Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rendez-vous d'après bal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mary Mac Kendall
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 103
Age : 26
Maison : Serpentard
Année : 5ème année
Gain de Gallions : 12762
Date d'inscription : 28/03/2007

MessageSujet: Rendez-vous d'après bal   Ven 7 Déc 2007 - 12:21

Le bal s’était bien déroulé, Mary était heureuse d’avoir choisit Kellian comme cavalier, l’homme mystérieux qu’il était commençait petit à petit à se livrer, Mary arriverait-elle à le faire se mettre à nu ?

Elle avait attrapé de quoi manger et de quoi boire en sortant de la salle du bal pour éviter la cohue des derniers instants et avait entrainer son cavalier hors de la salle avant la fin « officielle ».

Mary ne savait pas vraiment où ce couple d’un soir finirait la soirée. Elle n’avait aucune envie d’aller dehors, il faisait froid, et bêtement, même si elle appréciait toujours s'assoir au pied de son arbre pour y flemmarder, cet endroit restait pour elle lié à sa rencontre avec Andrew. Retourner dans la salle commune des Serpentards serait sans doute une erreur car il y avait peu de chance qu’elle soit vide et qu’ils puissent y être tranquille. Les cuisines, les serres... pas très convaincant. Mary ne pouvait pas hésitait trop longtemps, elle avait attrapé Kellian par la manche et l’attirait derrière elle, tandis que les vivres qu’elle avait pris en réserve volaient à leur suite.

Finalement, elle opta pour une salle de classe vide, ils y avait très peu de chance pour qu’ils soient dérangés à une telle heure dans un tel endroit, mais une fois qu’ils y furent entrés, elle ferma la porte.
La tête lui tournait un peu d’avoir trop dansé et elle sentait ses joues la brûler, mais par tous les moyens elle tenterait de cacher son petit état de faiblesse et se contenterait de manger l’énorme part de gâteau qu’elle s’était réservé, cela lui redonnerait sans doute tous ses esprits.

La première chose qu’elle fit une fois la porte refermée sur eux : enlever ses chaussures qui lui brulaient les pieds et les laisser respirer fut une véritable délivrance. Elle s’assit très élégamment sur une table, et fixa le jeune homme. Il n’était pas question qu’elle brise le silence et voulait lui laisser le choix de la discution qui allait suivre. : autant lui donner l’impression qu’il allait pouvoir prendre le dessus sur cette "faible" femme" à lui qui ne semblait pas dénué d'un petit côté macho.

Elle attrapa sa part de gâteau, ne lâchant pas le ténébreux Serpentard des yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kellian Falcon
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 129
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12288
Date d'inscription : 02/09/2007

MessageSujet: Re: Rendez-vous d'après bal   Ven 4 Jan 2008 - 21:17

Kellian n’était pas mécontent de s’enfuir du bal par la petite porte. Certes, il allait se terminer, mais c’était une escapade entre deux, qui était loin de lui déplaire, et en plus, elle avait pris des provisions… Elle était capable de survivre dans des conditions extrêmes, cela se voyait. Le Mowana

Une fois sorti, elle l’entraîna de nouveau ailleurs, cette fois çi vers une salle de classe vide. Là, elle se mit à l’aise, pendant que Kellian, s’asseyant, observait ses adorables gestes. Puis le fait de la voir s’asseoir sur une table, puis entamer sa part de gâteau, lui arracha un sourire qui en dit long sur le fait qu’il était heureux d’être ici…

Il prit donc la parole, vu qu’elle le laissait faire… Du moins pour ça.

« Le bal s’est bien passé, j’ai bien aimé danser avec toi, ça m’a… changé. Je n’ai pas l’habitude des bals d’école. Chez moi c’était plutôt les bals entre nobles et je me suis souvent perdu dans ces fêtes, où il y avait trop de mondes, pour trop peu de personnes intéressantes. Et puis, il arrivait tout le temps un moment où c’était moi qui m’enfuyait… Tu sais, une pièce vide, un endroit où seuls les domestiques mettaient les pieds. »

Et une certaine domestique en particulier, qui ne l’avait jamais laissé indifférent…

Un éclair, ou plus exactement un jet de chantilly provenant de la cuillère de Mary, le ramena à la réalité.

« Le bal a été bien pour toi aussi, j’espère… »

Toujours ce même curieux sentiment de manque de confiance. Le revers de la médaille lorsque l’on fait partie de gens trop puissants.

« Je crois que ce qui ne me manquera pas dans ce bal, c’est le rose… »

Il sourit.

« Tout ce rose… J’ai bien cru qu’ils voulaient créer une nouvelle maison exprès pour cette couleur. Elle aurait pu avoir l’éléphant comme symbole. Cela aurait en quelque sorte, un nouvel ennemi pour le Serpent. »

Puis il décide de s’asseoir à coté d’elle, au lieu de rester toujours en face, et se faisant, il prend la part de gâteau qui lui revient.

« Tu n’aurais pas pu choisir mieux comme endroit. J’ai un peu froid, mais je crois qu’il y a un moyen de changer un peu ça. »

Par chance, la salle où il se trouvait contenait une petite cheminée, sûrement utilisé pour faire de la poterie ou de la sculpture. Un Incendio bien placé, ralluma des flammes dans l’âtre. Et il n’eut plus qu’à faire un clin d’œil à Mary, juste avant de l’attirer pour se poser devant les flammes… Il ferait moins froid, maintenant.

« Est-ce qu’il y a quelque chose que tu regrettes dans ce bal ? Quelque chose que tu aurais aimé faire ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary Mac Kendall
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 103
Age : 26
Maison : Serpentard
Année : 5ème année
Gain de Gallions : 12762
Date d'inscription : 28/03/2007

MessageSujet: Re: Rendez-vous d'après bal   Mer 9 Jan 2008 - 18:03

Mary laissa tranquillement Kellian parler, elle ne dit un mot, tout en continuant à déguster cette excellente part de gâteau, certes il était rose, comme la moindre petite chose qui se trouvait dans la pièce réservée au bal, mais il était exquis. Elle se contenta d'acquiescer aux diverses paroles de son cavalier d’un soir.
Une petite giclée de chantilly échappa de sa cuillère pour aller se poser sur la veste de Kellian. Désolée, elle essuya du mieux qu’elle le pouvait sa maladresse qui laissa néanmoins une marque sur le vêtement. Elle s’excusa timidement.

Lorsque la cheminée fut allumée, elle se glissa aux cotés de Kellian, sa robe n’était pas bien épaisse et elle n’avait aucunement pensé à prendre une veste ou un gilet en sortant de sa salle commune, ce feu était le bienvenu.

Son gâteau terminé, elle fit doucement voler son assiette vide sur une des nombreuses tables qui occupaient la pièce et tourna son visage vers Kellian :

« J’ai beaucoup aimé cette soirée, malgré ce rose omniprésent et qui aura fini par me donner mal à la tête. » lui répondit-elle en se frottant le front de sa main droite.

Les pieds à la limite des flammes, elle était à présent bien réchauffée ; elle replia les jambes, qu’elle entoura de ses bras et posa sa joue sur ses genoux, sa robe longue lui permettait de prendre une telle pose sans pour autant dévoiler ses sous-vêtements à son compagnon. Elle profita également de ce moment pour détacher ses cheveux qui vinrent recouvrir ses épaules dénudées.

Elle pointa alors ses deux yeux vers Kellian, comme pour essayer de percer tous les mystères qu’il pouvait renfermer. Immobile, elle ne disait pas un mot, scrutant inlassablement le Serpentard, seul ses yeux étaient mobiles, jusqu’au moment où ils rencontrèrent ceux de Kellian. Là ils se fixèrent pour ne plus bouger.


« À la réflexion, il y a une chose que je regrette un peu, je souhaitais être ta cavalière pour mieux te connaître, mais tu n’est pas très bavard ! Pourquoi te caches tu ainsi ? Pourquoi être venu à Poudlard ? Parle moi un peu de toi...

Sans bouger d’un poil ses yeux toujours plantés dans ceux de Kellian, elle espérait réussir à briser un peu cette carapace qu’il semblait s’être forgé depuis plusieurs années.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kellian Falcon
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 129
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12288
Date d'inscription : 02/09/2007

MessageSujet: Re: Rendez-vous d'après bal   Mer 9 Jan 2008 - 20:31

« Ah ce rose… L’horreur des Serpentards, on aurait dit qu’on avait pris un Gryffondor, qu’on l’avait pendu au mur, et qu’auparavant on l’avait éclairci… Tout en chantant à tue tête que la salle devait devenir rose… Couleur hideuse. Mais bonne soirée. »

Il s’ébouriffe les cheveux, soudain embarrassé par la question de Mary.

« La bienséance aurait été que tu me poses des questions… Je ne sais même pas par quoi commencer. »

Il lui sourit, pour lui montrer qu’il plaisante, mais effectivement difficile de savoir par quoi commencer. Et si ma vie avait été tellement horrible, qu’elle t’encline plutôt à ne plus vouloir me parler ? Ou si elle est tellement ennuyeuse, qu’elle me fasse paraître barbante au possible…

« Je me cache… Ce n’est pas tout à fait vrai… Disons que je suis habitué à peu parler de moi, ne pas trop dévoiler de choses, ne pas laisser déborder mes sentiments et mes pensées, tout comme toi, tu laisses déborder tes cheveux… »

Assis à coté d’elle, dans la même position, il ne peut s’empêcher de la regarder.

« J’ai fait mes études à Durmstrang durant cinq années. Après le départ de mon cousin de Poudlard, mon père a décidé que je devais ‘m’ouvrir plus au monde, tu sais les convenances… »

Son regard en disait long sur le fait qu’il n’aimait pas devoir obéir à ses convenances, si cher aux hautes classes.

« Poudlard est bien situé, très proche de Londres, et de gens dont mon père aimerait que je me rapproche, en Bulgarie, le domaine des nobles est assez fermé, on se connaît tous depuis des générations, sans que vraiment de nouvelles têtes apparaissent. Apparaît alors ceux qui vont faire quelque chose de leur vie, et ceux qui ne restent en Bulgarie que pour perpétuer une tradition longtemps acquise. Mon père était plutôt du coté de ceux qui voulaient faire des affaires à l’étranger, il a donc fait jouer ses relations et je me suis trouvé à Poudlard, en entrant directement en 6éme année, avec le statut d’élève venant de l’étranger. Heureusement j’avais eu des bons maîtres qui m’ont enseigné la langue anglaise, sinon j’aurais été rapidement perdu. Vous parlez très vite, sans oublier l’argot… Il m’a fallu énormément de temps pour comprendre des mots comme tête de troll, bouse de dragon, et j’en passe… Et puis Durmstrang est bien plus rangé… plus stricte… »

« C’est vrai que vous avez la possibilité d’entrer chez les dortoirs des hommes, mais que l’inverse n’est pas possible ? »


Il sourit largement, s’amusant de certaines choses comme celle çi depuis qu’il est à Poudlard.

« Que dire de plus sur moi… Ma couleur préférée est le bleu. Tu es toujours aussi sublime en rose. Je me lasserais jamais de le faire remarquer… »

« Mais pose moi des questions, et je ferais de même à mon tour… je te laisse commencer, honneur aux dames. »

« Et si le feu s’éteint dans la nuit, je le rallumerais, je ne voudrais pas que tu prennes froid, pas en ma présence… La nuit t’appartient, pose moi toutes les questions que tu désireras. Il n’y a pas de joker, seulement que des gages… La curiosité a toujours un prix, m’a-t-on dit… Ca sera amusant, tu verras… Une bonne façon de poursuivre la soirée. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary Mac Kendall
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 103
Age : 26
Maison : Serpentard
Année : 5ème année
Gain de Gallions : 12762
Date d'inscription : 28/03/2007

MessageSujet: Re: Rendez-vous d'après bal   Jeu 10 Jan 2008 - 18:51

Les flammes de la cheminée se reflétaient sur les fenêtres et les murs de la pièce, donnant un aspect assez unique au lieu, presque romantique, en tout les cas très intime : l'atmosphère parfaite pour se faire des confidences.

La question de Mary avait fait mouche, mais elle ne s’attendait nullement à ce que Kellian se prenne si facilement au jeu. Le voila qui commençait à parler de lui, des convenances, de la bienséance, de son éducation... ce qu’il semblait ignorer, c’est qu’il n’est pas nécessaire d’être issu d’une noble famille pour être élevé dans les règles.


« Moi-même j’ai été élevée dans le respect des conventions et des choses bien faites. Je crois bien que maman regrette un peu de ne pas faire parti de la noblesse de notre pays, mais notre famille n'a pourtant rien de noble...»
soupira-t-elle comme pour se parler à elle même.
« Je ne saurais te dire si les filles peuvent entrer dans le dortoir des garçons, tu penses bien que jamais au grand jamais je n’oserais faire une telle chose... » rétorqua-t-elle rapidement comme pour masquer ces premières paroles tout en relevant la tête, haussant les épaules et esquissant un sourire qui pouvait en dire long.

Mary écoutait Kellian, essayant de comprendre son histoire, de cerner sa façon d’être. Elle ne pu s’empêcher de rougir légèrement à son compliment. Il n’était pas avare de belles paroles et des jolies phrases. Certes Mary en était flattée, mais elle ne pouvait chasser totalement Andrew de ses pensées...


« Mais pose moi des questions, et je ferais de même à mon tour… je te laisse commencer, honneur aux dames. » dit-il soudain. Il y avait donc une contrepartie, elle aussi devrait se démasquer un peu. Soit, mais elle mettrait un point d’honneur à ne pas trop en dire non plus, subtile équilibre entre ce qui pouvait être dévoilée et le secret.

« Très bien, alors commençons... »

Elle se racla la gorge, comme pour commencer un sérieux et long discourt.

« Mais que les choses soient claires, ce qui sera dit ce soir, dans cette pièce, restera entre nous seuls » elle n’allait pas jusqu’à employer un ton menaçant, mais tout de même assez sérieux pour ne pas être pris à la rigolade.

Les premières confidences de Kellian étaient restées très superficielles, Mary décida de continuer dans cette voie avant de tenter des questions bien plus délicates et qui seraient moins facilement éludées en fin de soirée qu’à cet instant.


« Alors commençons par quelque chose d’assez banal, je rentrerai plus tard dans les bas fond de ton être , je te propose de poser tour à tour deux questions.
Tout d’abord, présentes moi rapidement ta famille, es tu fils unique ? Es tu un de ses fils à papa, tellement gâté que même lorsqu’il est adulte, il ne supporte pas de ne pas avoir ce qu’il veut au moment où il le désire ? Je t’imagine bien assez impatient et intransigeant avec les gens que tu apprécies.
Ensuite, peux tu pardonner aux personnes qui te font du mal ? »


La soirée s’annonçait forte en émotions, Mary reposa sa tête sur ses genoux et attendit les réponses de Kellian sans jamais le quitter des yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kellian Falcon
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 129
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12288
Date d'inscription : 02/09/2007

MessageSujet: Re: Rendez-vous d'après bal   Mer 23 Jan 2008 - 18:54

Inutile d’imaginer Mary, se glissant le long des couloirs dans un superbe corset ou un petit pyjama de satin pour rendre visite à son petit ami, la nuit très tard, période obscure où tout les gamins qui ont fait des bêtises diurnes dorment à poing fermés, alors que d’autres s’apprêtent à faire des bêtises nocturnes… Kellian sourit en imaginant, et il aurait aimé être un de ceux là.

Kellian comme pris à parti, par le secret, et pensant de cette façon, protéger aussi ses propres intérêts, porta une main à l’air, de façon très solennelle, et jura :

« Aucun des secrets dit ici, ne sortira de la pièce, même si le secret est le plus coquin ou le plus dangereux qui soit. Et même s’il s’avérait que tu étais une animagus capable de te transformer en papillon, ou une assassin sanguinaire, je jure de ne pas parler de ça à quiconque. Excepté si tu essayes de me faire du mal, là, je pense y mettre un peu de résistance… »

Il lui sourit, puis ajoute.

« Avoir des secrets entre nous, et connus de nous seuls, ça sera… amusant. »

Il tiqua sur certains mots. Les bas fonds de son être…

« Fais gaffe aux bas fonds… Ils sont comme les cachots, on peut s’y perdre facilement plus vite encore que dans un regard… je n’ai pas autant de problèmes que n’en avait mon cousin. Je n’ai pas d’intérêt à dire en avoir plus, mais la noblesse cache tellement d’horreur… »

Il se tait, conscient d’avoir un peu refroidi l’atmosphère.

"Une ancienne tante, un peu vieille sorcière, plutôt porté sur les vieilles traditions, m’a appris un tour, pour rendre les souvenirs visibles. De même que la pensine de Dumbledore peut montrer aux autres des souvenirs enfouis, rien qu’avec une mèche de cheveux magiques d’une personne, elle, qui n’en avait pas, m’a appris à faire ce tour avec des flammes."

Il lance un sort : "Flamma sovenia !"

Les flammes alors se figèrent, la chaleur restait, mais tout était figé et renvoyait le reflet de Kellian comme s’il s’agissait d’un simple miroir.

« Pour me montrer un souvenir, il suffit de frotter ta baguette à l’un de tes cheveux et ensuite de poser la mèche à coté des flammes, ne t’inquiète pas, il n’y a pas de risques pour que ça brûle. Par contre… »

« Si jamais un souvenir va trop loin et me montre des choses que je ne devrais pas voir, il te suffira de dire : Finite Incantatem. Et tout s’arrêtera. »

« Maintenant place à tes questions. Je suis fils unique oui. Pas de sœur, j’aurais bien aimé, mais elle ne serait pas arrivée à me supporter… Où bien l’inverse, les filles sont tellement désagréables parfois, toujours à se coiffer, à mettre des cheveux partout… »

« Gâté ? J’ai eu de nombreuses choses, plusieurs d’entres elles, pour mon seul plaisir, mais le paradoxe c’est que je ne désirais pas énormément de choses… Seulement connaître des gens un peu différent, et Poudlard m’a permis de connaître ce genre de choses. Donc si je n’avais pas quelque chose, je pouvais m’en passer, je pense. J’essaye d’être patient par contre, car je sais que la patience peut énerver parfois… Intransigeant, je ne sais pas. Tu trouves ? Tu pourras me dire ça plus tard, quand tu me connaîtras un petit mieux… »

« Pardonner ? Aurais-tu oublié ma maison… Je ne pardonne pas, car rien n’empêche à celui qui nous a fait du mal, de recommencer. Ce n’est pas pour autant que je fais du mal à tort et à travers… »

« Et toi, peux tu pardonner ? As-tu une sœur aussi jolie ? Un frère jaloux ? Et qu’entends tu, en disant que ta famille n’a rien de noble… »


Hj: j'espére que ça t'ira, le temps que je trouve plus de questions. Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary Mac Kendall
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 103
Age : 26
Maison : Serpentard
Année : 5ème année
Gain de Gallions : 12762
Date d'inscription : 28/03/2007

MessageSujet: Re: Rendez-vous d'après bal   Jeu 31 Jan 2008 - 15:14

"Flamma sovenia !"

A ces mots, les flammes que Kellian avait fait apparaitre quelques minutes plus tôt dans l'âtre s'immobilisèrent, donnant à Mary l'impression que le temps s'était figé. Sentiment renforcé par le silence et le calme qui régnaient dans le château.

Le moment de dévoiler en images à Kellian ce que personne ne savait arriverait bien assez tôt, pour le moment, Mary s'en tiendrait aux petites choses sans conséquences, aux questions banales qui lui permettraient néanmoins de cerner un peu mieux la personne qui lui faisait face... Mais son tour était arrivé : c'était maintenant à elle de se dévoiler un peu.


« Pardonner, je l'ai déjà fait, mais cela m'a beaucoup couté. Je crois bien que si je ne l'avais pas fait, j'aurais perdu beaucoup de personnes qui me sont chères. Mais cela reste un cas exceptionnel, je ne suis pas du genre à me laisser amadouer par de mielleuses excuses, il faut réfléchir avant de passer à l'acte, sinon je trouve cela trop simple. »


Elle enchaina sans chercher une réelle transition entre deux réponses sans aucun lien. Un sourire en coin.

« J'ai une petite sœur, Anna, elle n'a que 5 ans, mais elle promet de devenir une très charmante jeune fille et un jeune frère ; Andrews trois ans plus jeune que moi mais bien plus grand en taille, il est d'un caractère assez renfermé, mais je suis sure qu'il ne laisserait personne faire du mal à ceux qu'il aime »


Elle marqua une pause, tourna les yeux vers les fenêtres et reprit :

«Avant de se rencontrer, mes parents avaient tous les deux " une vie toute tracée ". Papa était promis à une belle carrière à Sainte Mangouste et fiancé à une sorcière. Ma mère, quand à elle était sur le point de se marier à un comte possédant de nombreuses terres et demeures. Ils se sont fortuitement rencontrés et se sont immédiatement plus. Papa à renoncé au monde de la magie et maman à une fortune qui lui était promise.
Et je crois qu'elle le regrette un peu aujourd'hui. Nous sommes une famille tout ce qu'il y a de plus normal dans le monde moldu, ni riche, ni pauvre, c'est en cela que je disait que ma famille n'avait rien de noble. »

Mary n'avait pour le moment jamais évoqué cette histoire à priori sans grande importance avec un élève de Poudlard ou qui que se soit d'autre. Elle y avait était elle-même confronté quelques mois auparavant, mais depuis, plus rien ne s'était dit à ce propos dans la famille, même si ce qu'elle avait découvert ce jour là l'avait beaucoup touché.

La jeune serpentarde se sentait bien plus à l'aise dans le rôle du questionneur que du questionné, mais tel était le jeu, et elle devait bien s'y plier. Son tour était à nouveau venu de fouiller dans les souvenirs de Kellian. Il était temps de passer aux choses sérieuses, quoiqu'une indiscrétion très poussée en entrainerait sans doute une autre de son camarade, mais soit, la curiosité était trop forte.


« Y-a-t-il un souvenir dont tu n'as jamais fait part à personne, et quel est-il ? »

Une unique question pour ce tour, cela était amplement suffisant. Tout le monde, ou quasiment doit avoir quelque chose au fond de ses pensées qu'il tente par tout les moyens de ne pas faire remonter à la surface, de cacher aux autres, même si cette part de lui est indissociable de sa personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kellian Falcon
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 129
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12288
Date d'inscription : 02/09/2007

MessageSujet: Re: Rendez-vous d'après bal   Jeu 7 Fév 2008 - 18:31

Kellian sourit.

« Tout les frères sont plus grand que leurs sœurs… Sinon comment pourrions nous les protéger. Elles seraient alors forcées de se trouver un petit ami plus grand qu’elle… Et elle tomberait dans nos bras plus rapidement alors, dans un ardent désir de protection… »

Mais non… la protection ne fait pas partie des femmes, elles se défendent elle-même. Ce sont maintenant, nous, les hommes qui devont nous défendre d’elle, comme de la peste… leurs mains sont des armes habiles de boucher, qui ouvrent nos cœurs tendus et battant, froid et palpitants, et qui ensuite, nous le coupe, le sectionne et l’arrachent comme si de rien n’était, pour aller vers quelqu’un de plus séduisant, car quand le cœur est ouvert et perd de son sang, l’homme n’est plus rien, il faut alors en trouver un qui ait encore tout son cœur pour pouvoir résister…

« Tu parles… les femmes… sont difficiles… »

Il avait dit cette phrase à voix haute, souvenir d’une relation difficile, comme tout les Don Juan commettant l’erreur d’avoir un cœur.

« Ce n’est rien, ne fais pas attention, certains souvenirs refont surface à la lueur des flammes. »

« L’argent n’apporte rien… Je pense que tu aurais été bien différente si ta famille avait été fortunée. Ca n’apporte rien, mais ça change l’esprit. Et de façon pas terrible… On commence à voir les autres de façon différente, et ils deviennent inférieurs. La moitié de la population destinés à nous servir, et ce sont nous qui devons ensuite leur parler, car nous, les grandes classes avons appris à leur parler, à nous adapter à leur langage primaire, avec un vocabulaire peu établi, ne connaissant que des termes valables seulement pour les champs de labour. Les Falcon, sont ainsi depuis des lustres, ratissant toutes les battisses les unes après les autres, et faisant le mal autour d’eux. Nous sommes aussi recommandables que des corbeaux surveillant un corps agonisant. »


Il soupire, puis se terre dans un léger mutisme.

« Je refroidis l’atmosphère, mais j’hésite à détruire ce qui nous a fait, parfois… Détruire les Falcon… »

« Flamma Sovenia !»

Les flammes s’attisent alors, montrant l’immense demeure des Falcon en Bulgarie.

« Tu vois où je suis née maintenant. La demeure familiale… »

« Ah tu voulais connaître un souvenir dont je n’ai jamais fait part à personne… Vois-tu dans cette demeure là, il y a des cachots… Et dans ces cachots, gît encore l’une des dernières victimes familiales… »


« Flamma Sovenia ! »

Et les flammes s’éteignirent.

« Je ne veux pas que tu voies ça, car j’y pense en ce moment. Je n’ai tué personne, je te rassure, mais je ne l’ai pas aidé non plus… Je ne sais pas si je devais le faire… »

« A toi de me prouver qu’il peut exister un secret pire que le mien… »


Hj: Désolé, j'adopte un ton volontairement plus sombre... J'espére que ca te généra pas, mais je vais aborder un nouveau passage de l'intrigue de Kellian et ça commence par toi... Tu me dis si ça te géne ou pas, mais j'espére pas. Le Baten
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary Mac Kendall
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 103
Age : 26
Maison : Serpentard
Année : 5ème année
Gain de Gallions : 12762
Date d'inscription : 28/03/2007

MessageSujet: Re: Rendez-vous d'après bal   Dim 17 Fév 2008 - 20:56

« Les femmes ne sont pas plus difficiles que les hommes, il suffit de leur faire baisser un peu leur garde, et tu peux obtenir beaucoup d'elles. Seulement, vous qui appartenez à la gent masculine ne savez pas toujours faire preuve de délicatesse. Alors souvent il y a conflit.... »

Les flammes s'agitèrent, apparu alors une très grande demeure que Kellian définit comme étant la maison de son enfance, et qui selon lui, renfermait « une des dernières victimes » de la famille....
Aux paroles de Kellian, Mary ne put empêcher un frisson de la parcourir des pieds à la tête. Elle allait connaitre un secret encore inavoué, mais quel secret, tiraillée entre l'envi de savoir et celle d'être effrayée par ce qu'elle pouvait apprendre.


« A toi de me prouver qu’il peut exister un secret pire que le mien… »


«Je ne pense pas que n'importe lequel de mes secrets ne dévoilera une personne enfermée dans un cachot, morte ou vivante. Mon secret le plus profond, et celui qui me fait souffrir m'est vraiment très personnel.»


Mary se leva.

Elle allait dévoiler sa plus profonde blessure, celle par laquelle Kellian pourrait lui faire le plus grand mal, sans qu'elle puisse se protéger... celle qu'elle n'avait dévoilée à personne, pas même son frère ou sa sœur n'étaient au courant, eux qui pourtant étaient concernés par cette nouvelle...

Après avoir hésité quelques instants, elle frotta sa baguette à l’une de ses mèches de cheveux qu'elle déposa ensuite à coté des flammes :


*Apparu alors dans les flammes un bureau, une petite fille y rentre : Mary est alors âgée de 12 ans. Ses cheveux sont tressés, elle porte une salopette verte et un débardeur noir. Discrètement et sans faire le moindre bruit, elle ferme la porte. Le soleil entre par les trois grandes fenêtres qui entourent la pièce.*

« J'étais à la recherche de mes feutres magiques, offerts par ma grand mère et confisqués par papa...» expliqua-t-elle à Kellian, la voie tremblante.

*La jeune Mary se dirige vers les tiroirs du bureau, rien dans le premier, rien dans le second, et toujours pas de feutres dans le troisième, mais une boite qu'elle n'a jamais vu. Elle tend l'oreille, et dans l'absence de danger immédiat, se hasarde à l'ouvrir. *


Alors que ses souvenirs défilaient, Mary s'était tournée vers la fenêtre, laissant ses pensées montrer à Kellian ce qu'elle n'aurait pas réussit à dire par la parole, submergée par l'émotion.

*Dans la boite, plusieurs objets, une bague, des lettres, des bibelots et une vingtaine de photos... Sur la plupart d'entre elles, on peut apercevoir un bébé, derrière, il est écrit au crayons : Mary, 2 mois. Mais sur la dernière photo du tas ; deux adultes s'agitent, un homme et une femme qui tient ce même bébé, comme pour les autres photos, Mary regarde ce qui est inscrit au dos : elle ne pourra être heureuse qu'avec toi et Catrina, prenez en soin...*

Mary murmura quelques mots, les flammes s'éteignirent, elle ne tourna pas la tête, les yeux remplis de larmes, elle préférait que l'obscurité pour masquer son émotion. Sa famille, ce qui lui avait servit de base pour grandir, ce sur quoi elle s'était reposé, tout était donc faux, se mère, ou du moins celle qu'elle prenait pour telle n'était en fait qu'une intruse, une menteuse.
« Tu vois, pas de mort, pas de blessures, mais un secret qui fait mal quand même »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kellian Falcon
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 129
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12288
Date d'inscription : 02/09/2007

MessageSujet: Re: Rendez-vous d'après bal   Lun 18 Fév 2008 - 13:28

« Le meilleur dans les conflits, c’est la réconciliation… On dépose les armes, on se rend chacun de notre coté et puis on se sourit, se couche, attrapons nos peluches respectives et suçons notre pouce dans un ronronnement de satisfaction, le tout, les yeux dans les yeux… C’est une vision bien plus plaisante, que celle de mon passé… »

Les flammes s’animent pour exprimer les pensées de Mary, Kellian observe alors, curieux et intrigué, se demandant ce qui pouvait lui faire de la peine, vu son visage légèrement plissé… Dans le mutisme il se terre, et dans les flammes, son regard se perd, alors qu’il l’écoute. Et comprend.

« Ca me laisse sans voix, je dois l’avouer… je ne sais pas ce que ça peut faire, j’ai une famille complète, je n’ignore rien de mes parents. Enfin un peu ma mère, qui à un passé trouble. La famille Falcon est basée sur une forte tradition familiale, où l’on doit se suivre à peu prés, dans les mêmes carrières… mais je peux partager ta peine… »

Un profond soupir.

« Je ne sais même pas si je peux, en fait, je voulais juste dire des paroles gentilles. C’est ce genre d’événements qui nous fait perdre nos repères, en plus tu étais jeune quand tu l’as appris. Tu as demandé à tes parents pourquoi tu étais avec eux maintenant ? Et qui était ta vraie mère ? Que t-on t’ils répondu. »

« Je suis curieux, je sais, je te met mal à l’aise. »

Il regarde les flammes.

« Il y a un bouton pour augmenter la température ici ? »

Il tente de faire une blague afin d’enlever cette sensation de mal-être. Il a peur que la soirée soit gâchée à cause de leurs secrets, mais pour autant il a envie et besoin d’en savoir plus.

« Si tu veux ne pas me le dire, je comprendrais. On pourra peut-être parler d’autres choses par la suite, je sais que tu dis que les garçons se renferment sur eux-mêmes, mais je n’ai pas envie que l’ambiance devienne lourde, alors que tout est tranquille. J’ai soif, pas toi ? »

Il se lève, ouvre la porte et croise dans le couloir un elfe de maison apportant un plateau sûrement pour le nettoyage.

« Il tombe bien celui là. »

Il lui demande d’aller chercher quelque chose à boire, et il emmène alors de l’hydromel selon la demande spéciale de Kellian… le seul alcool qui ne brûle pas les lèvres, mais qui réchauffe et détend, et Mary vaut plus de détentes que de mauvais souvenirs. Il lui sert un verre, lui apporte à coté d’elle, puis se rassoit.

« C’est peut-être un peu fort, fais gaffe… »

Un léger clin d’œil, avant de boire une gorgée de son verre, avant qu’elle continue son histoire… La nuit sera longue pour eux deux, il y a tellement à dire de leurs jeunes vies…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary Mac Kendall
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 103
Age : 26
Maison : Serpentard
Année : 5ème année
Gain de Gallions : 12762
Date d'inscription : 28/03/2007

MessageSujet: Re: Rendez-vous d'après bal   Lun 3 Mar 2008 - 16:06

«Tu as demandé à tes parents pourquoi tu étais avec eux maintenant ? Et qui était ta vraie mère ? Que t-on t’ils répondu. »

Mary respira un grand coup, essuya ses larmes d'un coup de bras et se tourna vers Kellian. Elle attrapa le verre d'hydromel qu'il lui avait apporté, avala deux grosses gorgées. Comme réchauffée de l'intérieur elle reprit :

« Penses tu qu'ils m'aient tout dit ? Bien sur que non, tout d'abord, je me suis faite disputée pour avoir fouillé là où je n'avais pas le droit, le comble.
C'est après quelques jours, alors que je ne disais plus un mot, qu'ils ont consentit à m'en dire un peu plus : ma mère biologique serait une sorcière, fiancée à mon père avant qu'il ne rencontre ma mère, et lorsqu'ils ont rompu, elle aurait préféré m'abandonner à eux, sans donner de nouvelles... »


Sa voie retrouvait peu à peu son aplomb, mélange de colère et de dégout

« Je n'arrive pas à y croire, une femme qui abandonne sa fille sans scrupule aurait elle écrit ses mots elle ne pourra être heureuse qu'avec toi et Catrina, prenez en soin... . J'ai fait bonne figure devant eux, mais depuis quelques temps, je recherche qui est cette femme sur la photo, et pour le moment, je n'en ai pas la moindre idée. Je sais qu'il y a au moins une personne au courant de cette histoire. Liam O'Callaghan est un grand ami de mon père, ils se connaissent depuis leur première année année à Poudlard, et ils ont toujours été très proches, encore maintenant ils se voient régulièrement. »

Mary savait à coup sur que Liam, son parrain, savait ce qui s'était passé, et qu'il n'était sans doute pas son parrain pour rien, mais comment lui demander une telle chose sans qu'il n'en réfère immédiatement à son père ? Un jour ou l'autre, il faudrait qu'elle en ait le cœur net, mais quand le moment serait il venu, quand se sentirait-elle prête à essuyer les foudres de ses parents qui apprendraient qu'elle était loin d'avoir mis cette histoire de coté ?

« Et puis il y a mon frère et ma sœur, je ne sais pas comment ils vont réagir s'ils apprennent la nouvelle. » finit-elle par concéder.

Mary se rapprocha un peu du feu, ses idées étaient claires, avoir parlé à quelqu'un de tout ça lui permettait de remettre un peu tout ce qu'elle savait en ordre. Mais cela ravivait de plus belle sa volonté de connaitre la vérité, de savoir qui elle était.


« Assez parlé de moi, à toi maintenant de me parler de ton secret, dois-je m'attendre au pire ? Histoire sordide, secret de famille ? Serais-je recherchée par une horde de sorciers à la solde de ton père car je sais quelque chose que je n'aurais jamais du découvrir ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kellian Falcon
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 129
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12288
Date d'inscription : 02/09/2007

MessageSujet: Re: Rendez-vous d'après bal   Sam 8 Mar 2008 - 18:24

« Il n’est pas normal qu’il nous punisse pour ça, mais ils sont inquiet surtout de nos découvertes. Qu’a ton jeune âge, tu ais pu découvrir un secret si important risquant de déstabiliser ta famille… Mais oui, c’est quelque chose de cruel, je sais… »

Les secrets de famille, il connaissait. Mais pas ce genre là, il savait bien qui était son père, et sa mère, mais… Après tout, ça pouvait aussi changer soudainement, il pouvait très bien être l’enfant illégitime, fils d’un serviteur et d’une paysanne… Non, il avait bien trop de classe pour que ça se soit passé comme ça…

« Tu as au moins découvert l’origine de tes pouvoirs, et ça ce n’est pas rien… »

C’était une réplique nulle, mais il voulait détendre un peu l’atmosphère. Alors il la laisse continuer à parler, et prend le soin de se taire pour ne pas l’interrompre plus encore. Une fois qu’elle a fini, il reprend la parole.

« Callaghan ? Est-ce qu’il serait lié à la dénommé Shannon… De Poufsouffle je crois. Elle est de ta famille ? Pour ton frère et ta sœur, c’est vrai que ça sera difficile pour eux de te croire, tout d’abord, puis d’accepter cette vérité… Ils en voudront à tes parents par la suite, aussi. »

Il reste songeur un instant, puis prend une décision, espérant que ça soit la bonne.

« Tu sais, je… je pense pouvoir t’aider pour ta quête. Je peux avoir des contacts que tu ne pourrais pas avoir par toi-même. Je peux essayer de retrouver cette femme, on peut essayer de la retrouver ensemble si ton oncle ne veut toujours rien dire… »

Sur ces paroles, il s’approche d’elle, se colle à son corps… Lui passe une main sous le menton pour rapprocher ses lèvres, et l’embrasse.

« A deux, nous la trouverons… »

Mais sa phrase, celle qui reparle de lui, de son passé, est comme un courant froid qui le traverse et soudain il se fige, fuyant presque. Mais seul son esprit fuit, son corps lui ne bouge pas, il a trouvé sa place prés de Mary.

« Non, tu ne seras pas poursuivi, car personne ne saura que tu sais… Disons que mon père fait des affaires et qu’il n’a pas commencé dans la plus haute classe de la noblesse… Des gens s’opposent toujours à ceux qui veulent monter, et mon père a fait appel à des assassins ou des kidnappeurs pour supprimer ces obstacles vivants. Je n’ai jamais su leur nom, je n’ai vu que leurs os blanchis par le temps. Depuis ma naissance il se tient plutôt tranquille, seulement une ou deux personnes disparus. Sûrement par peur des représailles, maintenant qu’il avait son fils à protéger. Ma mère, il n’a jamais eu à la protéger, de même qu’il n’a jamais pu la tenir en laisse, contre sa volonté. Ca, c’est ce que j’ai appris depuis ma naissance, mais les événements antérieurs, je ne les connais pas… »

Il se terre dans un profond mutisme, le visage à demi fermé par ses épaules repliés sur lui-même. Avec à l’oreille, le souvenir des bruits des chaînes que les oubliés frottaient contre les mur des oubliettes, et sur sa bouche, le goût des lèvres de Mary.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary Mac Kendall
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 103
Age : 26
Maison : Serpentard
Année : 5ème année
Gain de Gallions : 12762
Date d'inscription : 28/03/2007

MessageSujet: Re: Rendez-vous d'après bal   Sam 15 Mar 2008 - 14:12

"Non Shannon n'est pas de ma famille, enfin nous ne sommes pas du même sang, mais nous sommes très proches, c'est exact. Comme je te l'ai dit, nos pères se connaissent depuis leurs entrées respectives à Poudlard, et n'ont jamais vraiment rompu le contact à ma connaissance. Shannon pourrait être ma petite sœur, malheureusement, depuis notre arrivée ici, nous avons beaucoup moins l'occasion de se voir, elle est un an plus jeune que moi et n'est pas une Serpentarde, donc forcément, ce n'est pas très facile.

J'accepte ton aide avec plaisir, si tu peux ne serait-ce qu'avoir un nom, ce serait merveilleux, pour ma part, il va falloir que j'enquête discrètement aussi. Peut être pourrais-je mettre Shannon au courant, elle pourrait farfouiller chez elle...".

A la fin de ses paroles, Kellian s'approcha d'elle et l'embrassa. Mary se défit rapidement de cette emprise :

"Excuses moi mais je n'ai plus vraiment la tête à ça maintenant..."


Elle bouillonnait de l'intérieur, allait-elle enfin découvrir qui était sa véritable mère et pourquoi elle l'avait laissée sans donner la moindre nouvelle. Allait-elle lui en vouloir à elle ou alors à son père ? Son père, une des personnes pour lesquelles elle aurait tout donné, elle l'aimait tellement que l'hypothèse selon laquelle il pourrait ne pas être innocent dans cette histoire la bloquait un peu.

Kellian prit alors la paroles, reléguant pour quelques secondes les pensées de Mary au second plan, elle écouta attentivement ses paroles ; sa famille ne semblait pas des plus loyales.

« Ne te sens pas obligé de suivre les pas de ta famille, tu sembles tellement tiraillé de l'intérieur, il est difficile de savoir ce que tu penses et ce que tu ressens, les actes de ton père ne sont pas les tiens... »

Son cœur battait très rapidement, elle ne sentait plus la fatigue, exaltée par une quête qui commençait pour elle. Elle attrapa de nouveau sa coupe et vida d'un trait le reste de liquide qui s'y trouvait. Mais poussée par la curiosité, peut être un peu malsaine, elle poussa Kellian à continuer

« Dis m'en plus, parle moi de ton père, de ta mère, de ta nourrice si tu en as eu une, des odeurs que renfermait ta maison... »

Elle s'approcha de lui, posa ses deux mains sur ses épaules pour les redresser, lui leva la tête, le fit se tenir droit

« Soit fier de ce que tu es.... » finit elle pas dire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kellian Falcon
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 129
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12288
Date d'inscription : 02/09/2007

MessageSujet: Re: Rendez-vous d'après bal   Dim 16 Mar 2008 - 20:52

Elle se défit de son baiser… Kellian soudainement, n’eut pas l’impression de comprendre ce qui se passait, de comprendre ce refus, pourquoi donc avait-elle esquivé ce baiser… Pourquoi donc partager un tel niveau de pensée, si c’est pour fuir ensuite le contact charnel. Il se raidit et s’éloigna et de sa bouche ne sortit alors que des phrases toutes faites. Il était déterminé à ne plus la regarder, blessé dans son orgueil…

« Oui, je pourrais t’aider, il faudra malgré tout, me donner les bases de tes recherches… »

« Et puis, je suis désolé, je pensais que… ça te remonterait un peu le moral. »


Il se lève, un goût amer dans la bouche. Elle a ses soucis, et il a les siens, mais ce n’est pas pour autant qu’ils peuvent se mettre ensemble. Ce n’est pas parce qu’on a connu tout deux des souffrances qu’on finira ensemble.

« Oui, je suis tiraillé de l’intérieur, oui, ce ne sont pas les pas que je dois suivre, mais il y a ces caractères de familles qui restent. L’orgueil, l’insatisfaction constante, et l’impatience lorsqu’on a le désir d’avoir quelque chose, sauf s’il s’agit d’un plan machiavélique savamment préparé avec l’aide des domestiques… Tu connais le poison ? J’aurais pu en verser dans ton verre et tu m’aurais dit que c’est la meilleure boisson que tu ais jamais bu de ta vie… J’ai été formé pour ça, j’ai appris, comme l’on apprend la littérature dés mon enfance, j’avais des bons professeurs pour ça. Est-ce que je suis la voie de l’héritier ou la voie de l’assassin ? Les miens me semblent mieux parfois. Et toi, peut-être qu’à trop chercher une vérité, tu pourrais en être déçu… Peut-être que ta mère biologique n’est pas quelqu’un de bien… »

Il se tait, préférant laisser couler ses paroles, pleine d’amertume.

« Je n’ai pas envie de parler des assassins, pas envie de parler de ce qui me trouble, de ce qui m’ennuie. Tiens ma mère… Elle est morte jeune, c’était une animagus. Elle pouvait se transformer en corbeau et voler partout où ça lui chantait… mais un jour, elle est morte de maladie, je devais avoir 10 ans… Elle, non plus, ne supportait pas les frasques de mon père. Mais après tout, qui le pouvait… »

« Quand à avoir une nourrice… »

« Disons que j’avais plus des professeurs de tuerie, que des nourrices, et j’avais des servantes pour s’occuper de moi, dont une… »


Il attrapa soudainement son verre et le lança dans les flammes rougeoyantes. Le feu prit de l’ampleur, mais se calma, restant toujours au sort lancé sur lui. Ses mains avaient envie de broyer quelque chose, mais ne pouvant rien prendre dans ses mains, il se contenta de les mettre dans ses poches…

C’était un geste comme un autre, mais il devait se calmer… Et peut-être trouver un moyen d’évoquer son passé, sans qu’il en vienne à devenir hargneux, triste, ou très en colère.

« Mary, désolé, ça n’est pas facile pour moi. J’espère que tu comprends. La fierté... ne me pose pas de problême.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rendez-vous d'après bal   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rendez-vous d'après bal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Château :: Les Couloirs et les Escaliers-
Sauter vers: