Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 BRIME - Discussion avec M. Blueberry

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pr. Sambre des Lys
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 206
Maison : Poufsouffle
Gain de Gallions : 12087
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: BRIME - Discussion avec M. Blueberry   Sam 12 Jan 2008 - 19:06

Une petite et élégante chouette effraie se posa sur le rebord du bureau des deux agents de la BRIME. Son maître l'avait envoyé en catastrophe à l'instant où il avait appris que, ce dimanche, deux de ses élèves avaient été renvoyées. Il avait eu peu de détails sur l'affaire mais, ayant foi en ses élèves, il pensait impossible qu'elles aient pu faire quelque chose qui valait ce châtiment.

Lors du conseil Iscarioth-Call, il n'était pas de son ressort d'agir pour les défendre, il n'avait pas désiré marcher sur les plates bandes du professeur Rogue. Cette fois-ci, tout était différent, il s'agissait d'élèves de Gryffondor. La maison dont il était Directeur.

Madame Greenapple, Monsieur Blueberry,

Je ne sais de quel forfait vous accusez deux de mes élèves mais je ne puis croire que Mélusine McEwan ou Althéa Belrin aient pu mériter un tel traitement.

En les renvoyant en cours d'année, vous mettez en péril leur scolarité, scolarité pour laquelle je pensais que vous vous battiez afin de la leur rendre meilleure.

Vous ôtez à Gryffondor non seulement un excellent capitaine, pleine d'enthousiasme et de dynamisme, mais aussi une préfète battante et entraînante pour ses camarades.

Pensez aussi à leur famille qui compte sur Poudlard afin de leur dispenser la meilleure éducation possible. Que feront-elles plus tard sans l'enseignement qui leur est encore dû aujourd'hui?

Je vous prie, Madame, Monsieur d'accepter de me recevoir urgemment  afin de discuter des termes de ces deux renvois que je juge excessifs.

Sambre des Lys
Professeur d'Etude des Potions & de la Botanique
Directeur de la Maison de Gryffondor

Gryffindor


La chouette demeura sur le rebord de la fenêtre jusqu'à ce qu'on vienne la délivrer de sa missive puis elle s'envola pour regagner la petite maison de Pré-au-Lard où habitait Sambre des Lys.


Professeur de Potions et de Botanique
Directeur de Maison de Poufsouffle
# France Imported #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bereby Blueberry
Ministère
avatar

Nombre de messages : 42
Maison : Ancien Serdaigle
Année : Aucune
Gain de Gallions : 11615
Date d'inscription : 17/11/2007

MessageSujet: Re: BRIME - Discussion avec M. Blueberry   Sam 12 Jan 2008 - 23:32

Jeudi 10 janvier... Bereby avait reçu le hibou de la part de Sambre Des Lys, durant la matinée. Il s'attendait à tout instant à le voir débarquer. Il n'avait renvoyé qu'un lettre très synthétique:

"Je serai dans mon bureau toute la journée, passez quand vous le désirez.
B.B."






Sambre des Lys dit :

- Bonsoir. Professeur Sambre des Lys. Nous nous sommes rencontrés...

Bereby Blueberry dit :

- Je sais très bien qui vous êtes, l'interrompit l'homme en relevant un visage frondeur. Il n'avait rien contre ce professeur en particulier, c'était d'ailleurs une très bonne chose qu'il vienne de lui-même, mais sachant ce qui motivait sa venue, cela ne pouvait indubitablement ravir Bereby qui avait toutefois des arguments à faire valoir.

Sambre des Lys dit :

- Puis-je entrer? Insista Sambre en ouvrant complètement la porte qu'il referma derrière lui. Il avança dans le bureau et se posta sans parler en face de l'inspecteur de la BRIME. Sa seule présence et la lettre qu'il avait envoyée parlaient pour lui. De ce fait et buté, il décida qu'il ne parlerait pas tant qu'on ne l'y invitait pas, malgré que cette rencontre soit de son propre chef.

Bereby Blueberry dit :

Le professeur de Potions se faisait désirer. Il ne parlait pas et la tension résultant de ce silence accrue la température de la salle. Blueberry se leva et vint se poster face à lui, à un pas. Assis sur son bureau, s'appliquant à paraître décontracté.

- Et bien parlons de ce qui vous amène, dit-il pour briser la glace. Les deux Gryffondor.

Sambre des Lys dit :

- Exactement. Ma lettre vous faisait part de mon positionnement face à votre décision et je...

Bereby Blueberry dit :

- Vous n'êtes pas sans savoir que nous sommes ici pour sévir et affermir le règlement. Nous n'avons jamais caché les motivations du ministère. La mesure est temporaire, l'affaire de quelques mois pour parer aux manques actuels. Voici les faits: nous établissons une règle assez simple: les rassemblements associatifs et divertissements frivoles sont suspendus... nous espérons que cette règle, si simple soit-elle, soit observée par les élèves de Poudlard. Aussi, monsieur Sambre des Lys, quand je vois deux de vos élèves si promptes à influencer leurs camarades à sombrer dans la bêtise la plus complète, j'ai du mal à comprendre ce qui n'était pas clair dans "interdiction de se rassembler."

Sambre des Lys dit :

- Mais...

Bereby Blueberry dit :

- Je n'ai pas terminé. Selon quelques élèves que j'ai pu interroger, Miss Belrin et Miss McEwan ont commandité ce rassemblement pour soi-disant nous "contrecarrer." Ils se croient à la guerre!

Rire franchement très amusé.

- Est-ce que vous imaginez? Contrecarrer deux Aurors? Soit, seulement deux Aurors, se reprit-il plus sérieusement, on peut en venir à bout. Mais que croient-ils? Ils nous virent et deux ou trois autre Aurors viendront à leur tour. Pensent-ils que nous sommes les grands méchants trolls de toute cette manoeuvre? Ils se croient dans un conte de Beedle!

Sambre des Lys dit :

- Monsieur, sauf votre respect, je pense seulement qu'ils ont entre 11 et 17 ans et que c'est l'âge où se créent les liens sociaux, les amitiés, les souvenirs. En les empêchant de se rassembler, acte temporaire ou non, vous les empêchez surtout de respirer! Passent les punitions pour manque de discipline, Call et Iscarioth sont allés trop loin, mais pour Althéa et Mélusine, jamais ceci ne serait arrivé si elles ne s'étaient pas senties dépourvues de leurs droits les plus élémentaires.

Bereby Blueberry dit :

Un long silence sépara les deux hommes. Tout ce que disait le professeur des Lys était vrai mais une vérité n'avait jamais été suffisante pour mener le monde et le garder cohérent et fort.

- Professeur, votre démarche est louable mais inutile. Je ne cèderai pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pr. Sambre des Lys
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 206
Maison : Poufsouffle
Gain de Gallions : 12087
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: BRIME - Discussion avec M. Blueberry   Sam 12 Jan 2008 - 23:35

Sambre des Lys dit :

Sambre commençait à perdre patience. Ses pupilles assombries ne pouvaient plus cacher son énervement bien qu'il faisait un effort surhumain pour ne pas sortir sa baguette et flanquer un maléfice relevé ou une Duplikat d'Horreur à cet homme se cachant derrière les responsabilités qu'on lui avait ordonné d'effectuer comme un chien.

- Je ne vous demande pas de céder, ni même de partir, je vous demande de revoir cette règle avec plus de souplesse pour que, dorénavant, de tels actes n'aient plus lieu au sein de l'école! Il n'y a pas de rébellion s'il n'y a pas d'oppression!

Bereby Blueberry dit :

- Je ne le peux pas. Je suis désolé. Ce ne sont pas mes décisions.

Blueberry contourna son bureau pour rompre le contact visuel avec le regard enflammé de Sambre des Lys. Il s'assit à sa place et sembla chercher quelque chose autour de lui:

- Je peux en revanche assouplir la punition de vos deux élèves... en échange de quoi, cependant...

Sambre des Lys dit :

Les sourcils de Sambre semblaient ne plus vouloir se détendre. Il gardait sur son vis-à-vis un regard fougueux. Si ses yeux avaient pu lancer des flammes, le bureau aurait été en cendre.

- Cependant quoi? Demanda-t-il sèchement.

Accepter un compromis avec Blueberry pouvait lui coûter très cher. Il le savait. Mais en échange, que coûtait la scolarité de deux élèves qui avaient seulement voulu tenir solidement et défendre leur opinion face à l'oppression de ce troll aztèque?

Bereby Blueberry dit :

- Cependant, il va falloir que vous m'aidiez.

Sambre des Lys dit :

- Je doute que je puisse vous aider à quoi que ce soit.

Bereby Blueberry dit :

- Faux. J'ai lu dans votre dossier que vous possédiez un don spécial classé par le gouvernement français parmi les dons rares et dangereux. Mais ce dossier...

L'inspecteur trouva enfin ce qu'il cherchait. Une liasse de parchemins qu'il fit sortir par magie d'un carton contenant plusieurs autres dossiers de ce genre et qu'il posa sur le bureau. Il scruta Sambre avec un petit air supérieur:

- ... n'indique pas de quel don il s'agit.

Sambre des Lys dit :

- Peut-on savoir comment et pourquoi vous avez mon dossier entre les mains?

Bereby Blueberry dit :

- Non. On ne peut pas. Répondez à ma question et je permettrai à l'une des deux élèves de revenir à Poudlard dans trois jours...

Sambre des Lys dit :

"Piégé."

Bereby Blueberry dit :

- Je ne suis pas pressé d'obtenir la réponse mais il me faut cette information vous concernant. Lorsque vous serez près à me la délivrer, je serai près à réintégrer l'une des deux élèves...

Sambre des Lys dit :

Cette fois-ci, ce fut Sambre qui interrompit l'inspecteur de la BRIME. Son sang bouillonnait avec rage mais il encaissait avec dignité la main mise de l'employé du Ministère sur sa vie privée.

- Et pour les deux? Se résigna-t-il.

Bereby Blueberry dit :

- Comment ça, "les deux" quoi?

Sambre des Lys dit :

- Pour les deux jeunes filles, Althéa Belrin et Mélusine McEwan, que voudriez-vous?

Bereby Blueberry dit :

Bereby sourit victorieux mais garda son calme. Il sentait qu'il gagnait du terrain sur le professeur. Les deux enfants n'étaient rien, avoir Des Lys et son mystérieux pouvoir dans son camp pouvait changer la donne.

- Votre soutien aux projets du Ministère à l'intérieur de Poudlard. Il vous suffira de soutenir tous les actes édictés.

Sambre des Lys dit :

- Non! Je refuse. C'est... c'est tout simplement impossible...

Bereby Blueberry dit :

- Alors vous venez de perdre d'un coup McEwan et Belrin. J'ai du temps, comme je vous l'ai dit. Je vous laisse y songer et me donner votre réponse d'ici les deux prochaines semaines. En attendant, les deux élèves resteront chez elles. L'entretien est terminé.

Sambre des Lys dit :

Sambre tourna les talons et sortit du bureau sans saluer l'homme. Furieux de n'avoir pas été assez vigilent. Non seulement il n'avait pas réussi à ramener les deux petites mais en plus il venait de perdre son intégrité au cas où il acceptait de céder au chantage.

"Que faire?"

Résistant à l'envie d'aller s'en plaindre à Rosemont, le français décida de trouver seul une solution à cet odieux chantage.

"Seul?"

Peut-être pas. Il se souvint alors que le professeur Merwick connaissait très bien ces deux Aurors avec lesquels il avait déjà travaillé.

"Une aubaine?"


A suivre...


Professeur de Potions et de Botanique
Directeur de Maison de Poufsouffle
# France Imported #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bereby Blueberry
Ministère
avatar

Nombre de messages : 42
Maison : Ancien Serdaigle
Année : Aucune
Gain de Gallions : 11615
Date d'inscription : 17/11/2007

MessageSujet: Re: BRIME - Discussion avec M. Blueberry   Sam 2 Fév 2008 - 16:16

Environ deux semaines plus tard
4 février 2008


Assis dans son bureau, Blueberry classait les derniers dossiers. Il avait fait deux piles. la première comportait tous les élèves dignes de poursuivre des études de magie à Poudlard. Résultats brillants, étudiants s'étant distingués d'une façon émérite. L'autre pile, plus conséquente, était la pile...

¤ Des autres... ¤

Ceux qu'il faudrait suivre à la trace. Il se les partagerai avec sa femme afin de pouvoir garder un oeil sur eux. Sur les pires.

Les deux élèves du labyrinthe n'étaient toujours pas sorti.
Les deux élèves renvoyées n'étaient toujours pas admises à l'école.
Les deux employés rôdaient toujours.

Deux semaines et rien ne changeait dans les mentalités. Personne ne voulait plier alors que, pour le bien de tous, il aurait été tellement plus facile de...


¤ Céder. ¤

On toqua à la porte.

~ Entrez!

Bereby releva son fin visage vers le jeune professeur Des Lys. Sourire complaisant aux lèvre il se dresse et lui tend sa main pour le saluer. Quelle suprise. Celui-ci aurait-il...

¤ Cédé? ¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pr. Sambre des Lys
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 206
Maison : Poufsouffle
Gain de Gallions : 12087
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: BRIME - Discussion avec M. Blueberry   Sam 9 Fév 2008 - 22:07

Sambre entra dans le bureau.

- Je refuse de vous révéler mon don dans ces conditions et il en va de même pour le soutien inconditionnel à vos missions.
- Vous me décevez.
- Comme si je m'en souciais.

Silence. Les deux hommes se dévisagèrent. Blueberry baissa la main que Des Lys n’avait pas saisi et se rassit dans son fauteuil.

- Je suis donc au regr...
- Et je donne évidemment ma démission. Je ne suis pas fait pour être professeur.

Coiffé au poteau, Bereby encaissa la nouvelle avec impassibilité bien que la veine tremblante sur ta tempe renseignait mieux que son regard vide sur l’état de son sang. Ca battait à cœur plein.

- Hum... lâcha-t-il en prenant sa baguette.

Sans réfléchir, Des Lys arma aussi la sienne, sans jeter de sortilège mais il la pointa sur l’Auror. Ce dernier sourit en coin. Ses deux prunelles bleues regardèrent un peu derrière la hanche du professeur français. En direction de la porte ouverte. Il la ferma. Reposa son arme. Des Lys abaissa aussi sa baguette, le regard sombre et sans regret de s’être mépris sur les intentions de Blueberry.

- Votre démission sera acceptée... biaisa l'inspecteur, vos élèves, ceux qui restent, vous regretteront...

Son ton devint taciturne et menaçant. Il poursuivit:

- Parce que les conditions de vie dans ces murs seront d’une telle intransigeance...
- Génial! éclata de rire Des Lys en tirant une chaise et en s’asseyant, sans mettre le frein à son incompréhensible hilarité. Puis, tout à coup son regard brun afficha autant d’inimitié qu’un Gobelin pour la camelote. Vous êtes répugnant et les méthodes d’un troll passeraient pour civiques comparées aux vôtres.
- Dois-je comprendre que vous restez, finalement?

Sambre hocha la tête sans le quitter des yeux.

- Je reste si les deux Gryffondor reviennent à l’école avant la fin du mois de février, n'en démordait-il pas.
- Votre don...? tenta à nouveau Blueberry se sachant en échec.
- Non.

Un silence.

- Les deux Gryffondor et...

Les mots eurent du mal à sortir de la gorge de Sambre. Sa voix dérailla mais il termina en se levant:

- J’écrirai moi-même aux parents des deux jeunes filles pour les faire revenir. Dès qu’elles seront de nouveau assises à leur pupitre, vous aurez mon soutien inconditionnel pour les actes stupides que vous promulguerez ici... ou pour l’application des règles inutiles que vous souhaitez faire édicter. Et ceci même auprès de mes confrères. Seulement et seulement si Althéa Belrin et Mélusine McEwan réintègrent l’école. Quant à mon don... c’est non. Il vous faudra trouver autre chose. Vous aurez un chien mais vous n’aurez pas d’arme.

Comme deux semaines auparavant, Sambre quitta le bureau sans politesse superflue.

Deux semaines plus tard, les deux jeunes filles seraient accueillies dans leur Maison auprès de leurs camarades (après s'être fait très certainement tancées par leurs parents si elles ont passé un mois et demi seules à Pré-au-Lard, inconscientes!!! lol)


Professeur de Potions et de Botanique
Directeur de Maison de Poufsouffle
# France Imported #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: BRIME - Discussion avec M. Blueberry   

Revenir en haut Aller en bas
 
BRIME - Discussion avec M. Blueberry
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Château :: Bureaux des professeurs-
Sauter vers: