Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le jardin sorcier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Derek Grogan
Elève incontournable
avatar

Nombre de messages : 338
Age : 22
Maison : Serdaigle
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 12294
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Le jardin sorcier   Jeu 15 Mai 2008 - 3:12

Maintenant qu'il se sentait plus léger d'avoir terminé sa soirée "en bons termes" avec Alice, Derek avait de nouveau confiance en Liam et l'écoutait. Il buvait même ses paroles, sans même songer que ce qu'il disait était évident. Il pensait plutôt, après une courte réflexion :

"Après tout, ça me semble logique... Il fallait seulement y penser!"

Puis la question fatidique, qu'il n'avait pas prévue. Qui. Mentirait-il en disant Hailley? Jouerait-il à ce jeu vicieux des tromperies? Non, il avait tout de même son honneur, et même si Liam se moquerait certainement de lui -qui croirait qu'il aurait réellement embrassé une fille de 5 ans son aînée?-, il préférait être honnête. C'était la base de la confiance, non?

-Mélusine. Pour la pièce de fin d'année, l'an dernier. Je jouait son amant. Elle m'avait fait boire une potion de vieillissement, et ce n'était pas très confortable!

Silence timide, le temps de reprendre son souffle. Et de bailler un brin, la main devant la bouche.

-C'était pas un vrai baiser, par contre. C'était du théâtre! Mais j'espère bien avoir un vrai baiser un jour... Maeva a déjà eu des amoureux, elle!

Évidemment, ce n'étaient pas des amoureux, mais une amoureuse que Derek souhaitait avoir. Depuis combien de temps? Pas très longtemps. Depuis qu'il était tenu à l'écart de toute société adolescente, peut-être. Et que les filles n'étaient plus que les amies de sa soeur ou des grandes-soeurs-de-remplacement...

Il se tut pour passer sa robe par-dessus sa tête avant de s'aggripper à Liam à la manière d'un enfant. Un enfant qui commençait à penser avec autre chose que son cerveau... : son coeur.

Après avoir vécu une fois de plus cette anti-merveilleuse sensation qu'est le transplanage, Derek regarda un instant autour de lui, pour se repérer. Il avait cru se retrouver devant son oncle. C'aurait été absurde, puisque Liam ne connaissait pas leur adresse. Derek reconnut donc le parc, plutôt que l'appartement de sa parenté.


-Tu pourrais dormir chez moi, si tu veux. J'expliquerai à mon oncle et ma tante. Par contre, tu dormirais vraiment par terre : je dors sur le canapé!

Ça ne lui faisait pas vraiment ni chaud ni froid d'inviter l'adolescent chez son oncle. Il voulait le remercier, et c'était le mieux qu'il avait trouvé... bien qu'il se douta que Liam aurait préféré que la cousine de Derek soit une dizaine d'années plus vieille!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam Cullen
Elève assidu
avatar

Nombre de messages : 212
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 11511
Date d'inscription : 20/03/2008

MessageSujet: Re: Le jardin sorcier   Sam 17 Mai 2008 - 16:14

- « C’est très gentil mais ça ira... j’ai d’autres plans », répondit Liam en serrant la main de Derek, la pupille illuminée d’une lueur malicieuse.


Avant de transplaner vers Londres, Liam avait précisé à Derek que les baisers de cinéma ou de théâtre ne comptaient pas. Seuls les baisers donnés avec sa personnalité comptaient. Ce qui, par la même occasion arrangeait bien Liam lequel, bien qu’il ne fût jamais monté sur scène, distribuait plus volontiers des baisers à la passion factice que venus du fond du cœur.


Liam accompagna Derek jusqu’à la porte de chez lui mais se dissimula dans l’ombre quand il atteignit son perron pour ne pas se sentir obligé de saluer sa famille si elle se présentait sur le pallier. Ce n’est qu’une fois que la porte se referma sur Derek que le Serpentard élargit un large sourire satisfait. Il avait passé une bonne soirée pourtant, pour une raison qu’il ne pouvait déterminer – probablement une sorte de pudeur qui l’obligeait à cacher ses émotions – sur tout le trajet du retour, il n’en avait rien laissé voir au deuxième année.

Le jeune anglais marcha jusqu’au parc qu’il savait fermé. Il s’assit sur le rebord de brique et de ciment où était enfoncée une longue et haute grille noire moulée en arabesques compliquées et aux crêtes et chardons aiguisées, ce qui en rendait l’escalade périlleuse. De toute manière, il ne comptait pas passer la clôture qui, en dehors des pics, devait être protégée d’un sortilège anticatimini. Il resta assis sur le muret, regardant les gens passer, taxant du tabac à un vieux sorcier pour s’essayer mais il recracha la fumée en toussant après avoir failli s’étouffer.

Après une trentaine de minutes où il avait longtemps remis ce qu’il avait réellement envie de faire depuis qu’il avait quitté Derek, il se leva résolument et transplana de nouveau à Newcastle. Il retira sa robe de sorcier et la jeta sur son épaule. Les mains dans les poches, il arpenta les allées des jeux et des attractions toujours aussi puantes, dangereuses et bruyantes.

Après une trentaine d’autres minutes, il finit par la trouver.
Sans hésitation, il perça le cercle de ses amis tandis qu’ils faisaient la queue pour un manège qui ressemblait à un carrousel sans chapiteau et dont chaque engin accroché à une branche différente s’élançait d’un coup dans les airs. Un truc à vous retourner le cœur.

Il lui prit la main et profita de l’effet de surprise pour l’attirer en dehors de la file d’attente. Il ne dit rien. Il la regardait sans jouer les enamourés. Raide, grand et sombre face à elle. Mais tentant. Et tenté.

Cette fois, il n'y avait plus de jeu. Alice le comprit tout de suite en regardant dans les yeux de Liam. Il n’était pas revenu pour rien, ni sans condition. Elle comprit qu’il voulait partir tout de suite de la fête, planter ses amis ; qu'il n'était pas celui qu'il avait dit être quand il était avec Derek, et elle ne souhaitait pas savoir qui il était vraiment ; qu’il voulait aller chez elle, caché des parents ; qu’il voulait plus que l’hospitalité... et, pour conclure cette soirée, elle le lui accorda.


~ fin ~


Slytherin
7ème année (encore) - 18 ans

ATTRAPEUR
Fratrie: Seth (7ème année), Japhet (6ème année)
Cousine: Victoria (6ème année)

The finest art of contradiction
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le jardin sorcier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: En dehors de Poudlard :: Londres et Chemin de Traverse-
Sauter vers: