Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le jardin sorcier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Derek Grogan
Elève incontournable
avatar

Nombre de messages : 338
Age : 22
Maison : Serdaigle
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 12294
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Le jardin sorcier   Ven 21 Mar 2008 - 4:04

Kirk Laurens et Grizel Grogan avaient accepté d'héberger leur neveu Derek, en plus des deux enfants qu'ils avaient déjà, Priscilla et Nathaniel, lorsque que le garçon eut quitté le Troubadour. Car, alors que Mélusine et Althéa réintégraient l'école, Derek, qui avait fugué, n'avait pas les moyens de garder la chambre, et pas l'intention de retourner se faire BRIMEr de nouveau, malgré tout se que ses compagnes d’infortunes purent lui dire. Il ne céda pas d’un poil de niffleur et resta sur sa première idée. Il avait donc envoyé sa troisième et dernière lettre par hibou, après l'avoir révélée, et avait patiemment attendu une réponse qui fut rapide. La tante Gizel vint elle-même le chercher au Troubadour, à sa grande surprise, et elle s'occupa d'envoyer la malle à son domicile, avant de prendre la poudre de cheminette avec Derek.

La maison de l'oncle Kirk était dans un vieux quartier londonien, serrée entre les maisons voisines. C’était un contraste flagrant pour l’enfant qui avait toujours vécu à la campagne. Un balcon au deuxième étage était à peine assez grand pour le petit banc qui y était installé. Ce simple détail fut pourtant celui qui marqua le plus l’aiglon, qui s’imaginait les commentaires de sa mère en le voyant.
Vestige de l'architecture victorienne, la décoration conférait à la petite maison une impression de chaleur et de douceur qui n’était pas pour déplaire à Derek. Et puis, sans être riches, on voyait tout de suite que la seule sœur d’Arthur Grogan avait mieux réussi dans la vie que lui…

Durant la matinée, Derek aidait dans la maison, faisant du ménage ou des courses, comme il savait si bien le faire à Firvall. Puis sa tante lui donnait des leçons personnalisées de magie durant l’après-midi. L’avantage étant qu’il pouvait aller à son propre rythme et approfondir les points les plus intéressants pour lui. Le désavantage étant que la pédagogie avait forcément une qualité moindre, sa tante n’ayant pas reçu de formation en enseignement et ayant parfois oublié quelques bases théoriques que les professeurs de Poudlard enseignaient généralement.

Le soir, l’aiglon aidait à la préparation du dîner, servait le repas, alors que les enfants rentraient tout juste de l’école, et mangeait avec la famille, puis s’était à son tour d’aider Pricy et Natsy (surnoms beurks que sa tante avait donné à ses deux prunelles…) dans leurs devoirs respectifs. Ensuite, soit il allait jouer avec eux, soit il sortait un peu. Son oncle était très permissif, en fait… Il le laissait sortir seul dans les rues jusqu’à neuf heures!!!

Ce soir-là, Derek avait eu énormément de difficulté avec les enfants, qui étaient aussi agités que la veille de la coupe de Quidditch. Aussi avait-il préféré sortir et prendre l’air plutôt que de rester avec les petites pestes d’une soirée.

Au fil de ses errances, il avait fini par tomber sur un parc dont, en s’en rapprochant, il avait découvert que les enluminures au-dessus de l’arche, changeaient d’indication, passant de "Holland Park" à "Derwent Gardens". Comprenant qu’il s’agissait d’un de ces endroits dédoublés entre le monde sorcier et moldu, et curieux, l’aiglon décida d’y pénétrer, pour le visiter aussi un peu. Malgré la boue inhérente au mois d’avril, tout semblait bien entretenu, propre même. À croire qu’un jardinier invisible s’en occupait au fur et à mesure que les plantes avaient besoin d’une goutte d’eau, une taille ou un peu d’engrais.
Il eut l’impression que chaque petite plante était en attente d’un temps plus clément pour offrir sa beauté aux visiteurs, éclosant toutes en même temps, pour des visiteurs éberlués. D’ailleurs, Le schtroumpf était presque seul dans le jardin. Il n’était pourtant pas bien tard : 20 heures tout au plus, mais apparemment que le temps maussade avait retenu les sorciers à la maison. Aussi fut-il surpris de tomber sur quelqu’un qu’il reconnut. Un visage familier, mais pas trop, croisé parfois à Poudlard sans qu’il n’y porte trop attention.


Dernière édition par Derek Grogan le Dim 27 Avr 2008 - 6:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam Cullen
Elève assidu
avatar

Nombre de messages : 212
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 11511
Date d'inscription : 20/03/2008

MessageSujet: Re: Le jardin sorcier   Mer 2 Avr 2008 - 18:11

Liam se dirigea tout droit vers la petite silhouette qui se découpait dans l’air du soir. Cheveux roux effilochés, joufflu et grassouillet, des yeux brillants, l’enrobage ferait l’affaire.

D’un pas précipité mais toujours élégant, il s’approcha de lui sans passer par l’apanage des présentations. Au même moment, débouchant d’un chemin qui sinuait à travers le parc, une jeune fille brune portant un monstrueux chapeau et un petit garçon de deux ans dans les bras se dirigea vers eux d’un même pas haletant et tourmenté.
- « Quel pot de colle ! » s’exclama Liam en prenant la main du jeune garçon. « Oh ! Quel dommage, je viens de trouver mon petit cousin, il s’était perdu. Je vais le raccompagner chez lui. Ce fut un sincère plaisir de faire ta connaissance, Maude. »
- « Je m’appelle Constance », rectifia la jeune fille en arrivant près d’eux.
- « Oui, je sais. C’était un lapsus... bien... bonne soirée, comme on dit. J’espère que tu retrouveras son Boursouflet. Au revoir, mademoiselle. »
- « Madame, je t’ai dit. »
- « Un autre lapsus. Où ai-je la tête ? »
- « Jusqu’ici plutôt dans mon décolleté ! »
- « Peut-être un acte manqué. Byyyye !! »

Et sans autre cérémonie, Liam entraîna dynamiquement Derek par le chemin d’où était arrivée la jeune femme. Ils trottèrent jusqu’à perdre de vue Constance.

Soudain, entamant un virage durant la manœuvre duquel il ne lâcha pas Derek, il se cacha derrière un arbre et observa à distance ce que faisait la sorcière. Elle s’en allait.

Liam lâcha enfin la main du jeune garçon pour se retourner et s’adosser à l’arbre, l’air soulagé. Expirant l’angoisse que lui avait causée la situation.

D’un coup d’œil interrogateur, il dévisagea Derek, semblant se demander ce qu’il faisait encore là. Une pensée le traversa. Elémentaire réflexion qui lui proposa de se présenter. Il tendit sa main vers le petit homme qu’il pensait avoir déjà vu quelque part. Forcément un élève de Poudlard, émit-il. Il ne pouvait pas venir de Carlisle, il en connaissait tous les visages.

- « Bonsoir. Liam Cullen. Désolé pour le kidnapping... c’est juste que... »

Exaspéré Liam fit un demi-tour sur lui-même pour finir d’abattre ses bras tendus sur le tronc d’arbre.

- « Quelles sont chiantes ! »

Ces derniers temps, Liam enregistrait une nette baisse de ses aptitudes en le domaine. Il en avait simplement assez mais ne parvenait pas à sevrer ses gestes ou ses comportements malencontreux. Eventuellement, cette conclusion - qui avait l'air de le mettre dans tous ses états - ne comprenait pas l’audace puis l’incorrection avec laquelle il avait accosté la jeune femme pour la repousser aussi vite.

Je dois me soigner, ça ne peut plus durer. Je vais me mettre à la peinture, aux échecs, au Scrabble. Quelque chose de prise de tête qui m'occupe, songeait-il sans se croire.

Une dernière fois, il fit un demi-tour sur lui pour en revenir au jeune garçon. Peut-être que le baby sitting était une de ces occupations prise de tête qui occupe. Au-delà de sa gouaille intérieure, il se montra déférent envers le petit homme qui l'avait sauvé malgré lui.

- « Je te dois une fière chandelle... tu veux quelque chose ? Tu es perdu ? »

Ne sois pas perdu, s'il te plaît... priait-il intérieurement en haussant un sourcil interrogateur, tout sauf du baby sitting. Je ne suis pas encore prêt à vivre des activités prises de tête et occupantes.


Slytherin
7ème année (encore) - 18 ans

ATTRAPEUR
Fratrie: Seth (7ème année), Japhet (6ème année)
Cousine: Victoria (6ème année)

The finest art of contradiction
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek Grogan
Elève incontournable
avatar

Nombre de messages : 338
Age : 22
Maison : Serdaigle
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 12294
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Le jardin sorcier   Jeu 3 Avr 2008 - 3:41

Cousin, réellement?
Derek venait de rencontrer deux de ses cousins, dont il ignorait la quantité. Alors pourquoi pas un troisième... quand on dit que le destin fait bien les choses, on a peut-être raison?
C'était fort possible.
Ils avaient des cheveux apparentés, effectivement. Alors que ce seul critère ne suffit généralement pas à discerner quelqu'un qui fait partie de la famille de quelqu'un qui n'en est pas, ils avaient une capillarité assez peu courante. D'ailleurs, c'était peut-être là que s'arrêtait leur ressemblance, puisqu'il n'eut pas le temps de l'observer davantage.

Le cousin fut vite rejoins par une femme et un bébé. Était-il père? Apparemment pas. Derek rougit devant son impolitesse, et les sous-entendus du cours dialogue. Lui n'avait connu de l'amour qu'un baisé volé, l'an dernier, alors qu'il était plus vieux. Il avait bu une potion de vieillissement pour jouer dans la pièce de fin d'année...
Le prétendu cousin renvoya la dame et s'en fut d'un pas rapide. Derek, à sa main, suivait tant bien que mal, en se demandant vaguement si il n'était pas en train de se faire kidnapper en bonne et due forme.

Lorsqu'ils s'arrêtèrent enfin, Derek resta sur place. D'abord pour reprendre son souffle, et ensuite parce qu'il ne comprenait rien de ce qui venait de se passer. Il répondit au regard de son rapteur par un coup d'oeil intrigué et méfiant, jusqu'à ce qu'il se présente.


-Cullen... répéta-t-il pour lui-même. Ils n'étaient décidément pas cousins, son père n'ayant qu'une seule soeur, chez laquelle Derek habitait désormais. Il se présenta à son tour, évidemment.

-Moi c'est Derek! Euh... Grogan.

Il ne demanda pas en quoi elles étaient chiantes, mais acquiesça d'un vigoureux signe de tête, faisant une mine de connaisseur. Après tout, il était encore assez jeune pour séparer les garçons des fillettes. Et c'était sans compter Hailley, qui l'avait tourmenté. Il ne lui pardonnerait pas de si tôt!

Liam semblait nerveux, à toujours se retourner sur lui-même. Pour un peu, Derek en aurait eu le vertige. Mais ce ne fut pas le cas : il était grand et il n'était pas faible.


-Perdu! Noooooooon! J'habite juste à côté! Je prenais simplement une marche.

Voilà, Liam venait de frapper directement sur l'orgueil du petit bonhomme. La cible n'était pas facile à rater il faut dire, mais comme la susceptibilité de Derek était en général de courte durée, celui-ci croisa les bras, bougon, sur sa poitrine.

-J'ai pas besoin d'aide.

Mais si celà arrivait un jour, il se rappellerait bien évidemment de l'offre... En attendant, il gardait le silence, pour la forme.
Il finit cependant par poser la question qui le chipotait depuis un bon moment déjà.


-C'était ton enfant?

Il ne voyait pas d'autre solution logique n'impliquant pas quelque chose qui, à son sens, était immoral. En même temps, il plaignait le bambin, car il n'aurait pas la chance de grandir dans une maison harmonieuse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam Cullen
Elève assidu
avatar

Nombre de messages : 212
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 11511
Date d'inscription : 20/03/2008

MessageSujet: Re: Le jardin sorcier   Sam 5 Avr 2008 - 9:10

- « Mon enfant ? » répéta stupidement Liam, stupéfait.

Liam était grincheux mais pas d’une odieux humeur. Sauf en ce qui concernait son talent particulier à se mettre dans les bras d’Eros au moindre battement de cil féminin alors qu’il n’avait pas la tête à ça. Cela revenait à manger une grosse part de chocolat quand on en avait déjà beaucoup mangé et que ça nous écoeurait.

Quand il répondit à Derek sur un ton outré, il jouait plutôt du tableau qu’il venait d’imaginer - lui en bon père de famille, tirait sur le surréalisme - que sur un véritable énervement :

- « Tu m’as bien regardé ? ajouta-t-il en se penchant nez à nez avec Derek au point de le faire loucher, moi, je ne fais pas d’enfant. J’ai dix-sept ans, à dix-sept ans, on s’entraîne mais on ne crée pas. C'était juste une amie... »

Bon mensonge incroyable.

Ceci étant dit, Liam se redressa et sortit de leur cachette pour revenir sur le chemin de gravier blanc du parc.

Le petit était vraiment petit. Il le regarda de haut en bas, ce qui n’aurait pas du prendre autant de temps étant donné le peu de centimètres à parcourir, mais le Serpentard s’attarda sur des détails qui ne l’avaient pas marqué plus tôt. Son regard lui donnait un air un peu plus vieux mais toute son allure était celle d’un enfant. Liam était certain de n’avoir jamais ressemblé à ça étant plus jeune.

Que faisait-il à dix ans ? Qu’est-ce qui pouvait l’intéresser ? Il devait avoir dix ans... peut-être un peu plus.

Mais non, espèce de cruche, à dix ans, on n’entre pas à Poudlard, se critiqua-t-il. Il a forcément plus.

Le petit embonpoint trahissait peut-être sa gourmandise. L’heure du dîné était passée depuis quelques heures mais peut-être qu’il se satisferait de glaces ?

A dix-ans... ou douze, jugea Liam, on mange des glaces, on aime les junk food et on est suffisemment naïf pour imaginer que je puisse avoir un enfant de deux ans.

- « Je te paye une glace pour te remercier. Le glacier du parc n’a sans doute pas encore fermé. Tu me raconteras en chemin ce qu’un gosse comme toi - ne le prends pas mal, je te trouve tout petit - fout dans la rue à cette heure-ci. Tu n'as pas fugué quand même ? Si tu as fugué, habitant dans les parages, je ne te trouve pas très malin... la bohème, ça se vit loin de chez soi. »


Slytherin
7ème année (encore) - 18 ans

ATTRAPEUR
Fratrie: Seth (7ème année), Japhet (6ème année)
Cousine: Victoria (6ème année)

The finest art of contradiction
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek Grogan
Elève incontournable
avatar

Nombre de messages : 338
Age : 22
Maison : Serdaigle
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 12294
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Le jardin sorcier   Sam 5 Avr 2008 - 19:19

Voilà que Derek avait insulté l'autre sorcier. Un à un, ils étaient quittes. Mais ça n'empêchait pas que ce n'était pas une raison de se tenir aussi près de lui... D'abord le garçon n'aimait pas qu'on soit trop près de lui, et il recula instinctivement la tête, donnant une drôle de forme à son cou tordu. Ensuite, il avait peut que Liam lui postillonne au visage. On ne savait jamais... la salive était si difficile à contrôler lorsqu'on était choqué!

Dès que Liam se releva, Derek remis son cou en une position plus normale et confortable, y portant une main pour le masser. Il fallut quelques temps avant que son intérêt se détourne de ce massage improvisé pour se rendre compte que le silence durait depuis quelques temps. Levant les yeux vers le grand -ce n'était pas surprenant, pour Derek tout le monde était grand-, il s'aperçut qu'il était en train de se faire observer. Et qui dit observer, dit juger. Derek fronça silencieusement les sourcils, méfiant. Il attendait la remarque de l'aîné, qui viserait probablement son tour de taille.

Ce ne fut pas le cas, ou sinon c'était très, mais vraiment très subtil. Trop pour un aiglon en fait. Cependant, l'offre (qui ressemblait à une obligation, en fait) d'aller chez un glacier posait tout de même un dilemne au jeune homme. D'une part, il semblait entendre Eara-Maeve qui lui disait "Une glace à ce temps de l'année? Mais Derek, tu fais exprès de tomber malade! Ange " et d'autre part Mélusine : "Bah, prends-en qu'une toute minuscule. La glace à la citrouille, c'est excellent, mais teeellement rare! Evil ". Optant pour les judicieux conseils de l'aîné des deux, probablement poussé par son estomac aussi, il s'élança aux côtés de Liam, tout en lui répondant. Si de s'être fait appelé "gosse" ne le dérangeait pas -après tout, il était bien le gosse favori de Mélu!-, il n'avait pas apprécier de se faire dire qu'à vingt heures, il était trop tard pour qu'un gosse se balade dans un parc.


-Il est pas tard. J'ai le droit de rentrer à vingt-deux heures si je veux! Mais je rentre avant, parce que sinon je ne dors pas assez durant la nuit!

Il voulait montrer à sa tante et son oncle qu'il était responsable. Sinon il ne se coucherait probablement pas aussi tôt...
Derek continua, sur un ton proche du défi.


-Oui, j'suis en fugue. J'ai pas le droit? Si tu veux tout savoir, je suis chez ma tante!

Ce n'était pas réellement tout, mais la curiosité l'avait emporté sur son désir de raconter sa vie, et il retourna simplement la question à Liam, à sa façon.

-Et toi, tu fais quoi ici?

Visiblement, l'adolescent flirtait. Mais si il y avait une chose que Derek n'aimait pas, c'était les gens qui se fiaient aux apparences. Aussi avait-il préféré demander plutôt que de sauter aux conclusions. Peut-être constance était-elle simplement une jeune fille ayant décidé de mené la vie dure à Liam, sans raison aucune?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam Cullen
Elève assidu
avatar

Nombre de messages : 212
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 11511
Date d'inscription : 20/03/2008

MessageSujet: Re: Le jardin sorcier   Lun 7 Avr 2008 - 23:26

Empli de ses petites contradictions enfantines, Derek fit une morale indignée à son aîné sans toutefois refuser la glace. Liam prit l’éclaircissement pour un accord tacite et se mit en route aux côtés du petit bonhomme en direction du stand.

Rentré à vingt-deux heures et certainement couché dans la foulée. Wahh. Sensationnel. Il n’y avait pas dire, il faisait bon être majeur. Liam garda sa remarque pour lui, conscient que certaines choses prenaient des proportions fabuleuses lorsqu’on n’avait pas d’autre comparatif que les courtes années de la première décennie de sa vie. Par exemple, il évita de critiquer une fugue qui envoyait droit sous le toit d’une tante. Quelle sorte de fugue était-ce ? La fugue était le désaveu d’une influence ou d’une autorité. La prise d’une liberté.

Mais sortir d’une cage et entrer dans une autre...? où situait-on la liberté ?

Pour une raison qu’il ne pensa pas, Liam préféra préserver la naïveté de Derek et lui éviter ses railleries. Il est probable qu’en s’interrogeant un peu plus, il aurait découvert que Derek lui rappelait Seth quelques années plus tôt. Un Seth aujourd’hui plus proche de l’adulte que de l’enfant que l’on protège. Un Seth ingénu qui lui manquait car à l’époque où il pouvait encore le protéger, Liam se sentait utile pour son cadet. Utile pour quelqu’un. Maintenant, il n’y avait plus de retour en arrière. Il avait précipité la fin de ses années de candeur, porté à son terme la naïveté et l’insouciance.

Petit frère deviendra grand, se disait-il, et je ne couverai plus.



Que fais-je ici ? Bonne question.

Pour répondre, Liam chercha réellement comment il en était arrivé là. A haute voix, il retraça son parcours de la fin de journée.

- « Mon petit frère est avec une bande d’amis à Edimbourg, ma sœur est avec mes parents à Carlisle où je n’avais pas envie de moisir dix jours avec eux... en quelque sorte, j’ai fugué, comme toi. Sauf que je n’ai pas de tante londonienne pour m’accueillir sous son toit et je cherchais à faire avec les moyens du bord. »

Pour cette dernière remarque, Liam ne désira pas expliquer ce qu’étaient les moyens du bord. Il doutait que Derek fut à même de comprendre le sous-entendu. Une fille équivalait à un toit pour la nuit... sauf si la femme était mariée.

Changeons de sujet, cela est plus sûr.

- « Franchement, qu’est-ce que tu fais seul le soir dans un parc, Derek ? Pourquoi seul, déjà ? A ton âge j’avais d’autres soucis que de jouer le poète contemplatif du crépuscule... Enfin, tu es tombé sur moi... ou plutôt moi sur toi... ça veut sans doute dire quelque chose. Je ne crois pas dans les coïncidences. Alors, ce soir, jusqu’à vingt-deux heures, le Môme Derek va découvrir la vie ! »

Ceci était somme toute une très mauvaise idée. Tellement immorale qu’elle plut tout de suite à Liam.

- « Dis-moi ce que tu as toujours rêvé de faire sans oser t’en donner les moyens... ? »


Slytherin
7ème année (encore) - 18 ans

ATTRAPEUR
Fratrie: Seth (7ème année), Japhet (6ème année)
Cousine: Victoria (6ème année)

The finest art of contradiction
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek Grogan
Elève incontournable
avatar

Nombre de messages : 338
Age : 22
Maison : Serdaigle
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 12294
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Le jardin sorcier   Mer 9 Avr 2008 - 3:53

Derek écouta la petite histoire en trottinant, avec une attention qu'il ne réservait généralement qu'aux professeurs, ou aux problèmes de sa soeur. Mais comme ni l'un ni l'autre ne s'étaient réellement présentés à lui dernièrement, il compensait et donnait ce trop-plein d'attention à Liam, parfait inconnu qui n'aimait visiblement pas les amis de son frère ni de sa soeur.

Il cilla à peine à l'énonciation des moyens du bord, et garda ses yeux grands ouverts, comme si en observant Liam parler, il entendrait mieux ce qu'il lui racontait. Bien sûr qu'il avait saisit l'allusion! Il n'était pas dupe! Les moyens du bord étaient les gentilles jeunes filles qui lui offraient la charité lorsqu'il leur expliquait ne pas avoir de toi (et peut-être en échange d'un bisou, mais ça c'étaient les français qui faisaient toujours des bisous sans raison!). Mais il avait eu la malchance de tomber sur une méchante femme. Peut-être avait-elle cru qu'il voulait kidnapper le bébé pendant qu'elle allaitait? Tout se tenait! Pour Derek, du moins, oui. Il s'arrêta un instant et reprit un pas normal pour répondre à Liam.


-J'explorais la ville! Je viens de la campagne, alors je ne vois pas souvent autant de lumières briller en même temps. Ni autant de gens passer en si peu de temps. Et sans même se reconnaître!

Il porta son index sur ses lèvres, singeant la réflexion, puis reprit d'un ton sérieux, presque trop assuré.

-Je suis seul parce que ma soeur est toujours à Poudlard, tout comme mes amis. Et j'ai décidé de me balader parce que , il baissa la voix, comme si il s'apprêtait à faire une confidence. Il laissait presque croire qu'il venait de découvrir les propriétés du sang de dragon! mon cousin et ma cousine sont de vrais pestes ce soir. Je ne suis plus-ca-pa-ble. Ils n'arrêtaient pas de crier et de sauter partout! Ah les enfants, je te dis pas!

Aucun sourire, aucun éclat particulier dans le regard : Derek le pensait réellement. Il ne se moquait même pas, ne se parodiait pas non plus. Réfléchissant à la proposition de Liam, il dû s'avouer que ses premières idées n'étaient pas honorables. En effet, il avait immédiatement songé à se venger des enfants qui s'étaient moqués de lui à la petite école de Firvall. Il avait toujours désiré leur remettre le mal qu'ils lui avaient fait, mais il ne voulait pas décevoir sa soeurette et ne l'avait pas fait. Bon, il y avait une grosse part de peur aussi là-dedans, mais il n'allait tout de même pas l'avouer.
Il pensa à autres choses, se rappela son baiser avec Mélusine et se dit qu'il aurait aimé que son premier baiser vienne de véritables sentiments et soient adressés à lui, et non pas à un personnage, alors qu'il était de 5 ans son propre aîné, dans une pièce de théâtre. Mais il n'était pas certain de vouloir que Liam, ou n'importe qui d'autre, joue les match-makers. Finalement, il opta pour quelque chose avec lequel il avait longtemps embêté ses parents.


-J'ai jamais été à une fête foraine, ou à la foire, ou au cirque. D'abord, ils ne passaient pas souvent à Dumfries, et puis on ne pouvait jamais y aller, de toute manière. Tu crois qu'il y en a à Londres?

Prenant la main de Liam, afin de le tirer pour qu'ils se rendent plus rapidement à leur premier arrêt, le stand de glaces, Derek se mit à tourner la tête en tous sens, au milieu de ses cheveux qui ne savaient plus très bien où ils étaient censés être, comme si il cherchait un écriteau annonçant un quelconque parc d'amusement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam Cullen
Elève assidu
avatar

Nombre de messages : 212
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 11511
Date d'inscription : 20/03/2008

MessageSujet: Re: Le jardin sorcier   Ven 11 Avr 2008 - 12:58

- « Pourquoi se contenter de Londres ? » lui fit Liam, agrémenté d’un clin d’œil.

Môme Derek fuyait la turbulence de ses cousins et cousines. Le Serpentard écouta les explications et les enregistra sans laisser paraître d’autre indice de son écoute qu’une petite remarque qu’il ne fit que bien plus tard, lorsqu’ils arrivèrent devant le stand du glacier.

- « Grâce à tes insupportables germains, tu viens de gagner une glace. Choisis le parfum... »

Liam régla la gourmandise puis ils se dirigèrent vers un banc pour que Derek mange assis. Le Serpentard ne ressentait pas expressément d’envie quant à jouer à la nounou en utilisant avec abnégation des sortilèges pour récupérer des dégâts vestimentaires. A la fin de la glace, il les ferait transplaner à Newcastle.

Le Newcastle Hoppings était la plus grande fête foraine qu’il connaissait. Un parc d’attraction avait été dressé et resterait jusqu’à la fin du mois de septembre.

Il y avait emmené Georgia l’été dernier. Dans son souvenir, la grande roue était l’attraction qui lui avait fournie le plus d’insécurité. Il avait redouté l’altitude. Sur un balai, il n’aurait point cillé... mais l’invention était moldue. Car, malheureusement, le parc était non sorcier. Liam se méfiait d’eux comme de la peste. Il les évitait tant qu’il pouvait. Il convenait toutefois qu’ils avaient du génie pour certains divertissements.

Tant qu’il s’agit de faire la guerre et de s’amuser, pensait-il, les moldus sont très dévoués.

Liam n’avait sur lui que 15 livres d’argent moldu et 12 mornilles de monnaie sorcière. Il formula d’ores et déjà d’abominables plans pour profiter d’un toit moldu - ce qui signifiait d’une jeune moldue - pour combler le vide de sa bourse. Ainsi, après avoir raccompagné Derek à Londres, s’il s’était bien débrouillé, il pourrait revenir à Newcatsle pour la nuit.

- « Tu pourras peut-être faire quelque chose d’autre pour moi sur place » émit-il, prévoyant d’envoyer Derek et sa gueule d’ange en première ligne pour aller attendrir les filles tandis qu’il récupérerait ensuite les demoiselles de l’innocent et dévoué regard de celui qui s’occupe de son petit frère.

La glace touchait à sa fin. Liam stipula deux ou trois derniers détails avant de lui proposer de transplaner.

- « Sinon, sache qu’il est hors de question de grimpe dans un manège, que je ne porterai aucun nounours géant et que je triche tout le temps aux jeux moldus. C’est passionnant de les mettre en déroute... et heu... je ne sais pas si tu as déjà transplané mais la sensation est horrible. Prêt ? »

Les deux garçons étaient face à face, Liam n’attendait qu’un signe de Derek.


Slytherin
7ème année (encore) - 18 ans

ATTRAPEUR
Fratrie: Seth (7ème année), Japhet (6ème année)
Cousine: Victoria (6ème année)

The finest art of contradiction
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek Grogan
Elève incontournable
avatar

Nombre de messages : 338
Age : 22
Maison : Serdaigle
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 12294
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Le jardin sorcier   Sam 12 Avr 2008 - 2:32

WOW!! Le monde s'ouvrait réellement à Derek. Jusqu'à vingt-deux heures. Il n'y avait pas que Londres, en effet! Et sans se demander comment ils en sortiraient, puisque Londres était immense, en raison du glacier qui venait d'arriver sous leur nez (dont celui de Derek était à peine plus haut que le comptoir).

-Citrouilles, Sivouplè!

N'en avait pas.

-Pacane alors...

Pas besoin de répéter le sivouplè, il était toujours valide! La déception qui avait pointé dans sa voix ne dura pas, par contre. Dès qu'il commença à lécher la glace, sans se douter le la raison pour laquelle il était assis (sinon, il aurait probablement fait une crise, évidemment).

Entre deux léchées, Derek parvint à demander
"Quoi donc?", puis se leva et se débarbouilla avec la serviette magique du glacier, qui s'auto résorba dès qu'il eut finit de rendre son visage de nouveau tout-beau-tout-propre-et-pas-collant.

Les avertissements de Liam vinrent saper le moral de Derek. Quel intérêt y avait-il à une fête foraine sans jeux forains ni manèges? Il maugréa un peu.


-Je vais avoir le droit de m'amuser, au moins, moi?

Ayant toujours vécu à la moldu, il s'en fichait un peu de faire comme eux ou non. En fait, il aimait mieux faire comme eux quand il était en leur présence. Histoire de conserver le secret, quoi!
N'ayant jamais transplané, il n'avait aucune idée de ce qu'il fallait faire et tendit donc bêtement les mains devant lui.


-Prêt!
"Ça ne peut pas être si pire, de toute façon!", songea-t-il. Pas si pire, sauf si c'était vertigineux. Derek était très sensible au vertige, et bien qu'il veuille le cacher, il en était fort conscient.

La sensation fut désagréable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam Cullen
Elève assidu
avatar

Nombre de messages : 212
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 11511
Date d'inscription : 20/03/2008

MessageSujet: Re: Le jardin sorcier   Mer 16 Avr 2008 - 16:16

- « Je vais avoir le droit de m'amuser, au moins, moi? » demanda Derek d’un air perplexe.
- « Oui, toi tu fais ce que tu veux. Moi, je t’accompagne et je regarde. C’est tout. »


Dans un « ploc » de régurgitation inélégant, le transplanage fit survenir Liam et Derek à une rue de l’entrée du parc forain. L’espace les avait vomi sous la nuit coulante et bariolée des lumières réverbérées des manèges qui avaient pris possession d’une grande place. Un chapiteau avait été monté pour abriter le bal qui durant les jours forains résonnerait jusqu’aux heures tardives de la nuit.

Le soleil avait depuis longtemps disparu derrière les hautes maisons bourgeoises qui entouraient la place et le vent du Nord se renforçait et glaçait les visages. C’était l'orchestre qui, au loin, jouait des airs bachiques et faisait briller la place d'une clarté infernale.

Ils marchèrent vers l’entrée qui était gratuite contrairement à chacune des attractions qui se trouvaient dans l’antre jovial. De tous côtés, des musiques à la mode hurlaient et se chevauchaient, les sons électroniques des machines couvraient des rires et les fanfaronnades des enfants qui auraient voulu être partout à la fois. Ils accouraient à la pêche au canard, montaient sur les chevaux qui n’étaient aujourd’hui plus de bois.

Le froid et le vent glacial qui sévissait ne décourageaient pas les habitants de la région. Ils s'y retrouvaient nombreux, tous chaudement vêtus et décidés à passer d’agréables moments. Bousculant, les deux sorciers, des jeunes se précipitèrent dans les autos tamponnantes, tandis que de l’autre côté de l’attraction, des petits, sous le regard émerveillé de leurs parents, tournaient et se dressaient pour décrocher le fameux pompon. Et partout, ne perdant pas de temps, les plus gourmands avaient déjà le nez tout collant de barbe à papa.

Liam retira sa robe de sorcier et la camoufla dans son sac en bandoulière qui contenait un nécessaire pour la nuit. Il conseilla à Derek de faire la même chose car les moldus seraient étonnés de les voir arborer de longues robes à capuches.

- « Si tu as froid, dit Liam, je vais te trouver un anorak. »

Le Serpentard ne précisa pas les moyens qu’il comptait employer mais il y avait une solution et Derek devait le savoir au lieu de mourir de froid.

Ils se dirigèrent dans d’autres allées parcourues de parfums sucrés et salés, d’huile, de frites écrasées sous les semelles, de barba papa, de chichis, de gaufres, de pomme d’amour et d’autres sucreries.

La musique était si forte par endroit qu’il fallait presque crier pour se faire entendre.

- « Alors ? questionna Liam, par quoi tu veux commencer ? »


Slytherin
7ème année (encore) - 18 ans

ATTRAPEUR
Fratrie: Seth (7ème année), Japhet (6ème année)
Cousine: Victoria (6ème année)

The finest art of contradiction
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek Grogan
Elève incontournable
avatar

Nombre de messages : 338
Age : 22
Maison : Serdaigle
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 12294
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Le jardin sorcier   Jeu 17 Avr 2008 - 4:07

Derek tremblait déjà de tous ses courts membres lorsque Liam l'enjoignit à enlever sa robe. Il avait oublié ce détail et s'activa à toute allure. Voyant un de ces sacs moldus qui voletait dans la bise du soir, il le saisit et lui lança un sortilège de nettoyage (Récurvite!) avant d'y engouffrer sa robe et de le nouer, comme il faisait chez ses parents.

-Ça va! Il fait biiiiiiiiien plus froid chez moi!

Ils se frayèrent un chemin à travers la foule, Derek s'étirant parfois le cou ou les pieds pour voir un peu plus loin. Son regard s'attarda sur les autos tamponneuses, mais finalement, ce fut la grande roue qui attira son attention. Mais il avait le vertige. Et il le savait. Mais il voulait savoir de quoi le coin de pays dans lequel ils se trouvaient aurait l'air, de là-haut.

Tiraillé entre sa peur et sa curiosité, Derek fixa la structure quelques instants. Puis un autre élément vint le perturbé : il savait que les gens responsables étaient censés culpabiliser lorsqu'ils s'amusaient et pas les gens autour d'eux. Sauf qu'en ce moment, il avait énormément de difficulté à maitriser sa joie et se fichait un peu de son sens de la responsabilité. Finalement, parce qu'il ne voulait pas rester seul plus que par altruisme, il proposa :


-Ben je veux pas rester tout seul. Il paraît que c'est dangereux et... je te laisserai choisir l'attraction!

Il pensait sincèrement avoir trouvé le compromis parfait. Il était même persuadé qu'il venait de faire une fleur au grand "cousin", sans se douter de l'origine de son entêtement à ne pas y monter. Derek était généralement entêté, lui aussi, mais si Liam insistait pour le laisser aller seul, il irait. Après tout, c'était la chance d'une vie! Il savait que jamais plus il ne remettrait les pieds en pareil endroit!

L'air frisquet commençait à pénétrer à l'intérieur du pull de Derek, mais c'était toujours supportable, et l'orgueil y était encore probablement pour quelque chose.

Entendant une fillette demander à sa mère si il leur restait encore assez d'argent pour un dernier tour avant de rentrer, Derek fouilla dans ses poches et en ressortit un immense 3 livres et 10 shilings. Il les regarda, puis regarda Liam, interrogateur, et s'approcha de l'entrée de l'attraction la plus près, à savoir un carroussel. C'était bête de tourner en rond sur des chevaux de bois, non? C'est pourquoi il n'était allé que pour vérifier les prix.


-Une livre! s'exclama-t-il. Le forain qui s'occupait de faire payer les visiteurs éclata de rire.

-Faut bien qu'on mange petit!

Derek s'en alla retrouver Liam, penaud. Il aurait souhaité tout faire, tout essayer, et avait d'abord cru qu'une contrainte de temps l'en empêcherait, mais maintenant il voyait que ce serait autre chose. Et puis, il aurait dû y penser avant... maintenant il avait fait transplaner Liam jusqu'ici pour presque rien.
Il se mit à réfléchir. Il y aurait très certainement une façon de s'arranger pour que tout le monde soit content. En fait, avec un peu de ressentiment, Derek souhaitait que Liam insiste pour le laisser monter seul, malgré sa trouille, car il pourrait alors aller dans une attraction de plus!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam Cullen
Elève assidu
avatar

Nombre de messages : 212
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 11511
Date d'inscription : 20/03/2008

MessageSujet: Re: Le jardin sorcier   Mar 22 Avr 2008 - 16:53

Liam scruta Derek tandis qu’il allait se renseigner auprès d’un forain au sujet des prix des manèges. Il l’avait aperçu regardant sa bourse avec dépit et, loin de se douter du tiraillement que le deuxième année éprouvait quant au généreux partage des biens, Liam s’imagina seulement qu’il établissait le budget serré des attractions que ses ressources lui permettraient d’essayer.

Ce ne fut pas par munificence mais par intérêt pour la planification idéale de sa future nuit que le Serpentard l’enquit de ne pas se soucier de l’aspect pécuniaire de sa soirée. Pour appuyer son affirmation, Liam acheta même une friandise à Derek.

- « Ne t’occupe pas de l’argent... répéta-t-il en lui remettant la sucrerie que venait de lui préparer une grosse dame au visage rubicond et aux cheveux qui suintaient la graisse, c’est moi qui offre et si, éthiquement, accepter mon argent te dérange, nous trouverons bien une façon d’équilibrer la balance. »

Liam venait de pousser son premier pion. Les deux élèves sorciers s’avancèrent dans la file d’attente de la grande roue. Liam ne comptait pas monter là-dedans. Il accompagnait seulement Derek. Il n’avait aucune confiance dans les créations moldues et il n’était pas certain de connaître un sortilège assez puissant pour empêcher la structure métallique de rouler à vau-l’eau si elle se détachait de ses gonds... Liam ne se sentait jamais en sécurité à côté des inventions moldues mais il le cachait plutôt bien derrière son air adulte et indifférent.

Pendant que les gens montaient quatre à quatre sur le pinacle d’un podium pour prendre place dans les sièges de la roue géante et que la file se réduisait lentement devant eux, Liam expliqua à Derek ce qu’il entendait plus tôt par « équilibrer la balance. » Il ne lui demanderait aucun remboursement et ne lui ferait pas signer de reconnaissance de dette. Il n’avait que faire de l’argent. Il pensait plus méthodiquement à se servir du « mignon petit Derek » pour lui servir d’appât et attirer à lui une moldue qui lui promettrait un toit pour la nuit.

- « ...tu sais jouer la comédie ? demanda Liam en regardant droit devant lui, un petit sourire énigmatique accroché au bord de ses lèvres. Si tu veux bien, tu vas m’aider à trouver un toit pour la nuit... c’est un jeu que j’aime beaucoup. »

Dans la queue, alors que tous deux étaient au niveau de la caisse où Liam en profita pour acheter plusieurs tickets identiques pour les futures attractions, celui-ci regardait de façon appuyée une jeune fille discutant avec quatre de ses amis. Ils étaient juste devant eux et se questionnaient sur le chiffre impair de leur groupe qui les feraient se diviser. Ils prévoyaient visiblement de se séparer en faisant un groupe de deux pour les premiers sièges et un groupe de trois pour les suivants.

Discrètement et murmurant, Liam se pencha à l’oreille de Derek. Il lui posa la main sur l’épaule :

- « Ca commence maintenant... dit-il en pouffant. Juste un entraînement... une petite mise en condition. »

Et, sans prévenir, Liam poussa Derek vers la jeune fille qu’il avait repérée. Déséquilibré, le Serdaigle ne prévit pas la petite collision dans le dos de la demoiselle. Celle-ci se retourna contrariée pour toiser l’impudent qui venait de lui rentrer dans les fesses mais voilà qu’elle découvrit le « mignon petit Derek » avec ses boucles rousses et son air perdu. Ses yeux, de prime abord agacés, s’adoucirent et elle lui sourit avant de remarquer Liam et de sourire de plus belle.

- « Bah alors ? Tu as déjà le vertige ? » fit-elle amusée à l’attention de Derek.

Liam anticipa les bégayements de celui qu’il était en train de former à la malice et répondit à sa place en lui prenant la main, comme on prend celle d’un petit frère.

- « Il a un peu peur... mais de nous deux, c’est moi qui suis le plus froussard, crut-il nécessaire d’exagérer. J’ai le vertige... je n’ose même pas l’accompagner. »

La jeune fille regarda ses camarades dont le tour arrivait et Liam savait d’ores et déjà qu’il allait obtenir ce qu’il convoitait. Elle se tourna complètement vers Derek, après avoir reçu une approbation tacite des siens, et elle le considéra avec compassion et attendrissement.

- « Ca te dit qu’on monte ensemble ? Je te promets de prendre soin de toi... »

Mais un petit hic s’immisça dans le beau plan de Liam. Tandis que ses compagnons montaient à quatre sur les sièges de la grande roue en lançant un « à toute, Alice ! », ladite Alice, sans autre forme de procès, prit Derek d’une main et Liam de l’autre pour les entraîner tous les deux sur le siège suivant. Elle donna au forain responsable de l’attraction trois de ses propres tickets en lui lançant un joyeux « Salut Joseph ! Ca fait plaisir de te revoir ! » - mince ! Une habituée ! s’exaspéra le jeune homme entre temps. Il était éberlué. Lui qui pensait rester en bas en attendant le retour de Derek, n’eut pas le temps de protester que le forain déchira les trois tickets en rendant sa joie de vivre à Alice puis il referma sur leurs cuisses la barre de sécurité.

Alice se tenait entre eux. La roue gravit quelques mètres et déjà le Serpentard se sentit blêmir...

- « Oh non... marmonna-t-il en cachant son visage accablé dans l’une de ses mains tandis que l’autre se pressait sur sa baguette fourrée dans sa poche arrière. Derek, tu as intérêt à assurer ! »
- « Derek ? Enchantée ! Moi, c’est Alice, minauda-t-elle en se moquant gentiment de la peur de Liam. Quand tu auras repris tes couleurs, ajouta-t-elle en s’adressant à Liam, tu me diras ton prénom et vous m’expliquerez en quoi "Derek doit assurer"... »


Slytherin
7ème année (encore) - 18 ans

ATTRAPEUR
Fratrie: Seth (7ème année), Japhet (6ème année)
Cousine: Victoria (6ème année)

The finest art of contradiction
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek Grogan
Elève incontournable
avatar

Nombre de messages : 338
Age : 22
Maison : Serdaigle
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 12294
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Le jardin sorcier   Mer 23 Avr 2008 - 19:03

Derek avait remercier la dame rougeaude et Liam, puis avait entreprit de déguster sa sucrerie le plus lentement possible. Il ne dit pas mot, mais il comptait bien rembourser son tuteur d'un soir. Et ce dernier sembla le deviner. Aussi lui proposa-t-il un échange d'un nouveau genre, pour Derek, qui parvint à lâcher la friandise pour répondre, avec une légère crainte dans le regard, à la question sur ses talents de comédien.

-Oui, j'ai déjà... deux fois... enfin je pense que oui...

Derek craignait que la comédie ne finisse par être un gros mensonge. Et on lui avait toujours dit que mentir s'était mal. D'un autre côté, il tenait réellement à aider Liam, qui lui faisait oublier ses cousins, la Brime et tout le reste. Avant d'avoir pu faire un choix éthique et posé, il avait foncé dans une jeune fille, après un maigre avertissement de Liam. Pendant que le serpentard reprenait la situation en main, Derek bredouillait un "Désolé" à Alice, qui lui souriait à présent. Elle lui offrit de monter avec lui, il hocha la tête, et quelques secondes plus tard, Liam était aussi dans le manège.

-Mon frère s'appelle Liam.

Il osa un regard en dehors-de la nacelle et s'aperçut que la roue montait bien plus haut qu'elle ne le semblait, vue du sol. Il ramena automatiquement son regard sur le visage réconfortant d'Alice. De l'autre côté, Liam était devenu si pâle que Derek s'était demandé si il ne deviendrait pas aussi translucide que les fantômes de Poudlard.

-J'ai aussi le vertige. C'est de famille. Mais mon frère est pire. C'est pour ça que je dois assurer. Parce que lui, il pourra pas parler...

Ils venaient de commencer à redescendre, et l'arrivée au faîte avait donné à Derek une impression étrange de nausée, que sembla remarquer Alice. Elle poursuivit la discussion, comme si elle tentait de lui faire oublier la hauteur.

"Et vous venez d'où comme ça?"

Manifestement, des gens venaient réellement de partout pour se rendre aux Hoppings... L'écossais répondit avec une hésitation qui pouvait facilement comme due à son vertige.

-De... Londres.
"Oh! Et vous êtes venus pour les vacances?"

Derek hocha la tête en terminant sa friandise -dont il doutait maintenant que ce fut une bonne idée de la manger.

-Oui, c'est ça. En fait, je suis venu seul... chez mon oncle et... Liam est arriver cet après-midi pour... me chercher. On repart demain... chez maman et papa. Et il m'avait promis de m'emmener... ici.
"C'est très gentil ça!"

Derek sourit en direction de Liam, en répondant, mais perdit rapidement son sourire lorsque le manège s'arrêta et qu'il vit quatre garçons s'amuser à faire balancer leur nacelle.

-Oui, Liam c'est le meilleur frère au monde!
Mais... -ils sont fous- Même que il veut absolument pas que ce soit moi qui ... qui dorme par terre ce soir. C'est... très petit chez notre oncle, et il ... il va manquer un lit pour quelqu'un, ce soir.


Finalement, ce n'était pas si difficile de raconter des bobards. Il n'avait eu qu'à se convaincre que c'était un mal nécessaire et qu'il n'avait qu'à se raconter une histoire. Alice paraissait touchée par la générosité du grand frère, lorsque le manège repartit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam Cullen
Elève assidu
avatar

Nombre de messages : 212
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 11511
Date d'inscription : 20/03/2008

MessageSujet: Re: Le jardin sorcier   Dim 27 Avr 2008 - 18:17

La main de Liam était toujours fermement refermée sur sa baguette. Il avait fait une vague tentative d’ouverture de paupières qui s’était soldée par un vif besoin de râler. A voir les trolls qui se balançaient quelques nacelles plus loin, le Serpentard bouillonnait d’une irrésistible envie de pratiquer des sortilèges de Pétrifiction. Comme l’optique de se retrouver en audience au ministère de la magie ne le séduisait pas particulièrement, il prit son mal en patience, respirant faiblement de peur qu’un soupir plus fort que l’autre ne fasse tomber la nacelle de son gond.

Ce n’est pas qu’une fantaisie, c’est définitif, je déteste les moldus, marmotta-t-il en tournant sa tête vers le panorama des collines cernant les lumières de la ville.

Il se concentra en premier lieu sur le paysage. D’ordinaire assez sensible aux jolies choses, la cuvette dans laquelle baignaient des petits éclats lumineux des fenêtres des habitants, des lampadaires et des voitures ne lui inspira que dégoût. Electricité, artifices, machines, machines, machines dangereuses.

Il tourna la tête vers Derek et Alice - évitant le regard de cette dernière qui prenait la hantise de Liam pour les inventions des moldus pour une peur panique des hauteurs.

Comme le paysage ne parvenait pas à lui faire oublier qu’il était pris au piège dans ce calvaire technologique, Liam éveilla son intérêt à la façon dont Derek tissait agilement les fils de la toile d’araignée. Pour être honnête, le septième année écoutait avec un saisissement mâtiné de fierté... Derek n’était pas mauvais mystificateur. L’ingéniosité du petit eut tôt fait de séduire non seulement la dévote Alice mais aussi l’incrédule Liam.

Pour rendre hommage à l’apprentissage quelque peu insidieux qu’il couronnerait d’éloges dès qu’ils seraient seuls, Liam se promit d’assurer à son tour.

Toujours mal à l’aise et prisonnier de son siège, il s’abonna à un sourire modeste pour rendre la pareille à Derek.

- « Il exagère... ce n’est pas aussi horrible qu’il y paraît de dormir par terre. Grâce à lui, nous avons l’occasion de sortir un peu et de s’aérer... bien que s’aérer aussi haut n’était pas dans mes projets » conclut-il d’un petit rire savamment exagéré pour rendre plus grand encore son malaise.

Alice fut prise de culpabilité et posa sa main sur l’épaule de Liam.

- « Je suis désolée, je ne pensais pas que c’était à ce point... »

Elle observa le groupe qui s’amusait à se balancer sur sa nacelle et leur cria:

- « Oh !! Julien ! Stan ! Lisa ! Arrêtez de faire les idiots ! Vous faites peur à tout le monde ! »

Par Merlin ! Qui était-elle ? Elle semblait connaître tout le monde. Cela ne plaisait pas à Liam, dont la méfiance brunit imperceptiblement le regard. Le groupe qu’elle avait tancé se calma, éclatant leurs gorges puériles dans une profusion de rires gras.

- « Tu connais tout le monde... » remarqua-t-il pour essayer d’en savoir plus.
- « Un peu... pas tout le monde. Je suis la fille de John Fitzgerald, le maire. »

Liam jeta un rapide coup d’œil à Derek. Leur oncle et leur tante venaient astucieusement de déménager dans un village un peu plus loin. C’est du moins, ce que prévoyait de mentir Liam si Alice posait des questions sur leur famille. Il les ferait habiter au milieu de nulle part, sur la route menant vers le Nord... car il y avait toujours une route menant vers le Nord, quelle que soit la ville où on se trouvait.

Plus dangereux était le dessein de se retrouver à dormir dans la maison du maire de la ville.

- « Derek, pour la prochaine attraction, le carrousel m’irait très bien », confia Liam pour changer de sujet mais Alice avait pris sa décision. Après s’être esclaffée à la remarque de Liam, elle sourit à l’un et l’autre et proposa :
- « Est-ce votre oncle et votre tante verraient d’un mauvais œil que Liam vienne dormir à la maison ? Pour dépanner, ça ne devrait pas poser de problème à mon père et à ma mère. Ils dormiront sûrement quand je rentrerai de toute façon... enfin, je ne voudrais pas vous séparer. Mais c’est une solution. Qui sont ton oncle et ta tante ? Peut-être que je les connais... ? »

C’était ce que Liam craignait. Malgré tout, pour l’amour du danger, il se pencha pour aviser Derek en souriant. Aux yeux d’Alice le sourire de Liam signifiait peut-être que le grand frère demandait son avis au plus petit. Mais à la vérité, Liam jubilait et donnait le relais à Derek pour contrer l’anicroche.

Alors ? Qui étaient leur oncle et leur tante ? pensait Liam, avec amusement, laissant de côté la route du Nord.


Slytherin
7ème année (encore) - 18 ans

ATTRAPEUR
Fratrie: Seth (7ème année), Japhet (6ème année)
Cousine: Victoria (6ème année)

The finest art of contradiction
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek Grogan
Elève incontournable
avatar

Nombre de messages : 338
Age : 22
Maison : Serdaigle
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 12294
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Le jardin sorcier   Jeu 1 Mai 2008 - 5:15

Liam avait réussi à faire cesser le petit manège des enfants un peu plus loin -car, pour Derek, tous les non-adultes étaient de préférence des enfants- et suivit d'une seule oreille la conversation, trop préoccuper à calculer combien de tours encore ils devraient rester attachés là-dedans. La roue se remettait en marche, tranquillement, et mine de rien, leur sortie arrivait.
Si la question d'Alice ressemblait à un guet-apens, l'essence du sourire de Liam était, aux yeux de Derek, incertaine. Croc-en-jambe ou message subtil? Ne parvenant pas à soutenir le regard de son aîné très longtemps, de peur que leur compagne de mésaventure -car c'était bien une mésaventure d'être attaché en l'air sans pouvoir en redescendre!- ne le trouve trop insistant, il bégaya un peu en regardant lentement autour de lui, comme si il cherchait un indice pour s'orienter -ou une aide miraculeuse. Les premiers noms auxquels il pensa furent ceux de sa mère et de son grand-père.


-Ta... tatie Ann et oncle Pa... trick? Je sais pus leur nom de famille, c'est du côté de maman!
-Ils habitent un village... euh... là-bas? C'est bien l'ouest là-bas? Ils habitent un village à l'ouest d'ici en tout cas...

"Crotte de scarabée! Il a dit qu'on était dans quelle ville, déjà, Liam?"

-Je... je ne sais vraiment pas si ils aim... accepteraient que l'un de nous dorme ailleurs. Ils ne sortent pas beaucoup et ne connaissent p... pratiquement personne. Ils n'ont même pas voulu venir avec nous. Ils sont venus nous déposer et ils nous reprendrons lorsque nous les rappellerons.

Alice semblait trouver que le comportement de leur parenté imaginaire était étrange et se montra très compatissante à leur égard.

Derek était maintenant rouge. De la nuque au front. Si Alice pouvait y voir de la timidité, c'était plutôt une étrange impression de culpabilité que Derek ressentait. Il s'en voulait d'avoir mentit à quelqu'un qui leur offrait innocemment du secours -dont ils n'avaient pas besoin de toute manière. C'était le premier vrai conflit éthique de la vie de Derek. Et le garçon commençait à se demander dans quoi il s'était embarqué. Liam semblait bien gentil -opinion qui aurait probablement été différente si il avait porté attention au blason du serpentard- et avait attisé sa curiosité, mais Derek commençait à se dire que tous les élèves de Poudlard n'étaient pas des fées... Lui-même avait parfois, à sa manière, du sang de lutin.

Remettant ces remises en question à plus tard, le jeune écossais entreprit de conserver le compte des tours tout en maintenant une conversation minimale -il avait quand même réellement le vertige- avec Alice, qui semblait vouloir en savoir plus sur la famille des deux garçons. Il lui avait décrit succinctement un oncle et une tante qui étaient le portrait craché de ceux qu'il avait connu toute son enfance, ainsi qu'une maison étrangement ressemblante à celle de ceux qui l'hébergeaient présentement.

Lorsqu'il calcula qu'ils seraient les prochains à sortir de l'attraction, Derek tira sur le poignet libre de Liam, pour que celui-ci se penche vers lui, et se pencha lui-même sous le nez d'Alice pour murmurer, d'une voix basse mais tout de même audible par la jeune fille :


-Liam, je dois aller aux toilettes...

Il avait froncé les sourcils et pris un air contrit, comme si il était particulièrement gêné de devoir faire cette révélation tout à fait fausse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam Cullen
Elève assidu
avatar

Nombre de messages : 212
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 11511
Date d'inscription : 20/03/2008

MessageSujet: Re: Le jardin sorcier   Mar 6 Mai 2008 - 16:16

Ce moment était incontestablement un excellent moment pour aller aux toilettes. Toujours entre deux rôles qu’il mêlait avec adresse - d’une part le grand frère compréhensif, d’autre part le fourbe arsouille -, il sourit à Derek qu’il venait de mettre dans une situation ingrate et Liam en avait tout à fait conscience.

Dès que ce fut leur tour de descendre du manège, leur nacelle se vit expulser les deux sorciers comme si elle les avait eu en travers de la gorge depuis longtemps. Liam souffla et lâcha enfin la baguette qu’il avait serrée tout le temps de l’horrible voyage.

Cette moldue était une calamité. Elle descendit plus tranquillement et sourit avec attendrissement en regardant les deux frères qui reprenaient couleur humaine. Liam s’empara de la main de Derek et se retourna vers Alice:

- « Merci pour le tour, Alice! lança-t-il, emphatique, on revient. Nous avons... des choses de frères à faire », termina-t-il en faisant un clin d’œil faussement entendu à la fille du maire.

Ils ne marchèrent pas, ils s’enfuirent. Liam faisait des enjambées comme parcourant les sept lieux, il ne ralentit que lorsqu’ils furent cachés par le long stand de tir à la carabine. Le Serpentard explosa de rire et s’accroupit, s’adossant à la paroi qui les dissimulait.

- « Derek, tu as été excellent, fit-il en reprenant un visage plus calme. Baaah, je suis désolé pour la fin mais ça m’amusait. Tu brodes bien. »

Il le pensait sincèrement mais calculait ses paroles en prévisions d’éventuels reproches de la part de Derek. Quelques flatteries ne feraient de mal à personne et apaiseraient les esprits, d’autant qu’il les méritait.

Puis, le Serpentard réfléchit à la façon d’utiliser leurs tickets sans avoir à rester avec Alice pour simuler la gratitude qu’il lui devait pour son humble dévouement. Il lui dirait simplement qu’il veut profiter de cette sortie avec son frère et qu’ils se retrouveront près de la sortie à une heure dite. Bien entendu, Liam ne serait pas au rendez-vous. Cette version le satisfaisait. Il la partagea à Derek, se privant toutefois de lui raconter le passage où il posait un lapin à Alice.

- « Heu... tu as vraiment envie d’aller aux toilettes ? »



Les deux garçons retournèrent près de la grande roue, où la jeune fille était de nouveau entourée de sa bande d’amis. Bande qui avait gonflé d’une demi douzaine de personnes quand ils revinrent. Cette fille n’était pas une calamité, elle était un désastre social. Comment peut-on vivre ainsi en troupeau ?

Liam souriait à ses pensées. Il s’approcha d’elle sans démontrer une quelconque gêne pour son entourage qu’il embrassa d’un sourire décontracté. Il expliqua qu’il resterait avec Derek et que, si sa proposition était toujours d’actualité, il l’attendrait à 22h30 à la sortie. Ses amis incisèrent la confiance d’Alice d’une suite de petites réflexions parasites et de gloussements. Liam ne réagissait pas. Il gardait ses yeux brûlants sur Alice.

Elle bredouilla des paroles que Liam ne saisit pas tant elles étaient faibles et il comprit que, finalement, le meilleur atout pour lui était la présence de ses amis. Alors, il en rajouta. Il s’approcha encore d’elle, imitant celui qui est tombé sous le charme:

- « Tu seras là, n’est-ce pas ? »
- « Ouaiiiiis, braillèrent deux garçons moqueurs à l’attention d’Alice, hein tu seras là. Une petite nuit avec ton inconnu de la grande roue. Ah ! Ah ! Les ragots à l'école lundi !!! »

Liam, imperturbable ne regardait qu’Alice. Nouveau bredouillage.

- « Je... oui... si mon père... s'il veut bien... je... mais, aussi, je... »

Nouvelle salve de moqueries. Liam prit la perche au vol et se servit de ses hésitations pour se soustraire une bonne fois pour toute à la fille du maire. D’une voix compatissante, il répondit:

- « Merci, Alice, tu as été super... je comprends, ne t’inquiète pas. Je te souhaite une bonne soirée. »

Sans la laisser répliquer, Liam lança un regard en coin à Derek et s’éloigna vers d’autres attractions. Même pas besoin de poser un lapin... l’épisode Alice était terminé.

- « Alors, Derek ? Heureux ? » se renseigna Liam avec légèreté.


Slytherin
7ème année (encore) - 18 ans

ATTRAPEUR
Fratrie: Seth (7ème année), Japhet (6ème année)
Cousine: Victoria (6ème année)

The finest art of contradiction
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek Grogan
Elève incontournable
avatar

Nombre de messages : 338
Age : 22
Maison : Serdaigle
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 12294
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Le jardin sorcier   Sam 10 Mai 2008 - 16:45

Les deux bouclés étaient sorti en trombe du manège, avant de fausser compagnie à Alice. Derek s'était tranquillement mais sûrement refermé comme une huître. Non pas pour les raisons évoquées un peu plus tôt, mais plutôt parce qu'il n'aimait pas leur façon d'agir avec Alice, de jouer avec elle. Mais il était d'autant plus coupable qu'il avait embarqué dans le jeu de Liam. Aussi ne dit-il rien lorsqu'il se fit tirer à l'écart, fictivement vers les toilettes, autant parce qu'il était sceptique que parce que ses jambes, bien plus courtes que celles de son aîné, avaient de la difficulté à suivre. Le garçon ne lança qu'un regard par en-dessous à Liam, en le remerçiant pour ces compliments dont il ne savait plus trop quoi en faire : le rendrait-il fier ou honteux?

-Merci, Liam...

Derek acquiesça à la proposition du plan de Liam d'un ton las, qui rappelait vaguement l'ensommeillement.

-C'est d'accord, Liam. C'est toi qui sait! Et j'ai pas envie...

Lorsqu'ils retournèrent près de la grande roue, Liam mit son fabuleux plan en action, et le jeune serdaigle, bien qu'il aurait préféré ne pas voir Alice subir une telle honte et être ainsi ridiculisée, ne parvint pas à faire quoi que ce soit d'autre que de contempler ses chaussures. Il était bien trop petit pour dire quoi que ce soit. Et puis, si il s'opposait à Liam devant tous les moldus, ce serait lui qui devrait se trouver une chambre pour la soirée!

Il le suivit donc, la mine basse, et attendit d'être plutôt éloigné avant de répondre à Liam, avec une gravité contrastante.


-Pas vraiment. On a été méchant! On lui a fait de la peine, et on l'a ridiculisée devant ses amis, le petit homme semblait ne pas considéré qu'ils l'avaient eux-même ridiculisée... Et en plus on a été méchant, on a joué avec ses sentiments. Pourquoi tu voulais que je fasse ça?

Au fil de ses paroles, Derek avait ralenti l'allure et s'était finalement arrêté. Bien que sa voix sembla faiblir sur la fin, il ne cessa pourtant pas de fixer Liam d'un regard accusateur. Il avait croisé ses bras dodus devant lui et déclara, infantilement.

-J'aime pas ça! C'n'est plus drôle!
"Et qu'est-ce qui m'a pris de le suivre, d'abord?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam Cullen
Elève assidu
avatar

Nombre de messages : 212
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 11511
Date d'inscription : 20/03/2008

MessageSujet: Re: Le jardin sorcier   Sam 10 Mai 2008 - 18:09

- « Derek, c’est fini le monde de Félix, le Petit Jarvet Magique. Les gens sont cyniques... tu sais ce que ça veut dire « cynique » ? Ca vient du grec « kunos », le chien. Le monde est chien et tu ne pourras rien y changer avec les bras croisés sur ta poitrine et ta moue boudeuse. Tu émeus peut-être les grands-mères mais moi ça me fait à peine sourciller. »

Liam attaquait fort pourtant sa voix était chaleureuse, plus que ses paroles. Avait-il déjà dit tout cela à Seth ? Oui, très certainement après qu’il se soit fait casser la figure par une bande de moldus de leur école. Il avait dit à son frère blessé : « arrête de te plaindre ou de regretter, agis et exige. »

L’exigence était l’apanage des vainqueurs, ceux qui allaient en avant et reconstruisaient les situations qui ne leur plaisaient pas pour les façonner à leur manière. Les faibles croisaient les bras et disaient : « je ne suis pas d’accord. » Pourtant, ils ne faisaient rien de plus, ne changeaient rien. Ils appuyaient sur l’amorce émotionnelle de leur auditoire... mais que se passait-il quand l’auditeur ne partageait pas les mêmes émotions ? Il ne se passait rien.

Lève-toi et marche, disait Liam.

L’aîné n’avait rien contre les moralisants et les tendres de l’âme, il leur reprochait seulement leur faiblesse de ne pas passer à l’acte. Il n’avait que onze ans peut-être douze, mais Liam ne supportait pas que l’enfantillage de Derek l’empêche d’assumer ses principes. Son principe ? Etre droit. Très bien, sois-le, vis-le, exige-le mais ne croise pas les bras sur ce qui t’ennuie, comme un enfant que tu n’es plus. Il le bousculait presque exprès. Il y avait tellement de kilomètres entre la candeur, cette chaste naïveté, et la faiblesse. Derek ne devait pas grandir handicapé de la volonté. Tu veux quelque chose ? Fais-le, ne te contente pas de le dire.

- « Tu n’as pas besoin d’être aussi cynique que moi pour avancer dans la vie mais il faut avoir conscience que tout n’est pas blanc. Tu veux me blanchir ? Soit. Décroise-les bras et ordonne-moi d’aller me faire pardonner. Fais quelque chose. Agis mais te renfrogner, c’est un truc de minette. T’es une minette ? Non, t’es pas une minette... ou alors, t’es la plus vilaine que j’ai jamais rencontré. »

Liam s’accroupit devant Derek pour être plus petit que lui. Il tenait sur la pointe de ses pieds, les bras appuyés sur ses genoux et les poignets croisés. Il levait son regard clair vers le visage joufflu du petit irlandais. Cette fois, sa voix était bien plus monotone, une pointe déconcertée.

- « Ca te ferait plaisir que j’aille m’excuser auprès d’Alice ? Ca rachèterait l’image que tu as de toi si la dernière vision que tu gardais d’elle était un visage souriant ? »

Evidemment, l’image que pouvait avoir Derek à son sujet indifférait Liam au possible. Il ne le précisa même pas. Le Serpentard, pour avoir vécu un Seth Cullen du même acabit, supposait assez bien ce qui ennuyait le plus le Serdaigle.

Liam sortit les tickets de sa poche et les mis dans la main de Derek. Il se redressa et commença à marcher en direction de l’endroit où ils avaient perdu la fille du maire.

- « On va les lui offrir et moi, je vais te raccompagner chez toi. Tu as les yeux qui brillent de fatigue. »


Slytherin
7ème année (encore) - 18 ans

ATTRAPEUR
Fratrie: Seth (7ème année), Japhet (6ème année)
Cousine: Victoria (6ème année)

The finest art of contradiction
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek Grogan
Elève incontournable
avatar

Nombre de messages : 338
Age : 22
Maison : Serdaigle
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 12294
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Le jardin sorcier   Lun 12 Mai 2008 - 18:47

Derek était étonné, mais pas moins contrarié. Ce devait bien être la première fois qu'un "vieux" ne fondait pas pour son petit air derekien. Ou ne lui épargnait pas les dures réalités de la vie d'adulte -celles des enfants, il les connaissait, merci!- et le confrontait aussi sèchement à lui-même et à ses principes. Pour l'instant, Derek était insulté de se faire ainsi parler, mais peut-être qu'avec un peu de recul, dans quelques années, il saurait se montrer reconnaissant envers Liam.
Derek était resté l'air bête, les bras croisés, jusqu'à ce que Liam le provoque. Il balança alors son pied devant, en décroisant les bras, et se ficha de savoir ce qu'il avait heurté.


-J'suis pas une minette! souffla-t-il, les joues rouges, avant de s'apercevoir que c'était exactement ce que Liam lui disait. Mais il ne s'excusa pas. Il détestait s'excuser : il devrait piler sur son orgueil, dans ce cas.

Voyant Liam se mettre à son niveau, Derek baissa le regard. Il n'avait jamais aimé que les grands fassent celà, ça lui rappelait qu'il était tout petit. Il écouta tout de même avec attention et hocha la tête lorsqu'il lui demanda si il aurait préféré quitter Alice avec le sourire. Le petit bonhomme prit les billets en fixant Liam dans les yeux.


"T'es pas obligé d'aller la voir. Je veux pas qu'on m'oblige à faire ce que je veux pas faire, alors je serais troll de te forcer à faire quelque chose!"

Il lui lança un regard du style "Je suis petit, mais je suis intelligent -ou je le crois-" puis fit une contre-proposition au jeune homme qui s'en retournait déjà à la grande roue, Derek suivant.

Alors j'y vais tout seul et je viens te rejoindre ici! Bouge pas!

Il se mit à courir au travers de la foule dense, après avoir laissé Liam près d'un de ces trucs forains avec un marteau et un thermomètre géant. Bien sûr, il ne courrait pas réellement vite, mais la foule sembla l'aspirer bien rapidement.
En chemin, il tomba sur Alice, qu'il héla avant de s'exclamer, à un rythme qui trahissait son empressement.


-Alice! Je suis crevé, on va rentrer. Je voulais te remercier pour le tour de manège. Voilà nos tickets restants! Amuses-toi! Et euh... Liam est étrange des fois, je le comprend pas!

Sur quoi il entoura la taille d'Alice et la serra comme un gamin, alors qu'elle lui passait la main dans les cheveux. Et lorsqu'il repartit rejoindre Liam, elle lui sourit en lui disant au revoir. Le grand bouclé avait raison : ça fit un bien fou au petit bouclé.

De retour au jeu du marteau, il alla rejoindre Liam, serra le sac contenant ses affaires sorcières contre lui, et annonça :


-Je suis prêt. Au fait, comment on sait si on embrasse bien?

Ça, c'était une question qu'il se posait depuis presque un an, mais dont il ne savait pas à qui demander. Et puis... Il n'était pas pour demander directement à Mélusine si il l'avait bien embrassée, dans la pièce de l'année précédente, tout de même! La question, ce soir, était sortie d'elle-même, et Derek eut une petite expression de surprise. Il ne répara pas sa gaffe, estimant que Liam, tel qu'il lui était apparu ce soir, était un maître des bécots. Alors peut-être le schtroumpf aurait-il sa réponse?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam Cullen
Elève assidu
avatar

Nombre de messages : 212
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 11511
Date d'inscription : 20/03/2008

MessageSujet: Re: Le jardin sorcier   Mar 13 Mai 2008 - 20:25

- « Tu sais que tu embrasses bien quand la fille a envie de recommencer. C’est plutôt un bon signe si elle veut bien. »

Une moquerie ? Aucune. Un mot, un regard interrogateur. Non plus. Pour Liam, cela faisait partie des questions honnêtement importantes pour un garçon de l’âge de Derek. Si le Serpentard s’amusait à dispenser des conseils « louches » sur la moralité, ce qu’il pouvait dire au sujet des filles paraissait toujours plus renseigné.

- « Mais sinon, tu le sens... dans ses soupirs. Il faut écouter - et ne t’avise pas de coller ton oreille à leur bouche, il ne s’agit pas d’écouter de cette façon, prévint-il pour narguer Derek. Tu le sens quand tes lèvres et les siennes souffrent de ne plus être collées l’une à l’autre au point que ça crée une tiédeur dans ton ventre. Une chaleur qui ne s’éteint qu’en embrassant encore. Qui as-tu déjà embrassé ? »

Ils marchèrent côte à côte jusqu’à la sortie du parc d’attraction. En chemin, Liam ne garda pas ses yeux dans sa poche, il regardait successivement tout ce qui portait des jupons et qui donnait l’impression d’être amène. Peut-être reviendrait-il sur ses pas après avoir raccompagné Derek. Reverrait-il Alice ?

Après le retour de Derek auprès de lui, le Serpentard s’était interrogé sur Alice. La jeune fille était le genre de personne qu’il fuyait car, comme les plantes, elles avaient besoin de lumière et d’amour. Liam n’avait pas cette lumière - et l’amour, inutile de préciser qu’il n’en connaissait que les cinq lettres mais pas les principes.

Il pouvait la simuler mais ses rayons n’atteindraient jamais un cœur. Alors les filles qu’il côtoyait se rendaient compte de la supercherie. Ainsi, soit elles le laissaient tomber s’il s’était attardé, soit il le faisait sans émotion. Les folles essayaient bêtement de le changer. Cela se terminait toujours en drame antique.

Tandis que Derek répondait, ils arrivèrent à l’entrée et marchèrent encore quelques mètres en direction d’une petite ruelle sombre où ils revêtirent leurs robes de sorcier.


Slytherin
7ème année (encore) - 18 ans

ATTRAPEUR
Fratrie: Seth (7ème année), Japhet (6ème année)
Cousine: Victoria (6ème année)

The finest art of contradiction
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le jardin sorcier   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le jardin sorcier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: En dehors de Poudlard :: Londres et Chemin de Traverse-
Sauter vers: