Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 ~†~ Réflexion..... légèrement humide... ~†~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Charlotte Leonhart
Administrateur
Charlotte Leonhart

Nombre de messages : 1369
Age : 31
Maison : Ancienne Serpentard
Année : 1ère année - Moon Shadow
Gain de Gallions : 14425
Date d'inscription : 29/10/2006

~†~ Réflexion..... légèrement humide... ~†~ Empty
MessageSujet: ~†~ Réflexion..... légèrement humide... ~†~   ~†~ Réflexion..... légèrement humide... ~†~ EmptyLun 11 Déc 2006 - 0:06

~†~ Les cours étaient finis, depuis quelques heures déjà, et la plupart des élèves de l'école étaient à présent dans la Grande Salle, en train de manger, de rire, de discuter de choses et d'autres. Des cours... Des derniers événements de l'école. Elle imaginait d'ici leurs sujets de conversation... Pourtant, Charlotte, elle, ne se trouvait pas parmi ce brouhaha et cette clarté joyeuse. Elle n'avait pas faim ce soir....

Elle avait une impression étrange. Impression qu'il... qu'il fallait qu'elle réfléchisse, qu'elle prenne une décision, qu'elle se retrouve seule face à elle-même et qu'elle se mette au pied du mur. Elle en avait presque besoin. Elle le ressentait. C'était vraiment un sentiment très étrange... Elle se sentait mal, sa gorge était serrée et son estomac nouait, sans qu'elle sache vraiment pourquoi... Elle avait même désseré sa cravete verte et argentée, la laissant pendre de chaque côté de son col, dont elle avait enlevé les premiers boutons.

Voilà pourquoi la jeune fille se trouvait là, au milieu de l'un de ces couloirs situés au sous-sols. Couloir perdu... Elle-même ne savait pas comment elle y était arrivée. Couloir sombre. Couloir humide. Couloir ténébreux... Couloir désert. Couloir silencieux. L'endroit parfait pour ce qu'elle avait à faire. Les murs étaient froids et rugueux. Et les seuls bruits qui venaient parasiter ce silence pesant étaient les petits "plics" des gouttes d'eau qui venaient s'écraser sur le sol...

La jeune Serpentard se trouvait là, immobile, seule, adossée contre l'un de ces murs, glacial, la tête appuyée sur la pierre peu confortable. Elle fixait le vide, silencieuse, son regard totalement vide, et son visage grave et inexpressif. Tout ce qu'elle voyait était cet autre mur face à elle, semblable à celui sur lequel elle était accotée. Ses yeux, d'habitude si perçants et vifs, étaient perdus dans le gris sombres des pierres qui composaient ce mur. Elle allait mal. Elle se sentait mal mais ne savait absolument pas pourquoi...

La seule lueur qui ne plongeait pas les lieux complètement dans la pénombre était un chandelier, sur lequel quelques bougies se consumaient lentement. Après un long soupir, dont elle avait espéré qu'il emporterait ce sentiment de malaise avec le souffle qui s'échappait de ses lèvres, la jeune fille baissa lentement son visage, fixant le sol. Son regard fut attiré, par un petit objet qui brillait, dans le creu de son décolleté. Lentement, elle glissa sa main jusqu'à celui-ci, et prit entre ses doigts une petite étoile dorée à six pointes.

Elle se rendit compte qu'elle n'avait pas revue celui qui la lui avait offerte depuis... depuis leur première rencontre en fait. Et, la raison de son mal-être commença à se faire un peu plus claire... Dans son champ de vision, juste derrière l'étoile qu'elle tenait délicatement, un autre pendentif. Elle lâcha le petit astre doré, celui-ci revenant s'échouer sur sa peau pâle, et attrapa cette fois-ci un dragon argenté entre ses doigts fins.

Sa deuxième main vint rejoindre la première, l'aidant doucement à ouvrir le pendentif en forme de serpent. Après un léger "clic", le démon s'entrouvrit, révélant deux petites images à l'intérieur de celui-ci. Sur la gauche, un portrait de ses parents, enlacés, heureux. Sur la droite, un portrait d'elle-même, souriante.... Et l'impression de tristesse qu'elle ressentait jusque-là s'approfondit encore un peu plus... Et elle savait à présent pourquoi.

Même si elle le savait, elle avait préféré jusqu'ici éviter le sujet. Ne pas y songer. Mais, ce sentiment d'oppression l'incitait à le faire aujourd'hui... Ses parents lui manquaient... Cette phrase vint la heurter droit au coeur, comme si elle venait de se prendre une gifle. Elle avait répondu à leur lettre quelques jours plus tôt. Lettre emplie de distance, de désintérêt et de froideur. Et elle ne le voulait pas... Elle ne le voulait plus....

Oui, elle aimait ses parents. Ils étaient les seuls en qui elle avait confiance, les seuls à même de la comprendre, les seuls qui ne la jugeraient pas. Et que faisait-elle ? Elle s'éloignait d'eux... Parce-qu'elle s'était dit.... Qu'il valait mieux qu'ils ne sachent pas, plutôt qu'ils soient déçus. Pourtant, au fond, ce n'était pas ce qu'elle voulait. Elle ne voulait pas leur tourner le dos et les ignorer, comme s'ils n'étaient rien....

Lentement, la jeune Batteuse se laissa glisser contre le mur, ne prêtant pas vraiment attention à l'humidité qui imprégnait peu à peu son chemisier blanc... Elle laissa son visage appuyé contre le mur, réfléchissant tout en fixant le plafond. Elle... Elle avait envie de parler à ses parents. Elle avait envie de leur dire, tout. Tout, depuis le moment où elle s'était refermée sur elle-même. La raison de son changement. Et ce qu'elle avait vécu par la suite, ce qu'elle était devenue... Mais elle n'en aurait jamais le courage. De plus, ils découvriraient que leur petite fille innocente était devenue une jeune femme... dépravée...

Voilà ce qu'elle était devenue... Une femme qui se refusait d'éprouver un quelconque sentiment, de peur d'être à nouveau déçue. D'être à nouveau briser. De souffrir à nouveau... Une femme qui séduisait tout en laissant penser le contraire. Une femme qui se faisait désirer, laissant penser qu'elle était inaccessible... Mais, qui, finalement, se laissait prendre si l'on savait comment faire... Etait-elle devenue.... une fille facile ?

Elle referma alors le pendentif, le relâchant. Le dragon revint alors orner de manière presque fière son cou. De nouveau, un long soupir triste s'échappa de ses lèvres tandis qu'elle repliait ses jambes contre elle-même, sa jupe retombant juste un peu au-dessus de son genou. Elle posa alors son front contre ses genoux, entourant ses bras de ceux-ci. Elle resta ainsi quelques secondes, dans le silence le plus total. Puis finalement... Une larme. Une unique larme, seule mais pourtant révélatrice, se mit à glisser lentement sur sa joue, y laissant un sillon humide et légèrement brillant... ~†~


* Merlin, aide-moi...... *
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/CharlotteLeonhart
Lionel Scott
Personnage Inactif
Lionel Scott

Nombre de messages : 97
Maison : Gryffondor
Année : 5ème année
Gain de Gallions : 14658
Date d'inscription : 27/06/2006

~†~ Réflexion..... légèrement humide... ~†~ Empty
MessageSujet: Re: ~†~ Réflexion..... légèrement humide... ~†~   ~†~ Réflexion..... légèrement humide... ~†~ EmptyLun 11 Déc 2006 - 17:59

*Pourquoi ? Cette question résonnait dans le jeune homme. Malheureusement, il n’y avait pas que un pourquoi, il y en avait plusieurs…Le jeune homme était dans un couloir sombre et humide. Froid et terrifiant. Il n’avait pas envie pour une fois de partager son repas avec les autres élèves n’y d’aller vers eux comme il faisait d’habitude. Il n’avait d’ailleurs aucune envie de manger, de boire. De sourire ou de rire. Il souhaite juste, rester seul. Ce qui n’était généralement pas possible à Poudlard. Cependant, pour une fois, c’était un peu une question de vie ou de mort. Lionel ne voulait pas craquer devant les autres, c’est pour ça qu’il avait besoin d’un peu de solitude. Juste quelques minutes pour penser, respiré, pleuré ?

La tête contre le mur. Sa jambe droite fléchit vers le plafond, sa jambe gauche aussi droite qu’une porte. Ses mains contre le sol, il n’était plus lui-même. Le premier Pourquoi était pour la fille qu’il aimait le plus au monde. « Pourquoi est elle partie. » La jeune femme pour lequel son cœur n’avait jamais temps battu. Il l’avait rencontré ici. Dans ce château. Il lui avait parler, il l’avait regarder, puis soudain, sans qu’il ne sens rende compte il l’avait aimé. Dans sa poche de pantalon se présentait le seul et unique objet qu’elle lui avait offert. Celui-ci rappelait au Gryffondor les moments passé avec elle.

A présent elle avait disparu. Sans prévenir. Sans que Lionel ne lui avoue ses sentiments. Il le regrettait. Il le regrettait amèrement. Maintenant s’était trop tard mais le cœur du jeune garçon ne sens remettait pas. L’impuissance de l’oublier le rendait vulnérable. La sensation qu’elle l’avait quitté le rendait dépressif. Et ce collier avec un pendentif représentant une licorne était à présent sans âme.

Un souffle. Une respiration espacée de quelques secondes. Sa tête cognant légèrement contre le mur. Le second Pourquoi était pour sa meilleure amie. « Pourquoi c’est tombé sur elle. » La Poufsouffle qui était sa sauveuse. Qu’il lui avait rendu goût à la vie. Celle qui avait un copain jaloux mais qui ne sens rendait pas compte. Celle qui était timide. Celle qui souriait à ses blagues même si elles n‘étaient pas vraiment drôle. Il la voyait tous les jours, sans savoir que faire. Il lui parlait à chaque heure en y croyant dure comme fer.

Mais s’était impossible. Impossible de lui redonner espoir. Impossible de lui faire entrevoir ce que serait son futur. Il avait l’impression qu’elle se laissait dépérir mais il ne pouvait l’accepter.
Avoir perdu ses parents, sa meilleure amie. Se n’est pas facile, mais c’est pareille pour tout le monde. Il y à toujours pire que sois, c’est du moins se que on se laisse espérer.

Un regard. Un reniflement. Un balancement du pied gauche de chaque côté.
Le troisième pourquoi était adressé à son crapaud. (Pourquoi est il mort.) Celui qui l’avait soutenu lors de sa première année. Celui qui avait été agressé. Celui qui avait passé une année très malade. Mais que Lionel n’avait pas laisser tomber. Il n’avait que six ans. Ce n’était peut être que un Bertiose. Que un animal. Mais il y tenait, malgré tout. Cette perte avait été comme une flèche traversant son cœur. Le coupant en deux alors qu’il était déjà affaiblit.

Le préfet de Gryffondor l’avait retrouvé en plein milieu du parc un matin. Des marques de griffe. Sûrement un chat. Il ne l’avait pas pleuré. Juste parce que après, il n’aurait pu s’arrêter. Personne d’autre n’aimait Bertiose, il ne l’avait montré à personne. Ce n’était pas par peur de moqueries. D’humiliations. Ni de rien d’autre dans le même genre. Simplement car il voulait le garder, juste pour lui.

Un tremblement. Un bruit. Un soupir. Un dernier pourquoi. Et deux larmes…
Le quatrième et dernier pourquoi était pour quelqu’un. (Pourquoi es tu là.) Oui, Lionel avait entendu une larme tomber sur le sol glacier. Il n’avait pu être seul que quelques minutes en effets. C’était juste dans le couloir d’a côté. Que pouvait bien faire une autre personne dans ses couloires si sinistre. Le cinquième année ne savait même pas comment il était arrivé à cette endroit. C’était l’un des couloirs les plus vide de tout le château. Il ne se doutait pas que c’était un peu pour les même raisons que lui. L’espoir de pouvoir évacué son chagrin. De ne pas être vu.

Il se leva doucement. Ses jambes ne tenaient guère sur elle-même. Il avait besoin de s’appuyer contre le mur. Un fois arriver toute au fond, il tourna la tête vers la droite.
Une jeune fille de Serpentard était accroupie. Ses bras entourent ses genoux. Sa cravate détaché. Elle semblait couler petit à petit.*


Pense :
C’est donc cela la raison de sa présence ici. Comme…Comme moi.


*Il s’approcha un peu d’elle. Il ne la connaissait pas. A vrai dire il ne souhaitait pas trop cohabiter avec ceux de la maison de Salzard, représentant le Serpent. Mais cette fois, et cette unique fois il sent fichait. Sa vie n’était plus grand-chose. Il était trop désespéré. Il laissa sortir de sa bouche une phrase.*

-Excuse-moi de te déranger.

*Oui. Il n’avait trouver que sa à dire. Ce n’était pas original, pas drôle. Mais c’était se que il aurait voulu entendre si elle était venu d’abord au près de lui l’aillant entendu.*


Dernière édition par le Mer 3 Jan 2007 - 18:53, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Charlotte Leonhart
Administrateur
Charlotte Leonhart

Nombre de messages : 1369
Age : 31
Maison : Ancienne Serpentard
Année : 1ère année - Moon Shadow
Gain de Gallions : 14425
Date d'inscription : 29/10/2006

~†~ Réflexion..... légèrement humide... ~†~ Empty
MessageSujet: Re: ~†~ Réflexion..... légèrement humide... ~†~   ~†~ Réflexion..... légèrement humide... ~†~ EmptyMar 12 Déc 2006 - 22:35

~†~ De l'aide... Voilà la seule chose dont elle avait besoin actuellement. Et de rien d'autre... Elle avait besoin, et envie, de s'appuyer sur quelqu'un, de se laisser aller, de pleurer la quasi-totalité des larmes de son corps, qu'on la rassure, qu'on lui dise que non, elle n'était pas ce qu'elle pensait être devenue, qu'elle se trompait... Seulement.... Seulement il n'y avait personne pour la réconforter....

Personne pour la rassurer, personne pour lui venir en aide. Même si, jusque là, cela n'avait jamais dérangé la jeune Serpentard de n'avoir aucune attache, aucun ami parmi les élèves de cette école, eh bien... Aujourd'hui... Aujourd'hui elle en avait horriblement besoin. Juste une épaule sur laquelle s'appuyer, juste une épaule sur laquelle pleurer sans honte. Mais il n'y avait personne. Et, au fond, c'était uniquement de sa faute à elle...

C'était vrai après tout, si elle n'avait pas été si timide et si "dans son monde" durant ces cinq dernières années, elle aurait eu le temps de se faire un ou une amie. Même un seul, cela aurait suffi... Mais elle avait été trop décalée, trop en marge par rapport aux autres élèves de sa maison pour oser aller vers eux. Résultat ? Résultat, aujourd'hui, elle n'avait personne à qui se raccrocher dans cette école. Et ça ne s'arragerait certainement pas maintenant...

Car en effet, depuis cet été, Charlotte avait changé de comportement, adoptant celui d'une vraie Serpentard. Elle avait rapidement montré qu'elle possédait les qualités comme les défauts qui caractérisaient cette maison. Et à présent, elle n'était certainement pas prête de donner sa confiance à nouveau à quelqu'un. Elle l'avait fait, une fois, une seule. Et vu comment ça s'était fini, elle préférait ne pas renouveler l'expérience... Alors... Alors tant pis. Elle pleurerait seule et en silence. De toute manière, sa tristesse passerait d'elle-même... Et ses questions seraient refoulées au plus profond d'elle au bout d'un certain temps. Avant de ressortir à nouveau, comme en ce moment...

La jeune anglaise restait donc immobile, la tête appuyée sur ses genoux, ses bras entourant ceux-ci. Elle essayait... De chasser toutes ces pensées de son esprit, de se vider la tête, mais rien n'y faisait. Elle avait même tenté de songer à autre chose, notamment lorsqu'elle avait entendu un léger bruit sourd de.... coup. Comme si quelqu'un cognait contre l'un des murs de ces couloirs, non loin. Elle avait par la suite cru entendre un reniflement, puis un soupir. Mais elle s'était finalement dit que non, tout ça c'était dans sa tête, qu'il n'y avait personne d'autre qu'elle dans ce labyrinthe...

Et ses pensées revinrent la hanter au galop, comme pour lui faire payer d'avoir voulu les écarter de manière si naïve... Elle aurait bien dû se douter qu'elle ne s'ôterait pas ce genre de réfléxion de la tête si facilement.... Une deuxième larme vint lentement rouler le long de son autre joue, laissant là encore une traînée humide sur celle-ci... Puis des bruits des pas... Et une voix, s'excusant de la déranger.

Charlotte releva alors lentement le visage, venant poser son regard désespéré sur le jeune homme qui venait de lui adresser la parole. Elle ne prit même pas la peine d'essuyer ses larmes, se moquant pas mal qu'il la voit dans un tel état de faiblesse. Elle avait... Des préoccupations un peu plus importantes à l'heure actuelle que de savoir si un élève de Poudlard l'avait vu pleurer... ~†~


" Tu cherches quelque chose... ? "

~†~ Sa voix n'avait pas été froide, ni sèche. Elle lui posait une simple question... A vrai dire, elle se demandait un peu ce qui avait pu inciter ce jeune homme à venir lui parler... Après tout, elle était à Serpentard... Et d'une année plus âgée que lui. Et la plupart des élèves dans cette école savaient que ce n'était pas une très bonne idée que de venir en déranger un autre, qui portait les couleurs vert et argent, lorsque celui-ci semblait aller mal...

Même Lionel Scott, pourtant Préfet de Gryffondor, devait le savoir... Même s'il avait un certain "pouvoir" vis à vis des simples élèves tels que Charlotte... De toute manière, elle n'avait rien à se reprocher et n'avait rien fait de mal. La seule chose dont il pouvait la blâmer était de ne pas être à la Grande Salle, en train de dîner. Mais, là-dessus, il n'avait absolument rien à dire...

Cependant, malgré le fait que la jeune fille soit plus âgée, à Serpentard et qu'elle paraisse d'humeur peu propice à une rencontre, il n'y avait rien d'ironique ni de mesquin dans sa voix lorsqu'elle lui avait posé cette simple question. Pourquoi ? Simplement parce-qu'elle n'avait ni l'envie ni la force de commencer une joute verbale. Pas aujourd'hui... Pas ici... Pas maintenant... Elle resta donc immobile et silencieuse, attendant la réponse du jeune homme en l'observant de ses yeux bleu/vert encore humides... ~†~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/CharlotteLeonhart
Lionel Scott
Personnage Inactif
Lionel Scott

Nombre de messages : 97
Maison : Gryffondor
Année : 5ème année
Gain de Gallions : 14658
Date d'inscription : 27/06/2006

~†~ Réflexion..... légèrement humide... ~†~ Empty
MessageSujet: Re: ~†~ Réflexion..... légèrement humide... ~†~   ~†~ Réflexion..... légèrement humide... ~†~ EmptyMer 3 Jan 2007 - 18:51

" Tu cherches quelque chose... ? "

*Lionel ne savait pas vraiment ce qu’il devait lui répondre.

Si il lui aurait répondu oui cela aurait était ;
Qu’il cherchait sa petite amie qui avait disparut depuis un mois, qui d’ailleurs n’était pas vraiment sa petite amie…. Qu’il l’aimait tellement qu’il pourrait fouiller chaque pièce de cet immense château. Qu’il lui ferait une déclaration en plein milieu d’un repas même en étant si réserver est timide qu’il est. Qu’il lui aurait offert un immense bouquer de rose rouge et jaune qu’il aurait acheter à Pré-Au-Lard. Qu’il aurait passer, ses nuits, ses journées au près d’elle après leur vie d’étudiant.
Mais tout ça, malheureusement il ne pourrait jamais…Elle avait disparut pour de bon. Une première flèche avait traversé son cœur et elle sera dure à retirer.

Si il lui aurait répondu oui cela aurait était aussi ;
Qu’il cherchait un moyen de redonner le sourire à sa meilleure amie. Qu’il l’adorait tellement qu’il aurait pu faire le clown en plein court d’arithmancie pour elle. Qu’il aurait pu lui chanter une chanson dans le grand hall. Qu’il aurait coller des affiches partout dans le château où il y aurait marqué « Isis tu es le soleil de mes journées de pluie ». Qu’il serait devenu super copain avec Jonathan Mateo.
Mais tout ça, malheureusement il ne le pourrait jamais…Jonathan n’accepterait jamais de devenir ami avec Lionel même si celui-ci faisait tout son possible. Une seconde flèche avait traversé son cœur et elle sera dure à retirer.

Si il lui aurait répondu oui cela aurait était aussi ;
Qu’il cherchait un endroit, calme, sans personne, sans rien appart lui et ses pensée. Pour qu’il pense à Bertiose qui venait de disparaître, de mourir. Pour qu’il pense à la fille qu’il aime le plus au monde. Pour qu’il pense à sa meilleure amie qui n’était pas bien. Il aurait bien ajouté qu’il aurait préféré qu’elle ne soit pas là, un peu comme lui à réfléchir à déprimer. Le fait qu’il ne soit pas le seul dans ce cas lui mettait encore un coup sur le moral. Si quelqu’un allait mal, il n’allait pas bien, si quelqu’un était heureux, il était content.
Mais tout ça malheureusement, il ne pourrait jamais le dire. Car Poudlard est bien Poudlard et aucun élève ne peut rester seul plus de deux minutes.
Une troisième et dernière flèche avec traversée son cœur et elle sera dure à retirer.

Cela était les oui, mais malheureusement il avait aussi les non. Toute était vraiment fait pour compliquer la vie du pauvre Gryffondor. Celui-ci avait en tout cas remarqué que Charlotte ne lui avait pas parlé sèchement, ni méchamment. Tout simplement, d’une façon normal. Le jeune homme soupira s’assit en face d’elle. Le mur le portait car il n’arrivait plus à tenir tout seul. Trop fatigué, trop mélancolique…*


-J’était dans le couloirs accoler à celui-la. Je…Je pensais à certaine chose…Je t’ai alors entendu. Et j’ai remarqué que tu faisais exactement la même chose que moi. Si tu as besoin de quelqu’un pour t’écouter, bien que je ne connais pas plus que ton prénom, je suis là.

*Une proposition que Lionel aurait aimer recevoir de n’importe qui. Surtout d’Isis à vrai dire. Mais elle, elle était trop triste pour lui dire ceci malheureusement…Les autres se fichait complètement du préfet de Gryffondor. Ils étaient trop heureux pour se soucier d’un garçon sans importance.
Oui, si on lui avait demandé, il aurait préféré être comme eux. Ne pas ce demander chaque jour si t’elle ou t’elle personne n’allait pas bien. Cependant il ne le pouvais pas et ne le pourrais sans doute jamais.

De cette penser naquis une larme qui déferla sur sa joue droite. Il regarda la jeune fille dans les yeux. Ils avaient besoin de savoir que quelqu’un était près de lui. Qu’elle ne le jugeait pas. *


Pense :
J’aimerais la remercier d’être ici. De ne pas m’avoir parler sèchement. Mais malheureusement si elle a ce comportement, c’est que elle ne va pas bien. Je lui ai proposé de l’écouter, je ne sais pas si elle me répondra. Peut être reprendra t’elle son caractère spécifique aux caractéristiques de sa maison de couleur vert et argent. Mais qu’elle m’agresse, j’avoue que pour une fois, je m’en ficherais.
Revenir en haut Aller en bas
Charlotte Leonhart
Administrateur
Charlotte Leonhart

Nombre de messages : 1369
Age : 31
Maison : Ancienne Serpentard
Année : 1ère année - Moon Shadow
Gain de Gallions : 14425
Date d'inscription : 29/10/2006

~†~ Réflexion..... légèrement humide... ~†~ Empty
MessageSujet: Re: ~†~ Réflexion..... légèrement humide... ~†~   ~†~ Réflexion..... légèrement humide... ~†~ EmptyJeu 1 Fév 2007 - 17:29

~†~ Envie de.... Envie de pleurer. Envie de laisser des milliers de larmes glisser sur ses joues. Mais seules deux larmes auront cet honneur. Envie de crier. Envie de hurler. Mais seul un soupir s'échappera de ses lèvres, sa gorge étant bien trop nouée. Envie de frapper. Envie de massacrer. Mais bien trop fatiguée pour faire autre chose que rester assise. Envie de regretter.... Mais impossible, car ce n'est pas une chose qu'on lui a appris. Envie de.... Envie de tout et de rien.

La jeune déprimée restait immobile, à observer le Gryffondor face à elle. Les deux larmes continuaient à tracer leur chemin le long de ses joues, sans qu'elle ne s'en soucie. Elle n'avait même pas la force de les essuyer... Elle avait gardé ses bras autour ses genoux, et son visage était légèrement relevé vers le Préfet. Cherchait-il quelque chose ? Elle ne voyait pas d'autres raisons à sa présence ici. Qui aurait eu envie de venir parler à la jeune anglaise en cet instant ? Très très peu de personne...

Merlin savait comment elle aurait pu réagir... Lionel avait eu de la chance. Elle n'avait actuellement aucune envie d'être une peste. Mais elle aurait aussi très bien pu se montrer exécrable. Elle aurait pu se mettre à vociférer, à lui hurler de partir et de la laisser tranquille. Elle aurait également pu se montrer violente. Elle aurait pu se lever d'un bond et se mettre à le frapper sans aucune raison valable. C'aurait été une manière comme une autre d'évacuer sa tristesse. Elle aurait également pu fondre en larmes. Elle aurait pu se mettre à sangloter comme une petite fille en voyant que quelqu'un avait remarqué son mal être dans cet immense château. Mais, au lieu de tout cela, elle lui avait posé une simple question...

Le jeune Gryffondor sembla hésiter et réfléchir durant quelques secondes, gardant le silence. C'était normal après tout. Elle-même aurait méditer durant quelques instants si les rôles avaient été inversé et qu'on lui avait posé cette question. Question délicate s'il en est. Comment répondre à quelqu'un qui semble au bord du gouffre, qui a visiblement besoin d'aide mais qui n'en demandera jamais ? Assez difficile, il fallait l'admettre... Mais finalement, la réponse vint.

Le jeune homme, après s'être assis face à elle, lui expliqua alors qu'il était dans le couloir juste à côté. C'était donc ça, les petits bruits qu'elle avait entendu quelques minutes plus tôt, mais dont elle n'avait pas tenu compte ? Il l'avait entendue. Faire quoi ? Elle ne savait pas. En tout cas, poussé par la curiosité apparemment, il était venu et avait remarqué qu'elle faisait la même chose que lui. Quoi au juste ? Etait-il lui aussi en pleine déprime ? En pleine remise en question ? En pleine réflexion ? Peut-être... Il lui proposa alors de l'écouter, même s'il ne savait d'elle rien d'autre que son identité.

La jeune Serpentard resta tout d'abord silencieuse, observant Lionel de ses yeux humides et étudiant la question. Qu'il l'écoute signifiait qu'elle devrait parler. Parler d'elle. Parler de ce qui la tracassait. Parler de la raison pour laquelle elle était dans un tel état de faiblesse. Parler de tout cela à un parfait inconnu. Elle n'y arriverait pas... Elle ne disait déjà rien à ses parents, ni aux élèves de sa maison, alors à une personne avec qui elle discutait pour la première fois... Cependant, elle appréciait sa proposition. ~†~


" Je te remercie, mais je ne pense pas que tu pourrais m'être d'une aide quelconque...

A moins que.....
Suis-je une fille facile ? "


~†~ Question déroutante cette fois... Dans l'absolu, il ne pouvait pas l'aider, ne pouvait rien faire pour elle. Cependant... Cependant elle souhaitait avoir son point de vue. Elle voulait avoir un point de vue extérieur, d'une personne qui ne la connaissait pas et qu'elle ne connaissait pas et qui, de cette façon, n'aurait pas peur de la décevoir ou quelque chose dans le genre. Voilà pourquoi elle venait de poser cette question au jeune homme.

Si elle était une fille facile ? Etrange interrogation. A première vue, on pourrait même se demander comment ce jeune préfet, qui ne connaissait que son prénom, aurait pu y répondre. Mais justement... Charlotte savait très bien que chaque élève, dans cette école, avait une certaine réputation, voire même une réputation certaine dans quelques cas. Ainsi, elle aimerait savoir la sienne. Ce que les autres pensaient d'elle. Ceux des autres maisons. Ceux qu'elle ne connaissait pas. Avaient-ils d'elle une image de fille facile ? Mine de rien, la réponse qu'il lui donnerait pourrait peut-être la faire avancer...

Elle resta alors immobile, attendant patiemment tout en fixant le jeune Gryffondor, ne prenant toujours pas la peine d'essuyer ses joues. Elle avait bien remarqué qu'une larme avait roulé de l'oeil droit du jeune homme face à elle. Ce n'était d'ailleurs pas commun de voir un garçon pleurer. Encore moins devant une fille. Cependant, elle n'avait rien dit, n'avait fait aucune remarque. Cela ne la regardait pas. Probablement était-il lui aussi triste ? Mais la politesse voulait qu'elle ne le questionne pas. Du moins pas tout de suite... ~†~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/CharlotteLeonhart
Contenu sponsorisé




~†~ Réflexion..... légèrement humide... ~†~ Empty
MessageSujet: Re: ~†~ Réflexion..... légèrement humide... ~†~   ~†~ Réflexion..... légèrement humide... ~†~ Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
~†~ Réflexion..... légèrement humide... ~†~
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1 -



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Château :: Les Sous-Sols et Cachots-
Sauter vers: