Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un PLOUF et au revoir la tranquillité [PV Aubrey Willows]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shannon O'Callaghan
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 115
Age : 34
Maison : Poufsouffle
Année : 5ème année
Gain de Gallions : 11582
Date d'inscription : 29/11/2007

MessageSujet: Un PLOUF et au revoir la tranquillité [PV Aubrey Willows]   Jeu 7 Fév 2008 - 20:13

Shannon traversait tranquillement, d'un pas léger, la cour de récréation. Elle salua d'un signe de la main et de quelques sourires les connaissances qu'elle croisait. Il y avait pas mal d'élèves dehors, discutant sur la pelouse. On était en hiver et pourtant, le temps s'était quelque peu adouci ces derniers jours. Le vent était tiède et le ciel était rarement assombrit par des nuages.
Elle sautillait maintenant de pierre en pierre, descendant par un chemin un peu abrupt l'escarpement menant jusqu'aux rives du lac. Elle adorait ça, escalader les pierres. Et aussi monter dans les arbres. Elle avait envie d'être un peu seule aujourd'hui. Cela faisait un moment qu'elle n'en avait pas eu l'occasion. La vie à Poudlard était communautaire. Elle devait partager sa chambre, ses repas, les cours. Ils n'avaient pas souvent l'occasion de se retrouver totalement seuls. Et pourtant elle aimait ça aussi, elle en avait même besoin. Mais avec les cours et les devoirs...
Aujourd'hui, finalement elle avait trouvé l'occasion : un cour d'histoire de la magie avait été annulé à la dernière minute. Ni une ni deux, elle avait esquivé une invitation à venir faire une partie d'échec dans sa salle commune, avait récupéré Desmond et s'était précipitée dehors.
Elle était au bord du lac. Elle inspira profondément, emplissant ses poumons de l'air pur environant tout en fermant les yeux.


*Ça fait du bien !*

Elle resta là, quelques instant à contempler la surface ondoyante de l'eau, puis elle se retourna à la recherche de la pierre idéale. Elle chercha des yeux quelques instant le siège parfais, opta finalement pour un tronc d'arbre tombé – sûrement une tempête – et s'y assis, un sourire aux lèvres. Elle farfouilla dans son sac sans prêter attention aux croassements agacés de Desmond et en sortit un livre : Les Aventures cocasses et merveilleuses de Quinn Lorcan Davin Cassidy, botaniste, guérisseur et grand découvreur de contrées perdues.
En réalité, il ne s'agissait pas d'UN livre, mais plutôt de SON livre. Celui qu'elle avait lu plus de dix fois, qu'elle connaissait presque par coeur, que son grand-père lui lisait quand elle n'était encore qu'un bébé, incapable même de prononcer le mot quidditch – c'est dire si elle était jeune !
Elle l'ouvrit au hasard et commença sa lecture, heureuse.

Un quart d'heure plus tard, plongé dans l'aventure de Mr. Cassidy en prise avec une énorme plante carnivore du Pérou, la Carnívora Destructura Peruana, Shannon entendit à peine un énorme PLOUF ! provenant du lac...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aubrey Willows
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 31
Maison : Gryffondor
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 11943
Date d'inscription : 29/07/2007

MessageSujet: Re: Un PLOUF et au revoir la tranquillité [PV Aubrey Willows]   Jeu 7 Fév 2008 - 22:42

Cette année ressemble à toutes les autres. Je voudrais me sociabiliser mais les autres me semblent indignes d'intérêt.
D'où me vient cette prétention ?
D'un mouvement de la tête je chasse cette idée de mon esprit et reprends le fil de mes pensées.
Cette année...
Cette année, comme les années précédentes, je reste seule dans mon coin. Je ne parle à personne et personne ne me parle.
Ont-ils seulement remarqué ma présence ?
Je crois que je me suis faite encore plus discrète qu'à l'accoutumée. J'avais bien essayé de copiner avec une
Serpentard il y a quelques mois mais sans réel résultat. J'ai fuit. Je fuis toujours.
Je devrais changer de sujet...

Je laisse le hasard guider mes pas. J'avance sans regarder où je vais, je contourne des obstacles sans les avoir vus.

Je voudrais avoir froid mais hélas aujourd'hui le temps s'est radouci.
J'aime le froid. Lorsqu'il me saisit j'ai l'impression de vivre.

Où suis-je maintenant ?
Je regarde autour de moi. Il y a du monde dehors.
Ne sommes-nous pas censés être en cours ?
Je suis mal placée pour reprocher à qui que ce soit son manque d'assiduité, je ne vais que rarement en classe.
Peut-être ont-ils voulu profiter du bon temps passager ?

Plusieurs solutions s'offrent à moi, rejoindre un groupe de familiers, faire demi-tour, partir d'ici... J'opte pour cette dernière solution. Décidement, je n'ai pas envie d'élargir mon cercle de relations...
Je n'aime pas cette expression, pourtant si chère à Natalia, la femme de mon père, j'ignore pourquoi elle vient hanter mon esprit.

Je cours, je veux la laisser loin de moi, près des autres, là-bas.
Je fonce, droit devant, à en perdre haleine.
J'arrive sur les hauteurs, à proximité du Lac. Je cherche un coin désert où je pourrais m'asseoir et profiter du spectacle de la nature.
Je le trouve rapidement. Mes jambes pendent dans le vide, je les balance.

En baissant la tête, j'aperçois un corps en mouvement. Une jeune fille, probablement de
Poufsouffle d'après sa tenue, mais je n'en suis pas certaine.
Depuis mon piédestal rocheux j'admire son manège. Elle cherche vraisemblablement un siège. L'envie me vient de lui suggérer que l'herbe, malgré sa fraicheur, offre un tapis confortable, mais elle choisit de trôner sur une souche. Les humains sont d'un banal !
Depuis que je me prends pour une statue, mon humeur devient taquine, je peux donc critiquer les inconnus de passage. Je ne la reverrais jamais, quant à elle, elle ne sait même pas que je suis ici.

Elle semble heureuse. A tel point qu'elle en oublie le bel animal qui l'accompagne.
La voici plongée dans la lecture d'un ouvrage qu'elle avait apporté avec elle. J'aurais du faire de même.
L'eau est tranquille, le ciel est dégagé, les arbres sont nus... Il n'y a plus rien à voir.
Je me lève avant d'être surprise. Je n'ai plus qu'à rejoindre mes appartements et dormir. L'air pur fatigue, c'est bien connu.

Mais, tandis que je me redresse, mon pied dérape, arrachant au passage une grosse pierre à la parois.
Le caillou glisse le long de la falaise et va finir sa chute dans le Lac.

Trop tard, me dis-je à moi-même. Je suis repérée, sinon visuellement du moins sonorement.
Je recule.
Personne n'est blessé, je n'ai qu'à me sauver et la laisser chercher l'origine de ce bruit.
Ou bien, je profite de l'occasion pour lier connaissance...

J'hésite un peu, beaucoup même.
Bon allez, tant pis, je me lance...

Je me penche de sorte à être visible et lui explique que je suis désolée de l'avoir perturbée dans sa lecture, que j'allais partir, qu'après tout ce n'était pas grave...
Puis, comme si je ne l'avais pas assez détournée de son livre, je descends jusqu'à elle.

Histoire de manifester un minimum de savoir vivre, je me présente, tout sourire, en tendant la main.
Mais, que m'arrive-t-il aujourd'hui ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shannon O'Callaghan
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 115
Age : 34
Maison : Poufsouffle
Année : 5ème année
Gain de Gallions : 11582
Date d'inscription : 29/11/2007

MessageSujet: Re: Un PLOUF et au revoir la tranquillité [PV Aubrey Willows]   Ven 8 Fév 2008 - 13:03

PLOUF ?

Shannon lèva la tête, intriguée. Elle haussa un sourcil tandis qu'elle imaginait l'origine de ce bruit... Des strangulots gigotant à la surface... hum, cela aurait été plus discret, les strangulots n'avaient jamais vraiment aimé se faire remarquer des élèves. Une chute ? Non, cela aurait fait plus de bruit. Le calmar géant peut-être ? Ah oui, tient. Intéressée, elle ramassa un brin d'herbe, le mit dans son livre qu'elle referma puis elle le posa sur son tronc. Elle s'approcha du lac avec circonspection, alerte, espérant distinguer un tentacule à la surface de l'eau. Rien.

C'est alors qu'elle entendit une voix au-dessus d'elle, une élève. Elle était désolée d'avoir perturbé Shannon dans sa lecture. Shannon sourit.


« Y'a pas de mal, j'ai l'habitude qu'on me coupe dans ma lecture. Ne t'inquiète donc pas pour ça. Tant que ce n'est pas sur ma tête que cette pierre est tombé, y'a pas de quoi fouetter un hippogriffe. »

Jamais vu cette fille. Une gryffondor d'après ce qu'elle pouvait voir d'ici et probablement un peu plus âgée qu'elle. La fille en question entreprit de descendre la falaise et de venir vers elle. Shannon espérait qu'elle n'allait pas finir pour de bon dans le lac. Quoi que... si ça pouvait faire sortir le calmar...

Arrivée à sa hauteur, sans dérapage, la fille lui tendit la main et se présenta. Shannon la lui serra, tout sourire.


« Salut Aubrey. Moi c'est Shannon. O'Callaghan. Une poufssoufle comme tu peux le voir. Tu te baladais ? Toi non plus t'avais pas cours ? »

Questions banales, certes. Mais entamer une conversation avec une inconnue n'avait jamais été d'une grande facilité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aubrey Willows
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 31
Maison : Gryffondor
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 11943
Date d'inscription : 29/07/2007

MessageSujet: Re: Un PLOUF et au revoir la tranquillité [PV Aubrey Willows]   Ven 8 Fév 2008 - 22:09

Comme je m'y attendais, la jeune fille répond à mon salut par un même geste. Elle se présente donc : Shannon O'Callaghan, de Poufsouffle, tiens, j'avais vu juste. Puis elle entâme la conversation.

D'abord, elle veut savoir si moi aussi j'ai vu mes cours annulés. C'était donc cela cet attroupement au parc, tout à l'heure.

Je ne vais pas lui dire que j'ignore si oui ou non je dois aller en classe à cette heure précise, je me contente donc de répondre positivement. J'ajoute une banalité du genre, si seulement les professeurs pouvaient nous oublier plus souvent... Puis, je réponds à sa première question.

Je me balade, en effet, tous les jours, quand je ne vais pas apprendre à transformer les citrouilles en carrosses. Je regarde la nature et me demande comment je peux la modifier. L'empreindre de ma singularité. J'avais lu cela dans un livre. Une histoire de garçon et de pierre jetée à l'eau...

Je parle comme une gamine récitant ses leçons. Le regard vague, les mains dans le dos. Je contemple l'horizon plus que ma camarade. Puis, je me tourne vers elle.

Mes yeux descendent jusqu'à l'ouvrage qu'elle lisait. Une amie des plantes...
Et des petites bêtes à ressort.

A mon tour les banalités. Je lui demande comment se nomme son compagnon. Son âge. S'il a des frères et sœurs...
A-t-il des frères et sœurs ? Mais à quoi j'ai pensé en posant cette question ?
Décidement, il y a des jours où il est préférable de ne pas quitter son lit !

Histoire de monopoliser l'attention et la discussion, je poursuit mon enquète en lui demandant de me parler de ses lectures.
Les plantes dont il est question sont-elles intéressantes ? Les trouve-t-on à Poudlard ?
Existe-t-il des potions dont elles seraient l'ingrédient premier ?
Quelle est sa préférée ?

Beaucoup de questions, en somme.
A dire vrai l'histoire des végétaux m'intéresse depuis quelques jours. J'avais d'ailleurs prévu cette nuit une escapade dans les serres de botanique, afin de créer une potion miracle me permettant d'aller à l'infirmerie plutôt qu'en cours.
Mais cela, je le garde bien pour moi.

A
Poufsouffle on est peut-être loyal, mais au nom de la justice rien n'empêche de dénoncer les autres maisons...
Il faudra que je lui demande de me parler d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shannon O'Callaghan
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 115
Age : 34
Maison : Poufsouffle
Année : 5ème année
Gain de Gallions : 11582
Date d'inscription : 29/11/2007

MessageSujet: Re: Un PLOUF et au revoir la tranquillité [PV Aubrey Willows]   Ven 8 Fév 2008 - 23:41

Shannon écoutait Aubrey avec attention. Elle lui avait dit que son cour aussi avait été annulé et qu'elle aimait se balader. Tout comme Shannon. Mais elle aimait transformer la nature, y apposer sa marque. Shannon ne répondit rien. A vrai dire, elle se méfiait un peu. Elle n'avait pas le sentiment que sa camarade soit la reine de la franchise. Elle ne lui faisait pas vraiment confiance alors qu'elle ne la connaissait même pas. Et puis empreindre la nature de sa singularité...ce n'était pas vraiment une idée qui lui plaisait. Elle trouvait ça plutôt prétentieux. Elles faisaient déjà partie de la nature...pourquoi en rajouter ? Est-ce qu'Aubrey avait quelque chose en elle de si extraordinaire que ça ?

*Arrête Shannon, c'est quoi cette nouvelle manie ? T'es pas du genre à juger au premier coup d'oeil !*

Et pourtant. Aubrey était là, devant elle. Elle lui parlait mais ne s'adressait pas vraiment à elle. Elle regardait vers le lac. Shannon tourna à son tour, bêtement, les yeux vers l'étendue d'eau. Y avait-il quelque chose d'intéressant pour que la rouge y garde un oeil fixé ? Non. Shannon observa à nouveau la jeune fille. Aubrey était bavarde, et surtout, posait énormément de questions. Elle avait presque l'impression de subir un interrogatoire. Bon, elle semblait s'intéresser à elle, s'était plutôt sympathique. Mais elle n'en restait pas néanmoins méfiante.

Elle sortit son crapaud de son sac, le gardant serré entre ses mains. Elle n'avait pas vraiment envie que l'épisode de la volière se reproduise ici. Elle sourit à la gryffondor.


« Je te présente Desmond. Il fait rien de spécial, ni sauts de géant, ni transformation après un baiser. Mais il est magnifique, ça fait toute sa qualité. Il doit avoir 4 ou 5 ans environ. Pas de frères et soeurs à ma connaissance mais bon, je ne suis pas au courant de tout non plus. Il est français... »

Elle remit délicatement le crapaud le plus laid du monde dans sa besace. Un crapaud français c'était quand même la classe. Il aurait été irlandais, ça aurait enlevé une partie de son charme si exotique. Mais comment cette fille était au courant qu'elle était avec Desmond ? Elle ne l'avait pourtant pas sortit de son sac depuis qu'elle était près du lac. Et ça faisait un moment qu'il n'avait pas donné de la voix. Elle l'observait depuis qu'elle s'était installée pour lire alors ? Bizarre.

Et voilà que maintenant elle voulait tout savoir de ses lectures. Shannon n'arrivait pas à cerner cette fille. Elle semblait à la fois intéressée par Shannon, et en même temps, elle débitait toutes ses questions à un rythme soutenu, laissant à peine le temps à Shannon d'y répondre. S'intéressait-elle réellement à ses réponses ?


« Heu... oui, les plantes du bouquin sont intéressantes. Mais c'est pas vraiment un livre sur les plantes en fait. C'est plutôt un livre sur la vie de Quinn L.D. Cassidy. Bon, c'était un botaniste, alors forcément, on y parle de plantes, mais ce n'est pas l'essentiel... Il a voyagé dans le monde entier, dans des endroits où personne à par lui n'a mit les pieds. C'est passionnant ! La plupart des plantes dont il est questions, on ne les trouvent pas à Poudlard. Mais il y en a tout de même certaines. Et bien sûr qu'il y a des potions dont elles sont l'ingrédient premier. C'était un guérisseur, Quinn. Donc du coup, la plupart des applications des propriétés de ces plantes sont liées à des formules de guérison. »

Hésitante au début, Une fois partie sur sa lancée, Shannon parlait sans interruption, le sourire aux lèvres, l'air enthousiaste. Elle ramassa le livre sur le tronc d'arbre et l'ouvrit. Le brin d'herbe retomba à ses pieds. Elle montra du doigt un croquis sur la page, dessiné par Quinn L.D. Cassidy himself.

« Tient, regarde. C'est une Carnívora Destructura Peruana. Une plante carnivore très dangereuse. Elle fait près de 2,5 mètres et est franchement affreuse. Et bien crois le ou non, Quinn a trouver le moyen d'en extraire une substance qui est l'ingrédient principal d'une potion soignant les morsures d'acromantula... Mais je serais bien incapable de choisir ma plante préférée. Quoique, c'est banal, mais j'adore le saule. Il a plein d'applications intéressantes. »


Les plantes, un sujet intéressant. Elle n'était pas aussi prolixe que son frère Hugh ou que son père sur ce sujet mais elle n'était pas mal non plus dans son genre.


« Et toi, aimes-tu les plantes ? Si tu me poses la question, c'est que tu dois t'y intéresser un peu ? Et tu te balades comme ça tous les jours ? Tu arrives à trouver le temps ? Je ne sais vraiment pas comment tu fais. Faudra que tu me donnes ton truc. Je n'arrive jamais à me retrouver seule plus d'une demi heure moi ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aubrey Willows
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 31
Maison : Gryffondor
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 11943
Date d'inscription : 29/07/2007

MessageSujet: Re: Un PLOUF et au revoir la tranquillité [PV Aubrey Willows]   Lun 11 Fév 2008 - 13:39

Cela faisait longtemps que je n'avais pas autant discuté. Peut-être que je parle vite pour clore rapidement la conversation. Peut-être ai-je peur qu'elle ne me réponde et que l'on se lance dans des discours interminable.
Je dois être agoraphobe. Sauf qu'actuellement l'Agora n'est peuplé que d'un seul citoyen.

Ah non, deux.
Elle sort de son sac une adorable bestiole. Celle qui plus tôt manifestait sa présence par un cri.
Il est français ?
Je croyais que les Français étaient plus beau que cela.
Enfin, son charme consiste en sa laideur. Je le trouve mignon, mais je ne lui dis pas.
Je surrure un bref enchanté, tandis que la jeune fille face à moi remet son animal dans ce qui semble être sa maison.
Je n'aimerai pas vivre dans une sacoche. Je pense à haute voix.
Je détourne à nouveau le regard, un bref instant. Celui nécessaire à
Shannnon pour changer de sujet.

Le livre en question ne parle pas que de végétaux. J'aurais donc mal vu ? Me faut-il des lunettes ? A moins que ce ne soit l'angoisse...
Et la voici qui me raconte la vie trépidante de Quinn Machin, botaniste de son état.
Elle semble enthousiaste. Je ne vais pas la couper dans son élan.
Heureusement, elle abrège pour passer au point le plus important : les plantes.
Elle me montre le croquis d'une plante carnivore. Un véritable monstre.
Elle doit manger les crapauds cette fleur. Ne puis-je retenir.
Je ne veux aucun mal à Desmond, j'ai juste envie de provoquer mon interlocutrice.

Elle aime les saules, m'a-t-elle dit. Elle devrait donc m'aimer, lui ai-je répondu avec ironie. (willow = saule)
Je commence à être à l'aise. Elle ne semble pas si méchante, après tout.
Elle est juste passionnée.

Quant à moi, j'aime... Tiens, je ne me suis jamais posé la question. Quelle est ma plante préférée ?
Pensant à ma préparation proche, je lui parle des violettes. Elles sentent bon, on en fait des confiseries et plein d'autres choses.
Je note dans un coin de ma tête de penser au nom d'un végétal, si quelqu'un devait à nouveau me le demander.

A présent, je peux lui révéler mon plus grand secret : comment être seule en des lieux si fréquentés.
J'hésite à lui dire la vérité. Je prends des détours. D'abord, il suffit d'aller là où il n'y a personne ou presque, comme les cachots. Ensuite, ne pas répondre si quelqu'un vient à nous parler. Enfin...
Suivant sa réaction, je lui dirais que je plaisante.
Enfin, il suffit de sortir à la nuit tombée ou lorsque les autres sont en cours. Aucun risque de croiser qui que ce soit. A part peut-être des élèves n'ayant pas classe, ou des professeurs attardés.
Pour eux, il suffit de courir vite. Ou de donner un faux nom s'ils ne nous reconnaissent pas.
Inventer une maladie quelconque si jamais ils savent qui l'on est. Ou avoir une potion en cas de besoin : potion d'amnésie pour l'enseignant, potion qui rend malade pour soi.
S'il s'agit d'un homme et qu'il est jeune, tenter la séduction...
Mais, ici, les professeurs sont vieux pour la plupart.

Je n'ai jamais eu à le faire mais je m'y étais déjà préparée. Et elle, n'a-t-elle jamais oublié d'aller étudier ?

Il ne faut pas être trop sérieux.
Je conclus mon laïus par un Carpe Diem souriant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shannon O'Callaghan
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 115
Age : 34
Maison : Poufsouffle
Année : 5ème année
Gain de Gallions : 11582
Date d'inscription : 29/11/2007

MessageSujet: Re: Un PLOUF et au revoir la tranquillité [PV Aubrey Willows]   Mar 12 Fév 2008 - 16:10

Elle n'aimerait pas vivre dans une sacoche ?

« C'est pas vraiment non plus un grand plaisir pour mon crapaud... Mais il ne vit pas là. J'essaie de le sortir le plus souvent possible. Mais ce troll aime se mettre dans des situations dangereuses pour son intégrité physique... »

En repensant à l'épisode de la volière, Shannon sourit intérieurement. Elle ne voulait pas risquer qu'il se fasse boulotter par la première créature venue...

« Du coup, je préfère parfois le laisser dans mon sac. Même si ce n'est pas l'impression que ça donne, c'est bien mieux pour lui pour le moment. »

En voyant la Carnívora Destructura Peruana, Aubrey dit qu'elle doit être du style à manger Desmond. Shannon fit la grimace.

« Oui, c'est certain... et je pense même qu'elle pourrait nous avaler toutes les deux d'un coup aussi. »

Et oui, une plante carnivore, ça mangeait de tout. Surtout celle-ci. Tient, quel effet ça pouvait bien faire de se faire avaler par une plante telle que celle-ci ? Est-ce qu'elle mâchait son déjeuner ? Est-ce qu'elle avait des sucs spéciaux qui digéraient ses victimes vivantes ? Elle avait un doute tout à coup. Il fallait qu'elle se replonge dans son livre, il y avait certainement ses réponses à l'intérieur. Finalement, elle ne le connaissait pas encore par coeur.

Shannon devrait aimer Aubrey ? Ah bah oui, « willow » et « Willows ». Elle n'avait même pas fait attention en répondant. Elle répondit par un signe de tête affirmatif et un léger sourire crispé. Elle n'était pas vraiment certaine que sa camarade gryffondor possède toutes les qualités du saule... Mais elle ne la connaissait pas vraiment non plus. Est-ce que comme le saule elle avait des talents pour la guérison, aimait l'eau, possédait une souplesse naturelle, avait de solides racines ?
Les violettes, elle aimait les violettes.


« Pas mal les violettes. Elles ont aussi des vertus curatives il me semble. Et ma mère en fait un sirop délicieux ! C'est un très bon choix. »

Et le sourire lui revient. Aubrey lui expose sa technique pour réussir à être seule dans Poudlard. Bonne technique, mais Shannon n'était pas vraiment du genre à écarter les autres par le mensonge. Elle ne pourrait jamais l'appliquer. Que les autres mentent ou détourne la vérité, elle s'en fichait un peu. Mais elle n'avait pas vraiment envie que ça vienne d'elle. Elle réservait ce genre de solution pour le jour où elle en aurait vraiment besoin.
Oui, les professeurs étaient vieux par rapport à elles. Mais certains ne l'étaient pas tant que ça, et surtout, certains n'étaient pas mal du tout. Mais elle se garda bien de faire un commentaire sur le sujet. Elle ne voulait pas faire comme ces filles qui tombaient en pâmoison devant le premier mâle adulte digne de ce nom au sein de l'école.


« En fait, non. Je crois que je n'ai jamais séché un cour volontairement. Je suis peut-être trop sérieuse... »
, ajouta t-elle pensive.

La vérité, c'était qu'elle adorait les cours de Poudlard. Même les cours de Rogue étaient intéressant, à défaut d'être dispensés par un professeur sympathique. Mais ça ne l'empêchait pas de vivre le moment présent, de profiter de chaque instant. Elle répondit à son sourire.

« ...Mais ça ne m'empêche pas de profiter de chaque instant quand même. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aubrey Willows
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 31
Maison : Gryffondor
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 11943
Date d'inscription : 29/07/2007

MessageSujet: Re: Un PLOUF et au revoir la tranquillité [PV Aubrey Willows]   Sam 16 Fév 2008 - 14:54

Souvenirs de mes premières années, seule et enfermée... Il aime se mettre dans de périlleuses situations, mais au moins vit-il.

Est-elle certaine que sa bestiole est heureuse ? Après tout, je m'en moque. Je ne suis pas là pour cela.



Je souris lorsqu'elle parle des effets curatifs des violettes. Pour moi, il s'agit d'avantage d'un anti-poison, mais en y regardant de plus près l'effet reste le même. D'ailleurs, je songe bien à en consommer sans m'être intoxiquée au préalable.




Shannon n'est pas fille à sécher les cours. Pourquoi n'en suis-je pas surprise ? Il faudra que je la teste sur son savoir. Si elle va en classe, c'est nécessairement pour y apprendre quelque chose.
Je crois...

Quoi qu'il en soit elle comprend ma citation. Il faut dire aussi que l'expression est commune. Parfois trop.
Je l'avais jugée opportune ; ne parlions-nous pas de plantes ?
A-t-elle saisi l'allusion ?

Je me dois de lui demander en quoi rester enfermé derrière un bureau, dans une salle de classe est profitable, à part à enrichir ses connaissances.
Ce n'est pas ainsi que je me vois profiter de la vie. Chacun son point de vue.
En classe, je m'ennuie, c'est pourquoi je déserte. Mais je l'ai déjà dit.
Le monde extérieur est plus riche que celui dépeint dans les livres. J'apprends ce que je vis. Je vis ce que j'apprends.

La solitude me fait observer. Je comprends le comportement de mes congénères sans jamais leur parler. Il en va de même pour toutes les choses du monde.

De quoi puis-je lui parler ? De quoi s'entretenir ? Nous avons évoqué nos végétaux préféré... Voyons pour les humains.
Quel professeur aimait-elle et pourquoi ?
J'enchaine, sans même lui laisser la possibilité de répondre : est-elle amoureuse de quelqu'un et de qui ? Iront-ils danser à la Saint Valentin ? Espère-t-elle recevoir un saule en cadeau ?
Ne craint-elle pas qu'il devienne pleureur ?
Puis, à l'inverse, quel est le professeur qu'elle aime le moins ? Quel élève ne peut-elle pas supporter ?

Cette fois, je la laisse parler. Elle aura eu le temps de penser sa réponse, pendant que je questionnais.

Je décide de prévoir ma propre réponse. J'écouterai d'une oreille non attentive les sons qui sortiront de sa bouche.

Je suis une interlocutrice peu agréable.
Tant pis !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shannon O'Callaghan
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 115
Age : 34
Maison : Poufsouffle
Année : 5ème année
Gain de Gallions : 11582
Date d'inscription : 29/11/2007

MessageSujet: Re: Un PLOUF et au revoir la tranquillité [PV Aubrey Willows]   Mar 19 Fév 2008 - 20:19

Shannon réfléchit à ce que venait de dire sa camarade. Pourquoi rester enfermé quand le monde extérieur offrait plus de perspectives de nouvelles connaissances qu'une salle de cours.

« D'un côté, je suis plutôt d'accord avec toi. On apprendra jamais dans une salle de classe ce que nous pouvons comprendre en le vivant réellement, en en faisant l'expérience par nous même. Mais ignorer tout ce que les autres ont apprit jusqu'à présent, toutes les expériences qu'ils ont déjà tentées, c'est dommage. On peut s'appuyer sur leurs expériences pour aller encore plus loin. Ce qui a été déjà fait n'est pas toujours à refaire. Ça peut nous servir de base. Apprendre du passé pour construire notre présent et même notre avenir. »


Lancer Shannon sur ce genre de sujet, c'était prendre le risque de la voir bavarder pendant un long moment...


« En fait, je me dis que je ne serais pas dans une salle de classe éternellement. Autant profiter maintenant de ce que les autres ont à m'offrir. Et puis on ne pourra jamais vivre tout ce qu'on lit. Ça fait aussi rêver. Ça nous apprend le mode de vie d'autres civilisations et peuples, de d'autres époques. Des trucs que quoi que tu fasses, tu auras du mal à vivre à l'extérieur. Je ne m'intéresse pas qu'à mon propre présent, qu'à ce qui entoure ma propre petite personne. Il y a des choses que l'on ne peut apprendre qu'en les vivant, d'autres que je ne connaîtrais qu'en les lisant. »

Petit sourire timide envers Aubrey. Il ne s'agissait là que de son opinion. Elle valait ce qu'elle valait. Elle aimait les cours, Aubrey non. Une simple différence qui n'empêchait pas Shannon d'apprécier cette conversation. Aubrey semblait très secrète. C'était elle qui était descendue lui parler, et c'était elle qui restait la plus mystérieuse sur elle-même. Comme si elle avait à la fois envie de rencontrer du monde, et qu'en même temps elle le faisait par obligation. Et pourtant, elle ne semblait vraiment pas fille à se plier aux obligations. Bref, la gryffondor restait complexe et mystérieuse pour Shannon. Même si cette distance qu'elle instaurait était un peu désagréable, elle se disait qu'Aubrey valait peut-être un peu plus que ce que les apparences lui laissait voir.

« J'aime bien Des Lys... Peut-être parce qu'il s'agit de botanique... Aussi parce que je le trouve excellent professeur, respectueux envers ses élèves et très intéressant. Pour ce qui est de la St Valentin, non, je ne suis pas amoureuse et je n'irais donc avec personne. je crois même que je n'irais pas du tout. D'ailleurs, je ne crois pas que quelque chose soit organisé pour l'occasion... Et toi ? Un amoureux ? »

Elle n'était pas vraiment du genre à poser ce type de question à quelqu'un qu'elle venait de rencontrer, mais Aubrey l'avait posé la première alors elle la lui renvoyait. Peut-être que sa vie amoureuse était plus palpitante que la sienne. Ce ne serais pas difficile de faire mieux.

« Bah je suis pas vraiment fan de Rogue...mais bon, je ne suis pas vraiment une exception sur ce coup là. Faut dire qu'il est loin d'être agréable ! Quant aux élèves, pour l'instant j'ai pas de soucis. Et puis ceux que j'apprécie moins, et bien je les évite. Ça sert à rien de provoquer les conflits. Et toi alors ? Les profs, t'en penses quoi ? »

Tout en répondant et retournant ses questions à Aubrey, elle se dit qu'il était peut-être temps de retourner vers le château. Le temps de la solitude tirait sur sa fin. Solitude écourtée plus rapidement que prévu il fallait bien l'avouer.

« Je rentre... tu viens ou tu préfère profiter encore un peu du lac ? »

Elle se retourna ensuite vers la falaise, jeta un œil vers le chemin escarpé, un nouveau regard vers la falaise. La falaise. Elle s'approcha des lourd rocher et entreprit d'escalader les premiers avec agilité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un PLOUF et au revoir la tranquillité [PV Aubrey Willows]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un PLOUF et au revoir la tranquillité [PV Aubrey Willows]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Autour du château :: Parc du Château et cour de récréation-
Sauter vers: