Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Twilight

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Seth Cullen
Créature Magique
avatar

Nombre de messages : 313
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 10807
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: Twilight   Mar 4 Aoû 2009 - 7:59

Sa pupille se dilata imperceptiblement lorsqu'Isis se pencha vers lui. Elle était parfois si impulsive qu'elle aurait bien pu l'embrasser sur un coup de tête, sans réfléchir. Elle aurait eu bien raison, Isis. Les baisers étaient des choses impulsives qui ne se réfléchissaient pas. On les donnait de tout son cœur, sans penser. C'était un geste quotidien et affectif qui n'engageait à rien. Mais voilà que pour Seth, ce geste quotidien et affectif avait ses contraintes et ses engagements qu'il était bien en peine de savoir laisser vivre.

Pendant qu'elle se changeait, il était resté assis à sa place méditant à ce qu'elle venait de lui dire sous couvert d'humour au sujet d'Eden. Il devait avouer qu'il n'avait strictement aucune idée sur la façon dont Eden aurait pu ressentir la situation. Etait-elle réellement jalouse ? Avait-elle des raisons de l'être ? Selon lui, aucune. Il se croyait bien plus loyal que la moitié des garçons, moldus ou sorciers, qui peuplaient la Terre, avec toutes leurs hormones et toute leur testostérone inapaisables.

Et puis, pensait-il, elle n'est pas obligée de l'apprendre.

Il comprit ce que son frère entendait par "garder un jardin secret."
Liam s'octroyait - et conseillait vivement à tout homme de le faire aussi -, un territoire inaccessible de sa vie privée aux filles. Un lieu dans sa vie et dans ses pensées interdit à toute pénétration féminine. Il en allait de la sauvegarde de la virilité - et, accessoirement, du couple.

- "On ne peut et on ne doit pas tout se dire" martelait-il sans cesse.
- "Oui, mais à ce compte-là, toi, ce n'est pas un jardin secret que tu as, c'est carrément un parc de loisir", raillait Japhet.

Clarence s'était bien gardé de rire bien que les larmes lui étaient montées aux yeux. Comme dans chacune des discussions de leur petit groupe, le Serdaigle évitait à tout prix de se retrouver coincé entre l'avis de sa petite amie et celui de son grand frère. Seth était resté songeur. A cette époque, il avait pensé qu'il n'avait rien à cacher à Eden… le temps avait remis cette affirmation en question. Il était impossible de tout se dire. Pour les petites et moins petites choses, il était parfois important pour se préserver et surtout pour préserver l'autre, de ne pas tout dire.

Alors Isis était là, penchée au-dessus de lui. Il étira tout simplement sa colonne vertébrale sur tous ses disques et son cou s'allongea pour que sa tête s'élève à quelques centimètres de plus. Sa joue vint se coller aux lèvres d'Isis pour prendre le baiser.

Il ouvrit la couverture du lit où il se trouvait pour que la jeune fille y entre:

- Bonne nuit, dit-il amusé.

Il se retrouva quelques années en arrière, bordant Japhet.

Il la laissa entrer dans ses draps et prit la place sur le lit d'à côté. Il se contenta de se déchausser, de sortir la chemise de son pantalon après en avoir ouvert les boutons pour laisser respirer son ventre et son torse quand il croiserait les bras derrière la tête. Sans rentrer dans les couvertures, il s'allongea sur le dos dans sa position de prédilection et ferma les yeux pour imiter l'endormissement sans trop d pour imiter l'endormissement sans trop d'effort.

- Je suis content d'être là… d'être ton ami. 'beaux rêves, Princesse Gros Mots.


Ravenclaw
17 ans pour toujours - 7ème année
BATTEUR
Japhet - 6ème année - Serdaigle
GARDIENNE
Liam - 7ème année - Serpentard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isis Kitlee
Préfète
avatar

Nombre de messages : 1141
Age : 31
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12949
Date d'inscription : 15/02/2006

MessageSujet: Re: Twilight   Mer 5 Aoû 2009 - 22:09

- Je suis contente que tu sois là... et d'être ton amie Prince Mystère, murmura-t-elle si bas qu'il n'aurait pu l'entendre si il n'était pas vampire.

Elle le suivit dans le sommeil qu'elle ne feinta pas. Sa journée avait été longue et ces dernières nuits ses cauchemars ne lui avaient pas laissé beaucoup de répits. Emmitouflée dans sa couverture elle sombrait dans un doux rêve.



- Aaaaaaaaaaaaaaaaah !

Haletante, Isis se prit la tête entre ses mains. Elle ne se souvenait déjà plus pourquoi elle était terrifiée mais elle l'était. En sueur, elle avait du mal à respirer calmement. Son cri avait réveillé le gryffondor qui s'agitait dans son lit.

Les larmes aux yeux sans qu'elle puisse les contrôler, elle sortit de sa couche tant bien que mal, grelottante, et commença à se diriger vers les fenêtres. Elle avait besoin d'air, de respirer, d'espace. Elle suffoquait ne supportant pas l'enfermement que lui procurait la pièce. Glaciale, elle mourrait de chaud.

Elle avait à peine atteint le lit d’à coté qu’elle s’affaissa à son pied. Elle se souvient qu’elle n’était pas seule ce soir.

- Seth… de l’air… j’ai besoin d’air.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth Cullen
Créature Magique
avatar

Nombre de messages : 313
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 10807
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: Twilight   Ven 7 Aoû 2009 - 11:58

- De l'air ?

Isis avait fait un mauvais rêve et elle avait l'air paniqué. Seth se sentit aussi paniquer. Ce n'était pas parce qu'on était un vampire qu'on savait particulièrement quoi faire en cas de cauchemar. Si Eden avait fait un cauchemar, il aurait su quoi faire car il aurait pu la toucher sans problème. Un câlin, la rassurer, ouvrir la fenêtre… de l'air, elle voulait de l'air.

Lui qui s'était agenouillé près d'Isis qui avait trouvé posture au pied du lit comme une petite chose apeurée, il se releva et alla à pas d'homme ouvrir deux fenêtres de l'infirmerie qui donnaient sur le parc que l'aube commençait à percer d'un rayon rose et orangé.

Le Gryffondor maugréa qu'il avait froid. Seth lui jeta un regard noir et sans concession. Le jeune garçon blêmit, cessa un instant ses jérémiades et se retourna dans son lit en râlant de plus belle.

Lorsque Seth rejoignit Isis, les ronflements du Gryffondor avaient déjà repris.

C'est une fille... elle doit fonctionner à peu près pareil qu'Eden, se rassura-t-il maladroitement.

Le Serdaigle inspira un grand coup, comme un mécanisme que son organisme avait toujours en lui afin de se donner du courage. Il prit Isis dans ses bras avec facilité, comme s'il eut soulevé un oreiller, puis il se dirigea vers le lit qu'elle occupait pour l'y installer.

Il la déposa consciencieusement puis s'empressa de s'écarter après un léger frisson de dégoût dont il ne prit pas la peine de s'excuser parce qu'il n'en eut pas conscience. Il se laissa tomber sur la chaise à côté d'elle et la regarda reprendre ses esprits, s'interrogeant ce qui lui était arrivé.

- Tu veux un verre d'eau ? demanda-t-il avant de regarder dehors. Ou peut-être que tu veux sortir d'ici ? Marcher dans le parc ?


Ravenclaw
17 ans pour toujours - 7ème année
BATTEUR
Japhet - 6ème année - Serdaigle
GARDIENNE
Liam - 7ème année - Serpentard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isis Kitlee
Préfète
avatar

Nombre de messages : 1141
Age : 31
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12949
Date d'inscription : 15/02/2006

MessageSujet: Re: Twilight   Sam 8 Aoû 2009 - 18:24

Elle ne remarqua ni son dégout ni ces gestes. Seul le vent qui s'engouffrait dans la pièce la gardait dans le présent. Assise dans sa couche, elle se calma petit à petit.

- Tu veux un verre d'eau ? demanda-t-il avant de regarder dehors. Ou peut-être que tu veux sortir d'ici ? Marcher dans le parc ?

La tête posée sur ses genoux, elle scruta Seth comme si il venait d'apparaitre devant elle. C'est la qu'elle s'est rendu compte qu'elle n'était plus à terre mais dans le lit et que la fenêtre était ouverte alors qu'elle n'avait pas eu la force d'y aller.

- Marcher dans le parc.

Sans l'attendre, elle descendit maladroitement du lit et s'engouffra dans le couloir vide, ne s'arrêtant uniquement au moment où ses pieds nus touchaient l'herbe humide de ce début de matinée.

Elle trottina encore un peu avant de reprendre pleinement toutes ses facultés. Rassérénée, elle profita du lever du soleil, murmurant son regret d'avoir semble-t-il paniquer Seth. Ce n'était pas son choix. D'ailleurs, elle le chercha du regard, s'orientant vers l'entrée du château, ne sachant pas s’il l'avait suivi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth Cullen
Créature Magique
avatar

Nombre de messages : 313
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 10807
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: Twilight   Dim 23 Aoû 2009 - 16:32

Il l’avait évidemment suivi. Plus silencieusement qu’une ombre. Elle ne s’était même pas aperçue de sa courte absence. Le temps qu’elle descende les marches du perron, Seth avait fait un aller retour furtif direction les cuisines. Il avait avec lui un petit baluchon qui contenait deux tartines, une petite motte de beurre et un verre de lait au miel qu’il avait quand même pris le temps de recouvrir d’un gros tissu en laine.

Quand Isis se retourna pour la première fois, il était là. Debout derrière elle, le baluchon en serviette de table à la main et l’air paisible. Il ferait passer ce tour pour de la prestidigitation. A quoi servait-il d’être vraiment sorcier si on ne pouvait tricher un peu sans que cela ne se voie ?

L’herbe odorait un parfum humide et terreux. La fraîcheur de la rosée était partout de leurs pieds jusqu’en haut des cimes où s’étiraient les insectes du matin. Le soleil chatouillait doucement les collines d'Écosse et la surface du Lac. C’était l’une des heures les plus tendres du château. Six heures du matin et la Terre qui frétille à peine.

Seth sourit à la Poufsouffle content de voir que l’air frais et marcher lui faisait du bien. Ils atteignirent l’un des bancs en pierre qui bordait le par cet s’assirent à ses pieds et non pas dessus. Le Serdaigle déploya sa cape qui leur servi de nappe de pique nique et il déposa devant Isis les quelques mets qu’il avait chipé au nez des elfes de maisons. De ce qu’il savait, les humains avaient toujours faim le matin. Le café, le thé et les confitures n’étaient pas encore prêtes quand il avait récolté son chiche butin. Voilà tout ce qu’il avait pu subtiliser.

- Mange, dit-il en s’allongeant sur sa cape pour faire mine de terminer sa nuit. Une nuit qui n’avait plus jamais recommencé pour lui depuis maintenant un an. La position couchée lui permettait de ne pas avoir à croiser les yeux d’Isis ou à faire mine d’avoir des questions à lui poser. Pourtant il en avait. Il avait beaucoup de questions mais il n’avait pas le droit d’en poser la moitié.

« Je ressentais une impatience enfantine à ce qu’Isis rencontre enfin son futur. J’avais envie d’être aux premières loges du changement historique au milieu duquel elle et Egon allaient se trouver. Je trouvais que la vie de vampire était anecdotique à côté de la vie d’Iccam.

J’avais envie de me propulser deux mois et demi plus tard, tapi dans l’ombre du restaurant dans le Ciel où l’alchimie aurait lieu pour la première fois. J’avais envie de lui dire que quoi qu’il adviendrait désormais, elle ne devait pas s’en faire car elle ne serait plus jamais seule. J’aurais voulu lui donner la clé d’Egon le jour où il reviendrait de Myr. Mais tout cela, Sacha, Egon et Noah m’avaient bien défendu de le faire. "Chaque chose en son temps et pour l’instant, ce temps n’est pas…" »


Seth se releva légèrement sur ses coudes et repensa à ses dernières 24 heures. Qu’est-ce que tout cela allait changer pour lui ? Arriverait-il à changer son futur au contraire d’Isis qui devait bel et bien le garder intact… ?

- Isis, s’amusa Seth pour parler, qu’est-ce qui est plus dégoûtant selon toi ? Un loup-garou ou un vampire ?

Personne n’était sans savoir que Seth était un féru de créatures magiques. C’était le genre de discussion qu’il pouvait entretenir des heures sans se lasser cependant, ici, il voulait s’amuser.


Ravenclaw
17 ans pour toujours - 7ème année
BATTEUR
Japhet - 6ème année - Serdaigle
GARDIENNE
Liam - 7ème année - Serpentard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isis Kitlee
Préfète
avatar

Nombre de messages : 1141
Age : 31
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12949
Date d'inscription : 15/02/2006

MessageSujet: Re: Twilight   Jeu 27 Aoû 2009 - 18:15

Entrainé dans un lieu paisible créé d'un banc en pierre délaissé et d'une cape, Isis reprenait pied doucement. Si son corps ne portait aucune séquelle de cette crise, son esprit quant à lui avait de plus en plus de mal à se ressaisir. Surement parce qu'elle redoutait quelque chose. Surtout parce qu'elle redoutait cette chose. Chose qui ne venait pas.

Elle laissa passer les minutes. Ecouta le silence, doux silence. Toujours pas cette chose. Elle ne venait pas. Tapi dans l'ombre, elle ne pointait toujours pas le bout de son nez.


Isis jeta un coup d'œil à ses vivres soudainement apparu au bras d'un Seth aussi paisible qu'à son habitude. Un fantôme de la quiétude. Rien ne peut l'ébranler ou le fâcher. Même quand enfermé dans le cagibi au milieu du combat blanc il était serein, peut être plus déterminé, ce qu'il l'avait rendu moins morne, mais pas d'affolement, pas de stress. Seth respirait la quiétude. D'ailleurs, elle jeta un coup d'œil sur le corps somnolent à côté d'elle pour vérifier qu'il respirait toujours. Trop silencieux. Inhumain.

Mange. Ce n'est pas la chose. Un message caché. Elle s'annonce. Mange.
Son ventre cri famine. Alors, elle mord avec allégresse dans sa tartine au beurre et l'arrose de lait au miel.

Elle la redoute toujours, mais elle tarde à s'annoncer. Elles tardent toutes à s'annoncer.


- Isis

Elle se lèche les babines au gout de miel. Elle commence à tressaillirent, ressassent ses entrainements avec les O'Brian ou sœur Iscarioth. Respire longuement. Elle est prête à l'affronter, elles, ses choses. Elle ne se prendra plus au piège de Seth, sa patience et sa tendresse. Il aura comme les autres, un doux mensonge. Un "ce n'est pas grave", et un "ca sert à rien de s’inquiéter", une pirouette pour entamer un autre sujet tout en laissant planer le doute jusqu'à ce que son interlocuteur abandonne. Elle s'était armée depuis toutes ces années à se cacher, à mentir effrontément à toutes les âmes secourables jusqu'à se dédire. Elle croyait tous les baratins qu'elle allait s'apprêtait à lui balancer. Elle était fin prête.

- qu’est-ce qui est plus dégoûtant selon toi ? Un loup-garou ou un vampire ?

Fin prête, mais prise au dépourvue. Elle s'arrêta dans son élan, le coup de "je mange ma seconde tartine pour te prouver que ton va bien" fût un bide total.
Où est la chose, les questions, la pitié. Cette pitié dégoutante qui la rend encore plus coupable. Où est le flux de question interrompu pour savoir le quand, comment pourquoi, le "ca va ?" sans intérêt. Comment sa crainte habituelle pouvait ne plus être présente. Comme disparu par enchantement.
Seth n'est pas normal. Inhumain. Non, l'inverse. Il représente l'humain avec ses plus belles qualités aux yeux d'Isis, à l'écoute sans être trop curieux. Il ne force pas les choses pourtant il entrouvre plus de barrière que n'importe qui.

Satané Roi Cullen.


Alors, elle s'adosse au banc de pierre. Heureuse d'échapper à l'interrogatoire. Soucieuse par la question.
Ses problèmes mis de côtés elle se concentra sur cette question. Si banale venant d'un élève passionné par les animaux fantastiques, tout comme elle pouvait être passionnée par la botanique. Si banale n'est e pas. Mais elle n'arrivait pas à palper ce petit quelque chose. Le truc qui rendait la question si personnel malgré le ton amusé.

Leur soirée à se découvrir les avait rapprochés en quelque sorte. Isis commençait à le trouver anormale et à mettre plus facilement la baguette sur les petits travers qui la titillait mais qui généralement passaient dans le puits de l'oubli.
Sa peau glaciale. Sa vue perçante. Sa force aussi. Le match de quidditch en fut une démonstration spectaculaire. Son silence constant et ses apparitions fantomatiques. Une ombre impossible à saisir qui se faufile au travers une marée d'élève insouciant.
Le regard D'Alexandrei, à demi apeuré.
La missive dans le journal de la gazette hier matin. De mystérieux meutre en Transylvanie provoqué par des vampires bien plus agressif qu'habituellement dans ce pays infecté de ces créatures. La descrption de ces être à la peau glacial. Elle avait frissonné quand il l'avait touché, embrassé.

Trouvant son attente gênante, elle osa un regard vers Seth, toujours aussi serein. Elle l'enviait. Pas un doute ne trahissait la finesse de ses traits. C'est la première fois qu'elle le remarqua. Seth est beau, une beauté froide, discrète qui jurait avec celle de son ainé bien plus excentrique et dévastatrice.


- Le plus dégoutant.... qu'ils aient perdu leur humanité. Etre un loup garou ou un vampire n'est pas une fatalité à mon sens, tant qu'on reste maitre de ses actions. Ma tutrice à eu un temps un compagnon lycan, bien plus agréable que les autres. Pas dangereux malgré le fait qu'il ne prenait pas de Tue-Loup. Il assumait sa transformation mais s'enfermer pour protéger les autres, par prévention même si il restait maitre de ses pensées et se canaliser. Il m'a appris qu'il était très facile de répondre à l'appel de la bête sauvage mais trop destructeur pour qu'il se laisse aller. Il préférait suivre le chemin sinueux de la rédemption, comme il l'appelle, que de redevenir inhumain et tué sans en avoir conscience.

Isis fit un grand sourire.

- Et je crois que pour les vampires ca doit être un peu dans le même genre. Lutter pour ne pas tuer, malgré le besoin vitale de sang… je ne trouve pas ça dégoutant, juste l’un des pires châtiments que la vie peu infliger.

Vampire.
Les indices qui influent dans ce style. Mais non, Seth ne peux pas être un vampire. Hypothèse même pas énoncé car évincé dès qu’elle fut apparue. Seth ne peux pas être devenu un vampire car elle ne lui souhaité pas cette damnation éternelle. Elle ne le voulait pas.
Et cela aurait du suffir à la vie pour lui épagner son fardeau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth Cullen
Créature Magique
avatar

Nombre de messages : 313
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 10807
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: Twilight   Ven 11 Sep 2009 - 17:12

« C’était curieux la façon dont elle voyait la vie de ces créatures. Moi j’étais une juxtaposition insolite des deux et je craignais plus l’idée d’être découvert que celle de tuer pour survivre. Dans tous les cas, que je tue pour vivre ou que je sois aux yeux du monde ce que je suis revenait toujours à n’être qu’un monstre.

Pourquoi craignais-je plutôt qu’on découvre mon secret ? Etre découvert entraînerait forcément dans le regard de l’autre le dégoût. Je ne voulais pas dégoûter. Et surtout pas dégoûter mes amis, ma famille ou ceux qui comptaient d’une façon ou d’une autre pour moi. Toutefois, c’était trop tard. J’étais ce que j’étais et le Destin, la Nature et Dieu, si toute création dépend d’eux, avaient commis leur plus terrible pécher : l’absurdité d’être vivant et mort à la fois… donc de ne craindre plus rien puisque le pire châtiment pour l’homme est la mort. La cessation de la vie.

Le temps avait fait de moi un prédateur. Un prédateur avisé. Comme l’ami de la tutrice d’Isis, j’essayais de canaliser. Je parvenais à tromper mes instincts en faisant appel à ma conscience. Pour mettre cette conscience en veilleuse, j’avais fait l’horrible pacte de ne tuer que ceux dont je pensais que la vie avait moins de valeur que la mienne. Ce jugement était terrible mais pour survivre je m’en étais remis à lui.

Quand Alexandrei avait compris, au moment où Isis était entrée en interrompant notre discussion, je l'avais vu dans son regard, l'horreur.

Seth le serein ? Elle serait tellement déçue d’apprendre la vérité. Que toute cette sérénité ne venait pas d’une forme de sagesse mais d’un abominable besoin de vivre (à compter que pour moi ce mot, vivre, me semble un peu galvaudé).

La justice moldue est tellement imparfaite. Je pillais la vie de ceux qu’on rebutait pour être la lie de l’humanité mais que les autorités tardaient à punir ou relâchait faute de preuves ou encore pour vice de forme. Les violeurs, les meurtriers, les exécuteurs, les assassins d’enfants, les sadiques. Je devenais l’un d’eux pour m’abreuver et à la fois nettoyer leur société. Je ne ressentais aucune émotion quand je serrai leur cou dans ma main et que je buvais leur sang. Je pouvais leur broyer le crâne d’un geste sans qu’un remord ne me condamne.

Je n’ai jamais pris la vie d’un sorcier car c’est interdit par la justice sorcière. Néanmoins, si la justice moldue m’attrapait, je sais que je serai puni… que ce que je fais est mal… que si Eden, Isis, ma famille ou quiconque l’apprenait je… je serais réellement le monstre que ceux qui m’aiment ne voient pas. Mais si mes subites envies ne sont pas absorbées, j’ai peur, un jour, de ne pas savoir assez me canaliser comme dit Isis, pour éviter de m’en prendre à quelqu’un que j’aime. Si vampire ou loup je m’attaquais à Eden ou Jah, ça serait la pire punition… puisque je ne peux pas mourir, la mort d’autres personnes serait ma croix.

Alors Seth l’inébranlable, Seth la douce ombre… ce n’est pas moi. Moi, je suis une bête, je suis un monstre, je crois que je suis un juste mais je ne suis rien d’autre que ça : un monstre. »



Malgré sa profonde réflexion, Seth regardait Isis avec un air mi enfantin mi sérieux. Comment croire que ce regard d'ange puisse être celui d'un meurtrier ? Son visage était son plus beau déguisement. Il aurait été prêt à lui dire qu’il aimerait bien rencontrer ce lycan qui savait s’enfermer pour prévenir le pire. Ca aurait une drôle de discussion de jeter en riant : « AH ! ben moi, tu sais, quand je me transforme en loup-garou, y’a aucun problème, grâce à Noah, je sais très bien gérer… par contre, le reste du temps, ma vie de vampire est un vrai calvaire alors pour résister à l’appel du sang, je ne tue que des crapules ! Et toi, elle est bonne ta tartine ? »

Le Serdaigle s’assit d’un geste fluide et bref. Il se mit en tailleur et croisa les bras sur sa poitrine en adoptant un air professeur :

- Si un vampire ou un loup-garou t’entendait, il aurait envie de te serrer dans ses bras pour te remercier d’une telle ouverture d’esprit… n’empêche que tu finirais quand même dans son assiette pour penser tout ça avec une telle effronterie !

Il se mit à rire. Des oiseaux s’envolèrent, chassés par ce rire cristallin qui résonnait pour eux comme le cri qu’un prédateur… seule l’oreille humaine savait apprécier ce rire.

- En tout cas, je te prie de croire que si je croise l’une de ces créatures, s’amusa-t-il, je plaiderai ta cause pour qu’aucun mal ne te soit fait. Dussè-je moi-même être croqué par la créature. Tu veux manger autre chose ? demanda-t-il plutôt que de la sonder pour savoir si le bol d'air lui avait fait du bien. Il voyait à son teint que son corps allait mieux, quant à ce qu'il y avait dans sa tête, il n'aurait su le dire. Mais Seth était persuadé que si les gens voulaient parler ou se confier, ils n'avaient besoin d'aucun encouragement pour le faire. Il leur fallait seulement en avoir envie ou besoin.


Ravenclaw
17 ans pour toujours - 7ème année
BATTEUR
Japhet - 6ème année - Serdaigle
GARDIENNE
Liam - 7ème année - Serpentard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isis Kitlee
Préfète
avatar

Nombre de messages : 1141
Age : 31
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12949
Date d'inscription : 15/02/2006

MessageSujet: Re: Twilight   Lun 21 Sep 2009 - 21:01

Isis accompagna son rire à sa dernière remarque.

- Merci pour cet acte héroïque messire Garde du corps... il va falloir me faire penser à te verser une rente si tu continue à me sauver de tous les dangers qui me guettent.

Elle croqua dans sa deuxième tartine. Elle finit de la revigorer complètement.

- Mais, en même temps, je ne compte pas affronter une meute de loup ou de vampire d'ici la fin de ma vie. Je suis plutôt lapin nain qu'hippogriffe. Donc au final, c'est moi qui te dois une vie, et je ferais en sorte qu'il n'y en ait qu'une seule.


Isis se releva doucement et aida son Roi à ramasser les affaires. Elle avait reprit tous ses esprit, et se sentait bien mieux. Comme ci rien ne s'était passé. Elle se fit réprimander un peu par le moine Gras qui trouvais sa tenue peu adéquate pour une préfète, qui fut reprise par des jeune et flashions collégienne. Mais elle s'en ficha et n'interrompit pas sa conversation un peu monologue sur tout et rien.


Arriver dans l'infirmerie, Alexandrei poussa un ouf de soulagement dont se moqua la préfète. Elle lui prit tellement la tête qu'il ne résista pas très longtemps et la laissa sans aller, et à son grand déplaisir, en compagnie de Seth.

Elle finissait de remettre sa cravate en place quand elle bifurqua dans un couloir vide entrainant à sa suite Seth, qui ne devait pas avoir apprécié le contact.

- Quand je te disais que je te devais une vie, j’étais sérieuse. Tu pourras toujours venir me voir, pour quoi que ce soit, je répondrais présente.

Elle lui décocha un sourire sincère avant de s'en aller, dans les méandres de la vie.

Lui mi vampire, mi loup garou.
Elle l'iccam Rosà.
Leur chemin se croisera peut être de nouveau
.

Qui sait



FIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Twilight
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Château :: L'Infirmerie-
Sauter vers: