Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Passé cauchemardesque [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Demelza Worpel
Elève assidu
avatar

Nombre de messages : 232
Age : 25
Maison : Serpentard
Gain de Gallions : 12142
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Passé cauchemardesque [PV]   Jeu 8 Mai 2008 - 17:13

C’est une après-midi belle et ensoleillée. Pourtant, Demelza n’est pas dehors. Elle n’en n’a pas envie. Elle n’est pas tellement réjouie à l’idée de voir tous ces gens heureux autour d’elle, alors qu’elle-même ne va pas bien. Enfin, tout cela n’est pas nouveau. Ce qui est plus étrange, c’est que la jeune fille à la tête plongée dans un livre de Métamorphose. La fin de l’année approche à grands pas, ainsi que les examens. Pour elle, ce sont les BUSEs. Elle n’avait jamais réellement prit le temps de réviser ou quoi que ce soit. Les études, ça l’ennuie. Elle leva légèrement la tête afin d’apercevoir les autres personnes présentent dans la salle. Pas grand monde. Elle fronça les sourcils. Les gens préféraient vraiment aller s’amuser dehors plutôt que de réussir leurs examens ? La jeune fille soupira puis rabaissa la tête. Elle prit sa plume rouge à changement de couleur puis se mit à recopier la page qu’elle avait sous les yeux. Elle ne connaissait pas de meilleur moyen pour retenir ses leçons, même s’il ne marchait pas vraiment. Elle devrait essayer de se lier d’amitié avec un ou une Serdaigle.

Dans la pièce, on n’entendait rien d’autre que le bruit des vieilles pages cornées et des grattements de plume. Le silence était agréable. Demelza songea a venir réviser ici plus souvent au lieu de rester enfermée dans le dortoir ou dans la salle commune. Elle fit une pause. Tourna les pages. Encore. Elle se remit à écrire. Des bruits de chaises retentirent soudain et la firent sursauter. Elle s’était habituée au silence et regarda les personnes concernées avec un certain méprit. Des filles de Gryffondor. Ben voyons. La 5ème année n’eut pas le temps de baisser la tête que le groupe de filles passa derrière elle pour se diriger vers la sortie. Elle entendit l’une d’elle murmurer à sa voisine :


- …vu Kazey ce matin ? Comment va-t-elle ? Parce qu’hier, elle…..

Elle quoi ? Demelza se retourna si brutalement que les jeune filles eurent un mouvement de recule. La Serpentard les dévisagea. Il se passait quoi avec Kazey au juste ? Elle s’inquiétait pour elle maintenant ? Bien évidemment. Il s’agit de sa cousine et c’est une des seules personnes en qui elle a réellement confiance. Elle n’osa tout de même pas demander plus amples explications aux demoiselles qui filèrent au pas de course. La 5ème année hésita. Elle rangea soudain toutes ses affaires dans son sac et partit sur les talons des Gryffondor. Elle comptait les suivre et comprendre ce qu’il se passait. Elle dévala les marches puis les aperçut au bout d’un couloir. Discrètement, elle se faufila derrière elle et écouta leur conversation. Elles parlaient extrêmement pas. Etait-ce si grave que cela ?

- … dans son sommeil. Elle m’a même réveillée. J’ai eu un peu peur mais….

- Que fais-tu par ici toi ?

Demelza se stoppa net. Une des Gryffondor venait de se retourner. Elle était repérée et pas très loin de la tour des Rouges. Il fallait qu’elle se la joue à la Serpentard méchante afin d’avoir la paix. Elle savait que de toute façon, elle n’aurait pas plus d’information sur sa cousine de la part de ses gamines. Elle regarda ailleurs et ignora presque les demoiselles devant elle. L’une d’elles s’approcha et c’est tout juste si elle ne la bouscula pas. Demelza fit un pas en arrière.

- Ne me touche pas ! cria-t-elle en rejetant le bras de la jeune fille. Ce que je fais ici ne vous regarde pas.

Elle fit volte face et tourna au coin d’un couloir. Elle devait parler à sa cousine. Elle devait savoir ce qu’il se passait. Mais la Gryffondor serait certainement venue la voir si quelque chose n’allait pas. Après tout, elle avaient toujours été très proches. Tout de même, il y a quelques années, elle ont été séparées. Séparées par quoi ? Par un blason. Demelza avoua que son comportement à l’égare de sa cousine était pitoyable. Se faire la guerre après des années d’amitié seulement parce qu’elles ne portent pas le même blason. C’était totalement ridicule.

Demelza accéléra le pas et se dirigea vers la volière. Là-bas, elle trouva son hibou noir. Horus. De son sac, elle sortit quelques Patacitroulle et les lui donna. Ce maudit hibou préférant être récompensé avant l’effort. Il ne méritait que d’être dévoré. Alors qu’il se goinfrait, Demelza sortit sa plume et un bout de parchemin. Elle y griffonna quelques mots puis le plia. Elle s’approcha d’Horus et lui donna. Elle lui expliqua à qui le message était destiné puis l’oiseau s’envola. La Serpentard sortit de la volière et se dirigea vers le Lac Noir. Elle s’installa à l’ombre d’un grand arbre et attendit…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazey Jeffersson
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 16
Age : 24
Maison : Gryffondor
Année : 4ème année
Gain de Gallions : 11778
Date d'inscription : 17/11/2007

MessageSujet: Re: Passé cauchemardesque [PV]   Jeu 8 Mai 2008 - 18:33

Voilà une après midi qui commençait, le soleil brulait la peau de Kazey. Elle regardait vers le ciel, en pensant à ce jour où elle s'était réveillée dans un désert aride. Elle ne se souvenait plus exactement de ce jour mais, il l'avait marqué à jamais. Elle aurait préféré oublier mais, chaque nuit le lui rappelait. Cette nuit en particulier, où elle s'était encore réveillée en sueur. Elle ne comprenait toujours pas le sens de ses rêves et n'avait personne a qui en parler. Il y avait bien les filles de son dortoir mais elle ne savait pas comment leur dire qu'elle rêvait de sang et cris effroyables. Elle n'avait aucune explication à ses rêves portant voilà cinq ans qu'ils avaient commencés .Ils s'empiraient de nuit en nuit. Elle inquiétait ses camarades de chambre elles le savaient mais, ne pouvait rien changer à cela.


Tous ses secrets la minaient, si elle avait ne serait ce qu'un indice, elle aurait foncé. Elle était du genre à passer à l'action quand il le fallait, elle ne restait pas en arrière plan. Mais là, contre qui devait telle se battre le savait, elle n'en avait aucune idée. Elle était dehors et regardait les gens s'amusaient, la jeune Griffondor avait quitté ses amies qui ne cessaient pas de lui poser des questions sur sa santé. Elle allait bien, en tout cas elle pensait aller bien. Ses écouteurs dans les oreilles elle écoutait de la musique en se disant que les moldus n'inventait dans que des choses inutiles. Kaz ne voulait pas penser à rien et encore moins à ses rêves. Devant ses yeux, elle regardait un livre d'image encore une fois. Des photographies de ciel, elle adorait le ciel, car chaque matin était différent et que quand elle regardait le ciel elle oubliait ses problèmes ou milieu des nuages. Tout le monde travaillait, elle ne se préoccupait pas des ses examens, c'était une bonne élèves elle n'avait jamais eu besoin de travailler. Elle s'apprêtait à aller se promener quand un hibou lui apparut.

C'était celui de Demelza. Prenant le message dans les griffes, elle l'ouvrit rapidement.





* Pourquoi veut elle me voir aujourd'hui ça fait des jours que l'on ne sait pas parler. Elle doit avoir besoin de quelqu'un pour faire je ne sais quoi. En plus ce n'est pas le bon jour. En y réfléchissant ces derniers jours il n'y a pas de bons jours, il ne faut pas que je la laisse en plan sinon nos relations vont empirer.*

Elle regarda l'heure du rendez-vous. Elle avait le temps, elle décida donc d'aller se promener comme elle l'avait prévu. Sa cousine DEmelza était spéciale, on ne savait jamais à quoi s'attendre avec elle. Il y a peu de temps elle avait essayé de faire le premier pas vers elle, mais la vert lui avait clairement fait comprendre qu'entre Serpentard et GRriffondor il y avait aucune amitié possible. Kazey avait fini par la croire et n'avait plus cherché après elle. A une époque elles étaient inséparables, avant tout, avant ses cauchemars, avant la disparaission de son père, mais surtout avant Poudlard. Elle s'était toujours demandée comment on pouvait autant changer. Comment un chapeau pouvait décider des personnes que l'on devait fréquenter. Le message de sa cousine l'avait fait oublier ses cauchemars maintenant elle pensait au bon vieux temps, les parties de cache-cache dans son jardin et les anniversaires. Cette partie de sa vie était achevée et qu'elle devait aller de l'avant et se concentrer sur ce qui la caractérisait aujourd'hui. Les soirées qu'elle passait avec ses congénères et les fous rires qu'elle partageait avec sa voisine de chambre. Retournant dans son livre, elle vit un matin magnifique, tous ces cieux lui rappelait les moments de sa vie. Certains lui rappelaient même son père. Regarda sa montre, la se dit que c'était le moment d'aller rejoindre sa cousine. Elle rouvrit le papier pour être sur du lieu de rencontre, tout à coup quelque chose la frappa, " je m'inquiète ".

Elle n'avait pas fait attention avant. Pourquoi s'inquiètait elle à son sujet? Ce n'était pas clair, le point de rencontre était le lac noir, elle s'y rendit aux pas de course à son grand étonnement elle voulait voir sa cousine. Ses cheveux volaient en arrière, elle volait voler vers la Serpentard maintenant c'est elle qui s'inquiétait. Dans sa tête une tonne de mots lui venaient, des expressions et la musique qu'elle venait d'écouter lui trottait dans l'esprit. " J'arrive Demelza" ses mots partaient et revenait dans son coeur. Arrivée devant le lac, elle regarda sur le banc, elle était là, elle l'attendait. Les cheveux noirs de son interlocutrice lui donnaient des frissons. La rouge se demandait ça faisait combien de temps que sa cousine était là. Elle la fixait, la défigurait presque, tant de temps qu'elle attendait que sa cousine face un quelconque pas vers elle. Elle s'assit à côté d'elle sans attendre de réponses.

- Je suis là, dit elle d'un ton calme, tu voulais me parler non, je t'écoute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Demelza Worpel
Elève assidu
avatar

Nombre de messages : 232
Age : 25
Maison : Serpentard
Gain de Gallions : 12142
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Passé cauchemardesque [PV]   Jeu 8 Mai 2008 - 23:07

Demelza ramassa quelques pierres qui traînaient et les jeta à l’eau. Elle était préoccupée. C’était bien la première fois qu’elle s’inquiétait de quelque chose. Mais il s’agit bel et bien de sa cousine. Et bien qu’elles se « détestent », elles sont dans l’obligation d’avoir un lien et de s’entraider. Demelza n’aime d’ordinaire même pas s’aider elle-même. Alors aider les autres… C’est quelque chose qu’elle n’a jamais fait et qu’elle ne comptait jamais faire. Mais aujourd’hui, tout est différent. Et si Kazey était en danger de mort ? Ce n’était certainement pas cela. Mais il y avait tout de même quelque chose. Installée sur son petit banc à l’ombre de l’arbre, la Serpentard regarda le ciel. A cette heure, durant l’hiver, la nuit était déjà tombée depuis longtemps. L’été approche. Bientôt, elle devrait se rendre chez elle. Dans le sombre Manoir à Lymington. Elle n’en n’a absolument pas la moindre envie. D’habitude, lorsqu’elle s’ennuie chez elle ou lorsque qu’elle veut fuir le Manoir, elle se rend chez Cassie. Hors, celle-ci, partit étudier en Bulgarie, Demelza ne la voit pas souvent. Si seulement elle pouvait revenir à Poudlard…

Demelza entendit du bruit derrière elle et devina que sa cousine n’allait pas tarder à se montrer. Qu’allait-elle lui dire au juste ? Elle ne le savait même pas. Elle voulait simplement être rassurée. Etre certaine qu’il ne se passe rien et que Kazey va pour le mieux. Elle pouvait toujours se faire envoyer balader, elle s’en fichait. Elle n’avait pas eu l’occasion de parler avec la Gryffondor depuis qu’elle s’était croisées dans un couloir et qu’elle s’était engueulées. La Serpentard avait tout de même prit le risque d’envoyer un petit mot pour que sa cousine la retrouve ici même si elle pensait qu’elle ne viendrait pas. Hors, elle était là.

Kazey venait d’arriver. La Serpentard savait qu’elle était là mais ne daigna pas tourner la tête, les yeux toujours fixé sur le Lac Noir peuplé d’étranges créatures. Elle avait horreur qu’on la fixe et sentait le regard de sa cousine qui la dévisageait. Elle se poussa un peu pour laisser de la place à la Gryffondor. Toujours sans un regard. Elle n’eut même pas le temps de la saluer ou quoi que ce soit d’autre que Kazey prit la parole. Elle non plus ne lui avait dit bonjour. Mais ce n’était pas grave. Quelques secondes de silences passèrent avant que Demelza se décide enfin à regarder sa cousine. Elle n’avait pas changé. Du moins, elle n’en n’avait pas l’impression. Seul son caractère était différent de celui d’avant et la Verte savait parfaitement qu’il en était de même pour elle. Peut-être pas dans le bon sens. Une brise légère fit voleter les cheveux des deux jeunes filles. Demelza sourit à sa cousine. Elle était déjà à moitié rassurer. Kazey ne semblait pas malade ni avoir de blessure. Visible tout au moins…


- Je voulais simplement savoir comment tu allais en ce moment… dit-elle en baissant la tête. Elle avait presque honte de s’être inquiété ainsi. J’ai entendu des amies à toi dire des choses dans les couloirs.

Demelza fit une pause afin de regarder la réaction sur le visage de la Gryffondor. Elle ne savait pas vraiment comment s’y prendre. Ce n’était pas dans ses habitudes de s’inquiéter pour quelqu’un.

- J’ai cru comprend tu faisait des trucs dans ton sommeil. Que tu a réveillé une de tes camarade de chambre… Je me suis alors demandé s’il ne t’arrivais pas quelque chose et dans ce cas, si t’aurai voulu m’en parler…

Cette fois, la 5ème année en était certaine. Kazey allait se mettre à rire et partir en se moquant d’elle. Jamais la Serpentard n’avait fait preuve d’autant de sensibilité. Elle espérait quand même que Kazey avait encore confiance en elle. Ce changement de comportement envers sa cousine, Demelza ne peut l’expliquer. La Verte est très lunatique mais cache ses sentiments. Elle détourna son regard de la Rouge puis recommença à lancer des pierres dans l’eau comme si de rien n’était, en attendant une réponse où une moquerie de la part de sa cousine…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazey Jeffersson
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 16
Age : 24
Maison : Gryffondor
Année : 4ème année
Gain de Gallions : 11778
Date d'inscription : 17/11/2007

MessageSujet: Re: Passé cauchemardesque [PV]   Ven 9 Mai 2008 - 17:22

Kazey était abasourdie, comme ça sa cousine s'inquiétait pour elle, elle la regardait. Elle avait une expression plutôt sombre. Elle avait appri pour ses cauchemars. Kaz savait que les rumeurs circulaient vite à Poudlard, mais à ce point. Elle regardait sa cousine en silence qui la Serpentard lançait des cailloux dans le lac. Elle savait ni quoi dire, ni quoi faire. C'est dernier temps elle ne savait plus comment réagir avec les autres. Tout ce qu'elle savait c'était que dès qu'elle rentrait au dortoir elle engueulerait ses copines de chambre. Elles auraient pu être plus discrètes un minimum quand même. Elle était pétrifiée, la quatrième année avait envie de tout lui dire, mais elle ne voulait ni pitié ni compassion. Ce n'était pas le genre de sa cousine de s'apitoyer sur le sort des autres, mais elle était si changeante que l'on pouvait s'attendre à tout. D'un autre côté elle n'avait personne d'autre à qui parler alors elle n'avait pas le choix.

Cette situation embarrassait sérieusement K., si elle commençait à parler elle devrait tout dire, dire le secret qu'elle a gardé pendant des années. Un secret dont elle ne connaît même pas elle-même l'envergure. Sa marque, ses pertes des consciences, ses cauchemars n'étaient que la partie visibles d'un iceberg dont elle ne connaissait pas la dimension. Certaines ses cauchemars l'embêtaient beaucoup, mais le pire n'était pas là. Elle regarda encore une fois sa cousine qui attendait une réponse. Puis elle se retourna et fixa le ciel, encore une fois.

- Ce n'est rien je fais quelques cauchemars sans importance et celui d'hier était un peu plus vrai que les autres. Je ne suis ni malade, ni rien. J'ai juste quelques souvenirs qui reviennent, mais rien de bien méchant. Tu sais las filles exagère toujours un peu.

Elle mentait et elle le savait ,mais elle ne voulait pas inquiéter sa cousine plus qu'elle l'était déjà ça serait égoïste de sa part. Elle l'aimait et ne supportait pas de la voir anxieuse. C'était son truc à elle de s'inquiéter pour rien, ce n'est pas celui de Demelza au contraire. Elle avait toujours été indifférente même petite. Elles avaient toutes les deux eu un passé bien compliqué et elles n'en avaient jamais parlé jusqu'à maintenant. Elle savait que sa cousine devinerait qu'elle avait menti et elle essayait de trouver les mots pour lui expliquer, mais sa bouche ne sortaient aucun son. Elle n'arrivait plus à parler tous ses rêves lui revenaient en même temps son père qui l'appelle, du sang et des cris. Mais le pire était un rire qui revenait en boucle dans sa tête un rire diabolique et effroyable qui sortait de ses lèvres. Des gouttes alors glissèrent sur ses joues, elle avait peur d'elle-même, de ce qui habitait en elle, mais dont elle ne connaissait pas que le symbole qui était marqué dans son dos.


- Tu crois aux monstres? Elle n'attendait pas de réponse juste à ce que sa cousine y réfléchisse, elle marqua une pause elle continua, parce que dans mes rêves je suis un monstre. Ses rêves sont s'y réels, au fond c'est peut-être parce qu'ils se sont déjà produit. Enfin, je pense, je ne suis sûre de rien.


Maintenant elle regardait dans le vide, sur ses joues ses larmes séchaient doucement. Elle ressentait une douleur au coeur, comme ci toutes ses choses lui revenaient d'un seul coup. Elle pensait savoir comment en apprendre plus sur ses rêves, car ils avaient un facteur commun que la quatrième année avait su déterminer : son père. Il était dans chacun de ses cauchemars, mais elle avait aucune idée d'où il se trouvait. Même si elle n'avait jamais cherché, depuis le départ de son père sa mère ne voulait pas en parler. Demelza savait que son père était parti, mais elles n'en avaient jamais vraiment discuté. Elle ne faisait pas attention à la vert c'était comme si elle se confiait à elle-même. Elle savait que la Serpentard pouvait rire, mais pour l'instant elle avait réagi assez gentiment, elle ne pouvait pas le réfuter. Le vent soufflaient fort, on entendit plus que le son d'arbres pendant quelques secondes. Un silence lourd et pesant, elle entendait que sa cousine réponde n'importe quoi même une méchanceté. Mais si celle-ci partait sans ne rien dire le rouge ne s'en remettrait jamais. Le silence commençait à inquiétait Kazey.

* Elle doit se dire que je suis folle, au fond ça m'arrangerait sûrement. Comment expliquait à quelqu'un que l'on peut perdre le sens de la réalité et devenir quelque chose que l'on ne peut même pas devenir. Je n'aurais rien dû répondre juste rigoler et partir. Pourquoi je crois encore au genre humain alors que je ne suis pas sûr de l'être c'est vraiment plus fort que moi. En tout cas je peux toujours dire que je plaisantais avec mon histoire de monstres, mais je me suis mise à pleurer. Je suis vraiment trop émotive..pfft et puis elle n'a pas ses BUSEs à réviser!*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Demelza Worpel
Elève assidu
avatar

Nombre de messages : 232
Age : 25
Maison : Serpentard
Gain de Gallions : 12142
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Passé cauchemardesque [PV]   Dim 15 Juin 2008 - 22:11

Quelques cauchemars hein ? C’était tout de même bien étrange tout cela. Demelza cessa de lancer des pierres et considéra sa cousine. Elle ne la regardait pas. Pourquoi ? Avait-elle peur que Demelza découvre quelque chose ? Qu’avait-elle d’aussi sérieux à cacher ? La Serpentard n’insista pas et détourna de nouveau le regard. Elle avait pourtant remarqué dans les yeux de sa cousine, qu’elle était effrayée. Elle parvenait très mal à mentir et il en était de même pour cacher ses émotions. Et cela inquiétait Demelza. Elle avait beau se chamailler souvent avec sa cousine, elle ne pouvait oublier tous ces moments qu’elles avaient passé ensemble étant petites. C’est en fait leurs entrées à Poudlard qui les avaient presque forcée à se séparer. C’était réellement scroutt de s’embrouiller simplement parce que les deux créateurs de leurs deux maisons - respectivement Serpentard et Gryffondor, se détestaient, qu’il fallaient en faire de même. Demelza n’aime pas les préjugés.

- Je ne suis pas certaine que tes amies exagèrent. Elles sont réellement inquiètes et moi aussi, dit-elle soudain d’une voix qui se voulait calme. Et je suis aussi furieuse que tu refuse de me dire tout ce qui t’arrive, ajouta-t-elle d’une voix un peu plus dure.

Demelza se baissa pour ramasser une autre pierre. Celle-ci, elle ne la lança pas mais la garda entre ses mains. Elle jouait avec, la passait d’une main à l’autre. Ces gestes étaient sans grand intérêt mais parvenaient à calmer la cinquième année. Lorsqu’à un moment, la pierre tomba. Demelza serra les poings à s’en faire blanchir les phalanges. C’est ce moment que choisi Kaz’ pour lui faire part d’un peu plus de ses secrets. Les monstres ? Bien évidemment qu’elle croyait aux monstres. Où sommes nous là ? A Poudlard. La forêt toute proche d’elles en était peuplée de monstres. De toutes sortes. La Serpentard regarda sa cousine derechef. Elle n’allait vraiment pas bien et il lui fallait absolument de l’aide. Ou du moins, une personne pour l’écouter. Si ces sales élèves de Gryffondor et soient disant amies de Kazey n’étaient seulement capable d’ébruiter ses problèmes au lieu d’essayer de les résoudre, elles ne servaient à rien. Demelza prendrait ce rôle. Elle se calma, contente que sa cousine lui en ait raconté un peu plus puis prit une voix amicale qui ne lui ressemblait pas.


- Oui, je crois aux monstres et crois moi, tu n’y ressembles absolument pas. Tu es quelqu’un de gentil, à l’écoute... Tu es aussi ma cousine et quoi que tu en penses, je ne te laisserai jamais seule. Et arrêtes de pleurer s’il te plait. Ne te laisse pas submerger par tes émotions, ajouta-t-elle avec un sourire, tout en fixant Kazey dans les yeux.

Une main bienveillante se posa alors sur l’épaule de la Rouge. Elle avait l’air de plus en plus mal. Demelza savait bien qu’elle ne lui avait encore tout raconter. Elle avait elle aussi besoin de se confier. Elle n’avait jamais raconté à personne ce qu’elle avait découvert dans le couloir cet hiver. Quelque chose qu’elle avait toujours voulu savoir. Mais depuis qu’elle est au courant, les mystères se sont multipliés. Elle ne sait comment faire. Elle a besoin de l’aide de quelqu’un. Et pourquoi pas de sa cousine. Après tout, leurs problèmes étaient peut-être liés. Et même s’ils ne le sont pas, elles peuvent toujours s’entre aider. Kazey est la seule personne en qui Demelza a confiance, en dehors de sa meilleure amie. Il ne fallait pas qu’elle effraye sa cousine d’avantage, pas pour le moment en tout cas. Pour l’instant, le sujet est Kazey et ses étranges cauchemars. Demelza se redressa et s’adressa à Kazey d’un ton des plus sérieux.


- Kazey. Si tu veux réellement de l’aide, je peux te l’apporter. Il faut tout d’abord que tu me racontes tout ce que tu sais. J’aurai moi aussi quelque chose à te révéler. Quelque chose concernant la mort de ma mère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Passé cauchemardesque [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Passé cauchemardesque [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Autour du château :: Forêt Interdite et Lac Noir-
Sauter vers: