Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The Rendez-Vous secret [PV Cazounet :D]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mark Resnald
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 634
Age : 33
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12860
Date d'inscription : 01/03/2007

MessageSujet: The Rendez-Vous secret [PV Cazounet :D]   Jeu 27 Déc 2007 - 21:14

Ah là là, table des Serpents pendant le repas du soir.

Ca parle, ça papote, autant que les autres tables. Style du Jaune et du Noir, et du Bleu et du Rouge. Bref c'est la cacophonie et ça l'embouse lui. Mais le Préfet il a un sourire béat, comme quand on lui a offert ses cadeaux au BDE. D'ailleurs il devra remercier Sakura pour sa gentillesse à part qu'il l'ait déjà fait. Bref, il s'en souvient même pas.
Posée dans ses mains gantées, se trouve un Parchemin qu'il tourne et retourne dans tout les sens, comme pour se persuader qu'il est réel et que donc il ne rêve pas. Mais non, il est bien présent et loin s'en faut quand il déchiffre chaque lettre de l'écriture qu'il connaît tant ... Elle lui appartient et il est fier d'avoir été son contact ...
Oui, mais ce dernier l'a laissé quelques mois sans nouvelles quand même. Alors comment réagir ? Oui c'est vrai cela, comment l'Héritier BloodDust allait réagir en revoyant Casey Call ? Perplexe, il se tenait devant son jus de citrouille en réfléchissant au meilleur moyen.
Bah, hé, il avisera. Du moins il essaiera. La logique voudrait qu'après une telle absence, il se précipite sur lui pour le rouer de coups, oui mais non ... Il est pas si taré le Préfet, quoique ... Sous un débordements d'émotions.

Il verrait.

Chuchotements à l'adresse de Purdey, qui a dû bien le trouver silencieux durant le repas. Oui, mais elle ne doit pas savoir où il se rend, c'est privé et ça ne regarde que lui et seulement lui. La gorge nouée, il sort du Château sous un froid mordant.
Son écharpe nouée, sa redingote dont les pans volent sous ce vent audacieux, il a l'air d'un fantôme noirâtre ... Mains dans les poches, et toujours cette missive planquée dans le fin fond de sa poche. Il va le revoir, le coeur qui cogne ardemment contre la poitrine. Alors que pourtant il n'y aurait aucune raison ... Non ?
Comme possédé, il venait d'accélerer le pas, manquant de tomber à chaque fois sur quelques pierres qui ne devaient pas être là. Concentré, il se rappelait des Hibous reçus et qu'il envoyait ... Il était privilégié.
Le Rendez-Vous ? Où déjà ? La lisière de la Forêt Interdite. Les grandes jambes du Serpentard de sixième année, avalaient la distance restante. Il allait être essouflé ...

C'est déjà le cas.

Cette silhouette, cette ombre aussi grande que lui, mais qu'il désirait tant revoir. Son voeu est enfin exaucé semble-t-il. Hum hum.
Grand sourire de la part de Mark qui ne s'en prive plus, trop heureux de le revoir ....


- Casey ! Hé !




HJ : Ze Correspondance entre les deux Le Enki
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=d2Gce9-uQDQ&mode=related&search=
Casey Call
Adulte
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 28
Maison : Serpentard
Année : Diplômé
Gain de Gallions : 12868
Date d'inscription : 28/02/2007

MessageSujet: Re: The Rendez-Vous secret [PV Cazounet :D]   Jeu 27 Déc 2007 - 21:55

Casey avait dû marcher longtemps et difficilement avant d'apercevoir la cime du Château de Poudlard.

Ses vêtements étaient par endroit déchirés. Des traces de sang séchées parcouraient son visage de part et d'autre. Depuis quelques temps, il était parti à la recherche d'informations sur la mort de son père et, aujourd'hui, il devait se rendre à l'évidence que cette tâche était devenue trop difficile pour un sorcier aussi jeune que lui.

Sa démarche claudiquante l'obligeait à fournir de plus en plus d'efforts pour parvenir au rendez-vous qu'il avait fixé à la seule personne qui l'avait accompagnée, à distance, dans son périple. Il était parvenu, avant de perdre totalement espoir, à se résigner à poursuivre sa quête et à envoyer un hibou qu'il souhaitait salvateur.

En plusieurs étapes, il avait franchi la forêt interdite pour arriver à proximité du château. Il s'arrêta avant la lisière et, ayant perdu presque toute notion du temps, s'effondra au creux de la souche d'un arbre mort.

Il reprit son souffle pendant plusieurs longues minutes avant qu'il ne parvienne à distinguer le bruit de pas feutrés s'approchant de l'endroit où il était. Il réunit les dernières forces qui lui restaient et il se releva pour regarder discrètement si la personne qui venait à lui était celle qui l'intéressait.

Il sortit de la pénombre quand il reconnu la silhouette de son préfet et s'avança faiblement vers lui.

La fatigue et la douleur accumulées durant tout ces derniers jours s'abattirent sur lui avant même qu'il ne s'en rende compte. Il entendit laborieusement la voix de Mark et s'effondra à quelques mètres de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mark Resnald
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 634
Age : 33
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12860
Date d'inscription : 01/03/2007

MessageSujet: Re: The Rendez-Vous secret [PV Cazounet :D]   Jeu 27 Déc 2007 - 22:21

Casey ? En si piteux état que Mark eut du mal à le reconnaître. Oh, il s'était fait une idée tout de même de quand il le reverrait, mais jamais il n'avait pensé à cela.

Le Préfet le trouvait méconnaissble, encore plus pâle qu'à l'accoutumée alors que lui était bien portant et venait tout juste de sortir d'un bon repas. Le regard doré semblait voilé mais il n'eut point le temps de réagir que déjà la longue silhouette de son homologue de 7ème année, embrassait déjà la terre.
Ni une, ni deux, on le rattrappe sans rien dire, on ne sourit pas et on est inquiet quand on le regarde aussi fatigué. Mark se mord les lèvres, aujourd'hui c'est à lui de l'aider. D'enfin se repentir de sa dette qu'il penserait éternelle. Enfin, portant le jeune homme contre lui, il se questionnait s'il était encore vivant ... Oui, un faible souffle mais bien réel là encore. Parfait, tant qu'il ne meurre pas dans ses bras.
D'ailleurs; il avait rapporté quelques maigres victuailles de son repas dans la Grande Salle, le sixième année. De toute manière, ce soir dans son lit, il était certain de ne pas s'en empiffrer ... Le corps de Call, commençait à peser lourd. Avisant un arbre, il le posa contre, aussi délicatement qu'il le pouvait. Une main gantée qui se pose sur la joue et une autre sur les vêtements, avant de rapidement se remettre à chercher dans les poches, la frugale collation qu'il s'empressera de lui donner.
Du jus de citrouille recueilli dans une petite flasque, argentée qu'il débouchonne avec les dents avant d'entrouvrir les lèvres de son condisciple et d'y verser la boisson ....

Afin de le requinquer, mais Mark est et reste inquiet.

Certes, il est au courant de ses investigations pour trouver les raisons de la mort de son père, mais il se demande encore comment il est encore vivant vu les blessures pas très esthétiques qui ornent sa peau blanche. Soupir, avant de le regarder encore une fois, cette fois-ci en fronçant les sourcils. Quand il sera plus en forme, il se fera houspiller par son Préfet qui lui fera la morale ... comme jamais.
On lève un sourcil et on lance un regard doré inquisiteur. Il a l'air trop faible pour aligner quelques mots ...


* C'est pas possible ça ! Si je pouvais, tu serais roué de coups pour ton imbécilité ...* Pensa le Préfet tout en le regardant encore avec une mine bien trop grave sur son faciès d'adolescent de seize ans. Au tour du cadet d'aider son aîné.

Le jus de citrouille eut l'air d'avoir fait l'effet escompté. D'un geste presque théâtral, Mark retire sa longue redingote noire pour la poser sur la stature de Casey. Sans sourire. Et de s'asseoir juste à côté, en levant le regard vers le ciel. Le Capitaine et Attrapeur des Green Evil, est fatigué mais comparé à son compatriote, il n'en est rien.
Alors le regard doré embrasse encore ce qu'il ne pense être qu'un rêve. Mais il est bien là, à côté, bien que son aspect laisse à désirer. Hum, que faire que dire ? Une main gantée qui prend celle de son vis-à-vis, pour se rassurer mais pour le rassurer, lui aussi. Et lui faire signe qu'il est encore là, et qu'il l'aiderait quoiqu'il arrive.
Parce que .... Non, rien, ça s'étrangle dans la gorge mate. Et sans plus attendre des larmes coulent, joie ou peine, il ne sait pas lui-même. Un autre soupir, et de la peine à articuler quelques mots inintelligibles ... Avant de souffler un bon coup et de se reprendre une bonne fois pour toute.
Pour l'Honneur, oui c'est ça.

Pour l'Honneur de son Blason et bla et bla et bla.


- Call ... Hem Casey, tu as faim ? Je te donne ce que j'ai ? Fit le Préfet sans conviction aucune.

Alors que bon, ça n'allait plus franchement être calme du côté des gestes et des palabres. Serrant les dents pour ne pas lui hurler une certaine fureur dessus, il se contint. Mais ... il ne put s'empêcher de le ramener contre lui afin d'avoir une brève étreinte. Juste un effleurement, à peine ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=d2Gce9-uQDQ&mode=related&search=
Casey Call
Adulte
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 28
Maison : Serpentard
Année : Diplômé
Gain de Gallions : 12868
Date d'inscription : 28/02/2007

MessageSujet: Re: The Rendez-Vous secret [PV Cazounet :D]   Jeu 27 Déc 2007 - 23:02

Lorsqu'il reprit connaissance, Casey cru sentir le gout sucré d'un liquide qu'une main salutaire lui portait aux lèvres. Il dut patienter plusieurs secondes avant que son esprit retrouve la situation dans laquelle il était.

Il était à nouveau assis auprès d'un arbre et la silhouette qu'il avait juste devant lui était belle et bien celle de Mark Resnald. Son esprit en avait conscience, mais son corps refusait encore de faire le moindre geste.
Il accepta avec délectation cette situation passive et écouta d'une oreille encore trop distraite les paroles de son préfet. Son regard ne s'arrêta pas sur les gestes de secours de ce dernier, il était focalisé sur les expressions de son visage.

C'était le même visage. Exactement le même que celui qu'il se remémorait lorsqu'il avait à lui écrire ses lettres ou lorsque des moments difficiles se présentaient à lui.

Bien que Casey ait été loin de Poudlard ces derniers mois, une multitude de visages l'avait accompagné. Celui de Mark en faisait bien entendu partie.

Le garçon qu'il avait en ce moment devant lui semblait faire de son mieux pour afficher une certaine placidité. Placidité presque rompue au moment où celui-ci lui offrit une étreinte.

Le jeune Serpentard fit un nouvel effort pour participer lui-aussi à cette accolade en l'étreignant faiblement du mieux qu'il pouvait.

Puis, pour encourager le préfet à dédramatiser la situation, Casey afficha un sourire qui se déforma rapidement lorsqu'une douleur assassine le saisie aux côtes.

La douleur mit quelques secondes avant de disparaitre, mais le jeune homme savait pertinemment qu'elle restait encore tapie quelque part, prête à resurgir à la prochaine occasion.

Il soupira, ferma brièvement les yeux, et dans un dernier effort, articula quelques mots.

- Bonjour Mark Resnald. souffla-t-il dans un deuxième sourire.

- Cette situation ne te rappelle-t-elle pas quelque chose ? dit-il en hachant chacun de ses mots et en lançant un regard circulaire autour de lui.

Puis, machinalement, il leva péniblement sa main droite et l'apposa sur la joue de son comparse. De son index, il effaça l'une de ses larmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mark Resnald
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 634
Age : 33
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12860
Date d'inscription : 01/03/2007

MessageSujet: Re: The Rendez-Vous secret [PV Cazounet :D]   Ven 28 Déc 2007 - 13:09

Bon, ok. Le jus de citrouille avait eu l'effet escompté ...

Il reprenait connaissance, ça soulageait le Préfet et ça l'allégeait d'un grand poids. Hum, il pouvait à présent voir les deux gemmes bleutées qui lui avaient tant manqué. Et qu'il n'aperçevait encore qu'en rêves illusoires.
Alors oui, malgré l'état de stress et d'inquiétude, il était si heureux de l'avoir retrouvé. Même si le lieu de rencontre n'est pas le plus approprié. Un Rendez-Vous secret à la lisière de la Forêt Interdite mais surtout à la nuit tombée. C'était certain que Mark n'avait point envie de rejpindre Morphée tant l'excitation fut grande, durant tout le repas.
Par contre une personne ne serait pas enchantée quand elle découvrirait la Vérité. Purdey, aïe, si elle lui tombe dessus à bras raccourcis, il risque d'en subir les conséquences le jeune homme. Et Merlin sait que la 7ème année, possède le venin acerbe et facile. Avec un caractère explosif, mais bon ... Oh et puis Bouse ! Il est assez grand pour ne rendre de compte à personne.
De toute manière, sa petite amie le saura tôt ou tard, d'ici là, il aura préparé une certaine argumentation ...

En espérant ... Sinon, c'est la noyade assurée dans le Lac Noir.

C'était à cela qu'il pensait tout en le regardant. Aurait-il fait la même chose si par exemple Purdey avait disparu sans laisser de nouvelles ? Sauf un jour où un Hibou lui était parvenu ... Aurait-il fait la plupart de ces sacrifices ? Se taire, dès lors qu'il allait envoyer les fâmeux Hiboux ...Seulement Eneas, le meilleur ami, le frère, est au courant de cette correspondance secrète.
Ah mais quand ça retombera sur Mark, il risque de le sentir passer. Mais là il s'en contrefout. Y'a bien plus important à s'occuper. La silhouette assise à laquelle il vient d'offrir une étreinte brève mais sécurisante. Il aurait aimé la prolonger mais elle en fatiguerait le destinataire. Alors on s'arrête mais on s'inquiète encore plus. Un sourire ? Mais qui s'effça bien vite ... Mark allait y répondre par l'un des siens, dévoilant sa dentition blanche et parfaite mais quelque chose clochait de la part de son aîné.
Il y avait l'air d'y avoir une blessure, mais le Capitaine des Green Evil se remit à froncer les sourcils en sentant tout de même la douleur que devait avoir celui qu'il considérait comme une trop grande faiblesse quand on en parlait ...
La Douleur, elle était bien trop présente et quelque chose lui disait qu'il devait la trouver et même si Casey ne lui en donne pas l'autorisation. Non, mais oh, ça ne marche pas comme ça. Encore un soupir exaspéré cette fois-ci. Ce qui le fit sourire machinalement fut la bien brève salutation de la part de Call.
Le regard doré fixe le regard bleuté, mais le jeune homme au teint mat, a d'autres choses plus importantes à penser que de saluer un ami qu'il trouve mourrant ...

Mais ... On sourit tout de même et on approche les mains gantées d'un endroit qui pourrait être susceptible d'une douleur accrûe ...


- Ravi de te revoir Casey. Même si ... Erf, tu m'as vraiment manqué. Murmura le sixième année avec un rictus mais tout en gardant son éternelle placidité, presque trop sérieuse pour paraître naturelle.

Il se met doucement à rire, d'un rire clair qui dénote le rejet de toutes les tensions accumulées suite à la phrase de Mister Call. Oh que si, cette saynète bien trop tragique lui rappelait bien quelque chose. Mais ici, les rôles étaient inversés ... Ce qui stoppa lentement Mark Resnald dans son rire, fut une simple caresse sur sa joue mate, tout ceci pour enlever l'une des larmes qui souillait ses joues mates. Un frisson, un effleurement qui fit fermer les jaspes dorées de Mark pendant un court instant.
Presque une sensation de bien-être retrouvé, non sentir ce simple contatct contre sa peau, le rendait heureux. Mais ... mû par un instinct spécial, il se mit en quête de déshabiller Casey afin de trouver la blessure qui n'en finirait point de le faire souffrir. Non pas que certains aient des pensées perverses en lisant certaines phrases ... Ahem.
Les mains gantées évoluaient sur la peau, sous le tissu, à la recherche de quelque chose qui puisse traduire de l'état déplorable de son Infortuné.


- Je vais te retirer ton haut pour voir ce qu'il y aurait de fâcheux et on ronchonne pas ! Hum ça m'inquiète ... Pas le temps pour Casey de prétendre se rebeller que déjà le Préfet se mettait en tête de lui retirer son haut souillé. Roulement des yeux dorés dans leurs orbites, oh va, il se doutait bien que le Serpentard avait réchappé de peu à certains dangers qui auraient causé sa perte.

Soupir discret entre les lèvres mates. Tsss, quelle impétuosité et voilà comment il était récompensé le Casey ? En étant blessé !


- Oui ça me rapelle quelque chose, et c'est aujourd'hui toi qui vas te faire aider ... Rah mais où es-tu allé te fourrer pour être dans un tel état Casey hein ? Je te jure ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=d2Gce9-uQDQ&mode=related&search=
Casey Call
Adulte
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 28
Maison : Serpentard
Année : Diplômé
Gain de Gallions : 12868
Date d'inscription : 28/02/2007

MessageSujet: Re: The Rendez-Vous secret [PV Cazounet :D]   Ven 28 Déc 2007 - 15:56

[FLASHBACK]



Depuis presque trois mois maintenant, Casey Call avait pris la décision de ne pas retourner à Poudlard après ses vacances scolaires. Beaucoup d'interrogations naissaient désormais dans son esprit depuis que celui-ci avait gagné suffisamment en maturité pour être amené à se les poser.

Pendant longtemps, il avait vécu à l'écart du monde magique, aux côtés de sa mère, dans la capitale du pays. Celle-ci avait été obligée, lorsque son époux décéda, de quitter le monde magique dans lequel elle s'était habituée à vivre, pour rejoindre le monde des Moldus, sa condition d'origine.

Elle quitta le manoir familial sous les ordres de ses beaux-parents qui venaient de perdre leur fils et qui n'avaient jamais accepté l'union d'un Sang Pur avec une Moldue. Elle trouva refuge à Londres avec son très jeune fils et, au fil du temps, parvint à trouver un emploi dans une galerie d'art.

Depuis ce jour, les allusions qu'elle faisait du monde auquel elle avait appartenu furent minimes.

Enfant, Casey connaissait l'histoire de sa famille dans les grandes lignes. Il ne fut donc pas surpris en recevant le jour de ses onze ans la lettre de Poudlard - bien que lui-même commençait à douter de son éventuelle ressemblance avec son père.

Un père qu'il n'avait jamais connu. N'ayant plus aucun contact avec sa famille paternelle, les seuls récits qu'il avait de lui furent ceux de sa mère lorsqu'elle consentait à lui en parler.

Son caractère faisait de lui quelqu'un qui n'aimait pas dépendre des autres. Bien qu'il ne soit pas d'une nature solitaire, il prenait un malin plaisir à dénigrer toutes les situations qui se présentaient à lui et à s'amuser de tout. Y compris sur la disparition de son père, qui, jusqu'à aujourd'hui, était le cadet de ses problèmes.

Mais les souvenirs finissent toujours par nous rattraper.

Au fur et à mesure qu'il grandissait - et donc qu'il découvrait le monde de la magie, le monde de son père - Casey trouva en lui une soif de savoir. Les attraits qu'offraient la magie à ses yeux ne pouvaient être dépassés sans avoir à franchir une barrière qui s'était dressée devant lui sans qu'il s'en rende compte. Cette barrière était la réponse à une question. Une question qu'il s'était au plus profond de lui toujours posé mais que sa conscience n'entendait pas. Jusqu'à un jour des vacances d'été, où sa mère - une nouvelle fois interrogée hâtivement sur le sujet - finit par lui confier qu'elle-même n'avait aucune explication sur sa disparition et que personne à Saint Mangouste n'avait été capable de lui expliquer ce qui avait bien pu mettre fin aux jours d'Albor Call.

Le jeune garçon était parvenu à trouver en lui de nouvelles forces et de nouvelles convictions pour désormais s'intéresser de près à cette problématique.

Sans prévenir quiconque, il était parti - un peu précipitamment certes - à la recherche d'informations sur la disparition prématurée de son père.

Après plusieurs semaines, il était parvenu à réunir suffisamment d'indices pour en conclure qu'il y avait effectivement une grande part de mystère dans cette disparition.

Plusieurs pistes avaient été infructueuses, plusieurs rendez-vous avec des personnes qui auraient dû apporter la clé à une énigme s'étaient soldés par des échecs et pire encore …

Comme cette dernière rencontre qui a amené le jeune Casey à renouer contact avec Poudlard.



Un soir de la mi-décembre, près de la ville de Perth en Ecosse.


La personne qu'il devait rencontrer ce soir-là était censée lui apporter la Vérité.

Il était parvenu à la contacter en ayant découvert son identité dans l'un des vieux grimoires archivés de son père. Pour cela, il s'était rendu dans le Manoir de la famille Call qu'il avait très peu connu. Il s'était immiscé par l'une des fenêtres du château et, à force de recherches, était parvenu à trouver l'endroit de ses convoitises. L'ancien bureau de son père. Aux étages supérieurs, il pouvait entendre les pas feutrés de personnes qui ne pouvaient être que ses grands-parents. Il chercha discrètement pendant plusieurs heures parmi la multitude de papiers qui résidait à l'intérieur de la pièce avant de trouver quelque chose qui attira son attention. Un grimoire était enfoui sous une pile de livres poussiéreux et semblait correspondre à un agenda magique. A l'intérieur, plusieurs informations étaient griffonnées de la plume de son père. Il s'arrêta sur l'une d'entres-elles.

C'était un rendez-vous, au jour même de sa disparition.



17 Novembre 1990 - 14h30 - Rendez-vous avec Ilias Tête-en-Truc pour projet ASM


Casey n'avait aucune idée de la signification de ces trois lettres. Il quitta le manoir après avoir mis le grimoire dans son sac-à-dos et trouva refuge dans une vieille auberge Moldue où il passa la nuit.

Au petit matin, il envoya à Tête-en-Truc un hibou où il le sollicita d'un entretien.

La réponse ne se fit guère attendre, celui-ci accepta sa demande et l'invita à le rencontrer dès le lendemain.

Cette information obligea le jeune garçon à traverser une bonne partie de l'Angleterre sur un balai magique qu'il avait pu subtiliser au préalable.

Arriver sur les lieux du rendez-vous, celui-ci dû attendre plusieurs heures dans le froid avant d'apercevoir une silhouette s'avancer vers lui dans la pénombre. Le visage de son interlocuteur ne lui apparu que lorsque Casey distingua qu'il tenait fermement dans sa main une baguette magique.

Il n'eut pas le temps de réagir qu'un sortilège informulé vola dans sa direction. Par chance, il put de justesse l'éviter. Une trêve de courte durée car un deuxième sortilège fondait déjà sur lui. Celui-ci, il ne put y échapper. Une brulure fulminante l'atteignit aux côtes.

Il se releva difficilement et recula de plusieurs pas, évitant d'autres sortilèges avant qu'à son tour il se saisisse de sa baguette. Tête-en-Truc, ou la personne qui le représentait, ne prenait plus le soin de jouer avec les informulés. Des incantations sonores fusaient entre les deux.

Plusieurs sortilèges touchèrent le jeune garçon qui parvint néanmoins à éviter deux sortilèges de la mort.

Le duel dura quelques dizaines de minutes avant que l'un des sorts de Casey touche sa cible et la déstabilise, ce qui lui permit de prendre la fuite sur son balai.

Son moyen de transport avait lui aussi souffert du combat. Il était devenu difficilement contrôlable et, après plusieurs heures de vol, un fin rai de fumée commençait à naitre.

Il put cependant atterrir convenablement à quelques dizaines de kilomètres de Poudlard.

Mal en point et résigné à remettre à plus tard ses recherches, il réunit l'ensemble de ses forces pour expédier un hibou à la personne à laquelle il avait le plus de confiance à Poudlard et d'entreprendre, sans même attendre de réponse, à traverser la forêt interdite.



[/FLASHBACK]



Casey sentait la main de son ami parcourir la surface de son corps et, à certains endroits, son pâle sourire se déformait pour un rictus de douleur.

- J'ai juste trébuché sur une racine dans la foret. lui dit-il ironiquement sachant pertinemment que son comparse n'en croire pas un traître mot.

Le jeune préfet continuait son inspection et bien qu'elle ne fût pas des plus agréables pour Casey, celui-ci y trouvait néanmoins du plaisir à ce qu'une tierce personne s'occupe de lui et lui porte un réel intérêt, ce qui n'avait pas été le cas depuis plusieurs mois.

- Merci d'être venu. lâcha-t-il presque timidement.

Ce ton doucereux n'était pas dans ses habitudes, mais la souffrance arrivait à un tel degré qu'elle jouait désormais le rôle d'un anesthésiant qui influait également son comportement.

Il n'attendait et n'espérait pas de réponse précise à son remerciement même s'il se doutait déjà de ce que Mark allait pouvoir lui répondre. Il avait eu, en ce moment, simplement le besoin de le formuler pour le ramener encore un peu plus dans la réalité. Il avait vécu des moments sombres ces derniers temps et, présentement, s'il avait eu à choisir d'une quelconque suite, il n'aurait jamais voulu les revivre.

Il accepta avec passivité que son préfet lui retire son haut déchiré et inspecta à son tour du regard la surface de son corps.

Une brulure noire ornait tout son coté droit au niveau des côtes et plusieurs impacts avaient laissés des traces sur l'ensemble de son corps. Leur forme était caractéristique des sortilèges. Cela ressemblait à une œuvre abstraire informe peinturlurée sur le corps du jeune homme.

Casey fit une grimace de dédain et replongea son regard dans les yeux de Mark.

- C'est joli non ? continua-t-il dans l'ironie.

- Cette tache ressemble presque à Rogue. sourit-il avant qu'un deuxième éclair de douleur le saisisse.

Il plaça instinctivement sa main à l'endroit de ses déconvenues.

La douleur stagna puis s'évapora à nouveau tout en ayant pris le soin de l'assaillir obstinément une nouvelle fois avant de partir.

Il soupira et trembla devant l'air frais qui léchait son corps.

- J'espère que tes talents en Médicomagie se sont améliorés depuis la dernière fois. lui dit-il avec une petite moue moqueuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mark Resnald
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 634
Age : 33
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12860
Date d'inscription : 01/03/2007

MessageSujet: Re: The Rendez-Vous secret [PV Cazounet :D]   Sam 29 Déc 2007 - 14:47

Ce n'était pas une des meilleures inspections que pouvait entreprendre le Préfet sur le corps de son ami ...

Le voir dans un tel état, le rendait malade et lui donnait des envies de meurtres et de faire souffrir ceux ou celles qui avaient osé lui faire endurer cela ... Dents serrés, le Préfet ruminait sa Colère, à défaut de se venger sur les Traîtres qui avaient failli envoyer Casey Call ad patres.
Durant les Hiboux envoyés, il sentait qu'à chaque fois, celui-ci serait le dernier et qu'il n'aurait plus aucune nouvelles. De pire en pire, alors tendu il attendait à chaque fois la réponse, celle qui le confortera dans l'idée qu'il est encore vivant et que son corps ne croupit pas dans un marais au fin fond d'un village dont il ne connaît pas même le nom ...
Il est vrai que depuis quelques mois, plus aucune nouvelle ... Rien un silence pesant et oppressant ... Rien pas de réponses, un vide immense à chaque fois qu'il se rendait dans la volière dans l'attente stupide d'une lettre. Mais rien ne lui était parvenu, alors l'inquiétude rongeait l'Esprit et le corps entier du Capitaine qui n'en pouvait plus d'espérer.
Enfin, il l'avait recouvré sa petite étincelle qui le mettait de si bonne humeur quand il en reçevait des nouvelles bouillantes. Il est certain que plusieurs personnes étaient restées interdites face au sourire éclairant le visage d'habitude si terne de Mark Resnald.
C'était spécial, mais vu qu'il l'était, pourquoi s'en priver ?

Hum hum. Gros toussotement de gorge de Mark suite à une splendide réplique digne d'un Acteur de Série B Moldue.

Casey voulait lui faire avaler un Basilic pareil ? Il était mal tombé, de toute manière, il sentait très bien que son Préfet ne goberait pas de telles inepties. Fallait pas pousser Rosemon dans les Mandragores ... Regard inquisiteur et suffisant du jeune homme face à Casey Call. Ton docte et froid mais n'empêche qu'il sourit, faut bien par moments ...


- Mais bien sûr, elle était immense la racine pour t'avoir fait autant de bleus Call. C'est moi le Roi du mytho et mon titre, je suis pas prêt de te le refourguer.Seul le regard inquiet trahit les quelques pensées malheureuses du sixième année.

Exaspération dans la voix si grave du sixième année, et le voilà qui se faisait remercier. Le regard doré se mit à dévier lentement pour se poser autre part, sur le sol afin de trouver un point d'encrage. Mais ce serait mentir que de dire qu'il n'était point destabilisé ... C'était le cas, et les mots s'étranglaient dans la gorge. Comme lors de leur première entrevue d'ailleurs.
Mais c'était Mark Resnald en position de faiblesse alors qu'ici tout était inversé. Mais le jeune homme qui n'était pas encore Préfet n'avait pas de telles blessures. Il inspire et expire, il fait un véritable travail sur lui-même pour ne pas craquer. Une main devenue mate dès lors qu'il eut ôté le gant qui la protège et la cache sempiternellement ... Une voix douce, un murmure s'échappe des fines lèvres dès qu'il appose sa main sur la joue de Casey. Peu habitué au ton "timide" que venait de lui offrir son compatriote, Mark se mit à pouffer de rire, sous cape avant de reprendre quelque peu son sérieux.
Sa main mate qui parcourt toujours la joue diaphane et douce, il peut la toucher désormais, la sensation n'est point faussée à cause des gants. Tant mieux c'est parfait.


- C'est normal non ? Puis comment pourrais-je te laisser de toute manière ? Bon il s'agit plus de rigoler, va falloir que je taffe sur ton corps Casey ... Au Préfet de lui faire une moue moqueuse doublée d'un scepticisme croissant. Et ce au fur et à mesure des minutes qui défilaient.

C'était joli ? Ah ouais carrément. Vu la tête du Capitaine, il devait penser pareillement. Oh que oui, il allait leur faire payer à ces affreux, quitte à en subir les conséquences désastreuses. C'était des marques de Sortilèges ... et de mort qui plus est. Ouais un air de famille avec leur Directeur de Maison. Il serait au moins fier de figurer sur les côtes d'au moins l'un de ses élèves.
D'ailleurs, il faudra bien que Mark aille lui quémander son "aide" afin qu'il puisse faire une potion pour requinquer le septième année. L'Héritier BloodDust pourrait la faire, mais impossible que Call s'en sorte. Autant laisser au soin de Severus Rogue .... Par contre, bouse pour aller le lui demander, lui qui a pourtant l'habitude de se débrouiller par ses propres moyens. Pas grave.


- Ouais à croire que ton "artiste" était un manchot dans l'âle. Rogue sera très heureux d'apprendre que tu possèdes ... quelque chose de magnifique le représentant fidèlement. Bon allez fais voir, pousse ta main, je vais y remédier ...

* J'espère tout du moins, qu'il se retrouve pas avec un côté arraché avec mon stress ... Ce serait déprimant.


Des talents qui se sont améliorés ? Ouhlà on se tait parce que bon on stresse déjà rien qu'à tenter de se rappeler de Sortilèges qui pourrait le soigner. On redescend les deux mains à l'endroit de la blessure pour l'examiner. On remet ses gants et on prend sa baguette. Hyper anxieux du résultat que son sort va produire sur son ami.
Mark se mord les lèvres jusqu'au sang, déjà que l'Hiver ne le pardonne point niveau gerçures, là c'est le summum. Alors on saigne de la lèvres mais ce n'est point grave. Il a d'autres Testarotho à fouetter de toute façon. Inspiration - expiration. Craquements de doigts dans les règles de l'Art avant de faire un mouvement circulaire de la baguette vers les côtes tuméfiées. Ce n'était pas du tout beau à voir ...
Mais vraiment pas. Au moment de se dire cela, il lancera le sort. Pas très sûr mais sachant qu'il doit en utiliser s'il veut le soigner. Allez hop on se lance.


- Bon je t'apprends rien, en te disant que tes côtes sont cassées. "Episkey" ! Fit le jeune Serpent en pointant sa baguette sur la blessure. L'Informulé par définition répare un membre fracturé, en espérant que cela marche. Là encore, ça reste du domaine de l'incertitude ...

- "Ferula" ! Des bandages venaient s'enrouler autour de la blessure préalablement soignée. A vue de nez, il n'était pas mort, donc c'était que Mark Resnald n'était pas tant un cancre en fin de compte ... Petit sourire à l'adresse du blessé de service, avant de s'effondrer juste à côté en un soupir de soulagement.

Le froid le faisait souffrir ... Autre sortilège pour le réchauffement, un "Lumos Solem". Et de lui remettre la redingote sur le torse dénudé. Appuyé contre l'arbre, les yeux fermés, le Préfet avait réussi son coup.
Au bout d'un petit instant de silence, il préféra prendre des nouvelles de ... Bref de ses nouvelles.


- Ca va Casey ? Tu vas mieux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=d2Gce9-uQDQ&mode=related&search=
Casey Call
Adulte
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 28
Maison : Serpentard
Année : Diplômé
Gain de Gallions : 12868
Date d'inscription : 28/02/2007

MessageSujet: Re: The Rendez-Vous secret [PV Cazounet :D]   Sam 29 Déc 2007 - 16:57

Casey ne sentit presque pas le contact de la main du préfet sur sa joue. En temps normal, il aurait dû ressentir une douce chaleur s'insinuer dans tous son corps, mais l'air froid martelait son visage et provoquait en lui des douleurs lancinantes. Il avait l'impression qu'un être malin invisible s'amusait avec lui en le transperçant de part et d'autre par de fines lames aiguisées.

Son souffle était saccadé par ses troubles qui l'emportaient inexorablement loin de la réalité.

Il s'obligeait à conserver la tête froide et devait continuellement s'efforcer à supprimer la brume qui emplissait son regard. Ses yeux passèrent en revue plusieurs détails qui l'entouraient dans le seul et unique but de rester éveiller et de ne pas succomber à la tentation de s'endormir et de laisser au Mal l'opportunité de se saisir de tout son être.

Lorsque son préfet entreprit de le soigner, Casey serra instinctivement les dents au point de provoquer des éclairs de douleur dans ses mâchoires. Il savait pertinemment que même avec un Médicomage expérimenté, cette tentative allait être difficilement supportable.

Il regarda avec une certaine anxiété le jeune garçon se préparer et retint sa respiration lorsque sa baguette s'abattit sur ses blessures.

Une souffrance exponentielle lui étreignit le cœur et ses entrailles alors qu'un rai de lumière frappait ses blessures.

Puis, la magie opéra. La douleur diminua et Casey put enfin relâcher sa respiration dans un long souffle qui traduisait ses ressentis. Il décrispa sa mâchoire et ses muscles qui s'étaient contractés pendant qu'il recevait ses soins et, il regarda rapidement le résultat.

Le noir de ses ecchymoses avait laissé place à un jeu de couleurs plus clair où des nuances de jaunes s'entremêlaient avec des violines.

Ses côtes semblaient s'être ressoudées et le bandage qui masqua une partie des frasques de sa journée lui apporta le soutient nécessaire pour se rendre compte qu'il allait à présent beaucoup mieux.

La respiration encore haletante, il regarda son associé s'affaler péniblement à ses côtés et lui offrit un autre sourire complice, certes un peu gêné.

Les situations compliquées, ça, Casey Call en avait l'habitude, mais par contre, c'était la première fois qu'il requérait la participation de quelqu'un d'autre.

Il détourna son regard et observa droit devant lui pendant plusieurs minutes. Moment où son esprit, qui n'était plus occupé à analyser ses douleurs et son état, s'échappa pour amener Casey à se poser de multiples questions.

Le craquement d'une branche par un animal le ramena au moment présent.

Il se releva ensuite lentement de sa position assise et commença par remuer la tête dans le but de faire partir les dernières douleurs résiduelles. Il étira ses bras et fit quelques pas pour se dégourdir les jambes.

- Ca va déjà vachement mieux ! dit-il d'une voix sonore, sourire aux lèvres, alors qu'il tournait le dos à Mark et continuait ses étirements.

Quelques douleurs persistaient encore, mais rien de comparable avec ce qu'il avait enduré jusqu'à ce qu'il y ait quelques minutes.

Ensuite, il fit demi-tour et retourna vers son sauveteur d'un soir. Le visage de Casey était illuminé par un sourire angélique.

Il s'accroupi face à lui et plongea son regard dans le sien. Puis, il fini par apposer sur des lèvres abimées par le froid un rapide baiser.

- Merci ! lui dit-il en s'asseyant sur son séant.

- Je remarque que tu as progressé... C'est bien ! Et sinon ? Ca t'arrive souvent de secourir des jeunes hommes à la nuit tombée ? fini-t-il avec une petite attitude taquine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mark Resnald
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 634
Age : 33
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12860
Date d'inscription : 01/03/2007

MessageSujet: Re: The Rendez-Vous secret [PV Cazounet :D]   Sam 29 Déc 2007 - 19:37




Il n'y avait pas eu de mort. Mark ne l'avait pas tué ... Apparemment tout avait fonctionné pour le mieux. Bien que les Sortilèges lancés sur le corps de Casey, il les croyait ratés. Ah, un total manque de Confiance en soi ... La baguette d'ébène s'était mise à trembler entre les mains gantées du jeune homme. Mais fort heureusement, tout avait fonctionné ... Mais jusqu'à quand ?
D'un regard attentif, il avait pu constater les prémices d'une guériso opérée par ses soins. Pfiouh ça lui avait coûté au Préfet, une telle action. Reste à donner ce qu'il sait en cours, ça c'est une toute autre histoire. Il ne se doutait que trop bie, de la douleur engendrée par ses mains et son entreprise salutaire de faire disparaître ses blessures. Il avait mal pour lui ... Mais il s'était résigné à le prendre en main.
Pile ou face, il n'était plus à ça près. Mais le Destin et Merlin étaient avec lui, parce que tout s'était déroulé pour le mieux ... D'où l'effondrement de Mark contre le tronc d'arbre.
Le regard doré fixait Casey Call. Ce dernier s'était levé et manifestait sa "Joie" ? Lever de sourcil incrédule et rictus présent sur les lèvres mates. Casey et ses sourires angéliques ... Un soupçon de gêne ? Ok ok, Mark il ne savait déjà plus que penser.
Mais rester zen et dans la Réalité, c'était la solution à tout débordements.

Et voilà que le Préfet se tassait encore plus contre le tronc d'arbre. Comme si la fatigue venait de comprimer ses membres et Esprit, alors que pourtant il ne s'était pas livré à un duel ...

Oui mais voilà, le duel, il n'était pas physique. Casey qui faisait de grands étirements, d'accord. C'était super ... Ca prouvait là encore que la douleur ne l'assaillait plus et que le Préfet n'aurait plus recours à la Magie pour le soigner encor et encore ...
Sursaut de la part du sixième année dès qu'il entendit une voix s'élever dans les airs. Stupéfait, il vit son septième année lui manifester son contentement en hurlant ? Ouais en hurlant. Sourire discret et haussements d'épaules.


- Tant mieux . Murmura le Préfet pour lui-même.

Hum. Le septième année fit volte-face. Avec un sourire des plus innocents il venait de se rapprocher de son cadet qui était à des lieues d'avoir des pensées cohérentes. Froncements de sourciles et toussotemments discrets ... Avant qu'il ... Hein ?
Encore un baiser. Surprise totale de Mark qui ne put se délecter d'un si rapide échange. Décidément, Casey Call était rempli de surprises et incorrigible. Mark se mit à dodeliner de la tête en souriant et en soufflant, non pas d'un air agacé mais amusé. Toujours en train de le chercher dirait-on ... Cela ne déplaisait point à Mark qui se mit à rire de bon coeur, malgré d'autres pensées qu'il ne faudrait mieux pas exposer.
Scrutant chaque détail de Casey, chaque parcelle de peau blanche, chaque blessure qui venait de disparaître ... Il se demandait, comment aurait-il pris la nouvelle si le Serpentard n'était plus ? S'il ne l'avait pas contacté et point soigné ? Tête baissée pour cacher d'autres larmes qui tardaient à faire leur apparition mais qui vinrent quand même orner les joues mates ...
Poings serrés, machoîre fermée, il venait d'y penser, de cogiter à cette perspective de ne plus le revoir ... ou qu'un jou un Hibou lui parvienne avec une lettre dotn l'en-tête serait le décès du Serpentard prénommé Casey Call.

Mais rien de cela n'était arrivé. Mais il ressassait, comme si c'était passé près ...


- Pas pî supporter ... J'aurais pas pû ... Non, t'aurais osé ... Des paroles amères produites par le ressentiment et la peur, tout compte fait ... Oh que non, il n'aurait pas pu le supporter. C'était certain.

Reprenant ses esprits et les rassemblant, il venait d'entendre un remerciement, suivi d'une question bien spéciale. Hum, des gemmes dorées qui se referment avec un sentiment de bien-être ... Prodigué par le baiser ? Personne ne le sait, pas même le destinataire.
Longue inspiration et l'envie de le prendre dans les bras, de sentir qu'il est bien là. Le serrer contre lui pour ne plus le relâcher, à lui briser les côtes justement. Mais non, il n'en fait rien, un instant d'hésitation. Non, il l'a soigné, il ne le touchera pas ou plus ... Enfin, plus aucun contact, sauf si Casey vient le chercher.


- De rien Casey ... De rien. Lui dit le Préfet en le fixant droit dans les yeux. Non, bah tant qu'il aura besoin d'aide, il viendra chercher Mark, c'est comme ça ... Et ça changera pas.

C'était fou comme il ravalait son venin et ses mauvais sentiments quand Il était là. C'était une grande déchirure dès qu'il n'avait plus eu de nouvelles et que seul les Hibous les gardaient en contact. Il fait quoi ? Il le ramène contre lui doucement san rien dire avant de le relâcher. Il ne sait pas ce qu'il veut, de toute façon, il ne l'a jamais su.

- Pour les progrès, bah dis-toi que j'ai quand même eu peur de t'arracher un bras avec l'un de mes sorts. Mais ça a marché ... Ca dépend desquels j'ai envie de secourir. Ah là là Casey, franchement. Fit le Préfet en croisant les bras, seul son pull faisant office de rempart contre le froid de Décembre.

- Pourquoi ce rendez-vous à la nuit tombée Casey ? Nostalgie de notre première entrevue ? Ou as-tu encore quelques secrets à me livrer, mise à part tes blessures ? Raconte tes périples ....

Regard doré figé dans celui d'un bleu pâle. Qu'il lui raconte et qu'il sache comment cet imbécile s'y est pris pour se faire infliger de telles disgrâces corporelles ! Hum, l'étreinte fut brève toute à l'heure, Mark la réitère avec une plus longue, plus appuyée ...

- Alors tu me racontes Casey ? Je crois qu'on va en avoir pour la nuit ! Termina le Préfet avec une pointe d'Ironie dans sa voix grave. Avant de refermer les yeux pour se reposer encore un peu ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=d2Gce9-uQDQ&mode=related&search=
Casey Call
Adulte
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 28
Maison : Serpentard
Année : Diplômé
Gain de Gallions : 12868
Date d'inscription : 28/02/2007

MessageSujet: Re: The Rendez-Vous secret [PV Cazounet :D]   Dim 30 Déc 2007 - 1:39

A peine assit, Casey commença à regretter ses excès de joies précédents. Même si la douleur avait en grande partie quittée son corps, il n'en restait pas moins de fatigue.

Le jeune garçon prit appuie sur ses deux mains encrées sur le sol et laissa reposer le reste de son corps.

Une nouvelle brise d'air gelé souleva les feuilles mortes alentours et poussa Casey à sortir sa baguette.

Avant de s'en servir, il ne put s'empêcher de l'inspecter, comme si le duel qu'il venait de vivre peu de temps auparavant avait également put l'endommager. Il ne décela aucune trace. Elle était identique au jour où il était allé la chercher chez Ollivander. Le vieil homme, au passage, lui avait dit que les baguettes en bois de baobab étaient reconnues pour être extrêmement résistantes.

L'analyse une fois terminée, Casey dirigea sa baguette entre les deux jeunes hommes où des flammes vertes apparurent.

Leur chaleur était réconfortante et brisait un peu la noirceur des lieux. Bien qu'elles soient vertes, elles illuminaient Casey et Mark comme la lumière du jour. Le premier en profita pour regarder plus attentivement le visage du deuxième.

Le Serpentard n'avait pas encore répondu à la dernière question de Mark pour la simple et bonne raison qu'il hésitait encore à la manière par laquelle il allait bien pouvoir commencer.

Il mit de côté plusieurs informations. Lui raconter en détail ses trois derniers mois d'expédition aurait effectivement été beaucoup trop long et beaucoup trop astreignant pour le jeune garçon qui venait à peine de recouvrer une faible santé.

Il commença par lui raconter l'histoire de l'agenda de son père puis de la rencontre avec Tête-en-Truc. Même si cette rencontre semblait initialement anodine, Casey était désormais convaincu que cette personne savait des choses sur la disparition de son père. D'ailleurs, il se mit à penser qu'il aurait été plus judicieux de jouer la carte l'ignorance avec lui, car l'attaque de Tête-en-Truc amenait la preuve qu'il était dictée par un mystère à protéger.

- Cela ne fait aucun doute. Toute la clé de cette énigme tient en trois lettres. ASM ! termina-t-il ainsi son récit écourté.

Le fait de se remémorer toutes ses informations provoqua à nouveau sa soif de savoir. Il y avait encore quelques minutes de cela, il aurait voulu tout oublier. Faire comme si rien ne s'était passé et ne plus jamais retenter le diable. Mais maintenant qu'il allait mieux, la situation était tout autre. Si sa raison n'avait pas pris le dessus, il aurait très certainement décidé de repartir dans l'heure à la recherche d'autres informations. Sa fatigue l'incita à mettre de côtés toutes les questions qui bouillonnaient dans sa tête et à remettre, avec plus de préparation, sa quête une prochaine fois.

Pour le moment, il avait étendu ses mains au dessus du feu magique et profitait de sa chaleur vivifiante.

- Après un peu de repos, je continuerai mes recherches. lui dit-il d'une voix monocorde.

Pour palier à tous avertissements de son préfet, il poursuivit.

- Mais cette fois je serai mieux préparé, je ne quitterai pas Poudlard avant d'avoir une réelle piste sur la signification de ces trois lettres.

Elles avaient un sens pour mon père et je suis persuadé qu'elles sont la raison de sa mort. Cela ne fait plus aucun doute maintenant et foi de Serpentard, je finirai par trouver.


Consciemment ou inconsciemment, son esprit s'aventurait déjà vers des lieux et des personnes qui auraient pu détenir la solution.

Il balaya une nouvelle fois ses idées pour revenir au moment présent. Son état ne lui permettait pas encore de produire des raisonnements constructifs.

- Et la prochaine fois, je t'emmènerai avec moi, même si pour cela je devrai supporter ton effroyable caractère. lui dit-il de son air moqueur.

Il baissa les yeux, reprit une attitude plus sérieuse et continua.

- Toi aussi tu m'as manqué Resnald.

Il prenait toujours autant de plaisir à l'appeler par son nom de famille. A marquer une distance dans des moments qui impliquaient un rapprochement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mark Resnald
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 634
Age : 33
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12860
Date d'inscription : 01/03/2007

MessageSujet: Re: The Rendez-Vous secret [PV Cazounet :D]   Dim 30 Déc 2007 - 21:09

La chaleur salutaire et vivifiante d'un foyer incadescent à la couleur verdâtre ...

Ce dernier créee par l'un de Sortilèges provenant de la baguette du septième année. Mark dont l'Esprit était ailleurs en ce moment précis, n'était rattaché à la Réalité que par cette couleur mouvante. Pourquoi c'était à lui que tout les Hiboux étaient adressés ? Il aimerait en connaître la réponse et savoir ce qu'il en résulte. Pourquoi avoir choisi Mark Resnald comme potentiel allié ?
Alors que bon, le sixième année reste spécial sur ses "Sentiments" envers le septième année ... Oui, il faudra qu'il lui la pose cette question. Pourquoi l'avoir pris lui alors que pourtant leur dernière entrevue avant que Casey ne disparaisse ne s'était pas des mieux passée. Le Serpentard auparavant blessé avait embrassé le jeune homme qui ne possédait point encore son statut de Préfet, à croire qu'il aimait réitérer ses envies soudaines car il lui en avait redonné un autre ... plus bref cette fois-ci, mais qui laissait Mark dans ses éternelles interrogations.
D'ailleurs, il venait de penser, qu'il avait été plus tranquille quand le septième année était parti sur les traces poussiéreuses de son Passé. Les Hiboux n'étaient rien à comparer de la véritable vision que lui avait octroyé Casey quelques instants auparavant. Même si ce dernier savait pertinemment bien jouer avec les nerfs si facilement irritables de l'Héritier BloodDust, il ne restait pas moins qu'il préférait avoir Call avec lui, plutôt que sur des routes escarpées ou à tenter d'échapper à un maléfice de mort ...
Les genoux, remontés contre sa poitrine et la tête mate posée dessus, il n'écoutait que par bribes incomplètes le récit des (més)aventures de Casey Call, élève de Serpentard en 7ème année. Mark se doutait admirablement que Casey devait sciemment omettre des détails de son expédition car la difficulté de la raconter l'aurait épuisé. A la place, le sixième année faisait voeu de silence et attendait patiemment quelques détails constructifs avant de prendre la parole et de couper Casey dans ses propos.
Cette fois-ci, le jeune homme au teint mat ne posait plus son regard sur lui, rien ... Pas même un sourire. Ce qui le fit sortir de sa torpeur fut trois lettres prononcées par la douce voix de Casey. Fait qui le ramena inexorablement à la splendide Réalité ...

De quoi il cause ? ASM ? Qu'est-ce qu'il a encore inventé ?

A voir son regard brillant, et pénétrant, il ne risque pas de lâcher l'affaire avant justement qu'elle ne soit résolue, le Casey ... Pour l'Esprit de Mark, ASM ne veut rien dire, des initiales accolées l'une à la suite des autres. Bon, il semblerait que quelque chose 'important se cache au travers. Quelques mots qui le font frémir de Colère, comment ça il repartirait ? Pour subir les mêmes emmerdes, les mêmes blessures et cette fois-ci, ne pas en réchapper ? Mais il était vraiment malade dans sa sale caboche têtue de Vert et Argent !
Serrant ses dents blanches, Mark se fit violence pour ne point répondre abruptement à son aîné. Mais ce ne sera pas en paroles qu'il agira bientôt mais en actes ...


* A croire qu'il aime vraiment s'attirer la Mouise et ne pas en réchapper .... Déjà que là c'était limite, t'es vraiment qu'un Troll, Casey Call. Pensa le Préfet à l'adresse du principal intéressé en le regardant gravement.

Petit à petit ça bouillonnait, ça n'allait pas tarder à se déverser, parce que depuis près de quelques mois, c'était contenu dans chaque pore du Capitaine et Attrapeur des Green Evil. Ce dernier masque sa Fureur derrière un rictus peu engageant ... Le regard doré se voile légèrement encore une fois, comme quelque chose qu'il ne peut maîtriser. Y'a une phrase qui le fait se raidir sur place, mais elle n'est pas sérieuse. Nouveau rictus de sa part qui se transforme en grimace de pure Colère quant à la splendide suite occasionnée ...
Supporter son sale caractère ? L'emmener avec lui ? Pourquoi le lui dire alors qu'il ne ferait pas ? Sifflements de rage contenue entre ses dents, rage qui amplifiait encore et encore au fur et à mesure que le son provoqué par les paroles de Casey, lui provienne jusqu'aux oreilles. Lentement, le sixième année reprend une position moins centrée sur lui-même et préfère arborer une qui ressemblerait à de la décontraction, alors que c'est tout le contraire.
L'apothéose, l'unique phrase qui le fait sortir de ses gonds comme jamais auparavant ...

"Toi aussi tu m'as manqué Resnald."

Ni une ni deux, il se rue sur lui pour le faire tomber au sol et enserrer ses poignets avec ses mains gantées. Fortement sans n'éprouver aucun remords sur le fait que sa santé soit encore précaire ...


- Comment oses-tu ? Commence le jeune Serpent doucement avant que sa voix ne soit déformée par la Colère, la frustration et la peine ...

- Tu m'as laissé tomber ! Tu ne t'en es même pas rendu compte je parie ! Je me suis inquiété chaque jour quand les Hiboux ne m'apportaient aucune réponse, quand je me mettais à penser que t'étais mort ! T'es qu'un sale enfoiré Call ! Un espèce de fiente en boîte qui joue avec mes nerfs ! Au diable tes belles paroles sur le fait que ô potentiellement que j'ai manqué ! C'est faux, tout est du chiqué, comment t'as pu ? Et de prendre la bonne initiative de le rouer de coups à loisir pour faire passer ses nerfs, à défaut d'autre chose ... Tout ceci parce que Lui l'a laissé du jour au lendemain sans laisser de trace.

Les coups n'en finissaient pas de pleuvoir sur le visage déjà meurtri à loisir du septième année. Doucement les coups disparaissaient et encore des larmes cette fois-ci d'impuissance, de rancoeur et d'amertume entrecroisées ... Les maisn gantées tapotaient lourdement sur le torse du septième année.

- Tu ne t'imagines pas l'Enfer sans toi, tu ne le calcules même pas, tu ne le sais pas et tu ne t'en doutes même pas ! Inconscient ! Tout ça parce que je .... parce que !

D'un bond le Préfet se relève, voyant à loisir le résultat de sa Rage déversée ... Implacable, il en vient à sortir sa baguette et la pointer sur le front de son comparse, pour qu'il oublie jusqu'au dernier mot de la scène à laquelle il vient d'assister. Flegmatique et ne tremblant pas le moins du monde, il lui annonça d'une voix grave et glacée son envie de lui faire disparaître toute cette scène pitoyable où le Préfet n'avait pu recué et failli lui avouer une Vérité ..

- J'ai le regret de t'annoncer Call, que tu vas être soumis au sort d"Oubliettes" pour que tu n'aies point à te rappeler de cette scène qui serait nuisible envers ma personne ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=d2Gce9-uQDQ&mode=related&search=
Casey Call
Adulte
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 28
Maison : Serpentard
Année : Diplômé
Gain de Gallions : 12868
Date d'inscription : 28/02/2007

MessageSujet: Re: The Rendez-Vous secret [PV Cazounet :D]   Dim 30 Déc 2007 - 23:45

- Ne te gênes surtout pas ! avait répondu le Serpentard d'une voix nette et précise.

Pendant tout le temps où celui-ci était occupé à narrer son épopée, il n'avait rien remarqué des modifications d'expressions sur le visage de Mark. Trop occupé à se remémorer des détails. Trop appliquer à analyser des éléments qu'il aurait pu oublier ou ne pas voir dans le vif de l'action qu'il s'était presque littéralement désintéressé de ce que son cadet pouvait bien ressentir en ce moment présent.

C'est lorsqu'il ponctua d'un point final son récit qu'il remarqua une lueur étrangère dans son regard. Un mécontentement naissant qu'il ne pût comprendre avant qu'il se décide à se jeter sur lui.

Tout ce qui se passa ensuite lui paru irréel. Il se retrouva cloué au sol avec des paroles déferlantes qui le surprirent autant que les coups qu'il allait recevoir.

Les mains bloquées, il ne pouvait éviter les attaques qu'en remuant frénétiquement de la tête.

Sonné, il se débattit comme il put avant de sentir l'étreinte se relâcher et lui rendre sa liberté.

Il fixa alors intensément le préfet et releva la tête pour ne pas le perdre du regard lorsqu'il se mit à reculer.

Il le tenait à présent en joue avec sa baguette, mais celle-ci n'intéressait pas le jeune homme. Au lieu de ça, il continua à le dévisager et, chancelant légèrement, se remit debout.

D'un geste sec, il passa le revers de sa main sur sa bouche ensanglantée et la regarda comme pour se convaincre qu'il ne s'agissait belle et bien pas d'un songe.

Les cris de colère tournoyaient encore dans sa tête jusqu'à ce que son préfet le menace d'un sortilège. Cette tentative ne porta pas les fruits escomptés.

Le fait de recevoir un sortilège d'amnésie ne traumatisa pas l'ainé qui préféra faire face à la situation. Il ne chercha pas non plus à l'en dissuader.

- Et ben … Vas-y Resnald ! Qu'est-ce que tu attends ? lui lança-t-il d'une voix étrangement calme. Il écarta les bras pour l'inciter à passer à l'action.

- Lance-le ton maudit sortilège ! surenchérit-il.

Il avança d'un pas pour lui montrer qu'il était tout à fait prêt à le recevoir.

- Et après ? poursuivit-il en laissant le mot résonner dans les airs. Tu arriveras à vivre comme si rien ne s'était passé Resnald ?

Copain-copain hein ?


Il s'avança à nouveau d'un pas.

- Qui es-tu pour me parler d'hypocrisie ?

Qui es-tu ? Qui ?
lança-t-il d'une voix plus forte.

- C'est le petit ami de Purdey qui me parle ? En ce moment ? Et qui m'insulte de choses qu'il pratique lui sans vergogne ?

Il rabaissa ses bras. Son regard devint onyx. Impénétrable.

- Je ne t'ai jamais rien promis Resnald ! Rien ! l'asséna-t-il.

Tandis que le sang lui montait aux joues, son gout lui emplissait la bouche.

- Crois-tu être capable de me faire culpabiliser ? Moi ? Moi qui aurais dû faire quoi ? insista-t-il en prononçant distinctement chacune des syllabes.

- Ouais Resnald !? Qu'aurai-je dû faire ? Hein ?

Mettre ma destinée de côté pendant que toi tu pratiquais la tienne sans te remettre en question ?


Il continua inexorablement d'avancer vers lui, jusqu'à faire lui-même s'enfoncer la baguette magique qui le menaçait à l'endroit de son cœur.

- J'aimerais bien te l'entendre dire Resnald ! Qu'aurai-je dû faire ? Réponds ! pestiféra-t-il.

Tu pourras ensuite jeter ton maudit sortilège pour te rassurer !

Les traits de son visage étaient distordus par la colère. Son front était tellement plissé que son regard transformait Casey en une tout autre personne que celle qu'il avait toujours affiché devant Mark.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mark Resnald
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 634
Age : 33
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12860
Date d'inscription : 01/03/2007

MessageSujet: Re: The Rendez-Vous secret [PV Cazounet :D]   Mar 15 Jan 2008 - 15:19

Le Sortilège d'Oubliettes, si bonne alternative en somme ... Mais pour qui ?

Notamment pour Casey Call qui aurait zappé de sa mémoire la scène dans laquelle il était devenu à la fois acteur et sujet. D'un côté cela libèrerait Mark Resnald mais de l'autre, ça le pertuberait encore plus. A moins qu'il ne se fasse lui-même ce sort ...
Il y avait déjà pensé au début de leur entrevue, sachant pertinemment ce qui se passerait et comment il réagirait. Pas de la meilleure façon qui soit, mais il n'y peut rien. Depuis leur rencontre au Lac Noir, il se remet en question, sempiternellement ... Ce qui lui vaut des insomnies mais cela évidemment le septième année ne le sait pas.
Alors pour passer ses nerfs, ce sentiment qui ne se taira jamais même en présence de sa petite amie Bulgare, le sixième année se soulage en le rouant de coups. Bien qu'au final, rien ne le calme. C'est comme si à chaque coups portés, cela faisait encore plus mal, mais il n'y peut plus rien .... Ses réactions sont trop significative et lui-même les comprend ..
Ou du moins tente de les faire. Au fur et à mesure que les coups arrêtent de pleuvoir, il en vient à se poser des questions, le regard doré dans le vide. Ce simple geste celui de voir Casey essuyer d'un revers de la main le sang versé, lui donnait envie de "s'excuser". Mais aucun son ne sortit, l'Esprit de Mark était déjà ailleurs. Soupir intériorisé du Préfet qui commençait à paniquer. Et mais Bouse ! Pas maintenant, la panique étant encore caractérisée par le pincement des lèvres mates.
Les questions ...

Atroces à répondre, lui-même n'en savait pas le contenu.


Call c'est qui pour toi ? Je sais pas.

Il n'est pas important pour toi donc ? Si trop.

Alors qu'est-ce que t'attends, va pas attendre 107 ans lui ? Je le sais.

Et Purdey dans tout ça ? Et bouse ! Mais j'y peux ren ! J'y peux rien ! Ok je gère, je gère, c'est pas la mort ! Si ?

Si.


Magnifiques questions n'est-il pas ? Qui somme toute n'avaient apporté que du flou à celui qui venait de se les poser. La longue silhouette sombre du jeune Capitaine ne put s'empêcher de sursauter en entendant la voix de Casey et de remettre le Sortilège sur le tapis. Il ne pouvait le faire, il était même lâche de le faire. C'était peut-être le moment de se mettre à penser qu'il devait sérieusement à y réfléchir à cette phrase qu'il se refuse de prononcer, tant elle le ronge. Alors quoi ? Jeter ce maudit sort et tout oublier ? Faire en sorte qu'il ne s'est rien passé ? Mais aux regard doré de Mark, non ce serait se mentir ...
La baguette d'ébène commençait à trembler entre les mains gantées de noir, aucune décision ne venait à se former dans son esprit embrumé. Un coup c'était oui, il devait le lui faire payer de cette absence, de ce sentiment qui ne parvient qu'à prendre racine et ce n'est pas fini. De l'autre qu'il stoppe tout pendant qu'il en est encore temps et qu'il ne le crise plus, qu'il ne le regarde plus ... Cela lui ferait savoir ce qu'il a fait , de jeter ce Sortilège de lâche à son encontre.


* Même ça, je suis incapable de le faire. Par contre savoir me foutre dans la bouse, je suis le roi incontesté. Alors quoi ? Je fais quoi ? *

L'invitation de Casey à lui lancer le sort, lui fit serrer les mâchoires violemment, les dents grincèrent et l'exaspération transpirait par tout les pores du sixième année face à son aîné. Les questions ? Les douloureuses questions qui venaient de s'échapper des lèvres blanches du septième année, percutèrent de plein fouet le cerveau déjà torturé du Serpentard. Non mais non, c'était quoi ce revirement de situation ? Il était persuadé de vouloir lui faire oublier la scène et là il se remettait à douter. Comme toujours ! Comme toujours !

- Je ne pourrais pas. Non pas copain-copain. Fit le Préfet avec hargne en détachant chaque syllabe distinctement.

- Pour te parler d'Hypocrisie ? En effet, non là je ne suis personne. Laisse moi rire ... Non je ne suis rien, pour toi je ne suis rien. Je ne suis juste qu'un simple contact à qui tu envoyais des Hiboux pour passer le temps entre deux sortilèges de mort. Hein ? La suite ne plut point à Mark qui se refrogna encore plus ... Purdey ? Il voulait vraiment qu'il le tue, ou au mieux qu'il le laisse sur le carreau, ou même qu'il le noie ....

- Laisse Purd' en dehors de ça Casey. C'est entre TOI et MOI. Et personne d'autre. Le regard noir et profond du septième année ne lui disait rien qui vaille. Vraiment rien ... Lever de sourcil de Mark qui ne put que le fixer intensément.

- Ta Culpabilité, je vais te la rendre en coups encore plus violent dans ta figure de Serpentard Call. Ta Destinée tu .... Gros blanc de Mark Resnald face à la remise en question ... Durant un court instant le regard doré et implacable vacilla. Qu'y répondre ? De la Haine ? Long soupir appuyé du jeune homme qui commençait à perdre pied et une certaine patience.

Le regard doré fut attiré par le fait que Casey venait lui-même trouver la baguette .... Mais bouse ! Mais bouse ! Il aurait dû y rester dans son escapade ! Petit à petit la baguette se mit à pendre mollement dans le prolongement du bras du sixième année de la noble Maison des Serpentard.

- Je me suis remis en question. Trop de fois, à me fracasser la tête contre les murs gelés du Château. A faire taire la raison, plutôt que d'autres choses ... T'avais RIEN à faire ! RIEN ! Une plainte silencieuse du jeune homme qui après un excès de Colère vint planter sa baguette juste sous la gorge blanche et palpitante de Casey Call, un sourire terne figé sur les lèvres mates.

Lèvres mates seulement séparées par quelques centimètres des blanches souillées par le sang que Mark avait lui-même fait couler dans une rage qu'il ne pouvait plus contenir.


- Call. Je te hais tellement en ce moment ... Ragea le Vert entre ses dents encore serrées.

Les lèvres de Casey Call si proches des siennes. Ca le hante, ça le hante ... Agrippant le septième année, chose qui le hantera toujours car Mark sait jamais ce qu'il veut mais en cet instant précis si; sinon il craque et ce serait pas joli à voir, ni une ni deux il plaque ses lèvres mates sur celles si blanches du Serpentard. Un baiser rempli de hargne, de désir et de frustration mêlées. Le relâchant au bout de quelques instants, le regard dévisageant le septième année, Mark se mit à ranger sa baguette ....


- Pas de sorts d'Oubliettes, j'assume pleinement ce baiser. Même si je n'ai pas réussi à traduire pleinement les sentiments sincères qui y sont rattachés. On progresse ... Un demi-aveu.



Ayé ! Après trois tentatives intfructeuses Caziunet, j'ai réussi ! Et encore je le trouve nul à un point, tu peux pas savoir ... Le Baten
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=d2Gce9-uQDQ&mode=related&search=
Casey Call
Adulte
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 28
Maison : Serpentard
Année : Diplômé
Gain de Gallions : 12868
Date d'inscription : 28/02/2007

MessageSujet: Re: The Rendez-Vous secret [PV Cazounet :D]   Dim 20 Jan 2008 - 2:25

Casey, qui avait cru que sa dernière rencontre avec Mark près du lac noir avait été productive, qu'elle avait permis d'apporter au jeune Serpentard, tourmenté par ses valeurs de sang-pur et d'honneur lié à sa lignée, une nouvelle vision de la vie, différente de celle que ces condisciples espéraient pour lui, était en ce moment face au discours encore haché de son cadet, encore freiné par ces anciennes valeurs que lui-même avait dû mal à comprendre et à saisir. Ses réponses étaient approximatives, confuses et imagées, au point de devoir faire travailler l'esprit de Casey alors que celui-ci était dans un état physique qui ne s'y prêtait guère.

Tout n'était que contradictions flagrantes que le Septième année ne comprenait pas face à une personne censée être douée d'une certaine intelligence. Comment était-il possible de pouvoir à ce point lutté contre des évidences que toutes personnes extérieures à cette conversation auraient déjà devinées ?

Néanmoins, dans ce discours, Casey y dénota quelques phrases dont le but premier devait être de susciter chez le jeune homme une quelconque réaction méliorative.

… pour toi je ne suis rien …

Il ne chercha ni à confirmer, ni à infirmer. Dans les deux cas, Mark aurait été très certainement trop faible pour pouvoir y faire face. Il n'y avait rien qu'à constater sa réaction après avoir lamentablement assailli la personne - et peut-être l'unique - qui n'avait jamais autant troublé ses sens et ses désirs.

Quel être sain d'esprit pouvait volontairement lutter contre de telles choses ?

Mark Resnald est loin d'être sain d'esprit …

La réaction qu'il eut à l'évocation de Purdey était elle aussi significative. Croyait-il pouvoir sans sortir aussi facilement ? Croyait-il pouvoir l'exclure alors que justement beaucoup de choses se jouaient sur sa présence ?

Tout comme pour le reste, Casey ne le releva pas verbalement. Il en avait assez de Mark Resnald. Assez de devoir faire tout le travail d'introspection à sa place. Il était après tout capable de le faire seul et sa solution de facilité, même si contestable, était peut-être après tout à accepter. C'était effectivement un sentiment de résignation qui parcourait Casey à ce moment précis. Ces remises en question ne l'intéressaient plus. Il n'attendait plus rien de lui. Plus qu'il soit capable d'agir, pour une fois, différemment de l'archétype du Serpentard. Son travail social, bien qu'inachevé pour des raisons qu'il ne maîtrisait pas, était à présent révolu.

Puis, encore une fois, le cadet mit en exemple les contradictions qui l'animaient. La haine suivie d'une pulsion. Quel sentiment pondérait le jeune homme ?

Casey participa passivement au baiser. Il n'eut pas le temps de le prévoir, ni de l'accepter ou de le refuser.

Les paroles du sixième année furent troublées par les sentiments qui emplissaient à nouveau l'ainé.

C'était de la colère qui influait dans ses veines. Ses trempes devaient très certainement refléter cet état d'esprit. Il en avait plus qu'assez de ne pas comprendre son mode de fonctionnement si paradoxal. Il n'avait pas envie qu'il l'embrasse, pas de cette manière en tout cas, et il n'avait pas l'envie qu'il baisse les bras aussi facilement.

La hargne qui animait son camarade semblait s'être soudainement évaporée et s'être transmise en lui.

Avec une fraction de seconde de décalage, Casey réagit enfin. Mark venait de ranger sa baguette qu'il profita de ce moment pour le pousser en arrière en appliquant fortement ses deux mains contre ses épaules.

A son tour, il sortit sa baguette, s'avança de quelques pas pour rejoindre le corps étalé de son préfet et l'asséna d'un coup de pied dans les côtes.


- T'es qu'un gros Troll Resnald ! lui lança-t-il d'une voix chevrotante de colère.

- Rien qu'un gros, il réitéra son geste en élançant son pied, Troll ! Une nouveau coup s'abattit sur ses côtes.


Du sang perlait encore du nez de Casey, où, de grosses gouttes volaient tout autour de lui dans l'action.

Il abaissa ensuite son bras pour faire pointer sa baguette magique sur le corps de Mark et le regarda subrepticement dans les yeux.


- Endoloris ! prononça-t-il sans une once d'hésitation.


Une lueur verte d'une intensité particulière s'échappa de l'extrémité de la baguette et percuta le jeune homme. A ce moment-là, les pensées les plus obscures de Casey furent comme aspirées par le sortilège et tous ses ressentis directement expulsés et véhiculés par sa baguette. Hormis sa volonté de le faire souffrir, son esprit était totalement vide de toutes émotions. Son regard était presque vitreux et il lui fallut une profonde réaction pour enfin cessé son geste impardonnable.

Il regarda le corps du garçon avec toujours la même absence, puis, il abaissa mollement son bras contre son corps et fit demi-tour pour s'enfoncer dans les profondeurs obscures de la forêt interdite.


Le choix du sortilège avait été instinctif. Il s'en surprit lui-même quelques temps après, lorsqu'il retourna au château et s'allongea dans son dortoir. A cet instant, la colère s'étant dissipée, il put enfin repenser à l'acte qu'il venait de commettre. Même si une partie de sa conscience l'informait que c'était dangereux, elle était trop infime pour lui provoquer un sentiment de regret. La torture était peut-être l'une des choses les plus horribles qu'il puisse exister, mais pour Casey, elle n'était qu'une juste punition. Une punition pour un être qu'il jugeait incapable d'agir et de réagir avec ses propres sentiments. Une attitude que le jeune homme méprisait. C'était d'ailleurs pour cette précise raison qu'il avait agi comme cela auparavant avec lui, lors de leur première rencontre vers le Lac Noir. Il avait voulu lui faire partager sa capacité à agir différemment que par son blason et par son sang. Jusqu'à aujourd'hui, il s'était convaincu à y être parvenu, d'avoir été capable de lui faire comprendre que même en étant Serpentard, il était possible de déroger à leurs éternelles règles. Mais le cadet n'avait pas progressé assez rapidement pour lui. C'était ce sentiment de profonde déception qui l'avait poussé à agir de la sorte, pour la simple et l'unique raison qu'il n'était pas arrivé à ses fins les plus strictes.

Peut-être que lorsque sa raison aura repris le dessus, il parviendra à remettre en question son geste, mais pour le moment, il était loin de se douter qu'il allait changer irrémédiablement la destinée de sa vie.

Il savait au plus profond de lui-même que quelque chose avait changé en lui depuis ce jour. Il avait réussi, avec une effroyable simplicité à exécuter l'un des sortilèges les plus complexes du monde de la Magie. Peut-être que finalement, le choixpeau n'avait pas eu tout à fait tord de lui conseiller la maison qui avait accueilli tous les sorciers et les sorcières de sa famille. Paradoxalement, lui qui aimait aller à l'encontre de ce que le commun s'attendait, venait d'y succomber aisément et de la plus sombre des manières. Etait-ce finalement inéluctable ? Que la magie qui coulait dans ses veines était destinée à commettre le mal ? Que son caractère était un héritage ancestral ? Tant de questions que le jeune homme n'eut pas le temps de se poser, que les réponses, par ce qu'il venait de faire à Mark Resnald ce soir-là, s'étaient imposées à lui sans qu'il ne puisse y faire quoi que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mark Resnald
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 634
Age : 33
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12860
Date d'inscription : 01/03/2007

MessageSujet: Re: The Rendez-Vous secret [PV Cazounet :D]   Lun 17 Mar 2008 - 15:27

Je n'aurais jamais dû ranger ma baguette, et je n'aurais jamais dû accepter d'être ici. Avec Lui. J'en étais réellement à me tournebouler l'Esprit dans tout les sens.

Pour n'arriver à rien. C'était le Néant, le Vide, le Maelström. Je m'y perds, je ne suis pas doué pour les relations sociales et encore moins celles que l'on peut qualifier d'amoureuses ... Je suis un Troll dans les Sentiments, je crois certaines choses acquises alors qu'elles ne le sont point. Je me crois Maître d'une situation qui m'échappera toujours. Je ne peux rien modifier, par influer sur les pensées des autres ...
Je ne peux que modifier les miennes au bon vouloir des autres. Je ne progrsse pas ... J'en suis au même stade à me questionner sur des interrogations pourtant évidentes et dont je refuse les réponses. Je sais que c'est ici. Mais je n'arrive pas à me raisonner. Depuis tout petit, j'agis de la sorte, ou plutôt j'attends que les autres régissent ma Vie à ma place. Et ça je n'ai pas compris ce qu'il voulait me faire faire. Ca me coûtera plus que mon Honneur par la suite ...
J'ai bien l'air idiot à réagir ainsi, que puis-je y faire ? Rien. Et pourtant je l'ai ma Solution, au bord de mes lèvres mates. Mais je n'y arrive pas. Alors je suis partagé entre deux états d'Esprits : la Violence et ce Sentiment qui me ronge, qu'Il déclenche malgré Lui. Et que je refuse ... Car la Raison l'emporte.
Or, je ne vais pas tarder à tout perdre. C'est indéniable ...

Il n'y a pas d'autres alternatives à mon cas. Le cas Mark Resnald.

Je reste prostré sur le sol. A encore me fustiger l'Esprit avec mes ressentis obscurs. Mais une douleur cuisante vient à me faire prendre conscience que je devrais parvenir à me défendre. Mais mon corps refuse de bouger ... Et je suis à la merci de Casey Call. Depuis notre première rencontre, en l'occurence. Douleur cuisante dans les côtes, mes côtes. Des palabres qui me parviennent dans mon Inconscient que je refuse de rendre limpide. Allons bon, je ne suis qu'un gros Troll d'après ses dires. En d'autres circonstances, cela m'aurait fait rire ou encore sourire.
Mais ici, c'était différent, étrangement ça m'atteint mais je ne rétorque rien. La Douleur me faisant paraître silencieux alors que j'en viens à grimacer. Un autre coup qui pleut sur mon corps allongé, il s'arrête enfin. Mais je n'eux le temps que de lever mon regard doré vers lui que je vois pointer sa baguette sur ma personne.
Je reste interdit, mais intérieurement je conçois distinctement la suite des évènements. Il va me jeter un Sort j'en suis certain. Mais lequel, là je ne suis aucunement Légilimens, tout ce que je peux lire c'est la Détermination malsaine dans ses deux saphirs devenus onyx avec la Colère que je suis parvenu à lui insuffler malgré moi.
Le Bourreau, du moins le mien prénommé "Casey Call" me fait part de sa sentence ...

Endoloris.

Le Sortilège de Douleur, si je savais que quelques mois plus tard j'aurais étudié le Sort en cours de Sortilèges, j'aurais fait preuve d'un certain cynisme, c'est assurément ce que j'aurais fait, mais là n'est pas la question. La Souffrance est telle que je ne parviens pas à me taire plus longtemps mais que je ne veux pas qu'il entende ... Alors je me mords les lèvres jusqu'au sang, férocement, pour que tout cesse et que je me réveille enfin. Persuadé que tout ceci ne fut qu'un Songe, un Cauchemar ...
Mais il n'en est rien. Ca continue, il faut vraiment désirer voir la Peur et le Supplice chez la victime pour faire fonctionner ce fichu Sort. Et le septième année, il la veut à mon égard. A quoi bon lui supplier d'arrêter ? Ce n'est pas dans mes habitudes. Tout ce que je peux faire, c'est attendre que cela se termine.
Mais je me tords sur le sol boueux. C'est la blessure mentale qui me fera plus défaut contrairement à la physique. Essouflé par mes gémissements internes et par la contraction de mon corps, je sens que ce dernier ne lui est plus soumis. J'ouvre un oeil, encore endolori et je vois le Serpent filer dans la Forêt. Il serait idiot que je le rattrape.
La seule chose que je peux faire, c'est de me mettre sur le ventre et rester sous la pluie qui ne tarde pas à arriver ....

Je ne sais combien de temps, je suis resté ainsi. Statufié, à ne plus bouger. A ne plus rien penser, l'Esprit vide. Mes mains gantées qui agrippent la terre boueuse et je tente enfin de me relever. L'affaire n'est pas facile, mes longues jambes ne parviennent pas à supporter mon poids. Alors je flanche pour retomber dans la boue. Autant, un élève aura la bonne idée de passer par là et de trouver un certain Préfet agonisant. Mais ce n'est aucunement dans la Réalité ça.
Et je reste encore comme cecci à me rouler sous le Mal cuisant. Seule la Pluie est à même de me rafraîchir le visage et de m'apaiser quelque peu. J'accepte son aide impuissant.
Mon souffle revient peu à peu normalement, nullement saccadé quand il m'avait en joue avec sa baguette. Là j'ai l'impression de "revivre" et de rester Maître de moi-même. Alors je prends sur moi et je me lève ...
Auparavant j'ai rampé jusqu'à un arbre proche, seul témoin de ma Détresse et mon adjuvant. Il fait office de tuteur boisé et je parviens à me hisser. Mes jambes paraissent me porter ... C'est une bonne nouvelle. Trempé, sûrement malade et fatigué nerveusement, je me dois de rentrer.

Casey Call n'a dû avoir aucun regret à mon égard. Et alors ? J'ai mérité mon Châtiment. Mais la Vengeance commence à m'aveugler et je me promets de le lui faire payer.

Je repars donc en sens inverse, obnibulé par ce paradoxe. Celui notamment de parvenir à me venger et celui étrange que je ne lui en veux point ... Mais je ne pourrais me poser la question que quand je serais amené encore à le revoir en face à face. Et j'aviserais. J'agirais.
Mes pas se font traînants pour arriver au Château. A l'heure qu'il est, tous doivent déjeuner agréablement dans la Grande Salle, à rire comme des bienheureux. Purdey, Eneas, sûrement Casey ...Et Loevi qui ne sait rien de ce qui m'est arrivé. Je ne le dirais à personne. Sauf si on en vient à aperçevoir la flamme de Haine qui m'habitera dès lors que l'on me parlera de Lui.
J'avance encore et je sens enfin la Chaleur bienfaisante de Poudlard. Du moins je me doute, à entendre les conciliabules ... Je ne regarde personne, je ne veux voir personne, je ne prends garde à personne. Dans mon ascension, j'ai peut-être dû renconter Purdey mais je ne lui ai pas adressé un mot, le regard absent et la tête vide. Charlotte peut-être pour me parler de mon devoir de Préfet et que j'aurais à faire des rondes ? Et alors. Je les ferais.
Mais je veux une chose et une seule, me reposer ...

Et je sais où me rendre pour être à même de me sentir seul. La Salle de Bain, des Préfets.

Ma silhouette se dessine sur les murs et les couloirs, je n'ai aucunement faim alors que j'entends les autres descendre en trombe les escaliers les menant à leur pitance. C'est comme si on m'avait ôté le goût de tout ... Oui, je me sens vide, je ne ressens rien, si ce n'est la Colère, les Sentiments négatifs ...
Avec l'une de mes mains gantées je pousse la porte retranchée, j'ai raison c'est désert, je referme derrière moi. Et je continue ma marche vers la baignoire où j'aime à faire des clapotis. Je ne prends aucunement le temps de me dévêtir, si seulement de ma veste, et je plonge dans l'eau bouillante afin de raviver mes sens.
Les habits collent à ma peau mate mais rien à foutre. Je reste ainsi. Je me prélasse, du moins j'essaye. Mon regard doré se ferme inéluctablement et je me revois totalement impuissant face à Lui. Face à ce fichu 7ème année qui parvient tant à me troubler.
J'éternue. Super, j'aurais au moins attrapé le Sinistros, c'est ce qui me fait rire aux éclats. Pourquoi j'en viens à ce que mon rire dément résonne dans la Salle de Bain de mes comparses de Préfécture ? Le Stress à évacuer, j'en suis certain. Et chez moi après le rire, ce sont les larmes qui viennent. Elles ne tardent nullement d'ailleurs à venir souiller mes joues mates. Je m'en fous, j'ai le droit de ressentir. Dès demain je redeviendrais l'implacable Capitaine des Green Evil, ce rôle me sied à merveille.
Je passe l'une de mes mains gantées de cuir sur mon visage, et je reste encore dans cette baignoire encore habillé et maintenant trempé ...

Où ça va me mener ces trolleries que j'enchaîne avec Lui ? Je sais pas. Je sais plus. J'ai plus à me questionner.

Entre Lui et moi ce sera la Guerre alors ? J'en viens à cette conclusio, malsaine alors que je sors de mon "bain". J'ai d'ailleurs failli glisser en sortant. Un coup de baguette pour rendre la pièce présentable et je prends congé de cette dernière. Je n'ai pas tenté d'introspection, pas ce soir du moins.
Ce que je veux c'est mon lit. M'y jeter comme une âme en peine, un pauvre Diable. Comme un gros Troll qu'il a dit. Ok. Alors j'atteins enfin mon dortoir ainsi que mon lit tant rêvéré. Comme convenu, je m'y jette. Mes compagnons de chambrée sont absents mais ne vont pas tarder à arriver. Il serait louable que je quitte mes atours remplis d'eau pour me coucher sec dans mon lit. Je le fais sans rechigner.
Et je viens à m'étaler, bras en croix dans les draps verdâtres. Cette nuit, j'aurais du mal à trouver le sommeil, je serais gagné par le Cauchemar, je suffoquerais ... Mais je ne dirais rien. Ce n'est pas de moi de me confier.
Mais je me suis promis une chose cette nuit dense et noire :

Je me vengerais.



~¤ Fin ¤~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=d2Gce9-uQDQ&mode=related&search=
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The Rendez-Vous secret [PV Cazounet :D]   

Revenir en haut Aller en bas
 
The Rendez-Vous secret [PV Cazounet :D]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Autour du château :: Forêt Interdite et Lac Noir-
Sauter vers: