Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Un filtre à l'ombre d'une rose... (TM St Val avec Mary)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kellian Falcon
Elève trouvant ses marques
Kellian Falcon

Nombre de messages : 129
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13593
Date d'inscription : 02/09/2007

Un filtre à l'ombre d'une rose... (TM St Val avec Mary) Empty
MessageSujet: Un filtre à l'ombre d'une rose... (TM St Val avec Mary)   Un filtre à l'ombre d'une rose... (TM St Val avec Mary) EmptyLun 4 Fév 2008 - 14:46

14 février.

Journée St Valentin: Les hommes restent prudent, les femmes font leurs regards translucides. Cette journée est celle où les hommes doivent se méfier. A rayer du calendrier.


Kellian sortait des cours à ce moment, le dernier de la journée, dans sa poche, Une lettre. Une lettre avenante, plié, froissé, défroissé, mal écrite. Et qu’il n’est pas arrivé à lire. Pourquoi la famille se rappelait-elle à vous lorsque les circonstances vous apportaient un peu de calme. Lorsqu’enfin, vous commenciez à vivre, loin des croassements des corbeaux nocturnes, s’assurant que tout se passait bien et que vous deviendrez toujours celui promu à un brillant avenir. Le Falcon destiné à re rentrer dans l’organisation, qui les a rendu puissant, après toutes ces erreurs et tout ses scandales.

L’Antigonide.

Ou l’un des nombreux noms qu’elle pouvait prendre. Aussi secrète qu’elle avait de nom. Et peu de membres en faisaient partie, voilà pourquoi il devait y retrouver sa place. Son cousin Julian en avait été écarté pour d’obscures raisons, et le voilà, lui, poussé par des mains malhabiles de conquérants, vers un trône peu glorieux, car touché caché par l’ombre. Et au soleil, on règne sur le peuple, à l’ombre, on règne vraiment, sans jamais avoir d’acclamations…

Aujourd’hui les cours furent laborieux au possible, et comme si cela ne suffisait pas, ses oreilles lui bourdonnaient comme si une abeille minuscule s’était logée dans sa tête. Dans son esprit se trouvait Mary, la seule pour l’instant, à le faire bourdonner pour une bonne cause. Son dard de séduction restant enfoncé dans ses lobes temporales, cela lui provoquait des brusques sautes d’humeur, lui donnait envie d’écraser la tête de quelqu’un dans le mur, ou lui provoquait parfois quelques sourires… Le genre de sourire qui fait fuir les élèves faiblards et geignards…

Il pénètre enfin dans la salle commune, le seul endroit où il est sur qu’il ne croisera pas de maisons ni rouges, ni bleu, ni jaune…

Il aperçut Mary sur un fauteuil et puis se dirigea automatiquement vers elle, pour profiter de quelques instants de calmes… Et puis qu’est ce qu’elles avaient toutes ces midinettes à lui sourire niaisement à chaque fois qu’il passait devant elle… Cela aurait ressemblé à un concours, il aurait compris… Ah oui, sûrement le calendrier de Poudlard, ça a augmenté sa côte de popularité de façons exponentielles… Mais si encore, il n’y avait pas eu ces tas d’histoires bizarres…

« Salut Mary, tu vas bien ? »

Il la regarde, fixant ses yeux d’un regard lucide, trouvant ses yeux légèrement dilatés.

« T’es sur que ça va ? »
Revenir en haut Aller en bas
Mary Mac Kendall
Personnage Inactif
Mary Mac Kendall

Nombre de messages : 103
Age : 28
Maison : Serpentard
Année : 5ème année
Gain de Gallions : 14067
Date d'inscription : 28/03/2007

Un filtre à l'ombre d'une rose... (TM St Val avec Mary) Empty
MessageSujet: Re: Un filtre à l'ombre d'une rose... (TM St Val avec Mary)   Un filtre à l'ombre d'une rose... (TM St Val avec Mary) EmptyVen 8 Fév 2008 - 18:11

Le 14 février, journée où être célibataire semble être une maladie. Les couples semblent être plus nombreux que d'habitude, ou simplement ils se montrent plus, bref un jour que Mary n'appréciait d'ordinaire pas plus que ça.

Elle s'était levée d'humeur morose, mais le petit déjeuner lui avait donner un coup de fouet. Elle ne s'était pourtant pas attardée dans la grande salle, mais son thé et deux parts de gâteau à la citrouille l'avait rendu d'humeur guillerette. La journée de cours s'était poursuivit normalement, à une chose prêt, Kellian ne quittait pas ses pensées ; la moindre chose lui rappelait son compagnon de maison. Elle n'avait pas manqué d'inscrire son nom agrémenté de quelques cœurs à maintes reprises sur ses parchemins de cours. Et quel ne fut pas son bonheur lorsqu'elle l'aperçut à la table des Serpentards pendant le repas de midi.

L'après midi lui paru interminable, mais lorsque la fin de la journée arriva, elle se précipita dans la salle commune pour ne pas louper l'arrivée du Falcon omniprésent dans ses pensées. Elle se plaça stratégiquement en face de la porte, et son attente qui lui paru durée des heures fut en fait de quelques minutes.

C'est étrange, avant aujourd'hui, elle n'avait pas pensé à lui comme un potentiel petit ami, mais là, cela lui semblait tellement évident, qu'elle se sentait bête de ne pas l'avoir envisager plus tôt. Elle espérait qu'il partagerait ses sentiments, et n'était pas prête à le laisser partir sans en avoir tirer au moins un baiser.

Kellian poussa la porte à 17h03 précises, Mary fit mine de rien, mais elle ne pouvait s'empêcher de sourire niaisement. Les yeux discrètement fixés sur lui, elle n'eut même pas besoin de l'appeler car il se dirigea de lui même dans sa direction.


« Salut Mary, tu vas bien ? » lui demanda-t-il

Elle le regarde


« T’es sur que ça va ? »

« Je vais très bien, mais je n'en dirais pas autant de toi, tu ne sembles pas être au mieux de ta forme ? Quelque chose ne va pas ? Tu as besoin de quelque chose ? »

Elle ne le quittait pas des yeux. Mais sans même lui laisser le temps de répondre, elle se leva, s'approcha de lui, se plaça derrière son dos, posa ses mains sur ses épaules et commença à lui masser légèrement le dos.
Revenir en haut Aller en bas
Kellian Falcon
Elève trouvant ses marques
Kellian Falcon

Nombre de messages : 129
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13593
Date d'inscription : 02/09/2007

Un filtre à l'ombre d'une rose... (TM St Val avec Mary) Empty
MessageSujet: Re: Un filtre à l'ombre d'une rose... (TM St Val avec Mary)   Un filtre à l'ombre d'une rose... (TM St Val avec Mary) EmptyMar 12 Fév 2008 - 18:17

Kellian se cala dans le fauteuil, sensible aux mains de Mary, qui légèrement se posaient sur lui, pour lui prodiguer les premiers soins, une cure de remise en forme des épaules en quelque sorte.

Il trouvait amusant de se méfier d’elle à cet instant, car Kellian n’était pas du genre à se laisser faire, sans se poser des questions…

« Euh, non je vais bien… la fatigue des cours, ce genre de choses, douleurs musculaire liés au Quidditch, mais tu connais ça aussi… Pourquoi tu viens me masser, tu as quelque chose à te faire pardonner… Tu as touché à mon balai ? »

Il devient soupçonneux… pourquoi une fille viendrait lui caresser les épaules… Elle a peut-être besoin que quelqu’un l’abonne à jeune et jolie sorcière. Ou à Sorcier People… Les hommes sont là pour offrir des trucs aux femmes, maintenant… uh ?

« Tu as besoin de quelque chose… ? Tu peux me le dire, si tu veux quelque chose, ne tourne pas autour du pot, je suis prêt à tout entendre. »

« Parce que moi, je n’ai besoin de rien… »


Tout en souriant, lascivement, il s’appuie contre le dossier du fauteuil, prenant ses aises.

« Tu as vu tout ces couples en ce moment ? J’ai cru avoir perdu la raison, c’est à croire que tout le monde sort avec tout le monde… Et va-y que ça se donnait la becquée à table… Et va-y que ça partageait le moindre morceau de betterave dans un spectacle étonnant de mélanges de salives… Et puis ça s’embrassaient, se léchaient aussi. Plus les filles quand même… On aurait presque dit qu’elles rongeaient un os avec appétit. Même nous ne sommes pas comme ça… Quoi qu’il y avait certains garçons qui agissaient bizarrement… C’est un comportement étrange qui semble affecter tout le monde, mais avec ma chance habituelle, cela ne se produira pas au Quidditch… »

Kellian sortit sa baguette et tout en se libérant des mains de Mary, non sans un certain regret, alluma des flammes dans la cheminée. Tout en taquinant les flammes et les quelques planches de bois avec une pique en métal, il devient nostalgique.

« Tu te souviens de nos souvenirs… Lisible dans les flammes. Tout comme nos pires craintes sur beaucoup de choses… Mais oui, je suis sur que tu t’en souviens… »

La salle commune brillait vraiment par ses couleurs… le vert se trouvait partout. Il aurait bien voulu un elfe de maison à ce moment là. Juste pour changer toutes les couleurs en rose, histoire de poursuivre dans l’absurdité de cette journée. Il regarde à nouveau Mary, qui ne l’avait pas quitté des yeux une seule seconde… Il lui sourit, se sentant gêné, puis en revient aux flammes…
Revenir en haut Aller en bas
Mary Mac Kendall
Personnage Inactif
Mary Mac Kendall

Nombre de messages : 103
Age : 28
Maison : Serpentard
Année : 5ème année
Gain de Gallions : 14067
Date d'inscription : 28/03/2007

Un filtre à l'ombre d'une rose... (TM St Val avec Mary) Empty
MessageSujet: Re: Un filtre à l'ombre d'une rose... (TM St Val avec Mary)   Un filtre à l'ombre d'une rose... (TM St Val avec Mary) EmptyJeu 14 Fév 2008 - 19:15

Kellian était bien soupçonneux, n'est-il donc pas possible d'être un peu intentionnée sans que cela paraisse « louche » ?

« Non, je n'ai rien fait qui pourrait te porter préjudice, et je n'ai rien à te demander, j'ai juste envie d'être un peu avec toi » répondit-elle dans une timidité que peu de gens lui connaissait. Elle laissait aller ses mains sur ses épaules. Ses pouces la faisaient un peu souffrir, mais elle aurait pu rester comme ça pendant encore un long moment. Kellian en décida autrement, un peu vexée, Mary se renfrogna. Mais à la lueur des flammes de la cheminée fraichement allumée, elle retrouva ce sourire (un peu niais) qui ne l'avais pas quitter depuis l'arrivée de Kellian.

"Tu te souviens de nos souvenirs… Lisible dans les flammes. Tout comme nos pires craintes sur beaucoup de choses… Mais oui, je suis sur que tu t’en souviens"

Comment ne pas se souvenir de cette soirée, de cette nuit où tous deux s'étaient mis à nus vis à vis de l'autre, où leurs pires secrets avaient été révélés.

« Je me souviens très bien, j'espère que nous auront l'occasion de passer d'autres soirée en tête à tête, rien que nous... »


Kellian regarda Mary un court instant puis replanta son regard vers la cheminée.

Le feu lié à une forte émotion, Mary avait très chaud, elle retira sa robe de sorcier : laissant apparaitre une robe blanche qui de toute évidence, n'avait pas été conçue pour être portée en cette période de l'année. Elle s'asseya ensuite sur un des bras du fauteuil dans lequel Kellian s'était installé.

Elle n'osait pas, elle n'arrivait pas à lui dire ce qu'elle avait sur le cœur : toute la journée, il avait occupé ses pensées, hanté ses désirs... et maintenant, il était là, juste à côté ; leurs bras se frôlaient...

Assise là, elle se mit à fredonner une mélodie, puis, sans même y réfléchir, se pencha un peu, et lui fredonna à l'oreille :


Quand je suis seule et que je peux rêver
Je rêve que je suis dans tes bras
Je rêve que je te fais tout bas
Une déclaration, ma déclaration

Quand je suis seule et que je peux inventer
Que tu es là tout près de moi
Je peux m'imaginer tout bas
Une déclaration, ma déclaration

Juste deux ou trois mots d'amour
Pour te parler de nous
Deux ou trois mots de tous les jours
C'est tout

Mary attrapa le bras de Kellian, le leva, et se laissa glisser du bras du fauteuil à ses genoux et continua de chanter, plus fort cette fois, assez pour que les autres Serpentards présents dans la salle puissent en profiter. Elle voulait que tout le monde soit au courant de ses sentiments, pourquoi en avoir honte et se cacher, mieux valait tout dévoiler.

Je ne pensais jamais te dire tout ça
Je voulais tant mais je n'osais même pas
J'aime mieux mettre dans ma chanson
Une déclaration, ma déclaration

Une déclaration, ma déclaration
Juste deux ou trois mots d'amour
Pour te parler de nous
Deux ou trois mots de tous les jours
C'est tout

Quand je suis seule et que je peux rêver
Je rêve que je suis dans tes bras
Je rêve que je te fais tout bas
Une déclaration, ma déclaration


Une des bretelles de se robe tomba, laissant son épaule droite dénudée. Elle ne prit pas la peine de la remettre en place, et continua, mais cette fois, elle parlait plus qu'elle ne chantait

Je veux des souvenirs avec toi,
Des images avec toi,
Des voyages avec toi
Je me sens bien quand tu es là
Une déclaration, ma déclaration

J'aime quand tu es triste
Et que tu ne dis rien
Je t'aime quand je te parle
Et que tu ne m'écoutes pas
Je me sens bien, quand tu es là
Une déclaration, ma déclaration


Pas un seul instant elle n'avait baissé les yeux, elle le regardait toujours et encore. Et en un instant, sans même qu'elle lui laisse le temps de réagir, elle déposa un baiser sur la commissure de ses lèvres.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kellian Falcon
Elève trouvant ses marques
Kellian Falcon

Nombre de messages : 129
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13593
Date d'inscription : 02/09/2007

Un filtre à l'ombre d'une rose... (TM St Val avec Mary) Empty
MessageSujet: Re: Un filtre à l'ombre d'une rose... (TM St Val avec Mary)   Un filtre à l'ombre d'une rose... (TM St Val avec Mary) EmptyDim 17 Fév 2008 - 14:56

« D’autres soirées en tête à tête… Oui c’est bien possible, il nous reste encore un bon moment avant la fin de notre scolarité et tant que tu me laisses réviser quand je dois le faire, je pense qu’on pourra toujours envisager ce genre de soirée, autrement que pour être juste, la fin d’un bal… »

« Et puis prendre soin de moi, tu sais bien que ce n’est pas ce que j’entends tout les jours dans la bouche des filles… Ni de ma famille, ni des quelques personnes pouvant être appelé pseudo ami. Alors je suis méfiant… C’est ma nature. »


Kellian, au moment où il se retournait, observa lentement Mary enlevé sa robe… Le silence s’installa dans la pièce, comme pour lui faire mieux apprécier ce moment, alors que tout, même les braises, restaient terré sur elle-même.

« Ta robe est très joli, mais tu risques d’avoir froid, le feu n’a pas encore assez pris. Couvre toi, quand même… On dirait presque que tu vas la jouer séductrice ce soir… Et je me sens un peu mal à l’aise, on m’a dit que tu étais… attirée par un garçon déjà. Andrew Tyler, il me semble. Et pas l’un des meilleurs, un Gryffondor en plus… »

Il s’approche d’elle, délaissant les flammes et revient lui mettre sa robe de sorcier sur elle…

« Tu vas vraiment prendre froid et puis il pourrait arriver du monde… »

Il se rassoit alors à coté d’elle, la frôlant légèrement. Elle frissonnait pour une raison étrange que Kellian n’arrivait pas à trouver.

Ce n’était pas comme si elle avait bu ce filtre dont tout le monde parle en ce moment… Allez savoir comment il avait atterri là… Soit c’était une grande blague, soit c’était une manœuvre de résistance contre les gens de la Brime, soit, soit… Bref, on pouvait imaginer des tas de possibilités qui toutes pouvaient se révéler ne pas être les bonnes.

La chanson de Mary interrompit ses pensées, faisant claquer dans le silence ambiant, comme une coup de tonnerre mélodique. Une chanson en chuchotement, pénétrant plus rapidement dans l’esprit de Kellian…

Puis le tonnerre se transforma en une tempête, atteignant les autres Serpentards, assis non loin.

« Mary, tu es sur que ça va ? »

Mais elle continuait sa chanson, sans même l’entendre… Cela ne l’empêcha pas de retirer son bras de ses genoux, aussi rapidement que possible. Il remis la bretelle fuyante de sa robe en place et commença à se demander ce qui clochait sérieusement, pour qu’elle commence à lui balancer des mots d’amour en pleine face, comme un livreur de journaux viserait une porte.

Puis le baiser acheva la chanson… Il se releva aussitôt, délaissant le contact avec Mary.

« Euh… Je crois qu’avec cette chanson et ce baiser, tu n’as pas l’esprit très en forme… j’hésite entre Miss Pomfresh pour te soigner, ou alors Sainte Mangouste… »

« Tu n’aurais pu bu quelque chose dernièrement ? »
Revenir en haut Aller en bas
Mary Mac Kendall
Personnage Inactif
Mary Mac Kendall

Nombre de messages : 103
Age : 28
Maison : Serpentard
Année : 5ème année
Gain de Gallions : 14067
Date d'inscription : 28/03/2007

Un filtre à l'ombre d'une rose... (TM St Val avec Mary) Empty
MessageSujet: Re: Un filtre à l'ombre d'une rose... (TM St Val avec Mary)   Un filtre à l'ombre d'une rose... (TM St Val avec Mary) EmptyMar 26 Fév 2008 - 15:31

« Pourquoi veux tu à ce point que je sois malade, tu ne t'aies jamais dit que quelqu'un pouvait t'aimer pour ce que tu es, sans fanfreluches ou mauvaises intentions ? Si j'ai bu quelque chose, et bien, rien de spécial, non ! Mais permets moi de te retourner la question, toi, Falcon le séducteur, je trouve que tu réagis bien étrangement, peut être est-ce toi qui n'est pas dans ton chaudron. »

De toute évidence, il n'avait pas apprécier comme il aurait du le doux baiser que Mary lui avait donné.

Mary s'était retrouvé sur le fauteuil, seule, dans une position assez inconfortable lorsque Kellian s'était précipitamment levé. Elle reprit rapidement une position plus élégante mais se leva rapidement à son tour, ne supportant pas d'être éloigné de lui.

« Je ne t'ai rien demandé, je t'ai juste dit ce que j'ai sur le cœur, pas une seconde je n'ai cessé de penser à toi aujourd'hui, peut être que cela vient du fait que je t'ai dévoilé ma plus intime blessure, et que tu en as fais de même, peut être est ce tout simplement parce que tu me plais, je ne saurais te le dire, mais ce dont j'ai envie, la, maintenant, c'est d'être prêt de toi, avec toi, de ne pas te partager avec d'autres personnes.... »

Toute la journée depuis qu'elle l'avait croisée dans la grande salle au moment du petit déjeuner jusqu' à cet instant, Kellian avait été omniprésent dans ses pensées. Son cœur s'était emballé dès qu'elle avait cru l'apercevoir, ses joues rougies à chaque instant où ils s'étaient retrouvés à proximité l'un de l'autre. Elle avait même couru entre deux cours faisant un long détour pour avoir la chance de le croiser au détour d'un couloir. Elle se sentait bien, heureuse...

« Andrew est un bon ami, il ne faut pas que tu sois jaloux de lui. Et puis quand bien même il y aurait plus, je doute que cela ne t'empêche d'avoir ce que tu veux ! Mais je n'ai aucune envie de parler de lui pour le moment »

Mary poussa Kellian dans un autre fauteuil qu'elle fit approcher d'eux par un petit coup de baguette, un peu décontenancée par le fait d'être repoussé de la sorte, elle n'en donne pas le moindre indice. Séduire pour le jeu était une chose que Mary pouvait maitriser, mais charmer par le cœur était bien plus difficile, d'autant plus que Kellian était anormalement coincé ce soir.

Pour ne pas trop le brusquer ou le pousser dans ses retranchements, Mary s'assit en face de lui, les yeux pleins d'étoiles, elle ne se lassait pas de le regarder, de l'écouter...
Revenir en haut Aller en bas
Kellian Falcon
Elève trouvant ses marques
Kellian Falcon

Nombre de messages : 129
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13593
Date d'inscription : 02/09/2007

Un filtre à l'ombre d'une rose... (TM St Val avec Mary) Empty
MessageSujet: Re: Un filtre à l'ombre d'une rose... (TM St Val avec Mary)   Un filtre à l'ombre d'une rose... (TM St Val avec Mary) EmptyMer 27 Fév 2008 - 15:52

Son regard observe. Tout, des formes de Mary jusqu’à son attitude pour le moins étrange. Personne autour d’eux ne semblait avoir remarqué cette situation. Cette sorte de duel amoureux, comme si la mangouste au lieu de suivre son instinct et de combattre le serpent, faisait tout pour l’embrasser. Rompant le cercle de la brutale cruauté, par celle de la douceur amoureuse. Mais soudain Kellian lève les yeux au ciel rapidement, l’esprit embrumé comme s’il venait de respirer un parfum aphrodisiaque, et lorsque ses yeux se redéposent sur les élèves dans la salle commune, c’est pour contempler alors une horreur sans nom…

Des couples !

De tout bord des couples, tous collés à leur moitié, à tribord je vois des gens qui s’embrassent, à bâbord des gens qui se tiennent la main. Dans l’horizon la plus lointaine je vois des regards échangés et je me dis que la chute n’est pas loin. Bras dessus, bras dessous ils marchent ensemble, tellement collés à eux-mêmes qu’ils seraient capables de trébucher ensemble. A l’unisson, comme s’ils ne faisaient qu’uns… Autant agglutinés que des sardines dans une boite. Mais Kellian n’avait pas encore assez d’autorité pour pouvoir claquer des mains et faire disparaître ce cauchemar dans une brume salvatrice.

Il en revient à Mary, qui le regardait de son œil dévorant. Une sorte de dinosaure amoureux. Kellian partagé entre le morceau de viande et le morceau de choix, plutôt porté sur la partie du cœur… C’est plus tendre à cet endroit là.

« Je ne veux pas que tu sois malade, j’ai juste l’impression que Poudlard ne tourne pas très rond en ce moment… Je ne crois pas aux choses qui peuvent retomber à plat plus vite qu’un homme chutant de cheval. Tout bascule en amour, tout s’écroule, et si tu n’as rien bu, tu devrais aller t’humecter les lèvres, car il faudra bien plus que ça pour me convaincre… L’amour est l’anti thèse de la mort. La mort est rapide, l’amour est lent. On mérite tout un jour la mort, mais personne ne mérite l’amour… »

Il passe une main dans ses cheveux, mais ne peut s’empêcher de baisser la tête et d’éviter son regard.

« Mais être avec moi… Qui peux bien avoir envie de ça, avec tout le mal que l’on peut dire de moi. Ce sont des racontars, des ragots, je suis un séducteur vil qui ne pense qu’à multiplier les conquêtes, mais et si moi, j’avais envie d’autres choses… Je les entends toutes ces pensées subtiles. On a partagé beaucoup de choses oui, et c’était bien… Pour le reste. »

Il l’attrape par les épaules et lui donne un léger baiser sur les lèvres, puis un deuxième à la commissure des lèvres.

« Moi aussi, j’aurais envie d’être prés de toi, et de ne surtout pas te partager avec les autres, mais pour l’instant, il n’y a rien que tu ne puisses me proposer, qui pourrait changer quoi que ce soit. Et contente toi de ce baiser, c’est tout ce que tu auras de ma part pour le moment. Je te trouve bien changé malgré ce que tu en dis, et si le cœur des femmes est fait pour chanter, celui des hommes, et surtout le mien est fait pour se fermer. Et tu le découvriras plus tard, mais ouvrir son cœur, c’est le meilleur moyen pour se le faire poignarder… »

Il prend sa main et la pose sur son cœur, tout en caressant ses doigts lentement… Peau douce contre peau d’homme.

« Andrew n’est pas gênant en soi c’est vrai, et non, aucun homme ne m’a jamais empêché d’obtenir ce que je voulais en définitive… »

Kellian à la fin de sa phrase se retrouva poussé dans un fauteuil et il reprit sa position initiale, de dominé à dominant, avec une Mary regardant sa proie avec plus de ferveur encore qu’au début…

« Je ne sais vraiment pas ce que tu as… Ce n’est pas possible, ils ont du jeter un sort à toute l’école pour que l’amour règne en maître dans Poudlard. »

Où alors, c’est la faute à cette histoire de filtre… Mais comment savoir… De quelle manière pourrait-on tester Mary, histoire de savoir si elle en a vraiment bu, et le cas échéant faire qu’elle s’en rende compte…
Revenir en haut Aller en bas
Mary Mac Kendall
Personnage Inactif
Mary Mac Kendall

Nombre de messages : 103
Age : 28
Maison : Serpentard
Année : 5ème année
Gain de Gallions : 14067
Date d'inscription : 28/03/2007

Un filtre à l'ombre d'une rose... (TM St Val avec Mary) Empty
MessageSujet: Re: Un filtre à l'ombre d'une rose... (TM St Val avec Mary)   Un filtre à l'ombre d'une rose... (TM St Val avec Mary) EmptyLun 3 Mar 2008 - 17:27

Il y en a qui vous rassurent, d'autres qui vous laissent perplexes ou encore ceux qui n'ont pas de sens, mais le 'non' de Kellian venait de lui faire du mal.

Mary n'avait pas saisie l'ensemble des paroles du bellâtre, mais il y avait contradiction entre mots et gestes : c'était comme si ses paroles disaient « non » mais que ses gestes exprimaient le contraire, pourtant dans ce cas, les mots avaient été plus forts.


« Je ne sais vraiment pas ce que tu as… Ce n’est pas possible, ils ont du jeter un sort à toute l’école pour que l’amour règne en maître dans Poudlard. »

« C'est peut être toi qui te fermes à tous sentiments, à toute bonne âme qui souhaiterait s'intéresser un peu à toi, tu dis que ce qu'on raconte de toi est faux, et pourtant, tu l'entretiens. Reste seul, ressasse tes idées noires, mais n'interdit pas aux autres de rechercher un peu de réconfort dans l'amour » dit-elle mais ses pensées allaient au delà de ses paroles
*Et malgré tout, je n'arrive pas à t'en vouloir, je serai patiente, je serai attentive, je serai là quand il faut, et tu comprendras vite que tu ne peux plus te passer de moi, qu'être deux peut être réconfortant*

Elle ne le touchait plus, et même si ses sens la poussaient à se rapprocher de lui, elle feignit l'indifférence. Elle n'avait sans doute pas utilisé la bonne parade amoureuse, mais comment retourner la situation ?

Pas une seconde elle n'avait dévié son regard, elle le dominait, lui assis, prisonnier du fauteuil, elle debout. Tour à tour, l'un et l'autre prenait le dessus dans cette joute amoureuse. C'était à son tour : une trop grande attention n'avait pas marcher, alors Mary allait s'en remettre à l'indifférence.

Pour la toute première fois, elle détourna son regard, ses yeux tournés en direction de son dortoir. Le chemin pour y accéder était dénué de tout obstacle.


« Soit, puisque c'est ainsi »

Elle détourna les talons, et sans ajouter un mot, s'en alla. Si vraiment les sentiments qu'elle venait de lui avouer n'avaient pas la moindre importance pour lui, il ne ferait rien, la laissant partir.
Revenir en haut Aller en bas
Kellian Falcon
Elève trouvant ses marques
Kellian Falcon

Nombre de messages : 129
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13593
Date d'inscription : 02/09/2007

Un filtre à l'ombre d'une rose... (TM St Val avec Mary) Empty
MessageSujet: Re: Un filtre à l'ombre d'une rose... (TM St Val avec Mary)   Un filtre à l'ombre d'une rose... (TM St Val avec Mary) EmptyMer 5 Mar 2008 - 20:36

« Mary… Je n’ai rien contre l’amour, mais c’est quelque chose que l’on ne m’a pas beaucoup donné, tu peux comprendre ça, quand même. Je fais l’effort de te comprendre, mais la manière dont tu le fais aujourd’hui, n’est pas adaptée, et je me sens un peu forcé, comme si je devais te céder tout de suite et trop facilement… »

Elle devant lui, son regard dans le sien, perdant toute vie dans ses yeux verts, et se demandant pourquoi, pourquoi cela maintenant… Il passe une main sur sa nuque, son pouce caressant sa lèvre inférieure tendrement, il se retient de l’embrasser, se retient comme la pire des souffrances.

« Sans toi, je serais très certainement perdu c’est vrai. Et oui, je demande beaucoup d’attention et de soin, et… Je ne suis jamais sur de rien. »

Il marque une pause peinée, le visage en berne. Le regard sans la moindre lueur de confiance qu’il avait jadis, lorsqu’alors il accompagnait Mary au bal et qu’il voulait parvenir à la conquérir…

« On dirait un enfant trop gâté qui attend qu’on lui offre quelque chose. C’est peut-être toi qui a raison en fin de compte, tu t’offres à moi, mais il y a ce sentiment qui reste, comme si je pensais que j’allais abuser de toi, de tes paroles. L’amour est peut-être venu petit à petit, et je faisais semblant de ne pas le voir… Je fais toujours semblant d’ailleurs. »

Il retient Mary alors qu’elle commence à partir, détournant les yeux, fixant le dortoir, comme la seule issue non désirable, pour Falcon, il ne permettra pas cette fuite, pas maintenant qu’il a enfin compris le sens de son message.

« Non, ne pars pas. Sous ton regard, je sens ta flamme, je fais peut-être une erreur, mais je commence à te céder… Je tombe comme les blés sous la faux à chacun de tes baisers, et j’ai l’impression qu’en m’abandonnant à toi, je perds de ma force. S’en remettre à quelqu’un pour exister, c’est faire preuve de plus de force de caractère que je ne l’aurais cru… Et si je n’étais pas prêt, et si… »

Il l’empoigne alors et l’embrasse. La tenant par les épaules, ses mains moites se faisant glissantes, caressantes, ne ternissant pas sa robe, il les abaisse, leur baiser est doux, doux…

Elle semble y répondre, et Kellian s’abandonne. Les deux se sont retrouvés finalement, les paroles de Mary n’eurent pas été vaines. Et Kellian après tant d’hésitations finit par céder. Il lui restait à réprimer cette envie furieuse de la caresser plus encore, et de, sans le moindre remords, se laisser aller à l’unisson des corps…

« Mary, je T’… »

Mais il ne dira rien d’autres, pas tant que les femmes n’auront pas compris que lorsqu’un homme prononces ces paroles, alors il s’ouvre, et qu’au lieu de l’aider à se refermer, beaucoup trop d’entres elles le poignardent… Alors il évitera de s’ouvrir… Jusqu’au jour il se sentira prêt à souffrir de nouveau.

Un filtre à l'ombre d'une rose... (TM St Val avec Mary) Kissbylupisfoxmi7
Revenir en haut Aller en bas
Mary Mac Kendall
Personnage Inactif
Mary Mac Kendall

Nombre de messages : 103
Age : 28
Maison : Serpentard
Année : 5ème année
Gain de Gallions : 14067
Date d'inscription : 28/03/2007

Un filtre à l'ombre d'une rose... (TM St Val avec Mary) Empty
MessageSujet: Re: Un filtre à l'ombre d'une rose... (TM St Val avec Mary)   Un filtre à l'ombre d'une rose... (TM St Val avec Mary) EmptyLun 10 Mar 2008 - 16:50

Mary n'eut pas le temps de partir : Kellian était en train de céder. Il l'empêcha de s'éloigner de lui, et finit par lui donner un baiser. Mary avait toujours ce qu'elle voulait, elle le savait, et étrangement, au moment où il lui donna son baiser, elle ne ressentit pas cette sensation de victoire, mais quelque chose de bien plus agréable : cœur qui s'accélère, tête qui tourne... le monde aurait pu s'écrouler autour d'elle que cela n'aurait pu enlever une once du bonheur qu'elle ressentit à ce moment.

Il prit la parole, mais sans oser achever ses paroles, une phrase, une seule, celle qui en si peu de mots prend tellement d'importance. Et Mary se prit à lui fredonner de nouveau une chanson à l'oreille :

J'aime j'aime
Tes yeux, j'aime ton odeur
Tous tes gestes en douceur
Lentement dirigés
Sensualité

Oh stop un instant
J'aimerais que ce moment
Fixe pour des tas d'années
Ta sensualité


Puis elle se contenta de rester tout contre lui, profitant de cet instant pour s'enivrer de son odeur, de ses gestes, de sa voie....

Elle se laissa tomber dans le fauteuil qui lui avait servit d'instrument. Les joues rouges, le cœur battant, désirant plus que tout passer cette première nuit à parler avec Kellian, une fois de plus. Elle manda un elfe de maison de leur apporter quelques victuailles, et commença à raconter de multiples choses inutiles et futiles à son Kellian.

La nuit avancait, et sans même s'en rendre compte, elle s'endormit dans les bras de son cher et tendre. Douce nuit ponctuée de rêves délicats et merveilleux. Douce nuit, certes, mais courte. Mary fut réveillée par des élèves bruyants descendants des dortoirs pour se rendre à la grande salle pour le petit déjeuner. Elle regarda Kellian qui semblait encore endormi et le réveilla doucement. Elle se leva, et lui attrapa les deux poignet, en riant, face à lui, comme pour le forcer lui ausi à se lever.

Mais d'un coup, tout perdit son sens. La tête de Mary commença à lui faire mal, à lui tourner. Elle lâcha Kellian de son emprise. Tituba sur quelques pas et tomba par terre.
Revenir en haut Aller en bas
Kellian Falcon
Elève trouvant ses marques
Kellian Falcon

Nombre de messages : 129
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13593
Date d'inscription : 02/09/2007

Un filtre à l'ombre d'une rose... (TM St Val avec Mary) Empty
MessageSujet: Re: Un filtre à l'ombre d'une rose... (TM St Val avec Mary)   Un filtre à l'ombre d'une rose... (TM St Val avec Mary) EmptyVen 14 Mar 2008 - 15:34

« Ma sensualité… Je sens que je me contenterais plutôt de ton « je t’aime… », tout en espérant qu’il soit sincère et qu’il ne disparaisse pas quelques jours après… Mais je crois que ton esprit déjà, déraisonne et pense à certaines choses que l’on ne devrait pas faire tout de suite…»

Il sourit, malgré que… Kellian avait confiance où n’avait pas confiance. Ne croyez pas en l’attitude noble des femmes, concernant la fidélité et ce genre de choses, c’est toujours beau l’amour et si facile à tuer. Et si ses lèvres répandaient un poison lentement dans son organisme. Oui, il rompt cet instant merveilleux, et l’instant d’après, continue à l’embrasser. Il n’est pas vraiment possible que quelqu’un pense à autant de choses à la fois lors d’un baiser. Alors une fois leurs lèvres closes, il se calme pendant qu’il la serre et colle sa respiration à la sienne. Alors lentement, ils ne pensent qu’à eux, seuls dans la salle commune, ressemblant aux autres, mains dans la main…

Enfin plus vraiment maintenant…

Les couples formés se délaissent soudainement, les mains toujours tenus, se séparent… Plus de baisers, plus de baise main, juste des visages semblant exprimer une profonde incompréhension. Curieux ces soudains changements…

Mais Mary l’entraînait déjà sur le canapé et ils parlèrent pendant une longue partie de la nuit… Et puis le sommeil les gagna et ils s’endormirent tendrement. Au lendemain, il fut réveillé par la main de Mary. Elle l’aida à se relever, mais sans que l’on sache comment, elle s’évanouit devant Kellian.

Kellian surpris, tenta de la ramener à lui, pour empêcher sa chute, mais il ne pût faire plus que de l’aider à se relever. Il la souleva et l’allongea sur le canapé, puis pris de l’eau et lui en aspergea le visage à l’aide d’un gant. Il l’a veilla un instant, avant de prononcer maintes et maintes fois son nom…

« Mary, Mary, tu m’entends… Est ce que ca va?»

« Je crois que tu as du abusé un peu trop de biéreaubeurre hier soir… »


Il lui caresse les cheveux et le visage tendrement pour la réveiller à son tour…
Revenir en haut Aller en bas
Mary Mac Kendall
Personnage Inactif
Mary Mac Kendall

Nombre de messages : 103
Age : 28
Maison : Serpentard
Année : 5ème année
Gain de Gallions : 14067
Date d'inscription : 28/03/2007

Un filtre à l'ombre d'une rose... (TM St Val avec Mary) Empty
MessageSujet: Re: Un filtre à l'ombre d'une rose... (TM St Val avec Mary)   Un filtre à l'ombre d'une rose... (TM St Val avec Mary) EmptySam 15 Mar 2008 - 11:12

Mary sentait des mains dans ses cheveux, sur son visage. Des caresses délicates, loin d'être le réveil habituel que lui infligeait son chat à cinq heures du matin en manque de croquettes. Elle ouvrit doucement les yeux et aperçut une ombre, à bien y regarder, il s'agissait de Kellian. Dans un mouvement de recul, elle se détacha de l'emprise de ses mains, et s'assit.

« Ba, mais, qu'est ce que tu fais là ? Et moi qu'est ce que je fais ici, et puis il est quelle heure, je me sens pas très bien.... »


Elle tenta en vain de se mettre debout, mais comprit vite que la position assise était de loin la meilleure. La salle commune semblait danser autour d'elle, dans sa tête raisonnait des coups de marteau, son estomac aussi était comme retourné. Elle posa son regard sur Kellian :

« Je pense que je vais passer ma journée au lit, je ne sais pas ce qui c'est passé hier, mais je n'en ai pas le moindre souvenir. Trop de bierraubeure ou quelque chose que j'ai mangé et qui n'est pas passé, mais j'ai comme un gros trou à la place de la journée d'hier. Par contre, j'ai fait de biens étranges rêves... »

Difficile dans son état de faire la part des choses entre rêves et réalité. Les étreintes de Kellian avaient-elles été réelles ou bien avait-elle pris pour des caresses les mains de Kellian en train de la porter et de la déposer sur le canapé pour ne pas être écrasée au petit matin par la horde de Serpentards courant vers leur petit déjeuner ? Rien n'était clair, tout était confus, il serait bien temps de tirer le choses au point une fois que Mary pourrait se tenir debout sans avoir la sensation d'être sur un balai mal maitrisé.

Elle se leva, manqua de trébucher et se rattrapa sur Kellian. Avec un petit sourire crispé et désolé elle s'excusa


« Je crois que je vais aller me recoucher, je ne me sens pas en grande forme, tout rentrera sans doute dans l'ordre après quelques heures de sommeil. Passes une bonne journée, on se verra plus tard»

Elle lui sourit, partagée entre l'envie que tout ne soit que réalité, et celle que tout ne fut que rêve, Mary donna un baiser sur la joue à Kellian puis se mit en marche vers son dortoir, alors que tout le monde en sortait, elle allait s'apprêter à y rentrer. Elle se retourna une dernière fois, se tenant au mur pour ne pas tomber et adressa un petit signe de main à Kellian en guise d'au revoir avant de disparaitre dans les escaliers.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Un filtre à l'ombre d'une rose... (TM St Val avec Mary) Empty
MessageSujet: Re: Un filtre à l'ombre d'une rose... (TM St Val avec Mary)   Un filtre à l'ombre d'une rose... (TM St Val avec Mary) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Un filtre à l'ombre d'une rose... (TM St Val avec Mary)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1 -



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Château :: Les Sous-Sols et Cachots-
Sauter vers: