Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Comment ne pas lui céder? (TM St Val avec Allanah)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Noah de Lansley
Personnage du futur
avatar

Nombre de messages : 166
Maison : Poufsouffle
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 12010
Date d'inscription : 01/01/2008

MessageSujet: Re: Comment ne pas lui céder? (TM St Val avec Allanah)   Sam 1 Mar 2008 - 10:11



Etait-ce ma main qui se crispait sur le bras de ce trône de carbone? Etais-je cette créature pétrifiée par la souveraineté d'un baiser? Le sol était au plafond. Le jour était la nuit. L'eau était le feu. Je n'étais plus assis ni couché, ni debout, ni réveillé, ni endormi, ni même moi. J'étais. Etait-je? Bouleversé, se pouvait-il? Affolé, probablement. Ivre, de toute évidence. Soufflé, l'auriez-vous cru? Ebahi, cent fois. Redoutable. Dramatiquement. Redoutable, si elle ne s'écartait pas très vite, si Allanah me faisait confiance, si elle me croyait bon. Je ne l'étais pas... ou plus. Pourrai-je redevenir ce que je fus? Plus, cependant que mes sentiments décuplés par la pression des lèvres d'Allanah poursuivaient d'offenser mes barricades. Plus je buvais, plus j'avais soif. Et ça me rendait triste.

- Tu vas m'assassiner, lui glissais-je tout contre sa bouche.

Pense à autre chose, pense à autre chose. Il faut cesser cela, me sermonnai-je. Mais au bout de chaque pensée, il y avait Raines qui se tenait debout dans mon cœur. Ma fièvre me consumait... je l'étreignais avec une féroce douceur. Mes mains inquisitrices cherchaient sa peau. Dos es-tu là? Viens sous moi. Frissonne sous mes doigts aveuglés.

Le baiser n'avait plus rien de sage. Mes gestes fervents se firent commandant. Les impulsions se bousculaient les unes après les autres comme des quilles déséquilibrées et résonnant dans mes soupirs. Je la portai pour l'asseoir face à moi, calai ses genoux contre mes cuisses, approchai un Elle toute entière contre un Moi à demi bon à jeter tellement tout me fracturait, me démantibulait et me dévastait. Je la priai d'arrêter parce que j'en fus moi-même incapable. La journée toute entière défila dans ma tête. C'était un cauchemar captivant qui me désemparait. Si soumis. Si vain, je fus. J'avais envie de crier. Je m'insurgeai transi d'une peur douloureuse. Les chiens ne font pas des chats. Je comprends. Oui. Je comprends maintenant comme l'amour et le désir peuvent tout ébranler, emmurer nos choix dans la prison de nos envies. Qu'est-ce que je fais, par Merlin, non mais qu'est-ce que je fais, m'engueulai-je en l'embrassant de plus belle.

Mais sans crier gare, il y eut la rencontre improbable de la peau de ses cuisses sous ma dextre subjuguée et la candeur de son regard qui pleuvait dans le brasier du mien. Je m'arrêtai, paniqué, et me levai en la gardant dans mes bras, serrée contre mon cœur.

- Maintenant, Raines, j'ai très peur... je voudrais ne pas te lâcher, tu vois... mais je n'y arrive pas. Mais tu me rends cinglé, le filtre me rend cinglé... Tu restes-là. Contre moi, d'accord? Tu me laisses pas, tu bouges pas, tu dis rien... on reste comme ça, jusqu'à ce que ça parte, doucement... je ne veux plus entendre. Tes soupirs, ta voix... tu ne te rends pas compte comme ça me soumet. Je suis au supplice de ne pas savoir me commander.

Pause.

La portant toujours dans mes bras, je m'assis sur le sol, adossé au trône et la garda silencieusement contre moi. Yeux clos. Luttant pour ne plus la cajoler. Rien faire. Attendre. Nous restâmes ainsi calés durant un très long moment. Et ma douleur était plus grande quand je ne l'étreignais pas mais, au moins, je m'aimais mieux. C'est dans cette position du désespoir que je vis à l'autre bout de la salle du trône la silhouette élancée d'Egon, tenant sa baguette et arborant un visage impassible.

- Aide-moi, lui murmurai-je. Sauvé.
- Caleb... Pas de bêtise? me demanda-t-il de loin en s'avançant.

Je ne bougeai pas de notre position mais secouai la tête négativement avec très peu d'assurance en moi.

- Pas de bêtise mais je n'en peux plus, cousin. ...


Hufflepuff
16 ans - 6ème année
"Arrivé depuis septembre,
vous me connaissez sous le patronyme: Caleb Sutham"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Egon Sutham
Adulte
avatar

Nombre de messages : 378
Age : 30
Maison : Ancien élèves de Gryffondor
Gain de Gallions : 14167
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Comment ne pas lui céder? (TM St Val avec Allanah)   Dim 2 Mar 2008 - 20:45

Pour Egon, la situation le dépassait.

Dans le courant de la matinée, il avait reçu un hibou d'appel à l'aide de Noah qui lui relatait une situation digne des pires poissons d'avril. Le promu était resté longtemps sceptique, relisant le courrier plusieurs fois avant de se décider à agir. Pour ce faire, il avait malheureusement dû attendre la fin de l'audition d'un client de Domino. Absente, elle gardait sa fille Louise-Elisabeth qui était malade, aussi Egon resta-t-il seul et responsable du cabinet.

A la fin de l'entretien, il avait transplané aux abords de Poudlard pour se rendre du côté de Poudlard université. Reconnu puis retenu par Mowana et Dimitri, il avait une fois de plus tardé. Passer du côté des collégiens fut moins aisé, il avait biaisé auprès du concierge en prétextant un hibou urgent à l'intention d'Alexandrei Zagora, le seul membre du personnel de Poudlard qu'il connaissait encore pour avoir passé un été avec Enki et lui à la recherche d'un foutue fleur dans les montagnes balkaniques.

En tout cas, il parvint à s'introduire dans une Grande Salle presque vide où le repas touchait à sa fin. Après avoir interrogé plusieurs camarades de Noah qui ne savaient pas où il était, il finit par en trouver un qui l'avaient vu se diriger avec une certaine Allanah vers le placard caché dans le fond de la Grande Salle. Egon finit par comprendre où le jeune garçon s'était rendu.

Maintenant, interrompant une étreinte amoureuse mais rien de plus dommageable, il avançait vers celui qui, d'après son seul témoignage - et Egon l'avait cru - était le fils de Sacha.

Egon salua brièvement la jeune fille. Il lui fallait une excuse pour extirper Noah de son contact. Le garçon aux étranges pouvoirs avait craint l'impact du filtre sur lui. Automatiquement, la commisération d'Egon avait fait surface. Il supposa la peur de céder sous le mensonge d'un filtre, la peur de raconter qui il était au risque de faire capoter sa mission, la peur d'être un jour vraiment amoureux d'une fille d'ici et de ne jamais vouloir rentrer en 2023 pour aider la résistance et son père. Noah était un sens interdit et il le savait. Un objet venimeux et il en avait conscience.
- Caleb, feinta-il d'une invective menaçante, tu n'as rien à foutre ici. Tu te rends compte que vous risquez le renvoi pour vos trolleries? Cette salle est interdite aux collégiens, venez, je vous raccompagne.

Sans hésitation, il se pencha, ramassa la baguette de Noah et la lui fit parvenir.
- Debout, vous aussi, mademoiselle... vous avez de la chance qu'on m'a raconté vous avoir vu vous diriger vers le passage secret alors que je passais juste saluer Mowy et Dim. Imaginez deux minutes que ça soit Rosemont, Rusard ou votre BRIME qui vous ait surpris.

Ils marchèrent longtemps et Egon se débrouilla pour marcher entre Noah et Allanah. Arrivé dans la Grande Salle, celle-ci était vide. A 23 heures, c'était normal. Le couvre feu était passé depuis longtemps.
- Dites vous bonne nuit. Caleb, je te raccompagne aux sous-sols, on doit parler.

Egon se posta un peu plus loin, près de la porte de sortie, et leur tourna le dos afin de leur laisser l'intimité nécessaire pour se dire bonne nuit sans que son regard pèse sur eux. Il attendit que Noah sorte pour le rassurer, lui dire qu'il n'avait commis aucun impair.


Dead like me.
Tout sera bien, qui finira.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allanah Raines
Elève assidu
avatar

Nombre de messages : 296
Maison : Serdaigle
Année : 5ème année
Gain de Gallions : 13395
Date d'inscription : 06/10/2006

MessageSujet: Re: Comment ne pas lui céder? (TM St Val avec Allanah)   Mar 4 Mar 2008 - 14:38

* Ce n'était humainement pas possible de supporter cette torture somme toute inhabituelle. Elle avait tressaillit en percevant, à travers un voile cotonneux, le contact léger sur le haut de sa jambe, avant que ses pieds ne retrouvent brutalement prisent avec la terre ferme. Lanah ferma les yeux pour calmer les battements désordonnés de son cœur et pensa que si les bras de Caleb ne l'avait pas soutenu, elle n'aurait jamais tenu debout. Ses jambes flageolantes refusaient tout net de supporter son poids.

Elle hocha gravement la tête aux injonctions de celui qui lui avait chamboulé la tête et le corps, s'interdisant de prononcer une parole. Seule la caressa légère sur son cou attesta de son assentiment. Elle avait autant besoin de ce silence et de calme pour remettre ses idées en place, sa tête et son cœur à l'endroit. L'empressement qu'elle avait eu pendant leur échange l'avait surprise. Totalement différent de la première fois, mais mieux. Indescriptible. *


* Elle enfouit sa tête contre le torse de Caleb à l'approche de son cousin et marmotta un vague désolé de l'éprouver ainsi. Elle n'avait jamais pensé jusque là que les élans qui l'avait poussé à l'embrasser et se laisser embrasser puissent être douloureux. Elle ne comprenait pas, plus. Dans sa naïveté, elle ne parvenait pas à saisir que ce n'était pas tant le geste qui blessait Caleb, mais plus le combat intérieur qu'il se livrait pour ne pas succomber à la faiblesse qu'elle représentait, le filtre faisant toujours effet. La Serdaigle avait depuis longtemps cessé, elle, de lutter contre.

Lanah se serra plus étroitement contre lui, tout en se maudissant. Elle ne l'aidait surement pas en cherchant sa protection et son réconfort mais elle ne tenait pas à montrer sa faiblesse passagère plus que nécessaire. Surtout à un inconnu. Son cher cousin qui avait le pouvoir de refroidir les ardeurs les plus brûlantes. Ça devait peut-être lui être pratique quelque fois, mais sur l'instant, elle n'y croyait guère. Raide comme un piquet, elle se releva et le suivit sans dire un mot, s'amusant même des précautions inutiles qu'il prenait en se mettant entre elle et Caleb. Comme si, maintenant qu'il était là, il allait se passer quelque chose ... *

* De retour dans la Grande Salle, Lanah observa le cousin qui avait eu une certaine décence en s'éloignant puis regarda silencieusement Caleb. Maintenant que l'effet du filtre ne se faisait plus autant sentir qu'avant, elle se sentait gauche et surtout stupide. *


"C'était une journée ... je ne sais pas trop en faite. Je crois que la Allanah d'il y a peu aurait dit 'plaisante', follement, mais maintenant, je ne sais plus. Il va me falloir un peu de temps pour me remettre et faire le tri. Comprendre et tirer les leçons de tout ça."

La nuit promet d'être longue.

"Bonne nuit Caleb."

Si c'est possible ...

* Lanah se haussa sur la pointe des pieds et posa ses lèvres sur les siennes, avant de se détourner et de quitter la Grande Salle, qui l'avait vu laissé pour la première fois, libre court à ses sentiments, même factice. *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sandarea.azurforum.com/index.htm
Noah de Lansley
Personnage du futur
avatar

Nombre de messages : 166
Maison : Poufsouffle
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 12010
Date d'inscription : 01/01/2008

MessageSujet: Re: Comment ne pas lui céder? (TM St Val avec Allanah)   Mar 4 Mar 2008 - 19:15

Mon prétendu cousin nous chaperonna jusqu’à la Grande Salle. J’aurais pu rester dans cette tombe de pierre jusqu’à mon dernier souffle avec Allanah posée sur moi comme une couverture d’amour. Du moins, ce fut mon sentiment tant que filtre avariait mon sang et mon esprit.

Il perdait de son effet. Je le sentais car la douleur d’avoir Raines à portée de moi se faisait moins intense. Pourtant, quand nous arrivâmes dans le réfectoire désert et qu’Egon nous laissa nous dire bonne nuit, j’eus le sentiment désespéré qu’il y en aurait toujours un peu en moi. Du filtre.

Parce que lorsque les lèvres de la Serdaigle rencontrèrent une dernière fois les miennes, un battement de mon cœur me confia avec impertinence que ce n’était pas terminé, qu’il ne se satisfaisait pas que ce fût notre dernier baiser.

- Allanah, je suis désolé, lui murmurai-je.

Nous nous retrouverons.

Egon m’accompagna et je lui décrivis dans les moindres détails ce qui s’était passé et ce que je craignais à l'avenir. Il avait deviné, me confia-t-il, que mon plus grand danger était de me faire des attaches dans cette décennie. Il m’exhorta à ne jamais hésiter à faire appel à lui en cas de problème. Il resta discret sur ce que je comptais faire au sujet d’Allanah. Il posa peu de questions. Je répondis au peu de questions. Sauf à la plus simple:

- Pourquoi être allé dans le bureau de l’Ombre? La salle de son trône, c’est quand même osé.
- Ca, Egon, je ne peux pas te le dire.

Et c'est toi qui m'as demandé de ne pas te parler d'Umbrès dans le futur. J'obéis.

Il n’insista pas et me quitta dans un des couloirs du sous-sol en me souhaitant ironiquement une bonne fin de Saint-Valentin.

Avant de m’endormir, je me promis qu’un jour, je devrais m’excuser correctement auprès d’Allanah.

Oui, nous nous reverrons.



star Fin star


Hufflepuff
16 ans - 6ème année
"Arrivé depuis septembre,
vous me connaissez sous le patronyme: Caleb Sutham"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comment ne pas lui céder? (TM St Val avec Allanah)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comment ne pas lui céder? (TM St Val avec Allanah)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Château :: La Grande Salle-
Sauter vers: