Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Brume d'une nuit filtrée [TM St-Valentin avec Selene]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ludovic Niwa
Elève trouvant ses marques
Ludovic Niwa

Nombre de messages : 194
Age : 30
Maison : Gryffondor
Année : 7 ème année
Gain de Gallions : 14250
Date d'inscription : 19/11/2006

Brume d'une nuit filtrée [TM St-Valentin avec Selene] Empty
MessageSujet: Brume d'une nuit filtrée [TM St-Valentin avec Selene]   Brume d'une nuit filtrée [TM St-Valentin avec Selene] EmptyMar 12 Fév 2008 - 19:56

Fraîcheur étoilée aux abords du lac, dans un parc. Le parc. Habituellement ensoleillé la journée, où chaque élève aime à s’y aventurer afin d’échapper au stress et contraintes des études quotidiennes.

Nous sommes loin de ces instants où la lumière et la chaleur inondent chaque brin d’herbe recouvrant le sol de ce lieu harmonieux. Le temps filant, amenant progressivement avec lui pénombre jusqu’à la nuit noire, illuminée uniquement par l’astre réfléchissant … Froid piquant, où tous les membres d’un corps plongé dans cette atmosphère glacée s’engourdissent au fur et à mesure du temps qui passe. Ajouté à cela une autre ennemie qu’est la solitude, peu d’âmes oseraient braver la nuit en cet instant.

A l’horizon, deux silhouettes se dessinent dans l’ombre, en ce soir de février un peu particulier. Même la nature semble vouloir s’opposer à ce groupuscule nouvellement formé pour l’occasion. Que s’est-il passé ?
Aurait-ce pu être uniquement ce lieu, mystérieusement touché par des événements qui défèrent la chronique du quotidien, nul ne le savait en cet instant car nul n’avait la tête à parcourir le château et ses environs de long en large afin de déceler quelconque anomalie aussi infime soit-elle. Les nuages dormaient à même le sol, l’eau du lac se reposait paisiblement, un silence effrayant s’emparait du moindre son qui aurait pu égayer cet endroit, et seuls nos deux protagonistes, dont l’image s’affinait à mesure de leur marche lente, brisaient ce tableau glacé. Vision d’horreur en ce jour de Saint-Valentin. Mais qu’importe.

Comme hypnotisé, l’attention du jeune homme n’était que pour la jeune fille qu’il accompagnait au bras. Vingt-deux coups retentaient sur le clocher du campus et nul ne pouvait dire depuis combien de temps ces voyageurs réchauffaient l’air sur leur lent défilé. Le froid mordait, commandé par une force plus grande que lui, la jeune fille s’était retrouvée surmontée du blouson du jeune homme, et cela en dépit de ses habitudes. Pauvre Ludo, que lui avait-on fait ?


Selene, oserais-je le dire … Je savoure chaque instant en ta compagnie.
Puissent ceux-ci durer le plus longtemps possible voir même éternellement.
Le simple fait de poser les yeux sur toi m’ébloui …
Mais la belle lunaire ne saurait rivaliser avec le scintillement de tes yeux Emeraudes aux couleurs d’argent.
Cet endroit paraît peu accueillant mais c’était le seul moyen pour être enfin seul avec toi.
Ton unique présence suffit à m’apporter la chaleur dont je veux te faire profiter
afin que tu ne puisse ressentir les coups presque mortels de l’homme blanc …
Revenir en haut Aller en bas
http://www.moctabinou.skyblog.com
Selene Sweevil
Elève trouvant ses marques
Selene Sweevil

Nombre de messages : 181
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13266
Date d'inscription : 14/10/2007

Brume d'une nuit filtrée [TM St-Valentin avec Selene] Empty
MessageSujet: Re: Brume d'une nuit filtrée [TM St-Valentin avec Selene]   Brume d'une nuit filtrée [TM St-Valentin avec Selene] EmptyMer 13 Fév 2008 - 14:04

Dans la Grande Salle, à l’heure du dîner … On voit des têtes passer, des individus à la démarche houleuse et au teint blême en ce frimas hivernal. On constate des couples mal assortis, mais vraiment très mal assortis. Comment associer du Vert et du Rouge ? Comment démontrer par l’équation que Bleu + Jaune est à même de faire un mélange délectable. Non, décidément tout est spécial et à caractère étrange aujourd’hui. Notons que la poupée écossaise reste dubitative devant son Jus de Citrouille qui aurait presque un goût douteux en ce 14 Février. Mais enfin, elle fabule … Rien de fâcheux ne pourrait lui arriver.

Lentement, elle boit son Jus, certaine que rien ne se passera tout en posant son regard bichromé sur la table des Gryffondor, à la recherche de l’un des leurs.

Andrew n’est point là. Ca manque cruellement de personnalités masculines … Ah mais non, tiens, le petit Préfet qu’elle jauge de haut en bas tout en finissant son verre. Ce dernier a toujours l’air d’avoir un Poudlard Express de retard ou en panne … En un mot, il n’est jamais trop présent quand il s’agit de discuter. Mais il est trop craquant. Craquant ? Mignon oui. La voilà qui se lève et qui déraille de plus en plus. C’est le Jus de Citrouille qui est entêtant, semble-t-il …. Enfin soit, elle se rapproche comme une Vipère de sa si fragile proie. Elle a jeté son dévolu sur Ludovic Niwa, dont la seule faute eut été de se trouver à sa table à l’heure du dîner. Le charmant minois du jeune Lion, elle se dépêche d’avaler la distance afin de l’avoir encore plus proche … toujours plus proche. Aussi sournoise que le serpent ornant son blason, elle sort lentement de son corset, fiché entre sa poitrine, une flasque de cristal, contenant une substance à l’aspect adipeux, presque palpable. Sûrement un de ces remèdes de Sorcière, à tester sur le sixième année. Evidemment.

Sourire mutin sur les lèvres saumonées et la voilà donc qui se colle, poitrine contre dos afin de lui faire comprendre qu’une présence féminine se trouve être juste derrière lui. Quelle délectation de l’avoir entre ses crochets venimeux et de lui faire boire sans ménagements une sordide Potion qui l’entraînera inexorablement au fond du gouffre. Pauvre Ludovic quand même …

Patiente, attendant simplement que le filtre bu par le jeune homme fasse son effet, la poupée avait l’idée cocasse de l’entraîner dehors, avec une nuit où la Lune serait le seul moyen de se repérer. Et l’Astre Lunaire d’éclairer de sa lumière blafarde les deux téméraires dans le Parc de Poudlard. Il semblerait que le Préfet des Rouges et Or, soit désormais sous son charme. Tenue par le bras comme lors d’un rendez-vous amoureux et clandestin ; la jeune femme venait d’avoir sur ses épaules blanches, le blouson du sixième année. Elle ne pouvait être que flattée. Flattée mais quelque peu déroutée par cette obscurité où chaque forme fantasmagorique, se transformera en une chose encore plus angoissante sous les yeux argent de la Serpentard …


- Que tes paroles sont charmantes Ludovic. Elles parviennent à me charmer et me combler d’aise. Il serait splendide qu’elles durent éternellement … Ce sera un moment inoubliable passé avec toi. Malgré le froid glacial et cette nuit qui ne présage que des souffrances vu son opacité. Aimes tu les Ténèbres, jeune Préfet ?

Large sourire tout en scrutant les deux opales sombres du jeune homme qui se portait garant pour être son « cavalier » en cette soirée du 14 Février. Un frôlement discret sur la joue du jeune homme avec sa main diaphane. Juste pour le tester …
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.youtube.com/watch?v=zl6hNj1uOkY
Ludovic Niwa
Elève trouvant ses marques
Ludovic Niwa

Nombre de messages : 194
Age : 30
Maison : Gryffondor
Année : 7 ème année
Gain de Gallions : 14250
Date d'inscription : 19/11/2006

Brume d'une nuit filtrée [TM St-Valentin avec Selene] Empty
MessageSujet: Re: Brume d'une nuit filtrée [TM St-Valentin avec Selene]   Brume d'une nuit filtrée [TM St-Valentin avec Selene] EmptyVen 15 Fév 2008 - 19:53

L’espoir grandissait, la brume environnante semblait se dissiper peu à peu. Tout comme le flou qui stagnait sur son esprit depuis la fin du repas. Il ne mettait pas non plus du sien pour recouvrer la mémoire, Selene l’omnibulait toujours de plus en plus et paraissait ne vouloir évoluer en s’améliorant.
Un corps chaud contre son dos. Une sensation jusqu’alors inconnue qu’il avait toujours recherché. Simplement heureux l’espace d’un instant. Bonheur éphémère pour un novice en quête d’aventures au beau milieu des méandres de la relativité entre espace et temps … Car la réalité avait bien vite fait de le rattraper. Ce soir là, la foule présente dans la grande salle pu dès lors assister au cris du siècle d’un jeune homme que rien ne semblait pouvoir surprendre d’ordinaire.

Bientôt, il lâchait son bol de chocolat chaud pour se réfugier auprès d’une autre source de chaleur. Inattendue celle-ci … La substance glaçait néanmoins son œsophage à mesure de sa progression. D’où cette chose pouvait-elle venir ? Un rapide tour sur lui-même le fit atterrir face à la dure réalité. Se remettant à peine de ses émotions, ce bref instant de contacte, cette vision d’ordre fantomatique, sa première réaction fut d’admirer la jeune fille de la tête au pied. Une Serpentarde bien en chaire … Une fille qui attire le regard au détour d’un couloir.

Pas le temps de réfléchir que le voila déjà, palpant l’air froid, à l’extérieur des 4 murs. Entraîné par cette charmante créature dont le formes tendaient petit à petit à attirer Ludo. Sa curiosité grandissait plus les minutes passaient et sans pouvoir se l’expliquer, le temps fila jusqu’à être sorti de son rêve, rappelé sur la terre ferme de son petit nuage par une bref chaleur de 5 doigts sur sa peau. Les mots résonnaient encore dans la tête et la stupéfaction laissait depuis longtemps place à l’admiration.


Non, je n’ai point peur des ténèbres. Pas en ta compagnie où je me sens à l’aise.
Epié par toutes sortes de démons nocturnes, que seule la nuit réveille et que le sang pur d’une jolie fille comme toi attire …
Tu me donne la force et le courage de vouloir te protéger du mal qu’il pourrait t’arriver.
Je ne traverse pas volontiers la nuit noire pour m’amuser, mais en cet instant j’ai tendance à oublier la solitude qui aurait pu nous faire face.
Il n’y a que toi …


Bref silence, reprendre son souffle. Son esprit se vidait et une seule présence comblait cette espace dénudé. L’extérieur s’oubliait de lui-même. Déjà il ne se rappelait plus de ce qu’il venait de se passer. Cependant, le silence aidant, le souvenir d’une peau douce contre la sienne le fit rougir. Instincts de prédateur s’abstenir, un peu de décence tout de même. Self contrôle pour le rouge dont la teinture le rapprochait encore plus des siens. Merci la nuit de me dissimuler si disait-il. L’attente d’une réponse le fit à nouveau briser le silence. Se plaçant face à sa proie …

Et si tu la laissais … Enfin, juste comme tu le sens.
J’en serai ravi …


Détournement de regard.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.moctabinou.skyblog.com
Selene Sweevil
Elève trouvant ses marques
Selene Sweevil

Nombre de messages : 181
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13266
Date d'inscription : 14/10/2007

Brume d'une nuit filtrée [TM St-Valentin avec Selene] Empty
MessageSujet: Re: Brume d'une nuit filtrée [TM St-Valentin avec Selene]   Brume d'une nuit filtrée [TM St-Valentin avec Selene] EmptySam 16 Fév 2008 - 18:09

Elle se rappelait très distinctement des cris que le jeune Gryffondor avait poussé, quand elle s’était ruée sur lui comme une Succube. Il était fortement plaisant et encore toute la Grande Salle avait pu assister à la scène que les deux adolescents jouaient à la perfection … La Sorcière en était fort aise, le petit Préfet des Rouges et Or était sous son charme, comme bon nombre de jeunes Sorciers avant lui. Il n’y faisait pas exception, bien qu’elle ait utilisé un moyen fourbe, à son image, pour obtenir ce qu’elle recherchait.. Et ce petit cobaye était l’être parfait par excellence … Et pour cause, elle l’entraînait sur un chemin bien lugubre en cette nuit fraîche et sans issues. Les formes et le charmant visage de Selene Sweevil, l’avantageaient éhontément, ainsi la poupée écossaise était dénombrée parmi les plus belles filles de tout Poudlard. Il était certain qu’au niveau du caractère, ce n’était pas vraiment cela, mais on ne peut pas tout avoir. Et en ce 14 Février au soir, le jeune Niwa en aura pour ses Mornilles …

Sorgue inhospitalier qui laissait pourtant deux jeunes adolescents évoluer en son sein. La jeune femme habituée aux contes lugubres que lui racontait son frère, ne voyait en cette nuit, qu’un théâtre aux agissements les plus douteux et les plus vils. D’ailleurs comment avait-elle obtenu cette sortie avec le Lion ? Sûrement pas avec des moyens catholiques, c’est une évidence. Enfin, là voilà avec ce cher Ludovic Niwa. Comment est-il d’ailleurs ? Elle n’eut point le loisir de le détailler à sa guise, mais elle se rattrape ostensiblement. Le regard argenté couplé à l’émeraude le scrute de bas en haut. Un peu plus grand qu’elle, et fin de corps et de visage. D’ailleurs, pourquoi n’a-t-il point de petite amie à son palmarès ?

Elle s’en fiche de toute façon. Ce soir il n’est rien qu’à elle, et elle seule.

Ses paroles l’enchantent, même si au final, elles demeurent fugaces. Il est sensiblement sous son charme. Elle l’a entraîné dans ses Jeux les plus taquins et sordides, et il a l’air de s’y plaire. En effet, sa réponse et la requête pour la caresse sur sa joue. Selene imprime dans son esprit le visage de son Valentin d’un soir. Si mignon, mais si délicieux à posséder. Certes, il ne deviendra peut-être pas l’un de ses jouets brisés dont elle fait collection. Pas comme les autres. Peut-être, peut-être pas. Enfin, au cours de cette nuit lugubre, elle apprendra sûrement à le connaître …


- Crois-tu donc que je sois une faible femme hardi Chevalier ? Détrompe toi. Je peux très bien me défendre de tes griffes de Gryffondor vaillant. Je suis une Serpentard, ne l’oublie point. La Ruse et la Manipulation sont les bases de notre Blason. Sourire taquin de la Belle à l’attention du sixième année. Trop charmant décidément.

Elle laisse assurément sa main de porcelaine sur le fin visage du jeune Rouge et Or. Les lèvres si proches des siennes, non point pour un baiser, mais pour les effleurer quelque peu … Un chaste baiser à la commissure des lèvres avant de poser une autre question, sur un ton doucereux en cette nuitée insensible.


- D’où viens-tu Ludovic ? Dis moi tout sur tout. Tes origines, laisse-moi te connaître encore et encore …

Le Jeu des questions-réponses, un Jeu où la poupée écossaise excelle. Délibérément.
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.youtube.com/watch?v=zl6hNj1uOkY
Ludovic Niwa
Elève trouvant ses marques
Ludovic Niwa

Nombre de messages : 194
Age : 30
Maison : Gryffondor
Année : 7 ème année
Gain de Gallions : 14250
Date d'inscription : 19/11/2006

Brume d'une nuit filtrée [TM St-Valentin avec Selene] Empty
MessageSujet: Re: Brume d'une nuit filtrée [TM St-Valentin avec Selene]   Brume d'une nuit filtrée [TM St-Valentin avec Selene] EmptyMar 26 Fév 2008 - 20:22

Etrange, cette sensation. Le contrôle nous échappe et le corps réagit de lui-même. Cette attirance qui nous dévore les entrailles à tel point que plus rien n’a d’importance hormis l’objectif nouvellement fixé. Mais quel est-il ? Jeune prédateur qui se veut terreur, tu ignore pourtant ta destinée d’un soir. Rien n’est écrit d’avance, le futur t’appartient. A toi le choix d’une fatalité ou d’un compte de fées. Mais laisse moi te confier que tu risques fort.

Wait and see, but …

L’attraction d’un pareille tentatrice semble irrésistible, processus chimique qui associe l’odeur de cette fleur à sa beauté inégalée, Le piège se referme et la marque de ses griffes recouvre déjà ces lèvres jamais atteintes auparavant. Précipitation, perturbation et ce n’est pas pour lui déplaire. Curiosité enfin récompensée, l’esprit se délecte mais la matière ne suit pas.
Fier à ses habitudes, Ludo se voulait impassible, garder son ressenti. Ne point afficher ses faiblesses, pas ce soir en tous cas.

Mince filet de sueur froide le long de son dos, il maintenait position. Aveuglé par le poison, aide divine en cet instant fatidique. La fuite n’était permise, impossible. Et puis … Au fond de lui, cette soirée était comme une récompense après des années d’attente. Salut d’une nuit, armistice en période de guerre, celle qu’il se livre depuis sa plus tendre jeunesse contre la gente féminine. Non, cette foi-ci, il serait fort, sans reculer. Quitte à faire l’erreur de se rapprocher.

Ses origines ? Voilà longtemps qu’il n’y avait plus pensé. La durée scolaire était pour lui le moment d’oublier sa famille. Pourquoi un tel comportement, lui-même ne le sait et son attitude l’obligeait de ne jamais parler de ses racines, ou presque. Enfant gâté avec juste ce qu’il faut d’affection pour faire, d’une petite graine, une plante. Ne vous imaginer pas cette plante rare qui ne fleuri qu’une foi tous les millénaires, visez plus bas … Celle que nous nous efforçons de faire disparaître car leur vue enlaidit le paysage.


Tu sais, je n’ai pas une vie très passionnante …
Eduqué à la manière moldue car la magie a sauté la génération de ma mère,
Je viens d’un coin paumé dont le nom n’est écrit sur aucuns parchemins.
Une vie normale comme la mienne ne demande qu’à pouvoir avoir son centre d’intérêt …
Le monde est vaste, tant de choses à découvrir, de personnes intéressantes à rencontrer.
En me levant ce matin je n’aurai imaginé faire la connaissance d’une personne de ce titre.
Les probabilités sont pourtant contre nous dans ce jeu de hasard …


Les yeux brillants au chant de lune et ses reflets oscillants sur la couverture du lac glacial et calme. Petite brise tremblante, se faufilant à travers les arbres de la forêt interdite dont le bruit sourd, semblable à des cris d’effrois, ferait pâlir n’importe quel démon venu perturber ce calme froid entre les deux joueurs. La forme des nuages approchant, apportant probablement la pluie d’ici la fin de la nuit intriguait bien évidement Ludo qui terminait ses paroles en les observant, laissant paraître le profile de son visage à sa camarade. L’esprit quasi ailleurs, il se devait d’être rappelé à l’ordre, sous cette chute d’étoiles, encore loin d’être arrêtée par le manteau gris approchant.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.moctabinou.skyblog.com
Selene Sweevil
Elève trouvant ses marques
Selene Sweevil

Nombre de messages : 181
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13266
Date d'inscription : 14/10/2007

Brume d'une nuit filtrée [TM St-Valentin avec Selene] Empty
MessageSujet: Re: Brume d'une nuit filtrée [TM St-Valentin avec Selene]   Brume d'une nuit filtrée [TM St-Valentin avec Selene] EmptyDim 2 Mar 2008 - 20:24

Il était décidément très appréciable d’être en compagnie de ce jeune homme tout aussi perdu qu’elle dans ces Ténèbres inhospitalières. Elle le trouvait encore plus charmant de secondes en secondes, il avait quelque chose de plus que ne possédait point certains Sorciers : la simplicité. Il ne se mettait pas en avant, il restait discret et était amusé par l’analyse qu’il pouvait avoir de certains sujets … Le Gryffondor cachait bien son Jeu et il semblerait qu’il n’abattrait que ses cartes aux forts atouts au dernier moment. Encore plus intéressant pour la jeune brune qui avait côtoyé beaucoup de jeunes hommes dans l’enceinte de Poudlard …

Enfin, elle devait bien se l’avouer, elle passait une bonne soirée jusqu’à présent. Pour la suite, elle avisera. Mais elle sait en son fort intérieur que tout aura disparu le lendemain …

Ludovic est enfin disposé à lui parler de ses origines, ce qu’il parvient à lui transmettre semble l’attrister. Souriante et posée, elle écoute docilement le monologue du Préfet des Rouges et Or sans le stopper. Elle en serait impolie. Le regard bichromé de la Belle le fixe au fur et à mesure de ses paroles. Il fut élevé à la Moldue ? Intéressant mais il a l’air de cacher un bien lourd secret, le petit Préfet d’ailleurs. Soupir de la jeune femme qui referme imperceptiblement les pans du blouson sur sa maigre toilette, la nuit s’avère très fraîche au fur et à mesure de leur discussion au clair de Lune. Quelques bruits se font entendre, peut-être est-ce un Sorcier qui daigne se venger d’un fratricide ? Et voilà, la poupée écossaise qui commence à délirer de plus en plus … Etrange la boisson qu’elle a bu dans la Grande Salle, il y a peu.

Perdue dans ses sombres pensées, elle n’en est tirée que quand elle n’entend plus la douce voix de Ludovic Niwa, qui l’a bercée … Ce dernier contemple les étoiles et offre un profil à un tentatrice qui pour une fois tombe dans son propre piège. Un profil à ne jamais montrer devant une Selene et qui plus est une Selene amoureuse. Poussée par un Démon bien pernicieux et invisible la jeune femme vint à poser ses lèvres à peine maquillées sur celle de son comparse Poudlardien. Un doux baiser dont elle se retira si vite qu’elle ne put imprimer le goût des lèvres de Ludovic …


- Désolée, je … Enfin … C’était bien la première fois qu’elle réagissait de la sorte à pâlir comme une pauvre vierge effarouchée … C’était quoi ce délire ?

Secouant sa fine tête de porcelaine, la poupée prit les choses en mains. A quoi bon aller contre ses instincts ? Plus vivement, elle mit ses deux mains fines sur chaque joue de son camarade et cette fois-ci, lui offrit un baiser plus appuyé afin de garder le parfum de ses lèvres sur les siennes …
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.youtube.com/watch?v=zl6hNj1uOkY
Ludovic Niwa
Elève trouvant ses marques
Ludovic Niwa

Nombre de messages : 194
Age : 30
Maison : Gryffondor
Année : 7 ème année
Gain de Gallions : 14250
Date d'inscription : 19/11/2006

Brume d'une nuit filtrée [TM St-Valentin avec Selene] Empty
MessageSujet: Re: Brume d'une nuit filtrée [TM St-Valentin avec Selene]   Brume d'une nuit filtrée [TM St-Valentin avec Selene] EmptyVen 7 Mar 2008 - 20:22

Contacte discret, chaleur rassurante. Gouffre sans fond dans lequel on a peur de s’élancer sous peine de rencontrer l’horreur. La pénombre, ton ennemie opposée à la réfléchissante blanche du ciel noir. Cette sensation de sentir 2 cœurs vivre à l’unisson. Celle de vouloir maîtriser le temps afin de figer cet instant. Envie de contrôle, impression d’impuissance. Des mains qui, lentement, viennent frôler cette couche de tissus fins pour en décrypter les courbes de ce corps qui se cache en dessous. Réflexion prohibée, les interférences n’ont point leur place en cet instant. L’équation semblait admettre une annulation de la fonction en cet endroit précis. Quelque chose que peut d’humains, qu’ils soient moldus ou bien sorciers, peuvent oser frôler la compréhension. Dans cette logique relativiste, l’espace se raccourcit, tout se rapproche et les distances se réduisent. Même s’il n’eût fallut qu’une fraction de seconde pour se rendre d’un point à un autre, un brève frémissent de particules, ce sont les photons dans leur va et vient incessant qui gardent leur vitesse constante. Et pour agrémenter le tout, le temps et ses périodes de radiations du césium qui se dilatent. Moment de bonheur éphémère qui tend à s’effondrer sur lui-même dans un temps imparti de plus en plus long.

En clair, de gré ou de force et bien que contraire à sa nature timide, Ludo avait répondu à ce contacte positivement. Hypnotisé, deux main enlaçant sa chère camarade et rendant ce baiser fugace. Nul n’aurait pu le prévoir. Pas même lui. Instant volé, unique. Ne pouvant pourtant bouleverser sa conduite. On ne change pas, on évolue.

Et puis fini, lourde réalité s’imposant comme absolue, les onzes coups de cloches bientôt atteints, le vide reprend sa place entre nos deux comparses. Ludo bien que chamboulé se retrouve gêné. Regard posé sur le sol, les joues enflammées, il brise le silence pesant.


Je ... Ne t’excuse pas, moi aussi …
Même si ce fut agréable.


Et le temps de reprendre son écoulement, la grande aiguille se rapprochant de sa hauteur maximale signant le début de l’heure nouvelle dans cette nuit toujours aussi sombre.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.moctabinou.skyblog.com
Selene Sweevil
Elève trouvant ses marques
Selene Sweevil

Nombre de messages : 181
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13266
Date d'inscription : 14/10/2007

Brume d'une nuit filtrée [TM St-Valentin avec Selene] Empty
MessageSujet: Re: Brume d'une nuit filtrée [TM St-Valentin avec Selene]   Brume d'une nuit filtrée [TM St-Valentin avec Selene] EmptyDim 9 Mar 2008 - 18:15

Ce Sentiment, il était erroné, falsifié, ce n’était pas possible autrement …. Comment pouvait-elle tomber amoureuse de Lui ? Comment ? Il est trop tard et c’est le cas semble-t-il. Vu le baiser donné mais surtout échangé. Durant cette démonstration d’affection, il l’enserre délicatement pour ne pas qu’elle s’évapore. Mais la poupée écossaise ne sait plus vraiment où elle est … Certes avec Ludovic Niwa, qu’elle vient à embrasser par ce froid cinglant et mordant mais aussi par cette nuit sans Lune et effrayante. Par Merlin, elle n’aurait donc plus aucune volonté propre ou quoique ce soit ?

Elle est amoureuse nuance. Mais ce n’est que songes chimériques …

Il est vrai qu’il ne faudrait mieux pas qu’elle sache qui est l’instigateur d’une telle pagaille, oui, elle le tue sinon. Mais là n’est pas encore la question et profiter de ce moment lui est primordial. Ses habitudes c’est charmer, séduire et tout le tralala, or ici c’est tomber dans les bras d’un beau brun ténébreux. Selene sortie de ses rêveries passagères par le Préfet de son cœur en vient encore à lui sourire, suite au baiser. Ah il a apprécié ? La jeune Serpentard en est diablement enchantée. Elle ne sait point encore que l’heure fatidique approche et sincèrement elle s’en contre fout. Il y a bien plus important, comme regarder les prunelles noires du Gryffondor. Se détournant du sixième année pour avancer quelque peu dans la nuitée fraîche, la jeune femme en vient à danser légèrement sur l’herbe mouillée par la fraîcheur ambiante. Un regard en biais vers le Gryffondor, sera-t-il assez courageux pour s’y adonner sans rechigner ?

Ca, elle aimerait bien le savoir, nom d’un Préfet des carpates.

Elle a toujours aimé la Danse et le fait de la pratiquer quelque peu lui donne la grâce et la légèreté d’une plume. Grand sourire à l’adresse du jeune homme qui s’avèrera peut-être un excellent danseur. Qui sait ? Elle n’en sera certaine que si elle en vient à mélanger ses pas aux siens.


- Je te propose une chose. Une Danse ? Cela te convient-t-il ? Et puis même, qui te dis que tu as le choix Ludovic ?

Sourire espiègle avant de se coller plus étroitement contre lui. Une main blanche posée sur l’épaule du jeune homme et l’autre prenant une main masculine afin de la poser sur sa fine taille. Puis enfin, elle en vient à joindre l’une féminine et l’autre masculine avec un agréable sourire.

- Tu es un vil tentateur Niwa. C’est frustrant.

Un mouvement puis un autre … Le temps qu’il s’habitue au rythme de l’Ecossaise. Des lèvres bien tentatrices qu’elle aimerait encore embrasser. Qu’elle en profite, elle n’en aura plus le loisir après. Or, la jeune femme ne s’en prive aucunement. Un baiser plus sauvage, entreprenant … insistant.
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.youtube.com/watch?v=zl6hNj1uOkY
Ludovic Niwa
Elève trouvant ses marques
Ludovic Niwa

Nombre de messages : 194
Age : 30
Maison : Gryffondor
Année : 7 ème année
Gain de Gallions : 14250
Date d'inscription : 19/11/2006

Brume d'une nuit filtrée [TM St-Valentin avec Selene] Empty
MessageSujet: Re: Brume d'une nuit filtrée [TM St-Valentin avec Selene]   Brume d'une nuit filtrée [TM St-Valentin avec Selene] EmptyLun 10 Mar 2008 - 20:55

Tout se trouble. Est-ce un sentiment, un nouvelle passion, on bien de fausses accusations. Il n’a d’yeux que pour elle mais cette vérité n’existe pas. Un maigre film de tissu fin imposé à son esprit afin de lui mentir. Constante universelle variable dans le temps à force décroissante exponentiellement. Obligation d’admiration envers une beauté fatale, vil tentatrice qui a toujours ce qu’elle désire, même en n’ayant point toutes ses facultés de réflexion. Et ce, qu’importent les moyens utilisés, telle une impératrice régnant sans tabous sur son domaine. Pauvre Ludo, cible idéale en cet instant pour matérialiser le champ d’action de la Serpentarde sur qui elle peut user de ses atouts et qualités.
Marionnette ôtée de toutes volontés propres, évoluant au gré des envies de la sorcière. La féline se recule, un regard irrésistible et le préfet ne peut que céder. Une danse ? Pas le choix, Ludo ne l’a plus depuis la fin du repas. C’est ainsi qu’il accompagnait Selene afin de mêler et lier leur pas, au rythme d’un air semblant venir de nul part. Air calme et enchanteur, enivrant les âmes, voilà que deux souffles entrent en contacte. Le vide absolu entre eux deux et les pressions partielles agissantes, Ludo ne pouvait que répondre à la demande. Des mains qui s’entrelacent, d’autres qui se font plus aventurières. Le jeune homme est à présent capable de décrypter au mieux les courbes de la jeune fille. Quelle ligne attirante ! Ce fauve est à mettre en cage… Mais quand bien même, un Ludo n’en reste pas moins timide et son assurance s’évaporante, progressivement il redevient ce qu’il était. La discrétion son fort, la nuit son allier. Avec Selene, tout juste à un toucher de doigts près, il reste néanmoins à l’aise. C’est fou ce que cette fille peut mettre en condition, le jeune homme se sent confiant. Et pour cause, il a juste à subir, tout comme elle. Ordonné par une présence supérieur, ils s’en vont avec grâce éviter la brise du vent en se faufilant et virevoltant au clair de lune. Adieu nuages, autrefois annonciateurs d’orages. La nuit se réchauffe aux côtés d’une si belle compagnie. Dans un murmure audible uniquement pour sa partenaire,


Pour répondre à ta première question, c’est avec plaisir que j’accepte naturellement.
Tout homme censé aurait agit de la sorte avec une fille telle que toi.
Et la mythologie sait à quel point pareille situation est rare.
Je suis un homme chanceux …

Hm te tenter ? Alors continue de céder … Mais ce n’est pas moi qui suis si attirant.
Mon odorat s’affole en te serrant contre moi,
une substance hallucinogène qui me monte à la tête,
m’obligant à ne plus bouger tant le bonheur d’être ici est immense.
Puisse le ciel m’accorder un sursis d’une nuit pour au moins faire de celle-ci la plus belle si ce doit être la dernière.


Articulant bien chaque mot tout en prenant son temps entre les phrases. En effet. Ils étaient si proches qu’au loin on aurait pu les confondre et ne percevoir qu’une seule entité. Deux têtes accolées et Ludo sentait le parfum de Selene lui parvenir. Longue parade nocturne et minuit presque atteint, le jeune homme commençait à recouvrer ses esprits. Pour lui, il était en plein rêve, un de ceux desquels on ne veut se réveiller tant ils sont merveilleux. Ces lèvres parfaites à portée des siennes, il se laisse approcher avant de s’y jeter. Fauve réveillé et ce goût irrésistible. De la folie que de ne pas céder.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.moctabinou.skyblog.com
Selene Sweevil
Elève trouvant ses marques
Selene Sweevil

Nombre de messages : 181
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13266
Date d'inscription : 14/10/2007

Brume d'une nuit filtrée [TM St-Valentin avec Selene] Empty
MessageSujet: Re: Brume d'une nuit filtrée [TM St-Valentin avec Selene]   Brume d'une nuit filtrée [TM St-Valentin avec Selene] EmptyMer 12 Mar 2008 - 14:59

La Danse, l’Alchimie des deux corps en l’occurrence. La jeune femme dont la pâleur morbide ressortait encore plus à cette Lune accompagnatrice, pour une fois dans seize années d’existence, avait un sourire et un regard des plus sincères. Malgré qu’il fasse froid à en être congelés, elle avait un sentiment de chaleur apporté par son Cavalier de la Saint Valentin. Evidemment qu’il n’avait plus une once de Réflexion rationnelle face à la Vipère … Le Lion avait retroussé ses griffes face au Serpent et ses anneaux qui n’ont de cesse d’étouffer ses opposants. Or, le jeune Niwa elle ne songeait pas même à lui causer ne serait-ce que du Mal … Non, sa seule envie était de lui apporter une soirée mémorable en sa compagnie malgré tout. Mais la jeune femme ne sait point que l’heure approche et qu’elle ne tardera pas à sonner le glas. Or, pour l’instant elle s’en contretamponne encore et encore … Plus occupée à le faire valser qu’autre chose, d’ailleurs pour parfaire tout ceci, un rire cristallin s’échappa des lèvres fines de la Belle Sorcière pour se perdre dans la nuit noire. Leur nuit noire.

Et pour Selene Sweevil, elle n’est pas prête de se terminer …

Il parviendrait à la charmer par ses propos semble-t-il. La Serpentard plante son regard bichromé dans le sien afin de pouvoir y déceler l’Ame de son comparse. Ne dit on point que les yeux sont le miroir de l’Ame ? Il serait temps de vérifier. Alors elle s’y plie avec toute l’Attention dont elle peut faire preuve à son égard en l’ayant toutefois gracié avec un doux baiser. D’ailleurs aurait-il une petite amie ? Si tel est le cas, elle l’occira sans préavis, quitte à ne recevoir qu’un seul baiser d’un Détraqueur et non plus de Lui et Lui seul. Un doigt blanc qui vient se poser sur le torse du jeune homme avec un sourire mutin très mais alors très provocateur …


- Selon toi tu es un homme chanceux ? Il semblerait. Mais il en est de même pour moi. Un baiser à la commissure des lèvres et un murmure dans le creux de l’oreille … On va jouer …. Tout les deux, juste tout les deux, bien que nous soyons déjà en train de le faire.

Et un rire caché derrière une main pâle, elle a bien imprimé, ce qui est admirable, les paroles du Préfet qui sont les suivantes. Alors comme ça elle devrait se laisser tenter ? N’est-il point fou ? Car pour l’instant il semblerait qu’elle mène la Danse … Or, elle est tombée dans son propre Jeu. Encore un large sourire au jeune homme qu’elle ne fait que de scruter depuis leur première « altercation visuelle » dans la Grande Salle. Un regard encore sur lui, que répondre à son monologue engageant ? Rien, si ce n’est …..

Un doigt fin et manucuré de noir vient se poser sur les lèvres du jeune homme afin de le faire taire …


- Tu es donc drogué mais tu vas l’être encore plus avec ma voix … Une pause, un temps d’arrêt, une respiration accélérée …

- Feels like, I'm standing in a timeless dream
Of light mists, of pale amber rose
Feels like, I'm lost in a deep cloud of heavenly scent
Touching, discovering you

Those days, of warm rains come rushing back to me
Miles of windless, summer night air
Secret moments, shared in the heat of the afternoon
Out of the stillness, soft spoken words ....


La suite, il ne l’aura point. Si elle parvient à le lui avouer et cela c’est une autre histoire. La belle Ecossaise follement amoureuse n’a point perdu son Assurance face à Lui … Une main fine et diaphane posée sur sa joue, et un murmure contre les lèvres si tentatrices du jeune Gryffondor …

- Qu’en penses-tu ?






Crédits :

Song : I Love You Always Forever - - Donna Lewis

Lyrics : ILYAF

Translation : Translate ILYAF
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.youtube.com/watch?v=zl6hNj1uOkY
Ludovic Niwa
Elève trouvant ses marques
Ludovic Niwa

Nombre de messages : 194
Age : 30
Maison : Gryffondor
Année : 7 ème année
Gain de Gallions : 14250
Date d'inscription : 19/11/2006

Brume d'une nuit filtrée [TM St-Valentin avec Selene] Empty
MessageSujet: Re: Brume d'une nuit filtrée [TM St-Valentin avec Selene]   Brume d'une nuit filtrée [TM St-Valentin avec Selene] EmptyJeu 13 Mar 2008 - 18:20

Les ombres dansantes sur ce sol herbeux évoluaient avec fierté sous ce projecteur lunaire en cette nuit pourtant si sombre. Le ballet inarretable de nos deux protagonistes tendait à vouloir perdurer jusqu’à épuisement des sujets. Et l’heure avançait, approche irrémédiable de la destruction du système. Celui composé d’un couple en pleine parade de séduction et d’un environnement repoussant. Jeux dangereux pour deux jeunes ancrés dans la découverte d’eux-mêmes, à condition que ceux-ci aient effectivement possession de leurs moyens. Auquel cas cet épisode se perdrait dans les limbes de mémoires juvéniles ayant été dupées par une magie perverse d’un quatorze février pas comme les autres. Esprit malin se voulant créateur et osant même se permettre d’atteindre à la liberté d’une foule qui n’avait pourtant demandé aucunement ce cadeau empoisonné. De causes en conséquences, suivant les engrenages logiques du temps, les âmes se sont retrouvées isolées. Et seules, toutes expériences négatives serraient effacées.

Mais rien du tout ! Entre une Selene amoureuse et un Ludo drogué, cette réaction est explosive et leurs yeux respectifs scintillent sous cette couverture étoilée.
Pour rien au monde, le Gryffondor ne voudrait oublier cette soirée. S’il devait disparaître, cet instant heureux serait le seul de sa courte vie qu’il aimerait emporter comme dernier souvenir. Image figée dans son esprit, la découverte de la féminité dans toute sa splendeur, âme sensible et touchante sous ces airs distants et glacés.

Rire discret, le préfet charmé par ce sourire dessiné sur ces lèvres parfaites. Lèvres qu’il voudrait s’approprier afin de les goûter encore et encore. Le goût pur d’une jeune femme sous ses airs innocents. Et puis ce reflet dans ses yeux, d’une brillance éclatante. Celui aperçu lors d’un regard échangé. La Serpentarde à tout pour plaire. Pas étonnant se dit le rouge vu le nombre de mec qui lui tourne autour.

Mais … ce n’est pas le plus important. Il s’en veut de n’avoir fait que subir la situation depuis le début. Oui la nuit est toujours présente. Mais pour lui, l’aube a sonné dans son esprit. Lentement le flou tend à se dissiper et ne comprend plus rien. Au moment où les paroles de Selene résonnent dans sa tête, il se décide à aller de l’avant. Prendre le Poudlard expresse en marche, en somme. Bercé par cette nouvelle atmosphère, il en vient à oublier le flacon qui avait semé le trouble en lui. La fille qu’il a en face de lui n’est autre que Selene, déesse à qui la beauté à tout à envier. Pour profiter de la vie, il faut profiter de chaque instant et vivre ce qui se présente comme si notre dernière heure était annoncée. Vivre dans l’instant présent... Rester avec la verte aussi longtemps que possible, profiter d’elle. Etrange situation dans laquelle Ludo ne se serait aventuré en d’autres circonstances. Pauvre petit timide…

Un jeu ? Le préfet s’y prête avec plaisir. Moyen rêvé afin de profiter de ce qui lui arrive. Murmure au creux de l’oreille après un contacte insuffisant au coin des lèvres. Paroles enivrantes et la découverte d’une voix à l’image des atouts qu’il avait déjà remarqué. En parfaite harmonie avec le reste de l’âme et du corps de la jeune fille. Une première main ne bougeant pas, toujours bien ancrée à la taille de sa camarade. Donnant même l’impression de progresser pour fusionner les deux corps. Une autre, celle qui reste, agrippe le menton adverse, dans le but illusoire de couper toute retraite à la verte. Ludo sait pourtant qu’elle ne voudra se libérer de son emprise. Impression de contrôle, il appose ses lèvres sur celles de son opposante.


Ce que j’en pense ?
Tes paroles viennent de tracer ce sourire rien que pour toi.
Dis m’en plus … Ta voix m’ensorcelle.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.moctabinou.skyblog.com
Selene Sweevil
Elève trouvant ses marques
Selene Sweevil

Nombre de messages : 181
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13266
Date d'inscription : 14/10/2007

Brume d'une nuit filtrée [TM St-Valentin avec Selene] Empty
MessageSujet: Re: Brume d'une nuit filtrée [TM St-Valentin avec Selene]   Brume d'une nuit filtrée [TM St-Valentin avec Selene] EmptyVen 14 Mar 2008 - 18:38

Aloysius Sweevil aurait moyennement apprécié le chant orchestré par Selene, sa jeune soeur, sur un total inconnu. Inconnu qui ne l’est plus en définitive. Elle s’est faite tentatrice, elle a réussi à l’appâter dans sa toile d’araignée vénéneuse. Non, le frère aîné de sept années aurait pris méchamment la chose. Vous imaginez, lui qui était lors de sa scolarité à Poudlard un Serpentard qui ne voulait point du rapprochement inter-maisons, verrait sa poupée en compagnie d’un Rouge … En définitive ce serait l’Horreur. Mais la jeune femme ne pense aucunement à ce frère qui pourtant n’a de cesse de lui faire parvenir du courrier et des cadeaux en masse. Mais la sixième année n’y prend aucunement garde et préfère sortir tout ces artifices reçus pour des occasions qui en valent la peine. Mais il est vrai qu’il faudra bien qu’elle le remercie par ailleurs. Un regard mélancolique durant une fraction de seconde … Un regard offert au jeune Préfet sur son présent.

La poupée Ecossaise doit se montrer glacée et non pas divulguer ne serait-ce qu’une once de Tristesse ayant fait irruption dans ses prunelles sombres.

Mais elle peut lui faire confiance, d’ailleurs la chanson qu’elle vient de lui chanter l’atteste particulièrement. Pourquoi avoir choisi une telle démonstration chantée par sa voix cristalline ? Elle n’en a aucune idée … Tout ce qu’elle peut voir c’est le Bonheur, elle en est la tributaire apparemment, dans les orbes onyx du jeune Niwa. Il est vrai qu’elle ne l’a jamais vu au bras d’une quelconque fille, toutes maisons confondues. Pourtant il est intelligent, a de la conversation, fait preuve d’une dose de galanterie. Oui, la demoiselle est attentive aux manières, il est vrai qu’elle porte en disgrâce les rustres … Or, il ne fait pas partie de cette catégorie visiblement.
Un sourire sur le visage du jeune homme, la cadette des Sweevil le lui rend bien. Mais … il semblerait et elle en est certaine, qu’il veuille mener leur petit Jeu qu’ils se sont eux-mêmes fixés. La preuve : une main assurée qui reste sur sa taille fine corsetée et l’autre qui continue son chemin vers son menton de porcelaine … Et encore ces même lèvres auparavant embrassées qui retrouvent le chemin des siennes. Le Préfet a l’air d’être un vrai Lion, ce qui plait à la Serpentard d’ailleurs. Qu’elle lui en dise plus ? Quelles domaines ? Que veut-il vraiment savoir en cette nuit obscure ? La jeune femme pour toute réponse commence à frissonner légèrement, bien qu’elle possède sur elle le blouson de son Cavalier … Il ne veut pas le récupérer d’ailleurs ?


- Ludovic, tu ne veux pas récupérer ton blouson ? Tu vas attraper le Sinistros à faire ton jeune homme galant envers ma personne. Lui signale la jeune femme en pouffant de rire encore une fois. Mais elle ne peut retirer son blouson, il l’a capturée malicieusement …

Nouveau sourire et voix encore plus douce sous la Lune qui tend à s’effacer dans ce ciel brumeux et qui n’est pas rassurant pour des Gallions d’ailleurs.


- Que je t’en dise plus ? A quel sujet ? Pose ta ou tes questions, je serais ravie d’y répondre … Si tant est que ce ne soit pas personnel ou trop intime.
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.youtube.com/watch?v=zl6hNj1uOkY
Ludovic Niwa
Elève trouvant ses marques
Ludovic Niwa

Nombre de messages : 194
Age : 30
Maison : Gryffondor
Année : 7 ème année
Gain de Gallions : 14250
Date d'inscription : 19/11/2006

Brume d'une nuit filtrée [TM St-Valentin avec Selene] Empty
MessageSujet: Re: Brume d'une nuit filtrée [TM St-Valentin avec Selene]   Brume d'une nuit filtrée [TM St-Valentin avec Selene] EmptySam 15 Mar 2008 - 19:47

Les heures passaient. Les va-et-vient incessant des volumes nuageux en apesanteur dans l’atmosphère juste au dessus de notre décor n’avaient de cesse d’inquiéter notre jeune préfet. Quitte à vouloir passer une merveilleuse nuit, autant le faire dans de bonnes conditions. Au sec. En charmante compagnie, l’air glacial environnant avait cessé depuis longtemps d’attaquer la peau sensible de nos deux amis. À presque peau contre peau, mais bien évidement un simple contacte éloigné par de vulgaire vêtements, la chaleur échangée des joueurs suffisait amplement à tenir bon dans ce milieu hostile. C’est qu’il se croirait presque en plein été le Niwa. Quelle en est donc la cause ? Une Selene tout contre lui … Est-ce tout ? Non, il avait finalement, et depuis pas mal de temps repris conscience. Un Ludo qui se respecte n’ose pas approcher les personnes du rang opposé. Lui-même ne le sait pas ce qu’il lui a pris. Une idée folle ou même un brin d’espoir sauvage, il se devait, il le voulait, de découvrir sans aide externe les mystères de ce monde. Imaginer. Et Selene s’en doutait, un charmant jeune homme étant resté célibataire depuis sa naissance. Oui, il est inculte. Aussi bête et stupide qu’un scrout à pétards. C’est pour dire !

Et là, cette nuit magique, tout se précipite. Premier contacte, première approche sans être repoussé par sa timidité débordante. Trop beau pour durer, il ne veut craquer. Le stress le fait bouillir. Chaleur multiple, d’un côté une tentatrice à laquelle il a cédé, de l’autre son immortelle timidité. Il se croyait enfin libre de toutes actions. Voulant poursuivre cette étreinte sortie de nulle part, étreinte mythique n’ayant sans doute jamais existée. Bien que réelle, elle ne peut être vraie. Mauvais coup du sort qui n’aurait du se produire. Malice démoniaque qui reprend ce qu’elle avait si gracieusement donné. Et la vie de retrouver son court normal. Deux personnalités qui ne pouvaient se rencontrer. Que tout veut éloigner par la force des choses. Excitation que le rouge aime défier. S’opposer à l’écoulement du temps afin de démontrer par A plus B que le destin n’existe pas. Notion qui révolte le jeune homme. Il aime la liberté, de pouvoir choisir sa propre voie. Il en est certain, même s’il lui est interdit de revoir Selene plus tard, il se battra pour y arriver. La vie c’est se battre, sans jamais abandonner.


Hm non, ne t’inquiètes pas pour moi.
Je suis un homme, plus résistant et mieux couvert que toi je crois …


Effectivement, elle portait toujours sa veste. Veste qu’il adorait tout particulièrement. Style assez chic qui plus est. Une superbe occasion lors d’une de ses rares parades dans le chemin de traverse. Trop de monde fait fuir le garçon. Il est vrai aussi qu’en cette soirée, il était un peu mieux habillé qu’à la normale. Instinct naturel en ce jour spécial, fête des amoureux. Réflexe involontaire dans lequel il ne pouvait se douter de ce qu’il allait lui arriver. Merci l’inconscience ! Pas le fait d’être ignorant. Non. Ce qui fait partie de nous et nous dirige sans que nous ne nous en rendions compte. A ne pas confondre avec le destin qui est extérieur et sans rapport avec la personne. Psychologie inatteignable tout comme la conception de la création du monde. Autant ne pas s’attarder dessus.

Ah, cela ne te gêne pas de répondre à mes questions ?
Alors je préférerais prendre le temps de te connaître ma chère Selene.
En d’autres lieux plus accueillant et plus agréable.
En d’autres temps plus éloigné de notre rencontre afin de savourer pleinement cet instant.
Comment profiter de ta compagnie si je ne me rends pas encore compte de l’intégralité de la chance que j’ai ?

Tu sais … Je me souviens.
De la manière dont nous nous sommes rencontré.
La potion n’avait pas mauvais goût en tous cas.
Je ne sais pas ce qui t’a pris mais grâce à cela, nous avons pu faire connaissance et cela suffit à te pardonner.

S’il avait fallut compter sur moi, nous ne nous serions jamais adressé la parole.
Tu as deviné, je n’ai jamais eu de petite amie. Pourquoi ?
Contrairement à ce soir, et j’ai du mal à l’avouer, je suis un garçon timide.

J’ai sans doute gâché la soirée … Mais laisse moi une chance de me racheter,
puissions nous au moins nous revoir en d’autres instants où je serai conscient.


Et le préfet s’était dégagé. La voix tremblante. Offrant à nouveau son profil à la Serpentarde. Tout en sachant que cette foi-ci, aux vues des circonstances elle ne se jetterait plus sur lui. C’est ce qu’il pensait du moins. Allure non soignée : mains dans les poches, tête baissée, pieds rampant lors de son éloignement. Il jetait son regard sur la couverture noire du lac calme.
C’était quitte ou double. Ou bien Selene acceptait de le revoir, ou bien il pouvait d’ors et déjà lui dire adieu. Jamais doué dans les moments durs le petit. L’attente d’une réponse le stressait énormément, lui d’habitude si calme et passif, il avait tant changé l’espace d’un court instant, d’une courte nuit. Le lendemain à son réveil il y repenserait comme un vieux souvenir ne sachant encore à l’heure actuelle s’il pouvait compter une personne de plus parmis ses connaissances les plus proches. Et la il ne pouvait rien maîtriser … Impression d’impuissance …
Revenir en haut Aller en bas
http://www.moctabinou.skyblog.com
Selene Sweevil
Elève trouvant ses marques
Selene Sweevil

Nombre de messages : 181
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13266
Date d'inscription : 14/10/2007

Brume d'une nuit filtrée [TM St-Valentin avec Selene] Empty
MessageSujet: Re: Brume d'une nuit filtrée [TM St-Valentin avec Selene]   Brume d'une nuit filtrée [TM St-Valentin avec Selene] EmptySam 15 Mar 2008 - 20:14

Il était timide donc. Elle l’aurait parié et elle l’avait parié depuis le début d’ailleurs. Il faut être réaliste, la poupée Ecossaise ne l’avait point remarqué avant ce 14 Février, et étrangement elle s’en mord les doigts. Il est si imprévisible, bien qu’elle l’ait empoisonné vicieusement, une action de Serpentard en somme, elle ne le regrette point. Puis son regard bichromé s’est posé sur Lui. Elle aurait pu en choisir un autre, il est vrai, mais il a fallu que ce soit Ludovic Niwa. C’est comme ça. Pourtant la jeune femme n’est point fataliste, mais elle pense tout de même que certaines personnes sont faites pour se rencontrer, et des évènements doivent arriver. Il en faut bien n’est-il pas ? La Serpentard pourtant si inaccessible s’est laissée approcher par le Gryffondor. Sans sortir ses crochets venimeux qui plus est …

Normal, elle est amoureuse, c’est ce qui change la donne.

Les mains blanches et fines évoluaient sur la matière de la veste du Rouge et Or, la demoiselle était pensive. Il ne voulait pas la reprendre, en lui disant qu’il était plus résistant ? C’était faire preuve de machisme envers la jeune femme. Elle était robuste depuis la chute faite d’une branche d’arbre à l’âge de 7 ans. Elle voulait faire son acrobate et seul résultat, une jambe cassée. Elle s’était vite rétablie et n’avait récolté de son périple qu’une mince cicatrice sur sa peau blanche … Mais elle ne rétorqua rien au jeune homme, elle ne voulait rien gâcher par son seul mauvais caractère, et quand bien même, elle n’aurait pas pu et s’en serait voulue si cela avait été le cas. Tête baissée, toujours perdue dans ses pensées la jeune et jolie amoureuse écoutait les dires de son Chevalier … à son encontre. Le regard argent rehaussé de vert émeraude s’écarquilla légèrement face à la requête du jeune homme. Jeune homme ayant repris ses Esprits d’ailleurs. Il voulait donc lui parler plus amplement et dans un autre endroit, moins terrifiant et surtout moins obscur.

Que répondre ? Elle qui est d’habitude si sûre d’elle avec les jeunes hommes. Et dans l’Esprit de la Verte restait l’idée qu’il était timide. Et pourtant …. Le baiser d’il y a peu attesterait le contraire manifeste.


- J’ai l’impression telle que tu ne croies pas en une Fatalité écrite par des Sorciers malintentionnés pour toi … Tu m’as l’air d’être libre et insaissable , comme le Vent en somme. Et j’aime cela … Tu ne vis que pour toi, au jour le jour. Une qualité admirable qu’on trouve chez peu de gens. Je t’admire pour cela. Moi je crois en une Main Invisible, celle qui nous pousse vers une voie et nous retranche d’une autre. Il est évident que nous restons Maîtres de notre Destin mais il y a toujours un Facteur Chance qui rentre en jeu. C’est mon avis, et tout cela pour dire qu’il était peut-être écrit que nous devions nous rencontrer. En ce jour, du 14 Février … Tu ne crois pas ?

La cadette Sweevil s’était doublement emballée mais elle s’était tue en regardant Ludovic afficher un tel désarroi sur son si charmant visage. La voix chevrotante en avait fini d’achever la sixième année. Et le voilà encore en train d’afficher son fin profil …
Alors, lentement elle se rapproche encore et repose sa main fine et blanche sur la joue de son éternel adversaire, comme lors de leur premier contact. Un sourire vient encore égayer ses lèvres à peine maquillées mais qui ne tarderont pas à être bleuies par le froid environnant … Horreur, c’est qu’il faisait vraiment sombre et que la Serpentard semblait parcourue de frissons glacés ….

Mais pour l’heure, c’est Lui qu’elle devait faire frissonner.


- Je veux bien te revoir. Evidemment. La question par ailleurs me brûlait les lèvres et je n’osais la prononcer. Je te remercie de la faire à ma place. Soit … Un doigt qui s’aventure sur la joue, et un sourire de la Belle.

Pas de baiser à la commissure des lèvres cette fois-ci. Un baiser sur le menton, un autre dans le creux du cou et enfin ses lèvres apposées sur les siennes. Encore une fois pour en garder le goût.


- Je serais ravie de te retrouver en d’autres lieux, d’autres moments ….. rien qu’avec toi, comme ce le fut aujourd’hui ….
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.youtube.com/watch?v=zl6hNj1uOkY
Ludovic Niwa
Elève trouvant ses marques
Ludovic Niwa

Nombre de messages : 194
Age : 30
Maison : Gryffondor
Année : 7 ème année
Gain de Gallions : 14250
Date d'inscription : 19/11/2006

Brume d'une nuit filtrée [TM St-Valentin avec Selene] Empty
MessageSujet: Re: Brume d'une nuit filtrée [TM St-Valentin avec Selene]   Brume d'une nuit filtrée [TM St-Valentin avec Selene] EmptyDim 16 Mar 2008 - 16:09

La vie est faite de rencontres, de chemins qui se croisent et décroisent au fil des saisons. D’histoires voulant se raconter, se transmettre de bouches à oreilles. En apprendre toujours plus, jusqu’à s’en faire exploser les méninges. Le sentiment de vouloir connaître la personne en face de nous. Celui de ne pouvoir lui faire confiance que si cette dernière est réciproque. Partager une existence avec l’être aimé ou bien tout simplement une personne proche sur qui nous pouvons compter. Laisser une trace de notre courte vie sur terre. Les écrits sont amenés à disparaître, action immuable du temps qui tend à effacer et rendre poussière ce qui l’était au départ. Seuls les esprits sont éternels, mais seuls ceux qui ont marqués les mémoires ne seront jamais oublier. Cycle sans fin dans lequel aucuns moyens d’être immortel n’est permis. La vie est éphémère, au choix du porteur d’en faire ce qu’il souhaite. Profiter, un maximum. Telle est la psychologie du jeune préfet.

Sa camarade ne semblait pas déboussolée pour un seul Galion. Après son monologue, il s’attendait à la voir détaler, se doutant qu’il avait dépassé les bornes mais rien du tout. Elle n’avait pas bougé. Est-ce le signe ou bien le hasard d’une rencontre, il ne pensait pas même à se casser la tête sur cette question épineuse. Le fait est que Selene l’acceptait et semblait accepter sa requête. Cadeau inattendu, inespéré. Moment d’hésitation, regard vide sous une lourde réflexion. Et pour quoi ? Rien. Juste savourer pleinement cette nouvelle victoire. Résultat d’un bataille acharnée. Fruit d’efforts insensés contre sa volonté. Ceux où il s’est imposé face à sa propre timidité, sa peur de l’inconnu, de l’autre, de faire confiance ou simplement de parler. De donner une partie de lui à un être mystérieux mais pourtant si attirant. Selene semblait posséder un pouvoir d’attraction, déboussolant, sur le rouge et or. C’était bien la première foi qu’il osait simplement se comporter de la sorte. Et pour quoi ? Vouloir satisfaire sa curiosité et sa soif d’apprendre.


Oui je ne vis que pour moi …
Mais qui te dit que j’ai le choix ?
Ma présence en ce monde je voudrais pouvoir la partager.
L’égoïsme est inutile, à bannir. Et pourtant …
Deux coeurs qui ont interagi dans le passé ne peuvent plus être considérés
de la même manière que s'ils ne s'étaient jamais rencontrés.
Marqués à jamais par leur rencontre, ils forment un tout inséparable.
Nos chemins se sont croisés, liés. Comme deux cordes qui se nouent.
Dès lors je ne peux plus t’oublier, tu fais partie de mon passé.
Mais je l’espère aussi de mon futur présent.


Et la fine main de la verte se reposait à nouveau sur notre lion. Sourire de plus sur ce visage souvent inexpressif. Victoire, satisfaction, manipulation ? Peu importe, il avait obtenu ce qu’il désirait. Une réponse positive, un simple geste d’affection, gage d’amitié. Contacte discret qui admet la véracité de leur existence à tous les deux. Le garçon était de ceux qui pensent qu’il faut voir les choses dans le but de prouver leur entité. Corps glacé, impression de fragilité qui demande aide et soutient afin de poursuivre sa vie. Ludo voulait répondre à cette demande … Mais aussi se prouver, se convaincre que cette nuit avait belle et bien eu lieu. Passivité, des lèvres qui s’aventurent sur la peau. Encore une foi, il subissait la joie d’un touché bien trop éphémère. Voulant un souvenir mémorable, il saisit la Serpentarde après que celle-ci ait une nouvelle foi attaqué ses propres lèvres. Instant de vide dans son esprit, contrôlé par une certaine pulsion de prédateur. Des bras qui ansèrent son adversaire de tout leur long. Au moins une dernière foi il pouvait lui aussi se délecter de ce goût agréable à souhait. Des yeux qui se ferment, un corps fragile entre ses mains. Point finale à leur danse d’une nuit, conclusion au rythme de la musique. Le chevalier se retrouve à terre, genou posé sur le sol et sa cavalière bercée contre lui. Le voilà qu’il répond à ce baiser en guise de remerciement.

Merci d’avoir accepté de nous revoir.


Lentement ils sentaient que cette soirée devait se terminer. Un couple qui repart dans la nuit, en sens inverse de leur arrivée. La brume les engouffrait une ultime foi. Le garçon récupérerait sans doute son par-dessus après avoir emmené la fille jusqu’à son dortoir. Ceux deux là étaient amenés à ses revoir. Peut-être Ludo saurait-il enfin si Selene possédait ne serait-ce qu’une once de ses esprits … ?



star Fin star
Revenir en haut Aller en bas
http://www.moctabinou.skyblog.com
Contenu sponsorisé




Brume d'une nuit filtrée [TM St-Valentin avec Selene] Empty
MessageSujet: Re: Brume d'une nuit filtrée [TM St-Valentin avec Selene]   Brume d'une nuit filtrée [TM St-Valentin avec Selene] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Brume d'une nuit filtrée [TM St-Valentin avec Selene]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1 -



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Autour du château :: Parc du Château et cour de récréation-
Sauter vers: