Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [PV] Sempathie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
James O'Brian
Préfet
avatar

Nombre de messages : 378
Age : 26
Maison : Poufsouffle
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 12360
Date d'inscription : 08/10/2007

MessageSujet: [PV] Sempathie   Mer 18 Mar 2009 - 17:06

James s'était réveillé heureux. Résolument et inexplicablement heureux. Du genre inattendu appréciable. Du genre nymphe qui émergeait doucement de sa chrysalide en papillonnant doucement au creux de l'estomac. Plutôt agréable au demeurant.
Un soupçon d'appréhension venait nuancer ce sentiment, mais, pas de doute, c'était un de ces jours où le sourire était au rendez-vous et, contrairement à ces derniers temps, il ne serait même pas question de se forcer pour autrui.

C'était cela, plus que toute autre chose qui perturbait le Poufsouffle alors qu'il quittait rapidement son dortoir pour éviter l'affluence matinale. Il avait eu l'habitude du petit nuage qu'on a du mal à quitter simplement parce que la vie vous paraissait belle. C'était le contexte qui le dérangeait vaguement, comme quelque chose qui clochait sans qu'il réussisse à mettre le doigt dessus. Une sensation de trahison de la mémoire ou il ne savait quoi d'autres.
Mais le bien-être était une chose agréable alors il remisa ses questionnements au lointain et choisit de croire que c'était de bonne augure et que, peut-être, il était enfin en train de cicatriser, au moins un peu. De toute évidence, les séances-mémoire d'avec Ehlana étaient plus effectives que ce qu'il avait pu croire. Bonne nouvelle.
Il faudrait qu'il lui en parle.
Et pourquoi pas tout de suite?

Un saut dans la Grande Salle de quoi récupérer quelque chose à se mettre sous la dent. Un toast, une gorgée de thé. Une pomme en provision. Un salut à quelques Poufsouffle de sa connaissance qui ne s'étonnaient plus de le voir débarquer si tôt. Et maintenant direction la Salle des Serdaigle qui se trouvait... quelque part par là. Ou peut-être là-bas.
Il connaissait l'antre des Verts pour y avoir raccompagner Selene et Hailley. Mais le nid des aigles lui avaient jusqu'à présent été fermé.
Il devait suffire de croiser des Serdaigles et d'aller à contre-sens de leur cheminement matinal.

Facile, finalement.
Rowena déversait un flot ténu mais réguliers d'aigles.

Un coup au coeur.


'Hein? Quoi?'

Impossible.
Pris d'un doute, James opéra une rotation occulaire pour suivre du regard la silhouette qu'il venait de croiser. Elancée, peut-être, mais résolument masculine.
...?
S'il y avait une chose dont James était bel et bien sûr, c'était de son orientation sexuelle. Les filles, il avait toujours aimé, toujours été fasciné, toujours... bref. Même pas l'ombre d'un soupçon. Jusqu'à ce matin.

Continuant son chemin, bien décidé à zapper toutes les bizarreries de ce début de journée et de profiter de sa sérénité retrouvée, il faillit ne pas remarquer Sothis qui arrivait face à lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sothis Chambers
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 169
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 11812
Date d'inscription : 08/03/2008

MessageSujet: Re: [PV] Sempathie   Jeu 19 Mar 2009 - 20:37

Il y a des matins qui se ressemblent désespérément. En se levant on a parfois l’impression de savoir comment la journée allait se dérouler, en imaginant pas que des imprévus soient possibles. Car ce genre de matin nous donne la certitude que la journée serait d’une banalité effarante, donc sans surprise. Ces journées là n’étaient ni bonnes ni mauvaises, mais seulement habituelles.
Quand Sothis se réveilla ce matin là, il eut cette impression d’habitude. Comme tous les matins, il allait se lever avant ses camarades, profitant de la solitude dans la salle de bain commune. Il prendrait ensuite son petit déjeuner seul tout en lisant un livre pour sa culture personnelle avant d’aller travailler dans la Salle des Serdaigle même s’il n’avait pas cours ce matin. Tout se déroula ainsi pour le moment. Comme s’il voulait échapper à cette monotonie envahissante, Sothis décida de changer d’habitude et d’aller faire un tour au parc au lieu de la bibliothèque. Il emmena avec lui son sac contenant quelques livres ainsi que le nécessaire pour écrire, juste au cas où. De toute manière, il n’aimait pas quitter la Tour Serdaigle les mains dans les poches. Il fallait toujours qu’il emmène quelque chose avec lui, c’est étrange non ?

Quand il arriva dans le couloir, Sothis fut pris d’une soudaine bonne humeur. C'était un sentiment inexplicable mais il aurait presque pu sourire. Il marchait d'un pas léger tout en songeant aux choses agréables qu’il pourrait faire pendant sa matinée quand il fut soudain bousculé. Ce n’était pas une forte bousculade mais plutôt un coup d’épaule, le genre que l’on pouvait recevoir quand on marchait dans une rue peuplée de monde et que quelqu’un souhaitait nous dépasser rapidement. Tout de même surpris, Sothis se retourna vers un garçon qui s'excusa avec un large sourire. Sothis oublia ce sentiment de bonne humeur et fut assailli par une chose qu’il n’aurait pu expliquer. Mélange de fascination et d’admiration… Un peu comme quand on se retrouve devant une œuvre d’art magnifique que l’on ose à peine regarder tant elle nous atteint.

Murmurant un vague "c'est pas grave" en baissant la tête, Sothis observa son camarade Serdaigle quand il fut sûr que ce dernier ne le verrait pas. Sothis ne put nier que son rythme cardiaque avait augmenté à la vue de ce grand brun au beau sourire. Comme à chaque fois qu'il l'apercevait d'ailleurs. Cela relevait bien sûr d'un pur hasard selon Sothis car si son cœur battait à la chamade maintenant, c'était parce qu'il avait été surpris d'être bousculé! La fois d'avant, un livre était tombé dans la bibliothèque etc... Le hasard...

Le Serdaigle remarqua qu'à quelques mètres de lui se trouvait James. La première chose qu'il aurait dû se demander était "que faisait-il ici?" sachant que ce couloir était fréquenté par les Serdaigle étant donné qu'il menait à la Salle des Serdaigle. Mais ne ce fut pas ce que pensa Sothis en premier. La question qu'il se posait avec agacement était "pourquoi James regardait ce garçon ainsi?"
Quand il retrouva un semblant de raison, il s'arrêta devant le Poufsouffle qui semblait ne pas l'avoir vu.


"Salut..." Dit-il d'un air légèrement blasé. Sa soudaine bonne humeur s'était évaporée aussi vite qu'elle était venue. Il se sentait légèrement déprimé à cause d'une chose qu'il ignorait justement.

"Que fais-tu ici?" Demanda-t-il alors d'un ton moins sinistre, sa curiosité prenant le dessus.
Cependant, même s'il s'adressait à James, les yeux de Sothis semblaient chercher quelque chose ailleurs, inconsciemment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James O'Brian
Préfet
avatar

Nombre de messages : 378
Age : 26
Maison : Poufsouffle
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 12360
Date d'inscription : 08/10/2007

MessageSujet: Re: [PV] Sempathie   Ven 20 Mar 2009 - 14:23

"Salut mate!"

Le ton de James reflétait l'habitude de lancer ce genre de salut. Depuis ce qu'ils appelaient "l'incident du miroir", les deux garçons avaient pris l'habitude de passer du temps ensemble, de temps à autre, au hasard d'une rencontre. Une heure par-ci à étudier un phénomène botanique curieux. Une heure par là à parler d'un bouquin lu en commun ou du mauvais caractère du prof de Défense contre les Forces du Mal. Les occasions ne manquaient pas et, depuis leur aventure commune, la communication en était facilitée, au grand plaisir de James.
Sothis avait été là, aussi, dans les mauvais moments même si le Poufsouffle les cachait bien. Il réussissait à lui changer les idées. Ou, du moins, c'était ce que James affectait de montrer.

On ne pouvait peut-être pas parler d'amitié mais c'était une complicité qui s'instaurait lentement entre eux, dissolvant les frontières de la prudence de Sothis.

Pourtant, ce matin-là, le Serdaigle ne débordait pas d'enthousiasme à la vue de l'Irlandais, son regard et sa tête même étaient ailleurs. James lui-même sentait son bonheur tout neuf du matin fondre lentement comme un glaçon au soleil.


"Je... passais dans le coin. T'as vu Ehlana?"

Sa co-préfète.
S'il y avait quelqu'un pour avoir des infos sur elle, Sothis était bel et bien l'homme de la situation.
Sauf que... quelque chose le tarabiscotait. D'un mouvement de tête, il désigna le garçon qui s'éloignait, inconscient que Sothis le suivait des yeux:


"Tu connais ce type?"

Cinquième année, non?

"Aucune importance. Ca va, toi?"

Leur relation était trop fraîche pour ne pas subir les conséquences d'un manque de tact. Alors, on y mettait le sourire et la bonne humeur factices.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sothis Chambers
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 169
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 11812
Date d'inscription : 08/03/2008

MessageSujet: Re: [PV] Sempathie   Dim 22 Mar 2009 - 14:26

Sothis s'était habitué à l'entrain de James depuis "l'incident du miroir". Sans vraiment se l'avouer, il appréciait la compagnie du Poufsouffle qui paraissait toujours de bonne humeur. Quand il apercevait James, Sothis venait toujours le saluer, chose qu'il n'aurait jamais fait auparavant. Peut-être le considérait-il comme un ami? Sothis ne le savait pas car il avait oublié ce qu'était la véritable amitié.
Le Serdaigle n'avait jamais remarqué les mauvais moments de James et peut-être que naïvement il pensait que le Poufsouffle faisait parti de ces gens qui étaient toujours heureux. Car même s'il savait que c'était une chose impossible, il ne pouvait imaginer un James malheureux.


"Je... passais dans le coin. T'as vu Ehlana?"

Sothis essaya de se rappeler de la dernière fois qu'il avait vu la préfète mais rien ne lui vint à l'esprit. Il secoua la tête d'un geste négatif.

"Tu as essayé la Grande Salle?" Demanda Sothis.

Le Serdaigle observa tristement le garçon s'éloigner et retint un grand soupir. Il ne comprenait pas vraiment ses réactions et jugea qu'il serait bon que ça s'arrête... Il détestait cette impression de frustration comme s'il était en permanence déçu par la tournure des choses. Sothis observa James qui semblait intrigué par le même garçon que Sothis. Ce dernier fut une nouvelle fois agacé mais aussi embarrassé. Car soit James l'avait vu regarder ce garçon, soit il était intéressé.


"Tu connais ce type?"

Sothis se figea et son cœur, dont le rythme s'était soudainement accéléré, sembla louper un battement. Le jeune homme ne comprit pas son embarra soudain mais il se contenta de regarder le sol pour fuir à la fois le regard de James mais aussi la possibilité d'apercevoir son camarade. Il chercha alors désespérément un autre sujet de discussion mais James s'en chargea avant lui, déclarant que ce n'était pas important et lui demandant comment il allait.
Mais question de James paraissait étrange aux yeux de Sothis. Comme si le manque d'entrain était caché par de l'entrain fabriqué de toute pièce. Le Dwi

Sothis fut légèrement surpris d'avoir cette impression que James dissimulait quelque chose. Après tout, il ne le connaissait pas plus que ça et ignorait s'il avait des soucis.


"Moi ça va," répondit Sothis. Après tout, c'était la vérité, il allait plutôt bien malgré ces désagréables changements d'humeur. "Et toi? Demanda-t-il en ne pouvant s'empêcher de regarder James avec insistance.

"Mais au fait, pourquoi cherches-tu Ehlana? Demanda-t-il ensuite avec une curiosité non dissimulée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James O'Brian
Préfet
avatar

Nombre de messages : 378
Age : 26
Maison : Poufsouffle
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 12360
Date d'inscription : 08/10/2007

MessageSujet: Re: [PV] Sempathie   Mar 24 Mar 2009 - 10:01

La Grande Salle?
Ouais, ouais, il avait fait.

James se déconcentra un instant de ce que lui racontait Sothis. Il avait l'impression de devenir une sorte de montagne russe émotionnelle, du genre incontrôlable. Il fallait vraiment qu'il voit Ehlana.


"Elle n'y était pas. Je suppose qu'il est encore un peu tôt pour elle."

Il avait dit ça comme ça, sans trop y réfléchir, sans comprendre lui-même ce qu'il sous-entendait. Peut-être simplement la petite éternité que les filles semblaient passer en salle de bain. Ca n'était pas qu'un mythe. Il avait deux soeurs.
Le regard de James accompagna la silhouette du Serdaigle jusqu'à ce qu'elle disparaisse de son champ de vision. Sothis gardait le silence. Il n'y avait rien de bien étonnant à ça. Sothis était silencieux par nature. Quand il lui répondit un "ça va" qui n'avait rien de convaincu, ni de convaincant, le Poufsouffle haussa un sourcil. Son camarade ne parlait jamais pour ne rien dire.


"Moi?"

Bof.
Sauf que ça ne cadrait pas avec l'image de James Bonne Humeur. Alors:


"Ca va, ça va."

Un sourire pour faire passer la pillule.

"Un peu bizarre depuis quelques temps, j'avoue. Des sautes d'humeur que rien ne justifie... Je me suis dit qu'Ehly pourrait m'éclairer... on s'entend... bien."

Mieux que bien, ces temps-ci, même s'il ne s'en rendait qu'à moitié compte.

"Je peux squatter avec toi le temps qu'elle arrive..?"

Espérant que la réponse serait oui, James s'adossa au mur de pierre, balança son sac à terre et frotta machinalement la marque qu'il avait désormais à la main.

"Ca deviant raide et ça te brûle, toi aussi, des fois?"

Le ton était songeur tandis que James levait sa même main à hauteur d'yeux. Une légère boursoufflure parcourait le creux de sa paume, de manière anarchique. Pas du genre qu'on remarquait au premier coup d'oeil. Mais quand on vivait avec...
Sothis avait la même.
Elles dataient de l'épisode du miroir. Le bâton qu'ils avaient saisi tous les deux leur avait brûlé la paume en même temps qu'ils brisaient la bulle où était enfermé le petit garçon. Celui-ci avait eu un air rêveur, doux, souriant. Avait fermé les yeux et avait disparu lentement, comme une ombre qu'on efface.
La marque n'était pas partie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sothis Chambers
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 169
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 11812
Date d'inscription : 08/03/2008

MessageSujet: Re: [PV] Sempathie   Sam 28 Mar 2009 - 15:19

Un peu tôt pour Ehlana? Peut-être. Après tout, même les filles Serdaigle étaient filles avant d'être Serdaigle. Le Dwi Et qui dit fille dit "coquetterie"? Logique? A vrai dire, cela passait au dessus de Sothis et ce dernier dut faire un grand effort pour comprendre à quoi faisait allusion James en disant que c'était "trop tôt pour elle". Et oui, on peut être un brillant et intelligent (et modeste au passage...) Serdaigle et ne rien comprendre quand on parlait de filles. Parfois, Sothis songeait qu'il lui serait plus facile d'apprendre le chinois que de comprendre le sexe opposé. Mais bon, ce n'était pas comme s'il cherchait à le faire.
Il répondit à James par un vague haussement d'épaule. Qu'aurait-il bien pu faire d'autre?

Il allait bien. Grand sourire, comme d'habitude. Air jovial, du James tout craché. Sothis se sentit étrange d'un coup. Il fronça les sourcils d'incompréhension mais se tut une nouvelle fois. Il se contenta d'un bref mouvement de tête, trop préoccupé par son changement d'humeur permanent.


"Un peu bizarre depuis quelques temps, j'avoue. Des sautes d'humeur que rien ne justifie... Je me suis dit qu'Ehly pourrait m'éclairer... on s'entend... bien."

Ehly? Sûrement Ehlana mais Sothis n'était pas assez intime avec elle pour connaitre ou utiliser un surnom. Sans raison, le Serdaigle se mit à sourire aux paroles de James concernant la jeune fille. Mais il ne s'en rendit pas vraiment compte, les premières phrases occupant son esprit.

"Des sautes d'humeur? Toi aussi? Du genre: "un coup je me sens heureux mais après c'est le vide"?" Demanda Sothis avec des yeux ronds. Peut-être que James arriverait à le comprendre? Peut-être que c'étaient les hormones ou un autre truc du genre? Cela aurait été plus plausible si cela n'arrivait pas à James en même temps!

Silencieusement, Sothis s'adossa au mur à côté de James. Pas besoin de précisé qu'il était d'accord pour rester avec James le temps qu'Ehlana arrive!


"Ca devient raide et ça te brûle, toi aussi, des fois?"

Sothis regarda la marque qu'il avait désormais et l'effleura avec l'index de son autre main. Il resta un instant songeur, repensant à ce qu'il s'était passé quand ils avaient libéré le garçon. Il se souvenait exactement de la sensation de brulure sur sa paume pour la simple raison qu'elle lui faisait toujours mal par moment.

"Oui, et j'ai beau passer ma main sous l'eau ça brûle toujours autant," répondit Sothis.

La première fois que la marque lui avait fait mal, il s'était demandé ce qu'il se passait puisqu'il n'y avait pas de source de chaleur à proximité. Mais la douleur était si intense qu'il avait eu le réflexe de passer de l'eau dessus. Cela n'avait fait aucun effet. Depuis, cela recommençait parfois mais le Serdaigle c'était habitué à la douleur, même si le réflexe restait.


"Je me demande vraiment pourquoi nous avons cette marque... Si cela avait été dû à une brûlure "normale" nous n'aurions pas de cicatrice, ça c'est sûr..." Constata Sothis avec perplexité.

Désolé du retard... ^^"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James O'Brian
Préfet
avatar

Nombre de messages : 378
Age : 26
Maison : Poufsouffle
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 12360
Date d'inscription : 08/10/2007

MessageSujet: Re: [PV] Sempathie   Mer 1 Avr 2009 - 15:52

"Des sautes d'humeur? Moi aussi?"

Un silence, le temps de déglutir.

"Toi aussi."

Le temps, cette fois, de prendre conscience de ce qu'il venait de dire et James eut un sourire.
Ou, bon. Il arrivait à tout le monde d'être stupide, un jour ou l'autre.


"Oui, c'est un peu ça. Une sorte de giboulées émotionnelles*. Des rires qui se coupent soudain sans raison. Comme si j'étais moi tout en étant la marionnette de quelqu'un qui joue avec la baguette des émotions.
Je suis pas sûr de beaucoup aimer."


La chose n'avait rien d'étonnant en soi. Qui avait envie de devenir le jouet de ses propres émotions?
Et quand Sothis s'installa à ses côtés, James ne pensait déjà plus à sa proposition de rester avec lui. C'était comme si sa présence coulait de sens. Ils semblaient avoir développé un point commun, en plus de celui, visible, qui ornait leur main. A l'instar du Serdaigle, le jeune homme s'y attarda un instant de plus, jouant vaguement avec le pouce.


"J'ai essayé l'eau, moi aussi. Et quelques sortilèges. Sans succès. L'essence de Murlap. Pareil, aucun résultat."

Sans compter toutes les trolleries pondues par Jörgen. Essayer de caresser le calmar. Laisser sa main dans un bac d'engrais de la serre. Un gant en laine. En peau de dragon. Du pistil de tulipe. Des oeufs de doxys. Il en passait et des meilleures, dont certaines étaient de son propre cru.

"J'ai pas osé aller voir Zagora."

Expliquer qu'ils avaient fait quelques petites choses pas tout à fait en accord avec le règlement. Et avouer qu'ils n'avaient pas parlé de l'événement, ce qui, peut-être, était un tort.
Un soupçon:


"Tu penses que les deux sont liés? Le chamboulement émotionnel et la marque?"

Parce qu'une chose était sûre, ils avaient passé l'âge des hormones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sothis Chambers
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 169
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 11812
Date d'inscription : 08/03/2008

MessageSujet: Re: [PV] Sempathie   Ven 3 Avr 2009 - 15:06

"Oui, c'est un peu ça. Une sorte de giboulées émotionnelles*. Des rires qui se coupent soudain sans raison. Comme si j'étais moi tout en étant la marionnette de quelqu'un qui joue avec la baguette des émotions.
Je suis pas sûr de beaucoup aimer."


Un léger frisson parcourut l'échine de Sothis. Ce que disait James était exactement ce qu'il ressentait sauf que le Serdaigle n'avait pas vraiment réussi à le décrire. Lui qui ne riait pas souvent se retrouvait parfois pris d'un fou rire qui se stoppait net, comme si un mélange d'émotions de succédaient rapidement. Il détestait cette impression mais en fait, cela le terrifiait aussi. Il sentit alors une boule d'angoisse se former dans son estomac et se mit à déglutir difficilement.

Si James en avait parlé à son frère, Sothis lui, avait gardé le silence. A qui aurait-il pu en parler? Surtout pas à Zagora ça c'était sûr!


"Moi non plus j'ai pas osé..." Répondit Sothis.

Inutile de préciser que c'était parce qu'il craignait de faire perdre des points à sa maison à cause de "l'expédition" effectuée avec James... Égoïstement et lâchement, il avait espéré un instant que James soit allé voir l'infirmier pour avoir la solution. Mais avec un soupçon de culpabilité, il trouva que cela n'aurait pas été juste que James prenne un tel risque sans lui car ils étaient tous les deux dans la même galère.


"Je sais pas trop si c'est lié... Mais en tout cas, pour moi, ça a commencé après la marque... Je ne sais pas pour toi..." Dit Sothis à voix basse pour ne pas être entendu par le groupe de Serdaigle qui passa.

"C'est vrai qu'elles sont vraiment identiques..." Ajouta Sothis en regardant la marque du Poufsouffle puis la sienne.

Sothis reçut un regard noir de la part de deux Serdaigle qui l'avaient entendu. Deux sœurs... des jumelles... qui pensaient sûrement que Sothis parlait d'elles. Sothis se racla la gorge et retint une grimace: il avait oublié de baisser le ton...


"Peut-être que ces marques ont quelque chose de magique, un sorte de sortilège ou un truc du genre. Ce qui expliquerait qu'elles ne soient pas parties et qu'elles brûlent encore... Mais ça ne nous indique pas si c'est lié ou pas à nos problèmes... Ça se trouve ce n'est qu'un hasard..."

Un hasard car Sothis ne croyait pas vraiment au destin. Peut-être qu'ils avaient mangé un "truc" ensorcelé qui avait eu pour effet de leur donner ces étranges sautes d'humeur...

"Et toi, tu en penses quoi?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James O'Brian
Préfet
avatar

Nombre de messages : 378
Age : 26
Maison : Poufsouffle
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 12360
Date d'inscription : 08/10/2007

MessageSujet: Re: [PV] Sempathie   Mar 7 Avr 2009 - 11:26

James ne prêta pas vraiment attention aux jumelles. Si elles se vexaient pour si peu, c'était que... bon. Lui, connaissait aussi cette malédiction bénie d'être le double de quelqu'un. Un double double qui plus est. Il fallait apprendre à s'en amuser plus qu'autre chose. Passer sa vie à regretter ce qui aurait pu être ne servait pas à grand chose.
Fin de la parenthèse.
S'il ne prêta pas attention aux jumelles, c'était qu'il était plus que concentré sur sa propre conversation et sur l'énigme qui s'offrait à Sothis et lui.


"Ca a commencé après, pour moi aussi. A un moment, j'ai pensé que les événements de janvier..."

Son regard se voila. Il ne tenait pas à revenir là-dessus.

"Mais, en vérité, c'était là avant... tout ça."

Il avait également pensé à un sortilège coincé dans un ouvrage mais il lisait peu. A un sort de vengeance, mais... sans vouloir croire qu'il était quelque chose qu'il n'était pas... Il ne se connaissait pas d'ennemis, pas plus qu'il ne connaissait quiconque capable de lui en vouloir au point de le maudire de manière bizarre.
Et maintenant qu'il savait que Sothis partageait cette drôle d'expérience.


"Je pense que c'est lié. Il me semble que tout a commencé là-bas. Avec le petit garçon. On a ... fait quelque chose. je ne sais pas quoi. Mais c'était de la grande magie, peut-être pas noire mais puissante. On a fait, défait."

C'était peut-être la conséquence de leurs actes.
Il fallait le savoir.


"On pourrait essayer quelque chose pour comprendre, déterminer. Tu en es?"

Avant de le forcer à quoi que ce soit, il ferait mieux de lui expliquer. Ca n'était pas tellement son genre d'embarquer quelqu'un dans une aventure sans savoir où ça les mènerait. Du moins, pas sans prévenir.

"Je pensais à deux choses.
1. On pourrait agir sur l'une des deux marques et voir comment l'autre réagit.
2. Essayer d'influer sur les émotions de l'un pour voir ce que l'autre ressent.
Tu me suis?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sothis Chambers
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 169
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 11812
Date d'inscription : 08/03/2008

MessageSujet: Re: [PV] Sempathie   Dim 12 Avr 2009 - 14:24

Sothis songea un instant aux paroles de James. Apparemment, les sautes d'humeur de James avaient commencé en même temps que les siennes... Peut-être que cela aurait pu être une conséquence des évènements de Janvier, peut-être que d'autres étudiants étaient dans le même cas... Mais pourtant, cela ne collait pas vraiment...
Sothis non plus ne voulut pas revenir sur ce sujet là et tâcha de feindre l'indifférence quand James mentionna "ça".

Lui aussi avait cherché des tas d'hypothèses mais aucune ne s'avérait être cohérente car il aurait forcément senti quelque chose si on lui avait lancé un sortilège! Le seul indice "bizarre" était la marque peut-être causée par un sortilège... En tout cas, Sothis fut d'accord avec les paroles de James mais ne fut pas très rassuré quand il mentionna la magie noire. Car peut-être que s'en était! Peut-être que les sautes d'humeurs allaient évoluer et les rendre complètement dingues par la suite...


"Ça s'est sûrement produit quand on a brisé la bulle avec le bâton, car je me souviens avoir eu mal à la main après. Je n'avais pas fait le rapprochement avec la marque jusqu'à maintenant..." Déclara Sothis à voix basse pour protéger leur discussion des oreilles indiscrètes.

"Peut-être que le bâton était un objet magique, maléfique ou non, qui aurait pu nous affecter d'une façon ou d'une autre... Je pense qu'il s'agit d'ancienne magie, ça rejoint ce que tu dis à propos de la puissance... Après, il faut espérer que ce ne soit pas un maléfice..." Ajouta Sothis en fronçant les sourcils d'un air préoccupé.

Il n'avait trouvé que très peu d'informations sur les objets magiques et se sentait un peu impuissant dans son ignorance. Une des solutions aurait été de demander à un professeur expérimenté, comme le celui de DCFM par exemple, mais il était évident que ce n'était pas possible. Déjà d'une, ils avaient sûrement enfreint le règlement, et de deux, le professeur Ackroyd ne paraissait pas très sympathique...

James proposa alors de faire quelque chose pour comprendre. Sothis acquiesça sans même attendre l'explication car il savait que le Poufsouffle ne proposerait pas quelque chose de stupide. Il acquiesça de nouveau, en silence, après les précisions de James.

Sans prévenir son camarade, Sothis pinça fortement sa propre marque. Celle si était si sensible qu'il dût serrer la mâchoire pour ne pas grimacer de douleur. Il ne voulait pas montrer à James qu'il avait mal afin de voir si le Poufsouffle souffrait lui aussi. Car peut-être que les deux marques étaient liées... Sothis regarda discrètement sa paume et vit que le pincement avait provoqué une légère marque rouge. Le Serdaigle guetta ensuite la réaction de James, cherchant le moindre signe de douleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James O'Brian
Préfet
avatar

Nombre de messages : 378
Age : 26
Maison : Poufsouffle
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 12360
Date d'inscription : 08/10/2007

MessageSujet: Re: [PV] Sempathie   Lun 27 Avr 2009 - 17:49

Les larmes qui ne traînaient jamais loin tant elles étaient refoulées arrivèrent au grand galop. Il fallut à James toute sa concentration pour garder une posture sereine tandis qu'il détournait pudiquement la tête. Evidement, la douleur à sa main aurait constitué une bonne excuse. Sauf que son cousin Seamus était formel. Un homme ne pleurait pas en public. Pas même une petite goutte. C'était une histoire d'honneur et de maîtrise. Et James avait compris que depuis quelques temps, l'homme des O'Brian, c'était lui.
Servir d'exemple. De ligne à suivre.
Serrer les dents et attendre que ça passe.
C'était un exercice dans lequel il était passé maître. Et si le temps lui paraissait s'écouler aussi lentement que, lorsqu'autrefois, il attendait les yeux grands ouverts le matin de leur anniversaire, il savait tout aussi bien que le temps n'était qu'une valeur subjective. Une seconde n'avait ni la même intensité ni la même contenance d'un individu à l'autre, d'un instant à l'autre.

Ce ne fut donc que l'affaire de quelques secondes jusqu'à ce qu'il parvienne à afficher une grimace convaincante suffisamment innocente. A peine quelques autres secondes pour retrouver le contrôle de sa gorge et parvenir à ironiser:


"Merlin! Ca déchire!"

Le Poufsouffle jeta un regard hésitant à sa main, craignant de la voir rouge et enflammée. Mais rien. La peau avait sa pâleur habituelle. C'était encore quelque chose de différent qu'un banal sortilège Protéiforme. Enfin, banal pour un Serdaigle, cela va sans dire.

"Tu... as eu mal?"

Il ne manquerait plus que lui ait droit à la douleur pendant que Sothis se débattait avec les états d'âme. Mais leurs échanges précédents contredisaient cette idée de passage. Au pays des gros lots, ils avaient tiré le physique et le mental. Apparemment.
James ne voyait qu'un seul moyen d'en avoir la preuve formelle. Se baser sur un jour où la douleur émotionnelle avait été forte. La plus forte possible.
Sauf que l'idée en elle-même.... de re-songer à ce jour-là. D'apprendre que quelqu'un avait senti ça, tout ce qui lui avait traversé la poitrine. D'avoir été plus proche de lui que ne l'avaient été ses frères. Les gars ne sont pas pudiques, raconte-t-on. C'était vrai. Physiquement.
Partager son ressenti était une autre affaire.

Rester dans le doute était.... encore pire.


"Tu te souviens du.... 8 janvier?"

La bombe était lâchée. Il avait quitté le pays des "si" où tout restait encore possible, les retours en arrière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sothis Chambers
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 169
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 11812
Date d'inscription : 08/03/2008

MessageSujet: Re: [PV] Sempathie   Mar 12 Mai 2009 - 21:41

Pourquoi? Qu'était-ce ce sentiment étrange de peine intense? Ce n'était pas seulement la douleur fulgurante qui pulsait dans sa paume... Bizarrement, les larmes se bousculèrent dans ses yeux mais Sothis refusa de les laisser couler. Encore une histoire de fierté mais plus encore... Comme si pour le bien de tous, il devait se montrer fort. Sothis ne s'était jamais soucié du bien des autres, seulement du sien. C'était ainsi quand on restait seul la plupart du temps.
Sothis se mordit la lèvre inférieure ce qui trahissait une certaine nervosité. Il avait envi de fuir, de quitter le couloir au plus vite et de se réfugier dans une salle vide. Car étrangement il se sentait vulnérable car si les suppositions étaient bonnes, James pourrait peut-être ressentir ses sentiments...

Soudain, Sothis songea que ce n'étaient peut-être pas ses sentiments à lui qui le rendaient ainsi mais ceux de James. Il tenta de déceler un indice chez le Poufsouffle mais il ne voyait pas son visage. Sothis tendit sa main vers l'épaule de son camarade mais avant que le contact soit fait, James ironisa avec son entrain habituel. Dans un mouvement naturel, Sothis suspendit son geste et ramena sa main devant ses yeux pour contempler la marque.


"Oui, et je pense que c'est pour cela que tu as eu mal toi aussi," déclara Sothis.

Autrement dit, Sothis pensait vraiment qu'ils avaient une sorte de lien psychique ou peut-être physique entre eux... Un lien pour la douleur? C'était encore flou mais il y avait forcement quelque chose.


"Tu te souviens du.... 8 janvier?"

Le visage de Sothis se figea dans une expression froide. Il hocha la tête négativement non pas parce qu'il ne se souvenait pas, mais parce qu'il ne voulait pas se souvenir de ce jour là. Mais pourtant, ce jour hantait tout le monde et si Sothis avait la 'chance' de pouvoir se protéger de ce souvenir, de pouvoir avoir cette impression qu'il ne s'était rien passé, d'autres ne l'avaient pas. En effet, rien ne pouvait remplacer la présence d'un être cher... Sothis n'avait pas perdu d'ami, seulement des connaissances, des noms, des visages... Rien de plus. Il réussissait donc parfois à faire le vide dans son esprit et à 'oublier' ou plutôt laisser de côté ce jour tragique.
Mais un seul de ces visages continuait de hanter, celui de Ryan qui rendait son dernier souffle. C'était un inconnu pour Sothis mais pourtant, voir mourir quelqu'un marquait beaucoup plus qu'il ne l'aurait pensé.

Le Serdaigle eut soudainement l'impression que l'odeur du sang planait dans l'air et fut pris d'un haut le cœur. Il plaça instinctivement sa main sur sa bouche comme si ce simple geste l'empêcherait de vomir. Il souffla légèrement pour reprendre ses esprits et sa nausée s'atténua enfin.


*Pourquoi est-il mort et pas moi?*

Ce sentiment de culpabilité l'envahissait toujours après la vague de tristesse et c'était celui qui restait le plus longtemps. S'il s'agissait d'un destin, celui ci était bien cruel. C'est pour cela que Sothis préférait croire à un hasard et songea qu'heureusement, il n'avait jamais cru à un destin... Cela l'aurait anéanti de constater cette injustice.

Sothis jugea qu'il n'était pas nécessaire de répondre à James. Il devait bien se douter que personne n'avait oublié cela. Il se rendit alors compte que James testait leur hypothèse de lien entre les deux marques tout comme lui même avait fait auparavant en pinçant sa paume... Soudain paniqué à l'idée que James puisse connaitre ses sentiments, Sothis baissa la tête, comme si le fait de détourner son regard pouvait changer quelque chose. Sothis se retint de répondre par un banal "et toi?" sachant que le Poufsouffle avait perdu un membre de sa famille. Il resta donc silencieux et poussa un léger soupir.


"Qu'as-tu ressenti, là, à l'instant?" Demanda Sothis qui ne voulait pas y aller par quatre chemins. Il avait deviné le but de sa question, alors autant y répondre maintenant!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James O'Brian
Préfet
avatar

Nombre de messages : 378
Age : 26
Maison : Poufsouffle
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 12360
Date d'inscription : 08/10/2007

MessageSujet: Re: [PV] Sempathie   Lun 18 Mai 2009 - 17:56

On parlait souvent d' "avoir mal" mais on oubliait fréquemment combien ce simple fait pouvait avoir de variations. James commençait tout juste à y goûter. De physique, elle était devenue morale. De personnelle et compréhensible, elle avait fait un saut vers la nouveauté. Et quelque part, il y trouvait du réconfort. Passé la première vague de désespoir, et, peut-être parce qu'il savait, le jeune homme parvint à se souvenir que son ressenti ne lui appartenait pas, que c'était son excursion dans la douleur d'un autre qui lui faisait tressauter les entrailles.
Tout avait pourtant commencé par son propre souvenir. Ce sentiment de perte envahissant qu'il avait ressenti quand Gern... mais cette émotion s'était transformée subtilement, sans qu'il sut dire en quoi. Elle était seulement... différente. Une part de lui savait, sentait, que c'était la mention au "8 janvier" qui l'avait porté, les avait porté vers les rives d'autres souvenirs. Enfin, tout se confondit, ses sentiments à lui, ceux de Sothis, pour former quelque chose d'encore pire et d'étrangement... non, pas soulageant... Mais il y avait quelque chose d'étrange à soudain percevoir que l'on n'était plus seul à ressentir. Que les souvenirs, aussi personnels soient-ils, charriaient leur désespoir dans d'autres poitrines.

Tout comme c'était extrêmement gênant.

Il avait passé des journées entières à jouer, à apprendre à dissimuler, à faire en sorte que personne, personne ne devine. A faire de son visage un domaine incartable, illisible. Tout ça, tous ces efforts, pour être anéantis par une vulgaire cicatrice à la main.
Aussi James dut-il garder un moment le silence.
La franchise de Sothis avait soudain quelque chose de déroutant, faisant regimber son individualité qui réclamait son voile de pudeur. Mais il était trop tard pour ça.
Lui qui avait toujours eu le mot pour rire peinait à trouver les termes adéquats pour exprimer, expliquer:


"Il y avait... tellement d'impuissance. Un sentiment d'injustice et d'incompréhension, brouillé par une douleur sans nom. Une... Un désir d'abandonner, de se laisser... aller."

Faible euphémisme pour 'mourir'.

"Avec, en filigrane, cette impression étrange que ça aurait dû être moi qui... que j'aurais dû être à sa place."

"Sa" place était quelque chose d'éminement flou mais correspondait exactement à ce qu'il avait perçu alors. C'était comme... comme avoir les couleurs mais sans le dessin. Ou une odeur sans la saveur. Ou encore un souvenir sans les images. Peut-être était-ce ce qu'aurait ressenti un aveugle de naissance? Mais, même là, James sentait qu'il allait dans l'erreur.
Et...


"Qu'est-ce qui s'est passé pour toi ce jour-là?"

Il venait de prendre conscience, honteux, qu'à consoler à tours de bras, il en oubliait, en ignorait parfois les causes, appliquant un peu de baume au coeur à la vite, parant au plus pressé. Il avait écouté, soutenu, réconforté. Mais avait-il écouté vraiment? Les noms et les événements tournaient et retournaient dans sa tête, comme un méli-mélo géant, ce jeu pour les enfants où il fallait réunir un élément et sa paire, deux bouts de phrases qui n'allaient pas l'un sans l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sothis Chambers
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 169
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 11812
Date d'inscription : 08/03/2008

MessageSujet: Re: [PV] Sempathie   Dim 24 Mai 2009 - 14:49

Sothis se mordit nerveusement la lèvre en attendant la réponse de James. Il espérait au fond de lui que son camarade ne pourrait pas décrire ce que lui même avait ressenti et que tout 'cela' n'était que coïncidences. Se sentir épié dans son esprit, dans ses sentiments, semblait insoutenable pour le Serdaigle mais il songea alors que cela aurait pu être pire. C'était James après tout, quelqu'un de sympathique à qui Sothis pouvait faire confiance. Mais Sothis ne faisait pas confiance, enfin pas totalement... Et même si le Poufsouffle était sympathique, il ne serait absolument pas prêt à lui confier tout ce qu'il avait ressenti à propos du huit janvier...

Sothis acquiesça aux paroles du Poufsouffle, ne jugeant pas nécessaire de confirmer. Alors que James posait la question tant redoutée, Sothis songea que c'était légitime de vouloir connaitre la cause exact de ces sensations. Pourtant, cela n'était pas évident d'en parler car Sothis ne se confiait pas facilement. Sentant une boule se former au fond de sa gorge asséchée, le Serdaigle tenta de trouver une réponse à la fois rapide et précise.


"Je l'ai vu mourir... Il a fermé doucement ses yeux pour ne plus les ouvrir... Il était si serein..." Déclara Sothis de façon confuse. "Je ne le connaissais pas pourtant, j'ai un vide en moi. Et effectivement, je me demande pourquoi ce n'était pas moi qui..." avoua Sothis sans pouvoir terminer sa phrase.

Le Serdaigle ramena ses jambes à la poitrine et les entoura de ses bras, comme pour chercher un peu de réconfort.[/i]

"Je crois que ça a été douloureux pour tous, mais d'une manière différente... On s'évertue tous à faire comme si rien ne s'était passé mais ce qui nous arrive est bien la preuve que rien est oublié..." Murmura alors Sothis.

"Je pense que maintenant que tu sais ce que je ressens à ce sujet, je peux me permettre de te poser la question... Que s'est-il passé pour toi?" Dit Sothis d'un ton hésitant.

James n'était pas forcé de répondre, et à vrai dire, Sothis trouverait cela normal s'il ne le faisait pas. Après tout, lui même n'avait pas répondu de façon précise!
Sothis, comme pas mal de monde, avait entendu quelques "rumeurs" et savait juste que James avait perdu un de ses frères... D'ailleurs, Sothis avait ressenti ce sentiment de perte qui ne pouvait lui appartenir avant d'être plongé dans son propre ressenti. Mais il devait bien avouer que s'il avait posé la question, c'était en parti pour ne pas être le seul à avoir dévoilé une partie de lui. C'était aussi une façon de ne plus être 'le centre' de la conversation... C'était peut-être cruel, mais bien naturel...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James O'Brian
Préfet
avatar

Nombre de messages : 378
Age : 26
Maison : Poufsouffle
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 12360
Date d'inscription : 08/10/2007

MessageSujet: Re: [PV] Sempathie   Ven 29 Mai 2009 - 15:42

James garda le silence un long moment, tout son attention tournée vers Sothis. Il y avait des situations dans lesquelles aucun mot ne pouvait réconforter. Ou bien, s'il y en avait, il ne les connaissait pas. Tous, au château, lui semblait-il, auraient aimé les trouver ces mots-là, mais ils s'étaient enfuis depuis longtemps.

Par pudeur, le jeune homme détourna la regard, laissant juste les mots du Serdaigle s'écouler jusqu'à son oreille, lui offrant la tranquillité, ignorant son visage à découvert. Lui aurait détesté qu'on scrute le moindre mouvement de ses traits, cherchant à analyser les sentiments qui animaient son visage. Si l'hypothèse qu'ils avançaient tout deux étaient juste... si vraiment les ressentis franchissaient la barrière de leur être pour s'étendre à l'autre, si, vraiment, ils partageaient souvenirs et émotions, douleurs et petites joies passagères, ils étaient tous les deux suffisamment mis à une face à l'autre. Le besoin d'intimité le tiraillait plus que jamais, maintenant qu'il était peut-être hors de portée pour toujours. Alors, si, vraiment, un tel lien s'était tissé entre eux, à leur insu, le moins qu'il pouvait faire pour l'autre victime du "sort" était de lui préserver une part d'individualité, une part à laquelle il se refuserait à jamais de toucher.

Cette volonté, cette décision n'en diminuait pas moins la force des images que les mots simples de Sothis faisaient naître dans sa tête. Peut-être parce que, tous, ils avaient maintenant une sorte d'inconscient commun, marqué au sang et à la douleur. Parce que tous, ils avaient les mêmes images gravées au fer rouge dans la mémoire, des images dont seuls les visages changeaient.
Et c'était pour ça, que, tous, ils s'efforçaient d'ignorer, incapables d'oublier. Tous, ils savaient que ce passé les poursuivraient, attaché à eux comme un boulet à un bagnard et que, pour tous, ce passé avait été tissé de la même façon. A quoi servait d'échanger des souvenirs qui se révélaient être douloureusement semblables?

Alors, James se tut... jusqu'à ce que la question, tremblante, soit osée, réveillant d'un seul coup la peine et la douleur, le vide et la honte.

Que s'était-il passé pour lui?


'J'ai été lâche, ne pensant qu'à fuir, à sauver ma peau et celle des plus jeunes, pendant que, dehors, d'autres se battaient, offrant leur sang pour en protéger d'autres encore...

Il était resté bien au chaud, persuadé d'avoir fait son devoir pendant que tant d'élèves, pas plus âgés que lui, pas plus braves, pas plus forts, pas plus intelligents, pas plus... étaient devenus chair à canon. Parce qu'ils en avaient et pas lui.

Mais il se contenta d'un:


"Mon frère est mort."

Aussi atone que s'il parlait de la migration annuelle des grenouilles de Papouasie.

Ce n'est qu'après, après ce laps de temps trop long pour rattraper quoi que ce soit, qu'il réalisa que tout ce qu'il avait tu, Sothis l'avait senti. C'était trop neuf pour devenir un réflexe, trop nouveau pour être un automatisme, trop récent pour qu'il s'en rappelât comme il se rappelait son rôle de préfet ou de grand frère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sothis Chambers
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 169
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 11812
Date d'inscription : 08/03/2008

MessageSujet: Re: [PV] Sempathie   Dim 21 Juin 2009 - 17:23

"Je suis désolé," murmura Sothis sincèrement.

Il y a des moments où les mots nous manquent. Des moments où nous aimerions trouver les mots qu'il faut pour réconforter, ou rassurer... Mais Sothis ne savait pas faire cela, il savait juste écouter et être silencieux. Sothis était mal à l'aise, comme s'il avait découvert quelque chose qu'il n'aurait pas du, comme s'il avait violé l'intimité de James. La bouche du Serdaigle devint sèche et il se mit à déglutir difficilement.
Jamais il n'aurait pu comprendre ce que James ressentait car personne ne pouvait comprendre la douleur de perdre un frère. Mais pourtant, à la place, Sothis ressentait la peine, la honte et la culpabilité. Pourquoi? Pourquoi avait-il l'impression qu'il aurait dû faire quelque chose? Qu'il était coupable de ne pas avoir agi ce jour là?

Sothis garda ses yeux rivés sur le sol, jugeant qu'observer son camarade serait mal venu malgré sa curiosité. Comment James pouvait-il être autant en contradiction? Sa voix plate avait mentionné la mort de son frère avec une "indifférence" contrôlée alors qu'en réalité, il souffrait. Mais il était tellement convaincant! Il serait si facile de croire que le jeune Poufsouffle avait déjà fait son deuil!
Le Serdaigle ne put s'empêcher de ressentir de l'admiration pour son camarade mais aussi de la peine. Toujours sans le regarder, Sothis posa une main tremblante sur l'épaule de James. Ce geste si simple représentait beaucoup pour Sothis, lui qui avait si peu l'habitude des contacts humains. Ainsi, il exprimait ce qu'il n'arriverait pas à formuler en paroles. Il était là, tout simplement, et même s'il ne pouvait qu'avoir une "copie" de ce que ressentait James, il en savait peut-être plus que les autres et pouvait donc comprendre...

Sothis aurait pu lui dire "Ce n'est pas de ta faute," ou "Tu as fait ce qu'il fallait". Mais il pensait que ce n'était pas ce genre de choses que James voulait entendre, cela ne l'apaiserait pas plus, bien au contraire car cela pouvait renforcer l'idée que personne ne comprenait... Sothis lui même n'aurait pas supporté qu'on lui dise "tu n'y pouvais rien, tu n'aurais pas pu le sauver". Car bien sûr que si il aurait pu sauver cet inconnu s'il n'avait pas été inconscient...

Il trouvait la situation tellement injuste! Oui, définitivement, il aurait préféré mourir à la place de cet étudiant, mais aussi mourir à la place du frère de James. Car il y aurait eu moins de peine pour lui qui était presque sans attaches. Pourquoi certains étaient morts et d'autres pas? Qui est-ce qui décidait qui vivrait et qui mourrait? Etait-ce le destin, ou le hasard? Que ce soit l'un ou l'autre, la fin était vraiment cruelle.

Le couloir était presque vide maintenant et personne ne faisait attention aux deux camarades assis l'un à côté de l'autre. De même que Sothis ne voyait plus rien de ce qui se passait autour, comme s'il était déconnecté de la réalité.


"Est-ce de l'empathie?" Murmura Sothis soudainement paniqué à l'idée que cette situation de partage soit définitive."Pourquoi nous?" Pensa-t-il ensuite à voix haute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James O'Brian
Préfet
avatar

Nombre de messages : 378
Age : 26
Maison : Poufsouffle
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 12360
Date d'inscription : 08/10/2007

MessageSujet: Re: [PV] Sempathie   Lun 6 Juil 2009 - 12:16

Il y a des moments où les mots sont de trop. Ou c'est le silence qui est le meilleur des alliés. Ou c'est l'absence de son qui fait le moins de mal. Et Sothis avait dû le sentir, d'une manière ou d'une autre, car il s'était tu. Aucun mot, aucune parole ne ramènerait son frère. Aussi, aucun mot, aucune parole n'aurait été à même d'étancher un peu sa douleur. Le silence est un compagnon fidèle qui laisse de la place pour tout le reste. Le silence, c'est un peu de temps en sursis.
Un geste faisait beaucoup plus. Les quiproquos étaient beaucoup plus difficiles à naître d'un simple acte du corps. C'était juste un peu de chaleur. James ne tressaillit pas, ne fit rien pour marquer sa reconnaissance à ce contact. Il en apprécia juste la tessiture.

Quand un son se fit à nouveau entendre, la voix de Sothis en l'occurence, le plus gros de la boule dans la gorge s'était dissout de lui-même. L'entraînement, toujours l'entraînement. Ne rien montrer, garder le mal caché, scellé. Il y avait des choses qui n'étaient pas faites pour être partagées, c'était quelque chose qu'il avait appris il y a peu.
James resta néanmoins un moment silencieux, dans ce qui aurait pu passer pour de la réflexion. Ca n'était qu'un autre léger délai qu'il se donnait. Les apparence, toujours les apparences.

Ne pas penser. Oublier.


"Empathie?"

Le mot avait des accents d'authenticité.

'Non, je...'

Ne préférait pas, ne voulait pas.
C'était trop.
Et c'était aussi un poids qu'il ne voulait pas sur d'autres épaules que les siennes. Empathie était aussi égal à partage. Et il y avait des choses qu'il ne tenait pas à partager, dans son intérêt à lui mais surtout dans celui du Serdaigle. C'était peut-être naïf de se présenter les choses ainsi mais la notion de partage impliquait un don. Et un don, c'était quelque chose que l'on choisissait d'offrir pas qui s'imposait d'elle-même. Avoir déjà à supporter sa propre histoire était quelque chose de lourd mais surmontable. Voir ce poids faire ployer les épaules de ses frères étaient suffisamment difficile. Révoltant. Mais le voir imposer à quelqu'un hors du cercle familial...
Car c'était bien de cela qu'il était question... un partage du ressenti, du vécu, des émotions...
Le cas échéant, il n'y avait plus qu'une option à choisir: en guérir le plus vite possible, cauthériser sans attendre.


"J'en suis désolé."

A peine avait-il prononcé ces mots que James se mordit la lèvre, vaguement honteux de sa maladresse.

"Je veux dire... partager ça avec toi, entre d'autres circonstances.... doit être... enrichissant. Mais là... je ne suis pas vraiment un cadeau."

Un haussement d'épaules accueillit la fin de sa déclaration, comme s'il ne se prenait pas lui-même au sérieux.
Quant au pourquoi...


"C'est peut-être... un quelque chose qui nous est donné... une sorte de chance... ou je ne sais pas. Tu sais, dans les histoires, un don ou un autre est toujours donné au héros pour l'aider à triompher des difficultés mais... On n'est pas tout à fait des héros, loin s'en faut... Il n'empêche que ça ne nous tombe pas dessus pour rien."

C'était une drôle de conclusion pour quelqu'un qui ne croyait plus au destin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sothis Chambers
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 169
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 11812
Date d'inscription : 08/03/2008

MessageSujet: Re: [PV] Sempathie   Ven 17 Juil 2009 - 21:09

Sothis avait l'impression que ses sentiments voulaient sortir mais quelque chose dans son esprit l'en empêchait. Il ne pouvait simplement pas montrer ce qu'il ressentait et cela ne venait pas de lui. Lentement, il retira sa main de l'épaule de James et enserra fortement l'anse de son sac, faisant blanchir les jointures de ses mains. Le Serdaigle se sentait soudainement angoissé, comme s'il ne pourrait jamais être tranquille, même dans sa tête.

Quand il avait prononcé le mot "empathie", un flot d'émotions nouvelles s'étaient ajoutées aux siennes. Il ne voulait pas que quelqu'un d'autre ressente sa peine, il ne pouvait pas imposer cela. Cependant, ça, c'était ce que ressentait James. Sothis avait simplement traduit ce sentiment de cette façon. Ce que Sothis craignait c'était que quelqu'un, dans ce cas là James, parvienne à le connaitre mieux que lui même se connait Le Dwi. Il avait peur d'être rejeté si jamais... si jamais quoi? Sothis ne le savait même pas.

Sans savoir pourquoi, Sothis se sentit blessé suite aux paroles de James mais ce dernier avait dû s'en douter puisqu'il expliqua le fond de sa pensée qui n'était pas du tout dirigée contre Sothis.


"C'est moi qui suis désolé James, car je suis sûrement l'une des dernières personnes avec qui tu voudrais partager 'ça'..." Répondit Sothis avec une légère gêne.

Il écouta alors l'hypothèse de James et resta silencieux un instant afin de réfléchir.


"Cela impliquerait que nous avons quelque chose à 'faire' avec 'ça'... Peut-être un accomplissement personnel ou quelque chose du genre puisque ça n'implique que nous deux apparemment. La magie peut parfois nous amener à une quelconque 'morale'. Une sorte de leçon peut-être qui une fois comprise nous annulerait ce 'sort'..." Supposa Sothis. "Ça parait un peu farfelu..." Ajouta-t-il en grimaçant.

Et si jamais c'était irréversible? Et s'ils étaient condamnés à partager leurs émotions? Tous deux paraissaient être des personnes qui n'aimaient pas tellement montrer leur sentiments, du moins, pas ceux qui pourraient montrer une quelconque 'faiblesse'. Etait-ce donc un hasard s'ils se retrouvaient à partager cela?


"Je crois qu'on va devoir faire avec," conclut alors le Serdaigle avec nervosité en fixant devant lui le tableau animé comme s'il était soudainement passionnant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James O'Brian
Préfet
avatar

Nombre de messages : 378
Age : 26
Maison : Poufsouffle
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 12360
Date d'inscription : 08/10/2007

MessageSujet: Re: [PV] Sempathie   Mar 4 Aoû 2009 - 18:06

"Tu n'as pas à être désolé. Pas pour moi."

Les mots avaient jailli avant même qu'il ne puisse les contrôler. Une grimace vint parachever sa déclaration.

"Ce que je veux dire, c'est que si, enfin, non... Ca ne me dérange pas que ça tombe sur toi."

De ce qu'il avait compris, de toute façon, ni l'un ni l'autre n'avait eu leur mot à dire dans cette... chose. La meilleure solution était peut-être de prendre tout ça avec bonne humeur. Ou, à défaut, sans trop de contrariété. Ca n'était sans doute pas parti pour changer ou disparaître.

"Je sais qu'on n'est pas les meilleurs potes du monde. On est peut-être trop différents. Mais depuis l'autre fois..."

L'autre fois, c'était leur aventure avec le garçon, ce qui était semblait-il à l'origine de ce qui leur arrivait maintenant.

"Je ne sais pas comment dire sans paraître d'un neuneu absolu mais... Il a fallu de la confiance dans tout ça. Et, bref, j'ai confiance en toi."

Dans ce qui se passait à présent, c'était de confiance dont ils avaient le plus besoin.
De confiance et de respect. Logiquement, on ne laissait pas n'importe qui pénétrer dans sa vie, encore moins dans son esprit, dans son univers émotionnel. Ni Sothis, ni lui n'avaient eu leur mot à dire et, en définitive, James estimait qu'il aurait pu tomber plus mal, nettement plus mal.
Quelque chose lui soufflait que le Serdaigle n'était pas du genre à crier sur les toits ce qu'il percevrait de lui. Il n'y avait qu'à voir les conséquences, les raisons qu'il avait perçue à partir de la conclusion à laquelle ils avaient aboutie.

"Accomplissement personnel", "morale", "leçon"... Quelconque qui n'en aurait rien à fiche n'emploierait pas ce genre de vocabulaire. Non, si Sothis doutait, c'était plutôt de James. Ils n'avaient pas exactement la même réputation, tous les deux. Et, sans se dévaloriser, James ne pouvait prétendre au calme et au sérieux de son collègue Serdaigle. D'une façon ou d'une autre, il lui prouverait qu'il pouvait lui faire confiance. Du moins, l'espérait-il. Avec le temps.


"C'est moi qui vantais le Destin, la dernière fois..."

Qu'il ait aujourd'hui du mal à s'y fier ne regardait que lui.

"Alors, c'est presque sûr. On est pas victime de ça par hasard. On va devoir faire avec... Mais faire quoi? je suis pas très bon pour les devinettes. Attendre et voir ce qu'il se passe? Ou potasser des bouquins jusqu'à trouver la clef de l'énigme."

Quelques temps plus tôt, il n'aurait pas sauté de joie à l'idée de se plonger le nez dans un livre. Mais maintenant, c'était une activité comme une autre.
Sauf qu'il avait comme un doute que la clef de l'énigme se trouve à la bibliothèque.


Mon James est un peu rouillé...
Je ne sais pas toi mais je pense qu'on devrait essayer de conclure tout ça d'ici à quelques posts. Si tu es partant, on continue sur BTH, évidemment.
Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sothis Chambers
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 169
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 11812
Date d'inscription : 08/03/2008

MessageSujet: Re: [PV] Sempathie   Ven 7 Aoû 2009 - 23:31

* James a confiance en moi.*

Cette phrase résonnait dans l'esprit de Sothis qui en fut presque abasourdi. C'était bien la première fois qu'on lui disait une telle chose! Surtout que lui et James n'étaient pas vraiment des amis, du moins, pas de longue date! Certes Sothis n'était pas du genre à trahir les autres mais comment James pouvait-il le savoir? C'était sans doute cela la confiance...

Sothis ne pourrait dire la même chose à James pour le moment, il n'était pas en mesure de donner sa confiance même si son côté rationnel lui indiquait que James était une personne de confiance. Il avait trop souffert d'avoir fait confiance à de mauvaises personnes... En réalité, ce n'était pas de James qu'il doutait, mais de lui même. Il ne savait plus faire confiance car il avait trop peur des gens et de leurs réactions qui ne pouvaient être prévisibles. La peur de l'inconnu et du rejet hantaient le Serdaigle mais le pire dans tout cela, c'était qu'à présent James était en mesure de le savoir, mais aussi de comprendre peut-être?


"Je... je sais que je pourrais aussi te faire confiance mais je... j'ai sans doute perdu l'habitude... Et j'avoue que tout ça me fait un peu peur..."

Sothis soupira et fixa le sol avec intensité. Serait-il à la hauteur de la confiance de James? De toute manière, il n'aurait pas grand monde à qui raconter ce que James pouvait ressentir, de plus, il ne se le permettrait pas... Surtout quand on sait que James pourrait faire la même chose de son côté... Et puis, ce n'était pas le genre du Serdaigle. Sothis était toujours silencieux et le resterait.

Sothis s'autorisa un sourire après la remarque de James à propos du Destin. Sothis ne sut plus quoi croire. Destin? Hasard? Pas hasard tout de même, ça serait trop stupide de subir ça par hasard! Il espérait qu'il s'agisse de destin ou quelque chose d'approchant, afin qu'ils ne ressentent pas cela pour rien. Il fallait une raison, sans quoi, Sothis n'était pas sûr de rester sain d'esprit. Il s'accrocha alors à l'espoir qu'il y ait un dénouement final et que chacun récupèrent leurs propres sentiments sans partage.


"On peut toujours essayer de faire les deux... Attendre mais se renseigner... Je pense que je n'aurai aucun mal à obtenir une autorisation pour accéder à la réserve de la bibliothèque mais je ne suis pas sûr qu'on puisse trouver quelque chose dans les livres..."

Étonnant qu'un Serdaigle dise ça! Mais peut-être qu'une situation similaire était arrivée à d'autres?

"Mais ça vaut toujours la peine qu'on essaye... Enfin si tu veux."

Ça ne dérangerait pas Sothis d'aller seul à la bibliothèque car après tout, il avait l'habitude! De toute façon, le Serdaigle ne voulait pas rester à attendre que cela passe. Car même si les solutions devenaient introuvables, au moins, il aurait cherché... Mais bon, tant qu'à faire, s'ils pouvaient chercher à deux ça serait mieux...

J'avoue que mon post n'est pas terrible là ^^" Je suis d'accord pour qu'on conclue rapidement le sujet car sinon on va vite tourner en rond ^^" Le Théo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [PV] Sempathie   

Revenir en haut Aller en bas
 
[PV] Sempathie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Château :: Les Couloirs et les Escaliers-
Sauter vers: