Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A ta santé, Valentin ! (TM ST-Val' > Melusine)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Pr. Julian McFaith
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 60
Maison : Aucune
Année : Aucune
Gain de Gallions : 10770
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: A ta santé, Valentin ! (TM ST-Val' > Melusine)   Sam 16 Fév 2008 - 3:30

Chaque matin, chaque jour, Julian effectuait son petit rituel : il regardait la date inscrite sur son calendrier moldu. Sauf ce jour-là, et pour cause. Il savait bien que la Saint-Valentin envahirait d’une façon ou d’une autre tous les esprits. Tant qu’il était seul, il préférait ne pas y penser, car il détestait cela. Machinalement, il se leva, puis, versa dans une tasse en porcelaine, du thé. Celui-ci semblait inouï. L’odeur et la fumée enivraient les sens de Julian qui se mit à fermer les yeux doucement, quand, tout à coup, un bruit le fit sursauter. Une cuillère venait de tomber au sol.

‘’Quelle sensation étrange ! Cette odeur paraît détestablement irrésistible… Je devrais peut-être boire un chocolat.’’ se demanda-t-il, à voix haute.

Il n’hésita que quelques secondes, puis, d’un trait, il but le thé chaud, qui semblait l’habiter… La routine habituelle reprit finalement le dessus.
Quelques heures étaient finalement passées. Le début de l’après-midi avait sonné et Julian, lui, était fixé devant un tableau du deuxième étage. Il partageait une discussion animée avec une romantique très sollicitée chaque 14 février, pour ses conseils éclairés.


‘’Vous comprenez, c’est l’un des jours les plus importants pour moi. L’amour, ou plutôt l’Amour, il n’y a rien de plus beau…’’ affirma-t-il avec toute l’assurance dont il pouvait faire preuve dans d’autres situations.

Dès que sa conversation fut terminée, il déambula dans les couloirs du château. De fil en aiguille, il se dirigea en direction du troisième étage d’un pas guilleret. Il marchait, décidé, un grand sourire aux lèvres, quand il entendit un petit cri de douleur. Cela semblait venir de l’infirmerie. Son humeur badine du moment et sa curiosité étaient de trop. Il déambula en direction de la salle parée de lits blancs, qu’il savait pertinemment fermée à clefs. Julian se positionna alors devant la porte.

‘’Alohomora !’’ lança-t-il avec sa baguette pointée vers la poignée.

Le nouveau professeur se trouva finalement face à … Melusine McEwan.

‘’Oh, Bonjour chère Mélusine, belle journée n’est-ce pas ?’’
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélusine McEwan
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1650
Age : 32
Maison : Ancienne Gryffondor
Gain de Gallions : 12418
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: A ta santé, Valentin ! (TM ST-Val' > Melusine)   Dim 17 Fév 2008 - 11:45

Oui. Bon. Mélusine avait voulu retourner à Poudlard pour passer cette ridicule chose qu'était la fête des amoureux -plus communément connue sous le nom de Saint Valentin- avec James. B.R.I.M.E. ou pas B.R.I.M.E. . Croiser quelques amis. Liberté.
Elle avait eu son plan pour ça. Polynectar. Miss McEwan était plutôt douée en Potions (sauf quand on la mettait en binôme avec un troll. Mais c'était une circonstance très atténuante, ça). Elle mit donc tous les éléments (on s'abstiendra de préciser comment elle se les était procurés), dans leur exacte proportion, dans le bon ordre qui plus est. Seulement, ça n'était un secret pour personne, Mélu Mac oubliait toujours l'ingrédient essentiel: la patience. Au lieu du mois nécessaire, elle termina sa potion en une seule et unique nuit.

Le plus étonnant, c'est que son plan fonctionna (après s'être débarrassée de son amie Althéa, qui aurait certainement voulu lui tenir compagnie au château, avec un peu de jus de citrouille
très légèrement modifié). Plus ou moins. Le peu qu'elle ne régurgita pas eut un effet plutôt dévastateur. Elle n'avait plus tout à fait figure humaine (à la base, elle devait ressembler au frère jumeau de Lex-son-frère-de-coeur, sauf que Lex-son-frère-de-coeur n'avait jamais eu les cheveux verts, trois yeux, deux dents et des pustules partout). Sans parler des brûlures provoquées par la potion refusée par son estomac. Elle avait les mains et les avant-bras à vif.' Irfinn!' Mais son plan fonctionna.

Elle fut repéré à l'entrée du parc par elle ne savait plus qui, qui lui avait immédiatement collé l'étiquette "élève stupide et inconscient(e) ayant voulu impressionner ses camarades et/ou étant victime d'une mauvaise blague" (ce qui était presque vrai, sauf pour ce qui était de "élève") et l'avait envoyée derechef à l'infirmerie. Infirmerie où elle avait fini par reprendre une apparence normale -ô miracle- après les infernales 3600 secondes indiquées. Seuls ses bras refusaient de guérir, Mélusine étant encore plus têtue quant au secret de ses inventions.

Elle gardait un silence buté depuis maintenant plusieurs heures et avait fini par être abandonnée par toute présence vivante. Ce qui n'était pas un mal. Jusqu'à ce que...


‘’Oh, Bonjour chère Mélusine, belle journée n’est-ce pas ?’’

"Chère Mélusine? Bonne journée?'

Mouais. Il pouvait parler pour lui. Elle avait connu mieux comme journée.
Chère Mélusine lui accorda son attention environ deux secondes trente-cinq avant de se détourner. Avec un peu de chance il allait partir, le professeur...

'On s'en fout de comment il s'appelle en même temps. Le seul professeur qui nous intéresse est... comment dire?... ailleurs.'

Nous? Ca c'était nouveau. Et presque plaisant. Il faudrait qu'elle cogite à une éventuelle association avec elle-même. Quand elle serait à nouveau seule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://melusinemcewan.deviantart.com/
Pr. Julian McFaith
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 60
Maison : Aucune
Année : Aucune
Gain de Gallions : 10770
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: A ta santé, Valentin ! (TM ST-Val' > Melusine)   Ven 29 Fév 2008 - 13:49

Julian avait découvert chaque parcelle de l'infirmerie avec de grands yeux ébahis et illuminés. La blancheur des draps et l'odeur de propreté lui semblaient presque surnaturelles. Les rayons du soleil passaient par quelques baies vitrées pour déposer leur ombre sur le sol, quasi géométriquement. Voilà. Le professeur se mit alors à sentir que quelque chose sonnait faux... Tout semblait ordonné, comme... dans un rêve ! N'avait-il d'ailleurs jamais vu Mélusine sous un pareil jour ? Sûrement pas. Il était professeur et elle, une élève. Il ressentait encore la même sensation que lorsqu'il avait bu son thé... Il tira les conclusions nécessaires.

*Eh bien... Ce thé était sacrément bon !*

Julian se mit alors à sourire. D'habitude, il aurait considéré cela comme une réaction purement chimique. Cette fois-là... il était seulement épanoui. Un sourire béat comme celui qu'il avait eu quand il avait maîtrisé complètement son patronus. Un élan de bonheur, de joie et d'humour le pénétra totalement. Une chaleur intense se diffusait par chacun de ses os, chacune de ses veines. C'était un rêve, ou bien, non, une réalité sortie tout droit de la magie hollywoodienne qu'il appréciait tant. Des références moldues, une sensation de pouvoir absolu, et une belle jeune femme. Quel beau jour, bien que l'air peu enchanté de Mélusine lui donna une idée.

''Avis !'' lança-t-il avec poésie.

Une floppée de petits oiseaux, chantonnant, virevoltant, apparut instantanément accompagnée du visage satisfait de Julian.

''N'est-ce pas cela, qui manquait à votre journée ?''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélusine McEwan
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1650
Age : 32
Maison : Ancienne Gryffondor
Gain de Gallions : 12418
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: A ta santé, Valentin ! (TM ST-Val' > Melusine)   Sam 1 Mar 2008 - 17:46

"Euh...."

Et Mélusine força un sourire, même si elle n'en avait pas envie.

"C'est pas exactement ça qui manque à ma journée mais bon... c'est mieux que rien...
Ils sont...euh... très beaux..."


Un sourire grimace. A nouveau. On ne peut plus gêné.

"Ca met un peu de baume au coeur, c'est vrai... Enfin, du baume aux oreilles. mais bon, c'est plus ou moins la même chose, vous allez me dire.
Ce sont des mésanges, non? J'aime beaucoup les mésanges. J'aime bien les rouge-gorges aussi. Ma mère, elle est la pro pour faire apparaître les rouge-gorges. Mais après tout, Avis, c'est pas pour un oiseau spécifique.... Ca marche peut-être comme un Patronus. Chacun fait apparaître l'oiseau qui correspond à l'émotion ou à la circonstance.. Vous croyez qu'il y a un langage des oiseaux comme il y a un langage des fleurs?"


Un silence. Inspiration. Expiration. Tout en tortillant le drap du lit, Mélusine faisait mine de regarder les oiseaux voler tout en réfléchissant à ce qu'elle pourrait ajouter après une telle entrée en matière. Rien.

"Enfin, bref... Vous veniez pourquoi? A l'infirmerie, je veux dire... Y a que moi et il fait beau dehors, alors..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://melusinemcewan.deviantart.com/
Pr. Julian McFaith
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 60
Maison : Aucune
Année : Aucune
Gain de Gallions : 10770
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: A ta santé, Valentin ! (TM ST-Val' > Melusine)   Mar 4 Mar 2008 - 12:05

Julian était ravi. Les oiseaux étaient magnifiques. En plus, Mélusine les trouvait beaux... C'était un sortilège tout à fait réussi... Ces mésanges apportaient la touche finale à la splendeur de la pièce. Un doux parfum de printemps se répandait à l'allure de leurs délicats battements d'ailes. Elles se posaient ici et là. Leur doux chant s'accompagna des paroles de la jeune élève. Elle exposait avec entrain, sa théorie sur le langage des oiseaux... Julian n'y avait jamais pensé. D'ailleurs, Julian n'avait jamais lancé ce sort, Avis. Il posa sa main sur son épaule, d'un geste amical et conseiller, lui faisant comprendre qu'il n'était pas nécessaire d'y réfléchir.

''Admirez seulement la beauté du paraître.'' lui dit-il d'une voix sûre.

Un quelque chose d'étrange vint à l'esprit du professeur. Les étoiles qui brillaient dans ses yeux s'estompèrent légèrement... quand Mélusine lui demanda la raison de sa venue à l'infirmerie. La douce chaleur qui le portait revint doucement, ses yeux se remirent à briller devant la scène de plus en plus merveilleuse, de seconde en seconde.

''Je me promenais simplement et j'ai entendu un petit cri de douleur. Comment peut-on souffrir un tel jour ?''

De ce que Julian observait, la jeune Gryffondor avait des brûlures aux deux bras. Un sourire aux lèvres, il venait de se rappeler du sort idéal pour guérir Mélusine. Un sortilège simple et efficace, qu'il n'avait pourtant que rarement utilisé. Il se rapprocha d'elle, fixa son regard, et d'un geste habile sortit sa baguette, en prononçant distinctement le sort, en direction des bras de l'élève.

''Bruleomenti !'' lança-t-il.
''Vous aurez quelques picottements pendant de légères secondes. Trente, précisément. Enfin, vous serez guérie.'' lui assura-t-il avec un air de grande fierté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélusine McEwan
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1650
Age : 32
Maison : Ancienne Gryffondor
Gain de Gallions : 12418
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: A ta santé, Valentin ! (TM ST-Val' > Melusine)   Mar 4 Mar 2008 - 17:23

Pris en flagrant délit d'essayer de lui rendre sa bonne humeur! A partir de ce constat, deux options: bouder encore plus pour lui faire les pieds ou se laisser emmener vers le pays du sourire. Problème: les deux options étaient tentantes. Solution: se donner le temps de réfléchir, en mélangeant les deux options dans un cocktail détonnant.

'Sympa. J'aime.'

Et puis, le positif, c'est que ça faisait passer le temps et, autant se l'avouer à elle-même, le temps passait très lentement ce matin.
Admirez la beauté du paraître avait-il dit. Option numéro un donc: bouder. Le paraître, c'était pas son truc. C'était pas avec le paraître qu'on gagnait un match de Quidditch.
Une mésange se posa sur son épaule, lui gazouillant dans l'oreille. Elle pensa à Piccolo. Sourire.
Il lui rappelait le jour qu'on était. Et qu'elle était toute seule. Come-back de la boudation. Et en plus, il était content. Il souriait et il avait les yeux qui brillaient. C'était indécent d'être heureux comme ça. Boudation power plus.

Mais à le voir lever soudain sa baguette dans sa direction, la jeune ex-Gryffondor regretta son choix. Peut-être qu'il était susceptible. Et peut-être qu'il allait lui jeter un méga-sort de la mort qui tue, puisque, après tout, des informations qu'elle avait eu, c'était le nouveau professeur de Sortilèges. Mouais. Pas bonne idée du tout que de mettre en rogne un as de la baguette. Surtout quand on en avait plus soi-même.


'Comme si ça changeait quelque chose...'

Elle ferma les yeux, songea que c'était une belle journée pour souffrir et attendit.
Bruleomenti? Kwakwaksê? Vu le nom, ça pouvait qu'être un sort horrible et inguérissable. Mais elle ne sentit qu'une brève sensation se fraîcheur dans les avant-bras. Il lui avait foutu un courant d'air sous la peau! Tout en se demandant si ça l'aiderait à mieux voler pour le prochain match (elle en avait presque oublié qu'il n'y aurait pas de prochains matchs avec ou sans 's'), elle ouvrit doucement les yeux, s'attendant au pire...

Elle avait toujours deux bras. Ca la picotait soudain. Normal disait-il. Et sa peau reprit sa pâleur habituelle. Même ses tâches de rousseur avaient une tête normale.
Il l'avait guérie?
Peut-être qu'il aurait droit à un sourire finalement. Mélusine leva lentement le regard vers lui et esquissa un sourire timide, tout en songeant qu'il était stupide, vraiment, de rosir en ce moment. A moins qu'il ne s'agisse que d'un bête sortilège de transfert, faisant remonter la rougeur de ses bras à ses joues... Tant pis, elle souriait quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://melusinemcewan.deviantart.com/
Pr. Julian McFaith
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 60
Maison : Aucune
Année : Aucune
Gain de Gallions : 10770
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: A ta santé, Valentin ! (TM ST-Val' > Melusine)   Jeu 6 Mar 2008 - 18:26

Julian était encore une fois ravi. Le sort qu'il avait lancé était un succès de beauté, et, Mélusine avait l'air de ne plus ressentir la douleur. D'ailleurs, elle lui souriait. Timidement, mais c'était un joli sourire. Le professeur lui rendit son sourire, en esquissant un rayon de joie. Après tout, il n'avait même pas besoin de se forcer. Il se sentait bien. En paix avec lui-même. Oui, c'était cela. Exactement cela. Il était apaisé, tout simplement. L'aura du grain de folie qui entourait Julian ne semblait pas disparaître. Il voyait la vie en rose. A cette idée, une pensée lui revint...

*Je vois... Je vois... la vie en rose !*

Il venait de se souvenir de cette chanson moldue. Il avait eu une grande période d'adoration pour la chanteuse moldue, du nom d'Edith Piaf. Le fond d'air frais venait légèrement rafraîchir les joues de Julian. Il avait rougi... Tout comme Mélusine avait rougi, en fait. Il pensa à un effet secondaire du sort lancé, un effet de transfert, mais... Ce qu'il ressentait n'était pas magique, ni même magnifique. C'était juste ce qu'il ressentait. Des sensations et des sentiments simples... Il était envoûté par l'odeur de propreté des draps blancs, la claire lumière du soleil, le sourire que la jeune Gryffondor avait esquissé... Il était un autre homme, et pour le moment, cette idée ne lui déplaisait pas. Machinalement, Julian tourna la tête vers un petit meuble boisé, qui se trouvait près de lui. Il y avait dessus, un pot de fleur, avec une unique rose, resplendissante de vie, d'odeur et de beauté. Il se diriga vers la petite commode, et prit la fleur de couleur rose dans sa main. Il revint se placer devant la jeune élève, puis, eut une idée. Soucieux de faire sourire encore Mélusine, il ne se contenta pas de lui donner cette unique fleur...

''Gemino Maxima !'' lança-t-il avec foi.

Il n'y avait plus une rose, ni deux. Il y en avait désormais une bonne cinquantaine jonchées sur le sol.

''Pour vous.'' dit-il en accompagnant ses paroles, de l'unique rose originale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélusine McEwan
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1650
Age : 32
Maison : Ancienne Gryffondor
Gain de Gallions : 12418
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: A ta santé, Valentin ! (TM ST-Val' > Melusine)   Ven 7 Mar 2008 - 13:00

Pour cacher sa gêne -même quelqu'un d'aussi obtus qu'elle ne pouvait ignorer la symbolique de la rose, surtout un 14 février-, Mélusine eut un petit rire et prit un air impressionné qui, au final, était plutôt sincère:

"Wahou! Z'êtes vachement doué."

...

"Enfin, j'imagine que c'est normal puisque vous êtes prof. Moi, j'ai toujours été un troll avec une baguette. En plus, j'en ai même plus... De baguette."

De nouveau mal à l'aise, la jeune fille tortilla un peu plus son coin du drap.

"Enfin... tout ça pour dire... euh... merci... C'est... Très gentil."

Plus rouge que la rose rose, la jeune fille détourna le regard, cherchant vainement quelque chose pour détourner la conversation.

"Et... donc... euh... Vu que vous êtes prof"

C'était peut-être pas une mauvaise chose que de le lui rappeler -quoi qu'elle était sans doute mal placée pour tenir ce genre de discours-

" Vous sauriez peut-être comment faire de la magie sans baguette....
Je veux dire... Quand on est enfant et que nos pouvoirs commencent à apparaître, on est capable de faire tout un tas de choses qu'on maîtrise pas -moi, j'ai enflammé le tapis vert du salon qui était absolument hideux, vous voyez?- ... C'est bien qu'on n'a pas besoin de baguette pour faire de la magie et... euh..."
Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://melusinemcewan.deviantart.com/
Pr. Julian McFaith
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 60
Maison : Aucune
Année : Aucune
Gain de Gallions : 10770
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: A ta santé, Valentin ! (TM ST-Val' > Melusine)   Mer 12 Mar 2008 - 15:15

Julian était là, simplement là. Il fixa Mélusine quelques temps, dans un long silence qui les réunissait alors. Ce silence était d'or, mais la parole de Mélusine, d'argent. Il se décida pour l'argent, et écouta ce que Mélusine lui dit. Elle n'avait plus de baguette, à cause de son renvoi... C'était plutôt essentiel pour un sorcier et Julian, en tant que professeur de Sortilèges, le savait mieux que quiconque. La jeune Gryffondor s'arrêta de parler un petit moment, semblant bouger son drap nerveusement. Il comprit qu'elle était gênée, mais de ses yeux, cela la rendait plus... belle. Oui, voilà. Belle était le mot. Il sentait qu'il ne devait pas... Il était un professeur et puis, elle était si jeune. D'ailleurs, le mot ''prof'' que venait de prononcer la jeune femme rappela à Julian son juste statut. Il attendit qu'elle lui pose sa question, en détournant légèrement son regard, le laissant flotter ici et là, en respirant à plein poumons, une autre fois - mais sûrement pas la dernière - l'odeur de la joie qui se répandait toujours plus, dans la pièce.

''Oui ? Que puis-je faire pour vous ?''

Entre sa demande sur la magie sans baguettes, l'expérience du tapis vert carbonisé, et, son bégaiement gêné, le professeur lui répondit, d'une petite voix sûre.

''Je ne sais qu'une chose. Les Sorts sont la magie absolue avec laquelle nous devons au contraire, faire preuve de modération.''

A mesure que ses mots s'enchainaient, une sensation étrange l'envahissait. Il y avait comme un problème. Une scène bien étrange... Cette sensation disparut avec un courant d'air, alors qu'il reprit la parole.

''Des sorts mal contrôlés, comme vous l'avez vu avec votre fameux tapis vert, peuvent être désastreux. La Baguette modère votre magie tout en la déployant avec habileté. Il n'est pas impossible de faire de la magie sans baguette. Il faut pour cela avoir un mental d'acier et le vouloir, vraiment. C'est très difficile. Et, c'est dangereux. Très dangereux.''

Au détour d'un sort, il essaya de la rassurer.

''Flambios !'' lança-t-il avec conviction.

Sa baguette se mit à faire quelques gestes précis à vive allure, pour finalement dessiner, en l'air, un petit hibou qui tenait une rose rouge entre ses serres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélusine McEwan
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1650
Age : 32
Maison : Ancienne Gryffondor
Gain de Gallions : 12418
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: A ta santé, Valentin ! (TM ST-Val' > Melusine)   Mer 12 Mar 2008 - 15:40

Oulà!

'Parfaitement d'accord!'

Oulà!
Modération. Contrôle. Habileté. Mental d'acier. C'était pas elle tout ça. Ses catégories, c'était plutôt: n'importe quoi, trippation, trip-attitude, méli-mélo et... Enfin, bref.
Voyant ses espoirs s'envoler en fumée, Mélusine eut un pauvre sourire. Il lui faudrait trouver autre chose pour s'attaquer aux Greenberry. Bouse. Ca lui avait paru si simple, sur le coup. Elle loupait sa St Valentin. Elle loupait sa carrière de sorcière. Elle pouvait partir maintenant? Elle se ferait ramasseuse de citrouille. C'était un métier d'avenir pour jeune femme dépossédée, ça. Ravissante perspective.
Autant elle avait été enthousiaste quelques minutes auparavant, autant Mélusine broyait du noir maintenant.


'Difficile et dangereux... Ca devrait te plaire pourtant.'

Dangereux oui. Difficile. Quand on voyait son niveau avec une baguette, ça n'était même pas le difficile qu'elle craignait sans. Elle craignait les petites fumées ridicules en lieu et place d'une belle petite explosion. Mais ça, elle ne pouvait pas lui expliquer à lui.
Puisqu'elle n'avait plus rien à apprendre magiquement parlant, la jeune fille décida qu'elle n'avait plus rien à faire ici. Elle sauta hors du lit (ce qui ressembla plutôt à un flop) et se dirigea lentement vers la sortie. Pour atteindre le couloir, il lui fallait passer devant McFaith. Elle ne savait même plus quoi lui dire.
Elle s'apprêtait à seulement lui adresser un signe de tête quand:


Flambios!

'Wahou!'

Elle s'arrêta pour admirer... et rougir...
La rose avait viré au rouge maintenant.
Elle se contenta alors de lever un regard mi-impressioné mi-gêné vers le professeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://melusinemcewan.deviantart.com/
Pr. Julian McFaith
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 60
Maison : Aucune
Année : Aucune
Gain de Gallions : 10770
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: A ta santé, Valentin ! (TM ST-Val' > Melusine)   Mer 12 Mar 2008 - 16:09

L'expression du visage de la jeune élève avait totalement viré à la tristesse. Elle semblait déçue, ou... Julian ne savait pas vraiment. Alors que Mélusine se leva du lit, le professeur comprit que c'était pour partir... Il venait de lancer son sortilège ''Flambios''. L'air triste que son visage arborait avant, se transforma en petit sourire et rougeur.

*L'ai-je déçu ? Ai-je fait quelque chose de mal ? Suis-je grossier ?*

Julian se posa autant de questions que son doute était fort. Comme elle semblait un peu mieux, il n'y pensa que peu. A la place, il se dit qu'elle devait surement encore un peu se reposer. Après tout, elle s'était blessé.

''Wingardium Leviosa !'' lança-t-il en direction d'une couverture rosée, qu'il fit venir vers la jeune gryffondor pour qu'elle n'ait pas froid.

''Vous devriez peut-être... vous allonger, ou au moins... vous asseoir. Du moins, je le pense.'' lui suggéra-t-il d'un ton conseiller

Il n'avait jamais vraiment vécu une telle situation, par le passé, s'il se souvenait bien. D'ailleurs, n'avait-il jamais passé ce 14 février qu'enfermé dans ses appartements ? Son air cynique lui revint peu à peu et le chant des oiseaux ne semblait plus qu'être qu'une addition de sons horripilants et désagréables, sans aucune mélodie, sans aucun rythme. Il leva à nouveau sa baguette, cette fois-ci en direction des mésanges.

''Finite !''

Les oiseaux colorés disparurent aussitôt, sans avoir le temps de dire ''Quidditch''. Les roses qui étaient au sol, lui semblèrent sinistres également jusqu'à ce qu'un fond d'air frais vint lui apporter une brise de romance, et rappelle en lui l'élan de joie qui l'avait ensorcelé, depuis la matinée. Le soleil semblait alors de nouveau, briller de mille feux, tandis qu'il regarda de nouveau Mélusine avec un air niais plutôt que cynique, cette fois-là. Il s'approcha de la jeune élève, qui n'était pas vraiment éloignée...

''Cherchiez-vous à me fuir tout à l'heure... ?'' demanda-t-il niaisement, comme un enfant l'aurait demandé à sa mère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélusine McEwan
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1650
Age : 32
Maison : Ancienne Gryffondor
Gain de Gallions : 12418
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: A ta santé, Valentin ! (TM ST-Val' > Melusine)   Mer 12 Mar 2008 - 16:44

Au pays du Lunatisme, Mélusine était reine. C'était sans nul doute désagréable pour son entourage. Tant pis. Pour le moment, elle était en mode sourire-ému-gêné.

Et voilà qu'une couverture se la jouait tapis volant pour venir l'entourer de ses bras de laine (teinte rose Jezabel mais on s'en fout).


"M'asseoir? Me reposer?"

Mode perroquet on. Quand on est surprise, on fait n'importe quoi.

"Pourquoi vous...?"

Puis, décidant qu'elle l'avait assez gavé comme ça et que, même sans son statut d'élève, elle était encore capable, à coup sûr, de faire perdre des points à son ex-maison, Mélusine s'assit sur un coin de lit. Un autre. Pour changer.

Et puis...
Et puis, même du fin fond de sa couverture, elle eut l'impression d'une vague de froid. Plus d'oiseaux. Plus de gazouilli harmonieux. Il devait être vraiment fâché.
Levant un regard qui s'attendait à tout, la jeune fille resta un instant muette (oui, ça lui arrivait... des fois).


"Eh bien... euh... oui... un peu."

Nouvelle rougeur.

"Je suis pas d'une compagnie très agréable. Vous essayez d'être gentil... mais... Mais moi, j'ai plus... Je veux dire...Ici, c'est plus chez moi... Et... et ça fait mal d'un certain côté. Et vous m'apprenez que je pourrais plus jamais faire de magie... Ca sert à quoi d'être une sorcière dans ces cas-là? J'ai passé presque dix-huit ans avec cette certitude et puis, là, pof...
Alors, je vous en ai voulu de me balancer ça comme ça. Vous êtes l'oiseau de mauvaise augure qui a cassé mon rêve. Enfin, c'était mon impression du moment.. Je sais bien que vous y êtes pour rien... mais..."


Cette fois, c'était sûr, elle fuyait son regard. Et à sentir la chaleur de ses joues, il ne pourrait plus ignorer l'identité de son ancienne maison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://melusinemcewan.deviantart.com/
Pr. Julian McFaith
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 60
Maison : Aucune
Année : Aucune
Gain de Gallions : 10770
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: A ta santé, Valentin ! (TM ST-Val' > Melusine)   Ven 14 Mar 2008 - 1:31

Alors que Julian avait aisément pu constater que Mélusine était lunatique, il s'était également rendu compte qu'il l'appréciait beaucoup et que ce défaut la rendait encore plus charmante, finalement. Après un petit silence, Mélusine s'adressa à lui. Le professeur répondit immédiatement.

''Il vous faut vous reposer. Cette couverture va vous tenir chaud, et puis, la chaleur, c'est bien ce qui réchauffe les humeurs... ainsi... que le coeur, non ? '' bafouilla-t-il.

Puis, s'éloignant de quelques pas furtifs, il écouta ce que la jeune Gryffondor avait à lui dire. Ce devait être gênant, car quand il fit volte-face, il découvrit le visage empli de gêne de l'élève. Le sentiment majeur qui se dégageait des propos de la jeune femme était bien entendu, la gêne, mais également, une sorte d'incompatibilité qui rendit un peu triste Julian. Il n'avait pourtant aucune raison. Tout lui souriait, jusqu'aux rayons du soleil divisant la pièce entre clarté et ombre du mystère. Pour le coup, le ''mystère'' n'était plus. Il n'avait sans doute pas été diplomate avec la jeune fille, et, elle semblait quelque peu dépitée... Il s'en voulut alors. Marmonnant quelques mots incompréhensibles, il s'approcha de Mélusine. Elle n'aurait pu entendre ce qu'il dit. C'était à se demander s'il avait vraiment prononcé des ''mots''. Ces mêmes mots, semblaient cruellement lui manquer alors que ses maux l'envahissaient. La crainte, le regret, le remord, la bêtise. Tout était confus dans son esprit. Une seule source intense de lumière sut raviver la petite flamme brillante de ses yeux. Ce n'était pas Sol qui avait usé de ses charmes, mais le charme qui avait envoûté le professeur de Sorts qui faisait encore des siennes. Avec le silence environnant, il n'avait plus qu'à mirer la belle élève. Elle était là, simplement là, et peut-être même lasse... Il ne devait pas la réconforter superficiellement. Il devait lui apporter du baume au coeur...

*Que faire ?... La magie est le bel artifice au service de l'amour, entre autres, alors que l'amour n'a rien à voir avec un artifice.*

Julian leva sa baguette en l'air, une nouvelle fois. Il la rabaissa vers le petit tas de roses roses.

''Accio !'' articula-t-il avec passion.

Il fit ainsi tournoyer les fleurs autour de Mélusine, pendant de longues minutes, qu'il espérait courtes, pour la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélusine McEwan
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1650
Age : 32
Maison : Ancienne Gryffondor
Gain de Gallions : 12418
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: A ta santé, Valentin ! (TM ST-Val' > Melusine)   Ven 14 Mar 2008 - 13:31

A ce point-là de la situation, Zyn savait encore moins comment se comporter. Mais il semblait que c'était la spécificité de ce nouveau prof que de lui faire perdre ses repères. Ah! Le bonheur de se fixer une façon d'être vis-à-vis de quelqu'un et de s'y tenir. Envers et contre tout.

Envie de se laisser coocooner. Mais plus forte encore, envie de se rebeller. Elle était pas une petite chose, foi McEwan. Si seulement il n'avait pas parlé du coeur.


'Bah... '

Deux bras, c'est mieux pour réchauffer un coeur.

'T'as qu'à te jeter dans les siens...'

Mais bien sûr. Et puis lui faire des papouilles aussi. Non mais vraiment. Sans compter que ledit prof aurait sauté par la fenêtre devant une telle initiative, tous les bras ne se valaient pas.
Mais le professeur McFaith semblait avoir plus d'une brindille à sa baguette et trouvait toujours une solution de remplacement. Les fleurs restées au sol s'élevèrent soudain avec grâce, comme animée par une force intérieure. Magnifique spectacle magique qui l'envoya valser loin de ses préoccupations précédentes.

Aussi variable que les giboulées de mars, le sourire de Zyn revint sur ses lèvres refoulant le passage nuageux dans ses pupilles.
C'était pas humain d'être gentil comme ça après tant de coups d'éclats.
Et sans vraiment s'en rendre compte, la jeune fille affichait un regard bleu d'enfant, émerveillé par ce qu'il voyait, profitant juste de l'instant. Au bout d'un moment -un instant? plus?-, elle tourna les yeux vers lui, le remerciant d'un regard et attendant, comme une petite fille, d'autres miracles magiques. Etrange de voir combien la perte de sa baguette la sensibilisait au côté merveilleux de la magie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://melusinemcewan.deviantart.com/
Pr. Julian McFaith
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 60
Maison : Aucune
Année : Aucune
Gain de Gallions : 10770
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: A ta santé, Valentin ! (TM ST-Val' > Melusine)   Ven 14 Mar 2008 - 17:03

Que se passait-il ? En quelques heures, et en plein milieu de l'après-midi, un professeur se trouvait là, juste en face d'elle. Cette jolie ''elle'' était Mélusine McEwan, une élève de septième année à Gryffondor. Qui aurait pu prédire une telle scène ? Julian n'y pensait que superficiellement, laissant toujours perdurer la brillance de ses deux âmes. Le spectacle qui lui était offert, ou plutôt qui leur était offert était somptueux. C'était une alliance de magie et de douce réalité, embrumées par l'effet de deux charmes. Le charme du thé, et le charme que le professeur trouvait à l'élève qui se tenait droite, en face de lui. Les fleurs qui avaient tournoyé pendant d'agréables minutes, s'étaient délicatement reposées sur le sol. Le bonheur de Julian atteignit son paroxysme quand il vit Mélusine sourire, d'un rire sans gêne et si pur, tellement pur... Elle semblait apaisée, sans pensées, seulement à admirer la scène. Les yeux d'adulte de Julian se mêlèrent à l'incrédulité de ceux de Mélusine, pour mieux se compléter. Il avait finalement réussi à donner un sourire franc à l'élève, à apaiser la jeune fille, et à être charmé par la jeune femme. C'était... beau. Il n'y avait mot plus simple pour décrire ses émotions. Reprenant légèrement ses esprits, il comprit qu'il ne voulait pas que cela s'arrête.

*Que faire... ? Ah. Peut-être que cela lui semblerait doux et beau.*

Julian prit sa baguette d'un geste sûr. Il venait de penser à son voyage en Italie, qu'il avait fait récemment. Une magnifique oeuvre moldue avait retenu son attention... La fontaine de Trevi l'avait émerveillé et intéressé. Julian commença par viser le sol, d'un air déterminé.

''Impervius Maxima !'' lança-t-il avec conviction.

Le sol ainsi rendu imperméable, il prépara légèrement, le prochain sort, puis, reprit d'une voix haute et claire.

''Aguamenti !'' lança-t-il, la baguette dirigée vers le haut.

Il bougeait avec attention et précision sa baguette, pour former un bouquet d'océan, répartissant minitieusement l'eau. Il souriait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélusine McEwan
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1650
Age : 32
Maison : Ancienne Gryffondor
Gain de Gallions : 12418
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: A ta santé, Valentin ! (TM ST-Val' > Melusine)   Ven 14 Mar 2008 - 17:39

Retrouvant la voix deux secondes après le sourire, Mélusine s'exclama:

"Wah! C'est mieux qu'un cinémagic avec Leonhart"

Elle ne prononça ces derniers mots que pour elle-même. Il y a des chose qui ne changeront jamais. Mais bon, pourquoi gâcher un beau moment par de vilaines images mentales.

"Vous ne pouviez pas le savoir, mais j'adore l'eau et..."

Grande tentation de se baigner. Mais on ne se déshabillait pas devant un professeur. Le Egon
Alors, à la place... Oserait-elle? La tentation était grande aussi. D'un ton presque timide, la jeune fille marmonna, fixant McFaith avant de détourner le regard:


"Professeur, est-ce que vous voudriez bien..."

Hésitation. Ca ne se faisait pas.

"Vous... Vous voudriez bien me... me prêter votre baguette...? J'ai envie de faire de la magie..."

Ridicule.
Comme si c'était une question très secondaire, elle enchaîna tout de suite:


"Professeur?"

Encore.

"Pourquoi... pourquoi vous... faites tout ça pour moi?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://melusinemcewan.deviantart.com/
Pr. Julian McFaith
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 60
Maison : Aucune
Année : Aucune
Gain de Gallions : 10770
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: A ta santé, Valentin ! (TM ST-Val' > Melusine)   Lun 17 Mar 2008 - 12:08

La jeune élève qui faisait face à Julian, semblait apprécier les sorts que celui-ci lançait. Il ne quittait pas le sourire que ses lèvres exhibaient, depuis déjà de longues minutes. Un sourire niais, charmé, sincère. En plus, il était tombé juste avec son dernier sort. Mélusine semblait beaucoup aimer l'eau. D'ailleurs, qui aurait pu dire à cet instant qu'il n'aimait pas ce qu'il voyait...Cela semblait réveiller la magie qui sommeillait en Mélusine, depuis qu'elle n'avait plus sa baguette. Le professeur de Sorts entendit d'un ton hésitant et peu assuré une demande qui aurait pu paraître curieuse... Lui prêter sa baguette ? En temps normal, Julian aurait refusé catégoriquement. Mais le temps était-il si normal que cela, à ce moment ? Avant de dire quoi que ce soit, la jeune Gryffondor lui demanda pourquoi il faisait ''tout ça''.

''Et bien... Si j'ai le pouvoir de faire un peu le bonheur autour de moi, pourquoi n'en profiterais-je pas ?'' assura-t-il, détournant légèrement la question d'origine.

Constatant qu'il n'avait tout de même, pas vraiment répondu, il reprit d'une voix plus qu'incertaine...

''En fait... Vous... êtes une élève... que j'apprécie...''

Ces mots si simples étaient si craintifs... Il s'empressa de reprendre sa phrase inachevée.

''... Beaucoup !'' ajouta-t-il, venant poser la dernière brique solide à sa phrase peu assurée d'origine.

Il détourna pendant de légères secondes son regard vers la fenêtre. Le soleil semblait perdre de son sublime. Après tout, l'heure tournait, bien qu'ils n'y aient pas réellement fait attention... Et pour cause. Si Julian avait détourné le regard, c'était également parce que celui de Mélusine le troublait quelque peu. Cette scène lui fit penser à un film moldu dont le titre était ''Quai des brumes''.

*''T'as de beaux yeux, tu sais ?''*

Son regard reprit la direction de celui de Mélusine. Julian recula un peu, puis, ressortit sa baguette.

''Evanesco Maxima !'' lança-t-il avec une certaine force d'intonation.

Ce sort assez puissant, fit disparaître tout ce qui entourait les deux protagonistes. Il ne restait plus qu'eux, simplement eux, dans cet endroit désert et grand, qui ne l'était que par apparence. Julian en profita alors pour s'approcher de Mélusine. Il prit délicatement ses deux mains, puis, il y plaça sa baguette. Il se recula à nouveau. Il adressa un franc sourire à l'élève...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélusine McEwan
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1650
Age : 32
Maison : Ancienne Gryffondor
Gain de Gallions : 12418
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: A ta santé, Valentin ! (TM ST-Val' > Melusine)   Lun 17 Mar 2008 - 17:38

Tout en faisant de très grands efforts pour ne fixer ni la baguette de McFaith ni son visage, Mélusine se demandait très honnêtement ce qu'il lui avait pris. Bah, dans tous les cas, elle avait vécu pire. Et, Maman McEwan, dans sa grande sagesse, répétait toujours "Imagine le pire qui puisse arriver, tu verras que la réalité est pas si mal".
Le pire, donc? Le pire, ça aurait été de se faire virer de Poudlard pour manque de respect à un prof. Coup de chance, elle était DÉJÀ virée de Poudlard. C'était bien la première fois qu'elle le voyait sous cet angle. Maman McEwan avait raison!
Et non seulement elle avait raison, mais McFaith ne le prenait même pas mal. Il répondait même.
Il l'appréciait et il voulait lui faire plaisir. Etrange comme petite sentence. Etrange mais agréable. Et elle ne se posa même pas la question d'où il l'appréciait. Ca faisait toujours plaisir. On se demandait pourquoi on était haïe. Pas pourquoi on était aimée.
Grand sourire rougissant. Parce qu'elle ne sut pas quoi faire d'autre. Il n'y avait rien besoin de plus. Et c'est ce que McFaith devait penser puisque, d'un autre coup de baguette, leur environnement disparu complètement.


'Euh... Wah!
Mais... Mais s'il réussit pas à tout faire revenir à sa place... Un homme. Une femme. Un espace vierge à créer. Bah. Non merci, très peu pour nous...'


S'automutismant mentalement, la jeune fille ouvrit de grands yeux quand... quand il lui offrit sa baguette. Merlin avait décidément créé des hommes bons sur la Terre. Elle le remercierait un jour.

Avec la pensée que, si elle avait encore été élève, McFaith aurait été sur le point de devenir son deuxième prof préféré, Mélusine prit délicatement la baguette entre ses doigts. Parce qu'elle avait juste envie de sentir le petit picotement de la magie qui se prolongeait du coeur jusqu'au coude, du coude jusqu'au poignet, du poignet jusqu'au bout des doigts, des doigts dans la baguette.
Et, pour éviter de se ridiculiser devant Monsieur Sorts en personne, la jeune fille choisit -une fois n'est pas coutume- de lancer son sort en informulé.
Improvisation.


'Cucurbitaceapparecium!'

Et pof! Une mini-citrouille qui apparaissait avec un plop! C'était déjà pas si mal. Elle aurait aimé voir plus grand. Mais c'était déjà pas mal.
Le rien, ça manquait de citrouille.
Plutôt fière de son (petit) effet et son envie récompensée, elle rendit sa baguette à son compagnon avec un grand sourire et... Après tout, puisqu'elle n'était plus élève, elle le pouvait bien, un léger bisou sur sa joue.
Vous connaissiez l'expression "rouge comme une citrouille"?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://melusinemcewan.deviantart.com/
Pr. Julian McFaith
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 60
Maison : Aucune
Année : Aucune
Gain de Gallions : 10770
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: A ta santé, Valentin ! (TM ST-Val' > Melusine)   Lun 17 Mar 2008 - 18:11

Julian pouvait lire les émotions de Mélusine sur son visage, comme dans un livre. Elle paraissait être changeante, ce qui le charmait. Elle n'était pas vraiment la fille qu'elle voulait faire croire. Elle avait ce brin de mystère, qui plaisait tant à Julian. Oui. En effet, il appréciait beaucoup Mélusine. Dommage, il ne pouvait plus vraiment la côtoyer régulièrement. Elle avait été renvoyée, après tout... En plus, par moment, il sentait qu'il n'était pas vraiment lui-même. Agréable. Désagréable. Il ressentait une profonde confusion intérieure comme si un malin génie lui dictait ses faits et gestes, de l'intérieur, comme une petite voix : une conscience. Peut-être que le thé n'avait pas un effet si grand que cela, et que ce sentiment de déstabilisation y était pour beaucoup plus qu'en apparence... Venant de sortir de ses pensées, il regarda avec surprise ses deux mains. Il ne pourrait pas chercher sa baguette, puisqu'il l'avait ''prêté''. Drôle de situation pour lui... Prêter une baguette n'était pas chose courant pour le professeur de Sortilèges qu'il était. Alors qu'il n'avait pas entendu de formule, une petite citrouille fit son apparition, sous ses yeux. Ce n'était pas un sort grandiose, loin de là. Il n'était pas complètement réussi, loin de là. Cependant, c'était tout de même un sort en informulé. Son oeil critique disparut, il ne pensa à rien, il sourit. C'était Mélusine qui avait lancé ce sort. Ce n'était donc pas un sort raté, loin de là. C'était un sort... charmant.

''Un informulé. Bien ! Je vois que la magie vous habite de nouveau.'' s'exclama-t-il.

La jeune Gryffondor s'approcha de Julian, et lui rendit sa baguette... Ce geste fut accompagné d'un baiser sur sa joue. Il ressentit comme une petite décharge électrique au contact de leur peau, puis, commença à... reprendre ses esprits. Il regarda l'espace environnant.

*Vide...*

Sa logique, ses interrogations, ainsi que ses déductions lui firent comprendre légèrement ce qu'il se passait. Il n'était pas tout à fait lui-même. D'un geste franc et bref, il dirigea sa baguette, vers le haut.

''Finite Incantatem !'' lança-t-il avec force.

Plus aucun sort. Plus aucune fleur. Plus aucun oiseau. Tous les meubles étaient revenus. Le soleil semblait pâle. Les yeux de Julian, eux, ne s'étaient pas vraiment éteints. Cette fois-ci, Mélusine et lui, étaient vraiment face à face, simplement face à face, l'un de l'autre. Julian avait été sans nul doute, charmé par un quelconque enchantement. Mais il avait toujours la joue rosie, par le charme de la compagnie qu'il avait à cet instant : Mélusine McEwan...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélusine McEwan
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1650
Age : 32
Maison : Ancienne Gryffondor
Gain de Gallions : 12418
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: A ta santé, Valentin ! (TM ST-Val' > Melusine)   Mar 18 Mar 2008 - 13:17

"La magie ne m'a jamais quitté. C'est ma baguette qui est partie..."

Mélusine eut un léger sourire. Qui vira à la grimace. Ces dernières paroles avaient éveillé une autre question en elle:

"Vous croyez qu'on peut supprimer la magie de chez quelqu'un. Qu'on peut le cracmoliser?
Mais on peut pas, hein? C'est comme enlever nos émotions ou nos pensées? Ca fait partie de nous? Mais, mais d'un autre côté.... Il y a les Détraqueurs qui peuvent voler notre âme, les Legimlimens qui peuvent voler nos pensées, alors..."


Confusion et volubilité. Comme d'habitude.
Un sort du professeur. Pourquoi? Comment?


"Et on peut nous voler nos rêves..."

A se retrouver comme ça en face de lui, ces quelques mots sonnaient presque comme une accusation. Peut-être. Peut-être pas.

"Enfin... je voulais dire..."

Cherchant désespérement une réponse potable, la jeune fille jeta un oeil (deux, en fait) par une des fenêtres de l'infirmerie. La nuit jetait sur le monde sa chappe de plomb.

"Professeur, je... la nuit va bientôt être là... et... la foule va sortir pour aller dîner... et... je dois pas être ici... et..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://melusinemcewan.deviantart.com/
 
A ta santé, Valentin ! (TM ST-Val' > Melusine)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Château :: L'Infirmerie-
Sauter vers: