Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Moi j'ai peur dans la forêt [PV] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hailley LaRoche Elda
Elève assidu
avatar

Nombre de messages : 224
Age : 27
Maison : Serpentard
Année : 3eme année
Gain de Gallions : 13449
Date d'inscription : 18/08/2006

MessageSujet: Moi j'ai peur dans la forêt [PV] [Terminé]   Ven 21 Sep 2007 - 22:28

*Hailley LaRoche Elda, c'est cette élève de 2ème année, qui est brune, elle est petite, toujours le sourire au lèvre, avec un look rock.
Vous ne voyez pas qui c'est ?
Bon, c'est la soeur de Purdey LaRoche Elda. Ça devrait vous parler là ? Si ce n'est pas le cas, vous devez revoir votre niveau de connaissance sur les élèves de Poudlard.

Enfin, bref.

Il devait être vers 19 heures. Hailley venait de sortir de la Grande Salle, elle avait dîné. Les mains pleines de bonbons elle se dirigeait vers sa salle commune. Hailley, 1m48 de haut, la plus petite de Serpentard à mon avis, mais la plus gourmande. Enfin elle se disputait la place avec sa soeur.
Elle avait des chocoballes, des patacitrouilles, des langues au caramel, et encore pleins d'autre chose.
C'était un hibou-expresse venant de son cousin. Lui, Owen, il avait pour faculté d'envoyer une fois par mois un hibou-colis de sucreries.
Hailley en raffolait.

Le long des cachots elle chantonnait. Elle pensait à ce qu'elle allait pouvoir écrire comme article pour le journal de l'école.
Nouvelle recrue des news, elle comptait faire une rubrique sur les ragots, et les derniers potins de Poudlard. Elle en avait pas mal à raconter sur les vacances.
Mais elle devait encore chercher des informations sur certains élèves. Elle comptait bien mettre certaines informations privées ou non dans son article.
Tant pis pour les gens concernés, il n'avaient qu'à pas faire traîner leurs petites histoires secrète.

Hailley, le nouveau petit serpent du journal. Elèves de Poudlard, prenez garde à sa curiosité.

Elle était assise sur son lit à présent. Quelques feuilles, chiffonnées, pliées et autres étaient étalées sur son lit. C'était des informations qu'elle avait notée durant ces quelques jours. Elle avait des trucs sur quelques Gryffondor, des Poufsouffles aussi, y en avait pas mal. Pour Serdaigle c'était un peu plat, elle devait encore approfondir ses recherches. Chez Serpentard par contre, c'était la cascade de potins. Sur Charlotte, sur Mark, sur sa soeur aussi, sur tout le monde.
Ah oui, les profs aussi avaient eu le droit aux notes d'Hailley.

Mystérïos, sa Gerbille noire, venait d'entrer dans le gros sac de sucreries d'Hailley. Cette dernière l'avait remarqué, et commença à s'agiter sur son lit pour virer son animal de compagnie de son sac, et de son lit.
Rien à faire, la bestiole ne partait pas. Enfin si, mais avec un caramel mou, le dernier, et Merlin le sait, Hailley adore plus que les autres bonbons ces caramels mou.

Là, Hailley se casse la figure en tombant de son lit, tout ça en essayant d'attraper Mystérïos. Jambes en l'air, menton contre le sol, elle avait un peu mal, mais juste un peu, parce que ça ne l'empêcha pas de poursuivre la Gerbille, qui se dirigeait vers la salle communal.

Pense : Raah ! Je déteste cette bestiole !!

Elle dévalait les escaliers, en profita pour louper la dernière marche et finir fesses contre carrelage.
Mais elle n'avait pas idée d'abandonner la partie.
Assise sur le haut du canapé en cuir vert, Mystérïos narguait sa maîtresse avec le caramel entre les dents.
Hailley avançait lentement vers elle, pour la prendre par surprise.
Un bruit tombe, de je ne sais où, Mystérïos avait eu peur et s'enfuit vers le passage d'entrée, pour se retrouver dans les couloirs des cachots.
Hailley se frappa le front, grogna et continue sa poursuite.
Elle bouscula le garçon qui venait de permettre à sa Gerbille de sortir.

Affolait, elle ne voyait plus sa petite boule de poils noirs. Elle remonta vers le Hall. Elle était là, mais elle venait de sortir dans le parc.

C'était sûr, Hailley était maudite.

Il faisait froid dehors. Mystérïos se dirigeait vers la forêt interdite.
Hailley, ne savait plus quoi faire. Elle courrait stupidement vers son animal, en hurlant.*

"Mystérïos ! Revient ! Non, ne vas pas par là !"

*Elle avait le souffle coupé. Mystérïos était quand même rentrée dans la forêt.
Hailley n'aimait pas cette forêt. Elle lui faisait peur. Mais elle n'avait pas le choix là. C'était rentrer dans la forêt et retrouver sa Gerbille, ou ne pas rentrer et perdre sa Gerbille.
Le choix ne se faisait pas. Hailley détestait son animal par moments, mais au fond elle avait du mal à s’imaginer la vie sans.

Elle avait sortie sa baguette, elle n'était pas rassurée. Elle n'osait pas crier, de peur de réveiller certaines créatures.
Elle s'avançait de plus en plus entre les arbres. La nuit tombait. 10 minutes plus tard elle était dans le noir complet, et forcé à utiliser sa baguette.
Un lumos l'aida à rester un calme, enfin juste le temps de deux minutes.

Une branche craqua, des bruits d'ailes se faisaient entendre. Hailley marche à reculons essayant de chercher d'où vient ce bruit.*

*BOUM !!*

*Hailley était couchée sur le sol, elle venait de trébucher. Des bruits pas très rassurant se rapprochaient d'elle.
Elle avait peur.
Par réflexe, elle hurla.*

"Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !!"

*Elle était recroquevillée sur elle même; les bras sur son visage, les yeux clos.

Pense : Je déteste la forêt, j'aime pas les créatures qui y vivent, j'ai peur ... *


Dernière édition par Hailley LaRoche Elda le Dim 16 Mar 2008 - 11:30, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ac-production.skyrock.com
Kellian Falcon
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 129
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12288
Date d'inscription : 02/09/2007

MessageSujet: Re: Moi j'ai peur dans la forêt [PV] [Terminé]   Dim 23 Sep 2007 - 15:19

Dans la nuit la plus sombre et fragile, sortons dans la forêt, voire si un jour les nuages tombent et si les élèves se tiennent tranquilles.


Vrancea l’entraînait toujours dans la forêt dés que ses cauchemars le réveillaient en sursaut. La nuit, il vivait l’histoire d’un autre par ses rêves, tout ses souvenirs qui s’infiltraient en lui, tout comme les ressentiments d’un autre, sa violence, son amour pour les filles. Alors il s’habille, et tente de se débarrasser de ça. Chaque nuit se ressemble, comme si le jour même recommençait. Le lendemain est un cauchemar étrange, on peut y prendre goût à chaque fois. Il reste allongé sur son lit, en essayant de trouver le sommeil, sous le regard vermeil de son corbeau, qui de son regard perçant, tente de lui dire de partir vers la forêt dés à présent. Alors il s’habille, enfile une tenue plus légère et plus souple, et s’apprête à affronter les tourments de la nuit.

Nuit qu’il adore, par-dessus tout. Déjà dés son enfance, il courait se réfugier au dehors alors que ses cauchemars lui faisaient voir des tortures, et des humiliations. Au sommet d’un arbre, l’air est toujours plus frais. Mais dans le domaine des Falcon, l’arbre est toujours planté sur un terrain aride, et il ne se passait rien. Alors que dans la forêt interdite, tout y est tellement plus vivant. Perchés sur un grand arbre, il a assisté à des duels de Centaure, tellement violent est ce rituel, qu’il en est chaque jour plus beau. Lui-même a appris ce qu’était la domination très tôt. Domination par la violence ou par l’amour. On a tous besoin de dominer.

Chaque nuit, la fuite joue à l’infiltration, sous le regard semi fermé des tableaux endormis, à l’ombre des lumières éclairés, et de Rusard l’aigri, il se joue encore d’eux comme du reste du monde. Tout est si loin, et si indéterminé pour lui, que seul le présent compte, ce que lui a souvent reproché son père. Quand on est un Falcon, on n’a pas droit à l’erreur. L’air frais le ranime alors qu’il sort du château et que sous l’œil de son corbeau, vers la forêt il s’engage.

Loin de tout soupir, et moins s’en faut. Pour qu’il se dise que ce soir, il ne sera pas seul, mais il n’y pense déjà plus. Ce soir est un jour de duel, et alors qu’il avance toujours plus vite, toujours plus avidement, ravi de se précipiter vers la violence, et qu’il entend les bruits de sabots, il grimpe à l’arbre le plus proche, et devient alors spectateur invisible de ce combat de centaures. Interdit à la vision des humains comme à celles des autres animaux. Le combat se prépare à commencer, mais un bruit les attire, puis un éclat de lumière achève de les faire partir, le combat sera pour demain, au grand dam de Kellian et au grand bonheur de cette jeune impertinente qui dans la pénombre, allume un Lumos, capable de faire venir à elle, des tonnes d’animaux voraces. Sous l’œil de Vrancea qui ne bouge pas de sa branche, Kellian s’apprête à rejoindre cette jeune fille, qu’il aperçoit de loin. Soudain Vrancea prend son envol, alors que la branche où elle était posée craque et tombe au sol. Elle se repose sur une autre branche, attendant que Kellian fasse le premier pas, il voit la jeune fille qui tombe dos à lui. Visiblement quelque chose ne va pas. Il s’en faut sûrement de peu pour que ses pas ne l’effraie davantage encore, alors pour ne pas jouer au chasseur des bois, il décide de lui parler.

Mais trop tard, sa voix hurle à tout rompre et semble briser les oreilles de Kellian, qui se rapproche d’elle et lui met une main sur la bouche pour la faire taire. A quoi bon se recroqueviller sur elle même, si ce n’est pas pour se cacher, mais pour hurler.

« Calme toi, tu es en sécurité, et cesse de hurler, ce n’est plus la peine. »

Une fois les hurlements terminés, il se montre à elle.

« C’est Kellian, on est dans la même maison, ça va aller ? Que fais-tu dans la forêt interdite ? Tu es bien trop jeune pour y être. »

La domination n’exclut pas l’entraide, et sous l’œil toujours vigilant de Vrancea, il l’aide à se relever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hailley LaRoche Elda
Elève assidu
avatar

Nombre de messages : 224
Age : 27
Maison : Serpentard
Année : 3eme année
Gain de Gallions : 13449
Date d'inscription : 18/08/2006

MessageSujet: Re: Moi j'ai peur dans la forêt [PV] [Terminé]   Mer 26 Sep 2007 - 21:36

* Pense : ... J'vais mourir, j'vais mourir, Hirk, y a un truck gluant qui me colle à la jambe ... Vais mourru ...

Quelque chose s'était rapprochée d'elle, elle le sentait. Cette chose venait de lui passer deux mains sur la bouche.
Elle écarquilla les yeux.
Là elle était paralysé par la peur.

Pense : J'suis morte !!!! Créature de la forêt, ne me mange pas toute crue, j'suis pas bonne à manger ...

Mais voilà que ce qu'Hailley pensait être une créature lui parla. Il lui demandait de rester calme.
Facile à dire quand c'est la première fois qu'on entre dans un endroit terrifiant.
Et puis c'est quoi comme créature ? Un centaure ? Peut-être, mais Hailley n'osait pas forcer et se retourner. Si ça se trouve c'est un mangemort.
Hirk !
Non, non, c'est pas un mangemort, Hailley s'y refuser d'y penser.

Elle tremblait de peur. Un peu plus et elle se pissait dessus. Mais elle était bien élevée Hailley, et puis c'était pas non plus une trouillarde, enfin si, mais pas au grand niveau.
C'était juste une élève de seconde année qui avait peur toute seule, dans le noir, et dans la forêt interdite.
Quoi de plus normal ?

Enfin bon, Hailley avait arrêté d'hurler, ça allait certainement faire plaisir aux oreilles de certains. Surtout les gens de la forêt.

Et puis là ... ce qu'Hailley pensait être une créature se présenta.

Gné ?

Pense : Kellian ? Bah c'est pas un centaure alors ? Pfiou, c'est rassurant.

Mais Pourquoi qu'il était là lui aussi.
Et puis si il voulait que Hailley lui réponde, il devait peut-être retirer ses grosses mains de la bouche d'Hailley, parce que elle n’aimait pas trop ça.

Rien. Bon bah Hailley, qui avait retrouver trois brindilles de courage, retira avec ses mains les mains de Kellian.
Pfiou, c'était pas trop tôt.
Elle se retourna face à lui, et le dévisagea.
Pas très longtemps, parce que des hurlements et des cries de créatures la fit sursauter.
Il faisait trop froid dans la forêt, Hailley était mal à l'aise.
Elle n'était pas du tout dans son élément, et en plus elle avait perdue sa gerbille.

Bras croisés, pour se réchauffer un peu, elle daigna enfin répondre au Serpentard qui était bien plus grand qu'elle, tant en taille qu'en age.
Elle répondit, sur un ton vif, très rapidement.*

"Oui ça va aller, je suis ici parce que j'ai perdue ma Gerbille, et je le sais très bien que je suis trop jeune pour venir ici. Mais j'ai pas eu le choix, Mystérïos est ici, et je suis sûre qu'elle s'est perdue, ou alors elle va se faire bouffer par une créature ..."

*Hirk ! Un frisson lui parcourra le dos. Elle n'aimait pas s'imaginer ce genre de choses.
Et elle n'aimait pas cette situation.
Mais la petite Serpentard est butée, et elle tient surtout à son animal de compagnie.

Pauvre Gerbille.

En parlant d'elle, bah en fait, elle était en train de se faire bouffer par un hypogriffe ... Non je plaisante, Mystérïos se trouvait dans un creux d'arbre en train de déguster la sucrerie.
Pendant que l'élève de seconde année avait peur, la bestiole était en train de se faire plaisir.

Mais revenons à Hailley.
Kellian était aussi dans la forêt non ?*

"Et toi pour quoi que t'es ici ? C'est pas parce que t'es plus grand que moi que t'as le droit d'être là, non ? "

*Lève un sourcil, et le regarde comme un suspect.*


Dernière édition par le Mer 23 Jan 2008 - 19:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ac-production.skyrock.com
Kellian Falcon
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 129
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12288
Date d'inscription : 02/09/2007

MessageSujet: Re: Moi j'ai peur dans la forêt [PV] [Terminé]   Ven 28 Sep 2007 - 18:08

Il maintient encore les lèvres de Hailley sous ses mains, qui se trouve toujours a terre, toujours dans l’attente de ce qui peut lui arriver de pire, alors que ces hurlements provoquent un effet de terreur dans la forêt interdite. Les centaures mettront du temps avant de revenir dans ce lieu çi, et cela forcera Kellian à s’enfoncer plus loin dans la forêt interdite, chaque soir, pour les voir combattre. Les centaures ne sont pas en partie humains pour rien, ils sont aussi rancuniers et se souviendront de cet incident. La fureur dans leur duel sera d’autant plus grande, ils ont ça dans le sang. Et lui ne verra pas ça, ce soir. Il sent que la jeune fille détache ses mains de sa bouche, reprenant sûrement conscience de la réalité, et du fait que Kellian ne lui veuille pas forcément de mal.

Elle se relève alors, pour lui faire face, et croiser les bras. Le froid sûrement qui l’empêche de se concentrer. Kellian s’habille toujours de manière à avoir assez chaud, il doit souvent rester dans les arbres à observer les duels, et le froid adore l’immobilité. Ce froid qui traverse les vêtements, épais coutelas de glace, qui paralyse les membres et menace de faire tomber de l’arbre, les observateurs invisibles. Le froid est un vent qui balaye la forêt actuellement et qui poursuit de ses ardeurs insoupçonnées, la jeune Hailley. Kellian venant d’un pays ou il ne fait pas particulièrement chaud, craint beaucoup moins les coups torturés du vent. Et déjà, tout jeune, sur l’arbre du domaine, ou il se penchait observant une flopée de domestiques, ses membres s’entraînaient à ne pas s’engourdir, étonnamment résistant, ses yeux réchauffant le reste de son corps, lorsqu’il voyait un peu d’action. Dans les guerres anciennes, il aurait pu tenir nuit et jour, observant d’une haute plaine, tout les combats alentours. Force et courage, force et honneur. Des cris qui jailliraient de la terre, réchaufferaient son cœur. Mais ce vent continue de tourbillonner, mais pourtant Vrancea, impassible, demeure sur sa branche, ne montrant pas un seul signe d’inquiétude.

Elle cherche sa Gerbille, alors que contrairement à son animal, elle n’a pas la capacité de se faufiler partout, et de se terrer dans le moindre tronc d’un arbre mort.

« Nous pouvons chercher ta créature, et ensuite tu partiras, je ne désire pas avoir des ennuis, pour t’avoir escorté jusqu’au plus profond de la forêt. »

Un accueil de Serpentard. Rien de plus.

« Est-ce que ta Gerbille est capable de revenir à toi si elle te sens, ou devons nous parcourir toute la forêt avec un lumos ? Je préférerais ne pas utiliser ce sort, cela fait bien longtemps que je n’ai pas vu certaines créatures, et je crains justement un retour non attendu. Mais c’est tout de même peu probable, le froid devrait les faire se terrer dans une grotte profonde, dans leur état d’hibernation. Si nous retrouvons ta gerbille, et qu’elle est dans un endroit inaccessible, je peux envoyer Vrancea mon corbeau. »

Il désigne un arbre sur sa droite et pointe du doigt l’une des branches.

« Elle sera sûrement capable d’agripper ton animal dans ses serres et de nous l’amener ici, si je lui demande. »

Il revient sur sa question, la jugeant presque offensante, de la part de quelqu’un qu’il a empêché de continuer à hurler jusqu'à ce que quelqu’un la trouve. Environ une semaine après et dans un état squelettique, ne restant plus que les cordes vocales en parfait état de marche.

« Je suis ici pour des raisons qui ne regarde que moi, sache juste que le fait d’avoir un animal volant fait que je passe mes nuits à faire autre chose que de lui courir après. »

Il prend sa baguette et la pointe vers le ciel.

« Lumos ou pas lumos ? Et surtout dans quelle direction penses-tu que nous devrions aller la chercher… Si tu as une idée. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hailley LaRoche Elda
Elève assidu
avatar

Nombre de messages : 224
Age : 27
Maison : Serpentard
Année : 3eme année
Gain de Gallions : 13449
Date d'inscription : 18/08/2006

MessageSujet: Re: Moi j'ai peur dans la forêt [PV] [Terminé]   Ven 5 Oct 2007 - 21:22

*Ok. Kellian était vraiment un Serpentard, un peu comme Julian, quoi que, Hailley n'a pas autant connu l'ancien élève de Poudlard que ça soeur, et ça ne lui déplaisait pas.
Enfin bon, Kellian ne voulait pas s'attirer des ennuis, il pensait aussi Hailley trop jeune pour traîner dans la forêt, ... blabla ... blabla ...
STOP !
Hailley elle n'a jamais voulut venir ici, elle en a la trouille de cette forêt, si elle pouvait décider, elle serait en train de rédiger l'article du journal, emmitoufler dans sa couette avec son paquet de bonbons à côtés.
Les bonbons, la cause de sa présence ici tient.
Mais ça ne l'empêchera pas de continuer d'en manger. La Gourmandise est bien plus forte que tout chez la jeune élève.

Elle l'avait mauvaise d'un coup, et puis même si quelque part elle se sentait un peu rassurée d'être en présence d'un grand, qui est dans sa maison, elle guettait le moindre bruit, le moindre souffle suspect.

Pense : Hirk ! Et si jamais y avait le fantôme de la Juge qui traînait dans le coin ...
pale


Non, non, Hailley, ne pense pas à ça.
La juge avait toujours terrorisé Hailley. Elle était trop grande, et Hailley est toute petite, donc elle n’aime pas tout ce qui est grand.
Et là, tout le monde se demande ce que Hailley fait à Serpentard si elle a peur ...
Ambition ? Ça vous parle ?
Ben Hailley est très ambitieuse, et très déterminée en plus ^^
Mais bon le sujet n'est pas là.

Regardant Kellian de bas, oui elle est petite Hailley, vous avez oubliez ?
Elle les lèvres droites, elle cherche vers où s'est dirigée sa Gerbille.*

"Euh ... Mystérïos connaît pas la forêt, elle doit être perdue que je te dis."

*Elle regarde le corbeau de Kellian, mais évita de fixer l’oiseau trop longtemps, elle n’aimait pas le regard que Vancréa lui lançait.*

Pense : Bzzzz ... je n’aime pas sa bestiole.

Franchement, Hailley n'imaginait pas Mystérïos entre les griffes de cet oiseau, ça non.
Kellian sortit alors sa baguette. Il préférait ne pas utiliser de Lumos.
C'est perdu mon gars, parce que tu vas devoir l'utiliser.
Pas de chance t'es tombé sur Hailley LaRoche Elda, et elle a encore beaucoup à apprendre de la vie, ça oui.*

"Elle m'inspire pas confiance Vancréa. Je penses savoir vers où est partie Mystérïos, mais rassure toi, c'est pas parce que mon animal de compagnie à des poils, quatre pattes et ne vole pas qu'elle est stupide."

*Elle avait était agressive, elle avait peur, l'agressivité était un bouclier.
Elle se retourna, et indiqua un chemin entre deux arbres. A droite plus précisément. Elle marcha devant, elle espérait trouver Mystérïos en chemin.
Elle avait faux, sa gerbille était partie à gauche.
Hailley est l'orientation ça faisait deux. Mais ça personne ne le sait.

Un bruit ! Quelque chose vient de craquer, une branche.

Hailley sursaute, repousse un petit crie, et vient se cacher derrière Kellian.
C'est pratique les grands finalement.
Elle se sent aussi coupable d'avoir était agressive avec lui juste avant.

Pense : T'es trop nulle Hailley, t'as peur, t'es agressive, et t'assume rien, j'ai honte ... bouh !

Elle regarde de gauche à droite, de droite à gauche...
Mais bon sang, quand est ce qu'elle va retrouver cette boule de poils ?!*

"Kellian, dit, tu la connais comment la forêt au juste ?"


Dernière édition par le Mer 23 Jan 2008 - 19:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ac-production.skyrock.com
Kellian Falcon
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 129
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12288
Date d'inscription : 02/09/2007

MessageSujet: Re: Moi j'ai peur dans la forêt [PV] [Terminé]   Jeu 18 Oct 2007 - 18:01

L’ennui avec les gerbilles, c’est qu’elle ne laisse que peu de traces dans le sol, à la différence des Centaures et de leurs gros sabots, difficile de chercher une branche cassée, ou plusieurs brins d’herbe qui se sont couchés sur le sol, et y sont restés. Vrancea de ses yeux vert, ne tarderaient pas à repérer l’animal, excepté si celui-ci se cachait dans un tronc d’arbre ou autre endroit inaccessible, et Vrancea n’était pas encore aptes à ramper sur le sol. Elle restait une chasseuse presque parfaite cependant…

Le lumos, lancé par Kellian zébra la nuit, comme un éclair, et coupa en deux toute l’obscurité qui leur barrait la route. Certains détails apparaissent, alors que d’autres ne supportant que l’ombre, fuient sans demander leur reste. Chercher une gerbille dans la forêt interdite, venait à chercher un appât invisible menant nos deux personnes, qui suivant cette ligne de pêche, risquait de tomber sur un ennemi plus intime encore qu’eux même. L’obscurité, et le froid glacé de la nuit, et plus encore… Sans compter la peur, qui fait fuir les petites créatures, et font venir les grandes, chasseuses nocturnes. Terreurs de Bulgarie, comme du monde.

« Disons que je sais reconnaître certains repères dans cette forêt, mais j’ai du mal à la pister. Pister un animal sans le connaître vraiment, c’est difficile. Que sais-tu de ta gerbille, de ces instincts ? Est t’elle aussi peureuse que … euh… non pas toi… euh, un papillon de nuit ? »

Au sortir d’un énième bosquet que la lune n’éclaire jamais pareil, alors que les fantômes s’amusent à faire craquer les branches pour apeurer les jeunes filles, et que Purdey, minuscule gamine, se sert du corps de Kellian comme d’un chêne puissant. C’est à lui qu’il arrive le déplaisir de poursuivre une route semé d’embûches pour partir à la recherche d’un animal de compagnie, que, somme toutes, il oubliera bien vite. Mais ne voulant pas délaisser la jeune Hailley pour quelques raisons que ce soit, il l’aidera dans sa tache, ne manquant pas une seule seconde de l’aider à la protéger tout le long, contre les craquements secs de son imagination…

« Je vais t’aider à trouver ta gerbille, mais sois plus précise la prochaine fois, et rappelle moi ce qui l’a fait enfuir dans la forêt interdite, et pourquoi elle a parcouru tant de chemins, alors que le château regorge de cachettes. Cachettes rempli d’araignées certes, mais ça n’en reste pas moins des trous ou ta gerbille aurait pu aller… Tu es sur que tu n’as pas voulu l’abandonner ? Un jour, tu l’as attaché à un arbre, tu l’as laissé une semaine, et puis prise par le remords, tu es venu essayer de la trouver… Ou pire encore, tu viens constater si son squelette est bien lisse… »

Kellian soupirait. Et si c’était la gerbille qui tenait la ligne invisible qui lentement, mais sûrement, les entraînerait à se perdre… Une gerbille trop maligne…

Et puis Kellian continue d’avancer dans la direction opposé se contentant de ne pas perdre de vue Hailley. Mais quand il se retourne, pris d’une angoisse soudaine, c’est pour constater que Vrancea ne vole plus parmi eux. De branche en branche, elle a soudainement disparu, et sans ses cris de corbeau, la nuit devient encore plus calme…

« Si elle ne t’inspirait pas confiance, c’est gagné. Vrancea a disparu ! »

Stupeur, lorsque le sombre ange gardien de Kellian ne les protége plus de ses battements d’ailes… Ou est-elle passé ? Tout maintenant devenait une chasse à l’animal de compagnie… Pourvu qu’elle ne soit pas… funeste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hailley LaRoche Elda
Elève assidu
avatar

Nombre de messages : 224
Age : 27
Maison : Serpentard
Année : 3eme année
Gain de Gallions : 13449
Date d'inscription : 18/08/2006

MessageSujet: Re: Moi j'ai peur dans la forêt [PV] [Terminé]   Dim 25 Nov 2007 - 1:25

* Bah voyons, prends-moi pour une sadique aussi, à maltraiter mon animal.

Hailley suivait Kellian, elle le collait presque, elle n'aimait pas, mais pas du tout la forêt. Plus vite elle pourrait en sortir, mieux elle se comportera. Elle n'osait pas parler. Et si ça réveillait les créatures ? Et si ça les attirait pour les croquer ? Et si ils étaient tout proche ?
Elle agrippa le bras de Kellian, enfonçant ses ongles dans sa manche. Elle avait les yeux qui regardaient en permanence dans les profondeurs de la forêt.*

"Elle m'a piqué un bonbon, je lui ai demandé qu'elle me le rende, elle a pas voulu. je lui ai couru après, elle est sortit du dortoir, de la Salle Commune, du Château, et elle est venue ici. Pourquoi j'en sais rien du tout, elle n’est jamais venue ici, ou alors j'en sais rien.
Mais elle est assez rusée. Elle n’est pas craintive, sauf quand elle est face à un prédateur. Une fois à la maison, il y avait un vautour ... HIRK ! Kellian, regarde là bas !"


*Elle pointait du doigt les arbres à sa droite. Il y avait un truc, une Chose qui bougeait. Une grande et grosse chose. Mais elle n'était pas seule.
Hailley s'était arrêtée, elle ne pouvait plus bouger. Elle regardait dans le fond de la forêt.
Comme absorbée par la Créature.
Au bout de deux minutes, une autre créature semblable à la première apparut, puis une autre, ainsi de suite jusqu'à ce qu'il y en ait une dizaine.
Hailley voyait bien mieux à quoi ressemblaient les créatures maintenant.
Elles avaient 4 patte, et un corps de cheval, et buste et une tête d'homme.

C'était des centaures.

Ils avançaient vers eux. Hailley enfonça encore plus ses oncles dans le bras de Kellian, tout en murmurant.*

"Kellian ... Ils viennent vers nous ... On fait quoi ... Kellian ... J'ai peur là ..."

*Une larme avait coulé sur sa joue gauche. La jeune Serpentard était terrorisée. Elle n'aimait pas sortir la nuit, elle n'aimait pas forêt, elle n'aimait pas non plus les centaures.

Mystérïos ... où es-tu ? Es-tu encore en vie ?

Elle ne bougeait toujours pas. Elle espérait que Kellian avait une idée, parce que elle ne voulait pas finir ses jours dans une forêt.*


Dernière édition par le Mer 23 Jan 2008 - 19:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ac-production.skyrock.com
Kellian Falcon
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 129
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12288
Date d'inscription : 02/09/2007

MessageSujet: Re: Moi j'ai peur dans la forêt [PV] [Terminé]   Ven 4 Jan 2008 - 18:43

En parlant de prédateur, voilà qu’ils nous faisaient face dés maintenant. Ayant surgit de nulle part, ce qui n’est guère étonnant vu qu’ils connaissent la forêt comme leur poche, contrairement à moi, qui n’avait pas eu besoin de m’aventurer aussi loin sans un prétexte quelconque. Maintenant que le prétexte avait surgi, jeune fille rousse, désirant retrouver animal perdu. Il se retrouvait dans une situation guère peu enviable.

Interdit les phrases cyniques, ou tout ce qui aurait pu paraître comme une injure envers les centaures. Autant interdire d’office tout qui avait un lien de prés ou de loin avec les Falcon. Un animal valait-il le coût de prendre autant de risques ?

Vrancea oui, la gerbille… Seulement s’il y a quelque chose à l’arrivée, autre que le bonbon qu’il avait volé, et peut-être pas digéré.

Bientôt une dizaine de centaures se dévoilèrent. Avaient-ils débarqué dans un duel à l’improviste ? Tout le monde craignaient les coups de sabots de ces étranges créatures, sans compter sur…

« Calme toi Hailley… Ca va aller. »

Il se poste devant elle, sans vraiment savoir pourquoi. Peut-être parce qu’il sait qu’il n’arrivera pas à courir assez rapidement pour leur échapper, alors qu’elle, a peut-être une chance.

« Hailley, s’il faut courir, je te le dirais, mais tu ne devras pas hésiter une seule seconde, j’essayerais de les retenir le plus possible. Essaye d’aller chercher du secours, si la situation tourne mal. Je pense que ta gerbille ne les intéressera pas, car trop petite… »

Il sortit sa baguette, et l’espace d’un instant, réfléchit à lancer un lumos. Mais il se brima, sachant que les centaures, créatures évolués ne craignaient pas la lumière, à la différence de certaines araignées.

Il décida d’être diplomate toutefois. Pour une fois.

« Nous sommes désolé, notre but n’était pas de venir vous déranger, mais nous sommes seulement venu chercher un animal qui s’est enfui. Nous ne vous voulons aucun mal, et ne cherchons pas à en découdre… »

Il voulait sortir sa baguette, mais cela aurait été le sens totalement contraire à ses paroles. Et la diplomatie ne consiste pas vraiment à sortir une arme devant des créatures armées d’arcs.

"Hailley, n’ai pas peur, on s’en sortira… Je crois."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hailley LaRoche Elda
Elève assidu
avatar

Nombre de messages : 224
Age : 27
Maison : Serpentard
Année : 3eme année
Gain de Gallions : 13449
Date d'inscription : 18/08/2006

MessageSujet: Re: Moi j'ai peur dans la forêt [PV] [Terminé]   Mer 23 Jan 2008 - 20:10

* J'voudrais bien me calmer, mais je n’y arrive pas ...

Les yeux grands ouverts et envahit par la peur, elle regardait très rapidement et alternativement chaque centaure. Des grands, des moins grands, avec les cheveux longs, attachés ou non, le regard sombre, des armes à la main, des lances plus précisément. Elle n'était pas rassurée, même si elle était une sorcière.
C'était quand même plus évident de faire un duel face à un sorcier, on sait à quoi s'attendre, alors qu'un centaure ...

Elle mit sa main dans sa poche. Elle craignait que ça se termine mal, mais elle n'en oublia pas qu'elle était une sorcière. Pourquoi ne pas avoir utiliser un sortilège d'attraction plus tôt ? Ah oui, ça ne marchait pas sur les êtres vivants. Ou un autre sortilège. Comme un sortilège d'immobilité ou autre. Elle n'y avait pas pensé, un point c'est tout.

Si la situation tournait mal elle devait courir, et aller chercher de l'aide.

Hein ?

Elle se rapprocha un peu plus de Kellian. Elle venait de changer d'attitude, soudainement ...*

"Si je dois courir tu vas rester seul ? Tu vas te faire massacrer par les centaures. Non je ne veux pas. C'est ma faute si on en est là, je refuse de te laisser seul. Je reste. Et puis je n’ai pas le droit de venir ici normalement, alors tant pis si j'ai peur, je reste. Je veux pas qu'il t'arrive quelque chose par ma faute ..."

*D'après ce que disait Kellian, Mystérïos ne risquait pas grand chose. Et puis après tout, elle n'était pas si stupide que ça. A par les araignées elle ne se ferait manger par personne d'autre. Quoi que ... les sombrals ...

Mystérïos si tu es cachée, reste où tu es. S'il te plait ...

Elle commençait à ne plus être obnubilé par sa Gerbille. En même temps elle était face à un troupeau de centaure. C'était sa vie et celle de Kellian qui était en jeu. Elle était la responsable de cette situation.
Elle n'aurait certainement pas réagit pareil avec un élève d'une autre maison, et peut-être aussi avec un autre élève que Kellian. Il lui inspirait confiance. Elle appréciait beaucoup.


Elle chuchota quelque chose à Kellian. Elle ne voulait pas parler fort, de peur que les centaures l'entende... et la mange.*

"Tu connais bien les centaures... non ? Tu connais la forêt ..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ac-production.skyrock.com
Kellian Falcon
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 129
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12288
Date d'inscription : 02/09/2007

MessageSujet: Re: Moi j'ai peur dans la forêt [PV] [Terminé]   Dim 3 Fév 2008 - 20:10

Comme c’est touchant… La jeune fille qui empêchait le garçon de faire montre d’une grande héroïsme. Cet héroïsme qui serait étalé ensuite dans tout les journaux juste au dessous de sa photo, montrant son corps écrasé et couvert d’empreintes de sabots. Mais après tout, non ! Elle avait raison, c’était sa faute, quoi qu’il n’aurait pas du la suivre non plus…

« Vous êtes des étrangers ici, vous n’auriez jamais du pénétrer sur ce territoire… Vous violez un terrain qui n’est réservé qu’aux centaures, même si votre « ministère de la magie » essaye de nous en chasser depuis des années. »

Autour de nous, les centaures battaient des sabots, martelant violemment le sol, beaucoup se retenant sûrement de ne pas nous foncer dessus pour nous ruer de coups. Beaucoup hurlaient, montraient leur rage et toutes leurs colères.

« Tuez les ! »

Certains préféraient nous laisser partir, si j’avais été plus naïf, j’aurais pensé que c’était pour nous aider, mais mon instinct me disait que c’était plutôt pour ne pas s’attirer plus encore les foudres du ministère. L’éternel guerre entre les humains et les centaures n’étaient pas prêts de s’arrêter. De même que leur hostilité envers nous.

« Nous allons les emmener à Selanu. Là, ils seront confrontés directement au grand maître Centaure, qui décidera de leur sort… »

Sur ces mots, nous fûmes rapidement conduit par la pointe de leur lance, vers une forêt plus profonde encore. Plus sombre, plus noire, et tellement plus dangereuse. Les centaures se sentaient facilement à l’aise. Un croassement me fit lever les yeux et j’aperçus alors Vrancea dans les airs au dessus de nous. Je remis rapidement mon regard sur le sol, ne désirant pas que les centaures s’en aperçoivent. Nous arrivâmes enfin devant une personne, un centaure apparemment, mais quelque chose me faisait un peu douter de sa nature, elle portait un chapeau étrange sur la tête, recouvrant un chapeau en forme de bec. Elle était vêtue d’une large toge bleu. A ses cotés…

La gerbille de Hailley qu’elle caressait lentement.



« Que m’emmenez-vous aujourd’hui… Ce sont des sorciers, j’espère que vous leur avez confisqué leurs baguettes avant de les emmener jusqu'à moi… »

Un centaure se rua sur nous, et prit nos deux baguettes violemment malgré le fait que je tentais de résister.

« J’étais sur que vous allez oublier encore une fois… Bien, je vois que la petite est une Elda… Et le garçon, un Falcon. Je me méfierais accessoirement plus du garçon pour cette fois si. Alors qu’est ce qui vous a fait venir si loin dans la forêt interdite ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hailley LaRoche Elda
Elève assidu
avatar

Nombre de messages : 224
Age : 27
Maison : Serpentard
Année : 3eme année
Gain de Gallions : 13449
Date d'inscription : 18/08/2006

MessageSujet: Re: Moi j'ai peur dans la forêt [PV] [Terminé]   Sam 9 Fév 2008 - 21:37

*Kellian ne disait plus rien, il n'avait même pas répondu aux questions d'Hailley. Il devait lui en vouloir. C'était certain. Elle baissa son regard, elle se sentait coupable et elle culpabilisait. Elle entendit à peine ce que disaient les centaures, trop occupée à penser à autre chose. Elle reprit entièrement conscience de où elle était et dans quelle bouse elle venait de se mettre lorsque les centaures les pointèrent du bout de leur lance. Elle leur lança un regard noir qu'elle dissimula très rapidement en regardant le tronc des arbres. Autant ne pas aggraver leur cas.

Elle marchait dans le silence sous les injures de centaures pour les faire avancer plus vite. Ils étaient marrant eux, un homme n'avance pas aussi vite qu'une créature avec un corps de cheval.
Elle regardait les arbres passer, certains avaient des traces d'un combat passé, le sang séché n'était pas parti. Elle commençait à avoir de plus en plus peur. Elle ne connaissait rien aux centaures, elle ne savait pas leur mode de vie, comment ils se conduisaient avec les sorciers. Elle savait juste qu'ils désapprouvaient le ministère. Elle ne doutait pas de leur intelligence, mais il devait aimer plus que tout, leur indépendance.

A un moment, les centaures leurs indiquèrent de s'arrêter, Hailley regarda doit devant elle. Une femme, vêtue bizarrement siégeait devant, avec entre les mains ... Mystérïos la Gerbille d'Hailley. Hailley s'apprêtait à courir vers la femme pour récupérer sa gerbille, mais elle jugea plus sage de rester là à ne pas bouger. De plus, cette femme connaissait son nom, tout comme le nom de Kellian. Elle semblait connaître également leur personnalité.

Comment Mystérïos est-elle arrivée jusqu'ici ?

Un centaure se jeta sur Hailley pour lui prendre sa baguette, elle ne lutta pas, trop préoccupée à savoir comment Mystérïos avait pu atterrir entre les mains de cette femme. Ce n'est qu'une fois démuni de sa baguette qu'elle jeta un regard noir au centaure possesseur de sa baguette. Celui-ci la regarda, ils restèrent ainsi quelques secondes à se regarder. Elle avait peur, certes, mais elle n'aimait pas que son animal soit avec cette femme. Elle ne se gêna donc pas de lui répondre sur un ton amer.*

"Ce qui nous a fait venir est entre vos mains. Ma Gerbille, Mystérïos. J’aimerai bien savoir comment et pourquoi elle est parvenue jusqu'ici. Et pourrai-je savoir qui vous êtes ? La chef des centaures ? La reine ?"

*Sa dernière phrase frôlait de l'insolence envers cette femme qui ne devait certainement pas être un centaure de bas étage. Elle venait peut-être de se brûler les ailes, mais qui ne tente rien n'a rien. Elle en avait oublié qu'elle n'était pas seule, que Kellian était également là. A trop vouloir bien faire, elle ne gagnera que la mort ainsi que la mort de Kellian.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ac-production.skyrock.com
Kellian Falcon
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 129
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12288
Date d'inscription : 02/09/2007

MessageSujet: Re: Moi j'ai peur dans la forêt [PV] [Terminé]   Lun 18 Fév 2008 - 12:54

Le silence se fit, même parmi les centaures, lorsqu’ Hailley jeta à la figure de la jeune femme, des tas de questions… Ce n’était peut-être pas le moment d’en poser car l’on n’était pas en position de force pour agir, mais le fait de voir son animal ailleurs que dans ses propres bras devait lui poser un certain problème. Il en aurait été de même pour Kellian, si son corbeau allait se jeter dans les bras de la première donzelle vêtu, qui changeaient totalement des filles habituelles de Poudlard.

« Il est indélicat de parler à Dame Selanu de cette façon, méfiez vous, elle a plus de respect pour la gerbille qu’elle tient dans sa main que pour votre propre tête… Et nos piques sont acérés, il faudrait vraiment ne pas trop en dire… »

« Il suffit, je vais répondre à ses questions, j’ai bien le temps pour cela… Sachez jeune fille, que c’est votre animal qui est venu vers moi, alors que j’effectuais une méditation, lors de cette transe, il n’est pas étonnant que certains animaux captent mes vibrations spirituelles et qu’ils viennent alors vers moi, et votre gerbille a un sens assez aigu pour ce genre de choses, car elle vient de loin… »

Quelques caresses de plus sur l’animal, puis elle reprit.

« Elle a trouvé son chemin jusqu’à moi, plus facilement que vous, qui vous êtes perdu en tout cas… Les animaux ont un sens inné pour cela, ça devrait être vous les animaux de compagnie à leurs places. Et je suis Selanu, comme vous le savez déjà maintenant, et les centaures n’ont pas de reine, ni de chefs de ma condition. Ils seraient assez choqués de m’avoir pour chef, je serais plutôt une sorcière… J’ai même étudié à Poudlard, il y a bien longtemps, j’étais très forte en Sacm. Et maintenant j’aide les Centaures à faire quelques petites prédictions. »

« Le souci, c’est qu’actuellement, je ne sais pas quoi faire de vous… Si on vous relâchait, vous pourriez prévenir le ministère. Dire qu’on vous a capturé, et même torturé, je ne sais pas … Et l’on se retrouverait en position d’agresseur, et les sorciers n’attendent que ça, et nous n’alimenterons pas de nos corps, une autre foire magique. »


« Ne plus être maltraité ! »

« Ne plus être mis sous le regard de tout le monde ! »

« Ne plus être considérés comme des animaux sans esprits ! »


« Comment pourrait-on vous convaincre que nous ne sommes pas vos ennemis… Et qui sait, nous donner même une chance de revenir vous voir sans danger, par la suite… »

« Ah… Quelqu’un d’étonnant, d’habitude les gens demandent toujours comment fuir et rien d’autres. Pourquoi nous demanderais-tu de revenir… »

Soudain un centaure se fit entendre non loin, il déboula au galop devant nous, et murmura à l’oreille de la sorcière.

« Bien, vous avez de la chance, une chance aussi de vous racheter et de vous lier à nous. Des forains de cirque sorciers circulent dans la forêt à la recherche d’un centaure à capturer. Nous allons vous escorter jusqu’à leur caravane, puis vous devrez tout faire pour les faire partir… »

Nous fûmes accompagné par une horde de centaures, tous plus excités par la bataille les uns que les autres. La roulotte était maquillée avec une couleur verte, pour la camoufler dans la forêt profonde. Autour d’elle, il y avait des tentes, et au moins 10 forains l’air hargneux qui n’attendaient plus qu’un peu d’action.




« Voilà, c’est à vous de jouer, trouvez un moyen de les faire partir… Et si vous n’y arrivez pas, une bataille s’en suivra, le peuple des Centaures en ayant assez de ce genre de choses, je ne saurais pas les retenir longtemps, et je ne désire pas la guerre, alors… Vous avez intérêt à assurer. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hailley LaRoche Elda
Elève assidu
avatar

Nombre de messages : 224
Age : 27
Maison : Serpentard
Année : 3eme année
Gain de Gallions : 13449
Date d'inscription : 18/08/2006

MessageSujet: Re: Moi j'ai peur dans la forêt [PV] [Terminé]   Lun 18 Fév 2008 - 23:06

* Bah voyons, les humains seraient plus idiots que les animaux ... Pfeu ... Les animaux ont leurs atouts et leurs faiblesses tout comme les humains. Eux ont de l’instinct, nous la parole et la découverte ... Mouais pas très équitable en fait ...

Elle ne pouvait se retenir de lancer des regards noirs, mais elle évitait surtout de regarder Selenu avec ce regard. Pas envie de se faire bouffer par des créatures de la forêt interdite. Elle écoutait les paroles de Selenu, sans trop y prêter attention. Et Gnagnagna ... patati et patata, elle ce qu'elle voulait c'était sa Gerbille. Mais la 'sorcière' n'avait pas la même intention. Elle craignait que les deux Serpentard soient du côté du Ministère...

Nan mais là c'est carrément une insulte ... Furieux

En effet, même si Hailley n'aimait pas tellement les centaures, elle aimaient encore moins les gens du Ministère. Le Ministère c'était comme une boite de caramel mou tout fondu : aucune saveur, aucun intérêt autant manger de la citrouille crue, ça a certainement plus de saveur ...
Elle souffla, signe de protestation et de mécontentement. Elle comprenait très bien que les centaures désapprouvent le Ministère, mais il ne fallait pas être parano non plus. Tout le monde ne pensait pas comme le Ministère. D'ailleurs Poudlard - avant que les deux zigotos de la BRIME arrivent - n'avait aucun lien avec le Ministère, et ça restait encore d'actualité, même si c'était moins évident. Hailley n'avait pas changeait son point de vue, même du haut de ses douze ans.
Kellian semblait ne pas vouloir ranger les centaures du côté du Ministère lui aussi. Elle enchaîna la parole juste après lui, avant qu'un centaure ou que la sorcière ne reprenne la parole.*

"Ce n'est pas parce que nous sommes sorciers, que le Ministère fait nos lois, que nous sommes forcément d'accord avec eux. J’aurais été de leur côté je n'aurais pas hésité une seconde pour jeter un sort, je ne serais jamais entrée dans cette forêt et je ne resterai pas là à attendre. Le Ministère, pour ma part je le désapprouve tout autant que vous."

*Le regard dur et droit, elle n'avait trouvé que ce moyen pour dissimuler sa peur. Elle voulait récupérer son animal. Elle aimait cette bête autant qu'une mère peut aimer son enfant. Elle tenait à Mystérïos et comptait la récupérer au plus vite. Cela donne parfois des ailes, mais cela peut nous faire descendre à trois pieds sous terre bien plus vite qu'on ne peut se l'imaginer. Selenu voulait rendre la Gerbille uniquement en échange de quelque chose : Convaincre les forains de ne pas prendre de centaures contre la gerbille.

Les centaures ne sont donc pas capables de se battre contre de simples sorciers. Cette Selenu est pourtant une sorcière ...

Elle n'avait nullement le choix. Elle se dirigea avec un peu de recul vers les tentes des forains. Kellian à côté d'elle. Lui, soit il était de mèche avec les centaures soit il s'en contrefichait complètement de tout ce qu'il se passait. Il était bizarre, il ne disait rien. S'éloignant des centaures, elle tenta de parler à Kellian, sans que les centaures ou encore les forains n'entendent ce qu'elle allait dire.*

"D'accord c'est ma faute si on est dans cette bouse, mais tu pourrais faire un peu plus d'efforts pour nous en sortir ... T'as une idée pour les forains ?"

*Elle regardait les tentes. Un homme en sortit de la plus grande. Certainement le chef ou celui qui dirigeait les choses. Il était très grand, barbu, les cheveux en bataille, des vêtements usés et un regard terreux. Rien de très attirant de première vue. De plus il ressemblait un peu à Barbe Noire ... Pirate d’un jour ... Pirate de toujours ...



Bon quand faut y aller faut y aller ... la bouse ...

Elle commença à s'avancer plus que Kellian. L'homme ne semblait pas encore avoir vu les deux élèves. Heureusement, car Hailley fit demi-tour vers Selenu, passant entre les pointes des centaures. Elle leva le menton, essayant de ne pas trop montrer sa peur. C'était difficile.*

"Je veux bien aller voir les forains, mais je veux ma baguette magique. Vous qui êtes une sorcière devez savoir que sans baguette magique un sorcier n'est rien. Si vous me donnez ma baguette, je m'engage à dissuader les forains. Si je ne respecte pas mon engagement vous ..."

*Une boule traversa sa gorge, elle n'avait que cette solution pour respecter sa baguette, et même si cela lui faisait plus mal au coeur qu'autre chose.*

"... Vous garderez Mystérïos et moi-même ..."

*Elle ferma les yeux ...

Ce n’est pas possible, je n'ai pas pu dire une telle chose ... Je suis stupide ... Au secours ! *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ac-production.skyrock.com
Kellian Falcon
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 129
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12288
Date d'inscription : 02/09/2007

MessageSujet: Re: Moi j'ai peur dans la forêt [PV] [Terminé]   Dim 24 Fév 2008 - 15:16

« Oui, votre baguette à tous les deux. »

Elle fit un signe à un centaure qui amena les deux baguettes dans nos mains tendues.

Kellian fit l’effort de ne pas reprendre la phrase de Hailley qui aurait pu les amener tout deux qu’à n’être les gerbilles humaines des Centaures, et il trouvait vraiment que les gerbilles étaient des créatures sans aucun intérêt.

« Allez–y, et sur ces forains, emportez la victoire. Usez de toutes vos connaissances, à Poudlard, on a bien du apprendre à vous défendre, et quelquefois à vous battre… »

Un centaure les poussa alors devant eux, pour les faire descendre une grande pente. Kellian s’arrêta un instant pour l’évaluer, mais une seconde poussée le fit basculer, et courir tout en essayant de se positionner pour ne pas chuter et rouler en boule. Hailley suivit le même chemin, on ne pouvait pas dire après cela que les centaures étaient des gens polis.

Kellian se rua aussitôt derrière un buisson afin de s’y cacher, entraînant avec lui Hailley, de manière un peu brusque, mais il ne voulait pas se faire voir des forains avant d’agir, ni même après d’ailleurs…

Un homme barbu entra dans le champ de vision de Kellian et sur son avant bras, il distingua un tatouage, ce tatouage ci, se représentant sur plusieurs autres bras passant devant lui. Il connaissait bien ce signe pour avoir vu parfois son père traiter avec eux… Des esclavagistes. Le plus souvent, il s’agissait de cracmol ou d’humains. Ces humains connaissaient le monde des sorciers, et parfois, ils en capturaient un et le séquestrait jusqu’à obtenir un peu de son essence magique afin d’infiltrer le monde des sorciers. Pour les Cracmols plus libre de leurs mouvements, ils leur suffisaient juste d’entrer dans les forets profondes et de se cacher chez les humains si tout allait mal… Et voilà, comment on ne les retrouvait pas. Mais qui allait se plaindre… La seule chose qu’ils avaient à faire c’était de rendre le sorcier qu’ils avaient kidnappé après lui avoir lancé un sort d’amnésie. Et personne n’entendait parler de ces enlèvements. Et après, ils capturaient certaines créatures dans la foret, mais là encore, des Centaures… Qui allait bien pouvoir se plaindre, qu’on leur facilite la tache, en leur permettant de leur prendre leur territoire plus facilement, car ils devenaient bien moins nombreux…

La roulotte roulait bruyamment écrasant tout sur son passage, pas de pitié pour les insectes se reposant tranquillement sur les hautes herbes.

Kellian se baladait de buisson en buisson jusqu'à arriver à l’arrière de la roulotte et à apercevoir un feu de camp. Et une idée surgit dans son esprit. Le sort de souvenir.

Il pointa sa baguette vers les flammes et lança un Flamma Sovenia, dans les braises rougeoyantes. Le feu se ralluma aussitôt mais avec une plus grande intensité qu’il n’aurait dû le faire. Les flammes faisaient maintenant prés de deux mètres de haut, et des cheveux magiques jaillirent des visages des esclavagistes pour se jeter directement dans le feu. Sans trop rien y comprendre, ils commencèrent à arrêter la roulotte et leur chef, du moins le plus barbu, s’approcha des flammes, et ce qu’il y vit, lui fit avoir les larmes aux yeux… Ses mains se rapprochaient de son visage afin de le griffer, pour, grâce à la douleur, le faire s’éloigner de ce qu’il y voyait… mais il n’y parvenait pas. Deux, trois autres hommes s’approchèrent aussi des flammes et ce phénomène les toucha aussi.

« Mon sort a bien fonctionné, mais il n’aurait pas du être aussi puissant, je ne sais pas ce qu’il s’est passé. Bon maintenant, on doit trouver un moyen de les renvoyer chez eux un peu plus définitivement, maintenant qu’ils sont occupés par les flammes, et de préférence, avant que l’un d’eux n’ait l’idée de les éteindre. »

Il observait Hailley, espérant qu’elle avait la solution ultime, c’est vrai quoi, il n’allait pas non plus tout faire…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hailley LaRoche Elda
Elève assidu
avatar

Nombre de messages : 224
Age : 27
Maison : Serpentard
Année : 3eme année
Gain de Gallions : 13449
Date d'inscription : 18/08/2006

MessageSujet: Re: Moi j'ai peur dans la forêt [PV] [Terminé]   Dim 2 Mar 2008 - 17:49

*Persuadée qu'il lui en voulait, elle ne dit rien. Elle avait le chic de se faire détester des gens de toutes façons.
Elle reprit sa baguette, ne laissant aucune expression sur son visage.
Elle suivit Kellian. Pas mal de choses se bousculaient dans sa tête. Elle n'aurait jamais dû s'aventurer dans la forêt. Mais n'y remettrait certainement plus jamais les pieds.
Entraînée par Falcon dans les buissons, elle se prit une branche de ronce dans la figure. Ce qui écorcha sa joue. Elle étouffa un juron, et protesta intérieurement.

Espèce de scrout sans cervelle !

Kellian lança un sortilège qui était étrange. Des flammes grandirent et provoquèrent un effet plus que suspect chez les forains. Mais elle n'eut aucune pitié pour eux. Il fallait qu'elle lance un sort elle aussi. Elle réfléchit le plus vite qu'elle put avant de pointer sa baguette vers chaque forain et de leur lancer un sortilège de conjonctivite. Heureusement qu'ils n'étaient pas plus de douze ou quatorze, sinon elle aurait choisit un autre sortilège.
Mais ça n'allait pas suffire pour les faire fuir.
Elle se mordit la lèvre.

Bouse.

Elle pensa à un autre sortilège, que son cousin lui avait apprit. Très utile quand tu ne veux pas que les moldus viennent t'enquiquiner. Mais là il y avait des cracmols, et puis elle n'était pas encore une sorcière assez puissante pour les faire tous partir. La seule fois qu'elle a lancé ce soir, elle n'a réussit que à faire fuir les chats.
Bien sûr là il faudrait également modifier la formule magique.

Qui ne tente rien n'a rien.

Elle leva sa baguette, tout en s'adressant à Kellian.*

"Si on lance un 'repousse-moldu' suivit d'un 'repousse-cracmol' ça devrait les faire fuir définitivement. Mais faut que tu m'aides, je ne suis pas assez puissante pour le faire toute seule. Mais si tu veux pas, c'est pas grave, ça repoussera juste les chats, et ma Gerbille ..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ac-production.skyrock.com
Kellian Falcon
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 129
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12288
Date d'inscription : 02/09/2007

MessageSujet: Re: Moi j'ai peur dans la forêt [PV] [Terminé]   Lun 3 Mar 2008 - 14:43

Il était temps de changer de tactique d’attaque, les flammes du souvenir ne les occuperaient pas indéfiniment, et de plus, on ne savait pas ce qu’il pouvait avoir comme arme ou comme matériel… Il aurait été embétant qu’il capture l’un d’eux et les fassent devenir les vedettes d’un cirque itinérant. Kellian n’avait pas l’allure d’une créature de spectacle, mais en revanche, Hailley avec une fausse barbe et plein de poils sur le torse pouvait faire illusion…

Ce fut au tour d’Hailley d’attaquer… brave serpentard, elle les attaqua avec un sort aussi puissant que l’endoloris, mais pour les yeux… Le sort de conjonctivite. Que l’on attrape fréquemment avec un rhume, c’est aussi un sortilège viral.

Mais peu importe, ça faisait son effet. Un peu.

Hailley leva sa baguette, pendant que Kellian la regardait fixement, espérant qu’elle ait enfin une solution… Un forain s’approcha des flammes avec un seau d’eau, Kellian réagit rapidement et fit voltiger le seau dans les airs.

« Il est temps qu’on trouve quelque chose là… Je commence à être à court et de sort, et d’idées… »

Hailley trouva ce qui semblait être la bonne solution, sauf que Kellian n’avait jamais entendu parler d’un tel sort.

« Un repousse-moldu ? Et cracmol ? C’est quoi ça… Mais oui, je suis d’accord pour essayer… De toutes façons, on est ensemble dans cette galère, et je ne vais pas te laisser seule, et en plus j’ai une gerbille à sauver… »

Kellian le sauveur des animaux perdu, une gerbille enlevée, un rat écrasé, un hibou mangé par une créature de la forêt interdite, n’hésitez plus, appelez Kellian et il vous rendra votre gerbille, gonflera le corps de votre rat, et euh… vengera votre hibou.

« Hé ! Il y a quelqu’un par là ! Attrapez le ! »

Trop tard, l’un d’eux nous avait vu et il n’en fallait pas plus pour que les flammes ne servent plus à rien… Ils se lancent dans notre direction et alors, moi et Hailley faisons front, et dans un même effort commun, nous lançons le même sortilège.

Du bout de nos baguettes, une bulle énorme se fait, et elle grossit de plus en plus… Elle colle aux forains et les englue dans une bulle, mais certains arrivent à traverser, s’en étonnant même.

« On passe maintenant au sort pour engluer les moldus et on essaye de faire que les deux sorts se collent ensemble… »

Le sort est lancé, et une deuxième bulle sort de la baguette, engluant cette fois les humains, tout les forains formant maintenant une grosse bulle de chewing gum compact…

Kellian se lève et se mord les lèvres, jusqu’au sang… Le mince filet qui en sort, montre à quel point, il a du mal à garder le sort actif… Puis avec l’aide d’Hailley, il donne un dernier coup de baguette, et la bulle s’envole dans les airs soudainement, emportant avec elle, tout les forains, vers une destination inconnue…

Kellian s’effondre à genoux sur le sol, lessivé par l’effort… Il reprend son souffle. Devant eux, seuls restait la caravane des forains. Les centaures rejoignent maintenant les deux élèves, tout en dévalant la pente et il en est de même pour Selanu, arrivant à dos de Centaure.

Ils avaient fait ce qu’il fallait faire, la suite ne devrait pas poser de problèmes…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hailley LaRoche Elda
Elève assidu
avatar

Nombre de messages : 224
Age : 27
Maison : Serpentard
Année : 3eme année
Gain de Gallions : 13449
Date d'inscription : 18/08/2006

MessageSujet: Re: Moi j'ai peur dans la forêt [PV] [Terminé]   Dim 16 Mar 2008 - 11:28

*Le sortilège repousse-moldu et repousse-cracmol, jamais Hailley n'en avait fait de plus compliquer. Kellian semblait épuisé par le sortilège. Hailley un peu aussi quelque part, mais elle ne le montra pas.
Tout ça était sa faute.
Mais les forains n'étaient plus là.

Les centaures arrivaient, Selanu aussi. Elle descendit d'un centaure, et se dirigea vers eux, Mystérïos entre ses mains. Sans mots elle s'approchait de la deuxième année, lui tendit la Gerbille.*

"Vous avez accompli contre tâche, je te rends ta Gerbille. Mais tâche de la garder hors de la forêt, je n'accepterai pas une fois de plus de vous voir roder par ici.
Partez maintenant !"


"Merci ..."

*Récupérant sa Gerbille, et étant intimidée par Selanu, elle fourra l'animal dans sa poche, lança un regard un regard plus que désolé à Kellian. Mais elle le savait, ça ne suffirait pas à se faire pardonner.

Dans quelle bouse je me suis fourrée ... j'ai honte de moi ...

Le regard scrutant le sol, elle s'éloigna des centaures en compagnie de Kellian.
Plus jamais elle ne remettrait les pieds dans cette forêt, c'était sûr.

La lumière du jour éclaira leurs visages. Dans sa poche, Mystérïos tremblait.
Epuisée, gênée, ses pas la menaient vers le château. Elle avait quelques balafres au visage, les cheveux mal coiffés. En regardant ses jambes elle découvrit de bas de sa jupe déchirée.

Elle soupira, puis prononça quelques mots à Kellian, avant de rentrer dans le château.*

"Je sais que des excuses ne suffiront pas, mais je suis désolée de t'avoir embarqué dans cette galère. Je dois avoir une dette envers toi maintenant..."

*Elle accéléra le pas, laissant Kellian derrière elle.
Le regard des autres sur sa tenue l'énervait, mais elle n'avait plus la force de contredire les gens.*


- FIN -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ac-production.skyrock.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Moi j'ai peur dans la forêt [PV] [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Moi j'ai peur dans la forêt [PV] [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Autour du château :: Forêt Interdite et Lac Noir-
Sauter vers: