Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Raggio Verde [PV Selene]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eden Sanders
Préfète
avatar

Nombre de messages : 460
Age : 34
Maison : Gryffondor
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 11462
Date d'inscription : 22/02/2008

MessageSujet: Raggio Verde [PV Selene]   Lun 28 Avr 2008 - 21:47

Temps qui vire au gris, température relativement douce pour ce mois ci. La pluie approche. Ça sent l’été…avec son lot d’odeurs de terre mouillée et d’herbe fraichement coupée. Le jour baisse et la soirée fait son entrée, dignement, glissant sur une journée des plus banales pour la plupart des élèves.
Le parc est calme, seuls quelques promeneurs profitent des dernières lueurs du jour et du magnifique tableau offert par le lac embrassant le soleil pour la dernière fois de la journée. Au petit matin encore, ce spectacle sera visible. Mais il ne sera pas accompagné de cette impression de sérénité qui couvre toutes les autres émotions à l’aube de la nuit. Le lever du jour, bien qu’envoutant et éblouissant de magie s’ouvre sur la promesse d’une journée pleine d’énergie… Alors que le soir…à l’orée de la nuit, tout est possible.

Sur le pas de la porte, une petite silhouette. Elle est seule. Elle attend. Il ne viendra pas. Ils ne s’étaient rien promis, mais chaque soir, elle attend… au cas où. Elle sourit et son beau visage se teinte d’une douceur qui lui confère un air angélique. Bien vite, elle ôte sa parure de tendresse. Inutile d’en faire profiter les autres. Ils ne sont pas responsables de cet état et elle ne tient pas particulièrement à les en faire profiter.
Eden s’appuie négligemment sur le montant de la haute porte de bois. Il doit être occupé. Elle le verra plus tard. Parfois, ils se promènent le soir, et comme bien souvent, ils n’ont pas besoin de parler. Les promenades lui font du bien. La vie est plus douce avec elles. Elle la fera seule. Ce sera différent, très certainement, mais ce ne sera pas la première fois. Elle s’est promenée seule durant quatre années. Le parc semble souffler de précieux conseils à ceux qui savent les entendre.

Eden resserre un peu sa cape contre son cou. Elle n’a pas froid. Juste un drôle de pressentiment. Ses nuits ne sont pas tranquilles. Non pas qu’elles l’aient été un jour. Mais différentes.
Habituellement ses cauchemars tournent autour d’incertitudes et de questionnements qui la rendent folle et lui laisse un goût amer d’inachevé au réveil. Cette fois-ci au contraire, sa nuit fut peuplé de certitudes la prenant à la gorge, lui ressassant avec répétition et langueur combien le destin peu s’acharner.

Aimer, s’attacher. Deux mots qui lui faisaient peur depuis bien longtemps et qu’elle avait daigné affronter. A quel prix devrait-elle payer les découvertes qu’ils lui avaient permise ?

Abandonnant le mur au risque de le voir s’effondrer sans son soutiens, la petite irlandaise descendit les quelques marches qui la séparaient du parc.
Laissant derrière elle les questions qui s’invitaient incessamment dans son esprit, la Rouge traversa le parc d’un pas félin et bondissant.
Elle avait besoin de bouger un peu.
Ses cheveux virevoltaient derrière elle, au rythme de ses pas, douce crinière dorée au balancement régulier.
Dans le parc, l’herbe se faisait humide au fur et à mesure que la lumière baissait. L’humidité prenait le pas sur la sécheresse d’une journée qui n’avait attendu qu’une chose, qu’enfin les nuages qui la surmontaient puissent se crever et déverser sur elle leur flot de larmes fraiches.

Eden parvint à un petit banc, sur lequel étaient gravé toutes sortes de graffitis. Des mots doux, des dessins, des petits cœurs et autres fantaisie. Elle passa une main curieuse au creux d’un nom qui semblait avoir été gravé et re-gravé à nouveau, jusqu’à ce que chaque lettre semble si ancrée dans le banc que ni le temps ni quoi que ce soit ne puisse les effacer.
La demoiselle suivit le contour de chacune des lettres de son doigt fin. Elle se surprit à sourire à nouveau.

Quel effet cela lui ferait-il si un jour un homme prenait autant de temps à écrire son prénom sur un objet ?
Flattée certainement…Mais ?

Elle haussa les épaules. Ce n’était qu’un souvenir après tout. Des souvenirs elle en avait. Ils ne s’effaceraient pas plus que ces lettres là. Ils étaient aussi bien ancrés dans sa mémoire que ces lettres n’étaient incrustées dans le banc. Pourquoi était-elle persuadée de se souvenir des choses à ce point ?
Elle avait pourtant réussi à oublier certains moments partagés avec sa propre mère.
Pourquoi ces choses là étaient si dures à se rappeler ?
Parce qu’elles avaient eu lieu il y a longtemps ?
Etait-ce la seule explication ?
Cela voulait-il dire que le temps pouvait prendre le meilleur instant de votre vie si celui-ci à été vécu tôt ?

Eden se refusait à admettre qu’une petite chose de cinq lettres puisse avoir autant d’influence sur des moments de bonheur. Il devait y avoir une autre explication.


- Une explication que tu chercheras un autre jour ma grande, parce qu’à la base, tu es venue là pour te changer les idées. Pas pour te miner le moral.


Eden rejeta la tête en arrière et inspira une profonde bouffée d’air frais. Les questions furent enfermées dans un des nombreux tiroirs de son esprit. Elle l’ouvrirait plus tard. Pour l’instant, c’était l’heure du spectacle. Le soleil se couchait sur un lac qui se parait de reflets dorés. Un peu comme si une mer d’or s’étendait à nos pieds…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selene Sweevil
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 181
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 11718
Date d'inscription : 14/10/2007

MessageSujet: Re: Raggio Verde [PV Selene]   Sam 10 Mai 2008 - 13:51

Un matin comme un autre, des journées qui se ressemblent toutes. Mise à part un temps qui vire au grisâtre. Un sentiment de déjà-vu quand la poupée écossaise vient à regarder le ciel à travers la fenêtre du Dortoir. Journée ennuyeuse en perspective. Toujours pareil, la morosité vient à la gagner et surtout cela sent partiellement la fin de l'année.
Les examens, elle s'en réjouit d'avance. Un mince sourire vient éclairer son visage blême, elle donnerait tout pour ne pas y aller, mais il le faut. Sinon, elle aurait droit à une visite qui lui ferait honte : celle de son frère Aloysius à Poudlard. Elle en deviendrait malade, bien qu'il l'ait menacée d'une telle venue si elle ne donnait pas assez de nouvelles. Chose qu'elle fait régulièrement pour éviter un tel drame sur sa personne.
Et surtout des crises excessives de Jalousie de la part de ce frère bien trop protecteur qui n'hésite pas à se salir les mains pour les beaux yeux de sa petite soeur. Petite soeur qui le mène à la baguette et dont lui ne s'en rend même pas compte. C'est d'une bêtise ...

Enfin. Soupir de la Belle en train peigner sa longue chevelure d'ébène. Qu'y mettre dedans ? Autant la laisser naturelle ...

Encore devant l'armoire à tenter de choisir une tenue s'alliant avec le temps qui fait grise mine. La sixième année, s'en mordille les lèvres. L'uniforme de Serpentard ? Pourquoi pas. Pour une fois, elle restera traditionnelle et ne changera pas pour ses éternels atours victoriens. Soupir devant la glace, un salut non dénué d'Ironie à ses "camarades". Demoiselles qu'elle supporte et dont elle aimerait bien s'en passer. Mais évidemment, on peut toujours rêver.
Alors autant s'enfuir le plus loin possible de tout leurs babillages dotn elle ne raffole guère. Sauf quand il s'agit de ragots, la concernant ou concernant des connaissances très très proches. Et Miss Sweevil y met rapidement un terme, sans y prendre les gants. Revenant rapidement sur ses pas, pour récupérer sa petite bourse en dentelle noire où était logé le carnet offert à Noël par Eva, la demoiselle écossaise se mit enfin en chemin. Aller où ?
La Grande Salle, trop remplie à cette heure-ci ... Et voir les mêmes têtes, ça ne l'enchantait pas.
Il y aura évidemment les cours, se restaurer, et toujours noter quelques paragraphes dans son petit carnet ...

Or, la voilà enfin délivrée d'une journée des plus monotones, enfin ... Déposant son sac en bandoulière sur son lit, elle s'empare d'un chandail noir, pour ressortir aussitôt. Les demoiselles Serpentard l'ayant offensée en voulant faire une activité de groupe. La bataille explosive ? Très peu pour Selene, qui comme le matin s'enfuit sans autre forme de procès.
Cette fois ci, la longue chevelure est retenue par un noeud noir remplie de plumes d'oie et de perles. Seul ornement fastueux sur la tenue de la jolie Ecossaise. Par contre, sortir lui importait, elle se sentait étouffée, confinée dans le Château. Mauvaise impression d'ailleurs.
Le seul lieu qui lui allait, du moins pour l'instant était le Parc, sûrement désert à cette heure-ci.

C'est du moins ce qu'elle pensait ... Mais évidemment, c'était le contraire.

Une silhouette peut-être connue, Selene en aurait mis sa main à couper d'ailleurs, se tenait là, la tête dans les "étoiles". Silhouette pensive. Petite, sûrement une fille ....
Se rapprochant à pas silencieux, du moins ce que lui permettait ses bottines à talons, la brunette reconnut une Gryffondor. Membre de l'équipe des Gadflies, Girls maintenant, car le jeune Niwa n'y était plus ... enfin d'après ce qu'elle a pu en entendre.
Eden Sanders, elle ne lui avait jamais vraiment parlé, peut-être croisé en cours dernièrement mais jamais de grande discussion. Et bizarrement, au contraire d'autres Serpentards, Selene aimait à connaître les Gryffondors ainsi que leurs confrères et consoeurs : Serdaigles et Poufsouffles ...
A l'entente des paroles de la Rouge et Or, la Verte et Argent ne put réprimer un sourire et répondre cordialement. Sans agressivité ...


- Tu serais donc en proie à des tourments ? Non, ici, ce n'est pas pour se miner le moral. C'est pour s'aérer l'Esprit du mieux que l'on puisse ...

Nouveau sourire empreint d'une certaine malice.

- Bonsoir Eden au fait. Ca te dit qu'on "tue" le temps à deux ?

Charmant décor qui s'offrit au regard bichromé de Selene Sweevil, qui n'eut d'autre choix que de s'asseoir dans l'herbe pour admirer, toujours en traint de noter quelque chose sur son précieux calepin ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.youtube.com/watch?v=zl6hNj1uOkY
Eden Sanders
Préfète
avatar

Nombre de messages : 460
Age : 34
Maison : Gryffondor
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 11462
Date d'inscription : 22/02/2008

MessageSujet: Re: Raggio Verde [PV Selene]   Lun 12 Mai 2008 - 20:09

Eden avait levé les yeux au son de la voix qui lui avait répondu.
Miss Selene Seewil. Elles s’étaient déjà croisées. Jamais parlé longtemps, par manque de temps plus qu’autre chose.
Au château, on passait à côté de beaucoup de gens, tout allait trop vite.
En cinq ans, elle connaissait de nom la plupart des élèves. Elle n’avait du adressé la parole qu’au tiers d’entre eux en comptant TP, cours, passe moi le sel et autres banalités, et ne devait avoir tenu de discussion de plus de trois mots qu’avec le tiers du tiers d’entre eux.
Il restait deux ans pour augmenter le rendement. Mais c’était pas gagné. Au château, chacun tombait rapidement dans de petites habitudes qui ne permettaient pas une grande liberté de mouvements, ni un changement radical de la quotidienneté.
Ceux qui se connaissaient déjà restaient entre eux. Ce qui ne se connaissaient pas se souriaient de loin, sans se parler, ou s’ignoraient, se détestaient en silence ou plus bruyamment. Ça dépendait des caractères.
Cette année, Eden pouvait dire qu’elle avait un peu avancé dans ce domaine. Elle avait lié connaissance avec celle qu’elle fréquentait depuis 5 ans, les filles de Gryffondor. Elle s’était lié plus intimement avec Seth, à qui elle n’aurait pas adressé la parole si elle ne s’était pas rendu à l’infirmerie pour ces satanées allergies.
Comme quoi la vie parfois, ça tient à peu…
D’autres diraient que le destin est tout tracé. Que si elle n’avait pas parlé à Seth ce jour là, leurs chemins se seraient croisés un peu plus loin… Peut être.
Toujours est-il qu’aujourd’hui, le destin lui envoyait quelqu’un d’autre.

Déjà, Selene s’était assise dans l’herbe et avait sorti un petit calepin sur lequel elle écrivait frénétiquement.


- Tu ne veux pas t’asseoir sur le banc pour tuer le temps avec moi ? Tu risques de tâcher ton uniforme.



Avec surprise, Eden remarqua que la demoiselle portait une jupe bien plus courte que les autres.

Bizarre, on doit pas avoir le même tailleur d’uniforme.


Sur son banc, elle commençait à avoir un peu froid. Eden ramena ses jambes sous elle

Tuer le temps, qu’elle drôle d’image…
D’aucun dirait que le temps est le pire ennemi de l’être humain. Il est le seul à faire des dégâts irréparables, le seul avec la nature contre lequel on ne peut pas luter, le seul à vous prendre vos souvenirs, le seul à aller plus vite que tout…

Eden curieuse par nature, observait la brune penché sur son carnet. Il était indiscret de jeter un œil par-dessus son épaule pour distinguer les écrits de la belle, aussi, Eden alla droit au but pour satisfaire sa curiosité.
Au mieux, Selene lui répondrait, au pire, elle lui dirait d’aller se faire voir et la discussion sera close. Elle reprendrait alors sa contemplation solitaire du lac et aurait à nouveau traversé le chemin de quelqu’un sans en partager quelques pas.


- Tu écris des poèmes ?


Façon détournée et légèrement plus subtile que « Tu écris quoi ? ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selene Sweevil
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 181
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 11718
Date d'inscription : 14/10/2007

MessageSujet: Re: Raggio Verde [PV Selene]   Mar 13 Mai 2008 - 14:13

Grand mystère que voilà. Celui du carnet de la Rédactrice du Journal, qu'est-ce qui est donc couché sur le papier ? Qu'est-ce que Selene se plait donc à retranscrire sur les feuilles blanches qu'elle noircit frénétiquement ? Sûrement quelque chose d'intéressant pour les autres. Ca entretient la conversation et ça implique la demande ... La question à laquelle Selene Sweevil a deux options de réponse : je réponds et je poursuis donc la covnersation avec mon interlocuteur ou interlocutrice, ou je me terre dans un mutisme assez énervant pour le vis-à-vis. Et il est souvent plus délectable de voir partir l'Autre, sous prétexte d'un dialoque quasi-inexistant ...
Donc, elle avait reconnu Eden, et cette dernière avait fait de même. La Serpentard aimait à converser avec les autres, savoir par moments leurs goûts, leurs préférences culinaires ou non, leurs petites habitudes qui font d'eux ce qu'ils sont. Généralement, elle ne les bombarde pas de questions, sauf si la personne en face l'intéresse réellement. Auquel cas ce n'est même pas la peine. La poupée Ecossaise se complaît dans la découverte d'autres personnalités à noter sur son calepin, à savoir le jour et la date, les impressions bonnes ou mauvaises. Et elle en avait écrit et écrit des paragraphes ...
Jusque là rien de bien méchant, sauf quelques piques bien senties, à la mode Selene Sweevil.

Et oui, on ne se refait pas.

Si elle allait tâcher son uniforme customisé par ses soins de Serpentard ? En effet, le banc serait préférable pour tuer le temps avec Eden ... D'une démarche gracieuse, elle alla s'asseoir à côté de sa comparse, une Gryffondor.
La belle brune était toujours penchée sur son ouvrage, qu'elle ne lâchait jamais. Il était précieusement rangé dans une boîte dans son dortoir, pour que personne ne puisse y toucher ou encore, le malheureux, lire quelques lignes ... Selene était discrète à ce sujet, d'ailleurs.
Les pensées les plus intimes, les impressions .... Une partie de sa Vie à Poudlard, l'autre étant ancrée dans sa mémoire mais qu'il faudra retranscrire, un jour ou l'autre.


- Oui, tu as raison. Du coup je te rejoins. Nouveau sourire et fermeture de calepin dans un bruit sec.

Là voilà la question détournée certes, mais bien présente. Ce que les gens peuvent être curieux par moments, là la sixième année n'est aucunement amenée à répondre séchement. La mise en forme de l'interrogation permet d'engager la conversation. Et Eden Sanders, a l'air de compagnie agréable.
Des poèmes ? Ca pourrait tiens, elle n'y avait jamais réellement pensé l'Ecossaise. Peut-être un peu plus tard ...


- Des poèmes ? Moi ? Ca ne me gênerait pas mais je n'y ai jamais songé. J'essayerais une fois tiens. Non, ce que j'écris ce sont mes impressions sur les personnes avec qui j'ai pu parlé, ce que j'ai découvert sur elles ... Pour m'en souvenir par la suite et ne rien oublier. Car c'est ainsi que le Temps tue, quand les Souvenirs s'effilochent et que la Mémoire que l'on croit si fiable déraille ... Donc je note tout, car je sais que je ne suis pas infaillible, au contraire.

Et même, j'aime. Connaître les petites habitudes des autres.


Un éclair de malice dans le regard bichromé, et toujours un sourire sur les lèvres saumonées pour la peine.

- Et toi Eden ? Quelque chose de secret où tu notes des choses, impressions, vécu ? Ou rien, car c'est ta Mémoire qui n'a pas de failles ? Petit rire amusée de la jolie brune, face à la petite Irlandaise.

- Vu que nous nous sommes "engagées" à terminer notre soirée ensemble ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.youtube.com/watch?v=zl6hNj1uOkY
Eden Sanders
Préfète
avatar

Nombre de messages : 460
Age : 34
Maison : Gryffondor
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 11462
Date d'inscription : 22/02/2008

MessageSujet: Re: Raggio Verde [PV Selene]   Mer 14 Mai 2008 - 15:03

La mémoire… A quoi ça sert ? Se rappeler de tout ou de ce que l’on veut ?
Si c’est uniquement des choses que l’on a envie de se rappeler elle pouvait dire qu’elle était plutôt gâtée. Pas trop de déraillements. Juste des détails qui lui échappaient parfois. Elle aurait aimé se rappeler de la voix de sa mère.
Mais aurait-ce été utile de le noter pour s’en rappeler ?
Pour ce genre de souvenirs, ce n’est pas vraiment la mémoire qui flanche. Plutôt les oreilles qui auraient du mieux écouter, mieux ressentir.

Depuis elle a retenu la leçon, chaque bruit, chaque vision qui l’enchante est explorée dans les plus profonds détails. Elle passe du temps à respirer, écouter, entendre et voir, ce qu’on oublie bien trop souvent.

Le vécu elle ne le note pas. Elle fait confiance à sa tête pour se rappeler de ce qu’elle a enduré.
Peut être a-t-elle tort. Elle vous le dira quand sa mémoire l’aura bafoué. Pas avant.


- Je n’écris pas vraiment…si ce n’est des lettres.


Elle repensait à sa petite boîte, bien rangée dans la malle, au fond, sous la dizaine de livres. Petite boîte qui ne lui servait guère cette année. Auparavant elle lui avait beaucoup écris, jamais envoyé. Tant pis pour lui. Elle avait dit ce qu’elle avait à dire, il n’avait pas lu. Point.

Eden détacha son regard du lac un instant pour se perdre dans celui de Selene. Cette nana avait des yeux à faire pâlir les vélanes. Argentés, irisé de paillettes émeraude.
Eden sourit. Souvent, elle se demandait ce qu’elle ferait avec le physique de certaines personnes.
Elle jouait sur son visage et son charme. Elle était frêle mais gracieuse, avec quelque chose de félin. A chacun sa façon de séduire.
Avec les jambes de Charlotte, elle aurait essayé de séduire le premier Ministre en personne.
Avec les yeux de Selene, elle se serait amusée en cours, à battre des cils pour provoquer l’émoi des professeurs.

Elle reprit de sa voix légèrement éraillée:


- J’ai aussi quelques petits bouts de papiers. Mais en général ce sont les écrits des autres que je conserve. Les souvenirs que je juge aujourd’hui les plus importants sont bien ancrés dans ma petite tête.

Eden se tourna à nouveau vers le lac et ferma les yeux.
Le temps tue…
Exactement.
On tue le temps pour se venger de la mort qu’il apporte. Sauf qu’en définitive c’est toujours lui qui a le dernier mot.
Ami au début il fait grandir les enfants et les pousse vers une vie qu’il finira par le prendre au moment où ils en apprécieront la saveur.
Que peut-on contre le temps ?

Eden sourit, repensant à la question qu’on lui avait posée un jour. Ce qu’elle aimerait pouvoir faire ?
Remonter le temps… Jouer avec… jeux dangereux mais finalement, offrant le pouvoir de tout dominer. Sauf la fatalité.

Elle secoua la tête brusquement afin de se réveiller. Pas très polie de se perdre dans ses rêveries quand quelqu’un venait de s’asseoir prés de nous.
Eden reporta son attention sur la verte. On en parlait beaucoup de Selene.
Il y avait comme ça, à Poudlard, des gens que la plupart des élèves connaissaient, par une réputation qui n’était pas souvent vérifiée.
On la disait distante… Ce soir elle ne l’était pas.
Eden sourit.
Parfois les chemins se croisent pour une raison que l’on ignore alors. Les pas de Selene venaient de fouler le sien. EN avant !


- Tu n’as pas peur que quelqu’un te le chipe ? Ce n’est pas dangereux de mettre des choses personnelles à portée de tous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selene Sweevil
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 181
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 11718
Date d'inscription : 14/10/2007

MessageSujet: Re: Raggio Verde [PV Selene]   Dim 18 Mai 2008 - 13:08

Eden était une fanatique de la correspondance épistolaire. Selene, pour sa part avait un peu oublié de donner des nouvelles à sa famille restée en Ecosse. Elle devrait, chaque vacances à son retour, Aloysius la sermonnait pour son absences de nouvelles. La poupée savait pertinemment que c'était lui le plus jaloux et le plus inquiet. Les parents sachant que leur fille, s'il y avait l'ombre d'un problème, les préviendrait sur le champ. Or, là ça en est loin.
Elle ne prévient que pour les occasions qui sont marquantes : à savoir qu'une paire de chaussures est à renouveller et ne s'accorde plus avec tel ou tel article de son impressionnante garde-robe. Aloysius est le premier à tout financer par ailleurs et cela l'Ecossaise n'est pas prête de laisser passer une occasion de lui faire dépenser ses Mornilles et Gallions. Un petit sourire, un regard perçant et le frère succombe : trop facile. Ce qui lui valait quelques articles hors de prix, on a rien sans rien dans la Vie.
Donc, Selene n'écrit que quand cela lui chante, quand elle a le temps surtout, et quand quelque chose ne lui sied plus.

Que des trivialités en fin de compte.


- Les lettres, on m'en fait le reproche quand je ne les rédige pas. Mon frère qui refuse de ne pas avoir de mes nouvelles. Soupir de la Belle rien qu'à l'idée qu'aux prochaines vacances, elle se fera remonter les bretelles ... Youpi.

Chose déstabilisante cependant, Selene se faisait détailler par la petite Gryffondor. Rien de bien déplaisant en soi, mais étrange. D'habitude c'était les jeunes hommes qui la regardaient avec cet éclair de conviction qui allumait leurs regards. Là c'était la jolie Eden, qui s'amusait à dévisager la Serpentard, qui ne put avoir qu'un autre sourire. Elle était mignonne la Rouge et Or, et d'après ce que savait la Verte et Argent, l'Irlandaise ne gardait pas la langue dans sa poche. Franche ? Probablement, mais c'était à coups sûrs une qualité qui ne plaisait pas toujours.
Selene, comme tout bon Serpentard qui se respecte, c'est la fourberie, la manipulation l'amibtion exacerbée ... Toutes ces petites choses malsaines qui font de vous un véritable petit Serpent, héritier de Salazar Serpentard. La demoiselle brune, ne s'arrête pas aux Blasons, comme cela fut dit. Nouveau sourire de la Serpentard à l'adresse d'Eden Sanders.

Décidément.


- Des écrits d'autres personnes ? Des petits mots passés en cours à la dérobade des vilains Professeurs ? Oui, les petits papiers où se trouvent marqués des mots intéressants, je les garde précieusement. Dans ma chambre en Ecosse, j'en ai rempli des boîtes. Et je peux te dire que bien des fois on a voulu que je les jette.
Mais c'est plus fort que moi, je garde. Puis, je dois être trop matérialiste ou trop attachée aux choses que certains considèrent comme banales, mais je n'aime pas m'en séparer. Un trait de mon caractère de tout conserver. Pour les souvenirs que tu gardes dans ta petite tête comme tu dis, il faut continuer.


Nouveau sourire mais froncements de sourcils, la jeune compagnie était partie dans des songes éveillés. Selene ne l'interrompit point attendant qu'Eden en sorte par elle-même. Par contre de quoi avait-elle bien pu rêver ? La poupée ne se hasarderait pas à demander, bien que cette dernière ait un culot monstre.
La jeune Gryffondor devait avoir entendu en Salle Commune de sa Maisonnée des rumeurs chez certains Serpentard, dont Selene. C'est fou comme la guerre ancestrale entre Gryffons et Serpents perdure. Après à certains de croire ou non ce qu'on leur dit. Mais d'autres préféraient se faire leur propre opinion : comme Eden.
Et là la sixième année, en était doublement enchantée. Si elle avait peur que quelqu'un chipe et diffuse tout ce dont elle garde précieusement sur son carnet. De une, il y avait une formule pour révéler les écrits et de deux, elle avait certains gardes peu avenants.


- Il a l'air d'être enchanté ce carnet, il faut une formule spéciale pour révéler les écrits. Et je pense qu'en voyant certains de mes "proches", on s'enfuit à toutes jambes ... Petit rire aussitôt étouffé par un croassement rauque. Andrealphus le corbeau noir comme de la suie aux iris vermeilles venait de se poser sur l'épaule de sa maîtresse.

Aussitôt rejoint par le couple de Serpents : Asmodée et Astaroth. L'un coloré et l'autre albinos. Et que ça persiffle et siffle et croasse. La vraie ménagerie ...


- J'espère que tu n'es pas phobique, sinon je les fais partir ... Mais je te présente les gardes de mon journal "intime". Le corbeau c'est Andrealphus, le serpent grisâtre c'est Asmodée et l'albinos Astaroth. Après comment veux-tu que l'on approche mes écrits ? Ils sont très protecteurs en somme.

Regard perçant des prunelles bichromées, et un visage neutre cette fois-ci. Non pas qu'elle soit irritée au contraire, mais la présence d'Eden la ravit. Juste une question sans grand intérêt cependant ...

- Tu possèdes des animaux ? Ou tu y es allergique ? Enfin je ne sais pas. Je me renseigne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.youtube.com/watch?v=zl6hNj1uOkY
Eden Sanders
Préfète
avatar

Nombre de messages : 460
Age : 34
Maison : Gryffondor
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 11462
Date d'inscription : 22/02/2008

MessageSujet: Re: Raggio Verde [PV Selene]   Lun 19 Mai 2008 - 20:23

Une vraie ménagerie, en effet.
Drôles de bestioles, mais pourquoi pas.


Eden n’avait jamais possédé d’animaux. Elle n’y avait à vrai dire jamais pensé. Jusqu’à présent elle s’était imposé sa solitude. Ce qui impliquait, ni humains ni autres. Elle devait avouer cependant que les soirées avec Seth, étaient bien plus agréables que celles qu’elles passaient seule.
Elle posa un index pensif sur ses lèvres, il faudrait réfléchir à ça. Mais pas maintenant. On ne pouvait envisager une remise en cause en si peu de temps et en présence d’une autre personne. Elle verrait plus tard.

Lorsque Selene avait parlé de ses lettres, Eden n’avait pu s’empêcher de sourire. Des reproches pour des lettres non écrites, alors qu’elle reprochait à ses lettres de ne pas être lues. La vie était étrange parfois. Elle semblait ironique au point d’associer les personnes les moins compatibles. Celles qui écrivaient avec fureur le faisaient à celles qui ne lisaient point. Alors qu’un peu plus loin, d’autres attendaient vainement que ceux qui n’écrivent pas se lancent. Peut être devrait-elle écrire au frère de Selene après tout.
Elle imaginait la scène d’ici.

Eden sursauta lorsque l’un des deux « camarades à écailles » de Selene s’approcha de sa main en persiflant.

C’était la première fois qu’elle côtoyait un serpent apprivoisé. Habituellement, elle et eux ne faisaient pas bon ménage. Ils avaient la fâcheuse habitude de finir décapités lorsqu’elle était dans les parages. Mais il y avait de forte chance que ce soit elle qui perde la tête si elle jouait à ça avec Asmodée et Asta… et l’autre !

Eden envoya donc une main bravache vers le serpent, dont elle caressa légèrement la tête. Pour une première fois, c’était plutôt sympa. On s’attend toujours à ce que le serpent soit visqueux… Loin de là. Très doux.


- Je ne suis pas phobique. Je n’en avais jamais approché… de cette… façon !

Evite de parler des tueries à la pioche au foyer si tu veux pas finir avec une latte du banc dans les dents.
Oh et puis zut…


- Pour tout te dire, j’ai toujours considéré que les serpents étaient dangereux, donc en prévention j’attaque. Mais apprivoisés ils ne me dérangent pas. Encore heureux que tu n’aies pas de crapaud. J’ai du mal avec ceux là.

Je déteste les crapauds. Et le pire c’est qu’ils me le rendent.

Il y a une nana dans le dortoir qui dort avec son crapaud. C’est vraiment dégoutant. Un beau matin, elle va se réveiller avec des pustules plein la tronche, elle ne l’aura pas volé.
Non vraiment, les crapauds c’est immondes.


Les corbeaux, Ok, Les boursouflets ça va, les serpents ça irait, les chats sans problèmes, les kangourou miniatures et autres petites choses, sans soucis. Mais pas les crapauds. Les crapauds, ça, NON.
Eden retira sa main de la tête d’Asmodée si c’était bien lui, et sourit à Selene. Assez surprenante cette fille qui écrit ses pensées et les fais garder par une ménagerie croassante et sifflante.
Le corbeau lui jetait un œil aussi noir que son pelage. Eden lui répondit d’un clin d’œil.


- Je n’ai aucune vue sur le carnet Andrealphus, tu peux te détendre.


Puis à l’attention de Selene.

- Je n’ai pas d’animaux, mais je n’y suis pas allergique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selene Sweevil
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 181
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 11718
Date d'inscription : 14/10/2007

MessageSujet: Re: Raggio Verde [PV Selene]   Mar 20 Mai 2008 - 10:35

Bon. La petite Irlandaise n'a pas fui. C'est bon signe. La Serpentard avec toute sa ménagerie, n'est pas si affreuse en définitive. Pour Selene, quand tous sont de sortis, c'est évident ça fait un vide. Mais elle ne peut avouer qu'une chose, ils lui manque. Là, elle les retrouve tous, persifflant, croassant, rampant ... Evidemment, Eden ne sera pas mordue ni becquetée. Au contraire ...
Ils ont confiance en elle et la sixième année aussi. Ca se ressent. D'ailleurs l'un des serpents s'était approché de la mignonne Irlandaise, non pas pour lui injecter de venin douteux mais plutôt pour faire plus ample connaissance. Nouveau sourire de la brune qui ne dit rien mais qui suit du regard les agissements du reptile.
Non, pas de morsures et encore moins de sifflements rageurs. Non, c'est juste ressentir la nouvelle compagne de Selene Sweevil. La poupée écossaise rit aux constations de Miss Sanders ...

En effet, en approcher d'aussi près. La poupée y est habituée c'est une évidence, mais pour les néophytes, elle se doute de la bizarrerie de la chose.


- Tu es entrée dans ses bonnes grâces apparemment. Fit la demoiselle avec un clin d'oeil, nouveau sourire aux paroles d'Eden. Cette dernière ne tolérait pas les serpents sauvages et y faisait la chasse. Je comprends, non les miens se tiennent bien ... d'ordinaire.

Autant passer sous silence radio quelques évènements survenus à Poudlard à cause de tout ce petit monde. C'était préférable. La Serpentard écarquille son regard argent réhaussé d'émeraude et affiche une mine de dégoût dès qu'elle entend le terme "crapaud". Erk, quelle idée d'avoir cette animal hideux à regarder ! Présent dans les contes de fées où il doit être embrassé pour en révéler un magnifique Prince Charmant. Mais beurk ! Beurk ! Et triple beurk. Non jusque là Selene avait de la chance, les demoiselles qui partagaient son dortoir n'en possédaient aucun, ou peut-être il fut un temps, mais il se serait fait avalé tout rond par les deux serpents.
C'est peut-être pour cela que les jeunes filles tétanisées à la vue de cette petite ménagerie personnelle amène le moins d'animaux. Ou du moins ceux qui ne craignent rien, à savoir des chats, chouettes. Rats c'est proscrit, ça fait dîner de serpent ...


- Les crapaux ça me révulse. Moi, j'ai de la chance qu'aucune fille n'en possède et de toute manière, elles ne le pourraient pas. Ca finirait rapidement en collation reptilienne. Mais c'est vrai c'est immonde. Je me rappelle que petite, mon grand frère Aloysius de sept années mon aîné, en rapportait au Manoir. Moi j'affichais une mine des plus outrées et dégoûtée et lui riait comme un dément. Les garçons sont vraiment des êtres à part. Grand sourire, à l'avenir si Selene souhaite honorer la tradition des présents de Noël, le don d'un crapaud à la Rouge et Or est à prohiber.

Le serpent caressé se love à côté de son double. Il ne reste qu'Andrealphus d'actif qui croasse à qui veut l'entendre, des palabres à Miss Sanders qui lui réplique avec un clin d'oeil. L'oiseau se tait et vient sautiller juste à côté d'elle. Histoire de la fixer encore plus de ses iris couleur de sang humain. Pas pour déstabiliser l'Humaine non, juste que le volatile est curieux et qu'ainsi, sa soif s'étanchera ...
La brune dont le carnet est toujours posé sur ses genoux diaphanes découverts pas une jupe courte, minitieusement retaillée par ses soins, écoute son interlocutrice lui stipuler qu'elle n'est aucunement allergique aux animaux.

Tant mieux, Miss Sweevil avait dans l'idée de l'embarquer dans une boutique à Pré-au-Lard, pour séance Shopping, dégustation de sucreries en tout genre et à s'en rendre malade. Lèche-vitrines, peut-être rencontre avec des spécimens Sorciers mâles très attirants. Bien que l'école en soit pas mal fournie de tout ces beaux jeunes hommes. Notamment chez les Serpents ...


- Bien bien. Tu m'en voies ravie Eden, car prochainement je te réquisitionne et on passe la journée dans les rues de Pré-au-Lard, à voir pour un animal, shopping, sucreries, glaces et j'en passe ... Pupilles illuminées et sourires radieux, les filles de toute façon, dès que la mention "shopping, dépenser des Gallions durement gagnés par papa" est offerte, on saute sur l'occasion. Alors Eden ? Tentée ?

Attendant la réponse de la Gryffondor à ses interrogations, Miss Ecosse en a encore une en réserve, qu'elle ne va pas tarder à poser à la Poursuiveuse des Gadflies. D'ailleurs elle a l'air de remplacer Ludovic Niwa. Si elle le trouve, elle lui demandera le pourquoi du comment. En tout honneur bien sûr.

- Eden, je sais que tu es Irlandaise, mais tu viens de quelle ville ? Peut-être qu'en famille nous sommes passés par chez toi, vu que nous aimons bien nous établir en Irlande pour l'été ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.youtube.com/watch?v=zl6hNj1uOkY
Eden Sanders
Préfète
avatar

Nombre de messages : 460
Age : 34
Maison : Gryffondor
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 11462
Date d'inscription : 22/02/2008

MessageSujet: Re: Raggio Verde [PV Selene]   Mar 27 Mai 2008 - 23:01

Est-ce que Selene accepterait de lui prêter ses compagnons pour une nuit ?
Juste le temps de se débarrasser des résidents indésirables du dortoir.
En particulier, elle aurait fortement apprécié qu’il soit Herbertivore.
Herbert c’est le crapaud, bien sur.
Mais déjà, la jolie verte reprenait la conversation d’un ton radieux.

Eden ouvrait de grands yeux ronds. Selene était loin des rumeurs qui la concernaient. Froide, distante ? En aucun cas ce jour là. Elle lui proposait même une sortie. Et posait presque autant de questions que la rouge curieuse.

La bouche délicate d’Eden s’ouvrit en un malicieux sourire. Sucrerie ? Glace ? Voilà qui s’appelait prendre par les sentiments. Elle fronça légèrement son petit nez avant de répondre à la demoiselle verte.


Pourquoi pas ! Je n’ai pas fait de virées shoping à Prés-au-lard depuis une éternité.lança-t-elle


Certes, les caisses étaient plutôt dans la partie « à renflouer » de la balance, mais ça pouvait se faire.
Eden ne pouvait pas se vanter de crouler sous les amitiés féminines. Loin de là. Pouvait-on réellement refuser la main tendue d’une personne étant révulsée par les crapauds et proposant de visiter des magasins de sucreries?
Il y avait là une alliée de taille à se faire contre ces batraciens de malheur.

Alors que le froid descendait sur le parc somnolant, Eden remonta un peu le col de sa cape sur son cou. Elle frissonnait. De froid, certes, mais aussi à l’évocation des batraciens pustuleux. Repoussant cette image des pieds et des mains, Eden tâcha de penser à autre chose. Ses yeux s’attardèrent un instant sous l’arbre.
Où pouvait-il être ? Lui avait la faculté de la repérer à des lieues. Elle avait plus de mal. Elle sentait parfois le poids de son regard clair sur elle, sur sa nuque, dans son dos, mais n’était pas capable de le localiser précisément.
La petite Irlandaise ramena ses genoux sous son menton et entoura ses fines jambes de ses bras, prenant garde de ne piétiner aucuns des compagnons écaillés de la demoiselle. Lorsque ses boucles blondes retombèrent sur son doux visage, Eden les chassa d’une main leste. Ses yeux gris se tournèrent à nouveau vers Selene, abordant une expression intéressée lorsque cette dernière mentionna l’Irlande.


Je suis de Galway. Tu as de la famille en Irlande ?


Beaucoup de sorciers à Poudlard avaient d’immenses familles composées d’une multitude de membres établis un peu partout sur le globe. Peut être Selene faisait-elle partie de ces gens là ?
Sous les yeux attentifs d’Andrealphus qui incline la tête de tous côté Eden se risqua à poser une autre question.
Encore.


Tu as d’autres frères et sœurs à part Aloysius ?


L’oiseau la détaillait avec tant d’insistance qu’Eden fut prise d’un doute.

Il ne va quand même pas me sauter dessus ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selene Sweevil
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 181
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 11718
Date d'inscription : 14/10/2007

MessageSujet: Re: Raggio Verde [PV Selene]   Lun 2 Juin 2008 - 18:12

Une Eden enchantée de la proposition faite par d'ordinaire son ennemie Serpentard. Non, Selene n'est pas la vilaine Vipère au coeur de pierre, ou encore la Méduse transformant tout ceux qui osent la regarder en statue de sel, non la Miss Sweevil est de bonne compagnie quand celle présente en face est du même acabit. Or la petite Irlandaise, curieuse de son état, est une bien belle camarade pour converser. Aimable, souriante, et qui ne pose pourtant pas une kyrielle de questions indiscrètes comme certaines ou certains le font. Mais la Serpentard au caractère revêche les remet rapidement à leur place.
Mais Miss Sanders, captivée par la proposition de Selene est décidément de plus en plus appréciable. La sixième année n'a pas pour habitude de proposer une virée à Pré-au-Lard au premier venu. Et ici, en l'occurence à la première venue. Il est vrai que le programme ainsi dévoilé en enchanterait plus d'un.
La Serpentard gourmande mais qui pourtant fait très attention à sa ligne, normal on est une fille esthète ou on ne l'est pas hein, ne se priverait sûrement pas de commettre des écarts riche en glycémie ... Par Merlin surtout pas, ce serait honteux de se priver ainsi d'une pure Gastronomie ! Eden avait accepté et la Selene était ravie, qu'elle lui prit rapidement les mains dans les siennes.

Premier contact, mais rapidement stoppé. Elle n'avait pas pour habitude de toucher les autres, l'enthousiasme s'en était chargé pour elle. Après tout ... Selene non plus ne s'affichait point avec une horde de copines, la Miss était souvent seule. Les prétendues camarades féminines l'ennuyaient comme jamais ...


- Super ! Faudra se programmer cela alors. J'en deviendrais impatiente. Lui confesse la cadette des Sweevil avec l'un de ses sourires radieux dont elle seule en possède le secret. Et de lâcher ses mains, à la peau si douce pourtant.

Eden était repartie dans l'une de ses rêveries. Pour un peu, la sixième année pensait qu'elles n'étaient plus toutes les deux et qu'un troisième larron s'était rajouté à la Fête. Un regard de droite et de gauche, mais évidemment aucune entité à l'Horizon mais la désagréable impression de n'être plus vraiment seule. Une présence ? Peut-être. Mais l'impression fait se raidir la poupée écossaise assise sur son banc. Comme quand Aloysius la suit malgré elle ... alors qu'elle le lui interdit strictement.
On pourrait même trouver le Médicomage dans le Château quémandant aux camarades de sa soeur, Vert et Argent où cette dernière se trouver. Et à la Miss d'être dans une Colère noire. Une seule fois, il s'était rendu à Poudlard à l'improviste, il n'y avait plus remis les pieds. Selene s'était chargée de le lui faire payer. Autant au sens propre qu'au figuré. Le regard grisé de la Rouge et Or revint sur elle, et la Verte put reprendre part à la conversation. Penser à Aloysius la faisait se partager entre deux sentiments : la Mélancolie, il lui manque malgré tout, et la Haine. Elle ne le supporte plus par moments.
Un vrai Troll dans tout les sens du terme. Et pourtant Merlin de dire que Selene est une personne patiente ...

Ah oui l'Irlande. Si Selene avait de la famille là-bas ? Question piège. La famille Sweevil était étendue dans tout les pays limitrophes à l'Angleterre. Mais la base étant l'Ecosse évidemment.


- Oh là. Chez nous les Sweevil, y'en a de partout. Oui j'ai de la famille en Irlande, ma tante, mon oncle et leurs deux enfants. Plus encore cousins et cousines au second degré. Je ne sais pas si tu vois, mais ce n'est pas mal étendu ... Petite pause puis ... Je serais ravie si tu pouvais venir une fois à nos "réunions" de famille. Enfin je ne te force pas Eden. Nouveau sourire de la Belle brune, le regard posé sur ses compagnons, à écailles et à plumes.

Que ces derniers pouvaient être reposants quand ils le souhaitaient. Mais quand ils se mettaient dans l'idée de la faire tourner en bourrique, il n'y allait pas de main morte. Ou plutôt de patte morte, ou de rien, ça c'est pour les deux serpents. Ouh question familiale, fallait s'y attendre.


- Non, je n'ai qu'Aloysius de sept années mon aîné. Et c'est amplement suffisant. Grosse pointe d'Ironie, puis plus sérieusement. Et toi Eden ? Fille unique ? Ou possédant des frères, soeurs ?

Le regard argent réhaussé d'émeraude se pose sur le volatile qui commence à faire son intéressant. Notamment à vouloir impressionner la Rouge et Or. Selene ne se prive pas d'une tape sur la tête enplumée, aussitôt théâtre d'une multitudes de croassements furieux. Mais ceux-ci vite calmés par le regard noir de Miss Sweevil.

- Pardonne le Eden, il fait toujours son gros lascard ... Il n'est pas méchant. Mais bon, c'est toujours comme ça avec lui ... Faut pas s'en faire, puis il a l'air de t'apprécier. Car certains se sont déjà retrouvés le doigt rapidement becqueté par Andrealphus. Petit éclat de rire tiens.

Elles étaient solidaires des anti-batraciens. Idée qui germe dans l'encéphale grise de la Belle Serpentard et regard bichromé qui s'illumine de malice. Autant ...

- Vu que toutes les deux, nous abhorrons la catégorie des batraciens, berk, si tu veux je te prête bien volontiers l'un de mes serpents pour que le vilain crapaud disparaisse. Alors ?

Rien que l'idée de croiser ces horribles choses bondissant dans les couloirs, ou mieux encore se faufilant entre les draps de l'un des Dortoirs, Selene en a des frissons d'Horreur. Berk et encore berk.

- C'est comme embrasser Falcon, aussi horrible que la sensation d'embrasser un batracien visqueux ...

Quoique y'a bien pire que Falcon ... Aloysius for example. Jamais de la Vie, déjà qu'à chaque anniversaire, il ne se prive pas pour l'approcher et la serrer trop fortement contre lui, il ne se priverait pas de l'embrasser. Mais il a déjà tenté, et il s'est pris un charmant Sortilège en pleine face.

- Eden ? Je t'ai vue songeuse tout à l'heure. A quoi pensais-tu ? Ou plutôt à qui pensais-tu ? Sourire des plus aimables envers la petite Irlandaise d'ailleurs ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.youtube.com/watch?v=zl6hNj1uOkY
Eden Sanders
Préfète
avatar

Nombre de messages : 460
Age : 34
Maison : Gryffondor
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 11462
Date d'inscription : 22/02/2008

MessageSujet: Re: Raggio Verde [PV Selene]   Mer 4 Juin 2008 - 17:36

Eden ne put retenir une légère exclamation de surprise lorsque les mains de Selene s’emparèrent des siennes. Ce genre de gestes… elle n’avait pas vraiment l’habitude. Ses amis elle les comptait sur les doigts d’une main. Peu familier pour elle. Mais pas dérangeant finalement.
Voila donc qu’elle venait de prévoir sa première virée entre filles…

Réunion de famille. Trois mots qui sonnaient aux oreilles d’Eden comme la retombée du couperet à celle d’un condamné. Elle écarquilla les yeux et entrouvrit la bouche sous l’effet de l’embarras.
Les réunions de famille, très peu pour elle. La famille n’était pas vraiment sa tasse de thé. Elle envisageait dores et déjà les différents types de scénario possibles.

1) La grande et belle famille de Selene se mettait à lui poser d’innombrables questions sur sa propre famille auquelles elle serait tout bonnement incapable de répondre. Ce qui provoquerait soit l’embarras de tout le monde, soit l’obligerait à mentir ce qui serait désobligeant vis-à-vis de sa camarade.
2) Connaissant la situation familiale d’Eden, les parents de Selene la prendraient en pitié comme le faisait la plupart à l’évocation du mot « orpheline » ce qui lui donnerait l’envie de se jeter par la fenêtre plutôt que de supporter la situation.

Non vraiment, les réunions de famille, très peu pour elle. Quelles quelles soient. Unies et douloureuses de ce fait, ou déchirées et malheureuses de ne pouvoir se supporter.
Sa famille et l’une des rares choses de la vie que l’on ne choisit pas… il faut faire avec, ou sans.

D’ailleurs en parlant de questions on y était.
Eden grimaça légèrement avant de s’appliquer à prendre un air détaché et neutre pour prononcer les mots suivants :


- Je suis fille unique. La petite Irlandaise marqua une courte pause au cours de laquelle son regard se perdit dans le vague à nouveau. Enfin, j’ai un demi-frère, mais on ne se connaît pas.


Eden sourit à la poupée écossaise et chassa les nuages qui menaçaient de lui gâcher cet instant. Vite, un objet de diversion, n’importe quoi, n’importe qui mais vite.

- Est-ce qu’avec ton batracienovore tu pourrais aussi me prêter ton drôle d’oiseau ? J’ai des doigts à lui faire goûter.


Air tout à fait innocent.

Petite pensée pour toi, Liam.
Moi aussi je t’aime.


Elle retrouva le sourire à la pensée de Liam. Non pas qu’il lui fut agréable de penser au vert, loin de là, mais parce que penser à Liam amenait un autre flot d’images, plus douces, plus belles, plus Seth.

- Tu as déjà embrassé Falcon ? Kellian ou Julian ?


Incredible!!

Je serai curieuse de savoir comment un Julian Falcon drague une Selene Sweevil… A-t-elle, elle aussi des étoiles au fond des yeux ?

- Et heu, pour tout te dire, je pensais justement à l’un des représentant de la très convoitée gente masculine.Avoua-t-elle en riant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selene Sweevil
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 181
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 11718
Date d'inscription : 14/10/2007

MessageSujet: Re: Raggio Verde [PV Selene]   Sam 14 Juin 2008 - 17:22

L'absence de réponse de la part d'Eden pour la virée familiale chez les Sweevil conforta leur jeune descendante dans l'idée que la Rouge et Or n'avait aucunement envie d'y aller. En effet, pour se retrouver bombardée de questions par tout les membres sur la situation familiale, si l'invitée était Moldue et Sorcière ... Il est vrai que Selene ne le souhaiterait pas, pas même à sa meilleure ennemie.
Pas de baisse d'humeur pour la Verte qui doit dénoter sur ses comparses. Elle n'en a cure et encore c'est rien de le dire. Si on la voyait pactiser avec l'ennemi héréditaire ça jaserait bien évidemment. Autant des deux côtés, mais Eden est de charmante compagnie et l'occasion de lui parler se présente, alors ... pourquoi pas ? Enfin, le moment était aux réponses de la petit Irlandaise suite aux questions peut-être bien trop indiscrètes de sa voisine limitrophe.
Fille unique mais possédant un demi-frère sans n'avoir jamais vu son visage ... La sixième année se garda bien d'emettre l'hypothèse d'un patriarche volage. Pas envie de vexer la Rouge et encore moins de partir sur de mauvaises bases, alors que leur "entente" avait si bien commencée ...

Alors ne rien gâcher, pour le moment.


- Ah d'accord je vois, je ne vais pas en demander plus. Fit la jeune brune sur un ton doux et avenant.

Drôle de question qui fait rire Selene de son rire frais et cristallin. Des doigts à donner en pitance à Andrealphus ? Il faudrait que la proie en question soit de bonne qualité. Le volatile la refuse sinon. L'individu, Selene suppose que c'est le cas vu la description digitale, doit être savoureux pour le bec de l'oiseau de Mort.


- Pourquoi pas ? Mais le mets doit être un régal délicieux pour Andrealphus, il est dificile tu sais ... Encore le même rire.

Selene afficha une mine offusquée sous l'interrogation de Miss Sanders, embrasser l'un des Falcon ? Il n'y avait bien qu'une fille sans classe ou dignité qui eut osé s'approprier les lèvres de ces deux reptiles. Non pas la Miss Sweevil, pas elle.
L'image d'un baiser vint dans son Esprit, les lèvres des cousins, très peu pour elle. Il y avait d'autres Serpentard plus ... intéressants. Autant dans la façon de penser que dans l'allure et tout cela ...


- Par Merlin ! Non ! Aucun des deux ! Ils ne m'attirent point, surtout les manoeuvres déplorables de l'ex-Préfet pour plaire aux jeunes femmes. C'en est risible. "Votre père est un voleur, il a piqué les étoiles dans le ciel pour les mettre dans vos yeux", ou une phrase équivalente signifiant le même sens ... Redoublement d'hilarité pour la Miss Vert et Argent.

N'importe quoi ce Falcon. Sincèrement.

Ah comme ça, elle pensait à un digne réprésentant de la gente masculine, la question ne tarda pas à fuser, évidemment.


- Qui donc ? Ne put se retenir Selene, en proie aux confidences féminines ...

Ah curiosité, quand tu nous tiens ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.youtube.com/watch?v=zl6hNj1uOkY
Eden Sanders
Préfète
avatar

Nombre de messages : 460
Age : 34
Maison : Gryffondor
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 11462
Date d'inscription : 22/02/2008

MessageSujet: Re: Raggio Verde [PV Selene]   Sam 5 Juil 2008 - 12:22

Qui donc ?


Deux mots et tant de choses à répondre…
Elle brûlait de dire que c’était Lui. Elle aurait voulu en parler des heures. Le décrire le raconter l’expliquer le dessiner, le peindre. Mais tant de choses ne pouvaient se dire à son propos.
Elle opta pour un sourire qui en dirait suffisamment long. Il était impossible de ne parler de lui qu’à moitié.


Je pensais à un ami ... On passe pas mal de temps ensemble dans ce parc. A parler de tout et de rien. Il est à Serdaigle.


Eden se retourna à nouveau avec l’étrange sensation d’être observée. Pourtant la raison lui susurrait qu’elle se faisait des idées, encore. Il fallait qu’elle arrête de s’imaginer des choses avant de compter sur lui pour venir régulièrement. Ne rien attendre des autres était la meilleure façon de s’éviter une nouvelle déception. Pourtant…

A côté d’elle, Selene souriait. En voila une qui ne devait avoir aucun souci concernant les hommes. Un visage parfait assorti d’une paire d’yeux magnifiques. Dans les couloirs, beaucoup se retournaient sur le passage de la poupée Ecossaise. Etait-elle heureuse pour autant ? Eden inclina légèrement la tête et tenta de décrypter Selene Sweevil derrière la plastique impeccable.
Il arrive que l’on courre après la seule personne qui ne semble pas vous voir. Ou encore que l’on ait envie de ne poursuivre que celui qui ne peut se permettre de vous courir après. Sous peine de souffrir et faire souffrir.

Par Merlin qu’il était difficile de vivre avec les autres. On aurait presque eu plus de facilité à se trouver seul au monde. Un petit sourire en coin vint agrémenter les lèvres de la petite Irlandaise. Ça, c’est le discours qu’elle vous aurait tenu l’année précédente encore. Il lui était désormais impossible de considérer la solitude comme un bienfait. Peut être une solution de facilité après tout. Mais était-ce réellement mieux ? Elle s’en accommodait toujours, bien sur. Question d’habitude. Mais elle aspirait aux longues discussions qui peuplaient ses semaines… Ou tout simplement à la présence d’un autre qui fait qu’on se sent bien, même au sein du plus profond silence, qui ne se trouve jamais pesant.

La conversation avec Selene était agréable. Elle n’aurait jamais pensé pouvoir passer une soirée à ses côtés sans se sentir gênée. Non pas qu’elle eut quelque chose contre elle en particulier. Seulement, les relations qu’elle entretenait avec les filles de son âge était habituellement des plus courtes bien que polies. Elles se résumaient à de courtoises salutations, des sourires aimables mais rien de plus.
Bien sur il y avait Mélusine, Léa et d’autres avec qui elle se sentait à l’aise. Cela avait pris du temps, mais elle passait de bons moments.

Selene avait une assurance particulière. Elle abordait les sujets les plus personnels avec une facilité déconcertante. Pas particulièrement culotée ou intrusive, elle laissait une marge de manœuvre à ses interlocuteurs, mais posait tout de même les questions avec une amabilité impressionnante. Eden, elle, était curieuse, se retenant parfois de poser les questions, pour éviter de se faire envoyer sur les roses. Ou les posant parfois, n’attendant que ça.

La petite Irlandaise rendit son sourire aimable à la belle et se permit de la questionner à son tour.


Tu es avec quelqu’un toi ? J’ai entendu dire que beaucoup de gars s’intéressaient à toi. C’est pas… trop pénible ?


Ça devait être un peu étouffant quand même. Tous ces garçons qui se battaient pour elle et ne peuvent se trouver dans la même pièce sans se mitrailler du regard.
Elle laissa échapper un petit rire éraillé au souvenir de certains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selene Sweevil
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 181
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 11718
Date d'inscription : 14/10/2007

MessageSujet: Re: Raggio Verde [PV Selene]   Mer 13 Aoû 2008 - 16:55

Un ami ? Il ne fallait pas lui la faire à la Verte et Argent. C'était sûrement une personne importante aux yeux gris de la petite Irlandaise pour qu'elle ne daigne pas s'épancher dessus. Qui peut bien tourner autour de la demoiselle ? Un sourire énigmatique sur le visage couleur marbre de Selene. Cette dernière pense avoir trouvé.
Un certain Seth Cullen qui tourne autour de la Gryffondor et que même, ils en viendraient à se fréquenter. Une aubaine pour la demoiselle Verte et Argent qui se complaît tout de même dans la divulguation des ragots ... sur les autres.
Mais la Rouge et Or étant de charmante compagnie, elle ne souhaite tout de même pas en venir à la faire s'enfuir bêtement. Alors qu'elle la trouve agréable et hyper sympathique.
Serdaigle, bah oui ça coïncide parfaitement !

Seth Cullen, pas le Liam. Encore heureux, ce dernier est une plaie et toutes les filles ont l'air de le vouloir comme petit copain. Berk.

A la rigueur la Serpentard préfèrerait la compagnie du Serdaigle plutôt que celle de son grand frère Serpentard. Chacune ses goûts et Eden aurait bien choisi selon Selene Sweevil.


- Je pense avoir trouvé qui est l'heureux élu, et je me trompe rarement. Sûrement l'intuition féminine. Ca aide pas mal. Mais motus et bouche cousue sur qui c'est. Eden n'aura qu'à la questionner. Cela risque d'être fort amusant et de plaire à la sixième année.

Nonobstant le fait qu'elle pose LES questions primordiales, sa camarade ne va pas tarder à lui renvoyer le Souaffle. Selene s'y attend. Patiente, elle sourit et la question fatidique approche. Silencieuse, pernicieuse peut-être ? Curieuse aussi.
Elle arrive et elle sourit encore. Ca l'amuse la jolie brune. Silencieuse, elle boit chaque parole de la Gryffondor avec ce petit sourire en coin qu'elle affectionne tout particulièrement.


- Je suis seule. Mais en effet, j'ai pas mal de garçons qui me tournent autour quand même. C'est flatteur et amusant je dirais. Ceux qui sont pénibles, je les éconduis rapidement, mais certains sont collants, il faut employer les manières fortes. Heureusement qu'Eden Sanders ne connaît pas les manières de Selene Sweevil pour mettre en déroute des prétendants trop téméraires ...

Sourire mystérieux de la Belle, qui scrute rapidement sa ménagerie toujours sifflotante, persifflante et croassante.


- Tu n'as rien de prévu cet été ? Du coup, on pourrait se faire plus rapidement notre sortie.

Selene serait partante maintenant évidemment. Les femmes Le Baten. Un sourire et des yeux argent réhaussé d'émeraude pétillant d'intérêt et de malice ...

- Et si ... on y allait maintenant ?

Autant ne pas perdre un Temps qui s'avère être toujours précieux Le Mowana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.youtube.com/watch?v=zl6hNj1uOkY
Eden Sanders
Préfète
avatar

Nombre de messages : 460
Age : 34
Maison : Gryffondor
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 11462
Date d'inscription : 22/02/2008

MessageSujet: Re: Raggio Verde [PV Selene]   Sam 30 Aoû 2008 - 11:59

Maintenant ?

Eden leva le nez sur le ciel qui se constellait d’étoiles.


- Tu veux dire là tout de suite ? Mais …il va faire nuit ?

Non pas que ça lui déplaise d’échapper un instant à la surveillance Poudlardienne, bien au contraire. Mais plus important, les magasins risquaient d’être fermés.

- Ils font des nocturnes à Pré-au-Lard ?

Voilà. L’immensité de son inculture en ce qui concernait le Shopping, s’étalait telle une vague de confiture diététique sur un pain bis.
Du coin de l’œil, Eden observait le visage de sa camarade. Il s’était éclairé un bref instant en causant « garçon ». Qui donc pouvait être l’heureux élu de la Verte ?
Avec le nombre de gars qui faisaient la queue pour obtenir ne serait-ce qu’un de ses sourires, elle devait avoir un sacré choix.
Eden sourit. Il n’y avait pas de queue pour elle, pas de file d’attente de garçon attendant un de ses signes, ou un regard. Juste un. Et c’était tout ce qu’elle voulait.
Elle jeta à nouveau un regard derrière elle. Où pouvait-il être maintenant ?


- Les manières fortes ça revient à faire quoi ? ça t’est arrivé de devoir en gifler un ?

Immédiatement, une image s’imposa. Un vert recevait la gifle la plus magistrale qui soit de la part de la sixième année. Une gifle de film, avec bruitage et tête qui se dévisse, avec dents qui se déchaussent et air très digne.
Selene devait gifler comme ça. Avec classe et dignité. Eden, elle, si elle devait frapper, ça aurait plutôt été à coup de pieds et de poings. Elle aurait peut être même mordu s’il fallait… Pas trop digne, certes, mais efficace. Ceci dit, jamais personne ne s’était accroché au point qu’elle ait eu besoin d’en arriver à ces extrêmes.


- Cet été, je ne fait rien de spécial. Je rentre… chez moi en pension. Et toi ?


Cet été… elle ne voulait même pas y penser. Nettoyage de dortoir, balade tellement organisée qu’ennuyeuses à mourir et… les autres. Devoir retourner deux mois parmi les autres qui venaient de passer l’année ensemble et qui lui poseraient tout un tas de questions, comme chaque fois. Elle ne répondrait pas, comme chaque fois. Et ils se lasseraient comme chaque fois, la laissant à sa solitude prétextée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Raggio Verde [PV Selene]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Raggio Verde [PV Selene]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Autour du château :: Parc du Château et cour de récréation-
Sauter vers: