Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 [Parc] Sous les Chênes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ernest Dudikoff
Adulte
Ernest Dudikoff

Nombre de messages : 618
Age : 32
Maison : Serpentard
Année : 6ème
Gain de Gallions : 15035
Date d'inscription : 18/03/2006

[Parc] Sous les Chênes Empty
MessageSujet: [Parc] Sous les Chênes   [Parc] Sous les Chênes EmptyLun 18 Sep 2006 - 22:59

J’attends Hermione sous la voûte que formaient quelques chênes majestueux, aux abords du Grand Lac. Je lui avais donné rendez-vous ici car je trouvais l’endroit beau et agréable, malgré que l’automne s’installe doucement, faisant rougir la parure de sinople des feuilles entremêlées, comme honteuse de devoir bientôt laissé nus les courbes des troncs puissants.

En l’attendant, je voulais réviser un peu mon cours de potion mais finalement, arrivé une demi-heure en avance, je ne pus me concentrer et me contentais de regarder les vaguelettes à la surface de l’eau grise, reflet du ciel nuageux.

Ma compagne et moi allons franchir un cap, à moins que nous l’ayons déjà fait ? Je ne sais pas vraiment. Je suis tenter de diviser ma vie ma période, comme dans un livre ou un film mais ce n’est pas possible, la vie est une continuité, on ne peut pas réellement sortir un élément de celle-ci, sans en tirer d’autres avec, comme un tas de fils entremêlés. Pourquoi, Pourquoi la vie ne m’a-t-elle jamais parût aussi belle et limpide auparavant ? A quelle moment ai-je commence à m’ouvrir aux autres ? À voir le monde sous une nouvelle forme, belle et resplendissante mais néanmoins pas exempt de défauts.

Hermione Granger y est pour quelque chose, et dès que j’ai eût la conscience de la désirer, son esprit et son corps, et qu’elle m’a rendu ce désir, les choses se sont simplifiées. Le sable crissant qui me freinait c’est transformer en fluide, passe partout, épousant les formes, agréable.

Hermione Granger. Je soupire, dans l’air frais. Je ferme les yeux et renverse ma tête en arrière, j’écoute le vent dans les feuillages. Je remplis mes poumons de ce vent, et le relâche. J’ai déjà fait de même avec le souffle d’Hermione, me l’appropriant un instant, échange d’air, puis le relâchant, souffrant de l’entraver en la gardant trop fermement.

Où suis-je ? Dans le parc ? Oui. Mais un instant, j’étais dans ses bras nus et doux, son odeur me couvrant délicatement. Que serais-je devenu sans elle ? Autre chose. J’aurais continué à me noircir, m’enfonçant de plus dans les ténèbres amères de la solitude.

J’entends des pas. Est-ce elle qui approche ? Je garde les yeux fermés. C’est elle, je le sais.
Revenir en haut Aller en bas
Hermione Granger
Personnage Inactif
Hermione Granger

Nombre de messages : 811
Maison : Gryffondor
Année : 6 ème année
Gain de Gallions : 15225
Date d'inscription : 15/01/2006

[Parc] Sous les Chênes Empty
MessageSujet: Re: [Parc] Sous les Chênes   [Parc] Sous les Chênes EmptyMar 19 Sep 2006 - 9:29

Aujourd'hui était une première pour Hermione: elle sortait d'un cours et elle n'était pas partie en courant vers la bibliothèque! Cette pensée la fit sourire lorsqu'elle monta quatre à quatre les marches remontant des cachots. Au fur et à mesure qu'elle les gravissait, l'air se respirait plus facilement. Plus d'oppression, plus de poussière... de l'air normal et frais.

Arrivée dans le hall, elle laissa en plan Harry et Ron et fonça vers la porte d'entrée. Elle la poussa et reçut une bouffée d'air chaud sur le visage. Le temps était encore très chaud pour un mois de septembre. Ils allaient pouvoir en profiter avec Ernest. Elle se mit à ralentir l'allure pour profiter pleinement de ces secondes à la fois d'angoisse et d'envie qui la séparaient de son amour. Enfin elle arrivait près des chênes...

Dans sa tête c'était la foire à la question. Ernest lui avait transmis le virus. En étant rentrés une semaine seulement après être partis à Londres, les deux adolescents avaient eu le temps d'apprendre à se connaître, de se parler encore plus, et de voir, un peu plus loin que leur relation "bisouillage" habituelle.

Entendons nous bien: ils n'avaient pas enore franchis le pas à proprement parler, non. Mais déjà, ils avançaient sur le thème en en parlant, en laissant leur imagination les emporter, et surtout, en s'aventurant de plus en plus à réaliser des gestes qui amenaient notamment sur la peau d'Ernest une délicate couleur rosée, tranchant avec sa paleur habituelle. Et pourtant, il n'y avait rien d'osé là-dedans, juste un aventurier en quête d'exploration.

Bref, c'est avec un immense sourire qu'Hermione se rapprochait de lui. Plus que quelques mètres, il ne l'avait toujours pas entendue se rapprocher... "Raté, se dit-elle, il m'a entendue mais il fait comme si de rien n'était..."

- Bonjour la Belle au bois dormant...

Elle laissa tomber son sac à ses pieds, s'assit à côté de lui et effleura son cou avec sa bouche.
Revenir en haut Aller en bas
Ernest Dudikoff
Adulte
Ernest Dudikoff

Nombre de messages : 618
Age : 32
Maison : Serpentard
Année : 6ème
Gain de Gallions : 15035
Date d'inscription : 18/03/2006

[Parc] Sous les Chênes Empty
MessageSujet: Re: [Parc] Sous les Chênes   [Parc] Sous les Chênes EmptyMar 19 Sep 2006 - 10:22

-Bonjour mon Prince, viens tu me délivrer de mes cent années de sommeil ennuyant ?


J’aimais bien ses petits jeux que l’on faisait Hermione et moi, prenant pendant quelques secondes le rôle de personnages de contes ou de roman, juste avant de s’enlacer et de se câliner un peu. Elle se baisse et je sens délicatement ses lèvres sur mon cou, l’odeur d’Hermione est mon opium.

Je la prends par les bras et la fais glisser à côté de moi, sous les chênes. Mon sac déverse son contenu sur l’herbe et l’humus. J’ouvre enfin mes yeux gris, doucement, pour m’emplir la vue de sa vision. Elle est magnifique Hermione, quoique disent les sournois Serpentard.


-Comment étaient les cours ? Tu ne t’es pas ennuyée ?


Je peux faire ce que je veux avec n’importe qui mais je crois qu’avec chaque personne je commence la discussion avec une question banale, fardeau du manque de savoir parlé.
Revenir en haut Aller en bas
Hermione Granger
Personnage Inactif
Hermione Granger

Nombre de messages : 811
Maison : Gryffondor
Année : 6 ème année
Gain de Gallions : 15225
Date d'inscription : 15/01/2006

[Parc] Sous les Chênes Empty
MessageSujet: Re: [Parc] Sous les Chênes   [Parc] Sous les Chênes EmptyMar 19 Sep 2006 - 19:46

Elle se laissa faire et se retrouva allongée, dans une bulle avec Erny. Elle adorait sentir son regard sur elle, ce qui était curieux car elle détestait ça d'ordinaire. Ses yeux constituaient son océan d'acier, son point d'encrage. Jamais elle ne se sentait plus en sécurité qu'avec lui.

Il lui tardait de s'attacher sur ses lèvres. Ernest n'était pas le seul à changer. Avec lui, elle avait changé ses habitudes, son rythme de vie, de travail surtout. Elle en avait pleinement conscience et au fond, elle se demandait si c'était si grave. Son corps semblait demande plus que ce qu'elle avait connu auparavant. Et ce qu'elle avait refusé à Viktor un an plus tôt, elle était prête à le donner au garçon qu'elle aimait. Cependant, ils y pensaient tous les deux sans en avoir réellement parlé. Cela ne gênait pas Hermione, par contre, elle avait peur de la réaction d'Ernest...

" Commençons par répondre à sa question..."

- Les cours, super. J'ai fait mon TP de potion avec Dimitri. Tu les as demain je pense toi... Enfin, pour faire court, Mowana a fait irruption dans la salle.

Elle ferma les yeux et profita de l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
Ernest Dudikoff
Adulte
Ernest Dudikoff

Nombre de messages : 618
Age : 32
Maison : Serpentard
Année : 6ème
Gain de Gallions : 15035
Date d'inscription : 18/03/2006

[Parc] Sous les Chênes Empty
MessageSujet: Re: [Parc] Sous les Chênes   [Parc] Sous les Chênes EmptyJeu 21 Sep 2006 - 7:54

J’ai un petit gloussement de joie. Mowana. Une autre femme de ma vie. Ce n’est pas étonnant qu’elle soit passée dans leur TP. Elle doit beaucoup tenir à Dimitri. Et moi je tiens beaucoup à Hermione mais je n’irais pas la déranger en plein travail, ça ne se fait pas. Mais Mowana est Mowana, et aussi gênant que ça peut l’être quelque fois, je l’aime bien tout de même, ma sœur Serpentard.


-Moi je me suis retrouvé avec Purdey LaRoche, tu sais bien ? La fille qui m’avait demandé d’aller au bal avant toi mais à qui j’ai refusé.


Je me blottis un peu plus contre ma bien-aimée. Je ne peux même pas m’imaginer être assis sous ses chênes avec Purdey. Répugnant, inintéressant.
Hermione et moi vivions presque en symbiose. On se sentait parfaitement bien l’un avec l’autre. Si bien que souvent quelques idées nous passaient par la tête, en même temps, mais personne ne le disait à l’autre tout en sachant qu’il le savait déjà.

Un coup de vent un peu plus frais et un peu plus fort que les autres fait chuchoter le feuillage. Blottis l’un contre l’autre, je me détache un peu d’Hermione, pour bien la voir. Ses yeux marrons intelligents et brillants ses trait délicats et son petit nez recourbé. Sa bouche si finement découpée. Je ne lui trouve toujours pas de défaut à ma Gryffondor. Peut être qu’un jour ça viendra mais je l’aimerais toujours.

Si proche d’elle. Je l’embrasse tendrement.


-Je t’aime tant Hermione.
Revenir en haut Aller en bas
Hermione Granger
Personnage Inactif
Hermione Granger

Nombre de messages : 811
Maison : Gryffondor
Année : 6 ème année
Gain de Gallions : 15225
Date d'inscription : 15/01/2006

[Parc] Sous les Chênes Empty
MessageSujet: Re: [Parc] Sous les Chênes   [Parc] Sous les Chênes EmptyVen 22 Sep 2006 - 9:38

- Moi aussi je t'aime.

Elle pensait bien qu'elle ne se lasserait jamais de l'entendre dire ces mots-là. C'était un son si doux à l'oreille.
Les yeux fermés, elle écoutait les multiples sons provenant de la nature: le chuchottement des feuilles sous l'effet du vent, le piaillement des oiseaux dans les branches, les vaguelettes sur lac...

- Tu sais, ma mère meurt d'envie de te rencontrer... Elle a tout deviné rien qu'en me voyant arriver. Je suis sûre qu'elle a des antennes. Ce n'est pas possible autrement. Elle m'a demandé "Quel est ce sourire sur le visage de mon bébé? Toi, tu es amoureuse!". Pathétique! Mais elle a tout deviné. Mon père n'en sait encore rien.

Elles avaient énormément discuté avec sa mère: de garçons, d'amour, de l'histoire de ses parents et inévitablement, de multiples recommandations sur la progression des découvertes d'Hermione en la matière. Sa mère semblait ravie en tous les cas. Hermione appréhendait une telle rencontre. Certes, ses parents ne sont pas de gens embarrassants, mais bon...
Revenir en haut Aller en bas
Ernest Dudikoff
Adulte
Ernest Dudikoff

Nombre de messages : 618
Age : 32
Maison : Serpentard
Année : 6ème
Gain de Gallions : 15035
Date d'inscription : 18/03/2006

[Parc] Sous les Chênes Empty
MessageSujet: Re: [Parc] Sous les Chênes   [Parc] Sous les Chênes EmptyVen 22 Sep 2006 - 11:06

Quand Hermione me dit que sa mère aimerait me rencontrer ma gorge se serre un peu. Bien sûr, j’ai parlé d’Hermione à ma famille, et je n’ai pas du tout pensé qu’elle aurait fait de même de son côté. Je me demande si la mère d’Hermione est une Hermione plus âgée.


-Vraiment ? C’est un peu gênant mais si un jour j’ai la possibilité de rencontrer ta famille ce sera avec plaisir.


Ce qui m’effrayait le plus n’était pas la mère, mais le père. Chez les rares amis chez lesquelles j’allais avant mon entrée à Poudlard, c’est la figure du père qui m’impressionnait le plus. L’allure sévère et dominante, j’étais un intrus sur son territoire et je ne devais que ma présence temporaire dans la maison familiale parce que j’étais ami avec sa fille ou son fils. Une fois, lorsque j’avais neuf ans, je suis allé chez un de mes amis de l’époque, Thomas.

On était descendu à la cave, les murs au béton nu comme le sol, pour chercher les vélos. L’activité constituait à sortir faire un tour du quartier pour surveiller notre territoire justement. Si on surprenait la bande de Phil Morrison, ils passeraient tout un sale quart d’heure, sous l’attaque de pistolet à eau. Ce jour là, Thomas les avait oublié à l’étage et je me suis proposé d’aller les chercher, qu’il m’attende à la cave. Quand je suis arrivé au rez-de-chaussée, après avoir couru dans l’escalier, je suis tombé nez à nez avec le père de mon ami.

Immense, avec un peu de ventre, une fine barbe noire et le regard sévère, il m’avait fixé pendant que j’étais figé. J’étais sur le territoire du père de famille, dans sa maison, où je n’avais aucun droit et lui avait celui de vie ou de mort sur moi, pauvre intrus. Je me précipitais alors sur les pistolets en plastique et couru rejoindre Thomas.

J’étais tétanisé et humble devant le père de n’importe lequel de mes amis. Je me souviens très bien de cette histoire. Quand j’étais petit, je n’étais pas aussi solitaire que ce que je m’étais dis l’être, je me souviens maintenant de deux ou trois de mes amis et de la bande à Phil avec qui on se livrait une guerre impitoyable. Comment ai-je pu oublier ?

Comment était le père d’Hermione? Je me sentirais d’autant plus oppressé que je tiendrais sûrement la main de sa fille devant lui, fille unique qui plus est. En plus mon aimée viens de dire qu’il n’était pas au courant pour moi. Je serais un peu comme le corps étranger dans la sphère familiale.


-J’ai aussi parlé de toi à ma famille. Quand je suis chez moi, je parle beaucoup car mes parents et surtout mes grands-parents, me posent des tas de questions. J’ai parlé de toi à ma grand-mère et elle était enchantée, puis le même soir je l’ai annoncé à toute la famille, à table.

Maman et Papa étaient un peu gênés, je l’ai vu sur leur visage. Ils ont eût des difficultés à accepter que je sois un sorcier, surtout mon père. Je leur ai expliquer que tu étais une élève brillante et que tu me plaisais beaucoup. Ils se sont détendus quand j’ai dis que tu venais de deux parents moldus, comme moi. Mon grand-père a chanté toute la soirée et maman n’arrêtait pas de me resservir de la purée en souriant, les yeux brilliants.

Quand je me suis couché mon père est venu me voir et il m’a pris dans ses bras, comme quand j’étais petit. Je crois qu’il a pleuré. Je n’ai pas compris pourquoi mais je crois qu’après six années que j'ai passé à Poudlard, il m’a enfin accepté totalement en tant que ce que je suis. Ça ne veut pas dire qu’il m’avait rejeté mais il y avait une sorte de gêne. C’était vraiment une très bonne soirée.

Le lendemain, ils se sont tous réunis et m’ont dit que si tu le voulais tu pouvais venir passer quelques jours chez nous. Maman était un peu réticente parce que nous habitons dans une maison vraiment très pauvre et elle pensait qu’une fille de dentiste était absolument une sorte d’enfant gâtée.

Je parle beaucoup aujourd’hui, excuse moi.



Je suis vraiment très bien, à parler avec Hermione dans mes bras. Le vent souffle dans nos cheveux, qui s’emmêlent.
Revenir en haut Aller en bas
Hermione Granger
Personnage Inactif
Hermione Granger

Nombre de messages : 811
Maison : Gryffondor
Année : 6 ème année
Gain de Gallions : 15225
Date d'inscription : 15/01/2006

[Parc] Sous les Chênes Empty
MessageSujet: Re: [Parc] Sous les Chênes   [Parc] Sous les Chênes EmptyDim 24 Sep 2006 - 15:26

- Non, ne t'excuse surtout pas! Avant tu ne parlais pas beaucoup et pourtant... J'aime écouter le son de ta voix. C'est fabuleux de te voir évoluer, prendre confiance en toi. Je sais que tu souffres un peu de la vie que te mènent certains perpentards, mais on n'a plus que deux ans à tenir ici. Après on sera libres. Enfin, dans la guerre sans doute, mais libres.

Le nez dans ses cheveux, elle repensa à ce qu'il avait dit sur son père et à son geste. Il était évident qu'on ne parlait pas beaucoup dans sa famille. Et les gestes valaient autant que les mots, plus sans doute. Hermione était surtout curieuse de rencontrer les grands-parents d'Ernest. Il lui en parlaient beaucoup. Elle serait ravie de jouer du piano avec eux, cette famille de musiciens. Elle passa quelques instants à rêver, de musique, de musiciens, d'une famille unie... le tout sur fond de guerre. Elle se demanda si elle ne mettrait pas la famille d'Ernest en danger en étant l'amie d'Harry. Quand même pas...

- Je serai enchantée de venir les rencontrer. J'aurais un peu la pression, mais bon, étant donné qu'on aime tous la même personne, toi, le courant devrait bien passer. Je me fiche de l'état de ta maison ou du reste. Tu peux rassurer ta mère, je ne suis pas du tout comme ça, tu le sais.

Elle eut soudain envie de lui demander si son père, comme pour elle sa mère, lui avait parlé de la chose. C'était assez gênant tout de même.

- Je, je peux te demander quelque chose?

Ses joues s'empourprèrent et elle préféra détourner son regard d'Ernest. Elle se releva et se mit en position assise.
Revenir en haut Aller en bas
Ernest Dudikoff
Adulte
Ernest Dudikoff

Nombre de messages : 618
Age : 32
Maison : Serpentard
Année : 6ème
Gain de Gallions : 15035
Date d'inscription : 18/03/2006

[Parc] Sous les Chênes Empty
MessageSujet: Re: [Parc] Sous les Chênes   [Parc] Sous les Chênes EmptyMar 26 Sep 2006 - 20:04

Libres mais dans la guerre, je ne sais pas si c’est réellement la vraie liberté. Certains Serpentard se targuaient trop de la victoire de Seigneur Sombre, par le biais de sous-entendu et de crasses tendu aux enfants de Moldu et aux Gryffondor. J’avais moi-même dû subir une attaque à la bombabouse, éclatée sur mon lit, un soir où je rentrais après m’être promené dans le parc avec Hermione. Je n’en avais pas tenu compte et ne lui en avait pas parlé bien entendu. Ça n’avait pas d’importance après tout. Le comportement puéril de certains de mes confrères ne m’inquiétait pas, ils ne comprenaient pas vraiment les enjeux de ce conflit, et ne faisaient que des tentatives désespérées pour attirer l’attention sur eux. Une fois en dehors de Poudlard, notre coquille de protection, nous devrons faire des choix très importants et nous verrons alors ce qu’il se passera. Je n’ai jamais voulu être Auror, le conflit m’effrayant et préférant me consacrer à l’étude des plantes et autres. Je ne pourrais cependant jamais admettre les idées que donne au monde de la magie ce Seigneur Noir qui se dit être un maître. D’après ce que j’ai entendu, il a des points de vue sur la « qualité » du sang qui est propre aux états totalitaires de la seconde guerre mondiale. Jamais je ne pourrais tolérer cela. Pas en tant que petit-fils d’exilé, ni de petit copain d’Hermione Granger, la plus grande des sorcières et de sang moldu.

Hermione serait ravie de voir ma famille. Je ne sais pas pourquoi mais ça m’angoisse et me fait plaisir en même temps. C’est le stress certainement. Depuis que je suis avec Hermione, je ne cesse d’avoir de découvre des nouvelles choses, par elle mais aussi par moi, ma vision des choses change, elle tourne, tourne inlassablement.

Hermione semble soudain très gênée, elle s’écarte de moi, rougit considérablement. Si elle peut me demander quelque chose ?


-Bien sûr que tu peux. Tout ce que tu veux.
Revenir en haut Aller en bas
Hermione Granger
Personnage Inactif
Hermione Granger

Nombre de messages : 811
Maison : Gryffondor
Année : 6 ème année
Gain de Gallions : 15225
Date d'inscription : 15/01/2006

[Parc] Sous les Chênes Empty
MessageSujet: Re: [Parc] Sous les Chênes   [Parc] Sous les Chênes EmptyMer 27 Sep 2006 - 9:26

Poser une question n'est pas du tout embarrassant d'ordinnaire pour cete jeune fille, surtout lorsqu'il s'agit d'apprendre des choses en potions, en botanique.. Mais là, c'était plus délicat. Primo, elle avait vraiment envie de savoir, deuxio, elle ne voulait pas gêner Ernest qui pourtant le serait certainement à cause de sa timidité sur certains sujets, tertio, ... ben finalement les deux premiers suffisent.

"Comment va-t-il réagir? Merlin, faites qu'il ne tombe pas ans les pommes..."

- Bien, en fait, voilà... Lorsque ma mère et moi avons parlé de toi, ma mère a... Comment dire? M'a posé des questions fort embarrassantes, du style... Tu dois bien te douter quand même. En fait, je voulais juste savoir si tes parents en avaient fait de même et t'avaient aussi parlé de la "chose". Ma mère m'en a dit une tartine, et m'a presque raconté sa première fois avec mon père...
Beurk, heureusement que je l'ai arrêtée sinon j'aurais eu de sales images dans la tête pour le restant de mes jours. Quoi que, à bien y réfléchir, c'est peut-être déjà fait.


Quelques secondes passèrent. Le temps pour Ernest d'avaler la tonne d'informations transmises par Hermione en ce temps record de quatre seconde et dix-huit millièmes, le temps aussi pour lui de relever l'unique question de tout ce débalage: ses parents et lui avaient-ils parlé sexe.

En avait-elle trop dit? Mais comment allait-il réagir? Est-ce qu'ils serait trop gêné pour continuer sur le sujet? Car, après tout, ce n'était pas la principale question qu'Hermione voulait poser à Ernest... Elle avait plutôt employé un moyen détourné pour y parvenir. Plus ça allait, plus la maison de Salazar déteignait sur elle...
Revenir en haut Aller en bas
Ernest Dudikoff
Adulte
Ernest Dudikoff

Nombre de messages : 618
Age : 32
Maison : Serpentard
Année : 6ème
Gain de Gallions : 15035
Date d'inscription : 18/03/2006

[Parc] Sous les Chênes Empty
MessageSujet: Re: [Parc] Sous les Chênes   [Parc] Sous les Chênes EmptyVen 27 Oct 2006 - 22:19

Je pense que je change de couleur. Ma peau d'habitude si pâle, comme le blanc du marbre, sans être prétentieux, passe du rosé au rouge, surtout au niveau des joues. Mes yeux ne savent pas bien où se poser. Je suis assez gêné par les révélations d’Hermione, tout comme elle apparemment

Bien sûr que j’y avais pensé. Comment ne pas y penser, Hermione avait un corps parfaitement désirable. Malgré ma froideur et les distances que je gardais avec les autres garçons, je remarquais quelques mois plus tôt que mes yeux se posaient plus facilement sur le corps des filles qui devenait femmes, non sans ressentir un certain désir gênant. Quand j’entendais les bêtises de mes voisins de chambre à propos de vouloir faire ci ou ça avec Miss Machin ou Miss Truc, je les prenais pour des crétins obsédés doté d’un surplus d’hormones. En l’occurrence, c’était vraiment des crétins obsédés doté d’un surplus d’hormones, mais je n’y prêtais pas plus d’attention que ça. Je n’ai jamais pensé n sexe plus qu’à ça. En entendant les commentaires de mes voisins, j’ai fini par penser que c’était un moyen assez vulgaire et non respectueux des jeunes filles de soigner son propre plaisir. Une sorte d’égoïsme pur.

Pourtant, maintenant qu’Hermione me mets au pied du mur, aborde le sujet, je me rends compte que je n’y ai en fait pas réfléchit vraiment sérieusement. Bien sûr, plusieurs fois j’ai déjà imaginer le corps d’Hermione et le mien fusionner mais ce n’était que pur fantasme de mon esprit, je ne pensais pas que la fille que j’aime, sous les chênes de Poudlard, vienne un jour m’en parler.

Je ne sais pas bien quoi lui dire. C’est très gênant d’en parler comme ça. Mais il le faut. Le langage est la base de toutes relations.


-Et bien…hum…je n’en ai pas parlé avec ma famille. Je ne pense qu’ils croient que je suis capable d’une telle chose. J’ai toujours été solitaire et le fait que leur fils et petit-fils ait une petite amie est déjà un exploit pour eux. Pour ma part, je crois que je te désire plus que tout depuis le bal et même avant mais je n’avais jamais vu mon désir de cette façon.


Purée Erny qu’est ce que tu dis ?! C’est nul tout ça ! Je ne suis pas sur de moi du tout. J’essaye de me rattraper en disant quelque chose du même genre qu’elle.


-Chez moi, les toilettes de l’étage sont à côté de la chambre de mes parents. Une nuit en y allant, j’ai entendu mes parents faire l’amour. C’est normal pour des parents mais ça m’a marqué. J’ai encore peur d’aller aux toilettes la nuit maintenant. C’est horrible.


Je suis complètement naze ! Qu’est ce que ça a en rapport avec nous deux cette histoire, je m’enfonce. Mal à l’aise, j’essaye de fixé une branche qui flotte dans le lac.
Revenir en haut Aller en bas
Hermione Granger
Personnage Inactif
Hermione Granger

Nombre de messages : 811
Maison : Gryffondor
Année : 6 ème année
Gain de Gallions : 15225
Date d'inscription : 15/01/2006

[Parc] Sous les Chênes Empty
MessageSujet: Re: [Parc] Sous les Chênes   [Parc] Sous les Chênes EmptySam 28 Oct 2006 - 10:40

[color:7d49=white:7d49]" Ma parole, il me fait passer pour une obsédée. Peut-être que je le suis? Non, mais attends, quand même... Lé Fou Embarassed Je devrais sans doute abandonner le sujet. Je n'avais jamais vu mon désir de cette façon'. Je serais pire que Lavande et Parvati? Nooooooooooooooooooooon.
Il doit juste être gêné par le sujet."

Tout cogitait à une vitesse folle dans la tête d'Hermione, et le regard fuyant d'Ernest sur ne l'aidait pas à regagner en sérénité. On aurait pu croire qu'il aurait aimé partir sur cete branche qui flottait. C'était très difficile de composer avec ce garçon, aussi glissant qu'un serpent quand on essaie de le saisir.
Après son discours, Hermione avait été plus que refroidie. Comment peut-on dire une chose et son contraire dans la même phrase? Demandez donc à Ernest c'est un maître du genre. Une énigme à lui seul...
Prise de cours, elle avait besoin de silence et de se rassurer. Elle préféra mettre la tête sur son épaule et attendre, à regarder l'eau aussi. Son pauvre coeur s'essora dans sa poitrine. Le silence, le temps qui s'écoule. Elle aurait bien besoin d'une conversation avec le docteur Ginny Weasley.

- ...

Elle passa son bras dans le dos d'Ernest, et passa sa main dans ses cheveux. Sans savoir pourquoi ni comment, elle sentait la honte l'envahir. Et pourtant, c'était assez normal d'y penser.


Dernière édition par le Mar 7 Nov 2006 - 17:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ernest Dudikoff
Adulte
Ernest Dudikoff

Nombre de messages : 618
Age : 32
Maison : Serpentard
Année : 6ème
Gain de Gallions : 15035
Date d'inscription : 18/03/2006

[Parc] Sous les Chênes Empty
MessageSujet: Re: [Parc] Sous les Chênes   [Parc] Sous les Chênes EmptyDim 5 Nov 2006 - 21:23

Hermione ne réponds plus. J’ai de nouveau dit une bêtise. Je suis si maladroit. Hermione doit penser que je la prends pour quelque chose qu’elle n’est pas et que je ne pense pas qu’elle soit. Je sens sa main dans mon dos puis dans mes cheveux, je me serre contre elle un peu plus, porte mon regard au sien. Nous sommes assez proche pour que je la vois floue, elle ne me regarde pas. Je l’ai peut être vexé. Je dois apprendre à être plus mature, je dois apprendre à répondre juste et à ne plus m’embrouiller. Je l’embrasse, je sens la fermeté de ses lèvres. Je n’arrive même pas à percevoir si elle me rend mon baiser ou non.

Je me penche dans le creux entre son cou et son épaule, niché la tête dans son écharpe rouge et or. J’aimerais sentir sa peau à cette endroit et pas de simples fibres de laine.


–Pardonne-moi Hermione. Je suis si gauche parfois. Dès que je ne sais pas comment réagir, je m’embrouille et dis des bêtises, sans réfléchir.
Je t’aime tellement. Je pense que notre amour est plus fort que tout et n’importe qui. Tu me demandes si nous serions capable de nous montrer notre amour de manière plus forte, de la manière la plus forte? Je n’y ai pas encore réellement réfléchis, mais je pense que oui, nous le pouvons. A présent, rien ne compte plus à mes yeux que toi. Les Serpentard me sont devenus indifférents. La botanique et la potion ne sont plus des drogues me permettant d’oublier mes problèmes. Et ça, c’est grâce à toi.
Je t’aime, j’aime ton esprit et ton corps, rien ne peut nous arrêter.



J’attends sa réponse, espérant ne pas m’être enfoncé plus. Je me dégage de l’écharpe, l’embrasse dans le cou, un peu plus haut, puis sur la gorge, le menton et la bouche. Redécouverte de son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Hermione Granger
Personnage Inactif
Hermione Granger

Nombre de messages : 811
Maison : Gryffondor
Année : 6 ème année
Gain de Gallions : 15225
Date d'inscription : 15/01/2006

[Parc] Sous les Chênes Empty
MessageSujet: Re: [Parc] Sous les Chênes   [Parc] Sous les Chênes EmptyDim 5 Nov 2006 - 22:30

Après son baiser-pardon, comme il aimait à les faire quand quelque chose n'allait pas, Hermione le prit par le menton et le regarda dans les yeux. Il savait très bien qu'à chaque fois son geste marchait, et qu'elle succombait.

Il y avait tant de choses qu'elle aurait voulu lui dire en cet instant qu'elle ne savait pas du tout par quoi commencer. Elle ne savait pas non plus de quelle manière elle pouvait les exprimer.

En termes Hermioniens première de la classe ça aurait donné: " L'amour physique n'est que la suite logique des sentiments que nous avons l'un pour l'autre. Il est tout à fait normal et logique de songer à franchir le cap." Cependant, Hermione elle-même se rendait compte que ça ne marcherait pas comme ça. Ces paroles n'avaient rien pour donner envie et entrain à Ernest. Elles risquaient plus de le braquer qu'autre chose.

Du coup, elle refusa de parler et voulut essayer de lui démontrer de quoi elle parlait, de lui faire ressentir ce que lui faisaient ses caresses, et ses baisers . De plus en plus les mains d'Ernest osaient l'aventure. Quelques centimètres carrés de peau caressée, un tout petit peu plus que la dernière fois. Une manière de la déconnecter de tout ce qui l'entourait. Cent fois elle avait essayé de lui en parler, mais elle n'avait jamais réussi à décrire ses sensations de chair de poule, d'hésitation, ces pulsions, ce désir.

Pour une personne comme elle qui n'était pas du tout habituée à parler de ces choses là, la mission était quasi-impossible. Miss-Know-It-All devenait mette et timide, naïve et effacée.

D'une main ferme et d'un baiser très chaste, elle fit s'allonger Ernest et tenta de se souvenir des gestes qui lui avait arraché une réaction de plaisir la dernière fois qu'elle les avait prodigués. Elle s'allongea à ses côtés et défit la cravate de son chevalier servant. Elle écarta le col de sa chemise et partit en conquête d'un pays inconnu. Ses lèvres couraient de son ou jusqu'à ses oreilles en espérant provoquer quelque chose sans trop savoir quoi: frissons, chaleur, envie, tout ce qu'elle ressentait et sur lesquelles elle arrivait à mettre un nom.

- Il ne s'agit pas de savoir si notre amour est plus fort qu'hier et moins que demain...

Elle caressa son visage du regard et plongea ses yeux dans les siens. Ses lèvres effleurèrent, puis prirent possession de celles d'Ernest pour un instant passionné, alors que sa main gauche caressait son torse. Il se passait apparemment beaucoup de choses dans sa poitrine.
Elle releva ensuite la tête et glissa à son oreille. Elle s'avança peut-être un peu sur ses talents de séductrice mais elle tenta sa chance, c'était à pile ou face. Les mots sortirent tous seuls cette fois, pas besoin de grande réflexion.

- Voilà ce que je ressens quand je sens tes mains sur moi. Ce sont des sensations que j'ai du mal à appréhender, à contrôler. C'est comme si une sorte de feu s'emparait de moi. Parfois ça me fait peur, et d'autres, j'ai envie de savoir jusqu'où ça va.
Je t'aime et je te fais confiance, jamais je n'avais ressenti ça auparavant. Pour moi, il ne s'agit pas de te montrer mon amour mais de le découvrir sous une forme... différente.


Avec ça, elle essaya de capter son regard en ngoissant quant à sa réponse à venir.
Revenir en haut Aller en bas
Ernest Dudikoff
Adulte
Ernest Dudikoff

Nombre de messages : 618
Age : 32
Maison : Serpentard
Année : 6ème
Gain de Gallions : 15035
Date d'inscription : 18/03/2006

[Parc] Sous les Chênes Empty
MessageSujet: Re: [Parc] Sous les Chênes   [Parc] Sous les Chênes EmptyLun 6 Nov 2006 - 0:31

Hermione m’embrasse doucement et en m’appuyant sur la poitrine, me fait basculer en arrière, sur le dos. Elle s’allonge doucement à mes côtés. Mes sens s’aiguisent.

Elle défait le nœud de ma cravate. J’entends le tissu qui glisse. Le vert passe sur le blanc. Elle ouvre les boutons supérieurs de ma chemise. J’entends ses ongles taper sur les boutons d’ivoire. Je sens le bout de ses doigts longs et frais sur ma peau. Chair de poule. En même temps, elle me couvre de baisers du cou jusqu’à près de mon oreille. Je prends conscience de ma propre chaleur et de la sienne. Mon sang est brûlant, circule à toute vitesse dans mes artères, me monte à la tête. Ses lèvres, dans des petits bruissements, me sillonnent.

Mes sens gagnent encore un petit peu en précision. J’ai l’impression de sentir les sinuosités des empreintes digitales de ma bien aimée. J’entends sa respiration qui s’accélère en même temps que mon cœur et le sien, que je sens contre mon bras. Tendresse.

Du dos de sa main elle me caresse la joue. Quand elle passe devant ma bouche, je l’embrasse, cette main révélatrice. Hermione plonge ses yeux dans les miens. J’y vois son intelligence, son courage et sa malice. J’ai l’impression que mon corps gagne quelques degrés supplémentaires. Elle se penche sur mon visage et m’embrasse, je m’embrase. Ne vit plus ce moment passivement mais activement. Je veux l’embrasser, lui faire ressentir ce que j’ai au fond du cœur, qui me parcourt le corps quand je suis en contact avec elle. Nos bouches se heurtent et nos salives se mélange. Je sens le contact électrisant sur ma poitrine. Mes muscles du dos se contractent, je sens la racine d’un des chênes qui nous surplombe sous moi.

A mon tour, je fais glisser mes mains sur Hermione, pendant que nous nous embrassons. Ma main gantée dans ses cheveux, main que je maudis à présent car ne pouvant guère sentir le contact d’Hermione. Ma deuxième vogue sur son dos. Je sens la vie en dessous de son vêtement, et j’ai grande peine à éviter de la glisser sous sa chemise d’uniforme, pour mieux sentir cette chaleur et cette vie, sentir sa peau nue. Je suis moite. Hermione se décolle, notre baiser est rompu. Elle parle, je regarde ses lèvres bougées, si proche de mon visage. Je sens la douce tiédeur de son haleine. L’ivoire de ses dents. Sa langue souple. Tout forme des mots, qui sont musique à mes oreilles. Elle me parle de sa peur et de son envie, de sa non connaissance et de son désir.

Je l’embrasse à nouveau, avant de répondre, nouvel assaut de sensation. Vertige.


–J’ai aussi peur, très souvent même, j’ai envie de chose auxquels je ne pensais pas avant, et je les refoulais immédiatement. Je n’ai plus envie de continuer comme ça maintenant.


Je ne sais que dire de plus, je suis comme pris de fièvre et j’embrasse à nouveau ma bien aimée. Mon inconscient me prive de mots, laissons alors mon corps agir.
Revenir en haut Aller en bas
Hermione Granger
Personnage Inactif
Hermione Granger

Nombre de messages : 811
Maison : Gryffondor
Année : 6 ème année
Gain de Gallions : 15225
Date d'inscription : 15/01/2006

[Parc] Sous les Chênes Empty
MessageSujet: Re: [Parc] Sous les Chênes   [Parc] Sous les Chênes EmptyLun 6 Nov 2006 - 18:27

Si elle s'était attendue à ça! Elle qui doutait de ses capacités, à présent, elle savait. " Je peux arriver au niveau des autres pintades. Waouh, qui l'aurait cru?" Cette pensée amena un sourire d'autodérision sur les lèvre de la jeune fille. Elle se doutait bien qu'elle n'était pas plus bête qu'une autre en la matière, mais les exploits de certaines de ses camarades étaient aussi diverses que légendaires dans la salle commune de Gryffondor. A tel point qu'Hermione avait, pendant un temps, considéré qu'elles étaient devenues complètement perverses. De fait, elle s'était refusé toute pensée frivole. Puis, elle se ravisa, en se disant que si les autres étaient quand même dévergondées, ce n'était pas une raison pour s'interdire de rêver.
Sa rencontre avec Ernest, et leur amour l'avait complètement désinhibée.

Les gestes d'Ernest étaient loin d'être déplaisants, mais elle se rendait compte qu'ainsi allongés et affairées dans le parc, ils n'étaient à l'abri d'aucun regard, et d'aucune sanction si Rusard passait dans le coin. C'est donc à regret qu'Hermione écouta sa conscience, et se défit peu à peu de l'étreinte d'Ernest.

Elle prit quelques secondes pour le regarder dans les yeux, et fixer à jamais dans sa mémoire ce moment où la décision qu'ils venaient de prendre implicitement, et qui allait changer à jamais la nature de leur relation. Hermione finit par déposer un tendre baiser sur ses lèvres avant de prendre la parole.

- Il existe une salle. Elle est située au septième étage, face à une immense tapisserie représentant la stupide tentative de Barnabas le Follet d'apprendre à des trolls l'art de la danse. On l'appelle la salle sur demande. Les elfes l'appellent également salle "va et vient".
Je pense que si nous devons...
, dit-elle en rougissant et en détournant le regard. Si nous devons aller plus loin, je pense que ce n'est qu'à cet endroit que nous trouverons la tranquillité nécessaire.

Ce n'est pas qu'elle n'avait pas envie de continuer là tout de suite, mais elle savait très bien que s'ils continuaient comme ça, ils auraient du mal à arrêter et à redevenir raisonnables.

- Qu'en dis-tu?
Revenir en haut Aller en bas
Ernest Dudikoff
Adulte
Ernest Dudikoff

Nombre de messages : 618
Age : 32
Maison : Serpentard
Année : 6ème
Gain de Gallions : 15035
Date d'inscription : 18/03/2006

[Parc] Sous les Chênes Empty
MessageSujet: Re: [Parc] Sous les Chênes   [Parc] Sous les Chênes EmptyVen 17 Nov 2006 - 17:49

J’écoute Hermione me parler de cette salle que je ne connais pas. Je regarde ses lèvres bouger et la rougeur lui monter aux joues quand elle détourne son visage. Je me sens légèrement angoissé, apeuré devant l’inconnu, pourtant, il ne faut pas montrer mon indécision maintenant, ça ruinerait tout. Alors, je dis simplement, en ramenant son visage vers le mien.


-Allons-y.


A cette distance, nous ne pouvons pas bien distinguer nos visages, qui ne sont que de la couleur de peau floue, l’esquisse d’un nez, les contours d’une bouche et la lumière de ses yeux bruns. A cette distance nous somme déjà flous et entrelacés.
Nous nous dégageons de notre étreinte et nous levons. Je reboutonne ma chemise, j’essuie la terre et la poussière dans mon dos, et dans celui d’Hermione. Je lui prends la main, dépendant de ce contact. Ensemble, nous rentrons vers le château, gravissant marches et pelouses, alors que mon angoisse augmente.
Nous passons à côté de visages anonymes et connus. Tout le monde semble nous ignorer, ne sachant pas ce qu’Hermione et moi entreprenons de faire. Ils sont tous là, comme toujours, les élèves de Poudlard, s’occupant de leurs BUSE, de faire enrager Rusard ou de pratiquer un peu de magie par-ci, par-là.
Alors que je vis un moment si décisif de ma vie, je me sens épris d’amour pour n’importe lequel de mes confrères, si ignorant, si magnifiquement doué, ignorant tout de notre entreprise d’amour et de chair.
Je croise Mickael Stonebridge, mon ami préfet de Serdaigle, qui me fait un rapide signe de la main, avant de fondre sur un élève de deuxième année armé d’une bombabouse. Mon amitié.
Je vois un joueur de l’équipe de Quidditch de Poufsouffle revenir d’un entraînement. Il est boueux et saigne un peu à l’arcade sourcilière. Je trésaille. Ma peur.
Mowana Beckett. Je la vois au loin. Que fais-t-elle encore à Poudlard ? Elle m’aperçoit juste au moment où nous tournons à l’angle d’un couloir et disparaissant dans la foule. Mowana Beckett. Celle qui fit tout basculer. Mon amour, ma fraternité et mon ennemie.
Puis je regarde Hermione Granger, qui pas à pas nous mène vers notre destination. Elle est resplendissante, merveilleuse. Mon amour.
Revenir en haut Aller en bas
Hermione Granger
Personnage Inactif
Hermione Granger

Nombre de messages : 811
Maison : Gryffondor
Année : 6 ème année
Gain de Gallions : 15225
Date d'inscription : 15/01/2006

[Parc] Sous les Chênes Empty
MessageSujet: Re: [Parc] Sous les Chênes   [Parc] Sous les Chênes EmptyVen 17 Nov 2006 - 18:22

En percevant l'air sûr de lui d'Ernest, Hermione n'eût pas le courage de lui dire qu'il l'avait mal comprise. Elle pensait au moins attendre une semaine, ou quelques jours... tout de suite...

La fin des cours occupait à présent les élèves dans le parc, et dans les couloirs. Elle suivit Ernest en essayant de tenir bon, de sauver les apparences. Mais la vérité était là la préfète aurait aimé avoir du temps pour se préparer, pour réfléchir une dernière fois, pour hésiter... Et voilà que pour la première fois depuis qu'ils se connaissaient, Ernest affichait une assurance qui complexait Hermione. C'était elle qui avait amené le sujet, elle qui lui avait parlé de l'endroit. Et finalement, c'était elle qui était réticente. Oui, la vérité était là, pour la première fois de sa vie, Hermione se laissa faire sans mot dire. Qui ne dit mot consent, c'est un vieil adage. Pour le coup, elle ne pouvait s'en prendre qu'à elle-même, mais trop tard.
Les deux adolescent s'engagèrent sur des chemins inexplorés.

===============================================
Salle de bain des préfets, deux jours après, 17 heures 17.

Cela fait quelques temps que les préfets délaissent cette salle bain somptueuse. Ayant pris connaissance de ce fait, Hermione en profita pour aller y trouver un bon moment de solitude pour souffler un peu. Sa vie avait pris un tournant nouveau depuis deux jours, et elle n’avait pas encore eu l’occasion de réfléchir vraiment à cela. Elle était restée focalisée sur ce qu’elle avait fait deux jours auparavant, dans la salle sur demande avec Ernest, sans vraiment réfléchir aux conséquences.

Après avoir fermée la porte grâce à un sort, et posé ses affaires à l'entrée, elle laissa tomber son peignoir à ses pieds, et pénétra lentement, marche après marche, dans l’immense baignoire remplie d’eau chaude. Elle était loin d’avoir conscience de tout ce qui s’était passé jusqu’ici. Elle n’avait même pas eu le courage d’en parler à Ginny.

Hermione passa une bonne heure à paresser, lascive, dans cette eau dont la température ne baissait jamais. Elle ne savait pas vraiment que penser de ce qu’elle avait vécu ce soir là. Fallait-il regretter ou non? D’ailleurs, elle avait tout fait pour éviter Ernest depuis. Pourtant, il faudrait bien en parler. Elle n’avait pas l’habitude de parler de ce genre de choses. Elles avaient effleuré le sujet avec Gin, en douceur, mais après avoir connu sa première expérience, beaucoup de questions se bousculaient dans une sombre pagaille. Durant tout le temps qu’elle resta dans l’eau, elle essaya de faire abstraction de son problème. Et pourtant, elle ne cessait de repenser à ce qui s’était passé.

Inhabituellement, et alors que les souvenirs affluaient, elle se laissa aller et rougit. Ce n’était pas dans ses habitudes. Son inconscient cherchait sans doute à créer ce qu’elle n’avait pas trouvé lors de sa première fois, et à en effacer les aspérités. Elle sortit de l’eau avec une idée en tête : écrire et décrire, apposer des mots sur sa souffrance, physique et morale.

Si pour quelques filles gloussant dans les dortoirs, la première fois avait été magique et coulait sous les superlatifs, Hermione se désespérait, elle, et se sentait coupable de ne pas avoir su apprécier son expérience, et rendre son plaisir à Ernest. Elle resta dans la salle de bain, saisit une plume et un morceau de parchemin de son sac, et s’assit sur le rebord de sa fenêtre pour une confession intime.
Revenir en haut Aller en bas
Ernest Dudikoff
Adulte
Ernest Dudikoff

Nombre de messages : 618
Age : 32
Maison : Serpentard
Année : 6ème
Gain de Gallions : 15035
Date d'inscription : 18/03/2006

[Parc] Sous les Chênes Empty
MessageSujet: Re: [Parc] Sous les Chênes   [Parc] Sous les Chênes EmptyDim 19 Nov 2006 - 23:05

Je suis dans l’ombre, seul, j’écris, adossé à un mur froid, éclairé par une unique bougie.



(Morceau de parchemin usé et salit, encre noire)


Voilà deux jours que je n’ai pas revu Hermione. J’ai été si lamentable, horriblement lamentable. Comment tant d’amour a-t-il put se transformer en tellement de maladresse, d’incertitude et de peur. Je suis assis dans un placard à balai depuis des heures. Je n’ai de nouveau pas mangé aujourd’hui.

C’est mon deuxième réveil depuis la soirée dans la salle sur demande, deux fois que je me réveille puis après quelques instants où l’illusion d’une journée normale qui commence mais qui meurt à peine je repense à Hermione. Dormir est une échappatoire. Pourtant, alors que je n’ai jamais tenu de journal jusqu’à là, je sens que j’ai plus besoin d’écrire et affronter plutôt que de fuir.

Dans ce placard à balais, qui semblait initialement être une petite salle dérobée, je suis à l’abri des autres. Pourtant en moi, je suis détruit, je me suis étranger. J’ai l’impression d’être une enveloppe creuse, juste un corps, mon âme s’est échappée, dégoûtée de lui.

J’ai l’impression d’avoir forcé les choses l’autre soir. J’avais été pris d’une assurance extrême, entraînant Hermione par la main, sûr de son accord, nerveux devant l’inconnu mais impatient de le connaître. Je me dégoûte, mon enveloppe me dégoûte.

Je suis là, comme un ver, caché dans l’obscurité et la chaleur étouffante de l’air qui passe et repasse dans mes poumons dans ce réduit minable. Je suis la misère, incapable de donner de l’amour aux autres et d’en recevoir moins même. Si je ferme les yeux je vois le visage d’Hermione, déformé par l’anxiété, la douleur, le dégoût. Encore le dégoût.




Je ne peux plus écrire, pause. Je n’arrive pas à m’arracher de mes pensées, elles m’obsèdent.
Revenir en haut Aller en bas
Hermione Granger
Personnage Inactif
Hermione Granger

Nombre de messages : 811
Maison : Gryffondor
Année : 6 ème année
Gain de Gallions : 15225
Date d'inscription : 15/01/2006

[Parc] Sous les Chênes Empty
MessageSujet: Re: [Parc] Sous les Chênes   [Parc] Sous les Chênes EmptyLun 20 Nov 2006 - 11:18

Assise dans l’encadrure de la fenêtre, enveloppée dans son peignoir et ses doutes, Hermione commença à faire gratter sa plume sur le parchemin qu’elle tenait.

« Il existe une pièce de théâtre, contemporaine et fort célèbre, « Les monologues du vagin ». Loin de moi l’idée de laisser parler ce traître d’organe, et de toute façon, il ne doit pas encore être en état pour cela. Ma plume quant à elle, bafouille son encre et se noie dans la profondeur de la gêne qu’elle ne peut décrire.
J’ai beaucoup de mal à parler sexe. La simple évocation de ce mot depuis deux jours fait naître un rouge écarlate sur mes joues, tant de fausse pudeur que de honte. De honte, assurément. J’ai honte de ce qui s’est passé, de la manière dont je l’ai vécu, et dont je l’ai sans doute fait vivre à mon ange innocent.

Malgré la présence du Juge Lara dans l’enceinte de l’Ecole, nous avions décidé de nous isoler dans la Salle sur Demande. Evidemment, nous ne comptions pas nous regarder dans le blanc des yeux toute la soirée. Nous avions parlé sous les chênes de franchir une étape dans notre relation, étape dont nous avions tous les deux envie, sans vraiment oser nous en parler franchement. Je vais tenter de relater les évènements, je ne suis pas sûre d’y arriver.

Salle sur demande, 13 minutes après la discussion sous les chênes.

La faiblesse de l’éclairage faisait ressortir son teint encore plus livide qu’à l’accoutumée. Je le sentais sûr de lui, trop même par rapport à moi. Je n’étais pas certaine d’être prête à ce moment là, mais face à sa détermination, je me suis laissée faire.
Pour me donner un peu de ce courage dont je suis censée être remplie, j’ai initié ce qui devait être le premier d’une très longue série de baisers. Nous nous glissâmes dans la salle qui s’était décorée de l’exacte façon dont je la percevais dans ma tête, un décor hyper romantique, à la limite des clichés, chandeliers volants diffusant une douce lumière, des couleurs chatoyantes, un délicat parfum de fleurs, un lit à baldaquin, des pétales de roses sur le sol… Rectification : nous croulions sous les clichés, mais qu’importe, le décor n’était pas ce qui importait le plus.

Tout commença comme je l’avais imaginé. Un feu d’artifice de sensations nouvelles, de gestes à apprivoiser. C’était mon corps que je devais dompter, ma crainte aussi. Malgré cette envie d’aller toujours plus loin, et de savoir ce qui allait se passer après, une pointe d’angoisse s’emparait peu à peu de mon esprit. J’avais lu (et que serais-je sans lecture) beaucoup de choses sur la chose… et je savais que tout n’allais pas être bonheur et volupté c’est sans doute ce qui me crispa le plus.

Ernest s’appliquait à prendre son temps, de découvertes en découvertes. Chacune de ses caresses éveillait en moi un feu qui me consumait tout entière. Ce sentiment était puissant, c’est très difficile à écrire. Mieux vaut le ressentir. J’essayais de rendre au centuple ce qu’il me donnait. C’était facile finalement, il suffisait que je me laisse guider par mon instinct. Ses réactions m’encourageaient à continuer.

J’avais perdu la notion du temps. Nous étions embarqués vers une destination inconnue, et si proche pourtant. Je laissais glisser mes mains sur lui, envoûtée par des images tout à fait nouvelles pour moi, mes joues se coloraient à nouveau. Le lion de Godric revenait. Je gagnais en assurance jusqu’au moment fatal. Une vive douleur, une blessure, du rouge. Une brûlure identique à celle d’une lame aiguisée transperçant la chair. Un cri, des larmes retenues au maximum, mais qui roulent quand même sur mes joues blanches de douleur. Pause. Je sentais ses yeux sur moi. Je les évitais en fuyant dans le baldaquin ne sachant que faire. « C’est normal, me dis-je, il fallait en passer par là. » Un moment d’incompréhension. Nous ne parlions pas. Il fallait en finir et pourtant, je savais du plus profond de moi qu’on aurait dû attendre. Il recommence, je le fuis toujours du regard. Je me sens objet, utilisée, même si ce n’est pas tout à fait vrai. La blessure est là, béante, de l’âme et du corps.

J’ai du mal à me souvenir si ça a duré longtemps. Enfin j’osais poser mon regard sur le sien. C’était fini. Il me semble que c’est à ce moment précis que nous sommes sortis des gestes stéréotypés guidés par ce que nous croyions savoir sur la chose. J’enfouis ma tête au creux de mon épaule sans pouvoir réfléchir à ce qu’il vient de se passer. Je me laissais aller pour la première fois contre son corps nu. On aurait peut-être dû en commencer par là. »

Hermione resta assise là un moment à regarder dehors. Bien que la nuit fût en train de tomber, ses yeux regardaient dans le vague. Tant de questions sans réponse.

HJ: Lara si ça te va pas j'édite.

JLI: salle sur demande = sujets libres... whatever you want Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




[Parc] Sous les Chênes Empty
MessageSujet: Re: [Parc] Sous les Chênes   [Parc] Sous les Chênes Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[Parc] Sous les Chênes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2 -
Aller à la page : 1, 2  Suivant


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Château :: La Salle Sur Demande-
Sauter vers: