Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Bataille de Poudlard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Noah de Lansley
Personnage du futur
avatar

Nombre de messages : 166
Maison : Poufsouffle
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 11470
Date d'inscription : 01/01/2008

MessageSujet: La Bataille de Poudlard   Ven 2 Mai 2008 - 17:28

Je n’avais plus envie d’être Roi des Scroutts avec leur blason de bouse. Lors de la sortie à Pré-au-Lard, j’ai fait en sorte de le perdre. Les trois autres préfets n’osaient pas.

Le chantage ministériel fonctionnait depuis trop longtemps. Grand nombre de Gryffondor n’allaient plus en cours pour marquer leur mécontentement, les Poufsouffle jonglaient plus que les autres, les Serpentard restaient rétifs mais étrangement soumis, les Serdaigle qui étaient d’abord bien contents de pouvoir travailler en paix furent bientôt découragés par la discipline imposée hors études. Les règles sur les relations interpersonnelles et l’interdiction des divertissements commençaient à taper sur les nerfs.

Quelques professeurs essayaient astucieusement de distraire leurs élèves en inventant des leçons où nous pouvions donner libre cours à nos imaginations ou souffler un peu de la pression quotidienne insufflée par Boule et Bill du Ô combien casse-baguette Ministère.

- Ca ne peut plus durer, me dis-je en me levant de mon siège en pleine interrogation de Métamorphose.

La prof me regarde exaspérée. Je lui fais un baise main outrancier et je sors en plein milieu du cours. Je vais frapper en cours de Potions et je vole McAlistair en inventant une convocation dans le bureau de Rosemont.

McAlisair flippe dans le couloir en me disant qu’il n’a rien fait et qu’il commence sérieusement à être irrité par la BRIME et tout ce qu’on l’oblige à faire docilement. Je le calme, et je lui dis :

- C’est l’heure de la rébellion, mon ami. On va se débarrasser des deux ploucs.

Intrigué, il me suit.

Sur le chemin, je lance un sortilège de confusion à toutes les armures, puis je les "marionnettise". L’armée d’acier se meut et me suit à travers les couloirs. J’ordonne à mes soldats de fer d’aller frapper à la porte de toutes les salles de classes, de toutes les Salles Communes, de se diviser et d’aller dans les Serres, près du Lac, partout où elle trouvera des étudiants.

- Ramenez les élèves devant le bureau des Greenberry. Aujourd’hui 1er mai, c’est la fête du travail. Et si nous fêtions ça?

Trente minutes plus tard toute l’école est dans le couloir devant le bureau des deux pingres.

Les armures sont alignées et font cortège tout le long des corridors et des escaliers qui mènent à la porte de sortie du Grand Hall.

TOC TOC TOC



Boule et Bill ouvrent... Sully et moi les giflons d'un franc sourire. Ils sont éberlués par la foule qui se presse devant leur porte. Sully tend son blason et moi j'entâme:

- Bonjour monsieur, bonjour madame, fais-je tout de go, nous vous serions grée de nous laisser tranquilles... il se trouve qu’il y a ici 240 personnes qui vous laissent le choix: partir de votre propre chef maintenant ou essuyer les magies - parfois très douteuses - des élèves de Poudlard de toutes les années. Et que nous perdions ou que nous gagnions, nous quitterons tous l’école dans l’état que vous nous aurez laissé...


Un petit sourire serein. Derrière moi, tous ceux qui se sont déplacés tendent leur baguette devant eux en direction des Bereby Blueberry et de Geegee Greenapple.

- Prêts? Le Enki Comme vous un jour, je vous laisse dix secondes pour vous décider.


- UN....

HJ: vous vous souvenez de l’attaque de Bluebrry? Et bien nous allons faire l’inverse. Cette fois, c'est nous qui comptons! Nous allons compter jusqu’à dix. Vient poster ici qui le veut. Même après dix.


Hufflepuff
16 ans - 6ème année
"Arrivé depuis septembre,
vous me connaissez sous le patronyme: Caleb Sutham"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek Grogan
Elève incontournable
avatar

Nombre de messages : 338
Age : 22
Maison : Serdaigle
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 12117
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: La Bataille de Poudlard   Sam 3 Mai 2008 - 2:02

Derek avait reçu un SMS* de sa soeur -il ne savait même pas qu'elle en envoyait- pendant qu'il étudiait avec sa tante. Il prit le papier, le lut et, malgré la confusion du message, saisit l'essentiel. Il se mit à sautiller sur place en hurlant.

-Je vais retourner à Poudlard, ma tante!

Celle-ci le prit dans ses bras, aussi heureuse. Était-ce de ne plus avoir ce petit râleur chez elle, ou de le voir heureux? Car il l'était manifestement : depuis trois mois, il disait "PoudBrime" ou "Brim'Lard" lorsqu'il parlait de son école. La tante Grizel le tira jusqu'à la cheminée, prit une pincée de poudre de cheminette qu'elle jeta dans l'âtre et lui conseilla d'aller à pré-au-lard, car elle ne pensait pas que les cheminées de l'école soient accessibles ainsi.

Quelques instants après une étreinte qui valait mille mercis et une promesse de revenir prendre ses bagages, Derek se retrouva au Troubadour Maudit.

Bénissant ses aînés qui lui avaient montré quelques passages secrets fort utiles en de telles conditions, Derek s'élança dans l'un d'eux, ressortant dans un couloir, derrière une armure qui n'était pas à sa place, entre deux autres, elles-mêmes les épaules collées à leur voisines, etc. Il parvint avec peine à passer entre les deux colosse -du moins l'étaient-ils pour le garçon- et décida de suivre les pas qu'il entendait claquer -des retardataires-, et qui semblaient se diriger vers... le bureau des BRIMEurs! Il marcha pour s'y rendre, bien trop épuisé!

Il n'arriva que pour entendre la dernière phrase de Caleb Sutham, le leader de l'événement -voilà pourquoi il n'avait pas été avisé en avance par Mélusine-, repris son souffle sur le un, pour hurler avec les quelques autres élèves -trop rares- qui avaient saisis l'allusion


-DEUX!

Les autres élèves comprendraient bien, n'est-ce pas, de quoi il s'agissait?

Derek sortit sa baguette, pour se lancer un sortilège de têtenbulle, et la tête toujours remplie de sa révision d'histoire avec sa tante, il ne parvenait pas à choisir un sort à lancer. Il avait tout de même les doigts crispés et, malgré son air gamin et son sourire indécollable au visage, s'efforçait de paraître aussi intimidant -ce qui se résumait à un froncement de ses sourcils arrondis- que ses aînés.



*Sortilège de Messagerie Spontanée, je crois? Je ne l'ai pas retrouvé dans les sorts répertoriés!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elliot O'Malley
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 271
Maison : Ancien Serdaigle
Année : Aucune
Gain de Gallions : 11759
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: Re: La Bataille de Poudlard   Sam 3 Mai 2008 - 20:26

C’est presque en tirant Jezabel par la capuche de sa cape que je déboule dans le couloir où il y a tout ce remue ménage. J’attends ça depuis longtemps. Même si Jay a rendu son insigne juste après le match, je suis heureux comme un loir quand le bruit circule qu’on va tous miner la BRIME et qu’elle (Jezabel) va pouvoir affirmer publiquement qu’elle rejette leurs procédés. Pour le moment, je suis seul au courant.
C’est pas que ça me démange, à ce point-là, c’est plus une démangeaison mais une sérieuse irritation mais je préfère me faire virer que de supporter encore une semaine la politique conservatrice du ministère.

Il fallait s’y attendre. Une grève ou une rébellion d’élèves leur pendait au pif depuis des semaines.

Les armures sont alignées jusqu’à la porte de sortie. Si c’est pas beau. Il est fort ce Caleb... d’ailleurs il est très fort... c’est comment qu’il a fait tout ça?

Jezabel grommelle qu’elle a rien à foutre ici. Je la fais taire en lui promettant qu’elle va pouvoir se faire la main sur Geegee Greenapple concernant ses dernières créations de sortilèges de mise en pli. Ma Jay, je sais vachement bien la prendre par les sentiments.
Elle est ravie quand tout le monde sort sa baguette pour la pointer sur les deux intrus. Je suis sûr qu'elle rêve de permanente juste pour me contredire.


Trois!*

Il y a trop de monde pour qu'on atteigne Sully et Caleb mais nous couvrons les arrières où sont dissimulés les plus jeunes, quelque peu craintifs de l'issue de ce tête à tête téméraire.

* edit: Eden décale, j'ai pas fait attention, j'ai posté des trolleries


18 ans - Chanteur
Une petite pause tournée mondiale pour faire honneur au Quidditch
Made in Ireland


Dernière édition par Elliot O'Malley le Sam 3 Mai 2008 - 20:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eden Sanders
Préfète
avatar

Nombre de messages : 460
Age : 34
Maison : Gryffondor
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 11453
Date d'inscription : 22/02/2008

MessageSujet: Re: La Bataille de Poudlard   Sam 3 Mai 2008 - 20:43

Sacrément en retard, Eden poireaute dans le couloir et hésite à entrer.
Si elle entre, c’est la retenue assurée. Si elle n’entre pas…c’est la retenue assurée…
Il faut dire qu’elle a prit son temps la demoiselle ! La pause aura durée pour elle, un peu plus longtemps que prévu. Elle s’est perdu dans la contemplation du lac aux reflets mordorés, et quand Eden contemple, silence please. Ce n’est pas une contrainte de temps qui va l’extirper de ce rêve, loin de là.
Réalisant un peu tard que le professeur ne l’attendrait pas pour entamer son cours, bien que ça lui aurait fort plu d’avoir autant d’importance, Eden s’était levée de son banc en toute hâte et ruée vers la porte du cours. Porte derrière laquelle elle attendait désormais depuis plusieurs minutes, pesant le pour et le contre d’une éventuelle entrée.

Alors qu’elle s’était presque décidée pour une excuse qui aurait pu passer pour potable, déboulèrent dans le couloir, Caleb Sutham, suivi de prés par Sully McAlisair, lui-même précédant une armée d’armures armées.
Ces dernières mirent à profit les ordres de Sutham pour ouvrir les portes des salles qui recrachèrent une flopée d’élèves ravis et rebelles poursuivis par les cris de leurs professeurs, plus ou moins acharnés.
Certains semblaient même encourager le mouvement.

Dans le brouhaha qui règneait, la demoiselle apprit le motif de tout ce charivari. Aujourd’hui sera marqué comme le jour de la rébellion à Poudlard. Hors de question qu’elle n’en fasse pas partie. De toute façon, la porte devant laquelle elle se tenait depuis quelques minutes, était désormais grande ouverte, et le courant déboulait dans l’autre sens. C’est le moment de sortir !

Eden se joignit à eux et sorti sa baguette. La BRIME, elle va vous l’expédiez hors du château en deux trois moulinets. Le bureau des GreenBerry était déjà cerné par un troupeau d’élèves vengeurs, menés par Caleb. Elle arriva juste à temps pour se joindre au cri qui montait du cœur des élèves :


- QUATRE!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jezabel Jackersson
Adulte
avatar

Nombre de messages : 233
Age : 29
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12648
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: La Bataille de Poudlard   Jeu 8 Mai 2008 - 14:27

Trainée par Elliot, Jezabel suivit lui et les armures en direction du bureau de Bereby. Elle déglutit et essaya de se faire toute petite quand elle le vit. Ca lui faisait toujours ça quand elle le voyait depuis ce qu'il s'était passé le jour de la saint valentin.

Oma avait su la convaincre de rendre son insigne juste après le match. Il faisait vraiment du chantage émotionnel lui quand il voulait!! Alors, elle avait convoqué Bereby à l'infirmerie et pour l'attendrir elle en avait fait des caisses avec son nez cassé (elle s'était fait pleuré exprès en se lançant un sortilège Pulognon dans les yeux ^^)

L'inspecteur n'eut pas d'autre choix d'accepter l'insigne.
Elliot était content mais Jezabel un peu moins. C'était pas qu'elle était contente d'être associée à la brime mais c'était fini les privillèges Sad

Devant leur bureau il y avait un tapis de monde. Tout le monde avait vraiment envie qu'ils s'en aillent. Comme le jour où il avait viré Mélusine et ALthéa, il y eu un décompte mais cette fois, le décompte tait pour eux.

Elliot avait promis à Jay que si ca tournait mal, elle pourrait s'entraîner à refaire la mise en pli de Geegee Greenapple. Jezabel ne toucherait pas un cheveu de Bereby, c'était impossible... elle lui était liée. Elle le respectait malgré ce qu'il faisait et d'où il venait.
Pour Geegee, Ca avait convaincu Jezabel qui en mourrait d'envie depuis le jour où elle avait rencontré la vieille dame. Donc dans le couloir, Jazzie, regardait Geegee en rêvant à toutes les coupes de cheveux qu'elle allait pouvoir lui faire dans quelques secondes!! Elle la regardait avec inspiration et sourire.


Ciiiiiiiiiiiiiiinq!! S'extasia-t-elle pressée de pouvoir passer à l'acte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sally-avernier.deviantart.com/gallery/
Seth Cullen
Créature Magique
avatar

Nombre de messages : 313
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 11446
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: La Bataille de Poudlard   Lun 12 Mai 2008 - 15:21

Trois Cullen, ça réduit très vite le décompte.

Japhet

Japhet avait sa baguette tendue devant elle, pressée de délivrer des sortilèges qu’elle n’avait jamais osé lancer en dehors des cours. Des sortilèges souvent appris par Liam qui raffolait du politiquement magique incorrect.

Elle trépignait sur place et espérait plus que tout que les deux agents du ministère refusent de coopérer.

- Six ! hurla joyeusement la cinquième année.

Liam

Liam était dans le groupe de la centaine d’élèves pour la bonne raison qu’il n’y avait pas de meilleur évènement qu’un évènement qui faisait rater un cours. Quand les armures étaient venues frapper à la porte du cours de potion, il avait été un des premiers à se lever pour partir. D’abord, il s’était dirigé vers le parc car la tiède prêtait à la sieste, mais il était revenu sur ses pas, convaincu qu’il manquerait quelque chose s’il n’y allait pas.

- Sept, dit-il dans sa barbe pour faire rire ses camarades, en imitant la voix du prof de vol.

Seth

Si les deux autres s’y mettent, il n’y avait aucune raison pour que le troisième Cullen ne s’engage pas aussi. Seth soupira consterné et lança sans emphase le chiffre suivant :

- Heu... bah, huit...

Quelques regards se tournèrent vers lui pour vérifier qu’un « huit » pareil comptait vraiment. Visiblement il compta car les sourires se renforcèrent et les têtes retournèrent vers les deux aurors tandis qu’un autre élève jeta le « neuf ».


Ravenclaw
17 ans pour toujours - 7ème année
BATTEUR
Japhet - 6ème année - Serdaigle
GARDIENNE
Liam - 7ème année - Serpentard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hailley LaRoche Elda
Elève assidu
avatar

Nombre de messages : 224
Age : 26
Maison : Serpentard
Année : 3eme année
Gain de Gallions : 12990
Date d'inscription : 18/08/2006

MessageSujet: Re: La Bataille de Poudlard   Lun 12 Mai 2008 - 17:35

Chevauchant un sombral rose fluo avec une couronne en or, Hailley essayait d'échapper à des forains, qui voulaient la capturer pour qu'elle serve dans un cirque sorcier...

"Hailley ! Viens, y a une rébellion."

"Gné ?? Le Dwi "

Affalée sur sa table de la salle du cours d'histoire de la magie, elle venait de passer la plus grande partie de l'heure couchée, à dormir, à combattre ... Mais passons. Elle était bien plus heureuse de cette interruption qu'autre chose. Elle ramassa sa baguette qui était tombée et suivit Elisa.
En sortant de la salle elle fut plaquée contre le mur, les armures étaient en masse.

Wow ... trop fort !

Elle courut en tête de la foule. Elle aurait aimé croiser Purdey pour l'embarquer aussi. Mais elle aurait risqué de se faire méchamment rembarrer, et puis Mademoiselle était très peu aimable depuis le dernier match de Quidditch. Mais bon, avec ou sans elle, ça ne changera pas franchement.

Les gens se stoppaient devant une porte.

Le bureau des Greenberry si mes souvenirs sont bons.

Un sourire se logea sur son visage, un décompte commençait. Elle se faufila entre les armures et les gens. Quelqu'un lui fit un croche-pied. Elle se retourna, et cria sur la personne, un grand...

"Te gênes pas surtout, j'suis p'tite alors fait ce que tu veux. Imbécile !
Pardon pardon. Laissez passer. Merci."


Elle était devant maintenant. Elle pointa sa baguette, et continua le décompte.

"NEUF !"

Elle suivait le mouvement mais sans vraiment savoir où il mènerait, elle avançait les yeux fermés. Mais ça l’amusait.
Elle observa les gens déjà présents; et vu Derek. Il avait disparut et revenait soudainement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ac-production.skyrock.com
Ellys Orphens
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 194
Age : 28
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12684
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: La Bataille de Poudlard   Lun 12 Mai 2008 - 23:07

- Mais non mais qu'est-ce que tu fais mais arrête mais ça va pas ou quoi mais arrête tout de suite ou j'appelle Terrychou, laisse-moi, mais t'es malade, tu veux ma mort, arrête ça tout de suite...

Flot continu de paroles dissoutes qui s'échappaient de la bouche de la Poufsouffle.
La raison de ce monologue inintéressant ?
Ben, Ellys qui, pour une fois, était allée en cours, s'en était vue extirpée de force après que des armures aient cogné à la porte. Si si, j'vous jure ! Hallucinant !
Au début, elle avait suivi le mouvement de foule en souriant, jusque là normal quoi.
Et puis bientôt, elle s'était rendue compte qu'ils se dirigeaient vers les bureaux des profs. Bon, admettons. Elle aimait pas trop traîner par là, mais c'était pas la mort, les profs étaient tous en train de courir après le rassemblement des élèves en braillant, ou juste en les suivant. Je vous laisse imaginer l"image chaotique Le Dumby

Et puis après, la Miss Orphens, ben elle s'était rendue compte qu'ils se dirigeaient vers la bureau des deux Zaffreux.
Direct dans la gueule du loup !! affraid

D'où son débit de mots incontrôlés qui avaient pour but de faire lâcher prise l'une de ses camarades qui l'agrippait et la traînait vers sa mort prochaine... Le Baten
Elle se fit même entraîner derrière un petit groupe d'élèves , à seulement quinze élèves de la porte des deux BRIMEux. La catastrophe !

Ellys s'apprêtait déjà à balancer une boule puante pour parvenir à s'enfuir (sa liberté valait bien une boule puante) lorsqu'elle entendit Caleb qui parlait aux Zaffreux.
Et il demandait, ni plus ni moins, qu'ils s'en aillent du château et les laissent tranquilles.

Alors que les élèves commençaient à compter, Ellys éclata de rire, trouvant l'idée parfaitement génialissime ! Big Grin
Elle avait sa baguette dans sa chaussette et quelques objets de farces et attrapes dans ses poches. Evidemment Rolling Eyes
D'abord réticente à l'idée de s'approcher si près des bourreaux, Ellys était maintenant surexcitée rien que d'envisager le fait de leur botter les fesses !
Elle scanda le décompte en même temps que les autres, un large sourire aux lèvres.


- NEUF !! Le Enki

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélusine McEwan
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1651
Age : 33
Maison : Ancienne Gryffondor
Gain de Gallions : 13058
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: La Bataille de Poudlard   Mar 13 Mai 2008 - 10:36

S'entraînant mutuellement, Althéa et Mélusine gambadaient au milieu des armures. C'était une belle journée. Parce que si on battait le rassemblement direction le bureau des BRIMEurs, c'était qu'il allait y avoir de l'action. De l'action comme elles aimaient.

Arrivées au lieu dit, elles affichaient le même sourire. Il y avait déjà pas mal d'élèves et, pour sûr, elles allaient aimer ça. Elles échangèrent un regard.
Liste des griefs des Greenberry.

Un. Ils étaient arrivés et avaient stressé les profs d'emblée.
Deux. Ils avaient bousillé leur Noël.
Trois. Ils leur avaient interdit de s'amuser.
Quatre. Ils avaient empêché les rebellions.
Cinq. Ils avaient viré Althéa et elle. (pas bien dut tout, ça).
Six. Ce qui avait entraîné le départ de Derek.
Sept. Ils avaient envoyé Iscarioth et Call dans le labyrinthe des Cancres. Les deux gras faisaient pas partis de leurs amis mais, en cas de crise, on est même solidaire avec les Serpents. Un peu.
Huit. Ils avaient forcé quatre de leurs camarades à vendre les autres.
Neuf. Ils étaient la cause de la démission de Merwick.

Et là, ils se retrouvaient tous dans la même situation que début janvier. Presque.
Un nouveau regard croisé. Amusé. Victorieux.


'Dommage....'

Pour eux. Si vous voulez connaître le sens du mot "antinomie", vous associez la pense de Zyn et son sourire extatique.
Deux voix qui chantent en coeur:


"DIX!"

Dix. Vive la LIBERTE!
Un léger mouvement de baguette:


"Petrificus Totalus!"

Direction Blueberry. Chacun son tour, pas vrai?
Non seulement, c'était un sort niveau première année qu'elle ne pouvait pas ne pas réussir mais, surtout, c'était un juste retour des choses.


'Que la fête commence!'

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://melusinemcewan.deviantart.com/
Bereby Blueberry
Ministère
avatar

Nombre de messages : 42
Maison : Ancien Serdaigle
Année : Aucune
Gain de Gallions : 11606
Date d'inscription : 17/11/2007

MessageSujet: Re: La Bataille de Poudlard   Sam 17 Mai 2008 - 14:37

¤ Que ces enfants sont présomptueux ¤ pensait Bereby Blueberry en regardant les rangs de têtes blondes et de fer se former devant son bureau et celui de son Petit Démon.

Il les regardait, le visage haut et impassible, se surprenant parfois à regretter que certains soient assez influençables pour se retrouver dans cette forfanterie adolescente. Ne leur avaient-ils rien appris sur le respect et les principes?

Bereby, qui n'était pas homme à se laisser impressionner par le nombre et encore moins par le chantage, sentait monter en lui une irrésistible envie de moucher tous ces nez puériles pour qu'ils retournent, bon gré, mal gré, en direction de leur salle commune et qu'on en finisse.

Il attendit avec délectation que le chiffre dix retentisse pour répondre légitimement et directement à la bravade du Poufsouffle, ancien préfet de la BRIME, gâchis d'entre les gâchis de sa génération... il semblait avoir tant de pouvoirs. N'était-ce point de l'ordre de l'inconscience de se gaspiller ainsi pour une rébellion immature? Pauvre enfant.

Et regardez-moi celle-là avec sa baguette tremblotante, combien de temps tiendra-t-elle dans un combat équitable? Equitable...? Qui a dit équitable?

Cependant que les élèves de Poudlard montraient aux deux Aurors comme ils étaient bons en comptabilité – il y eut toutefois un raté. Comme quoi, les choses les plus simples ne sont pas à la portée de tous... Une Poufsouffle. Minable et insignifiante petite chose inutile – Bereby enchanta discrètement les armures soldats que les collégiens avaient ensorcelés.


¤ Legilimens! Geegee, dit-il après avoir cherché son regard brièvement pour procéder à un acte de légilimancie, les armures... ¤ il n'expliqua pas plus longuement le plan qu'il mettait au point, faisant confiance à l'intelligence de sa douce épouse car, pour son plus grand enchantement, le dix arriva.

¤ Petrificus Totalus? Ces gosses n'ont-ils rien appris d'autre cette année? ¤ eut-il le temps de penser et de se moquer.

Au même instant qu'une salve de bruit métallique s'éleva, Bereby protégea sa femme et lui-même grâce au sortilège du bouclier. Quant à aux bruits de fer, voilà que les soldats se retournaient contre leurs opposants. Bientôt, il n'y eut plus un élève qui ne fut aux prises avec une armure ou deux.

Monsieur Blueberry qui n'aimait pas perdre son temps, profita de la cohue et de la guérilla générale pour envoyer consécutivement un sortilège de Mutisme à Derek Grogan qui aurait désormais bien du mal à prononcer ses formules; pour d'anciens souvenirs peut-être, un sortilège Longue Langue à Eden Sanders dont la langue semblait si bien pendue. Désormais, la chose était visible. Un bout de chair de 25 cm pendait de sa bouche qu'elle ne pouvait plus fermer; un sortilège Puduku – la grande classe © Dico des Sorts de Terence Orphens – à Japhet Cullen dont le frère allait raffoler de cette merveilleuse odeur de bouse qui émana de sa sœur; un sortilège Stripeuse Totalus à Althéa Belrin qui, dès qu'elle enverrait un sortilège contre quelqu'un perdrait à chaque fois un vêtement; un sortilège Sachatéleplubo à Mélusine McEwan dont la langue fourcherait dès qu'elle essayerait de parler... il restait le petit bonhomme de Serdaigle à la peau pâle... Tout en s'enfuyant vers un escalier alors qu'il était poursuivit par trois ou quatre élèves qui lui avaient échappés, Bereby lança un sortilège de Néansang à la volée. Il cherchait à atteindre Seth Cullen mais ne put atteindre que tous ceux qui l'entouraient tant le jeune garçon était rapide. Autour de Seth, les chutes du Niagara coulaient des narines de ses camarades.


¤ Tant pis... je l'aurai le coup d'après, ¤ pensa Bereby en continuant de courir, espérant sachant que Geegee Greenapple s'en sortirait aussi bien.

~ Geegee!! mon Petit Démon, occupe-toi des autres... je t'aime quand tu te bats, tu es merveilleuse! s'écria-t-il à travers les escaliers qui se mouvaient à tord et à travers, tout en lançant d'autres sortilèges deci delà. L'homme de la BRIME se sentait vivant. Il n'aurait pas dû, mais il s'amusait comme un diable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Geegee Greenapple
Ministère
avatar

Nombre de messages : 31
Gain de Gallions : 11608
Date d'inscription : 17/11/2007

MessageSujet: Re: La Bataille de Poudlard   Sam 17 Mai 2008 - 16:14

¤ Que ces enfants sont irréfléchis. ¤ se dit Geegee Greenapple en observant tout ce petit monde rassemblé d'un sourire compatissant.

Sa baguette était déjà armée dans sa main. Son regard inflexible allait de tête en tête, ne laissant rien deviner de ce qu'elle pensait. Elle n'attendait plus que le chiffre de la délivrance, avec une excitation au moins aussi grande que celle de son époux.

Décidément, Poudlard n'était vraiment plus ce qu'il était... Les deux inspecteurs faisaient pourtant tout ce qui était en leur pouvoir pour lui redonner de son prestige. Mais les élèves ne semblaient pas apprécier ni les remercier aux mesures de leur travail. Pire même, ils semblaient n'avoir rien appris. Ou rien retenus des leçons qu'ils leur avaient donné. Sinon, Merlin, jamais ils n'auraient osé défier deux Aurors au meilleur de leur forme. Ils s'engageaient dans un combat perdu d'avance et y allaient en souriant. Quelle jeunesse...

Bereby se tourna vers elle pour capter son regard. Les armures. Elle n'eut aucune réaction, si ce n'était une petite lueur malsaine au fond de ses yeux verts. Elle adorait quand son grand Diable se montrait machiavélique et si imaginatif... Elle l'aurait presque embrassé si le dix n'avait pas été si proche.


¤ Pauvres chéris qui ne se doutent même pas dans quoi ils viennent de mettre les pieds... ¤

Geegee les aurait certainement plaint s'ils n'avaient pas été aussi inconscients.

Dix. Les armures se retournèrent toutes contre les élèves. Chose encore plus facile puisqu'elles étaient mêlées à eux dans la foule. Tout en même temps, plusieurs sorts rebondirent sur le bouclier que son Grand Diable avait créé et déjà, l'inspectrice de la BRIME levait sa baguette.

N'ayant que très peu de patience, Mrs Greenapple souhaitait en finir le plus rapidement possible. Premièrement pour montrer à tous ces adolescents futiles qu'on ne s'attaquait pas impunément au Ministère de la Magie. Et ensuite pour pouvoir savourer leur victoire avec son Grand Diable. Elle envoya rapidement un sortilège Boursouflite à
Hailley LaRoche Elda, si bien que des dizaines de Boursouflets multicolores apparurent et se jetèrent sur elle. Aaron McAllistair eut pour sa part le droit à un LuuvSempra et se précipita vers Demelza Worpel pour lui déclarer sa flamme. D'un autre mouvement leste du poignet, James O'Brian fut touché par un Runrun. Le pauvre allait se mettre à courir et ne pourrait pas s'arrêter avant d'avoir parcouru 5 kilomètres. Geegee enchaînait les sorts. Elle lança un sortilège de Ligature à Liam Cullen qui se retrouva emprisonné par des dizaines de cordelettes très fines mais très puissantes.

~ Pas autant que toi mon Grand Diable. Si tu te voyais ! En tout cas, je t'assure qu'il adore ça !!

Oh ça oui, le bébé aimait.
Geegee, après la mésaventure de la Saint Valentin, avait finalement réussi à voir un Médicomage compétent et il lui avait appris qu'elle était bien enceinte. Cependant, elle n'avait pas encore assez de rondeurs pour que cela se voit explicitement. Et, même s'il n'avait que quelques mois et ne donnait pas encore de coups dans son ventre, Geegee sentait que le petit aimait autant que ses parents que les sortilèges fusent dans tous les sens.

Elle envoya voler contre les murs quelques élèves suite à une série d'Expelliarmus et avança d'une démarche rapide mais impératrice. Regard conquérant, épaule en arrière, torse bombé et dos maintenu. Le chignon toujours parfait malgré la pagaille qui régnait.
A quelques mètres se trouvait
Caleb Sutham qui avait déclenché cette rébellion. Les yeux pétillants, le Petit Démon s'avança vers lui parmi la cohue.
Elle lui lança un Impedimenta qui ne l'atteignit pas. Elle recommença mais ne réussit pas non plus. Une troisième fois, toujours aucun effet. Exaspérée, un sortilège de Désillusion jaillit de la baguette de Geegee.
Il était plus coriace qu'elle ne le pensait mais elle était une Auror après tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Althea Belrin
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 858
Age : 26
Maison : Gryffondor
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 12670
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: La Bataille de Poudlard   Sam 17 Mai 2008 - 16:18

Un défilé d’armures ? Gné ?
C’est sur cette pensée qu’Althéa, intriguée, suivit le flot d’élèves qui sortaient de cours après un toc, toc tonitruant sur les portes de leur salle (en même temps, des gants de fer n’étaient pas ce qu’il y avait de plus discret >.<).

Elle comprit vite de quoi il s’en retournait et se fut donc de plus en plus vite qu’elle s’avança vers le bureau des deux zigotos de la BRIME. Elle écouta les élèves commencer à décompter ensemble alors qu’elle-même se faufilait jusqu’à Mélusine au premier rang. Elle dégaina en chemin sa baguette et se fut en hurlant avec son amie qu’elle délivra le dernier chiffre :

- DIIIX !


Les choses sérieuses commençaient donc…
Un sourire grand comme le monde, des yeux pétillants d’une revanche bien méritée, et Althéa se lança dans la mêlée de sorts. Le premier qu’elle fit fut d’ailleurs sûrement un échec total puisque rien ne sembla se passer. Ce qui n’était largement pas le cas dans le camp des brimeurs car Bereby et Geegee avaient déjà commencé à distribuer des sorts en tout genre. Elle avait même vu la baguette du premier se tendre dans sa direction sans pourtant en ressentir un effet quelconque.
Elle secoua la tête de dépit devant leur floper mais le plus important était pour l’instant de ne pas abandonner. Ils pouvaient y arriver !

Tout d’abord, elle devait éliminer l’armure qui s’en prenait à elle après un curieux retournement de situation. Mais pas facile de réfléchir quand un bras de fer essayait de vous dégommer la tête ! Elle pointa quand même sa baguette devant elle et, tout en se baissant pour éviter un nouveau coup, elle murmura la première formule qui lui vint à l’esprit :

- Expulso !

L’armure partit valdinguer plus loin en se démembrant. Une de moins… Le seul désavantage à cette technique c’est qu’elle faisait quand même vachement penser au bowling… Avec les élèves comme quilles ! malade

C’est alors qu’Althéa sentit un léger courant d’air effleurer ses bras. C’était bizarre parce qu’elle était sûre d’avoir mis en veste ce matin et de ne pas l’avoir quittée ! Un coup d’œil sur elle lui montra pourtant qu’elle était belle et bien en T-shirt. Elle avait dû la quitter sans y penser…
Elle ne réfléchit dès lors pas plus à cette disparition. Il y en avait une autre qui l’inquiétait bien plus : celle des brimeurs qui couraient vers la sortie.

- Mélu’ ! Avec moi ! ‘Faut leur couper le passage !

Mais avec quoi ? Elle se trouvait entourée d’élèves et d’armures… Ce n’étaient pas quelques morceaux de ferraille qui les aideraient ! Quoique…
Althéa reprit sa baguette et fit signe à son amie de faire comme elle, elle venait d’avoir une idée.

- Levicorpus ! s’écria-t-elle en pointant une armure.

Celle-ci commença à se soulever dans les airs puis à suivre les mouvements de la baguette d’Althéa qui, en passant, n’était pas peu fière de la réussite de son sort. Elle fit donc parcourir à l’armure la distance qui la séparait de Bereby (elle ne voyait pas Geegee pour le moment) et la laissa retomber dans un grand fracas juste sur lui, légèrement devant. Ainsi, ou cela l’assommerait, ou cela l’empêcherait d’avancer au moins le temps que d’autres sortilèges fusent sur lui.

Elle recommença une nouvelle fois avant de remarquer que vraiment, l’air se rafraîchissait ! Bonzou ! Elle était pieds nus ! Plus de chaussures ni de chaussettes ! Mais qu’est-ce qui se passait ?
Et soudain elle comprit.

- Bouse de dragons et Merlin farci ! J’vais me retrouver nue en un rien de temps avec toutes ses armures qui viennent sur moi !


Althéa respira un grand coup avant de lancer une nouvelle formule qui pourtant, elle savait maintenant, la déshabillerait.

- Appareo ! s’exclama-t-elle en visualisant les vestiaires de Quidditch où se trouvaient leur matériel d’entraînement.

Deux battes, deux balais et deux cognards apparurent alors devant elle. Elle se saisit de son Météora et de son arme puis lança à Mélusine les siens.

- Ca te dit une petite partie ? Je te laisse l’engagement… lui dit-elle avec un sourire retord en lui désignant les balles noires.

Et si elle pouvait éviter d’utiliser des sorts par la même occasion… Parce que là, juste pour info, elle était déjà en soutif’ ! Et ce n’était pas très commode, ni très discret ! Il n’y avait qu’à voir les regards que lui lançaient la gente masculine et d’ailleurs la féminine aussi…

Mais pour l’instant, elle allait montrer à ses deux coqs de la BRIME que le Quidditch recelait plus d’un avantage…


Dernière édition par Althea Belrin le Sam 17 Mai 2008 - 16:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ehlana Kalten
Lèche-Botte Préférée de JLI
avatar

Nombre de messages : 847
Age : 29
Maison : Serdaigle
Année : 5ème année
Gain de Gallions : 13334
Date d'inscription : 26/05/2006

MessageSujet: Re: La Bataille de Poudlard   Sam 17 Mai 2008 - 16:20

Ehly regarda avec horreur les armures se retournaient contre ceux qu'ils étaient sensés protéger. C'était pas ... HEY, il attaquait Derek ! Censuré La Serdaigle esquiva prestement une armure qui voulait la couper en deux pour s'approcher de son camarade. Partit depuis des mois, se prendre un sortilège n'était pas le meilleur accueil qu'on puisse lui faire. Ehly le serra brièvement dans ses bras et lui commanda de rester tranquille 10 secondes.

Finite Incantatem ! Et voila Le Enki Contente de te revoir. Retour juste à temps Le Mowana

Geegee !! mon Petit Démon, occupe-toi des autres... je t'aime quand tu te bats, tu es merveilleuse ! Gnagnagna ... Encore un peu, et il nous fait le remake des 'Feux de l'amour' là malade

Il voulait lâchement s'enfuir lui ou quoi ?
D'autre, en tout cas, avait aussi pu profiter des ... talents magiques du BRIMEur. Eden, Japhet ( il voulait mourir ? Le Dwi ), Mélu et Althéa. Et à voir les effets, on pouvait facilement dire que c'était vraiment de la graaaaaande magie. Y avait pas à dire, il était doué Blueberry Rolling Eyes Elle brandit de nouveau sa baguette, prête à en découdre.


Prêt Derek ? Expelliarmus !

Le sort prononçait d'une voix forte fit sauter des mains de l'armure qui les menaçait, elle et Derek, l'épée qu'elle tenait. Un Stupefix la figea pour de bon ensuite. Une armure en moins.

La seconde armure la plus proche, rapide, subit un sortilège d'entrave. Ehlana eut donc ensuite tout le loisir de faire apparaître les cordes qui la ligotèrent. L'armure tomba à la renverse, incapable de marcher. Et de deux ! Une troisième se prit les pieds dedans. Elle tomba également par terre, la tête roulant au sol, à chaque fois repousser par les pieds des élèves qui tentaient de repousser leurs assaillants métalliques. Elle ne s'occupa plus ensuite que de récupérer son bien. Et de trois hors service Big Grin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek Grogan
Elève incontournable
avatar

Nombre de messages : 338
Age : 22
Maison : Serdaigle
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 12117
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: La Bataille de Poudlard   Sam 17 Mai 2008 - 18:58

Bon, Schtroumpf grognon avait été un peu lent avant de réagir et de lancer lui aussi un sortilège... Alors qu'il désirait lancer une chauve-furie sur Greenapple (quel dommage c'aurait été pour son beau chignon), il s'aperçut de deux choses : d'abord il ne pouvait plus parler, ensuite un immense bras de fer s'abattait sur lui.

-...

Il ne pouvait pas plus crier. Aussi il se pencha pour éviter la masse métallique, puis il entendit la voix de sa préfète-à-jamais-dans-son-coeur qui le libérait du sortilège.

-...'ci!

C'était vraiment le capharnaüm ici! Après avoir vu une armure s'envoler en s'émiettant, Ehlana lui lança un "prêt" dont il eut à peine le temps de lever la baguette vers Greenapple, encore, pour s'entendre prononcer, comme par réflexe :

-Bull'encre in coloris!

Oui, c'était visiblement inutile comme sort, mais c'était devenu, en quelque sorte, sa signature. Et malgré que quelques bulles se soient éparpillées sur des élèves ou des armures, la plupart parvinrent à peinturlurer le chignon de l'auror de bleu, de vert, de mauve et de rouge. Histoire de créer un petit périmètre de sécurité, Derek décida de transformer les dalles autour de lui et Ehlana en patinoire à l'aide du sortilège de cire-plancher (merci à la tante Grizel et à ses sortilèges ménagers!), puis il envoya quelques sortilèges de jambencoton sur quelques armures autour de lui. En chutant dans un bruit de ferraille, il vit Hailey aux prises avec des boursouflets. Sans trop savoir pourquoi, il lui envoya un sourire en même temps que le sortilège destiné aux petites créatures.

-Lashlabask!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jezabel Jackersson
Adulte
avatar

Nombre de messages : 233
Age : 29
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12648
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: La Bataille de Poudlard   Sam 17 Mai 2008 - 22:33

Oui!!!! C'était lancé! jezabel aavait le droit de refaire le chignon de Geegee!! Alors quand Mélusine et Althéa s'écrièrent "dix" en même temps, Jezabel s'était avancé de plusieurs pas en remettant à plus tard ses craintes pour Bereby. Il lui avait même semblait qu'il lui lançait un regard de déception mais Jay s'en fichait. Elle avait envie de lacher sa baguette.

Elle s'apprêta à envoyer un sortilge de coloration à la chevelure blonde quand tout à coup la Gryfffy tomba tête la première sur le sol. Une armure portant une hache très hachante la tenait à la cheville. Elle avait été tellement concentrée dans son envie et dans ses désirata esthétiques concernant la vieille femme, que Jay ne s'était pas tout de suite rendu compte que le bruit de ferraille qui résonnait dans tous les couloirs et escaliers n'était rien d'autres que les armures animées qui s'étaient retournée contre les élèves! Ehlana en avait fait tombé plein et une d'elle avait agrippé la septième année à la cheville, l'empêchant d'avancer vers Geegee qui (comble de l'horreur) était toute recouverte de couleur et surtout était doérnavant hors de portée de la jeune fille.

Sans attendre, Jay donna un gros coup de pied dans l'armure et lui démonta le casque qui atterri, sans qu'elle l'ai cherché, sur la tête de Demelza Worpel. Pour une fois, c'était juré, Jezabel l'avait pas fait exprès.

La main de l'armure la tenait toujours à la cheville bien que la masse de fer était disloquée. Jezabel se releva et garda le gant de maille autour de la cheville pendant qu'elle essayait de courir après la femme de Bereby, poursuivit par les restes rampant de l'armure qui voulait la hacher menu!


Naaannnnnn vous en allez pas, madame! Je vous jure, je vais réparer les dégâts que la personne qui vous a coloré la tête a fait! S'il vous plaît, s'il vous plaît, je voudrais seulement vous coiffer Sad Sad c'est pas méchant de coiffer les gens! ^^

Jezabel courait et sautait par dessus ses camarades étalés sur le sol ou se battant contre des armures. Avec tout ça, elle ne voyait plus ni Bereby ni Greenapple. Mais elle voyait des gens qui saignaient du nez, Liam ligoté, Althéa en soutien gorge, les plus jeunes qui courraient dans tous les sens effrayés par les armures.

C'était un gros souk! on n'y voyait plus rien.


OMA?!!! Tu es où?!! Aide-les petits derrière toi! s'écria-t-elle en prenant la douloureuse décision d'abandonner le massacre de Greenapple pour aller à l'aide des plus jeunes qui se débrouillaient moins bien.

Impedimena!! Experlillarmus! Stupefix!! Stupefix!!! lança-t-elle dans tous les sens sur les armures qui entouraient les deuxièmes années de Gryffondor,.

Si c'était pas des révisions pratiques alors qu'est-ce que c'était? Jay passa en revu tous les sortilèges qu'elle connaissait. Elle habilla même d'une jolie nuisette une des armures qui essayait de s'en prendre à Liam qui s'était retrouvé ligoté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sally-avernier.deviantart.com/gallery/
Mélusine McEwan
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1651
Age : 33
Maison : Ancienne Gryffondor
Gain de Gallions : 13058
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: La Bataille de Poudlard   Dim 18 Mai 2008 - 10:56

Et puis quoi encore? Un calin avec une armure...

'A tous les coups, c'était celle d'un homme.

Eh bien, non, Mélusine McEwan ne rougit pas. Il y avait quand même des limites à la rouge-attitude.
Maintenant, se sortir de là.... C'était vrai quoi, il fallait un peu plus que quelques bouts de métal rouillé pour les empêcher de...


'Métal rouillé?' Idea

C'était ça la solution! Un sortilège d'Amnésie à l'armure pour lui faire oublier qu'elle était sous le charme d'un sortilège anti-rouille et...
Zyn agita sa baguette du mieux qu'elle put:


"Oubhkomsachaestbo!"

'Gné?'

Ouh! La honte! McEwan la rouge jeta quelques regards furtifs autour d'elle, histoire de s'assurer que personne n'avait eu conscience de ce sacrilège vocal. Mais autour d'elle, c'était l'hécatombe. Bizarrement, elle en fut soulagée.
La langue qui fourche, ça arrive. Mais là... Pour un peu qu'un psychomaniaque parvienne à sortir que c'était juste une sorte de lapsus révélateur d'amour refoulé ou elle ne savait quoi. Bref, elle avait d'autres dragons à fouetter que punir ce genre d'impertinence.
Bon. On recommence:


"Sachahiszebest."

'Rah!'

Ne jamais s'avouer vaincue.
Once again.


"Sachahépouzemwa."

Le Baten silent pale Censuré Rage Furieux malade Le Sakura Le Sakura

Rah! Un 'oubliette', c'était pas si compliqué...
A la guerre comme à la guerre... Un informulé!


'Oubliettes!'

Rien de tel que la colère pour réussir un bon sort. L'armure tournait la tête en tout sens, désorientée. Pof, un peu de jus de citrouille (réserve personnelle. Quel gâchis!) sur le pied gauche de l'armure. Et l'armure de partir en courant pour trouverun moyen de dérouiller.

Pendant ce temps, Althy, plus efficace, avait effectué un strip-tease (nouvelle technique de combat, ça?) mais surtout avait accionisé leurs armes fétiches: cognards, battes et balais.
Avec un immense sourire de reconnaissance (non, elle ne dirait plus rien), Zyn enfourcha son balai, batte à la main.


'Mon sport favori: la chasse aux BRIMEurs!'

Mieux, bien plus mieux qu'un entraînement! Elle savait bien que le Quidditch lui servirait un jour (et pas seulement comme prétexte à un tête-à-tête avec James)!
Ni une ni deux (et toujours pas trois), le regard de Mélusine vola parmi le capharnaüm ambiant à la recherche des deux silhouettes bien connues. Elle l'entendit hurler quelque chose à sa femme. Niakniak. On lui avait jamais appris qu'il ne fallait pas crier trop fort.

Un geste à Althy. Une défense en double-batte pour leur BRIMEur préféré?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://melusinemcewan.deviantart.com/
Eden Sanders
Préfète
avatar

Nombre de messages : 460
Age : 34
Maison : Gryffondor
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 11453
Date d'inscription : 22/02/2008

MessageSujet: Re: La Bataille de Poudlard   Dim 18 Mai 2008 - 11:13

Et les armures qui s’y mettaient !!
Il fallait vraiment faire attention à l’endroit où on mettait les pieds si on ne voulait pas finir coupé en deux par du métal qui vous aurait certainement refilé le tétanos en prime.
Petit problème cependant, ses pieds, Eden avait du mal à les voir.
Un immense appendice de chair rose pendouillait allègrement de sa bouche.
Charmant, féminin, classe, tout ce qu’on veut, sauf pratique.
Problème suivant, l’air avait du mal à passer dans sa gorge.
Et pour finir, essayez donc de formuler un finite avec une langue plus grosse que votre main.

Eden n’avait besoin de personne, ça tout le monde était au courant. Peu s’avisait encore d’aider la demoiselle sans son autorisation pour éviter un foudroiement éclair de ses yeux gris.
La preuve, personne encore n’avait aidé la petite irlandaise à réduire ce handicap rosé.

Ironie du sort ou pas de bol, le jour où Eden avait besoin d’aide, elle ne pouvait le demander.
Elle jeta un regard désespéré à son voisin de gauche, désignant sa langue en poussant de furieux grognements :


- HMpfff spppppppl ghffffffffffffffmr !!!!!!!


Ce Bereby allait payer cher sa magie de pacotille. Elle essayait de l’atteindre par tous les sortilèges informulés qu’elle maîtrisait. C'est-à-dire, pas des biens dangereux. Mais attendez un peu qu’elle récupère sa langue et il verrait ce qu’il verrait. Même pas fichu de faire de la belle magie impressionnante !

Furunculus, furunculus, furunculus !!!!!!


Y en avait bien un qui l’attendrait non ???
En désespoir de cause, Eden mitrailla du regard tout les élèves qui se tenaient dans son champ de vision, exaspérée que personne encore ne réalise qu’elle avait un léger problème d’une vingtaine de centimètres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth Cullen
Créature Magique
avatar

Nombre de messages : 313
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 11446
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: La Bataille de Poudlard   Dim 18 Mai 2008 - 11:50

Seth s'apprêtait à déguerpir discrètement après qu'il eût consentit au décompte qui annoncerait le début des hostilités. Il pivota sur lui-même prêt à prendre la tangente quand une armure lui bloqua le passage. Il leva la tête vers ce mur de fer qui, lui semblait-il, le regardait avec un air mauvais.

- Heu... excusez-moi, dit-il, en essayant de la contourner mais l'armure fit un pas de côté, lui obstruant délibérément le passage.

Soudain, tout autour de lui, un déluge de sortilège et de bruits s'éleva. Légèrement agacé mais ne comprenant toujours pas la situation, Seth fit demi-tour pour poursuivre son chemin mais il entra de front dans une seconde armure et, cette fois, pris par surprise, le choc fut plus puissant. Il se frotta le front et leva de nouveau la tête vers le second obstacle. Il fit une nouvelle tentative pour la dépasser mais, cette fois aussi, l'armure fit un pas de côté et lui barra la route.

Un regard en arrière et un regard en avant lui firent comprendre que ces deux soldats ne lui voulaient pas que du bien. Il en eut la certitude quand l'une des deux armures le prit subitement dans les bras et le serra fortement à l'en étouffer. La seconde le saisit à la tête, et s'il n'avait pas été d'une constitution anormalement solide depuis qu'il se transformait petit à petit, son crâne aurait explosé. On ne jouait plus, comprit-il.

Il écarta les bras et força ceux de l'armure qui l'embrassait à desserrer leur étreinte. Quand il eut assez de mou, il replia ses genoux puiq tendit ses jambes devant lui pour écarter encore plus la masse ferreuse, essayant de ne pas céder sous la pression de celle qui le tenait à la tête. Une bras dégagé lui permit d'atteindre sa baguette qu'il avait eu la bêtise de ranger.

- WADDIWASI ! hurla-t-il de colère.

Le sortilège expulsa l'armure qui le tenait contre une rambarde d'escalier par-dessus laquelle elle passa et alla s'aplatir quelques étages plus bas. Comme il essayait de se démener contre la seconde armure qui persistait à vouloir lui faire de gros câlins, Seth constata qu'il était entouré d'autres guerriers de tout âge, baguette au poing et détermination ciselée. Une grande bataille située dans un n'importe général remuait la foule de centaines de têtes de chair et de fer.

Il essaya de trouver Eden mais battre cette armure ne lui en laissa pas le temps. La pauvre était pourtant à quelques mètres seulement, la langue immense qui pendait hors de sa bouche... oui, quelqu'un viendrait forcément l'aider... Wink

Seth lui-même fut aidé par d'autres de ses camarades qui se mirent soudain à saigner du nez.

L'apprenti vampire blêmit. Il cessa de combattre, perturbé par l'odeur de l'hémoglobine. Que leur arrivait-il ? Les effluves langoureux chargés de sel et de fer eurent vite fait de s'élever tout autour de lui, comme un rideau le coupant du reste du monde, et de le tenir en émoi. Il était paralysé par un sentiment d'excitation et de bien-être que jusqu'ici il n'avait ressenti qu'en s'approchant du cou d'Eden. Autant de sang d'un coup. Il regardait les narines d'où coulaient le liquide rouge comme des fontaines de jouvence.

Il se sentait tellement assujetti que sa raison tout entière l'avait quitté pour ne laisser place qu'à une envie pathologique de contempler et continuer à inhaler la savoureuse odeur de sang, ignorant l'effroi de ses camarades qui commencèrent un à un à boucher leurs narines et à mettre leur tête en arrière. Seth les regardait émerveillé et ne pensa pas à venir à leur secours... quelqu'un devait le secouer sinon, il resterait là encore longtemps à subir l'exaltation de ce charmant spectacle.


Ravenclaw
17 ans pour toujours - 7ème année
BATTEUR
Japhet - 6ème année - Serdaigle
GARDIENNE
Liam - 7ème année - Serpentard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam Cullen
Elève assidu
avatar

Nombre de messages : 212
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 11334
Date d'inscription : 20/03/2008

MessageSujet: Re: La Bataille de Poudlard   Dim 18 Mai 2008 - 12:29

Ma-zette, s'exclama intérieurement l'aîné des Cullen quand des cordelettes vinrent l'emprisonner et que, d'une seule voix, le chaos et le désordre vinrent régner dans les couloirs et escaliers de Poudlard. Les Aurors se battaient sans faire de quartier et, lorsqu'il serait délivré, Liam se ferait une joie d'aller pratiquer le bondage avec Geegee Greenapple.

Malgré ses entraves il n'avait pas lâché sa baguette mais ne pouvait rien en faire. Quelque chose vint chatouiller ses narines :

- « Japhet !! s’écria-t-il interloqué en tournant sa tête dans le sens opposé à sa petite soeur, mais tu pues ! »

Liam devait à tout prix s’écarter. Cette odeur menaçait de le faire tomber dans les citrouilles. Dans l’état qu’il se trouvait, il ne pouvait de toute manière rien pour elle. En outre, il la savait vive et agile en duel. Il marcha en diagonale, tel un crabe clopin-clopant, à l'abri des armures qui se retournaient contre eux, et de l’odeur pestilentielle de Japhet. D’ailleurs, Jah créait le vide autour d’elle. Le Serpentard n’avait pas été le seul à fuir l’immonde émanation. Sa sœur lui tira la langue en le tançant de n’être qu’un vil Serpentard - remarque à laquelle il sourit et grimaça « Certes, mais tu schlingues trop » - et elle partit à l’abattage des armures qui n’avaient pas de nez et qui n’étaient point dérangées par ce putois ambulant.

Bien à l’abri et cherchant un moyen de sectionner les liens, le regard de Liam s’attarda un instant sur Eden qui ressemblait à... rien. Il en hurla de rire, soudain indifférent à tout ce qui se passait autour de lui. Malheureusement Japhet alla secourir la Gryffondor et lui rendit un physique plus acceptable.

Tout à coup, Jezabel qui venait d’éliminer une des armures tenant une hache, passa devant lui poursuivit par un bras métallique qui rampait seul sur le sol. Eurêka ! Liam sautilla vers le bras animé, se positionna de côté pour le pointer de sa baguette :

« Immobilis », jeta-t-il en informulé, visant juste.

Il s’agenouilla devant la hache et bougea frénétiquement de haut en bas pour sectionner les cordages. Après quelques minutes où il dût se défendre comme il put d’autres armures qui voulaient profiter de son impotence passagère pour en faire de la bouille, Liam se libéra.

Debout et libre, il retourna auprès de sa sœur et d’Eden en se pinçant le nez :

- « Tu es une véritable infection ! Je ne connais pas de sortilège pour te rendre une agréable odeur mais, à mon avis, remarqua-t-il en clignant de l'oeil, tu devrais aller parader du côté de Seth... Ca devrait le réveiller. »

Un peu plus loin, Seth ne bougeait pas. Il était debout au milieu d’élèves dont le nez saignait abondamment. Japhet et son odeur immonde devraient bien parvenir à le sortir de ses rêveries.

Liam s’engagea à la poursuite de la femme du ministère, bien décidé à la ligoter à un lustre. Il laissa aux deux filles le soin d’aller réveiller Seth.


Slytherin
7ème année (encore) - 18 ans

ATTRAPEUR
Fratrie: Seth (7ème année), Japhet (6ème année)
Cousine: Victoria (6ème année)

The finest art of contradiction
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hailley LaRoche Elda
Elève assidu
avatar

Nombre de messages : 224
Age : 26
Maison : Serpentard
Année : 3eme année
Gain de Gallions : 12990
Date d'inscription : 18/08/2006

MessageSujet: Re: La Bataille de Poudlard   Dim 18 Mai 2008 - 18:52

Attaquée par des dizaines, voir même plus, de boursoufflets.
Seul réflexe : mettre ses bras sur sa tête. Elle se retrouva vite au sol. Les boursoufflets l'attaquaient de partout. Dans les cheveux, sur les jambes, dans les vêtements ... Un brin chatouilleuse, Hailley fut prise d'une crise de fou rire.

"Huhu ! Stop ! Mais arrêtez ! Maegliiiiiiiiiiin !!!!"

Son Boursoufflet, le plus beau, le plus intelligent et le meilleur de tous sortit de sa poche tel un chevalier. Le Boursoufflet était sur un mini balai, la dernière trollerie d'Hailley pour son animal. Il s'y croyait et commença à pulvériser les autres boursoufflets qui s'attaquaient à sa maîtresse.

Elle ne vit pas Derek lui venir en aide, mais sentit sur elle moins de Boursoufflet. Elle réussit à se relever, à ramasser sa baguette. Maeglin volait autour d'elle, défiant les boursoufflets de s'en prendre à elle.

Trop choupi ... I love you

Deux boursoufflets, un vert et un bleu, semblaient bien excité. Elle chuchota quelque chose à l'oreille de son Boursoufflet à elle (Hailley, la fille qui murmurait à l'oreille des boursoufflets). Maeglin se dirigea vers les boursoufflets vert et bleu. Là Maeglin expliqua en langage boursoufflet la mission aux deux autres. Elle pointa ensuite sa baguette vers le bleu et le vert.

"Wingardium leviosa !"

Elle envoya le bleu sur le torse de Blueberry et le vert sur la poitrine de Greenapple. En bon boursoufflets, ils se glissèrent dans les vêtement des agents de la BRIME. Ils allaient être heureux.

La tête d'Hailley ressemblait à ça : Ange

Mais elle ne put savourer la réaction de ses victimes, que quelque chose lui prit les pieds, et la porta en hauteur. Une armure la tenait par les pieds et la secouait. malade

"Hiiiiirk ! Lâche-moi espèce de sale brute ! Me touche pas !!!! Au secoooour !!!!!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ac-production.skyrock.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Bataille de Poudlard   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Bataille de Poudlard
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Château :: Bureaux des professeurs-
Sauter vers: