Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Cours - Sortilège n°1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Pr. Julian McFaith
Personnage Inactif
Pr. Julian McFaith

Nombre de messages : 60
Maison : Aucune
Année : Aucune
Gain de Gallions : 12942
Date d'inscription : 20/01/2008

Cours - Sortilège n°1 Empty
MessageSujet: Cours - Sortilège n°1   Cours - Sortilège n°1 EmptyDim 17 Fév 2008 - 2:39

Hj : Je suis désolé, je n'ai pas pu venir à l'heure prévue (20h).

Angoissé. Tel était l'état de Julian depuis qu'il s'était levé. Ses mains tremblotaient futilement, ses mots se mêlaient les uns aux autres. Il était réellement troublé et la raison semblait plutôt simple. Quelques heures plus tard, il était censé assurer un cours de Sorts. Le premier. En effet, étant arrivé récemment, il n'avait planifié que les papiers administratifs nécessaires et, bien sûr, il avait installé ses affaires. Il remettait les choses en place par trois fois. Plus l'heure du moment M arrivait, plus l'angoisse envahissait toutes ses pensées.

* Que vont-ils penser ? Seront-ils à l'heure ? Comment cela va se passer ?*

Finalement, les heures ainsi que les minutes avaient défilé à la vitesse de la lumière. Julian était tellement stressé qu'il avait vu chaque seconde avancée sur son horloge moldue. Il ne lui restait plus que 10 minutes... Il prit ses affaires ainsi que ses notes, même s'il les avait apprises conscienscieusement. Il marcha d'un pas pressé, agité en direction de la salle de cours. Il arriva finalement devant la salle des Quatre Fondateurs. Il était parfaitement à l'heure. Il entra dans la salle, installa ses affaires. L'hésitation aurait du se sentir dans ses gestes, progressivement. L'effet inverse se produisit, son angoisse s'estompait... Son cours allait commencer. D'ailleurs, son sourire narquois légendaire lui était revenu... Il avait gardé une option de côté et y songeait désormais très sérieusement. En définitive, il décida d'y avoir recours. Cette ''option'' n'était rien d'autre qu'un premier test, pour voir le niveau de ses élèves. Il s'agissait donc là du devoir et à la fois du cours. Il ne voulait pas les embêter, mais après tout, il avait prévu d'être indulgent dans les notes...En plus, ce n'était pas bien dur dans le fond.

''Bonjour à tous ! Je vous souhaite un très bon premier cours... Je ne suis pas là pour que vous m'aimiez, mais je vous demanderais le plus de respect possible. Un cours calme dans une ambiance sereine et courtoise.''

Ses premiers élèves étaient arrivés. Entre temps, il avait effacé le programme de base. Une fois que l'heure précise du cours sonna, il disposa à chaque table un même test. Ce serait une synthèse grossière entre le global et le particulier...

*C'est un cours surprise comme je les aime...*

'' Chaque devoir identique à un autre, sera puni d'un 0 pointé. Je vous invite à avoir recours à votre compréhension propre et à votre originalité. Ce devoir vous invite à expliquer l'effet des trois sorts impardonnables, en illustrant avec des exemples que vous choisirez et en les décrivant de la manière la plus originale possible, je vous fais confiance. Vous devrez également expliquer, à la suite, ce que représente la magie des sortilèges pour vous. ''

Julian s'assit posément.

------------

[HJ] : Je ne veux pas un devoir identique à l'autre. Tous les élèves arrivés plus tard, aussi bien que durant mon absence (18 février au 22 février) sont invités à respecter les mêmes consignes de devoir. Soyez originaux surtout, c'est principalement un travail de ''rédaction'' pas trop complexe.
Revenir en haut Aller en bas
Seth Cullen
Créature Magique
Seth Cullen

Nombre de messages : 313
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12979
Date d'inscription : 13/02/2008

Cours - Sortilège n°1 Empty
MessageSujet: Re: Cours - Sortilège n°1   Cours - Sortilège n°1 EmptyDim 17 Fév 2008 - 11:49

Seth, indifférant aux devoirs surprise comme le serait un chevalier en armure d’une écharde sous son pied de fer, écouta les indications de son professeur et se mit tout de suite au travail. Tâchant de traduire au mieux les traits de ses réflexions et ne rechignant à aucune ligne de son parchemin, propre, sans rature, à l’écriture égale et élégante.

Citation :
Les Effets des Sortilèges Impardonnables

La sorcellerie est une belle parure qui cache dans la doublure de son manteau obscur des armes déroutantes. Si la magie permet de belles choses, elle n’en est pas moins capable d’engendrer les gestes ou de sustenter les crimes les plus abjects. Ainsi, les trois sortilèges impardonnables trouvent une place de choix dans l’illustration de cet avertissement.

L’Imperium. Ce maléfice est classé dangereux et impardonnable car il ôte toute résistance spirituelle à qui le subit, troublant la mémoire du sujet en en effaçant les instants qu’il n’aurait pas vécu de son propre chef. Il est à proprement parler immoral de manipuler un être humain comme on manipulerait un pantin, le poussant peut-être à commettre des crimes ou à engendrer des actions sans qu’il puisse les décider en son âme et conscience. Notre vie qu’elle soit misérable et remplie d’abondance, nous appartient. Et si tout le monde se permettait un Imperium au petit-déjeuner pour manœuvrer son prochain, à quoi le monde ressemblerait-il ?

L’Endoloris. Imaginez qu’on appose sur votre chair tendre et délicate une lame chauffée à blanc et qu’on reproduise ce geste encore et encore, inlassablement, enfonçant la lame dans vos entrailles, flancs, dos, cou, cœur, poumon. Imaginez une telle douleur. Ne préféreriez vous pas mourir plutôt que de vivre ne serait-ce que trois de ces interminables secondes de torture qui vous feraient regretter d’être si humain, si brisable ? tel est l'effet de ce sortilège de magie noire, très prisé les Mangemorts. Ils l'usent afin de faire parler leur victime ou pour briser leur résistance et leur raison. En effet, l’esprit préfère se replier dans la folie que de rendre encore intelligible une telle douleur.

L’Avada Kedavra. Ce sortilège retire instantanément la vie à celui qui le subit. L’intense jet de lumière verte qu’il produit est la dernière chose que verrait une victime touchée par ce maléfice. Tuer est un crime, la mort est la mort, il est donc inutile d’expliciter plus longtemps les effets de ce sort. Il prend à la vie d’autrui son dernier souffle. Il tue. Point.


La magie des Sortilèges est pour moi un don de la nature que nous devons manier avec intelligence. L’être humain a été crée avec son libre arbitre. Certains sorciers ont la volonté de faire le bien, d’autre le mal. Ainsi des sortilèges aussi abjects que les sortilèges impardonnables ont été crée. Puis utilisés. A qui est malin et sait s’éprouver physiquement, il n’est rien d’impossible pour se défendre avec des charmes de magie blanche en cas de danger.

Comme les moldus bénéficient de leur ingénierie parfois de façon belle (inventions pour la médecine) parfois de façon ignoble (inventions pour les armements), les sorciers bénéficient de la magie et de ses milliers de vertus... et vices.

Pour moi, les sortilèges sont usuels, un moyen de protection, de faciliter le quotidien ou de perpétrer des actions. Aucunement, ils ne doivent être un moyen de nuire.

Reposant sa plume, il attendit les recommandations suivantes, repoussant légèrement son parchemin.


Ravenclaw
17 ans pour toujours - 7ème année
BATTEUR
Japhet - 6ème année - Serdaigle
GARDIENNE
Liam - 7ème année - Serpentard
Revenir en haut Aller en bas
Jezabel Jackersson
Adulte
Jezabel Jackersson

Nombre de messages : 233
Age : 30
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 14181
Date d'inscription : 03/12/2006

Cours - Sortilège n°1 Empty
MessageSujet: Re: Cours - Sortilège n°1   Cours - Sortilège n°1 EmptyLun 18 Fév 2008 - 22:13

La journée était fraîche mais ensoleillée alors Jay avait pu tester son très bel ensemble pantalon chemisier écru et marron qu’elle portait avec des bottines en dessous de sa robe ouverte. Ses cheveux étaient relevés à la manière des dernières gravures de mode mais contrairement à d’habitude, elle ne s’était pas trop maquillée. Elliot n’aimait pas ça, alors de jour en jour, elle mettait de moins en moins de maquillage pour ne pas donner l’impression que c’était à son dégoût qu’elle obéissait.

En sort c’était un nouveau prof qui attira l’attention de Jay juste parce qu’il portait un beau chapeau. Pour la Gryffondor que ça soit les Bizarr Sisters ou Rusard en maillot de bain qui donne un cours, c’était toujours la même chose: l faudrait travailler. Surtout en sort c’était embêtant, il n’y avait jamais une minute a soi pour se vernir les ongles puisqu’il fallait toujours faire quelque chose ou lancer un sort. Ca manqua pas, n leur flanqua une interrogation.


"Super cadeau de bienvenu!!"

Ronchonnant, Jezabel se muni d’une feuille de parchemin rosée et de son encre fuchsia qu’elle savait qu’il n’y avait que elle et Sakura qui l’avait


Citation :
Jezabel Jackersson
Gryffondor - 7ème année


♥ Les sortilèges impardonnables ♥

♥ Avada Kadeva: C’est un sortilège qui permet d’éliminer son adversaire, de le tuer. On n’a même aps le temps de ressentir la douleur car on meurt aussitôt de toute manière personne n’est revenu témoigner après pour expliquer ce que ça faisait. Une seule personne sur Terre a réussi à en réchapper, il s’appelle Harry Potter et c’est une légende!

♥ Doloris: C’est un sortilège qui fait mal, c’est de la torture à l’état pur. Les mages qui utilisent ce sortilège doivent vraiment vouloir la douleur de l’autre pour parvenir à le rendre puissant. On peut supposer qu’il agit comme une impression sensitive sur la peau et le corps ou que la magie appuie sur un stimulateur dans le cerveau qui fait croire qu’on ressent vraiment une douleur et qui transmet l’information aux nerfs.

♥ Impérium: C’est un sortilège qui donne à celui qui le lance un ascendant sur celui qui le reçoit. On peut commander tous les gestes de sa victime à condition d’être très concentré quand on le fait. Les effets secondaires peuvent être qu’on finit par devenir fou à force d’agir sous le contrôle d’un autre. Il parait que les mages les plus forts sont capables de résister à ce sortilège impardonnable.

Les sortilèges pour moi: je ne comprends pas la question? Je suis née sorcières, j’ai toujours vécu entourée de sorciers et je ne conçois pas vie sans ca, je n’ai jamais réfléchis à ce que je serais sans magie puisqu’elle a toujours été là. C’est comme me demander ce que je pense d’être blonde. Je ne sais pas, je l’ai toujours été. Par contre je dis que apprendre els sortilèges c’est bien du moment que ça sert à quelque chose. Si on nous apprenait des sortilèges de brushing, je trouverais ca aussi bien que si on nous apprenais des sortilèges de combat. Je vais moins me battre dans ma vie que me faire des brushings.

Jezabel, souffla sur son encre pour que ça sèche et que ça ne fasse pas de vilain pâté. Elle se tourna ensuite vers Elliot et le dévisagea tant qu’il ne se rendit pas compte qu’elle le bouffait des yeux.

Après, en attendant que tout le monde termine, elle plongea sa tête entre ses bras croisés pour penser une millième fois à la bêtise qu’elle avait faite le jour où elle l’avait fait chanté mais maintenant c’était trop tard, elle ne reculerait plus.


Dernière édition par Jezabel Jackersson le Mer 27 Fév 2008 - 15:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://sally-avernier.deviantart.com/gallery/
Purdey LaRoche Elda
Adulte
Purdey LaRoche Elda

Nombre de messages : 1021
Age : 27
Maison : Ancienne Serpentard
Année : 1ère année [Moon Shadow]
Gain de Gallions : 15145
Date d'inscription : 24/01/2006

Cours - Sortilège n°1 Empty
MessageSujet: Re: Cours - Sortilège n°1   Cours - Sortilège n°1 EmptyMar 19 Fév 2008 - 22:48

*Les cours de sortilèges c'est marrant, mais uniquement quand c'est de la pratique que l'on fait, pas des interrogations, et encore moins quand elles sont surprises.
Furieux

Moi je lui souhaite pas la bienvenue, et heureusement qu'il n’est pas là pour qu'on l'aime, pfeu !!!

Protestant intérieurement elle sortit tout de même du parchemin et sa plume. Le tout en posant son encrier violemment contre la table. Elle était située contre un mur à droite de la salle. Elle lança un regard noir au professeur lorsque celui-ci passa à sa table pour y déposer le test.
En voyant le sujet elle sourit.

Je vais lui en mettre de l'originalité moi...

Posant sa plume sur la feuille elle écrivit.



Citation :
Test sur les sortilèges impardonnables


- Imperium : Le moins douloureux des trois, certainement. L'imperium consiste contrôler faits et gestes d'une autre personne, on peut lui faire faire tout ce que l'on veut : de lui demander de se lécher le coude jusqu'à sauter d'une grande tour.

Cours - Sortilège n°1 Imperiumsi9

- Doloris : le un peu plus douloureux que l'imperium. Celui-là il fait mal, très mal même, sans pour autant avoir des blessures visible. C'est peut être pour ça qu'il est classé impardonnable, parce qu'il fait horriblement mal mais qu'il ne blesse pas le corps.

Cours - Sortilège n°1 Dolorisok3

- Avada Kedavra : C'est la mort. On ne peut rien faire face à ce sort comparé aux deux autres. Je ne vois pas ce que je pourrai dire de plus dessus.

Cours - Sortilège n°1 Avadakedavraic0

Les trois sortilèges impardonnables sont les plus dangereux des sortilèges qu'un sorcier peut utiliser. Il est à la portée de tous, chaque baguette peut effectuer un de ces trois sortilèges. S'ils sont interdit, c'est certainement que le Ministère avait peur de perdre beaucoup de sorciers, mais il y a d'autres moyens de tuer, là n'est pas le problème.


Pour ma part la magie est un privilège où il n'y a que les plus forts qui peuvent la manipuler : nous, les sorciers. Elle est puissante et est précieuse, c'est pour ça que les moldus ne peuvent la voir. Ils sont trop faibles. La magie des sortilèges consiste à améliorer notre vie, sans détruire ce qui nous entoure, contrairement à la façon de vivre des moldus.




Elle posa sa plume, s'adossa sur sa chaise et croisa les bras, en attendant que la suite arrive. Elle venait de bâcler son devoir, mais elle n'avait aucune envie de faire mieux. Elle n'était déjà pas de très bonne humeur en arrivant ici, et ce très cher professeur venait de l'agacer encore plus.*
Revenir en haut Aller en bas
http://bloodshed.forum-actif.net/index.htm
Shannon O'Callaghan
Elève trouvant ses marques
Shannon O'Callaghan

Nombre de messages : 115
Age : 35
Maison : Poufsouffle
Année : 5ème année
Gain de Gallions : 13106
Date d'inscription : 29/11/2007

Cours - Sortilège n°1 Empty
MessageSujet: Re: Cours - Sortilège n°1   Cours - Sortilège n°1 EmptyMar 19 Fév 2008 - 23:40

Shannon était arrivée un peu en avance pour le premier cour de sortilèges dispensé par le professeur McFaith. Lorsque celui-ci leur avait souhaité la bienvenue et les avait prévenus qu'il n'était pas là pour être aimé et leur avait demandé leur respect, elle savait haussé un sourcil surpris et dubitatif. Ce n'était pas gagné... Lorsqu'en plus de cela il s'était mit à leur distribuer un test surprise, elle sourit intérieurement.

*Charmante introduction.*

Personnellement, elle n'avait rien contre les contrôles, mais Shannon pensa tout de même que leur professeur avait bien raison d'estimer qu'il n'était pas là pour se faire aimer. Dans le cas contraire, il aurait été très mal partit ! Sans commentaire, elle avait sortit plume et parchemin et s'était appliquée à répondre.


Citation :
Devoir de sortilèges


Parmi tous les sorts utilisés par les sorciers, seuls trois sont considérés comme « impardonnables ».


Le sortilège de l'imperium

Ce premier sortilège consiste a imposer à un autre sorcier ses propres volontés. Celui-ci ne possède plus sont libre arbitre et est dans l'obligation de faire tout ce que lui ordonnera celui qui lui a lancé le sortilège. Comme souvent avec les sortilèges impardonnables, celui qui le lance n'a pas vraiment de bonnes intentions et s'en sert pour obliger quelqu'un à faire de mauvaises actions à sa place : voler, tuer, se suicider... Tout est possible quand on possède de l'imagination pour ces choses là. Ainsi si la personne est repérée, celui qui a lancé l'imperium s'en sort sans problèmes. Il est clair que ce sortilège est très pratique, mais d'un point de vue éthique, il est peu recommandable. La formule est « impero » mais mieux vaut ne pas la prononcer, sauf évidement si on a une éthique peu estimable, que l'on est sans scrupules et que l'on cherche les ennuis avec le ministère.


Le sortilège Doloris

Sa formule est « endoloris ». Ce sortilège permet à un sorcier d'infliger à une autre personne ou créature une douleur quasi insupportable. Certains seraient devenus fous sous cette torture. Il existe d'ailleurs à Ste Mangouste un couple ayant subit ce sort et qui ne reconnait plus personne. Il n'existe à ce jour aucun remède contre une telle maladie. Il s'agit là d'un sortilège de pure torture, utilisé pour obtenir des informations ou même pour le plaisir par certains détraqués du chaudron.


Le sortilège de la mort

Aussi appelé par sa formule : l' « Avada kedavra ». Comme son nom l'indique, il permet à un sorcier de tuer une autre personne ou créature. S'il était possible de dire cela, ce serait le plus impardonnable des sortilèges impardonnables car probablement le plus irrémédiable. Seul une personne y a survécu, le célèbre Harry Potter.


En ce qui concerne ces trois sortilèges, ils ne sont pas indispensables pour faire souffrir quelqu'un ou le tuer. Il existe bien d'autres moyens d'arriver à ses fins lorsqu'on sert de tels objectifs. Alors pourquoi des sorciers les pratiquent-ils ? Je ne peux émettre que des hypothèses pour répondre à cette question. Peut-être parce que ces sortilèges sont plus faciles et immédiats que si l'on utilisait une potion ou un objet. Peut-être parce qu'utiliser les sortilèges impardonnables est un moyen de plus de montrer son opposition et sa résistance à un système que l'on souhaite combattre. Quoiqu'il en soit, ces sortilèges sont interdit pour de bonnes raisons : ils nuisent à la liberté et à l'intégrité physique d'autres personnes ou créatures. Qu'elle que soit la raison pouvant pousser quelqu'un à les utiliser, cette raison ne sera jamais bonne. Il existera toujours d'autres façons de régler un problème que d'en venir à de telles extrémités. La magie des sortilèges est l'une des plus puissante et doit être utilisée a bon escient. Elle donne aux sorciers une grande puissance sur les éléments qui les entourent, ce qui implique une grande responsabilité. Nous devons rester conscient de cette puissance et garder en tête le respect que nous devons à la nature en général, des plantes aux sorciers, en passant par les animaux et les moldus.

Elle reposa sa plume, releva la tête et attendit la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Elliot O'Malley
Administrateur
Elliot O'Malley

Nombre de messages : 271
Maison : Ancien Serdaigle
Année : Aucune
Gain de Gallions : 13292
Date d'inscription : 11/10/2007

Cours - Sortilège n°1 Empty
MessageSujet: Re: Cours - Sortilège n°1   Cours - Sortilège n°1 EmptyMer 20 Fév 2008 - 12:55

Entrée dans la classe, professeur bonjour, présentation, interrogation, mise en bouche peu subtile, pas juger, O’Malley, sors ta plume, ton encrier, tes papiers, pense et relate tes pensées.

Silence dans la classe, personne ne bronche, je souris, c’est si rare.

Même Jezabel travaille? Elle a son petit nez penché sur sa feuille, je la trouve belle quand elle est concentrée, je lui dirai jamais, je me penche sur mon propre parchemin et écrit, pense, écrit, pense, écrit ce que je pense, relis, pose la plume, paf, paf, déjà finis, je relève le nez.

Visiblement, seule Selene éprouve des difficultés à savoir quoi écrire. Pas de chance pour elle. Pour les travaux pratique, je travaille avec elle, pourvu qu’elle soit débrouillarde, j’avais pas souvenir qu’elle était handicapée de la baguette... peut-être seulement un peu de l’imagination (clin d’oeil)

Je me relis une dernière fois avant que le prof ramasse. C’est pas transcendant d’originalité mais au moins j’ai pas dit de bourdes, c’est déjà ça.


Citation :
Interrogation d'Etudes des Sortilèges
Les Sortilèges Impardonnables

Elliot O'Malley
7ème année
Serdaigle


Les trois sortilèges impardonnables sont durement répréhensibles par la loi magique, des mineurs portant la Trace ou n'importe quel adulte seraient instantanément retrouvés et punis s’ils tentaient d’utiliser un de ces sortilèges.

Nom: Imperium
Formule: Impero
Description: Il permet d’exercer un contrôl total sur un autre être vivant, pas forcément un être humain, en lui commandant des actions qu’il n’a pas décidé. Une soumission de longue durée à ce sortilège perd ses effets car le sujet s’habitue et il devient moins évident de dicter ses ordres.
Exemple: En 1988, Bérengère Agustina, héritière richissime de la marque Nimbus, a été soumise au sortilège de l’Impérium par son petit ami Edgar Moron lequel l’a obligé à l’épouser contre son gré alors qu’elle songeait s’en séparer. Il voulait hériter en se débarrassant ensuite de sa femme. Démasqué par la famille de la victime, le mariage qui avait effectivement eu lieu a été annulé et Bérengère a retrouvé son libre arbitre sans pour autant se souvenir de ce qu’elle avait fait durant deux mois.

<>


Nom: Doloris
Formule: Endoloris
Description: Ce sortilège inflige une douleur insoutenable et irrésistible à qui la subit. On dit souvent que le subir c’est comme recevoir des coups de couteau brûlants sur tout le corps et sans discontinuer. La douleur est tellement intense qu’elle fait perdre toute notion relative au sujet.
Exemple: Lors des évènements qui ont eu lieu en 1997 à Poudlard, Anatole Prélat, un Mangemort quarantenaire, a fait subir le sortilège Doloris à Sylvine McDuran, élève de Gryffondor en sixième année. Celle-ci a résisté du mieux qu’elle pouvait jusqu’au moment où la douleur fut si insupportable qu’elle a viré démente. Ceci est malheureusement arrivé très souvent. La cruauté de ce sortilège est indescriptible, surtout quand on sait que pour exercer avec succès ce sortilège, il faut profondément désirer la souffrance de l’autre.

<>


Nom: Avada Kedavra
Formule: Avada Kedavra
Description: Ce sortilège tue sur le coup tout être vivant. Il faut une grande puissance magique pour l’effectuer et il n’existe aucune façon connue de le conjurer lorsqu’il atteint sa cible.
Exemple: Le Juge Lara Impartial a été tuée par ce sortilège par élève de septième année ce qui signifie que déjà à partir de 16 ou 17 ans avec suffisamment de maîtrise et de volonté, on peut désirer la mort et la rendre vraie ce que je trouve personnellement horrifiant.

<>


La magie des sortilèges: C’est une discipline qu’on doit connaître dans ses meilleurs et dans ses pires fondements pour avoir la possibilité de faire le choix de son utilisation. On doit connaître les sortilèges Impardonnables pour savoir que nous avons des alternatives à leur usage. On doit savoir utiliser avec la même dextérité un sortilège d’Illumination et un sortilège d’Entrave pour prétendre devenir un grand sorcier. Un grand sorcier est selon moi, un sorcier qui fait les bons choix. Les bons choix sont dictés par la sensibilité, l’intelligence, le bon sens et l’intégrité de ses idées. Autant dire que cela est très relatif et surtout, pas donné à tout le monde.


18 ans - Chanteur
Une petite pause tournée mondiale pour faire honneur au Quidditch
Made in Ireland


Dernière édition par Elliot O'Malley le Mer 20 Fév 2008 - 12:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mark Resnald
Elève modèle
Mark Resnald

Nombre de messages : 635
Age : 34
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13935
Date d'inscription : 01/03/2007

Cours - Sortilège n°1 Empty
MessageSujet: Re: Cours - Sortilège n°1   Cours - Sortilège n°1 EmptyMer 20 Fév 2008 - 17:02

Pfeuh. N’importe quoi, fallait pas abuser. Le Professeur à peine arrivé, il foutait les élèves en interrogation écrite en plus … Le Préfet, il se serait attendu à plus de pratique mais non, bien sûr. Au lieu de cela, fallait gratter et encore gratter. Stupidement sur un Parchemin, dont le Professeur c’était bien connu, il le lira même pas au final. Il l’incendiera au mieux. Le sixième année, il ne l’appréciait déjà pas le nouveau « intermittent en Sortilèges ». Pour sa part, le paresseux Héritier BloodDust, pour une fois dansa sa jeune vie, était arrivé dans les temps. Oui pour une fois, à croire qu’il va pleuvoir des Snargaloufs … C’est sur cette pensée pas très divertissante que le jeune homme prit place. Et vous savez où ? Je suis sûr que vous vous démenez afin de trouver la Solution … Bah il était pas troll non plus, à côté de Purdey LaRoche Elda, sa petite amie.

Il serait atteint, s’il laissait sa place à un autre type. Pauvre gars …


* L’est trop naze ce pauvre Prof, va se faire huer à peine arrivé. Moi je lui jeterais bien mes ressentiments à la figure mais bon. Pas envie de me retrouver encore puni … Au fait l’est comment le Professeur ? En plus il se nomme Julian Mc Fesse. Pitoyable. Porter le même prénom que l’ex-Préfet, c’est une tare en soi, mais la suite c’est stupide … *

Sauf que bon c’est tout de même Mc Faith en définitive. L’encrier, le parchemin, la plume, y’en a un il était paré à écrire les plus grosses trolleries du siècle tant il était hyper inspiré le Marko. Il veut de l’originalité le nouveau ? Bah il en aura pour ses Gallions de préposé à l’instruction. Zieutant d’un œil averti la copie de Purd’, il ne put réprimer un sourire. C’est qu’elle en deviendrait créatrice sa Vipère adorée.

A son tour d’écrire et d’être imaginatif.


Citation :
Les Sortilèges Impardonnables – Ou comment aller se faire embrasser par un Détraqueur ou se faire enfermer à Azkaban comme un pauvre Troll qu’on est au final.


L’Avada Kedavra : Lui, c’est le Sortilège dont on en réchappe pas. Autant pas faire comme les autres et commencer par lui en somme. Un Sorcier vous le jette et vous êtes directement envoyés ad patres. On peut d’ores et déjà entamer la marche funèbre de ce célèbre compositeur Moldu. Chopin si je ne m’abuse. Avec lui vous êtes morts et c’est pour de vrai.

Doloris : Pour l’avoir eu en pleine face lors d’un ersatz de retrouvailles, je peux témoigner personnellement que ça fait hyper mal. Ca fait horriblement mal, ça vous bouffe de l’intérieur, vous étouffez et vous pensez d’ailleurs que vous n’en réchapperez pas. Mais il ne touche pas le corps dans sa surface, c’est à l’intérieur que tout se passe. Pour ma part, même si vous me le demandez pas, je m’en suis remis, mais ça m’a presque tué.

L’Imperium : Là c’est assurément le moins vache des trois. Je m’explique, il fait pas mal. Enfin si mais c’est moindre comparé aux deux autres … Lui, sa fonction principale c’est de faire faire à une autre personne quelque chose. Par exemple des devoirs ou des corvées ou des trucs plus importants. S’infiltrer quelque part pour soutirer des informations classées confidentielles … Enfin il fait approximativement le moins de dégâts.

La Magie et moi-même : Bon il est évident qu’il ne faut aucunement jeter ces Sortilèges dit Impardonnables à quiconque. Vous en seriez durement châtiés. Y’a d’autres moyens de mettre à mal un Sorcier expérimenté ou même de le tuer. Par contre pour bien faire, il faut savoir manier la défense et l’attaque … Savoir se défendre lors d’un Duel mais savoir durement répliquer. Nous les Sorciers, sommes privilégiés par rapport aux Moldus, c’est normal en même temps. Comment voulez-vous qu’ils parviennent à jeter un Sortilèges alors qu’ils n’en connaissent pas même l’existence ? Donc, nous Sorciers avons une ascendance sur les autres. Plus de puissance, donc plus de pouvoir, donc plus féru en Sortilèges. En un mot, c’est peut-être pas donné à tout le monde mais on prédomine largement.


Là si sa réputation de Troll n’était pas fondée, on aurait tout vu. Plus troll tu meurs. Le moment de se reposer après un échauffement des neurones … Un sourire à sa voisine et petite amie, avant de soupirer … blasé. Quel Prof pouvait être aussi sadique et mettre des interros à peine arrivé ? Ah si, y’en a bien un : Rogue. Super Le Baten
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/watch?v=d2Gce9-uQDQ&mode=related&search=
Adel Iscarioth
Administrateur
Adel Iscarioth

Nombre de messages : 326
Age : 27
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 14166
Date d'inscription : 08/12/2006

Cours - Sortilège n°1 Empty
MessageSujet: Re: Cours - Sortilège n°1   Cours - Sortilège n°1 EmptyJeu 21 Fév 2008 - 23:00

La reprise n'était pas facile mais Adel tenait le cap. Cela faisait à peine huit jours qu'il avait été libéré du Labyrinthe et il lui semblait que suite à ses deux journées de convalescence à l'infirmerie, il n'avait jamais aussi souvent mis les pieds en cours en un laps de temps aussi réduit. Les boules. Nous n'en étions pas à faire de lui un garçon studieux mais la BRIME l'ayant à l'œil, il se tiendrait à carreau tant qu'il le faudrait pour recouvrer sa tranquillité moelleuse d'antan.

En outre, grâce à ces deux journées d'alitement, il avait pu reprendre contact avec Joséphine. Il se souvenait d'avoir été particulièrement distant avec elle depuis l'incident au stade de Quidditch qui lui avait valu son enfermement punitif dans le Labyrinthe des Cancres. Dès qu'elle avait appris que Casey et lui s'en étaient sortis, elle était venue au chevet de son petit ami. Adel était heureux qu'elle soit venue le voir aussi vite. Même s'il mit de la retenue à le lui prouver.

Il se trouva que ses habituels silences lui servirent à économiser beaucoup d'explications et de narration qu'il n'avait pas envie de donner pour l'instant. Plus tard, peut-être.

Elle lui avait manqué. Il avait regretté son comportement. Il était désolé. Ses explications avaient tenu en ces trois dernières phrases. Le reste du temps, il accueillit drôlement et clandestinement Joséphine sous le drap de l'infirmerie tant elle voulait récupérer le temps passé sans lui dès qu'Alexandreï avait le dos tourné.

Jo fut la première à lui expliquer que contrairement à ce qu'il croyait, il n'était pas parti trois ou quatre jours mais bel et bien un mois entier. Il comprit mieux son attitude inquiète qu'il trouva de prime abord exagérée. Il la garda près de lui, s'obligea à blaguer une fois ou deux pour décontracter l'atmosphère, retrouva la sensation étrange d'avoir les entrailles qui se liquéfiaient sous une chaleur torride lorsque Jo se blottissait contre lui une fois les chandeliers de l'infirmerie éteints.

Pourquoi Adel prend-t-il autant de lignes à raconter tout ça? Ben d'abord son devoir risque d'être aussi court que les explications qu'il a délivrées à Joséphine pour raconter ses quatre jours de tortures mentales. Ce n'était pas parce qu'il allait en cours que le goût d'étudier l'avait frappé comme par... magie. Or, il fallait bien raconter quelque chose.

Dans la salle où il était entré main dans la main avec elle, ils s'étaient dirigés en fond de classe pour s'asseoir côte à côte au dernier rang. A l'annonce du devoir, Adel lâcha un juron qui fit rire tous les alentours puis, comme les autres, il se mit au travail.



Citation :
Iscarioth Adel - Serpentard - 6ème année

Cours de Sortilèges et Enchantements
Les effets des Sortilèges Impardonnables



Le Charme de Draconia © Terence Orphens Inc. – "menottesempra"
Il est impardonnable d'utiliser un menottesempra sur une personne chaste. Par exemple, si ma petite amie avait réellement envie que je l'attache, je n'utiliserai pas ce sort car il est impardonnable de préférer un sortilège plutôt que d'apprendre à le faire soi-même. Les sortilèges de masochisme devraient être légiférés. Il en va de même pour le Totalus Fouettus (le Sortilège du Coquin) et pour toute la gamme des Sortilèges Charnels.

Avada Kedavra – "Avada Kedavra"
Ce sortilège tue. Par exemple "Avada Kedavra!" Paf, t'es mort.

Doloris – "Endoloris"
Ce sortilège fait mal. Par exemple "Endoloris!" Pouf, t'as mal.

La magie: je trouve que la magie c'est bien.


Slytherin BDE DP
7ème année - 16 ans
Silencieux Observateur
Revenir en haut Aller en bas
Charlotte Leonhart
Administrateur
Charlotte Leonhart

Nombre de messages : 1369
Age : 31
Maison : Ancienne Serpentard
Année : 1ère année - Moon Shadow
Gain de Gallions : 14425
Date d'inscription : 29/10/2006

Cours - Sortilège n°1 Empty
MessageSujet: Re: Cours - Sortilège n°1   Cours - Sortilège n°1 EmptySam 23 Fév 2008 - 1:48

* Espèce de sale Troll... J'espère que tu vas t'étouffer dans ta morve. *

~†~ Ceci fut la pensée la plus polie et la plus aimable qui traversa l'esprit de Charlotte à l'annonce de l'interro surprise. Inutile de vous décrire les autres, je ne voudrais choquer personne... Sortant ses affaires en insultant joyeusement leur nouveau professeur intérieurement, la jeune Serpentard esquissa un léger sourire ironique en entendant Iscarioth jurer. Ce serait peut-être bien la seule fois de sa vie où elle serait d'accord avec lui... Quoiqu'il en soit, elle soupira bruyamment, afin de montrer à leur nouveau prof qu'il lui cassait les b.... la baguette. Après avoir rapidement observé les élèves qui se penchaient tous sur leurs feuilles, Charlotte se saisit de sa plume, en se rendant compte qu'elle n'avait aucune envie de travailler... ~†~


Citation :
Leonhart Charlotte
7e année
Serpentard


Les sorts impardonnables


Sortilège Doloris
- Formule : Endoloris
Ce sortilège a pour unique but la torture. Il inflige à celui qui le reçoit une douleur insupportable. S'il est subi trop longtemps, il peut entraîner la folie de la victime.

Sortilège de l'Impérium
- Formule : Impero
Celui qui lance le sortilège a un contrôle total sur celui qui le reçoit. Il peut lui faire faire absolument tout ce qu'il désire. Il arrive cependant que certains sorciers assez puissants parviennent à combattre cette emprise mais cela reste rare et très difficile.

Sortilège de la Mort
- Formule : Avada Kedavra
Ce sortilège ne provoque ni plus ni moins que la mort. A l'heure actuelle, une seule personne est parvenue à le contrer.

L'emploi de l'un de ces sortilèges est passible de l'emprisonnement à vie à Azkaban. Ils ont été utilisé intensivement par les Mangemorts à l'époque de Vous-Savez-Qui. Si tout le monde peut lancer l'un de ces sorts, il n'est pas nécessaire que le sort aboutisse. En effet, le sorcier qui lance l'un de ces sorts doit être assez puissant pour espérer avoir un résultat.

La magie des sortilèges est.... A vrai dire, je ne sais pas vraiment puisque j'ai toujours vécu avec. Elle peut parfois se révéler pratique, d'autres fois nécessaire ou encore dangereuse. Pratique lors d'un geste banal à réaliser ; nécessaire si l'on encourt, par exemple, un danger ; et dangereuse si l'on ne prend pas garde aux sortilèges que l'on utilise et à son "dosage". La magie est importante pour moi, j'ai assez de mal à imaginer ce que serait mon quotidien, ma vie, sans elle.

~†~ Ouh la jolie grosse bouse qu'elle venait de poser sur son parchemin... N'importe quoi. Enfin non, tout ce qu'elle avait marqué était vrai mais... Mais ce n'était pas expliqué comme cela aurait dû l'être. Quant au dernier paragraphe sur la magie... Elle avait juste baratiné n'importe quoi et malgré tout, ça ferait l'affaire quand même... Humpf. ~†~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/CharlotteLeonhart
Jezabel Jackersson
Adulte
Jezabel Jackersson

Nombre de messages : 233
Age : 30
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 14181
Date d'inscription : 03/12/2006

Cours - Sortilège n°1 Empty
MessageSujet: Re: Cours - Sortilège n°1   Cours - Sortilège n°1 EmptyDim 24 Fév 2008 - 17:46

Jezabel rendit sa copie et sortit de classe en prétextant qu'elle était malade. Elle avait encore une fois oublié de ne pas aller en cours. Qu'elle blonde alors!

Elle s'excusa auprès de son binome Ehlana et lui expliqua que si elle voulait s'en prendre à quelqu'un, il fallait qu'elle écrive un hibou à Mélusine qui, comme une matrone de la pègre italienne avait fait pression sur eux pour déserter les cours. IL allait y avoir très peu de rouges en classe, sauf ceux qui comme la Gryffy étaient tête en l'air avait oublié.



Ca allait être dur de gagner la coupe des quatre maison cette année, enfin, Jezabel s'en fichait un peu, elle regrettait simplement d'être la préfète de la BRIME et de ne plus pouvoir en profiter . c'était la seule facon qu'elle avait trouvé pour montrer son soutien: elle se tenait a u pas avec tout le monde.

De toute facon, depuis que la BRIME était à l'école, tout le monde semblait éprouver un malin plaisir à dire à tout le monde comment il devait faire et réagir aux évènements. Heureusement que Jezabel ne brillait pas par son sens critique sinon elle aurait probablement contesté aussi les pro que les contre la BRIME. Jay n'était que pour elle seule. Elle aurait pensé à fonder une troisième voix, celle des gens neutres qui s'en foutaient et qui avaient juste envie d'avoir leurs ASPIC pour courroner leurs 7 années dans l'école.

Mais Jay était bête, parlez lui du libre arbitre, elle croira que c'est un type au Quidditch qui arbitre librement depuis les gradins.
Revenir en haut Aller en bas
http://sally-avernier.deviantart.com/gallery/
Pr. Julian McFaith
Personnage Inactif
Pr. Julian McFaith

Nombre de messages : 60
Maison : Aucune
Année : Aucune
Gain de Gallions : 12942
Date d'inscription : 20/01/2008

Cours - Sortilège n°1 Empty
MessageSujet: Re: Cours - Sortilège n°1   Cours - Sortilège n°1 EmptyDim 24 Fév 2008 - 21:37

Julian était ravi. Son devoir avait l'impact prévu. Il avait envisagé toutes les réactions possibles, bien que deux situations typiques se dégageaient du lot. Il y avait tout d'abord ceux qui s'en fichaient complètement ou alors qui jouaient bien la comédie. Ensuite, le professeur de Sorts avait distingué une attitude majoritaire et contestataire. Plusieurs élèves soupiraient sèchement devant leur copie encore vierge d'encre. D'ailleurs, Julian avait croisé le regard noir, enragé, mécontent, de nombreux d'entre eux. En définitive, ceci se révélait être un bon exercice. Selon lui, il fallait toujours habituer les élèves à la dureté dès la première fois, pour que toute l'année s'ensuive avec de bons résultats et une attitude vis-à-vis du travail et du respect positive. De toute façon, il n'était pas là pour être aimé mais pour être efficace. Les grands sentiments et les grandes effusions n'étaient pas de son registre, même s'il pourrait changer, après tout...

*Ah. Voici l'heure.* se mit-il à penser en regardant machinalement sa montre.

''Bien. Le premier cap est passé, vous pouvez tous sortir si vous le souhaitez. Bien sûr, il vous reste du temps si vous n'avez pas fini. Je corrigerai tout ceci avec attention et vous le rendrai expressément.''

Une élève sortit de la salle en prétextant une maladie quelconque : Jezabel Jackersson. Julian n'était pas dupe et avait compris qu'elle jouait la comédie. Après tout, il n'était pas un monstre, elle souffrait peut-être de quelconques maux.

-------------------
HJ : Les TP vont commencer dans la soirée, les cours continuent en parallèle sans problèmes pour les retardataires, et ceux qui désirent rester ou qui n'auraient pas encore posté. Je clôturerai le cours avec vos notes. J'ai conscience que ce cours n'en était pas vraiment un, mais après tout, pourquoi pas commencer par là.
Revenir en haut Aller en bas
Jo Campbell
Adulte
Jo Campbell

Nombre de messages : 588
Age : 29
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 14859
Date d'inscription : 21/04/2006

Cours - Sortilège n°1 Empty
MessageSujet: Re: Cours - Sortilège n°1   Cours - Sortilège n°1 EmptyDim 24 Fév 2008 - 22:01

La dernière fois qu'elle avait franchit la porte d'une salle de cours avec Adel c'était il y a longtemps. Mais étrangement... elle s'était juré de ne plus recommencer. Ou en tout cas, ne plus être son binôme pour un TP. Bien qu'elle « appréciait » sa compagnie, ce mot ne décrivant pas plus de 1% de ce qu'elle pouvait ressentir à son égard, elle s'était juré de ne plus aller en cours avec lui.

Leur dernier TP avait été une expérience inoubliable. Elle lui avait bien montré qu'elle avait voulu autre chose que sa présence physique. Un peu d'aide n'aurait pas été de refus. A coté de cela, elle ne pouvait pas mentir sur le fait que tous les petits regards qu'il lui avait lancé où les gestes qu'il avait eu pour elle, elles les avaient appréciés, elle aurait même voulu le prendre par la main et l'entraîner dans une salle au calme. Mais l'envie de lui retourner le pot de terre sur la tête avait prit le dessus.

Toujours est il que tout cela, c'était avant le match de Quidditch, le BRIME, le Labyrinthe... Cela faisait plus d'un mois qu'ils n'avaient pas vraiment passé de temps ensemble. Depuis qu'Adel était revenu, son temps libre, elle le passait avec lui.

Collante? Certainement... un peu...
Amoureuse? Aucun doute.

Oui en fin de compte, un cours avec lui, elle retenterait bien. C'est ce qu'elle s'était dit lorsqu'elle avait entendu parler de binôme pour le cour de Sortilège. On lui avait même soufflé qu'il était présent à tous les cours. Le Labyrinthe l'avait il traumatiser à ce point? Parce que oui, ça avait marqué le jeune homme. Il n'avait pas voulu en parler, elle ne voulait pas le brusquer mais elle savait que ça le travaillait.

Une fois assise au fond de la salle. Jo posa sa tête dans son menton et fit un tour rapide de la salle avec un regard las. Elle n'avait pas envie d'être ici. Elle voulait faire un tour dehors, son amoureux avec elle. Elle prit tout de même une plume et se mit à composer ce qu'on leur avait demandé de faire, non sans sourire à la réaction d'Adel. Gauchère, elle avait posé sa tête, décidément trop lourde sur son bras droit. Elle était littéralement couche sur la table. En plus dans cette position elle pouvait le regarder.

Elle se perdit cinq minutes dans les traits de son visage puis s'éclaircit la voix, bien qu'elle n'avait aucune envie de parler. Si elle s'y mettait tout de suite et à fond, elle pourrait retourner à sa contemplation.


Citation :
Joséphine Campbell – 7eme année.

Sortilèges impardonnables


C'est pendant les années troubles de la guerre du quinzième siècle de notre aire qu'à été inventée la notion de sortilèges impardonnables. Contrairement à ce que l'on pourrait penser , cette dénomination surgit bien avant la guerre contre Grindelwald et des sanctions pénales sont prévues pour l'utilisation de chacun de ces sorts.

Le sortilège d'Imperium fut l'objet de controverse et de débats sans fin dans la société des sorciers. En effet, il se posait la question de savoir si oui ou non, ce sortilège devait être répertorié dans cette branche très obscure de la magie car, prendre le contrôle d'une personne ne lui fait pas de mal en soit, mais en revanche ce sont les actes qu'on lui dicte de faire ou on qui peuvent avoir de grosses conséquences. Cependant, les règles déontologiques ( si «déontologie » veut dire quelque chose pour tout le monde... Certainement pas aux Mangemorts en tout cas ) veulent que chacun de nous puissent avoir le libre arbitre. Et... faire cesser de penser un homme, ne serait ce pas le tuer? Ce sortilège fut beaucoup utiliser en temps de guerre Mais comment savoir si un personne à bien été possédée? Beaucoup on dû réussir à passer entre les mailles du filet de la Justice en prétextant être les victimes de ce sort.

Le sortilège de Doloris inflige une douleur sans nom à celui à qui on le lance. Ayant la chance de n'avoir jamais subit ce sortilège, je ne peux décrire les effets qu'il peut procurer. Des centaines le lames qui vous poignardent toutes en même temps? Décharge électrique? Organes vitaux qui explosent? Des membres qui s'arrachent du corps? Aucune comparaison n'est possible me semble t-il. Fréquemment utilisé pour la torture, ce sortilège de Doloris fut considéré comme interdit au beau milieu du Moyen Age. Étrange qu'il soit toujours bien connu et pratiqué dans certains milieux... l'interdiction n'aurait pas été pour tout le monde?

Le sortilège d'Avada Kedavra. Est le sortilège de mort. Un éclair de lumière verte et votre âme quitte votre corps. Indolore ou non? Personne n'est revenu pour nous le dire. Seul Harry Potter survécu, mais il était bien trop jeune pour s'en souvenir.

L'utilisation de ces trois sortilège est puni par la lois et vous donne le droit à un séjour à Azkaban.

La magie des sortilèges. Disons que nous avons la chance de pouvoir la manipuler et d'en profiter. Elle peut nous rendre service et nous rendre la vie plus facile. Elle fait partie de nous, sorciers. Mais son utilisation abusif ne nous tue pas de plus en plus. Peut être pas physiquement, mais en temps qu'Homme. Nos valeurs ne changent elles pas à cause d'elle? Et peut être qu'un jour nous arrêteront de nous prendre pour le centre du monde, des minis dieux. Peut être cesseront nous d'être aussi fierts et puritains et commencerons nous à faire part de notre don aux moldus. Peut être que leur technologie pourra nous aider à avancer et peut être que nos remèdes magiques pourront soigner leurs maladies qu'ils pensaient jusque là incurables? Serais-je trop utopiste...


Bien que ça soit long, elle avait écrit cela assez rapidement. Inspirée? Sans aucun doute. Sûrement était ce dû à son éducation, du Melting Pot qu'elle était.

Toujours affalée sur sa table, elle regarda Adel. Elle lui tapota la main avec son index et lui lança un sourire. Maintenant, elle ne ferait plus rien, elle était vidée. Elle voulait juste être près de lui. Le TP... c'était le cadet de ses soucis. Les rôles seront inversés. Ce sera elle la cancre cette fois.


Hj: désolée j'étais restée sur la page du sujet pendant que j'écrivais mon post et je n'ai pa vu que vous aviez répondu entre temps. Est ce que ce que j'ai écris compte quand même? Je croise les doigts...je vais être degu dans le cas contraire... Sad
Revenir en haut Aller en bas
Luke Mowrys
Personnage Inactif
Luke Mowrys

Nombre de messages : 17
Age : 33
Maison : Serpentard
Année : 6 ème année
Gain de Gallions : 12897
Date d'inscription : 04/02/2008

Cours - Sortilège n°1 Empty
MessageSujet: Re: Cours - Sortilège n°1   Cours - Sortilège n°1 EmptyLun 25 Fév 2008 - 22:28

Dans un soupir qui apparemment était générale, Luke découvrit que le premier cours de sortilège était conçu pour leur faire détester cette matière. Un devoir surprise. Géniale comme entrée en matière. Ce prof là avait vraiment choisi son truc pour se faire détester dés le premier jour !

Cependant, découvrant le sujet Luke tempéra un peu ses pensées. Ce n’était pas particulièrement difficile. Ce serait même des points facilement gagné.

Suivant le reste de la classe, il prit une plume et commença son devoir.


Citation :
Les sortilèges impardonnables sont en réalité des maléfices. Ils sont au nombre de trois. On les dit impardonnable car leur emploi sur un être humain est passible de la prison à vie à Azkaban. Ils furent intensivement utilisés par les partisans de Voldemort.

Les trois sortilèges sont :

Le sortilège Doloris : C’est un maléfice généralement utilisé pour torturer les gens. Ce sortilège inflige à la victime une douleur presque intolérable. Cependant, aucune marque d’aucune sorte n’est visible sur le corps de la cible. Certains sont même devenus fou à force de l’endurer. Afin que se sortilège soit véritablement efficace, il faut véritablement souhaiter la souffrance de celui sur lequel on le lance.
La formule est « Endoloris »

Le sortilège de l'Imperium : Ce sort met la victime sous contrôle total de l'auteur : Lors-ce qu’une personne est soumise à ce sortilège elle ne peut agir de son propre chef. Le lanceur du sort peut alors lui faire faire ce qu’il veut. Par exemple le faire se comporter comme un canard, mais également le faire sauter par une fenêtre du 149ème étage. Il faut être concentré pour lancer ce sort. Parfois, quand une personne est soumise depuis longtemps au sortilège, elle peut arriver à se soustraire de son influence.
La formule est « Impero »

Le sortilège de la Mort : C’est le sortilège le plus impardonnable et le plus puissant des trois Comme son nom l’indique celui-ci provoque la mort instantanée de la victime. Une lueur verte est souvent associé à se sort, ainsi qu’un bruit semblable à une rafale de vent, comme si quelque chose d'invisible et d'énorme prenait brusquement son vol. Ce sort ne laisse aucune trace. Une seule personne est connue pour y avoir survécu : Harry Potter. Sans quoi ce sort est réputé imparable et sans contre sort : pour la plupart des gens, il est fatal à 100%.
La formule est « Avada Kedavra ». Ce qui vient de l’araméen et signifie : « que la chose soit détruite »

La magie pour moi est essentielle. La magie fait partie de la vie, elle est partout, dans chaque chose. Pratiquer la magie va plus que la simple utilisation d’une baguette magique : Elle se manifeste à travers les actions, la volonté et la force qu’un sorcier possède. La magie coule dans les veines de chaque sorcier et c’est elle qui nous anime mais elle ne guide pas nos actes. La magie, si elle est neutre au départ, est modelable. Nous sommes libres d’en faire ce que nous désirons. Comme le démontre ces trois sortilèges : c’est l’utilisation que nous faisons d’eux qui les rendent impardonnable, pas le fait qu’ils existent.


Il reposa sa plume. Il ne s’était pas particulièrement appliqué et en plus, il avait pris tout son temps. Mais c’était déjà bien assez pour mériter une bonne note. Il regarda le reste de la classe qui avait déjà finit et se rendit compte qu’il était vraiment dans les derniers.
Revenir en haut Aller en bas
Demelza Worpel
Elève assidu
Demelza Worpel

Nombre de messages : 232
Age : 27
Maison : Serpentard
Gain de Gallions : 13498
Date d'inscription : 22/07/2007

Cours - Sortilège n°1 Empty
MessageSujet: Re: Cours - Sortilège n°1   Cours - Sortilège n°1 EmptyLun 25 Fév 2008 - 23:28

Nan mais pour qui il se prenait lui ? C’est son premier cours et déjà une interro surprise ! Demelza resta immobile pendant quelques secondes, la bouche légèrement ouverte sous la surprise de l’annonce. Elle n’était pas habituée à cela en dehors d’avec Roguichounet !!Cela ne l’a dérangeait pas tellement. Mais lui ! Une fois qu’elle eut repris ses esprit, la jeune Serpentard sortit un parchemin et de quoi écrire de son sac, sans quitter le professeur de son regard noir. Si elle en avait eu le courage, elle serait partit de la classe. Non mais !

*T’en fais pas sale Troll, on compte pas t’aimer ! Et ton respect, tu peux te le… Du respect ? C’est quoi ça d’abord ? Connais pas moi, désolée !*

Une grimace sur le visage, la 5ème année saisit une petite plume noire. Pas question d’utiliser la belle plume rouge sang pour ce cours débile ! Et puis d’abord, tout le monde les connaît, les Sortilèges Impardonnables, pas la peine de les répéter cinquante millions de fois. Tout le monde sait qu’il n’aimerait pas se recevoir un de ces sorts. En revanche, certains aimeraient beaucoup les utiliser… Bref.

Vite fait, bien (plutôt mal) fait, Demelza gribouilla son nom sur le parchemin avant de commencer à réfléchir à la façon dont elle allait argumenter tout ça. Bien sûr, tout le monde allait marquer la même chose, c’était évident.


*Avada, ça tue, Doloris, ça fait mal, et Impero, ça te contrôle la tête… Pas compliqué… Bon allez, on va pas se fouler…*

La Serpentard passa sa main sur son parchemin afin de l’aplatir puis se mit enfin à écrire tandis que la plupart des autres avait bientôt terminé…




Citation :
Demelza Worpel

5ème année

Serpentard


Les Sortilèges Impardonnables :


Au nombre de trois, les sortilèges impardonnables sont le ticket gratuit pour Askaban.



L’Imperium :
Lancé par la formule « Impero », ce sortilège permet à son lanceur, un contrôle parfait sur sa victime. Celle-ci ne peut donc plus penser par elle-même et n’a plus de liberté de mouvement. Elle ne peut se libérer du sortilège tant que le lanceur n’annule pas son sort lui même ou ne décède pas.

Le Doloris :
Lancé par la formule « Endoloris », ce sortilège soumet sa victime à une terrible douleur semblable à – selon des témoignages – des lames transperçant chaque partie du corps ou un fer chauffé à blanc appliqué sur la peau. Ce sortilège ne peut être lancé que par un sorcier très puissant ou prenant plaisir à voir la victime souffrir. Quoiqu’il en soit, la douleur que provoque ce sort est insupportable. On dit que le sortilège de mort est le pire des Impardonnables, mais celui de la torture est certainement le plus machiavélique. En effet, on ne peut mourir. Ce sortilège est donc pour moi le plus impardonnable. Si ! Ne préférez vous pas mourir plutôt que de souffrir comme vous n’avez jamais souffert ou ne souffrirez jamais ?

Le sortilège de Mort :
Lancé par la formule « Avada Kedavra », ce sortilège provoque la mort instantanée de la personne touchée. Il ne laisse absolument aucune trace et il est impossible d’en réchapper ( à moins que tu t’appelles Harry Potter). Tout comme les deux autres Impardonnables, le sortilège de mort doit être lancé par un sorcier puissant afin de ne pas échouer.

La magie :
J’avoue ne pas savoir quoi dire. La magie, c’est comme une habitude. On aime, on n’aime pas, on en abuse ou non… Personnellement, la magie, j’aime et j’en abuse ! Pour rien au monde, je ne quitterai ma baguette. Même pas sur que je la prêterais…

Demelza ne reposa pas sa plume, c’est tout juste si elle la jetait. Elle venait d’écrire une page de son parchemin sans s’arrêter et sans lever les yeux. Elle avait mal au poigné et en avait marre. La 5ème année croisa les bras, adossé au dossier de sa chaise. Elle jeta des regards aux autres élèves. Certains avaient finit, d’autres non. D’autre même sortait de la classe en prétextant des maladies débiles. Demelza soupira.

Soudain, la voix du prof la réveilla. Ils pouvaient vraiment sortir ? Elle n’allait pas attendre qu’il répète ça ! C’était donc maintenant l’heure du TP que la jeune Serpy ferai avec deux autres Serpy, des mecs ! Youpi ! Pas des moches en plus ! (‘sont pas moches les Serpys). Bon, ceux-là, c’était pas Mark Resnlad, mais c’était toujours ça ! Big Grin Oui, Demelza est un coeur à prendre !
Revenir en haut Aller en bas
Malika Stevens
Adulte
Malika Stevens

Nombre de messages : 116
Age : 29
Maison : Ancienne Serdaigle
Gain de Gallions : 13371
Date d'inscription : 31/08/2007

Cours - Sortilège n°1 Empty
MessageSujet: Re: Cours - Sortilège n°1   Cours - Sortilège n°1 EmptyMar 26 Fév 2008 - 23:36

Qu’est-ce qu’elle venait d’entendre ? Une interro surprise sur les Sortilèges Impardonnables ? Malika s’installa rapidement à un bureau libre puis sortit sa plume à encre à changement de couleur et un parchemin. Ce n’est pas qu’elle était contente de faire cette interro, mais cela ne l’agaçait apparemment pas autant que les autres qui restaient la bouche ouverte devant cette annonce, ou qui soupiraient plus ou moins bruyamment. Pourquoi ils se plaignaient ? Ce n’est pas si compliqué après tout. Cela a été rabaché tellement de fois qu’il ne devrait pas être très difficile de faire un devoir – même surprise – sur ce sujet.

Haussant les sourcils, la Serdaigle inscrivit son nom sur son parchemin avec le plus grand soin. Elle ne devait pas être mal vue du professeur dès son premier cours. Même si – comme il l’a si bien fait remarqué – les élèves ne sont pas la pour aimer. Ni se faire aimer. Quoique… Il y a des avantages à être chouchou d’un prof quand même.
Tandis qu’elle réfléchissait à la meilleure façon de présenter son devoir, la 7ème année caressait son visage du bout de sa plume écarlate. Elle devait avoir l’air légèrement sotte m’enfin… Soudain, l’inspiration fit son apparition et la jeune fille pu alors commencer à rédiger tout ce qu’elle savait à propos des trois Sortilèges Impardonnables.



Citation :
Malika Stevens, 7ème année, Serdaigle



star Sortilèges impardonnables star



Avada Kedavra :

L'Avada Kedavra provoque la mort de la personne touchée. Etant très difficile à maîtriser, ce sortilège exige d’être lancé par un sorcier très puissant afin de fonctionner. De plus, il ne peut être utilisé en « non formulé ». Le sorcier qui l’utilisera aura besoin de ses sentiments afin de lancer correctement le sort : comme la colère, la haine ou le simple plaisir de tuer. Il n’y a aucun moyen de conjurer ce sortilège, aucune parade ne lui est connu. On ne peut survivre.

Imperium :

Ce sort met la personne touchée sous le contrôle de l'auteur. Comme pour le sortilège de mort, il est impossible d’y résister à moins d’être quelqu’un de très puissant. Ce qui reste tout de même difficile. Lorsqu’elle est touchée, la victime ne peut plus penser ni faire ce que bon lui semble. Elle est comme hypnotisée par le lanceur. De plus, si le sortilège est lancé par une personne qui l’utilise mal ou qui n’est pas apte à le faire, sa victime pourra être prise de folie ou même tomber dans le coma. Parfois, la victime peut perdre la mémoire et dans ce cas, ne pas se rappeler qui l’a attaqué ou ce qu’il lui a été demandé de faire.

Endoloris :

Ce sortilège de torture inflige à la victime une douleur atroce, insupportable. Nombreux sont ceux qui préfèreraient mourir plutôt que d’avoir à subir ce sort. Seuls les sorciers et mages malsains peuvent le faire fonctionner correctement. En effet, il faut vouloir et prendre plaisir à voir la victime souffrir sous ses yeux, ce que beaucoup ne supporterait pas. Sortilège tellement horrible qu’il peut même tuer s’il est lancé sur des personnes fragiles, comme des enfants. Sur une personne normale, les effets sont tels que la personne ressent toutes sortes de douleurs possibles et imaginables. Voir même inimaginables : l’impression que chaque partie de soi se détruit, que son cerveau est sur le point d’exploser ou d’avoir des centaines de lames transperçant son corps…



La Magie pour moi :

Pour moi, la magie est une chance. Jusqu’à mes 11 ans, je ne savais pas qu’il pouvait exister un monde aussi extraordinaire. Ce fut donc un choc lorsque je l’ai découvert. La magie est un art. Complexe mais enrichissant. Notre baguette nous permet de faire naître la magie qui est en nous et finit même par devenir indispensable à tous les sorciers. Mais ceci n’est qu’une impression. On peut certainement se débrouiller sans magie, il n’y a qu’à regarder l’exemple des Moldus. Ils se débrouillent très bien. Evidemment, c’est parce qu’ils ne connaissent rien à la magie. L’utilisation de la magie est comme une drogue. On ne peut plus s’en passer une fois qu’on l’a essayé. En ce qui me concerne, j’aurais beaucoup de mal à me séparer d’un objet tel que ma baguette, elle fait comme partie de moi aujourd’hui.


Malika se recula jusqu’au dossier de sa chaise pour contempler son parchemin. Il était assez bien rempli, mais elle trouvait ce qu’elle avait écrit assez médiocre. Elle avait un peu tout déballé sans mettre beaucoup d’ordre dans ses idées. Quoiqu’il en soit, elle n’avait pas le temps de modifier quoi que ce soit. Lorsque le professeur annonça qu’ils pouvaient donner leurs copies, la Serdaigle ajouta les dernières touches à son devoirs avant de se lever pour déposer le parchemin sur le bureau.


Dernière édition par Malika Stevens le Jeu 6 Mar 2008 - 22:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Selene Sweevil
Elève trouvant ses marques
Selene Sweevil

Nombre de messages : 181
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13242
Date d'inscription : 14/10/2007

Cours - Sortilège n°1 Empty
MessageSujet: Re: Cours - Sortilège n°1   Cours - Sortilège n°1 EmptyMer 27 Fév 2008 - 15:12

Une nouvelle tête et déjà elle se faisait haïr par la masse Poudlardienne … Un mauvais point pour ce Julian McFaith fraîchement débarqué. En effet, quel Professeur sensé pouvait penser haranguer les foules avec une interrogation surprise ? Visiblement personne. La poupée écossaise dont le soupir venait de s’entendre jusqu’aux rangées plus en hauteur, témoignait sa totale lassitude et son agacement quand aux méthodes peu scrupuleuses employées par ce membre de l’équipe pédagogique qui en un seul cours, venait de se faire un nombre incalculable d’ennemis. A en croire le visage de tout les Verts, ici présents : c’était le cas ma foi. Non, Elliot, ma Selene est une référence en matière d’imagination fertile mais ici, elle n’a point envie de se casser le Chaudron pour déblatérer sur des Sortilèges que personne ne peut utiliser … A part les Mangemorts et les partisans de Vous-Savez-Qui …

Alors la cadette des Sweevil qui pourtant ne veut point une bulle pour son devoir, car après c’est TP avec Elliot et LaRoche Elda, se met dans l’idée de rédiger n’importe comment … du moment qu’elle s’exprime intelligemment et que ça reste dans le sujet.


* Bon, quand il faut y aller, faut y aller …. N’importe quoi sérieusement ce cours. Donc ça voudrait dire qu’en TP … *

Selene en était donc là de ses splendides pérégrinations mentales, en pensant notamment qu’il y aurait peut-être en TP des Sortilèges Impardonnable. Ce serait du coup plus facile d’éliminer les gêneuses qui se trouvent à convoiter certains biens que l’on pense acquis … Mais cela, heureusement que la Serpentard ne le sait pas encore ….


Citation :
Les Sortilèges Impardonnables


L’Impérium : Il sert à contrôler l’autre par cette infamie. Il est facile d’agir sur le cerveau humain pour en faire des tas de choses. Ici, ce Sortilège part de la plus petite chose insignifiante pour ordonner à la victime une chose plus vile et punissable. S’attaquer à un autre ? Peut-être. Ce Sortilège possède des effets puissants, mais il reste le premier et donc le moins « puissant » de cette Trilogie.

Le Doloris : Puissant et dévastateur, il provoque des séquelles sur l’opposant. Ce Sortilège vise à le blesser gravement, lui nuire. Il faut donc que la personne qui le jette veuille vraiment voir sur sa victime, la Souffrance apparaître sur son visage. Il est vrai qu’il est préférable d’expier son dernier souffle plutôt que de sentir cette Douleur qui ne se tait point. Ce Sortilège bien qu’Impardonnable reste celui qui laisse une empreinte vive dans l’esprit de celui qui l’a reçu. Peut-être que ce dernier ne voudra plus éprouver cette même douleur encourrue ?

L’Avada Kedavra : Sortilège de la mort. On le lance, un éclair vert aveuglant et une mort instantanée. C’est tout.

La Magie : Que dire ? Etant Sorcière depuis que je suis née et sachant aussi ma spécificité depuis ma naissance, cela va vous paraître bien fade mais je ne peux me résoudre à l’abandonner. Plus concrètement, je l’ai et je ne m’en passerais sûrement pas. De la à en abuser, je ne dirais pas non …



* Quel tissu insondable de bêtises … Pas grave, je ferais mieux en TP … * pensa la jeune femme assise à côté d’Elliot O’Malley, le Serdaigle de septième année. La place est libre je crois ….

Petit sourire de connivence envers le Bleu, avant de se remettre à soupirer, perdue dans ses pensées. La plume posée dans son encrier et le Parchemin le plus honteux de sa scolarité trônait devant elle … Horrible.
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.youtube.com/watch?v=zl6hNj1uOkY
Pr. Julian McFaith
Personnage Inactif
Pr. Julian McFaith

Nombre de messages : 60
Maison : Aucune
Année : Aucune
Gain de Gallions : 12942
Date d'inscription : 20/01/2008

Cours - Sortilège n°1 Empty
MessageSujet: Re: Cours - Sortilège n°1   Cours - Sortilège n°1 EmptyMer 27 Fév 2008 - 18:22

Julian se promenait depuis déjà une bonne demi-heure de son bureau au fond de la classe ainsi qu'entre les bureaux des élèves. L'ambiance était pesante. Le silence était de mise vu que les élèves composaient leur devoir. Tout du moins, les quelques-uns qui continuaient, car beaucoup avaient déjà fini et étaient en train de relire ou tout simplement, ils étaient sortis. D'ailleurs, il accordait à chacun d'eux, un ''Au revoir.'' assez doux. Il était conscient que la plupart de ses élèves, et même quasiment tous, devaient le détester. Au début, cela était plaisant, mais, avec un plus grand recul il se disait qu'il aurait pu faire un premier cours plus agréable... Bref. Il était trop tard pour les remords et après tout, il ne devait pas en avoir juste à cause de réactions allergiques aux devoirs. Il était professeur, il avait fait un choix, désormais il devait s'y tenir. Ses quelques pensées écartées, il se mit à lire certains parchemins déjà déposés sur son bureau, en s'asseyant sur sa chaise.

*Bien. Bien... Bien...*

Il ne savait pas quoi dire à le lecture de ces devoirs. Ils ne suscitaient pas de sentiment comme il aurait aimé en voir. Un parchemin parvint à le faire sourire.

*Bon, il y a quand même de très bonnes choses*

Il se leva, puis, en fixant sa montre pendant cinq petites secondes, il leva les yeux vers ses élèves.

''Il ne vous reste qu'une moitié d'heure. Je vous invite activement à vous dépêcher. J'ai horreur de lire un devoir inachevé.'' leur dit-il.

A cette annonce, il regarda plus précisément Ehlana Kalten et Eneas Penn qui n'avaient pas l'air d'avoir terminé du tout.

''Toutefois si vous pensez avoir terminé, vous pouvez, bien sûr, sortir comme je vous l'ai dit plus tôt, et me déposer vos devoirs sur le coin de mon bureau. Les TP suivront juste après le cours.''

------------------
[HJ] : J'ai corrigé tous les devoirs jusque-là, je vous donnerais le récapitulatif des posts (notes) et les notes du devoir, à la clôture qui se situe ''hj'' dans une semaine. Il n'y aura aucun report de date possible, et si je n'ai pas les deux derniers devoirs qui manquent d'ici-là, ils seront remplacé par un 0 tout rond. Bien sûr, ceci est pour vous Ehlana Kalten et Eneas Penn. Si vous avez vraiment un empêchement, envoyez-moi un MP, même après la date, en m'expliquant brièvement. Sinon, je vous le redis pour info' : les TP sont ouverts.[/HJ]
Revenir en haut Aller en bas
Adel Iscarioth
Administrateur
Adel Iscarioth

Nombre de messages : 326
Age : 27
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 14166
Date d'inscription : 08/12/2006

Cours - Sortilège n°1 Empty
MessageSujet: Re: Cours - Sortilège n°1   Cours - Sortilège n°1 EmptyJeu 28 Fév 2008 - 0:55

Ayant fini avant beaucoup de monde - on se demande pourquoi - Adel rendit sa merveilleuse copie en espérant qu'il ne viendrait jamais à l'esprit de quelqu'un de rassembler tous les devoirs qu'il avait fait à Poudlard. Le musée des horreurs avait du souci à se faire.

Il sourit au professeur de l'air de lui dire "bon courage." Il en faudrait du courage à quiconque désirait obliger le Serpentard à rendre un devoir convenable. Ce n'était pas qu'il ne pouvait pas répondre aux questions, c'était les questions qui n'allaient pas avec ses réponses. Quoi, mauvaise foi?

Pendant la pause où Joséphine le rejoignit, il promit à cette dernière de faire un effort pour le TP. La dernière fois qu'ils avaient travaillé ensemble... euh... la dernière qu'ils avaient travaillé ensemble, c'était surtout Joséphine qui avait travaillé ensemble. Il s'était quant à lui contenté de la regarder faire en lui tendant les outils de botanique.

Pour un cours de Sortilèges en travaux pratiques, il était toutefois plus difficile de tirer au flanc. Ils s'éloignèrent de la classe, discutèrent du sort qu'ils allaient choisir et tombèrent d'accord sur le Charme du Lasso que ni l'un ni l'autre n'avait un jour essayé.


Slytherin BDE DP
7ème année - 16 ans
Silencieux Observateur
Revenir en haut Aller en bas
Charly Rasmuson
Adulte
Charly Rasmuson

Nombre de messages : 62
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13716
Date d'inscription : 07/05/2007

Cours - Sortilège n°1 Empty
MessageSujet: Re: Cours - Sortilège n°1   Cours - Sortilège n°1 EmptyVen 29 Fév 2008 - 17:58

Charly entrerai discrètement dans la salle un peu trop silencieuse, avec plus d'une demi-heure de retard. Elle passa la tête furtivement, une fois le regard du prof détourné, elle plongea derrière le dernier rang comme le professeur Rogue leur avait enseigner dans le premier cours sur la discrétion.
Charly aimait bien les cours de Rogue... Enfin, c'est aussi parce que c'était le maître des Serpy.

Bref, Charly est accroupi derrière le dernier rang, sa mission, se glisser dans celui-ci devrait suffir pour ne pas se faire gauler. Elle se faufula sous le banc, puis sour la table, d'ici, quelques regard agacés n'hésitèrent pas à se poser sur elle. Pour éviter qu'on la balance, elle fit un petit sourire syle "i'm sorry' avec un zeste de culpabilité pour attirer la pitié de ses compatriotes.

De sa planque, elle sortit sa plume déplumée pour pouvoir écrire, et ne put s'empécher un inéluctable sor[quote]t de nétoie-vit' su les mains...
Charly détestait ça, les mains sales.

Enfin, elle se glissa sur le banc vide avec une copie qui n'attendait qu'elle, n'est pas merveilleux... C'était clair, la salle était en plein devoir...

Pense: -... *1*



Citation :

Charly Rasmuson, 7ème année, Serpentard


Sortilèges
par le majestueux nouveau professeur Mcfaith



Sur cet manginfique en-tête dont, elle en est sûre, la qualité ne pourra que lui rapporter l'intégralité des points de présentation inhérent à chaque devoir Poudlardien (enfin, ça c'est dans sa tête). Enfin, elle compte sur ces seuls points pour avoir une nnote pas trop mauvaise, c'est à dire pas en dessous de trois... Marronant sur ses pensées noires, elle posa la tête sur son bureau attendant que ses voix intèrieurs ou divines ne lui révèlent quels mots écrire.
Et ce, sans dormir...
Si si, c'est vrai, elle dormait pas (encore) sur sa table...






Sleep
Revenir en haut Aller en bas
Ehlana Kalten
Lèche-Botte Préférée de JLI
Ehlana Kalten

Nombre de messages : 849
Age : 30
Maison : Serdaigle
Année : 5ème année
Gain de Gallions : 14869
Date d'inscription : 26/05/2006

Cours - Sortilège n°1 Empty
MessageSujet: Re: Cours - Sortilège n°1   Cours - Sortilège n°1 EmptySam 1 Mar 2008 - 22:12

Il commençait bien son année le nouveau prof de sortilège ! Enym, revenez Sad

Citation :
Ehlana Kalten - Serdaigle - 4ème année

Les Sortilèges Impardonnables
- ou les sorts à n'utiliser sous aucun prétexte -


Doloris
    Effet : Ce sortilège a pour effet de provoquer une souffrance insoutenable pour la personne le subissant. Sa réussite dépend de l'envie du jeteur de sort de faire du mal. Plus la personne est mal-attentionnée, plus la douleur ressentit est puissante.
    Formule : Endoloris


Imperium
    Effet : Ce sortilège a pour effet de contrôler les faits et gestes de la personne soumis au sortilège de l'Imperium. Le jeteur de sort peut donc, à tout instant, dicter sa volonté et voir ses instructions se réaliser. Seuls les sorciers possédant une bonne dose de caractère peuvent se soustraire à l'effet de ce sort.
    Formule : Impero


Avada Kedavra
    Effet : Considéré comme le pire des trois sortilèges impardonnables, ce sort provoque la mort instantanée de la personne visée.
    Formule : Avada Kedavra


Utiliser ses trois sorts sur un être vivant est passible d'une peine d'emprisonnement à Azkaban.

Les sortilèges pour moi
La facilité à portée de main. On s'habitue très vite à pouvoir faire les choses les plus simples d'un geste du poignet et deux-trois mots. Utiliser des sorts devient quelque chose de naturel et parfaitement normal. Et je trouve ça dommage. C'est pour ça que j'essaye au maximum de me servir des mes dix doigts si je veux quelque chose. On naît avec deux mains, autant s'en servir.

Court. Mais clair et concis. Il n'avait pas demandé un roman. Et elle avait fait l'impasse sur les descriptions des sortilèges par des illustrations. C'était vraiment trop gore d'illustrer de tel sortilège !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Cours - Sortilège n°1 Empty
MessageSujet: Re: Cours - Sortilège n°1   Cours - Sortilège n°1 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Cours - Sortilège n°1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2 -
Aller à la page : 1, 2  Suivant


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Les souvenirs :: Archives de cours et d'examens :: Archives Cours 2007/2008-
Sauter vers: