Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [PV] Danser sur les braises

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mélusine McEwan
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1651
Age : 33
Maison : Ancienne Gryffondor
Gain de Gallions : 13511
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: [PV] Danser sur les braises   Mer 18 Fév 2009 - 13:26

En 2009, elle le rendrait heureux.

Le jour où les faux-semblants volèrent en éclat, on les retrouva dans les bras l'un de l'autre. C'était arrivé quelques jours plus tôt, quand la moitié de l'Ecole était partie pour Seagaard. Le plus vexant, c'était que personne ne s'en était vraiment étonné. Le secret qu'elle croyait solidement scellé était en réalité furieusement éventé. Et tout Poudlard allait être au courant.

L'avantage, songeait-elle en se glissant hors des draps, c'était qu'ils avaient désormais l'éternité ensemble, sans avoir à mentir ou à se cacher. Une éternité de fierté à se sourire et à s'étreindre. Une éternité encore trop courte. Les mois avaient filé sans qu'elle s'en aperçoive. Impossible de se lasser de la douceur de ses mains, de la chaleur de sa peau, de l'incendie de ses yeux. Il était bouleversant d'imperfection. La contraire eut été synonyme d'ennui.
Son regard s'attarda sur la courbe de son épaule et le creux de son cou. Elle se revit y déposer un baiser impudique et se sourit.
La vie avait été douce de lui offrir un tel homme. Passionné et tourmenté, brillant et songeur, attentionné et rebelle, obstiné et idéaliste, désinvolte et libre, sans gêne et...
Il soupira doucement dans son sommeil et elle se fit violence pour ne pas céder à la tentation. Elle avait à faire avant le lever du jour.

Quand elle se résolut à quitter la chambre, un tout petit peu plus tard, un morceau de parchemin avait pris sa place sur l'oreiller.


    ...............;Mo Sassenach,

    Merci d'exister.
    Je t'aime.


Confortablement installée devant son jus de citrouille, elle regarda défiler sa vie avec un air rêveur.
Il dirait "oui" et rien ne pourrait les séparer. Et si
l'autre tentait quelque chose... Ma foi, quelques gouttes d'essence de belladone suffirait à l'expédier dans une autre dimension.
Ils se marieraient la nuit du 30 avril, le soir de Beltane, quand les bodhrans faisaient trembler la terre et que chacun célébrait la vie et la fertilité. Pas de cérémonie. La sobriété même. Du blanc, du rouge, de la couleur. De rares invités. Kitty et Maude. Ca serait sans doute tout. Xaël en officiant. Leur serment serait court.


"Tu es le sang de mon sang, la chair de ma chair.
Je te donne mon corps pour que nous ne fassions qu'un
Et je te donne mon âme, jusqu'à la fin des temps."


"Tu es le sang de mon sang, la chair de ma chair.
Je te donne mon corps pour que nous ne fassions qu'un
Et je te donne mon âme, jusqu'à la fin des temps."


Pas de "vous vous devez fidélité" et gnagna. Ils laisseraient cela aux autres. A ceux qui ne vivaient qu'à moitié. Ils danseraient. la nuit tomberait et ils s'allongeraient tous deux à la lueur du feu. Les flammes sculpteraient son corps d'ombre et lumière et ses yeux brûleraient d'un éclat que la nuit mettrait longtemps à apaiser. Le matin les trouverait là, engourdis de rosée. Elle se lèverait un sourire aux lèvres et foncerait dans le loch. Il éclaterait de rire et elle saurait qu'ils seraient heureux.
Ils partiraient en voyage sur une vivenef, découvriraient le monde. Ils seraient prêts à tout pour vivre, vraiment vivre, se fichant éperdument du regard du monde. Ils étaient rebelles par essence, refusant de se laisser enchaîner par les chaînes de la société. Rien ni personne ne les forcerait à rentrer dans le moule facile et si peu confortable. En quête d'absolu, ils ne se contenteraient jamais des demis-teintes, fuiraient la banalité comme certains fuient l'aventure, vivant avec la même passion.
Il s'opposeraient et se compléteraient pour créer un équilibre parfait, dans leur univers fait de peurs et de rêves, de souffrance et d'espoir, d'échecs et de recommencements, de pleurs et de rire, de murmures et de musique. Prêts à tout pour atteindre leurs idéaux.

Plus tard, bien plus tard, quand ils auraient apaisé leur soif dévorante de vivre et d'aimer, ils se poseraient quelque part en Ecosse, dans un de ces vieux manoirs où les pierres chantent. Là naîtraient les jumeaux, Salomon et Melpomène. Leur enfance serait belle et insouciante. Ils entreraient à Poudlard, lui à Gryffondor, elle à Serpentard et leurs parents souriraient doucement.
Il y aurait des coups durs, bien sûr, mais aussi des moments d'une beauté terribles. Rien ne serait parfait mais tout serait unique.

Oui, songeait-elle. Une belle vie l'attendait.
Et Mélusine de Lansley, définitivement, ça sonnait magnifiquement bien.
*




Quelque part dans le dortoir de Moon Shadow, Mélusine cligna des yeux bêtement, le coeur un peu trop lourd.
Il allait falloir se lever, s'habiller et descendre achever son jus de citoruille quotidien. Plus que tout, il lui fallait s'éloigner du pays des rêves éveillés, quand il devenait trop tentant d'y faire un séjour prolongé.

Mélusine s'extirqua lamentablement de son lit, accomplit le rituel quotidien (douche-vêtement-jus de citrouille-sac sur l'épaule-dévalage d'escalier dans le désordre), squatta rapidement la salle communautaire où, bien évidement, il n'était pas, opta pour une virée dans le parc et finit, elle ne savait comment, par pousser la porte du Café Campus. Vide, bien évidement. Avec un peu de chance, Pat la rejoindrait pour faire une partie de BabyQuid et ça serait un moyen comme un autre d'oublier quel jour on était.
Sauf que... non. Ca n'allait pas marcher. Pas avec la manière dont un plouc sentimental avait décoré la salle. Pas un moment de répit même dans le coin détente. Qu'à cela ne tienne... elle avait deux bras, deux mains, dix doigts et une baguette, il y avait certainement quelque chose qu'elle pouvait faire. Tout décrocher par exemple. Et c'est ce à quoi elle passa les dix minutes suivantes, mêlant magie et savoir-faire manuel, sans se rendre compte qu'elle n'était plus la seule étudiante dans le lieu.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://melusinemcewan.deviantart.com/
Elinor Redgrave
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 665
Age : 28
Maison : Serpentard
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13546
Date d'inscription : 07/08/2006

MessageSujet: Re: [PV] Danser sur les braises   Jeu 19 Fév 2009 - 15:19

Est-ce que ça durerait longtemps comme ça? se demandait l'étudiante de Unicorn Ring lorsqu'elle pénétra dans le Café Campus? Ses yeux étaient grands ouverts sur la salle devant elle. Ses yeux étaient ouverts depuis trop longtemps à son goût, depuis 4 heures ce matin.

Aujourd'hui nous étions le 14 février 2009, et pour la seconde année consécutive, Sacha lui offrirait un bouquet de lys blancs, l'inviterait dans un excellent restaurant, ils rentreraient satisfaits, déposeraient chacun un baiser sur le front de leur fils et se glisseraient entre les draps pour épuiser un grand sac de baisers et de caresses. C'était une vie parfaite, une vie honnête et tout à fait satisfaisante, dans les canons de la société actuelle.


Alors ce matin là, elle avait eu envie de respirer un grand coup. Elle l'avait laissé à Morphée, avait pris une longue douche, et était sortie à pas feutrés non sans avoir laissé un petit mot sur l'oreiller pour lui dire où elle était. Elle avait besoin d'être seule.

Dans la salle il y avait ce grand machin roux que Sacha détestait. S'il était là il...
Même quand il n'était pas là il était là.

Quand il avait appris qu'elle était enceinte, il avait voulu qu'ils donnent une chance à cette famille balbutiante. Elle, elle ne se voyait pas du tout assumer un bébé toute seule et accepta cette idée en refermant à jamais sa propre personnalité à double tour dans son coeur. Elle n'aimait pas Sacha d'amour, mais d'amitié. C'était là toute la différence. Si elle arrivait à faire bonne figure devant les gens, elle n'arrivait pas à se regarder dans une glace. Elle était devenu tout ce qu'elle avait détesté et aujourd'hui, elle ne tenait que pour son fils.


Quand elle y pensait, Sacha et elle avaient une vie monotone de couple marié depuis trente ans. Il allait voir ailleurs, elle allait voir ailleurs, et ils mentaient pour leur enfant. Pafois elle pensait à Draconia, parfois à Ecko. Parfois elle pensaient à celles qu'elle croisait dans sa vie et que ne restaient pas plus qu'une nuit quand Sacha était ailleurs et qu'elle faisait garder Noah. C'était terrible d'être aussi lucide sur sa vie et de ne pas avoir le courage de faire quelque chose pour infléchir le cours des choses.

Elle avança vers le bar, sourire de circonstance, et se commanda un simple café.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte Leonhart
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1369
Age : 30
Maison : Ancienne Serpentard
Année : 1ère année - Moon Shadow
Gain de Gallions : 13345
Date d'inscription : 29/10/2006

MessageSujet: Re: [PV] Danser sur les braises   Jeu 26 Fév 2009 - 2:28

~†~ L'eau était brûlante sur sa peau. La mousse était douce sous ses doigts. Les cheveux étaient collants sur son cou. Et les tambours des lendemains de fête jouaient à tue-tête dans son esprit. Elle en était presque au point de se cogner la tête dans le mur pour faire cesser les maux de tête... Ils pulsaient... Ils pulsaient sans arrêt. Chevaux galopant dans sa cervelle malmenée. Ils battaient dans ses temps, contre son front. Ils tapaient, impitoyables, se moquant éperdument de sa souffrance. Les traîtres, elle les donnerait volontiers à la première personne qu'elle croiserait. Elle pourrait même sourire pourvu qu'on lui prenne ces migraines... Mais même la mélodie des gouttes d'eau s'échappant du pommeau de douche pour venir s'écraser joyeusement sur son corps était un supplice. Bah... Une vulgaire potion et d'ici un quart d'heure elle irait mieux... Sur cette note réconfortante, Charlotte coupa l'eau et s'appuya contre les murs frais de la douche. Ils pulsaient toujours...

Flageolante, elle posa le pied sur le sol carrelé et ne prit même pas la peine de s'enrouler dans une serviette. Elle entra dans sa chambre de Moon Shadow, attenante à la salle de bain, et seulement alors elle le remarqua. Masse informe sous les draps, il dormait toujours. Quelques mèches blondes dépassaient de sous l'oreiller sous lequel son visage était enfoui. Sans délicatesse aucune, elle l'appela à voix haute, lui ordonnant de dégager. Il émit un vague grognement désapprobateur. Soupirant, la jeune brune alla s'installer devant sa coiffeuse, se détaillant d'un regard critique dans le miroir tout en renouvelant son désir de le voir partir. Là encore, il ne daigna pas bouger. Commençant à perdre patience, elle le fixa, à travers le miroir. Les draps se soulevèrent violemment, allant s'échouer au pied du lit, tandis que les vêtements du jeune homme lui atterrissaient sur la tête. Enfin, il se redressa. Ahuri, il lui demanda ce qu'il se passait. ~†~


" Dehors. La prochaine fois c'est toi qui valse. "

~†~ Sans demander son reste, l'apollon prit seulement la peine d'enfiler un caleçon avant de sortir rapidement de la pièce. Il ne savait que trop bien qu'elle ne plaisantait pas. Elle ne plaisantait pour ainsi dire jamais... Surtout pas lorsqu'il était question qu'elle retrouve sa forteresse de solitude. Mais la quittait-elle seulement ? Etait-ce être sociable que d'aller aux fêtes étudiantes seule, sans avoir aucun but, pas même celui de s'amuser ? Il n'était pas rare que Charlotte se décide à la dernière minute de se rendre à une fête... Lunatique, tout dépendait de son humeur au moment de partir. Il n'était pas rare non plus qu'elle n'adresse la parole à presque personne, silencieuse et mystérieuse. Elle se contentait souvent d'observer de son regard perçant les comportements des autres. Les autres... Drôle d'espèce qu'elle ne comprenait pas toujours. Quelques garçons s'aventuraient parfois à l'approcher mais la plupart savaient ce dont elle était capable et ne s'y risquaient pas. Parfois, elle en ramenait un dans sa chambre. Mais jamais elle ne... "rencontrait" une même personne plus de trois fois.

Elle n'avait jamais enfreint la promesse qu'elle s'était faite. Après que ce troll de Ryan l'ait trompée, elle s'était juré de ne plus tomber amoureuse. Et elle s'y était parfaitement tenu. Ce n'était pas si compliqué, au final. Il suffisait simplement de.... de n'avoir pas de coeur. Imperméable aux relations sentimentales, elle n'avait même pas d'amis. Depuis qu'elle avait envoyé paître la seule personne à qui elle se confiait - son cousin Eneas -, elle ne s'était plus jamais ouverte aux autres. Parfois elle captait l'un de ses regards alors qu'il observait. Mais toujours, elle l'ignorait royalement. Elle n'avait pas d'amis. Seulement des connaissances. Pour la plupart de son ancienne maison à Poudlard, Serpentard. Quelques uns de Moon Shadow, mais tellement peu. Des ennemis par contre.... Oh non, finalement elle n'en avait pas tant que ça. Ils avaient trop peur, tous. Ils étaient rares ceux qui s'opposaient à elle depuis qu'elle avait mis l'école sans dessus-dessous pour les bons plaisirs de Juge Lara Impartiale. L'armée des Ombres... C'était la belle époque. En échange de ces pouvoirs, elle avait dû tué la directrice de Poudlard. Elle l'avait remercié, lui avait sourit et puis... C'était fini.

Aujourd'hui, elle usait de ses pouvoirs comme bon lui semblait. Non pas qu'elle fasse tout et n'importe quoi. Simplement, elle n'hésitait pas. Pour honorer la grande Juge et la remercier de son don toujours, elle agissait sans se préoccuper des autres et de ce qu'ils penseraient. Parce qu'elle croyait que c'était ce que Juge Lara Impartiale aurait voulu : qu'elle profite en ayant conscience des conséquences, mais sans en avoir peur. Alors c'était ce qu'elle faisait. Elle vivait au jour le jour et finalement, la vie n'était qu'une partie d'un gigantesque jeu... Elle avait les cartes en main et se contentait d'en user avec habileté. Un homme étrange était venu la voir il y a peu. Il prétendait être le fils caché de Juge Lara et voulait que lui et Charlotte s'allient. En un rictus, elle lui avait répondu qu'elle préférait faire cavalier seule. Cela ne lui avait pas plu mais il lui avait demandé d'y songer. Elle le ferait, mais qu'il ne s'attende pas à un miracle... Tant qu'on la laissait tranquille, elle s'en moquait.

Après un dernier coup d'oeil dans le miroir, la jeune batteuse s'habilla d'un haut léger et d'un pantalon avant de quitter sa chambre. Les études à Poudlard University étaient plutôt faciles... Du moins pour elle. Elle préparait un Diplôme d'Education Sportive Sorcière, avec une option Quidditch professionnel. Lorsqu'elle avait dû choisir en septième année ce vers quoi elle voulait s'orienter, la réponse avait semblé coulé de source. Quidditch. Elle voulait être Batteuse Professionnelle. Et, il fallait l'avouer, elle était plutôt douée. La Bouchère Verte ne passait pas un match sans envoyer un membre de l'équipe adverse hors circuit, voire même à l'infirmerie. Depuis quelques semaines, elle tannait l'entraîneur de l'équipe internationale d'Irlande pour qu'il lui fasse passer les sélections. Et elle avait lu dans ses pensées que c'était sur la bonne voie... Bientôt, elle ferait partie de l'une des plus grandes équipes de Quidditch du monde. Et ce fut en se rappelant qu'elle devait relancer une nouvelle fois qu'elle passa la porte du Café Campus. ~†~


- Salut Charlotte.
" Salut... Euhm.... "
- Mike.
" Mike. C'est ça. "
- Tu fais quelque chose aujourd'hui ?
" Non. "
- Alors si tu veux on... on pourrait aller boire un verre, ce soir...
" .... Mike. On verra. "

~†~ Sur le coup, elle ne comprit pas pourquoi le visage de Mike s'illumina d'un large sourire. Il la salua à nouveau et sortit du Café Campus. Elle savait que Mike était à Moon Shadow aussi, sauf qu'il était dans la section danse. Le bougre se déhanchait comme un Dieu et était, pour arranger la chose, vraiment très loin d'être moche. Cheveux blonds en bataille, dents parfaitement blanches, sourire à croquer, les yeux pétillants et un corps idéalement bien taillé. Elle ne se rendit compte de son erreur qu'en relevant les yeux... Un "Oh non" mourut au bord de ses lèvres lorsqu'elle découvrit, avec horreur, que le Café Campus avait été entièrement redécoré. C'était rose, c'était rouge, c'était blanc. C'était des coeurs, c'était des fleurs, c'était des anges. C'était niais, c'était sentimental, c'était romantique. Au secours. Et Mike qui croyait... Oh plus tard. Ses yeux se posèrent à peine sur McEwan qui s'affairait à tout décrocher. Elle avait beau faire tout ce qu'elle voulait, elle avait toujours l'air d'une bouffonne... Sans se presser, Charlotte alla s'asseoir à côté d'Elinor, après l'avoir salué d'un bref hochement de tête. ~†~

" Un café, avec une potion pour euh... les maux de tête.
Salut Elinor. Tu passes la journée avec de Lansley aujourd'hui, ou tu vas te la jouer "la-Saint-Valentin-c'est-nul-surtout-quand-on-est-tout-seul-je-préfère-tout-pourrir" comme McEwan ? "


~†~ La jeune brune pivota d'un quart de tour pour poser son regard droit sur l'intéressée. Elle avait, bien évidemment, prononcé les paroles assez fort pour que la rouquine l'entende. Où serait l'intérêt sinon ? Et, pour enfoncer un peu plus le clou et s'amuser, elle raccrocha tout ce que sa "collègue" de Moon Shadow venait de retirer. Et tout cela sans utiliser sa baguette, s'il vous plaît. Un sourire mesquin aux lèvres, avant de se détourner pour se concentrer sur le café qu'on venait de lui apporter... ~†~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/CharlotteLeonhart
Mélusine McEwan
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1651
Age : 33
Maison : Ancienne Gryffondor
Gain de Gallions : 13511
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: [PV] Danser sur les braises   Dim 1 Mar 2009 - 12:16

Un coeur déchiré qui finirait poussière sur le sol.
Des fleurs trop effeuillées. Un peu, beaucoup, pas du tout.
L'amour est une pandémie. Pas d'autre vérité. C'était au moment exact où l'on se croyait immunisée que le fléau frappait de plein fouet. Et quand le coup de foudre était passé, vous laissant tremblante et affaiblie... ça c'était passé il y a deux ans (cinq mois, six jours) et elle ne s'en était jamais remise.

Un autre coeur en lambeaux.
Des bruits de pas. Une voix bien trop reconnaissable. Un ange passa. Déchu. Et le café éclaboussa Leonhart dans une magnifique gerbe d'une délicate teinte marronnasse. Un ange tombé du ciel, en quelque sorte. Le Sacha
Elle le savait bien, pourtant, Mélusine, qu'il ne fallait pas trop la chercher. Il arrivait toujours des trucs bizarres à ceux qu'elle classait parmi les indésirables. Mais la tentation était trop forte pour laisser place à la peur. Et puis, on était dans un lieu public et il y avait des témoins. Une. Redgrave.
Le Nec Plus Ultra. Cadeau anniversatoire avec deux jours de retard.


'Youpi.'

Dans la phrase de Leonhart, il y avait des termes absolument incompatible avec le bonheur. Du moins, dans cet ordre.

'Proposons autre chose.'

Genre... Salut Elinor, ta journée est pourrie parce que McEwan et de Lansley... Même potentiel de base, solution beaucoup plus satisfaisante.
Laissant tomber la déco qui, de toute façon, semblait plus têtue que la McEwan moyenne, Zyn sauta de sa chaise avec un soupçon d'inélégance et s'approcha de ses deux... hem... camarades, forte de ses nouvelles résolutions. La démonstration en image:


"Ou peut-être qu'elle a envie d'un peu de ...changement."

Haussement de sourcils narquois.

"Leonhart, c'est un plaisir. Charmant ton masque de beauté."

Pause.
Changement d'attitude.
Sourire immense et regard qui brille.


"Salut Elinor."

'Pas trop mal. Un peu trop suave pour être honnête.'

Merci. Elle faisait des progrès en hypocrisie. Il fallait se donner les moyens de décrocher ses rêves. Et Redgrave, qu'elle le veuille ou non, pouvait être la clef du ciel. Tout devrait se jouer en finesse, même si ça n'était pas son domaine. Elle avait quelques... progrès depuis sa résolution.
Patrick lui avait appris ce dont elle avait besoin, sans concession, en toute amitié, quand elle avait décidé qu'être une oie blanche, innocente des réalités de la vie n'était pas un bon point pour elle. Sans implication émotionnelle, elle avait appris la technique. Ca n'avait pas été franchement renversant mais bref...
Eloignée la malédiction du premier.
Blablabla. Elle était donc résolue à aller jusqu'au bout de son plan. Et pour ça, elle avait besoin de
Madame.

"Je suis sûre qu'elle a des options tout à fait... captivantes pour passer le temps."

Oui. Nin plus ni moins.
S'approcher de Madame, autant que nécessaire pour approcher Monsieur.
Pas vrai que c'était... diabolique?


'Humph.'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://melusinemcewan.deviantart.com/
Elinor Redgrave
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 665
Age : 28
Maison : Serpentard
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13546
Date d'inscription : 07/08/2006

MessageSujet: Re: [PV] Danser sur les braises   Mer 11 Mar 2009 - 9:51

Le besoin de parler se faisait ressentir. Comment faire croire à une personne seule qu'elle qui avait quelqu'un voyait sa vie défiler sans avoir de prise sur elle. C'était la vérité. Depuis trop longtemps elle courrait après ce qu'elle était sans vraiment pouvoir s'affirmer comme avant. Mais comment le prendrait Charlotte si elle s'ouvrait à elle?

Son regard ne quitta pas sa tasse d'expresso quand McE. la salua. Elle se contenta de lui répondre poliment.

- Salut. Captivante, c'est peut-être un peu fort. Mais il est vrai que j'ai la chance d'avoir quelqu'un de merveilleux avec moi.

Puis elle se tourna vers Charlotte en souriant légèrement. Oui elle ne avait peut-être un peu trop fait envers McE, mais peu importe.

- Je ne sais pas encore. Nous n'en avons pas encore discuté.

Effectivement. Mais cela ne servirait à rien puisque comme d'habitude, ils feraient toujours pareil. Un coup d'oeil à McEwan lui donna une idée, peut-être farfelue, mais une bonne idée sans doute.

- Charlotte, si tu ne fais rien ce soir, nous pourrions peut-être sortir? ça nous changerait de notre routine habituelle, et peut-être cela te permettrait de rencontrer quelqu'un.

Charlotte n'était pas repoussante. Elle jouissait d'une certaine réputation grâce au quidditch laissait rarement quelqu'un d'indifférent (je ne parle pas pour ceux qu'elle envoyait régulièrement à l'infirmerie pour le lus grand plaisir d'Alhambra). Alors pourquoi ne pas essayer de l'aider à se trouver quelqu'un?

- On peut aller au Velvet si ça te dit. Je dirai à mon père de garder Noah et nous serons tranquille pour une petite virée.

ça la changerait considérablement. Et si ça se trouvait, elle croiserait Ecko... Une occasion pareille, ça ne se rate pas. La seule question qui restait en suspend était de savoir si Charlotte en aurait envie.
Elinor s'entendait bien avec Charlotte depuis Poudlard. Ce n'était certes pas sa meilleure amie, mais le quidditch et les surnoms les avaienr rapprochées. Seule sa relation avec Sacha et l'arrivée de Noah avaient réussi à éloigner un peu Elinor de ses amis, ce qu'elle regrettait parfois. Elle ne regrettait pas son fils, non, elle l'aimait trop pour ça, juste sa vie d'avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte Leonhart
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1369
Age : 30
Maison : Ancienne Serpentard
Année : 1ère année - Moon Shadow
Gain de Gallions : 13345
Date d'inscription : 29/10/2006

MessageSujet: Re: [PV] Danser sur les braises   Ven 20 Mar 2009 - 17:57

~†~ Et bim, la moitié de sa tasse de café se retrouvait subitement sur son visage. C'était définitif, elle était à présent certaine que McEwan était suicidaire... Non mais l'éclabousser avec son propre café, elle, Charlotte Leonhart, alors qu'elle n'était déjà pas d'humeur charmante et qu'elle avait toujours mal à la tête ?! Ouh... Voilà qui ne présageait rien de bon pour la rouquine. Parole de Leonhart. Sans un mot ni un regard pour l'ancienne Gryffondor, Charlotte pointa sa baguette sur son propre visage pour faire disparaître le café qui y était toujours. Le visage froid et le regard dur, elle prit bien soin de ne pas s'énerver immédiatement. Cela aurait fait bien trop plaisir à... à l'autre là. Cette chose dégingandée et rachitique inimaginablement exaspérante aux 5 M. Heureusement que le liquide n'était pas brûlant, sinon McEwan serait en train de brûler vive à ce moment-même. Si elle exagérait ? Si elle plaisantait ? Non, je l'ai déjà dit, elle ne plaisantait pour ainsi dire jamais...

Ignorant parfaitement la remarque de McEwan sur son "masque de beauté" et le sourire d'Elinor, elle continua de se nettoyer la figure à coups de baguette magique en écoutant vaguement leur conversation. Et en réfléchissant à sa vengeance évidemment. Les deux autres filles causaient des projets d'Elinor pour la soirée et Charlotte en profita pour avaler sa potion contre les maux de tête. Ils pulsaient toujours, de plus en plus fort... Mais la potion devrait agir vite et d'ici une petite dizaine de minutes ce serait certainement passé, les chevaux s'en iraient galoper ailleurs que contre son front. Elle revint dans la conversation lorsqu'Elinor prononça son prénom. Elle lui proposait d'aller boire un verre pour casser la routine. Sa routine en tout cas, car la jeune brune n'en avait pas. Aller au Velvet pour rencontrer quelqu'un ? Han han. "Rencontrer quelqu'un" peut-être, mais certainement pas dans le sens où l'entendait Elinor... ~†~


" Mais, Elinor, qui te dit que j'ai envie de... rencontrer quelqu'un ?

Et puis le Velvet... Je n'ai pas envie de me faire accoster par des filles toute la soirée. Que dis-tu du Silver ? "


~†~ Non, Charlotte ne voulait rencontrer personne. Elle ne voulait pas aimer. Mieux même, elle se l'interdisait. Et cela lui allait parfaitement ainsi... Elle ne s'embarrassait pas de sentiments. Elle ne s'embarrassait de rien. Et puis, au moins, elle était certaine de ne pas être déçue. Et de ne pas souffrir. En gardant infranchissables les portes de son coeur, elle était sûre que personne ne s'en approcherait assez pour le blesser à nouveau. C'était une sécurité, sa manière de se protéger... Ce n'était peut-être pas la meilleure chose à faire mais c'était la plus facile... Cependant, elle n'avait pas dit méchamment à son ancienne collègue Serpentard qu'elle ne voulait rencontrer personne. C'était une question certes rhétorique mais en rien ironique. Quant au fait d'aller au Velvet... Elle n'avait rien contre les homosexuel(le)s mais... Ce n'était pas vraiment pour elle. Le Silver lui convenait mieux de ce point de vue-là. En même temps, elle s'en moquait un peu au fond. Si Elinor insistait pour le Velvet, elle ne résisterait pas plus. Et pour le Mike, si elle le croisait elle l'inviterait avec elles, sinon tant pis.

Oh tiens, elle avait trouvé sa vengeance pour McEwan ! Toutes les heures, la rouquine verrait sa chevelure raccourcir de deux centimètres. Sans rien pouvoir y faire... Et ce ne serait que lorsqu'elle n'aurait plus un poil sur le caillou que ses cheveux reprendraient leur longueur normale, comme si rien ne s'était passé. Oui, c'était parfait. La jeune Shadow dirigea discrètement sa baguette vers la rousse et lança le sort. Elle ne put empêcher un petit rictus se former au coin de ses lèvres alors que ses yeux croisaient ceux de Mélusine. Et son rictus ne put que s'agrandir lorsqu'elle lut ses pensées... Même ses yeux bleu/vert se mirent à pétiller sous la révélation. Impossible... Mais les pensées ne pouvaient pas mentir.

La jolie brune eut bien du mal à ne pas éclater de rire. Voyez-vous ça !! Mélusine M M M McEwan la pure Gryffondor anti-Serpentard serait tomber amoureuse du pire Serpentard qui soit ? Celui-là même qu'elle méprisait à tout bout de champ ? Invraisemblable... Comment Charlotte l'avait-elle su ? Tout simplement parce que la rousse s'était mise à espérer et à réfléchir à la manière dont elle approcherait de Lansley, profitant du fait qu'Elinor et elle-même seraient sorties. Vraiment très intéressant... Et puis, une humiliation de plus à l'actif de McEwan ne lui ferait pas de mal. En plus des cheveux. Peut-être que cela lui rappellerait à qui elle avait à faire : il ne fallait pas chercher de noises à Charlotte Leonhart. Empruntant une voix particulièrement mielleuse, le regard de la jeune anglaise passa de Mélusine et Elinor et vice-versa tandis qu'elle se préparait déjà à savourer l'effet de ses paroles venimeuses... ~†~


" J'aurai bien proposé à McEwan de venir avec nous ce soir mais... J'ai comme l'impression qu'elle va sauté sur l'occasion pour se jeter sur.... sur une de nos connaissance commune dirons-nous... "

~†~ Subtilité quand tu nous tiens... ~†~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/CharlotteLeonhart
Mélusine McEwan
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1651
Age : 33
Maison : Ancienne Gryffondor
Gain de Gallions : 13511
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: [PV] Danser sur les braises   Dim 22 Mar 2009 - 12:42

L'échec du plan "séduire Elinor pour sauter sur Sacha" se dissout dans une grimace de bonheur qu'elle tenta de dissimuler dans un sourire. Ou bien le contraire. Aucune importance. Parce qu'elle venait de passer d'une grosse problématique avec plein d'inconnues suspectes pour une équation d'une facilité déconcertante. Démonstration:
(Redgrave + Charlotte loin) x gnome envahissant et baveux chez grandpa Redgrave = Sacha tout seul.
Elle aimait beaucoup la solution de ce problème.
Hop. A elle le pays des Merveilles, les 1001 nuits, les... Ok. Une merveille lui suffisait et une nuit... un peu court mais elle ferait avec.

Les laisser papoter et réfléchir un plan d'approche, un plan d'attaque.
    Scénario numéro un.

    "Salut! Tu veux du jus de citrouille...?"
    - Non.
    "Ah."
    Dommage... Le jus de citrouille en question avait subi quelques modifications, parfaitement sensées. Chocolat. Vanille. Gingembre. Un soupçon de ginseng et un filet de sirop d'amande douce. Cannelle. Girofle et muscade. Un fin nuage de poudre. Non seulement ça devait être très bon mais en plus... Embarassed Ces plantes avaient de svertus... humhum.
    Tant pis.


'Un peu hasardeux. Tu ferais aussi bien de lui sauter dessus et de le violer. Un gars, ça résiste jamais bien longtemps.'

Le vio...?

' Ange '

Après tout... Mais non.

    Scénario numéro 2 - la lettre:

    A pondre dès qu'elle serait sortie du Café Campus.

      Samedi 14 février
      Auberge du troubadour Maudit
      Chambre 12
      22h30

    Et là...


Elle aurait l'air maligne si il ne se pointait pas.
Non. Autre chose.

    Scenario numéro 3 dit "de la supplication":
    Arrivée devant lui, elle resterait un moment silencieuse. Puis, comme rien ne valait l'effet de surprise, elle se lancerait, sans filet.[

    "J'aimerais bien rester avec toi, cette nuit."
    Introduction. Ne pas lui laisser le temps d'ajouter quoi que ce soit.
    "Je vais en crever si tu me touches pas. J'en crèverai..."
    Et argumenter.
    "Oublie demain et hier. Oublie les avants et les après. Tout ce que je veux, c'est quelques heures. C'est quoi, quelques heures, sur l'échelle de tes vingts ans?"


Peut-être. Mais fallait oser. Mais peut-être. Mais fallait oser. Mais...
Bref.


'Ou un poème, c'est bien, ça, un poème. original et inattendu.'

Plus personne ne déclamait de poème aujourd'hui.

'Justement. Faut pas faire comme tout le monde. Aller à contre-sens. Etre toi. Etre différente.'

Pas bête.
Restait à trouver des vers. Ca ne poussait pas aux quatre coins du château.


'Nul orage n'a jamais éclaté aussi fort
Que le sang que mon coeur expulse de mes veines...'


Elle allait pas dire ça.

Ou alors...
Il y a tellement de mot mais je n'en retiens que deux...'


Interruption. Apparition du mot "McEwan" dans la conversation.
Sortir?


"Hein? Que je moi? Non... merci.. franchement, je..."

Ou alors... Faire mine de croire que c'était son anniversaire et...
Connaissance commune? Se jeter dessus?
Faire mine de rien.
Ne pouvait pas savoir.
Panique.


"Hein? Tu connais Patrick, toi aussi, Elinor?" Ange

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://melusinemcewan.deviantart.com/
Elinor Redgrave
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 665
Age : 28
Maison : Serpentard
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13546
Date d'inscription : 07/08/2006

MessageSujet: Re: [PV] Danser sur les braises   Mer 25 Mar 2009 - 22:11

Charlotte avait raison sur un point: elle n'avait pas dit qu'elle cherchait quelqu'un, c'était plutôt moi qui avais extrapolé. Mais l'idée d'ensemble me plaisait tellement que ... j'étais prête à pousser un peu les choses à aller plus loin. Bye bye routine!

- Pour ta gouverne, le Velvet a ouvert un patio tout à fait "straight". Il est très en vogue en ce moment. Mais je suppose que le silver sera très bien. Je vais envoyer un message à Sacha pour le prévenir.

Le coeur léger, la jeune fille sortit sa baguette et envoya un textosime à son amour endormi. Elle s'affairait magiquement pendant que Charlotte et Mélusine se mirent à "communiquer". A la remarque de Charlotte, Elinor leva les yeux vers elle et se mit à sourire. Elle laissa volontairement le Patrick de côté et finit de prévenir Sacha:

" Ce soir on sort. Envie de nouveauté. Silver avec Leonhart et peut-être McEwan pour te faire les dents."


Et elle revint dans la conversation.

- Ou pas. Voilà, Sacha sera certainement chaud bouillant pour sortir. McEw.... tu es des nôtres? Plus on est de trolls...

Il était facile de comprendre les sous-entendus de la bouchère verte. Et franchement, au début, elle doutait de cette idée. Mais au fur et à mesure qu'elle cheminait, cette idée était séduisante... elle aussi. Ele avait aussi le mérite d'expliquer pourquoi Mélusine tentait de sympathiser avec elle alors qu'elle ne pouvait pas la sentir depuis la première année.

Waouh. McEw..... amoureuse de mon Choup'? ça alors...

Elinor détailla sans fausse pudeur McEw... du regard. Longue, maigre, étirée... et affreusement rousse. Pas de quoi faire frétiller Sacha, sauf pour le bon mot. McEw... ne aurait jamais fait une cible potentielle pour le courreur que fut Sacha. Alors que Charlotte...

Ce serait très bien que McEw...... vienne aussi. ça mettrait du piquant à la situation.

- ça me fera le plus grand bien de sortir. ça fait longtemps que je ne t'ai pas montré de photos de Noah, non charlotte?

Subtile manière d'appuyer là où ça devait faire mal à McEwan si les soupçons de Charlotte étaient fondés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte Leonhart
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1369
Age : 30
Maison : Ancienne Serpentard
Année : 1ère année - Moon Shadow
Gain de Gallions : 13345
Date d'inscription : 29/10/2006

MessageSujet: Re: [PV] Danser sur les braises   Sam 4 Avr 2009 - 15:33

~†~ Dommage... Même si McEwan tenta de s'en sortir avec une pirouette pour le moins douteuse évoquant Patrick, Elinor ne réagit pas à la nouvelle comme Charlotte l'aurait escompté. Pas d'esclandre, pas d'interdiction d'approcher de Lansley, pas de regard noir... Même pas une petite remarque visant à abaisser McEwan genre "Cherche pas McEw..., Sacha ne voudra jamais de toi". Non, rien de rien. Pour le coup, elle était presque déçue... Déjà Elinor avait comprit beaucoup trop facilement ce que Charlotte sous-entendait, ne lui laissant même pas l'occasion d'en rajouter une couche, et en plus elle ne réagissait même pas. Enfin... Elinor n'était probablement pas possessive, voilà tout... Mais à bien y réfléchir, elle n'avait jamais vu Elinor et Sacha main dans la main, en train de s'embrasser ou autres. Elle n'était pas non plus tout le temps avec eux, mais quand même...

Elle en vint alors à se demander si les deux anciens Serpentard ne restaient pas ensemble simplement à cause de Noah. Elle trouvait l'idée un peu... ridicule ? Peut-être pas jusqu'à ce point-là mais elle ne concevait pas le fait de s'enfermer dans un couple sans réellement aimer l'autre, juste pour un enfant. Elle était bien trop éprise de liberté pour cela... Mais ce point de vue était probablement loin d'être objectif quand elle ne voulait pas s'enfermer dans un couple du tout. Elle considérait son coeur trop fragile pour le soumettre à une nouvelle souffrance éventuelle, alors elle préférait ignorer son existence. Pas de coeur et les choses étaient très bien ainsi... Pour clore le chapitre, elle jeta un vague regard à l'ancienne Gryffondor. Elle ne montrait rien, le menton redressé fièrement, mais Charlotte savait qu'elle était furieuse qu'Elinor ait découvert la vérité. Eh non, elle ne pourrait plus espérer pouvoir éloigner Elinor de de Lansley... Ce qui réduisait de pas mal ses chances de séduire l'ancien Serpentard... Voilà qui devrait grandement embouser McEwan et qui vengeait plutôt bien le coup de la tasse de café...

Entre temps, Elinor avait opté pour le Silver et avait prévenu de Lansley pour la sortie de la soirée. Elle annonça même qu'il serait "chaud bouillant" pour sortir. Rien que ça ? Voilà qui promettait... Surtout s'il était toujours aussi "chaud bouillant" que depuis le jour où elle l'avait rencontré, dans cette salle de classe vide, et où cela avait terminé... Hum... De manière plutôt "chaude bouillante". Remarque, depuis sa sixième année, elle n'avait plus vraiment reparlé à de Lansley. Cela risquait d'être assez distrayant. Sauf qu'Elinor invitait réellement McEwan. Humpf. D'accord, Charlotte l'avait fait avant, mais c'était uniquement pour le sous-entendu. Mais là, elle allait devoir supporter sa "camarade" Shadow toute la soirée. Re-humpf. Mais bon, la rouquine serait un peu le souffre-douleur de la soirée... Elinor lui proposa alors de lui montrer des photos de Noah. Oh Merlin non, elle détestait ça ! Terminant rapidement son café, elle se leva, prête à partir. ~†~


" Je ne sais plus. Mais là je dois filer. On se retrouve à 22h au Silver d'accord ? "


star



~†~ 22h. Dans les toilettes peu glamour du Silver... Elle était entrée relativement facilement. Non, en fait, les videurs lui avaient même sourit quand elle était passée devant eux... Elle avait déposé sa cape noire au vestiaire, ne prenant pas la peine de prendre sa baguette magique... Devant le miroir, elle s'observait d'un œil critique. La journée n'avait pas été trop fatigante, elle avait bonne mine. Elle avait enfilé une robe noire, assez légère pour la saison. Maquillée, coiffée sans vraiment l'être, quelques bijoux. Elle apposa une pointe de rouge sur ses lèvres rosées et sortit des toilettes. Direction une table dans un coin de la pièce qu'elle avait réservée. Table basse, poufs ou canapés, il y avait largement assez de places... Le lieu était plongé dans le noir, seulement éclairé par des lasers bleus et verts. Les néons du bar, eux, étaient rouge.

Elle était venue un bon quart d'heure en avance et, depuis qu'elle avait pris place, un Whisky Pur Feu devant elle, il y avait déjà eu quelques tentatives d'approche de la part de ces messieurs. Toutes mortes nées. Le premier lui avait sourit, elle s'était contentée de détourner le regard. Le deuxième l'avait saluée d'un petit hochement de tête, elle lui avait lancé un regard froid. Le troisième lui avait fait un petit signe de la main, elle avait eu un rictus mauvais. La quatrième lui avait montré un verre, pour lui proposer de lui en offrir un, elle n'avait eu aucune autre réaction que de boire une gorgée du sien en le toisant. Provocation, elle ne voulait pas de son verre et se contentait du sien... Ainsi, elle s'amusait à repousser avec dédain la moindre tentative d'approche ou de prise de contact de tous ces hommes. Parfois, elle tournait la tête afin d'observer les danseurs. Certains se débrouillaient plutôt bien. D'autres étaient pitoyables... Elle se surprit même à esquisser un sourire en voyant une fille au milieu de la piste, qui devait avoir autant de souplesse qu'un Nimbus... Un cinquième garçon lui tendit la main, avec un grand sourire, pour qu'elle vienne danser. Elle le fixa pendant quelques secondes avant de se détourner pour reprendre son verre.

Un peu plus loin, à quelques mètres, se tenait un groupe de filles. Spécimens relativement intéressant : des bimbos. Mini jupes, mini hauts, mini tout... Elles avaient dû passer des heures dans leur salle de bain pour être coiffées aussi parfaitement, sans qu'une mèche de cheveux n'aille de travers, et que leur maquillage soit parfait, pas une bavure. Et elles attendaient, en groupe, gloussant, qu'un garçon ne vienne les accoster. Quelle ironie lorsque l'on savait que celle qui venait déjà d'en repousser cinq avait passé en tout et pour tout une grosse dizaines de minutes devant le miroir, sans rien parfaire... Mais le regard de Charlotte se détourna rapidement de ces... euhm... des ces filles, attiré par une grande chose rousse qui venait de passer la porte, plantée devant l'entrée. Et dont les cheveux avaient pas mal raccourcis... Donc McEwan avait décidé de venir. Super. Cool. Au moins, même si la musique ne lui plaisait pas ou qu'elle s'ennuyait, elle pourrait toujours se défouler sur l'ancienne Rouge. Ou elle partirait, elle verrait. Pas de grand sourire, de signe de la main ni de cri pour l'appeler. Si McEwan la trouvait... elle la trouvait. Sinon, tant mieux. Mais la jeune rousse venait justement de la remarquer. Ses yeux croisèrent ceux de la jeune brune et Charlotte vit de la déception. Et oui, ni Elinor, et encore moins de Lansley n'étaient déjà là. Offrant à Mélusine M M M McEwan son sourire le plus mielleux, elle leva son verre vers elle, portant un toast fictif et tout à fait ironique, avant de boire une autre gorgée. La soirée s'annonçait... amusante. ~†~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/CharlotteLeonhart
Mélusine McEwan
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1651
Age : 33
Maison : Ancienne Gryffondor
Gain de Gallions : 13511
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: [PV] Danser sur les braises   Mar 7 Avr 2009 - 17:13

Mélusine s'était autorisée, en tout et pour tout, une pensée futile dans toute sa courte vie. C'était quelques heures plus tôt, alors que son estomac lui donnait l'impression de vouloir devenir un point minuscule au sein de son ventre. Elle avait bel et bien tenté d'y engouffrer tout et n'importe quoi, ceci, sans résultat probant.
Une pensée futile, donc.
Elle n'avait rien à se mettre.
Rien du moins, qui soit satisfaisant avec l'option "homme de sa vie" au programme de ce soir.

Alors, elle avait joué à la fille en détresse. Essemessant mère et amies dans l'espoir d'une bonne idée. Il était de notoriété publique qu'il aimait les vraies filles, belles, sensuelles, exotiques. Quoi que... quand on regardait Redgrave, on pouvait douter de son bon goût.

Elle avait fini, deux heures plus tard, à ressembler à quelque chose... qui n'était pas elle. Rassemblement patiemment tout le courage qu'elle avait à portée de main, elle s'était décidée à sortir pour se diriger vers le Velvet. Coincée dans une chose qu'on appelait une robe, couleur blanche et la peau parée de "produits de beauté".
Au moment de franchir la porte, le doute.
Non.
Elle avait beau le vouloir de la force de la moindre de ses cellules, elle ne pouvait pas se renier pour autant.
Alors elle craqua le bas de sa robe pour en retirer les volants niaiseux, enfila sa paire de chaussettes porte-bonheur qu'elle avait conservé dans son sac et essuya violemment ses yeux pour en faire partir toute trace de produits étrangers.


"Récurvite!"

Ok pour ne pas ressembler à une poupée frivole, ça n'était pas pour autant qu'elle voulait virer au panda géant. Et maigre. Et roux.
De toute façon, l'important, c'était ce qu'il y avait à l'intérieur.


'Vu la taille de l'intérieur, doit pas y avoir grand chose.'

Bref. Ce qu'elle avait dans le ventre, quoi.

"Jus de citrouille, cookie, muffin, orange verte, paprika... le tout, savamment écrasé."

Grumph. Ok, ce qu'elle avait dans le coeur.

'Bah, tu vois, quand tu veux...'

Entrée.
Zyn passa la main dans ses cheveux pour les remettre à la place qui leur convenait, à savoir, n'importe où. Un halo roux entourait son visage mince. Le stress, ça faisait raccourcir les cheveux, vous ne le saviez pas?

Elle adressa une brève mais intense prière de remerciement au Dieu de l'Amitié en apercevant Patrick dans la foule bigarrée, comme promis. Elle aurait grand besoin de soutien moral. Quelque part, quelque chose lui disait que cette soirée marquerait un tournant. Elle comptait l'aborder avec fierté quand bien même son coeur ne semblait pas de cet avis et tambourinait à vouloir sortir de sa cage thoracique.

Leonhart.
Évidement.


'Une grimace et tu y vas.'

Grimace. Elle y allait.

"Salut."

Il n'était pas là.
Se débarrasser de Leonhart. Maintenant. Pas si facile avec une tête hantée mieux qu'un château en Écosse.


"Ça te dirait pas d'aller... ailleurs? J'y suis sans doute aussi."

Non? Non.
Le pire, c'était qu'elle n'avait aucun plan d'attaque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://melusinemcewan.deviantart.com/
Elinor Redgrave
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 665
Age : 28
Maison : Serpentard
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13546
Date d'inscription : 07/08/2006

MessageSujet: Re: [PV] Danser sur les braises   Jeu 7 Mai 2009 - 17:26

Arrivée avant les autres, Eli était accoudée au bar, discutant avec un serveur de ses connaissances. Elle sirotait tranquilement un cocktail en attendant Charlotte. Il n'avait pas voulu venir. Entre eux les silences s'étaient faits tendus, chargés de sous-entendus, de reproches, de faux-semblants. La douleur avait été contenue, mais à un prix très élevée pour la jeune fille qui avait encore une fois enfermé ses désillusions à double tour dans sa tête sans oser les lui mettre devant le nez. Pour Noah, comme d'habitude. Pour Noah il lui avait simplement demandé de rentrer cette nuit.

"Parce que tu as peur d'avoir à parler de mon absence à ton fils alors que je passe mon temps à ça tous les week-ends ou presque?" avait-elle eu envie de rugir. Mais le lion resta en cage et le serpent qui restait esquiva toute confrontation. Elle s'était alors contentée d'enfiler un très courte jupe en jean, un top noir et une chemise par dessus avant de transplanner. C'est là qu'elle prit sa décision. Pour rentrer elle rentrerait. Mais elle avait un plan dont Charlotte était le centre.

- De toute façon je sors avec Charlotte et McMachin... dit-elle en roulant des yeux. J'ai juste envie de danser.

Charlotte était tout à fait le genre de Sacha. Mais était-elle, elle, tentée par Sacha. Si elle ne l'était pas, il faudrait lui suggérer de l'être. Pour cela, Eli flatterait Mélusine devant Charlotte, ferait la promotion de Sacha à outrance s'ille fallait... Elle voulait juste lui donner l'envie.

Elles étaient là toutes les deux... EtMacMac ouvrait de puériles hostilités.

- Sacha ne nous rejoindra pas. Il était furieux quand je suis partie. Je n'ai pas été capable de le convaincre, de toute façon, quand il a décidé quelque chose, il est totalement vain d'essayer de le faire changer d'avis.

D'un signe de la main elle leur commanda un cocktail à chacune histoire de faire montre d'amabilité et de faire taire les anciennes rancoeurs.

- Ce soir est pour moi une soirée d'amusement. S'il te plaît Mélusine, je ne veux pas de chamailleries.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte Leonhart
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1369
Age : 30
Maison : Ancienne Serpentard
Année : 1ère année - Moon Shadow
Gain de Gallions : 13345
Date d'inscription : 29/10/2006

MessageSujet: Re: [PV] Danser sur les braises   Dim 17 Mai 2009 - 14:33

~†~ Oui, la soirée commençait plutôt bien... McEwan venait de la rejoindre, lui demandant poliment d'aller voir ailleurs, suivie de près par Eli qui réprimandait la pré-nommée. Elinor venait bien de prier McEwan de ne pas faire de vagues n'est-ce pas ? Mais elle n'avait rien dit à Charlotte, vous êtes bien d'accord ? Voilà qui semblait un bon début. Surtout en considérant que c'était Charlotte qui avait ouvert les hostilités avec son toast ironique, ce qu'Elinor n'avait probablement pas remarqué... Bien, il semblait que les règles du jeu venaient d'être installées... So let's play ! L'ancienne Serpentard venait juste d'annoncer que de Lansley ne viendrait pas. Furieux ? Elle qui avait annoncé quelques heures plus tôt qu'il serait "chaud bouillant" s'était visiblement quelque peu avancée... Enfin, peu importait. Ce serait donc une soirée entre... filles, enfin presque - s'il était toutefois possible de considérer McEwan comme une fille. Drôle de Saint Valentin. Mais cela ne dérangeait pas Charlotte, surtout lorsque l'on connaissait sa répugnance à tomber amoureuse... Bref, elle venait de terminer un Whisky Pur Feu et Elinor mettait une tournée. Se tournant vers la rousse - enfin, vu ce qui lui restait de cheveux... -, Charlotte offrit un sourire condescendant, le même genre qu'elle aurait offert à un enfant qui s'entêtait. ~†~

" Oui, s'il te plaît Mélusine, pas de chamailleries... "

~†~ Un semblant de rictus s'échappa de ses lèvres, tandis qu'elle se penchait pour attraper le verre que le serveur venait d'apporter. Elle le leva au-dessus de son visage, observant les reflets brillants des néons qui se reflétaient sur les décorations du verre, et lança d'une voix nonchalante : ~†~

" A cette Saint Valentin un peu... particulière. "

~†~ Au moment où elle allait porter le verre à ses lèvres, un 'Vous pourriez nous attendre !' empli de bonne humeur s'éleva, la stoppant dans son geste. Devant la petite table où se tenaient les trois filles venaient de se planter Mike... Et Patrick. Tiens donc, Patrick. Leur "connaissance commune" selon McEwan. Celle-là même sur laquelle elle était censée se jeter. Et voilà que le mensonge de la rousse, que personne n'avait cru de toute manière, venait de tomber à l'eau. La jeune batteuse fut un peu surprise de voir les deux garçons, elle ne se souvenait même plus qu'elle avait croisé Mike dans l'après-midi, qu'il l'avait relancée pour aller boire un verre, et qu'elle l'avait invité à les rejoindre. Elle ne se souvenait pas avoir invité Patrick par contre... Qu'importe. Hormis Elinor, ils étaient tous à Moon Shadow et en première année, si ce n'était que Mike était dans la section danse. Ce dernier vint d'ailleurs s'installer sans scrupules au côté de Charlotte, enjambant sans difficultés les obstacles qui se trouvaient sur son passage.

Il prit ses aises, s'enfonçant confortablement dans le fond du canapé que Charlotte avait jusque là occupée seule. D'un rire enjoué, il appela le serveur pour commander la même chose pour Patrick - qui s'était également installé (où vous voulez) - et lui. Charlotte avait baissé son verre, attendant que les deux garçons soient servis. Dommage que Sacha ne soit pas venu, cela aurait fait trois garçons et trois filles. Mais en même temps, je crois l'avoir déjà dit, elle s'en fichait, elle n'était pas venue ici ce soir pour trouver le grand amour... Cela faisait maintenant quelques secondes que les deux garçons avaient pris place et personne n'avait parlé depuis. L'ambiance semblait être légèrement tendue, ce qui ne dérangeait pas le moins du monde Charlotte. Elle patientait simplement, observant comme à son habitude. Le décor, les personnes, les attitudes... Elinor avait l'air d'être contente d'être ici, de passer une soirée inhabituelle. McEwan semblait plus que déçue que celui dont elle rêvait secrètement ne soit pas présent. Patrick restait Patrick, soutien silencieux bien qu'un peu gêné. Et Mike avait un sourire large jusqu'aux oreilles, charmant et charmeur. Pour rompre le silence, il se pencha légèrement en avant, l'oeil pétillant. ~†~


- Ca vous dit un jeu ?
Un action/vérité sans vérité mélangé au jeu de la bouteille.


~†~ Il attrapa le verre vide qui avait quelques minutes avant contenu le Whisky Pur Feu de Charlotte et le posa à l'horizontale sur la table. ~†~

- Le bas du verre indique celui qui doit faire l'action. Celui qui lance le verre est celui qui donne l'action.
Que des défis, pas de vérité. Les vérités ça fout toujours une sale ambiance !
Patrick, tu commences ?

Mike
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/CharlotteLeonhart
Mélusine McEwan
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1651
Age : 33
Maison : Ancienne Gryffondor
Gain de Gallions : 13511
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: [PV] Danser sur les braises   Lun 25 Mai 2009 - 17:49


Patrick

Son coeur s'était arrêté de battre le tocsin à chaque fois que s'ouvrait la porte du pub. Il lui semblait même qu'il s'était arrêté tout court.
Il ne viendrait pas.
Avec la tension, c'était tout son courage qui s'effondrait.
A quoi servait de rester assise avec Leonhart et Redgrave si ce sacrifice personnel ne servait à rien?

Il fallut la main de Patrick -brave Patrick- posée doucement sur son bras pour que Mélusine prenne conscience qu'elle était sur le point de faire éclater son verre (vide, déjà...) tellement elle le serrait fort. Pour qu'elle se rende compte, également, que le monde avait continué à tourner sans elle.
Alors, finalement, c'était encore plus compliqué? Zéro courage mais les nerfs affutés comme des rasoirs et tendus comme une corde sur le point de rompre, en terrain hostile qui plus était? C'était ça la vie? Un yoyo d'espoir et de désespoir, où, comme sur les montagnes russes, plus on montait haut, plus on plongeait bas? Génial...

Alors, Mélusine, pas de chamaillerie. Oui, s'il-te-plaît.
Même pas le goût de toute façon.
Soirée pourrie. Ambiance pourrie. Compagnie pourrie.
Un sourire ruiné pour réconforter Pat qui lui souffla rapidement ce qu'elle avait raté.
Yyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyoupi! Un jeu!


'No comment,j'ai le moral qui hiberne.'

Instinctivement, elle se serra contre Patrick, lui volant un peu de chaleur et lui arrachant un sourire.
Un jeu?
Un verre qui tourne, tourne, à s'en donner lui même le tournis pour finir sa course en face de Redgrave.
Un jeu?
Plink! Idea
Regarder Patrick et penser très fort.


'Demande-lui d'aller chercher Sacha. Demande-lui d'aller chercher Sacha. De-man-de-lui-d'a-ller-cher-cher-Sa-cha...[...]'

Évidemment, comme pour tout le reste, la jeune femme se révéla dotée d'un manque d'aptitude particulièrement efficace. Elle avait pourtant fait des efforts, travaillé, pour être à sa hauteur, être digne de lui, ne pas lui faire honte au cas où il...

- Huuuuuuuuuuuuuuuum. Elinor.

'De-man-de-lui-d'a-ller-cher-cher-Sa-cha.'

Le pauvre Patrick aurait eu beau écarquiller les yeux, rien n'y aurait fait. Il se contenta de jeter un regard à son amie, de se permettre un nouveau sourire et d'oser un:

- Tu feras et diras tout ce qui va te passer par la tête pendant les cinq prochaines minutes. Pas de tricherie. On est là pour s'amuser, non?

Il fallait bien connaître l'Américain pour comprendre le sous-entendu. Et Mélusine le connaissait bien. C'était comme s'il lui murmurait: oublie et amuse-toi, je fais ça pour toi.
Il n'y avait plus qu'à espérer qu'Elinor n'ait seulement que le quart des pensées stupides qui lui traversaient le crâne. Croisons les doigts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://melusinemcewan.deviantart.com/
Elinor Redgrave
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 665
Age : 28
Maison : Serpentard
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13546
Date d'inscription : 07/08/2006

MessageSujet: Re: [PV] Danser sur les braises   Mer 1 Juil 2009 - 9:56

La musique faisait son ouvrage et la boisson aussi. Les deux beaux gosses qui venaient de se joindre à elles mettaient un peu de piment à la soirée ce qui arracha un sourire à la Serpentard qui s'était bien calée au fond d'un canapé qu'elle occupait seule. Elle était face à Patrick et Mélusine, et sirotait son verre en reluquant une barmaid qui passait à proximité. Ce jusqu'à ce que la proposition de jeu soit faite par Mike. Eli ne connaissait pas pas vraiment les deux garçons. Elle s'était liée d'amitié avec quelques Unicorn Ring mais n'avait pas vraiment cherhé ailleurs. La proximité de sa maison y était pour beaucoup: entre Noah, Sacha, et ses études, elle n'avait pas eu le temps de faire d'autres connaissances en dehors de sa maison d'appartenance.

Là, elle arqua ostensiblement un sourcil en signe d'approbation et regarda Charlotte. L'idée lui semblait promettre de beux moments en perspective. Et de toute façon, comme elle était décidée à s'amuser, elle rangea sa vie et ses déceptions à double tour dans un coin de sa tête et s'avança sur le rebord du canapé en souriant.

- Let's play.

La bouteille tourna et la désigna comme cible du premier défi. C'était très bien. Restait plus qu'à savoir qu'elle en serait la nature.

- Tu feras et diras tout ce qui va te passer par la tête pendant les cinq prochaines minutes. Pas de tricherie. On est là pour s'amuser, non?

La Serpentard se mit à rire et serrer ses ongles sur le coussin du canapé pour ne pas trop en faire. C'était trop bon.

- Bien. Alors la première des choses que je dois faire c'est de dire à Mélusine que depuis deux ans je suis légilimens. No comment je te laisse réfléchir à toutes les implications de cette révélation sur ce que tu voulais que Patrick me demande. Elle calma son fou-rire et reprit. Ce qui me passe par la tête là maintenant c'est d'aller vers le bar converser avec la charmante hotesse qui s'y trouve. Puisque telle est votre volonté, je dois donc m'y soumettre.

Elle se leva, essayant d'avoir l'air ennuyé, mais sans réussir à cacher le sourire qui ne pouvait se décrocher de ses lèvres.

- Tant que j'y suis, je vous commande quelque chose à boire?

Elle se fraya un chemin jusqu'au bar où elle prit place. Elle entama une conversation avec la jeune fille qui se mit à sourire fréquemment à ses paroles. Du canapé, l'ambiance avait l'air d'aller aux confidences, jusqu'à ce qu'avec les boissons qu'elle venait de se faire offrir, Elinor ne reparte avec un petit morceau de papier en prime. Elle le glissa dans sa poche et repartit jusqu'aux autres avec ses boissons.

- Voilà. C'était plutôt prometteur.

A son tour elle fit tourner la bouteille qui désigna Charlotte comme cible, et Mike comme demandeuse. La Serpentard se recala bien au fond de son fauteuil en repensant joyeusement au petit mot que lui avait glissé Lorika, puisqu'elle s'appelait Lorika.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélusine McEwan
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1651
Age : 33
Maison : Ancienne Gryffondor
Gain de Gallions : 13511
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: [PV] Danser sur les braises   Lun 2 Nov 2009 - 9:46

Le regard de Mélusine s'enflamma à la hauteur de son teint. Rouge d'émotion. Rouge de fureur. Rouge de honte. Rouge de tout.

Pourtant, elle se refusa à baisser les yeux, baisser la tête, baisser les bras. Elle ne chercha ni réconfort ni porte de sortie ni excuses à bredouiller. Les épaules fières, le regard sûr, la jeune fille les défia tous, tour à tour, dans une joute visuelle où elle refusa d'abdiquer. Elle ne céda pas d'un cil, quand bien même les sourires, quand bien même les petites moues sceptiques.
Si les masques tombaient enfin, elle voulait porter haut son vrai visage. Tout en elle criait son amour trop longtemps muet à la face du monde. Ses s'enflammèrent, son sourire explosa, tout en elle s'illumina comme si la Mélusine d'il y avait quelques instants n'avait été qu'une pâle caricature de sa véritable essence.

C'est pourtant d'un ton paisible, presque doux que Mélusine prononça les premiers mots de son coming-out forcé:


"Il faut bien que quelqu'un l'aime. Pour de vrai. Juste pour ce qu'il est."

L'accusation sous-jacente avait fait trembler sa voix. De toutes les injustices c'était cette réalité qui était la plus douloureuse:.
Et pourtant, l'espoir refusait de s'éteindre.

Tout aussi came, elle se leva en douceur. Une fois n'est pas coutume, ses gestes étaient empreint de cette grâce qui lui demeurait étrangère.
Calme encore, elle déclara:


"C'est la seule chose que j'ai à offrir."


Un clignement de paupières fut le seul écho à ses paroles. Retrouvant sa grandiloquence naturelle, elle s'inclina à grands renforts de moulinets devant l'ensemble des convives.


"Sur ce, bonne soirée à tous. Il faut toujours courir après le temps perdu."

Le dos droit et assuré de la jeune fille qui s'éloignait fut son dernier salut. Il l'empêcha de capter le regard inquiet de Patrick. A pas lents, elle se dirigea vers la sortie.
Calme toujours.


Elle gagnerait le château, la poitrine envahie de ce bon vieux cœur au rythme vif. Les marches s'égraineraient au son de ses pas hésitants. Des milliers de mots défileraient, trop pressés pour s'arrêter à ses lèvres et c'est muette qu'elle parviendrait à sa porte. Son souffle légèrement court serait entre-coupé de ses trois coups frappés , résonnant comme un gong. La fin d'une époque, le début d'une nouvelle ère.

Elle entendrait le bruit de ses pas approchant, petite musique intime.
La porte s'entrebaillerait.
Silence.
Leurs regards se croiseraient.
Reconnaissance.
Ses bras à lui s'ouvriraient grand.
Grand comme une évidence.

Les mots seraient bannis pour un temps, trop impropres, trop impurs. Seuls compteraient leurs peaux, leurs mains, leurs lèvres. Leurs souffles croisés, leurs désirs partagés, leurs caresses échangées. La poésie de s mots est belle, la danse des corps l'est plus encore.
Silence.



La porte sonnait creux. La chambre était vide.


Hein que vous y croyiez plus?
Merci tout plein, Lara!
Le Théo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://melusinemcewan.deviantart.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [PV] Danser sur les braises   

Revenir en haut Aller en bas
 
[PV] Danser sur les braises
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Château :: Poudlard Uni-
Sauter vers: