Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Enzo Dawn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Enzo Dawn
Adulte
avatar

Nombre de messages : 29
Age : 27
Maison : Gryffondor
Gain de Gallions : 9190
Date d'inscription : 19/04/2009

MessageSujet: Enzo Dawn   Lun 20 Avr 2009 - 3:56

Généralités

Nom: Dawn
Prénom: Enzo
Date de Naissance: 16 octobre 1989

Statut: Sorcier
Nationalité: Anglais
Lieux de Naissance: Ste Mangouste
situation familiale: Célibataire et sans enfant vivant encore chez ses parents.
Métier: Aucun pour l'instant

Formation: 2001-2008 : Poudlard - Gryffondor

Balai: Eclair de foudre

Patronus: Renard, pour ses ruses et sa malice ainsi que pour son lien avec la couleur rouge.

Baguette: Enzo est très influençable et même sa baguette le montre puisqu'elle est faite en Prunellier. Pourtant ce bois indique aussi une force dans l'adversité et sa capacité à aller de l'avant malgré tout. Il est conscient de ne pas pouvoir changer le destin et sa baguette le prouve. Elle a aussi en elle un nerf de Boutefeu chinois. Pas la peine de préciser pourquoi. Elle mesure 26 cm, petite selon lui, mais comme il le dit, ce n'est pas la taille qui est importante mais ce qu'on en fait.

Aime:
  • Sa famille. Il peut devenir très méchant quand on s'en prend à sa famille, notamment à ses sœurs et spécifiquement à Anna. Même quand on s'en prend à son frère, il n'est pas content. Il a dû s'en occuper pendant des années et forcement, ça renforce les liens, même si parfois il doit avoir le mauvais rôle.
  • Les créatures. Ça va du chien classique aux loups garous en passant par le sniffleur et la licorne. Il adore les animaux et créatures de n'importe quelle sorte et adore s'en occuper. Peut être est-ce dû qu'il s'est toujours occuper de quelqu'un dans toute sa vie. Le fait qu'il ne le fasse plus lui semblerait... bizarre.
  • Les plantes. Il a eut cet amour des plantes par sa mère. Ce n'est pas vraiment la même passion mais à ce niveau, il est curieux. Comment, où, pourquoi, à quel moment,... Le fait de s'occuper des plantes est comme s'occuper des créatures et de sa famille : ça va de soit et ce serait trop bizarre pour lui de ne pas le faire.
  • S'amuser. Même s'il a le sens des responsabilités quand il est avec sa famille ou quelqu'un de plus fragile que lui, il aime s'éclater de toutes les manières qu'il soit. Il ne peut pas s'arrêter de bouger. Même quand il lit, il a une jambe qui gigote. De toutes façons, lire, ne pas bouger ou même ne rien faire l'ennuient. C'est plus par obligation qu'autre chose. Il préfère faire le ménage que rien du tout. S'amuser, bouger, rire, crier, faire du bruit, être ostentatoire, c'est vivre, pour lui.
  • Le Quidditch. Quel sorcier qu'il se doit peut ne pas aimer le Quidditch. Mais tandis qu'il ne regarde pas les compétitions qu'il trouve trop "agressives" juste dans l'optique de gagner, il préfère jouer chez lui, avec son frère et sœurs.

Déteste:
  • Etre tranquille. On le lui a souvent demander, il n'a jamais trop vraiment réussi.
  • Se poser des questions. Il part alors dans des questions existentielles qui n'ont pas forcement de sens et encore moins de question. Ou alors, il part sur des hypothèses, des "et si" qui ne se produiront jamais. Par extension, il n'aime pas réfléchir. Ou alors, il réfléchit après acte. Ce qui peut lui amener des ennuis mais tant que sa famille n'a rien, c'est bon.
  • Les rabat-joies. Ils l'empêchent de s'amuser et de vivre sa vie comme il l'entend sans se poser de questions.
  • Blesser. Il n'est pas du genre à aimer voir souffrir les autres. Parfois, il doit le faire mais il n'en est vraiment pas fier.



Caractéristiques

Description physique
    Enzo est assez grand et bien formé, mais n’est pas comme un basketteur ou un bodybuilder. Il est comme les garçons de son âge, enfin… à quelques détails près. Il a les cheveux bruns à l’origine mais les a teint en rouge. Sa coupe est aussi particulière : des piquants sur tout le crâne et une queue de cheval. Il laisse pousser ses piques de devant pour qu’ils retombent sur ses beaux yeux bleus électriques et ses deux tatouages rouges faits symétriquement en dessous de ses yeux. Il a le visage ovale et fin, légèrement carré au niveau du menton. Sa peau est douce est blanche sans aucun défaut (même pas des taches de rousseur !), sa plus grande fierté. Il porte généralement, quand il n’est pas en vêtements réglementaires, un costard mit à la façon cool : quelques boutons de chemises non mis, chemise au dessus du pantalon,… il fait très attention à sa présentation pour paraître le plus cool et le plus branché possible, quitte à passer des heures devant sa glace. Il a une certaine apparence rebelle, voire rocker parfois, mais ce qu’on retient de lui quand il est passé dans une pièce est qu’il est excentrique.


Caractère
    Il a deux personnalités distinctes mais indissociables.
    D’un côté flambeur, crooner et tête brûlée, il aime se faire remarquer et ne se prive pas pour se tourner en ridicule s’il le faut. Il est toujours partant pour faire des bêtises même s’il récolte des tas d’heures de colles. Il aime être le centre d’attention. Il aime les aventures sans lendemain, ne pas se prendre la tête pour quoi que ce soit, et n’est pas regardant sur le sexe de son partenaire du moment. On est libre, ou on ne l’est pas.
    D’un autre côté, c’est un gentil garçon au cœur d’or. Sensible, il essaye le plus qu’il le peu de ne faire de mal à personne. Des fois, son comportement blesse et il s’en veut par moments. Il veut, au fond, comme tout le monde, trouver la personne idéale qui réussira à le comprendre. Il est timide pour les choses qui lui tiennent vraiment à cœur.
    Sociable, il est toujours là pour ses amis et fonce la tête baissée dans les ennuis sans réfléchir pour les aider. Susceptible et impulsif, il peut se mettre en colère pour une broutille au point de se rendre ridicule. Il n’est pas du genre patient et veux tout, tout de suite. Buté, il ne lâche jamais son raisonnement, même s’il sait qu’il a tord. Il est continuellement actif et vif, dû à son éducation étant jeune, et peut être une vraie tornade vivante.
    Ce dont il a le plus peur, c’est de devenir inexistant pour les autres, qu’on ne se retourne pas à son passage. Il ne supporte pas qu’on l’ignore ou qu’on l’oblige à être un modèle pour les autres. Il ne veut pas être enfermé dans une vie qu’on lui a prescrite d’office.


Dernière édition par Enzo Dawn le Mar 21 Avr 2009 - 0:55, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enzo Dawn
Adulte
avatar

Nombre de messages : 29
Age : 27
Maison : Gryffondor
Gain de Gallions : 9190
Date d'inscription : 19/04/2009

MessageSujet: Re: Enzo Dawn   Lun 20 Avr 2009 - 4:18

Environnement familial


-père
~~Dawn Mickael~~

Date de Naissance: 25 mai 1965
Statut: Sorcier
Nationalité: Anglais
Lieux de Naissance: Ste Mangouste
Métier: Auror
Formation : 1976 - 1983 : Poudlard - Gryffondor
Patronus:
Baguette: Peuplier

Description physique :
    Mickael est brun aux yeux bleus électriques, comme son aîné. En fait, Enzo ressemble beaucoup à son père, à part les tatouages et les cheveux. Mickael, lui, a des cheveux courts et des cicatrices sur le torse dûes à son travail. Sur son visage fin et ovale légèrement carré au niveau du menton à la peau blanche et moins douce que dans sa jeunesse, on commence à deviner des rides, bien qu’il soit pourtant encore bien conservé. Il est grand, bien formé et a un certain charisme. Il n’a pas besoin de faire les efforts de son fils pour ses tenues. Une simple robe de sorcier lui suffit. Il suffit qu’elle soit bleu foncé et ses yeux sont mis en valeur. Cependant, s’il doit se mettre en moldu, un simple jean avec un T-shirt avec, par exemple, une veste elle aussi en jean, lui suffisent. On le voit souvent avec un café dans la main. Il ne peut pas s'en passé, aussi bien pour carburant que pour cacher l'odeur de sang dans les scènes de crime. Il a également l'habitude de caler sa petite plume à papotte à son oreille.


Caractère :
    Mickael est un fonceur. Il est tenace et ne lâche rien. Il sait également obéir aux ordres et est droit. Il est un dominant, le chef de famille, et se doit d’être intransigeant et direct. Même s’il peut paraître parfois sévère, il aime inconditionnellement ses enfants. Il se jetterait dans la gueule d’un loup-garou s’ils étaient en danger quelconque. Il a un cœur gros comme un nounours et devient un peu gaga avec les enfants en bas âge. Il est loin d’être patient mais peut prendre le temps de réfléchir quand il s’agit d’un de ses enfants ou quand l'affaire est grave. Il n'a pas survécu tout ce temps en tant qu'auror pour rien. Il aime que les choses soient faites comme il a dit car sinon il le prend comme une contestation de son autorité. Conséquence de sa susceptibilité car en effet il est très vite susceptible. Il est cependant sensible, même s’il ne le montre pas, et social et aime se détendre, n’importe comment.


Aime :

  • Sa femme. Il l'aime comme au premier jour. Enfin, peut être pas quand même mais presque. Il l'aime comme un adolescent, en voulant toujours lui prouver qu'il l'aime, mais pas en lui tenant la main ou en se donnant en public. Un petit mot doux par-ci par-là, une caresse sur la joue, c'est suffisant. Il veut veiller au mieux à son bien être et sa santé, la surprendre parfois avec un bouquet de fleurs ou autre petit cadeau, pas forcément cher puisqu'il faut penser aux économies pour les études des enfants. Oui, Môssieur peut être romantique quand il veut.
  • Sa famille. Il aime ses enfants comme un fou, même s'il ne le montre pas et qu'être père est souvent difficile, surtout quand ils sont à l'âge ingrat, c'est à dire entre 11 et 25 ans. Et puis, une fratrie de cinq est de toutes façons dure à gérer et donc il doit se montrer sévère. Pourtant il les aime, chacun à sa façon et chacun comme ils sont : Enzo en rebelle responsable (genre je casse une voiture mais je fais un mot d'excuse), William en papa poule détaché (genre je fais attention qu'elles aient leur cache-nez tout en haussant les épaules), Juliet en irresponsable sensé (genre je coure dans tous les sens mais je sais où je vais), Elysabeth en tornade calme (genre je fout le bordel mais je range après) et Anna en questions sur pattes et irrécupérable curieuse avancée pour son âge.

Déteste :


-mère
~~Dawn Marylin~~

Date de Naissance: 28 Février 1967
Statut: Sorcier
Nationalité: Anglais
Lieux de Naissance: Ste Mangouste
Métier: Tiens un magasin de potion, d’ingrédients de potions et d’ingrédients contre les maléfices.
Formation : 1978 - 1985 : Poudlard - Poufsouffle
Patronus: Castor, animal proche de la nature et travailleur.
Baguette: La couleur grise caractéristique de la baguette de Marylin vient du fait qu'elle est fait de fusain. C'est un arbre relié à la rotation de l’axe cosmique qui est un symbole de la connaissance que l’on ne souhaite pas dévoiler. Il est complété à l'intérieur par un morceau d'écorce de botruc, gardien des arbres, créatures qu'elle côtoie fréquemment.

Description physique :
    Marylin a un visage dur, ce qui trompe totalement avec sa personnalité. Elle est grande, à son grand désarroi et trouve qu’elle a de trop grands pieds. Elle a un visage long et fin. Son nez est légèrement aquilin et les joues un peu creusées, sûrement à cause de la fatigue qu’elle ressent continuellement. Ses cheveux sont comme ceux des jumelles, châtains et longs, sauf que les siens sont bouclés comme ceux de William. Elle parait forte mentalement alors qu’elle se repose énormément sur son mari. Contrairement à celui-ci, Marylin a beaucoup perdu de sa beauté de jeunesse. Cependant, ses yeux marrons brillent avec un feu de jeunesse comme si elle avait toujours 20 ans. Elle n’a connu rien d’autre que les robes, sorcières et moldues, et ne porte des pantalons ou jean que lorsque c’est vraiment nécessaire comme pour des travaux ou des balades dans les champs ou forêts pour récupérer des ingrédients.


Caractère :
    Contrairement à ce que son apparence montre, Marylin est douce et généreuse. Elle se donne dans ses tâches et ses obligations sans compter. Cependant, elle peut s’avérer sévère quand besoin est, surtout avec ses enfants. Ce n’est pas parce qu’on les aime qu’il faut les rendre pourris, selon elle. Elle est sensible et elle peut être piqué à vif rien qu’avec une remarque cinglante bien placée. Attentive et serviable, elle sera toujours là en cas de gros problème pour ses enfants ou son mari. Elle est minutieuse et aime le travail bien fait. Aussi peut-elle être très pointilleuse avec ses enfants quant au ménage ou autre. Son métier est une vraie passion même s'il la fatigue beaucoup et elle peut rester des heures à son travail sans se lasser, ce qui permet parfois de l’aider à décompresser au niveau de ses responsabilités familiales.


Aime :

  • Les plantes. Ce n'est pas un secret : son travail est une passion. Elle s'y réfugie corps et âme quand quelque chose ne va pas. Là-bas, elle retrouve son calme et sa sérénité parmi les plantes notamment qu'elle connait sur le bout des ongles. Elle connait toutes leurs caractéristiques, par nécessité pour son travail mais surtout par plaisir.
  • L'ordre. On pourrait pensé qu'elle est une maniaque du rangement et du nettoyage et peut être est-ce vrai. Quoiqu'il en soit, elle ne supporte pas que la maison soit en désordre, notamment la cuisine : ça lui coupe totalement son énergie et elle rechigne à rentrer chez elle quand c'est ainsi. Elle préfère garder la boutique plus tard ou prétexter un inventaire quand c'est ainsi, bien que quand il faut s'y mettre elle s'y met. Non, elle ne se décharge pas sur ses fils. Seulement si un épouvantard se serait matérialisé devant elle, outre la mort d'un membre de sa famille ce serait le désordre qu'il aurait représenté.
  • Sa famille. Elle aime son mari qu'elle trouve parfait sur tous les points. Il a encore sa beauté de jeunesse, il est romantique, il est sûr de lui et c'est pour cela qu'elle le suivrait jusqu'au bout du monde. S'il mourrait, tout s'écroulerait pour Marylin qui ne voit pas la vie sans lui. Elle aime aussi ses enfants, éperdument, même si ce n'est pas facile tous les jours. Il est parfois difficile de les aimer quand ils sont intenables mais au final, il y a pire puisqu'au fond ce sont de bons enfants. Pour Marylin, ils sont une réussite et elle est fière d'eux même si elle a du mal à le montrer.

Déteste : Le désordre. C'est une logique implacable quand on est une amoureuse de l'ordre.

-frères et soeurs
~~William~~

Nom: Dawn
Prénom: William
Date de Naissance:
Statut: Sorcier
Nationalité: Anglais
Lieux de Naissance: Ste Mangouste
Métier: /
Formation : 2004-2011 (en cours) : Poudlard
Patronus: Loup rouge, qui renforce son côté protecteur mais aussi solitaire. De plus l'ambiguïté avec le loup en lui même (référence à sa couleur) et William tel qu'il se montre est intéressante et le rend rare.
Baguette: Sa baguette est en bois de Gui qui indique une grande ambiguité de la personne. En effet, William protège les gens qu'il aime mais il n'est pas un emm*rdeur pour rien. A l'intérieur se trouve une plume d'hippogriffe qui indique une grande fierté et un besoin de liberté. Sa baguette fait 28,5 cm.

Description physique :
    William est de poids commun pour son âge mais il est tout de même plus grand que les gens de son âge. Il est presque de la taille d’Enzo. Il a les cheveux bruns, mi-longs et légèrement bouclés à son grand dâme. Il n’a pas la peau aussi nette que celle d’Enzo, de petites tâches de rousseur parsemant parfois sa toutefois belle et douce peau blanche. Il a le même visage que son frère, celui des Dawn, un visage ovale et fin, légèrement carré au niveau du menton. Il a de beaux yeux chocolat. Il n’a pas vraiment de style particulier. Il aime ce qui est noir mais n’est pas gothique. Il peut très bien porter un T-shirt et un pantalon noirs mais aussi un Jean bleu et une chemise blanche. Tout dépendra de ce qu’il veut vous faire croire à propos de lui.


Caractère :
    Ne vous fiez pas à sa gueule d’ange, William est un véritable démon quand il veut. Froid, cynique, discret, il aime blesser les gens ou jouer des tours dans l’ombre, celle de son frère par exemple. Au fond, il aime bien les bêtises de son frère quand il peut les éviter mais qu'il n'aime pas que ce soit son frère qui les fasse. Quant à blesser les gens, s'il peut lancer un pic glacé à quelqu'un dont il n'est pas attaché, il ne se gênera pas. Bien qu’il aime sa famille, il va d’abord servir ses propres intérêts avant ceux des autres. Si vous l’avez déjà vu avec sa famille, dites-vous que c’est avec eux qu’il est le plus aimable possible. Il n’aime pas s’excuser pour ce qu’il fait ou dit. Calme et patient, il peut attendre longtemps pour frapper au bon moment et savourer ainsi sa vengeance quand vengeance il y a. Car William est rancunier, très rancunier. Il est persévérant dans sa rancune, et même dans tous les domaines qui lui tiens à cœur, à croire à force qu'il est buté. Cependant, il peut être à peu près aimable quand vous avez un certain intérêt pour quoique ce soit, que vous soyez intéressants. Faites vos preuves et il ne se montra pas désagréable avec vous à défaut d’être agréable avec qui que ce soit. Il peut cependant révéler un cœur d’or quand on cherche bien. Notamment avec ses sœurs, sœurs qui l’horripilent la plupart du temps. Protecteur ? Hélas pour lui. Il peut être aussi serviable, mais ça va dépendre des moments, de la personne et de l'aide à apporter. Ne lui demandez pas la lune, ne rêvez pas. Il ne s’intéresse pas aux femmes, contrairement à Enzo, et encore moins aux hommes. Il a un certain côté homophobe et a peur de ressembler à Enzo plus tard.


Aime :

  • La lecture. Il n'a pas un livre 24 heures sur 24 sur lui mais on le voit souvent avec un livre et pour cause! La série "Vision" est une série de bouquins qu'il adore! Achetez lui un des bouquins de cette série et vous serez sur de lui faire plaisir. A moins qu'il l'ait déjà, ce qui est fort possible, même pour le dernier sorti. Lire lui permet d'étudier bien évidemment, mais également d'être au calme et de s'évader.
  • Le Quidditch. Contrairement à son frère, il aime la compétition dans ce sport. Il aime d'ailleurs sans doute plus que son frère le Quidditch. Il aime en jouer, surtout comme batteur. Ça lui permet de canaliser sa mauvaise humeur naturelle sur quelque chose.
  • Sa famille. Même s'il ne leur avouera sans doute jamais, il adore les membres de sa famille, du moins à sa façon. Ils l'horripilent à longueur de temps mais il ne peut pas s'en passer. Et gare à ceux qui veulent leur faire du mal. Il n'a pas forcement l'air dangereux, mais ce peut être un faux semblant quand la vengeance est préparée.
  • L'écriture. L'écriture permet de s'évader, comme la lecture sauf que là, ça peut défouler aussi, comme le Quidditch. Ça permet aussi de remettre ses idées au clair et surtout au plat pour trouver si besoin est la meilleure stratégie à adopter. Et quand il n'écrit rien de personnel, il écrit des histoires. Il est imaginatif, tout comme son frère, n'allez pas croire le contraire. Sauf qu'il ne le montre pas pour sa part. Seul problème : les écrits, ça reste, à moins qu'on ne les brûle.
  • Les couchers de soleil. Pour beaucoup, leurs péchés mignons ont quelque chose à voir avec la nourriture mais ce n'est pas du tout le cas de notre cadet qui apprécie cependant les bonnes choses. Lui, c'est plus sur les jolies choses naturelles, notamment les couchers de soleil. Il aime le calme et la beauté de ce moment et on peut le voir assez souvent dehors lorsque le soleil atteint les montagnes. Ce n'est pas parce qu'on est renfermé sur soi qu'on ne peut pas aimer les belles choses comme il a coutume de le dire.

Déteste :

  • Les gens qui le dérangent. Ce peut être pour quelque chose d'important ou non, quand quelqu'un vient à le déranger, aussi bien au moment du coucher de soleil, quand il est dans un bouquin ou au détour d'un couloir même, il peut devenir mauvais, c'est à dire plus qu'il ne l'es naturellement. Ça dépend beaucoup de son humeur du jour mais si cela doit interrompre ce qu'il était en train de faire, vous risquez de ne pas obtenir ce que vous voulez.
  • Les gens qui ne réfléchissent pas. Évident et pourtant certaines personnes ont tendance à ne pas l'assimiler ou le comprendre. Pour autant qu'il le croit, il ne demande pas la lune soit dit en passant : il veut juste que les gens réfléchissent un peu à ce qu'ils vont dire avant de parler pour ne pas dire des énormités ou déranger les gens pour rien. Il n'apprécie surtout pas les véritables pipelettes qui ne pensent pas à ce qu'elles disent et qui sont en même temps de vraies commères. Pourquoi ne se mêlent-elles pas de leurs affaires? Sa vie serait tellement plus simple.
  • Les créatures. Clairement, elles ne lui inspirent pas confiance et il y a de quoi, surtout qu'il a vu une d'entre elles, une vélane, s'amuser à manipuler les hommes. William aime se sentir libre dans ses pensées et ses sentiments, même si ce n'est pas forcément le cas, et il n'aime donc pas l'idée de pouvoir être manipulé par une créature, ou même qui que ce soit d'autre. Mais étant donné que toutes les créatures mentent et manipulent pour se protéger, il est clair que ce sont les plus dangereuses et qu'on ne peut pas leur faire confiance.


Dernière édition par Enzo Dawn le Lun 20 Avr 2009 - 17:37, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enzo Dawn
Adulte
avatar

Nombre de messages : 29
Age : 27
Maison : Gryffondor
Gain de Gallions : 9190
Date d'inscription : 19/04/2009

MessageSujet: Re: Enzo Dawn   Lun 20 Avr 2009 - 4:22

~~Juliet et Elysabeth~~

Nom: Dawn
Prénom: Juliet et Elysabeth
Date de Naissance: 20 Novembre 1996
Statut: Sorcier
Nationalité: Anglais
Lieux de Naissance: Ste Mangouste
Métier: /
Formation : 2008-2015 (en cours) : Poudlard

Description physique :
    Juliet et Elysabeth sont de taille et de poids communs pour leur âge. Elles ont de long et lisses cheveux châtains descendant jusqu’aux omoplates. Elles ont le visage angélique des enfants Dawn, un visage ovale et fin avec une peau douce et blanche. Leurs yeux brillants, rieurs et expressifs sont d’un bleu roi pour Juliet tandis que ceux de sa jumelle sont verts émeraude. Seule différence entre les deux, imperceptibles quand elles bougent comme des tornades. Elles n’ont pas l’air d’être fortes mais elles sont très rapides avec leurs petites jambes. Elles portent généralement ce qu’elles ont en commun. Ce peut être des jeans et T-shirts simple comme ce peut être, et c’est généralement, des robes. Cela permet d’encore plus embrouiller les gens sur leurs identités.


    • Elysabeth


Patronus: Lapin bélier, animal intelligent, affectueux, expressif mais fragile.
Baguette: La baguette d'Elysabeth est faite de cerisier. C'est un symbole de découverte et sacrifice de soi, de beauté et renaissance de l'âme. Selon la mystique du guerrier samouraï, la fleur du cerisier symbolise la pureté de l'âme et du corps, mais aussi la fragilité et la précarité de la vie. Dans cette baguette est placée un crin de licorne, animal de beauté et de pureté, au point qu'il est inhumain de lui faire du mal, et aux propriétés curatives de par son sang.

Caractère :
    Elysabeth est quelqu’un de sensible, sans aucun doute. Elle suit la plupart du temps son intuition et a rarement tord quand elle fait ainsi. Douce et gentille, elle est pour la paix, que ce soit des ménages, de famille, entre les maisons ou des espèces. Elle prône la communication et la conciliation. Attentive et serviable, elle peut être là où on ne l’attend pas. Elle aime les bêtises de sa sœur et la suit où qu’elle aille. Elle n’aime pas qu’on fasse du mal à sa famille et surtout à Juliet. Elle peut piquer une colère noire si on touche à un seul cheveu de sa jumelle.


Aime :

  • Sa famille en général et notamment Juliet. Elle aime tous les membres de sa famille sans exception et tout particulièrement Juliet. Mais c'est normal : c'est sa jumelle, sa moitié. Vivre loin d'elle est très dure à supporter. D'ailleurs, elle ne supporte pas d'être sans nouvelle d'un membre de sa famille trop longtemps : elle s'inquiète et s'invente toujours les trucs les plus horribles.
  • Le pain chaud. C'est son petit péché mignon, elle doit bien l'avouer. Du pain chaud, sortant tout juste du four, elle adore. Et s'il faut se lever très tôt et sortir toute seule dans la rue pour en avoir, elle est prête à le faire. Que serait la vie sans nos petits plaisirs personnels?
  • L'ordre. Sa mère lui a donner le goût de l'ordre. Non pas qu'elle n'aime pas tout bazarder tout en suivant sa sœur mais elle ne supporte pas ensuite tout laisser dans le désordre puisqu'elle n'aime pas vivre dans le désordre : on ne retrouve plus rien quand c'est le bazar. Alors elle préfère ranger. De toutes façons, si on ne range pas ensuite, on ne pourra plus tout bazarder de nouveau.

Déteste :

    • Juliet


Patronus: Petit singe-lion doré, un animal curieux, joueur et téméraire, se levant tôt pour prendre des bains de soleils. Il aime énormément sa famille et ne passe pas inaperçu.
Baguette: La baguette de Juliet est faite de houx, bois d'équilibre et de force, autant physique que morale, et de plume de Dirico, de par sa rapidité à se déplacer.

Caractère :
    D’apparence frêle, Juliet à pourtant un caractère de feu. Malgré sa petite taille due à son jeune âge, elle n’aime pas se laisser marcher sur les pieds. Vive, impulsive, elle réagit au quart de tour au point de paraître comme une véritable tornade. Elle n’a pas sa langue dans sa poche, peut être pas assez justement. En général toujours de bonne humeur, elle est toujours la première à faire une bêtise, sachant très bien que sa sœur jumelle au moins la suivra de toutes façons. Elle est très liée à sa sœur et l’adore. Sa plus grande peur est d’être un jour séparée de sa sœur, de ne plus ressentir ce lien qu’il y a entre elles. Car même séparées dans deux pièces séparées, elles se sentent et vivent pour eux deux. Juliet est légèrement égoïste, contrairement à sa sœur (pas mal, même -_-‘) mais elle a tout de même un cœur d'or.


Aime :

  • Sa sœur jumelle. Elle l'aime elle l'aime elle l'aime!! Elle ne veut pas qu'elles se quittent, jamais! Elle veut même vivre avec elle plus tard. Bon, pas forcement toute sa vie puisqu'il va falloir avoir un mari à un moment donné mais elle veut habiter tout près de sa sœur, genre voisine ou dans la même rue, au pire dans le même quartier. Ne pas être avec elle est une absurdité sans nom.
  • Le jus de citrouille. Et bien oui, elle aime ça, et même elle adore! Elle ne boit que ça! Pourquoi se contenter d'autre chose alors qu'elle aime ça? Et surtout qu'elle peut en avoir autant qu'elle veut!
  • Sa famille en générale Ben oui, elle les aime, même s'ils lui crient parfois dessus ou qu'ils ne lui font pas confiance. Pourtant, ils devraient! Ce n'est pas comme si elle allait se transformer en mangemort! De toutes façons, ce n'est pas sa faute s'ils ne sont pas assez réveillés ou réactifs pour suivre. La preuve : Elysabeth le fait très bien!

Déteste : Les gens non réactifs. Mais des gens qui ne réagissent absolument pas! Les mous. Elle aime bien Enzo parce qu'il réagit, même s'il lui crie dessus. Elle aime bien William parce que sous ces airs de "je m'en fiche" il a tout de même l'esprit vif, réagit quand il faut et a des yeux amusés et attentifs.

~~Anna~~

Nom: Dawn
Prénom: Anna
Date de Naissance: 17 Mai 2002
Statut: Sorcier
Nationalité: Anglais
Lieux de Naissance: Ste Mangouste
Métier: /
Formation : /
Patronus: Chouette de Tengmalm, petit animal difficile à observer, sédentaire et discret, arrivant à s'accommoder facilement de la nouveauté. La chouette est également un symbole de l'intelligence.
Baguette: La baguette de la petite Anna, même si elle n'en a pas encore, sera un mélange de ses goûts et de son caractère : intuition et poésie, méditation et sagesse. Seul le noisetier peut lui apporter cela. A l'intérieur se trouvera un poil de Porlock pour sa timidité, sa capacité à protéger des secrets et son amour pour les animaux.

Description physique :
    Anna est petite, même pour son âge, même si ça s’avère difficilement possible. Elle a le visage angélique des enfants Dawn, un visage ovale et fin avec une peau douce et blanche. Ses yeux bleus comme son frère aîné et son père, c'est-à-dire bleus électriques ont une profondeur étonnante quand elle est en pleine réflexion. D’apparence fragile car assez mince, elle n’est pas pour autant squelettique. Elle aime les robes et c’est ce qu’elle porte la plupart du temps. Elle peut bien entendu de temps en temps porter des pantalons, mais ce ne sera que pour une bonne raison. Ses cheveux sont bruns coupés carré pour l’enfant sage qu’elle est. Elle ressemble vraiment à une petite enfant sage et timide et les gens ne se trompent pas en pensant cela.


Caractère :
    Anna est sage, timide et discrète mais elle a l’esprit vif. Elle aime apprendre tous les jours. N’importe quoi ! Elle n’aime pas ne pas comprendre ou alors que les grands ne lui disent pas les choses comme elles sont. Ce n’est pas parce qu’elle est petite qu’elle ne peut pas comprendre les choses. Elle est la petite dernière de la famille et est donc très gâtée par ses deux grands frères mais ce n’est pas pour autant qu’elle ne connaît pas le sens des mots partage et égalité. Sa mère y a veillé. Elle a une curiosité sans borne au point de lire tout ce qu’elle trouve, sorcier ou pas, et même se cacher en dessous des tables pour suivre des discutions sans être vue. Elle aime particulièrement son aîné, faisant un complexe d’Œdipe à son niveau, bien qu’elle ne l’empêche pas de vivre sa vie. Après tout, c’est son problème, pas la peine d’impliquer son frère dans sa « folie ».
    Son but dans la vie est de trouver un homme tout comme son frère et de l’épouser.


Aime :

  • Les contes. Elle adore tout ce qui est contes et histoires pour enfants. Logique dans un sens : c'est une enfant. Elle adore deviner les morales dans les histoires mais aussi les grades histoires de princesses. Ah! Si elle en était une elle aussi! Un jour, quand elle sera plus grande...
  • Son frère. Elle adore son aîné, Enzo. Il est drôle, beau, charmant, gentil, tendre, affectueux, vif d'esprit, malicieux, responsable, protecteur,... C'est le mari et le père parfait! C'est le prince charmant des contes. Dommage que ce soit son frère et seulement son frère.

Déteste : "Quand tu sera plus grande". Ce qu'elle a horreur d'entendre cette phrase! Pourquoi grandir? Pourquoi faut-il attendre pour chercher à comprendre ou pouvoir faire des choses? Elle comprend beaucoup de choses mais ça, elle pense qu'elle ne le comprendra jamais.


Dernière édition par Enzo Dawn le Lun 20 Avr 2009 - 17:22, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enzo Dawn
Adulte
avatar

Nombre de messages : 29
Age : 27
Maison : Gryffondor
Gain de Gallions : 9190
Date d'inscription : 19/04/2009

MessageSujet: Re: Enzo Dawn   Lun 20 Avr 2009 - 17:07

Histoire ou chronologie
    0. Introduction

Tous sont nés à l’hopital Ste Mangouste, que ce soit les parents ou les enfants, qu’ils soient fort attendus ou non. La grand-mère de Marylin était une moldue, aussi les enfants ne sont pas d’une famille de sang pur à proprement parler. Mais ils ont vécu dans Londres sorcier toute sa vie.

    1. L’enfance des parents

      1.1 L’enfance de Marylin

Marilyn est une fille de commerçants. Ses parents, Tim et Anna Blind, ont créé pour pouvoir vivre et s’intégrer dans la vie sorcière, notamment sa mère, un magasin de potions, ingrédients de potions et ingrédients contre des maléfices. Sa particularité était qu’il soit ouvert 24h/24, 7/7jours. Cela était possible car les deux parents alternaient leur tour de garde. Et quand ils ne travaillaient pas pour le magasin, ils s’occupaient de leur seule fille unique : Marylin. Marylin était une fille vivante mais bien consciente des problèmes de ses parents. Le commerce était difficile et le moral ne s’arrangeait pas avec les problèmes de famille entre Anna et sa mère. Car en effet, la mère avait toujours eut du mal à accepter que sa fille soit sorcière et que son mari, sorcier lui aussi, ait longtemps caché sa véritable nature. Il était cependant tout à fait normal d’être en colère alors que l’on nous a caché la vérité pendant 15 ans. Le père venait d’une grande famille de sorcier mais, fou de sa femme et des moldus en général, avait renié tout ce qui appartenait à la magie ainsi que son héritage. Il n’avait pas pensé que la vérité rattrapait toujours ceux qui la fuyaient.

Cependant, Marylin eut une enfance heureuse. Elle ne manquait de rien et elle était ce qui rapprochait Anna et sa mère. En effet, pourquoi faire payer à l’enfant une erreur dont il n’était pas responsable ? La grand-mère aurait peut être pu penser de même pour sa fille mais que voulez-vous ? A cet âge là, on ne refait plus. Ce fut donc entourée de toute sa famille qu’elle vécut. Ce fut aussi entourée de toute sa famille qu’elle fit sa manifestation magique, à 5 ans. C’était pendant une fête de famille. Ne voulant pas manger le repas et voulant tout de suite manger le gâteau, elle fit voler celui-ci jusqu’à elle. Pas la peine de préciser que la grand-mère eut du mal à s’en remettre. Quelques années plus tard, elle reçut sa lettre de Poudlard et fut envoyée à Poufsouffle. Là-bas, elle fit une scolarité tranquille et entourée d’amis. Elle était loin d’être brillante mais elle était loin d’être nulle également. Dans la moyenne, ou un peu au dessus, elle réussit ses examens, BUSE et ASPIC, avec une note « acceptable ». Puis elle rentra chez elle où elle aida ses parents dans le magasin qu’ils avaient créé, celui-ci tournant de plus en plus.

      1.2 L’enfance de Mickael

Mickael est un enfant d’une famille nombreuse et sorcière. Il est le troisième enfant sur huit dont deux paires de jumeaux. Autant vous dire tout de suite que la famille avait des difficultés financières. Il arrivait souvent que l’on mange de la soupe à la maison et que les vêtements soient utilisés par plusieurs membres jusqu’à ce qu’on ne puisse plus rien en tirer. Mais c’était une vie où il faisait bon vivre car la famille était quelque chose de primordial. C’était un cocon grouillant et chaleureux. Ce fut alors un drame quand la famille perdit un enfant au quatrième hiver de Mickael. Trop de froid, pas assez de vêtements, pas assez de nourriture. Pourtant, les parents se tuaient à la tache pour pouvoir nourrir les babins et les plus grands aidaient en faisant les taches ménagères, la cuisine, en s’occupant des petits ou en allant chercher quelques pièces grâce à des petits boulots ou à la rue. Quand les grands étaient à Poudlard, c’étaient les plus vieux présents qui prenaient le relais. Ainsi, il n’y eut pas d’autre mort que le petit Jérémy âgé de 10 mois à cette époque.

Ce fut pendant qu’il rangeait la maison qu’il fit sa manifestation magique à 8 ans. Il était fatigué et avait envie d’aller très vite se coucher. Il rangea alors la chambre à laquelle il était préposé par la pensée. Tout s’envola pour se ranger soit même à sa place. Personne ne s’en rendit compte, même pas lui, et il alla se coucher sans qu’il ne se demande quoique ce soit. Quelques années plus tard, il reçut la lettre de Poudlard et entra à son tour dans la prestigieuse école. Comme tout cadet de famille sorcière qui se respecte, il appréhendait sa rentrée. S’il avait peur ? Non, pas avec le caractère qu’il s’était forgé à chercher de l’argent. C’est ainsi qu’il rentra à Gryffondor. Il vécut les plus belles années de sa vie. Avoir des vêtements chauds, manger de tout son saoule tous les soirs et croiser ses frères et sœurs dans les couloirs,… Il fit quelques bêtises, bien sûr, mais les plus grands étaient là pour le rappeler à l’ordre et il travailla à fond pour réussir BUSE et ASPIC. Il réussit donc ses examens avec brio et pu postuler auprès du Ministère pour devenir Auror, quelques années plus tard.

    2. La nouvelle famille

      2.1 La rencontre

Marylin et Mickael se sont rencontrés tandis que l’ex-gryffondor allait chercher des ingrédients de potions à la fermeture du magasin. A ce moment-là, ce fut Marylin qui était de garde. Elle avait décidé de leur laisser une soirée en amoureux, à deux. Cela faisait longtemps qu’ils n’en avaient plus eut et donc, après quelques contestations de politesse, Anna et Tim avaient fini par accepter. Lorsque Marylin sortit de l’arrière boutique pour s’occuper du client, ce fut le coup de foudre et Myckael revint depuis ce jours régulièrement pour acheter des choses dont il n’avait pas forcément besoin, juste pour discuter quelques instants avec Marylin. Des fois, il y avait les parents mais cela ne gênait pas Mickael pour faire du gringue à la jeune fille. C’était un genre de flirt déguisé en relation commerciale, ce qui n’était pas pour déplaire à l’ex-poufsouffle. Un jour, après des mois de ce manège, Mickael prit son courage à deux mains en bon gryffondor et demanda la main à Marylin. Pour se faire, il avait acheté une bague et, à la caisse, plutôt que de donner de l’argent pour payer ce qu’il avait prit, il plaça en évidence l’écrin qui contenait l’anneau.

Anna et Tim furent un peu surpris quand Marylin annonça qu’elle allait se marier avec un client récurrent. A vrai dire, ils n’avaient pas vraiment compris comment Marylin avait fait pour tomber amoureuse d’un homme dont elle ne connaissait rien. Une rencontre fut organisée et Mickael brilla devant les parents de la jeune femme. Et puis, il fallait avouer qu’avec ses beaux yeux bleus, il était difficile de dire non. ^^ Le mariage fut donc organisé et, bien que ce ne soit pas un somptueux mariage, très cher, avec des fleurs partout et des invités prestigieux, ce fut un mariage heureux et festif. Tous les membres des deux familles s’entendaient à merveille. Ce fut donc, pour les deux tourtereaux, le plus beau jour de leur vie. Et en cadeau de mariage, Marylin reçut de ses parents le magasin dans lequel elle avait rencontré son mari.

      2.2 Les débuts de vie de famille

Durant les premières années de leur mariage, les jeunes époux n'eurent aucun enfant. Cela désespérait Marylin qui aurait tant voulu avoir des enfants. Elle parla même à un moment donné d’adopter, ce qui n’enchantait pas Mickael, se trouvant génétiquement faible. Fort heureusement, elle finit par devenir mère, et la petite famille se fit une joie d'accueillir Enzo, le nouveau né tant attendu. Le garçon fut choyé, couvé par sa mère et adoré par son père pendant trois ans. Ces années passées, Marylin se découvrit une nouvelle grossesse...Et neuf mois plus tard, un second petit garçon naissait : William. C’était un bébé moins attendu que le premier mais il fut tout de même choyé par ses parents, heureux d’en avoir un deuxième après tant d’années sans aucun enfant. Les parents durent alors s’organiser pour pouvoir s’occuper des deux enfants et intégrer le petit nouveau dans la famille en lui donnant du temps. Aussi, Enzo devait-il aider un peu ses parents tandis que sa mère s’occupait de son commerce et de l’éducation de William.

Ainsi, William prit le temps des parents qui revenait auparavant à Enzo. Cependant, cela ne donna aucune incidence grave dans la relation des deux frangins. Puis, trois ans plus tard la famille s’agrandit encore et du accueillir pour la première fois deux bébés...Des jumelles : Elisabeth et Juliet. Elysabeth fut la première à sortir du ventre de sa mère. Juliet, voulant profiter un peu du nouvel espace et du ventre de sa mère, fit un siège. Heureusement, grâce à la magie et à la compétence des médicomages, elle et sa mère en sortirent indemnes. Les parents étaient très heureux d’avoir des jumelles mais quelques peu inquiets de l’avenir qui était réservé à la petite famille. En effet, ils n’étaient pas pauvres, mais ils étaient loin de rouler sur l’or. Ils déléguèrent donc davantage à leur aîné et à William. Car ils n’étaient pas dupent : ils savaient très bien que le cadet aidait son grand frère. Cependant, ils se devaient de réprimander Enzo quand ils voyaient William faire beaucoup de choses, des choses qu’il ne devait pas faire car il était trop jeune pour cela, ou encore quand ils le voyaient fatigué à force d’aider.

    3. L'enfance de l'enfant choyé

      3.1 Faire plaisir à ses parents

Les corvées se firent plus fréquentes et plus longues pour Enzo et le temps que ses parents lui accordaient était de plus en plus court. Pourtant, il aimait bien ses sœurs. Elles étaient mignonnes, gazouillaient avec joie tout le temps et ne pleuraient presque jamais. Seulement, une chose avait été remplacée par leur arrivée : les sentiments de ses parents à l’égard de son aide à la maison. Alors qu’au départ, ils avaient trouvé cela adorable et très gentil, son aide était devenue normale. Ce qui ne l’était pas, c’était qu’il n’aidait pas et ses parents le réprimandaient parfois quand ils le voyaient flemmarder. Il continuait donc à aider, ses journées se faisant au fur et à mesure du temps plus longues et plus difficiles.Pourtant ce qu'on lui demandait au départ pas grand chose : on lui avait appris à mettre et débarrasser la table, faire quelques minuscules corvées qu'il réalisait avec bonheur si cela pouvait réellement rendre service à ses parents qu'il aimait tant. Mais après la naissance des jumelles, tout était plus complexe et long. Au point qu’un jour, il utilisa la magie dans une besogne sans même s’en rendre compte. D’ailleurs, ses parents, pas là, ne s’en rendirent pas compte également…

A 11 ans, Enzo reçu sa lettre de Poudlard. Il eut enfin un peu de reconnaissance de ses parents car ceux-ci étaient très fiers. Il passa plusieurs années seul car plongé dans ses études pour se faire remarqué de ses parents. Il voulait que ses notes soient excellentes pour que ses parents le remarque et elles le furent. Il était timide et introverti, ne parlant à personne. Il voulait bien se faire des amis mais il n’avait pas le temps. Pendant les vacances, il devait faire ses devoirs et s’occuper pleinement de ses frères et sœurs et pendant sa scolarité, il voulait mettre toutes les chances de son côté pour que ses parents soient fiers de lui et lui apportent la reconnaissance qui lui était due, celle qu’il avait reçu quand il était petit. Il eut ses BUSES avec brio mais cela ne fit rien : il vivait toujours dans l’ombre de ses frères et sœurs… D’ailleurs, il eut droit à une sœur en plus durant ces trois années : Anna.

      3.2 La révolte

A 14 ans, pendant ses grandes vacances, Enzo en avait marre de toujours s’occuper de ses frères et sœurs sans avoir une quelconque reconnaissance. Ses parents ne le remerciaient pas, trouvant que ce qu’il faisait était normal. Ils ne le regardaient même pas quand ils rentraient du travail, préférant s’occuper de ses frères et sœurs. Un jour, pendant que ses parents jouaient avec ses frères et sœurs dans le salon, il était tellement en colère contre eux qu’il mit le feu à un torchon. Rien de grave, heureusement. Mais au lieu d’être félicité pour avoir fait de la magie, Enzo se fit réprimandé pour avoir failli brûler toute la cuisine. Enzo serra les poings, encaissa, et sortit toute la nuit. Il resta à flâner dehors, la nuit, dans Londres. Il revint chez lui le lendemain matin avec deux tatouages rouges en dessous des yeux. Il aperçut alors la lettre du ministère de la magie qui lui indiquait que, s’il réitérait l’utilisation de la magie hors de l’école, il serait renvoyé de Poudlard. Ses parents ne le virent que le soir. Sa mère ne remarqua pas aux premiers abords le changement de son fils. Ce n’est que lorsqu’une claque retentit dans la cuisine qu’elle lâcha les autres enfants et sortit du salon. Elle eut le temps de voir son fils qui sortait à nouveau faire une virée nocturne.

Il rentra lorsque ses parents furent partis et prit une résolution. Il donna des consignes toute la journée qui suivit à son frère en dessous de lui (comment faire la cuisine, etc.…) en surveillant ses faits et gestes. Le lendemain, il partit toute la journée errer dans Londres. Il n’acceptait plus ses responsabilités de grand frère. Il ne rentrait que tard le soir, mangeait ce qu’on lui avait laissé et allait se coucher pour recommencer le lendemain. Cela dura un mois. Il commençait à se retrouver dans Londres et il s’était formé un groupe de copains avec qui il flânait durant toute la journée. Quand il rentra un soir, son père l’accueillit avec la plus belle gifle et le plus beau sermon qu’il n’avait jamais reçu. Il avait abandonné ses frères et sœurs. Il reprit alors le cours de sa vie mais trois jours après, ses parents ne le regardaient déjà plus. Il alla donc se teindre les cheveux en rouge, soutenu par ses copains : cela suivrait avec ses tatouages. Le soir, il ne reçu pas de gifles mais le regard de son père était éloquent. Il l’avait déçu. Enzo fut blessé par ce regard, mais au moins, il le regardait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enzo Dawn
Adulte
avatar

Nombre de messages : 29
Age : 27
Maison : Gryffondor
Gain de Gallions : 9190
Date d'inscription : 19/04/2009

MessageSujet: Re: Enzo Dawn   Lun 20 Avr 2009 - 17:07

    4. L'adolescence d'Enzo

      4.1 Regardez-moi!!

Il rentra à Poudlard et l’année fut quelques peu difficile. Il n’avait pas changé mentalement, ou si peu, mais il avait changé physiquement. Certaines personnes ne le prirent alors plus comme un dégonflé comme ils le croyaient avant. Ils lui proposaient de l’aide par moments, qu’il acceptait volontiers. Et pour ne pas paraître ridicule devant ses nouveaux amis, il faisait des bêtises et renia parfois ses anciens amis qui ne l’acceptaient pas comme il était devenu. Ses nombres de colle s’accumulèrent et il reconnaissait dans le regard de ses professeurs le même regard que son père tandis que des élèves, émerveillés par Enzo et ses bêtises, l’encourageaient à continuer. Cela était-il une preuve d’amour ? Pendant tout le reste de l’année, il continuait à se poser cette question en innovant en bêtises. Et à la fin de l’année, il avait gagné en assurance et retrouvait ses pénates avec encore plus de caractère, ne voulant définitivement plus se laisser marcher sur les pieds.

Nouvelles vacances. Enzo fut une nouvelle fois dans l’ombre de ses frères et sœurs. Cela lui fit mal et, pour ne plus être ignoré, il sortait. Il sortait rejoindre ses copains de vacances de l’an dernier et faisait également des bêtises, au point de se faire arrêter par son propre père ! Les bêtises n’étaient pas graves et donc les charges pas lourdes mais depuis ce jour, son père l’ignora totalement, ne le reconnaissant plus comme son fils. Ce qui fit encore plus mal à Enzo. Il se fit percer son oreille cette année là et il se fit réprimander par sa mère qui trouvait que cela était de la mutilation. Elle l’envoya voir un médicomage spécialisé en psychologie. Le médicomage leur dira seulement de donner de l’attention à leur fils et de le laisser s’exprimer. « Comme si ce n’était déjà pas le cas ! » pensa Marylin, ne se rendant pas compte dans quelle souffrance vivait son fils. Enzo continua à sortir et se faisait réprimander par sa mère puisque son père se désintéressant totalement de lui. D’ailleurs, cela faisait tellement souffrir Enzo, que, pour que son père le regarde, il se retrouva plusieurs fois en garde à vue pour des broutilles.

      4.2 Le "descendant des jumeaux"

Septembre 2005, nouvelle année, à nouveau Poudlard. Il se déchaîna plus que les autres années cette année là, blessé encore par le comportement de son père. Il ne le supportait pas. Il devint tellement turbulent qu’on l’aurait surnommer le "descendant des jumeaux", référence aux jumeaux Weasley, les rois de la farces qui ont prospéré dans ce secteur en ouvrant un magasin, si seulement il ne se faisait jamais prendre. Bientôt, il ne put plus se passer des regards qui se posaient sur lui à chaque fois qu’il apparaissait pour observer ses bêtises. Il fit pousser ses cheveux pour ressembler à Bill Weasley, un des Weasley, mignon paraissait-il. Il se teint régulièrement les cheveux par une formule magique qu’il a apprit par cœur et fit attention à son apparence maintenant que tout le monde le regardait. Il prit ses aises à Poudlard en délaissant ses études. Il voulait désormais vivre comme il l’entendrait.

Les vacances de cette année là furent plus calme. Mais pas par sa propre volonté. il s'occupait toujours de son frère et de ses soeurs et sortait de temps en temps avec ses amis. Mais la disparition d'Albus Dumbledore en Août fut un choc pour le monde sorcier et son père "sauta sur l'occasion" pour lui demander de ne plus sortir ou du moins qu'il ne se mette pas dans des coups fourrés. L'arrivée de Juge Lara Impartial aida également à calmer les ardeurs de son fils, tant cette apparition juste au moment de la disparition du directeur de Poudlard fut bizarre. Seulement, cela ne l'empêcha pas de faire de nouveau le zouave à l'école. En réalité, ce fut la tristesse de perdre Dumbledore, Rubeus Hagrid et plusieurs autres professeurs et élèves qui le rendit aussi turbulent. Le procès de Juge Lara Imperial et son meurtre n'arrangèrent pas les choses et il finit son année aussi mal, voire plus, que l'année précédente.

      4.3 Prise de conscience

2007, dernière année à Poudlard pour Enzo. Durant les vacances, Mickael avait emmené sa famille en Irlande, loin des amis de son aîné et loin du travail des deux parents pour que ceux-ci puisse avoir une discussion sérieuse avec leur fils : que voulait-il faire de sa vie? Il était désormais et de nouveau regardé par ses parents. Ce fut bizarre pour Enzo qui réagit en se refermant sur lui même devant ses parents. Après la discussion, il y réfléchit plus sérieusement : il ne savait pas ce qu'il aimerait faire. Toujours à vivre dans l'instant présent et à faire plaisir à ses parents (en s'occupant des enfants) et à ses amis (en faisant le clown), il n'avait pas un instant privilégié ce qui lui plaisait. Il réalisa alors qu'il n'avait pas de but dans la vie. Il décida donc, avec tout de même la pression de ses parents, d'en atteindre un : avoir ses ASPIC. Ce n'était déjà pas facile à concevoir avec des années d'études sans rien faire, mais il voulait également que ses amis n'en sachent rien, ne voulant pas perdre son trône de bouffon.

Finalement, l'arrivée des inspecteurs de la BRIME était pour l'arranger. Leur politique stricte et froide l’empêchait de faire des blagues. Tout revenait sur le dos de la BRIME et ses amis ne pouvaient pas lui en vouloir. Il lui suffit simplement durant toute l'année de travailler sans que ses amis s'en aperçoivent. Non pas qu'il voulait leur mentir, mais il imaginait le pire s'ils s'en rendaient compte : que sera-t-il ensuite à leurs yeux s'ils l'apprenaient? Cependant, son sérieux soudain fut bientôt un secret de polichinelle : certains lui dirent clairement qu'il était bien de redevenir de temps en temps sérieux pour son avenir, d'autres l'aidèrent même à rattraper le niveau, ce qui était loin d'être simple. Cependant grâce à l'aide de ses amis et son travail, Enzo ne fut pas renvoyé, enfermé dans le "Labyrinthe des Cancres" et il réussi même à avoir ses ASPIC. Après cette année mouvementée, Enzo dû donc dire au revoir à ses amis et entrer dans le monde du travail.

    5. Et maintenant?

Le problème qui fut posé après son obtention des ASPIC était qu'il avait atteint son objectif et qu'il n'était toujours pas plus avancé. Malgré de longues réflexions qui ne lui étaient jamais arrivées auparavant, Enzo ne savait toujours pas ce qu'il voulait faire dans la vie. Après être revenu à la maison, il décida donc d'enchaîner des stages et petits boulots tout en s'occupant de la petite dernière, Anna.

Actuellement, il ne sait toujours pas vers quelle voie se tourner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Enzo Dawn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Portraits des Personnages-
Sauter vers: