Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 ~†~ Potion magique... ? ~†~ [Pv Markounet]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Charlotte Leonhart
Administrateur
Charlotte Leonhart

Nombre de messages : 1369
Age : 31
Maison : Ancienne Serpentard
Année : 1ère année - Moon Shadow
Gain de Gallions : 14425
Date d'inscription : 29/10/2006

~†~ Potion magique... ? ~†~ [Pv Markounet] Empty
MessageSujet: ~†~ Potion magique... ? ~†~ [Pv Markounet]   ~†~ Potion magique... ? ~†~ [Pv Markounet] EmptyLun 21 Mai 2007 - 0:09

~†~ Un après-midi de mai à Poudlard... Il faisait chaud, mais il pleuvait. Il faisait lourd. Comme si un orage se préparait. Les élèves étaient pour la plupart dans le parc, à chercher la fraîcheur. Alors que, tout au contraire, il faisait meilleur dans les couloirs de Poudlard, rafraîchis par les épaisses pierres humides. Un autre endroit où il faisait bon lors de ce genre de journée, était les cachots. Les cachots et la salle commune des Serpentard. Justement, tous les élèves de la maison se trouvaient dans celles-ci. Pour la plupart... Mais il y avait toujours d'irréductibles rebels qui ne supportaient pas d'être dans une salle commune comble...

Charlotte faisait partie de ceux-là. Silhouette solitaire, elle arpentait les couloirs inhabités du château, un sac sur l'épaule. Pourtant, ils n'avaient pas cours... Non, même ses vêtements le prouvaient. Pas de chemise blanche, pas de jupe noire, pas de cravate verte, pas d'insigne ni de blason... Rien de tout cela. Il faisait chaud aujourd'hui, et elle avait du temps libre. La jeune brune portait un simple débardeur noir, qui découvrait une rose rouge sur son épaule droite, à demie cachée par quelques mèches de cheveux tombantes. Un jean lui arrivant un peu au-dessus des genoux couvrait ses jambes et un pendentif en forme de dragon ornait son fin cou. Les vacances approchaient...

La fin de l'année scolaire également. Et cela ne laissait rien présager de bon pour la jeune Serpentard... D'ici environ un mois et demi, tous les élèves quitteraient Poudlard, pour retourner dans leurs familles, partir en vacances, ou Merlin savait quoi d'autres. Charlotte ne savait toujours pas ce qu'elle ferait cet été. Elle retournait probablement voir ses parents, à Hammersmith, et ils l'emmèneraient vers une destination encore inconnue... Comme ils avaient l'habitude de le faire. Mais sa relation avec eux avait changé. Elle ne savait pas du tout comment tout cela allait évoluer...

Mais, ce n'était pas vraiment ce qui occupait actuellement l'esprit de notre jeune amie... D'ici un mois et demie, les cours seraient finis, et, d'ici un mois et demie, elle connaissait un élève qui voudrait que la dernière partie de leur contrat soit respectée.... Cain Edelweiss voudrait qu'ils se soient vus, seuls, dans une salle de classe, afin qu'elle lui montre ce qu'elle avait fait avec Sacha... Edelweiss, ce troll... Elle le méprisait. S'il n'avait eu aucune preuve qui aurait permis d'accuser Sacha du meutre de la Juge, alors qu'elle le lui avait demandé, voilà bien longtemps que la batte de la jeune fille se serait écrasée dans l'horrible faciès de cet immonde veracrasse...

Quoiqu'il en soit, elle avait un contrat avec ce misérable. Sacha s'était excusé publiquement, ça c'était la première condition. Elle ne le voyait plus - enfin presque... - ça, c'était la deuxième condition. Et la dernière.... Rien que d'y penser, elle avait des frissons de dégoût... Rien que d'imaginer ses mains affamées sur elle, ses lèvres avides dans son cou et son.... Non, elle allait vomir.... Mais elle n'avait pas le choix.... C'était ça où il dénonçait Sacha... Alors elle le ferait.... Elle le ferait. Pour "lui". Lui. Sacha. Merlin, comme elle l'aimait... Et chaque seconde passée loin de lui était une lame de plus dans son coeur déjà meurtri... Si encore elle savait que lui ne l'aimait pas, elle se serait faite une raison. Mais même pas... Ses sentiments étaient réciproques... ~†~


* Tu me manques... *

~†~ Elle retint un petit soupir, s'avançant silencieusement dans le château, dans un couloir totalement vide. Cela faisait à peine - déjà - quelques jours qu'elle ne l'avait pas vu... Depuis qu'ils s'étaient quittés le soir du cours de botanique. Et il s'en était passé des choses entre temps... Le lendemain, elle était allée se promener dans la forêt, et elle avait vu la Serdaigle qu'elle avait humilié en cours. Elle avait eu envie de s'amuser un peu... Mais un autre troll - décidemment, Poudlard était infesté - était venu à la rescousse de la première année. Après quelques mots "amicaux", il avait fui, ce lâche, leur laissant un petit cadeau...

Horreur et damnation, elle s'était retrouvée dans le corps de la bleue pendant deux longs jours... Elle avait bien tenté de l'enfermer avec elle dans la cabane vide d'Hagrid, mais Orthosiphon n'avait pas voulu et s'était enfuie avec son corps. Et Charlotte ne savait toujours pas quelles trolleries elle avait bien pû faire... Elle avait certainement dû voir ses trois tatouages. Rien que pour cela, elle paierait. Ce n'était pas de sa faute ? Elle n'avait pas essayé de convaincre Terence pour qu'il inverse le sort en tout cas. Lui aussi paierait. Elle avait probablement fouillé dans ses affaires, Charlotte ne s'était pas gênée elle. Mais au moins, la jeune Batteuse était certaine que Lucille n'avait pas pu lire les quelques mots qu'elle avait écrit sur un parchemin pour Sacha, après le bal de la Saint-Valentin, puisqu'elle avait ensorcelé la feuille. Il faudrait qu'elle pense à la lui donner d'ailleurs. Peut-être, ce soir, une silhouette sombre se faufilerait dans le dortoir du jeune homme silencieusement, lorsque tout le monde dînerait, et glisserait le parchemin dans son livre de... Quel cours le lendemain ? Dans son livre de DCFM...

Bref, Charlotte, dans le corps de Lucille, avait donc squatté la salle commune des Serdaigle. Elle s'était promenée dans tous les dortoirs après avoir disposé dans son soutien-gorge du coton de manière encore plus exagérée, histoire de mettre bien la honte à la petite bleue. Elle s'était maquillée comme un pot de peinture, à la limite du vulgaire, et avait embrassé tous les garçons qu'elle avait croisés sur la joue, leur laissant une jolie marque de rouge à lèvre. Orphens aussi y avait eu droit. Et en prime, elle l'avait harcelé pour qu'il inverse le sort.
" Rends-moi mon corps. Ca t'amuses de savoir que cette stupide Orthosiphon se promène dans tout Poudlard sous mes traits ? Ce n'est pas sérieux tout ça. Les Serdaigle ne sont plus ce qu'ils sont... Rends-moi mon corps ou je ne te lâche plus jusqu'à ce que le sort soit inversé... "
"Mais que tu es collante Lucille! Fais attention, tu ressembles à l'autre vilaine Serpentard... Charlotte Leonhart. La honte quand même."

Elle n'était pas sortie de la salle commune des Serdaigle de toute la journée et de toute la soirée... Le lendemain, elle s'était amusée à rétrécir tous les vêtements de la garde-robe de la pauvre Lucille. Elle remercia intérieurement Purdey pour l'idée, en souvenir d'une rencontre dans un couloir... Elle avait passé la journée à raconter un peu tout et n'importe quoi à tous les élèves qu'elle avait croisé, leur racontant qu'elle avait fait un rêve dans lequel elle sortait avec Terence, ou encore qu'elle avait des problèmes intestinaux... Du grand n'importe quoi... Là, Sacha aurait réellement pu dire qu'elle était immature...

Elle avait été bien contente, en tout cas, de retrouver son corps... Elle avait parfois entendu quelques murmures sur son passage, mais rien de concret. Elle avait aussi vu quelques sourires amusés, mais elle n'avait pas encore découvert pourquoi. Elle ne préférait même pas imaginé ce que Lucille avait bien pû faire... Et ce n'était, pour l'instant, pas sa première préoccupation. Elle avait autre chose à faire, d'autres chats à fouetter. Des choses bien plus sérieuses, qu'une première année ne comprendrait certainement pas...

Elle était arrivée... Elle entra dans la salle. Une salle de classe totalement vide et inutilisée. Personne n'avait dû y venir depuis bien longtemps. La particularité de cette salle était qu'un vieux chaudron y traînait. Voilà ce qui avait attiré notre jeune Batteuse. Elle referma la porte derrière elle et s'avança, silencieuse comme toujours. Elle alluma deux bougies qui traînaient et les laissa en suspension au-dessus du chaudron. De son sac, elle sortit son livre de potions, qu'elle ouvrit à la page 156, une pierre de bézoard, une petite fiole remplie d'essence de Belladone, deux feuilles de Belladone glissées dans un parchemin, et un petit bouquet de Lobularia maritima en pot. Elle prépara également les outils nécessaires, un scalpel, une cuillère et d'autres choses utiles.

Bien, elle allait pouvoir commencer sa potion... Une potion assez particulière. Que l'on n'apprenait pas en cours. Peut-être en 7e année ? Pas sûr... En tout cas, la page 156 de son livre n'était pas vraiment comme les autres... Elle était manuscrite. Plutôt étrange. Mais qu'importe, si cela pouvait lui permettre de se débarasser d'Edelweiss... Oui, en effet... Cette potion servait à créer une illusion. A faire croire quelque chose à la personne qui la boirait. En l'occurence, si Cain la buvait, il croirait que Charlotte et lui auraient... enfin... que la dernière partie du contrat aurait été respectée. Voilà qui retirerait une sacrée épine du pied de la jeune fille... Ainsi, elle se saisit de la petite gerbe de Lobularia Maritima, s'apprêtant à la couper, lorsque la porte de la salle s'ouvrit... ~†~


Dernière édition par le Mar 14 Aoû 2007 - 17:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/CharlotteLeonhart
Mark Resnald
Elève modèle
Mark Resnald

Nombre de messages : 635
Age : 34
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13935
Date d'inscription : 01/03/2007

~†~ Potion magique... ? ~†~ [Pv Markounet] Empty
MessageSujet: Re: ~†~ Potion magique... ? ~†~ [Pv Markounet]   ~†~ Potion magique... ? ~†~ [Pv Markounet] EmptyJeu 5 Juil 2007 - 13:23

[ Bon, je réponds enfin. Car je connais une personne qui m'aurait étripé si je l'avais pas fait ! Le Enki ]


Le Château de Poudlard. Immense ramassis d'élèves en tout genre. De pluri-nationalités et de personnalités toutes aussi discordantes. Enfin, vous mélangez et qu'est-ce que vous obtenez ? Les élèves de Poudlard.
Mark était de ceux-là. Toujours différent mais encore présent dans la masse grouillante de ses comparses féminins et masculins. Néanmoins le 5ème année reste indiscret, il ne se démarque jamais, il attend juste son heure. Qu'il se déplace enfin sur l'immense Échiquier et qu'il voit enfin ce qui peut découler de positif de sa situation actuelle.
Situation peu enviable certes. Car il n'y avait peut-être qu'un seul troll présent dans un Parc désert et étouffant sous la température ambiante.

Mark Resnald était simplement allongé dans l'herbe, il rêvassait...

Mais quelques gouttes le tirèrent de sa rêverie passagère, il commençait à pleuvoir. C'était un temps assez sympathique, souvent au Manoir BloodDust il se rendait sous la pluie en chantonnant étrangement. Il n'était bien qu'avec cette manifestation temporelle. Il était serein, la pluie laissait couler sur des habits trempés, les sentiments néfastes de jadis.
Le Serpentard n'était peut-être point comme ses confrères. Il n'en sait rien et il ne préfère pas savoir. Et pour cause, les autres ne l'intéressent pas. Certains ou encore certaines accrochent le regard doré de l'élève à la peau mate, au charmant minois. Il est vrai que bon nombre de belles jeunes femmes sont présentes dans sa propre Maison. Ces beautés froides, vénimeuses. Aussi envoûtantes que la maudite Gorgone. Qui par un seul regard changeait ses opposants en statue de pierre. Du moins, les figeaient tellement, elles étaient d'une laideur insoutenable.
Or ce n'était pas le cas pour certaines de ces élèves. Mark en avait regardé quelques unes. Avec un regard souvent teinté d'une Folie et d'une absence furieuses, réhaussées toutes deux d'une empreinte machiavélique. Ce Serpentard est dérangé mais il est tellement mieux ainsi. Du moins c'est ce qu'il pense.

Trempé jusqu'aux os, il remontait calmement le sentier qui séparait le Parc, du Château. Mains dans les poches de son pantalon à pinces noir, il réfléchissait à bon nombre de choses. Comment changer le Destin. Finir entier en faisant moultes Trolleries. Ne pas se faire pincer et réviser ces fichus BUSE. Nom d'un Serpentard asmathique, quelle Vie. Héritier d'une dynastie détestée, il était le garant de sa suprématie future. Mais lui n'en a cordialement rien à cirer. Sa Vie est dictée, sa voie est tracée, et si par hasard il avait envie d'en changer ? Soupir de lassitude, il en avait si marre de toutes ces vénalités, ces futilités.
Ce qui l'intéresse c'est sa position et qu'on l'amuse dès qu'il se trouve à la cour du Roi. Roi maudit et déchu de toute manière. Enfin, la silhouette de l'immense bâtisse à peine allumée se dresse fièrement devant lui. Poudlard est splendide, Mark aime à s'imprégner des pierres froides qui l'ont édifié. Lui, le garant des futurs sorciers. Il n'est pas surprenant de voir le 5ème année s'arrêter devant quelques pierres admirablement taillées et de les étudier avec un regard là encore empreint de Folie....
Poudlard est un terrain de jeu pour Mark Resnald. Il y rencontre des alliés, des ennemis, des indifférents...Bref, tout ce que fait un Monde dans toute sa splendeur. Le voilà arrivé aux premières marches. Vu son accoutrement, il irait se sécher rapidement dans la Salle Commune, qui à cette heure serait sûrement peuplée de Serpentard.

D'une démarche lasse, d'un regard témoignant d'une absence partielle de réflexion. Pour une fois, il avait fait le ménage dans son encéphale. Au profit du néant... A quoi bon se retrancher dans ses pensées morbides et mélancoliques ? Bouarf. Marche après marche, il rejoignait sa Salle Commune, sans aucune appréhension. Bon Dieu ! Il s'ennuyait déjà.
Mais avec lui, il avait des lectures ma foi très intéressantes. Enfin une de celles qui pouvait faire faire à Mark des nuits blanches. Se jettant dans un fauteuil moelleux prévu à cet effet, il avait sur ses genoux deux livres de sa propre Bibliothèque BloodDustienne. Qu'il était bon d'emmener ses propres lectures dans l'enceinte du Château.
Ouvrant avec envie un.....magnifique Traité sur la Démonologie.
Attention édition de luxe....Réeditée plusieurs fois d'ailleurs. Au grand dam de Mark qui n'avait pu trouver l'original dans une Librairie du Sud-Est de l'Angleterre.

Enfin les pages étaient souvent jaunies, mais Mark en était dépendant. Ah ses lectures....Et mieux encore ! Traînant au sol, se tenait un livre de Mythologies sur les Moldus. Il était bon de savoir que ces derniers étaient polythéistes avant de devenir monothéistes.
Certes, et Mark avait pour lecture la Sainte Bible. Cherchez l'erreur. Peut-être que cette dernière servait à assommer son félidé quand ce dernier était trop collant ? Va savoir, cela peut rester plausible. Enfin, il resterait ici durant un bon chapitre, voire deux même. S'il s'en sent le courage.
Ou mieux encore, un petit somme. Vu que dernièrement, Morphée n'accueille pas souvent Mark Resnald. De ce fait, le Serpentard aux yeux couleur d'or reste à fixer le plafond... Du moins à compter les pierres afin de s'endormir.

Ne voyant pas l'heure passer, il s'étira sauvagement. Il avait fait un petit somme d'au moins une demi-heure. Il s'était reposé quelque peu. Mais déjà il s'ennuyait. Se levant de son fauteuil, il dégourdit ses longues jambes et fit craquer ses articulations. Tout ceci, en baîllant ostensiblement.
Que faire ? D'un pas leste, il sortit rapidement de la Salle Commune, et laissa ses ouvrages sur son lit. Non, il n'allait pas rester dans sa chambre. Encore ce même sentiment d'ennui, et encore moins se rendre dans le Parc.
Non. L'enceinte de Poudlard serait parfaite pour sa petite virée à but non lucratif, mais sûrement ludique.

Idée saugrenue : une salle vide. Parfait, il pourrait faire acte de vandalisme sans se faire prendre. Rictus pendu au coin des lèvres mates, c'est la démarche légère qu'il s'y rendit. Un pas alerte et guilleret rythmait sa mélopée lugubre. Ah il aurait aimé jouer de l'instrument inventé par les Moldus. Du violon... Ce dernier était dans sa chambre au Manoir BloodDust, savamment caché dans son étui d'ébène.
Pas grave, aux prochaines vacances, il le prendra.
Les couloirs frais et lugubres. Mark était dans son élément. Mais...
Main gantée posée sur la poignée, il l'ouvrit.

Stupeur non c'était bien ce qu'il avait ressenti, il n'était pas seul. Qui ? Silhouette féminine. Tiens, la Préfète des Serpentard. Charlotte Leonhart... Geste instinctif mais surtout de survie, Mark Resnald vérifia s'il n'y avait pas un certain 7ème année dans les parages. Ouf, personne. Ils étaient seuls tout les deux....
Soupir étouffé de soulagement. C'est vrai qu'elle était diablement jolie. Il ne pouvait le nier, cette Beauté froide et ce fort caractère. La Bouchère Verte, comme elle était appelée au sein de l'équipe de Quidditch de Serpentard, n'aimait point se faire marcher sur les pieds. Et cela se comprend...
Néanmoins Mark était tout de même un jeune homme, et il ne pouvait détourner ses yeux dorés du corps qu'il considère parfait de la jeune Anglaise.
Bon, pas la peine de se perdre dans des divaguations perverses, l'Anglaise aura tôt fait de lui faire avaler sa langue ou encore de lui crever ses orbes dorées. Et Sacha de Lansley danserait sur son corps meurtri. Dur, dur d'ôter ces images morbides de sa petite tête.

Enfin, resté là planté tel un piquet n'arrangeait pas les choses. Oh mais il venait de se rappeler d'une chose... Il est vrai que la veille dans la Grande Salle, il avait assisté à un spectacle peu commun. Charlotte en train de se trémousser et d'honorer tout le monde d'une splendide chanson. Risible à souhait.
Toussotant légèrement Mark se rapprocha quelque peu, mais restant à distance respectable. Faut pas pousser non plus.


- Bonjour Charlotte. Ahem tu ne m'octroies d'une charmante chanson comme dans la Grande Salle ?

Large sourire. Non, pas ironique juste teinté d'une pointe d'amusement. Qu'elle était vraiment belle, mais c'était à Purdey qu'il était attaché. Faudrait pas l'oublier...
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/watch?v=d2Gce9-uQDQ&mode=related&search=
Charlotte Leonhart
Administrateur
Charlotte Leonhart

Nombre de messages : 1369
Age : 31
Maison : Ancienne Serpentard
Année : 1ère année - Moon Shadow
Gain de Gallions : 14425
Date d'inscription : 29/10/2006

~†~ Potion magique... ? ~†~ [Pv Markounet] Empty
MessageSujet: Re: ~†~ Potion magique... ? ~†~ [Pv Markounet]   ~†~ Potion magique... ? ~†~ [Pv Markounet] EmptyMar 10 Juil 2007 - 16:51

~†~ La porte venait de s'ouvrir... Génial... Il y avait des dizaines de salles vides, mais c'était ici qu'une autre personne avait décidé de venir. Oui, vous direz que Charlotte aussi aurait pu aller dans une autre salle. Oui, seulement, elle n'en connaissait qu'une où il y avait un chaudron. Et c'était celle-ci... Peut-être cette autre personne venait également pour faire une potion de manière discrète ? Qu'il attende, la salle était prise. Quoiqu'il en soit, une pensée traversa l'esprit de la jeune anglaise, alors qu'elle n'avait même pas encore pu reconnaître l'identité de l'intrus : il n'y avait jamais moyen d'être tranquille à Poudlard. C'était ainsi, il allait falloir qu'elle se fasse une raison. Partout, qu'importe l'heure et l'endroit dans lequel vous vous trouviez, il y aurait toujours quelqu'un pour venir vous déranger. Toujours. Peut-être chaque élève de l'école avait reçu un sort, lorsque le Choixpeau était posé sur leur tête ? Un sort pour que jamais un élève ne soit seul. Et encore moins lorsqu'il avait envie de l'être...

Résignée et retenant un soupir, la jeune brune leva la tête, pour voir qui elle devrait supporter cette fois. Oui, parce-qu'en plus d'être dérangé, à Poudlard, ce n'était jamais pour quelques secondes, le temps que l'autre s'excuse puis reparte. Non, jamais. "L'autre" s'incrustait et restait collé à vous. Il était votre fardeau du moment... Alors ? Qui était-ce aujourd'hui ? Avait-elle tiré le bon numéro ou était-elle tombée sur le pire boulet de toute l'école ? Si la deuxième supposition s'avérait juste, alors il ne ferait pas long feu. Charlotte n'était réellement pas d'humeur. Elle avait à faire. Alors, si elle tombait sur un gnome qui n'arrêtait pas de jacqueter et qui aurait la bonne idée de lui prendre la tête à poser mille questions sur ce qu'elle faisait... Alors il se pourrait que les points d'une maison chutent, et ce quelle qu'elle soit. Et si cela ne suffisait pas... Alors, il vaut mieux que vous ne sachiez pas... Non, réellement, vous pourriez être choqué...

Quelques mèches brunes, des yeux dorés, une tête, puis un corps complet... Tiens... Mark Resnald, élève de sa maison, en 5e année. Elle n'avait encore jamais eu l'occasion de lui parler. Enfin, les seuls mots qu'ils avaient échangés étaient des "Bonjour" ou "Bonsoir". Rien de plus, elle ne le connaissait pas. Elle ne savait pas qui étaient ses amis, ses connaissances, ses petits tracas de tous les jours, ses problèmes du moment, ses matières préférées, ses activités favorites.... Elle ne le connaissait pas. Et à vrai dire, cela ne l'intéressait pas. Pour elle, les élèves de Poulard était un ensemble, une masse de personnes homogènes qui se ressemblaient toutes. Rien d'intéressant... Mais alors, comment trouver les personnes qui se démarquaient, qui n'étaient pas comme tous ces trolls juste bon à dire "Oui Monsieur" en acquiescant de la tête ? Elle ne cherchait pas. C'était à ces personnes de lui lancer un petit signe, de lui montrer qu'ils étaient "différents", s'ils voulaient l'avoir dans leur cercle de connaissance bien entendu. Cela pouvait paraître prétentieux, ou encore hautain, mais c'était sa façon de se préserver des "autres". Ceux qui n'avaient rien à lui apporter. Et pour l'instant, Mark Resnald ne l'avait pas encore convaincu qu'il n'était pas qu'un mouton. Elle verrait bien...

En tout cas, ce n'était pas en restant planté là à la reluquer qu'il obtiendrait sa sympathie. Il voulait pas toucher tant qu'il y était ? Humpf. Je l'ai déjà dit, Charlotte n'était pas d'humeur. Elle n'aimait pas être dérangée lorsqu'elle était occupée. Encore plus lorsque c'était important. Alors elle resta là, immobile, à fixer le cinquième année de son regard perçant et impassible. Il allait bientôt prendre racine s'il ne bougeait pas un peu. Ah, attention, il aurait bientôt un petit filet de bave au coin du menton. Re-humpf. Désirable et jolie. Oui, elle le savait, même si elle avait longtemps pensé le contraire. Et pourtant, elle n'en jouait pas. Non, ce n'était pas son genre, elle n'avait pas besoin de cela. Il aurait bien pu lui réciter tous les plus beaux compliments et les plus magnifiques poèmes du monde, elle n'en aurait rien eu à faire. Il n'y avait que le regard d'une seule personne qui était important pour elle. Le reste... Le reste était loin derrière. Et si ce Resnald n'avait pas bougé, après un vague toussotement, cinq secondes plus tard, il aurait eu le droit à une charmante remarque acidulée Serpentard.... ~†~


* Une chanson ? La Grande Salle ? Mais qu'est-ce qu'il raconte ? *

~†~ La jeune anglaise ne voyait pas de quoi il pouvait parler. Elle n'avait plus été dans la Grande Salle depuis quelques jours et ce parce-que.... Ah. Bien, elle avait compris. C'était donc à cela que s'était amusée Orthosiphon pendant qu'elle était dans son corps ? A aller se déhancher devant tout le monde dans la Grande Salle ? Et probablement l'avait-elle fait pendant un repas, c'était presque certain. Garce... Mais qu'importe, Charlotte s'était déjà à moitié vengée, pendant qu'elle-même était dans le corps de la petite bleue... Et de toute manière, pour l'instant, elle ne préférait pas s'attarder sur ce qu'avait bien pu faire cette petite idiote, et ce afin de se concentrer sur la potion qu'elle devait préparer pour Cain, voilà qui lui servirait beaucoup plus. Ainsi, pour toute réponse, elle offrit un sourire plat et totalement vide au Serpentard, bien que ses yeux, eux, n'avaient pas vraiment l'air d'être amusés... Sourire qui voulait probablement dire quelque chose du genre "Evite de reparler de cela, ou tu pourrais ne plus jamais avoir l'occasion d'utiliser ta langue qui m'a l'air bien pendue"... Charmant sourire quoi.

Elle détourna finalement son attention du jeune homme, afin de se tourner vers la gerbe de Lobularia Maritima qu'elle avait dans la main. Elle la coupa délicatement, au-dessus du chaudron, afin que la sève coule dans celui-ci. Elle regarda une nouvelle fois le parchemin qui avait été glissé dans son livre de potions, pour s'assurer qu'elle avait bien tous les ingrédients nécessaires. Oui, normalement oui. Elle resta donc le bras tendu, la main à la verticale du fond du chaudron, regardant la sève de Lobularia Maritima s'écouler dans celui-ci de manière presque hypnotisante. Cela lui faisait étrangement penser à un corps qui se vide de son sang... Si seulement cela avait pu être celui d'Edelweiss... Après ces quelques secondes d'idées morbides, elle tourna la tête vers le jeune homme, gardant le bras tendu. Elle l'observa durant quelques secondes, sans aucune gêne, avant de se tourner à nouveau vers la gerbe au creux de sa main, lançant d'une voix plus que détachée. ~†~


" Et que me vaut l'honneur de ta visite ?
Je suppose que tu n'es pas venu ici pour me demander une chanson ou une danse... "
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/CharlotteLeonhart
Mark Resnald
Elève modèle
Mark Resnald

Nombre de messages : 635
Age : 34
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13935
Date d'inscription : 01/03/2007

~†~ Potion magique... ? ~†~ [Pv Markounet] Empty
MessageSujet: Re: ~†~ Potion magique... ? ~†~ [Pv Markounet]   ~†~ Potion magique... ? ~†~ [Pv Markounet] EmptyLun 23 Juil 2007 - 16:07

La Préfète de Serpentard. Charlotte Leonhart.

Il ne la connaissait ni d'Adam; ni d'Eve. Il ne savait rien d'elle. Il savait juste qu'il devait tenter de la respecter au sein de Poudlard vu son rang ô combien "hiérarchique". L'autre Préfet, il ne savait même pas qui c'était. C'était pour dire l'intérêt qu'il portait aux autres dans la masse Poudlardienne. Le nom venait de lui revenir péniblement en mémoire : Julian Falcon. Lui, non plus il ne lui avait jamais parlé.
Il l'avait juste salué dans les couloirs frais, juste par politesse. Dire qu'il le supportait était un grand mot. Mark Resnald ne supportait personne, mise à part sa petite personne. C'est un égoïste comme tout un chacun. Mais le fait est que cela est nettement plus prononcé chez lui. Voilà tout. Et comment ne pas s'aimer ? Vu qu'il est traité comme un Prince dès qu'il revient dans le Manoir BloodDust. Il n'y a pas de secret, Mark se démarque de la masse grouillante par sa seule apathie. Son mutisme croissant et le fait qu'il ne parle jamais ou très peu.
Parler est une perte de temps. Il ne se confiera jamais ou que s'il est vraiment obligé. Et encore... Supporter les confidences, les pleurnicheries des autres, il n'y arrive pas. C'est plus fort que lui. Et dire qu'avant, oui avant, il n'était pas comme cela. Il sourait souvent, maintenant il tire une tronche de croque-mort, sans le corbillard. Du moins pas encore...
Il n'y a que ses prunelles dorées qui illuminent un tant soit peu le visage mat de l'Anglais de 5ème année.

Il aurait préféré être ailleurs qu'ici. Mais le Destin en a décidé autrement...

La compagnie de Charlotte ne lui déplaisait pas. Bien au contraire, ce serait mentir que de le spécifier. D'ailleurs pourquoi était-il ici aussi ? Y'a des moments comme ceux-là, où il est préférable de ne pas se le demander. Les orbes dorées embrassèrent la pièce, où un chaudron se tenait en son centre. Ce dernier était monopolisé par Charlotte. Étrange. Elle s'était isolée pour faire une potion. Un devoir supplémentaire ? Mark n'était pas dupe. Ce n'était sûrement pas cela. Puis même ! Cela ne le regardait pas. Mais il bouillait d'envie de le savoir. Ah la Curiosité. Son intuition lui disait, non plutôt sa Conscience, que si jamais il demande... il n'aurait plus l'usage de la parole durant un certain temps.
Bon il s'abstiendrait. Faut toujours qu'il se même de tout. Ca par contre, ça n'a jamais changé. Le Resnald est paradoxal en lui-même. Il se fout des autres, mais il faut qu'il soit toujours au courant des dernières nouvelles. Enfin là n'était pas la question. C'était juste que le devenir de cette potion l'intriguait.
A rester statique comme cela, il allait finir en statue de sel tiens. C'est vrai que cette Préfète est doublement attirante. Les autres des autres Maisons, il y a du potentiel... Althéa est assez mignonne en soi, Sakura aussi. Pour le peu qu'il l'ait croisée dans les couloirs. Ensuite les élèves, pour certaines étaient vraiment dotées d'une Beauté rageante. Bon, quant à Mark...

Lui ne se trouvait pas spécialement une allure de tombeur. Il se savait mignon et c'est tout ce qui lui importait. On l'avait déjà complimenté, mais il n'en a rien à carrer. Ca lui passe au-dessus de la tête ça. Au niveau des pensées, Charlotte ne quittait pas son Esprit, et ça c'était très mauvais signe. Mélangée à Loevi qui plus est. S'il avait pu, il se serait fracassé la tête contre un des quatres murs de pierre. Mais rien y fait, il n'arrête pas d'y penser.
A croire qu'il possède plus qu'un lien de parenté d'avec sa cousine. Lui le nie et ça c'est le principal. Il l'ignore, elle ne sert que ses intérêts non ? C'est lui le Prince et elle, ce n'est et sera que sa Servante durant toutes les années à venir. Quelle chance ! De tomber avec un gosse mégalomane à souhait. Elle sait ses intentions, bon il reprend la Dynastie. Son poids est conséquent, mais il fera en sorte de ne pas finir dément avant sa majorité. Ce ne sera pas chose aisée, vu son Passé magnifique...
Enfin, là n'était pas la question. La Préfète était bien plus intéressante qu'un quelconque souvenir sur un Passé dont Mark Resnald ne faisait pas étalage et dont il ne s'en souvoendrait jamais. Cela aidant. Il ne se cacha pas pour la contempler...
Elle était assez grande pour une jeune femme, tout comme la Jaune qui lui faisait office de cousine... Mais pourquoi fallait-il qu'elle vienne polluer sa matière grise elle ? Par Merlin c'était énervant.

Et il pensait constamment. Son tic nerveux n'allait pas tarder à lui revenir.

Ô chère et douce Préfète si tu savais comme ta magnificence perturbe un jeune élève d'un an ton cadet. Mark en ferait l'éloge tiens. Tant qu'elle est belle. Et zut ! Il put presque entendre un soupir venant de la part de son interlocutrice. Qu'est-ce qu'il devrait dire lui ? Il voulait pas être là... Et s'il lui disait ? Elle s'en foutrait comme de sa première bague, enfin de tous ces artifices féminins que les femmes achètent en ruinant leur mari. A cette pensée Mark Resnald émit un soupir de pur blasé de la Vie.
Et pourquoi sa tête fourmillait de questions ? De désirs inassouvis, dont je tairais le principe manifeste pour pas faire fuir les plus jeunes. Fixant droit dans les yeux son aînée, voilà ce à quoi il était en train de penser. Une pure ode qu'il ne chantera pas. Il la pensera juste... Encore heureux.
La haute stature s'adossa contre la table à une bonne distance de la Préfète afin de respecter son epsace vital mais surtout de ne pas la déranger dans son entreprise laborieuse. Ce à quoi il put convenir que cette potion n'était pas vraiment du tout un Travail Pratique.
Les prunelles dorées s'étrécirent tentant vainement de lire les annotations. Or, il ne le devait pas. Bref, il s'en fiche, ce qui lui importe c'est un semblant d'échange avec elle. Car après elle déciderait peut-être si Mark Resnald sort du lot des élèves putrides de cet établissement.

Les longes cheveux noirs, les yeux gris-verts à la perception envoûtante et son maintien. Elle lui faisait penser à une ancienne Reine, ou une Déesse déchue. Cette peau pâle, diaphane, à la teinte de porcelaine. Elle avait l'air d'une poupée dont Mark aurait aimé s'emparer juste pour la posséder. Un parfum, cette jeune femme bien qu'elle ne joue pas de sa Beauté a tout de même conscience de son pouvoir sur les hommes Poudlardiens. Mark n'y fait pas exception.
Les gants étaient coincés dans les poches du pantalon noir. A triturer la doublure de ces dernières. Il ne l'aimait pas non, pire il la révérait. C'était encore plus atroce en ce moment même. Il se détestait par moments, et ce dernier en faisait partie. Elle aussi c'était mis à le regarder fixement. Comme pour sonder son âme. Et si elle y arrivait ?
Haussant les épaules, le 5ème année se remit à sourire. Un de ses sourires énigmatiques dont lui seul en connaît la signification. Charlotte était belle certes, mais vénimeuse comme la plus nonchalante des couleuvres. Et bien que lui aussi soit un Serpent, il n'avait pas envie de se faire piquer outrageusement.
Oui, elle avait dansé. Mais connaissant un tout petit peu l'air solitaire de la jeune Anglaise, il se doutait qu'elle devait être sous l'emprise d'un sort ou avoir fait l'office d'un pari. Bref, il s'en fiche comme de ses conversations d'avec Hibiscus. Son Elfe de Maison maintenant ? Il passera bientôt toutes ses connaissances à ce compte-là...

Charlotte Leonhart. Grande, belle, les mensurations exactes. Ahem il les laissait à une certaine personne. Et risquerait surtout pas de les demander. Sous peine de mort. Au moins ça restait clair.


- Ce n'est sûrement pas un Honneur. C'était comme ça. Je savais pas où aller. Du coup je me suis retrouvé là. Non merci, j'ai déjà vu ta prestation...


Que dire d'autres ? Le Serpentard coince éhontément et l'écrivain aussi. C'est pas possible, il aurait dit hériter du gène de "papotage" de Loevi, ça lui aurait facilité la tâche. Au lieu de cela c'était le désert de Gobi. Aurait-il l'âme poète en cet après-midi pluvieux ? C'était pas lui l'artiste des mots. C'était Loevi... Il aurait dû piquer son sale carnet. Pour le brûler. Car en plus qu'il l'énerve, cette gueuse possède du talent. Grognements sourds de l'élève qui coupera bientôt court à une conversation qui ne sert strictement à rien.
Ok elle avait chanté. Il se fout de sa Vie, comme elle de la sienne. Mais bon c'est sa Préfète quoi. Allez même si tu passes pour un gros boulet, faut tenter... Mais lui, il en a pas envie de faire sale impression la première fois.

- Seules et derrière lui, dans les nuits éternelles.
Tombaient plus lentement les plumes de ses ailes...

Il n'avait rien à faire de sa condition,
Pour peu qu'elle lui octroie une discussion.

Quelques mots de rien, quelques mots tout simplement ...
Pour éclairer les sombres pensées de l'instant.


Voilà. Il s'était senti l'âme poétesse. Quitte à savoir ce que son interlocutrice en penserait. Cela lui était venu comme ça, il s'était laissé aller. Et dire qu'il n'aime pas ça. Peut-être que cette prochaine et future discussion déridera les deux Serpentard...
Sait-on jamais.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/watch?v=d2Gce9-uQDQ&mode=related&search=
Charlotte Leonhart
Administrateur
Charlotte Leonhart

Nombre de messages : 1369
Age : 31
Maison : Ancienne Serpentard
Année : 1ère année - Moon Shadow
Gain de Gallions : 14425
Date d'inscription : 29/10/2006

~†~ Potion magique... ? ~†~ [Pv Markounet] Empty
MessageSujet: Re: ~†~ Potion magique... ? ~†~ [Pv Markounet]   ~†~ Potion magique... ? ~†~ [Pv Markounet] EmptySam 28 Juil 2007 - 1:57

~†~ Hum... Non, en effet, il était fort peu probable que le jeune Resnald soit venu dans cette salle pour lui demander une danse. Et il ne valait peut-être mieux pas pour lui en fait... Non, car s'il l'avait regardé tout sourire, et qu'il lui avait demandé de danser pour lui, il était presque certain que Charlotte n'aurait que moyennement apprécié, ceci étant bien sûr un euphémisme... Vous imaginez un peu ? S'il était ici pour lui demander ce genre de chose, cela voudrait dire qu'il l'avait suivi pour cela, autrement comment aurait-il pu savoir qu'elle se trouvait dans cette pièce ? Rien que cela aurait suffit. Dois-je vous rappeler qu'elle n'était pas d'humeur ? De plus, s'il avait osé prononcé ces mots... Hun... Je crains que je doive encore une fois me censurer pour ne pas choquer les plus jeunes. Eh... C'était que Charlotte pouvait se montrer très.... violente... En même temps, elle n'avait pas été prise comme Batteuse pour rien... De même qu'on ne lui avait pas attribué le surnom de "Bouchère Verte" pour sa gentillesse...

Mais passons. Puisque, de toute manière, son confrère Serpentard ne se trouvait pas ici pour cela. S'il était dans cette pièce, c'était par pur hasard, parce qu'il ne savait pas où aller. Probablement avait-il ouvert la première porte qu'il avait vu. Manque de chance, la jeune brune s'y trouvait déjà. Malchance ? Peut-être. Ou peut-être pas... Allez savoir. L'avenir le dirait. Quoiqu'il en soit, il ne voulait pas de danse ou de chant puisqu'il avait déjà vu sa prestation. Sur ses mots, un petit rictus s'échappa des lèvres de la jeune anglaise, alors qu'un léger sourire ironique venait se dessiner au coin de celles-ci. Oui, elle n'en doutait pas... Ca, elle imaginait bien que cette stupide Orthosiphon avait bien dû se montrer en spectacle devant tout le monde... Mais qu'elle profite... Sa vie ne serait pas toujours aussi simple...

Les dernières gouttes de sève de Lobularia Maritima s'écoulaient dans le chaudron tandis qu'elle relevait son regard perçant vers le cinquième année. Charlotte était loin d'être naïve. Elle voyait bien comme il la regardait, même si elle avait entendu des rumeurs les concernant, lui et Purdey. Mais, cela ne la regardait pas et, mieux même, elle s'en fichait complètement. Elle avait seize ans, elle en aurait dix-sept dans quelques mois... Et elle savait les regards que lui lançaient les garçons. Et ce jeune Mark Resnald ne faisait pas exception. Cependant... Etrangement, il y avait autre chose dans son regard. Pas seulement la lueur de désir qu'elle croisait parfois, et qu'elle chassait d'une simple remarque, ou d'un regard dissuasif. Non, chez ce garçon, il y avait quelque chose en plus. Et elle n'aurait pas su dire quoi. Il était vrai qu'il était plutôt mignon et, si elle n'avait pas été avec Sacha - même si la situation était plus compliquée que cela - , eh bien elle se serait peut-être un peu amusée avec ce jeune homme...

Je m'explique. Après tout, qui sait ? Si, après le bal de la Saint-Valentin, Sacha l'avait repoussé comme il l'avait fait, mais n'était pas revenu vers elle, alors peut-être.... Elle aurait tiré un trait, c'était certain, mais peut-être aurait-elle mal tourné ? Peut-être se serait-elle mise à séduire les garçons pour mieux les repousser ? Les faire souffrir autant qu'elle avait souffert ? Peut-être se serait-elle mise à jouer à la "Mante Religieuse" ? Et peut-être alors se serait-elle un peu amusée avec le jeune Mark Resnald ? Qui peut savoir comment cela aurait-été si les choses s'étaient déroulées autrement ? Si, si, si..... On en ferait des choses, avec des "si". Et pourtant... Si elle avait le choix.... Eh bien, elle ne changerait rien. Parce que c'était peut-être difficile en ce moment, parce que Sacha lui manquait, parce qu'elle en était réduite à faire une potion pour ne pas avoir à céder son corps mais... Cela pourrait être pire. Cela pouvait toujours être pire. Alors elle ne changerait rien. Et.... Elle avait confiance. Elle avait confiance en Sacha, elle avait confiance en leur amour, et elle savait, au fond d'elle, que cela valait la peine d'attendre... Et que toutes ces épreuves qui se présentaient à eux... seraient surmontées un jour ou l'autre... Patience... Elle l'aimait. Il l'aimait. Alors, il fallait juste... Ne pas lâcher prise. Ne pas perdre espoir. Tout irait bien. Il le lui avait dit.... Et elle le croyait... ~†~


* Hum... ? Un poème ? *

~†~ Charlotte venait d'être sortie de ses pensées mélancoliques par la voix du Serpentard qui lui récitait ce qui semblait être des vers... Elle ne réagit pas tout de suite, pressant une dernière fois la plante dans sa main, afin d'en faire sortir les dernières gouttes de sève, avant de la reposer sur la table. Elle se retourna finalement vers Mark, s'appuyant sur la table derrière elle et croisant les bras tout en l'observant, ses phrases tournant encore dans son esprit. Elle resta ainsi immobile durant de longues secondes, le visage impassible, à le scruter silencieusement. Que signifiaient ces mots ? Hum... Elle comprenait.... Elle comprenait qu'il voulait qu'elle lui prête un peu d'attention, qu'ils échangent quelques mots, c'était tout ce qu'il voulait. Eh bien, mission accomplie Mr Resnald. La meilleure façon d'approcher la jeune fille était de lui montrer que vous existiez. Que ce soit en la provoquant, ou simplement en lui demandant son attention, ce qui induisait qu'elle avait la vôtre... Alors, pour la première fois depuis qu'il avait franchi le pas de cette porte, elle lui adressa un petit sourire, léger. Pas encore très franc, ni joyeux, ou malicieux, mais ni ironique, ni mesquin ou encore sarcastique... ~†~

" C'est très joli.... "

~†~ Et rien de plus... Il n'y avait pas besoin d'épiloguer durant cent sept ans, c'étaient de jolis mots qu'il avait dit là, mais elle n'allait pas non plus s'en extasier pendant des heures. Si encore elle n'en avait pas compris le sens, elle aurait pu approfondir, en lui demandant de s'expliquer, mais elle pensait avoir saisi où il voulait en venir.... Elle décroisa ses bras et se redressa, pour venir se repositionner devant son chaudron. Elle regarda la feuille, y lisant les instructions suivantes. Elle attrapa alors le parchemin, et le déplia. A l'intérieur se trouvaient deux feuilles de Belladone séchées. Probablement Mark les reconnaîtrait-il, il les avait manipulé en Botanique. Mais elle ne s'en souciait pas. Elle les jeta délicatement dans le fond du chaudron, et, après quelques secondes, une petite fumée incolore et inodore s'en éleva... Mais cela ne semblait pas inquiéter la jeune Préfète. Elle attrapa un petit flacon, qui contenait de l'essence de Belladone. Là encore, Mark le reconnaîtrait sûrement, puisque c'était ce qu'ils avaient eu à faire, en pratique, lors du cours de Botanique. Elle versa le contenu dans un petit bol, avant d'attraper la pierre de bézoard et de la laisser tomber mollement dans ce même bol. Elle releva alors son regard vers le jeune homme, tandis que la pierre faisait trempette. ~†~

" Il t'arrive souvent de réciter un poème aux personnes que tu ne connais que de vue ? "
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/CharlotteLeonhart
Mark Resnald
Elève modèle
Mark Resnald

Nombre de messages : 635
Age : 34
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13935
Date d'inscription : 01/03/2007

~†~ Potion magique... ? ~†~ [Pv Markounet] Empty
MessageSujet: Re: ~†~ Potion magique... ? ~†~ [Pv Markounet]   ~†~ Potion magique... ? ~†~ [Pv Markounet] EmptyLun 6 Aoû 2007 - 11:40

Le Hasard ? Par moments ce dernier fait bien les choses. Seulement par moments. Là Mark l'aurait peut-être béni s'il l'avait rencontré personnifié au coin d'un couloir de Poudlard. Seulement si.
Mais rien n'empêche qu'il croit aux légers signes que peut avoir le Destin sur les minables humains... dont lui fait partie. Il n'y a pas de Fatalité, sans actes, même si ces derniers restent dérisoires. Non, on a rien sans rien dans la Vie.
Une petite voix lui avait soufflé à l'oreille qu'une charmante brunette se trouvait dans une Salle vide ? Peut-être. Et pourtant ... Il y avait pensé, à la jeune Préfète par moments. Malgré le regard perçant de la Belle, il n'en reste pas moins qu'elle dissuade les plus audacieux. Et par moments les sourires narquois et sarcastiques dont elle se glorifie en voyant les autres Maisons.
Même au sein de Serpentard, elle n'en reste pas moins une Vipère. Le Choixpeau l'avait bien désigné pour cela. En 5 années d'aventures "serpentardiennes" à Poudlard, Mark ne lui avait jamais adressé la parole. Par crainte de représailles ?

Non, le Sorcier reste secret. On ne sait pas les intentions occultées par les pupilles dorées. Il est calme et froid.

Tout ce qu'il s'évertue à penser d'elle, c'est qu'elle reste une Beauté inaccessible et de ce fait manipulatrice. N'a t-on jamais entrevu dans les légendes que les belles jeunes femmes étaient toutes empoisonnées par la Cruauté ? La Perfidie et j'en passe ?. La Préfète était de celles-là. S'il avait su. Peut-être lui aurait-il demandé de fouler ensemble le sol de Poudlard. Mais rien n'y fait. Il l'a retrouvée dans une salle poussiéreuse.
C'est déjà pas si mal. Mark Resnald sent l'atmosphère frâiche et pesante. Non pas qu'il n'y soit pas habitué. C'est chaque soir ainsi dans la Salle Commune. C'est comme ça. Rien n'y fait, lui il aime bouquiner seul sur son fauteuil qu'il s'est attribué et allonger ses jambes sur un autre. Trop grandes jambes pour son âge d'ailleurs.
En ce moment même l'Anglais eut une pensée pour son chat. Oui, c'est bien vrai. Il était passé où ce stupide énergumène ? Peut-être avait-il rencontré une main secourable et qui lui aurait fait partagé son déjeuner ? Non Testarotho prend, il ne partage pas. Le félin noir devait arpenter les traces de son Maître en miaulant comme pas possible. Saleté de truc noir et poilu.
Par contre il s'entendait admirablement avec Muguet. Le chat blanc de la cousine Poufsouffle. Elle était où elle aussi ? Sûrement à écrire des vers sans en avoir l'air. Il n'avait point du tout l'âme poétique. Lui, c'était ...
Il ne le savait même pas. Ah si, peut-être la musique. Du Violon précisément dont il ne se privait pas d'en jouer au Manoir. Mais depuis 5 années, il n'était jamais sorti de son étui d'ébène. Le Violon en pleurerait presque de ne plus être apprécié à sa juste valeur. Mark Resnald possède un Stradivarius, un Violon précieux, un de ceux fait les maîtres luthiers moldus.
Son archer est en état parfait, le Violon attend juste qu'on daigne le sortir de sa prison de bois.

Mais Mark Resnald ne le sort que pour les grandes occasions.

Il s'est essayé au Piano, ce n'est pas assez donner d'émotions ! Bien que la Musique en elle-même est un phénomène d'exacerbation des sens. L'émotion est trop accrue. Il n'est pas rare de le voir verser des larmes souillant ses joues mates dès lors qu'il joue une mélopée. Il vient de se le jurer, à sa prochaine discussion avec Charlotte, il allait jouer.
Ce serait une sorte d'exorcisme, il en avait besoin. Comme tout un chacun. Loevi c'était ses mots, Mark sa musique. Les deux cousins étaient des fanatiques de l'Art. Mark adore dessiner dans les arbres du Parc et ainsi scruter les précieux modèles, modèles qui ne savent pas qu'il sont croqués d'ailleurs, qui lui servent de base à bon nombre de ses dessins. Ou encore Toiles, quand l'imagination est bien trop dévorante.
Mais cela, aucun Serpentard ne le sait. Personne ne le lui a jamais demandé. La Poufsouffle croit dur comme fer que c'est un Démon. Qu'il aurait vendu le reste de son âme au plus offrant. Non, il cache tout. Jusqu'au jour où ça va le rendre fou. Totalement...
Ses émotions ne ressortant jamais, il peut craquer au coin d'une ruelle de Londres, ou encore dans l'une des pièces du Manoir BlooDust. En prétextant un malaise...alors qu'il est en proie à ses synapses douloureuses. il en a mal au crâne, à se tourner et se retourner dans son lit. Pire encore dans le dortoir d'avec les Serpentard.
Mark Resnald possède un fâcheux Masque d'indifférence totale. Or, Charlotte possède le même. Les yeux dorés reconnaissent une telle chose.
La belle Serpentard est discrète voilà tout. Alors que Purdey est une véritable extrovertie. Petit sourire à cette pensées. Elle lui permet de le sortir de sa trop lourde Torpeur par moments.

Tiens le voilà qui se lance dans des vers. Moment saugrenu et impromptu. Le voilà, le Hasard ! Dasn toute sa splendeur. Il en était plutôt fier, lui qui est un total néophyte en la matière. Il connait les Alexandrins mais ne sait pas les manier. Charlotte l'écoute, tant mieux, c'est l'effet voulu par Mark. Elle prenait attention à lui, elle l'avait remarqué. Pour étayer sa thèse, le jeune homme vit un sourire poindre sur les lèvres ivoire. Il avait réussi.
Certes ce n'était encore qu'un pâle sourire. Mais c'en était un. C'était le principal. Les trois mots qui suivirent l'enchantèrent. Elle n'en avait pas dit plus. Cela lui avait plu, et c'était le principal. Elle avait compris le sens caché.


- Merci.

Petit sourire du Mark Resnald vainqueur. C'était l'inspiration du moment, voilà tout. Il avait envie qu'elle lui prête de l'attention. C'était fait, maintenant à lui de se débrouiller pour qu'elle continue. Il se sentait plus serein et plus à l'aise. C'était sûrement dû à la sortie de ces quelques vers lâchés dans l'air. Oui ça devait être ceci. La haute stature sombre du BloodDust s'appyua pour mieux voir ce que la Préfète trafiquait. Hm. Une potion, jusque là il l'avait remarqué.
Mais quelque chose clochait. Il lui semblait reconnaître le travail qu'il avait effectué en Botanique. Sur de la Belladone. C'était le fâmeux cours donné par Sacha. Très bon cours d'ailleurs, mise à part qu'il était tombé avec des timbrées. Mais passons. N'empêche que c'était assez louche. Et une feuille de Parchement, le corroborait dans cette idée.
Un petit flacon verdâtre. De l'Essence de Belladone. Plante toxique, qu'il avait distillé avec ses comparses. Le 5ème année fronça les sourcils un court instant. Quelle était donc cette Potion qu'elle était en train de préparer ? Une pierre de Bézoard ... Ce n'étai sûrement pas en demandant à la dite-concernée qu'il allait obtenir une quelconque réponse.
Préfère se taire. C'est préférable, bien que ça l'intrigue trop, dix fois trop. Déjà il avait passé l'épreuve de lui faire capter sa présence. Alors pour ensuite lui confier ce qu'elle faisait, fallait pas pousser Dumbledore dans un enclos remplis de Scroutts à pétards. Je ne garantis pas le résultat ...
Sorti de ses pensées par la Préfète, il sourit en entendant les derniers mots. Cela est vrai, ce n'est pas courant d'entendre des vers, surtout déblatérés à une inconnue. Et alors ? Il s'en fiche des convenances. C'est comme ça.
Le regard doré la fixe, les mains dans les poches il met. Et la voix grave de Mark répond à une phrase toute à fait charmante de Charlotte Leonhart.


- Cela est vrai. Ce n'est pas coutume d'entendre des vers. Surtut les dire à une connaissance ... Sache que je n'ai pas l'habitude d'en faire. Quelqu'un d'autre s'en charge pour moi. Non je sentais dans l'air du moment et cela m'est venu : comme ça. Je n'ai rien d'autre à ajouter pour ma défense Miss Leonhart.

Sourire encore. Sourire présent sur les fines lèvres mates. Pas trop à l'aise il devait être. Juste trouver le bon ajustement, le juste milieu donc. Car trop à l'aise ce serait lui manquer de respect, et trop coincé, elle s'ennuierait vite. Il devait rebondir sur une discussion autre.
Qui ne tente rien n'a rien.


- Et toi Charlotte, te lancerais-tu comme ça sans filet, dans des vers ? Juste comme ça.


PS : Comme promis ! Bon anniv' ! Mdr
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/watch?v=d2Gce9-uQDQ&mode=related&search=
Charlotte Leonhart
Administrateur
Charlotte Leonhart

Nombre de messages : 1369
Age : 31
Maison : Ancienne Serpentard
Année : 1ère année - Moon Shadow
Gain de Gallions : 14425
Date d'inscription : 29/10/2006

~†~ Potion magique... ? ~†~ [Pv Markounet] Empty
MessageSujet: Re: ~†~ Potion magique... ? ~†~ [Pv Markounet]   ~†~ Potion magique... ? ~†~ [Pv Markounet] EmptyMar 14 Aoû 2007 - 17:05

~†~ Après avoir posé sa question, pour le moins logique et légitime, Charlotte s'était assise sur la table juste derrière elle. Elle faisait à présent face au jeune Resnald. Ses jambes à moitié couvertes par son jean court battaient lentement l'air, à un rythme plutôt régulier et relaxant. Ou stressant. Cela dépendait des gens. Droite.... Gauche.... Droite.... Gauche.... Et ce tandis que les mains de la jeune brune s'étaient posés sur le bois de la table et qu'elles soutenaient le poids de son buste. Elle resta ainsi immobile durant quelques secondes, à observer le jeune Serpentard de son regard perçant. Non, il était vrai qu'elle ne lui avait jamais parlé avant aujourd'hui. D'un autre côté, elle avait été tellement timide et rêveuse durant ses cinq premières années qu'elle était passée inapperçue. Elle se souvenait de cette époque où elle se mettait à begayer dès que quelqu'un l'approchait. Et c'était pareil pour n'importe qui, que ce soit un professeur, un élève, qu'il soit de sa maison ou d'une autre. Cette époque où seul son cousin pouvait venir lui parler sans qu'elle se mette à rougir...

A peine venait-elle d'avoir une pensée pour son cousin que Mark prit la parole pour lui répondre. Même pas le temps de plonger dans ses réflexions... Non, le cinquième année n'avait pas l'habitude de réciter ainsi des poèmes à tout va et à la première personne qu'il croisait... Une personne s'occupait de faire des poèmes pour lui ? Charlotte réfléchit quelques instants, à peine, mais elle ne voyait pas de qui il s'agissait. Elle était bien loin de savoir qui le jeune homme fréquentait, ni même s'il avait de la famille dans l'école ou autres. Cependant, elle ne lui demanderait pas de qui il voulait parler. Parce que cela ne la regardait pas. Et au fond, peut-être aussi que cela ne l'intéressait pas vraiment... A nouveau, un petit sourire, léger, vague, se dessina au coin de ses lèvres lorsqu'elle entendit sa phrase à propos de sa défense. Et ce tandis qu'une petite lueur amusée passait dans ses yeux bleu/vert. Comme si elle était juge, ou quelque chose dans ce goût là. Il enchaîna sur une autre question. Sourire énigmatique. ~†~


" Oui je le ferai.
Mais contrairement à toi, ils ne seraient pas destinés à un ou une inconnue.
Si j'avais à faire des poèmes, seuls ceux que j'aime en seraient les sujets et pourraient en profiter. "


~†~ Nouveau petit sourire mystérieux puis plus rien. Sa réponse n'invitait pas à continuer le dialogue, mais bien à l'interrompre l'espace de quelques minutes. Le seul poème qu'elle avait fait était pour Sacha. Elle l'avait fait le soir du bal de la Saint Valentin et le parchemin sur lequel elle l'avait aposé était toujours dans son tiroir. D'ailleurs, je l'ai déjà dit, mais le soir même, elle se faufilerait dans le dortoir des 7e années et glisserait le parchemin dans le livre de DCFM de Sacha. A défaut de lui donner en main propre... Quoiqu'il en soit, elle n'était pas très douée pour trouver les mots, lorsqu'il s'agissait de se révéler, ses sentiments plus particulièrement. Alors en faire un poème, avec des vers, des rimes, des syllabes et.... Wow.... Trop compliqué..... Mais, étrangement, ce soir là de février, les mots lui étaient venus d'eux-même... Elle avait juste pris sa plume et l'avait faite glisser sur le parchemin. Un peu comme Mark plus tôt, à la différence qu'il les avait dit plutôt que de les écrire...

Une pensée, qu'elle avait eu à peine quelques secondes auparavant, lui revint d'elle-même en tête. Son cousin, Eneas. Eneas Penn, 5e année, Serpentard. Son Ene.... Cela faisait plus de huit mois qu'elle ne l'avait pas appelé comme ça. Cela faisait d'ailleurs plus de huit mois qu'elle ne lui avait pas parlé tout court.... Oh... Oui, bien sûr... Elle l'avait croisé parfois, dans les couloirs, ou même dans la salle commune. Mais jamais seuls à seuls, et jamais elle ne l'avait regardé dans les yeux. Non, cela, elle l'évitait. Car elle savait très bien... Elle savait très bien qu'il pourrait la comprendre en un regard, qu'il pourrait voir à quel point elle souffrait. Et elle ne le voulait pas... Parce que cela ne le regardait pas. Cela ne le regardait plus. De même que pour ses parents, avec qui elle avait mis de la distance. Elle savait bien qu'il n'avait pas dû comprendre pourquoi cette subite indifférence, qu'il avait dû se poser des questions, et qu'il en avait souffert probablement. Elle savait aussi qu'il n'avait pas besoin de cela. Sa famille était déjà assez divisée, si sa cousine s'y mettait elle aussi... Comme à ses parents, elle racontait tout à Eneas. Absolument tout. Jusqu'à cet événement... Elle ne voulait pas en parler, elle ne voulait pas les décevoir... La seule personne qui savait pourquoi elle avait changé de caractère, à ce jour, était Sacha, à qui elle s'était confiée quelques jours plus tôt. Mais au fond d'elle... Elle ne pouvait pas se cacher que ses parents, qu'Ene... lui manquaient.... Mais cela, jamais elle ne l'avouerait, car c'était elle qui avait voulu cette violente rupture....

Des petits bruits de bulles qui éclatent commençèrent à se faire entendre, ce qui attira l'attention de Charlotte et la fit tourner son regard vers le bézoard immergé. Oh, il était temps. Elle se redressa et s'avança vers le petit bol. Elle se pencha alors vers le protocole de la potion, et continua de suivre les instructions. Mark relança la conversation, en la dirigeant vers le Quidditch. Et la jeune brune lui répondit volontiers. C'était hallucinant... Hallucinant comme sa langue se déliait d'elle-même dès que ce sport était abordé. Elle d'habitude si peu bavarde, silencieuse.... Elle avait déjà remarqué ce phénomène étrange lors de la Green Party, et elle ne savait toujours pas l'expliquer. Ils parlèrent du dernier match, avec les Gryffondor. Et également de la soirée qui avait eu lieu à cette occasion, dans leur salle commune. Le sujet dériva vers le Quidditch professionnel. Et la discussion s'anima lorsqu'ils se rendirent compte qu'ils avaient un point commun : ils supportaient tous deux l'Irlande.

Un petit miaulement se fit entendre, stoppant immédiatement leurs bavardages, et la petit tête poilue de son chaton noir sorti de son sac posé sur une table, bâillant à souhaits. Oh, tiens ! Hope venait de se réveiller... Il dormait souvent dans ses affaires. Voire même tout le temps. Mais il était encore tout jeune. Il devait avoir quatre mois. Charlotte l'avait trouvé dans la Forêt Interdite, et elle avait décidé de le garder, attendrie par ses magnifiques yeux bleus. Mark lui fit remarquer qu'il avait un chat aussi. Testarotho. Oui, Charlotte l'avait déjà vu dans la salle commune. Elle alla gratouiller affectueusement son petit animal de compagnie, mais pas trop longtemps, il fallait qu'elle continue sa potion. Ils parlèrent ensuite des examens qui approchaient, et des cours. Puis du bal de fin d'année, dont le thème était le théâtre. Elle apprit que Mark jouerait dans la pièce de Purdey. La jeune anglaise jouerait dans la pièce de Sacha. Mais à part pour la pièce, elle ne pensait pas aller au bal.... Si elle avait su qu'au moment où elle disait cela, Mark Resnald avait pensé à l'inviter à être sa cavalière, alors elle aurait probablement sourit doucement, amusée par l'idée. Même si elle aurait refusé, évidemment... Sacha lui avait dit qu'il fallait deux heures pour préparer la potion. Et bien celles-ci étaient finies... Et plutôt vite, suite à ces bavardages... Charlotte remplit une fiole de la potion, la refermant d'un bouchon, et la glissa dans sa poche, avant de récurviter le chaudron et de commencer à ranger ses affaires... ~†~


" Je ne vais pas tarder à y aller, j'ai plusieurs choses à faire...
Contente d'avoir passé cette partie de l'après-midi avec toi en tout cas... "


HJ : J'ai l'accord de Mark pour toutes ses paroles, pensées, etc...
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/CharlotteLeonhart
Mark Resnald
Elève modèle
Mark Resnald

Nombre de messages : 635
Age : 34
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13935
Date d'inscription : 01/03/2007

~†~ Potion magique... ? ~†~ [Pv Markounet] Empty
MessageSujet: Re: ~†~ Potion magique... ? ~†~ [Pv Markounet]   ~†~ Potion magique... ? ~†~ [Pv Markounet] EmptyLun 20 Aoû 2007 - 21:44

Ah la belle et ténébreuse Charlotte Leonhart.

A vrai dire, elle était totalement à l'aise durant cette conversation. Pour preuve, le simple fait qu'elle se soit mise sur la table et qu'elle balance ses fines jambes à la blancheur de neige.
Elle était sûre d'elle et cela se voyait. Pour Mark Resnald, l'ambiance se faisait plus détendue. Ils ne se regardaient plus en chiens de faïence, ils se parlaient... tout simplement. Enfin établir le contact était souvent le plus difficile, le plus hasardeux et le plus compliqué.
Ne pas avoir d'atomes croches c'était cela le pire. Mark l'avait bien cru au début. Mais ils ne s'étaient pas entretués, ne s'étaient pas jettés à la gorge l'un de l'autre. Même si Charlotte était une fille, elle savait cruellement se défendre. Et puis, la rixe n'était pas à l'ordre du jour. Tout allait bien dans le meilleur des mondes.
Le cinquième année en était soulagé. Seules les jambes de sa Préfète rythmaient tout à une certaine cadence. Pas énervante non, l'Héritier BloodDust en était bercé ... Mais intérieurement, il bénissait la Providence de l'avoir rencontrée. Il est vrai qu'ils ne s'étaient jamais parler. Oh et puis Mark n'est pas très bavard en fait.
Il n'arrive pas à se dévoiler. Le manque de Confiance certainement. Puis dès qu'il se sent trop confiant ou qu'il a trouvé matière à se confier, il se referme automatiquement. Il préfère piquer qu'être piqué. Ou dévorer plutôt que d'être dévoré. En un sens il se préserve des autres. C'est bien trop dur à tolérer l'entente cordiale.
La Discorde c'est bien mieux....

Mais ici, il n'y a rien de tout cela. Mark en est conscient et sa Préfète doit l'être aussi.

Tout ce que Mark Resnald savait sur Charlotte Leonhart c'était l'existence d'un cousin situé dans la même Maison que tout les deux. Eneas Penn à Serpentard. Lui, non plus il ne lui avait jamais adressé la parole. Par peur peut-être ? Peur de trouver un confident ? Seul Mark sera en mesure de répondre. La Préfète ne doit même pas savoir qu'il possède un élément familial à Poudlard. Sa cousine Loevi Leroy à Poufsouffle.
Décidément, c'était bizarre la Vie. Il aurait pu se retrouver chez les Jaunes et Noir... mais non. Le Choixpeau en a décidé autrement. Serpentard, c'était bien mieux pour lui. Il avait des ambitions à accomplir, des désirs à tarrir. Oui, être l'un des meilleurs de la lignée sacrée des BloodDust. Toute la branche principale était passée par Serpentard non ? Quel heureux évènement quand il lui fut annoncé cette Maison. Certes on y retrouve l'archétype des Serpents ; froids, vindicatifs, calculateurs et méprisants ...
Par moments, Mark aimerait s'en détacher. Mais l'étiquette du sombre et rampant animal se colle à sa peau mate. Léger sourire de son interloctrice face à la haute stature sombre de Mark appuyé un peu plus loin. Ils étaient face à face de toute manière. Il s'attendait à une réponse de cette sorte. Toujours mystérieuse et insaisissable. Telle était Charlotte Leonhart. Oh ! Elle ne faisait des poèmes qu'aux gens qu'elle aimait ?
Mark se doutait bien de qui il s'agissait. Il n'était pas aveugle et il ne fallait pas le prendre pour un Troll quand même. Sacha de Lansley, c'était une évidence. Mais il préféra se taire, il n'avait pas envie de s'attirer les foudres de la Belle si rapidement. Alors que tout commençait à aller pour le mieux.
Il lui rendit le même sourire avec une lueur plus appuyée dans son regard doré.


- Je comprends tout à fait. C'est plus facile de se retrouver à écrire quelques vers pour les personnes appréciées ou encore aimées.

Il venait de penser avec une certaine horreur manifeste, qu'il n'en avait jamais dit à Purdey LaRoche Elda, des vers, des alexandrins ou encore des odes. Il l'aimait. Mais il aurait aimé l'exprimer par des mots, or c'était Charlotte qui avait eu droit à un de ses rares poèmes dans cette Salle. Le cinquième année n'allait pas s'en plaindre, tout compte fait. Puis il avait envie de les laisser s'évaporer de ses lèvres fines. C'était arrivé, désormais il ne pouvait les lui reprendre. En un mot, il les lui avait donnés.
Juste comme cela. Après, rien à faire. C'était bien le Mark implacable qui faisait face à sa Préfète. Cette dernière avait fait exprès de laisser des minutes oppressantes de silence entre un éventuel dialogue. Bonne technique pour suspendre cette atmosphère auparavant tendue. Il se rappelait les jours interminable en compagnie de sa cousine dans le Manoir familial des BloodDust. Les longs silences qui n'exprimaient rien d'autre que cette indifférence marquée. Oui, notifiée par Mark lui-même. Cette distance, cette souffrance cependant de la faire sortir de son existence ...
Oui, malgré son air hautain et ses noires et lugubres manières, Loevi était importante. Il la connaissait comme une soeur. Et elle le connaissait aussi bien qu'un frère. Ils avaient vécu un Passé commun, sans jamais être séparés. Or c'était Mark qui l'avait voulu. Qu'elle le laisse tranquille, en ce jour de répartition ... Il avait été accepté chez les Serpentard, et elle chez les Poufsouffle : un grand fossé parvient à les séparer désormais.
Mais ... il y aura toujours un mais. Car malgré tout et même s'il tire un trait indélébile sur son Passé, elle, elle sera toujours là. Et elle se rappelera à son bon vouloir. Des crépitements ? Des bulles ? Ahem, c'était vrai qu'il n'était pas dans son dortoir. Bxwarf, après tout. Ce n'était pas important. Bon, il voyait qu'elle était occupée .... mais se connaissant, il n'avait pas envie de laisser un blanc, un trop gros blanc dans cette conversation. Alors sachant qu'elle était Batteuse dans son équipe, il bifurqua sur le Quidditch.

Et ô Miracle d'entre les Miracles, la belle Charlotte en était une grande fanatique ...

Alors Mister Resnald fort de son potentiel ne lâcha pas l'affaire. Le Match contre les Gryffondor fut bien sûr évoqué et évidemment le Quidditch professionnel fut pris en compte. Là encore, un Miracle ! Ils étaient de grands supporters de l'Irlande. Là, Mark était plus qu'heureux. Décidément, cette discussion n'en finirait pas de l'étonner. Et vas-y que je te blablate encore et encore de Quidditch. Tant mieux, ils étaient tout les deux sur leurs terrains favoris. Coupé dans son élan par un .... miaulement ? O_O. Mark croyait que c'était son félidé. Mais non, ce miaulement n'était pas rauque et ne foutait pas les cliches à n'importe qui ... C'est pour vous dire la Folie du minet.
Oh. Un splendide chaton aux yeux bleus. Les yeux dorés en étaient captivé de ce petit être qui n'en avait cure de bailler comme il le faisait. Mark venait de lui signaler qu'il avait un chat du nom de Testarotho. Le terme "monstre" serait plus approprié... Vu la bête aux longs poils noirs qu'était le félin de Mark. Un félin détestable qu'il retrouverait sûrement en Salle Commune. Rien que l'idée de s'y rendre ne l'enchantait guère. Après les examens, ils approchaient. Les BUSEs....
Mark était toujours stressé dans n'importe quel davoir, alors ces examens cela n'allait pas changer la donne. Mais il devait en parler à Charlotte, cela faisait encore du bavardage....certes inintéressant mais de la discussion quand même. Ensuite la pièce, il jouait dans celle de Purdey LaRoche Elda. "Le Dernier Train". Son homologue Anglaise jouerait à coup sûr dans celle de Sacha. C'était facile à deviner, encore ...
Or le cinquième année aurait aimé l'inviter au Bal. Juste pour voir sa réaction. Il serait certain qu'elle aurait souri très amusée d'une telle proposition, mais elle l'aurait refusée. Puis de toute façon, Mark avait invité Purdey. Donc, il n'y avait pas de soucis à se faire...
L'heure était venue de se quitter en bons termes. Le Serpentard avait aimé cette conversation, mais ce fut les dires de la jeune Leonhart qui le clouèrent sur place... Elle avait aimé elle aussi ?
Certes elle s'était occupée de la potion et tutti quanti, mais ils avaient parlé ... et pour prendre congé de Mark Resnald, elle rangea ses affaires. Petit sourire de l'Anglais suite à ce petit moment partagé entr eux deux.

- Je ne resterais pas ici moi non plus. De même Charlotte, c'était enrichissant.

Comme un gentleman qu'il était, il ouvrit la porte de la Salle et laissa passer Charlotte devant lui. La longue chevelure noire battant et fouettant l'air d'ailleurs. Mark referme donc derrière lui et lui emboîta le pas. Apparemment, ils avaient décidé tout deux d'un commun accord qui s'avérait silencieux de se rendre dans leur Salle Commune ...
Mark marchait juste à côté d'elle sans pour autant empiéter sur son espace vital. Non, Charlotte n'avait pas décidé d'aller dans la salle des Vert et Argent mais plutôt de se rendre à son dortoir pour y poser ses affaires. Il la retrouvera peut-être plus tard.
Juste avant qu'ils ne se quittent Mark avança l'une de ses mains gantées vers elle. La Préfète haussa un sourcil d'incrédulité sous ce geste. Puis après quelques secondes d'attente, elle consentit à la serrer. Pas plus que quelques secondes, mais à la serrer quand même.
Ils se quittèrent sur ce geste. Elle vers son dortoir, lui dans la Salle Commune, déserte à cette heure.

Il pourra y faire un somme. Le sommeil du Juste.

De toute manière, il sera amené à la revoir. C'est une certitude. Encore une fois au détour d'un passage....




Fin
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/watch?v=d2Gce9-uQDQ&mode=related&search=
Contenu sponsorisé




~†~ Potion magique... ? ~†~ [Pv Markounet] Empty
MessageSujet: Re: ~†~ Potion magique... ? ~†~ [Pv Markounet]   ~†~ Potion magique... ? ~†~ [Pv Markounet] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
~†~ Potion magique... ? ~†~ [Pv Markounet]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1 -



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Château :: Salles de classes Vides et autres inconnues du Château-
Sauter vers: