Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Qui me cherche, me trouve ... ou alors c'est moi qui cherche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Purdey LaRoche Elda
Adulte
Purdey LaRoche Elda

Nombre de messages : 1021
Age : 28
Maison : Ancienne Serpentard
Année : 1ère année [Moon Shadow]
Gain de Gallions : 15376
Date d'inscription : 24/01/2006

Qui me cherche, me trouve ... ou alors c'est moi qui cherche Empty
MessageSujet: Qui me cherche, me trouve ... ou alors c'est moi qui cherche   Qui me cherche, me trouve ... ou alors c'est moi qui cherche EmptyJeu 30 Aoû 2007 - 19:42

*18h56, plus que 5 minutes avant que Purdey se rende dans la Grande Salle pour remplir son estomac. Elle avait du mal à marcher droit en sortant des cachots. Non elle n'avait pas bu, elle s'était seulement assoupie sur le canapé de la salle commune.
Combien de temps ? 10 ... 15 ... 20 minutes ? Nan, au moins une heure peut-être même plus. Parce que les cheveux emmêlés comme ils l'étaient à présent ne pouvaient pas laisser dire qu'elle n'avait dormi que quelques minutes.

Vêtue d'une jean, et d'un tee-shirt rose clair laissant ses épaules nues. Purdey avait du mal à garder les yeux ouverts. Elle n'avait pas dormit de la nuit : les retours de vacances c'est pas la joie.
Le mur devait la soutenir car elle seule n'arrivait pas à garder un équilibre normal.

Pense : Dormir ... je veux dormir ...

Elle avança de deux pas. C'était déjà ça mais pas assez pour atteindre la Grande Salle. Puis rien qu'à l'idée de voir de la nourriture les nausées lui montèrent très vite à la tête.
Courbée en deux, Purdey voyait déjà son déjeuné sur les pierres du sol de Poudlard.
Malgré tout, son instinct la poussa à courir vers la salle commune de Serpentard, de baragouiner le mot de passe, puis de se jeter au dessus des toilettes pour vomir.*


"Beurk ... La prochaine fois j'évite les lasagnes c'est sûr. Surtout quand pleins d'assaisonnements y sont rajoutés."

*Chacun ses faiblesses, Purdey c'est les lasagnes. Elle ne supporte pas ça. C'est étrange oui, mais bon c'est comme ça.
C'est donc toute blanche qu'elle ressortit des toilettes.
Toute blanche et crevée. A la vue du grand canapé en cuir noir, elle s'écroula dessus, à plat ventre, la main droite et le pied gauche dans le vide.

Pense : Raaah, tant pis si on me voit, j'suis morteuh ....

Pouf, il n'y avait plus personne, Purdey venait de partir au pays des rêves. De quoi elle rêvait ? Certainement pas de lasagnes. Y avait Mark, oui, il était sur une balançoire et il sirotait du jus de citrouille.
Lé Fou
Y avait quelqu'un d'autre dans son rêve aussi ... Enfin on voyait pas bien, et puis de toute façon ça n'a pas d'importance puisque Purdey se réveilla brutalement à ce moment là.
Sterben, son furet lui mordillait le bout des doigts.
Assise sur le canapé, elle essaya de savoir ce qu'elle faisait là, ce qui c'était passé.

Pense : Je suis à Poudlard, j'ai vomi les lasagnes juste avant de s'assoupir. Je crois que c'est ça. Et je viens de rêver de Mark en train de faire de la balançoire. Quoi ?
Qu'est ce qu'il foutait sur une balançoire lui ?
Le Egon


Bon c'était pas tout, mais elle commençait à avoir faim. Pas étonnant, il était presque 20h00, tout le monde devait être en train de se remplir le ventre.

Purdey passa rapidement devant une glace pour se recoiffer, elle replaça ses vêtements, même s'il n'y avait rien à replacer, puis elle ressortit de la salle commune.
Cette fois elle arrivait à marcher droit.

Alors qu'elle s'apprêtait à monter les quelques marches qui donnaient dans le hall, elle se retrouva face à quelqu'un, une fille, et de Serpentard plus précisément. Que de chance elle avait puisqu'il se trouvait que c'était Charly Rasmuson. Purdey ne lui avait jamais adressé la parole, peut-être une bonne chose. En tout cas, elle n'allait pas laisser passer cette chance, elle comptait bien chercher la bouse.

Elle regarda fixement Charly, avant de sortir un quelconque mot.*


"Je sais pas si tu es au courant Rasmuson, mais tu es en train de me bloquer le passage."


Spoiler:
 


Dernière édition par le Mer 2 Jan 2008 - 23:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://bloodshed.forum-actif.net/index.htm
Charly Rasmuson
Adulte
Charly Rasmuson

Nombre de messages : 62
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13947
Date d'inscription : 07/05/2007

Qui me cherche, me trouve ... ou alors c'est moi qui cherche Empty
MessageSujet: Re: Qui me cherche, me trouve ... ou alors c'est moi qui cherche   Qui me cherche, me trouve ... ou alors c'est moi qui cherche EmptyDim 2 Sep 2007 - 0:06

Charly n'avait même pas vu le gnome qui venait de lui parler, avant qu'elle ne lui adresse la parole.

Puis elle regarda ostensiblement autour d'elle pour inspecter l'espace disponible. Et effectivement on pouvait faire rentrer près de 6 élèves côte à côte, mais pas Miss Purdey Laroche. Sa suffisance lui était bien encombrante.

Pense: - Бен, позволяют нам видеть, я игнорировал что ваша гордость имела сокращение слона! *1*

-Pardon. expira-t-elle sur un ton manifestement malicieux, avant de monter et de s'incliner 'révérencieusement' face à Miss Laroche.

Tout laisser croire que Charly se prosternait, acceptant sans rien dire la médiocre soit-disante supériorité de cette Purdey. Mais quand n'est-il vraiment?

Elle se redressa avec un petit sourire style 'cause toujours', parce que Charly, elle était comme ça, un peu 'jemenfoutisme' sur les bords. Alors autant dire que si elle était aux pieds de Purdey, c'est qu'elle avait quelque chose dans la tête.
Puis, qui était en haut des escaliers? Charly et sa nette supériorité... uhuhuh. Elle lança d'une verbe piquante, après avoir déshabillé du regard de la tête au pied son éternelle rivale:

-Il faudra kand mêmeuh penser hà maigrire. Larrocheu.

Ça devrait suffir à la faire sortir de ces gonds. Mais il en fallait toujours plus à Charly.
Alors, en se retournant pour prendre le chemin de la Grande Salle, elle ne manqua pas de lui jeter un petit sort informulé de bloque-jambe dans le but de lui exprimer toute sa gratitude, tout en lui illustrant clairement ce que signifie concrètement le mot 'bloquer'. Purdey n'avait pas encore bougé, et ne se rendit pas compte tout de suite qu'elle était ensorcelé.

Ah, elle avait oublié...

-Poul toi, zça zsera Miss La Grrandeu Razmousson...

Sur ce, elle sourit. Spectateur, Spectatrice, approchez, approchez, et venez vous délecter de ce spectacle (là c'est le narrateur qui s'amuse bien). Le mordant de Purdey ne tarda pas à se manifester.




-Ben, voyons, j'ignorais que ton orgueil avait la taille d'un éléphant *1*
Revenir en haut Aller en bas
Purdey LaRoche Elda
Adulte
Purdey LaRoche Elda

Nombre de messages : 1021
Age : 28
Maison : Ancienne Serpentard
Année : 1ère année [Moon Shadow]
Gain de Gallions : 15376
Date d'inscription : 24/01/2006

Qui me cherche, me trouve ... ou alors c'est moi qui cherche Empty
MessageSujet: Re: Qui me cherche, me trouve ... ou alors c'est moi qui cherche   Qui me cherche, me trouve ... ou alors c'est moi qui cherche EmptyDim 2 Sep 2007 - 16:45

*Excusez-moi mais c'est pas Purdey LaRoche, c'est Purdey LaRoche Elda, y a un Elda.
humpf
J'ai ramé pour l'avoir mon Elda alors on ne l’oublie pas, même si on ne m’aime pas. Merci.

Charly Truc Muche avait réagit exactement comme l'attendait Purdey. Mais cela avait du être réciproque.
Mais Purdey étant une jeune femme qui était assez vive, elle était loin de rester indifférente aux propos de Rasmuson.
Elle la regarda droit dans les yeux.

Pense : Tu me cherches, tu me trouves. Mais ça ne se reproduira pas à deux fois.

Elle leva les sourcils avant de cracher son venin.*


"Il faudrait peut-être que TU apprennes à respecter les autres. Surtout moi."

*Un orgueil de la taille d'un éléphant ? Oui on peut dire ça. Après tout, tout le monde n'est pas digne de posséder un orgueil. Purdey en a un, il est gros. Et alors ?
Mais ce qui était sûr, c'est que Charly Rasmuson n'allait pas s'en tirer aussi facilement.

Se préparant à un éventuel combat, elle avait délicatement glissé sa main droite dans sa poche pour toucher sa baguette et la serrer.
Sa main gauche étant sur sa hanche. Elle ne vit rien venir.
Charly venait de lui lancer un sort de bloque-jambe.
Elle essaya d'avancer pour lui courir après, mais ne pu pas, elle venait de se rendre compte qu'elle avait été victime d'un sortilège.

Pense : C'est tout ce que tu peux faire. Comme c'est petit.

Purdey connaissait également les sorts informulés. Pas de chance, ça allait être un combat à connaissances équitable.
Purdey utilisa le sortilège "Finit incantatem".
Rasmuson c'était retourné en direction de la Grande salle.

Pense : Grave erreur "Miss La Grrandeu Razmousson". Tu ne connais donc pas les règles de bases ?

Elle avança discrètement vers Charly, baguette en main, le regard haineux, et plein d'ambition de vengeance.*


"Immobilus"

*Charly Rasmuson fut arrêtée en plein dans son élan. Elle était figée.
Que c'était drôle de voir la situation de retourner.
Sur un pas de vainqueur, Purdey faisait résonner ses talons sur le sol.
Jouant avec sa baguette, elle expliqua quelques petites choses à Charly.*


"Règle numéro un : Ne jamais faire dos à son adversaire.

C'est triste de voir qu'une élève de 7ème année à Serpentard ne sait pas ça."


*Mais Purdey avait envie de s'amuser un peu. Elle n'allait donc pas s'en arrêter à figer simplement son adversaire.
Non cela aurait été trop simple.
Elle fit un tour sur elle même, le sourire au lèvres, juste avant de jeter un second sort.*


" Waddiwasi !!!"

*Pauvre Charly. La voilà écrasée contre le mur.
La vie n'est pas facile tous les jours.
Que c'est pathétique.*
Revenir en haut Aller en bas
http://bloodshed.forum-actif.net/index.htm
Invité
Invité
Anonymous


Qui me cherche, me trouve ... ou alors c'est moi qui cherche Empty
MessageSujet: Re: Qui me cherche, me trouve ... ou alors c'est moi qui cherche   Qui me cherche, me trouve ... ou alors c'est moi qui cherche EmptyJeu 6 Sep 2007 - 20:12

Il est 20h01.Strange dort.Elle dort sur le canapé de la salle commune des Serpentards.Enfin,elle fait la sieste.Son livre sur les animagus était tombé parterre et des dizaines de feuilles jonchaient le sol.Aparament,elle était en train de travailler.Encore un devoir de divinition...Mais la petite sieste de Strange ne dura pas longtemps.Elle se reveilla et entendit de droles de bruits...C'était son ventre.Il était 8h du soir et elle n'avait toujours pas manger.Elle ramassa tout ses papiers et ses vieux bouquins.Elle prit un peigne et le passa dans ses magnifiques cheveux blonds pour essayer de ressembler à quelque chose...Strange sortit de la salle commune pour aller manger dans la grande salle,son ventre criant toujours famine.Mais quelques pas plus loin,deux autres élèves,elles aussi des Serpentards,se battaient.En fait,il n'y en avait qu'une seule qui avait attaquer...Une certaine LaRoche...Elda d'après ses sources.Strange s'approcha un peu plus pour en avoir le coeur net...
Revenir en haut Aller en bas
Charly Rasmuson
Adulte
Charly Rasmuson

Nombre de messages : 62
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13947
Date d'inscription : 07/05/2007

Qui me cherche, me trouve ... ou alors c'est moi qui cherche Empty
MessageSujet: Re: Qui me cherche, me trouve ... ou alors c'est moi qui cherche   Qui me cherche, me trouve ... ou alors c'est moi qui cherche EmptyVen 7 Sep 2007 - 15:44

Qui me cherche, me trouve ... ou alors c'est moi qui cherche _jnimpor



Pour que l'éventuel lecteur se rende bien compte de la monstruosité de cette peste de Purdey Laquiche Elda, voilà, Charly est éclatée contre un mur le long duquel elle glissant doucement pour se retrouver au sol, les cheveux en bataille, le costume chiffonné, et quelques ecchymoses qui perlent déjà.

Ajoutez à cela les quelques spectateurs qui s’approchent déjà...

Dans la marionnette qu’elle était, elle profita du méli-mélo provoqué par le waddiwasi pour ne serait que toucher sa baguette. Toujours sous l’effet de l’immobilus, c’est quelques centimètre pour atteindre se bout de bois si précieux lui demandèrent un effort considérable.
Enfin, elle le sent...
Pense : finite incantatum...

Enfin libre de tous mouvements, elle pointa avec ferveur l’incarnation de la cruauté, après Rogue bien sûr.
Pense : Expelliarmus.

La baguette vola si loin qu’elle n’eut pas le temps de retomber sur le sol avant que le sort suivant ne soit lancé.
- Accio багет !

Désormais Charly est en possession de deux baguettes, sa puissante et élégante baguette et le petit bout de bois fébrile de Purdey.

-Règle numéro deux : neutraliser son adversaire,
C’est triste de voir une élève de 7ème année à Serpentard oublier ça.



Alors que la petite gnominette menaçait de se jeter sur elle, Charly lui fit comprendre que c’était une mauvaise idée par un petit
Ah ah ah, provocateur, mutin et chantonné. Tout en secouant la tête en signe de ‘non, à ta place je ne ferais pas ça’ car Charly tenait la presque précieuse baguette de son adversaire entre le pouce et l’index de chaque main, elle faisait une courbe inquiétant, prête à rompre à tout moment.


-baguette
Revenir en haut Aller en bas
Purdey LaRoche Elda
Adulte
Purdey LaRoche Elda

Nombre de messages : 1021
Age : 28
Maison : Ancienne Serpentard
Année : 1ère année [Moon Shadow]
Gain de Gallions : 15376
Date d'inscription : 24/01/2006

Qui me cherche, me trouve ... ou alors c'est moi qui cherche Empty
MessageSujet: Re: Qui me cherche, me trouve ... ou alors c'est moi qui cherche   Qui me cherche, me trouve ... ou alors c'est moi qui cherche EmptySam 15 Sep 2007 - 22:33

*Bon ok elle aurait pu prédire ce que son adversaire allait faire. Elle n'avait pas de super pouvoirs de voyance, mais bon.
Enfin quoi qu'il en soit, elle n'y pensa pas. Peut-être trop préoccupée par sa fierté d'avoir collé l'autre fille de sa maison contre le mur.

Quoi ? Purdey s'en prenait à ceux de sa maison maintenant ?
Bon en même temps il faut dire que les autres ils sont en permanence cachés dans leurs dortoirs. C'est pas drôle et ça met une mauvaise ambiance.

Bref, là Purdey venait de se faire avoir comme un bébé troll à qui on lance une massue sur la tête.
Ça fait mal et c'est déplaisant.
C'est vexant surtout.
Imaginez qu'on vous retire votre ordinateur, vous faites comment pour poster ?
Vous faites comme vous pouvez (direction cybercafé ou ordi copain)
Purdey se retrouvait sans baguette, donc sans arme.
Enfin sans arme sorcière.
Il existait toujours la manière moldu. Très peu utilisée, mais utilisée quand même.

De plus là Purdey était vraiment énervée. Bouh ! C'est vilain d'avoir énervée la 7ème année; Surtout que ces derniers temps elle est à cran. Hum ça va faire un sacrée cocktail tout ça. Je ne voudrais pas être servie la première par contre.

Pense : Tu cherches les blessures là Rasmuson. Tu as tord.

Son regard vert était devenu noir de colère. Ses lèvres étaient droites, elles auraient pu elles auraient mordu Charly.
Purdey retroussa ses manches. Et retira un bracelet auquel elle tenait.
Elle s'avança discrètement pendant que l'autre guignol faisait des courbettes.

Si elle n'avait plus sa baguette, elle avait toujours ses mains, ses bras et ses jambes.

Rapidement elle se retrouva à côté de Rasmuson. Elle lui donna un violent coup de coude dans le dos, ce qui la fit lâcher sa baguette des mains.

Purdey ramassa rapidement ce qui lui appartenait, avant de jeter quelques sortilèges.

Il y avait de plus en plus de monde qui s'attroupait autour d'elles. Mais Purdey ne regarda pas qui s'y trouvait, elle s'en fichait un peu. Et même si un professeur était là elle ne l'aurait pas remarqué.

Tant qu'à faire, autant finir un combat par la magie. C'est toujours plus chic.*


"Expelliarmus."

*Bon déjà ça c'était fait. La baguette de l'adversaire était à l'autre bout du Hall.
Une liste de sortilèges s'offrait à Purdey à présent. Du plus violent au plus efficace. Elle n'avait que du choix.
Purdey se sentait déjà un peu mieux, même si elle s'était fait mal au coude en cognant Charly.
De toute façon, elle ne peut jamais sortir d'un duel sans se faire mal.
Purdey tourna lentement autour de Rasmuson. Se demandant si elle avait avalé sa langue ou pas.
Puis elle choisit enfin un sortilège.*


"Chauve-furie !"

*Une dizaine de chauve souris se lancèrent sur Charly pour l'attaquer. Elle n'était déjà pas dans un bon état au départ, mais là, c'était sûr, elle n'allait plus ressembler à grand chose.
La pauvre.*


"Je n'aime pas qu'on me provoque. Tu devrais le savoir pourtant."
Revenir en haut Aller en bas
http://bloodshed.forum-actif.net/index.htm
Charly Rasmuson
Adulte
Charly Rasmuson

Nombre de messages : 62
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13947
Date d'inscription : 07/05/2007

Qui me cherche, me trouve ... ou alors c'est moi qui cherche Empty
MessageSujet: Re: Qui me cherche, me trouve ... ou alors c'est moi qui cherche   Qui me cherche, me trouve ... ou alors c'est moi qui cherche EmptyLun 24 Sep 2007 - 0:18

Un violent coup frappa dans le dos de Charly.
Quel noble geste, digne d'un combat de Serpentard de 7ème année. Le genre de geste traître qu'une serpentarde de septième année devrait avoir la courtoisie d'épargner à sa camarade de maison, de même année de surcroît. Une bête, qui n'a pas de raison, se serait garder d'attaquer sa famille. Pourtant... Purdey... Purdey elle comme cette poussière qu'on a dans l'oeil, transparente mais suffisamment gênante pour nous gâcher le meilleur comme le pire match de Quidditch, comme la moindre journée traditionnelle de cours. Purdey, elle est ... humm ... Si on considère qu'un atome se constitue de différentes particules positives ou nobles, et de particules négatives ou impures. Alors, un atome d'impureté perdra la plus noble substance par son contact infamant avec cette Purdey.

En deux trois coups de baguette, Charly perdit son avantage flagrant sur cette P. Laquiche Elda. Perdit sa propre baguette. Et fut attaquée par une horde de chauve-souris enragées.

Autant dire que le champ d'action de Charly est plutôt restreint. Elle a le choix entre:
  • Courir en hurlant, les bras en l'air. En s'arrêtant tous les 5 mètres pour se secouer les cheveux afin d'ôter ces créatures malsaines qui s'emmêlent dans sa magnifique chevelure.
  • OU Courir en profèrant de vives voix des injures contre un Troll qu'on nomme P.L.E (Prononcez, "Pleu"), tout en essayant de supprimer ces mini-monstres de ses cheveux.
  • OU Courir vers cette très chère "Pleu" pour faire un acte de grande fraternité: Partager Le Théo . En l'occurrence, des vilaines chauves-souris, mais la volonté reste la même. Le Mowana


Solution 3, Validé.


Charly commença donc à hurler dans un Russe incompréhensible quelques injures et insultes vraiment pas belle à traduire. Et pour préserver la sensibilité des plus jeunes, vous serez exempt de la traduction.
Ensuite elle courra toujours en hurlant, mais surtout en se rapprochant très dangereusement de "Pleu".

CONTACT.


Charly ne chercha pas à comprendre, à être douce ou même social. Elle cherchait juste à 'survivre'. Et pour se faire, il lui fallait se débarrasser de ces chauves-furies. Alors, oui, elle frappa de plein fouet, et sans la moindre hésitation la "Pleu". C'est marrant, ça fait presque "Plaie" XD.
Avec toute la joie de Charly, plus de la moitié des souris volantes furent gentiment léguées à sa tendre camarade.

Ce don effectué, Charly continua sa course dans le grand hall, en hurlant, en injuriant, en ramassant sa baguette...
Elle continua sa course dans les couloirs. Une fois l'angle passé, elle s'arrêta et :

Pense : finite incantatum...


Pour enfin reprendre tranquillement sa marche.
Revenir en haut Aller en bas
Purdey LaRoche Elda
Adulte
Purdey LaRoche Elda

Nombre de messages : 1021
Age : 28
Maison : Ancienne Serpentard
Année : 1ère année [Moon Shadow]
Gain de Gallions : 15376
Date d'inscription : 24/01/2006

Qui me cherche, me trouve ... ou alors c'est moi qui cherche Empty
MessageSujet: Re: Qui me cherche, me trouve ... ou alors c'est moi qui cherche   Qui me cherche, me trouve ... ou alors c'est moi qui cherche EmptyDim 7 Oct 2007 - 20:55

*Percutée de plein fouet, Purdey se retrouvait maintenant avec des chauves-souris autour d'elle.
Les bestioles volantes commençaient à tirer les cheveux de la jeune femme rousse. Hum pas good du tout ça ... non...
Vaguement ça lui rappelait de vieux souvenirs, ou elle s'était retrouvée entouré de papillons. C'était avec Elisa-Flavie tient. Elle avait de la chance de ne plus être à Poudlard elle, sinon elle aurait fait comme Charly, elle aurait partagé son malheur avec elle.
N'empêche, c'est douloureux les chauves-souris.

Maintenant on pouvait le dire, Purdey ressentait ce que les autres enduraient par sa faute.

Enfin juste une seule chose hein, parce que si elle devait ressentir tout ce que elle avait fait subir aux autres, elle serait morte au moins 20 fois.
Allez, une fois de plus, une fois de moins, ce n’est pas ça qui va changer grand chose.

En attendant, elle resta deux longues minutes à ne plus savoir comment agir, et à laisser filer Rasmuson.
Hum ...
Finalement, après un finit Incantatem, Purdey retrouva une vue non perturbée, mais elle avait les cheveux tout ébouriffée, c'était pas très jolie à voir.

Pense : Elle ne s'en sortira pas comme ça. Grrrr !!

Baguette dans la main droite, elle aperçut son adversaire partir vers les couloirs.
Tel une furie, Purdey se lança à la poursuite de Rasmuson.

Une fois derrière elle, elle lui hurla dessus.*


"Rasmuson ! T'as pas de cran pour partir aussi lâchement ! T'es vraiment qu'un sal Troll !!!"

*Aussi brutalement qu'un éclair frappe un toit, Purdey sentit sa colère de son arrière arrière arrière grand père qui se trouvait en elle.
Ce n'était pas bon signe du tout. Tant pour Charly que pour Purdey.

Comme absente de son corps, les yeux de Purdey prirent une teinte rouge.
Une force, une colère, une soif de vengeance voulait sortir de Purdey.
Son médaillon se mettait en marche, son pouvoir allait sortir.
Dans le peu d'esprit qui lui restait, Purdey était déstabilisée.

Pense : Tzvetan ... non !!

Tzvetan, son arrière arrière arrière grand père, sa conscience, celui qui la guide, son maître.
Lui, ce grand sorcier qui avait était connu pour son pouvoir immense, ce sorcier Bulgare. Il venait de prendre le contrôle du corps de la 7ème année.

Le médaillon devenait chaud, il allait passer à l'acte.
Purdey était certes énervée contre Rasmuson, mais elle ne voulait pas utiliser son médaillon. Non.

Trop tard. Quoi que. Quelque seconde avant que son médaillon passe à l'action, Purdey mit sa main dessus. Des jais de lumière rouge s'éclatèrent sur les murs, dont le plafond au dessus de Charly. Quelques pierres en tombèrent.
Frôlèrent ou touchèrent Rasmuson ?
Purdey l'ignorait. Sa main blessée, en sang. Elle pouvait bouger ses doigts, mais elle avait été brûlée.

Elle tomba sur le sol, la tête baissée, ses cheveux cachaient son visage.
Essoufflée, elle se murmura quelques paroles à elle-même.*


"Pourquoi faut-il toujours que je perde le contrôle de cette chose ??"


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://bloodshed.forum-actif.net/index.htm
Mark Resnald
Elève modèle
Mark Resnald

Nombre de messages : 635
Age : 34
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 14166
Date d'inscription : 01/03/2007

Qui me cherche, me trouve ... ou alors c'est moi qui cherche Empty
MessageSujet: Re: Qui me cherche, me trouve ... ou alors c'est moi qui cherche   Qui me cherche, me trouve ... ou alors c'est moi qui cherche EmptyLun 8 Oct 2007 - 18:49

Dans le dortoir des Serpents, à regarder le magnifique et grisâtre plafond ...

Il avait passé une fin d'après midi bien sympathique avec celui qu'il considère comme son frère. Assis tout deux dans le Parc à rêvasser et encore à se confier.
Le Préfet avait bien failli s'assoupir dans cet apaisement bien étrange. Pour une fois et ce en seize années d'existence, il ne s'était jamais senti aussi serein. Tellement décontracté que ça parvenait même à le surprendre.
C'était vraiment bien de se sentir dans une Réalité reposante et qui ne se cachait pas derrière des rideaux sombres de féroces animosités. Mark était bien où il était. Retranché du monde sans l'être. Avec Eneas c'était parfait.
Purdey c'était tout autre. Il se sentait rassérenné quand il la voyait. Elle était sa pierre précieuse qu'il ne se cachait pas de contempler. Et pourtant, dieu sait qu'ils avaient deux caractères diamétralement opposés. Mais ils s'entendaient parfaitement ?

N'était-ce pas parfait ?

Si cela l'était. Et doublement même, le jeune Serpentard avait encore trouvé des points d'ancrage pour sa personne. Mais il sait pertinemment que s'il venait à les perdre, il ne serait plus lui-même. Car Eneas était un frère, Purdey son petit trésor et Loevi .... Ne l'oublions pas elle.
Loevi avec elle, c'était jouer sur l'ambiguïté, s'amuser à l'aimer pour ensuite mieux la détester. C'était tout Mark Resnald ça. Les deux extrêmes ; l'Amour transcendant et la Haine féroce. Il détestait la Poufsouffle autant qu'il l'aimait. Au point de vouloir la tuer de ses propres mains, mais la serrer dans ses anneaux, c'était cela qu'il préférait.
Eneas devait la connaître, Purdey aussi. Puis la Préfète des Jaunes et Noirs avec ses Trolleries ne passait pas inaperçue dans l'enceinte du château.
Voilà que le Préfet commençait à avoir faim. 19h00 bien passées tout de même. Avec son homologue de sixième année, il n'avait pas vu le temps passer ...
C'est fou comme c'est étrange de s'entendre aussi merveilleusement bien avec une personne.

Cheminant vers la Grande Salle l'estomac dans les talons, c'est dire l'état du Préfet qui avait une faim à dévorer toute une cargaison de Trolls des Montagnes. Affamé et avisant sa place favorite, il s'y assit aussi rapidement que son état ppuvait le lui permettre. Eneas à ses côtés. Ce qui semblait étrange chez le Capitaine, c'était qu'il n'avait pas vu Purdey. Pourtant, elle descendait souvent dans les mêmes tranches d'horaires que lui ...
Alors pourquoi n'était-elle pas là ? Etrange tout de même. Mais bon, el"le viendra bien va. Sinon il ira la trouver. Il était doué à ce petit jeu. Mangeant comme s'il n'avait pas mangé depuis une quinzaine, Mark était en pleine conversation importante avec le cousin de Charlotte Leonhart. Elle était vraiment belle aussi ...
Enfin, bon. Elle n'était que collègue de Préfecture mais aussi bien la meilleure amie" d'Eneas Penn. Ils se parlaient toujours, mais il était temps pour Mark Resnald de se retrancher pour lire un quelconque ouvrage de son crû.
Direction les dortoirs, après une énième discussion avec son best.

Les dortoirs.

Otant ses habits pour être bien plus à l'aise, il ne lui restait qu'un caleçon noir avec des stries vertes sur un côté. Parfait pour être à son aise et lire en paix. Si ses camarades débarquaient à ce moment-là, ils pourraient bien se demander ce que leur Préfet faisait. Bah lire ... C'était une évidence ! Plongé dans un traité de Nicolas Flamel sur l'Alchimie, il fut de plus en plus perturbé par quelques nuisances sonors ....
On aurait dit des sortilèges. Mark se redressa d'un bond. Qui pouvait faire un tel raffût dans les Sous-Sols et Cachots de Poudlard ? Sûrement des élèves de première année, des petits Serpentard, fallait tout leur apprendre à cette jeunesse.
Et surtout le respect envers les aînés. Là, ça allait barder.
Énervé l'Héritier BloodDust ? A voir sa tête, on pouvait en être certain. Mais rien ne lui disait ce qu'il allait découvrir comme horreur quand il s'y rendrait ...
Enfilant rapidement sa chemise blanche sur son torse nu, qu'il ne boutonna pas, il se rendit sur le lieu de nuisance ...

En chemin, que vit-il ?

Une folle, débarqué d'on ne sait-où. Parlant un dialecte Russe, et vu l'intonation de ce présent dialecte, on pourrait y déceler des injures. Une 7ème année tiens. Charly Rasmuson. Mark ouvrit de grands yeux dorés, pétrifié par la surprise. C'était quoi ces diableries ?
Il s'était passé quoi ? Il l'entendait encore hurler au loin. Mais elle était vraiment à interner la pauvre fille !
Se retournant encore, stupéfait par cette fille, il ne vit pas le magnifique présent qui l'attendait : une petite amie blessée ...
Lentement la tête mate aux cheveux auburns et indisciplinés se tourna vers une forme indistincte, cloîtrée contre le mur.

Elle est rousse. Elle est en 7ème année. A l'heure d'aujourd'hui c'est sa petite amie ....

Bondissant comme un seul homme vers elle, il put se rendre compte des dégâts que cette Rasmuson avait occasionné. Oui, il avait vu hurler et s'enfuir Rasmuson, donc pour lui, c'était clair que c'était cette gueuse.
Enervé, il allait la tuer ...
Mais l'heure n'était pas à la vengeance. La main de Purdey saignait, il fallait bien faire une garrot pour empêcher encore le sang de s'écouler. Dans sa précipitation, il avait oublié ses gants de cuir noir ....
Seul tissu, sa chemise. Qu'il retira sauvagement et dont il arracha un bout violemment avec ses dents. Sans réfléchir. Fallait agir, c'était dans l'ordre des choses !
La main blessée, il la prit dans la sienne, pour ensuite l'entourer de son garrot improvisé. Il n'avait pas mieux sous la main. Et il aurait aimé.
Dégageant les mèches de la chevelure rousse de sa bien-aimée, pour mieux la regarder et lui faire comprendre qu'il était là et qu'il resterait là.


- Purdey c'est Mark.

Une pause puis avec une pointe de colère ressentie dans cette voix grave d'habitude si calme du sixième année.


- Qui t'as mise dans cet état ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/watch?v=d2Gce9-uQDQ&mode=related&search=
Loevi Leroy
Elève assidu
Loevi Leroy

Nombre de messages : 273
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 14015
Date d'inscription : 16/04/2007

Qui me cherche, me trouve ... ou alors c'est moi qui cherche Empty
MessageSujet: Re: Qui me cherche, me trouve ... ou alors c'est moi qui cherche   Qui me cherche, me trouve ... ou alors c'est moi qui cherche EmptySam 10 Nov 2007 - 11:26

Fin de journée, repas du soir, Grande Salle. Autant dire que Loevi était contente que la journée soit terminée. Ce n'était pas vraiment une mauvaise journée, mais Loevi était purement et simplement exténuée et en ce début d'année, elle avait beaucoup de soucis en tête. Ce n'était pas la reprise des cours qui était pourri non. C'était son été. Mais bon, lui aussi, il était fini. Depuis quelques jours déjà. Pfiou. Toujours ça de pris.

La nouvelle préfète se dirigea vers la Grande Salle avec son sac sur le dos - elle avait eu la flemme de le rapporter dans sa Salle Commune - l'air ailleurs. Elle essayait d'oublier toutes ses questions et des fois, elle y arrivait. Ce n'était pas si difficile : suffisait de penser au prochain poème qu'elle aurait - peut-être - le courage de faire, au prochain contrôle qu'elle devait réviser - en début d'année ça foisonne - ou au prochain repas qu'elle allait prendre.

Léger écœurement... Ahem mauvaise idée.

Il fallait avouer que depuis son retour du manoir BloodDust, Loevi mangeait très peu. Elle n'avait pas faim, tout simplement, et son entrain habituel avait encore du mal à faire surface. Bref, ce n'était pas vraiment Loevi qui était revenue à Poudlard, mais plutôt une pseudo Loevi assez peu convaincante. Mais bon, si personne ne remarquait rien, ça ne devait pas être si grave.

Elle passa devant la Grande Salle avec l'intention d'y entrer mais elle faillit laisser tomber son sac par terre quand les puissantes odeurs de bouffe lui parvinrent à travers les portes ouvertes. Il glissa carrément de son épaules quand elle vit les élèves s'empiffrer avec une faim désespérante. Ils lui donnaient la nausée. Non décidément, elle n'avait pas faim.

Instinctivement, elle chercha rapidement son cousin du regard. Oui, même après tout ce qu'elle avait enduré à cause de lui, elle le cherchait encore dans le château. C'était stupide, elle le savait. D'autant qu'elle lui en voulait pour un paquet de choses et qu'elle n'était pas prête de lui pardonner quoi que ce soit. Alors à quoi ça rimait ? Elle n'en savait rien, mais si elle le savait, elle aurait arrêté tout de suite. Sauf que ça, elle le savait bien, elle ne pouvait pas. Cet abruti de cousin de malheur la hantait, qu'il s'incruste de lui-même ou pas.

Bon, en tout cas, il n'était pas là. Elle avait remarqué la lointaine cousine éloignée de la branche de l'arrière-arrière-etc-grand-tante Elle-ne-savait-plus-quoi, la fille aux airs de poupée grise. Mais pas de cousin au premier degré. Désolant. Le pire dans tout ça... c'est qu'elle était déçue, l'imbécile.

Elle fit demi-tour et s'en alla vers l'escalier... qu'elle dépassa. Quelque chose avait attiré son attention, du côté des cachots. Késako ? Des cris de rage, une bonne grosse lumière, et des bruits de... quelque chose. Qu'est-ce que c'était que ce bazar ? Sa conscience de préfète se réveilla et elle se dit qu'il était de son devoir d'aller jeter un œil. On pouvait faire confiance aux Serpentard pour faire des problèmes, et leur Salle Commune était dans le coin. Donc... CQFD, c'était eux.

Elle descendit les escaliers et se trouva devant une scène un peu bizarre. Trois Verts se trouvaient là, au milieu d'un carnage sans nom. Z'avaient détruit une partie du couloir, les bougres ! Loevi sentit la colère monter en elle - parce qu'ils étaient inconscients et/ou irrespectueux, ou parce que son atroce cousin était là ? Evidement, là où il y avait du grabuge, il était bien souvent là. C'était peut-être même de sa faute, tout ça. Les deux filles blessées, par exemple, ça ne pouvait être que lui...

Mauvaise foi, ouais, on sait.

-Qu'est-ce que c'est que ce bordel ? hurla-t-elle de toute sa voix, furieuse - et mode préfète activé. Qu'est-ce qui vous prend de créer un tel bordel ? On peut savoir ? Et Resnald, bien évidemment, tu fais partie du lot ! conclut-elle d'une plus basse et plus grave qui contrastait avec le cri hystérique du début. Expliquez-vous, que je vous enlève les points que vous méritez !
Revenir en haut Aller en bas
Purdey LaRoche Elda
Adulte
Purdey LaRoche Elda

Nombre de messages : 1021
Age : 28
Maison : Ancienne Serpentard
Année : 1ère année [Moon Shadow]
Gain de Gallions : 15376
Date d'inscription : 24/01/2006

Qui me cherche, me trouve ... ou alors c'est moi qui cherche Empty
MessageSujet: Re: Qui me cherche, me trouve ... ou alors c'est moi qui cherche   Qui me cherche, me trouve ... ou alors c'est moi qui cherche EmptyMer 2 Jan 2008 - 23:14

*Purdey était de nature très fragile physiquement. Une grande gueule, un fort caractère, mais une défense physique très faible. Ne serait-ce que la fois elle s'était blessée au doigt à cause de Jonathan Mateo, c'était à peine si elle avait perdue connaissance. Alors ça une main en sang, c'était la fin u bout du monde.

Commençant à voir les escaliers tourner, ne plus sentir un sol stable sous elle, elle était mal barrée.
Ah, elle avait le chic pour se foutre dans la bouse Purdey.

Mais à mon avis ce n'était pas elle qui était dans le pire état. Rasmuson, elle avait du subir l'écroulement. Non elle n'avait aucune pitié pour elle, mais elle était peut-être même morte à cette heure ci ?
Ah non, ne fallait pas finir à Askaban.

Quelqu'un lui parlait, et lui prenait la main blessée, du moins c'est ce qu'elle pensée. Si ça se trouve c'était une hallucination.*


"Hum ... Mark ? ... Rasmuson ... ce troll ... doit être sous les décombres ..."

*Sonnée, à peine consciente de ce qu'elle disait.
Ses forces avaient dangereusement diminuées, elle n'était pas encore capable de contrôler autant de pouvoir que celui de son arrière arrière arrière grand père.
Il avait voulut la protéger, mais à trop vouloir protéger ceux qu'on aime on en fait des dégâts.

Quelqu'un d'autre semblait être là, une voix familière, une voix qu'elle pouvait juger de ne pas être dans sa maison.

Purdey se releva, s'appuyant sur le bras de Mark, puis se reposant contre le mur, elle agressa de la parole celle qui portait le nom de Loevy Leroy, préfère de Poufsouffle.*


"Leroy ! Au lieu de gueuler et de prendre trop de joie à manipuler des pouvoirs de Préfète, retourne jouer aux Bavboules avec des petits camarades."

*Elle manqua de nouveau de s'écrouler sur le sol. Elle devait s'agripper à Mark. Elle le regarda, il était en caleçon...

Qui me cherche, me trouve ... ou alors c'est moi qui cherche 00000005 Qu’est ce qu'il fou dans cette tenue ?

Sa main saignait toujours. Fallait que ça s'arrête, Purdey n'aimait pas aller à l'infirmerie.*


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://bloodshed.forum-actif.net/index.htm
Contenu sponsorisé




Qui me cherche, me trouve ... ou alors c'est moi qui cherche Empty
MessageSujet: Re: Qui me cherche, me trouve ... ou alors c'est moi qui cherche   Qui me cherche, me trouve ... ou alors c'est moi qui cherche Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Qui me cherche, me trouve ... ou alors c'est moi qui cherche
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1 -



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Château :: Les Sous-Sols et Cachots-
Sauter vers: