Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 ~†~ Se défouler pour ne plus y penser... ~†~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Charlotte Leonhart
Administrateur
Charlotte Leonhart

Nombre de messages : 1369
Age : 31
Maison : Ancienne Serpentard
Année : 1ère année - Moon Shadow
Gain de Gallions : 14443
Date d'inscription : 29/10/2006

~†~ Se défouler pour ne plus y penser... ~†~ Empty
MessageSujet: ~†~ Se défouler pour ne plus y penser... ~†~   ~†~ Se défouler pour ne plus y penser... ~†~ EmptyMar 19 Juin 2007 - 18:45

~†~ Mi-mai. La potion était prête. Elle l'avait là, au creux de sa main. Cela faisait déjà quelques jours qu'elle l'avait terminée. Il ne lui restait maintenant plus qu'à la faire ingurgiter à la personne voulue. Et alors... Alors, ce serait terminé. Elle aurait respecté tous les termes de son contrat. Peut-être la laisserait-il enfin tranquille ? Elle ne savait pas. Elle l'espérait et, en même temps, quelque chose au fond d'elle lui murmurait de ne pas se faire trop d'illusions... Peut-être sa conscience ? Son instinct ? Mais elle ne pouvait s'empêcher de caresser l'espoir d'être enfin débarassée de lui, de pouvoir enfin être heureuse. Etait-ce trop demandé ? Probablement, oui...

Les cachots étaient vides. Pas âme qui vive. Et Charlotte avançait lentement dans l'obscurité et l'humidité de ces couloirs souterrains. La fiole contenant la potion se trouvait là, dans sa main droite, cachée par la large manche de sa cape. La jeune Préfète se dirigeait d'un pas lent mais déterminé vers le Hall de l'école, vers les "hauteurs". Oui, car lorsque votre salle commune se trouve en sous-sols, le rez-de-chaussée est déjà dans les hauteurs... Et, marchant, elle réfléchissait. Ca cogitait dans son esprit, comme toujours. Ca ne s'arrêtait jamais. Sauf quand elle dormait. Et encore.... Même là, elle arrivait à faire des rêves étranges qui lui laissaient une drôle d'impression quand elle se réveillait, lui faisant se poser encore d'autres questions.

En ce milieu de journée du moi de mai, l'incertitude s'était emparée de la jeune brune. Et si la potion ne fonctionnait pas ? Que ferait-elle alors ? Devrait-elle vraiment... ? Rien que d'y penser la faisait se sentir mal... Non, elle s'y refusait. Elle le repousserait. Mais au final, elle savait qu'il gagnerait. Parce-qu'il la tenait. Il la tenait, entre ses doigts crochus, par un chantage monstrueux. Et elle n'aurait pas d'autres choix que d'accepter. Elle le savait, elle en avait conscience... Pire encore, s'il la voyait verser la potion dans son verre ? Comment réagirait-il ? Elle ne préférait même pas l'imaginer... Mais peut-être briserait-il leur contrat en exécutant ce qu'il menaçait de faire depuis le début ? Non, elle ne pouvait pas risquer cela... Ou encore, et si elle n'avait pas le courage de lui faire boire cette potion ? Il le faudrait pourtant...

Ce fut donc l'esprit rempli de ces dizaines de questions que Charlotte avait franchi les portes de la Grande Salle ce jour de mai, silencieuse et digne. Elle s'était avancée jusqu'à sa table, prenant place aux côtés de son pire ennemi. Elle regarda rapidement aux alentours, Sacha ne semblait pas être là. Elle se pencha alors lentement vers Cain, à son oreille, et murmura ces quelques mots qui la firent frisonner de dégoût :
" Je suis d'accord pour aujourd'hui... ". Edelweiss s'était alors tournée vers elle, son horrible sourire satisfait sur les lèvres, et cette lueur perverse dans les yeux. Il s'était détourné à un moment, juste quelques secondes. Dommage pour lui.... Elle en avait profité pour verser la potion dans son jus de citrouille. Quelques minutes, et il partait vers des salles vides, parlant à une personne invisible qui se trouvait probablement à côté de lui.

Potion d'illusion.... C'était Sacha qui lui avait "conseillé" de l'utiliser. En vérité, pendant que le corps de la jeune anglaise restait à la table des Serpentard, son esprit était avec celui de Cain Edelweiss, lui soufflant d'aller dans une salle vide. Une fois à destination, elle lui fit croire que Charlotte lui "montrait" ce que Sacha et elle avaient fait... La potion faisait effet pendant une ou deux heures. Parfait... Après cela, Cain quitta la pièce, visiblement satisfait. La potion avait fonctionné. Charlotte le croisa dans un couloir, quelques heures plus tard, et à son grand malheur, il lui annonça qu'ils se reverraient, qu'ils n'avaient pas tout "compris" dans ce qu'elle lui avait montré. Rage, haine, colère... Le bougre en redemandait....

Depuis ce jour du mois de mai, elle l'avait évité le plus possible. Si bien qu'elle ne l'avait croisé qu'une ou deux fois dans la salle commune. Elle avait eu à subir ses sarcasmes et ses avances, mais cela s'arrêtait là. Pour l'instant. Cependant, elle ne doutait pas qu'il viendrait la voir dans peu de temps pour une autre petite séance de démonstration.... Et, malheureusement, elle n'avait plus de quoi faire la potion... Cependant, elle avait eu une petite discussion assez intéressante avec une élève de Poufsouffle, il y a quelques jours, à Pré-au-Lard. Elle verrait bien...

Mais, pour l'heure, en cette chaude journée de juin, Charlotte marchait à pas rapides, le souffle coupé, son balai dans une main, sa batte dans l'autre. Elle avait bouscoulé quelques élèves plus jeunes, dans le Hall de l'école, et avait par la suite traversé le parc comme une furie, ne prêtant attention à personnes. Elle arriva sur le terrain de Quidditch. Il n'y avait personne. Tant mieux. Elle portait une jean, ainsi qu'un débardeur noir. Cela ferait l'affaire, elle ne comptait pas faire de performances particulières... Alors qu'elle montait les marches menant aux vestiaires de son équipe, les larmes commençèrent à monter, inondant ses joues. Elle se saisit de la boîte des balles et redescendit sur le terrain.

Détresse... Besoin d'évacuer.... Une dizaine de minutes plus tôt, elle avait croisé Cain, qui lui avait à nouveau fait quelques allusions sallaces à l'oreille, en sous-entendant que Sacha en avait de la chance, ce genre de choses charmantes... Elle n'avait rien dit et s'était levée, digne, avant d'aller chercher ses affaires de Quidditch dans son dortoir. Elle allait craquer... Elle allait lâcher, elle le sentait, et elle n'arriverait pas à se retenir plus de quelques minutes... Alors, quitte à s'écrouler, autant le faire correctement... C'était ce qu'elle s'était dit... Alors voilà, elle allait venir tout lâcher et se défouler sur le terrain de Quidditch. Il valait mieux cela qu'autre chose...

La jeune fille relâcha l'un des cognards puis enfourcha son Nimbus 2001, frappant rapidement le sol de son pied afin de s'envoler. Voler... Rien que cela lui enlevait un poids sur le coeur. Mais il y avait encore tellement de choses qui pesaient... Sacha. Son absence. Le fait qu'elle ne puisse pas le voir. Elle n'en pouvait plus. Il hantait ses jours et ses nuits. Elle pensait à lui, tout le temps... C'était un véritable supplice... Pourquoi ne pouvaient-ils pas vivre simplement leur amour et être heureux, comme de simples élèves de Poudlard... ? Cain aussi lui pesait. Sa menace constante. Le fait qu'il la rappele régulièrement à l'ordre, qu'il ne manque jamais une occasion de lui remettre en tête leur contrat. Elle n'en pouvait plus... Alors voilà... Elle craquait... Ici, là-haut, dans les airs. Là où personne ne pourrait contempler sa tristesse et sa détresse....

Elle respira un grand coup, la vue brouillée par les larmes, un sanglot venant mourir dans sa gorge. Le vent soufflait faiblement, à peine capable de faire danser les mèches brunes de la jeune anglaise. Pourquoi ne pleuvait-il pas ? Pourquoi n'y avait-il pas un orage là maintenant, que ses larmes se mêlent à la pluie ? Non, le soleil brillait, la narguant, se moquant d'elle et de sa tristesse. Un sifflement... A droite, venant de derrière. Et si.... Et si elle ne se retournait pas ? Et si elle ne levait pas sa batte ? Que se passerait-il ? Elle souffrirait. Ellle tomberait probablement de son balai, avant de venir s'écraser lamentablement sur le sol... Et alors ? Qu'est-ce que ça changerait ? La douleur morale faisait probablement plus souffrir que la douleur physique... Cela n'en valait pas la peine.... Alors elle se retourna, avec son balai, et frappa dans le cognard d'un violent coup de batte, une détonation retentissant en écho dans tout le terrain. Juste se défouler... Pour ne plus y penser... ~†~



HJ : libre, je n'attends personne en particulier
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/CharlotteLeonhart
Loevi Leroy
Elève assidu
Loevi Leroy

Nombre de messages : 273
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13802
Date d'inscription : 16/04/2007

~†~ Se défouler pour ne plus y penser... ~†~ Empty
MessageSujet: Re: ~†~ Se défouler pour ne plus y penser... ~†~   ~†~ Se défouler pour ne plus y penser... ~†~ EmptyMar 19 Juin 2007 - 22:30

Une fois encore, Loevi prenait le chemin du stade de Quidditch pour y trouver un peu de calme - ou un peu d'action, c'était selon. Elle s'accomoderait des deux, aujourd'hui. Mais la chaleur de la journée devait en avoir dissuadé plus d'un de s'essayer au sport. Quand bien même l'air en hauteur serait-il plus frais, bien qu'elle ne pourrait sans doute jamais vérifier d'elle-même cette affirmation.

Armée comme à son habitude de son éternel carnet et de la petite plume l'accompagnant, elle était décidée à reprendre ses habitudes de poètes des rues - ou des couloirs, dans son cas précis. Cela faisait un moment qu'elle n'avait plus écrit une rime, depuis une drôle de soirée où elle avait peut-être un peu trop parlé, en vérité. Elle en avait tiré deux poèmes, puis plus rien. Le calme plat.

Qu'à cela ne tienne ! Elle allait se mettre à la prose.

Elle avait entendu dire elle ne savait où que les bons poètes faisaient souvent de bons écrivains. C'était une drôle d'idée, selon elle, mais après tout, elle n'avait rien à perdre, et elle avait encie d'essayer. Curiosité, peut-être. Elle voulait voir de quoi elle était capable, jusqu'où elle pouvait aller. Son style relativement lyrique pourrait-il s'adapter à un texte plus... "classique" ?

Quelques idées. C'était tout ce qu'elle avait. Quelques idées, et une plume décidément trop poétique. Quelques mots un peu trop savants, aussi ; c'était du moins ce qu'on lui avait dit à plusieurs reprises. Et puis ? Elle n'avait pas dans l'idée de faire lire ses lignes à quelqu'un. Avoir montré un ou deux poèmes au hasard des événements, passait encore. Exposer ses premiers pas en prose au premier inconnu qui passe, certainement pas.

Quelques idées, oui. Toutes sans exception tournées vers un certain Serpentard qui hantait sa vie depuis... sa naissance, à dire vrai. Elle n'avait pas souvenir d'un seul jour sans lui - excepté depuis cinq ans maintenant. Plus tout à fait. Comme elle l'avait tant espéré, il avait refait son apparition dans sa vie.

Qu'elle était loin, à présent, l'image si délicieuse de ce petit garçon qui partageait ses jeux !

Mark Resnald avait changé. Etait devenu plus Resnald que Mark. Et cela la peinait profondément. Il s'était laissé influencer par cette famille qu'elle avait appris à mépriser - à défaut de haïr. Et elle, elle qui avait juré autrefois de toujours être là pour lui, elle n'avait rien fait. Rien. Oh certes elle s'était jetée à son cou aussi longtemps que son cœur n'avait pas trop souffert de l'indifférence de son cousin. Mais c'était tout.

Elle avait négligé la profondeur de son âme et l'avait laissé seul face à ses démons. Il était devenu Serpentard. Plus que cela, il était devenu le stéréotype même qu'en dressaient les Gryffondor. Et il lui avait prouvé, à plusieurs reprises. Elle n'avait pas voulu y croire...

-Ahem.

Son sourire revint étirer ses lèvres et sa voix lança doucement dans l'air les paroles d'une vieille comptine. Il n'était pas dit que son cousin était perdu. Et il n'était pas dit que Loevi Leroy, Miss Je-suis-toujours-heureuse elle-même, se laisse aller au désespoir. Pas comme l'autre fois...

Elle grimpa rapidement dans les plus hauts étages des gradins. Malgré son léger vertige, elle aimait se trouver en hauteur, il lui semblait que son inspiration était plus forte à mesure qu'elle s'éloignait du sol. Idée étrange, mais pas tant que cela.

-On parle bien d'élévation de l'esprit pour les grands philosophes... murmura-t-elle, songeuse. Idée à exploiter.

Elle déboucha enfin au sommet et alla s'asseoir au milieu de la rangée. Posa ses pieds sur le banc de devant, et ouvrit son carnet sur ses genoux, l'extrémité de sa plume déjà mordillée. Avant de sursauter violemment.

Quel était ce bruit ?

Elle regarda fébrilement autour d'elle, cherchant l'origine du son. Il lui fallut un moment avant de songer à lever la tête, où elle découvrit une silhouette sur un balai, jouant avec un Cognard. Voilà donc l'explication...

Reposant son carnet à côté d'elle, Loevi se pencha en avant et suivit les évolutions du joueur - ou de la joueuse, elle ne voyait pas bien, de sa place. Elle avait bien dit que les deux, du calme ou de l'action, lui plairaient. Elle noua à la va-vite ses longs cheveux avec une lanière de cuir détachée de son poignet, sans quitter la silhouette des yeux. Elle se demandait de qui il s'agissait, et de quelle équipe.

Et aussi, vaguement, si sa Muse allait se manifester à elle. Peut-être était-ce déjà fait.
Revenir en haut Aller en bas
Charlotte Leonhart
Administrateur
Charlotte Leonhart

Nombre de messages : 1369
Age : 31
Maison : Ancienne Serpentard
Année : 1ère année - Moon Shadow
Gain de Gallions : 14443
Date d'inscription : 29/10/2006

~†~ Se défouler pour ne plus y penser... ~†~ Empty
MessageSujet: Re: ~†~ Se défouler pour ne plus y penser... ~†~   ~†~ Se défouler pour ne plus y penser... ~†~ EmptyMer 20 Juin 2007 - 2:14

~†~ Immobile. Charlotte venait d'envoyer le cognard plusieurs mètres plus loin et la voilà qui demeurait totalement figée. Respirant lentement, la batte suspendue au bout de son bras ballant, le regard fixé vers le sol mais pourtant caché par ses cheveux indomptables, elle se laissait aller, ne retenant pas les larmes qui affluaient, mouillant de plus en plus ses joues. Elle resta là, sans bouger, de longues secondes. Très longues secondes. Inconsciente qu'une silhouette se trouvait un peu plus bas, à la regarder. Qu'aurait-elle fait dans le cas contraire ? Rien. Probablement rien. De là où elle se trouvait, personne n'était probablement capable de voir les petites perles sur son visage. A moins peut-être d'avoir des multiplettes...

Et puis même. A l'heure actuelle, Merlin ce qu'elle se moquait de l'image qu'elle pouvait donner. De ce que "les autres" pourraient penser d'elle en la voyant, de ce qu'ils diraient s'ils la voyaient pleurer. Auraient-ils pitié ? Eprouvaient-ils de la compassion ? Que le premier approche, avec des bons sentiments plein la bouche, et elle déciderait de se défouler sur lui.... Elle se moquait pas mal de tous ces hypocrites. Qu'ils aillent crever avec toute leur sollicitude. Le monde ne l'intéressait pas. "Les autres" ne l'intéressaient pas. Les gens ne l'intéressaient pas. Elle préférait encore être seule que mal accmpagnée. Alors, les seules personnes à qui elle daignait réellement accorder son attention étaient celles qui savaient être assez malignes pour la capter... Autant vous dire que le cercle de relations de la jeune anglaise était plutôt restreint.

Pourtant, depuis qu'elle avait été nommée Préfète, celui-ci ne faisait que s'agrandir. Oui, déjà, elle connaissait tous les Serpentard. Tous les préfets des autres maisons également. Tous les élèves qui étaient de la même année qu'elle. Et elle retenait facilement le nom de pas mal de personnes. Oui, seulement... Seulement ce n'était pas parce-que Charlotte savait votre nom et vous avait une fois adressé la parole qu'elle vous comptait dans son cercle de connaissances, ou inversement. Qui étaient les heureux élus alors ? Laissez-moi juste vous dire qu'ils se comptaient sur les doigts d'une main...

Mais, pour l'heure, si Charlotte restait aussi inerte, perchée sur son balai, c'était parce-qu'elle réfléchissait à travers ses larmes. Depuis quand ? A quand remonté la dernière fois qu'elle avait pleuré autant ? C'était sûrement... Sûrement cet été. Là où tout avait commencé. Elle se voyait encore... Des couloirs... Elle avançait, d'humeur plutôt joyeuse. Qui ne le serait pas, sachant qu'elle allait voir celui qu'elle aimait à l'époque ? Elle devait rejoindre Ryan, son petit ami de l'époque et premier amour et amant. Ce qu'elle avait fait. Cependant, elle s'était attendue à tout sauf à voir ce qu'elle avait découvert cet après-midi là... Paroles blessantes... Et une Charlotte anéantie. Et voilà le début du changement. Fini la jeune fille douce et timide. Place à la jeune femme mystérieuse et ironique... Au fond, il suffit d'un rien pour devenir Serpentard. Une trahison, et le tour est joué...

Mais, en y réfléchissant bien, ce ne devait pas être là la dernière fois que les larmes s'étaient échappées de son corps aussi abondamment. Peut-être après le bal de la Saint-Valentin alors ? Elle se souvenait encore comme elle avait fini la soirée de manière misérable, sous ses draps, le visage enfoui dans son oreiller. Sacha l'avait invitée, d'ailleurs elle ne savait toujours pas vraiment pourquoi, bien qu'à présent elle ait une petite idée. La soirée s'était déroulée plutôt normalement, jusqu'à ce que vienne le temps de la troisième épreuve. Théâtre. Et voilà que Sacha lui annonçait qu'il l'aimait. Et voilà qu'elle se prenait une magistrale claque en se rendant subitement compte que les sentiments étaient réciproques. Trop tôt, trop précipité. Les mots que le Serpentard lui avait craché lui avaient fait horriblement mal, elle ne l'aurait jamais pensé... Heureusement, il avait eu le temps de se rattraper depuis...

En fait non, ce n'était pas là non plus la dernière fois. Mais quand alors ? Oh... Oui, bien sûr... Le jour où elle avait trouvé son chaton, Hope. Le jour où ils s'étaient fait agresser par un loup-garou. Le jour où Sacha et elle avaient accepté leurs sentiments réciproques, se les montrant même. Cependant... Cependant, Charlotte était déjà sous contrat avec Cain. Et, après avoir accompli la première partie de son contrat, après ces mots murmurés, après ces étreintes lascives, après ce moment magique, elle avait dû partir, repousser Sacha. Elle avait fini dans le même état que lors du soir du bal. Dans le même état que maintenant... ~†~


* Secoue-toi, Charlotte !
Ce n'est quand même pas ce troll qui va te faire déprimer ! *


~†~ Oh, s'il n'y avait eu que Cain Edelweiss en lui-même, non, aucune chance... Mais c'était toutes ces petites choses qui s'accumulaient... Le contrat, les relances de Cain, ses remarques, toutes ces petites contrariétés. Et, plus que tout, le fait de ne pas pouvoir voir Sacha. Voilà la chose qui l'affaiblissait le plus... Pourtant, Serpentard était premier pour la coupe. Oui, mais c'était loin d'être suffisant pour la consoler. Tout ça, c'était la faute de ce troll puant et répugnant... Soupir. Se défouler. Evacuer les mauvaises pensées et les sentiments négatifs. Ici, maintenant, sur le terrain, en envoyant ballader ce cognard dans tous les sens... C'était la meilleure solution. De toute façon, elle aurait craqué, elle le savait. Mais, autant éviter de s'en prendre à un pauvre premier année... Quoique... ?

En tout cas, pour l'instant, elle était sur le terrain de Quidditch. Autant en profiter... Justement, voilà le cognard qui revenait à la charger. Face à elle. Elle dégagea ses yeux d'un petit geste de la main, avant d'empoigner sa batte à deux mains. Là, c'était Cain qui fonçait droit sur elle. Et là, c'était sa batte qui entrait en contact avec la tête d'Edelweiss. Et là, c'était encore lui qui venait de se faire envoyer d'où il venait et qui était pris en chasse par une jeune brune qui devait évacuer... Charlotte était penchée sur son balai, sa batte dans une main, volant plutôt rapidement afin de rattraper le cognard qui filait droit devant elle. Elle comptait bien s'acharner sur lui. Une détonation, voilà la balle noire qui fonçait vers les gradins des Gryffondor. Une détonation, la voilà qui filait vers les buts adverses. Une autre détonation, cette fois c'était directement vers le sol.

Pendant près de cinq longues minutes, la jeune anglaise continua ainsi son petit manège, envoyant le cognard avant de se mettre à le poursuivre pour pouvoir mieux le frapper à nouveau. Un coup de batte, et elle se stoppa. Pause. Elle commençait à avoir bien chaud là. Déjà l'air qui n'était pas très frais... Elle inspira longuement, reprenant peu à peu son souffle. Son regard fut alors attiré... Par le cognard. Oui, mais c'était étrange, au lieu de voler vers elle, il se dirigeait vers les gradins de Poufsouffle... Sur lesquels une silhouette était présente. Rha... Pas moyen d'être tranquille plus de cinq minutes dans cette fichue école... C'était pas possible ça... Même sur le terrain de Quidditch, il fallait qu'il y ait des gens.... Humpf.

Mais, en âme charritable... Ahem. Charlotte fonça vers les gradins jaunes, afin d'éviter un drame. Non, elle préférait éviter de faire la une du Daily Styx Info : "Une élève gravement blessée par un cognard pendant qu'une batteuse s'entraîne". Non merci, elle n'avait pas besoin de cela... Elle s'arrêta devant la jeune fille, faisant face au cognard, la batte levée. 3... 2... 1...BANG. Et voilà le cognard qui partait vers l'opposé du terrain. Silencieuse et impassible, la jeune Serpentard se tourna vers l'intrue, l'observant de ses yeux perçants, sans savoir que son mascara avait coulé, laissant de vagues traces noirâtres sur ses joues pâles, et révélant ainsi qu'elle avait pleuré.... ~†~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/CharlotteLeonhart
Loevi Leroy
Elève assidu
Loevi Leroy

Nombre de messages : 273
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13802
Date d'inscription : 16/04/2007

~†~ Se défouler pour ne plus y penser... ~†~ Empty
MessageSujet: Re: ~†~ Se défouler pour ne plus y penser... ~†~   ~†~ Se défouler pour ne plus y penser... ~†~ EmptyMer 20 Juin 2007 - 23:22

La silhouette ne bougeait pas. Ou plus, si l'on suivait la trajectoire hasardeuse du Cognard qui tentait de reprendre les rennes de son vol plané. Puis la balle agressive parvont à faire machine arrière et fonça droit sur la joueuse, qui répliqua.

La joueuse, oui. Loevi distinguait à présent les longs cheveux qui volaient derrière elle alors qu'elle poursuivait avec vivacité le Cognard. La Poufsouffle suivit avec attention la course qui opposait l'humain à la balle, et les coups violents portés à cette dernière. Elle y percevait vaguement une certaine rage. Peut-être seulement une furieuse envie de rendre au Cognard les bleus qu'il infligeait à chaque match... Loevi sourit à cette pensée.

Regarder cette fille voler avec autant d'aisance faisait oublier à la jeune fille ses propres soucis. Merlin qu'elle aurait aimé voler ! Elle ne pouvait qu'imaginer ce sentiment de liberté qui devait vous envahir une fois dans les airs, seul avec le vent. Se le représenter, par procuration. C'était toujours mieux que rien... mais c'était si peu à la fois !

On s'était moqué d'elle à ce propos, il y a avait de cela quelques semaines... Son cousin lui-même, qui n'était semblait-il revenu dans sa vie que pour lui mener la vie dure. Une première apparition qu'elle ne saurait qualifier, à l'occasion de la chasse aux œufs. Une journée des plus étranges, où s'étaient succédés faux instants de complicité et vrais moments de duplicité.

Et puis ce défi, lancé au vu et au su de tout le monde. "Monte sur un balai, Loevi, je veux te voir tomber..." Il ne l'avait bien sûr pas clairement dit, mais elle avait entendu les mots sous les mots. Capté les pensées sous les paroles. Il voulait la voir déchue. Mais elle allait tout faire pour qu'il la voie s'élever. Merci Allanah, Sacha. Merci pour cette soirée magique...

Elle allait sourire. Encore et toujours. Jusqu'à l'imprimer éternellement dans les traits de son visage. Elle savait le faire, sourire. Espérer. Croire. Elle allait lui montrer qu'elle pouvait vivre sans lui, à présent. Il s'était détaché d'elle ? Au point de la mépriser ? Très bien. Elle allait faire de même. Elle ne le mépriserait pas, non, elle s'en sentait parfaitement incapable. Mais l'ignorer, le pouvait-elle ?

Dans les airs, le balai virevoltait avec adresse. Montait, descendait, virait de gauche et de droite avec toute la dextérité que l'on pouvait imaginer. L'air était-il vraiment frais, là-haut, pour qu'elle puisse se démener à ce point ? Loevi en doutait sérieusement. Mais cela ne semblait pas gêner la jeune fille, au-dessus d'elle. Ou presque, elle s'était enfin arrêtée. La Poufsouffle avait chaud pour elle. Par ailleurs, elle avait chaud tout court. Se doutant que le spectacle était en pause pour quelques minutes, à tout le moins quelques secondes, elle se recula légèrement sur son banc, et s'étira paresseusement.

Elle vit plus qu'elle n'entendit le Cognard fondre sur elle. Le sifflement ne devait lui parvenir que bien longtemps après, sous forme de simple souvenir. Surprise de voir la balle vindicative filer droit sur elle, Loevi n'eut pas le réfléxe de s'écarter de sa route. Pas plus que celui de sortir sa baguette - de toute façon bien sagement rangée dans sa table de nuit, où elle était après tout bien plus utile à la société...

Elle attendit le choc... Le grand boum dû au choc eut bien lieu. Mais ce fut tout. Au lieu de ressentir une vive douleur quelque part - au nez, si elle en croyait les nez cassés de nombres de joueurs professionnels de Quidditch - elle perçut tout juste un courant d'air. C'était donc ça, avoir mal à en mouirir ? Euh... Non, ça ne devait pas être ça. Une douleur si vive qu'on ne la sent plus ?

Tout doucement, avec précaution, elle ouvrit un œil - elle avait fermé les yeux ? - et risqua un regard devant elle. Une silhouette sombre, un balai... Ah, la fille était là. Elle releva l'autre paupière et fixa son regard à celui de sa... sauveuse ? Originaire de Serpentard, si elle se souvenait bien du visage des joueurs.

Mais celui-ci était plus beau lors des matches...

Du mascara avait coulé, formant un étrange dessin sur les joues pâles de la jeune fille. Jeune fille qui la fixait avec une expression que Loevi aurait bien qualifiée de "sévèrement mordant." Autant dire que ça faisait mal. Syntaxiquement parlant. *A noter...*

Le silence pesa un long moment, alors qu'elles se fixaient sans ciller, avant que la Poufsouffle ne réalise que c'était à elle dire faire quelque chose.

-Euh... Merci... bredouilla-t-elle, toujours sous le coup de la surprise.

Elle voyait encore le Cognard tracer une ligne droite dans sa direction. Même compte tenu de sa chance légendaire, c'était bien la première fois qu'une telle chose lui arrivait.

-J'ai failli finir avec un nez étalé comme une crêpe sur le visage, ajouta-t-elle avec un rire nerveux. Pas très joli...

C'était littéralement pitoyable. A voir l'air revêche de celle qui lui faisait face, voletant à quelques pas seulement d'elle, elle se disait que ses paroles n'avaient rien d'intelligent. Allons bon. Elle regarda vers le terrain qui s'étendait derrière la Serpentard.

-Il ne va pas revenir, le Cognard ? demanda-t-elle. D'habitude, ils ne restent pas longtemps sans rien faire...

Petite - pas si petite que ça - grimace. Elle n'avait pas très envie de se voir de nouveau menacée de brisage d'os par une balle ensorcelée pour être violente. S'il y avait bien un aspect du Quidditch dont elle s'interrogeait toujours sur l'opportunité, c'était l'existence de cet objet malfaisant. Mais si cela les amusait, après tout... Tant qu'il ne venait pas la frapper, elle...

-Ah ! Et si tu ne veux pas tomber de ton balai, je te suggère de t'éloigner de quelques mètres... ajouta-t-elle d'un air contrit. Je ne garantis pas la sécurité des gens sur balais en ma présence...
Revenir en haut Aller en bas
Charlotte Leonhart
Administrateur
Charlotte Leonhart

Nombre de messages : 1369
Age : 31
Maison : Ancienne Serpentard
Année : 1ère année - Moon Shadow
Gain de Gallions : 14443
Date d'inscription : 29/10/2006

~†~ Se défouler pour ne plus y penser... ~†~ Empty
MessageSujet: Re: ~†~ Se défouler pour ne plus y penser... ~†~   ~†~ Se défouler pour ne plus y penser... ~†~ EmptyJeu 21 Juin 2007 - 23:23

~†~ Loevi Leroy. Poufsouffle. En 5e année. Le reste ? Inutile de le lui demander, Charlotte n'en savait pas plus sur cette jeune fille. Elle l'avait déjà croisée quelques fois, comme ça, dans les couloirs. Mais rien de plus. Elle ne lui avait même jamais adressé la parole. Pourquoi ? Allez savoir... La vie est ainsi faîte. Il y a des choses qui se produisent, et d'autres qui ne doivent jamais arriver. Et si Charlotte parlait aujourd'hui avec cette fille, c'était qu'il devait en être ainsi. Peut-être y aurait-il "quelque chose" après cette discussion. Ou pas. Sincèrement, elle doutait qu'une quelconque amitié naisse avec cette jeune fille. Charlotte était... disons... trop... sauvage ? pour cela. C'était ainsi, c'était son caractère.

Fatalité. Croyait-elle en la fatalité ? Plus ou moins, oui... En tout cas, elle était certaine que les choses n'arrivaient jamais par hasard. Il y avait toujours une raison. Peut-être avait-elle souffert cet été pour mieux se lever et s'imposer en changeant de caractère ? Peut-être... Elle avait changé de comportement, et c'était peut-être celui-là qui avait retenu l'attention, ou plu, à Sacha. Elle avait croisé le jeune homme dans une salle vide d'un jour de novembre, et c'était peut-être cela qui avait déclenché le fait qu'ils se revoient par la suite. Ce qui avait, par là même, peut-être déclenché le fait que son tatouage soit modifié et que le Serpentard l'invite au bal. Etcaetera, etcaetera... Elle aurait pu vous retracer sa vie ainsi.

Tiens... Et que se serait-il passé si elle n'avait pas été trahie cet été ? Question intéressante. Probablement n'aurait-elle jamais changée et serait-elle restée la même : discrète, presque invisible, et dans son monde. Mais alors, elle n'aurait jamais été répartie à Serpentard. Elle aurait trouvé un petit job, genre libraire, dans une petite bibliothèque, et aurait terminé sa vie toute seule avec ses chats. Merlin, heureusement que non ! ~†~ Se défouler pour ne plus y penser... ~†~ 00000005 Vous imaginez un peu, une vie comme celle-là ? Ouais, remarque, sa vie actuelle n'était peut-être pas beaucoup mieux... Elle faillit lever les yeux au ciel à cette pensée, mais elle se retint, se rappelant qu'elle n'était pas seule.

Justement, elle sortit de ses pensées, alors que la Poufsouffle la remerciait. Pas de réaction. Le nez étalé comme une crêpe sur le visage ? Toujours pas de réaction. Non, évidemment, ce ne serait pas très joli. Mais, elle s'en serait bien sorti si elle n'avait que le nez de cassé. C'est que ces petites balles noires étaient plus que coriaces. Et violentes. Très violentes. Leur but ? Détruire, c'était assez simple. La jeune anglaise devait-elle afficher ce que l'on pourrait appeler un sourire de politesse ? Peut-être aurait-elle dû, oui. Mais elle ne le fit pas. Au contraire, elle resta totalement impassible, ne lâchant pas du regard la cinquième année. Celle-ci reprit de plus belle. ~†~


* Oh non, par Merlin, je suis encore tombée sur une pipelette... *

~†~ C'était bien sa veine... Elle qui n'était pas très bavarde... Elle allait finir par croire qu'elle les attirait... Humpf. Si le cognard n'allait pas revenir ? ..... Bien sûr que si, il allait revenir. C'était quoi cette question ? Les cognards revenaient toujours, jusqu'à ce qu'ils soient enfermés dans leur boîte. Et non, effectivement, ils ne restaient jamais bien longtemps sans rien faire. Pourquoi posait-elle une question si elle connaissait la réponse ? Elle parlait pour ne rien dire. Ca ne servait à rien. Mais Charlotte ne fit rien remarquer de ses pensées peu joyeuses, se contentant de rester silencieuse et immobile. Loevi aurait bien pû parler à un mur, cela n'aurait peut-être pas changé grand chose...

Et elle remit deux noises dans la machine, se remettant à blablater. Charlotte étouffa un soupir, avant qu'il ne s'échappe de ses lèvres, et se contenta de continuer à fixer la jeune fille de manière totalement neutre. Elle n'avait pas encore ouvert la bouche depuis qu'elle l'avait "sauvée" du cognard. Et encore, elle était loin de son record de mutisme.... La jeune bavarde ne garantissait pas la sécurité des personnes en balai se trouvant non loin d'elle. Voyez-vous cela.... Pour la première fois depuis qu'elle était arrivée, Charlotte eut une réaction. Ô, miracle. Elle leva les yeux au ciel, de manière mi-ennuyée mi-sarcastique. ~†~


" Le fait de se trouver à proximité de quelqu'un qui porte la poisse ou je ne sais pas quoi d'autre n'a rien à voir avec le Quidditch...
On sait voler ou on ne sait pas.

C'est pareil que pour la chance, ça n'a rien à voir.
On est doué ou on ne l'est pas. "


~†~ Silence radio. Les traits du visage de la jeune brune se figèrent à nouveau, pour retrouver leur habituelle indifférence. Sa voix n'avait pas été sèche, ni cassante ou agressive. Juste un peu froide, rien de plus. Un sifflement se fit entendre, à nouveau. Charlotte ne bougea pas d'un millimètre, ne lâchant pas Loevi de son regard perçant. Le bruit du cognard approchant se faisait un peu plus fort à chaque seconde. Mais toujours aucun mouvement du côté de la batteuse. D'ici quelques instants, le choc aurait lieu. Juste le temps de s'humidifier la lèvre inférieure.... Et elle se retourna au dernier moment, la batte levée, et renvoya le cognard une fois de plus, avec plus ou moins de force.

A nouveau, elle reporta son attention sur la Poufsouffle, comme si rien ne s'était passé. Non, quand elle avait parlé, elle n'avait pas dit qu'elle, elle était doué. Seulement, il fallait être réaliste. Ce n'était pas parce-qu'une personne n'était peut-être pas doué en vol qu'une autre, sur un balai, pas loin, allait obligatoirement tomber. C'était assez idiot comme raisonnement. Bien entendu, elle se doutait que la jeune fille n'avait voulu qu'engager la conversation, ou peut-être se montrer ironique. C'était plutôt raté... Encore plus face à une Serpentard. Enfin, tout le monde sait qu'ils sont les rois du sarcasme et de la moquerie... Ahem. Bref. ~†~


" Qu'es-tu venue faire sur le terrain ? "


Dernière édition par le Dim 12 Aoû 2007 - 9:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/CharlotteLeonhart
Loevi Leroy
Elève assidu
Loevi Leroy

Nombre de messages : 273
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13802
Date d'inscription : 16/04/2007

~†~ Se défouler pour ne plus y penser... ~†~ Empty
MessageSujet: Re: ~†~ Se défouler pour ne plus y penser... ~†~   ~†~ Se défouler pour ne plus y penser... ~†~ EmptyDim 22 Juil 2007 - 18:32

Bien. Un point pour la joueuse sur son balai. Suite à la réplique de cette dernière, Loevi n'avait rien trouvé à répondre. "On est doué ou on ne l'est pas." De tous ses mots, elle n'avait retenu que ceux-là. Elles se fixèrent un moment en silence, avant que le sifflement caractéristique de cette balle maudite ne revienne bourdonner à leurs oreilles. La Serpentard ne bougea pas. Loevi non plus. Elle avait pourtant que le Cognard la choisirait pour cible, quand bien même elle n'aurait aucun balai à portée de main. Pour cet esprit limité qu'était le Cognard, que Loevi Leroy soit joueuse de Quidditch ou non n'importerait jamais. Elle était avant tout la fille à abbattre. Comme pour nombre de choses dans son entourage.

La balle approchait. Approchait encore. Cette fois, il ne faudrait probablement pas compter sur la Serpentard qui semblait ne se soucier que de river son regard bleu-vert au sien. Elle ne sentirait passer qu'un coup de vent, tandis que la Poufsouffle sentirait son nez craquer. A chacun ses problèmes, disait-on. L'une savait voler, l'autre savait attirer les ennuis. Pas les mêmes personnes, pas les mêmes soucis. Il fallait faire avec, et Loevi avait très bien appris la leçon. Cet après-midi rimerait avec infirmerie. Cette certitude assimilée, elle se força à garder les yeux ouverts, fixés dans ceux de la joueuse.

Elle voulait jouer ? Bien, elle jouerait aussi. Le temps que son nez disparaisse dans un horrible craquement d'os brisés. C'était charmant.

Mais, à la dernière seconde, la batteuse fit volte-face et renvoya le Cognard au loin. Ah, certes, c'était bien joué. Si elle cherchait à impressionner... c'était gagné. Loevi enviait son aisance. Allons bon. Elle avait appris à ne plus envier ceux qui savaient voler, non ? La jeune fille se tourna à nouveau vers elle, avec un flegme insolent. Avant de poser une question qui n'avait, aux yeux de la Poufsouffle, aucun sens. Elle haussa un sourcil et lâcha, un peu plus cynique qu'elle ne l'aurait voulu. Si elle avait pu, elle serait restée aussi joyeuse qu'à son arrivée. Mais il y avait des paroles à ne pas prononcer devant elle. Comme devant chacun.

-Je passais par là, et j'ai eu envie de dire bonjour aux arceaux là-bas, dit-elle en pointant du doigt les anneaux des buts. J'ai eu de la chance, je suis tombée sur un Cognard.

Oui, bon, ce n'était peut-être pas la chose à dire. Elle avait voulu se montrer aimable, au départ. Mais... "On est doué ou on ne l'est pas." Et autres palabres.

-Désolée d'être un porte-poisse, reprit-elle en grimaçant. Si tu tombes, ne viens pas te plaindre. J'essayais juste de t'éviter une chute inutile. A toi de voir.

S'il n'y avait que cela... Comment expliquer à quelqu'un qui n'y croyait pas le nombre de catastrophes qui s'étaient produits dans son sillage ? Le fait d'être doué sur un balai ou non n'entrait plus en ligne de compte dès lors qu'elle se trouvait dans les parages. Tout le monde le savait ; tout le monde l'évitait. Les professeurs eux-même la préservaient de toute confrontation avec cet Objet Volant Parfaitement Identifié (ou OVPI, ce qui ne resemble à rien). Elle avait été dispensée de cours de vols depuis le début de sa scolarité - ou presque. Inutile de reproduire le drame du premier cours. Qui avait failli voir les lits de Sainte Mangouste accueillir quelques nouveaux patients.



~ Flash Back ~

-Tendez la main droite au-dessus du balai, et dites : "Debout !" lança le professeur Bibine comme chaque année.

-Debout ! s'écrièrent les élèves.

-Debout ! répéta Loevi.

Certains balais s'envolèrent directement dans la main de l'élève qui leur était asignés, mais les cas furent fort rares. La plupart du temps, lorsqu'ils réagissaient, les balais le faisaient d'une drôle de manière. Celui de son cousin Mark, lui, ne tressaillit même pas. Remarquable performance. Le plus spectaculaire intervint lorsque le balai de Loevi, répliquant sans doute à l'apathie de son parent confié à Resnald, décida de s'éloigner à toute berzingue de sa partenaire Poufsouffle pour aller heurter sans douceur aucune le joli petit nez du petit Serpentard.

Qui ameuta le reste de la marmaille avec force hurlements et gesticulations.

~~~~~~~

-Et maintenant, à mon coup de sifflet, vous donnez un grand coup de pied par terre pour vous lancer, reprit Madame Bibine. Frappez fort. Vous tiendrez vos balais bien droits, vous vous élèverez d'un ou deux mètres et vous reviendrez immédiatement au sol en vous penchant légèrement en avant. Attention au coup de sifflet. Trois, deux, un...

Loevi n'eut guère le temps de se demander comment elle allait faire pour évaluer la hauteur d'un mètre - encore pire pour deux ! - que le sifflet retentissait déjà à ses oreilles. Avait-elle encore le temps de dire qu'elle souffrait d'un léger vertige ? Visiblement non. Les autres élèves étaient déjà en l'air, même son cousin, ne restait plus qu'elle au sol. Soudain soumise à un stress qu'elle ne parvenait pas à gérer, Loevi donna un grand coup de pied sur le sol et s'éleva en flèche, bien au-dessus de ses camarades. Aucun doute, elle avait dépassé les deux mètres. Comment redescendait-on, déjà ?

Mais le balai semblait le savoir à sa place. Ou presque. Comme un cheval effrayé, il se mit à faire des écarts incontro^lables, menaçant à chaque mouvement de jeter l'enfant au sol. Elle entendait les cris, en-dessous, mais ne comprenait pas bien ce qu'ils disaient. Bof, rien, sans doute. Comment descendait-on, déjà ? Le plancher des vaches était terriblement tentant. Mais Merlin que le sol était bas.

Et Merlin que ce n'était pas qu'une impression.*

Elle venait de toucher le sol. "(Sans les mains !) Sans l'balai !" La branche de bois n'était plus que cela : unie branche de bois. Irrémédiablement foutue. Aussi bien physiquement que magiquement. Les morceaux de bois éparpillés près du mur où il s'était crashé en beauté attestaient d'un dysfonctionnement inexplicable.

~ /Flash Back/ ~



Elle n'était plus jamais remonté sur un balai.

Elle le savait de longue date, pourtant. Ou du moins l'avait deviné. Combien de fois Mark s'était-il retrouvé au sol en sa présence, alors même que toute la dynastie vantait ses mérites sur un balai ? Et il n'y avait pas que les balais à remettre en cause. Elle-même provoquait des catastrophes, eut-elle simplement une baguette entre les mains. La dernière en date : un impair dans les serres, ce soir où... Oh elle connaissait ses sorts. Même mieux que certains. Mais pour ce qui était de les appliquer...

-On est doué ou on ne l'est pas ? marmonna-t-elle, maussade.

Elle avait peut-être raison, après tout. Malgré tous ses efforts, Loevi n'était jamais parvenu à rien d'autre qu'à des catastrophes. Quand elle arrivait à quelque chose. *Un Cracmol au meilleur de sa forme, hein ? Elle est belle, la Cracmol...*

-Tu as peut-être raison, admit-elle. En tout cas, toi, tu n'as pas de mouron à te faire : tu es douée.

Elle reprit son sourire habituel, ne trouvant pas même la nécessité de le forcer, et conclut :

-Ça te dérange si je te regarde jouer ? Voir des gens voler comme ça m'inspire toutjours...
Revenir en haut Aller en bas
Charlotte Leonhart
Administrateur
Charlotte Leonhart

Nombre de messages : 1369
Age : 31
Maison : Ancienne Serpentard
Année : 1ère année - Moon Shadow
Gain de Gallions : 14443
Date d'inscription : 29/10/2006

~†~ Se défouler pour ne plus y penser... ~†~ Empty
MessageSujet: Re: ~†~ Se défouler pour ne plus y penser... ~†~   ~†~ Se défouler pour ne plus y penser... ~†~ EmptyDim 12 Aoû 2007 - 12:51

~†~ Impressioner ? Voulait-elle impressionner cette Poufsouffle ? Désolée, mais non. Elle n'en avait que faire. Elle n'avait rien à prouver, à personne, et encore moins à cette cinquième année à qui elle parlait pour la première fois. Si elle voulait se donner en spectacle, se montrer aux yeux de tous, être admirée (ou détestée) pour son talent au Quidditch, elle ne le ferait certainement pas dans un stade vide. Non, si elle le voulait vraiment, elle avait les matchs de Quidditch pour cela. Et encore.... Lors du match contre Gryffondor, elle n'avait pas particulièrement cherché à se mettre en avant par tous les moyens. Non, ce que Charlotte voulait, c'était avant tout jouer. Elle adorait le Quidditch, et cela lui était presque devenu vital.

Quand elle allait mal, qu'elle était énervée ou autres sentiments négatifs, elle trouvait son exutoire dans ce sport. Elle venait se défouler là, en haut, où personne ne pouvait l'atteindre, et elle lâchait tout. Et bien souvent, après ces petits entraînements, elle était tellement fatiguée qu'elle n'avait plus la force. Plus la force pour rien, même pas penser... Car c'était là le but ultime, chasser toutes les pensées qui tournoyaient sans cesse dans son esprit. Alors, généralement, elle allait se coucher et lorsqu'elle se réveillait le lendemain, cela allait un peu mieux. Un peu. Car les ennuis reviennent toujours....

Ah. J'oubliais de préciser. Ce qu'elle recherchait dans le Quidditch était de jouer. Oui. Mais jouer pour gagner. Sinon cela ne l'intéressait pas. Voilà pourquoi elle mettait autant de hargne lors d'un match, à s'acharner sur les cognards et à vouloir à tout prix abattre les joueurs adverses. Moins il y en avait sur le terrain, plus Serpentard avait de chance de gagner. Alors, avec son coéquipier batteur, ils s'évertuaient à faire tomber un à un les joueurs adverses, comme des mouches. Parce qu'ils voulaient gagner. Parce qu'elle voulait gagner... Ils n'étaient peut-être pas courageux, ni sages, ni loyaux, mais s'il était une qualité que l'on ne pouvait retirer aux verts, c'était leur détermination. Ils avaient toujours ce qu'ils voulaient, et ce par n'importe quel moyen. Le mental... La vraie force était celle de l'esprit... Si lui est faible, vous êtes fichus. Si, au contraire il est assez fort, alors vous parviendrez à tirer votre épingle du jeu et à survivre dans cet océan de requins.... L'esprit.

Et celui de la jeune brune était pour l'instant centré sur Loevi Leroy. Elle était encore inconsciente de l'effet que ses paroles avaient eu, mais elle le découvrirait bien assez tôt. En effet, voilà notre jeune poète qui s'essayait à l'ironie pour répondre à sa question. Passer par là pour dire bonjour aux buts, de la chance de tomber sur un cognard. Oh... Comme c'est charmant.... Le visage de la jeune Préfète resta toujours autant impassible. Cependant... Un petit éclat venait de s'allumer dans son regard, une petite lueur malsaine. Jouer... Parlons-en... Voulait-elle vraiment jouer et faire un petit combat de mots avec elle... ? Oh, il n'y avait aucun problème. Et, Loevi aurait beau savoir manier les mots pour en faire de jolis poèmes, Charlotte savait les tourner de manière à faire mal. Appuyer là où cela fait mal. Mentalement. Et nous voilà revenus à l'esprit...

Quoiqu'il en soit, les yeux perçants de la Serpentard brillaient à présent légèrement. Etincelants de cette petite excitation qui naissait en vous lorsque vous veniez de repérer une proie potentielle, ou encore lorsque votre ennemi se trouvait face à vous et que vous vous apprêtiez à lui donner le coup de grâce. Oh, Loevi n'était pas vraiment une ennemie pour Charlotte, elle ne lui avait rien fait de particulier. Mais le fait qu'elle s'amuse à être caustique avec elle ne jouait pas en sa faveur. Bien, jouons... Elle entendit quelques marmonnements, et elle reconnut les mots qu'elle avait elle-même dit quelques secondes plus tôt, aussitôt suivis d'autres mots. Elle avait raison (bien sûr, en doutait-elle ?) et n'avait pas de soucis à se faire puisqu'elle était douée. Oh, la jaune avait-elle vu l'expression changer dans les yeux de Charlotte et, ayant senti le danger, essayait-elle de se rattraper ? Un petit sourire mesquin vint se dessiner sur le coin droit de ses lèvres... Si elle pouvait la regarder jouer ? ~†~


" Oh comme c'est dommage....
Je crois que je viens de faire tourner ta chance puisque j'avais justement terminé. "


~†~ Petit sourire exagérément hypocrite. Mais pas le temps d'en dire plus puisqu'un autre sifflement se faisait entendre. Et, contrairement à la fois précédente, Charlotte ne leva pas sa batte et se retourna pour faire face au cognard qui arrivait droit sur elle. Elle garda sa batte dans sa main droite mais lâcha son balai de la gauche, de manière à avoir au moins une main libre pour récupérer le cognard. Il approchait. Plus que quelques mètres... La jeune Batteuse retint son souffle et se crispa, contractant les quelques abdos qu'elle avait pour amortir le choc. Le cognard vint se loger directement dans son ventre et elle le garda prisonnier contre elle de sa main libre, l'autre aidant. Elle inspira doucement, avant de lâcher un léger " Je vais le ranger. " à l'intention de la Poufsouffle. Traduction : elle allait revenir et n'en avait pas fini avec elle. Elle fonça alors directement vers le sol, là où elle avait laissé la malle et se posa sans encombre, ayant tout de même du mal à contenir la balle noire. Elle s'empressa de la remettre à sa place, avant de soupirer profondément. Cet entraînement lui avait fait du bien....

La jeune anglaise enfourcha à nouveau son balai et frappa le sol, comme toujours, pour s'envoler et rejoindre la jeune Poufsouffle, là-haut, dans les gradins. Mais....... A peine avait-elle décollé qu'elle sentit que quelque chose n'allait pas. Quelque chose clochait. Son balai s'élevait bien trop vite pour le coup de pied qu'elle avait donné.... Peut-être.... Peut-être sa façon de narguer ainsi Loevi - bien que cela ne soit pas bien méchant en comparaison de la méchanceté dont elle était capable - avait déclenché son "anti-don". Oh, bien sûr, la jeune Charlotte ne savait absolument rien de tout cela. Tout ce qu'elle savait, c'était que son balai s'envolait anormalement vite et qu'elle en avait perdu le contrôle. Son coeur s'accéléra bien rapidement, tandis qu'elle s'agrippait de ses deux mains et de toutes ses forces au manche de celui-ci. Que se passait-il ?! Elle se rappela le cours de vol du Professeur Alhambra, durant lequel elle avait d'abord était sur un balai ayant subi un "Duco Inversare", incantation consistant à inverser les commandes d'un balai. Puis elle avait été choisi par le professeur comme étant la plus apte à tenir quelques temps sur un balai ayant subi la malédiction du Sombral. Autrement dit, le balai était devenu invisible et faisait des bonds dans tous les sens. C'était ce qui commençait à arriver, sauf qu'elle voyait toujours le manche de son balai.

Son Nimbus 2001 fit quelques embardées, bien que... hum... "quelques" était peu dire.... Il se mit à faire des sursauts aléatoirement, serait plus exact. Un bond vers le haut. Hop hop, un deuxième vers le bas. Gauche, droite, haut, bas.... Charlotte voyait juste le terrain défiler à toute vitesse devant ses yeux. Elle restait pourtant bien accrochée, ne lâchant pas l'affaire, et finalement son balai commença à descendre en piqué vers le sol. Il s'arrêta brutalement et se remit à faire des embardées, plus violentes encore. Si bien qu'il parvint à la désarçonner... Elle glissa et commença alors à chuter. Elle qui avait pensé plus tôt à se laisser percuter par un cognard... La voilà, dans le vide, sans pouvoir rien y faire... Elle n'avait aucune idée de la hauteur à laquelle elle se trouvait et pourtant... Pas un cri, pas un mot, pas un appel... Juste... Elle ferma les yeux. Est-ce que c'était vraiment la fin cette fois... ? La fin... ? Sa dernière pensée fut pour Sacha, alors qu'une larme s'échappait de ses cils clos, bien vite séchée par sa chute et le vent que cela entraînait. Sacha.... Puis, trou noir. ~†~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/CharlotteLeonhart
Loevi Leroy
Elève assidu
Loevi Leroy

Nombre de messages : 273
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13802
Date d'inscription : 16/04/2007

~†~ Se défouler pour ne plus y penser... ~†~ Empty
MessageSujet: Re: ~†~ Se défouler pour ne plus y penser... ~†~   ~†~ Se défouler pour ne plus y penser... ~†~ EmptyVen 17 Aoû 2007 - 21:36

Mais... cette fille le faisait exprès ! Loevi faisait des efforts - si on pouvait appeler des efforts son état naturel - pour se montrer agréable, et la Serpentard semblait prendre un malin plaisir à ruiner toutes ses tentatives. C'en était rageant. Loevi n'avait aucun a priori sur les Serpentard, mais elle devait bien admettre que, parfois, certains d'entre eux s'évertuaient à entretenir cette mauvaise réputation que beaucoup leur prêtait. Et la Poufsouffle détestait ça.

D'une certaine façon - et d'une façon certaine - elle ne pouvait s'empêcher de comparer la joueuse - quel était son nom, déjà ? - à son cousin Mark. Sarcastiques tous les deux, méchants sans raison valable ; se rendaient-ils compte de l'image qu'ils renvoyaient d'eux-mêmes ? Faisaient-ils exprès ? Ou s'en fichaient-ils totalement ? Elle ne le saurait sans doute jamais. Ce n'était pas une réponse à sa portée, ce genre d'individus resterait toujours incompréhensible pour elle.

Le sifflement caractéristique de la balle sanguinaire revint se faire entendre. Le Cognard se rappelait à leur attention. Loevi plissa instinctivement les paupières, craignant toujours un choc, alors que la batteuse se mettait en position d'interception. La Poufsouffle la vit se concentrer et fixer la balle avec attention. La récupération allait être rude, elle l'était toujours. Mais la joueuse, habituée, fit les choses dans les formes. Bientôt le Cognard fut fermement emprisonné contre elle.

"Je vais le ranger."

Après ses paroles ironiques servies avec un sourire détestable, elle trouvait encore utile de dire ça ? Etait-ce une façon de clore définitivement la discussion ?

Désespérée par l'attitude de la jeune fille, Loevi laissa échapper un long soupir. Voilà le genre de personnes avec lequel elle ne s'entendrait probablement jamais. Elle aurait beau y mettre toute sa volonté, toute sa sincérité et autres, ces personnes lui résisteraient toujours. Parce qu'elles résistaient à tout et à tous. Les barrières qu'elles bâtissaient autour d'elles étaient bien trop solides.

Elle regarda d'un œil distrait la jeune fille disparaître de l'autre côté de la rambarde des gradins et s'étira parresseusement. Ce n'était pas aujourd'hui qu'elle allait écrire un beau poème, ni quoi que ce soit d'autre. Sa bonne humeur était allée dire bonjour aux vers de terre et son inspiration avec. *Enfin, ce sont des choses qui arrivent* pensa-t-elle avec philosophie.

Arriverait-elle enfin à se reprendre ? Depuis des semaines qu'elle avait cessé de faire des rimes, elle se sentait frustrée. Ça n'allait pas pouvoir continuer comme ça longtemps, elle allait craquer ! Et avec les vacances qui n'étaient plus très loin... Elle allait devoir ranger son carnet avec soin pour que personne ne le voie ni même ne puisse soupçonner son existence. Qui sait ce qui lui arriverait, dans le cas contraire ? Elle avait déjà songé sérieusement à le dissimuler quelque part dans son dortoir. Mais elle ne voulait pas s'en séparer et elle n'était pas sûre non plus que ce soit une si bonne idée.

Quelque chose comme un mauvais pressentiment lui fit ouvrir brusquement les yeux, juste à temps pour voir le balai de la Serpentard passer si vite devant elle qu'elle ne perçut qu'une traînée verte sur son passage. Le souffle soupé sous la surprise, elle suivit la joueuse des yeux, avec le retard qu'induisait sa vitesse. Nom d'un serpent à plumes, mais que fichait-elle ? Si elle voulait impressionner Loevi et lui prouver qu'elle était douée, c'était déjà fait depuis longtemps !

Mais en même temps qu'elle pestait intérieurement contre la joueuse, l'instinct de Loevi lui soufflait que quelque chose n'était pas normal. Etait-ce...

Inquiète, elle se rua contre la rambarde, oubliant son vertige, afin de suivre les évolutions du balai devenu fou. La batteuse était tellement malmenée que c'était un miracle si elle tenait encore - un miracle ? Ou du talent ? Cela n'avait plus aucune importance, aucun talent ne pourrait l'aider maintenant. Loevi savait ce qui allait se passer. Elle le savait... et elle ne pouvait rien y faire !

*Je l'avais prévenue, je l'avais prévenue* se répétait-elle inlassablement. Mais il était déjà trop tard, le balai était bel et bien fichu ; et la Serpentard le serait bientôt aussi, si personne ne faisait rien ! Loevi s'affola en se rendant compte qu'elle étaient seules sur le terrain. Personne à l'horizon. Et sa foutue baguette inutile et dangereuse était bien gentiment rangée dans son dortoir. C'était pas le jour !

Le balai fondit en piqué vers le sol. Paniquée, penchée au-dessus du vide comme s'il n'existait pas, Loevi vit l'engin reprendre ses bondissement erratiques avec encore plus de violence. Et la Serpentard lâcha prise. Sous les yeux exorbités du seul témoin, elle chuta, sans un cri. La scène passait au ralenti, le silence avait quelque chose d'irréel. Alors Loevi hurla.

La jeune fille toucha brutalement le sol et rebondit mollement. Elle n'était pas tombée de si haut, si ? Elle ne bougeait plus...

-Non, non, non...

Loevi se précipita vers l'escalier et dévala les marches à vive allure. Elle faillit tomber plusieurs fois, mais elle s'en fichait. La seule chose qu'elle avait en tête était *Est-ce qu'elle va bien ?* Jamais les marches n'avaient défilé aussi vite sous ses yeux.

Elle déboula sur le terrain comme une furie et se rua vers le corps de la joueuse inanimée. Ce n'était pas la première fois qu'un incident de ce genre lui arrivait, mais elle n'avait aucune idée de ce qu'elle devait faire. Il y avait toujours quelqu'un pour réparer les dégâts, d'habitude... Agenouillée sur le sol sec et dur, elle regardait autour d'elle dans l'espoir d'une aide providentielle. Rien. C'était à elle d'agir. Mauvaise nouvelle.

-Eh ! appela-t-elle.

Elle ne se souvenait toujours pas de son nom ; ça n'allait pas être facile.

-Eh ! Ça va ? Réponds !

Désemparée, elle se mit à tapoter les joues de la jeune fille, dans l'espoir d'obtenir quelque chose. Ça marchait, la plupart du temps...

-Eh ! Réveille-toi, allez...
Revenir en haut Aller en bas
Charlotte Leonhart
Administrateur
Charlotte Leonhart

Nombre de messages : 1369
Age : 31
Maison : Ancienne Serpentard
Année : 1ère année - Moon Shadow
Gain de Gallions : 14443
Date d'inscription : 29/10/2006

~†~ Se défouler pour ne plus y penser... ~†~ Empty
MessageSujet: Re: ~†~ Se défouler pour ne plus y penser... ~†~   ~†~ Se défouler pour ne plus y penser... ~†~ EmptyLun 20 Aoû 2007 - 1:36

* J'ai mal... *

~†~ Ce furent les premières pensées de Charlotte lorsqu'elle reprit conscience, les yeux encore fermés. Elle avait l'impression d'être.... d'être allongée dans du coton. Elle était allongée sur un nuage qui l'empêchait de remuer, et elle avait du mal à réfléchir. Tout ce qu'elle savait, c'était qu'elle avait mal. Elle ne savait pas où, mais elle le sentait. Elle ne bougea pourtant pas, la brume entourant son esprit se dissipant peu à peu. Elle sentait... Du vent. Du vent ? Et des petits picotements, dans ses joues. Une voix lui parvint, lointaine. Très lointaine... Elle ne la reconnaissait pas. A qui appartenait-elle ? Sacha... ? Non, c'était une voix féminine. Elle n'arrivait pas à la reconnaître. Elle essaya d'ouvrir les yeux mais n'y parvint pas tout de suite. Un peu comme si quelqu'un lui soufflait de les garder clos encore, sans qu'elle puisse faire autrement... Et puis... Une violente douleur. Dans son pied.... Et encore ces tapotements sur ses joues... Est-ce qu'elle rêvait... ? Non, la douleur était bien trop présente pour que ce soit un rêve. Alors... Alors quelqu'un était en train de lui donner des claques....

Brusquement, la jeune brune ouvrit les yeux, au moment même où elle saisissait le poignet qui ne cessait de la bousculer. Ses yeux bleu/vert se fixèrent sur le visage qui se trouvait au-dessus du sien. Elle l'observa, impassible, durant quelques secondes - le temps que son cerveau reconnecte. Ah oui. C'était cette fille, la Poufsouffle dans les gradins. Qu'est-ce qu'elle faisait là, penchée sur elle... ? Et pourquoi est-ce que la Serpentard était allongée dans le sable... ? Aïe. Violente douleur. Cela lui lançait, dans le pied gauche. Elle pouvait un peu mieux identifier la provenance de la douleur maintenant. Vague grimace, tandis qu'elle rendait à la cinquième année sa main et qu'elle se redressait, appuyée sur ses paumes de main. Wouahouh !!! Elle n'aurait pas dû bouger !! Un petit gémissement s'échappa des lèvres de la jeune anglaise sans qu'elle n'ait le temps de le retenir. Ouh ça chauffait. Sa cheville....

Charlotte n'était pas vraiment ce que l'on pourrait appeler une "casse-cou". Elle n'avait pas peur du danger, celui-ci l'attirait même, sans qu'elle ne sache pourquoi. Et pourtant, tous ses gestes, elle les faisait en connaissance de cause. Elle réfléchissait à l'avance, quant à savoir ce qu'il pourrait lui arriver si elle faisait telle ou telle chose. Si bien qu'il ne lui arrivait que rarement de se blesser gravement. Elle avait parfois quelques petites coupures, mais ce n'était rien de bien méchant. Ses plus grosses blessures, elle les avait certainement eu au Quidditch. Et encore, ce n'était rien comparé à d'autres. Il fallait croire qu'elle avait de la chance... Ou du talent. Rolling Eyes Par exemple, lors du dernier match contre Gryffondor, elle ne s'était pris qu'un cognard, dans le bas du dos - d'ailleurs, cela faisait horriblement moche sur son tatouage, heureusement le bleu s'était vite estompé... Au même endroit, une branche l'avait égratignée, après qu'elle se soit faite sauvagement agressée par un loup-garou. Elle ne savait toujours pas comment Sacha l'avait guérie d'ailleurs....

Quoiqu'il en soit, la jeune Préfète ne se blessait que rarement. Non, elle, elle était plus habituée aux souffrances morales. Elle n'y gagnait peut-être ps au change d'ailleurs... Bref. Elle s'assit et passa une main sur sa cheville gauche. Cela lui faisait horriblement mal... Des larmes vinrent même lui titiller mais elle prit sur elle, et aucune ne coula. Cependant, ses mâchoires restaient fermement serrées, pour empêcher tout autre gémissement. Eh, elle n'allait pas passer pour une chochotte quand même... Ce qu'elle n'était pas d'ailleurs. N'empêche, ça faisait rudement mal... Elle releva un peu le bas de son jean, et retira sa chaussure. Elle respira profondément, se mordant presque la langue. Puis, délicatement, elle retira sa chaussette, d'une main tremblante. Génial.... Sa cheville gonflait... Depuis qu'elle était réveillée, elle n'avait encore prononcé aucune mot. Non, excusez-la, mademoiselle préférait souffrir en silence... Elle n'avait pas vu de quelle hauteur elle était tombée mais, vu les dégâts, pas de très haut. Probablement quatre mètres. C'était suffisant en tout cas... ~†~


" Je crois que je me suis fait une entorse... "

* Super. Le Egon *

~†~ Génial... Il lui manquait plus que ça... Et elle allait rentrer comment au château, hein ? En marchant ? Ca allait être plus que difficile là... Surtout que ce n'était pas la porte à côté. En volant ? Elle ne savait pas où était son balai mais, après la chute, elle doutait un peu de le retrouver en un morceau... A moins qu'elle n'ait de la chance - et cette fois, cela n'aurait rien à voir avec le talent. Humpf. Oh Bouse alors, son balai !!! Elle regarda rapidement les alentours mais ne le vit pas. Re-humpf. Elle reviendrait voir, plus tard.... Bon. Toujours est-il qu'elle ne savait toujours pas comment elle allait rentrer... Et inutile de vous dire qu'elle n'était pas enchantée à l'idée de demander de l'aide à cette jeune fille. Oh.... Oh non, Merlin... Elle allait devoir aller à l'infirmerie.... Triple-Humpf. Ce n'était pas tant le fait d'aller à l'infirmerie qui la dérangeait, c'était plutôt de devoir revoir Alexandrei. Non, Charlotte ne s'entendait pas vraiment avec l'infirmier... Même si elle ne remettait pas en doute ses compétences. Mais bon, elle n'aurait pas vraiment le choix... Elle essaya de poser son pied à plat sur le sol. Aïe. Elle serra les dents. Non, ce n'était pas une bonne idée... Elle reposa sa cheville sur le sol, immobile. L'infirmerie était inévitable...

Cependant, quelque chose la tracassait. Elle ne comprenait pas... Comment était-ce possible... ? Elle s'en rappelait maintenant. Elle avait été ranger le cognard dans sa boîte et, quand elle était remontée sur son balai... C'était à partir de ce moment-là qu'il avait commencé à ne plus fonctionner correctement. Elle ne comprenait pas.... Il s'était d'abord élevé très vite, et puis il avait enchaîné les soubresauts. La suite était assez floue. Tout s'était passé très vite. Mais, au final, elle avait lâché prise et était tombée. Elle avait plusieurs bleus et égratignures sur les bras. Mais ce n'était pas très grave. En comparaison avec sa cheville gauche en tout cas... Non, vraiment, elle ne comprenait pas. Son balai n'avait jamais eu de dysfonctionnement particulier, que ce soit lors des matchs ou lors des entraînements. C'était vraiment trop étrange. La seule explication possible était qu'il avait subi un maléfice. Et, à part les deux jeunes filles, il n'y avait personne sur le terrain. Charlotte ne s'étant pas amusée à lancer un sort sur son propre balai, elle tourna un regard suspicieux et froid vers la Poufsouffle.... ~†~


" Saurais-tu pourquoi mon balai s'est subiment mis à ne plus me répondre... ? "
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/CharlotteLeonhart
Loevi Leroy
Elève assidu
Loevi Leroy

Nombre de messages : 273
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13802
Date d'inscription : 16/04/2007

~†~ Se défouler pour ne plus y penser... ~†~ Empty
MessageSujet: Re: ~†~ Se défouler pour ne plus y penser... ~†~   ~†~ Se défouler pour ne plus y penser... ~†~ EmptyLun 17 Sep 2007 - 23:48

*C'est pas vrai c'est pas vrai c'est pas vrai !*

Elle allait se réveiller, oui ? C'était pas le moment de dormir ! Ce n'était rien de le dire, mais Loevi paniquait. Vraiment. De tous les accidents qu'elle avait provoqué dans sa courte vie, aucun ne s'était révélé grave, heureusement, et ça n'allait pas commencer aujourd'hui !

Si ?

*C'est pas vrai c'est pas vrai c'est pas...*

-Ah !

Son poignet avait été saisi au vol et fermement tenu immobile au-dessus du visage de la Serpentard. Elle... Kyaaa ! La première surprise passée, Loevi poussa un long et profond soupir de soulagement. Une fois encore, plus de peur que de mal. N'est-ce pas ?

L'autre grimaça et lâcha son poignet. Loevi grimaça à son tour : ça ne présageait rien de bon. La batteuse se redressa et gémlit carrément. Ah non, rien de bon du tout. Du tout du tout du tout ! Qu'est-ce qu'elle avait, dites, qu'est-ce qu'elle avait ? La panique était de retour. Pas partie bien loin bien longtemps, celle-là. C'était plus fort qu'elle : dès qu'elle provoquait un incident de ce genre, elle perdait tous ses moyens et imaginait les pires scénarii possibles.

La joueuse n'était pas morte sur le coup ? Très bien, tant mieux, parfait ! Mais elle s'était peut-être brisé la colonne vertébrale, non ? Non, elle n'aurait jamais pu se relever si c'était le cas. Alors quoi ? Quoi ? Qu'est-ce qu'elle avait, à la fin ?

-Je crois que je me suis fait une entorse...

Ah bah voilà, fallait le dire tout de suite. A cette annonce, Loevi laissa échapper un rire nerveux. Un rire très bête et très nerveux. La Serpentard devait la prendre pour une folle, c'était certain, mais elle s'en fichait : réalisait-elle à quoi elle venait d'échapper ?

*Je vais finir par tuer quelqu'un...*

La Poufsouffle s'arrêta net de rire. Figée d'effroi. Rien que cette pensée la terrorisait ; causer la mort de quelqu'un. Elle envisagea même un instant boycotter le stade. Tous les stades. C'était une possibilité. Peut-être le salut pour les joueurs.

Et alors que la batteuse cherchait son balai du regard, Loevi baissa la tête sur ses mains crispées, perdue dans de sombres pensées. Oui, il valait mieux qu'elle se tienne à l'écart des balais et autres objets magiques potentiellement dangereux. Question de sécurité ; elle savait qu'elle portait la poisse, autant éviter de tenter le Chaporouge. Elle en avait déjà trop tenté, et cela semblait loin de s'arranger. Elle allait vraiment finir par tuer quelqu'un.

La question la tira brusquement de sa léthargie. Elle fixa la jeune fille comme si elle venait de proférer une magnifique trollerie.

-Tu m'as écoutée ou tu étais trop occupée à te moquer de moi ? répliqua-t-elle, nerveuse. Je t'ai dit que je portais la poisse aux balais, ça ne te suffit pas comme explication ?

Et, en même temps qu'elle disait cela, elle réalisait que non, ça ne lui suffirait pas. Mais le problème, c'est qu'elle n'avait pas d'autre réponse à lui fournir. Elle n'avait elle-même jamais compris pourquoi tous ces accidents se produisaient autour d'elle, et personne n'avait jamais pris la peine de lui expliquer. Alors, tout naturellement, elle en avait conclu qu'elle portait la malchance avec elle comme une seconde peau. Ça arrivait, ce genre de choses.

-Tu peux marcher ? demanda-t-elle, connaissant d'avance la réponse mais préférant couper court à cette discussion embarrassante. Je peux t'aider sinon.

Joignant le geste à la parole, Loevi se pencha vers la Serpentard pour l'aider à se relever. Elle ne pourrait pas lui reprocher ça : elle portait peut-être malheur, mais au moins, elle aidait.
Revenir en haut Aller en bas
Charlotte Leonhart
Administrateur
Charlotte Leonhart

Nombre de messages : 1369
Age : 31
Maison : Ancienne Serpentard
Année : 1ère année - Moon Shadow
Gain de Gallions : 14443
Date d'inscription : 29/10/2006

~†~ Se défouler pour ne plus y penser... ~†~ Empty
MessageSujet: Re: ~†~ Se défouler pour ne plus y penser... ~†~   ~†~ Se défouler pour ne plus y penser... ~†~ EmptyJeu 18 Oct 2007 - 17:37

~†~ Oh oh..... Voyez-vous ça..... Miss Loevi Leroy s'aventurait sur le terrain savonneux de l'ironie et du sarcasme.... "Tu m'as écoutée ou tu étais trop occupée à te moquer de moi ?" Loevi trouvait-elle vraiment que Charlotte était en train de se moquer d'elle ? Réellement ? Oh, si peu pourtant... La Poufsouffle n'avait jamais dû voir la Serpentard dans ses grands jours... Quels grands jours ? Ouh la la la la..... Vous ne savez réellement pas ? Bon, je vais vous faire une petite séance de rattrapage accélérée... Mais alors vraiment très accélérée !! Donc, par exemple, une journée d'hiver où elle allait envoyer une lettre à ses parents. Elle avait croisé la jeune Léa Baldwin. Au mauvais endroit, au mauvais moment... Charlotte s'était amusée à la pousser à bout, à force de piques et de mesquineries. Subtilité.... La Rouge avait fini par craquer et Charlotte l'avait laissée là, en plant, avec toute sa colère... Purdey, sa collègue de maison. Elle l'avait croisée dans un couloir. La rousse lui avait cherché querelle et avait fini blonde pendant de très longues semaines... Avril, une petite Serdaigle au bord du suicide et Charlotte s'amusait à la harceler moralement. Tout ça pour une histoire de coton... Cela s'était mal terminé, mais à cause d'une tierce personne. Et enfin, dernière victime en date, McEwan. Celle-ci avait voulu d'un petit affrontement mais s'était finalement retrouvée à faire la toupie en l'air et puis à danser sans pouvoir se contrôler.

Immature.... C'était Sacha qui le lui avait dit. En plein cours de Botanique... Elle n'avait rien dit, presque vexée. Mais au fond.... Oui, elle était immature. Par moments. Et cela l'amusait beaucoup... Pousser les autres à la faute. Les inciter à se montrer violent, agressifs. Au point qu'ils craquent et qu'ils se mettent à hurler et à jeter des sorts. Mais, la règle primordial était de, surtout, ne jamais céder le premier. Jamais. Même si cela vous énervait, ne jamais craquer et envoyer un sort ou une insulte. La subtilité, toujours. Et rester calme et indifférent. Trouver leurs points faibles et appuyer dessus, là où ça fait mal. Et si on ne connaissait pas la personne, alors on testait un peu sur des sujets bateaux comme les parents, la famille, les amis.... le sport, et Merlin sait quoi d'autre. Mais ne jamais laisser les autres voir vos failles. Comme si vous êtiez intouchable. Et avoir réponse à tout. Voilà qui les énervait. Hey.... Je viens de vous donner le guide pour "Comment être une vraie peste?".... N'en abusez pas, tout le monde n'est pas capable de faire souffrir les autres sans aucun remords, votre conscience pourrait bien vous rattraper....

Pas de coeur ? Si, bien sûr que si, mais réservé à une seule personne. Il y avait si peu de personnes qui parvenaient à l'atteindre, à la toucher... Seulement ses proches. Autant dire très peu de personnes. Il fallait beaucoup de temps pour que Charlotte accorde sa confiance. Beaucoup... C'était une sorte de test. Pour voir si vous la méritiez. Si vous réussissiez à attirer son attention, à rester à ses côtés un certain temps, alors peut-être parviendrez-vous à entrer dans son cercle de connaissance. Mais même là, vous n'auriez pas sa confiance. Seuls ses amis et sa famille y avaient droit. Niveau ami, il n'y avait que Sacha et Eneas. Bien que ce soit particulier. Sacha était son petit ami, alors évidemment il avait sa confiance. Quant à Eneas, il était également son cousin et elle ne lui avait plus parlé depuis la rentrée. Ses parents avaient également sa confiance. Et peut-être aussi Susan Penn, sa tante. Mais c'était à peu près tout... Alors oui, Charlotte avait un coeur, mais cela ne la dérangeait pas de faire souffrir un peu les autres de temps en temps. Bien qu'elle sache tout aussi bien rester sérieuse et parler de choses plus ou moins graves...

Et Loevi Leroy dans tout ça ? La Poufsouffle était bien loin de pouvoir dire qu'elle faisait partie du cercle de connaissance de Charlotte Leonhart - encore eut-il fallu qu'elle le veuille... - et elle était encore plus loin d'avoir sa confiance - si tant est qu'elle l'ait jamais voulue. Si cela suffisait comme explications à la jeune Serpentard ? Non, mais la croyait-elle si naïve ?! Bien sûr que non, cela ne lui suffisait pas !! A qui cela aurait-il suffi ? Si c'était Loevi qui avait été sur un balai, et qu'elle avait chuté en présence de Charlotte, alors que son balai était en parfait état, cela lui aurait-il suffi que Charlotte lui dise qu'elle portait la poisse aux balais ? En tout cas, Charlotte n'y croyait pas. Excusez-la de ne pas avaler un tel bobard.... Son regard se fit encore un peu plus perçant tandis que la Poufsouffle lui demandait si elle pouvait marcher. Ha ha ha. Très drôle, vraiment très drôle.... La jeune brune inspira profondément, pour ne pas littéralement exploser et insulter Leroy de tous les noms qui lui passaient par la tête. Non, au lieu de cela, elle resta silencieuse pendant plusieurs longues secondes. Elle pourrait l'aider. Mouais.... Charlotte n'aimait pas demander d'aide, ni que les autres la prennent en pitié ou autre. Trop indépendante pour cela. Cependant, cette fois, elle n'avait pas vraiment le choix, elle était bien obligée de le reconnaître... Elle n'arriverait jamais jusqu'à l'infirmerie toute seule... ~†~


* Mais bien sûr que je peux marcher, je peux même courir ! Le Egon *

" Tu vois bien que j'ai une entorse, je ne pourrai pas marcher toute seule... Mais tu étais peut-être trop occupée à essayer de prouver ta pseudo-innocence pour le remarquer... "

~†~ Petit sourire mesquin. Eh, c'était ça aussi être Serpentard.... Même dans la douleur, rester ironique. Oui, Charlotte avait réutilisé le sarcasme de la jeune Poufsouffle pour le retourner contre elle et, au passage, l'accuser sans le faire réellement. Elle n'avait pas vraiment de preuve pour lui dire de but en blanc "Je suis sûre que c'est toi qui as lancé un sort à mon balai". Loevi l'aida tout de même à se relever, car même si son histoire de poisse était vraie - ce dont Charlotte doutait- , c'était quand même de sa faute. La jeune anglaise s'appuya sur la Poufsouffle et partit à cloche pied vers l'infirmerie. Bah non, Loevi n'avait pas sa baguette, elle n'aurait pas pu la transporter jusque là-bas. Et puis même, elle ne connaissait certainement pas le sort. Elle continua de se défendre en assurant que c'était une histoire de malchance, mais Charlotte ne la croyait toujours pas. Elles arrivèrent finalement à l'infirmerie, où la Serpentard ne fut pas vraiment ravie de voir Alexandrei... La Poufsouffle s'éclipsa et quelques soins et quelques heures plus tard, Charlotte put sortir. Elle revint le lendemain sur le terrain et retrouva son balai, brisé en deux. Il faudrait qu'elle aille le faire réparer... Mais, observant les deux morceaux de bois brisés, elle ne put s'empêcher de penser que, si Loevi n'était peut-être pas coupable, en tout cas elle y était pour quelque chose et que ce n'était pas simplement une histoire de chance... ~†~



¤~¤ Fin
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/CharlotteLeonhart
Contenu sponsorisé




~†~ Se défouler pour ne plus y penser... ~†~ Empty
MessageSujet: Re: ~†~ Se défouler pour ne plus y penser... ~†~   ~†~ Se défouler pour ne plus y penser... ~†~ Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
~†~ Se défouler pour ne plus y penser... ~†~
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1 -



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Autour du château :: Terrain de Quidditch-
Sauter vers: