Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [TP] Inverness cemetery: la traque des inferi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Pr. Antiochus Ackroyd
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 117
Age : 51
Gain de Gallions : 10518
Date d'inscription : 13/05/2008

MessageSujet: [TP] Inverness cemetery: la traque des inferi   Sam 13 Déc 2008 - 13:13

Le cours magistral était à présent terminé. Place aux travaux pratiques. Les élèves qui avaient choisi de ne pas y participer rangèrent leurs affaires et sortirent de la classe en silence. Il était 17 heures et la nuit était tombée sur Poudlard.

Ce que les volontaires ignoraient, c'était que les Tp ne se feraient pas dans la salle des Quatre Fondateurs, mais loin, beaucoup plus loin que ça, loin du château et de sa protection.

- Approchez. dit-il d'un ton doucereux.

Vers les élèves qui venaient vers lui ils tendit un balai. Les regards étonnés se succédèrent autant que les froncements de sourcils. Mais lorsque l'objet commença à émettre une douce lumière bleue, les expressions changèrent sur leurs visages.

- J'imagine que vous savez ce qu'est un portoloin. Mettez chacun une main sur le manche.

Le professeur mit la main à la poche, en sortit une montre à gousset argentée et hocha la tête de manière affirmative. The time has come.

- Vous ne lâcherez le manche que lorsque je le dirai, et seulement à ce moment là.

Le décor commença à tourner et à s'évanouir autour du petit groupe qui fut aspiré dans un voyage des plus magiques. Leur destination était Inverness, petite ville moldue. La vie y a toujours été paisible et calme. Mais Inverness possedait une particularité par rapport aux autres bourgades moldues.

Au XVIIème siècle, tout un quartier de la ville, le quartier sorcier, a été pris pour cible par les moldus qui ne voulaient plus de ces créatures étranges dans leurs environs. Dans la nuit du 25 mars 1658, un millier de villageois armés s'avancèrent vers l'est de la ville. Cette nuit fut la plus sanglante que conut Inverness dans toute son histoire. Malgré leurs pouvoirs, les sorciers ne purent échapper à la fureur moldue. Certains parvinrent à s'échapper en employant la ruse, mais on dénombra 854 morts. Lorsque le soleil se leva sur la ville, il fut accueilli par les dernières flammes qui léchaient encore les maisons, et par les flaques de sang dans lesquelles il se refléta.

Suite à ces évènements, les survivants sorciers qui revinrent sur les lieux fondèrent un nouveau quartier, utilisant toutes les ruses et sorts possibles de désillusion pour se protéger. Avec cela, ils construisirent aussi un cimetière sorcier ou beaucoup de vieilles familles viennent encore se recueillir de nos jours.

- Maintenant! hurla le professeur à l'adresse de ses élèves.

Habitué à ce genre d'exercice, le professeur posa en douceur le pied sur la vieille chaussée râpée.
Une fois que tout le monde fut rassemblé, il raconta l'histoire de ce cimetière et expliqua ce qui allait suivre.

- Le bureau des aurors a réussi à localiser un Mage Noir ici, c'est loin d'être le plus dangereux. D'après nos renseignements, il a levé dix inferi en espérant naïvement qu'ils arriveraient à le protéger de nos hommes.
Deux aurors vont nous rejoindre d'un moment à l'autre. L'objet du TP est d'utiliser ce que je vous ai apprs tout à l'heure pour neutraliser les inferi, avec le feu, pendant que mes deux collègues s'occupent d'arrêter le Mage Noir. Vous allez les faire reculer, je m'occuperai de les faire disparaître définitivement.
C'est bien compris?




HJ: Je vous laisse décrire votre voyage et vos réaction. Au prochain post de ma part aura lieu l'arrivée de mes deux collègues pari lesquels le père de Tuppene. Ce passage sera écrit en accord avec elle.
N'oubliez pas: le but et d'utiliser le sort lacarnum inflamare, pas d'arrêter le mage.
J'espère que l'idée vous plaît Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sothis Chambers
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 169
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 10720
Date d'inscription : 08/03/2008

MessageSujet: Re: [TP] Inverness cemetery: la traque des inferi   Lun 15 Déc 2008 - 11:04

La réponse qu'avait donné Sothis n'avait pas été très satisfaisante. Le Serdaigle en était conscient mais bon cela ne lui posait pas problème puisqu'il n'aurait pas pu faire mieux. Il écouta alors attentivement la réponse de la Gryffondor qui lui semblait très intéressante, en tout cas, il avait appris des choses qu'il ignorait. Il prit ensuite des notes pour ne pas oublié tout ce qui avait été dit par sa camarade et ajouté par le professeur.

Lacarnum inflamare. Oui, il connaissait ce sort et savait l'utiliser mais ne l'avait pas fait tellement souvent dans sa vie, n'ayant jamais eu l'occasion de s'en servir pour se défendre. Ackroyd fit ensuite disparaitre le cadavre, au grand soulagement de Sothis. Il annonça ensuite que le cours était terminé et que ceux qui voulaient participer au TP pouvait rester. Sothis hésita un instant. Le professeur ainsi que son cours n'étaient pas très rassurants, le TP allait donc être pire... Cependant, la soif de connaissance de Sothis l'empêcha de partir avec certain de ses camarades. Il leva donc la main pour indiquer qu'il restait.

Ackroyd ordonna aux élèves restants de s'approcher. La voix était étrange, mais Sothis s'exécuta. Un balai? Mais pourquoi le professeur tendait un balai? Mais ensuite, Sothis comprit en même temps que les autres qu'il s'agissait d'un portoloin. Devait-il être rassuré ou... était-il encore temps de fuir? Le Dumby
Finalement, Sothis posa sa main sur le manche. Soudain, tout sembla tourbillonner et Sothis sentit son estomac faire des siennes. Après tout, il n'avait jamais utilisé de portoloin! C'est pour cela que l'atterrissage fut brutal quand le professeur ordonna de lâcher. D'ailleurs, Sothis faillit lâcher autre chose que le manche du balai: son déjeuner... Se retenant de vomir, le jeune homme se releva difficilement, plus pâle que jamais. Mais sa nausée se calma rapidement quand il se concentra sur le récit du professeur, se demandant si prendre des notes à ce moment là ne serait pas mal venu... De doute façon, il n'avait rien emporté à part sa baguette. C'est alors que le jeune homme réalisa qu'il était vraiment dans le cimetière dont le professeur parlait... D'ailleurs, les pierres tombales ne mentaient pas sur le lieu... Lugubre, effrayant, mais fascinant! De toute manière, Sothis avait toujours aimé le calme des cimetières, endroits paisibles où personne ne dérangeait en général. Dire que ce lieu lui ressemblait serait exagéré, mais le cimetière avait le calme intérieur dont Sothis rêvait.
C'est pour cela que Sothis fut presque agacé quand le professeur prit la parole pour expliquer ce qui allait se passer. Il l'écouta vaguement mais sursauta presque quand il comprit vraiment ce qui allait se passer. Se demandant s'il avait bien entendu, Sothis regarda le professeur cherchant le signe d'une plaisanterie qu'il ne trouva jamais. Faire reculer des Inferi? Oh rien de mieux pour s'amuser un peu! pale Le Destiny

Bon, ce n'est pas que Sothis était peureux, non, il était assez sûr de lui concernant les sorts qu'il maitrisait. Mais tout de même! Les choses pourraient déraper puisqu'ils étaient des sorciers assez inexpérimentés pour cette tâche! Mais bon, si le professeur les emmenait ici, c'était bien parce qu'ils en étaient capables, non?
Sothis acquiesça pour montrer qu'il avait compris la consigne et sortit sa baguette, attendant les instructions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James O'Brian
Préfet
avatar

Nombre de messages : 378
Age : 25
Maison : Poufsouffle
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 11268
Date d'inscription : 08/10/2007

MessageSujet: Re: [TP] Inverness cemetery: la traque des inferi   Mar 16 Déc 2008 - 16:05

Volontaire, volontaire... Ca devait dépendre du point de vue.

'C'est la faute à Kitlee tout ça.'

Encore heureux qu'elle soit prise de force dans le lot des volontaires, sinon James lui en aurait sans doute voulu. Un peu beaucoup.
Résultat, il se retrouvait là, à s'accrocher au manche d'un balai transformé en portoloin, une préfète à ses côtés. Il y avait encore un espoir pour qu'il s'amuse un peu.

L'espoir commença à sérieusement s'amenuiser quand James constata dans quelle galère ils avaient tous atterri. Et ce même espoir s'évapora au petit discours de "bienvenue à Inverness" que leur pondit Ackoyrd.


'Trop bien.'

VOus connaissez ce sentiment d'avoir atteint le pire et cette impression bizarre quand le pire se révèle à venir? C'était ça, ni plus ni moins, que leur offrait le prof de DCFM.
Des vrais Inferi. Complètement malade ce type. Il avait pas remarqué qu'il y avait des moins de quinze ans et des filles dans le lot?


'Complètement, définitivement malade.'

Personne n'avait pensé à écrire à Ste Mangouste, histoire de vérifier s'il ne leur manquait pas un patient? Nom de Zeus, Ackoyrd lui faisait presque regretter la B.R.I.M.E., c'était dire.
Enfn, quoi, des vrais Inferi...

Et les parents d'élèves? Comment allaient-ils réagir quand ils allaient apprendre ce qu'on proposait à leurs enfants?


'Un peu d'espoir... Après ça, sûr, il va se faire virer.'

James adressa une moue à Sothis avant de s'orienter vers s cible préférée. On se détend comme on peut dans ce bas-monde. Le sourire narquois, il murmura:

"T'inquiète, préfète, je vais te protéger des vilains."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria Swan
Préfète
avatar

Nombre de messages : 102
Age : 25
Maison : Serpentard
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 10535
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: [TP] Inverness cemetery: la traque des inferi   Mer 17 Déc 2008 - 23:05

Depuis que je suis passée au tableau, j'ai pas réouvert la bouche.
C'est pas que le prof a réussi à m'intimider avec son Inferius, même si je le répète, c'est tout de même assez impressionnant. Ouais, sauf qu'à moi il m'en faut plus. Il m'en faut plus pour m'effrayer ou pour que je ne sois plus moi-même. Et pour ça, il en faut vraiment beaucoup...
Genre... Herm. Je sais même pas ce qu'il me faudrait, ça m'est encore jamais arrivé. Y a que pendant mes absences que je suis plus moi. Mais ça, je sais toujours pas pourquoi.

Bref, je bronche pas et je me contente d'afficher un petit sourire malin.
J'ai vaguement pris quelques notes sur le Styx, parce que ça par contre, je m'y étais pas encore intéressée. Pas grand chose, juste deux ou trois mots sur mon parchemin désespérément vide. Mais bon, c'est déjà ça.

Le cours théorique est fini et on va passer au TP. Une petite vague d'excitation m'envahit parce que, si ce prof nous a fait "affronter", à trois élèves, un Inferius pendant le cours magistral, je me demande ce qu'il va nous faire faire pour la pratique... Diriger un Inferius ? Ouais, c'est pas moral, on est pas des Mages Noires et tout ça mais, pour une fois, on apprendrait un truc qui change.
Enfin, rêve pas trop Vicky, c'est pas demain la veille que les profs te feront faire danser un Inferius en cours à Poudlard... A Durmstrang peut-être. J'aurai dû aller à Durmstrang.

En attendant, ceux qui sont restés pour le TP, dont moi (même si je suis volontaire désignée d'office, je serais restée quand même), s'avancent vers un balai qu'Ackroyd nous tend. Il émet une drôle de lumière bleue. Un Portoloin. Je me rends compte que je me suis jamais servie de Portoloin. Au moins, je serais pas venue pour rien !
Je pose ma main sur le balai et là, c'est le chaos autour de moi. Y a plus de sol, plus de ciel, plus de terre. Je suis même pas sûre que ma tête est encore sur mes épaules. Par contre mon estomac il est bien là, il s'amuse à faire la holà dans mon ventre.
Et, brutalement, mes pieds retrouvent le sol. Mes genoux se dérobent sous le choc et je tombe sur les fesses. On peut dire que ça décoiffe. Expérience intéressante...
Je me relève et je regarde autour de moi. L'endroit est carrément glauque et moi je smile. J'écoute le prof nous raconter l'histoire de l'endroit où on se trouve alors que je détaille du regard le cimetière. Joli cimetière. Inverness. Je connaissais pas. Drôle de se dire qu'y a 854 sorciers enterrés là, tous terrassés par des simples moldus...

La suite est un peu moins drôle. On va devoir jouer au chat et à la souris avec des Inferi d'un Mage Noir. Je peux pas m'en empêcher, j'éclate de rire. C'est pas que je trouve l'idée super amusante. C'est juste que je me dis que ce prof est complètement barré...
Nan mais il va nous faire affronter, à nous, des étudiants, des vrais Inferi dirigés par un vrai Mage Noir ! OK, y aura des vrais Aurors aussi mais... Bah, remarque je me plains pas. Moi qui voulais du changement.
Je le vois plus comme un jeu, et aussi une bonne façon de me défouler. De toute manière, au pire, je mourrais en affrontant un Mage Noir et rien que pour ça mon nom restera à jamais dans l'histoire de Poudlard !
Je m'en fais pas. Je vais juste m'amuser.

Je sors ma baguette, alors qu'on attend que les Aurors arrivent. Il va falloir qu'on utilise des sorts contre les Inferi. Ca devrait pas trop me poser de problèmes, je l'ai déjà montré en cours tout à l'heure...
Baguette au poing, je détaille les élèves présents pour voir ce qu'ils pensent de la situation. Les trois quarts font des têtes de six pieds de long, comme s'ils allaient voir un mort. (Rire)
Mes yeux se posent sur Evans. Et, devinez quoi ?


- Ferme-la Evans... Le Enki
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isis Kitlee
Préfète
avatar

Nombre de messages : 1141
Age : 31
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13018
Date d'inscription : 15/02/2006

MessageSujet: Re: [TP] Inverness cemetery: la traque des inferi   Jeu 18 Déc 2008 - 9:29

- Sawn, O'Brian et Kitlee, vous participerez aux TP. Que les autres qui le souhaitent lèvent la main.

La phrase tomba tel un couperet. Isis elle aurait bien voulu lever la main pour dire qu'elle était heureuse d'être à ce cours de DCFM mais qu'en réalité elle avait un devoir hyper urgent sur la belladone pour Des Lys et que malheureusement elle ne pouvait pas participer à cette petite sauterie ce qui la rendait triste... mais elle n'en eut nul occasion.

pense : c'est décidé, dès qu'on rentre, je me fais porter pâle pour les cours de DCFM... allergie à la DCFM , ca doit bien exister comme symptôme.


Quand le prof les appela autour d'un balai, Isis regarda autour d'elle. Les yeux exorbités elle compta les têtes qui étaient restés. Et ce fut à cet instant qu'elle considéra que la majorité était des grands malades, des fous, des goules en puissance. Depuis quand un élève sain d'esprit aurait eu l'idée de faire un TP sur les Inferi après un cours pareil. Isis n'osa même pas imaginer ce qui les attendait dans l'endroit mystérieux loin voir très très loin du cocon protecteur qu'est Poudlard auprès d'un prof qui était de loin un déséquilibré.

Une fraction de seconde avant de devoir toucher ce fameux et morbide balai elle avait imaginé un seul instant de ne pas partir avec eux .Mais la punition pourrait être bien pire. Ne sachant quoi faire, elle fit comme tout le monde. Elle posa bêtement son doigt, atterrit au cimetière et faillit s'évanouir à la fin du discours d'Arckoyd.

pense : il est pas sérieux, il est pas sérieux il est pas sérieux, il est pas sérieux... il est pas sérieux.



"T'inquiète, préfète, je vais te protéger des vilains."

Sa main fonça derrière le crâne de James l'Inconscient et se termina par un claque ment sonore.

Il est pas sérieux.... Dis James il est pas sérieux quand il nous dit qu'on va devoir faire peur à des Inféri... on ne peut pas faire peur à des Inféri... c'est une blague qu'il nous fait pour nous faire un peu flipper, hein ? Dis ? Dis que j'ai raison ? James, je t'indterdis de me contradire ! et arrete de sourire. Tu peux pas sourire dans un endroit pareil.

Panique. Stress intense. Elle se sentait défaillir. Peau opaline, tressaillement dans la main et sueurs glacées coulant le long de son cou de plus en plus froid. Si elle ne se calmait pas, elle irait bientôt voir Alexandrei à l'infirmerie.

James... pourquoi Victoria elle a l'air presque surexcité ? Elle sourit. Elle ne va pas bien.

Pour se calmer, Isis avait chopé la manche de son co-préfet et avait décidé de ne plus le lâcher. Elle ne ferait plus un pas sans se servir de son bouclier humain. Elle ne se sentait pas bien, mais pas bien du tout. Alors, la seule chose qui la tenait s'était de s'interesser à tout sauf au Inféri.


Dernière édition par Isis Kitlee le Mar 23 Déc 2008 - 12:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tuppence Beresford
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 156
Age : 25
Maison : Gryffondor
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 10450
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: [TP] Inverness cemetery: la traque des inferi   Sam 20 Déc 2008 - 18:22

Le portoloin c'est amusant. J'en ai déjà utilisé avec papa et les marmots quand il nous emmenait voir des matches de Quidditch en Irlande. c'est super pratique pour voyager. Mais moi il me tarde de pouvoir transplanner. Trop la classe le transplannage!

Je mis ma main sur le manche et sentis mon estomac jouer au yo-yo, comme à chaque fois... pas très agréable, sauf si on a une dent contre son voisin, on a l'excuse pour lui vomir dessus. J'ai déjà essayé avec Owen il y a trois ans... l'autre, elle a pas aimé.

J'étais encore en train de penser à la tête de mon demi-frère quand je lui avais vomi dessus jusqu'à ce que la voix d'Ackroyd ne me perce presque les tympans.

Après avoir laché le truc, je me retrouvais sur mes pattes, debout face à une grande grille. Pas cool. Je le sens mal ce truc... Et les paroles du prof n'ont rien de rassurant. Rogue n'était peut-être pas avenant et injuste avec les Gryffondor... lui... ben il est carrément barré comme mec!

Les autres se mirent à chuchoter ou à parler à voix haute. C'était la prmeirèe fois qu'un TP de la sorte devait être fait à Poudlard. Enfin, hors Poudlard, enfin, comprenez ce que vous voulez.

Pop"


Un bruit caractéristique de transplannage survint derrière-moi.

"Pop", un autre.

Deux hommes venaient de nous rejoindre. Les fameux aurors sans doute. Mon regard se tourna automatiquement vers eux lorsque je reconnus une voix familière.

- Salut Ackroyd. J'espère que tu sais ce que tu fais...

'Pa! Il était au courant? Il avait accepté ce que ce malade avait dans l'idée?

- Salut Antiochus.

J'avais envie de lui parler, de lui dire que j'aurais voulu me tirer, mais j'en étais incapable, fierté mal placée... Je me contentai juste d'un sourire soulagé de le savoir là. c'était la première fois que j'allais assister à une de ses missions, au sens acteur comme au sens spectateur du reste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pr. Antiochus Ackroyd
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 117
Age : 51
Gain de Gallions : 10518
Date d'inscription : 13/05/2008

MessageSujet: Re: [TP] Inverness cemetery: la traque des inferi   Dim 21 Déc 2008 - 9:57

- Vous me connaissez. répliqua le professeur à ses deux collègues.

Il s'avança vers eux et leur serra la main, sans un seul sourire, puis, il se tourna vers ses élèves pour faire les présentations.

- Je vous présente Lannig Beresford et Andrew Benedict, les deux aurors que nous allons assister.

Les deux aurors inclinèrent la tête vers les étudiants et sortirent leur baguette de leur poche pendant qu'Antiochus poursuivit son discours et notamment ses mises en garde.

- Nous ne nous coccuperons que des inferi. Le premier que je prendrais à suivre Beresford et Benedict vers le repère du mangemort passera le Styx avec les inferi si mes collègues ne me retiennent pas.

Il en était capable... mais ne le ferait pas, bien évidemment. Il ne ruinerait pas ses efforts de dix ans pour un écervelé.

- Nous allons rester dans l'allée principale. Une fois passée la grille d'entrée, soyez sur le qui-vive. Le mage que les aurors recherchent est censé être terré dans un mausolée juché sur une petite colline au fond du cimetière. Nous éliminerons les inferi pour protéger mes collègues le temps qu'ils neutralisent le mangemort sans risque.

Lannig Beresford s'avança vers le petit groupe et sortit un plan du cimetière et l'éclaira avec sa baguette.

- Le plan de l'endroit est des plus simples. Vous voyez, il y a une grande allée centrale. Il la parcourut de la baguette. Au bout de 200 mètres on atterrit au mémorial du massacre du 25 mars 1658. Il s'agit d'une fontaine avec une statue représentant un sorcier succombant à ses blessures, et un autre debout qui le protège en se dressant contre un ennemi invisible. Il s'agit d'un carrefour dans le cimetière. L'allée centrale continue sur 200 mètres jusqu'au fameux mausolée. Vous allez partir devant avec Antiochus pour attirer les inferi sur vous.
Nous, nous essaierons de passer par les allées connexes et détournées pour ne pas trop éveiller l'intérêt de ces bestioles. Compris?

L'auror attendit l'assentiment général et recula pour se trouver à la hauteur de ses collègues. Antiochus leva sa baguette et la dirigea vers la grille du cimetière qui s'ouvrit immédiatement.

- Une fois que nous serons entrés, la grille se refermera automatiquement. Allez-y.

Le professeur laissa passer tout le monde devant lui et ferma la marche. La nuit était maintenant totale sur Inverness, et le moment promettait d'être riche en émotions pour tout le monde.



HJ: Laissons partir les aurors, c'est moi qui les ferai agir au besoin. Nous avançons en groupe. Il va sans dire que chaque élève devra être confronté au moins à un inferius lors de ce TP.
Vous serez noté sur l'imagination, la confrontation, la manière dont vous trouvez l'inferius ou la manière dont il surgit devant vous, l'interaction avec vos camarades, la description de vos gestes, et sur, évidemment, le Lacarnum inflamare.
Une fois que vous avez neutralisé l'inferius, je me ferai une joie de vous en débarrasser.
Bon jeu à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Géraldine de Simony
Nouvel élève
avatar

Nombre de messages : 72
Maison : Poufsouffle
Année : 2ème année
Gain de Gallions : 10578
Date d'inscription : 16/04/2008

MessageSujet: Re: [TP] Inverness cemetery: la traque des inferi   Lun 22 Déc 2008 - 15:14

Bon, le cours étant terminé, Géraldine se dit qu'un petit TP ne lui ferait pas de mal, c'est donc avec le ventre un peu serré mais d'un pas volontaire qu'elle s'avança vers les autres qui se destinaient eux aussi au TP. Certaines personnes étaient volontaires, d'autres étaient volontaires... Hum... Désignés? Le Enki Enfin, ça faisait déjà un bon petit groupe, espérons que tout ce petit monde serait enthousiaste et aurait envie de poursuivre gaillardement ce TP qui promettait d'être passionnant avec un prof tel que celui-là!

Tiens un balai qui clignote, c'est déjà noël? Ah non, bien sûr, un portoloin! Elle en avait déjà entendu parler mais n'en avait jamais vu en vrai. Quel effet cela devait faire de se faire transporter très très vite vers un autre lieu, ce devait être exaltant!!! Plusieurs personnes lui avaient déjà expliqué le fonctionnement, mais le fait de prendre elle-même le portoloin allait être une expérience bien sympa.

Elle s'avança donc vers le balai et le pris au signal du prof. Oulala, c'est que ça tourne!!! Espérons que ça dure pas trop longtemps cette histoire sinon elle allait vraiment finir par rendre son déjeuner...
Au signal du prof, elle lâcha le balai. Elle prit quelques minutes pour reprendre son souffle et surtout remettre son cerveau en place. Elle avait l'impression que son coeur avait pris la place de son cerveau, et inversement.

Le temps qu'elle regarde autour d'elle, elle s'aperçut qu'ils étaient dans un cimetière. Son cerveau encore un peu embrumé compris quelques mots du professeur: cimetière, inferis, mage noir. Heu... Qu'en advenait-il d'eux??? QUOI??? Ils allaient affronter un mage noir??? C'était une blague... Ben non, le prof leur annonçait le plus calmement du monde qu'ils allaient devoir affronter des inferis. Bon pas les éliminer mais tout de même les ralentir... Ca n'allait pas être simple...

Heureusement, le prof venait d'annoncer qu'il y aurait deux aurors avec eux, ce ne serait pas de trop.

Elle se prépara donc à cette mission pour le moins périlleuse... Ca n'allait pas être facile mais au moins, cela promettait d'être palpitant!!!

Allez, hop, elle suivit le prof et s'engagea avec les autres dans le cimetière, tous les sens aux aguets...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam Cullen
Elève assidu
avatar

Nombre de messages : 212
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 10764
Date d'inscription : 20/03/2008

MessageSujet: Re: [TP] Inverness cemetery: la traque des inferi   Mar 30 Déc 2008 - 0:06

Liam songeait qu’il aurait bien mieux fait de rester pioncer sur sa table que d’ouvrir les yeux autrement il ne serait pas là, avec sa baguette, en train de marcher sur les pavés mornes d'un vieux cimetière sorcier.

Rétrospection.


Ses yeux, il les avait ouverts au plus mauvais moment. Celui où cette tarée de Vic jouait au feu d’artifice avec un mort-vivant.

D’accord, je me recouche, se dit-il en un premier temps en replongeant sa tête dans ses bras croisés. Mais maintenant qu’il était réveillé, il entendait tout ce qu’il se passait. Impossible de retrouver le sommeil. La vie était d’une ingratitude ! Pas de repos pour les braves ! La bravoure c'était de devoir se retaper tout le programme de septième année ! Oui, brave, lui qui avait redoublé exprès pour rester près de son frère - barré on ne savait où -, se retrouvait obligé de suivre le cours magistral d’un prof - barré - qui récompensait de dix points sa cousine - barrée, depuis la naissance et entre barrés ils devaient avoir un langage commun, un signe de reconnaissance spécial… - alors qu’elle avait juste cramé la mise en pli de madame Inferi. Comme si la pauvre âme errante n’avait pas vécu assez de souffrance dans sa vie. Il n’y a plus d’amour dans ce monde de brutes.

C'est moi qui vais me barrer... pensa-t-il.

Mais il ne pouvait pas laisser Victoria l'enflammée toute seule avec Prof Barré. Ca finirait mal. Liam tourna la tête vers Vicky quand le cours toucha à sa fin. Jusque là, il n’avait qu’essayé de retrouver le sommeil. Elle était punie pour un fait que le pays des songes avait rendu obscure. Il lui demanderait pourquoi plus tard.

Il se leva et la suivit jusqu’aux autres, réunis autour d'un manche à balai entouré d'un halo bleuté. On en faisait de drôles de réunions débiles au sein d’un cours. Mais si Vic faisait le TP, il le ferait aussi. En plus, ça le sortirait de sa léthargie. Il espérait que sa cousine avait bien suivi le cours car lui non et ses connaissances pratiques étaient plus que périmées…. A vrai dire, elles étaient inexistantes. Il n’y avait pas eu de pratique l’année dernière. A ce moment, Liam fut saisit d’un gros doute…

Attends, il ne va pas… ?

Barrééééééééééééééé ! cria son esprit alors que, les deux mains posées sur le balai, le portoloin l’emporta dans les states de l’antimatière direction Inverness.

Son arrivée fut plus élégante que celle de sa cousine à laquelle il tendit la main avant de la retirer très vite quand elle fut sur le point de la prendre. Elle se relèvera seule :

- « Tu rêves, bonhomme, » sourit-il en coin pour la blague.

Jusqu’à l’arrivée des deux Aurors, Liam se tint presque à carreau. Il bailla six fois, reluqua trois fois les fesses d’Isis, sourit jaune au moins une fois à chaque Poufsouffle, dénigra plus de la moitié de l’exercice dont il ne mesura que plus tard le danger. Il n’avait qu’à écouter les consignes pour changer.

L’air moins fin et l’ego dans les talons, la baguette devant lui, il marchait maintenant à côté de Victoria dans une allée qui partait en parallèle de celle indiquée par le prof :

- « Tu crois qu’on peut transplaner au bord de la mer, là maintenant tout de suite ? Les autres sont assez nombreux pour repousser les dix inferi ? J’ai trop envie de b… batifoler. »


Slytherin
7ème année (encore) - 18 ans

ATTRAPEUR
Fratrie: Seth (7ème année), Japhet (6ème année)
Cousine: Victoria (6ème année)

The finest art of contradiction
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sothis Chambers
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 169
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 10720
Date d'inscription : 08/03/2008

MessageSujet: Re: [TP] Inverness cemetery: la traque des inferi   Ven 2 Jan 2009 - 17:11

Le plus rassurant dans l'histoire était que Sothis n'était pas le seul à afficher une tête d'enterrement en pensant au TP. Quand on regardait les camarades, aucun d'eux ne paraissait ravi, quoique, Swan ne paraissait pas contrariée non plus... Sothis répondit à la moue de James par un froncement de sourcil, une façon de compatir... Le Poufsouffle se dirigea alors vers sa préfète qui avait l'air paniquée. Sothis détourna les yeux de peur que l'angoisse de la jeune fille soit contagieuse.

Un pop, puis un deuxième... et voilà que deux hommes venaient d'apparaitre. Sothis en déduit qu'ils s'agissaient d'Aurors puisqu'ils s'adressèrent familièrement au professeur. Les présentations furent ensuite faites. Hum c'est vrai que c'était assez rassurant de savoir que des Aurors étaient là! Suivirent ensuite les instructions. Sothis songea qu'il ne serait pas assez fou pour tenter de suivre les professionnels dans leur travail! Mais bon, pour certains, cette recommandation, ou plutôt menace, était peut-être nécessaire...
Le Serdaigle écouta la suite. En gros, ils allaient servir de diversion, d'appâts, de tout ce que l'on peut imaginer pour que les Aurors puissent filer discrètement... Sympa, vraiment... Un prof qui utilise ses élèves comme appâts... Vraiment étrange...

Ah, ça y est, ils allaient entrer dans l'action... La porte du cimetière s'ouvrit pour laisser passer les Aurors, puis les élèves. Sothis eut une brève hésitation en entrant mais par fierté, il ne pouvait se résoudre à reculer. Il faisait totalement nuit dans le cimetière, Sothis avait presque du mal à distinguer ses camarades. Cependant, il n'osa pas utiliser un sort d'éclairage car même s'ils devaient faire diversion, il ne voulait pas les attirer comme des moustiques!
Malgré l'obscurité, Sothis remarqua le mémorial dont parlait l'Auror de tout à l'heure. Il avait donc parcouru que 200 mètres? Il avait l'impression d'avoir marché un kilomètre tellement il était à l'affut d'un signe, la baguette étroitement serrée dans sa main. Sothis observa la statue qui semblait éclairée comme pour inciter les passants à lire le texte en dessous, et surtout à ne pas oublier ce qui c'était passé ce 25 mars 1658. En bon Serdaigle, Sothis voulut absolument lire ce mémorial et caser les informations dans un coin de sa tête.

Citation :
Pour nos frères tombés à cause de...

Crac... Sothis sursauta et détourna ses yeux du mémorial. Mais... où étaient ses camarades? Crac... Bon, on verra plus tard pour lire le texte... Le plus important pour le moment était de ne pas se retrouver seul ici ^^" pale Shhhh n'était-ce pas un souffle rauque qu'on pouvait entendre? Non, les Inferi ne respirent pas, ils sont morts. Cette pensée réconforta Sothis mais le vent qui soufflait ne rendait pas l'ambiance très rassurante...
Le jeune homme eut soudain très froid, quelque chose lui disait que s'il se retournait, il aurait une mauvaise surprise, mais que s'il ne le faisait pas, ce serait à ses risques et périls... Il se tourna alors lentement vers le mémorial pour y découvrir une silhouette qui avançait lentement à un rythme mécanique. Etait-ce un Inferius? S'il se trompait et qu'il attaquait quelqu'un d'innocent? Dans le doute, Sothis ne fit que pointer sa baguette sur la "personne" qu'il éclaira d'un "Lumos". Erreur car la créature en profita pour avancer rapidement vers Sothis. Celui ci ne put que constater que l'Inferus n'avait d'humain que la forme puisque son visage était méconnaissable, comme s'il était entré en décomposition comme l'ensemble de sa peau. Le jeune homme réprima un frisson et eut juste le temps d'esquiver la main qui se tendit violemment vers lui, comme si elle voulait lui attraper la gorge. Là c'est sûr, il fallait agir. Pour commencer, il fallait prendre une distance respectable avec la créature afin de ne pas se faire attraper. Et puis, le Serdaigle n'oubliait pas que le but était de "divertir" les morts-vivants afin que les Aurors puissent surprendre le ou les mages noirs... La créature suivit Sothis dans ses déplacements, il songea ironiquement qu'il devait être divertissant ^^".

Reculer tout en faisant face à son ennemi, c'était pratique pour éviter les coups par derrière mais franchement pas malin... Sothis s'en rendit compte quand il se trouva dos à un mur, qui était en fait un caveau (mais ça il ne ne savait pas...).

*Bon, et bien je crois qu'il est temps d'utiliser ma...*

Baguette qui se retrouva à terre à cause d'un brusque mouvement de bras effectué par l'Inferius pour désarmer Sothis. Ce n'était pas si stupide que ça un Inferius tout compte fait... D'ailleurs, c'était lui qui avait l'avantage sur Sothis à ce moment là ^^" Le Dwi Comment Battre un Inferius sans baguette? Impossible. Il fallait retrouver l'instrument et vite. Ah, ça y est, le Serdaigle l'avait repérée! Restait maintenant à la prendre! Un poing se dirigea vers Sothis et lui effleura la machoir.

*Bon sang, je viens de me faire frapper par un Inferus!*

Mais encore une fois, sans baguette, il était perdu... En bon Serdaigle, il se devait de réfléchir rapidement tout en esquivant les coups mécaniques de l'Inferius. Toujours bloquer par le mur, il songea alors qu'il devait passer à l'offensive, autrement dit, frapper un mort... Le Destiny
Alors que l'Inferius tendit à nouveau sa main gauche vers lui, Sothis l'attrapa avec sa main gauche aussi pour le tirer vers lui et en profiter pour lancer son pied vers son ventre. Normalement, selon le cours d'autodéfense qu'il avait suivi, ou plutôt subi avec sa sœur, l'ennemi était sensé tomber à terre. Vu que le jeune homme n'était pas très doué, l'Inferius fut seulement déséquilibré. Sothis ne se fit pas prier pour se déplacer et ainsi avoir une plus grande liberté de mouvement. Il en profita au passage pour plonger (oui oui ^^) à terre pour attraper sa baguette avant que la créature ne l'attaque à nouveau. Sothis pensa alors qu'heureusement que les inferi n'avait pas de baguette magique, sinon, il serait déjà mort...

Maintenant qu'il avait sa baguette en main, il lui était possible de lancer... quel sort déjà? Mince! Dans la panique, il avait oublié quel sort lancer! Le feu! Oui c'était en rapport avec le feu... C'est bon! Il s'en souvenait! Après un temps de réaction anormalement élevé, il se souvint des paroles du professeur:
"Lacarnum inflamare.
Rotation complète du poignet, inflexion brutale vers l'objet que vous souhaitez brûler."


"Lacarnum inflamare!"

Il appliqua donc ce sort, qui, miracle, fonctionna du premier coup! Une sorte de boule de feu sortit de sa baguette pour aller s'écraser sur le torse de l'inferius. Notons au passage que Sothis visait la tête... Mais l'important, c'est que la créature était immobilisée non?


Je me suis bien amusé en écrivant ^^. Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tuppence Beresford
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 156
Age : 25
Maison : Gryffondor
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 10450
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: [TP] Inverness cemetery: la traque des inferi   Sam 3 Jan 2009 - 10:02

HJ: ça se voit, c'est marrant! .

Tout d'un coup je me sentis rassurée. Savoir Pa' ici avec un autre de ses collègues ajoutait beaucoup au crédit "sécurité" du TP.
Et puis, s'ils avaient accepté la proposition d'Ackroyd, ça voulait peut-être dire qu'il n'était pas si cintré que je ne le croyais. Je pris sur moi pour ne pas me fourrer dans les robes de Pa', mais de toute façon, c'était peine perdue puisque lui et l'autre auror partirent devant sans nous attendre. Comme l'avait dit Ackroyd, ils étaient là pour le mage noir, pas pour autre chose.

'L'est trop fort mon père! Le Mowana me dis-je non sans une certaine fierté.

Maintenant, il ne me reste plus qu'à assurer... Non c'est vrai, de quoi j'aurais l'air j'étais la plus nulle du groupe. Hein, Je vous le demande. En plus devant mon père. Bon allez, c'est pas tout, ça on a de l'inferius à griller nous... Mefiant

Je me lançai donc dans l'allée centrale avec un peu plus de courage et d'entrain que tout à l'heure. Devant moi Chambers fit cavalier seul. Je crois que c'était lui avec cette coupe de cheveux lisse et longue. Seule la lune l'éclairait. J'aurais voulu le rejoindre, mais à sa démarche, je me demandai s'il en avait vraiment envie.

Cette obscurité n'était guère rassurante... Aussi, me prit l'envie de me donner un peu d'aise. Je lançai un lumos, et pour éviter de voir l'inéviable se produire devant mes yeux, je ne fis que regarder les inscriptions sur les tombes que je croisais, noms, dates, et épitaphes. Plus loin devant, il me semblait que Chambers était déjà aux prises avec une bestioles.

Si elles pouvaient me ficher la paix à moi, ce serait cool...Big Grin

En passant, l'épitaphe d'un sorcier disparu en 1956 me fit franchmement sourire. Si les circonstances s'y étaient prêtées, j'aurais même sans doute rigolé un bon coup.

- Lucian Dexter Williamson
1899-1956
" Quand j' vous l' disais qu' j'allais pas bien..."

Ma poitrine se souleva. J'étais prise d'une envie de rire incroyable. nerveuse. Mais c'est à ce moment précis que je me rendis compte que lancer un lumos dans un cimetière ou des inferi vous cherche n'est pas franchement l'action la plus intelligente du monde... Derrière moi un inferius venait d'arriver. Pas dur à calculer comme truc. ça fait du bruit sur les graviers et ça marche doucement. Jamais un étudiant apeuré comme nous l'étions tous ou presque serait arrivé de cette manière... je me retournai et lui lança mon lumos à la figure... j'aurais dû m'abstenir. C'était dég'. Il n'avait plus de nez, qu'un seul oeil, des haillons pour effets et était d'une maigreur et d'une puanteur à ... malade

J'eus un haut-le-coeur et parvins de justesse à me retenir de vomir. c'était bien pire que la danseuse de claquettes d'Ackroyd. La peur m'empêcha de réfléchir correctement. Mes jambes semblaient avoir de la dificulté à me porter et mes mains étaient prises d'un tremblement que je n'avais connu auparavant, à tem ploint que le lumos sur le visage de mon cadavre semblait tout droit sorti d'un film muet...

Je reculai jusqu'à tomber assise sur la tombe de Williamson, prit la premmière chose qui me tomba sous la main - un vase vide - et la balança sur la tête de l'inferius qui ne s'y attendit visiblement pas (quoi que comment il aurait pu s'y attendre puisqu'un inferirus ça peut pas réfléchir. Hein, Le Dwi ).

Le vase se fracassa sur sa tête et la fit partir en arrière. Trois craquement caractéristiques en firent l'écho. La bestiole venait de se casser trois vertèbres et sa tête pendouillait en arrière. On aurait dit Nick-Quasi-Sans-Tête, mais... euh, en bien mort et avec la tête en arrière quoi...

Du coup, je pus reprendre le contrôle, pointer ma baguette sur lui et lu lancer le sort salvateur.

Une boule de feu se forma au bout de ma baguette et s'empara de sa poitrine. Le feu commença à consommer la créature qui se débattait à n'en plus finir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James O'Brian
Préfet
avatar

Nombre de messages : 378
Age : 25
Maison : Poufsouffle
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 11268
Date d'inscription : 08/10/2007

MessageSujet: Re: [TP] Inverness cemetery: la traque des inferi   Dim 4 Jan 2009 - 12:34

"Kitlee, tu me frappes encore et je continues de sourire."

Pas que, dans les circonstances actuelles, il ait tellement envie de sourire, mais, au moins, taquiner Isis paraissait normal. On pouvait pas en dire autant pour le reste.

'Nous ne nous occuperons que des Inferi. Il a du culot ce type.'

Et suivre le chemin principal. Comme si c'était rassurant. D'accord, il y avait deux Aurors dans le coin mais justement, le coin était quand même un peu grand et il y avait plein d'Inferi en liberté.
Sothis et Tuppence (la fille de l'auror, on découvrait des choses tous les jours) s'étaient déjà avancé et il ne pouvait pas faire moins bien qu'eux. Attrapant Isis par la manche, il la tira avec lui alors qu'il suivait les deux premiers dans l'exploration. Le prétexte, c'était de pas laisser Isis toute seule face aux méchants. La raison, c'était qu'on était plus fort à deux, et qu'on avait moins peur.


'Des Inferi, non mais, vraiment.'

Le prochain coup, il ferait sortir les Mangemorts de prison pour le "on ne sait jamais ce que vous pourrez rencontrer plus tard"?
Dans l'obscurité ambiante, il était difficle de voir où en était les autres. James sentait juste Isis à côté de lui et c'était bizarrement rassurant. Un crac retentissant éclata dans la nuit et des flammes déchirèrent brièvement l'obscurité. Il devait en conclure qu'il y avait vraiment des Inferi.
Le mouvement, qu'il perçut quelque part à sa gauche, ça n'en était pas un, par hasard? Serrant fort sa main sur sa baguette, le jeune homme jugea qu'un peu de lumière leur ferait plus de bien que de tort. Après tout, les "créatures" devaient les sentir, d'une manière ou d'une autre. Le "Lumos" jaillit pour frapper de plein fouet un spectacle d'épouvante. C'était encore pire que tout ce qu'il avait pu voir ou imaginer. Il en vint presque à regretter d'avoir provoqué Ackoyrd.

Parce qu'autant il savait qu'il devait s'en débarasser, autant quelque chose, soudain, lui rappela que son hypothétique victime avait été humaine et que... Qu'il y avait quelque chose en lui qui se révulsait à attaquer un être humain. Vivant ou mort. Ou mort-vivant.

Ne pouvant se résigner à lancer le sort qui détruirait la créature, la baguette de James trembla un court instant dans sa main avant que le jeune sorcier ne prenne sa décision. Le fait que l'Inferius commençait à être vraiment proche avait peut-être un peu aidé:


"Stupéfix! Stupéfix!"

Y avait pas à dire, c'était pas la même chose de jouer au fanfarron en classe et d'assurer sur le terrain. L'inferi parut s'immobiliser. Et James aurait presque pu pousser un soupir de soulagement si un pote du premier n'avait pas décidé de venir, lui aussi, leur tenir compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isis Kitlee
Préfète
avatar

Nombre de messages : 1141
Age : 31
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13018
Date d'inscription : 15/02/2006

MessageSujet: Re: [TP] Inverness cemetery: la traque des inferi   Lun 5 Jan 2009 - 13:10

Isis, en retrait, suivait James. Elle ne le quitta pas d'une semelle. Sa main gauche accrochée au pan de la cape d'O'Brian tandis que l'autre brandissait sa baguette peu menaçante.

Fébrile, elle essaya de garder son sang froid. Elle regardait autour d'elle, ne voyait que des ombres, des stèles dont elle ne déchiffrait pas la moindre lettre, des statues morbides et le mausaulée au fin fond du cimetière. Les baguettes s'allumaient au fur et à mesure que le groupe s’avançait dans le cimetière. On n’entendait que leur pas mené par un Sothis trop concerné et une Tuppence trop gryffondor.

Isis se sentait mal. Si James n'était pas là, cela ferait un bout de temps qu'elle aurait cédé à la tentation.
Elle sentait que sa peur enclenchait une de ses crises. Chaque fois qu'un état de stress intense la submergeait, son corps se refugiait dans un état comateux où seules les visions d'un passé révolu semblait avoir leur place. Le parasite enfermé dans le corps de la jeune femme était à l'origine de cet état. Pour protéger son hôte, elle l'enveloppait dans un demi-sommeil.

De ce fait, si James n'avait pas cette aura rassurante ni cet idiotie qui réclamait qu'il fallait un peu le protéger sinon il risquait d'être blessé, Isis se serait laissée aller dans son sommeil plein de rêve venue de Myr.


Le temps de relever la tête, James stupéfiez un Inferi. Pas le temps de s'attarder sur le résultat qu'un second venait de rejoindre le mort vivant. Un geste de trop de la part du nouvel arrivant, Isis lâcha prise et protégea son ami instinctivement.


- Lacarnum inflamare

Sa main ne tremblait plus, rotation complète de la poignée et l'inflexion fut rapide sec mais le sort ne réussi pas autant qu'elle l'aurait désirée. La flamme était peu impressionnante, faible et s'éteinte très vite. Cela avait eu le mérite de faire reculer les deux Inferis. Par contre, la panique engendrait par ce sort raté n'avait pas mit en déroute un troisième Inferius qui se dirigeait vers le petit groupe cachait jusqu'à présent entre les ombres des caveaux. Bien plus prés, bien plus silencieux que les deux autres, il était arrivé à la hauteur de James.

La panique regagna la préfète. La peur que James soit blessé aussi. James était comme son "petit frère de cœur" tout comme Jörgen et Jupiter. La colère contre l'inconscience d'Arckoyd prenait feu dans son cœur. Un Déséquilibré ne devait pas avoir le droit à donner cours ni à emmener ses élèves dans un cimetière se battre contre des mort-vivants.


Cet excès de sentiments négatifs sonna la fin de la bataille qu'Isis se donnait à elle-même. Son corps étranger avait gagné. Vix avait gagnée.
Sueur froide, peau glacée, tremblement et son corps tombe comme une pierre sur le chemin du cimetière. Plus de respiration, le cœur bat d'une lenteur extrême.
Isis git livide au milieu du chemin, baguette au poing.


Dernière édition par Isis Kitlee le Sam 10 Jan 2009 - 18:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria Swan
Préfète
avatar

Nombre de messages : 102
Age : 25
Maison : Serpentard
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 10535
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: [TP] Inverness cemetery: la traque des inferi   Lun 5 Jan 2009 - 15:50

Attentive mais surexcitée, j'ai suivi toutes les explications d'Ackroyd à partir du moment où les deux Aurors sont arrivés. Attends un peu. Il a bien dit Beresford ? Alors, l'Auror là, ce serait le père de Tuppence ? Ben, je crois qu'il vaut mieux qu'il lui arrive rien, à la Gryffondor. Sinon il faudra bientôt trouver un remplaçant à notre prof de Défense Contre les Forces du Mal...
Amusée par la situation, je suis donc restée attentive aux explications. Suivre l'allée centrale pour attirer les Inferi. Les neutraliser. Et laisser les Aurors faire leur job. Ca devrait pas être trop compliqué.

Je passe les grilles du cimetière avec Liam et, quand on est tous passés, elles se referment avec un grincement capable de vous coller la chair de poule. Sauf à moi. Et, évidemment, comme nous on aime pas suivre les consignes au pied de la lettre, on prend pas la même allée que les autres, mais une parallèle.
Je marche sans rien dire, les sens aux aguets, quand Liam prend la parole. Il veut transplaner pour b... batifoler. Il faut moins de deux secondes pour que ma main vienne s'écraser sur l'arrière de sa tête, suivie par un coup de poing dans son épaule.


- 'tain mais Cullen ! T'es pas croyable !
Si tu crois que tu vas pouvoir b... batifoler avec ta cousine, tu peux toujours courir.


Smile. Parce que je sais pertinemment que c'était pas de moi qu'il parlait quand il a eu cette suggestion. Mais j'aime tourner les mots et leur trouver un autre sens. Provocation. Ca m'amuse.
La claque derrière la tête, c'était pour ce qu'il a dit, le coup de poing, c'était pour ne pas m'avoir aidé à me relever tout à l'heure.
N'empêche que Liam, il changera jamais. Même dans un cimetière, la seule chose à laquelle il pense, c'est au sexe. Irrécupérable.

Je continue de marcher, en rigolant, et je lance un très faible Lumos. Juste pour voir où je marche. Je balade ma baguette sur les tombes et je lis les noms.
Soudain je m'arrête et mon coeur fait un bond. J'ai sûrement mal lu, avec le peu de lumière, mais j'ai cru voir écrit Sally Swan sur une tombe...


Baguette


Il fait sombre et, quand je reviens à moi, y a un put... d'Inferius en face de moi qui s'apprête à m'attraper !
Il est horrible. Ses yeux ne sont plus dans ses globes occulaires, son nez pendouille lamentablement au bout d'un misérable morceau de peau, entre ce qu'il reste de ses lèvres je devine qu'il lui manque la moitié de ses dents, ses cheveux sont arrachés à plusieurs endroits, laissant voir des tâches luisantes, et il porte de vieux habits tout boueux et qui puent. Ce mec est affreux, mais en même temps il est mort. En putréfaction.

Sans réfléchir beaucoup plus, je me défends avec l'arme la plus proche que j'ai sur moi : moi.
Mon poing fermé vient s'écraser sur le menton de l'Inferius et un bruit répugnant d'os déboîté se fait entendre. Une giclée de sang m'éclabousse et je vois la mâchoire du mort-vivant qui se promène dans le vide. Je crois que je lui ai décroché la mâchoire...
Je sais pas comment j'ai atterri là, ni où je suis, mais je sais qu'il me faut ma baguette.
Frénétiquement, je me mets à fouiller dans mes poches. Elle est là. Je m'en empare et, deux secondes plus tard, elle est pointée sur l'Inferius.


- Lacarnum Inflamare.

Une boule de feu s'échappe de ma baguette magique et s'abat sur le visage déjà en morceaux de la créature. Je n'ai pas de pitié non. Lui il est mort, moi pas. Et si je veux rester en vie, alors ça ne me dérange pas de le tuer une deuxième fois.
Pour être sûr, je lui envoie une deuxième fois le sort, sur la poitrine, au niveau de son coeur. Pris de panique, il commence à se débattre et moi je me tire.

Je ne sais pas comment je suis arrivée ici. J'ai l'impression d'être dans une partie un peu plus éloignée du cimetière. Plus du tout dans l'allée centrale que les Aurors nous ont indiqué.
Je suppose que j'ai dû avoir une autre absence. Comment de temps il s'est écoulé ? Sûrement pas beaucoup, car je vois les lumières des baguettes des autres élèves un peu plus loin.
Je me rappelle que je marchais avec Liam et... Tiens. Qu'est-ce que j'ai bien pu lui donner comme excuse pour que je me retrouve seule ?
Et après, j'ai vu un nom... Sur une tombe. Je croyais qu'il était marqué le nom de ma petite soeur mais, maintenant que j'y repense, ce n'était pas ça. Il était marqué Sven Sworm. Ou quelque chose comme ça. Je crois. J'espère.

Je marche un peu plus vite, la baguette toujours à la main, et je me mets à appeler Liam. Rien à cirer des Inferi qui pourraient me courir après, ni du mage noir. Les Aurors l'ont sûrement déjà attrapé. Je veux juste voir le regard railleur et confiant de mon cousin pour calmer les tremblements qui secouent mon corps.


- Liam ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pr. Antiochus Ackroyd
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 117
Age : 51
Gain de Gallions : 10518
Date d'inscription : 13/05/2008

MessageSujet: Re: [TP] Inverness cemetery: la traque des inferi   Ven 9 Jan 2009 - 14:54

Ackroyd suivit de loin les premiers partis, en l'occurence Chambers et Beresford. Tous deux avaient pris peur, et tous deux, dans un style bien différent, réussit à maîtriser son sort correctement. Les deux inferi se retrouvèrent pris au piège des flammes, à quelques mètres l'un de l'autre. Dans leur regard se reflétait la terreur, celle de se retrouver aux enfers. La première phase du retour à la mort était amorcée, au professeur de prendre le relai. Ackroyd se planta au beau milieu de l'allée et leva ses deux bras en l'air, en tenant fermement sa baguette dans la main droite. A l'extrémité de celle-ci se forma ce qui ressemblait à une bulle tournant sur elle-même. Au fur et à mesure que l'incantation qui sortait de la bouche du professeur avançait, la bulle se remplissait d'eau et grossissait. Dès lors qu'elle atteint une taille conséquente, Ackroyd rabaissa violemment ses bras et lança sa boule d'eau sur l'inferius de Beresford et se retrouva pris au piège. Lorsque le liquide eut fini son travail, le corps inanimé de l'inferius au cou brisé retomba par terre.

Le professeur avança alors, et une vingtaine de mètres plus loin, il réitéra son action sur celui de Chambers. Quand celui-ci aussi regagna le royaume d'Hadès, il s'approcha du jeune garçon et lui fit un signe de tête positif.

Mais il y avait encore beaucoup à faire... Le professeur laissa volontairement O'Brian avec ses trois adversaires sur le dos et il se dirigea vers Swan pour neutraliser définitivement son inferius. Ackroyd avait vu la lueur de sa flamme de là où il était. C'est pourquoi il n'éprouva pas de difficultés à la retrouver.

- Liam ?!

Lorsque son inferius repartit ad patres, il enjoignit la jeune fille à rejoindre l'allée centrale comme prévu.

Il était grand temps de revenir donner un petit coup de main à l'Irlandais. Le premier inferius qui les avait rejoints commençait à s'anier à nouveau. Les deux autres s'étaient jetés sur O'Brian sans vergogne. Ackroyd les mit en joue et abatit sur eux un puissant jet de flammes qui les immobilisa définitivement. Il fit de même avec le premier, et les incarcéra tous les trois dans une sphère aquatique encore plus grosse que la première. Les trois corps privés de vie ne tardèrent pas à se laisser tomber bruyamment.

Ils en étaient déjà à six.

- Plus de maîtrise O'Brian. Vous êtes en vie, eux non, vous pouvez réfléchir, eux non. A vous de gagner en quiétude et en sérénité. Veuillez s'il vous plaît emmenez Miss Kitlee jusqu'au mémorial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James O'Brian
Préfet
avatar

Nombre de messages : 378
Age : 25
Maison : Poufsouffle
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 11268
Date d'inscription : 08/10/2007

MessageSujet: Re: [TP] Inverness cemetery: la traque des inferi   Dim 11 Jan 2009 - 11:59

"Pas mal, Kit..."

Pas le temps de finir sa phrase qu'Ackoyrd coupa leur petite réunion amicale d'un coup de baguette dont il avait le secret. Etant donné qu'il s'avérait qu'un nouvel Inferius voulait lui ôter la joie de vivre, James ne réussit pas vraiment à s'irriter de l'arrivée inopportune du prof dans ce qui était un des rares compliments qu'il accordait à sa co-préfète. Tant pis, Isis devrait s'en satisfaire.Mais il ne fallait pas pousser le bouchon jusqu'à attendre de lui des remerciements. Ok, Ackoyrd lui avait sauvé la vie. Mais c'était aussi lui qui l'avait mise en danger avec ce jeu de rôle taille réelle. A peine hocha-t-il la tête à la demande (ou devrait-il dire l'ordre) qu'il entraîna Isis loin des cadavres (pouvait-on parler de cadavres pour des déjà morts? Il ne poserait pas la question au prof...) et du sadique. Objectif: mémorial.

"Ca va, préfète? T'as vu? On n'est même pas morts. On est trop fort, toi et m...."

La baguette dirigée droit devant lui, le jeune homme restait aux aguets du moindre bruit, peu désireux de se faire à nouveau surprendre par un mort-vivant. Ou un vivant-mort. La nuance était trop subtile.

Mais. Mais la préfète en question lui avait refait le même coup que la fois de la Salle de Bain. Aucune réponse en provenance de la planète Kitlee. L'adrénaline lui avait momentanément fait perdre contact avec la réalité proche. La remarque du prof prenait maintenant tout son sens.

"Kit... Isis?"

'Sépulcre!'

Ils étaient dans un cimetière, cernés (ou presque) par des Inferi, et elle, elle tombait dans les pommes. Ca ne l'empêchait pas de se trouver presque attendri. Il avait le sort de quelqu'un entre les mains. Le Quidditch avait du mérite quant aux muscles. Il souleva Isis sans trop de difficulté. Suffisait qu'un Inferius ne se décide pas à leur faire une visite de politesse d'ici à ce qu'il rallie le mémorial.

Le temps de faire une pause (elle pesait son poids, la préfète, quand même), James lui tapota prudement une joue:


"Isis? Isis? Tu m'entends, là? Isis"

Il la reprit vaillament dans ses bras, espérant que le mémorial n'était plus trop loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam Cullen
Elève assidu
avatar

Nombre de messages : 212
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 10764
Date d'inscription : 20/03/2008

MessageSujet: Re: [TP] Inverness cemetery: la traque des inferi   Lun 12 Jan 2009 - 19:26

- « Saloperie de b*rdel de zombie de chi***e ! »

Liam se doutait que cette formule - plus proche dans son expression littérale d’une impitoyable imprécation vaudou que d’une formule magique quelconque - ne repousserait jamais l’Inférius qui lui collait aux baskets depuis près de dix minutes. Il aurait volontiers utilisé le sortilège probablement conseillé par le professeur en introduction à l’exercice dit « pratique » - que le Serpentard se lamenta de ne pas trouver pratique du tout -, s’il avait effectivement écouté le professeur. Il avait sottement compté sur sa cousine pour lui en rappeler les termes le moment venu mais, le moment était venu et, de sa cousine, il ne se rappelait que les jurons. Madame était introuvable.

Et où était-elle passée ? La strige ! Dès qu’il lui mettrait la main dessus, il allait lui chanter les airs du pays à celle-là !

Remontons dans le temps. Environ quinze minutes plus tôt :

- « J’ai trop envie de b... batifoler ! »
- « 'tain mais Cullen ! T'es pas croyable ! Si tu crois que tu vas pouvoir b... batifoler avec ta cousine, tu peux toujours courir. »
- « T’es pas mon genre, bonhomme, je songeais plus à une vahiné. »

Ils avaient allumé chacun leur baguette et fouillaient les abords en cheminant sur le pavé du cimetière. Liam s’était retourné en baillant. Il ne se passait désespérément rien dans ce coin. L’option vahiné devenait de plus en plus alléchante. Lui qui ne pouvait pas transplaner depuis Poudlard pourrait s’octroyer une petite virée sur le compte d’Akcroyd. Il y aurait très certainement une punition à la clé mais rien en comparaison d’un professeur qui « perdait » un élève. Son idée était faite et Liam s’était retourné pour la partager avec... le vent. Elle est où ? s’était-il demandé en appelant deux ou trois fois sa cousine, incrédule.

- « T’es pas drôle, Vic. Sors de ta cachette ou j’appelle madame et monsieur Inféri. Ils vont venir te botter ton petit derr... arrrgh ! »

Finalement madame Inférius en personne était venue lui donner des nouvelles. Avec tout le courage dont il était inspiré à ce moment-là, Cullen se mit à courir dans le sens inverse sans essayer de lever sa baguette sur l’anomalie féminine à la fétide beauté post-mortem. Il rejoignit bientôt le sentier conseillé par le professeur :

Je suis sûr que c’était des vers dans sa joue, je suis sûr, rageait-il en courant. Madame Inférius le talonnait. Alors seulement Liam prit conscience qu’il avait une baguette. Il s’arrêta ; non pas pour s’en servir d’une façon qu’un sorcier qualifierait de traditionnelle mais pour la frapper avec.

La chose se recroquevilla sur elle-même, du moins, c’était ce que pensait Liam jusqu’à ce qu’il sente ses mains visqueuses s’emparer de ses chevilles. L’Inférius était en train de s’agripper à lui pour l’empêcher d’avancer. Après une première salve de jurons, il en servit une seconde en accablant le monstre de violents coups de talons qu’il essayait de dégager et qui, à la grande surprise du Serpentard, le divertirent autant que de frapper dans une punching ball. De fait, il en remit quelques coups avant de passer à la réflexion jugeant qu'en compagnie d’une femme dont le cerveau avait dépéri avec la dentition la prouesse ne devrait pas poser de problème à qui avait au moins deux neurones. Cullen se vantait d’en avoir un peu plus que ça.

A la hâte, il essaya de se souvenir des bribes de mots qu’il avait pu entendre durant son sommeil en classe. Rien ne remontait. Pourtant, il était sûr qu’ils avaient parlé de quelque chose... de la flotte ? Non mais que disait justement Victoria quand il avait ouvert les yeux ? Elle disait que... elle disait... j’en sais rien, baissa-t-il les bras tout en continuant d’asséner des coups de pieds dans le corps sans vie qui se servait de lui pour tâcher de se redresser.

- « Saloperie de b*rdel de zombie de chi***e ! » hurla-t-il excédé en bradant sur elle tous les sortilèges qu’il connaissait. Il fut même étonné d’en connaître autant. Mais, tout comme les coups, ces sortilèges ne faisaient que la repousser temporairement et la femme zombie revenait à chaque fois à la charge.

Soudain, il se souvint. Il ne se rappelait pas de ce qui s’était dit mais il se rappela de ce qu’il avait vu et de la blague qu’il avait pensé en lui-même : « Qu’est-ce qu’elle fout, Swan, à cramer cette pauvre dame Inférius ? »

Le feu ? Se pourrait-il que cela la repousse ?

Sans réfléchir - une fois n’est pas coutume -, il lança un violent Incendio qui s’en prit à la femme qui se mit à pousser un cri effroyable en tenant ses fins cheveux qui se consumaient. Elle était largement paralysée mais continuait d’avancer vers lui qu’elle ne voulait pas décramponner. Le pantalon de Liam finit par prendre feu et il dût les éteindre tous les deux avec un sortilège d’eau douce. Plus bruyamment encore que pour le feu l’Inférius se mit à hurler. Un long cri strident de désespoir s’abattit sur le cimetière.

Si avec ça, Ackroyd ne me repère pas et ne me sort pas de là... ironisa Liam en s’éloignant pour de bon de la femme étalée au sol. Entre coups, flammes et eau, la carcasse défraîchie ne ressemblait plus à rien. Un bras était tombé par là, la mâchoire gisait là-bas, une jambe était brisée en deux ici. Liam était tourmenté par cette vision. Seulement maintenant, il se rendait compte qu’un jour cette chose avait été un être. Il resta debout à quelques mètres de la dépouille qui bougeait encore en levant vers lui un bras encore mobile.

Liam s’accroupit en face de l’Inférius. Il n’aurait jamais cru autant désirer l’arrivée d’un professeur qu’il ne désira celle d’Ackroyd :

- « Je suis désolé », murmura-t-il à l’adresse de l’Inférius.

Il ne savait pas de quoi mais il l’était profondément. Cette carcasse représentait, entre autre poussière, la finalité des combats qu’il allait mener dans sa vie. Sans aller jusqu’à devenir un sépulcral Inférius, il deviendrait le néant immonde qui était devant lui en train de répandre ses restes sur le sol humide d’un cimetière.

Le Serpentard se releva d’un trait, consterné par cet exercice et plus pressé que jamais d’aller à la rencontre de vahinés ou de toute autre Poudlarienne afin d’oublier dans les bras d’une fille gracile la vision du temps où ne serait plus rien.

- « Lacarnum Inflammare... » soupira-t-il en voyant la silhouette de son professeur approcher de lui. Ca lui était revenu bêtement. « Je suis troll. »

Avant que le professeur ouvre la bouche, Liam leva sur lui un regard critique. Il l'interrogea avec plus d'arrogance qu'il ne lui était permis :

- « Où est Victoria ? »

Cependant, s'il était arrivé quelque chose à sa cousine, le Serpentard en serait devenu fou. Il y avait quelque chose d'assez cyclique dans les blessures qu'il pouvait infliger à son entourage sans le désirer. Une fois de plus serait une fois de trop.


Slytherin
7ème année (encore) - 18 ans

ATTRAPEUR
Fratrie: Seth (7ème année), Japhet (6ème année)
Cousine: Victoria (6ème année)

The finest art of contradiction
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James O'Brian
Préfet
avatar

Nombre de messages : 378
Age : 25
Maison : Poufsouffle
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 11268
Date d'inscription : 08/10/2007

MessageSujet: Re: [TP] Inverness cemetery: la traque des inferi   Ven 16 Jan 2009 - 10:56

Marchant au rythme de la bordée de jurons de Liam qui ne devait avoir échappé à personne dans tout le cimetière, James trouvait que, sans vouloir la vexer, Isis commençait à peser son poids. Il aurait sans doute pu lui jeter un petit sortilège de "mobili corpus" puisqu'elle semblait décidée à rester dans les vappes. Mais cela aurait nécessité l'usage de sa baguette et le jeune homme n'était pas assez rassuré pour consacrer sa seule arme au soulagement de ses muscles. Si un Inferius choisissait de se pointer sur les quelques mètres qui les séparaient maintenant du mémorial, il serait seul pour l'affronter, pour se protéger lui-même et pour protéger Isis. On l'y reprendrait à faire le mariole en cours de Défense contre les Forces du Mal.

Il avait conservé sa baguette allumée et... et décida que, dans la lutte pour leur survie, Isis, bien qu'inconsciente pourrait apporter sa pierre à l'édifice. C'était déjà assez qu'il doive se ronger les sangs pour elle. Si elle pouvait lui apporter son aide, ça ne serait pas de refus. Il la posa délicatement à terre, le temps de prendre sa baguette à elle et de la consacrer à l'éclairement de la voie. Un "Lumos" plus tard, il replaçait la baguette d'Isis dans la main de sa propriétaire avant de remettre celle-ci au creux de ses bras, pendant qu'il brandissait sa propre baguette à l'affût du danger.

Un craquement dans la haie voisine le fit sursauter, ce qui n'est pas si évident avec une préfète dans les bras. Il fit pivoter Isis pour que sa baguette lumineuse éclaire dans la bonne direction:


"Qui est là?"

Pas de réponse. Ok, ça n'était pas un élève qui se décidait à faire une blague d'un goût douteux. Sans prendre le temps d'analyser plus en avant la situation (sans doute était-il un peu trop sur les nerfs), James pointa sa baguette en direction de la haie et jeta un:

"Lacarnum Inflamare!"

La survie de quelqu'un d'autre que vous vous fait curieusement revoir l'ordre de vos priorités.
Pendant un instant, James crut qu'il n'avait fait que confondre une banale haie avec un cadavre magique mais, à la lueur des flammes, la silhouette caractéristique d'un Inferius finit par apparaître. Pas si bien visé que ça. Un autre coup de baguette plus tard et le cadavre se consumait rapidement. Plus de remords. Entre Isis et l'inferius, il n'hésitait pas longtemps.

Les derniers mètres se passèrent sans encombre, dans un état de stress démesuré. Il ne lâcha pas Kitlee. Il ne la lâcherait pas tant qu'elle ne serait pas en sécurité entre les mains expertes de Zagora, bien au chaud dans un des lits de l'infirmerie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria Swan
Préfète
avatar

Nombre de messages : 102
Age : 25
Maison : Serpentard
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 10535
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: [TP] Inverness cemetery: la traque des inferi   Ven 16 Jan 2009 - 21:20

" Put... c'est quoi cette m... "

Je cours encore. Je cours toujours à la recherche d'une mèche blonde de mon cousin. Mais je trouve rien.
Juste après avoir lancé le sort sur l'Inferius, Ackroyd est apparu et l'a mis définitivement hors course. Moi je l'ai continuée, ma course.
L'allée centrale. C'est ce que le prof a dit, que je devais rejoindre l'allée centrale. C'est que je fais, en courant. Je cours parce que je tremble. Je tremble parce que j'ai encore eu une absence. Si je m'arrête de courir... Je sais pas ce qu'il va se passer mais je sais qu'il faut pas que je m'arrête. Je dépasse Chambers, Beresford, et même O'Brian qui tient dans ses bras Kitlee évanouie. Ackroyd va subir un gros taux d'absentéisme à son prochain cours je crois...

Je cours toujours quand j'entends une voix familière, celle que j'ai besoin d'entendre, un peu plus loin. Liam pousse une jolie tirade malpolie envers un zombie qui me fait rire. Rire nerveux. Quand je le verrais ça ira mieux. En attendant c'est la loose.
Je me dirige à grandes enjambées dans la direction d'où m'est parvenue la voix de Liam. Faut juste que je le vois. Après ce sera OK, je pourrais m'arrêter de courir, et je tremblerais plus. Faut juste que je le vois sinon... ça va pas.

Je lance un Lumos plus fort, pour voir plus loin devant moi, et là je le capte, ce petit reflet blond que je cherche depuis tout à l'heure.
Je m'arrête et je me calme instantanément. Ca va mieux. Je le savais, que ça irait mieux quand je le verrais. J'expire à fond pour faire sortir de moi les dernières vapeurs de stress qui restent. Liam est avec le prof, et il lui demande où je suis. Je m'approche, plus lentement.


- J'suis là.

Et Vicky redevint elle-même... Une chieuse, emmerdeuse qui s'en fout.
Big smile.

Je rejoins mon cousin et je le nargue sur le juron qu'il a poussé. Je lui dis que si il veut tellement b... batifoler, y avait toujours les inferi.
C'est crade. C'est crade et ça me fait marrer.
On rejoint l'allée centrale et on se dirige à notre tour vers le mausolée sans croiser d'autres morts-vivants.
Je repense à celui dont j'ai décroché la mâchoire d'un simple coup de poing, de l'allure qu'il avait et de sa frayer face au feu. Et je me dis que je veux pas un jour finir comme ça.


- Liam, le jour où je crève, je veux me faire incinérer.
Et je veux qu'on disperse mes cendres en roulant à moto.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tuppence Beresford
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 156
Age : 25
Maison : Gryffondor
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 10450
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: [TP] Inverness cemetery: la traque des inferi   Ven 16 Jan 2009 - 22:47

- Waouh. Trop - La - Classe.

C'était la seule chose que je pus dire une fois que l'autre frère sourire finit son intervention. Les choses comme ça, ça calme.

Je continuai à progresser dans l'allée centrale plutôt fière de moi quand même, baguette à la main, en sifflotant. Les tombes défilaient autour de moi, comme fusaient les paroles et cris de mes camarades. J'étais tranquille, cool. Le mémorial n'était plus si loin, et on devait avoir fait le tour des inferi.


Sauf que j'avais tort. Une de ces satanées créatures se jeta sur moi de la droite. Je ne savais pas comment elle avait fait pour arriver sans que je ne l'entende. Elle noua un de ses bras autour de mon cou. D'un coup de coude dans les côtes je réussis à l'éloigner de moi, mais sa puanteur était toujours sur moi. J'eus à peine le temps de me retourner pour lui envoyer une gerbe de flammes sur la tête.

- Lacarnum inflamare.

La bestiole se retrouva bientôt à terre, en feu. J'en profitai pour vite rejoindre mes camarades en espérant qu'Ackroyd s'occuperait vite de celui-là.

Au point de rendez-vous, tout le monde était là ou presque. Vic' avait une drôle de tête, Kitlee était dans les vapes... C'est juste à ce moment que je me mis à penser à 'Pa. Où en était-il avec le mage noir? Un frisson parcourut ma longue échine. Etait-ce mal de ne pas avoir pensé à lui plus tôt? Etait-ce ça de risquer sa vie dans le métier qu'il faisait? Ne plus penser aux siens? Etre prêt à se sacrifier?

Je me laissai tomber sur le rebord de la fontaine, regard dans le vide. L'adrénaline venait de retomber et le retour à la réalité était dur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [TP] Inverness cemetery: la traque des inferi   

Revenir en haut Aller en bas
 
[TP] Inverness cemetery: la traque des inferi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Salles de classe :: La Salle des Quatre Fondateurs-
Sauter vers: