Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Transe conflictuelle {Pv Demelza}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kellian Falcon
Elève trouvant ses marques
Kellian Falcon

Nombre de messages : 129
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13380
Date d'inscription : 02/09/2007

Transe conflictuelle {Pv Demelza} Empty
MessageSujet: Transe conflictuelle {Pv Demelza}   Transe conflictuelle {Pv Demelza} EmptySam 8 Mar 2008 - 16:49

Le 8 mars, tout est calme, normal Kellian est seul, assis sur le sol froid, seul son esprit oppose son habituelle résistance et lui refuse toute paix intérieure.

« Ne jamais tourner le dos à son ennemi. »

« Toujours l’affronter en premier et le regarder avant qu’il ne vous fasse du mal. »

« Ne jamais échouer. La peur c’est la mort assurée. »

C’est aux anciennes paroles de son père que tente de s’échapper Kellian, pris à maintes et maintes reprises par des vertiges soudains, comme s’il finissait par ne pouvoir plus rien contrôler.

Il occupait actuellement l’une des nombreuses salles inconnues de Poudlard, qui avait servi une ou plusieurs fois à son cousin pour évacuer ses pensées. Si les Falcon avait été un mythe, il aurait été écrit dans un ancien manuscrit remontant à leurs origines que tout homme venant de cette famille, ne doit faire qu’un, de corps et d’esprit… Relier les deux est plus difficile qu’il n’y parait, même si beaucoup s’en vantent, peu parvienne à cet état de fait. Il ne s’agit pas de transcender avec son être supérieur, ni de s’élever très haut dans les airs, il s’agit juste d’apaiser son esprit, et là pour quelqu’un comme Kellian, c’était souvent difficile. De tout temps, une pensée venait à l’esprit des hommes, celle là même qui venait troubler leur repos, et qui même les obsédait le jour comme la nuit. Kellian était tout le temps animé par ce genre de pensées, si bien que son esprit requérait plusieurs choses.

Déjà une solitude profonde, ensuite des flammes, pour que le regard de Kellian s’y perde et qu’il puisse lentement vider son esprit. Et puis une douce fumée pour évacuer les parfums subtils de Mary, seules odeurs parvenant à l’atteindre physiquement. Mais il ne devait pas penser à elle, ou cela ne servirait à rien, car il se précipiterait pour la retrouver. Et tout s’annulerait…

Il reste dans la pénombre, assis dans la position du lotus. Autour de lui, les flammes des innombrables bougies allumées, irradie la pièce d’une lueur chaleureuse. Il se sent bien. C’est presque comme une guérison après tout ce qui le paralyse et le pervertit…

Mais aujourd’hui, il avait décidé d’expérimenter une autre sorte de transe. Et de passer d’un esprit en transe, à deux esprits se faisant face, et voyageant ensemble…

Pour cette tache là, il n’a pas choisi Mary, non pas encore, il n’en est qu’aux balbutiements de cette pratique et il ne voudrait pas l’effrayer. Par le bouche à oreille, on a fini par lui dire que la personne idéale pour une expérience de ce genre serait une certaine Demelza Worpel. Et son corbeau s’est aussitôt chargé de lui envoyer sa lettre, laissant suffisamment de mystères dans ses explications pour qu’il soit sur qu’elle arrive bien par ici…

Il sort d’un grand sac une bougie à plusieurs couleurs, il l’a trouvé dans son sac ce matin, et il ignore d’où elle peut provenir, il doit s’agir sûrement d’un cadeau de Mary, il ne l’a pas vu de la journée, alors il la remerciera dés que possible, mais rien ne l’interdit d’utiliser son cadeau un peu avant…

Il la pose au centre, mais ne l’allume pas encore, jusque là, il attend l’arrivée de la jeune fille… Serpentard comme lui, il espère qu’elle aura un fort caractère afin d’être à même de réussir l’expérience jusqu’au bout. Il étend ses bras devant lui et s’étire, sachant qu’il pourrait, ne plus avoir la possession de son corps, si la transe réussit…
Revenir en haut Aller en bas
Demelza Worpel
Elève assidu
Demelza Worpel

Nombre de messages : 232
Age : 27
Maison : Serpentard
Gain de Gallions : 13516
Date d'inscription : 22/07/2007

Transe conflictuelle {Pv Demelza} Empty
MessageSujet: Re: Transe conflictuelle {Pv Demelza}   Transe conflictuelle {Pv Demelza} EmptySam 8 Mar 2008 - 16:56

Confortablement installée sur son lit à baldaquin, Demelza fixait le plafond. Elle profitait du Samedi matin. Combien de fois avait-elle été dérangée par des camarades de dortoir faisant un brui pas possible ou par des lettres qui lui demandaient d’aller sur le terrain de Quidditch pour un entraînement intensif ? Aujourd’hui, c’était décidé, la 5ème année passerait toute sa journée au lit. Elle descendrait peut-être dans la Grande Salle à l’heure du déjeuner histoire de prendre de quoi tenir toute la journée dans les cachots. Mais il n’était pas encore l’heure.

Tandis que la jeune fille se retournait dans ses couvertures, elle remarqua une lettre posée un peu plus loin. Elle l’avait reçut il y a quelques minutes mais n’avait pas prit la peine de l’ouvrire. Elle avait préférée retourner dormir immédiatement. Mais sa curiosité l’emporta et elle saisit la lettre de sa main gauche. Sentant le froid des cachots lui donner la chair de poule, elle se hâta de se remettre sous la couverture. Elle ouvrit machinalement la lettre et commença à la lire. C’était une lettre très étrange écrite par un Falcon. Kellian. En dehors des entraînements de Quidditch, Demelza ne lui avait jamais adressé la parole et ne le connaissait que de vue. Mais ce ne fut pas cela qui l’obligea à pousser un juron faisant déguerpir deux jeunes filles qui se trouvaient non loin d’elle. Dans la lettre était écrit qu’elle devait retrouver le fameux Kellian dans une salle du château. Tout ça pour quoi ? Apparemment, il lui promettait une expérience sensorielle unique. Une quoi ?! Demelza sortit de son lit, jetant la lettre derrière celui-ci.


*Pourquoi moi ? Non mais franchement, pourquoi moi ? Qu’est-ce que je lui ai fais à ce gars ? Je le connais même pas ? C’est sûrement un taré…*

Pendant que les questions se bousculaient dans l’esprit de la jeune Serpentard, elle prenait quelques affaires au hasard puis les enfilait rapidement. Elle mit plus de temps à mettre ses chaussures qu’à s’habiller. Une fois sa veste en cuir, sur le dos, elle sortit en trombes des cachots, bousculant tout le monde sur son passage. Elle était bien décidée à aller voir ce Falcon. Déjà, pour savoir ce qu’était cette « expérience sensorielle unique », ensuite, pour savoir pourquoi c’était elle et pas quelqu’un d’autre qu’il avait dérangé ?, et enfin, pour lui exploser la tête.

Demelza montait les escaliers quatre à quatre. Elle faisait le plus vite possible. Quand elle en aurait terminé avec Kellian, elle irait prendre de quoi manger et foncerait se remettre au lit. Le souffle court, la jeune fille arriva enfin au bon étage. Elle se pressait dans le couloir. Jetant quelques coup d’œil dans les salles inoccupées pour voir là où se trouvait le Troll. Enfin, elle la trouva. La 5ème année s’arrêta. Elle regarda dans la pièce par la porte entrouverte. Cette salle était vraiment très sombre et très éloignées des autres. Un frisson parcouru le dos de Demelza. Elle sentait qu’elle n’allait pas tarder à regretter d’être venue. Elle aperçut Kellian. Celui-ci était assis sur le sol, entouré de bougies. Ambiance très glauque. Curieuse, la Serpentard entra. La porte fit un bruit sourd en heurtant le mur de la salle. Demelza laissa échapper un bref : « Salut ». Puis ses sourcils se froncèrent. Elle sentit la colère monter en elle mais parvint à se contrôler.


- Je peux savoir ce que tu me veux ? demanda-t-elle d’une voix aussi froide que les quatre murs qui les entouraient. J’ai pas tout le temps que je veux donc, dépêche.

La 5ème année traversa la pièce et vint de poster devant son camarade, faisant trembler les flammes des bougies sur son passage. Elle croisa les bras et attendit la réponse de son camarade, tapant impatiemment le sol de son pied.
Revenir en haut Aller en bas
Kellian Falcon
Elève trouvant ses marques
Kellian Falcon

Nombre de messages : 129
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13380
Date d'inscription : 02/09/2007

Transe conflictuelle {Pv Demelza} Empty
MessageSujet: Re: Transe conflictuelle {Pv Demelza}   Transe conflictuelle {Pv Demelza} EmptySam 8 Mar 2008 - 19:41

« Ce n’est qu’à son « salut » qu’il leva les yeux vers elle. Demelza était bien venu le rejoindre comme prévu, et à sa mine insistante et à ses bras croisés, il devine tout de suite, qu’elle n’était pas du genre patiente, ou alors ce n’est peut-être dû qu’à une saute d’humeur passagère… Il en avisera plus tard, lorsque si tout fonctionne correctement et que leurs deux esprits fusionnent, et s’attirent, autant qu’ils se repoussent, lors de cette séance sensoriel. »

« Tu es la bienvenue… Je sais que ça peut paraître étrange pour quelqu’un connaissant le monde de la magie, mais es tu initié aux techniques de méditation et de libération de l’esprit… Je sais, je parle par énigme, mais parce que c’est difficile à expliquer. »


Il marque une pause afin de réfléchir.

« De tout temps, des grands maîtres ont essayé de vider leur corps de toute pensée inutile, de toute pensée futile, et ce afin d’entrer dans des états de conscience, appelé transe… Ces transes peuvent rendre plus puissant, voilà ce que dit la légende… »

« Et je te propose d’essayer ceci avec moi, voici ce que dit Kellian… »


Il se lève alors pour venir la rejoindre et la regarder droit dans les yeux.

« Ce que je te propose, ce pourquoi je t’ai fais venir ici, Demelza, c’est pour vivre une expérience unique qu’aucun cours de magie quel qu’il soit, et pas même une option secondaire, ou encore une prémonition du niveau de Trelawney, ne te permettra d’atteindre cet état là… Un tel niveau de conscience si élevé… Que tu pourrais bien avoir l’impression de vivre tes rêves les plus fous… »

« C’est tentant, n’est ce pas ? »

« Bien sur, rien ne dit que tu accepterais d’y participer, mais on m’a confirmé que si cette expérience pouvait intéresser une fille de Poudlard, et qu’elle soit aussi assez courageuse pour y participer, beaucoup de personnes t’ont montré du doigt, et cela m’a pleinement satisfait… Il faut que je te dise qu’en acceptant, tu vas te frotter à quelque chose de très mystérieux, et tu n’auras peut-être même plus le contrôle de ton corps… Seul ton esprit servira… Si tu crois que je vais essayer d’abuser de la situation, ou que je vais te faire boire un verre de quelque chose, tu n’as rien à craindre car je serais dans le même état de conscience que toi. Bien, si tu veux commencer, prépare toi, assied toi en face de moi, et commence à vider ton esprit de toute pensée négative, ou positive… Débarrasse toi de ta mauvaise humeur et de tes envies du moment. Et quand tu seras prête, dis le moi… »


Kellian se lève et finit d’allumer certaines bougies tout autour d’eux. Il espère qu’elle acceptera cette expérience… Sa curiosité l’emportant sur son envie de rester couché…

« Tu ne regretteras pas le temps passé à faire ceci, je te le garantis… »
Revenir en haut Aller en bas
Demelza Worpel
Elève assidu
Demelza Worpel

Nombre de messages : 232
Age : 27
Maison : Serpentard
Gain de Gallions : 13516
Date d'inscription : 22/07/2007

Transe conflictuelle {Pv Demelza} Empty
MessageSujet: Re: Transe conflictuelle {Pv Demelza}   Transe conflictuelle {Pv Demelza} EmptyDim 9 Mar 2008 - 12:32

Demelza observait son camarade. Etrangement, elle avait du mal à comprendre ce qu’elle faisait là. Tout ça, c’était trop bizarre pour elle. Elle ne parvenait toujours pas à comprendre pourquoi c’était elle qu’il avait décidé de déranger pour jouer à on ne sait quoi. Kellian commença enfin à parler. Demelza crut qu’elle allait partir en courant se recoucher. Il avait un problème dans sa tête nan ?

« Tu es la bienvenue… Je sais que ça peut paraître étrange pour quelqu’un connaissant le monde de la magie, mais es tu initié aux techniques de méditation et de libération de l’esprit… Je sais, je parle par énigme, mais parce que c’est difficile à expliquer. »

Les techniques de méditation et de libération de l’esprit. Ca pouvait être amusant. Demelza lança un regard interrogateur à son camarade espérant de plus amples explications, le jeune homme se lança alors dans un cours d’histoire. Enfin, c’était comme cela que la 5ème année l’avait ressentit. Mais cette expérience était tout de même très tentante. Si être en état de « transe » permettait de rendre plus puissant, pourquoi ne pas essayer ? La puissance. Chose très intéressante et très convoitée par de nombreux sorciers.

- Je suis pas sure de bien comprendre ce que tu veux faire.

Kellian se leva et s’approcha de Demelza. Ils se regardèrent droit dans les yeux. La jeune fille commençait vraiment à penser que ce type était cinglé. En fait, ça fait bien dix minutes qu’elle pense qu’il est cinglé. Elle l’écouta tout de même.

*Vivre mes rêves les plus fous ? Héhé, je vois déjà quoi…*

Demelza se surprit à penser à des choses étranges et à regarder ailleurs. Elle sursauta puis continua d’écouter ce que lui racontait le jeune homme.

- Oui, c’est assez tentant. Mais flippant aussi.

D’après Kellian, c’était les autres élèves qui lui avaient conseillé Demelza pour son expérience. A cet instant, la 5ème année éprouva une forte envie de sortir et d’exploser toutes les têtes qu’elle croiserait. Visiblement, elle n’avait pas beaucoup d’amis à Poudlard pour dire qu’elle serait la folle idéale pour faire ce genre de choses morbides. Tout le monde voulait sa mort c’est ça ? Demelza esquissa une grimace. Elle avait faim, elle avait envie de dormir, elle avait envie de partir. Mais elle avait envie de vivre ses rêves les plus fous. Que choisir ?

*J’ai qu’à faire son machin et aller dormir après… Pi bouse, j’suis trop curieuse, j’ai faim.*

Demelza réfléchit un instant. Se débarrasser de sa mauvaise humeur, ça, c’était impossible. Elle pouvait tout de même essayer de se prêter au jeu. Cette expérience allait peut-être être instructive. Mais peut-être était-ce dangereux ? Ca, Demelza s’en fichait, mais elle avait faim, alors il ne fallait pas qu’elle se perde dans un monde parallèle sans pouvoir manger ! Après quelques secondes de plus à réfléchir, la jeune fille donna enfin sa réponse :

- Ok, je marche. J’espère que y a de la bouffe ici.

La Serpentard vint s’asseoir en face de l’endroit où était assit son camarade quelques minutes plus tôt, tandis que celui-ci allumait les dernières bougies. Il fallait donc vider son esprit de toute pensée, qu’elles soient positives ou négatives. Barbant. Tant pis. Demelza ferma les yeux et tenta de le faire sans y parvenir. Elle avait une pensée positive dans la tête, mais qui était pourtant négative. C’était quelque chose d’agréable mais qu’elle ne pouvait avoir en cet instant : Des frites ! Demelza laissa échapper un petit rire avant de se concentrer.

- Et qu’est-ce qu’on est censés faire après ça ? demanda-t-elle en rouvrant les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Kellian Falcon
Elève trouvant ses marques
Kellian Falcon

Nombre de messages : 129
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13380
Date d'inscription : 02/09/2007

Transe conflictuelle {Pv Demelza} Empty
MessageSujet: Re: Transe conflictuelle {Pv Demelza}   Transe conflictuelle {Pv Demelza} EmptyDim 9 Mar 2008 - 15:39

La puissance… La notion même avait du suffire en fin de compte. Demelza n’était pas une Serpentard pour rien, il aurait du essayer avec une Poufsouffle, il aurait remplacé alors la notion de puissance par celle d’amitié, peut-être… fraternité, égalité, super ennuyeux en fin de compte.

« Tentant, c’est l’essentiel, pour le flippant, sachant que je suis dans la même galère que toi si quelque chose tourne mal, je préfère ne pas y penser… »

Il s’asseoit de nouveau après qu’elle se soit assise, il prend soin de ne pas croiser son regard directement, se disant que trop exciter le fauve, pourrait ne plus la faire saliver, mais la faire directement mordre, et elle pourrait finir folle de cette expérience, alors prenons soin d’elle…

« Il n’y a pas de bouffe, on doit vider nos esprits, et pas remplir nos estomacs… Mais après ça je te promets d’appeler le premier elfe de maison qui passera pour lui demander de t’apporter plein de nourritures, mais si ton principal problème, c’est ton ventre qui gargouille, je te conseille de ne plus y faire attention car ton esprit lui ne ressentira pas la faim… Allez commençons. »

« Tout d’abord, vide ton esprit, et puis le reste viendra tout seul, et au cas où tu te poserais la question, non il n’y a pas de formules magiques à prononcer, ni de sang à verser… Nous ne sommes pas au moyen âge. »

Il lui sourit, puis pose la bougie mystérieuse au centre, et l’allume. Aussitôt, elle réagit en emplissant la pièce d’une lumière très forte, de couleur blanche.

Kellian se concentre, oubliant tout, il faudra sûrement plus de temps à Demelza pour se concentrer, surtout à cause de son inexpérience. Kellian vacille, son corps physique semble toucher par quelque chose, il a l’impression de perdre le contrôle de ses bras, se demandant presque si pour cette expérience, il ne sera pas celui que l’on appelle, l’esprit porteur. Le porteur des rêves et des visions, celui qui contrôle tout, et le seul qui puisse demander à ce que tout s’arrête, s’il y a un problème. Son expérience devrait profiter à tout les deux… Il se voit.

Lui-même parcourant les chemins de son esprit. Il se voit marcher. Curieuse sensation, mais il en est quasiment toujours ainsi lorsqu’on se souvient. On se voit souvent faire des actes, alors que ce n’est que de nous-mêmes qu’il s’agit. Le Kellian astral bute comme un obstacle, une sorte de mur. C’est peut-être le signe que le maître astral ne doit pas commencer avant le deuxième esprit…

Puis il voit Demelza, surgir soudainement du néant et paraître pas très loin de lui. Elle ne peut pas rentrer dans son esprit, alors ils doivent juste se trouver dans une sorte de terrain astral. Kellian profite pour communiquer avec Demelza et lui donner les premières instructions.

« C’est toi qui doit commencer… Concentre toi et fais marcher tes souvenirs… Fais vivre l’un des coins de ta mémoire et fais nous le vivre à tout les deux… »
Revenir en haut Aller en bas
Demelza Worpel
Elève assidu
Demelza Worpel

Nombre de messages : 232
Age : 27
Maison : Serpentard
Gain de Gallions : 13516
Date d'inscription : 22/07/2007

Transe conflictuelle {Pv Demelza} Empty
MessageSujet: Re: Transe conflictuelle {Pv Demelza}   Transe conflictuelle {Pv Demelza} EmptyMer 12 Mar 2008 - 19:37

« Tout d’abord, vide ton esprit, et puis le reste viendra tout seul, et au cas où tu te poserais la question, non il n’y a pas de formules magiques à prononcer, ni de sang à verser… Nous ne sommes pas au moyen âge. »

Demelza esquissa un léger sourire avant de refermer les yeux. Privée de sa vue, elle entendait le moindre détail aux alentours. Comme le bruit d’un élève qui courrait dans les escaliers ou les couloirs, un hiboux qui passait près de la fenêtre ou Kellian qui allumait et posait la bougie entre eux deux. Il lui était donc difficile de se concentrer dans ces conditions surtout que son ventre criait famine. Elle tenta de le faire taire et de ne penser à rien. Elle savait que Kellian avait déjà réussi à faire ce qu’il fallait. Mais pour la 5ème année, c’était beaucoup plus compliqué. C’était bien la première fois qu’elle faisait un truc aussi bizarre.

Soudain, elle eut l’impression de tomber. De ne plus tenir assise. Elle se voulu pas rouvrire les yeux tout de suite de peur de tout faire rater. Elle continua de se concentrer avant de réaliser que tout avait cessé. Lentement, elle ouvrit un œil, puis l’autre. Elle étouffa un petit cri de surprise. C’était elle. Là, devant. Elle se voyait. Quelque peu paniquée, elle regarda alors sur le côté, Kellian était là aussi. Elle était rassurée. Mais elle ne pu prononcer un mot. Se voir comme cela, marcher dans… dans on ne sait trop quoi, c’était peut-être déjà trop pour elle.


*Mais nan, je suis pas une Pouffy non plus !*

Demelza se regarda quelques instant. Se voir sous toutes les coutures était quelque chose de très étrange. Kellian, lui, paraissait impassible. Avait-il déjà fait ce genre d’expérience auparavant ? La Serpentard se le demanda. Elle, n’était pas forcément très rassurée. Elle ne savait même pas comment sortir d’ici. Elle avait donc quitté son corps ? C’était cela ? Ca voulait dire que son corps à elle était encore dans la pièce inoccupée. Trop bizarre.

« C’est toi qui doit commencer… Concentre toi et fais marcher tes souvenirs… Fais vivre l’un des coins de ta mémoire et fais nous le vivre à tout les deux… »

Demelza reste quelques secondes sans comprendre. Il fallait qu’elle pense à un souvenir pour le voir là ? Devant elle ? Qu’elle se voit elle même, en action. C’était très étrange, mais amusant. La Serpentard chercha quel souvenir elle pourrait bien montrer à Kellian. Il fallait quelque chose d’heureux. Pas tellement envie de voir un truc triste. Il ne fallait pas non plus quelque chose de trop personnel. Oui parce que le premier souvenir heureux que Demelza eut en tête fut le jour où, avec son Préfet… Enfin voilà. D’ailleurs, c’était en même temps un souvenir triste. Et puis elle n’avait certainement pas envie que son camarade le voit. La jeune fille pensa alors à la deuxième personne qu’elle aimait le plus et avec qui elle partageait les meilleurs moment. Sa meilleure amie : Cassy Lewis. Renvoyée de Poudlard deux ans auparavant pour avoir fait une farce débile. Demelza se concentra, tenta de se rappeler de son souvenir.

Soudain, elle se vit elle même dans un des couloirs de Poudlard. Celui qui menait à la Bibliothèque pour être plus précis. Demelza sourit. Ce souvenir était pour elle, particulièrement drôle.

L’autre elle s’avançait en direction de la Bibliothèque accompagnée de Cassy. Toutes les deux tenaient fermement leurs baguette sous leur robe de sorcière. Mais ça, seule Demelza le savait. Même si Kellian finirait bien par s’en apercevoir. Les deux jeunes filles ne pouvaient s’empêcher de laisser apparaître un sourire sadique sur leurs lèvres. Elles n’étaient pas très âgées à cette époque. Peut-être avaient-elles treize et quatorze ans – Cassy ayant redoublée en primaire. La Bibliothèque était un de leurs endroits préférés pour attaquer les petits Serdaigles qui ne pensaient qu’à étudier. Soudain, les deux Serpentards s’arrêtèrent. Leur cible avait été repérée. Une fille de leur année, pas très fute-fute sortait en effet de l’immense pièce. Elle tenait comme toujours, un livre dans ses mains. Cassy, qui n’avait ni la langue dans sa poche, ni froid aux yeux, fut la première à attaquer.


- Alors McCarty, toujours entrain d’étudier hein ! lui lança-t-elle en passant son bras gauche autour des épaules de la Seraigle apparemment effrayée.

Tandis que Cassy se moquait de la Bleu, Demelza les suivait sans dire un mot. Elle se contentait de pouffer de rire. Il est vrai qu’elle était souvent dans l’ombre de Cassy à cause de sa timidité.


- Tu veux pas faire autre chose parfois ? continuait Cassy. Te battre par exemple ? Dem’, à toi l’honneur.

Cassy se dégagea de la jeune fille et la poussa vers Demelza, un immense sourire aux lèvres. Celle-ci s’empressa de sortir sa baguette de sa cachette et la pointa sur la Serdaigle. McCarty fit de même, tout en tremblant.

- Bah alors ! Pourquoi tu flippe ? lui demandait Cass’. Va pas dire que c’est pas un duel à la loyale, regarde. Il y a, deux duellistes. Elle les pointa du doigt. Et un arbitre. Ce fut elle même qu’elle pointa cette fois. Alors va-y, montre nous ce que tu sais faire.

Ce duel n’avait rien d’un duel à la loyale. En effet, après les quatre sortilèges lancés par Demelza sur la Serdaigle, Cassy s’empressa de se joindre à elle. Au bout de cinq minutes de lutte, la Serdaigle s’était déjà effondrée sur le sol de pierre. Ses amies se précipitant pour l’aider à aller à l’infirmerie.

- Nan mais regarde les ces sales Trolls ! lança Cassy à Demelza. Elles auraient pas pu venir aider son amie avant qu’elle ne se fasse battre ?

Elles éclatèrent ensuite de rire. Demelza préféra que son souvenir cesse ici. Elle ne voulait pas que Kellian les voit partir en colle avec Rusard. Mais elle ne pouvait s’empêcher de sourire à la vue de ce souvenir. Lorsqu’elle croisa le regard de son camarade, elle se demanda si ça allait maintenant être à son tour de montrer l’un de ses souvenirs…
Revenir en haut Aller en bas
Kellian Falcon
Elève trouvant ses marques
Kellian Falcon

Nombre de messages : 129
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13380
Date d'inscription : 02/09/2007

Transe conflictuelle {Pv Demelza} Empty
MessageSujet: Re: Transe conflictuelle {Pv Demelza}   Transe conflictuelle {Pv Demelza} EmptyMar 25 Mar 2008 - 16:08

Demelza était troublé, ça se voyait sur son visage, mais quoi de plus normal après tout… Cet univers là était difficilement cernable, et tout aussi difficile à décrire, et pourtant elle se voyait dans cet univers, et voici le moment où elle décide de tout raconter ou presque…

Le souvenir qu’elle avait choisi. L’histoire de deux jeunes Serpentardes, pour qui le choipeaux n’avait pas fait d’erreur en les mettant là… Fidèle à leur réputation et aux adjectifs qui servaient à qualifier leur maison de manière péjorative. Elles ne faisaient pas dans la finesse, mais Demelza était jeune. Et puis Kellian même s’il était quelqu’un d’assez discret, ne pouvait pas s’empêcher de se souvenir comment à cet âge là, lui aussi voulait faire du mal… Mais il vaut mieux se venger de quelqu’un qui vous a fait du mal, attaquer les innocents ne servaient en général qu’à vous mettre les autorités sur le dos…

Mais tout cela s’apprend, ah mais que fait donc Demelza et son amie…

De la violence… gratuite. Le contraire de tout ce qui lui avait enseigné son père. On est différents parfois, même en étant de la même maison…

Kellian réprima soudain ce qui semblait être un mal de tête, puis se recentra sur l’espace défini qui servait de passage entre les différentes visions. Demelza semblait plus sereine, elle souriait.
Fin de la vision, début des félicitations.

« Bravo, tu as maîtrisé correctement la vision de ce souvenir… Et tu as même maîtrisé ce que je ne devais pas voir, en stoppant la vision à un endroit précis… Je connais bien les élèves en général, assez pour savoir qu’elles vous auront dénoncé dés que possible, une fois leur amie à l’infirmerie… Et vous avez dû finir en retenue. On ne changera jamais les comportements de la masse… Mais je suis content que tu sois bien parvenue à me montrer ta vision, sans en être troublé. C’est à moi maintenant de te montrer l’un de mes souvenirs… »

Kellian se concentre, lui aussi doit évoquer un souvenir heureux, mais comme toujours, ce n’est pas cela que l’on voit en premier, et ce mal de tête, lui donne horriblement de mal à se concentrer…



Bulgarie, il a 11 ans. Il est seul sur un arbre, observant les serviteurs travailler dans les champs, surveillé par l’ignoble épouvantail, qui au centre de tout, devait protéger les récoltes des oiseaux les plus voraces. Perché sur l’épaule de ce même épouvantail se trouvait le corbeau de son père. Septima. Les serviteurs, semblables à des esclaves, étaient enchaînés les uns aux autres, pour que l’un d’entre eux, ne tentent pas de partir, avant que tous aient fini leur tache.

Mais l’un des paysans décida un jour pour se révolter de couper ses chaînes avec une grande faux. Mal lui en prit… Il tenta de se défaire de son entrave sans réussir, la chaîne étant trop solide, et c’est alors qu’un sifflement retentit dans l’air. Les paysans se retournèrent, ne sachant pas d’où ce sifflement pouvait venir, mais moi je le savais, du haut de notre domaine privé, ce sifflement venait directement de la plus haute chambre, celle de mon père…

Et alors l’animal réagit au sifflement de son maître. Son maudit croassement effrayant les paysans, et notamment celui qui avait tenté de fuir… Il voulut courir, mais étant attaché aux autres travailleurs, il ne pu aller bien loin et déséquilibré, tomba au sol. Le corbeau s’élança sur lui, esquivant ses mains qui battaient l’air, et il lui creva les yeux… Une fois fait, et alors que le paysan ne cessait pas de hurler, il alla se replacer au sommet de l’épouvantail. Des gardes s’approchèrent du champ et délivrèrent le paysan de ses entraves pour l’emmener quelque part… Sûrement dans les oubliettes les plus profondes que comptait le domaine…



« Je haïssais ce corbeau. Je n’aurais pas voulu que tu voies ça. Mais il est difficile de trouver un souvenir heureux lorsqu’on a une vie assez discrète, et une enfance qui ne permettait pas, ni les jeux, ni les rires. Mais soit, j’ai décidé de t’emmener ici pour que l’on partage nos souvenirs, et puis tu t’habitueras à tout cela… A force, on s’y fait, même si c’est un événement sanglant. »

« A toi de me montrer un autre souvenir, j’attends ça avec impatience… »


Il lui sourit pour lui montrer qu’il est détendu, malgré sa vision de ce souvenir là.
Revenir en haut Aller en bas
Demelza Worpel
Elève assidu
Demelza Worpel

Nombre de messages : 232
Age : 27
Maison : Serpentard
Gain de Gallions : 13516
Date d'inscription : 22/07/2007

Transe conflictuelle {Pv Demelza} Empty
MessageSujet: Re: Transe conflictuelle {Pv Demelza}   Transe conflictuelle {Pv Demelza} EmptySam 29 Mar 2008 - 1:52

Le souvenir que Demelza avait montré à Kellian n’était pas réellement ce qu’elle avait voulu lui montrer. Elle aurait préféré qu’il voit un passage de sa vie où elle paraissait forte et non un moment où elle s’en prenait à une Serdaigle inoffensive. Quoique. Ce ne fut pas vraiment elle qui provoqua la jeune Bleue mais plutôt Cassy. Demelza avait toujours été dans l’ombre de sa meilleure amie, voilà pourquoi ce souvenir n’était pas bon. Certes, Demelza avait souhaité revoir un moment heureux voire amusant où elle était en compagnie de Cassy, pas dans son ombre. Lors de ce souvenirs, les deux Vertes étaient jeunes. Elles ne savaient peut-être pas ce qu’elles faisaient. Du moins pour Demelza c’est certain : elle n’était pas conciente de ses actions. Tout ce qu’elle faisait, c’était suivre sa meilleure amie, son modèle. Sans se rendre compte qu’elle ne faisait que devenir son double…en plus faible. Peut-être que le départ de Cassy cette même année permit enfin à Demelza de se découvrir, d’exister, enfin. Elle s’est certes, encore battue, mais n’a plus jamais provoqué des gens dans les couloirs sans la moindre raison valable. De plus, l’absence de sa meilleure amie lui a permit de se forger sa véritable identité, sa personnalité. Aujourd’hui, elle ne dépend, ni n’est le clone de personne. Elle est devenue autonome et responsable.

La jeune fille réalisa qu’elle était encore en présence de Kellian. Elle l’aurait presque oublié sur le coup. Elle était partit dans ses grandes réflexions et aurait pu y passer la nuit. Elle fut heureuse de voir que son camarade ne la rabaissa pas mais au contraire, la complimenta. Si elle s’était attendue à cela ! Sans s’en rendre compte, elle avait réussi à stopper le souvenir. Elle ne s’était même pas posé la question sur la difficulté de faire s’arrêter ces images qui défilaient devant eux. Elle les avaient arrêtés. Point. Demelza lui adressa un faible sourire. Il aurait pu l’engueuler sur sa façon de se comporter…Mais non. Et ce n’était certainement pas le genre de Môsieur Falcon. D’ailleurs, c’était à son tour de montrer une partie de sa mémoire. Demelza espéra un souvenir plus « heureux » que le sien.

Malheureusement, la vision d’un homme – et de plus, esclave - se faisant crever les yeux par un corbeau qui agissait sous les ordres de son maître ne lui remonta absolument pas le moral. Si c’est cela le souvenir le plus heureux vivant dans le cerveau du Serpentard, autant arrêter cette expérience tout de suite. Avant que Demelza n’aie pu lui dire à quel point la vue d’un tel souvenir fut désagréable, le jeune lui annonça qu’il détestait le fameux corbeau. Tant mieux.


- Moi non plus, je n’aurai pas tellement voulu que tu le vois…mon souvenir… dit la 5ème année. Je n’aime pas dépendre de quelqu’un. Mais il est difficile de dire à la personne qui vous aime plus que tout au monde mais qui vous considère un peu comme un chien, que vous en avez marre d’être sans arrêt caché derrière elle. Ne pas exister…

Demelza baissa les yeux. Ca y est. Elle avait honte. Honte d’avoir montré son souvenir, honte d’avoir dit ce qu’elle venait d’avouer, honte d’être elle même…

« A toi de me montrer un autre souvenir, j’attends ça avec impatience… »

Heureusement, il souriait. Demelza lui rendit faiblement son sourire et se mit à la recherche d’un deuxième souvenir. Elle se devait d’en trouver un plus intéressant et plus heureux. Je ne dis pas « heureux » mais bien « plus heureux » car en effet, la 5ème année n’a absolument aucun souvenir heureux. Elle se mit alors à penser à quelque chose. Quelque chose qui s’était passé cette année même. Elle y avait déjà pensé tout au départ mais ne souhaitait pas le montrer à Kellian. Ce moment devait rester intime…

Dans ce cas, elle n’aurait pas dû y penser si fort…



••••••••

Elle était dans le parc. Elle venait d’avoir quinze ans. Ses joues immaculées rougissaient fortement après avoir été en contact avec un jeune homme, brun, à peine plus âgé qu’elle. Il venait simplement lui rendre un livre mais ses pensées se bousculaient déjà dans sa tête.

Demelza voulu faire stopper immédiatement ce souvenir. Personne ne devait être au courant. Personne ! Paniquée, elle jeta un œil vers son camarade. Il avait l’air de vouloir en savoir plus, mais il ne fallait pas ! Absolument personne ne devait savoir ! Demelza avait confiance en Kellian mais cette affaire ne devait en aucun cas s’ébruiter ou il y aurait plus d’un mort. Dont elle… Malheureusement :

Elle tenait maintenant le bras du jeune homme. Tous deux marchaient sans avoir de direction présice. Demelza avait une soudaine envie d’aller dans la foret interdite mais le fait qu’elle soit avec le Préfet de Serpentard lui fit ravaler sa proposition. Le jeune homme, lui, semblait tout oui.

- Stop ! hurla Demelza. Son cri fut pourtant étouffé. Elle ne comprit pas comment. Elle paniqua. Le souvenir se brouilla étrangement puis ce fut comme si le temps avait accéléré et que quelques minutes étaient passées. Elle n’était plus accrochée au Préfet mais…

Il s’approcha d’elle et lui déposa un baiser. Baiser qu’elle s’empressa de rendre inoubliable. A ce moment, plus rien d’autre n’existait pour elle que le jeune homme qu’elle entourait presque de ses bras. Le seul et court souvenir heureux de la Serpentard

Encore un brouillement de l’image. Demelza ne cessait de crier : « Stop » mais absolument rien ne se produisait en dehors d’un brouillement et d’une étrange accélération des images. A présent, tous les passages de ce souvenirs se mélangeaient. C’était comme la bande annonce d’un cinémagic. Elle se revit parler au jeune Serpent. L’embrasser. Marcher à ses côté. Puis soudain, sa main de porcelaine entrer en contact avec la joue du jeune homme qu’elle aurait pourtant tant aimer garder toujours avec elle. Un violent « clac » retentit dans le parc désert puis Demelza cria une nouvelle fois : « Ca suffit ! » puis éclata en sanglots, presque en même temps que son double dans le souvenir qui tombait à genoux dans l’herbe.

Une fois qu’elle fut débarrassé du Préfét qui lui chuchotait quelque chose d’effrayant à l’oreille, Demelza courra en direction du château, dévala les marches des cachots, arriva enfin dans la salle commune de Serpentard. Une fois dans le dortoir, elle se jeta sur son lit et pleura toutes les larmes de son corps jusqu’au lendemain matin.

••••••••


Enfin, le souvenir cessa. Demelza, furieuse poussa un nouveau hurlement qui fut très audible cette fois puis pris sa tête dans ses mains. Plus honteuse que jamais, elle évita de croiser le regard de Kellian…
Revenir en haut Aller en bas
Kellian Falcon
Elève trouvant ses marques
Kellian Falcon

Nombre de messages : 129
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13380
Date d'inscription : 02/09/2007

Transe conflictuelle {Pv Demelza} Empty
MessageSujet: Re: Transe conflictuelle {Pv Demelza}   Transe conflictuelle {Pv Demelza} EmptyJeu 10 Avr 2008 - 15:06

« C’est vrai que tu avais l’air effacé derrière elle, mais ce n’est plus le cas aujourd’hui me semble t-il… Tu as une forte personnalité, il faut juste que parfois, tu fasses gaffe aux personnes que tu froisses. Mais cela tu l’apprendras vite. »

Une autre vision de Demelza leur fit face. Et alors il se plut à se dire que derrière la jeune fille étrange de Serpentard se cachait en fait une fille tout ce qu’il y avait de plus normal.

« Je pense savoir ce que le jeune homme t’a dit à l’oreille… Je connais un peu ce genre de choses disons… Tu trouveras mieux, j’en suis persuadé. »

Il ne sait pas s’il doit parler avec elle plus amplement de la vision, il pense qu’il en a vu assez et se doutant des paroles du Préfet, il ne reste que peu de choses dont il faudrait parler. C’est à ton tour maintenant… Un souvenir plus heureux que le corbeau serait grandement appréciable…

Il se voit encore une fois. Mais cette fois c’était comme si quelque chose semblait étrange. Il sent une odeur bizarre, comme de la fumée, très proche de l’odeur du brûlé, mais c’est autre chose aussi, de moins reconnaissable…

*Dans la pièce, ce qu’ils ne peuvent voir, le piège tendu par un ennemi lointain, se met en place. La bougie transforme l’air, et la fumée d’un blanc clair, devient rouge, et s’infiltre par les narines des personnes présentes dans la pièce. La fumée a pour seul but de s’infiltrer dans leur esprit, et soudain, dans le monde de l’irréel, on commence à s’en apercevoir. Les décor de brume devient soudain plus noir, plus visqueux, le sol est presque gluant, semblable à des sables mouvants, auxquels on risque de s’enfoncer. Mais il ne faut pas s’y enfoncer, sous peine de ne jamais revenir…*

Kellian observait les changements se produire, puis il décide de rompre le silence afin de mettre Demelza en garde contre les dangers possibles.

« Je ne sais pas ce qu’il se passe, mais reste sur la ligne encore stable devant nous, celle qui nous relie tout les deux, ne tombe pas, je ne saurais pas prédire ce qui se passera si cela devait arriver. Je fais des efforts pour nous faire quitter cet endroit, mais je n’y arrive pas… Aie… Une autre vision arrive, alors que je ne la veux pas… »

La vision astrale montre Kellian se tenant la tête entre les mains. La souffrance engendrée est intense et ne semble pas pouvoir s’arrêter, c’est à ce moment là que choisit une vision pour débarquer…

« Un, deux, trois. Encore une fois, vous n’êtes pas en rythme, monsieur Falcon. »

La scène est des plus étranges, le décor est en noir et blanc. On dirait une piste de danse. Un professeur sévère nous regarde, tapant sur le sol avec un bâton, pour battre la mesure, et donner des coups à ceux qui ne suivent pas le rythme. Nous sommes quatre ou cinq couples à danser, même moi je tiens quelqu’un dans mes bras… Qui est ce…

« Demelza ! »

C’est elle que je tiens dans mes bras, et c’est également la seule à apporter un peu de couleur dans ce lieu, elle est en effet vêtu d’une robe longue et bleu qui semble illuminer la pièce.

« Allez monsieur Falcon, dépêchez vous… Je ne fais que battre la mesure à votre place… Et vous que faîtes vous… ? Vous dormez ! Regardez ce qui vous attend si vous ne réussissez pas à danser convenablement ! »

Le professeur vise alors l’un des élèves présents, celui qui dansait le plus mal, et il lui donne alors un violent coup de bâton. Le garçon disparaît alors, son corps se transformant en fumée puis s’évaporant.

« Demelza ! J’ai bien peur que ce soit ce qui nous arrive si nous ne réussissons pas à danser… Une disparition pur et simple de ce plan là… Je ne sais pas ce qui s’est passé pour que l’on en arrive là. Mais j’espère que tu sais danser avant tout… Pour notre bien à tous. »

La jeune fille qui était maintenant sans cavalier, retourna se positionner à coté du professeur, l’air triste. Est-ce que ces personnages existaient réellement… Kellian avait bien le souvenir de ces cours de danse qu’il n’aimait guère, mais pour autant, il en avait séché beaucoup, et il n’avait jamais été aussi violent… Ou bien, les souvenirs d’avant sont devenus bons, et il ne se rappelle plus comme c’était avant, et peut-être même, fuyait-il ses cours, dans le seul but d’échapper au professeur tyrannique. La mémoire lui reviendra peut-être.

« En avant ! Commencez à danser. Une valse légère, cela devrait être un bon début, je crois. »

Un bon début… Oui. Mais que demandera t-il à la fin ?

Transe conflictuelle {Pv Demelza} Marilynmansonditavonteeji5
Revenir en haut Aller en bas
Demelza Worpel
Elève assidu
Demelza Worpel

Nombre de messages : 232
Age : 27
Maison : Serpentard
Gain de Gallions : 13516
Date d'inscription : 22/07/2007

Transe conflictuelle {Pv Demelza} Empty
MessageSujet: Re: Transe conflictuelle {Pv Demelza}   Transe conflictuelle {Pv Demelza} EmptyDim 27 Avr 2008 - 18:04

« Je pense savoir ce que le jeune homme t’a dit à l’oreille… Je connais un peu ce genre de choses disons… Tu trouveras mieux, j’en suis persuadé. »

Demelza releva brusquement la tête et fixa Kellian de ses yeux verts. Elle trouvera mieux ? Qu’est-ce qu’elle trouvera mieux ? La Serpentard ne dit rien. Elle préférait rester silencieuse plutôt que de dire des trolleries. Elle trouvait bizarre que Kellian appelle Mark jeune homme mais ne dit toujours rien. Elle baissa la tête et regarda ses pieds en attendant que son camarade lance une nouvelle vision, un autre souvenir, peut-être un peu plus heureux que tous ceux qu’ils avaient déjà pu voir depuis le début.

La jeune fille ferma les yeux. Elle sentit comme un souffle faisant voler ses cheveux. Elle fut parcourue d’un léger frisson puis commença à se sentir bizarre. Elle avait l’impression de tomber. Peut-être avait-elle le tournis ? Demelza rouvrit les yeux et faillit tomber. Elle jeta un regard vers Kellian. Il semblait paniquer mais certainement pas autant qu’elle. Dans quoi c’était-elle engagée ? La ligne stable, rester sur la ligne stable juste devant. Demelza baissa de nouveau la tête, elle ne comprenait pas ce que le Serpentard voulait lui dire. Elle ne préféra pas bouger de sa place. Du moment qu’elle ne tombait pas, ça irait. Une vision arrivait. La 5ème année leva les yeux à l’endroit où les images étaient censée apparaître. Ce souvenir n’était pas voulu par Kellian. Encore une fois. La jeune fille pensa que ce serait encore quelque chose de triste ou de méchant mais ce fut pire en réalité.

Kellian venait de se prendre la tête dans les mains. Demelza voulu se rapprocher de lui mais elle avait peur de tomber si jamais elle faisait le moindre pas. Elle se contenta de lui demander comment il allait, même si elle voyait qu’il n’allait vraiment pas bien.


- Kellian ! Qu’est-ce qui se passe là ?

Demelza chercha d’où provenait cette voix masculine qui semblait battre la mesure. Soudain, une piste de danse apparut. Le décors était étrange : en noir et blanc. Il y avait plusieurs couples autour d’eux entrain de danser. Lorsque le professeur donna un coup à un élève ayant fait un faux pas, Demelza sursauta. C’est à ce moment qu’elle remarqua la robe qu’elle portait. Une longue et magnifique robe bleue. Plutôt étrange étant donné que tout ici est en noir et blanc. Elle voulu trouver Kellian mais à peine eut-elle relevé la tête qu’elle remarqua qu’il la tenait dans ses bras. Eux aussi dansaient. La Serpentard faillit glisser en marchant sur sa robe, mais se rattrapa de justesse sur son camarade.

A ce moment, la voix du professeur se fit entendre de nouveau. Demelza tourna la tête et vit son visage. Froid et sévère. Il se retourna et envoya un violent coup à un élève qui disparut. De nouveau, Demelza sursauta et lança un regard interrogateur à Kellian. Elle parvient à murmurer :


- Où est-ce qu’on es là ? D’où sort cette robe ?

Elle ne sut pas si le Serpentard l’avait entendu ou non mais lui donna tout de même une réponse. Elle ne voulait pas disparaître. En tout cas, pas parce qu’elle a fait un faux pas en danse. La danse, c’est tout à fait inutile et débile. Evidemment, elle ne sait pas danser…

Elle se cramponna à Kellian puis ils commencèrent à valser. Elle ne se sentait pas bien. Quelque chose allait mal tourner. Elle se souvint soudain. Ce jour du nouvel an, elle avait dansé. Pas longtemps, mais elle avait réussi. Son partenaire se nommait Andrew – Philèbe en cet instant. Il lui avait donné quelques conseils pour parvenir à danser. Demelza tenta de s’en souvenir. Elle ferma les yeux et se laissa porter. Pas de faux pas pour l’instant. Elle jouait avec sa vie. Ils tournaient, tournaient. Cela devait faire un bon moment maintenant. Demelza rouvrit les yeux.


- Quand est-ce que ça va finir ? Tu te rappelles d’ici ? C’est un souvenir à toi ?

*En tout cas, c’est pas à moi. Jamais je ne prendrai des cours de danse *


Un bruit sourd retentit soudain dernière Demelza. Elle se retourna, manquant une fois de plus de tomber. Elle vit une jeune femme à terre. Elle avait probablement glissé. Le professeur accoura alors vers elle et la frappa de sa canne. Comme pour le garçon précédemment, elle disparut en s’évaporant. Demelza se retourna et continua de danser. Ils n’étaient pas si mauvais tous les deux finalement.


- Stop ! lança le prof en frappant quelques coups de canne sur le sol. Arrêtez-vous. C’était assez bien même si la majorité aurait mérité un coup de canne. Vous deux ! Ici. Au centre. J’ai remarqué votre performance, vous allez montrer à tous les incapables présents dans cette pièce ce qu’est danser.

Demelza s’arrêta et fit un pas en arrière. Lorsqu’elle s’aperçut que c’est eux que le prof venait de désigner, la panique l’envahit. Finalement, ils n’auraient pas dû se donner tant de mal pour réussir. Maintenant, ils n’avaient plus le droit à l’erreur. Même trébucher sans tomber est une faute. Demelza se dirigea vers le centre de la pièce avec Kellian. Tous les autres élèves les entouraient et paraissaient attentifs. Ils avaient l’air hypnotisé. Demelza n’en vit un pas seul cligner des yeux. Face à face avec le Serpentard. Elle prit une profonde inspiration puis se remit en position.
Revenir en haut Aller en bas
Kellian Falcon
Elève trouvant ses marques
Kellian Falcon

Nombre de messages : 129
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13380
Date d'inscription : 02/09/2007

Transe conflictuelle {Pv Demelza} Empty
MessageSujet: Re: Transe conflictuelle {Pv Demelza}   Transe conflictuelle {Pv Demelza} EmptyDim 11 Mai 2008 - 16:42

« Je ne sais pas où on est, à vrai dire… Enfin on n’aurait jamais dû se trouver dans ce genre d’endroits… Ni le vivre pleinement, au lieu de regarder nos doubles le faire, là c’est complètement autre chose. »

Le regard sévère du professeur se baladait d’un élève à un autre, sa canne tapait le sol… Donnant à l’ensemble de la scène, comme une impression de ballet un peu spécial, mais dans un ballet, tout doit être parfait. On éliminait ceux qui ne satisfaisaient pas. Et puis ce n’est pas comme si Kellian n’avait jamais connu ces cours là… Hein Kellian, tu te rappelles…

« Plus vite ! Plus fort ! Plus en souplesse ! »

Les cours de danse rimaient avec horreur… Des coups, de la frénésie… Une sorte de punition destiné à la haute classe. Un moyen pour eux de se faire souffrir tout en essayant d’apprendre quelque chose, et chaque erreur était immédiatement sanctionné, un peu comme quand un prof tapait sur les doigts d’un élève qui n’avait pas appris sa leçon…

« Mais par contre, dans cette robe, tu es sublime… »

« Et oui, je me rappelle d’ici… C’est un souvenir de mon passé, mais c’est vraiment quelque chose d’insignifiant par rapport à tout ce que j’ai vécu jusqu’à présent… »


Fin de la danse, nouvelle intervention du professeur et les voilà qui devenaient tout deux des cibles… Comme dans un snuff movies, ou les héros principaux étaient voués à mourir à la fin…

« Vous allez me faire du tango… »

La musique démarre, sublime essence d’accord de musique, qui savent tous se rendre transpirant et tout les cliquetis, des tambours, des guitares qui toutes s’entremêlent donnent des accords savoureux, qui forment l’une des danses les plus exotiques et sensuels qui soit…

Premier coup de tambour, ou de cymbale, il empoigne Demelza devant l’étrange foule, une main sur son épaule… Il lui attrape le bras, la colle devant lui, passe une main sur ses jambes, qu’il rapproche, la laissant pencher… mais ce n’est pas une robe pour un tango… Alors un coup en avant, il la penche… Sa main s’approche de sa robe large… Et en déchire un large pan de tissus… Ainsi la robe sera plus courte, et ils pourront danser, même s’il suppose que ce n’est pas vraiment la joie de Demelza d’être ainsi vue dans une robe plus courte, alors qu’ils vont jouer les jeux du déhanchement et du…

« Continuez! »

Une seconde pirouette, Demelza répond bien… mais le professeur ne semble pas satisfait, il empoigne sa canne qui soudain s’allonge… Et deviens un large fouet…

« Ca ne me satisfait pas ! »

Kellian se jette au sol, renversant Demelza mais toujours dans la posture de la danse… Le fouet leur passe au dessus de la tête… Un autre coup de fouet oblige Kellian à lancer Dem vers la droite, le fouet déchire légèrement la tenue de kellian qui se reprend, récupère Dem toujours dans ses bras, et la colle contre lui, contre ses hanches, et lacérer ses cotes d’une main généreuse… Le fouet passe au ras du sol, Kellian saute et récupère Demelza, tombante…
La fureur du professeur est grande, il ne se contrôle même plus et envoie sa ficelle de cuir dans tout les sens, on esquive généreusement, un élève est touché, puis un autre… La vapeur nous entoure, la vapeur des mourants… Les élèves fuient en courant… Le professeur se met à les prendre pour cible et aucun n’en réchappent… Puis le fouet revient une nouvelle fois alors que Kellian n’est plus en mesure de se protéger car il n’y a plus d’obstacles à présent… le fouet arrive…

Et il le bloque avec son bras, rageur… La corde s’est enroulée autour de son bras et il tire alors un brusque coup et le fouet part avec… Le professeur part alors en courant, ouvre une porte, et passe par une espèce de lumière blanche…

« Viens Demelza, il faut le suivre ! »

Sans perdre une seule seconde, ni même réfléchir aux conséquences, il se jette dans la lumière…

**

Le décor à bien changé, ici c’est fumée, et bruit ambiant… Mais rien d’étonnant pour un bar… Kellian est assis devant un piano… Les mains posées, elles sont encore immobiles… Il lève les yeux devant lui et vois une longue robe rouge… Demelza… Elle tient un micro… La chanteuse et le pianiste…. N’est ce pas par là que commence toutes les histoires d’amour ? La belle chanteuse et le pianiste fou d’elle… Tout comme doit l’être la moitié de la salle ici présente, même s’ils enchaînaient jeux de tripots et alcool frelaté…

« Allez jouer et chanter ! On n’a pas toute la nuit ! »

Les mains de Kellian demeurent immobiles… Mais il esquisse quelques notes… C’est au tour de Demelza de chanter… Il espère qu’elle saura le faire…

Ils ont changé d’endroit, mais il semble que les épreuves vont continuer… Une question se pose alors, s’il ne s’agit pas ici d’un souvenir de Kellian, alors il s’agit d’un souvenir de qui… Surtout que les gens d’ici semblent habillés comme au temps d’Al Capone et de sa bande…

Le piano se fait bavard… En sera-t-il de même pour Demelza ?

Transe conflictuelle {Pv Demelza} Pianobyzemotionmk2xq0
Revenir en haut Aller en bas
Demelza Worpel
Elève assidu
Demelza Worpel

Nombre de messages : 232
Age : 27
Maison : Serpentard
Gain de Gallions : 13516
Date d'inscription : 22/07/2007

Transe conflictuelle {Pv Demelza} Empty
MessageSujet: Re: Transe conflictuelle {Pv Demelza}   Transe conflictuelle {Pv Demelza} EmptyVen 16 Mai 2008 - 23:38

Demelza rougit légèrement à la remarque que venait de faire Kellian à propos d’elle et la robe. Elle savait pourtant qu’elle n’y était absolument pour rien. Elle n’avait pas choisit de mettre cette robe. Mais peut-être lui allait-elle bien. Elle se regarda elle même dans un miroir au bout de la pièce. Elle n’était pas si mal que cela. Elle remarqua même qu’elle avait un maquillage parfait alors que le matin même, elle ne s’était pas tellement foulée. Si elle c’était douté rien qu’une seconde qu’elle se retrouverait dans une telle situation… Elle ne serait pas venue bien évidemment. Mais l’aventure, elle aime. Sauf que là, ça commence à l’effrayer. Elle ne comprend toujours pas où elle et Kellian sont, alors qu’ils étaient censés se montrer l’un l’autre, quelques-uns de leurs souvenirs. Ils étaient maintenant au cœur de la chose… Sauf qu’il ne s’agit ni d’un souvenir de Demelza, ni d’un de Kellian. Enfin, ce n’était pas ce qu’il avait vécut lors de ses cours de danse.

Désignés par le professeur, les deux Serpentard allaient devoir montrer à tous leurs camarades ici présent, ce qu’est danser. Demelza ne comprit pas. Elle ne savait pas danser. Du moins, rien d’autre que la valse qu’elle avait rapidement apprit lors du jour de l’an. Connaissant la sévérité du professeur qui n’avait fait que faire disparaître des élèves durant leur danse, Demelza prit peur lorsqu’elle entendit les ordres. Le Tango ? Non mais il ne faut pas rêver non plus ?!La jeune fille n’eut pas le temps de protester. La musique démarra. Demelza sentit tout de suite que cette danse allait s’avérer foireuse. Elle se laissa empoigner par Kellian. Aujourd’hui, elle tenait à sa vie. Quitte à faire des trucs bizarres. Elle ne s’inquiéta pas tellement. Son camarade avait l’air de s’y connaître. Lorsqu’il mit sa main sur la jambe de Demelza, celle-ci frissonna. Mais elle n’aimait pas ça mais n’osa pas le repousser. Elle le regarde juste. Il regardait sa robe avec intérêt. Il est vrai qu’elle n’allait pas être très pratique pour ce genre de danse. Mais bon, tant pis…

Kellian ne pensait pas « tant pis » lui. Lorsqu’il la pencha en arrière et qu’il agrippa le pan de la robe, la cinquième année voulut lui envoyer son poing dans la figure. Il était malade ou quoi ? Mais le pire restait à venir car le Serpentard arracha le pan de la robe. Les yeux de Demelza sortaient de leurs orbites. Tellement elle était surprise, elle ne pensa même pas à envoyer une claque et ne dit mot. La danse reprit. La Serpentard se sentait mal. Elle n’aimait pas tellement que l’on voit ses jambes. Elle était terriblement gênée mais tentait de ne pas s’en soucier. Elle préféra se concentrer sur la danse et Kellian qui l’envoyer sens arrêt dans les airs. Elle avait plutôt intérêt de ne pas tomber. Une petit coup d’œil vers le professeur qui paraissait mécontent. Une seconde pirouette. Demelza a la tête qui tourne. Elle vacille, continue de danser puis entend la voix du prof. Il n’est pas satisfait.

Demelza ne comprit pas comment, mais d’un coup, elle se retrouva plaquée au sol sur le dos. Kellian à côté d’elle. Elle avait le regard vers le plafond et vit passer quelque chose de très rapide qui avait émit un fort « clac ». Une fois debout, les deux Verts recommencent à danser en évitant ce que Demelza venait de voir à l’instant. Un fouet. Elle n’en crut pas ses yeux. Son camarade la lançait dans tous les sens afin d’éviter de se faire toucher. La tête de la Verte tournait, elle ne voyait plus rien. Les paupières closes, elle se laissa tomber. Elle n’en pouvait plus. Quelques cris de douleur lui annoncèrent que des élèves présents dans la salle s’étaient fait toucher par la ficelle de cuir. Et dans quelques secondes, ce serait son tour…

Le bruit s’arrête soudain. Demelza ouvre les yeux. Le fouet venait de s’enrouler autour du bras de Kellian. Il en profite pour débarrasser le professeur de son arme en tirant dessus. Demelza ne bouge pas. Elle fixe quelque chose d’étrange. Le prof venait de s’enfuire et se dirigeait maintenant vers une lumière blanche éclatante. Il passe au travers. Soudain, Kellian entraîne Demelza. Il souhaite passer par la lumière lui aussi. La Serpentard n’est pas convaincue par cette idée et tente de rester en place. Mais le sixième année et le plus fort et ensemble, ils traversent la lumière blanche.

Pendant quelques instants, Demelza ne voit plus rien. Normal. Elle avait de nouveau fermé les yeux. Elle avait trop peur de ce qui l’attendait. Quelque chose de bien étrange, de tordue, d’effrayant. Ou peut-être allait-elle simplement revoir les pierres froides de la salle qu’elle avait quitté il y a certainement plusieurs heures maintenant. Mais il n’en fut rien. Lorsqu’elle ouvrit les yeux, la jeune fille remarqua tout de suite les gens. Une vingtaine de personne se trouvaient devant elle. Et encore, elle ne les voyait pas tous avec toute la fumée qui flottait dans l’air. Les gens étaient étrangement vêtus. Dans quelle époque étaient-ils tombés au juste ? C’est alors que la Serpentard remarqua le micro. Celui qu’elle tenait dans sa main droite. Que faisait-il là ? Où était Kellian. Elle, elle était sur une scène, avec un micro dans les mains, et du public devant elle. Si elle avait été dans son époque, elle aurait été la fille la plus heureuse. Le chant est une de ses passions.

La jeune fille sortit de sa rêverie lorsque la voix d’une personne impatiente se fit entendre. Jouer ? Demelza se retourna. Il était là. Au piano. Kellian. Et ben… Ils étaient pas dans la bouse tous les deux. Si elle doit chanter, elle n’y voit aucun problème. Kellian sait-il jouer du piano ? Il joua quelques notes. Demelza sourit. Ils n’allaient pas encore mourir. Ouf…

Alors qu’elle mettait le micro devant ses lèvres, la Serpentard remarqua que sa robe avait encore changée. Elle n’était pas plus belle que la précédente, mais était tout de même magnifique. Un sourire aux lèvres, la jeune fille choisit la première chanson qui lui passait par la tête et se mit à chanter.


Transe conflictuelle {Pv Demelza} Demelz13
-en imaginant que le piano remplace les guitares et en oubliant le mec ! XD-


Des fausses notes, elle en fit. Bien évidemment. Elle n’avait pas pu s’entraîner avant et sa voix était un peu rouillée. Tout de même, elle trouva qu’elle s’était bien débrouillée. La chanson s’achevait. Demelza laissa le sixième année conclure la musique avec quelques dernières notes au piano. Une fois le silence revenu, des applaudissements survinrent. La Serpentard joua le jeu et s’inclina à plusieurs reprises sous les sifflements des gens. Lorsqu’elle se releva pour la dernière fois, elle aperçut quelqu’un d’étrange dans la salle. Un homme. Il faisait étrange sans la pièce. Comme une erreur.

- Encore une ! Allez ! Encore une !

Demelza détourna la tête. Encore une hein ? Elle regarda Kellian. Il ne voulait pas mourir, il devrait continuer de jouer, et Demelza, de chanter. Elle se remit en position. Quelques notes sur le piano puis… La Serpentard commença a paniquer. Elle haletait, respirait fortement. Mais elle n’avait plus de voix. C’était quoi encore cette trollerie ? Elle se retourna de nouveau vers Kellian et lui fit quelques signes en espérant qu’il comprenne. Elle ne savait que faire. Ils devaient fuir maintenant avant de se faire lyncher par un public mécontent.
Revenir en haut Aller en bas
Kellian Falcon
Elève trouvant ses marques
Kellian Falcon

Nombre de messages : 129
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13380
Date d'inscription : 02/09/2007

Transe conflictuelle {Pv Demelza} Empty
MessageSujet: Re: Transe conflictuelle {Pv Demelza}   Transe conflictuelle {Pv Demelza} EmptySam 17 Mai 2008 - 19:17

Les noires se mirent à jouer en accord avec les blanches. Des touches. De piano. Les mains de Kellian glissaient, comme s’il reprenait une vieille habitude qu’il croyait depuis longtemps perdu. Il avait appris à jouer du piano avant de jouer du saxophone, mais ça, c’était il y a bien longtemps déjà, et pourtant il n’avait rien oublié… les do, les ré, et les la, s’enchaînaient et se composaient. Loin du parfait, le son était quand même clair et ne choquait personne. Aucun dans la salle ne se tenait les oreilles, mais Kellian était de dos… Après tout il ne pouvait pas les voir, mais il n’en avait pas l’envie non plus…

Demelza chantait agréablement. La chanteuse qui me sauverait n’était pas née dans les années 50 mais bien à mon époque. Sa voix n’était pas celle des chanteuses noires de l’époque, au son presque troublant, et sombre, mais elle se débrouillait bien et réussissait à recueillir les lèvres de son auditoire… Et la salive tombante de quelques uns… Au rythme ou l’alcool circulait, Kellian s’étonnait qu’il reste encore des sobres.

La chanson se finit, et le public applaudit… Kellian n’ose même pas se retourner…

« Une autre, une autre ! »

Comme s’il en avait vraiment envie… Il se retourne et observe rapidement, les gens sont debout, mais ce qui l’intéresse surtout, c’est ceux qui ne se lèvent pas, qui se cachent sous un journal, ou sous un grand verre…

Une chanson… Laquelle… Kellian joue des notes au hasard, puis deux accords à peu prés justes, le ramènent à une certaine musique… Dont Demelza va interpréter les paroles… Ca commence… Mais les paroles ne viennent pas… Demelza reste muette… Il ne manquait plus que ça…

Les gens commencent à exprimer leur mécontentement… Dans l’assistance, ce sont les huées… Et puis c’est là que je le revoie…

« Professeur… »

C’est alors qu’il croise mon regard et commence à fuir… Soudain la porte s’ouvre avec fracas et des gens rentrent… Costard, chapeau gris et mitraillette automatique… Style Al Capone et sa bande… Et en parfait état de marche…

Les gens commencent à fuir… Et eux crient un nom… Puis ils commencent à tirer… Rapidement, je planque Demelza au sol, manquant de m’embrocher avec le piano. Sa robe assez large, se fait trouer par les nombreuses balles… Sous les tirs, j’observe la salle, elle s’est vidée… Sauf…

Le professeur aux prises, visiblement avec un des gars de la bande, le genre patibulaire…

« Parle ! »

Kellian attrape rapidement la main de Demelza et l’entraîne, il s’approche de l’individu pendant que les autres ont le dos tourné. Il s’empare d’une queue de billard et l’écrase sur la tête de l’individu… Un geste qu’il n’aurait pas du faire… le professeur prend la fuite aussitôt et les deux autres se retournent et commencent à s’apercevoir que l’un des leurs est au sol... Kellian pousse Demelza par la porte, la première, puis s’engouffre au dehors juste au moment ou les tirs reprennent dans leur direction… la porte est percé de part en part.

Mais où fuir maintenant… Deux solutions se présente, mais ce qui décide Kellian c’est de voir le professeur fuir vers la droite…

« Excuse moi de faire ça Demelza, mais j’en ai besoin… »

Il va sûrement se faire gifler dans cette réalité ou dans une autre, mais il n’a pas le choix… Il s’agenouille et retire à nouveau un pan de sa robe… Puis il le lance dans la direction opposée de celle où ils s’apprêtent à filer… Heureusement qu’ils sont plus occupés à tirer et à tenter de ranimer leurs collègues que de nous poursuivre…

« Le bout de ta robe leur fera croire qu’on s’est enfui de l’autre coté. Mais le professeur, lui, est parti par là, et il nous faut maintenant le rattraper, car c’est peut-être lui qui a la clef de tout ça… »

Ainsi s’engage la poursuite… Non la contre poursuite, avec trois groupes qui chacun veulent beaucoup de mal l’un à l’autre…
Revenir en haut Aller en bas
Demelza Worpel
Elève assidu
Demelza Worpel

Nombre de messages : 232
Age : 27
Maison : Serpentard
Gain de Gallions : 13516
Date d'inscription : 22/07/2007

Transe conflictuelle {Pv Demelza} Empty
MessageSujet: Re: Transe conflictuelle {Pv Demelza}   Transe conflictuelle {Pv Demelza} EmptySam 7 Juin 2008 - 0:51

Demelza lâcha le micro. C’était fichu ! Ils étaient fichus ! Elle ne pouvait chanter. Ils ne pourraient en réchapper. Kellian venait enfin de comprendre. Quelques notes avaient déjà été esquissées sur le piano, mais avaient maintenant cessées. Quelques personnes étaient levées. D’autres encore assise bien confortablement dans leur fauteuil ou sur leur chaise. Certains étaient même étendus sur le sol. En situation normale, Demelza aurait rit mais aujourd’hui, elle n’en n’a pas envie. De toute façon, on ne l’aurait pas entendue. Sa voix avait disparue et pas seulement pour chanter. Elle ne pouvait même plus parler. Les personnes encore assises se levèrent pour manifester leur mécontentement. La Serpentard les dévisagea sans savoir quoi dire. Des objets volèrent. Elle ne pu montrer sa colère face à ce comportement. Elle n’avait pas de poches, donc pas de baguette, aucun moyen de se défendre ou de régler leur compte à ces sales types.

Elle tourna la tête vers le Serpentard. Il semblait avoir repérer quelque chose. Ou plutôt quelqu’un. La 5ème année regarda dans la même direction que son camarade et remarqua le professeur de danse. Elle écarquilla les yeux. Il était encore là lui ? Il se leva soudain. Pourquoi ? De quoi avait-il peur ? Il avait faillit les tuer il n’y a pas si longtemps. Il n’allait tout de même pas s’enfuir devant eux maintenant. Les portes s’ouvrirent et claquèrent. Demelza sursauta mais sans émettre le moindre bruit. Et c’était qui eux maintenant ? Pas la peine de leur demander. La Serpentard ne veut pas savoir. Ils ont des armes. D’après ce qu’elle connait des moldus, ces engins peuvent tuer. Elle recula de quelques pas. Il n’y avait pas tellement d’endroit où se cacher à part se jeter sous une table. D’ailleurs, lorsqu’elle les vit brandir leurs mitraillettes, et les gens fuirent, elle s’avança pour se jeter sous l’une des tables mais quelqu’un l’attrapa et la tira en arrière.

Les tirs retentissent, passent au dessus de sa tête et celle de Kellian. Parfois même, transpercent sa robe. Elle ne peut même pas crier. Se tenant la gorge, Demelza se plaque contre le sol. Elle avance un peu puis relève la tête. Les hommes aux mitraillettes cherchent quelqu’un visiblement. Et ce quelqu’un, ils l’ont trouvé. Le professeur. Demelza observa la scène puis Kellian lui prit la même. Elle se laissa entraîné, elle n’avait pas envie de rester une minute de plus dans cet endroit. Mais le Serpentard s’approcha des individus. La jeune fille ne put le retenir. Il attrapa une queue de billard. Demelza recula, ne regarda pas. Elle entendit seulement un bruit sourd puis l’homme qui s’écroula au sol. De nouveau, Kellian l’entraîna. Vers la sortie cette fois. Elle soupira. Elle en avait tellement marre. Tout ce qu’elle souhaitait en cet instant, était de retrouver son lit à baldaquin émeraude et accueillant. Mais elle se trouvait à l’arrière d’un étrange bar, des balles de mitraillettes traversant la porte qu’elle venait de franchir.

Elle regarda devant elle. Le professeur était entrain de s’enfuir sur la droite. Elle l’ignora et commença à partir vers la gauche mais :


« Excuse moi de faire ça Demelza, mais j’en ai besoin… »

*Quoi ? Qu’est-ce qu’il me veut encore ?*

Il attrapa sa robe et en arracha encore un pan. Demelza fronça les sourcils, furieuse. Elle ne pouvait lui crier dessus. Pourtant, c’est ce qu’elle s’apprêtait à faire. Tant pis. Il y a toujours une autre solution. La gifle partit sans même qu’elle puisse la retenir. Un sourire satisfait apparu sur ses lèvres lorsqu’elle vit la tête de Kellian. Elle ne comprit pas comment, mais dès qu’elle eut les explications sur ce geste soudain, elle retrouva sa voix :

- Non mais t’es malade ! T’avais cas laisser ta veste ! Tu réfléchi jamais ou t’aime surtout que je porte des jupes au raz du chaudron !?

Elle n’était pas contente, c’est certain. Mais elle n’arrivait plus à devenir effrayante lorsqu’elle engueulait quelqu’un. Pas grave. Elle se reprendrait une fois qu’elle serait sortit de... l’endroit où elle se trouve. Le professeur était peut-être la clef de tout. Enfin, soit disant. Demelza suivit Kellian et tout deux poursuivirent le prof. De nouveau tirs retentirent derrière. La 5ème année eu la mauvaise idée de se retourner ce qui la déséquilibra. Mais elle se rattrapa. Nous ne sommes pas dans un cinemagic non plus ! Ce n’est pas une de ces filles qui tombent sans se faire mal et appellent tout de même leur petit copain pour les sauver. Elle se rattrapa tout de même sur Kellian puis continua à courir. Le professeur entra soudain dans un autre pub. Ou plutôt une sorte d’auberge. Les Serpentard le suivirent à l’intérieur. Une fois rentré, le prof s’était volatilisé. Demelza savait qu’il n’était pas caché mais qu’il avait du disparaître. Genre par transplanage. D’ailleurs, les deux Verts devraient peut-être penser à partir eux aussi.

Demelza lança un regard interrogateur à Kellian puis la porte s’ouvrit à la volée. C’était eux. Encore une fois. La 5ème année se surprit à se rapprocher de son camarade et lui prendre le bras. Non elle ne voulait pas mourir mais se protéger derrière un camarade de maison n’était tout de même pas très sympathique. Et puis, elle s’en fiche, du moment qu’elle en réchappe vivante. De nouveau, les hommes brandissent leurs armes. Kellian et Demelza se trouve au centre de la pièce, immobiles. Les hommes ne tirent pas. L’un d’eux s’approche, son arme toujours pointée.


- Où est-il ? demanda-t-il d’une voix forte. Demelza recula mais l’homme l’attrapa violement par les cheveux. Réponds !

- Dégages tes sales pattes, vieux troll ! Hurla-t-elle en se débattant.

Son pied entra soudain en contacte avec le tibia de l’homme qui tituba et la lâcha. Elle rejoint Kellian en vitesse et tout deux empruntèrent les escaliers pour s’enfuirent on se sait où. Les balles passèrent de nouveau au dessus de leurs têtes, les frôlant. Soudain, Demelza sentit une violente douleur dans son épaule droite. Elle s’accrocha à la rampe de l’escalier et vit un des hommes, son arme pointée vers elle. Elle le dévisagea, trembla puis se laissa tomber. Ses yeux se fermèrent. C’était finit. Elle en était certaine.
Revenir en haut Aller en bas
Kellian Falcon
Elève trouvant ses marques
Kellian Falcon

Nombre de messages : 129
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13380
Date d'inscription : 02/09/2007

Transe conflictuelle {Pv Demelza} Empty
MessageSujet: Re: Transe conflictuelle {Pv Demelza}   Transe conflictuelle {Pv Demelza} EmptySam 7 Juin 2008 - 21:25

« Aie… »

La gifle n’avait pas vraiment fait mal à Kellian, il s’en était pris bien plus dans sa vie, mais c’était surtout le fait qu’il essayait de lui sauver la vie, et voilà qu’il s’en prenait une… Avait-elle donc oublié tout ce qu’il avait fait pour elle ? Lui faire connaître une nouvelle méthode de méditation, plus palpable que tout ce que l’on a pu lui apprendre jusque là… L’entraîner dans des souvenirs qu’ils ne contrôlaient plus. Dans des souvenirs bien sombres et inquiétants. La mettre en danger… Hum, s’il y avait une gifle qu’il avait bien méritée, c’était celle là, mais le reconnaître, ça c’est autre chose.

« Non je ne suis pas malade ! Mais vu la lenteur avec laquelle tu es sorti de ce lieu et sachant que sans moi, tu y serais encore, ils vont penser qu’il faut plutôt te suivre à toi, et puis sacrifier une si belle veste, c’est hors de question ! »

« Et puis le ras du chaudron, ça te permet de courir quand même plus vite hé ! »


Raz du chaudron, raz du chaudron… C’est pas comme s’il s’amusait à regarder en dessous, il avait bien autre chose à faire, du genre fuir sous les coups de feu peut-être, et poursuivre le professeur le plus fuyant qu’il ait connu, alors que lui seul connaît peut-être le moyen de partir d’ici, et de retrouver nos esprits clair.

Faisans fi du reste, y compris de la marque rouge sur sa joue, Kellian se rua vers le prochain virage, suivant le professeur, grâce à l’angle du mur, ils disparurent de la vue de leurs poursuivants, mais pour combien de temps… Le professeur toujours devant eux se dirigea vers une porte devant lui, et disparu dans une auberge… Qu’importait, il fallait le retrouver avant les autres.

« Personne… »

A part une serveuse et d’autres clients. Mais plus de professeur à l’horizon. En revanche, pour les bandits, c’était autre chose… Le coup de la robe n’avait de toute évidence pas fonctionné, il serait grand temps que je pense à laisser autre chose à la place sur le sol… peut-être une montre. Demelza se protége derrière moi et je reste immobile. Il est dur de se cacher dans un endroit qui n’a que des chambres à vous offrir, et aucune issue de secours visible… Mais quand l’homme attrapa Demelza par les cheveux, Kellian se disait qu’il aurait aimé être partout ailleurs qu’ici. Juste un observateur anonyme, comme cela devait être le cas dés le début, tous deux en train d’observer un souvenir et d’en rire…

Mais au contraire, ce fut Demelza qui pris l’initiative de taper du pied et de les faire s’enfuir tout deux, les balles fusaient et Kellian se jurait de faire payer celui qui était à l’origine de tout ça… Ils montèrent les escaliers à toute vitesse jusqu’à ce que Demelza aperçoive l’un des bandits qui tenait une arme… Et elle se laissa tomber soudainement sans raison…

Mais Kellian la rattrapa au passage, et l’empêcha de tomber plus bas. Il l’entraîna dans sa course, alors que l’un des bandits s’acharnait à trouer le plancher de multiples impacts de balles… Kellian aperçut une porte ouverte, il se précipita à l’intérieur tenant toujours Demelza par la main, à peine franchie la porte, il tomba dos à une chaise qui se trouvait au milieu, la chaise bascula en arrière, tout les deux dessus et…

Le trou blanc…

Kellian ouvre les yeux péniblement… Il reprend conscience et regarde ce qui l’entoure. Plus de bandits, seulement une route devant lui… Non pas une route, un chemin tout droit, qu’il observe par la vitre du pare brise… Il entend le bruit du moteur devant lui, observe le volant.

Le volant !

Il se penche rapidement sur la droite et observe Demelza, elle n’est pas bien, elle semble évanouie. Un filet de sang coule de sa chemise… Elle a encore changé de vêtement. Mais sa jupe est un petit peu plus courte cette fois çi… Il doit vérifier qu’elle ne saigne plus… Mais s’il arrache encore un bout de ses vêtements, c’est la gifle assurée… Il fera bien gaffe… Il commence à défaire un bouton de sa chemise, puis un second… Si elle se réveille, c’est foutu…
Au bout du 3éme, il a comme un doute… Est-ce qu’elle le laisse faire, ou … Est-elle encore en vie ?

Il passe une main sous sa chemise… Une chemise blanche et une robe rose, dans quelle époque on est revenu… Elle ressemble à une de ces serveuses qu’on peux voir dans les vieux films rock and roll de l’époque. Le sang a séché sur sa peau… Mais il reste un impact… La balle est légèrement visible dans son épaule, elle est peut-être encore incrustée à l’intérieur, il ne sait pas comment l’enlever… La magie peut-être. Il commence à sortir sa baguette.

« Que la course commence ! »

La course, si c’est ce que je crois… Alexander ayant eu beaucoup de moldus sous ses ordres, il avait appris à utiliser ce véhicule moldu. Sa veste en cuir le serre… Il ouvre le protége soleil et dans le miroir, s’aperçois qu’il a une coupe à la banane comme dans une époque sacrément révolue… Il se dit alors qu’il a l’air ringard. Au moins Demelza rira bien en le voyant, à moins que sa tenue de serveuse ne la fasse craquer aussi.

Transe conflictuelle {Pv Demelza} Yourordersirbytakeyourhxe7


Une fille blonde se présente devant eux, elle passe avec un petit mouchoir rose qu’elle tient d’une main, un large bustier en guise de haut. Elle se place devant eux. Mais qu’importe, la voiture et le fait qu’ils sont seuls dedans, il n’a pas prévu de participer à une course, qui pourrait les mener au suicide. C’est ce moment que choisit Kellian pour regarder tout autour de lui et voir qu’ils ne sont pas seuls. A coté d’eux une autre voiture, plutôt ronde, avec des flammes partout. Mais elle vrombit aussi puissamment que la sienne. Le professeur est justement au volant… Mais le pire c’est qu’en regardant à l’arrière, Kellian reconnaît un des bandits. Son allure a changé certes, mais rien ne dit qu’il ne soit plus aussi méchant sous son uniforme de foot américain… Il fouille dans la poche de sa veste et en sort une paire de lunettes de soleil qu’il se met sur le visage.

« Demelza, prépare toi, ça va démarrer… »

La jeune femme laisse tomber le mouchoir… Le moteur hurle… Il est obligé de laisser Demelza de coté, car il doit démarrer la voiture, pour fuir les bandits, au cas où ils le seraient toujours… j’espère qu’elle se réveillera… Lentement le mouchoir tombe… tombe… Et quand il arrive au sol, Kellian appuie sur la pédale… la vitesse augmente précipitamment et la voiture démarre en trombe, celle d’a coté aussi.

Les voilà partis tout deux pour une course en ligne droite sans savoir où elle va les mener…

Transe conflictuelle {Pv Demelza} 1967shelbymustanggt500bry1

Transe conflictuelle {Pv Demelza} Tomwellingwallpaperbycizu7
Revenir en haut Aller en bas
Demelza Worpel
Elève assidu
Demelza Worpel

Nombre de messages : 232
Age : 27
Maison : Serpentard
Gain de Gallions : 13516
Date d'inscription : 22/07/2007

Transe conflictuelle {Pv Demelza} Empty
MessageSujet: Re: Transe conflictuelle {Pv Demelza}   Transe conflictuelle {Pv Demelza} EmptyLun 16 Juin 2008 - 22:11

A quoi cela servait-il de la débarrasser d’un autre pan de sa robe ? Ils se sont tout de même fait repérer. En même temps, ces gars ne devaient pas être nés de la dernière pluie. Les plans comme ça, ils avaient dû en connaître plus d’un. Une balle dans l’épaule, Demelza ne pouvait bouger. Lorsque Kellian l’entraîna, la forçant à se lever et à courir, elle retenu un cri. La douleur était trop intense. Elle ne voyait plus rien. Sa tête tournait. Elle était à la limite de la nausée. Elle mi d’ailleurs sa main devant sa bouche afin d’éviter des dégâts. Mais Kellian lui prit. Tant pis, si elle lui vomissait dessus, ce ne serait pas de sa faute. Tous deux se retrouvèrent sur des chaises puis, rien. Demelza n’avait plus de force. Elle ferma les yeux.

Elle ne pu se rendre compte de l’endroit où elle se trouvait. Une voiture. Et des plus rapide de plus. Demelza se trouvait sur le siège passager. Heureusement qu’elle ne s’était pas retrouvée à la place du conducteur. Elle était affalée sur le siège. A moitié de travers. Ses vêtements avaient changés. Lorsqu’elle se réveillerait, elle serait certainement furax. Sa robe était encore plus courte. Si Kellian s’amusait une fois de plus à l’en débarrasser, ce serait pas une simple gifle qu’il se prendrait. D’ailleurs, pourquoi des jupes ou robes tout le temps ? Les pantalons, ils ne connaissent pas ? Et qui c’est ça... Ils ?

Le Serpentard s’était approché de Demelza et se concentrait à détacher les boutons de sa chemise sans qu’elle ne se réveille. Mais c’est sans compter sur la demoiselle Worpel. Celle-ci entrouvre ses yeux. Elle a dû mal à voir si bien qu’elle les referme immédiatement. Ce qui n’empêche pas qu’elle soit parfaitement consciente. Elle n’a pas de force mais sa main gauche vient tout de même se saisir violement du poigné de son camarade. C’est alors qu’on annonce un début de course. Cette fois-ci, la Serpentard se force à ouvrir les yeux. Elle est aveuglée quelques instants mais lorsque sa vision redevient parfaitement claire, elle manque d’entrer dans un excès de fureur. Ils ne sont toujours pas rentrés. Et cette voiture, d’où sort-elle ? Un regard vers Kellian qui a l’air de se sentir parfaitement dans son élément. Et c’est quoi cette coiffure ? Malgré la douleur qui se répand dans son dos, Demelza ne peut s’empêcher de rire. Ou de sourire du moins. Sourire moqueur, parfaitement.

Une blondasse – pardon, une demoiselle blonde, fait soudain son apparition. Demelza soupira. Mais le bustier est très joli. Pourquoi ce n’est pas le genre de truc qu’elle a le droit d’avoir hein ? La tenue de serveuse, bonjour ! Elle aimerait bien se passer de choses pareilles. Quelques regards aux alentours lui apprennent qu’ils ne sont pas seuls. Non, leurs agresseurs sont là aussi. Demelza reconnut celui qui lui avait tiré dessus. Elle se redressa.


- Aiiie !

Il lui fallait absolument quelque chose pour maintenir son bras. Sans quoi, elle ne pourrait faire le moindre mouvement. Elle regarda autour d’elle et dans la voiture. Rien, même pas un bout de tissu. Elle se regarda elle-même puis poussa un gémissement. Espérons que Kellian ne regarde pas. Sous sa chemise, elle avait un petit tee-shirt terminé par de la dentelle. Elle se débarrassa donc de sa chemise - dont les boutons étaient déjà tous défaits - en faisant attention de ne pas trop bouger son bras droit. Une fois cela fait, elle l’enroula et fit un nœud. Après quoi, elle la passa derrière son cou puis posa son bras endolori. Il fallait qu’elle se débarrasse de la balle. A par en se servant de la magie, elle ne savait comment faire. Elle sortit la sienne de sa main gauche prononça la formule qui était censée la guérir. Il n’en fut rien. Elle réessayer trois, quatre fois avant d’abandonner. Elle n’avait pas le cœur à réfléchir à autre chose, si bien qu’elle laissa tomber. La course avait démarrée. Kellian semblait bien se débrouiller. Demelza n’avait pas peur.


Un des bandits les doubla soudain et se plaça devant eux. Quelqu’un était à l’arrière. Demelza ne l’avait même pas remarqué. Celui-ci brandit une arme et se mit à tirer sur la voiture. Un impact, puis deux se formèrent sur le pare-brise. La Serpentard s’était réfugié à l’arrière de l’engin. Elle s’était accroupie entre les deux sièges avant. C’est là qu’elle découvrit une arme. Elle ne savait pas s’en servir et elle préféra l’ignorer. Cependant, les coups de feu à l’extérieur devinrent de plus en plus fréquents et le pare-brise explosa. La cinquième année baissa la tête pour éviter les bouts de verres puis, sans réfléchir, sa saisit de l’arme dans sa main gauche. Sa baguette étant devant, elle n’avait pas le choix. Elle s’approcha de la vitre et tira sans viser. Elle n’atteint que le sol, ce qui ne servit à rien. Elle se concentra. Elle avait beaucoup de mal à viser quelque chose et tremblait à cause de la voiture et de sa main, qui n’était pas la bonne.

Une de ses balles arriva tout de même sur un des pneus de la voiture située sur le côté. Celle-ci dérapa. Le conducteur était surpris et perdit le contrôle. Demelza s’écria qu’elle avait réussi. Elle pourrait maintenant se vanter d’avoir utilisé une arme moldue. Arme plutôt pratique d’ailleurs. Malheureusement, la voiture folle percuta la leur puis se mit à faire des tonneaux. Assez impressionnant. Il ne fallait pas qu’elle les touche, autrement, ils allaient y passer aussi.


- Kellian, stop ! Arrêtes-toi ! hurla-t-elle à son camarade.

- Je sais ce que je fais, mais accroche toi, je ne sais pas si je vais arriver à manier la voiture, je ne suis pas née moldu !

*Quel imbécile ! On va se planter par sa faute ! Et si c’est le cas, il aura affaire à moi si je m’en sors.*

Comme lui avait conseillé son scroutt de camarade, Demelza sa cala dans un siège à l’arrière et s’accrocha sans pour autant boucler sa ceinture. Elle sentait que cette course allait mal se terminer. La voiture faisant des tonneaux percuta soudain celle qui se trouvait devant eux et la sortit de la route. Demelza soupira en voyant qu’elle et Kellian fonçaient droit sur la voiture, immobilisée au milieu de la route. Un soupire qui voulait dire : Et voilà, qu’est-ce que je disais !? Avec des bruits impressionnants divers, tels que les explosions ou du verre brisé, le devant de la voiture heurta l’autre avec une telle violence, que l’arrière se souleva et fit une sorte de salto. Demelza hurla. Elle allait le tuer. Elle se tenait au siège de devant tout en fermant les yeux. Dans quelques secondes, ils atteindraient le sol et ce serait la fin. Encore...

Mais cette fin ne vint jamais. Demelza ouvrit les yeux. Curieuse de savoir dans quel endroit elle avait atterrit. Elle espéra être revenu dans la pièce d’où elle et Kellian étaient partis. Et c’était le cas ! Elle ne parvenait pas à le croire. Qu’avaient-ils fait qui avait pu les sortir de ces endroits étranges ? Elle ne voulait rien savoir. Elle souhait juste partir d’ici. Depuis tout ce temps, elle n’avait rien mangé ! Alors qu’elle ouvrait la porte, elle percuta violement quelqu’un. Une fillette. Elle était étrangement vêtue. Elle fixa Demelza puis s’enfuit. Etonnée, la Serpentard se retourna vers Kellian. Les tenues de sorciers de Poudlard dont ils sont vêtus parraissent bien anciennes. Soudain, la porte claqua et la pièce s’assombrit. On ne distinguait plus rien. La Serpentard sortit sa baguette et éclaira la pièce. Elle retenu un cri. Il était encore là lui ! Le professeur. Il n’allait pas non plus les faire danser jusqu’à la fin des temps. Que leur voulait-il ? Sans perdre une seconde, la cinquième année lança un maléfice dans la direction de l’homme. Un diffindo. Sortilège presque comparable au fameux Sectumsempra, mais légèrement moins dangereux. D’après le cri que le prof poussa, Demelza comprit qu’elle l’avait touché. La porte s’ouvrit à la volée et il s’enfuit. Etait-ce de nouveau à eux de le poursuivre ?
Revenir en haut Aller en bas
Kellian Falcon
Elève trouvant ses marques
Kellian Falcon

Nombre de messages : 129
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13380
Date d'inscription : 02/09/2007

Transe conflictuelle {Pv Demelza} Empty
MessageSujet: Re: Transe conflictuelle {Pv Demelza}   Transe conflictuelle {Pv Demelza} EmptyMer 25 Juin 2008 - 17:14

La voiture roulait à vive allure sur une route accidentée. Pas le genre de route plate et goudronnée, façon moldu. Plutôt le genre de terrain sur lequel on ne devrait pas rouler. Un bandit passe devant nous et tire… Demelza a pu se confectionner un bandage de fortune pour sa blessure, mais si la voiture percute un mur, cela ne servira à rien…

Demelza se porta à l’arrière de la voiture, alors que les balles faisaient exploser le pare brise. Mais des coups de feu portés directement derrière lui jusqu’à l’autre voiture le surpris et il manqua de déraper.

« Demelza, qu’est ce que tu fais !! Tu vas me tirer dessus ! »

Elle eut le sol, mais heureusement, elle fit mouche quelques secondes après. Il évita la voiture qui partait en tonneaux. Juste avant de lui rentrer dedans car elle était resté au milieu de la route. La carrosserie se plia, le reste suivit, et alors que Kellian s’apprêtait à digérer le choc, en un seul battement de cils…

Ils se retrouvèrent à l’endroit d’où ils étaient partis. La surprise était brutale… Demelza sortit un instant, sans que Kellian sache ce qu’elle a fait, mais la porte se ferme soudain et Demelza éclaira la pièce. Et dévoila le professeur…

« Toi ! Reviens ici ! »

Kellian se mit à le poursuivre et à le rattraper.

« Stupefix ! »

Le professeur fut stoppé net dans sa course. Kellian se jeta sur lui et le plaqua contre le mur, ce qui eu pour effet d’annuler le sort.

"Parle ! Qu’est ce qui s’est passé ! Pourquoi sommes nous là !"

« La bougie, la bougie… »

« Parle ! »

« La bougie, c’est elle qui vous a emmené ici. Elle est ensorcelée, on l’appelle la captureuse d’esprit. Ceux qui l’ont mis dans ton sac, sont des personnes qui ont voulu te tester. Ton père faisait partie d’une mystérieuse organisation, composé de puissants sorciers. Et cette organisation désire te tester tout comme elle testera ton cousin, Julian Falcon. Si elle ne l’a pas déjà fait. »

« Et toi ! Qu’as-tu à voir dans tout ça ! »

« Moi j’ai été victime tout comme toi de cette bougie, qu’on avait glissé dans mes affaires pour me nuire. C’est arrivé juste au moment où je voulais te parler de cette organisation et de te mettre en garde contre eux… Seulement moi, je suis resté coincé ici, et je t’ai fui car j’ai cru que tu n’étais pas… réel… Dans tout les voyages que j’ai fait, j’ai eu des visions de personnes différentes, dont toi…»

Je le relâche, je ne sais pas pourquoi mais je crois à son explication… Et puis surtout il n’a pas essayé de nous tuer.

« Et ces bandits sont qui, au juste ? »

« Ce sont juste des représentations négatives… Qui peuvent être violente parfois, oui… Mais tu t’en es sorti… »

« Et comment je dois faire pour parvenir à sortir de là ? »

« Il te suffit de prendre la porte… Et ça sera ta dernière destination… Là bas, tu trouveras la même bougie que tu as allumé placé quelque part. Il te suffira de l’éteindre. Ce dernier voyage devrait être le plus surprenant… »

« Et toi, que vas-tu devenir ? »

« Moi, je vais essayer de trouver une voie d’accès, votre porte de sortie, ne pourra pas être la mienne… J’ai encore tout mon temps… »

Kellian se penche vers Demelza et caresse sa joue… Il est désolé de l’avoir entraîné ici, mais il ne saurait pas s’excuser directement… Et puis après le prochain lieu qui va arriver, elle va encore le traiter de tout les noms alors… Mais il en profite pour vérifier sa blessure. Il hésite un peu, mais soulève son bandage… Et sourit quand il voit que tout est guéri et que le passage à un autre endroit a fait disparaître sa blessure.

Il est temps pour eux de prendre la dernière porte… Un long couloir blanc… Et un décor aride qui annonce bien ce que dernier veut dire…

Ca a tout l’air du fleuve Styx… Faudra t’il qu’ils empruntent aussi ce bateau pour traverser le célèbre fleuve des enfers ?

Transe conflictuelle {Pv Demelza} Theriverstyxbygothfiendaa4


Illustration du Styx
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Transe conflictuelle {Pv Demelza} Empty
MessageSujet: Re: Transe conflictuelle {Pv Demelza}   Transe conflictuelle {Pv Demelza} Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Transe conflictuelle {Pv Demelza}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1 -



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Château :: Salles de classes Vides et autres inconnues du Château-
Sauter vers: