Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Liam Cullen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Liam Cullen
Elève assidu
avatar

Nombre de messages : 212
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 11343
Date d'inscription : 20/03/2008

MessageSujet: Liam Cullen   Dim 18 Mai 2008 - 21:56

Serpentard ne produit pas que de la racaille. On pourrait penser, en le voyant se comporter, que Liam est un digne produit de sa maison. Alors, il faudrait revoir son jugement car ce n’est pas le cas. Liam se défie des idées reçues, de la caractérologie et du catalogage facile. Lui, le fait, il le fait juste pour simplifier son vocable mais il n'en pense rien.

Il n'en pense rien mais il aime semer la zizanie où les cortèges de bons penseurs prétendent qu’il y a des principes immuables. Ce qui est immuables doit périr. S’il avait un seul principe, en dehors de la loyauté qu’il pense devoir à sa fratrie, ce serait celui-ci.

La constance est la fin de l’évolution. Pour évoluer, il faut affronter les déséquilibres, les obstacles, l’évidence, l’acquis, les protocoles, la simplicité, même si, au bout du compte, les affronter ne rime à rien puisqu’il s’agit toujours de le faire dans le but intime de vivre équilibré... dans une
immuable paix.


star


Il s’appelle Liam Legacy Cullen. Peu de gens connaissent son deuxième prénom. Il eut beau demander à plusieurs reprises à ses parents la raison qui lui valait cet infâme prénom – y avait-il idée d’appeler son fils « héritage » ? -, jamais il n’obtint de réponse autre qu’un sourire. Cela devait être un secret d’amoureux que gardaient ses parents.

Liam est né le 15 août 1991 dans la grande chambre aux huisseries et lambris finement sculptées et recouverts d’une couleur d’ambre, de la demeure de Jacob et Danni Cullen, ses grands-parents paternels.

Danni, sa grand-mère, mourut l’année suivant sa naissance et, ses parents, fraîchement diplômés de Poudlard et sans le sou, acceptèrent de rester vivre dans la maison avec Jacob et de continuer d’y fonder leur famille. Seth, son cadet, naquit près de neuf mois plus tard dans la même chambre, le 13 mai 1992. Japhet, la plus petite, vit le jour 31 mai 1993.

A la mort de son mari, la grand-mère maternelle des trois Cullen, Ollen, vint elle aussi habiter dans la grande demeure de la périphérie de Carslisle. Ainsi vécut la famille souche jusqu’à aujourd’hui encore.

star

Grandissant, Liam a toujours été le protecteur de son frère et de sa sœur. C’est un coriace, un physique qui s’affirme par la prestance du corps et de l’attitude. Sa confondante fierté et son incroyable audace lui font endosser royalement l'armure de meneur qui vise uniquement le succès par des réalisations pratiques dans un monde concret.

star

Serpentard donc. Certes, mais cela ne définit rien. Les moldus diraient-ils d’eux-mêmes qu’ils sont ad vitam aeternam des commerciaux, des scientifiques, des littéraires, Bétéesse, septièmebé ?

Quoi qu’on en dise, Liam se révèle sincère et doué d’une franchise aiguisée qui ne fait pas dans la dentelle. On sait bien... Il dit ce qu’il pense sans penser toujours ce qu’il dit. Il le dit à sa manière, en temps réel, et demain est un autre jour peuplé d’autres pensées. Il se peut aussi qu’il ne dise rien mais, en regardant bien dans ses yeux expressifs, on découvrira aisément ses desseins pour peu qu’il veuille les laisser lire.

Roi de l’entourloupe, madré, il aime jouer des rôles pour obtenir ce qu’il veut et il sera à la carte le prince de ces dames, l’exécrable égoïste, le débonnaire éducateur... toujours avec sincérité mais jamais avec fidélité. Il ne garde jamais très longtemps les rôles qu’il emprunte. Tout est « one shot », rien n’est fait pour durer.

Doté d'une volonté invincible et d'une ambition démesurée, il se comporte comme un remarquable souverain dont la principale occupation s'avère être lui-même et ses succès personnels. Sa fierté parfois mal orientée peut dégénérer, entraînant alors une attitude arrogante et une froideur hautaine.

Liam s’est endurci avec le temps. Il ne lâche pas facilement l’affaire quand il s’implique. Le détourner de ses objectifs ou lui faire entendre raison lorsqu’il se met des buts bille en tête n’est pas donné à tout le monde.

Les aspirations premières de Liam sont la réussite et la gloire. Partisan du moindre effort, il ne fait rien lui-même quand ses projets sont lancés et il aime mettre à contribution les flâneurs qu’il rencontre et qui pourraient faire le travail à sa place. En contrepartie, il se montre toujours empli de gratitude et jamais un merci ne lui écorchera la bouche, toutefois il préfère donner les directives et laisser autrui œuvrer pour son compte.

star

Dans ses relations personnelles, Liam choisit généralement des partenaires dignes de flatter son amour propre. L'heureux élu doit posséder à la fois l'élégance et le rayonnement pour qu'il soit en mesure de se contempler dans ce miroir vivant. Fier et dominateur, il se montre généreux d’attention et volubile dans ses actes. Cela ne dure jamais que le temps qu’il aient saisi ce qu’il voulait prendre mais avec deux entrechats et un palabre convainquant, il s’en sort toujours assez bien.

star

Il aime le divertissement et se montre plutôt bon public. Son intérêt est furtif mais piquer sa curiosité peut amener à ses interlocuteurs des moments dénués de toutes arrières pensées négatives. Il est alors concentré et entièrement dans ce qu’il dit et fait.

star

Une tignasse blonde de cheveux assez longs et bouclés, les yeux bleus plus ou moins clairs selon la lumière, des traits fins comme ceux de son père et de son frère, carré d’épaules, un visage ténébreux mais souvent habillé d’un sourire lointain (Extrait de la répartition)

star

Grand, tonique et décontracté, Liam ne passe jamais inaperçu avec sa poitrine large, ses épaules massives et sa tête blonde aux cheveux longs et désordonnés. Son corps svelte dont la charpente bien formée soutient un charmant visage au teint doré et animé par de grands yeux bleu foncé exprimant la malice et les railleries de sa vie intérieure, n’a jamais eu besoin de se faufiler entre les gens. Liam est un garçon qui ne s’écarte jamais. Il marche droit devant lui. Son apparence générale donne l'impression d'une impressionnante confiance en lui-même.

star

Principales qualités : endurant, loyal à sa famille, dégourdi, sûr de lui, madré, franc, un certain sens de l'équité et de la justice.
Principaux défauts : entêté, lunatique, capricieux, manipulateur, provocateur, joueur.
Hobbies magiques : les duels, la photographie.
Hobbies non magiques : la natation, la boxe, les sports de combat en général.


Slytherin
7ème année (encore) - 18 ans

ATTRAPEUR
Fratrie: Seth (7ème année), Japhet (6ème année)
Cousine: Victoria (6ème année)

The finest art of contradiction
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam Cullen
Elève assidu
avatar

Nombre de messages : 212
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 11343
Date d'inscription : 20/03/2008

MessageSujet: Re: Liam Cullen   Lun 19 Mai 2008 - 11:34

Famille




Père : Ephraïm Cullen, 39 ans ; historien à la bibliothèque nationale magique de Londres.



Mère : Oda Smith Cullen, 38 ans ; antiquaire, elle tient une boutique à Carlisle.



Frère : Seth Cullen, 18 ans ; 7ème année à Serdaigle.



Sœur : Japhet Cullen, 16 ans
; 6ème année à Serdaigle.



Grand-mère maternelle : Ollen Olsen, 58 ans ; conservatrice du musée des arts anciens de Carlisle.



Grand-père paternel : Jacob Cullen, 76 ans ; journaliste à la Chronique des Sorciers, un journal local de Carlisle.



Cousine : Victoria Swan, 16 ans
; 6ème année à Serpentard



Slytherin
7ème année (encore) - 18 ans

ATTRAPEUR
Fratrie: Seth (7ème année), Japhet (6ème année)
Cousine: Victoria (6ème année)

The finest art of contradiction
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam Cullen
Elève assidu
avatar

Nombre de messages : 212
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 11343
Date d'inscription : 20/03/2008

MessageSujet: Re: Liam Cullen   Lun 19 Mai 2008 - 11:39

Hors Poudlard...

Enfance à Carslisle

« Un goût corsé et huileux, croquant et doublement amer. Il fut projeté vers ses huit ans. Seth était assis sur un caillou. Son grand frère était en face de lui, un genou à terre pour se positionner à sa hauteur. Liam avait toujours été plus grand que son âge. L’aîné avait déchiré un pan de sa chemisette que leur mère leur avait acheté, à l'un et à l'autre, pour ce premier jour d'école. Il pleuvait ce jour-là. Retour d'école. Ils s'étaient arrêtés sur le bord du chemin, Liam soignait Seth d'un coup infligé par l'un de leur camarade.

Afin qu’il ne pleure pas, Liam lui avait glissé un petit bonbon en forme de galet dans la bouche.

- Tant que tu n'as pas terminé le bonbon, tu n'as pas le droit de pleurer. Je vais te soigner, avait-il presque ordonné à son petit frère.

Toujours très obéissant à son grand frère, Seth avait contrôlé ses yeux et sa gorge pour qu'ils réservent leurs larmes et sanglots pour plus tard durant que Liam épongeait son nez saignant.

Quand le bonbon fut terminé, Seth ne se souvenait plus qu'il avait envie de pleurer et Liam avait arrêté l'hémorragie.

- Tu peux pleurer maintenant.
- J'ai plus envie.
- OK, alors ça veut dire que t'es très fort.
- C'est vrai ?
- Oui, n'importe qui aurait pleuré à ta place. Même papa, ça se trouve !
- Oh ?
- Et t'as pas pleuré.
- Non, j'ai pas pleuré... »

(Seth Cullen, Sixième Sens)

« La calèche au toit ouvert avait la particularité de ne pas laisser passer la pluie. Quand il monta à l’intérieur avec ses deux parents, Oda et Ephraïm qu’il aimait appeler par leur prénom car il pensait que dire « papa » ou « maman » n’était qu’un enfantillage de plus dans les stupides louvoiements de la vie, Liam choisit de se mettre à côté de Styrce. Ephraïm plaça sa malle sur la banquette libre qu’il avait face à lui et s’assit à côté de sa femme, qu’il prit dans ses bras après un baiser affectueux.

- « Allons-y, Styce, nous n’avons pas fait ses courses et j’aimerais que nous rentrions pour le déjeuner des enfants. »

Les enfants n’étaient autres que Seth et Japhet. Son petit frère et sa petite sœur. Tous les deux regardaient tristement leur grand frère s’en aller vers la grande école et cela serait la première année que les Cullen seraient séparés depuis onze ans. Liam leur adressa un petit au revoir de la main. Protecteur et impulsif, il n’y avait à ses yeux qu’une raison pour laquelle son cœur n’avait pas plié sous l’indifférence du monde qui l’entourait. Son frère et sa sœur. Chétifs l’un et l’autre, Liam avait pris à cœur de les défendre contre l’hostilité de leur camarade d’école.

Pour les enfants moldus, les Cullen étaient des gens bizarres. Ils étaient rejetés, moqués, querellés chaque jour. Cela, Liam ne le supportait pas et, malgré ses onze ans, son tempérament enflammé et vengeur l’avait amené plus d’une fois dans le bureau de la directrice, le nez en sang, des bleus sur tout le corps mais un ineffaçable sourire satisfait sur le visage, car son état était toujours moindre que celui des garçons qui s’amusaient à embêter sa fratrie. Il se faisait punir à chaque fois et les parents d’élèves se plaignaient continuellement. Ephraïm était un homme respecté et sage, il parvenait toujours à temporiser leur agitation. Jamais Liam ne se faisait punir par son père car ce dernier suspectait évidemment les outrages que ses enfants subissaient quotidiennement. Cependant, il accablait son fils de bons conseils, ce qui avait le don d’énerver encore plus Liam qui ne comprenait pas :
- « Ils ne sont que des moldus ! Ils n’ont pas de pouvoir ! On pourrait s’en débarrasser si tous les sorciers s’alliaient ! Je les déteste ! Ils nous détestent alors je les déteste plus que tout ! »
- « Fiston, on ne peut pas combattre les autres sous prétexte qu’ils sont mauvais sinon cela te rend aussi mauvais qu’eux. Plus tu as de pouvoir, plus tu as de responsabilités et tu dois te montrer à la hauteur de ces responsabilités. Ce n’est pas en frappant Harold que tu parviendras à l’éloigner de Seth, car il y aura toujours un autre Harold qui reviendra et tu auras trop de sang sur les mains pour t’aimer encore... il y a d’autres façons, Liam. Tu dois les trouver. »
- « Non ! Aucun Harold ne mérite de vivre ! On ne leur a rien fait ! Quand j’aurais une baguette, plus personne ne nous embêtera jamais... »
- « Quand tu auras une baguette, j’espère que tu t’en serviras pour le meilleur. »
- « Quand je serai parti à Poudlard l’année prochaine, Seth et Jah seront tous seuls, Ephraïm...» regrettait amèrement Liam sous le regard de son paternel qui le prenait dans ses bras pour le consoler et résorber un peu de la haine de son fils.

La calèche fit quelques kilomètres sans que les passants ne donnent l’impression de voir les Cullen traverser la ville en direction de la petite gare de Carlisle. Le cousin Styrce les déposa devant la statue qui se trouvait sur le parvis. Liam dit au revoir à son cousin. Ils se retrouveraient à Noël.
- « Surveille bien Seth et Japhet pour moi, je sens que je vais avoir une très longue liste de gens à cogner en revenant en décembre. »

(Répartition de Liam)


L'accident de Seth

Selon de Seth - lien

Seth y raconte la péripétie qui a fait de lui l'hybride d'un vampire et d'un loup-garou lors de l'été suivant sa quatrième année.

Tout est parti d'une envie de Liam d'aller visiter une petite copine à Londres en trompant la vigilence de ses parents grâce à l'alibi fraternel. Ainsi, alors qu'ils étaient supposés faire du camping tous les deux, Liam laissa Seth se rendre seul dans une forêt polonaise réputée pour ses animaux fantastiques, sans soucis de la sécurité de son petit frère tandis qu'il rejoignit la capitale anglaise en donnant rendez-vous à Seth trois jours plus tard, au même endroit qu'ils s'étaient quittés.

Selon Liam - lien

- « Quand je suis revenu au point de rendez-vous... - nous y étions allés en bus et le point de RDV était le même arrêt que celui où je l’avais laissé - Il n’y était pas. Je n’ai jamais eu aussi peur de ma vie. Tout défilait dans mon esprit... le futur, ma mère... les larmes. J’imaginais le pire mais pas ce pire là.
« J’en avais pour deux ou trois heures de route pour atteindre la forêt où il aurait dû être. J’étais fou... fou de rage. J’ai commencé à courir sur le bas côté de la route. Je voulais rejoindre la forêt. Je rageai de ne pas savoir transplaner... Un moldu m’a pris en autostop... m’a déposé près de la forêt... je ne trouvais Seth nulle part. Un garde chasse m’a dit qu’il avait vu un adolescent seul, qui correspondait à sa signalisation, du côté des arrêts de bus. C’était un enfer...
« Finalement, je suis retourné sur mes pas. Là où nous avions rendez-vous initialement... Six heures infernales. La nuit allait tomber.
« J’ai retrouvé Seth, à plusieurs mètres de la chaussée. Il était avec ses affaires, allongé dans une bouillasse de neige gadoueuse et d’herbes hautes. Pâle. Aucune cicatrice... aucune blessure... sauf l’arc de cercle argenté... la marque d’une dentition sur sa jugulaire.
« Dans le bus du retour, il m’a raconté... je n’ai rien pu lui dire. Je ne me suis même pas excusé. Je le gardais contre moi... allongé. Nous prenions quatre sièges, tout le monde nous dévisageait et n’espérait qu’une chose: que nous sortions du bus au prochain arrêt, que nous partions loin d’eux, en emportant nos sinistres problèmes. A chaque arrêt où ne nous descendions pas, les yeux semonçaient. Je voulais leur arracher... je voulais hurler. Je faisais comme si je ne voyais pas... je ne voyais que Seth.
« Ma main saignait. Le poing tellement serré que mes ongles me coupaient la paume de la main... je saignais et j’aurais voulu me vider de tout mon sang... mourir lâchement avant d’arriver à la maison et de rendre des comptes à nos parents.
« Il m’a dit qu’il m’avait attendu, qu’il était certain que je reviendrai le chercher et que je ne l’abandonnerai jamais... il ne voulait pas rentrer sans moi pour que je ne me fasse pas réprimander. Il a insisté pour qu’on garde le secret... il avait peur qu’ils le rejettent. Une fois encore, c’est par lâcheté que j’ai accepté... j’aurais dû en parler tout de suite.
« La suite, jusqu’à ce qu’on le confie finalement à nos parents, a été pire. Pire car personne chez les Cullen ne m’a jamais rien dit. Pourtant, je sens... ça pèse lourd les regards de ma mère, la bonté de mon père, la sollicitude de Japhet... et l’amour de Seth. »

A Poudlard...



Slytherin
7ème année (encore) - 18 ans

ATTRAPEUR
Fratrie: Seth (7ème année), Japhet (6ème année)
Cousine: Victoria (6ème année)

The finest art of contradiction
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Liam Cullen   

Revenir en haut Aller en bas
 
Liam Cullen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Portraits des Personnages-
Sauter vers: