Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Destin je t'embouse ! [PV Alex Cohen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mark Resnald
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 634
Age : 32
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12692
Date d'inscription : 01/03/2007

MessageSujet: Le Destin je t'embouse ! [PV Alex Cohen]   Lun 17 Déc 2007 - 15:47

Pfeuh, pfeuh et encore pfeuh ...

Y'avait pas idée, non y'avait pas. Pour une fois, il s'était endormi sans fixer le plafond plus d'un quart d'heure qui lui avait semblé interminable mais surtout d'une bêtise sans fondements. On l'avait laissé tranquille et tant mieux. Il n'avait pas voulu chercher le moindre Ennui et ne s'était mis à embêter personne qui avait croisé son chemin ...
Il semblerait que le Préfet des Verts ne soient pas dans son assiette pour agir de la sorte. Même à la Table des Verts, il ne s'est aucunement manifesté, préférant garder ses magnifiques discussions pour ceux qui les mériteront un jour ou l'autre. Du coin de l'oeil il avait regardé la table des Jaunes avec sa cousine Loevi Leroy, toujours la demoiselle la plus grande de la table. Autant en grandeur qu'en trolleries. Vite fait, on se dérobe sans se faire prendre ...
Meilleur angle de vue la table des Rouges, Mc Ewan la Flamboyante et toute la troupe. Le Préfet nimbus et ses débilités ..... Aussi Troll que petit d'ailleurs. Un rase-mottes que Mark Resnald pouvait tout de même tolérer dans son champ de vision, oui mais Niwa se tient loin .....très très loin. Certes, il était "mignon" avec sa simplicité exacerbée, ah oui c'était certain qu'il n'était pas torturé lui ....
Trop idiot pour l'être ? C'est indéniable. Non, c'était certain qu'il ne serait jamais comme le "grand" Héritier BloodDust : un être qui se complique la Vie et ce toujours plus en grandissant. Mais on fait avec que voulez-vous ? On subit le poids d'une Dynastie lourde à porter sur des épaules d'un jeune adolescent de 16 ans maintenant, qui ne demande pas mieux que de s'épanouir autrement ... Alors, oui, on tente de faire un bilan des choses assis à la table des Verts et l'on se rend compte que l'on est loin du compte et qu'au final, on est vraiment pas brillant.
Mais on est comme on est et lui le Serpent ne fait pas exception. C'est pour cela qu'il fut envoyé chez les Verts et Argent pour son Ambition démesurée et son besoin d'assouvir sa supériorité qui démontre à elle seule, un grand manque de confiance en soi. Le Préfet, sa tête mate sur sa main gantée soupire, il aimerait être à des lieues d'ici : seul ...

Seul ...

Un regard doré vers Purd' sa petite amie. Et resoupir de lassitude, non pas qu'elle y soit pour quelque chose, c'est juste qu'il y des journées que l'on aimerait point vivre et sûrement point des fins de soirées comme celle-ci. Attablé devant son assiette, il ne mange rien, ne boit rien et contemple les autres qui s'empiffrent, ce qui le rend malade. Le Serpent couverait-il quelque chose ? Un mauvais rhume, une angine, il avait peut-être simplement pris froid ? Normalement le sixième année n'a pas une santé éclatante, loin s'en faut. Devant son Jus de Citrouille à peine entamé, il se remet à penser tout en posant son regard doré sur Loevi Leroy.
Il repensait à comment il avait su quand elle était devenue Préfète et que cela l'avait mis dans un état de rage encore inconnue jusqu'alors. Alors qu'au plus profond de sa personne noire et acariâtre, il était tout de même fier d'elle ... Mais le Malheur s'abattrait sur lui si jamais, elle l'apprenait ... Puis c'est tellement refoulé sous des couches de mauvais sentiments qu'elle n'en aura pas la moindre idée. Oui, mais elle le connaît comme un frère ...
C'est là que le bât blesse, il a changé certes, mais il reste toujours du Mark de son enfance. Rieur, posé et poli. Et non pas un ersatz de Serpentard, juste bon à retirer des points et se faire haïr par la population Poudlardienne. Le jeune homme n'était pas dupe, il savait très bien qu'il n'était franchement bien apprécié dans l'enceinte de Poudlard, outre sa couleur de Blason, c'était sa personnalité spéciale qui n'était pas aimée ... Et alors ? Comme on le sait si bien, ça l'empêchera pas de faire une bonne sieste et de dormir du sommeil du Juste. Lentement, il se lève de la table sans un mot à ses camarades qui lui jetent un regard avant de repartir dans leurs conversations, qui il en est certain est d'un intérêt suggestif pour le monde de la Magie ...
Ironie quand tu nous tiens. Il traverse la Grande Salle et ne veut que rejoindre son Dortoir. Pour quoi faire ?

Pour se jeter sur son lit et y dormir jusqu'à ce qu'il en ait marre ...

On se laisse tomber comme une masse, la tête dans l'oreiller aux couleurs de la Maison des Verts et Argent. Le serpent brodé sur celui-ci, le fixait de ses gemmes d'acier. Mais Mark Resnald s'en fout. Les cheveux auburns épars sur l'oreiller, il tente de sortir de son Esprit tout ce qui s'est passé aujourd'hui et de s'endormir .... Se vider la tête, ne plus penser à rien : avoir la tête vide.
C'est qu'il rechercherait la plénitude amnésique le Préfet.... Si seulement il pouvait y arriver. Alors la grande stature sombre se retourne et se met à fixer le plafond avant de sombrer calmement vers le pays des rêves. Rien ne vient l'interrompre, mais comme chaque soir, il a une tâche à accomplir. Faire sa ronde de Préfet... Ensommeillé il se relève, pas convaincu de l'heure exacte mais il se doute que c'est en pleine nuit, vu les marmottes qu'il accueille dans son Dortoir.
En un souffle de Vent, il est dehors, s'étant rhabillé et ayant mis par dessus ses habits, sa robe de Sorcier. Sa baguette avait été prise, on ne sait jamais qui l'on peut rencontrer dans l'immense bâtisse dans laquelle une peuplade inchiffrable réside ... Tout ce que sait Mark c'est qu'il y en a beaucoup après, le chiffre exact, il s'en contrefout. En chemin, il croise Miss Teigne qui lui crache dessus. Même pas aimable la chatte d'Argus. Tant qu'il ne croise pas Rogue, le Préfet, tout est parfait.
Aussi calme qu'il pouvait l'être, il n'était que silhouette sombre sur les murs de pierre ...

Jusqu'à ce que ...

D'un bond, il est sur un escalier. Jusque là tout va bien, pas la peine de se poser de plus amples questions. Oui mais le Destin aime à jouer avec ses Pions les plus fidèles et l'escalier en question se bloque lors d'un passage à un autre palier ..... Surpris le Préfet reste silencieux et allait sortir sa baguette de sous sa robe de Sorcier quand il croise le regard de la dernière personne qu'il veut voir en cet instant précis.
Un Gryffondor et pas n'importe lequel. Un qui lui donne des envies sérieuses de meurtres et rien que le fait de l'avoir en face de lui ne déroge en rien à ses pensées macabres. Alexander Mark Cohen, et ce fichu Troll ose porter le prénom de Mark en deuxième prénom. Ce qui hérisse encore plus le Capitaine des Verts, qui en frémit de Colère de toutes ses écailles.


* BOUSE ! Pas lui ... Et allez, manque de bol c'est sur lui que ça tombe. *

On essaye par tout les moyens possibles et inimaginables de trouver une solution au problème épineux qui se pose. Toutes les conjectures le Préfet les calcule à une vitesse impressionante, c'est fou ce que le fait de ne pas désirer rester avec quelqu'un, vous fait devenir subitement plus "intelligent" ...
Mais rien à faire, il est bloqué sur ce fichu escalier. Saleté de truc bloqué qui devait être de mèche avec la main du Destin, c'était pas possible autrement .... La seule et unique solution attendre que ce dernier se débloque ...Oui mais quand ?
L'Héritier BloodDust ne voulait pas rester avec ce type qui lui fout les nerfs en pelote dès qu'il lui cause ...

Rah et triple Bouse, pour le coup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=d2Gce9-uQDQ&mode=related&search=
Alex Cohen
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 46
Maison : Gryffondor
Année : 7e année
Gain de Gallions : 11826
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Re: Le Destin je t'embouse ! [PV Alex Cohen]   Lun 17 Déc 2007 - 19:54

Dis-moi… Qu'est-ce qui te tient éveillé, la nuit ?

Pour Alex, c'était la tête trop pleine d'idées. Du coup, il avait loupé le souper.

Quand on passait deux nuits blanches de suite, il ne fallait pas s'attendre à ce qu'une personne normalement constituée puisse rester debout, alerte et bien éveillée jusqu'à l'heure du couvre-feu. Couvre-feu qu'Alex n'avait jamais vraiment respecté, à vrai dire. Mais ça voulait dire quoi, couvre-feu, au juste ? S'embarrer dans la salle commune passé 21h, bien sûr. Pas se mettre au lit et dormir du sommeil du juste dès les neufs coups de l'horloge sonnés. Mais voilà, de ce fait, les cycles du sommeil de monsieur Cohen s'en trouvaient drôlement perturbés. Hmm… De ce fait, Le marchand de sable lui arrivait de passer quand bon lui semblait et justement il lui semblait bon de passer maintenant. Ainsi, monsieur le marchand avait jeté une pleine cargaison de sable sur le Gryffondor qui avait d'abord commencé par cogner des clous sur son devoir de potions. Mais à force de cogner des clous, la tête se faisait lourde et elle finissait, qu'on le veuille ou non, par se laisser séduire par cette force qui portait le doux nom de gravité.

Et puis paf ! Sans crier gare, sans prévenir, Morphée vous accueillait entre ses bras duveteux ('fin bon… ça, ça restait encore à prouver, hmm…). Et on n'avait même pas le temps de crier Quidditch ! C'était dire à quel point cela pouvait se produire à une vitesse effarante. Plus rapide encore que le temps de tomber raide mort après avoir croisé le regard glauque d'un Basilic.

Alex s'était endormi, (vous ne vous en doutiez pas, hmm ?) la joue collée contre son parchemin encore humide d'encre… Et quel sommeil que le sien ! Sans rêve, réparateur, confortable. ('fin bon… ça aussi ça restait encore à prouver.)

Le fait était qu'il dormait. Et il dormit si bien que l'heure avança. Et l'heure avança tant que celle du souper passa. Et lorsque l'heure du souper passait, on n'avait pas le choix que d'aller faire une virée plus ou moins légale dans les cuisines.

Oh ! Ne vous inquiétez pas ! Alex était habitué. Il connaissait le chemin à parcourir pour se rendre aux cuisines sans (trop !) d'encombres et sans (trop !) de problèmes.

Et maintenant, permettez-moi cette ellipse. De toute façon, que voulez-vous que je dise à propos de Gryffondor qui emplissaient peu à peu la salle commune après avoir bien rempli leur panse ? Bien sûr, ils chahutèrent, rirent, se taquinèrent, discutèrent, mais rien qui ne dérangea Alex dans son sommeil. Jusqu'à ce que son estomac se rappelle à ses bons soins.


« GRMBLNMBLRGRGLMNGRRR ! » Pardon, mais je ne parle pas l'estomien… (ou devrais-je dire l'estomaqué ?)

Et Alex se réveilla en sursaut. Il s'étira en fermant les yeux, puis se gratta le ventre en bâillant. Sa première pensée cohérente fut :


*Tiens. Je mangerais bien un hippogriffe, moi…*

Et sa deuxième pensée cohérente fut :

*Il est quelle heure…?*

Après avoir jeté un coup d'œil à l'horloge murale de la salle commune (si vous voulez savoir pourquoi monsieur Cohen n'avait pas de montre, je vous conseille d'aller lire mon sujet dans les cuisines avec cette chère Mélusine), sa troisième pensée cohérente fut :

*Ouaaaaaah ! Il est si tard que ça ? C'est pour ça que j'ai faim !*

Se levant, Alex passa sa main dans son visage et rencontra une texture peu agréable. Quelque chose comme une croute. Une croute ?!? Depuis quand les poils formaient une croute ? Et puis d'abord, il s'était rasé le matin même. Humpf. Sa curiosité piquée, Alex s'avança vers la fenêtre et profita de l'effet miroir créé par le contraste pièce éclairée/nuit noire. Et il laissa échapper un éclat de rire. Secouant la tête, il sortit sa baguette pour la pointer sur sa joue qui accueillait désormais un extrait de son essai de potions. Ainsi, il s'était endormi sur son parchemin alors que son encre noire n'était toujours pas sèche. Hmm… Une chance qu'il s'en était rendu compte. Vous vous imaginez les moqueries que Resnald n'aurait pu s'empêcher de lancer si d'aventure il avait croisé le visage barbouillé d'encre d'Alex ?

C'était pourquoi sa quatrième pensée cohérente fut un
*Récurvite* informulé plutôt efficace.

Ainsi prêt à affronter tous les Resnald du monde, Alex sortit de la salle commune en sifflotant, histoire de faire changement du beat-box. Il évita de justesse un Peeves caquetant qui, heureusement, était bien trop occupé à je-ne-sais-quelle trollerie pour faire attention à un élève se rendant aux cuisines.

Ce fut le seul événement notable de l'aller. Alex aussi aurait dû se méfier. Il devait savoir qu'un trajet illégal qui se passait un peu trop bien pouvait tourner mal éventuellement.

Ainsi, il mangea jusqu'à en être repu, discuta quelque dizaine de minutes avec les elfes de maison (charmantes créatures, vraiment !), puis dut faire des pieds et des mains pour se détacher de leur générosité.


« Un dernier verre de chocolat, monsieur Lyx ?»

« Un autre morceau de gâteau, monsieur Lyx ?»

« Une tisane, monsieur Lyx ?»

« Voulez-vous ramener quelque chose dans votre dortoir, monsieur Lyx ?»

Ahhhh ! Alex aurait bien aimé, mais le fait était que monter sept étages les bras chargés de nourriture, ce n'était franchement pas l'idéal. C'est pourquoi il refusa poliment (et avec un pincement au cœur, je vous l'accorde) toutes les offres pourtant fort alléchantes des elfes de maison. Le Gryffondor se dirigea alors vers la porte non sans se retourner une dernière fois et accepter finalement un dernier de ces délicieux éclairs au chocolat. Oh.. Et puis un autre finalement. Oh ! Et puis encore un, à bien y réfléchir. Bon… Ok… Un quatrième. C'était son chiffre préféré après tout. Un cinquième ? C'était si gentiment demandé. Un sixième…? Oh… Il regardait Alex avec un de ces regards qui disaient « Mange-moi ! Mange-moi !» Comment refuser…? Un septième ? Alleeeeez ! Alors là, non alors ! Il écraserait les autres éclairs au chocolat et ils ne seraient plus bons.

C'est ainsi que les bras chargés de trois éclairs au chocolat et demi (bah vi ! Un entamé ! et les autres se trouvaient déjà bien au chaud dans son estomac) que monsieur Cohen quitta finalement les cuisines et prit le chemin inverse pour se rendre à sa salle commune. Il était si occupé à terminer le quatrième qu'il ne se rendit pas compte tout de suite qu'il était suivi. Ce ne fut que lorsque l'escalier bloqua (bouse !) et qu'il entendit un sifflement (re-bouse !) qu'il se rendit compte qu'il y avait quelqu'un derrière lui (triple bouse !). Alex se retourna alors lentement, la bouche pleine de son dernier morceau d'éclair au chocolat, et son regard bleu-gris tomba sur…

Resnald ! Quadruple bouse ! Pire ! Crotte de doxys confites ! Sépulcre ! Bouse de crotte de doxys confites en sépulcre ! Et son regard qui n'avait alors de l'acier que la couleur en prit même la température et la dureté. C'était dire à quel point il était rare de voir un tel regard sur le visage d'Alex. Et généralement, il n'y avait qu'une seule personne à qui il était réservé : Mark Resnald, celui-là même qui avait l'audace de porter le même prénom que son père. (Quoique Leonhart pouvait aussi se vanter d'avoir déjà eu droit à un tel regard à une ou deux reprises.) Pourtant, les prunelles d'Alex retrouvèrent bien vite leur chaleur, mais une chaleur étrange, teintée de malice. Chaleur de l'enfer ? Peut-être bien.

C'était que dans le fond, il l'aimait bien, le Marko. On ne châtiait bien que ceux qu'on aimait bien, après tout ! Euh… Non… Permettez-moi cette paraphrase. En fait, Alex aimait bien châtier ce bon vieux Resnald. Voyez-vous… c'était pour son bien. Et uniquement pour son bien.


« Alors comment ça va pas bien, mon p'tit Marko chéri ?» s'exclama-t-il d'un ton super joyeux et chaleureux. Et c'était vrai en plus.

Oui. Bien sûr qu'Alex pouvait se montrer altruiste quand il le voulait ! Qu'est-ce que diantre vous allez vous imaginer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fidelitas.realbb.net/index.htm
 
Le Destin je t'embouse ! [PV Alex Cohen]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Les souvenirs :: Archives Générales :: RP, biographies, répartitions-
Sauter vers: