Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cours de DCFM n°1: Les inferi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Pr. Antiochus Ackroyd
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 117
Age : 51
Gain de Gallions : 10518
Date d'inscription : 13/05/2008

MessageSujet: Cours de DCFM n°1: Les inferi   Jeu 13 Nov 2008 - 11:45

Spoiler:
 
Dans la salle réservée au cours de défense contre les forces du mal sonnaient les accords d'une musique inhabituelle. Antiochus avait retrouvé le gramophone de Lupin. Celui-ci avait différentes propriétés magiques, mais la plus évidente était qu'il ne se mettait à jouer des airs et chansons se rapportant à l'humeur de la personne qui le mettait en marche. Dans ses souvenirs magiques, l'étrange appareil avait retrouvé une composition d'un sorcier un peu fou appelé Huntington Weird. Il était très célèbre dans le monde magique, mais très controversé du fait de certaines de ses accointances.

C'est ainsi que retentissait jusque dans les couloirs menant à cette salle, une musique sombre, envoûtante, et effrayante. Pour peu, les élèves auraient pu croire que ce cours serait un prolongement de la fête d'Halloween. Malheureusement pour eux, ce serait loin d'être le cas.

Les premiers élèves firent leur apparition. Assis sur son bureau au pied de l'escalier en colimaçon, Antiochus n'avait pas bougé, il observait. Sa posture avait quelque chose de dramatique et de sinistre, comme sa réputation. On aurait dit un aigle prêt à fondre sur une proie.

Quand tout le monde fut entré, il consentit à se mettre debout. D'un claquement de doigt il fit taire le gramophone et ferma la porte de la salle de classe. Ses yeux bleu métallique balayèrent la salle de classe pour essayer de jauger les forces en présence.


- Bonjour.

Laconique, mais efficace. Dans la salle, on aurait pu entendre un doxy voler.

- Antiochus Ackroyd. Comme vous le savez, je serai votre professeur de Défense contre les forces du mal cette année.

Le Professeur tendit son bras en avant et ouvrit la paume de sa main face au plafond. De petites étincelles en crépitèrent et s'allièrent dix centimètres au dessus de ses doigts pour former son nom qui flottait, là, maintenant en lettres de feu. Ackroyd approcha son visage de sa main et souffla sur les lettres enflammées qui se mirent à grossir et partirent voleter au-dessus des élèves.

Le Professeur leva le bras gauche. Il laissa les letres voleter dans la salle pendant quelques secondes.

Sa main droite tremblottait. Subitement, il en sortit un souffle glacé qui eut raison des lettres de feu.

Pas besoin d'en dire plus, il était élémentaliste. Voilà pour les présentations.

- Vous apprendrez bien vite que les conventions me sont étrangères. Le danger sera le dénominateur commun à tous mes cours. On n'apprend correctement que lorsqu'on y est confronté. J'aime l'empirisme, donc chaque cours se terminera par une séance pratique. Oubliez, les Lockheart, Ombrage ou tous les autres imposteurs qui ont occupé ce poste avant moi ou presque.

Il n'était pas de ces sots.

Les forces du mal qu'elles qu'elles soient ont toutes ceci en commun: elles se tapissent, grandissent dans l'ombre, se nourrissent de l'ignorance et de la naïveté. Jamais elles ne préviennent quand elles surgissent, ce qui leur laissent toujours un coup d'avance sur leurs poursuivants.
finit-il dans un murmure. Elles tissent leur toile, s'infiltrent dans tous les lieux communs, ouvrent d'immense pièges pour vous y faire choir ! déclara-t-il d'une voix puissante.

Tout en prononçant ces paroles, il sortit sa baguette, s'accroupit, et l'abaissa d'une extrême lenteur sur les pavés froids de la salle de classe. A peine le contact fut-il établit que le sol se mit à bouger jusqu'à faire trembler les pupitres et les chaises où étaient assis les étudiants. Une brèche s'ouvrit au sol sur deux mètres de long, jusqu'à ce que le professeur ne se relève et continue son discours d'une voix à nouveau très basse.

- Vous ne les détecterez jamais. Ce sont elles qui vous guettent, et elles n'attendront que votre chute. finit-il en regardant la faille dans les pavés. Parfois, leur soif de perversité pourra vous y pousser, jusqu'à ce que vous vous y noyiez sous leurs yeux.

Son index droit se posa sur le rebord de la fente et de l'eau se mit à en surgir jusqu'à ce qu'elle en déborde et efface définitivement toute trace de la blessure au creux du pavement.

- Tout ce que vous pourrez imaginer sur les forces du mal n'atteindra jamais un dixième de ce qu'elles sont réellement. Ne vous faites pas d'illusion.

L'introduction était achevée, le cours pouvait commencer. Antiochus commenàa à parcourir les rangs de sa classe d'un pas lent et assuré.

- Les mages noirs - terme générique utilisé pour désigner le sorcier qui pratique la magie noire - utilisent souvent des créatures maléfiques pour effectuer leurs basses besognes ou pour se protéger. Qui peut me dire quelle est la principale créature utilisée pour cela?
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isis Kitlee
Préfète
avatar

Nombre de messages : 1141
Age : 31
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13018
Date d'inscription : 15/02/2006

MessageSujet: Re: Cours de DCFM n°1: Les inferi   Ven 14 Nov 2008 - 21:45

Isis était très heureuse d'aller en cours de DCFM. Quoi de mieux qu'un cours ou l'on risque sa vie à chaque minutes ? En prime, y a même un prof qui a l'air aussi doux qu'un agneau.
Suffit d'écouter la musique d'ambiance. Ca respire le bonheur à l'état pure. On imaginerait presque les licornes gambadant joyeusement à travers un pré ensoleillé qui sent bon les fleurs des champs.

Grimaçante, elle se résolut à entrer évitant au maximum de montrer son dégoût du ce cours qui allait respirer la bonne humeur. Fallait être en accord avec l'ambiance. On sourit et on est joyeuse. De toute façon, qu'est ce qu'on pouvait être d'autre quand on avait le droit à du Weird. On se le demande.


Ackroyd n'avait pas encore fait les présentations qu'Isis avait déjà imaginé 20 façons de prendre la poudre de cheminette. Ca sentait le cours horrible à plein nez. Elle furetait quand même vers l'entrée. Si par Miracle l'un des O'Brian pouvait pointer le bout de son nez. Pas les trois, juste un, pour ne pas faire de dépression et se maintenir en forme.


Forme qu'elle n'avait plus après le trou béant en plein milieu de la classe. Le dingue professeur avait beau l'avoir rebouché, elle avait encore la bouche en forme de "O" muet.
Son bon sens lui disait de partir sans demander son reste. Rester une minute de plus avec un fou qui se prenait pour... pour... un malade mentale. Non enfin, il ne se prenait pas, s’était un malade. Un dingue. Un… Isis ne se remettait toujours pas. Elle détestait la DCFM et se n’était pas un taré qui lui ferait aimer.
Son bon sens avait une ennemi de taille pourtant. Sa trouille. Alors elle resta scotchée bêtement à sa table. En rêvant que le temps défile plus rapidement jusqu’à ce que la sonnerie résonne et mette fin à ce cauchemar. Après elle irait embêter ses O’Brian préférés pour décompresser.




- Les mages noirs - terme générique utilisé pour désigner le sorcier qui pratique la magie noire - utilisent souvent des créatures maléfiques pour effectuer leurs basses besognes ou pour se protéger. Qui peut me dire quelle est la principale créature utilisée pour cela?

- Un Inferius

Voix tremblante et joues rosies. En plus d’être sur d’avoir eu faux, elle était encore plus sur qu’Ackroyd ne l’avait pas entendu. En tout cas elle l’espérait. Car si elle pouvait difficilement définir le pire entre répondre à la question d’un prof tordus ou répondre n’importe quoi à la question d’un prof tordus, elle savait qu’au final ca serait la même chose. Une discussion plus au moins poussé avec ce prof tordus.
Non elle ne fait pas de fixette sur son prof... tordus.

Et puis, sa réponse était le reste d’une discussion avec Joséphine sur un bouquin qu’Isis avait lu l’année dernière. Ca racontait la descente social d’un sorcier maléfique à cause de son inferius doté d’une âme après être tombé amoureux d’une Vélane. Un livre a laisser chez Mimi Geignarde.


Dernière édition par Isis Kitlee le Sam 15 Nov 2008 - 23:10, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam Cullen
Elève assidu
avatar

Nombre de messages : 212
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 10764
Date d'inscription : 20/03/2008

MessageSujet: Re: Cours de DCFM n°1: Les inferi   Sam 15 Nov 2008 - 6:49

© librement adapté des propos de la Précédente Le Enki

Liam était très heureux d'aller en cours de DCFM. Quoi de mieux qu'un cours ou l’on risque sa vie à chaque minute ? En prime, ils avaient même le droit à un prof dont la vision était aussi délectable qu'un agneau égorgé. Il suffisait d'écouter la musique d'ambiance. Du Weird. Ca respirait la névrose à l'état pur. On imaginait presque les licornes gambadant, joyeuses, à travers un pré ensoleillé fleurant bon le genévrier et la violette sauvage avant de se faire tout aussi joyeusement abattre par un carabinier moldu. Tellement reposant. Tellement exaltant. Ca inspirait la paix dans le monde, l’équilibre, la joie, la modération... l’envie de dégueuler son petit déjeuner de bon matin.

- « J'adore » soupira Liam, incrédule, en allant s’asseoir à côté d’une petite brune de Poufsouffle.

Le Serpentard ne s’était pourtant pas levé du pied gauche. Il était d’une humeur sereine et égale à elle-même, à savoir indifférente à tout ce qui pourrait arriver.
Le coup du sol qui se fend, dégouline puis se rebouche le laissa tout de même coi. Stoïque mais pas plus rassuré que ça, il avait regardé grandir la fissure, se demandant si Ackroyd irait jusqu’à en faire jaillir les têtes coupées des sorcières de Salem ou des glaces au goût boyaux : bonne appétit messieurs !

Je t’en mettrais du Victor Hugo...
maugréa-t-il dans sa tête en voyant que le professeur n’allait pas jusqu’à cette embâcle.

L’introduction était pour le moins impressionnante et nous réveilla un Liam en un rien de temps.

Sa voisine murmura le nom d’une créature. Comme il était encore distrait par le petit tour du professeur, Liam ne réalisa pas qu’Isis répondait à la question posée. Question qu’il n’avait pas écoutée. Il se tourna vers elle, dévisagea son profil songeant fortement qu’elle était folle :

- « Quoi ? » murmura-t-il à son tour à son intention, « un inferius ?! » s’exclama-t-il plus fort.

De quoi elle parle, pensait-il en regardant autour d'eux redoutant que, pour la suite de sa démonstration, le professeur de DCFM soit allé jusqu'à en faire apparaître.

Si le prof n’avait pas entendu la réponse d’Isis, on pouvait au moins être sûr qu’il avait entendu l’exclamation de Liam qui ne savait pas qu’il venait de répondre à la place de la Poufsouffle à la question du professeur. Dommage pour elle. Coup de chance pour lui.


Slytherin
7ème année (encore) - 18 ans

ATTRAPEUR
Fratrie: Seth (7ème année), Japhet (6ème année)
Cousine: Victoria (6ème année)

The finest art of contradiction
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Demelza Worpel
Elève assidu
avatar

Nombre de messages : 232
Age : 25
Maison : Serpentard
Gain de Gallions : 11395
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Cours de DCFM n°1: Les inferi   Dim 16 Nov 2008 - 14:40

    Et voilà, la sixième année de la Serpentard était entamée. Lorsqu'elle allait en cours, c'était soit pour prolonger sa nuit, soit pour dessiner. En gros, elle n'écoutait que dalle du cours. En réalité, elle les trouvait tellement inintéressants. Ce n'est pas de sa faute après tout si elle est difficile à captiver la Demelza. Elle entendit enfin parler d'un cours plus ou moins potable. Celui de la Défense contre les Forces du Mal. Comme les autres, elle le trouvait assez ennuyant, mais cela dépendait du professeur en général. Elle était déjà tombée sur des profs tellement nuls qu'elle ne remettait plus les pieds dans la classe. Elle était aussi tombée sur des profs un peu moins nuls. Dans ce cas, elle faisait au moins l'effort d'être présente. Les profs changeant presque chaque année, elle allait toujours au premier cours afin d'avoir une idée sur la débilité du prof. Tout comme aujourd'hui.

    Son sac en bandoulière sur l'épaule, la Serpentard traînait dans les couloirs. Rien de très enthousiasmant d'aller en cours en effet. Les élèves la doublaient en courant ou en marchant simplement plus vite. Parfois, l'un d'eux la bousculait, se voyant offrir un joli panache d'insultes made in Worpel. La routine…

    Alors qu'elle approchait de la salle de cours, une étrange musique parvint à ses oreilles. Musique qui paraissait à la fois triste mais réconfortante. Elle ne savait expliquer ce qu'elle ressentait mais son pas s'accéléra. La curiosité. C'est en réalité ceci qui poussait Demelza à se rendre en cours chaque matin. En effet, la demoiselle était très curieuse si bien qu'elle doubla les élèves devant elle pour rentrer dans la salle avant eux. Le professeur était assit sur son bureau. Alors qu'elle entrait, elle le salua d'un signe de tête. Bon d'accord, ce n'était pas grand chose, mais habituellement, elle ne dit même pas bonjour.

    Immédiatement, Demelza se dirigea vers le fond de la salle et se posa lourdement sur sa chaise. Elle donnait déjà l'air de s'ennuyer. Seulement, lorsque le professeur se présenta, il se révéla être un élémentaliste. Ce qui avait toujours passionné la demoiselle. Celle-ci redoubla d'attention à cet instant précis. La main posée dans la paume de sa main droite, elle écoutait le professeur parler. Elle avait l'air réellement captivé. C'en était presque effrayant. Elle aimait la façon qu'il avait de raconter les choses. D'une façon tragique mais tellement vrai. Vint alors la fameuse première question du cours.


    - Qui peut me dire quelle est la principale créature utilisée pour cela ?

    La Serpentard soupira. Une intello avait déjà répondu à la question. De toute manière, elle n'était pas réellement du genre à participer comme les autres. Son truc à elle, c'était plutôt l'écoute. Ce qui n'était pas si mal après tout. Les Inféri, elle en avait déjà entendu parler. Elle entendit Liam s'exclamer. Soit il ne savait réellement pas ce qu'était un inférius, soit il était rusé. Demelza pensa plutôt qu'il s'agissait d'une ruse et en profita elle aussi pour étaler ses connaissances assez douteuses. Si Serpentard peut rafler des points, c'est tout aussi bien.

    - C'est des morts-vivants, chuchota-t-elle à Liam d'une voix plutôt forte en réalité, ce qui était fait exprès. Je crois que les mages noirs s'en servent d'armée ou d'autres trucs du genre. Ils les "réveillent" et les contrôlent, un peu comme avec le sortilège de l'Imperium. Sauf qu'ils sont morts…

    Explication un peut "à l'arrache" comme elle dirait. Du moment qu'elle dit ce qu'elle sait comme elle peut, c'est ce qui compte.


Dernière édition par Demelza Worpel le Lun 17 Nov 2008 - 23:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meghan Cameron
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 164
Age : 25
Maison : Gryffondor
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 10232
Date d'inscription : 28/08/2008

MessageSujet: Re: Cours de DCFM n°1: Les inferi   Dim 16 Nov 2008 - 18:08

Non. Définitivement. La Défense contre les Forces du Mal n'était pas son cours préféré. Oh, la théorie était très intéressante mais la pratique...
Seulement, même quand on est en sixième année et surtout quand on ne sait pas quoi faire de sa vie et de son futur, il vaut mieux garder le maximum de chemins ouverts. Alors, Meghan continuait la DCFM.

Mais traîne la Meghan jusqu'à la salle des Quatre Fondateurs... pour se retrouver confrontée à ses pires craintes. un prof qui, d'emblée, annonce la couleur. "On n'apprend correctement que lorsqu'on y est confronté.".


' pale '

Elle remua vaguement sur sa chaise. La suite n'était pas mieux. Entre la musique, le prof, l'ambiance, les lettres et le topo général, il y avait de quoi opter pour les boîtes à flemme.
Alors, oui, vraiment, Meghan était très heureuse d'aller en cours de DCFM. Quoi de mieux qu'un cours ou l'on risque sa vie à chaque minute?

Et la question.
Et la réponse.


'Pitié. Pas les Inferi.'

Si par Inferi, on entendait bien ce que son frère lui racontait le soir. Pour s'amuser à lui voir des cernes le lendemain.
Au fin fond de la classe, Meghan se ratatina sur son siège et se concentra très fort pour se faire oublier jusqu'à la fin de l'heure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sothis Chambers
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 169
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 10720
Date d'inscription : 08/03/2008

MessageSujet: Re: Cours de DCFM n°1: Les inferi   Dim 16 Nov 2008 - 18:47

Un nouveau cours de défense contre les forces du mal et un nouveau professeur. Rien de mieux pour éveiller la curiosité de Sothis qui espérait pouvoir apprendre de nouvelles choses. Il était donc hors de question d'arriver en retard, on ne sait jamais comment réagirait le prof! Pourtant, là, il n'était pas près d'arriver en avance! Maudissant la distance qui le séparait encore de la salle de cours, il s'empêcha tout de même de courir. Il ne souhaitait pas arriver tout essoufflé et jugea qu'il avait assez le temps pour être à l'heure en marchant vite, même si cela cassait son habitude d'arriver en avance.

Arrivé à proximité de la salle de cours, une musique l'interpella. Sothis trouvait qu'elle avait un aspect dérangeant et ne le rassurait pas du tout. Etait-ce pour mettre les élèves dans l'ambiance d'un cours "effrayant" ou une façon de dire "on ne rigolera pas aujourd'hui"... Dès cet instant, Sothis ne put s'empêcher d'imaginer son professeur comme quelqu'un de sombre, peut-être un peu comme Rogue...
Finalement, il entra dans la salle, salua le professeur et s'installa à l'avant dernier rang de la salle, le dernier étant déjà occupé. Voilà l'inconvénient de ne pas arriver avec une grande avance: il était difficile de choisir sa place! Ce fut avec discrétion qu'il sortit ses affaires: parchemin, plume... Prêt à faire son élève studieux quoi! Razz

Le professeur se présenta ensuite. La prestance du professeur donnait envie au Serdaigle de se faire plus petit qu'il ne l'était déjà. Mais bien qu'impressionné, Sothis trouvait son introduction à la matière bien intéressante. Déjà, en commençant par une démonstration de ses capacités, il était difficile de ne pas capter l'attention des élèves! Ils avaient en face d'eux un puissant sorcier qui connaissait sûrement très bien ce qu'il enseignait. D'ailleurs, cette impression fut renforcée par la mention des précédents professeurs qui n'avaient pas vraiment fait leurs preuves... Mais même si le professeur connaissait sa matière, il était guère rassurant pour Sothis de savoir que le cours serait "dangereux". Le jeune homme n'était vraiment pas un modèle de courage ^^" cependant, pour lui c'était logique qu'un cours de DCFM se solde par un exercice pratique, le but étant d'apprendre à se défendre.

Quand le professeur Ackroyd fit son discours sur les forces du mal, Sothis en aurait presque frissonner tant sa voix semblait narrer un conte d'horreur parsemé de mystères et d'horreurs en tout genre.


*Il sort déjà sa baguette? Pas de cours théorique?!* Pensa Sothis avec étonnement quand il vit le professeur pointer sa baguette sur le sol avec lenteur.
Curieux, Sothis pencha légèrement la tête pour voir l'effet du sort employé. Mais soudain, le sol trembla et le Serdaigle retira ses mains de son pupitre puis se leva, gêné par la vibration provoquée. La tête légèrement bourdonnante, il observa avec fascination la brèche créée avant de regarder à nouveau le professeur qui reprit la parole. Pas rassurant du tout ce cours... Ni le professeur d'ailleurs. Le Dwi
Sothis fut un peu rassuré quand la brèche devint invisible. Tandis qu'il se réinstalla à sa place, le professeur se déplaça lentement le long des rangs tout en posant sa première question:


- Les mages noirs - terme générique utilisé pour désigner le sorcier qui pratique la magie noire - utilisent souvent des créatures maléfiques pour effectuer leurs basses besognes ou pour se protéger. Qui peut me dire quelle est la principale créature utilisée pour cela?

Sothis avait d'abord songé à un loup-garou mais en y réfléchissant bien, il pensa que sa réponse était fausse, les loup-garou n'étant pas vraiment des créatures mais des hybrides. Avant même qu'il n'y songe, le mot Inferius avait été prononcé. Pas scroutt cette idée mais pour Sothis, après l'explication de Miss Worpel, cela était l'équivalent sorcier des Zombies...
Mais... si le sujet du cours était les Inferi, cela signifiait que la théorie aussi? Allaient-ils affronter des Inferi? Sothis espéra désespérément Le Dwi que le professeur annonce qu'ils se trompaient tous et que c'était quelque chose de moins dangereux... Aucune chance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tuppence Beresford
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 156
Age : 25
Maison : Gryffondor
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 10450
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Cours de DCFM n°1: Les inferi   Dim 16 Nov 2008 - 18:50

- Popopop! On dégage! Pardon les amis!

Slalom spécial entre quatre Poufsouffles qui me barraient le passage, schuss sur la rampe des escalier, et voilà: pour la première fois de l'année je n'étais pas arrivée en retard en cours. Remarque, avec ce que m'avait raconté Pa', valait mieux pas.

Le prof était assis droit sur son bureau, la posture qu'il tenait avait quelque chose d'austère qui me donna froid dans le dos. Brrr... je comprenais bien ce qu'il disait papa quand il me disait que ce type était aussi accueillant que la porte d'Azkaban. En plus, il n'était pas drôle. Encore moins sympa. Mais papa disait aussi que dans son boulot c'était un as. Bon, faut dire qu'avec ce qu'il avait sur l'avant-bras gauche (à ce qu'il paraît), il a le bagage qu'il faut.

Du temps que je cherche Meghan du regard, je demandais s'il avait fait le rapprochement entre mon nom, mes cheveux noirs, et Pa'. Pas impossible... Faut dire qu'avec son regard perçant... il ne devait pas manquer grand chose sur une personne.

Mon avis là-dedans?


J'avais pas eu le choix. En tant que fille de son collègue, papa m'avait quasi obligée à suivre ce cours. De toute manière je l'aurais fait, c'est une des rares matières dans laquelle je suis crédible en sorcière... Je m'étais pas trop mal débrouillée aux B.U.S.E.S. d'ailleurs.

Jeté de sac sur la table, sourire à Meghan. Et me voilà fin prête.

L'entrée en matière fut un peu brutale. Le Dwi Entre ses lettres, son mini canyon, son souffle, l'eau, (et surtout le mini-tremblement de terre qui faillit me faire fuir)... Il avait pas un peu tendance à se prendre pour Merlin le mec?

Bref.

Ce type est un taré! Et dire que papa bosse avec lui d'habitude... Mais comment il fait?


- Qui peut me dire quelle est la principale créature utilisée pour cela ?

Evidemment qu'il parlait des inferi.
Euh... sur le panneau des inscriptions il avait écrit que la pratique aurait une grande importance dans ses cours... Il compte pas nous faire venir un inerius quand même?
Le Destiny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria Swan
Préfète
avatar

Nombre de messages : 102
Age : 25
Maison : Serpentard
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 10535
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: Cours de DCFM n°1: Les inferi   Mar 18 Nov 2008 - 0:13

C'est quoi ce boucan ?
J'hallucine, même avec ma zik sur les oreilles, j'entends une autre musique dans le couloir.
OK. Pause.
Ma musique s'arrête et j'entends un air un peu bizarre, presque flippant, qui retentit jusque dans le couloir. Je me demande ce que c'est, d'où ça vient.

J'arrête complètement mon baladeur, je baisse mon casque sur mon cou et je suis la musique. Comme pas mal d'autres élèves... On dirait un pèlerinage. Avec la musique, ça fait genre on est tous attirés par un truc secret, ou on va à une séance de spiritisme ou un vieux truc dans le genre.
On dirait des zombies attirés par la chair fraîche, sauf que nous on est bien vivants et que c'est la musique qu'on suit.

La salle des Quatre Fondateurs. Je regarde mon emploi du temps à deux fois. Mais ouais, j'ai bien cours là. DCFM. OK, pourquoi pas.

Quand j'entre dans la salle, y a déjà pas mal d'élèves qui sont déjà là. Liam est à côté d'une Poufsouffle, je lui lance un petit sourire.
Et là, qui je vois ? Ma grande copine Worpel. Ah, ce cours risque d'être encore plus intéressant que prévu...
Un coup de mon sac dans sa tête, au passage. Ca peut pas lui faire de mal. C'est pas comme si elle avait des neurones à perdre.
Moi ? Je me retourne pas et je trace jusqu'au quatrième rang. A l'une des extrémités, comme ça je peux m'asseoir contre un mur et avoir une vue d'ensemble sur la classe.

Je pose mon sac sur la table et je pose mes fesses sur la chaise, dos contre le mur comme prévu.
Mes cheveux aujourd'hui ? Noirs, mi-longs.

Le prof commence son cours. Au moins, il a un certain charisme qui fait se taire la masse d'élèves. C'est déjà pas mal. Moi ? Smile.
De la pratique. Ca me va. Et de l'insécurité et de la surprise. Ca me va aussi.
Je le regarde faire mumuse avec ses mains, jongler avec les éléments et... faire une faille dans le sol de la classe. Carrément !!! Je veux trop savoir le faire !
Quand la plupart des élèves ont l'air apeurés ou ébahis, moi je suis envieuse et séduite. J'aimerai avoir autant de pouvoirs.
Le big smile apparaît sur mon visage. Si je ne peux pas devenir élémentaliste, je peux en revanche apprendre à manier ma baguette assez bien pour pouvoir faire ce que je veux des éléments. Mais avec une baguette...

Ce cours va être intéressant, je le sens.
Le prof pose une question et l'habituelle course aux points commence entre les élèves. Le ballet des intellos est ouvert. Dont mon cousin fait parti... Mais qu'est-ce qu'il fout ?!

Des Inferi. Des Inferi ? Pas mal. Le prof commence fort. Des morts-vivants, rien que ça.
Worpel fait son intéressante et se pavane devant Liam en étalant sa science. Comme on dit, c'est comme la confiture, c'est ceux qu'en ont le moins qu'en étalent le plus, pas vrai ?

Mon big smile enthousiaste devient soudain plus sombre et plus... méchant. C'est de la méchanceté sur mon visage, ouais. De la vraie, de la pure. Mon rictus malsain s'entrouvre pour murmurer quelques paroles audibles seulement par le fond de la classe, vu que je suis à moitié tournée dos au tableau.


- Moi j'en connais qui seront bientôt tellement défigurés qu'ils préféreraient être morts...

Je garde un air calme et mes yeux noisettes se dirigent directement sur Worpel. J'ai pas oublié notre duel. Ni que j'ai juré de lui éclater la tête sur les dalles de l'école. Et c'est pas près de s'effacer de ma mémoire...
Je la toise quelques secondes, avant de reposer mon dos contre le dossier de ma chaise, dos au mur, le visage tourné vers le prof.
D'un air tout à fait serein et innocent, je sors négligemment mes affaires de mon sac.

Intéressant. Carrément que ça va l'être...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James O'Brian
Préfet
avatar

Nombre de messages : 378
Age : 25
Maison : Poufsouffle
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 11268
Date d'inscription : 08/10/2007

MessageSujet: Re: Cours de DCFM n°1: Les inferi   Mar 18 Nov 2008 - 14:43

"Kitleeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee!"

Un long cri retentit dans le couloir, suivit de l'irruption d'un O'Brian hirsute suite à une course effrénée depuis la salle commune des Poufsouffle. L'uniforme de travers, les yeux encore encollés de sommeil mais une expression mi-furieuse mi-amusée sur le visage, James se rua vers sa co-préfète en continuant à rugir -un ton plus bas, on était en cours, quand même-:

"Kitlee. Où. Est. Ma. Baguette?"

Le souffle court, il se posa sans ménagement sur la siège à côté d'Isis et lui lança son regard-qui-tue-comment-ça-t'y-crois-pas.

"Sérieux, Kitlee, je peux pas faire un cours de DCFM sans ma baguette. Rends.
Allez, sois une sage petite préfète, donne."


Comment ça on parlait pas à une fille comme on s'adresse à son croup?
Sortant ses affaires à tout va, James jeta un coup d'oeil circulaire à la classe jusqu'à ce qu'il remarque un nouveau visage. Le prof.


'Boaf.'

Feu d'artifice. Destruction du sol. Etc.
Ok.
L'air de rien, James afficha un air angélique.


'Non, c'est pas moi, msieur.'

Deux mots soufflés à sa co-machine:

"C'est moi ou il est pas content?"

Un temps. Le temps pour le prof de poser sa question et pour Isis (et les autres) d'y répondre.
Des Inferi.


"Trop fun." Le Baten

Y a que Victoria qui semble heureuse. Pas très étonnant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shawn Evans
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 153
Maison : Serpentard
Année : 6ème
Gain de Gallions : 10565
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Re: Cours de DCFM n°1: Les inferi   Mer 19 Nov 2008 - 13:15

Pendant que le prof revoit la déco de la salle, Shawn se réveille. Il était prêt à roupiller allègrement sur sa chaise avant l’entrée en matière du professeur. Plus question de somnoler après ça. Ça, ça va être du cours, du vrai !
Il jette un œil interrogateur à ses mains. Faire des trous dans le sol, jaillir de l’eau, un souffle glacé se serait vraiment extra. Un élémentaliste pour prof promettait forcément du spectacle. Blabla ennuyeux inutiles, il captive son auditoire sans menace de retenue. Pas un qui moufte.

Après une nuit du genre trop courte, Shawn est arrivé en cours dans les premiers. Direction le milieu de la salle. Place stratégique pour les phases de test. On n’est pas devant sous le nez du professeur – trop dangereux- ni complètement au fond – trop louche-. Alors va pour le milieu, prés du mur. La preuve, la salle résonne déjà des pas du prof qui circule en posant des questions.

Aujourd’hui est un jour à marquer à la baguette blanche : il est –presque- attentif en cours. Les pieds sur la chaise vide de devant, les bras croisés, il a titlé aux mots « chaque cours se terminera par une séance pratique ». Programme qui lui convient parfaitement !


Chuis sûr qu’il est fichu de nous dégoter un inférius pour les TP !

… Comment il va nous faire ça ?


Pendant que les autres se battent a qui mieux-mieux pour faire gagner des points à leur maison, lui s’installe confortablement pour participer à sa façon et marmonne pour lui-même.

« L’innocente créature des basses besognes c’est le cadavre … »

Moralité, on est tous voués un jour à servir les mages noirs. Et ouais, pas de bol.

Il ne peut s’empêcher de laisser échapper un sourire ironique aux propos de Victoria. Ouais, tout le monde a bien compris. Entre un inférius et elle, y en a surement un paquet qui voteront la créature maléfique. L’inférius quoi.
Lui il a compris un truc, pas question d’arbitrer si l’envie lui en prend de mettre ses idées en pratique. Pourquoi ?
Parce que les duels Vicky / Dem ont la faculté de déboîter une pièce entière, de flinguer la moitié du public et de foutre les nerfs en pelote.
Rien que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Géraldine de Simony
Nouvel élève
avatar

Nombre de messages : 72
Maison : Poufsouffle
Année : 2ème année
Gain de Gallions : 10578
Date d'inscription : 16/04/2008

MessageSujet: Re: Cours de DCFM n°1: Les inferi   Jeu 20 Nov 2008 - 10:26

Quand Géraldine arrive dans la salle, il y a déjà pas mal de monde installé, il n'y a plus trop le choix de se placer.
Bon, allez, va pour être à côté de Shawn, elle le connaît assez peu, mais de toute façon, elle n'a plus beaucoup le choix. Et il ne reste plus de place toute seule, alors autant se caler près d'un beau garçon, ce n'est jamais désagréable... Wink

Bon, une fois installée, le prof, qui décidément n'avait pas du tout l'air avenant, se mit à parler et à faire des choses, pour le moins... Inquiétantes! Oui, c'est ça, c'est le mot, inquiétantes! Il fit s'ouvrir une crevasse dans le sol...
Ouah, ça, c'est la classe! Oups, elle croit bien qu'elle avait parlé à haute voix... Espérons qu'on ne l'avait pas entendue, manquerait plus de se faire remarquer dès le premier cours! Ca ne ferait pas très bonne impression...
Par contre, fallait faire attention à ne pas tomber dans la crevasse, on pouvait se faire mal...

En tout cas, la suite du cours promettait d'être palpitante, et ça c'était positif. En plus, on allait faire des trucs, affronter le danger. Pour ça, Géraldine n'était pas la dernière, elle aimait se confronter à ses peurs sous ses dehors timides, c'était un peu une aventurière...

Qu'est-ce que le professeur nous réservait pour la suite?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pr. Antiochus Ackroyd
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 117
Age : 51
Gain de Gallions : 10518
Date d'inscription : 13/05/2008

MessageSujet: Re: Cours de DCFM n°1: Les inferi   Sam 22 Nov 2008 - 13:16

Première constatation, ils n'étaient apparemment pas aussi troll qu'on aurait pu le penser en les voyant arriver. Constat rassurant pour ce sinistre personnage. Cependant, tout n'était pas satisfaisant pour autant, il allait très vite le leur faire savoir.

Il fixa les trois comiques avec une grande intensité.

- Kitlee, Cullen et Worpel, quand on veut parler, on demande la parole à moins que je ne vous interroge directement. J'enlève cinq points par élève à chacune de vos maisons.

Injuste. Il s'en moquait. Tout ce qui lui importait à présent était de faire avancer le cours. Mais avant cela, il lui fallait faire une dernière mise au point, histoire de calmer définitivement les ardeurs de certains fauteurs de troubles notoires.

- Avant de poursuivre, dit-il en laissan planner ses paroles le temps de se déplacer devant O'Brian, Je tiens à préciser pour ceux qui ne l'auraient pas compris que vous n'êtes pas ici pour rire... Reprenons.

Le professeur aux fausses allures de croque-mort reprit sa marche entre les pupitres et reprit le fil de son raisonnement.

- Ces morts-vivants sont très utiles aux mages noirs. Pourquoi d'après?

Il revint à son propre bureau et parcourut la classe de son sombre regard à la recherche d'une potentielle victime. Au fond, une tête noire attira son attention. A côté d'elle, une jolie métisse essayait tant bien que mal de cacher son profond inconfort. Ce serait donc elle.

- Miss Cameron, je vous écoute.

Antiochus croisa ses bras et attendit de voir si la jeune fille était capable de produire une réponse cohérente malgré son stress évident. c'était sans doute la meilleure façon d'apprendre pour elle. Elle ne voudrait certainement pas s'inscrire aux travaux dirigés suivant le cours... Dommage.






HJ: Miss Cameron, vous avez jusqu'à mardi pour répondre. Passé ce délai, les autres pourront répondre à votre place.


Note: Serpentard -10 points
Poufsouffle: - 5 points


Dernière édition par Pr. Antiochus Ackroyd le Sam 29 Nov 2008 - 9:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meghan Cameron
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 164
Age : 25
Maison : Gryffondor
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 10232
Date d'inscription : 28/08/2008

MessageSujet: Re: Cours de DCFM n°1: Les inferi   Dim 23 Nov 2008 - 17:07

'Pourquoi moi?'

Meghan s'était faite toute petite sur son siège dans l'espoir de se faire oublier jusqu'à la fin du cours et de limiter les cauchemars de la nuit prochaine. D'habitude, ça marchait. Mais aussi, d'habitude, ça n'était pas un maniaque du sadisme qui leur faisait cours.
Il n'y avait eu que le sourire de Tupp pour lui remonter vaguement le moral.


'Il m'adavadakevrise si je réponds pas?'

Et le 'je sais pas', ça marcherait? Pour que vite, vite, il passe à quelqu'un d'autre. Que son regard qui la mettait tellement mal à l'aise se pose sur quelqu'un d'autre. Que les yeux des autres se détournent eux aussi de sa personne.
Sauf que... non. Le 'je ne sais pas' ne marcherait sans doute pas. Le professeur Ackoyrd s'acharnerait jusqu'à obtenir ce qu'il voulait. Et s'il se rendait compte qu'elle avait menti par commodité...

D'une voix tellement fluette que seule Tuppence devait entendre, la jeune Rouge ayant prit son courage à deux mains, baissé les yeux vers sa feuille de parchemin, Meghan osa un quelque chose qui ressemblait à:


"Euh... déjà... seuls les mages noirs... peuvent... font appel aux inferis. Donc, dans un... combat..."

Elle n'aimait pas ce cours, pas ce prof et pas ce que ce qu'elle disait créait comme images dans sa tête.

"...Ils seraient donc les seuls à les utiliser. Et... Les Inferis sont des morts... ils peuvent donc se créer une Armée gigantesque dépassant... dépassant n'importe quelle autre armée en nombre... Les ...ressources sont... inépuisables."

Un frisson la parcourut. D'une voix presque plus basse, la jeune fille jugea qu'il était temps de conclure.

"Et les Inferi sont morts, donc... on ne peut pas les tuer... Donc, ils ont sur les humains...euh... normaux un très net avantage. Ils agissent (ou plutôt se font manipuler par des mages noirs) sans... qu'ils aient peur des blessures ou de la mort."

Et maintenant, même si c'était nul, même si c'était faux, par pitié, qu'il détourne son regard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isis Kitlee
Préfète
avatar

Nombre de messages : 1141
Age : 31
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13018
Date d'inscription : 15/02/2006

MessageSujet: Re: Cours de DCFM n°1: Les inferi   Dim 23 Nov 2008 - 19:00

Sourire moqueur à l'éphèbe blond, on récolte ce que l'on sème. Et la licorne elle continue joyeusement à gambader tandis que le sale serpent se fait avoir à son propre jeu.

Oui, Ackroyd est une crapule. Mais une crapule juste dans ses injustices.

Isis n'était pas vexée que Liam lui chipe sa réponse. Au contraire ça l'avait soulager. Par contre elle aurait très mal pris que cet opportuniste récolte des points. Ce n'est pas le cas, elle ne lui en tiendra pas rigueur. Elle est trop bonne. Si, si vraiment. Demander confirmation à O'Brian.


- Sinon, pti'tête, ce n'est pas moi qui a ta baguette. Demande à l'un des 2 autre J. Mais s’il te prend l'envie de faire un petit tour de balai, là, tu pourras venir hurler sur tous les toits pour que je te le rende.

Grand sourire.
Isis n'en avait que faire d'une baguette. Faut toucher là où ça fait mal. Et chez les O’Brian ca tient en 5 lettres : BALAI.
C'est qu'elle pourrait faire ses preuves à serpentard. Quoi que s’il est aussi mauvais calculateur que le blondinet à côté d'elle, ca ne valait peut être pas le coup.


- Sinon, tu as 5 points à rattraper O'Brian. Tu as intérêt d'assurer. Au fait, reprend ta baguette, ça pourra peut-être te servir.

Bien entendu, Isis avait chuchoter tout cela à son voisin en espérant que le Tordus qui faisait cours soit obnubiler soit par la réponse de Meghan soit par... ce qu'il voulait. Et bien entendu, la baguette de mister James était sortit non pas de son chapeau mais bien se son sac.

Enfin de compte si elle pouvait pourrir la vie d'O'Brian ca n'allait pas être si nul comme cours.


Dernière édition par Isis Kitlee le Sam 29 Nov 2008 - 11:37, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam Cullen
Elève assidu
avatar

Nombre de messages : 212
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 10764
Date d'inscription : 20/03/2008

MessageSujet: Re: Cours de DCFM n°1: Les inferi   Lun 24 Nov 2008 - 10:37

Moins cinq points pour une raison qu'il ne comprit pas vraiment. En tout cas, ça avait l'air de faire plaisir à sa voisine qui ne cessait de bavasser à tout va. S'il en faut si peu pour plaire aux filles, Liam était près à crier "inferi" dès qu'il croisait une jolie fille.

Parfaitement indifférent face à cette perte de points, il croisa ses bras sur sa table puis il y plongea son visage et somnola, bercé la voix de la Gryffondor qui bègue qui tâchait de répondre.

Dans le noir de son petit coin de bonheur, les pensées de Liam défilèrent à des choses aussi sombres que les inferi. Les créature maléfiques, il commençait réellement en avoir raz le chaudron.

Quand est-ce qu'un cours de sorcellerie parleraient des... des bonbons, des abeilles... du monde... de ce qui n'était pas confiné au seul savoir sorcier ? Il songea qu'il essayerait tantôt le cours d'Etudes des Moldus. Juste pour savoir...

Probablement ne se rendrait-il jamais à un cours qui parlait des bonbons mais, râleur pour râleur, sa mauvaise foi argumentait pour lui le malaise qu'il ressentait à la simple prononciation des mots "mort vivant." Un mort en vie, c'était un Seth Cullen introuvable.


Slytherin
7ème année (encore) - 18 ans

ATTRAPEUR
Fratrie: Seth (7ème année), Japhet (6ème année)
Cousine: Victoria (6ème année)

The finest art of contradiction
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Demelza Worpel
Elève assidu
avatar

Nombre de messages : 232
Age : 25
Maison : Serpentard
Gain de Gallions : 11395
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Cours de DCFM n°1: Les inferi   Lun 24 Nov 2008 - 19:46

    L'injustice. N'est-ce pas une des choses qui fait partit de la liste de ce que Demelza déteste ? En fait, elle ne déteste pas. C'est tellement pire que cela. L'injustice la met hors d'elle. A peine le prof avait-il prononcé ses mots que les doigts de Demelza avaient craqués. Elle ne 'avait pas fait exprès. C'était certainement les nerfs. Et sa chère et tendre amie Victoria qui la fixait n'arrangeait pas les choses. Après l'infirmerie, ce serait Ste Mangouste. Et pour ne pas faire d'injustice - la pointe d'humour, ce serait chacune son tour. Rien que de repenser au sang sur la blonde, Demelza mourrait d'envie de sortir sa baguette et de lui en remettre une couche.

    Revenons en aux points. Ça faisait bien dix points en moins pour Serpentard. Bah bravo ! D'habitude, Demelza la bouclait en cours, allez savoir pourquoi cette fois, elle a décidé de l'ouvrir. Elle aurait mieux fait de se taire. Remarque, ce n'est même pas au prof qu'elle parlait. Ce n'est pas comme si elle avait répondu à la question sans avoir été interrogée puisqu'elle causait à Liam. Enfin bon, il valait mieux passer. Elle ne voulait pas risquer de se faire tuer par ce cinglé de prof. Vrai qu'il est cool, mais pas tant que ça.

    Bien méchant d'ailleurs le coup d'interroger les personnes qui se font petites. Pas très malin non plus de la part de la rouge de s'être à moitié planqué. Il faut être plus rusé dans la vie autrement on ne va nulle part. La rouge semblait presque terrorisée. Demelza détourna le regard pendant qu'elle bégayait pour le reporter sur le prof. Il avait une sacrée tronche de sadique sans rire. Les TPs devraient être intéressants. Ce mister serait probablement capable d'amener des Inferi. Imaginons : des morts-vivants dans la classe ! Terrible. Ça risquait de foutre les boules. N'empêche, elle avait eu raison la verte, c'était bien des morts-vivants.

    Demelza regarda de nouveau la dénommée Cameron. On aurait dit qu'elle tremblait comme une feuille mais la sixième année eue tout de même l'impression qu'elle disait des trucs vrais. Bon. Cela devenait saoulant à la longue. Elle était timide et n'avait rien à dire, n'empêche que ça faisait un bon moment qu'elle causait la rouge. Peut-être était-ce parce qu'il avait des blancs entre chaque phrase.

    La Serpentard avait une de ces envies de faire des trolleries. Le prof étant occupé à martyriser la rouge, elle sortit sa baguette et se mit à s'amuser dans son petit coin. Péter le pied de la chaise de devant, ainsi que celle de Victoria… La provoc' ? Absolument pas son truc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria Swan
Préfète
avatar

Nombre de messages : 102
Age : 25
Maison : Serpentard
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 10535
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: Cours de DCFM n°1: Les inferi   Mar 25 Nov 2008 - 16:37

A peine que j'ai balancé mon petit pic pour Worpel que j'entends un rire derrière moi. Je me retourne et, à la même place que moi, mais un rang devant, y a Evans qui se marre.
Je lui lance mon big smile et ça tombe, chuchoté :


- Ferme-la Evans.

Je prête pas plus attention à O'Brian qui hurle aussi fort qu'une beuglante sur sa préfète, qu'à la mini Poufsouffle qui vient squatter à côté de Shawn.
En voilà une précoce...
Quant à Kitlee, si elle se laisse marcher sur les pieds comme ça, c'est pas mon problème !

C'est pas mon problème non plus, les dix points qu'on vient encore de se prendre dans les dents. Olé, 10 de moins pour Serpentard, qui dit mieux ?
Perso, je m'en tape.
Je m'en tape tellement que nos points dégringolent à une vitesse hallucinante.
Ca doit leur faire tout drôle, aux Verts. L'année dernière, quand Leonhart était préfète, elle enguirlandait ceux qui faisaient perdre trop de points. Résultat, Serpentard était souvent en tête.
Avec moi cette année, c'est l'opposé. Je me fous des points et je reprends personne là-dessus en salle commune. Résultat ? On est dernier. Ouais, même que je m'en tape.

Ackroyd reprend les rennes du cours et rappelle à l'ordre ceux qui rigolent. Moi ? Big smile. Il pose une question et interroge une fille, au fond de la classe. Une Gryffondor.
Je l'écoute pas mais, à dire vrai, même si j'avais voulu le faire ça aurait été dur vu le niveau sonore de la pauvre Cameron. Elle a pas de bouton pour augmenter le volume ? Encore une qui sait pas s'imposer. Poudlard est rempli de lopettes.
J'ai sorti ma plume, de l'encre et un parchemin et je prends ma plume. Je commence à noter sur mon parchemin le titre du cours et le sujet : les Inferi. C'est déjà un bel effort.
J'en suis au 'r' d'inferi quand j'entends un craquement. Je sens ma chaise qui pivote un peu sur le côté droit arrière. Ca penche même dangeureusement là. Je me rattrape in extremis et me relève, et ma chaise tombe à terre dans un boucan du diable. Je balaye la classe des yeux, pour voir qui rigole et j'aperçois l'air que Worpel affiche sur son joli minois qui sera bientôt défiguré.
La sale petite garce.

Je fais mine de rien et je change de chaise, normal. Je me rassois et je sors Forks de mon sac, pour la poser sur mes genoux. Forks, c'est une moto volante miniature que Seth m'a offert quand on était gosses. Je déchire un bout de parchemin et j'écris à l'arrach dessus, avant de le plier et de le coincer entre le réservoir et le guidon de ma mini moto.
Je penche mon bras sous la table et la petite moto se met à voler en direction de Liam. Elle atterit sur ses genoux. Quand il dépliera le parchemin, il pourra lire ce mot :


SMILE

Smile ? Smile, ouais.
Parce qu'en deux secondes, ma baguette est dans ma main, je suis assise négligemment de dos au mur et je vise discrètement l'encrier en face de Worpel.
Un petit explosium et la greluche a la face pleine d'encre.

Vous trouvez que c'est gentil ? J'aurai pu aller la cogner direct, c'est vrai. Moi je dirais que c'est juste que le début du cours...

Je me retourne au bruit de l'explosion, en faisant semblant d'être surprise et... Big smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sothis Chambers
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 169
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 10720
Date d'inscription : 08/03/2008

MessageSujet: Re: Cours de DCFM n°1: Les inferi   Ven 28 Nov 2008 - 20:53

Sothis avait observé vaguement les diverses personnes arriver. Étant placé à l'avant dernier rang, il ne put s'empêcher d'entendre les paroles de Swan, la préfète des Serpentard (ce qui n'était pas très rassurant Razz ) : "- Moi j'en connais qui seront bientôt tellement défigurés qu'ils préféreraient être morts..."
La question principale était de savoir qui était visé par la menace... Elle ne lui faisait pas vraiment peur, mais c'était toujours embêtant les conflits. Mais bon, après tout, il s'en fichait puisque le regard de Swan se dirigea vers une de ses camarades Serpentard. Sothis songea alors qu'il était étonnant de voir des conflits internes dans une maison mais bon, cela ne le regardait vraiment pas.

Le plus amusant, en y pensant, ce fut l'arrivée de O'Brian qui hurla le nom de la préfète de Poufsouffle. Pourquoi aurait-elle volé sa baguette? Conflit interne? Non, le ton paraissait assez gentil mais baissa ensuite donc Sothis n'entendit pas la suite. En tout cas, personne, sauf Swan, ne semblait ravi par le sujet du cours. Mais en tout cas, la démonstration du professeur semblait avoir sorti Evans de son sommeil, Sothis crut même voir de l'intérêt dans son regard. D'ailleurs, la réaction de la jeune De Simony fut assez amusante, un léger sourire se dessina sur les lèvres du Serdaigle.

Sothis trouvait cela amusant d'observer ses camarades, chacun d'eux était différent et apportait quelque chose d'unique dans la salle. Le Serdaigle n'appréciait personne en particulier mais pourtant c'était comme si la présence de chacun était un plus. Jamais il n'avait songé aux autres élèves de cette manière, mais cela lui permettait de ne pas regretter la solitude.

Malgré le fait que les élèves soient étonnants, ils ne pouvaient l'être plus que le professeur qui venait de retirer des points aux élèves qui avaient pris la parole sans autorisation. Ouf, aucun Serdaigle, mais les pauvres Serpentard... Pourtant, cela partait d'un bon sentiment! Que ce soit injuste ou non, Sothis s'en fichait car il n'était pas concerné. Égoïste? Un peu, mais c'était surtout qu'il s'en fichait des autres.

Quand le professeur marcha entre les rangs, il interrogea une élève. Et évidement la moins à l'aise. Quel sadique ce prof! La jeune fille avait l'air tétanisée, comme Sothis l'était en première année. C'est pour cela qu'il offrit un regard compatissant à la Gryffondor.

Malgré sa réponse saccadée, elle semblait juste selon le Serdaigle. En tout cas, cela n'avait pas l'air de passionner Cullen qui paraissait dormir. Il valait mieux que le professeur ne s'en rende pas compte... Mais après tout, cela ne concernait pas Sothis.

Un drôle de craquement se fit entendre au quatrième rang. Même pas le temps de réagir que Swan s'était rattrapée in-extrémis avant de lancer un regard à toute la salle. Le Serdaigle était si surpris qu'il n'aurait même pas pensé à rire. Mais à moins qu'elle ne tienne plus sur sa chaise, c'était sûrement l'effet d'un sort. Sothis s'attendait à une explosion de colère de la part de Swan, mais rien. Elle se réinstalla normalement. Tant mieux car il n'avait nullement envie que le court soit interrompu.

Étrange, Sothis aurait juré avoir vu un truc voler à un moment. Sûrement son imagination. Il songea alors qu'il devrait plutôt continuer d'écouter la Gryffondor au lieu d'observer la salle. Il s'exécuta donc il ne vit pas Swan utiliser sa baguette mais entendit juste un bruit d'explosion qui le fit sursauter. Il ne se retourna pas pour voir d'où ça venait, il avait son idée et afficha un regard blasé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pr. Antiochus Ackroyd
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 117
Age : 51
Gain de Gallions : 10518
Date d'inscription : 13/05/2008

MessageSujet: Re: Cours de DCFM n°1: Les inferi   Sam 29 Nov 2008 - 13:29

Antiochus laissa la jeune fille répondre en essayant de contrôler ses pulsions envers les autres élèves. Finalement, la jeune fille qu'il avait voulu torturer se retrouvait être victime de l'inconscience de ses propres camarades. Le Professeur se mit à plaindre la jeune fille qui n'avait pas mérité cette punition. Mais plutôt que de le lui faire comprendre, il tendit sa main droiteen direction d'O'brian et lança un sortilège d'attraction en informulé.

La baguette de ce dernier lui atterrit dans les doigts.


- Tachez d'être moins évasive dans vos réponses Miss Cameron. Si vous venez à être confrontée à l'une de ces créatures, je vous conseille d'être un peu plus sûre de vous et réactive.

La vengeance promettait d'être dure. La croix celtique qu'il portait sur l'épaule le brûlait intensément. L'ancien mangemort dut énormément prendre sur lui pour ne pas s'en prendre magiquement à l'un de ces trois fauteurs de trouble. De son corps émana une brise d'une froideur extrême.
Antiochus eut beaucoup de mal à rester maître de lui-même.

- Les inferi sont utilisés par les Mages Noirs de par leur simplicité d'utilisation. Lorsque le mort est revenu à la vie, il peut être manipulé à distance. Les inferi deviennent alors une armée confortable pour le Mage Noir puisqu'il ne sera jamais véritablement confronté à son ennemi.

Il serra dans sa main la baguette d'O'Brian et décida de changer ses plans de cours. A nouveau il se dirigea vers le clan des effrontés et tapa fort sur les doigts d'O'Brian avec sa propre baguette pour le sortir de sa lethargie.

- Vous trois, Swan, O'Brian et Kitlee. Levez-vous et mettez-vous devant mon bureau. O'Brian reprenez ça, je pressens que ça risque de vous être utile.

Lorsqu'ils s'y rendirent, Antiochus s'avança vers eux de son air sévère.

- Puisqu'un cours traditionnel ne vous suffit pas, nous allons essayer une autre méthode avec vous. Je retire à nouveau cinq points à chacun de vous. Et maintenant, préparez-vous.

A l'aide d'un aparecium, un évènement imprévu survint dans la classe des Quatres Fondateurs. Sur le long bureau du professeur une lumière verte intense irradia les murs et les visages des témoins de la scène. Quand elle finit par diffuser et disparaître, une forme gisait sur le bureau, recouverte d'un drap blanc. Premier contact avec la mort pour certains. Le bureau des aurors avait été prévenu de l'utilisation de ce corps. par Antiochus. Ils l'avaient ramené à Londres après une decente à Inverness où un anicen suivant de Voldemort faisait de la résistance.

- Vous vous sentez plus forts que les autres, j'imagine donc que vous n'avez pas besoin que je vous dispense mon savoir. Pour les autres, que ces trois là trouvent sûrement ignares, voici la suite du cours. Je ne vous poserai plus de questions, donc inutile de chercher à gagner des points par ce biais.

Pour faire lever un inferius, il faut posseder une grande magie et connaître un puissant sort de magie noire. Voici ce qui se passe.

Antiochus sortit sa baguette et la poita droit sur le cadavre qui gisait sous son drap. L'ancien Mangemort se concentra et fronça les sourcils. Il pratiqua son rituel en informulé. Contrairement à d'autres Mangemorts il n'eut pas souvent recours aux inferi qu'il trouvait dégradants pour le sorcier qui les utilisait. Pourquoi utiliser des cadavres là où un peu de courage suffit?

Un rayon de lumière pourpre fila sur le corps inerte qui fut pris d'une violente convulsion. Antiochus n'avait toujours pas rompu le contact du sort, ce que les élèves ne savaient sûrement pas. Sur le bureau, le mort s'anima d'une étrange vie. Il se redressa. Se faisant, le drap découvrit le corps meurtri d'une femme aux longs cheveux blonds. Vêtue de haillons, maigre et d'une extrême blancheur, elle se tint droite devant sonmaître et attendit un ordre quelconque de sa part.

Antiochus lui en dispensa un par la pensée toujours par souci de ne pas dévoiler verbalement le moindre sort de magie noire.

L'inferius marcha d'un pas claudiquant vers les trois punis.

- Souhaitez-vous un peu d'aide de ma part ou est-ce que je peux espérer le silence de votre part? Il va sans dire que vous participerez aux travaux dirigés.
Kitlee, O'Brian, Swan, pouvez-vous me dire de quelle manière on peut se débarrasser d'un inferius et pourquoi?


HJ: Considérez le fait d'avoir fait agir vos personnages de ma part comme une punition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James O'Brian
Préfet
avatar

Nombre de messages : 378
Age : 25
Maison : Poufsouffle
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 11268
Date d'inscription : 08/10/2007

MessageSujet: Re: Cours de DCFM n°1: Les inferi   Lun 1 Déc 2008 - 17:46

'Ce type est un barbare.'

A côté de lui, même Wyndham faisiat figure d'enfant de coeur. C'était pas interdit les sévices corporels dans le corps professoral. pas que ce soit très douloureux -Rusard avait fait nettement pire- mais c'était extrêment humiliant de se faire corriger comme un gosse de deux ans. Et à deux ans, personne le corrigeait de la sorte.
Tout ça pour une histoire de baguette. Même pas celle du prof (là, il aurait compris). C'était juste un truc entre Kitlee et lui. Si on pouvait même plus s'amuser en cours en paix, où allait Poudlard. La B.R.I.M.E. avait déserté en fin d'année dernière, ils avaient bien le droit d'en profiter, non?
Non.


'En plus, il a même pas donné de points à Meghan.'

Nul ce prof.
Et à ne pas contrarier.
James fit un immense effort pour ne pas écarquiller les yeux alors qu'Ackoyrd ensorcelait ce qui allait se révéler être un cadavre.
Il avait récupéré sa baguette mais ça n'était pas exactement pour le rassurer. Il sentait la présence d'Isis et Victoria à ses côtés et il était bien content de ne pas être le seul à être embarqué dans cette galère.
Blablabla du prof qui, définitivement, devait être un abonné du pus de bubobulb au petit déjeuner. Comment se débarasser d'un Inferi? C'était pas le but d'un prof de leur apprendre ça?
Apparement pas.
Ok.
James attendit deux secondes et ne parvint pas vraiment à résister à la tentation.


'Désolé Poufsouffle.'

"J'imagine que tuer le mage noir qui le contrôle est la manière la plus expéditive et le plus efficace..."

C'était plus de sous-entendu, c'était du très entendu. Et tant mieux si Ackoyrd le comprenait. Bon, James n'irait peut-être pas jusqu'à proposer une démonstration de sa théorie.
Le prof l'avait dit, les Inferi, c'était un truc de mages noirs. A quoi avait joué Rosemont en engageant un type comme ça? C'était pas interdit, les mages noirs, à Poudlard?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cours de DCFM n°1: Les inferi   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cours de DCFM n°1: Les inferi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Salles de classe :: La Salle des Quatre Fondateurs-
Sauter vers: