Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Bataille de Poudlard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Noah de Lansley
Personnage du futur
avatar

Nombre de messages : 166
Maison : Poufsouffle
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 11479
Date d'inscription : 01/01/2008

MessageSujet: Re: La Bataille de Poudlard   Lun 19 Mai 2008 - 14:42

Mais qu'est-ce qu'elle raconte celle-là?
Je suis à côté de McEwan et elle n'arrête pas de bafouiller des trucs sur mon père. Ca m'agace. J'arrive pas à me concentrer sur les deux armures qui essayent de démembrer des petits de Poufsouffle. Pour finir elle m'agace tellement que je vais pour diriger ma main vers elle, discrètement, dans l'espoir de la faire taire par un sortilège de magie Verte mais voilà que son balai arrive et qu'elle s'en va faire du Quidditch sur la tête des Greenberry.

Ouf, c'est déjà mieux.

En parlant des Greenberry, la mégère m'a longtemps regardé en essayant de me jeter des sortilèges mais les repousser quand on peut les lire dans l'esprit de son adversaire est toujours un bon atout.

Ses sortilèges glissent sur moi comme de l'eau sur du nylon. Ca ne perce pas.
J'ai érigé mon bouclier Anticharme et d'ici qu'elle parvienne à me toucher, ses bébés seront nés. Sait-elle qu'elle est enceinte? Sait-elle qu'elle attend des triplets? Non, elle ne le sait pas.

Je ne suis pas pour cette Goule dans l'école mais je ne veux pas non plus qu'il arrive quelque chose de malencontreux à son ventre. Afin de pouvoir répondre à ses enchantements, je dois momentanément supprimer mon bouclier. Geegee en profite pour me lancer un sortilège de désillusion. Je disparais.

Tant pis, tant mieux.
Je traverse en courant le couloir et saute sur un escalier qui allait changer de place pour ne pas la perdre de vue. Comment la neutraliser tout en évitant de lui faire mal et comment faire en sorte que ces deux Gryffondor qui s'apprêtent à lui lancer des Cognards ratent leurs cibles mais continuent de se battre?

Je profite de ma transparence pour lancer une longue incantation aux balles noires.
Tout à coup, celles-ci ne viseront que des armures. Elles n'atteindront jamais un des Aurors. C'est tout ce que j'ai pu trouver.

L'escalier arrive au deuxième étage. Je ne vois plus Greenapple.
Je bouscule des gens sur mon passage. Ils cherchent qui a pu les pousser. La cohue ne les aide pas à y voir clair. Ils se battent contre les armures que je ne parviens pas à désenchanter de l'incantation des Aurors.

Je dois absolument trouver quelqu'un pour me rendre ma consistance. Je ne connais qu'un professeur qui serait à même de le faire. Je prends un couloir sur ma gauche et cours vers le bureau des professeurs que j'ouvre à la volée. Le professeur Des Lys est assis à son bureau. Ici tout est calme. Il n'y a pas un bruit. Mon interruption le fait sursauter mais il ne me voit d'abord pas.

- Professeur, c'est Caleb Sutham de sixième année... j'ai eu un petit accident... quelqu'un m'a Désillusionné et on n'arrive pas à me rendre mon état originel....

Il ne lui en faut que très peu pour comprendre ce que je veux. Il pointe sa baguette sur moi. Je le remercie, fais volte-face pour retourner à la bataille mais d'un coup de baguette il ferme la porte pour m'empêcher de sortir...

Oh, mince... pourvu qu'il ne sorte pas de son bureau. Pourvu qu'il ne vienne pas voir ce qui se passe dans l'école.


Hufflepuff
16 ans - 6ème année
"Arrivé depuis septembre,
vous me connaissez sous le patronyme: Caleb Sutham"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elliot O'Malley
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 271
Maison : Ancien Serdaigle
Année : Aucune
Gain de Gallions : 11768
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: Re: La Bataille de Poudlard   Mar 20 Mai 2008 - 17:05

Oui, bah je fais c'que je peux! envoie-je en grognant à Jezabel qui s'est subitement transformée en justicière pas masquée mais drôlement motivée.

Au début, je voulais la faire "classe" en n'utilisant que ma baguette quand les armures ont commencé à nous faire du rentre dedans. Maintenant, la classe, je m'en fous, je file de gros coup de pied dans la carrosserie et ça fonctionne aussi bien.
C'est à coup de lattes que je finis par atteindre un nid de 1ères années qui lancent des sortilèges très approximatifs sur les monstres de fer.
Donc, pour dépeindre le tableau, je combats une armure repeinte en rouge vif avec le casque à l'envers sur les épaules mais toujours autant de hargne à nous enfoncer sa masse dans le ciboulot, et de l'autre côté, il y a une armure sur les épaules de laquelle deux Poufsouffle et un Serdaigle sont accrochés et essayent de lui retirer la tête à coup d'aguamenti... Le Baten on n'est pas sorti de l'auberge.


Descendez-là! leur crie-je d'un coup, c'est pas en attendant qu'elle rouille qu'on va y arriver... quoique... Le Dwi

Je lance un sortilège Ventilant pendant qu'ils descendent en courant et viennent se cacher derrière moi.

L'armure se dirige vers nous mais plus elle avance, plus ses pas sont lents et grinçant... elle rouille et finit par être coincée et tomber sur le flanc.


Les trois mômes s'écrient "victoire!!!" et hurlent de joie en sautillant. Je leur tape dans la main après leur avoir expliqué deux ou trois sortilèges plus efficaces et plus rapides. Ils me font savoir qu'ils ont compris et qu'ils veulent se débrouiller tous seuls. Le clan s'élance comme un forcené sur une autre armure et la bombarde de sortilèges explosifs... j'en vois quand même un essayer de nouveau l'aguamenti Le Egon

J'esquive de justesse un cognard, je m'époumone sur Zyn:


Wohhh!!! Pas la peine de te venger maintenant!!! Le Enki

C'est le désordre partout, je ne m'y retrouve plus. Il y a un lot de gars qui saignent du nez autour de Seth mais comme il est entouré de sa sœur et d'Eden, je les laisse. Je ne cherche même plus les aurors, il y a trop à faire ailleurs... ailleurs où Hailley est attaquée par.. par des mini pelotes de laine et une armure?

♠ Expulso! Dispreo! Expulso! ♠ fais-je tendant ma baguette alternativement sur chaque petit monstre poilu et le rempart de feraille... j'évite d'envoyer dans le décors son boursouflet, celui avec lequel elle est tout le temps, le noir avec une mèche rose.

Ben, Hailley? Tu vas finir par nous faire une overdose de boursouflets! lui souris-je en m'assurant qu'elle va bien et en regardant l'armure que je viens d'expulser contre une autre un peu plus loin. Ca va aller?


18 ans - Chanteur
Une petite pause tournée mondiale pour faire honneur au Quidditch
Made in Ireland
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélusine McEwan
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1651
Age : 33
Maison : Ancienne Gryffondor
Gain de Gallions : 13067
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: La Bataille de Poudlard   Jeu 22 Mai 2008 - 14:02

"Sorry Oma! Pas fait exprès!"

Pour de vrai. Elle avait d'autre chose à faire que mutiler les autres élèves de Poudlard.
(Enfin, c'était ce qu'elle avait voulu dire. Le résultat approchait plus les: "Osachakomtuêbo" et autres "Sachaprezidan". Beurk. Elle avait crié ça tout haut, la honte.)
Seulement, allez savoir pourquoi, aucun des
cognards ne suivaient la trajectoire imprimée par Zyn. A peine parvenus dans un périmètre de trente centimètres aux alentours des BRIMEurs qu'ils partaient en sens inverse, visant indifféremment les armures et les élèves qui leur étaient associés. Comme si même les cognards fuyaient les Greenberry comme la dragoncelle. Le tout Poudlard ne voulait pas d'eux, c'était pourtant clair.

Parce que, pas sexiste pour une noise, après deux ou trois tentatives infructueuses sur Monsieur BRIME, Zyn s'était tout naturellement tournée vers Madame. Pour un même résultat.

Pendent un instant, juste un instant, Mélusine douta. Que l'
autre ait eu raison. Qu'elle ne soit pas douée pour le Quidditch.

'Ehoh! Tu te souviens de qui on parle?
Depuis quand tu te soucies de son avis?'


Certes.
Et puis, un coup d'oeil à Althéa suffit à la rassurer. Son amie éprouvait les mêmes difficultés à attaquer les BRIMEurs.

Mais il n'était pas dit qu'elle allait rester sans rien faire pour autant. Elle se tourna vers Althéa pour lui faire part de son plan:


"Alth...komsachaêmitik"

'Arghhhhhh!'

Pitié!
Elle ne voulait pas devenir DeLansley addicted. Même si ça n'était que vocalement.


'C'est simple. Tais-toi.'

Oui. Mais non. Elle voulait pas faire voeu de silence non plus.

'Tant pis. Réfléchis pas. Agis!'

Depuis quand elle réfléchissait avant d'agir? Sacrilège mental.
Bon. De quoi elle disposait? Un balai. Une batte.
Et le but d'une batte, qu'est-ce que c'est? Frapper! Pas forcément un
cognard, pas vrai. Elle n'était pas si loin de Blueberry (oui, encore lui) et deux années chez les Gadflies l'avait rendue habile en précision de tir.

'Yataaaaaaaaaaa!'

Lancer de batte. Rapidité. Précision. Force de frappe.
Sûr, ça allait devenir un sport olympique.
Il n'y avait plus qu'à croiser les doigts pour que sa batte soit plus efficace que les
petites balles noires. Un sourire ravi à sa moitié de binôme batteuse. Ca, c'était du sport.

Un petit coup d'oeil vers le bas.


'Euh. Wahou.'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://melusinemcewan.deviantart.com/
Bereby Blueberry
Ministère
avatar

Nombre de messages : 42
Maison : Ancien Serdaigle
Année : Aucune
Gain de Gallions : 11615
Date d'inscription : 17/11/2007

MessageSujet: Re: La Bataille de Poudlard   Jeu 22 Mai 2008 - 15:35

Quelque chose se faufila dans chemise de Bereby et se mit à tournicoter et le chatouiller. Cela fut particulièrement navrant pour l’homme qui se mit à éclater rire en cherchant à se débarrasser de l’intrus. C’était un Boursouflet bleu qui poussait des petits cris nasillards. Bereby n’en pouvait plus de rire et de gesticulation, il se dandinait comme un fou tout en essayant de repousser les élèves qui les chassaient avec des sortilèges plus ou moins réussis. Il glissa sur une plaque givrée à proximité de Derek et Hailley et se roula sur le sol, les larmes aux yeux et incapable de reprendre le contrôle sur lui.

Bereby se releva maladroitement en gigotant dans tous les sens car il n’arrivait pas à chasser le Boursouflet et il brandit sa baguette au hasard pour lancer une foultitude de sortilèges afin de continuer à se défendre malgré tout. Il faillit perdre l’équilibre une nouvelle fois quand il tenta d’éviter un Cognard. Mais la balle dévia de sa course au dernier moment pour aller frapper une armure.

Les jets multicolores qui jaillissaient de sa baguette touchèrent une nouvelle kyrielle d’élèves:


~ GrossGaloch’ Totalus! jeta-t-il sur Jezabel dont les lèvres deviendraient de vraies ventouses à bisous qu’elle distribuera à tous les bouches de garçons qui s’en approcheraient.

~ IrishBabillard! et un sortilège atteignit Elliot O’Malley dont l’accent irlandais serait si incompréhensible que même sa baguette ne comprendrait plus ses sortilèges.

~ Danette’Choco! dès qu’Eden Sanders se servirait de sa baguette, elle enverrait invariablement un gros jet de chocolat sur des Serpentard et notamment, en première ligne, sur Victoria Swan et Liam Cullen qui traînaient par là.

~ Quidditch Annulo! le sortilège atteignit le balai de Mélusine qui s’arrêta subitement très haut dans les airs et stagnerait à 20 mètres du sol au dessus des escaliers où plus personne ne pouvait la voir.

~ Vieille Bik Statuo Quo! cette fois, ce fut Althéa qui fut touchée, elle prit d’un coup 90 années et ne fut plus capable de conduire son balai... beurk, la vieille ridée à moitié à poil!

~ Hopping Sempra! Le petit Derek serait pendu par le caleçon et tournerait dans les airs comme s’il était accroché à une grande roue géante.

Evidemment, pour certains, tous ces sortilèges s’additionnèrent à celui qui les avait déjà touché auparavant.

Bereby parvint enfin à se débarrasser du Boursouflet qu’il fit disparaître. Il chercha des yeux sa femme afin d’être certain qu’elle allait bien. Surtout le bébé. Il ne fallait pas que cette bande d’hurluberlus lui fasse faire une fausse couche.


~ Geegee! Fais attention à 'vous'... sors de cette école de malheur, je te rejoins!

C’est alors qu’il fut saisi d’une intense douleur sur le crâne... Il venait de recevoir une batte.

Sa dernière pensée avant de s’évanouir fut un sortilège informulé:


¤ Typhonia! ¤ Une énorme tempête de vent, de neige et de froid s’abattit dans les couloirs. Les armures seraient insensibles au froid et leur poids les maintiendrait sur le sol dur... mais les élèves rebelles? Que deviendraient-ils?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Grogan
Nouvel élève
avatar

Nombre de messages : 33
Age : 29
Maison : Serdaigle
Année : 1ième Année
Gain de Gallions : 11058
Date d'inscription : 19/05/2008

MessageSujet: Re: La Bataille de Poudlard   Sam 24 Mai 2008 - 1:17

Le petit Serdaigle était sorti en même temps que les autres de sa classe et avait suivi , confiant, la masse des élèves. Au début de la BRIME, il avait bien aimé la tranquillité pour étudier, mais trop c'était trop. Il avait préféré rester loin derrière, plus spectateur , certain que tout ce passerait pour le mieux. Une tralée d'élèves furieux contre 2 personnes? Et bien non, tout avait dégénéré.

Jusque là, il avait réussit à évité de justesse les sortilèges lancé autour de lui. Par contre, il ne pouvait évité les armures qui essayait de le saisir de toute part. Il avait passer entre les jambes de la première, et était au prises avec une deuxième lorsqu'elle fut immobilisé par un sortillège jeter au hasard par un Griffondor à côté de lui. Il se précipita alors vers Eden Sanders . D'un petit contre-sort, la langue de la Griffondor repris son allure normal.

Il fut saisit par en arrière. Une des sentinelles de métal venait de l'attraper. Il fit de son mieux pour lui donner le plus de coup de pied possible, regardant sa baguette dans sa main droite, incapable de penser à un sort convenable. Il était doué pour les contre-sort. Dans les attaques il était complétement nulle.

Il regarda autour, mais beaucoup de personnes semblaient au prise avec leurs propres problèmes. Une nouvelle vollée de sortilèges frappa quelques élèves autour de lui. Encore une fois il avait été épargné. Au moins la boîte de métal qui le gardait prisonnier ne semblait pas vouloir trop le blesser. Pour l'instant!

Sa baguette toujours en main, Il pouvait toujours un peu aider ses compagnons qui étaient autour de lui. Il s'en allait jeter un sort pour aider le Poufsouffle à sa droite quand il fut projeter vers l'avant. Il était maintenant pris sous l'armure, incapable de la déplacer... Celle-ci venait d'être heurté par un cognard fou.


- Ici quelqu'un !

Il faisait de plus en plus frois dans la pièce. Malgré la tempête qui soufflait, l'armure ne bougeait pas. Si ça continuait comme ça, il allait mourir frigorifié!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eden Sanders
Préfète
avatar

Nombre de messages : 460
Age : 34
Maison : Gryffondor
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 11462
Date d'inscription : 22/02/2008

MessageSujet: Re: La Bataille de Poudlard   Mar 27 Mai 2008 - 21:52

Bon, plus de soucis de langue, c’était toujours ça.
Un clin d'oeil de remerciement en direction de sa sauveuse, puis Eden jeta un œil furtif à la ronde, le premier qui se moquait finirait affublé d’oreilles d’âne qu’elle trouverait le moyen de faire tenir avec un sort de glue perpétuelle.

Personne.
Tous trop concentré.
Sauf Cullen of course.
Pas le sien, l’autre.
Elle lui décrocha un regard dont elle avait le secret. Le tu-n-existes-plus mitraillant, dont il se fichait certainement de façon éperdue, mais peu importe, ça soulageait. En plus il venait de se faire entortiller par un tas de liens.
Dommage.

Seth en revanche, paraissait avoir de sérieux ennuis. Le Serdaigle au visage d’ange errait tel un zombi parmi les ensanglantés du nez. Mauvaise donne. Grabuge en vue si pas d’intervention. Eden chercha Japhet des yeux, son nez lui indiquant qu’elle n’était pas bien loin.


Je crois qu’il faut qu’on fasse quelque chose.

Un bon jet d’eau glacée ?

Eden agita sa baguette et prononça aussi distinctement que pouvait le faire un nez bouché par le dégoût.


Frioaguamenti !


Etrange.
Un tout petit nez bouché et tant de surprise ?
Ce qui s’échappa de sa baguette n’avait rien de l’eau fraîche attendue. Et la cible avait changée elle aussi.

Un peu plus loin, Liam et Victoria ressemblaient à deux répliques de ces friandises moldu qu’on vend à Noël et qui représentent d’appétissants petits personnages en chocolat. Eden jeta un œil interloqué à sa baguette.
Une fontaine à chocolat !!Quelle idée géniale !
Sauf que les deux verts allaient lui faire sa fête et pendant ce temps là, Seth conservait la tête de quelqu’un qui allait se jeter sur tous les élèves atteint de néansant.
Pour couronner le tout Mélusine était introuvable et Eden ne pouvait même pas en profiter pour lui faire la démonstration de ce dont était capable sa petite baguette.


Heu je vais arranger ça, lança-t-elle à Liam d’un ton aussi peu convaincant que convaincu.

Sauf que j’ai aucune idée de la façon dont je m’y suis prise, donc ça va pas être du gâteau…facile.


Un nouveau jet de chocolat s’abattit avec fougue sur les deux verts. Décidément, il ne s’agissait pas d’un problème de prononciation. Eden foudroya littéralement Bereby du regard avant de diriger sa baguette vers lui, pour qu’à nouveau ce soit les deux verts qui écopent de la crème dessert.

Eden haussa les épaules et soupira.


Ah non, à l’évidence je ne peux pas arranger ça. Mais dis-toi que tu sentiras bon le chocolat chaud Liam.


Eden évita prudemment de s’adresser à Victoria. Un vert à la fois s’il vous plait. Pour une fois qu’elle n’y était sincèrement pour rien, si les plaignants pouvaient prendre un ticket et passer un par un, ça serait bienvenu.
La gamine esquissa une légère grimace d’impuissance à l’attention des deux verts et se sauva vers Seth qu’elle entreprit de réveiller à l’ancienne. Sans baguette.

La tempête se levait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jezabel Jackersson
Adulte
avatar

Nombre de messages : 233
Age : 29
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12657
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: La Bataille de Poudlard   Mar 27 Mai 2008 - 22:49

CHOC THERMIQUE DANS TOUS LES SENS DU TERME

Mesdames et messieurs, le personnel de bord vient d'abandonner le vol. Le commandant vous remercie d'avoir utilisé Dead Line, la compagnie de tous les looz. Nous amorçons actuellement une chute en ligne droite dans l'infernal Poudlard Malstrom. La température au sol frôle les moins vingt suite au dangereux Typhonia venu de l'ouest pour perturber vos chaleureuses guérillas! Mais ne vous inquiétez pas, le cyclone Jezabel qui s'abat actuellement toutes lèvres dehors ne tardera pas à réchauffer l'atmosphère.


ET UN BISOU SUR LA BOUCHE A DEREK.

Jezabel sursauta après cet acte débile qu'elle n'avait pas voulu. Elle était venu pour essayer de le faire descendre de je ne sais quelle manège invisible tournant qui l'attrapait par le slip et l'emmenait dans les air. Mais quand il passa à son niveau, au lieu d'essayer de le tirer vers le bas pour le faire redescendre, elle l'attrapa par sa bouille et l'embrassa.

Elle était tétanisé et se retourna pour voir si quelqu'un avait vu ça. Elle tomba sur Isaac qui venait de délivrer Eden (laquelle avait déjà été délivré par Japhet juste avant mais valait mieux deux fois qu'une on sait jamais). Rebelote, Jay embrassa Isaac sur la bouche et cette fois elle ne s'attarda pas, elle courut à la recherche d'Elliot mais le blizzard ne l'aidait pas à s'y retrouvait. Il faisait très froid. Tout le couloir était sous la tempête de neige et on n'y voyait plus rien. Elle l'appela plusieurs fois mais le vent déportait sa voix. C'est alors qu'elle vit Liam (elle le reconnu malgré tout le chocolat qu'il avait sur lui car ses cheveux qui dépassaient restaient blond bien que le chocolat avait gelé... Jay trouva ça trop drôle! Elle interrompit ses recherches à cause du Vert bouteille (pour changer de Vert tout court ou de vert pomme). Elle allait lui lancer une blague mais au lieu de ça, elle s'approcha de lui encore une fois malgré elle et l'embrassa. C'était bon, c'était un bisou au chocolat. Mais elle ne voulait pas ça. Pas de baiser. Elle ne voulait qu'Oma...

Pour réussir à se décoller de Liam sur lequel elle s'attardait un peu trop à son goût, elle ne vit pas d'autres choix que de lui lancer un sortilège pour interférer. Alors en informulé, entre deux bouffée d'air, elle lui lança:


Cococherry! La baguette de Jezabel fit sortir de son bout une giclé de liqueur de cerise qui vint parfaire le babaoliam. La Gryffondor recula, en pressant ses lèvres folles pour qu'elle n'embrasse plus personne. En faisant demi-tour, elle tomba nez à nez avec Eden et paf!! Encore un patin! Pour Eden cette fois.

Il faisait trop froid et la situation était trop bizarre, Jay grelotait d'horreur:


Excuse-moi, dit Jay en lâchant la bouche d'Eden, je crois que les Aurors m'ont lancé un sort et faut que je m'en aille d'ici avant qu'Elliot me voit embrasser n'importe qui! Viens!! On doit sortir, on n'y voit plus rien!!!

En entraînant Eden, Jezabel repassa à côté de Liam et une seconde masse chocolat glacée qu'elle ne reconnut pas pour être Victoria tellement celle-ci était inidentifiable. Elle tenait la main d'Eden de peur de la perdre dans le blizzard. Elles s'éloignèrent un peu laissant derrière elles les vestiges de leurs enchantement. Jay parvint à n'embrasser que trois personne sur son chemin et à chaque fois elle s'excusait. Elle embrassa même une armure avec tellement de vigueur que l'armure tomba dans les pommes ^^

La dernière personne qu'elle embrassa, était une personne recouverte de neige qui était allongée par terre. Et c'est exactement quand elle embrassa cette personne là, que Jezabel vit Elliot un peu plus loin. Jay tenait d'une main Eden, de l'autre sa baguette et de ses lèvres Blueberry, assommé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sally-avernier.deviantart.com/gallery/
Geegee Greenapple
Ministère
avatar

Nombre de messages : 31
Gain de Gallions : 11617
Date d'inscription : 17/11/2007

MessageSujet: Re: La Bataille de Poudlard   Ven 30 Mai 2008 - 1:07

Le chignon coloré, un Boursouflet vert fourmillant sous ses vêtements et des cognards qui volaient vers elle mais ne l'atteignaient pas. Plus rien n'allait pour Geegee Greenapple.
Elle ne savait pas qui avait eu la brillante idée de colorer ses cheveux si blonds de toutes les couleurs, mais le ou la pauvre élève avait un mauvais goût particulièrement élevé. C'était un massacre. Elle n'avait heureusement pas pu le ou la voir dans toute cette pagaille, mais mieux valait-il pour lui ou elle, sinon Geegee l'aurait contraint à une séance de bon goût.

Cependant, elle ne comprenait pas que les cognards envoyés par ces deux petites pestes rouges n'arrivent pas à les atteindre, ni Bereby ni elle. Elle savait qu'ils n'auraient pas dû les réintégrer après leurs renvois. Un renvoi était un renvoi, et l'école se portait toujours mieux sans les fauteurs de troubles.

Quant au Boursouflet, l'Auror avait une vague idée de qui cela pouvait être...
Ce fut donc riant aux éclats, suicide social, que l'inspectrice de la BRIME continua son chemin, se frayant un chemin parmi les élèves à coups de sortilèges.


~ Babiloquace ! sur le président de l'ancien-peut-être-nouveau-futur-BDE : Adel Iscarioth qui allait se mettre à parler à tort et à travers.

~ Piratmania ! lança-t-elle sur la petite amie du susnommé, Jo Campbell, dans les mains de laquelle apparut une petite épée de bois qui permettrait à la Poufsouffle de défier toutes les armures qu'elle croiserait.

~ Pouponnite ! atteignit de plein fouet sa meilleure amie Isis Kitlee qui allait se mettre à materner et pouponner tous ceux qu'elle croiserait, armures comprises, les gênants dans leurs tâches.

Geegee était parvenue à se débarrasser du Boursouflet entre temps et venait d'avoir le trio quand la voix de son Grand Diable lui parvint aux oreilles. Il la priait de sortir de l'établissement et de prendre soin du bébé. Elle se tourna vers son mari au moment où une batte lui arrivait dans la tête. Elle le vit s'écrouler au sol, un sortilège sortant de sa baguette avant qu'il ne touche terre.

Il fit soudain très froid, au point qu'il neigeât. De violentes bourrasques d'un vent glacial déferlèrent dans les couloirs, sans aucune pitié pour les élèves présents, en proies aux sorts ou aux armures. Il lui avait demandée de sortir, elle allait le faire mais avant cela, elle lança un informulé à Bereby, pour le protéger de la tempête. Il ne se réveillerait pas tout de suite mais, même si la température atteignait les -100°C, lui resterait à température normale. Il ne sentirait pas le froid. Elle se lança le même sortilège.

Mrs Greenapple descendit quelques marches rapidement, profitant que l'escalier ne bougeât pas. Plusieurs sortilèges fusèrent encore de sa baguette. Par exemple, un me-myself-and-I-spell qui frappa en plein torse
Shawn Evans. Le pauvre allait se mettre à tout ramener à lui, lui seul compterait, il ferait son éloge sans se lasser, se lancerait dans de grandiloquents monologues idolâtrant sa suprématie et distrairait ainsi les élèves non loin de lui.
Le sortilège suivant fut pour
Kellian Falcon qui traînait là.

¤ Reducto ! ¤

Le sixième année rapetissa à vue d'oeil, jusqu'à n'atteindre que 50 pauvres centimètres.

Tandis que les sortilèges volaient, que les élèves se débattaient avec les armures et que le froid glacial avait recouvert une petite partie du château, l'Auror continuait de descendre. Elle atteignit le grand Hall où quelques élèves se trouvaient. Ici aussi, c'était la pagaille.

Elle continua vers les immenses portes sans s'arrêter, expulsant quelques autres élèves contre les murs pour lui dégager le passage. D'un autre mouvement du poignet, toutes les farces et attrapes qui se trouvaient dans les poches d'
Ellys Orphens se retournèrent contre elle et ses proches camarades. Joli spectacle coloré, nauséabond et explosif.

Geegee continua son chemin de sa démarche stricte, mais néanmoins plus rapide, atteignant les premières marches qui menaient au parc. Pourvu que Bereby ne tarde pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth Cullen
Créature Magique
avatar

Nombre de messages : 313
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 11455
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: La Bataille de Poudlard   Dim 1 Juin 2008 - 19:09

Prostré face à la vision des élèves dont le nez saignait, Seth n'aurait pas bougé si l'odeur infecte de sa petite soeur Japhet n'était pas venu le tirer hors de ses douloureux cas de conscience. Le sang qui jaillissait comme sorti de fontaine, l'attirait pareillement qu'un enfant aurait été attiré par un océan de sucreries. Lui qui n'était pas parvenu à avaler un seul repas chaud depuis trois jours car toute la nourriture terrestre avait un goût de terre ou de poussière - ce qui l'inquiétait de plus en plus -, se sentit instinctivement séduit par l'écoulement. La sensation le figea sur place car il savait très bien la raison de cette soudaine gourmandise ou ce qui s'en apparentait. Les autres criaient « mais aide-nous » et lui restait à les regarder, n'osant pas s'en approcher et se contenter de humer l'air chargé par cette séduisante fragrance.

- N'y pense pas même pas, vampirou,
lui avait murmuré Japhet. Seth avait fait un bond en arrière en se pinçant le nez et en fronçant les sourcils:
- Mais, Japhet, tu pues !
- Oui, oh, ça va, je commence à le savoir, Liam a dit pareil, c'est l'autre imbécile de la BRIME qui m'a condamné à sentir la bouse de troll. Viens avec nous... ne reste pas près d'eux, lui dit-elle en le forçant à se détourner du spectacle et les suivre, Eden et elle.
- Où est Liam ? demanda le Serdaigle.

Japhet haussa les épaules et expliqua que la dernière fois qu'elle l'avait vu, il se battait au poing avec une armure après s'être libéré de ses entraves. Les deux se regardèrent en en pensant pas moins. Seth imaginait très bien Liam préférer les poings à la baguette. Même contre une chose ne ressentant pas la douleur.

Ne pouvant se résoudre à laisser son frère errer seul dans ce capharnaüm, Seth proposa à sa soeur et à Eden de se rejoindre plus tard et de commencer à se diriger vers la sortie.

- Faites attention, dit-il en couvant du regard la Gryffondor.

Japhet acquiesça et les deux jeunes filles s'en allèrent. Peu de temps après, une tempête se leva. Le vampire se cogna dans une armure qui tomba à la renverse. Étonné, Seth passa sa main sur son front. Il avait ressenti une infime douleur, il saignait mais la plaie se referma petit à petit, ne laissant plus qu'une cicatrice rougeâtre. Le froid, quant à lui, ne l'atteignait pas. Il profita qu'on n'y puisse rien voir pour filer à toute allure à travers ce pallier, prenant dans ses bras et à contre coeur, une fille de Gryffondor sur le point de se faire cisailler par la hache d'une armure. Il la déposa à l'écart et elle ne vit jamais qu'une chevelure blonde courir sous la neige. La jeune deuxième année crut seulement qu'elle avait été touchée pour le sortilège d'un de ses camarades.

Dès qu'il pouvait, le Serdaigle faisait disparaître une armure et, dans l'empressement, il était presque certain que l'endroit où il les faisait disparaître pour les stocker n'était ni plus ni moins dans le hall du ministère.

Seth ne retrouva pas Liam. Il pria pour que son Serpentard d'imbécile de frère ait finalement choisit d'utiliser sa baguette et préféra abandonner, imaginant qu'il servirait mieux à dégager de la neige et du froid les élèves qui grelotaient. Il ne sentait presque rien. Le vent faisaient danser les odeurs d'un bout à l'autre des escaliers de Poudlard. Ne voulant pas se rendre malade en touchant une personne de plus, il opta pour une longue série de Locomotor Barda et amena dans la cour ensoleillée une demie douzaine d'élèves bientôt rejoint par beaucoup d'autres. Les armures étaient de moins en moins nombreuses. Tous s'étaient très bien battus...

Mais où sont-ils ? ne put-il s'empêcher de s'inquiéter en guettant à tout moment l'arrivée d'Eden, Japhet et Liam.


Ravenclaw
17 ans pour toujours - 7ème année
BATTEUR
Japhet - 6ème année - Serdaigle
GARDIENNE
Liam - 7ème année - Serpentard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria Swan
Préfète
avatar

Nombre de messages : 102
Age : 26
Maison : Serpentard
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 11114
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: La Bataille de Poudlard   Dim 1 Juin 2008 - 21:56

- Je vais la démolir.

Je vais la démolir quand je serais décongelée.

Sanders vient de me foutre du chocolat partout. Elle a osé. Je vous jure, copine de Seth ou pas, elle va le payer. Et encore plus cher parce qu'elle est la copine de mon cousin. Elle va morfler, ça vous pouvez en être sûrs.
Je tourne la tête vers Liam et je vois qu'il est dans le même état que moi. Ah elle aurait jamais dû la petite pimbêche (oui, je trouve que c'est une pimbêche, heureusement pour elle, elle ne glousse pas).

Le blondinette assure qu'elle va arranger ça. Vaut mieux pour elle, mais ça la sauvera pas.

Je déteste être recouverte d'une substance bizarroïde. Ca m'arrive pas tous les jours, mais maintenant je peux le dire, je déteste ça. C'est marron, c'est liquide mais opaque, ça sent peut-être bon mais c'est dégueu quand même. J'en ai plein la figure, plein les cheveux, plein les fringues, plein partout... C'est affreux.
Et en plus elle en rajoute une couche. Là j'en suis sûre, elle est suicidaire...

Pas de sa faute ? Mais oui, et moi, je suis la pureté incarnée. Et en plus elle fait de l'humour. Je vais la réduire en bouillie. Je vais lui écraser sa jolie tête blonde sur la surface du sol jusqu'à ce que... Ah ouais. Pas de sang. Ca en devenait pas drôle...

Eden s'éloigna d'un pas précipité et je m'apprêtais à la suivre, à lever ma baguette vers elle pour lui faire passer l'envie de nous transformer en gâteau géant, mais je ne pouvais plus bouger. Le chocolat s'était cristallisé avec la tempête que Blueberry avait déclenché. Pas bien malin non plus celui-là.
Si j'avais su, je serais pas venue. J'ai suivi la foule en voyant qu'on nous délivrait des cours plus tôt, mais je m'en tape de la BRIME. C'est pas eux qui ont changé mon quotidien.

Mais à cause d'eux, maintenant je suis une statue chocolatée. Et je ne peux plus bouger. Plus libre de mes mouvements, ça, ça ne me va pas mais je ne peux rien faire contre. Heureusement, une armure vient à ma rescousse et me pousse en courant vers des élèves qui s'enfuient. Je me sens tomber vers l'avant mais je peux rien faire, même pas me retenir, c'est horrible comme sensation.
Je heurte le sol et ma deuxième peau sucrée se brise. Il y a des gros morceaux de chocolat par terre. Ma main droite est libérée. Je libère ma main gauche et je retire le chocolat qui a recouvert ma baguette. Puis je fais fondre tout le chocolat que j'ai sur moi et, avant qu'il se recongèle, je me nettoie à coups de Récurvite.

Je suis propre mais j'ai froid. A quelques mètres de moi je vois Liam, lui aussi emprisonné dans une coquille de chocolat. Sauf que lui, il a un truc gluant sur lui. J'avance mon doigt et récupère le liquide visqueux. Je sens, ça sent le sucré, alors je goûte. De la liqueur.
Je grelotte parce qu'il fait super froid dans ce couloir, mais ça m'empêche pas d'éclater de rire.
Je me décide finalement à libérer mon pauvre cousin de son triste sort, comme je l'ai fait pour moi. Quand il est propre à son tour, je me fous de lui, un sourire en coin.


- Tttttt Ttttu étttais maaa mmaaaa gniiiifiiii que Cuuucuuuuuccuuulllen.

Sans les claquements de dents, ça donne ça : Tu étais magnifique Cullen.

- « Moque toi. je veux retrouver la Rouge et lui faire bouffer sa baguette », essaya-t-il d'articuler en grelotant.
- Quelle rouge ? J'espère que tu penses à la même que moi, mais si c'est ça, Seth ne sera pas content...
- « Est-il vraiment obligé de le savoir ? »
- Me tente pas Liam.

Je lui fais un big smile qui n'augure rien de bon. Le même que j'ai quand je m'apprête à faire une petite, ou pas, bêtise.

- « Oh, que si... tu ne vas pas me dire que tu vas laisser passer le Cullen au Mon Cherry ? Moi pas. Juste un petit sort de rien du tout... et surtout, il faut sortir d'ici avant de mourir de froid. »
- Marché conclu. On s'en occupera une fois réchauffés alors !
- « Oui et crois moi, Sanders vient de se faire le pire ennemi qui soit. Aller, viens, on sort d'ici. »
- J'adore quand t'es comme ça.

Si j'avais pas eu aussi froid, je lui aurais collé une bourrade amicale. Mais là je suis gelée et bonne à rien.
D'un commun accord, on décide de laisser Seth se débrouiller. De toute façon, Japhet et son odeur pestilentielle l'ont ramené à lui, et il craint pas le froid.

Nous, on s'en va, fuyant le froid avec courage, pour aller nous réfugier avec les autres dehors, là où la tempête ne fait pas rage. J'ai l'impression qu'il fait super chaud dehors, mais c'est juste qu'à l'intérieur, il fait super froid... Je m'appuie contre un arbre et je scrute les élèves qui sortent, un sourire amusé et mesquin sur les lèvres. Il y en a qui sont dans un bel état...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek Grogan
Elève incontournable
avatar

Nombre de messages : 338
Age : 22
Maison : Serdaigle
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 12126
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: La Bataille de Poudlard   Mar 3 Juin 2008 - 1:01

Derek se sentit lever du sol. Par le slip, ce qui était franchement inconfortable. Croyant qu'un de ses aînés profitait de la pagaille pour lui faire un mauvais coup, Derek pointa sa baguette derrière lui, prêt à lancer un maléfice à son agresseur. Il s'aperçut qu'il n'y avait personne, en redescendant. Puis il remonta. Il comprit tranquillement le manège qui l'attendait, et blêmit légèrement. Surtout qu'il montait de plus en plus haut. Puis il redescendit, passant au ras du sol. Puis il remonta. Puis il redescendit. Puis il se fit embrasser par Jezabel Jackersson. Mais qu'est-ce qu'il lui prenait à celle-là? Derek n'était peut-être pas assez traumatisé comme cela? Le pire, c'est qu'il aurait juré qu'elle était venu l'aider. Décidément, les rouges de septième année aimaient bien l'embrasser. C'était étonnant, mais factuel. Du moins ça le semblait à Derek jusqu'à ce que la tempête se lève et qu'il voit le branle bas de combat des élèves, dont deux se déprenaient d'une prison chocolatée.

Après avoir inspiré par le nez -et sentit l'air surcongelé entrer jusque dans ses poumons-, Derek lança un sortilège à son slip, en visant approximativement...


-Diffindo

Bâm! Il tomba sur le sol gelé et manqua de se briser le nez. Jetant un dernier coup d'oeil au morceau de tissu qui continuait de faire des boucles au-dessus de lui, Derek se demanda un instant comment il allait expliquer le trou à sa mère. Il chercha ensuite à trouver un endroit plus chaleureux que le couloir givré dans lequel il était, et se sentit levé doucement puis voler -sans qu'il ne se contrôle- jusqu'à l'extérieur, se demandant ce qui se passait. Il en profita pour lancer des sortilèges de toutes sortes aux armures qu'il croisait -à vive allure, ce qui lui donna de nouveau la nausée- et remit les pieds sur terre en compagnie de quelques autres jeunes élèves tout aussi confus que lui.

Au chaud, au sec et en sécurité, il observa les autres élèves sortir de l'école, en se demandant bien où pouvait être la BRIME. Avaient-ils capitulé? C'aurait presque été trop facile!
(ironie...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noah de Lansley
Personnage du futur
avatar

Nombre de messages : 166
Maison : Poufsouffle
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 11479
Date d'inscription : 01/01/2008

MessageSujet: Re: La Bataille de Poudlard   Mar 3 Juin 2008 - 13:06

Je discute avec des Lys et cherche à cacher ce qu’il se passe dans le château. Moi-même, je ne sais pas encore qu’en rouvrant la porte dans quelques minutes, un vent glacial l’avertira que des choses se trament.

Gardant mon sang froid, je me tourne vers lui et lui mens effrontément. Lui explique que je voulais expliquer le sortilège de Désillusion à un cinquième année mais que l’expérience a mal tourné. Il se contente de l’explication. J’ouvre la porte.

La neige entre et deux armures se jettent sur moi. Je dégaine ma baguette et les stupéfix. Coup de pied dans la porte et je dois presque m’y adosser pour la refermer sous la pression de la tempête qui siffle dehors. Cette fois, Des Lys ne peut pas être trompé.

Je l’affronte des yeux. Aveu.

- Bon, bon, bon... en fait, je crois que nous avons un petit problème... je crois – mais je n’en suis pas certain – que tous les élèves de Poudlard sont actuellement en train de chasser les deux Brimeurs... il y a peut-être un minuscule petite conflit de rien du tout dans les couloirs... heu... voilà, monsieur.


Des Lys ne réagit pas. Il se lève et fait disparaître les deux armures avant de retourner derrière son bureau. Il ouvre un parchemin et commence à y écrire puis, sans lever les yeux vers moi:

- Hum. Comme ce n’est qu’une supposition et que j’ai du travail, nous allons prétendre que je ne vous crois pas. Je vais terminer de corriger ces devoirs de Botanique et vous laisser regagner votre Salle Commune en espérant que vous saurez mettre à profit la confiance que j’ai en vous, Sutham.

Je lui souris. Trop top! Il fait le sourd.

Je m’engage vers la sortie en refermant ma robe de sorcier pour affronter le froid. Toujours sans lever les yeux vers moi et en prétendant corriger une copie, il me dit:

- Hum. Sutham. Au cas où. Le sortilège pour faire fondre la glace ou annuler un sortilège météorologique est décrépito.

- C’est noté m’sieur! Merci m’sieur.

Une fois la porte ouverte que je refermai avec difficulté, je brandis ma baguette dans le froid et lance l’incantation conseillée par Des Lys.

- DECREPITO!

Soudain, la neige cesse de tomber. Le vent se calme. Tout le couloir est blanc et un bruit étrange de bouée craque sous mes pas. Quand ça va fondre, touts les couloirs seront inondés!


Hufflepuff
16 ans - 6ème année
"Arrivé depuis septembre,
vous me connaissez sous le patronyme: Caleb Sutham"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélusine McEwan
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1651
Age : 33
Maison : Ancienne Gryffondor
Gain de Gallions : 13067
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: La Bataille de Poudlard   Mer 4 Juin 2008 - 9:44

"YAAAAAAAAAAAAAAATAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA!"

Ce qui, malheureusement, donna quelque chose qui ressemblait plutôt à un:

"SAAAAAAAAAACHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA!"

Ca se passera de commentaire.
Comme s'il l'avait senti venir, son balai s'était hissé plus haut dans les airs pour éviter aux chastes oreilles des Poudlariens une telle ignominie.
La fauteuse de trouble numéro 1 (ou 2, peu importait, du moment qu'elle portait le nom de FdT en chef) en était à chatouiller le plafond (c'est dingue ce que les plafonds sont hauts à Poudlard), tant et si bien qu'elle avait du mal à suivre ce qui se passait en bas. Des tâches de toutes les couleurs qui créaient un magnifique embrouillamini coloré. C'était très beau vu de là-haut.
Mélusine tenta une descente (ça avait beau être un spectacle magnifique, elle préférait être actrice) mais rien. Son balai refusait de lui obéir. Oh! Bien sûr, elle avait eu son coup d'éclat. Sa batte bien aimée dans la tête de Blueberry. Rien que pour ce moment de pur bonheur, elle voulait bien arrêter le jus de citrouille pendant trois mois, deux semaines, un jour, quelques heures.


'Ouais. Avec ça, on l'aura cette carte de chocogrenouille à ton effigie!'

Mais tout ça, c'était avant la vague de froid. Neige. Blizzard. Et tout le tralala. Non seulement il faisait froid...

'Froid? On se gèle les citrouilles, oui!'

Non seulement il faisait froid mais la brume-brouillard-purée de pois l'empêchait de voir ce qui se passait en bas désormais.
Pas cool.
Et puis, avec un froid pareil, son balai allait geler, se fendre, exploser en plein de petits éclats de glace et elle allait se faire une chute de vingt mètres. Même pas sûre qu'il y aurait assez de neige pour amortir l'atterrissage.
Ou alors, c'était elle qui allait finir en glace pour sorciers. ("Bonjour ma'ame. J'voudrais une glace chocolat-mcewan."). Très peu pour elle. Y avait pire comme fin mais quand même. D'ici à ce que ses deux neurones gèlent...

Pis, soudain, tout se calme. Retour du printemps.


'Ils foutent quoi à la maintenance magique de Poudlard? On va chopper un rhume avec ces variations de température intempestive...'

Ouais. Et puis, elle était toujours coincée en haut, elle. Et hors de question qu'elle ouvre la bouche pour balancer des horreurs.
Toujours voir le point positif. De là-haut, le tableau était vraiment magnifique. Mélusine connaissait Poudlard sous la neige (déjà plutôt chouette). La version la neige dans Poudlard n'était pas mal non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://melusinemcewan.deviantart.com/
Le Narrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 63
Maison : Aucune
Année : Aucune
Gain de Gallions : 12989
Date d'inscription : 17/08/2006

MessageSujet: Re: La Bataille de Poudlard   Lun 7 Juil 2008 - 13:31

Pendant que les sortilèges continuaient de faire effet sur l'assemblée des élèves présents, Geegee Greenapple se frayait un chemin jusqu'au parc dans la confusion la plus totale. Aucun des observateurs d'alors n'auraient été en mesure de relater les événements dans leur globalité, tant la suite de la journée mêlait confusion et catastrophes en série.


Chacun des témoignages que les différentes autorités réussirent à récolter offrait une variation autour d'un même thème. L'arrivée des élèves au bureau des deux Aurors en mission à Poudlard. La première tentative d'attaque. L'armée des armures. Un beau fouillamini de sortilèges aussi divers que variés. La fuite de Geegee Greenapple. Le sort réservé à Bereby Blueberry restait sujet à argumentation. D'aucuns déclaraient à qui voulait l'entendre qu'après un ultime sortilège dévastateur, l'Auror aurait transplané. Dans l'enceinte même du château. D'autres parlent volontiers d'un groupuscule d'élèves s'y prenant à plusieurs pour l'arrêter et lui infliger un sort douloureux. Il semblerait néanmoins que notre homme, victime d'une quelconque attaque ait dû souffrir d'un court séjour à Ste Magouste.

Au château, le calme a été progressivement rétabli par l'ensemble du corps enseignant, mené par Sambre Des Lys, lui-même alerté par Caleb Sutham. Quand, pour la plupart de la population étudiante, de simples contre-sorts ont suffit à rétablir une certaine normalité dans leur comportement et/ou leur apparence, quelques élèves durent, à l'instar de Bereby Blueberry, profiter d'un lit à l'infirmerie et des soins apportés par Alexandrei Zagora pour retrouver l'ensemble de leurs aptitudes.


Les événements, bien sûr, alimentèrent les conversations pendant plusieurs journées et nuits d'affilée, se déformant chaque fois d'avantage, à un point tel que certains élèves auraient été jusqu'à parier leur baguette qu'une véritable armée de boursoufflets s'était ruée sur Geegee Greenapple, grignotant ses vêtements et explosant à tort et à travers, provoquant de multiples brûlures et blessures à la jeune femme. La rumeur la plus folle ayant circulé quelques jours plus tard voulait que le couple d'Aurors se soit vu poursuivre par un Peeves très en forme et bouter hors du château par le même esprit frappeur hurlant des insanités.


Le retour à la normale fut long et laborieux. Puis, les conversations commencèrent à se tasser et l'excitation de ce succès des élèves contre le Ministère retomba comme le soufflé aux citrouilles de Mme Piedodu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Bataille de Poudlard   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Bataille de Poudlard
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Château :: Bureaux des professeurs-
Sauter vers: