Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Thé à la violette ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aubrey Willows
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 31
Maison : Gryffondor
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 12474
Date d'inscription : 29/07/2007

MessageSujet: Thé à la violette ?   Jeu 7 Fév 2008 - 22:44

La nuit est tombée depuis déjà des heures.
J'ai oublié le couvre-feu.

Je me dirige vers les extérieurs du château.
Qu'est-ce que je risque si je suis surprise ici ? Rien ? beaucoup ?
Il suffit que personne ne me remarque.
Je note dans un coin de mon cerveau de rester attentive au moindre bruit, à la moindre lueur. Si jamais mes sens sont en alerte, je pourrais plonger sous une table pour me cacher de la vue d'un badeau retardataire.

J'ai trouvé à la bibliothèque un vieux grimoire de potions.
L'une d'elle me semble intéressante, mais pour la réaliser j'ai besoin de matériel.
J'aurais pu demander au
professeur de botanique s'il me permettait d'utiliser ses serres pour une expérience personnelle, sauf que n'allant jamais à ses cours - ou m'y faisant très discrète -, j'ai craint qu'il ne refuse - ou pire me demande ce que je voulais y faire et dans quel but.
Donc me voici, de nuit, bravant l'interdit, devant ces lieux chers aux plantes.

Par méfiance, je regarde une dernière fois alentours. Personne à gauche, idem à droite.
Je tente d'ouvrir une première porte. Elle est close.
A-t-on idée de fermer les salles de classe une fois le soleil couché ? Normalement tout le monde dort à cette heure, il n'y a pas de risque ni de danger, ne puis-je m'empêcher de pester.
A la réflexion, je suis bien là, moi, sur le point d'en violer l'accès... Je ne dois pas être la seule élève à aimer les virées nocturnes et les serres sont le meilleur endroit pour commettre des méfaits.

Bref, je dois entrer.
Avec une formule, peut-être ?
Non, il vaut mieux de pas essayer, qui sait si les huis de l'école ne sont pas piégés ?
Comment feraient des moldus ?
Une carte, une pince à cheveux, une pierre...
J'aurais du prévoir un manuel de serrurerie.

Par chance, il n'y a pas qu'une serre. J'en teste une seconde.
Miraculeusement, elle est ouverte.
Un oubli, peut-être ?
Je ne perds pas de temps à la réflexion, la salle est accesible, j'y pénètre.

Je fais mentalement la liste de ce dont j'aurais besoin : un flacon, un chaudron, une cuillère, un mortier, du feu, de l'eau...
J'ai dans la poche des racines.
Où sont les armoires ?
Il faudrait que je sois plus attentive en classe, je le saurais surement !

L'obscurité est maîtresse la nuit. Je ne peux rien allumer pour m'éclairer, de peur de me faire surprendre.
Je distingue néanmoins un meuble de grande taille au fond de la pièce. Je m'y rends à tâtons.

Une clé le garde fermé.
Je la tourne, le chambranle craque lorsque la porte s'en détache. L'armoire est ouverte.

J'attrape le matériel dont j'ai besoin tout en constatant le manque de prudence de mes professeurs. N'importe qui peut voler des accessoires, dis-je assez haut.

Je me m'étonne parfois de mon manque d'objectivité. Il y a cinq minutes je les croyais surprotecteurs et à présent je les pense naïfs.

Je vais vers une table éloignée des fenêtres et m'y installe.
Je vérifie les objets que j'y ai déposé et armée du mortier commence la préparation de ma potion.

Tandis que je réduis en poudre les racines de violette, je pense à l'usage prochain que je pourrais faire de ma décoction.

Je dois d'abord la mettre dans le flacon et... Le flacon ? J'ai oublié de prendre le flacon ! Je l'avais pourtant touché tout à l'heure.
Je perds la tête...

Heureusement qu'il n'y a pas de timing à respecter dans ma préparation.
Encore qu'il faille faire vite pour pouvoir regagner ma chambre et faire semblant de dormir.

Je retourne donc à l'armoire, jetant un dernier regard à ma table. S'il me manque quelque chose autant le prendre tout de suite.
Je ne voudrais pas riquer d'être repérée par des allées-venues continuelles.

Je ne me sens pas à l'aise.
Pourtant, j'ai l'habitude d'enfreindre le réglement, mais il règne ce soir une atmosphère particulière.
Peut-être à cause de ma potion ?

Celui-ci est trop petit, celui-là trop fragile...
Parfait !
J'attrape le récipient face à moi sur l'étagère.

Je remarque des filtres. J'en prends un. Il me sera utile. Pourquoi n'y ai-je pas pensé plus tôt ?

Je retourne, les mains chargées d'une petite bouteille et d'un filtre, à ma place.
Les racines ne sont pas encore assez poudreuses. Je continue donc à les écrasser.

A présent, je peux commencer le plus long mais le plus simple : réduire l'eau et la poudre.
Ou bien, je laisse macérer toute la nuit ?

Pendant que l'eau s'évapore, je mélange pour que chaque particule de liquide soit chargée d'une poussière de violette.

Demain, je testerai la formule sur un
Serpentard. Un première année, qui ne devinera pas que je cherche à l'empoisonner.
Pourquoi lui plutôt qu'un autre ? Je ne saurais répondre. Mais, la maison symbolisée par un serpent n'est-elle pas rivale de la mienne ?
Deviendrais-je sournoise ?

Le chaudron est brûlant. Je le laisse donc atteindre une température plus basse avant de le vider.

Si j'empoisonne tous les
Serpentard peut-être que l'on pensera à un virus trainant dans les cachots.
Mais je ne pourrais plus utiliser la potion sur moi, sans risquer d'éveiller les soupçons.
Non, je dois m'en tenir à mon plan initial.

Je referme mon flacon et le mets dans ma poche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zenosa Gray
Elève assidu
avatar

Nombre de messages : 244
Age : 31
Maison : Poufsouffle
Année : 4ème année
Gain de Gallions : 13700
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: Thé à la violette ?   Lun 21 Avr 2008 - 23:20

Zenosa n'arrivait pas à dormir. il décida donc d'aller se promener dans la serre qu'il aimait tant...
C'est la qu'il allait se reposer et dessiner sous la lueur de la lune, quand biensur celle-ci était présente.
Il connaissait parfaitement les rondes effectués par les préfèt(e)s ainsi que le vieux et grincheux rusard.
Ce qui l'ennuyait plus c'était les bruits alentour qui risquait de le
faire repérer. Mais zenosa avait l'habitude de frauder la nuit.
Une fois arrivé à la grande porte il l'a poussa.
Elle s'ouvrit en poussant un faible gémissement traduit par un grincement. Le parc semblait vivant, l'herbe était écrasée par endroit, il s'en dégageais une odeur particulière l'humiditée laissait apparaitre des empreintes de pas qui se dirigeais vers la serre. Une expéditions... Zenosa adore ça, excité et enjoué sortit sa baguette de sa poche et la tenu ferment, décidé à surprende le petit malin qui était venu se loger dans sa petite cachette nocturne. Il en était sur il s'agissait d'un ou une élève.

Le jeune homme, les cheveux argentés, de ses yeux emeraude perçant scrutait les alentours, la bague en serpent de zenosa brillait avec la lune qui venait de se montrer. D'un pas ferme et décidé il approchait de la serre.

Il était devant la porte cachée par l'obscuritée environante.
d'ou il était les arbres cachait la lune. Amusé par l'idée de faire peur à l'élève il referma la porte et la bloqua avec une grosse branche non loin.


les lumières devrait sans doute se faire montrer la personne cachée dans l'obscurité de la serre.

-Lumos! Chochota t'il

De l'extrémité de sa baguette sortit un léger faisceau lumineux, il baleya les alentours de sa lumière afin de voir qui se cachait dans la serre et ce qu'il y fesait à cette heure...
La lumière refléta sur les différents coin de la serre un instant il vit une silouhette. Il ne la distinguait pas plus, elle était loin dans la serre.


-Qui est là?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Thé à la violette ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Les souvenirs :: Archives Générales :: RP, biographies, répartitions-
Sauter vers: