Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 La Musique Dans la Corbeille à Papiers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elliot O'Malley
Administrateur
Elliot O'Malley

Nombre de messages : 271
Maison : Ancien Serdaigle
Année : Aucune
Gain de Gallions : 13493
Date d'inscription : 11/10/2007

La Musique Dans la Corbeille à Papiers Empty
MessageSujet: La Musique Dans la Corbeille à Papiers   La Musique Dans la Corbeille à Papiers EmptyMar 15 Jan 2008 - 22:04

♠ Quelqu'un avec qui je n'ai jamais posté? :-) ♠


Elle était jolie cette nuit et j'ai pas su lui au revoir comme il fallait.
J'avais le coin de l'œil qui frisait la nostalgie et des regrets plein mes silences.
Mais comment on dit au revoir quand on n'a jamais vraiment dit bonjour?
C'est des questions guimauves qui s'écoulent dans ma caboche, sur mes partoches.
J'ai la guitare en alerte qui se fait du souci pour sa vie.
Elle croit que je vais la jeter si elle couine encore une sale mélodie.
Ma sale voix, ma sale tête et tous mes sales ennuis.
Je la regarde marcher au loin, son dos qui dit au revoir bien comme il faut.
Je sens ma sale voix, je sens ma sale tête, je sens les ennuis couler dans ma guitare...
Je...




♠ Super, c'est aussi nul que la version précédente. ♠

Alors pareil que la version précédente, je fais une boulette, je prends ma baguette, je relève la tête et lance un sort. La boulette de chanson va se loger dans la corbeille à papier qui déborde de mélodies que je ne jouerai jamais.
Je devrais jamais essayer de composer quelque chose quand je suis nostalgique parce que ça fait bidon.

Après un instant de réflexion et un gros raz bol pour le manque d'inspiration, je dirige ma baguette vers la porte d'entrée de la salle de classe où je suis assis, pour en insonoriser les murs. C'est qu'avec la BRIME qui crie partout à tue tête "à bas le divertissement", ça craint pour ma guitare, ça craint pour les temps morts, ça craint.

Je pose ma baguette sur la table devant moi et je l'échange contre mon instrument dont je caresse les cordes rêveusement. J'aimerais qu'elle me murmure un air, comme ça, par hasard, sans y penser. Et de cet air improvisé, je ferais une musique... et de cette musique, je ferais un tube, et de ce tube, je ferai un carton qui me servira de passe droit pour rêver fort, ailleurs, voyager, parcourir le monde, me payer le piano de mes rêves, et pourquoi pas, monter sur scène devant plein de gens avec lesquels je pourrais partager ce que j'aime faire.


♠ Arrête de rêver, O'Malley. Retourne travailler, tu te fais du mal. ♠

Ouais, c'est vai. Si ma mère me voyait...

Après avoir gratouillé pendant trente minutes - et avec une productivité zéro - les cordes aphones de ma guitare, je retire mes pieds de la table sur laquelle je les avais allongés, je remballe mademoiselle et je me lève pour quitter la salle de classe.

Avant de partir, je voudrais prendre soin de vider la corbeille de ses papiers mais voilà qu'un grand mystère me subjugue:


Par la saint Pustule! Ils sont où mes parchemins?!!

La corbeille est vide.
Ma tête est pleine d'interrogations: "Hein?" Pas fameux, je sais, mais je peux pas mieux.

Quelqu'un a pris mes musiques... qui?


18 ans - Chanteur
Une petite pause tournée mondiale pour faire honneur au Quidditch
Made in Ireland
Revenir en haut Aller en bas
Jezabel Jackersson
Adulte
Jezabel Jackersson

Nombre de messages : 233
Age : 30
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 14382
Date d'inscription : 03/12/2006

La Musique Dans la Corbeille à Papiers Empty
MessageSujet: Re: La Musique Dans la Corbeille à Papiers   La Musique Dans la Corbeille à Papiers EmptyMer 16 Jan 2008 - 12:38

Et assise les jambes croisées un peu plus loin, sur une des tables vides, se tenait Jazzie, la baguette dans la main droite, un vieux papier froissé dans la gauche et le nez plongé dans cette lecture. Ses sourcils froncés dénotaient d'un certain effort non pas pour lire, merci bien, Jaz savait parfaitement lire depuis ses 7 ans, mais pour comprendre ce que l'artiste avait bien pu vouloir dire.

Elle reprenait à haute voix un passage "Je la regarde marcher au loin, son dos qui dit au revoir bien comme il faut", puis quand elle sentie qu'Elliot avait enfin repéré qu'elle était dans la salle (elle y était entrée depuis un bon moment déjà pour l'espionner et lire son butin au son des notes de musique qu'il chantonnait), elle décroisa les jambes. Sous sa robe de sorcier, elle portait une jupe alors c'était censé produire un effet glamour et accessoirement faire rougir Elliot qu'elle savait sensible à la féminité.

Elle se mit debout et s'approcha de lui en traversant les rangées de tables après avoir enchanté le tas de papiers à côté d'elle, qu'elle avait substitué à la corbeille en papier. A la hauteur de son épaule,les boulettes voletaient comme un système solaire d'une galaxie inconnue.

Quand elle arriva en face d'Elliot, elle laissa tomber toutes les boulettes à ses pieds et mit ses deux mains sur ses hanches en adoptant un air dit sévère:


- Oma... pourquoi tu termines jamais ce que tu commences? trancha t'elle. puis, elle s'assit à nouveau sur la table qui était juste derrière ses fesses en le regardant avec le même air:

- C'est qui la fille que tu regardes de dos et qui te donne tant de regrets? Ose me le dire...

Dans l'école, Elliot était l'un des seuls à avoir le droit d'avoir en face de lui une Jezabel détendue qui arrêtait de se mettre en scène pour se protéger de la collectivité en balancant des trolleries à la pelle. Le Serdaigle et elle étaient amis depuis leurs jeunes années à Poudlard et elle ne se sentait jamais oppressée ou obligée par sa présence parce qu'il gardait sur elle, comme sur tout le monde (ce qui avait tendance à agacer la Gryffondor) un regard respectueux et tendre.
Revenir en haut Aller en bas
http://sally-avernier.deviantart.com/gallery/
Elliot O'Malley
Administrateur
Elliot O'Malley

Nombre de messages : 271
Maison : Ancien Serdaigle
Année : Aucune
Gain de Gallions : 13493
Date d'inscription : 11/10/2007

La Musique Dans la Corbeille à Papiers Empty
MessageSujet: Re: La Musique Dans la Corbeille à Papiers   La Musique Dans la Corbeille à Papiers EmptyMer 16 Jan 2008 - 18:11

♠ Si tu crois que je vais te répondre, Jezabel... ♠

Je suis en partie rassuré de savoir que mes minables brouillons sont encore dans le coin et entre les mains... et maintenant aux pieds... de quelqu'un que je connais.

C'est une attaque directe à la raison pour laquelle on n'est plus ensemble. Je termine pas ce que je commence. Ca me fait sourire plus que ça ne me blesse, je m'approche d'elle qui vient de s'asseoir pour lui soutirer le papier à portées écorchées. Baguette-hop-hop, j'en profite pour rassembler ce qu'elle a laissé joncher le sol comme des cadavres d'idées qui polluent toujours le décor. Sa galaxie s'est écrasée contre le sol de l'univers. Si c'est pas pitoyable.

Retour à la case corbeille. Ma baguette guide la reconstitution de la galaxie de chansons jusqu'au trou noir en fer. Paf, tout tombe dedans et je range ma baguette. C'est leur place. J'ai juste gardé le papier que Jay avait entre les mains. C'est le dernier que j'ai écrit. Je le garde à la main, je sais pas pourquoi, je le garde, peut-être parce que j'ai envie de le terminer pour que Jezabel ait tord.

Je fais un demi tour sur moi-même et je m'assois à côté d'elle sur la table. Devant nous, il y a un tableau sur lequel on n'a plus écrit depuis des siècles mais qui a l'air d'éclater les araignées qui se sont construit un Luna Park de fils blanchâtres et translucides rien que pour elles.


Moi aussi, je suis ravi de te voir, j'ironise pour commencer, sans détourner ma tête du tableau noir. Il parait que t'es préfète chez les démago. Ca va? Ca te plait les responsabilités, tu trouves encore le temps de te faire les ongles?

L'attaque est gratuite mais ma petite blonde ne se formalisera pas pour une remarque de ma part. Je parie 100 Gallions qu'elle me dit que ses ongles, elle peut toujours se les faire en cours. En tout cas, j'espère qu'elle détournera son attention des musiques dans la corbeille à papiers.


18 ans - Chanteur
Une petite pause tournée mondiale pour faire honneur au Quidditch
Made in Ireland
Revenir en haut Aller en bas
Jezabel Jackersson
Adulte
Jezabel Jackersson

Nombre de messages : 233
Age : 30
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 14382
Date d'inscription : 03/12/2006

La Musique Dans la Corbeille à Papiers Empty
MessageSujet: Re: La Musique Dans la Corbeille à Papiers   La Musique Dans la Corbeille à Papiers EmptyJeu 17 Jan 2008 - 15:19

C'est qu'Elliot était en train de se moquer ouvertement de Jezabel!! Il était loin le petit timide haut comme trois pommes qu'elle avait accueilli à la descente du Poudlard Express quand l'école leur avait fait le coup des barques alors qu'ils étaient encore en première année.

Elle lui sourit car elle savait qu'il ne répondrait pas tout de suite à sa question, mais elle insisterait, bien entendu, mais pas maintenant, bien entendu, les filles progressent toujours par étape pour obtenir quelque chose, bien entendu.

Elle pencha sa tête et l'appuya contre son épaule puis elle lui pris le bras et le fit passer autour de son épaule pour qu'il l'enlace. Comme ça, contre lui, elle se sentait bien en regardant une guirlande ignoble d'araignées qui faisaient de la varappe sur le tableau noir et poussiéreux. Ils devaient avoir l'air fin ces deux trolls de septième année, à regarder dans le vide en pensant au bon temps. En tout cas, Jay, elle, elle pensait au bon vieux temps mais elle se doutait que son cher Elliot devait encore se torturer le citron avec ses questions existentielles. Elle aimerait tant lui dire qu'il devrait continuer sa route parce qu'il avait du talent. Mais elle lui dirait cent fois, que cent fois, il répondrait "peut-être" et puis il dirait plus rien en pensant qu'elle exagérait.

Elle lui pinça la peau du flanc quand il se moqua d'elle:


- Hééé! De toute façon, je m'en fous mes ongles je peux toujours me les faire en cours, alors...

Elle attendit que, suite au pincement, il arrête de gigoter puis elle caressa son avant bras en rebroussant ses poils, comme si la peau d'Elliot était devenue un terrain de jeu génialissime... mais la peau d'Elliot était un terrain de jeu génialissime, supposait-elle.

- Oma, c'est trop chiant d'être préfète, les Greenberry pensent que c'est un truc dont je dois être fière mais je te promets que je suis dix fois plus fière de connaître par cœur les noms des 18 colories des vernis à ongles Strass Paillettes que de faire le petit chef dans les couloirs. Et je t'ai dit qu'elle a essayé de m'empoisonner, la femme? Je te jure, elle m'a obligé à boire son thé dégouttant mais j'ai été plus maligne qu'elle... je... je me suis tirée.

Jay éclata de rire, c'était nul comme fin d'histoire mais ça la détendait de raconter ses malheurs à Elliot.
Revenir en haut Aller en bas
http://sally-avernier.deviantart.com/gallery/
Elliot O'Malley
Administrateur
Elliot O'Malley

Nombre de messages : 271
Maison : Ancien Serdaigle
Année : Aucune
Gain de Gallions : 13493
Date d'inscription : 11/10/2007

La Musique Dans la Corbeille à Papiers Empty
MessageSujet: Re: La Musique Dans la Corbeille à Papiers   La Musique Dans la Corbeille à Papiers EmptyJeu 17 Jan 2008 - 20:58

Elle sont nulles tes histoires, lui dis-je dans un murmure affectueux. Je ne suis pas dupe de ses exagérations et ses mensonges. C'est son moyen d'expression à elle. Il y a des mecs qui peignent des tableaux, des gars qui escaladent des montagnes ou qui écrivent des chansons pour s'exprimer, bah, Jay, son truc à elle c'est de bobarder, et je lui fais toujours croire que je la crois parce que moi, mon truc à moi, c'est de l'écouter parler.

En tout cas si t'as des problèmes avec des élèves, t'hésites pas à venir me voir, je ferai rien, je me battrai sans doute pas pour ton honneur mais au moins je serai dans les parages pour voir ça et me fiche de toi après.

Je sais que la réplique va me valoir une autre torture donc, je m'écarte doucement en la laissant assise sur la table pour prévenir... car quand elle est là, je peux pas guérir.

Je marche dans la salle à la recherche de ce que je pourrai bien faire pour passer le temps. Deux ado oisifs enfermés l'un avec l'autre, en général, ça passe le temps en projetant de faire des bêtises. Sauf que moi, je suis bien trop sage et que Jezabel, elle n'est pas sage mais si elle se fait câline, c'est qu'on est dans un jour où ça va pas et si on est dans un jour où ça va pas, elle n'aura pas de place dans sa tête pour autre chose que pour la résolution de ses ennuis.

Je fais passer la feuille d'une main à l'autre, en la lisant.
Pas à pas, j'ajoute un son, une syllabe qui tourbillonne sur la suivante pour improviser une mélodie. Chaque mot s'enrobe de sa note et les tierces attaquent sévèrement quand je me sens suffisamment lancé pour inventer un refrain. Je ne m'arrête jamais de marcher, je marche tout autour et le long des quatre murs, je reprends parfois et je regrette aussi de pas avoir un piano sous la main parce que ça, c'est pas une musique à guitare, c'est une musique à piano.

Finalement, l'improvisation m'a plu et la musique de la corbeille à papier a rené de ses cendres. Je cesse de marcher quand j'arrive en face de Jezabel assise sur sa table et j'ai un sourire grand comme un tronçon du Golden Gate bridge.

Je me penche en disposant mes mains de part et d'autre de ses cuisses, je lui murmure "merci", elle doit comprendre que je la remercie de me pousser à finir ce que je commence, alors je lui montre que je sais finir ce que j'ai commencé, je penche encore de quelques centimètres et mon murmure termine sur ses lèvres. Effleurées. Je me recule d'elle:


Enfin, si vraiment quelqu'un est méchant avec toi, je veux bien te défendre... un peu.


18 ans - Chanteur
Une petite pause tournée mondiale pour faire honneur au Quidditch
Made in Ireland
Revenir en haut Aller en bas
Jezabel Jackersson
Adulte
Jezabel Jackersson

Nombre de messages : 233
Age : 30
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 14382
Date d'inscription : 03/12/2006

La Musique Dans la Corbeille à Papiers Empty
MessageSujet: Re: La Musique Dans la Corbeille à Papiers   La Musique Dans la Corbeille à Papiers EmptyVen 18 Jan 2008 - 14:26

- Oma... murmura fébrilement Jezabel, quand elle sentie qu'Elliot était très prêt de son visage. Il lui murmura à son tour un merci qu'il ponctua par un léger baiser. Il lui confirma ensuite qu'il sera là si elle avait besoin de lui.

- Tu parles, répondit-elle par amusement, je suis sûre que je suis dix fois plus balèze que toi. Tu peux pas imaginer tout ce qu'on peut faire avec un talon haut.

Avant qu'il ne soit trop loin ou qu'il se recule trop, elle passa sa main sur son épaule et l'empêcha de repartir. Elle se leva le long de lui, l'effleurant par endroit, et attira un peu plus le Serdaigle contre elle pour sentir son buste contre le sien quand elle lui donnerait un vrai, grand, long, doux et beau baiser. Son deuxième bras passa dans son dos et le long de son bras où elle savait qu'il avait un tatouage en forme de croix arménienne. Sa bouche retrouva les lèvres d'Elliot avec moins de retenue qu'il ne l'avait embrassé.

Malgré le long frisson, elle savait que c'était rien qu'un baiser qu'elle lui arrachait presque de sa tendre haleine sucrée et de sa langue transportée par le délice d'être contre celle du jeune homme. Elle voulait posséder ce baiser tout entier et un lapement ne lui aurait jamais suffit parce qu'elle savait qu'avec Elliot, c'était toujours maintenant ou jamais.


- T'enfuis pas aussi à la fin de tes baisers, O'Malley. Je passe pour quoi, moi, si je dois t'arracher le plus profond de toi à chaque fois?

Jay n'aurait jamais pu expliquer pourquoi elle avait tant besoin de lui à cet instant précis. Peut-être parce que c'était un jour sans et que tout le tumulte provoqué par la BRIME la touchait plus que ce qu'elle voulait bien laisser voir. Tout ça serait terminé quand ils sortiraient de cette salle de classe, elle le savait ça aussi, alors elle voulait profiter de lui jusqu'à la dernière goutte d'O'Malley. Elle le blottit dans ses bras et lui dit à l'oreille:

- Tu me joues quelque chose, s'il te plait? A la guitare, contre moi, rien que pour moi!
Revenir en haut Aller en bas
http://sally-avernier.deviantart.com/gallery/
Elliot O'Malley
Administrateur
Elliot O'Malley

Nombre de messages : 271
Maison : Ancien Serdaigle
Année : Aucune
Gain de Gallions : 13493
Date d'inscription : 11/10/2007

La Musique Dans la Corbeille à Papiers Empty
MessageSujet: Re: La Musique Dans la Corbeille à Papiers   La Musique Dans la Corbeille à Papiers EmptySam 19 Jan 2008 - 21:18

La vaguelette devient une houle quand Jezabel s'empare de ma bouche, elle déchaîne son océan d'affection pour trois fois rien de vieux souvenirs embourbés sous des toiles d'araignées comme ce tableau noir sur lequel on n'écrit plus rien depuis des années.

On s'était quitté sans un baiser après deux semaines de pas grand-chose d'histoire d'amour. Elle était partie, sans attendre un mot ou un mouvement de moi, parce qu'elle savait peut-être que je n'aurais rien dit, rien fait pour la retenir car je ne crois pas dans les histoires d'amour des gens de nos âges. Je me dis toujours que ça finit par passer.

J'ai une solution drastique à la douleur, ça s'appelle l'oubli.
Des fois, aussi, j'enferme la douleur dans une chanson que je balance ensuite dans un torrent de notes et c'est fini, ça ne m'appartient plus, je l'ai lancé à d'autres et ça réduit considérablement le poids de ce que j'ai à trimballer.

Mais ce soir, quand Jay choisit de ne pas se satisfaire du dernier baiser, celui que je lui donne et que j'ai pas osé lui donner à l'époque, moi, ça me chamboule assez.

Ca me renvoie à des choses qui me font paniquer.
Parce que j'ai beau servir des couplets où je dis que la douleur est enfouie dans mes musiques et tout le tralala, et bien même deux ans après, j'écris les mêmes musiques, avec les mêmes manques à chaque strophes, avec les mêmes mots crevards qui riment avec la même douleur. Quelle est cette douleur? La passivité. Regarder le Poudlard Express passer et pas être dedans. Etre l'oublié du quai de gare. N'avoir rien fait. Ne pas avoir cherché ni à me battre, ni à la retenir alors que ça m'embêtait plus que je le disais de me faire larguer comme un vieux chaudron pas propre après seulement deux minuscules semaines.

Deux minuscules semaines ponctuées par une rupture expéditive.
Je m'en suis toujours voulu de pas avoir eu assez de cran ou de maturité pour la convaincre qu'elle faisait une erreur. Mais, bon. 14 ans. Qu'est-ce tu veux? A 14 ans, la maturité, c'est tout juste un mot qui fait beau quand on l'emploie. Que se serait-il passé si je lui avais dit "Jay... toi-même tu sais qu'on serait un chouette couple tous les deux"? Je l'ai pas dit. Je l'ai laissé se tirer même si je savais qu'elle aurait bien aimé que je lui cours après, comme dans les livres, pour lui dire "reste."

Le baiser s'achève. Elle a pris tout mon air et toutes mes pensées.
Je suis bien solide dans le sol, je rattrape ma tête qui essayait de faire un voyage dans les nuages et j'embrasse Jay une dernière fois sur la lèvre inférieure avant de reculer vraiment.

Le reste de ma réflexion, je le terminerai ce soir, en posant ma tête sur l'oreiller.


♠ Boucle-la, O'Malley. Joue, elle te demande de jouer et de faire ce que t'aime. ♠

Je me pose sur la table d'en face sans la quitter des yeux, je croise mes jambes et je pose dessus une de mes cuisses la guitare que j'ai attirée d'un accio.

♠ Pour toi, préfète des démagogues. ♠

Une berceuse... viens-là...

On se cale comme on peut sur les tables pour tenir tous les deux, elle contre moi.

https://www.youtube.com/watch?v=HOzgyggGM2U
I wanna be your lake, or your bay
And any problems that you have
I wanna wash 'em away
I wanna be your sky
So blue and high
And everytime you think of me
I wanna blow your mind

I wanna be your air
So sweet and fair
So when you feel that you can't breathe
Ma, I'll be there

I wanna be your answer, all the time
When you see how I put your life before mine
With no question

When all the love feels gone
And you can't carry on
Don't worry, girl
I'ma take it from here
Just as sure as the sun will shine
Every morning, everytime
Don't worry, girl
I'ma take it from here

I wanna hold your hands
Review all your plans
I wanna make sure everyone of your dreams is there
I would be your broadway show on review
So I can act out how God was when he made you
I wanna be your lighthouse when you get lost
I'll light a bright and shiny path to help you across
I wanna be your mother, wait
See what I see
And when you see that can't nobody hold you like me
Cause I love you

When all the love feels gone
And you can't carry on
Don't worry, girl
I'ma take it from here
(Take it from here, babe)
Just as sure as the sun will shine
Every morning, everytime
Don't worry, girl
I'ma take it from here
*


* Justin Timberlake - Take It From Here (lien)


18 ans - Chanteur
Une petite pause tournée mondiale pour faire honneur au Quidditch
Made in Ireland
Revenir en haut Aller en bas
Jezabel Jackersson
Adulte
Jezabel Jackersson

Nombre de messages : 233
Age : 30
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 14382
Date d'inscription : 03/12/2006

La Musique Dans la Corbeille à Papiers Empty
MessageSujet: Re: La Musique Dans la Corbeille à Papiers   La Musique Dans la Corbeille à Papiers EmptyLun 21 Jan 2008 - 16:40

Elliot et Jezabel trouvèrent la position adéquate en s’installant sur les tables alignées. Elle posa son dos contre celui d’Elliot et le laissa assez d’espace pour qu’il puisse jouer. Pendant qu’il chantait, elle fermait les yeux et elle l’écoutait. Il disait que c’était une berceuse mais Elliot n’avait pas le droit d’endormir Jezabel aux pays des rêves... elle essayait de résistait mais les paroles brisèrent le peu de résistance qu’elle opposa à son imagination. Dans sa tête, elle imaginait que ce n’était plus seulement la voix d’Elliot qui l’enlacait mais lui tout entier, elle se faisait un film où il jouait le prince charmant, hyper romantique, il venait l’enlever dans sa salle commune qu’avec son intelligence de Serdaigle, il était parvenu à pénétrer, ensuite, il déjouait tous les pièges et sortilèges, et il l’emmenait loin du château, dans un monde idéal où tout le monde portait du Gucci et où il l’embrassait à en perdre haleine.

Elle écoutait sa voix.

Comment avait-elle pu le laisser partir. Peut-être qu’ a l’époque elle n’avait pas penser au-delà de l’apparence et que le petit mec chétif et effarouché ne lui suffisait pas pour assouvir son besoin de grandeur pour briller dans l’école et être populaire. Elle ne devinait pas qu’il deviendrait deux ans plus tard ce beau jeune homme, assez mystérieux quelque part, car Elliot pensait beaucoup, agissait presque tout autant mais il semblait jamais être en phase avec ce qu’il voulait. A ses yeux, Elliot, c'était le cœur des limbes. Il était le rebord et le centre.

Le morceau touchait à sa fin mais Jezabel ne rouvrit pas ses yeux tout de suite. Elle resta contre lui en réfléchissant à l’infime pourcentage de chance que ca fonctionne entre eux. Elle tenait a lui mais comment le saisir maintenant?


- Elliot, pourquoi t’as choisi cette chanson? demanda-t-elle en se retournant. Elle passa ses bras autour de sa taille sous la guitare et posa sa tête dans sa nuque. C’est au hasard parce que tu l’aimes bien ou c’est pour moi? Dans les mots, je veux dire?
Revenir en haut Aller en bas
http://sally-avernier.deviantart.com/gallery/
Elliot O'Malley
Administrateur
Elliot O'Malley

Nombre de messages : 271
Maison : Ancien Serdaigle
Année : Aucune
Gain de Gallions : 13493
Date d'inscription : 11/10/2007

La Musique Dans la Corbeille à Papiers Empty
MessageSujet: Re: La Musique Dans la Corbeille à Papiers   La Musique Dans la Corbeille à Papiers EmptyLun 28 Jan 2008 - 0:18

Comment je peux répondre à ça? Elle est sur le point de faire sauter mon cœur et mon cerveau avec or, un attentat à cette heure-ci de la journée, c’est pas bon plan. J’ai encore des devoirs à terminer, on n’a pas dîné, il y a peut-être du monde dans le couloir qui va surgir d’un moment à l’autre et... et... je peux pas la lui faire.
Je laisse tomber, elle va me retourner les neurones, jusqu’à ce que je crache le morceau si je lui réponds pas quelque chose, je ne peux pas fuir. Je peux feinter. Je peux freiner, cependant. Esquive frontale. Vous connaissez? Regardez:


Jay, lui dis-je en me tournant vers elle pour affronter le regard mais fuir les mains qui m’enlacent. Pendant environ trois battements de cils, j'ai envie de l'embrasser, d'oublier ma tête dans ma gratte. Je me reprends, lui souris tendrement, faut pas me poser des questions aussi difficiles si tu veux pas que je te pipeaute.

Je me lève et j’abandonne la guitare en face de Jezabel.

C’est pas aujourd’hui le moment où je me jetterai à l’eau. C’est trop dangereux avec Jay. Elle a cette faculté intolérable à se fourvoyer à tel point qu’elle finit par se croire elle-même et par paraître si sincère, fagotée de ce sentiment d’abandon qu’elle me laisse deviner, que je pourrais même penser que ça serait heureux de me laisser aller aussi. Mais voilà, la vérité est dans la couleur de nos blasons: elle aime vivre dangereusement, j’aspire à une sagesse qui me rendra bonheur.

Je suis en feu dans mon cœur et sur le point de craquer, de me jeter contre elle sans y penser, sans penser que demain, elle va peut-être se pointer au petit déjeuner dans la Grande Salle, avec son brushing tout neuf, son rouge à lèvre miroitant et ses yeux de velours bleu. Elle va gambader sur ses talons à mille gallions et claquer ses pas jusqu’à moi. Elle va se pencher sur ma joue et l’embrasser en me disant: "je suis désolé pour hier, Oma. Je ne sais pas ce qu’il m’a pris, la mélancolie, ta zic, un ensemble. Je me suis laissé allée mais tu sais qu’on n’est pas fait pour aller ensemble, hein? Désolé, alors. On se revoit à la pause tout à l’heure?"

Non, moi, j’aurais pensé qu’on était exactement fait pour aller ensemble si elle était moins flippante... inconstante.

Ca doit être dur à suivre là mes histoires. En définitive, elle souscrit à tous ses désirs sans se soucier de demain quand moi je préfère être sûr de demain et des sentiments de l’autre. J’y crois toujours pas dans les amours adolescentes. Et Jay avec sa sincérité de girouette, elle m’aide pas.

Alors, je suis tiède pour elle. Je repousse et faudrait même que je commence à courir car elle me rattrape.

Trouver un sujet de discussion pour rester avec elle et loin d’elle. Mais rester avec elle quand même.

Ca ferait pas navrant, ça, comme comportement? Un peu, hein? Si vous saviez comme Jazzie pour premier amour c’est un tremplin direct pour le mur d’en face... je vous verrais moins faire les malins si vous vous retrouviez à ma place. C’est pas nécessairement que je suis torturé, c’est juste torturant.

Au fait, lui dis-je nonchalamment pour changer le sujet, tu en fais quoi de tes privilèges de brimeuse? Me dis pas que tu te contentes de doubler tout le monde à la bibliothèque...

♠ Je t’ai jamais vu à la bibliothèque... ♠ finis-je dans ma tête.


18 ans - Chanteur
Une petite pause tournée mondiale pour faire honneur au Quidditch
Made in Ireland
Revenir en haut Aller en bas
Jezabel Jackersson
Adulte
Jezabel Jackersson

Nombre de messages : 233
Age : 30
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 14382
Date d'inscription : 03/12/2006

La Musique Dans la Corbeille à Papiers Empty
MessageSujet: Re: La Musique Dans la Corbeille à Papiers   La Musique Dans la Corbeille à Papiers EmptyLun 28 Jan 2008 - 21:24

Pendant un bref instant Jezabel pensa qu’Elliot avait baissé sa garde et qu’il allait enfin se décider à l’embrasser et à se laisser aller mais elle vit avant même qu’il ouvre la bouche qu’il n’était pas prêt à faire le sacrifice de ses incertitudes. Elliot, il avait l’air d’aimer le tangible. Jay, elle savait à peine ce que ça voulait dire.

En fait, il lui avoua qu’il préférait se taire plutôt que de dire des mensonges. Jezabel comprit qu’il préférait ne pas dire des choses qui le mettraient en danger ou qu’il regretterait, parce qu’au lieu de ça, il lui servirait des mensonges.

En effet, ça pouvait vouloir dire deux chose : dans la première hypothèse, il avait choisi cette chanson au hasard. Il aimait bien Jezabel mais que ça s’en arrêtait là. Il préférait ne pas répondre plutôt que de répondre des politesses ou des choses qui lui feraient plaisir à elle mais pas à lui. La deuxième hypothèse était qu’il avait choisi cette chanson comme un message personnel mais qu’il n’était pas suffisamment sûr de leur situation à tous les deux pour s’engager émotionnellement dans la réponse. Jay avait choisi la deuxième hypothèse car dans la première hypothèse, Elliot n’aurait été qu’un don juan ce qu’elle savait qu’il n’était pas malgré son côté charmeur et charmant.

En tous les cas, elle, elle payait on côté girouette d’une bien triste façon. Elle lui en voulait tout à coup. Il n’aurait jamais dû l’embrasser, même si ce n’était qu’un effleurement, car même si en premier lieu le baiser était enfantin, à peine un remerciement, maintenant il avait ouvert les vannes de Jay-Jay : big fantasme paradise !! et il refusait de prendre ses responsabilités.

Il changea outrancièrement de sujet, elle se leva et passa délicatement sa main sur les cordes qui braillèrent des notes sous la torture. C’était O’Malley qu’elle allait torturer. Ah ouais, il voulait savoir ce qu’elle faisait de ses pouvoirs de préfète ? Avec sa démarche féline, un tantinet too much, elle s’approcha de lui et passa sa main sur son épaule sans arrêter son pas, elle lui tourna autour comme une lionne devant sa proie, essayant de capter plus que son attention tout en jouant aux séductrice de bas étages :


- D’abord, je vais pas à la bibliothèque, convint elle sans rougir, c’est un lieu qui pue les neurones en ébullition et je suis psychologiquement pas prête à affronter ça.

Elle s’arrêta en face de lui et recula jusqu’à la première table qui arrêta sa progression:


- J’ai encore brimé personne mais tu m’as l’air si curieux... j’ai les plein pouvoir du moment que je prétends que c’est pour le bien de l’école (elle pouffa, elle trouvait cette idée démente, le ministère était décadent), donc, j’ai les pleins pouvoirs et pas seulement sur Gryff...

Elle tourna sur place en faisant danser sa jupe écossaise courte, comme les princesses:

- Je vais obliger tout le monde à adhérer à la Pink et je vais dire aux Greenberry que c’est pour le bien de notre futur. Je trouverais bien une raison malhonnête pour avoir le droit reboire du thé avec Lawrence, Sakura et Tyler. On s’amusait bien, tu sais... si ça marche pas, je vais me débrouiller pour refiler mes devoirs à faire aux autres septièmes années, je vais retirer des points en veux-tu en voilà aux Serpentard et je vais même leur interdire de toucher à cheveux des Pouffy... mais plus que tout, je vais t’obliger, toi, Elliot O’Malley, à m’escorter où je veux, tu resteras à mes côté comme un garde du corps au cas où quelqu’un aime pas que j’utilise mes pouvoir de préfète brimeuse... et tu peux pas dire non sinon, je retire 150 points à Serdaigle...

"Crois-t’il que je déconne?"

Elle le regardait à présent avec un air de défi, attendant sa réaction avec impatience.
Revenir en haut Aller en bas
http://sally-avernier.deviantart.com/gallery/
Elliot O'Malley
Administrateur
Elliot O'Malley

Nombre de messages : 271
Maison : Ancien Serdaigle
Année : Aucune
Gain de Gallions : 13493
Date d'inscription : 11/10/2007

La Musique Dans la Corbeille à Papiers Empty
MessageSujet: Re: La Musique Dans la Corbeille à Papiers   La Musique Dans la Corbeille à Papiers EmptyMar 29 Jan 2008 - 16:27

Jezabel Jackersson, fais-je d'une voix à la douceur équivoque, j’espère pour toi que tu déconnes. J’apprécierais pas que tu me prennes pour ton larbin sous des prétextes fallacieux. Réfléchis encore une fois avant de confirmer cette proposition... pardon, ce chantage.

Mon timbre, je pense que je l’ai jamais perçu aussi dur. J’aimerais que mes intonations la dissuadent assez vite de prendre ce type de chemin avec moi. Je suis hermétique aux chantages et mon cœur ne s’ouvrira pas plus si je suis amené à la côtoyer de force jour après jour. Mais bien entendu, mes petites histoires d’amour et leur dépouillement ne doivent pas porter préjudice à ma maison, je crois pas que je refuserais, mais je l’aurais mauvaise. C’est clair et net.

Je me suis arrêté face à elle, j’ai oublié le frisson qui m’a parcouru quand elle m’a effleuré, j’ai zappé que j’avais été un instant obnubilé par ses jambes découvertes, j’ai fermé les yeux sur mes appétits parce que ce qu’elle m'a sorti me dégoûte, même si c'est pour de rire... je crois qu'elle fait pas ça pour de rire.

Nos yeux combattent pour faire tomber l’autre.

Je m’abîme dans des pensées que je ne devrais pas avoir, du genre, craquer sous prétexte qu’elle me fait du chantage alors que dans le fond, j’attends que ça, d’avoir une bonne raison de craquer sans me sentir idiot ou coupable.

Dans sa dinguerie Jay est effrontément séduisante mais je repousse la tentation d’un "non merci pas maintenant, j’ai les boyaux à l’envers."


18 ans - Chanteur
Une petite pause tournée mondiale pour faire honneur au Quidditch
Made in Ireland
Revenir en haut Aller en bas
Jezabel Jackersson
Adulte
Jezabel Jackersson

Nombre de messages : 233
Age : 30
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 14382
Date d'inscription : 03/12/2006

La Musique Dans la Corbeille à Papiers Empty
MessageSujet: Re: La Musique Dans la Corbeille à Papiers   La Musique Dans la Corbeille à Papiers EmptyMar 29 Jan 2008 - 18:16

- C’est tout pensé, Oma, je retire 150 points à ta maison si tu refuse mon offre, pardon, mon chantage.

Jezabel savait qu’elle était en train d’entreprendre un lent suicide de sa relation avec Elliot mais elle en avait que faire. C’était quitte ou double, elle misait sur le rentre dedans fougueux et qu’il le veuille ou non, il se ferait une raison: elle le désirait, au-delà de tous les jeux auxquels elle jouait souvent.

Elle resta assise sur la table à bonne distance de son condisciple parce qu’elle s’avouait sans réserve assez effrayé à l’idée qu’Elliot ait un geste impulsif vis à vis d’elle. Elle observait les changement de sa voix et de son visage en essayant elle-même de garder la même vindicte et la même prestance. Il voualit la guerre, il l’avait, elle ne laisserait jamais tomber et son désir allait au-delà d’un simple caprice. Il s’en rendrait compte avec le temps.

Elle était superficielle, lunatique et capricieuse, elle changeait de mec comme de paires d’escarpin, elle avait une forte propension au mensonge, elle ne supportait pas qu’on lui dise ouvertement non, mais malgré tout cela, elle était sincère et entière pour Elliot. Si cet imbécile ne le comprenait pas, elle allait lui faire rentrer de force dans le crane.

Elle brandit sa baguette en sa direction toujours méfiante. Il devait connaître plus de sorts qu’elle mais elle était vive et imaginative.


- T’avise pas de contrer sinon je rajoute 50 points de plus à tes pertes, l'affronta t'elle.
Revenir en haut Aller en bas
http://sally-avernier.deviantart.com/gallery/
Elliot O'Malley
Administrateur
Elliot O'Malley

Nombre de messages : 271
Maison : Ancien Serdaigle
Année : Aucune
Gain de Gallions : 13493
Date d'inscription : 11/10/2007

La Musique Dans la Corbeille à Papiers Empty
MessageSujet: Re: La Musique Dans la Corbeille à Papiers   La Musique Dans la Corbeille à Papiers EmptyMer 30 Jan 2008 - 19:51

J’ai l’impression d’évoluer dans une vieille série Z moldues où le héros est pris dans une obscure alternative pas si dilemmatique pour le spectateur quand on regarde la scène avec du recul, mais à vrai dire, là, devant elle et sa baguette qui me noient de chagrin, j’ai pas de recul.

Je l'ai très bien entendu le "crac". Et je pensais pas que ça ferait vraiment "crac" un coeur qui se brise. C'est marrant en plus, parce que je crois que mon visage lui sourit à Jay. Il lui sourit car, cette fois-ci, même si ça fait mal, je ne me sens pas fautif, je me sens pas habité de remords ou de faiblesse. Je me suis rarement senti aussi fort qu'en ce moment.

Ce n'était pas un suicide, c'était un assassinat.

Une partie de moi la déteste brusquement et avec une telle vélocité que je pourrai lui retourner ses quatre vérités sans m’épancher sur la forme. En clair, la traiter de garce ou pire. Elle mériterait que ça, que je lui foute son nez poudré dans sa mise en pli et dans sa qualité surnaturelle à tout foutre en l’air en moins de deux minutes.
L’autre partie de moi, celle qui la trouve irrésistible quand elle joue la sauvage, ferme les yeux, non moins exaspérés, remballe la chanson qui finira dans la corbeille à papiers, et ne lui adresse pas un seul regard avant de la dépasser pour rejoindre la porte et sortir de là avant d’avoir un mauvais geste. C'est la première partie de moi qui m'aide à tenir debout. La seconde a fait crac. Je l'ai déjà dit, je crois.

Au passage, je prends Miss Guitare.
En faisant un mouvement lent je sors ma baguette afin qu’elle voit bien que mon but est pas de lui lancer un sort mais d’en annuler un. Re-sonoritation de cette maudite salle, je lève le sortilège de protection, ça ne sert à rien la BRIME s’est infiltrée jusque dans mes amis.


Jezabel, tu es...

Chut Elliot. Pas parler sinon toi crier.

Je me tais car moi pas vouloir crier sur elle. Mon regard d’acier n’en dit pas moins, c’est le dernier regard que je lui adresse.


Je vais poser ma guitare, on se retrouve devant la Grande Salle,
lui dis-je entre les dents mais avec un aplombs qui m'épate.

♠ C’est parti, soumission abjecte. ♠

T’as perdu, fait un murmure qui, même prononcé de dos et faiblement, voudra certainement acheminer ses trois syllabes accusatrices vers la personne qui les inspire.



18 ans - Chanteur
Une petite pause tournée mondiale pour faire honneur au Quidditch
Made in Ireland
Revenir en haut Aller en bas
Jezabel Jackersson
Adulte
Jezabel Jackersson

Nombre de messages : 233
Age : 30
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 14382
Date d'inscription : 03/12/2006

La Musique Dans la Corbeille à Papiers Empty
MessageSujet: Re: La Musique Dans la Corbeille à Papiers   La Musique Dans la Corbeille à Papiers EmptyJeu 31 Jan 2008 - 13:01

Il était beau cette nuit et j'ai pas su lui dire bonne nuit comme il fallait.
J'avais le coin de l'œil qui frisait la nostalgie et des regrets plein mes silences.
Mais comment on dit bonne nuit quand on n'a jamais vraiment dit hello?
C'est des questions guimauves qui s'écoulent dans ma caboche, sur ses partoches.
J'ai les cordes vocales en alerte qui se font du souci pour leur vie.
Je voudrais crier, les briser pour qu'elles arrêtent de couiner des sales mélodies.
Ma sale voix, ma sale tête et tous mes sales ennuis.
Je le regarde marcher au loin, son dos qui dit adieu bien comme il faut.
Je sens ma sale voix, je sens ma sale tête, je sens les ennuis sombrer dans sa guitare...
J'ai perdu.


Quand Elliot murmura à Jezabel qu'elle avait perdu, elle ne voulut pas le croire, elle se dit que sa passion, sa persuasion et un contexte adéquats l'aideraient à convaincre Elliot. Jay ne perdait jamais, d'une manière ou l'autre, elle essayait de gagner.

Pourtant elle se sentait assez mal d'avoir usé d'un stratagème pour l'emprisonner auprès d'elle. Elle le laissa sortir sans essayer de le rattraper pour s'excuser ou pour changer la situation, elle était butée et ils resteraient dans cette situation.

Elle savait qu'il ne faillirait pas à sa parole et qu'après avoir déposé sa guitare, il la rejoindrait à la grande salle.

Elle regarda son dos se tourner et disparaitre avec un petit pincement au coeur. Ensuite elle pris une grande inspiration et se rabibocha les cheveux avant de sortir à son tour de la salle de classe où on ne laissa que des araignées qui faisaient de la varappe, des musiques dans une corbeilles à papier et l'étrange sentiment que plus rien ne serait comme avant.


~ fine ~
Revenir en haut Aller en bas
http://sally-avernier.deviantart.com/gallery/
Contenu sponsorisé




La Musique Dans la Corbeille à Papiers Empty
MessageSujet: Re: La Musique Dans la Corbeille à Papiers   La Musique Dans la Corbeille à Papiers Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La Musique Dans la Corbeille à Papiers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1 -



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Château :: Salles de classes Vides et autres inconnues du Château-
Sauter vers: