Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sans feu ni lieu [Ouvert à qui veut]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shawn Evans
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 153
Maison : Serpentard
Année : 6ème
Gain de Gallions : 11216
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Sans feu ni lieu [Ouvert à qui veut]   Sam 3 Mai 2008 - 13:44

Ça cogne et ça m’arrache la gueule. J’ai l’impression de m’être enfilé une douzaine de bièraubeurre cul sec, un peu comme pour les 18 ans de Rachel. Sauf que là, c’est pas le cas. Aucun souvenir d’avoir fait la fête hier soir. Et c’est ça le pire. Avoir la gueule de bois quand on a bringué c’est déjà pénible, mais si en plus on me laisse pas le loisir de m’amuser avant de me sentir mal… je trouve ça monstrueux.


Contre sa joue, c’est le sol. Froid en plus, glacé pour être exact. Sa mâchoire est engourdie… D’après l’odeur plutôt humide, il dirait qu’il est dans les cachots. Au moins, il n’est pas trop loin de la salle commune. Sa montre est la seule chose qu’il distingue dans l’obscurité qui l’entoure. Elle est phosphorescente. Cadeau de Rachel. Elle se fiche de lui parce qu’il n’aime pas le noir. C’est toujours le cas. Et la en l’occurrence, plus noir, tu meurs.
Le cadran indique 8h19.

On est quel jour ?


Shawn se relève lentement. Il a mal partout. Surtout du côté droit, au niveau des côtes. Il est habillé comme il s’est endormi : un Jeans et un T shirt, pieds nus. Aux dernières nouvelles il était crevé hier soir et s’est endormi comme une bouse sur son lit. Juste eu le temps d’enlever chaussures et baguette du milieu avant de s’effondrer.

Parfait.
Dans le noir, les cours commencent bientôt, j’ai pas de baguette, pas de chaussures et je sais pas ou je suis. Extra.


Une rapide exploration tactile lui révèle qu’il se trouve prés d’un mur de pierres. Froides, bien sûr, et surement un peu moisies d’après l’odeur qu’elles dégagent. Aucune lueur à l’horizon, et pourtant des bruits sourds au dessus de sa tête. La haut, les élèves doivent se rendre dans la grande salle, prendre leur p’tit dèj, se préparer. La panique s’approche, à pas feutrés, par derrière en plus, prête à vous prendre en traître quand vous ne maîtriserez plus la situation. Situation que finalement, il ne maîtrise pas, et ce, dés le départ.
Sa main tâtonne dans cette saleté de noir qu’on ne peut même pas qualifier d’obscurité puisque son champ de vision est limité à zéro pas devant lui. Il longe le mur, cherchant non seulement à se donner quelques points de repères, mais priant aussi ardemment pour que ses doigts rencontrent une porte.

Une porte et rien d’autre.


Quelques mètres plus loin, après avoir percé quelques toiles d’araignées et posé la main sur des choses qu’il ne préfère même pas voir à la lumière du jour, il sent du bois sous sa main. Un vieux bois gonflé et biscornu dans lequel sont rivés de gros clous. Une porte quoi.
Son cœur se calme un peu.
Shawn avance une main hésitante et cherche la poignée. Ses doigts se referment sur le métal. La porte s’ouvre…

La pièce suivante est obscure, mais une raie de lumière indique la sortie. Quelques bruits de pas étouffés viennent de l’endroit où point l’infime petit rayon. A pas feutré, le garçon se rapproche, avançant prudemment de façon à ne pas trébucher sur un quelconque objet abandonné au cœur de la pièce.

La prochaine fois, je peux pas me réveiller dans le dortoir des filles ? Comme réveil j’ai connu plus sympa. Ou me réveiller dans mon lit...normalement quoi... des fois, c'est chouette aussi.


A nouveau sa main sur la poignée. Mais cette fois-ci, il a beau exercer une forte pression dessus ça ne bouge pas. Et quand ça veut pas, ça veut pas.

Soupir agacé.

Y a des jours où on sent bien que la journée commence mal. Généralement, elle se poursuit aussi bien, et il est évident que pour la plupart de ces journées, la fin n’est pas non plus piquée des vers. Une envie protestataire de s’asseoir et d’attendre qu’elle passe l’envahit.
Mais la perspective de rester assis au froid dans le noir toute la journée n’étant pas des plus réjouissantes, l’envie de fait que passer, et s’enfuit au galop un peu plus loin pour contaminer quelqu’un d’autre.
Le vert s’appuie contre la porte et pousse encore. En vain. Il tire sur la poignée… rien de vient.

Et le noir est toujours là.

Peu à peu l’angoisse lui monte à la gorge. La situation est fort pénible et sans baguette pas d’autre solution que d’appeler à l’aide.

… et passer pour un blaireau…


Shawn grimace.
Il s’adosse un instant contre le barrage érigé entre lui et les autres.
Le mal de tête est toujours présent est joue le rôle d’un toréro agitant son foulard rouge sous le nez du vert. Ça cogne, ça brûle, ça l’agace et ça l’énerve. Il se retourne brusquement et plante un grand coup d’épaule dans la porte. Coup inutile et inefficace si ce n’est pour propager un peu la douleur de sa tête à son épaule. La porte, inébranlable, reste fermée et n’a pas bougé d’une once… pas d’un poil de licorne !

Exit fierté.


"Hé ! Est-ce qu’on peut m’ouvrir cette porte ?? Y a quelqu’un ? Quelqu’un qui sache jeter un alohomora ?"


Même les premières années savent faire ça en théorie. Y en a bien un qui va m’ouvrir non ?


Et à Shawn de tambouriner sur cette fichue porte à travers laquelle il entend se mouvoir des gens.


"Hééééééééé toi la derrière ! C’est quand tu veux ! "


Dernière édition par Shawn Evans le Mar 20 Mai 2008 - 1:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazey Jeffersson
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 16
Age : 24
Maison : Gryffondor
Année : 4ème année
Gain de Gallions : 11682
Date d'inscription : 17/11/2007

MessageSujet: Re: Sans feu ni lieu [Ouvert à qui veut]   Lun 5 Mai 2008 - 18:59

Kazey venait de se réveiller, la jeune fille était en sueur. Les cauchemars qu'elle faisait étaient de plus en plus violents. Elle ne se souvenait pas exactement de ce qu'elle avait vu juste des cris de douleur. Elle regarda autour d'elle plus personne n'était là. Si elle arrivait encore en retard elle savait que cette fois-ci elle n'en sortirait pas un dème. Courant dans la salle de bain, elle se précipita sous la douche. Posant le regard parterre, elle vit des tonnes des cheveux et de poils. Kaz ne put s'empêcher de se demander si les filles étaient si propres que ça. Celle-ci sort de la douche préférant se laver le soir lorsque la salle de bain serait plus propre. Se brossant les dents à toute vitesse, elle se demandait pourquoi les autres ne lavait pas réveiller. En soupirant, elle regarda ses cheveux, se demandant ce qu'elle pouvait en faire. Pour la Griffondor ses cheveux était une calamité. Elle se les brossa doucement repensant à ses rêves. Elle voulait les recomposer mais n'y arrivait pas. C'était comme un puzzle dont il manquait toutes les pièces. Elle avait beau essayer rien de cohérent ne lui venait. Après être un peu près correctement habillé, elle descendit les escaliers et déambula les couloirs. Elle n'avait aucun sans de l'orientation, voilà quatre ans maintenant qu'elle était à Poudlard mais impossible pour elle de trouver un chemin rapidement. Tournant dans les couloirs, elle commençait à paniquer en voyant les minutes qui s'écoulaient. Elle ne supporterait pas de devoir passer la journée sans avoir pris de petit déjeuner.


* Si j'arrive maintenant je pourrais peut-être rattraper les autres...mais bon il y a peu de chance.*


En marchant elle croisa un groupe d'élèves qui se dirigeaient vers la cour, elle ne put s'empêchait de se dire qu'elle était n'aurait jamais le temps de prendre une pomme et que si elle ne marchait pas plus vite elle serait en retard à son premier cour . Un élève de grande taille la bouscula tout à coup, elle se tourna et dit:


- Et toi, fais attention un peu!


Elle retrouva son chemin quand elle attendit des bruits dans une pièce non loin d'elle. Curieuse, elle s'approcha pour être sûr qu'il y avait bien quelqu'un. Mais elle n'entendait plus rien. Se disant qu'elle avait des hallucinations, elle s'apprêta à continuer son chemin quand un bruit sourd se fit connaître de l'autre côté de la pièce. Kaz se rapprocha alors de la porte pour vérifier s'il y avait bien quelqu'un. Quelqu'un criait mais c'était imcompréhensible d'où était la jeune fille. Les bruits des élèves des dans la grande salle l'empêchait de savoir ce qu'il voulait exactement. Elle rapprocha de la porte. Une voie lui demandait de faire un Alohomora. C'était un sort basique que même un première année s'avait utiliser, mais le ton de l'interlocuteur était plus qu'agressif.


* C'est comme ça qu'il demande un service celui là! Et puis qu'est-ce qui fait dans un endroit pareil...pfff. J'ai faim!!*


Elle l'aurait bien laisser seul mais, elle n'était pas méchante à ce point. Se dirigeant vers le serrure, elle pointa sa baguette vers en avant:


- Alohomora! dit elle séchement.


La porte s'ouvrit laissant apparaître un jeune homme qui n'avait pas l'air d'être au meilleur de sa forme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selene Sweevil
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 181
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 11790
Date d'inscription : 14/10/2007

MessageSujet: Re: Sans feu ni lieu [Ouvert à qui veut]   Lun 5 Mai 2008 - 19:14

Journée de bouse, ou matinée de bouse pour être plus exacte ... Réveillée en sursaut par des camarades chambrée hystériques, Selene avait littéralement oublié son masque exfoliant sur le visage. Masque qu'elle avait mis avant de se coucher. Les demoiselles partageant sa chambre, poussaient des cries d'orfraies, pour quelle raison ? La demoiselle aurait bien aimé le savoir. C'est qu'en ouvrant son regard bichromé qu'elle comprit. Les "follasses du lever tôt" tentaient d'empêcher un félinicide perpétré par ses deux reptiles : Asmodée et Astaroth.

Pour ce qui est d'Andrealphus, Maître Corbeau devait se trouver sur un arbre perché, car il jouait les déserteurs en ce moment même. Où est donc le volatile aux plumes noires ? Sa maîtresse ne le sait pas, il ressortira bien un jour l'autre dans la Grande Sallen à l'heure des repas. Tentant par tout les moyens de se remettre dans sa couche, peine perdue, ça augmente dans les décibels, la jeune femme pourtant d'humeur sereine se lève d'un bond : furieuse. Elle arrache le félidé d'une des mains salvatrices d'une comparse, pour jeter le chat hors du dortoir. Première étape passée, seconde ? Hurler sur ses collègues Vertes et Argent, telle une forcenée ? En effet.
Pas coiffée, la peau blanche occultée par un masque étrange à la teinture verdâtre, normal c'est du Moldu, la sixième année pointa un doigt accusateur sous leurs nez en tremblotant d'une Ire non répertoriée sur le catalogue des crises.

Un bon quart d'heure à pousser sa gueulante sur les jeunes filles tétanisées qui n'ont jamais vu leur "amie" comme ça.

La poupée écossaise, rapidement débarassée de ce masque, se retrouve avec une peau toujours blanche mais d'une douceur jalousée. Seul moment de Bonheur dans cette matinée qui eut si mal commencée ... Et ce n'est pas terminé. Un coup d'oeil dans l'armoire, enragée la poupée remarque qu'elle n'a plus aucune tenue à arborer pour la nouveauté. Son frère Aloysius et même papa Sweevil, n'a point fait son office de dépenser des Gallions et des Mornilles pour la Belle. Elle se dépêchera donc de faire parvenir une missive aux deux retardataires concernés par leur blasphème.
Jetant sur son lit aux draps verdâtres les affaires potentiellement choisies, Selene remarqua une tenue pour le moins intéressante. une robe cintrée, bordeaux. Qu'elle s'empresse d'enfiler, ainsi que des bottines à hauts talons. Bottines légères par ce temps clémant. Ne traînant pas plus longtemps, elle s'empressa de quitter les lieux, le couple de reptiles sur ses talons ..... Les Serpents qui se hâteront de faire tout pour créer une nuée de pauvre premières années, mortifiées par la Peur.
La Grande Salle, elle y parvient enfin, non sans mal. Dans la foule, elle reconnaît Mélusine qu'elle salue de la main, Elliot, qu'elle aurait aimé embrasser sur la joue .... Elle l'aurait fait, si Jezabel n'était pas là à veiller au grain .... James, là le baiser au coin des lèvres s'impose. Un grand sourire non feint à Ludovic, et hop, place assise chez ses amphisbènes préférés.

Non pas.

Coup d'oeil, seulement Eneas d'intéressant. Adel aussi. Mignon mais ... petit sourire néanmoins. Le Préfet, elle s'en fiche comme de sa première baguette. Purdey ? Sourire. Mais un Troll la bouscule pendant qu'elle porte à ses lèvres du jus de citrouille .... Encore un hurlement de la Belle, qui ne passe pas inaperçue.
Résultat, une baffe pour l'imprudent et une robe tâchée par un Troll qui ne sait pas mettre un pied devant l'autre dans le dessein de marcher ... Regard noir à l'individu qui n'en mène pas large. Mais la jeune femme le fusille du regarder, en lui ordonnant de l'accompagner à la fin des cours à Pré-au-Lard, pour lui acheter une tenue. L'acheteur potentiel, charmé par une Selene furieuse reste muet.
Qui ne dit mot consent, comme on dit. Et la demoiselle s'empresse d'utiliser un Sortilège dès que le Troll dispaaraît.
Terminant son déjeuner, qu'elle juge copieux, la Miss prend congé de tout ce charmant petit monde.

Pour aller où ? Dans les Sous-Sols, au frais. Afin de notifier sur son calepin, les derniers évènements survenus à Poudlard.

Les BRIMEurs sur le point de quitter Poudlard. Par Merlin, la bonne nouvelle que voilà. Mais ne pas trop se réjouir ouvertement au cas où les deux Inséparables pointeraient leur nez pincé ...


* Pas envie de terminer à Vie en colle avec Rusard. Très peu pour moi ... *

Occupée à ne pas se faire prendre, c'est tout un art, la Belle, qui n'allait pas tarder à louper sa première heure de cours, entendit soudainement quelques cris étouffés. Inquiète mais néanmoins curieuse, la jeune femme s'empressa de se rendre à la source du bruit.
Ouvrant de grands yeux sous la Stupeur occasionnée, il semblerait qu'un élève soit pris au piège. Peut-être, était-ce une farce de Peeves ? Stupide Esprit errant ...
Apparemment non. Utiliser le Sortilège "Alohomora" ? C'est quoi un(e) première année, enfermé(e) là-dedans ? Bah autant le découvrir.

Grande inspiration. Toujours en Colère la Miss Sweevil, par simple précision.


¤ Alohomora ! ¤ fit la jeune femme en pointant sa baguette sur le cadenas de la porte condamnée. En se rendant compte que cela faisait écho ... Une jeune fille faisait de même. Hm. Hm.

Surprise et pas des moindres ! Un Serpentard affalé sur le sol : Shawn Evans. Sourire mutin de la Vipère et cadette des Sweevil.


- Shawn ? Mais ? Par Merlin, t'es bien tordu pour t'enfermer tout seul ici ... comme un Troll.

Petit temps de réflexion. Puis ...

- T'as pas fait ça au moins ? Rassure moi. Sérieusement, comment t'es arrivé là ? Un regard perplexe au sus-nommé et un lever de prunelles argentées réhaussées d'émeraude vers une demoiselle, Gryffondor, semble-t-il ...

- Intéressant, somme toute.


J'allais poster avant Kazey, mais bon j'ai édité du coup Razz. Et plus on est de fous, plus on rit Le Théo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.youtube.com/watch?v=zl6hNj1uOkY
Shawn Evans
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 153
Maison : Serpentard
Année : 6ème
Gain de Gallions : 11216
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Re: Sans feu ni lieu [Ouvert à qui veut]   Lun 5 Mai 2008 - 21:18

Alors que je me prépare psychologiquement à passer la journée la plus bouseuse de ma vie, la voix qui me répond est pour le moins étrange.
A commencer par le fait qu’il me semble entendre double.
L’une des voix est sèche et parait agacée. La seconde… me semble familière… et parait agacée.


La porte s’ouvre (brusquement) sur deux demoiselles après l’incantation tant attendue. L’une d’entre elle est une rouge que Shawn se souvient avoir croisé, sans la connaître vraiment, l’autre, se trouve être Miss Sweevil, la poupée écossaise, en personne. Shawn cligne des yeux .La lumière lorsqu’elle revient, c’est assez douloureux. En particulier sur une tête bien abimée par une nuit agitée.

Dortoir des filles hein? On y est presque.


Comme pour vérifier son pressentiment, la journée continue sur un ton qui ne sied pas vraiment au jeune homme. Le voilà dans les cachots, pieds nus, au réveil, sans baguette, dans un état un peu houleux, face à deux filles qui semblent le prendre pour un imbécile heureux qui s’enferme tout seul. Sorti de cette bouse il s’occupera de savoir effectivement, comment il s’est débrouillé pour s’enfermer.

Point positif, il n’est plus dans le noir.

Le cœur du vert se calme un peu, la torpeur laisse place à l’esprit qui se doit de renverser la tendance.
Peu timide et difficilement impressionnable par tout ce qui a deux jambes et un visage, en particulier lorsqu’il est maquillé, Shawn s’appuie avec nonchalance contre le montant de la porte.
En d’autres circonstances, il se serait volontiers amusé de la situation. Deux filles, une Rouge, une Verte, et lui. Généralement, ça partait en disputes acérées entre les demoiselles qui dans ces deux maisons avaient le don de se détester sans se connaître, quelques remarquables exceptions mises à part, et cela s’achevait en crêpage de chignon hallucinant.
Lui ça l’amuse. Ceux qui passent le temps à se bouffer le foie offrent un spectacle qu’il ne se lasse de contempler. Les comprendre ? Pas la moindre envie.
Etrangement, à cet instant, il a la vague et désagréable impression, que l’objet des moqueries c’est lui. La Rouge l’observe d’un regard de reproche, la Verte lui jette un sourire mutin. Délicieux, mais moqueur.

Inversement des rôles et vite.

Shawn se prend le front d’une main. Ça cogne toujours. Il a du rester longtemps dans le noir, parce que ses yeux refusent toujours de rester grands ouverts sur la lumière. En bonne voie pour la neurasthénie et un puissant sentiment d’agacement.

Son esprit capte les derniers mots de Selene. « Intéressant » ? Rapidement, son cerveau s’atèle à une petite gymnastique qui lui plait, déjà, la migraine passe au second plan.
Les yeux gris-vert rencontre ceux de la Verte. Il laisse rarement indifférent et le sait parfaitement Tout est prétexte à jeu.


"Je suis là… ironise-t-il de sa voix la plus assurée, pour donner vie à une expérience des plus intéressantes."


La vérité, en plus de lui écorcher la gueule lorsqu’il la profère, a le don de l’agacer. Il n’a aucune idée de pourquoi et comment il est arrivé là. Et pas envie d’étaler ça devant elles. Le ton est sans équivoque.

"Ou comment, une Gryffondor et une Serpy s’allient pour me sortir d’un trou à rats."


Le trou à rats, c’est certainement la plus grosse part de vérité dans ce bousier. Shawn prend conscience que son T-Shirt est taché de quelques gouttes de sang. Son nez surement. Il est aussi couvert de poussière et s’époussette d’un air blasé et désinvolte.

Sentant le moment adéquat à un retrait digne et remarquable, Shawn fait quelque pas en avant et lance non sans amusement, un regard perçant aux deux âmes salvatrices.

"Merci pour votre coopération."

Les deux pas sont de trop. Ça sent le souffre et la dynamite, j’ai la tête sous pression et je fais escale contre le mur d’en face. Elles profiteront de ma compagnie quelques instants encore, le temps que ça passe.



HJ: Merci à toutes les deux, j'ai pensé rester derrière cette porte un bon moment Wink


Dernière édition par Shawn Evans le Mar 20 Mai 2008 - 1:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazey Jeffersson
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 16
Age : 24
Maison : Gryffondor
Année : 4ème année
Gain de Gallions : 11682
Date d'inscription : 17/11/2007

MessageSujet: Re: Sans feu ni lieu [Ouvert à qui veut]   Mer 7 Mai 2008 - 19:10



La jeune Kazey attendit un bruit de respiration derrière elle, elle de tourna et une Serpentard se présenta dans son dos. Elle la regardait d'un air qui l'énervait particulièrement. Maintenant elle était face à deux Serpentards qui étaient sûrement plus âgés qu'elle de quelques années.


* bouse de dragon c'est quoi cette histoire! C'est un rendez-vous ou quoi? Déjà que je ne supporte pas la vue d'un seul de ses serpents, je tombe sur deux verts. Ce n'est vraiment pas ma veine surtout que j'ai la dalle!! Je sens que je vais rester la longtemps s'ils commencent à raconter leur je m'éclipse je n'ai pas que ça à faire...nom d'une Goule j'ai faim!*


Les deux Serpentards se regardaient d'un air complice, visiblement ils se connaissaient et s'apprêter à s'amuser de la situation. Kazey les avaient sans doute aperçu une ou deux fois dans Poudlard mais, sans vraiment les connaître. Elle ne pouvait donc pas imaginer leur réaction, elle ne savait pas du tout comment elle devait faire. Elle ne voulait rien laisser paraître surtout devant des verts si elle montrait un quelconque signe d'hésitement, elle avait peur qu'ils n'en profitent. Kaz ne voulait surtout pas se battre, vu sa fatigue et sa faim elle risquait de perdre le contrôle de ses pouvoirs et ses cauchemars deviendrait réalité . Ca ne serait pas la première fois mais, le fait de ne plus se contrôler la rendait de glace. Elle fixa le garçon devant elle, cette impolie avait l'air de s'attendre à quelque chose. Elle le regardait il avait une sale mine. Il tenait à peine debout, ce qui était un peu logique vue la pièce dans laquelle il avait dû passer la nuit. Elle écoutait la jeune fille parler, elle ne disait rien de particulier jusqu'au moment où elle posa les yeux sur elle.


* "Interresant" en quoi l situation était elle intéressante, je me suis encore mise dans une galère ce n'est pas ma vaine. S'ils s'attendent à la bagarre du siècle ils font être déçut. Je ne m'énerve pas facilement. Et même si on se bat, l'affrontement risque d'être court, vu mon taux de fatigue et de faim je fais vite perdre le contrôle...Quel bouse de dragon, j'ai l'impression qu'ils attendent que ça!*


Le garçon devant elle avait pris ma parole, il ne disait rien d'intéressant pour Kaz. D'après elle il ne faisait que de se vanter, ce qui n'était pas difficile. Elle avait vite compris le jeu des Serpentard, en général ils se pensaient être les meilleurs mais, il n'avait aucun effet sur elle. La seule Serpntard qui avait réussit à la pousser à bout était sa cousine, qu'elle détestait particulièrement. La situation n'avançait, Kaz avait plus l'impression qu'elle piétinait sur place.


- De rien, la prochaine essaie de ne pas t'enfermer dans une pièce close, dit_elle au garçon qui venait de les remercier. Et puis pas besoin de te mettre à crier comme un fou, si tu as peur du noir utilise un Lumos, on n'apprend pas ça à Serpentard?


Elle savait qu'elle n'avait pas été gentille mais bon ceux des Serpentard mérite-t-il vraiment la pitié. Tout à coup, elle eut l'impression que son ventre aller grogner, ce qu'elle ne voulait vraiment pas. Elle se tendit avec assistance, tout en continua de fixer ses interlocuteurs. Elle ne put pas s'empêcher de les regarder avec un air méprisant jusqu'à ce qu'elle voie des tâches de sang sur le T-Shirt de ce Shaw, elle ne sait pas s'il s'appelait vraiment comme ça mais l'autre vert l'avait appelé ainsi et à vrai dire elle en avait pas grand-chose à en tirer. Mais elle était curieuse et maintenant elle voulait savoir comment il s'était fait cela et surtout pourquoi il était enfermé dans ce trou. Elle ne lui demanderait pas mais, elle espérait qu'il le disse de lui-même. La tension commençait à s'alourdir il fallait vite trouver uns solution et elle le savait. La première qu'il lui venait était de s'enfuir mais, il en était hors de question alors elle choisit la seconde était de rester et voir comment la situation aller évoluer.Maintenant elle aussi s'amuser de la situation, elle les regardait à tour de rôle et inspecter chacun de leur mouvement. La jeune Griffondor attendait qu'il fasse un seul mauvais pas pour pouvoir se moquer d'eux. Même si le fait qu'ils soient dans les cachots la dérangeait un peu elle ne voulait surtout pas se retrouver enfermer là-bas. Elle se décida à demander à Shaw comment il était arrivé ici même si elle pensait que la Serpentard de derrière avait déjà posé la question.


- En fait tu as dit que tu étais arrivé là comment?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selene Sweevil
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 181
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 11790
Date d'inscription : 14/10/2007

MessageSujet: Re: Sans feu ni lieu [Ouvert à qui veut]   Sam 10 Mai 2008 - 14:24

Cette petite Gryffondor était le stéréotype même de la Rouge et Or détestant les Serpents sans pour autant chercher les connaître. En prétextant que ces derniers sont d'une méchanceté gratuite envers les autres Maisons et bla et bla et bla. Enfin, tout ce qui énerve la Serpentard en l'occurence, qui ne s'arrête pas aux Blasons. Pour preuve, elle apprécie Mélusine Mc Ewan, la légende Rouge et Or qui aime à se friter avec les Verts et Argent, Elliot le Serdaigle, et le Pouffy James ... Et Niwa aussi, elle les a salués tout à l'heure de toute manière.
Mais le visage de la Rouge et Or présente en ces lieux, lui revient en mémoire, elle la connaît car sa cousine est aussi dans la Maison de Salazar. Demelza Worpel, tout ce qu'en sait Selene sur elle, c'est qu'elle tourne autour du Préfet, qu'elle est Poursuiveuse dans les Green Evil et qu'elle est en dessous d'elle, d'une seule année. Le minimum donc.
Selene observatrice silencieuse, scrutait la Gryffondor, cette dernière n'avait pas l'air d'apprécier la compagnie pourtant "amicale" des deux Serpents ...

La poupée écossaise riait ... intérieurement.

Le regard argenté réhaussé d'émeraude se reposa sur Shawn Evans. Ce dernier, faisait tout pour faire son malin auprès des filles. Ne lui en déplaise, Selene était bien heureuse d'être tombée sur un tel spécimen. A étudier tout autant qu'Eneas Penn d'ailleurs. Le Serpentard reprenait donc de sa superbe, tant mieux d'ailleurs, et l'Ecossaise en deviendrait presque charmée.
Très joli garçon gâté par Mère Nature, sauf que celui-ci n'est pas vêtu avec les meilleurs habits que l'on puisse trouver. Or, des tâches sombres attirent le regard de la Miss Sweevil. Du sang ? En plus d'être resté enfermé, il en viendrait à se mutiler volontairement ? Etrange, mais ça ne doit pas être ça. Elle lui soulèvera cette Hypothèse dans quelques minutes d'ailleurs. S'il reste muet sur la provenance du liquide carmin et poisseux.
Sortie de sa rêverie par les bavardages de la Rouge et Or, Selene étouffa un petit rire. La téméraire Gryffondor, suicidaire aussi, venait d'engager une joute dont elle était assurée d'être la perdante ...

Selene laisserait Shawn s'occuper de la remettre à sa place pour le manque total de respect. Elle, comme convenu, elle observe les "acteurs" et la petite saynète à laquelle elle a droit.

Et ce n'est pas terminé. Loin s'en faut. La Rouge courageuse, car elle n'avait pas pris la fuite, les regardait tout deux d'un air des plus méprisants. La Serpentard, s'en régalait elle. Et ne lui jeta qu'un regard indifférent. On ne pouvait pas entamer la "causette" avec Miss Jefferson, autant s'enquerir d'autre chose. L'ignorance made in Selene Sweevil, qui consiste tout simplement à faire abstraction d'un élément qui gâche et de le mettre au même statut que le décor.
Petit sourire, en regardant Shawn s'appuyer contre le mur, bien pâle le Evans. Il est vrai, que Shawn a le même âge qu'elle mais pas dans la même année. Il n'a pas redoublé, il a loupé sa première année. Pourquoi ? Peut-être parce qu'il est malade ? Elle lui demanderait tiens ...


- Je te soigne rapidement par un Sort ? Ou tu veux faire le brave et rester ainsi jusqu'à ce que j'appelle un de nos confrères pour t'embarquer voir Zagora. Et tu sais combien ses remèdes sont affreux ... Large sourire, une telle invitation à le soigner contre les remèdes infâmes d'Alexandreï, entre les deux maux, il allait choisir le moindre ...

Sortant sa baguette, la jeune femme la pointa sur lui. S'étant approchée juste sous son nez avec ce même sourire moqueur sur les lèvres.


- Ou bien la migraine est passée ? Nouveau sourire avant de s'approcher de son oreille, pour lui murmurer afin que lui seul l'entendre ...

- On s'éclipse tant que tu le peux encore, ou on reste avec Miss Jefferson "je-déteste-les-Serpents-parce-que-je-le-vaux-bien" ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.youtube.com/watch?v=zl6hNj1uOkY
Shawn Evans
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 153
Maison : Serpentard
Année : 6ème
Gain de Gallions : 11216
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Re: Sans feu ni lieu [Ouvert à qui veut]   Sam 10 Mai 2008 - 23:24

Hop Hop hop on récapitule !
Elles vont bien trop vite et ma tête ne suit plus rien. Le sang bat à mes tempes comme un tambour martelant la cadence.
Pendant que l’une se demande comment j’ai fait mon compte, l’autre me propose de s’éclipser.
La proposition est tentante, mon interlocutrice est particulièrement mignonne. Sauf que ce n’est pas vraiment le jour…


Appuyé contre son mur, il essaie de souffler. Evacuer par le souffle ce mal qui tape à tout va et semble vouloir s’insinuer au plus profond de son cerveau. Visiblement c’est assez efficace, ses yeux se sont adaptés à la lumière et déjà ses oreilles acceptent de transmettre les informations qu’elles saisissent à sa tête.
Il se détache du mur et se rapproche un peu de la Rouge un léger sourire sarcastique aux lèvres. Ses cheveux sont longs et noirs, ils semblent doux au toucher et s'accordent joliment avec ses yeux chocolats.


"Excuse-moi Sherlock, je n’ai pas saisi ton nom ? Un Lumos ? C’est une idée de génie ! La prochaine fois, promis, j’y songerai !"

Et j’ai pas peur du noir…

Il ponctue sa phrase d'un léger rire sarcastique. Elle le prend vraiment pour un bleu. Savait-elle seulement de quoi il était capable ?
Non évidemment, elle ne pouvait pas savoir. Et il ne devrait pas lui en vouloir. A sa place il se serait certainement moqué. Mais la nuit avait été douloureuse, longue et c’était achevée dans un bide le plus total, ce qui énervait fortement le garçon et le rendait fort peu compatissant.
Il aborde cependant sont éternel sourire désinvolte.


"Je suis arrivé là… "


Sans savoir comment, sans m’en souvenir, sans baguette et ça me dépasse… ça suffit comme explication ?


Tous les jolis bobards qu’il avait l’habitude de sortir quand les situations ne tournaient pas à son avantage se refusaient obstinément à quitter sa bouche pour aller endormir ses interlocuteurs. Tant pis.



"Dans la nuit je pense."


Qu’elles se le trient. Elles penseraient qu’il est un peu fichu des neurones. Trop fatigué pour tenir la route en mode je me la raconte. Il broderait plus tard à tête reposée.

"Et comme tu le vois, ajouta-t-il à l’intention de la Gryffondor-dont-il-ignorait-toujours-le-nom, sans baguette. J’aurai bien tenté le Lumos avec le bout du doigt mais ça ne fait pas partie de ce qu’on m’enseigne à Serpentard."


Ceci dit, dans son cas, ça s’avèrerait des plus pratiques. A méditer.
Passons à la Verte. Miss Sweevil, qui d’un regard venait d’effacer la Rouge et Or.
L’indifférence est la pire des armes parait il. Avec la demoiselle Vert et argent, ce proverbe prenait tout son sens. Elle détaillait Shawn de ses yeux Bichromés, luisantes tâches argentées parsemés d’émeraudes.

Le brave ou le soin ? La bourse ou la vie ? L’honneur ou la honte… Tant de questions qui nous sont posées comme des choix face auxquels on aimerait ne jamais être confronté.

Ce sera le soin. Pour la bravoure, j’ai déjà donné merci.
Et puis si Zagora me voit débarquer pour migraine il va finir par se douter qu’elles n’ont jamais cessées.


"Si tu tiens à t’entrainer pour ton futur diplôme d’infirmière, je suis tout à toi. "


Il ajoute un sourire un peu charmeur qui signifie que la plaisanterie est totalement dépourvue de méchanceté. Il serait réellement ravi qu’elle puisse le soulager de la migraine, bien qu’il en doute. Le sort pourrait éventuellement faire effet sur son nez ou sa mâchoire.
Par Merlin il avait du cogner fort.

Lorsque la Serpentard s’approche de lui pour murmurer ces quelques mots à son oreille, il ne peut s’empêcher de remarquer son parfum. Elle sent bon la demoiselle, un arrière gout de danger et de séduction qui se confirme lorsque sa voix lui murmure une étrange proposition.

Shawn hésite. Il se sent vide de force. Sensation qui, au réveil, est loin d’être bon signe. Il restait tout une journée à enchainer dans ce pitoyable état.
L’idée de passer un peu de temps avec Miss Sweevil n’était pas pour lui déplaire. Il aurait préféré un jour où il serait au mieux de sa forme. Pas pieds nus, sans baguette, dans une tenue et un état à faire pâlir la cours des Miracles.

Au dessus de leur tête le brouhaha faiblit. Les élèves doivent s’être rendus en cours. Ils étaient donc tous trois bien en retard. Lui en particulier, qui n’était même pas prêt. Tant pis, pas de cours ce matin. Il trouverait autre chose à faire.
Alors qu’il réfléchit à la proposition de la vert et argent, ses yeux se posent un instant sur la porte sur laquelle il s’était acharné quelques instants auparavant.

Et à la lumière, qu’y avait-il derrière ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Géraldine de Simony
Nouvel élève
avatar

Nombre de messages : 72
Maison : Poufsouffle
Année : 2ème année
Gain de Gallions : 11229
Date d'inscription : 16/04/2008

MessageSujet: Re: Sans feu ni lieu [Ouvert à qui veut]   Mer 11 Juin 2008 - 16:02

Géraldine s'était levée assez tôt ce matin, elle était de bonne humeur et bien décidée à ne pas se gâcher cette journée qui pourtant, allait être des plus pénibles... Il y avait cours de potions ce matin, et ce n'était pas sa matière de prédilection... Elle devrait faire très attention à ne pas se tromper dans ses dosages...

Elle descendit prendre son petit déjeuner en compagnie des autres pouffy (peu nombreux à cette heure encore matinale).
Elle ne voulait pas traîner, et se dépêcha d'engloutir son petit-déjeuner. Elle voulait arriver en avance en cours...
Elle sortit de la grande salle, l'escalier était plein d'élèves qui descendaient petit-déjeuner. Elle se dirigea vers les cachots, et s'arrêta un peu avant la salle des potions...

Elle entendit des voix assourdies qui venaient d'un peu plus loin... Sa curiosité étant la plus forte, elle se rapprocha en se cachant dans l'ombre...
C'étaient deux élèves de serpentard et une de griffondor, qu'elle connaissait seulement pour les avoir croisé dans les couloirs, c'est dire si elle les connaissait peu...
Ils avaient l'air de discuter de l'état du garçon (assez lamentable au vu de ses habits et de son allure), il devait avoir passé la nuit dans un cachot pour être dans cet état-là!

Qu'est-ce qu'il y avait comme poussière dans ces coins du château... Elle sentit que son nez commençait à la piquer...

*Non, pas maintenant...*

Atcha!!!

Bon, ça y est, elle était repérée, pas moyen de se cacher... En plus, vu qu'elle était assez grande pour son âge, pas moyen de se faire toute petite...

Elle essaya de se reprendre

Heu... Salut!

Comment pourrait-elle justifier le fait qu'elle était en train d'écouter leur conversation? Ce n'était pas simple...

Elle regarda le mec qui était dans un sale état

Dis-donc, ça n'a pas l'air d'aller toi, tu devrais pas aller à l'infirmerie?

Bouse! Elle aurait mieux fait de se taire. Elle? Une première année, qui donnait des conseils à un cinquième année! On aura tout vu... Des fois, elle ferait mieux de réfléchir avant de parler...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selene Sweevil
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 181
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 11790
Date d'inscription : 14/10/2007

MessageSujet: Re: Sans feu ni lieu [Ouvert à qui veut]   Mer 13 Aoû 2008 - 13:06

Fierté mal placée le Evans ? C'est certain. Les hommes n'avoueront jamais leurs faiblesses respectives, ni leurs prétendues maladresses ... Pour ce qu'elle en sait de la part de son frère. Le fabuleux Médicomage Aloysius Sweevil à Sainte-Mangouste.
Pour sa part, elle le considère comme un porte-monnaie ambulant, lui achetant tout ce qu'il peut trouver et qui lui irait à merveille. Il n'est pas sans avouer qu'à la Poupée Ecossaise tout lui sied. Un rapide regard vers Jefferson qui était partie plus en retrait ou qui s'était évanouie tout simplement. Mais la bonne augure est telle, qu'elle apporte une nouvelle personne à cette petite réunion.
Réunion typiquement Verte et Argent. Un sourire complice à Shawn qui n'a pas l'air de se la jouer pour une fois ... Très mal en point notre jeune ami.

La proposition de Selene tient toujours, à savoir se porter garante pour l'Infirmerie.


- Je ne suivrais pas les traces de mon illustre grand frère Médicomage, mais je peux m'en rapprocher. Mais tu risques plus d'être une expérience entre mes blanches mains qui se veulent innocentes, qu'être sauvé ... réellement. Finit la jeune femme avec un sourire éclatant sur ses lèvres saumonées.

La sixième année au regard perçant dévie enfin son regard sur la nouvelle arrivante. Une perdue visiblement. A voir sa petitesse et ses airs gênées, une première année ? La jeune femme en était certaine, mais l'erreur est humaine rappelons-le.
Ne pas la faire fuir la petite ? Sacré Défi pour Miss Sweevil qui aime pourtant malgré sa sociabilité existante, embêter les autres. Sûrement l'aspect véritable du Serpentard qui refait surface. Chassez le naturel et il revient au galop, comme on le dit si bien.
Mais la petite peut être heureuse, Selene ne sera pas atroce avec elle, juste un peu sèche suivant à qui elle aura affaire.

Les premières années ou encore deuxièmes, ça se rebiffe assez parfois. Pour le plus grand plaisir des "affreux" Amphisbènes.


- Bonjour. A qui a-t-on l'Honneur ? Peut-être une Poufsouffle ? Enfin, il faudrait peut-être agir rapidement pour mon camarade non ? Termina Selene Sweevil en figeant son regard bichromé dans celui de la nouvelle arrivée.

Il lui semble l'avoir déjà vue, sûrement la Grande Salle ... Malgré que la Verte et Argent semble absente à sa propre table, elle lit souvent ou rédige quelques maximes dans son carnet, rien ne lui échappe. Elle fait attention à tout ce qui serait susceptible de l'intéresser. Dont peut-être, mettre un prénom et avec de la chance un nom, sur le visage de son interlocutrice.
Réflexion intense et rapide avant de tilter : Géraldine. Le reste du patronyme, aucune idée. Sauf qu'il est composé.

Sans attendre un ronchonnement de Shawn, ni une exclamation de Géraldine, Miss Ecosse se dépêcha de tirer son comparse de son appui d'infortune, pour se glisser sous son bras en soutien. Mais il doit un peu forcer sur les sucreries ou les bons plats préparés par maman, parce que le Evans, il est un peu lourd.


- Dis Evans. Tu surveilles ta ligne un peu ou quoi ? Lui demanda la jeune femme avec un ton de reproche.

Un seul regard pour intimer à Géraldine de se placer sous l'autre épaule. Et d'aider à soulever le kilotonne. Pfiouh.


- Bon direction l'Infirmerie et on râle pas, sinon on te plante ici. Je n'ai aucune patience. Sache-le. Petit clin d'oeil pour Evans tout de même, qu'il ne se dise pas qu'il est tombé avec une furie.

Oui, la lumière derrière la porte est pas mal aveuglante, y'a quoi derrière ?


- Hm. Y'a quoi vous pensez derrière la porte là ? Parce que ça m'intrigue pas mal depuis toute à l'heure ...





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.youtube.com/watch?v=zl6hNj1uOkY
Shawn Evans
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 153
Maison : Serpentard
Année : 6ème
Gain de Gallions : 11216
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Re: Sans feu ni lieu [Ouvert à qui veut]   Mer 13 Aoû 2008 - 13:47

Mais c'est pas vrai! Elles se sont toutes donné le mot pour passer par les cachots ce matin!

"Ca devient trop fréquenté par ici..." Bougonne-t-il en grimaçant légèrement.

Miss Vert et Argent se prend ensuite pour un pilier. Elle doit lui arriver au menton. En plus elle triche avec des talons et elle pense qu'elle va le soulever? Peuh.
La tête cogne toujours. Pourvu qu'il vomisse pas sur ses High Shoes, sinon elle va l'achever à coup de talons aiguilles.


Ma ligne? Elle se fout de moi?

Faut dire que le Serpy est un adepte du terrain de basket. Alors face à une poupée de porcelaine, il est certes...un peu lourd mais que du muscle! Le Mowana
Epatante cependant la Miss Monde. Elle y arrive. On se demande comment un si petit bout de femme peut avoir autant de force. C'est qu'elle en cache des choses la Selene. On ne sait jamais à quel Saint se vouer avec elle.
Il aurait bien répondu avec ironie et sarcasme, mais là, les neurones semblent noyées sous le flot de sang qui s'échappe encore de son nez.


Si je tâche ses fringues elle va hurler...et ça va me foutre mal au crâne.

" Y en a pas une qui voudrait se servir de ce qui lui sert de baguette pour lancer un Episkey avant que je nous noie tous?"

C'est plus un grognement inaudible qu'autre chose... Elles feront avec.
La nouvelle est à Poufsouffle, d'aprés son blason. ça en fait du monde ici... Finalement, le planter là c'est pas une mauvaise idée. Pas d'infirmerie... bouse!


Laissez-moi mourir en paix...

En d'autres circonstances, entouré de trois filles, ça lui aurait pas déplu. Mais là, vraiment, ça commence à lui taper sur le système, lequel semblait déjà bien endommagé par ailleurs.

" Pas besoin d'infirmerie, ça va, je gère, merci mesdames et bonne journée!"

Ce disant, il tente, en vain, de se dégager de la ferme poigne de la Verte, mais ses forces semblent être en rupture de stock. Faudra penser à en recommander.
Il jette un oeil désinvolte à la porte. Lui aussi,ça l'intrigue. Mais honnêtement, il n'a plus vraiment envie de savoir.
En réponse à ses attentes, la porte semble un instant s'animer d'une lueur tendant vers le vert.


Ben vlà autre chose...

Une masse ectoplasmique s'extrait pernicieusement de la boiserie gonflée de la porte. Recouvert de sombres tâches de sang, The Bloody Baron leur jette un regard mauvais avant de s'arrêter devant eux. Décidément, le lieu de rendez-vous à la mode du château semble être les cachots en cette matinée d'infortune.

"Vous êtes encore beaucoup là? Je vais faire payer l'entrée..." grommelle-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Géraldine de Simony
Nouvel élève
avatar

Nombre de messages : 72
Maison : Poufsouffle
Année : 2ème année
Gain de Gallions : 11229
Date d'inscription : 16/04/2008

MessageSujet: Re: Sans feu ni lieu [Ouvert à qui veut]   Jeu 14 Aoû 2008 - 13:59

Bon, elle avait appréhendé l'accueil, mais ça aurait pu être pire! La verte ne lui avait pas décoché de flèche empoisonnée, c'était déjà ça. Par contre, son camarade n'avait pas l'air d'être content d'avoir autant de monde autour de lui, pourtant, sans ça, il aurait pu rester un moment tout seul en appelant à l'aide, personne ne l'aurait entendu, à moins d'un hasard. Un hasard comme aujourd'hui, où 4 personnes se retrouvaient dans un couloir pourtant habituellement désert...

Pardon, je m'appelle Géraldine. Et oui, je suis bien une Poufsouffle. Et vous c'est comment? demanda t-elle en les regardant tour à tour. En effet, elle ne connaissait pas leur nom, et c'était une occasion comme une autre de faire connaissance, même si le garçon vert n'avait pas l'air très enclin à faire connaissance.

"Episkey?"

Elle réfléchit, mais non, elle ne connaissait pas ce sort, on ne devait pas l'apprendre en première année. Ca devait être un sort pour les blessures, ou quelque chose dans le style. Mais bon, tans pis, elle ne savait pas, elle n'allait pas lui demander ce que c'était, elle ne voulait pas passer pour une ignorante.

C'est alors qu'elle vit que la verte lui faisait signe du regard de prendre le bras du vert, mais elle avait hésité: ne le prendrait-il pas mal? Il n'avait déjà pas l'air d'apprécié le fait que la verte l'aidait, alors, elle une inconnue, ça serait sûrement pas apprécié... Elle avait l'air d'être un peu à la peine, il avait l'air assez costaud, tout de même!

Quand elle vit qu'il avait essayé de se dégager et que dans ce mouvement, il avait eu une faiblesse, elle n'hésita pas une seconde de plus et se cala sous le deuxième bras du vert avec un petit sourire d'excuse en passant, elle ne voulait surtout pas qu'il le prenne mal.

Puis elle regarda la verte par derrière le dos du vert et chuchota avec un clin d'oeil : c'est plus facile comme ça, non? Puis elle dit plus fort : Bon, c'est pas tout ça, mais on fait quoi maintenant? avec un sourire en regardant les deux verts. Parce-que plus le temps passait et plus le vert lui paraissait fatigué et mal en point. Il ne fallait pas le laisser ici dans cet état-là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selene Sweevil
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 181
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 11790
Date d'inscription : 14/10/2007

MessageSujet: Re: Sans feu ni lieu [Ouvert à qui veut]   Jeu 14 Aoû 2008 - 20:14

On est gentilles. On aide. Et ça trouve encore le moyen de ronchonner. Ah ces hommes, tous les mêmes. La Serpentard aurait eu presque l'envie de le planter là avec sa douleur et ses ronchonnades ... Mais, elle avait évidemment pitié du Shawn qui n'était pas dans son assiette.
Du moins ça ne donnait pas l'air de s'arranger. Au contraire. Selene qui s'était portée secouriste aurait mieux fait de se casser une jambe, le moment où elle l'a pensé. En plus, il est pas mal lourd. Sûrement le sport intensif auquel il s'adonne. D'un œil aguerri, la sixième année put aisément remarquer que sa petite pointe l'avait piqué au vif le Evans.
Elle ne daigna pas sourire bien qu'elle n'en pensât pas moins.

Un petit coup dans l'égo démesuré du Vert. Intéressant ...

Et le voilà encore qui bougonne. Merlin, mais c'est qu'il serait horrible en petit ami. En même temps, il est sorti avec la quasi-totalité du Château. Mais pas la Poupée Écossaise. Pourquoi ? Peut-être n'était-elle pas son genre après tout. Mais vu les "filles" avec lesquelles Shawn ait pu sortir, il n'y avait aucune concurrente à la hauteur de la Verte et Argent.

Aucune. Jalouse ? Pas sûr. Sûre d'elle ? Assurément. Mais pour l'instant la priorité c'est tout de même le Serpy qui n'est pas au meilleur de sa forme. Et encore c'est un euphémisme. Un Episkey ? Ah oui, pas si bête le Evans, la jeune femme n'y a pas songé. Mais son diplôme d'Infirmière n'est pas encore validé, il le sera par Shawn Evans si elle réussit son sort à la perfection.
Quoiqu'elle l'avait déjà utilisé, notamment pour réparer la jambe blessée d'Andrew Tyler dans la forêt de Pré-Au-Lard. Il était certain que Géraldine, oui elle avait eu confirmation, ne saurait pas le jeter.


- Géraldine, je te présente Shawn le grand malade. Et moi c'est Selene. Ravie que tu soies ma compagne d'infortune. Lui déclama la Serpentard avec un sous-entendu. Et un sourire ... Miss Pouffy était sympathique.

Soutenant toujours le grand malade, la sixième année vit d'un bon œil l'aide inopinée de sa cadette. En effet, il était plus aisé de le transporter à deux. A demi-mot la Serpentard souffla un
" Merci Géraldine. " Audible pour les deux interlocuteurs. D'un geste rapide la jeune brune extirpa la baguette de l'une de ses poches pour la pointer sur Evans avec un sourire qui ne disait rien de bon.
Il ne devrait sûrement pas bouger, sous peine qu'elle lui jette un autre sort que celui attendu. Mouvement de la baguette qui se pointe sur l'appendice nasal de Mister Evans, qui doit loucher à la vue de la baguette si proche de son nez. Risible.


- Episkey ! Pas la peine de le faire en Informulé, autant le clamer intelligiblement. Une lumière scintillante vient à apparaître sur le nez fin du Vert et petit à petit de le réparer. Si fractures éventuelles, il y a.

Selene n'eut pas le temps de penser plus posément qu'un nouvel invité était déjà à la petite sauterie improvisée. Leur propre fantôme de Maison, celui qui fait froid dans le dos à quiconque le rencontre. Surprise de le voir apparaître, la jeune femme reste silencieuse. Mais le regard noir (si on peut appeler ça comme ça pour un fantôme), n'est pas de bonne augure. Et Evans qui persiffle sur le Baron.
Un léger coup de coude dans les côtes à l'infortuné pour lui faire signe de se taire. Bon, ça a l'air d'aller un peu mieux. Mais Monsieur fait son faible à ne pas vouloir aller à l'Infirmerie.
Et le Bloody Baron qui se plante devant eux. La Rédactrice ouvre de grands yeux, qu'est-ce qu'il peut bien leur vouloir ?


¤ ... Amusant. ¤ Fait le Fantôme des Serpentards en détachant chaque syllabe du seul mot qu'il a prononcé.

* Il parle maintenant ? * Pour ne l'avoir jamais entendu, ça fait un choc. Même si ce n'est qu'un tout petit mot, on reste Troll.

Mais comme l'a soulevé Géraldine, on fait quoi maintenant ?


- Hm. Faut que tu manges aussi. On va t'emmener à la Grande Salle maintenant que tu es partiellement guéri. Ça te va ? * Enfin si on y arrive oui *

C'est beau d'espérer. Surtout entre un Baron qui ne vous lâche pas d'une semelle et un malade qui fait tout pour ne pas avoir les soins nécessaires à sa guérison ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.youtube.com/watch?v=zl6hNj1uOkY
Shawn Evans
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 153
Maison : Serpentard
Année : 6ème
Gain de Gallions : 11216
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Re: Sans feu ni lieu [Ouvert à qui veut]   Jeu 21 Aoû 2008 - 21:01

Et ben voilà, je suis le grand malade. Pfff. Rien que pour ça, je me dégage de leurs bras et relève la tête.

« Ça va, c'est bon, c'est ok. »

Il se retourne pour remercier ses infirmières et prouver par la même occasion qu'il s'en sort très bien tout seul, ce qui est à moitié vrai, mais ça suffira.

La jeune Poufsouffle lui dit quelque chose. Ils se sont déjà croisés, mais où ?

Elle a l'air douce et Shawn lui accorde un petit sourire en coin, on peut lui reconnaître d'avoir du cran, deux Verts dans un cachots en général, ça provoque la fuite innée de toutes les maisons. Le petit sourire c'est sa façon de remercier. Ben oui quoi, il va quand même pas le dire à voix haute non ?

Il passe une main sur son nez, dont la verte a stoppé l'hémorragie. Déjà, c'est pas mal, il n'inondera pas le couloir d'hémoglobine. Du coup la nausée ça se tasse. La tête cogne toujours, mais s'il chancèle elles vont continuer à faire des sous-entendus et ça en général, ça requinque d'avance.


La Grande Salle ? Mauvais plan je vais devoir aller en cours après. Trouve quelque chose...

« J'irai bien prendre un peu l'air avant les cours ? Pas vous ? » Air très innocent.

Le baron est resté planté devant eux et fixe toujours le petit groupe de ses orbites dépourvues de globes oculaires.


« Amusant... » Répète-t-il.

Shawn se prend l'arrête du nez et soupire. Non seulement y a pas mal de spectateurs, mais en plus ils font des commentaires.


« Qu'est-ce qui est amusant exactement ? » demande-t-il vivement au baron, dont l'humeur semble être aussi joyeuse qu'au quotidien.

Les deux créatures s'affronte un instant du regard. L'ectoplasmique jaugeant l'humain de son air taciturne.


« Certainement pas votre arrogance... » lance le fantôme, taciturne.

Le sang du vert ne fait qu'un tour. Ça lui tape sérieusement sur le chaudron, il aimerait pour une fois se réveiller dans son lit et qu'on en finisse.


Je vais l'emplâtrer...

Il s'apprête à répliquer vivement, ce qui va lui attirer les foudres du Bloddy baron, il en est conscient, mais c'est plus fort que lui. Il est suffisamment en position de faiblesse pour qu'on se fiche de lui ouvertement. Alors qu'il ouvre la bouche pour riposter avec tout le cynisme dont il est capable une délicate silhouette vient se planter sous son nez, qui fort heureusement, ne saigne plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sans feu ni lieu [Ouvert à qui veut]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sans feu ni lieu [Ouvert à qui veut]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Château :: Les Sous-Sols et Cachots-
Sauter vers: