Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Poufsouffle] Jörgen O'Brian - 5ème année (15 ans)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jörgen O'Brian
Elève assidu
avatar

Nombre de messages : 245
Age : 26
Maison : Poufsouffle
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 11966
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: [Poufsouffle] Jörgen O'Brian - 5ème année (15 ans)   Mar 25 Sep 2007 - 23:22

Avatar que vous avez choisi: je n’ais pas encore choisi d’avatar.
Prénom : Jörgen
Nom : O’Brian
Sexe : G
Année d'intégration désirée : 5, 6, ou 7ème année
Nationalité/ville : Irlandais, Jörgen vit à Dublin.
Parents : sorciers.
Particularité quelconque : Jörgen a deux frères jumeaux, James et Jupiter.


2/ Imaginez une petite histoire ou une petite anecdote à travers les pensées de votre personnage, le jour où il doit se rendre à Poudlard pour la première fois. Tâchez de glisser des événements de la vie de votre personnage, des caractéristiques de sa biographie pour commencer à le dessiner.

5h59. Les cloisons du « Chaudron Baveur » tremblaient doucement sous les ronflements paisibles de ses nombreux visiteurs. Pour une minute encore.
Car six heures était son heure. Et son horloge biologique était parfaitement fonctionnelle. Seulement, ce matin, c’était un peu inutile. Impossible d’aller courir. Et ça, c’était particulièrement frustrant. Obligation de rester dans les chambres sous prétexte que c’était le matin du grand départ…
Il fallait donc évacuer cette frustration.
Le regard vert de Jörgen s’orienta par réflexe vers les lits superposés qu’occupaient James et Jupiter, ses deux copies conformes. Un sourire étira lentement ses traits. Sans faire plus de bruit qu’un Botruc apprivoisé, il sortit ses gants en peau de dragon flambants neufs, magnifique acquisition de la veille. Avec des gestes qui dénotaient la maladresse de la jeunesse, Jörgen sélectionna quelques poils de chat dans son nécessaire à potion, pour enfin les déposer sous le nez de James. La réaction allergique de celui-ci fut la plus violente des trois frères. L’éruption cutanée déclenchée égala sans peine les effets d’un sortilège de Furonculose. Le hurlement de James acheva de réveiller tout l’étage, hurlement auquel firent écho ceux de son plus jeune frère, le petit Ernst, un an et des poussières. Tous les O’Brian en présence se ruèrent dans la chambre, non sans peine pour les deux aînés, Katarzyna et Gern.

Le calme revenu au moment du petit déjeuner, Sullivan O’Brian, le père, esquissa un rapide sort de soin sur les triplés puis ordonna à la jeune troupe de préparer leurs affaires en vue d’un départ imminent.
Le trajet se déroula sans encombre. Un panache de fumée les accueillit sur le quai 9 ¾. L’excitation de Jörgen était à son comble : son premier départ pour Poudlard !
Katarzyna perdit sa mauvaise humeur à la vue d’un groupe d’amis, au grand soulagement du garçon. M. O’Brian, tout aussi réjoui, alla saluer quelques parents et s’empressa de lancer la conversation:
- « … je travaille dans le Quidditch… et d’ailleurs, à la dernière coupe du monde, j’ai eu le privilège… ».
Jörgen partagea un soupir excédé avec ses deux frères. Toujours cette vieille rengaine… ! Ils marmonnèrent en cœur, précédant les paroles paternelles :
- « … l’immense-honneur-la-gloire-ultime-de-serrer-la-main-au-meilleur-poursuiveur-d’Irlande-le-géniallissime-Troy ! »
Jugeant qu’il en avait assez entendu, le jeune garçon, plus passionné pour les Moldus que par les « exploits » de son père, décida de retourner à King’s Cross. Et comme on ne change pas une équipe qui gagne, il entraîna ses deux frères avec lui. Sullivan, trop pris par son propre discours, ne s’aperçut de rien.

Les Moldus étaient tellement fascinants, à la fois si dépourvus de moyens et tellement ingénieux. Peu de gens partageaient sa passion, surtout parmi les familles de sorciers comme la sienne…
Avec amusement, Jörgen lança :
- « Vous pariez qu’il tiendra combien, Papa, avant de révéler son vrai métier…? »
Un rire avant d’ajouter :
- « il avouera jamais qu’il est vendeur de places de Quidditch… C’est trop la honte… ! Enfin… J’aurais aimé que Maman soit là… »
Elle était tellement occupée… Tenancière d’une « Icy Frog » qui ne désemplissait pas. Tant pis. Il y avait plus intéressant. Le monde immense des Moldus qui recelait des surprises à chaque pas, caverne d’Ali Baba aux dimensions mondiales.
Ses deux frères et lui errèrent un moment sur les quais, quand une alarme les ramena à la réalité. Ils se retournèrent dans un synchronisme parfait, juste à temps pour observer un Moldu, l’air penaud, qui sortait quelques revues de sous sa veste, entouré par deux grosses brutes en noir.
Trop fun ! Vraiment délirant !
- « Génial ce mec ! Il sonne quand il sort des magasins ! On essaye ? »
Et Jörgen de s’élancer vers le magasin, suivi de prés par James puis Jupiter, un rire joyeux aux lèvres.

Les dix minutes suivantes virent les frères passer et repasser par l’entrée, les yeux pétillants d’espoir, jusqu’à ce que les deux gorilles leur tombent dessus. Jörgen afficha un air innocent qui ne convainquait personne pendant que les deux hommes baragouinaient quelque chose du genre :
- « ça vous amuse de vous balader devant les grosses larmes ? »
C’est ce moment que choisit Sullivan O’Brian pour débarquer, le visage tendu par la peur liée à la disparition de ses fils. L’éclair de reconnaissance céda rapidement la place à une rage froide. A peine étaient-ils de retour sur le quai 9 ¾ qu’il laissa la place à sa colère :
- « Vous n’en avez jamais assez ? Toujours à courir après les ennuis… Déjà, hier… »
Hier…
Jörgen se sentit sourire intérieurement en repensant à ce qu’ils avaient provoqué tous les trois chez Fleury et Bott lors de leurs achats de rentrée. Avec un prétexte sans doute aussi génial que futile, ils s’étaient lancés dans une sempiternelle bataille James versus Jörgen. Jup’ les avait observé un moment avec amusement avant de tenter d’y mettre fin, agitant vaguement sa toute nouvelle baguette, provoquant par là-même une avalanche de grimoires et de parchemins. Et une fois de plus, leur père s’était vu obligé de prendre ses responsabilités.
Le sifflement du train provoqua une agitation soudaine dans la foule, lui remettant par là-même les pieds sur terre. Leur père les pressa de monter dans les wagons, après un bref au revoir.

Un jet de fumée accompagna les premières secousses annonçant le départ du train.

A nous Poudlard !

3/ Quels sont les trois choses les plus importantes dans votre vie? Les trois choses les plus importantes pour Jörgen sont ses frères, l’équipe des Kenmare Kestrels, et la boutique des frères Weasley, les farces pour sorciers facétieux.

4/ Vous ne pourriez pas passer une journée sans… filer les Moldus pour voir ce qu’ils font de leur journée !

5/ Votre personnage en quelques lignes

Jörgen avait hérité des boucles blondes norvégiennes de sa mère, quand au vert de ses yeux, il reflétait sa patrie irlandaise. On lui disait souvent qu’il était grand, large d’épaule et bien bâti, mais Jörgen s’entêtait d’aller nager chaque matin. Ses traits, sans être grossiers, n’avaient pas la finesse d’un beau visage. Des mèches mi-longues lui tombaient sur les yeux lui donnant un air vaguement négligé, et lui valaient régulièrement des remarques de sa mère. De nature chaleureuse, accueillante, et souriant, Jörgen aimait les défis, et n’était pas très doué pour les sentiments. On disait d’ailleurs de lui qu’il était un peu simplet, avec un esprit cartésien… En réalité, Jörgen était têtu, obstiné, un peu orgueilleux, presque vantard même ! Il comptait parmi les plus bavard de la famille O’Brian, et aimait être écouté et admiré… Enfin, son pire défaut, parmi tant d’autres, était d’être très curieux, voir indiscret… Jörgen avait le goût du secret, et s’imaginait bien faire carrière dans le journalisme à scandales !
Jörgen a deux sœurs (Katarzyna qui a trois ans de plus que lui, et Slaverg, qui en a huit de moins…), et six frères (James et Jupiter, ses deux jumeaux, Gern qui a un an de plus que lui, Ellsworth qui en a deux de moins, Stegwart qui en a trois et demi de moins, et Ernst, le petit dernier, qui a dix ans de moins que Jörgen…).

6/ Comment ou par qui avez-vous connu le forum?

Une amie qui m’en a parlé, mais je ne sais pas si elle est inscrite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Choixpeau Magique
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 339
Maison : Aucune
Gain de Gallions : 13825
Date d'inscription : 06/01/2006

MessageSujet: Re: [Poufsouffle] Jörgen O'Brian - 5ème année (15 ans)   Mer 26 Sep 2007 - 16:05

Laisse-moi voir... C’est parfaitement clair, je ne vois qu’une seule maison à même de t’accueillir comme il se doit. Que Poufsouffle t’éduque dans des valeurs à l’égale des tiennes, acquiert patience, tolérance, justice et loyauté et apporte curiosité et bonne humeur à cette demeure. Puisse-t-elle te combler ! Va rejoindre ta table.


HJ :
- J’adore ton personnage ou « tes » personnages. D’ailleurs il tes triplés sont à conditionner. Est-ce que tu jous les trois en en faisant référence avec Jörgen, ou est-ce que tu ne joues que Jörgen et il y aura quelques anecdotes de ses chers frères ? Ou t’avais envisagé une autre solution ?
- Le règlement est lu et signé, alors tu vas pouvoir aller poster, une fois que tu auras trouvé ton avatar (un blondinet bouclé aux yeux verts, bonne chance... Le Théo )
- Pense à faire une biographie pour ton personnage.
- Bienvenue à DP et éclate-toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Poufsouffle] Jörgen O'Brian - 5ème année (15 ans)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Cérémonie des répartitions-
Sauter vers: