'il est impossible de croire aux choses abstraites. Pourtant, j'admets que certaines choses inexpliquées se produisent." Ajouta Sothis avec un léger (et rare) sourire.
Revenir en haut Aller en bas
James O'Brian
Préfet
James O'Brian

Nombre de messages : 378
Age : 27
Maison : Poufsouffle
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13602
Date d'inscription : 08/10/2007

Un petit coup de pouce au destin [ouvert] Empty
MessageSujet: Re: Un petit coup de pouce au destin [ouvert]   Un petit coup de pouce au destin [ouvert] EmptyLun 13 Oct 2008 - 17:44

Oui, il se sentait heureux. Et jusqu'à présent, il ne s'était pas senti mal de l'être. De son point de vue, c'était pas en était malheureux qu'on pouvait aider le monde à aller vers le mieux. On aidait mieux les autres quand on allait bien soi-même. Philosophie personnelle.

Il y eut un instant de gêne après la question de Mr Serdaigle. Comme si c'était malsain d'affirmer qu'on est heureux.
Ou peut-être que c'était le lot des gens heureux de devoir contempler le malheur d'autrui. Parce que si son vis-à-vis posait cette question, c'était sans doute que lui-même ne nageait pas dans le bonheur.


"Oui, je suis heureux."

Un bonheur avec ses hauts et ses bas, mais un bonheur quand même. James ne s'attarda pas sur la question, préférant passer au problème suivant.
Le Karma n'avait pas fini de susciter les questions. Le jeune songea qu'il avait bien fait de ne pas entrer dans les détails. Ou peut-être aurait-il dû finalement.


"La vie est une longue incertitude."

'Comment que c'est beau ce que je dis!'

Mais c'était cette incertitude qu'il aimait. Et le fait de pouvoir en deviner des échantillons. Mais Mr Serdaigle ne semblait pas apprécier cette incertitude.

"Je crois que c'est comme ceux qui croient en Merlin ou en Dieu. C'est difficile d'expliquer ce qui te pousse à croire. C'est quelque chose que tu sens. Ce n'est pas vrai qu'on peut convertir les gens. Ils se convertissent tout seuls."

Qu'est-ce qu'on pouvait bien rajouter à ça?
Même Mr Serdaigle semblait avoir conscience de la difficulté de la situation. Comment croire aux choses abstraites? Comment croire au destin? C'était comme expliquer la beauté à un aveugle.


"C'est déjà un bon point d'admettre l'existence de choses qui sont inexplicables. Après, le destin et autres ne sont que des tentatives d'explication. Peut-être que j'ai tout faux et qu'il y a une autre explication. Mais c'est ce en quoi je crois."

Là, si il n'avait pas complètement perdu Mr Serdaigle, James pouvait s'estimer chanceux.
Revenir en haut Aller en bas
Sothis Chambers
Elève trouvant ses marques
Sothis Chambers

Nombre de messages : 169
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13054
Date d'inscription : 08/03/2008

Un petit coup de pouce au destin [ouvert] Empty
MessageSujet: Re: Un petit coup de pouce au destin [ouvert]   Un petit coup de pouce au destin [ouvert] EmptyDim 19 Oct 2008 - 12:07

Citation :
"Oui, je suis heureux."

La franchise était une qualité qu'appréciait Sothis. Beaucoup de gens auraient nuancé leurs propos pour être moins directs... Pas James, lui avait clairement affirmé qu'il était heureux, provoquant chez Sothis l'apparition d'un vague sourire, comme ceux que l'on peut avoir quand nous sommes rêveurs...

"Alors reste le." Répondit simplement le jeune homme sur un ton de conseil.

Lui même ne s'estimait pourtant pas si malheureux que ça, il avait un toit, de la nourriture... Tout ce qui fallait pour bien vivre. Alors même s'il n'éprouvait pas une joie intense envers la vie, il ne pourrait pas dire qu'il était malheureux. Il était juste neutre finalement, ni heureux, ni malheureux. Il vivait tout simplement. Cette idée le conforta, il songea alors que finalement rien n'était si difficile qu'il le pensait. Sans cette rencontre avec le Poufsouffle, il n'aurait jamais pensé à cela. Il ne pouvait qu'admettre que cela avait du bon finalement le destin, s'il s'agissait bien de cela...

Il n'avait rien à répondre à James. C'est vrai, comment expliquer que l'on puisse croire en Dieu? C'était comme demander à un homme pourquoi il marchait, c'est comme ça à point c'est tout! Pourquoi essayer de tout expliquer? Pour ne plus avoir peur? Mais peur de quoi finalement?



Citation :
"C'est déjà un bon point d'admettre l'existence de choses qui sont inexplicables. Après, le destin et autres ne sont que des tentatives d'explication. Peut-être que j'ai tout faux et qu'il y a une autre explication. Mais c'est ce en quoi je crois."

"C'est sûrement quelque chose que nous ne pourrons jamais savoir. Chacun aura toujours sa propre explication, parfois elle rejoint celle de quelqu'un d'autre, parfois non..."Déclara Sothis.

Sa voix se fit de moins en moins assurée, sûrement à cause du groupe de Serdaigle qui passait à proximité en lui lançant un regard étrange: mi-surpris, mi-méprisant. Et pour cause, il n'avait jamais aligné plus de trois mots avec eux. Alors le fait de le voir discuter avec quelqu'un pouvait laisser penser que si Sothis ne leur parlait pas, c'était simplement par mépris... Mais ce n'était pas le cas, c'est juste qu'il n'avait jamais rien à dire en général. Sa timidité se confondait en manque d'intérêt, personne ne pouvait le comprendre, même ses camarades Serdaigle qui pourtant n'étaient jamais méchants avec lui.

Etait-ce le destin qui avait fait que ce couloir peu fréquenté soit le théâtre de rencontres inattendues? Le groupe de Serdaigle passa rapidement jusqu'à ce qu'on les perde de vu...
Le Poufsouffle allait forcement se douter qu'un certaine tension planait entre lui et ses camarades. Pas une tension agressive, mais une tension d'indifférence puisqu'il parlait que rarement (même si cela s'améliorait: il avait demandé à un camarade de lui prêter un livre la dernière fois! cheers ).

Normalement, c'est à ce moment là que le Serdaigle aurait pu dire "Au fait, je m'appelle Sothis..." pour se présenter... Peut-être qu'ils se seraient serrés la main et auraient décidés de reparler du Destin une autre fois... Mais Sothis ne possédait pas ces réflexes, il n'y avait pas songé une seconde. Il restait silencieux à observer en détail le Poufsouffle. Son apparence était soignée malgré une légère fatigue apparente (normal, c'est le matin ^^). De légères boucles blondes bien dessinées encadraient un visage agréable mis en valeur par de beaux yeux verts... Sothis qualifiait ce genre de type comme "gâtés par la nature". Il était sûrement le genre soit qui plaisait aux filles, soit à qui il ne plaisait pas du tout... Peut-être qu'il était tellement insupportable que malgré sa beauté la gente féminine le fuyait?
Mouais de toute façon, Sothis s'en fichait pas mal. Pourtant, ce n'était pas un petit bout de jalousie qui se pointait? Bah c'est vrai que le Poufsouffle présentait bien et devait sûrement être apprécié des autres, il était le genre de garçon que Sothis ne sera jamais. Et comme on dit, on est jamais content de ce que l'on a Razz ...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
James O'Brian
Préfet
James O'Brian

Nombre de messages : 378
Age : 27
Maison : Poufsouffle
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13602
Date d'inscription : 08/10/2007

Un petit coup de pouce au destin [ouvert] Empty
MessageSujet: Re: Un petit coup de pouce au destin [ouvert]   Un petit coup de pouce au destin [ouvert] EmptyVen 24 Oct 2008 - 18:11

James lança un regard étonné à Monsieur Serdaigle. il s'téit attendu à tout sauf à ça.
"Reste-le".
C'était un drôle de conseil. Pas pour lui déplaire mais un drôle de conseil quand même. Il était plutôt partant. Mais c'était un peu comme quand on disait à quelqu'un "sois heureux"... ça ne se décidait pas comme ça, d'un claquement de doigt.
Il n'empêche que James décida d'y voir, plutôt qu'une ironie mal placée ou il ne savait quoi d'encore tordu, juste comme une manière détournée de l'encourager à être ce qu'il était. Et même s'il se passait bien des conseils des autres, en général, James sourit.
C'était un merci à sa manière.

Toujours est-il que le Serdaigle semblait moins... sceptique. Bon, c'était pas encore un convaincu du Destin mais le jeune homme estima que l'idée avait fait du chemin. Mr Serdaigle était passé au "peut-être", "parfois"...
James eut un nouveau sourire. Y avait du progès dans l'air.


"C'est comme ça qu'on vit... Chacun son point de vue... C'est comme si on voulait établir aux six milliards que nous sommes une définition commune de la beauté."

'Ok. ca a rien à voir.'

Il n'empêche que c'était pas si nul... Il y avait des choses tellement abstraites que, déjà, avoir soi-même un point de vue précis sur la question constituait un bon point.
C'est le moment que choisit un groupe d'élèves pour passer devant eux. Serdaigle semblait-il. Ils regardèrent d'un drôle d'air Mr Serdaigle et James haussa un sourcil. A Poufsouffle, ils étaient quand même un peu plus à fond sur la fraternité intra-maison. peut-être qu'à trop rester le nez sur leurs livres, ils en oubliaient l'humanité des relations.
Mais James se tut. Il ne connaissait pas assez son vis-à-vis pour savoir s'il se vexerait ou non d'une telle remarque. Sans doute que oui. Au moins un peu.
Sans transition, Mr Serdaigle se mit à le fixer comme s'il lui avait poussé un deuxième nez au milieu de la figure.


'Ok. C'est le moment où il se demande auquel des trois il a affaire.'

Un peu blasé par seize années d'entraînements intensifs, le jeune homme décida de lui épargner et l'incertitude et la délicatesse de sa question.

"James."

Bon. Voilà. Il pouvait regarder ailleurs. Non pas que James n'aimât pas qu'on le regarde, loin sans faut.. Mais c'était tellement mieux quand il y avait une vraie bonne raison derrière.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sothis Chambers
Elève trouvant ses marques
Sothis Chambers

Nombre de messages : 169
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13054
Date d'inscription : 08/03/2008

Un petit coup de pouce au destin [ouvert] Empty
MessageSujet: Re: Un petit coup de pouce au destin [ouvert]   Un petit coup de pouce au destin [ouvert] EmptyMar 28 Oct 2008 - 20:05

Quand Sothis avait déclaré "reste-le" il pensait surtout au fait que le jeune homme devait profiter de se sentir heureux, de vivre chaque moment pleinement sans rien gâcher. C'est vrai que grand nombre de personnes était habituée à l'ironie de Sothis mais cette fois, ce n'en était pas.

Qui aurait cru que leur discussion pourrait dériver sur la définition de la beauté? La tournure des évènements était étrange: Sothis se retrouver à discuter avec un garçon qu'il ne connaissait pas du destin et ses dérivés... Il se contenta d'acquiescer, n'ayant rien à ajouter aux paroles justes du Poufsouffle.
Ensuite passèrent ses camarades et l'embarras de Sothis qui pointait le bout de son nez. Sothis fut soulagé que le garçon ne fasse aucune remarque à ce sujet. Vint alors le moment où le Serdaigle reprit sa mauvaise habitude de détailler les gens. C'était sans aucune méchanceté, mais lui même admettait qu'il n'aimerait pas être observé ainsi.

Ce fut seulement quand le Poufsouffle révéla son nom comme si Sothis le cherchait, que ce dernier sortit de sa contemplation d'un air surpris. Il fronça les sourcils face au ton employé.
James... Un nom lui vint à l'esprit... O'Brian évidement! Comment avait-il fait pour ne pas reconnaitre le frère du Capitaine de Quidditch des Poufsouffle! Car même quand on ne connaissait personne ici, on savait presque forcement qui étaient les Capitaines sans même leur avoir parlé. Mais c'est vrai qu'en fait, ils étaient jumeaux, non il y en avait un troisième en fait, Sothis se souvenait à présent.
Sothis devait vraiment être dans le brouillard pour ne pas avoir fait attention à ce détail...


"Moi c'est Sothis."

Il s'en moquait peut-être de son prénom. Mais bon, dans le principe quand on donne son prénom, la personne doit répondre par le sien non? Sothis n'était pas sensé savoir que James avait donné son prénom uniquement dans le but de dissiper un doute que Sothis n'avait pas eu... Le Dwi
Alors que Sothis allait une nouvelle fois observer lourdement (soyons franc ^^) James, il s'en empêcha et estima qu'il serait bon de se justifier.


"Désolé, j'ai la mauvaise habitude d'observer les gens... Sauf que d'habitude on ne me voit pas..."

Là c'est sûr, il ne pouvait pas paraitre plus stupide que ça... En gros, c'était un voyeur qui regardait sans être vu? Oui mais non, c'est juste qu'il aimait bien voir les gens quand ils discutaient entre eux, souriant, s'agaçant, s'énervant... C'était comme contempler la vie après tout! Car ce genre de choses on ne pouvait les voir dans les livres.
Sothis baissa la tête devant sa propre stupidité. Mais bon, valait mieux que James le trouve stupide plutôt que psychopathe ^^.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
James O'Brian
Préfet
James O'Brian

Nombre de messages : 378
Age : 27
Maison : Poufsouffle
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13602
Date d'inscription : 08/10/2007

Un petit coup de pouce au destin [ouvert] Empty
MessageSujet: Re: Un petit coup de pouce au destin [ouvert]   Un petit coup de pouce au destin [ouvert] EmptyLun 3 Nov 2008 - 17:50

Sothis. Ok. C'était quand même plus court que Monsieur Serdaigle...

"Chambers? C'est ça?"

Ouais. Dans la tête de James, les prénoms étaient souvent associés aux noms. Et vice-versa. Y avait tellement d'homonymes que c'était préférable. Lui même était un exemple vivant de l'homonymie qui courrait dans Poudlard. O'Brian comme quatre autres gars actuellement au château (sans compter les cousins). James comme le prof de vol mais aussi comme le petit Serpenatrd de première année, le Gryffondor de sixième, le Serdaigle de quatrième et les deux autres Poufsouffle. Lassant.
Faudrait qu'il songe à réclamer un surnom autre que Jimmy ou Jim. Tout le monde avait le même.


'Ca, c'est de la question super existencielle...'

Peut-être qu'il allait s'abstenir de la faire partager à Monsieur Ser... Sothis.
Déjà que son vis-à-vis le regardait bizarrement...


'Bon. Il se demande quoi, maintenant? Si c'est moi le troll? Moi l'intello? Ou moi le troisième? Boaffffffffffff.'

Enfin, c'était vrai quoi. Sothis le dévisageait carrément.

'Ou alors, il se souvient qu'on s'est croisé dans une vie antérieure et que je l'ai trucidé. Ou qu'on s'est marié et qu'on a eu cinq enfants...'

Overdose de café. On justifiera ça comme ça.
Il s'apprêta à balancer un truc stupide quand...
Quand le destin leur fit vraiment un signe. La porte qui se trouvait à leur droite s'entrouvrit dans un grincemement. Par réflexe, James tourna le regard dans cette direction. Mais personne n'en sortit. Aucun bruit de pas, aucun mouvement ne résonnait dans la salle. Une lueur vacilla un instant, s'éteignit. Puis se raviva, projetant l'ombre des deux garçons sur le mur.
Plus amusé qu'effrayé, James lança:


"On entre?"
Revenir en haut Aller en bas
Sothis Chambers
Elève trouvant ses marques
Sothis Chambers

Nombre de messages : 169
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13054
Date d'inscription : 08/03/2008

Un petit coup de pouce au destin [ouvert] Empty
MessageSujet: Re: Un petit coup de pouce au destin [ouvert]   Un petit coup de pouce au destin [ouvert] EmptyMar 4 Nov 2008 - 15:09

A l'entente de son nom, il se contenta simplement d'acquiescer, sans montrer que cela l'étonnait qu'il connaisse son nom.
Un craquement sonore se fit entendre. En même temps que James, il tourna brusquement la tête sur sa droite, observant une porte qui venait de s'ouvrir. Il attendit que quelqu'un sorte mais étrangement, personne ne le fit. D'ailleurs, cette porte était là tout à l'heure? Le Serdaigle ne l'avait même pas remarqué! La lumière qui s'éteignait et qui se rallumait ensuite rendait l'endroit presque étrange et dérangeant.

Contrairement à James, Sothis était plus effrayé qu'amusé... En effet, il avait lu des choses sur Poudlard et savait qu'il existait des pièces que personne ne connaissait encore. Et si celle-ci était dangereuse? Cependant, ne voulant pas perdre la face devant son camarade, il acquiesça quand il lui demanda s'ils entraient. Sothis plongea la main dans sa poche pour effleurer sa baguette, on ne sait jamais! Il prit ensuite conscience du poids de ses livres dans l'autre main, ainsi, il décida de leur lancer un sort de rétrécissement afin de pouvoir les glisser dans l'autre proche. Il lui sera facile ensuite de leur rendre leur taille normale...

Bon allez, Sothis allait tenter d'agir avec une qualité qu'il n'avait pas: le courage. Mais dans un soucis de fierté stupide, il entra sans hésitation.
Il s'agissait d'un couloir, un long couloir faiblement éclairé. Sothis sortit alors sa baguette pour lancer le sort "lumos". Le bout de sa baguette s'éclaira. Au bout de couloir, un angle se formait, ce qui menait probablement à la suite du couloir ou alors à une pièce.
Quand les deux jeunes hommes furent entrés, la porte se ferma brusquement dans un grincement caractéristique. Sothis se tourna vers la porte (et vers James) et trouve la situation pas très rassurante. Il grimaça légèrement sentant une boule se former au creux de son estomac.


"C'est peut-être une mauvaise idée..."laissa-t-il echapper.

Peut-être qu'au repas de ce soir on annoncerait une disparition de deux élèves, que des avis de recherche seraient lancés...
Sothis s'empêcha de penser à d'autres stupidités de ce genre et se retourna vers le sens de la marche, pensant alors encore une fois à sa fierté. Il n'avait franchement pas envie que le Poufsouffle se moque de lui... Alors qu'il allait avancer, quelque chose de volant se dirigea vers son visage à toute vitesse et dévia au dernier moment. Par réflexe, Sothis eut un mouvement de recul mais bouscula quelque chose, enfin quelqu'un.


"Désolé..."dit-il à James.

Le cœur battant à toute vitesse après cette petite frayeur, il parvint à identifier son "agresseur": une innocente petite chauve-souris... Ça aurait pu être pire, comme une sorte de cognard assommeur, ou tout ce qu'une esprit créatif pourrait s'imaginer...
Alors qu'il avait retenu sa respiration un moment, il expira doucement puis afficha un léger sourire en regardant l'animal tout en songeant qu'ils en croiseraient sûrement d'autres...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Un petit coup de pouce au destin [ouvert] Empty
MessageSujet: Re: Un petit coup de pouce au destin [ouvert]   Un petit coup de pouce au destin [ouvert] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Un petit coup de pouce au destin [ouvert]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2 -
Aller à la page : 1, 2  Suivant


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Château :: Salles de classes Vides et autres inconnues du Château-
Sauter vers: