Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 [Poufsouffle] Maude Anderson - 6ème année (16 ans)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maude Anderson
Personnage Inactif
Maude Anderson

Nombre de messages : 259
Age : 34
Maison : Poufsouffle
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 14442
Date d'inscription : 04/10/2006

maude - [Poufsouffle] Maude Anderson - 6ème année (16 ans) Empty
MessageSujet: [Poufsouffle] Maude Anderson - 6ème année (16 ans)   maude - [Poufsouffle] Maude Anderson - 6ème année (16 ans) EmptyJeu 5 Oct 2006 - 19:13

1/ Identité:

Prénom: Maude
Nom: Anderson
Sexe: F
Age: 16, 17, 18 (mais si besoin il y a, je ne verrais pas d’inconvénients à ce que ce soit autre…)
Nationalité/ville: Britannique, Aldeburgh
Parents (moldus, sorciers, cracmols…?): mère sorcière, père moldu


2/ Imaginez une petite histoire ou une petite anecdote à travers les pensées de votre personnage, le jour où il doit se rendre à Poudlard pour la première fois. Tâchez de glisser des événements de la vie de votre personnage, des caractéristiques de sa biographie pour commencer à le dessiner.

C’était un calme matin de septembre. Elle n’avait pas bien dormi. Elle avait eu mal au ventre toute la nuit et ce mystérieux mal ne l’avait pas lâchée depuis qu’elle était sortie du lit. Elle était maintenant tranquillement assise à la table, jouant sans s’en rendre compte avec les œufs brouillés dans son assiette. Son déjeuner devenait froid. Elle n’y touchait pas vraiment sauf pour jouer dedans avec sa fourchette. C’est qu’elle avait la nausée. C’était toujours la même rengaine. À chaque rentrée, avant le début des classes, Maude Anderson était victime de ce mal cyclique qui la prenait la veille du premier jour de classes et qui durait jusqu’à ce qu’elle pose son pied à l’intérieur de l’école. Cette année ne faisait pas exception, d’autant plus qu’elle entrait dans une nouvelle école de sorcellerie. L’école se situait dans un coin reculé de la Grande Bretagne, bien loin de chez elle, et comme tous les autres élèves, elle y vivrait 24h sur 24h. Elle en avait d’autant plus mal au cœur. Et si elle n’arrivait pas à se faire d’amis? Si elle était la risée de tout le monde, ne sachant rien faire dans le domaine magique? Sa mère sembla entendre le désarroi intérieur de sa fille et la regarda d’un air compréhensif et rassurant :

 « Tout ira bien ma chérie, tu verras. »

Elle ramassa son assiette et lui tapota la tête un instant avant d’ajouter :

« Tu ferais bien d’aller t’habiller, on ne devrait pas tarder à partir. »

Elle jouait bien son rôle de mère. Maude se sentit un peu moins déboussolée, mais elle ne se sentait toujours pas très bien. Elle grimpa les marches jusqu’à sa chambre et vérifia que tout fut prêt pour partir avant d’enfiler un pantalon et un chandail. Elle hésita avant de mettre deux bas rayés, mais différents. Qu’allait-on penser si les remarquait? Bah, au diable ce qu’on allait penser! Elle n’était tout de même pas pour se travestir!! Son emportement la détendit un peu.

Dans la voiture, elle s’était assise à l’arrière et regardait fixement le paysage qui défilait sous ses yeux. Elle ne pensait à rien de particulier, juste au fait qu’elle avait mal au cœur en fait. Elle se mit bientôt à se chanter des chansons pour oublier ce qu’elle faisait aujourd’hui et où ses parents la conduisaient à l’instant. 

 « In a dark corner of the room I see you. Another part of you I see through… but I don’t care I take every part of you. I don’t care! »

Le temps de le dire et ils étaient déjà rendu à la gare! Maude refusa que ses parents l’accompagnassent jusqu’au quai 9¾. Ils se firent donc leurs adieux à l’entrée de la gare et Maude les salua à travers la fenêtre lorsqu’ils eurent rejoint la voiture. Puis, elle se dirigea résolument vers le quai du monde des sorciers et franchit le mur aisément.

Arrivée de l’autre côté, elle ne put s’empêcher de laisser échapper un petit « Oh! ». Le quai était envahi par une foule de jeunes sorciers et sorcières. Tout plein de visages sur lesquels elle ne pouvait mettre aucun nom. Elle se sentit vaguement étourdie pendant ce qui lui parut une éternité, mais qui ne dura en réalité pas plus de cinq secondes. Juste le temps de se faire foncer dessus par quelqu’un qui traversait le mur à son tour. Elle ne s’était toujours pas enlevée du chemin après l’impact qu’une deuxième personne lui rentrait dedans. Décontenancée, et se remettant tout juste de son étourdissement, elle se déplaça un peu plus loin pour respirer un peu. Et c’est là qu’arriva une gentille fille. Elle n’avait pas l’air plus vieille qu’elle.

« Je m’excuse, dit-elle, je ne savais pas qu’il y avait quelqu’un tout juste de l’autre côté. Je t’ai fait mal? »

La jeune fille regardait Maude d’un air inquiet. Il était vrai qu’avec la tête qu’elle faisait, on aurait pu penser n’importe quoi. Elle s’empressa donc de lui répondre :

 « Non, non, tout va bien merci. J’aurais dû m’enlever du chemin plus vite! »

Elle lui décocha un sourire.

Le sifflet du train retentit et coupa court la conversation naissante. Dans la cohue, Maude perdit l’autre jeune fille des yeux. Elle s’engagea en direction du train et se trouva une place dans un compartiment vers l’avant du train. Assise parmi un groupe d’élèves plutôt bavards, elle ne prit pas part aux discussions qu’ils avaient et ne répondait que brièvement aux questions qu’on lui posait. Elle se sentait fatiguée. C’était peut-être parce qu’elle n’avait pratiquement pas dormi de la nuit! Elle se laissa bercer par les mouvements du train et somnola jusqu’à ce qu’ils débarquent de l’engin pour traverser un lac en barque. L’homme qui les avait accueillis était immense et Maude se demanda si le bateau dans lequel il embarquait n’allait pas sombrer. Elle se réjouit de voir que non lorsqu’il s’y installa. Elle l’imita, embarquant dans une autre barque en prenant soin de ne pas perdre pied. Le spectacle qui les attendait allait sûrement être grandiose! Et étrangement, les vagues atténuaient son malaise. Elle avait maintenant hâte d’arriver à destination!

À Poudlard, on les attendait déjà avec impatience. C’était toujours amusant de voir les nouveaux élèves faire leur entrée dans la Grande Salle. Et c’est lorsqu’elle fit le premier pas après les grandes portes que Maude se délivra de son mystérieux mal. Dans le groupe de jeunes nouveaux élèves, elle se retrouva à côté de la fille avec qui elle avait parlé sur le quai avant de monter dans le train. Elle lui sourit de nouveau, comme pour recoudre la conversation interrompue et lui tendit la main en disant :

 « Je m’appelle Maude. »

(bon, c’en est assez maintenant… je mets toujours trop de détails ahah! c'est l'action qui me manque...)

3/ Aujourd'hui, le professeur Flitwick a donné un devoir de dernière minute à la classe à rendre pour le lendemain matin. Mais ce soir-là, votre capitaine d'équipe de Quidditch a donné rendez-vous à tout le monde car il a une stratégie secrète à faire pratiquer avant le match du lendemain après-midi. Que faites-vous?

c) Je fais mon devoir à la va vite, en rentrant du Quidditch quitte à faire baisser ma moyenne.


4/ Quels sont les trois choses les plus importantes dans votre vie?
qui?
joueuse : respecter autrui, aimer tout du mieux qu’on le peut, vivre simplement mais pleinement.
perso : amitié, art, respect.

Il s'agit de la répartition de ton ton personnage, pas de la tienne. Donc, visiblement nous ne parlons que de Maude Anderson. Wink

oui, je veux bien, mais vous vouvoyez à la question 2 et vous dites "votre personnage", ensuite vous vouvoyez à la question 3, mais vous vouvoyez le personnage. et puis les questions 4 et 5 m'étaient assez ambigües quant à leur sujet principal qui restait toujours le vous... la question 6 dit encore "votre personnage" et la 7, pour sa part, doit très probablement s'adresser au joueur et non au perso si je ne m'abuse... ;p or donc, j'espère que vous comprenez ma "méprise" ou plutôt mon questionnement!

5/ Vous ne pourriez pas passer une journée sans...?

qui? la joueuse (la chouchou)? ou le perso?

joueuse : sourire
perso : sourire

ça valait bien la peine de demander… mais faut pas croire que j’ai fait mon perso en fonction de ma personnalité!

6/ Votre personnage en quelques lignes

Personnalité : Maude est plutôt calme, mais en même temps pleine d’énergie. Elle est joviale et presque toujours souriante, le reste du temps elle dort (y'a quand même d'autres occasions où elle ne sourit pas, évidemment!). La curiosité l’habite et son optimisme ne manque pas de se faire connaître. Elle est de celles sur qui on peut toujours compter, mais qui essaient de ne pas compter sur les autres. En d’autres mots, elle est indépendante. Elle est naïve, mais apprend de ses erreurs. Par contre, elle ne considère pas la naïveté comme étant une erreur. Aussi peut-elle être très insécure dans certains cas, ce qui fait opposition à sa nature bien décidée et sûre d'elle. Sur une autre note, Maude est une artiste dans l’âme. Elle griffonne toujours des ébauches de dessins, de textes. Lorsqu’elle sait que personne ne l’écoute, elle chante. Elle adore la musique. Elle se laisse transporter par chaque note. La musique rythme sa vie, c’est le cas de le dire. Maude se laisse émerveiller facilement par les sons, par les couleurs, par des paroles profondes, par les langages, par les etc. Surtout par les etc. Parce que ce sont les etc qui comptent! Pensez-y.

Un rien la fait rire, mais un rien la fait pleurer (pas nécessairement de tristesse par contre!). Elle a une petite touche d’un je-ne-sais-quoi qui la rend vive, mais vulnérable et qui lui donne un air spécial, mais elle ne se démarque pas de la masse, loin de là. Elle ne cherche jamais à se faire remarquer, mais parfois ses maladresses ont raison d’elle et lui attirent des regards amusés. On lui a souvent dit qu’elle avait l’air mature et équilibrée. Elle n’a pourtant jamais eu l’impression de dégager une telle image. Elle ne saurait s’expliquer le phénomène, privilégiant la folie et le rêve pour garder son cœur d’enfant. Son cœur d’enfant… Et les étoiles qui viennent avec!

Description physique : Ni très grande, ni très petite, Mariposa se fond dans la masse des jeunes filles. Elle ne voit pas au-dessus des têtes dans un foule, même en se mettant sur le bout des orteils, et n’a pas non plus le cou arqué chaque fois qu’elle parle à quelqu’un. Elle a de petits yeux pers (pas minuscules, moyennement petits disons, ou petitement moyens), mais de grandes pupilles. Quand elle est fatiguée, ses iris sont verts. Si elle est triste, ils tirent vers le gris. Et quand tout va bien, ils se promènent dans tout le bleu bistre, prenant des teintes aux reflets parfois gris, parfois vert et parfois bleu tout court. Des sourcils pas très épais se dessinent en deux traits fins au-dessus de ses yeux (wherelse?!). Souvent, quand elle s’interroge, elle n’en lève qu’un (vous savez, ce mouvement que tout le monde essaie de faire sans pour autant y arriver? ;p). Ses cils sont ordinaires, ni longs, ni courts. Son nez sent les odeurs comme sa langue goûte les saveurs et sa peau touche les textures. Bien, non? Bon, son teint n’a rien de bien extravagant, sauf lorsqu’elle est gênée, il revêt une joyeuse couleur rouge. Passant du rosé jusqu’au cramoisi, offrant comme tableau une pigmentation bien définie. Pilosité moindre, dentition droite, petits pieds… c’est parfois mauvais pour l’équilibre! Mains délicates, ongles parfois longs, parfois rongés…

Aime : le vent sur le visage. la pluie qui claque sur les fenêtres. la neige pour sa beauté et l’impression de pureté qu’elle dégage. les foules. se promener dans le bois, surtout l’automne. les couleurs en général. les sons. tout ce qui sens bon (c’est tout de même toujours relatif…). les différentes cultures. les langues. dessiner. écrire. la musique. chanter. voyager. observer. étonnamment, elle aime attendre. Pourquoi elle aime attendre? Parce que ça lui permet de réfléchir, de vagabonder dans ses pensées. Et souvent quand on attend on est entouré de gens, et elle aime les foules (elle peut aisément observer)… côté gastronomique, elle aime les fruits, tous les fruits, le chocolat, mais pas le blanc –merlin seul sait pourquoi-, le yogourt, les noix de Grenoble, les muffins et plein d’autres choses qui ne seront pas mentionnées ici, on en aurait pour des heures… Un écrivain qu’elle admire et qu’elle aime par-dessus tout? Edgar Allan Poe.


7/ Comment avez-vous connu le forum?

Par une amie à moi. Elle aime bien Harry Potter. Son nom est Ginny. Ginny Weasley, vous la connaissez?
Revenir en haut Aller en bas
Choixpeau Magique
Administrateur
Choixpeau Magique

Nombre de messages : 339
Maison : Aucune
Gain de Gallions : 15262
Date d'inscription : 06/01/2006

maude - [Poufsouffle] Maude Anderson - 6ème année (16 ans) Empty
MessageSujet: Re: [Poufsouffle] Maude Anderson - 6ème année (16 ans)   maude - [Poufsouffle] Maude Anderson - 6ème année (16 ans) EmptySam 7 Oct 2006 - 17:46

Ma chère Maude que dirais tu de rejoindre la maison de Poufsouffle ! Ton coté un peu rêveur et proche des gens côtoieront un respect d'autrui très prononcé chez tes nouveaux camarades. Bienvenue à toi !


-hj : tout d'abord je tiens à te féliciter pour cette très jolie répartition ! Le Enki
Ayant pris connaissance et signé le règlement, il ne me reste plus qu'à te souhaiter de prendre du plaisir à faire vivre ton personnage ! Pense à lui écrire une biographie Wink
Revenir en haut Aller en bas
 
[Poufsouffle] Maude Anderson - 6ème année (16 ans)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1 -



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Les souvenirs :: Archives Générales :: RP, biographies, répartitions-
Sauter vers: