Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Bureau de SDL] Un cours particulier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pr. Sambre des Lys
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 206
Maison : Poufsouffle
Gain de Gallions : 12087
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: [Bureau de SDL] Un cours particulier   Sam 8 Sep 2007 - 11:51

[Bureau de Sambre des Lys - quatrième étage - couloir de gauche]

Il y a trois semaines de ça, cela avait été avec un certain enchantement que Sambre replia le parchemin que lui avait apporté Lysandre, son hibou mâle au plumage bleuté. Il avait alors déposé la lettre en évidence sur son bureau, se sentant un tant soit peu reconnu en sa qualité d'enseignant, pour la première fois depuis qu'il avait pris ses fonctions. La nouvelle qui avait ravie Sambre était très primaire mais elle lui donnait une certaine confiance dans l'intérêt des jeunes anglais pour des matières aussi importantes que la botanique ou la potion: un élève lui demandait des cours particuliers pour l'aider à démarrer convenablement l'année de ses ASPIC, suite à ses échecs passés en la matière: "... Sans compter que si je loupe mes ASPIC de Potion, cet été, ma mère m'enverra travailler au guichet des PTT sri lankais (Parking pour les Transplaneurs et les Tapis-volants)" avait précisé l'élève en post scriptum. Sambre s'était alors enfoncé dans son siège en s'étirant avec jouissance: ''Enfin, ils osent!'' se disait-il en songeant à l'ensemble des jeunes sorciers.

A la réception de la missive, le professeur des sciences magiques relatives aux plantes venait à peine de s'installer dans sa nouvelle maisonnette de Pré au Lard, amplement suffisante pour ses besoins. Trois étages plutôt étroits dont chacun comprenait une pièce, un palier et sa fenêtre sur cour ainsi que l'escalier. Son bureau se trouvait au dernier étage, face à la fenêtre ouverte qui donnait sur les toits des autres logis. Il devait d'ailleurs songer à faire un tour sur le sien car les anciens propriétaires de l'endroit avaient très mal entretenus leur vieille toiture si bien qu'il pleuvait parfois sur son bureau: "Mais qu'est-ce qu'ils pouvaient bien foutre sur ce pauvre toit...? On dirait qu'ils dormaient dessus, ma foi."

Pour en revenir à l'élève, il s'agissait d'un élève de Gryffondor dont il était le directeur. Il avait été le rencontrer le lendemain pour confirmer sa disposition à lui proposer des heures de soutien scolaire mais sous certaines conditions: régularité, sérieux et enthousiasme. Depuis, tous les deux se voyaient ainsi une fois par semaine, chaque vendredi soir alors que les autres étudiants couraient embrasser à bras le corps les prémisses de leurs week-ends. Sambre savait ce que cela coûtait à cet âge de sacrifier ses soirées "potes" pour des révisions, de ce fait il accordait une attention bien plus grande au zèle du septième année et il assouplissait malgré lui la frontière professeur/élève inhérent à leurs positions sociales au sein de l'école. Il ne servait à rien que cela devienne un poids. Tant que ça ne baignait pas dans la familiarité, il n'y voyait aucun problème. En outre, le français avait une conception assez libérale de l'enseignement.

.


Aujourd'hui était un vendredi soir. Le dernier du mois. Sambre avait sortit le manuel sur lequel ils travaillaient d'ordinaire, le parchemin contenant la correction de leurs précédents exercices, ainsi que le protocole d'une potion que son élève avait préparé la semaine dernière et sur lequel il avait écrit quelques annotations. Dans l'ensemble, il ne s'en tirait pas mal, ce qui finit par étonner le professeur particulier malgré que cela soit exactement le but recherché car...

Andrew Tyler venait d'entrer dans la pièce. Sambre mit ses interrogations de côté, se leva et tendit sa main à Andrew pour le saluer. De l'autre main, il lui remit d'emblée et en souriant, le lot de feuilles de parchemin:

-Vous n'avez fait pratiquement aucune erreur. Seulement à noter une inexactitude de dimensions sur la question 24... elle est minime mais ça change quand même beaucoup de choses, surtout pour le receveur. Et, un peu plus grave, une erreur sur la propriété des Tantra Genèses en page 69. On verra une prochaine fois. Bon. Ca va bien sinon? Semaine tranquille? Finit-il par s'informer aimablement en allant s'asseoir sur une table où étaient disposés un chaudron, son réchaud, des fioles, des coupelles d'ingrédients et du matériel de potion.

Il entreprit de redonner à la table un semblant d'ordre tout en questionnant Andrew:

-Comme vous vous êtes plutôt bien débrouillé la semaine dernière avec la Solution de Force Rouge (XD), ce soir, on fait ce que vous voulez. Des envies ou des besoins spécifiques?


Professeur de Potions et de Botanique
Directeur de Maison de Poufsouffle
# France Imported #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Tyler
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 118
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12084
Date d'inscription : 12/06/2007

MessageSujet: Re: [Bureau de SDL] Un cours particulier   Dim 9 Sep 2007 - 1:57

Comme chaque vendredi soir depuis près d’un mois, Andrew s’était rendu dans le bureau de son Directeur de Maison. La première fois, il s’était senti quelque peu embarrassé d’y pénétrer mais il avait fini par apprécier, allant même jusqu’à prendre du plaisir à venir. En effet, c’est sous l’impulsion des remontrances répétées pour ne pas dire menaces acides de sa mère qu’il avait été contraint de prendre contact avec son Professeur de Potions et de le solliciter en vue d’obtenir des cours particuliers. Le Gryffondor avait alors souhaité qu’il l’envoie sempratiser ailleurs parce qu’il pensait qu’il y avait d’autres façons bien plus agréables de passer son temps libre que de rester enfermé dans une vieille salle à avaler des volutes de fumée puante. Mais quelle ne fut pas sa déception lorsque son Professeur répondit de façon positive à sa proposition. Contrariété qui s’était traduite par une série de remarques intérieures :

*Ahhh ! Je vais dérouiller, j’en suis sûr ! Mais pourquoi je lui ai envoyé cet hibou !*
*A tous les coups, il va me prendre le chaudron.*
*Ça va faire mal… et je dois être plus maso que je ne le pensais.*
*Je vais la sentir passer, cette séance hebdomadaire de torture.*
*Il va me démonter, c’est certain, encore un prof sadique…*
*Et si je suis pas assez attentif, je vais m’en prendre plein les dents.*


C’était donc baguette en main, seul vestige de sa confiance en lui, prêt à affronter les pires supplices, qu’Andrew s’était rendu à son premier cours. Il s’était bien vite retrouvé devant son Directeur de Maison, nu de connaissances, certes, mais avec tout l’enthousiasme qu’il était capable de développer ainsi que toute la soif et la volonté de s’ouvrir sur de nouveaux horizons. Ici, dans le domaine de prédilection du Professeur Sambre des Lys. Après quelques préliminaires constitués de rappels théoriques, « pour se mettre en appétit » lui avait précisé son prof, il avait bien fallu entrer dans le vif du sujet et cesser de tourner en rond. Point qu’il n’avait pas jugé nécessaire de développer. Andrew s’était donc retrouvé avec un chaudron entre les mains, son instrument pour la soirée. Il s’était, dans un premier temps, imaginé qu’il allait devoir le récurer, comme il avait dû le faire lors de ses retenus avec Rusard, mais il lui avait été demandé de remplir ce chaudron de potion. Tendu, légèrement tremblant, par peur de causer plus de mal que de bien, il s’était attelé à la tâche et s’était chargé de tailler, humidifier, envelopper, oxygéner voire de presser, triturer ou hacher les différents ingrédients. Tout ça sous le regard ébranlant de son mentor. Il s’était alors aperçu que la température pouvait très vite grimper si bien que le moindre geste pouvait causer une explosion bien souvent comparable à celle d’une éruption volcanique.

Pour une première prise en main, Andrew avait estimé ne pas s’être trop mal débrouillé et le professeur n’avait pas semblé mécontent. Il faut dire que le Gryffondor avait tout de même été conscient de la pression qui avait pesée sur lui si bien qu’il n’avait pu s’empêcher de laisser échapper un soupire libéralisateur à la fin du cours. Il était alors reparti plus tard dans la soirée en direction de son dortoir satisfait, indéniablement, mais également en sueur, épuisé et vidé en raison de l’effort fourni.



Andrew se trouvait donc devant celui qu’il commençait à considérer comme le « Prof le plus cool de Poudlard » parce que celui avec qui il était le plus complice. D’ailleurs, il n’était pas rare que le jeune homme, presque inconsciemment, se redresse fièrement à la simple évocation de son Directeur de Maison.

Après avoir assuré le professeur des Lys que tout allait bien, il le suivi jusqu’à leur table de travail tout en consultant sommairement le paquet de feuilles qu’il lui avait remis. Content de lui, ça il l’était, surpris d’avoir fait une erreur à la question 24, aussi, parce qu’il avait été pourtant certain d’avoir effectué les bonnes mesures mais pas du tout stupéfait de s’être planté sur la propriété des Tantra Genèses parce qu’il trouvait qu’elle était un peu trop tirée sur la baguette à son goût. Mais elle nécessitera sans doute des études approfondies.

Le professeur le laissa enfin choisir le programme de la soirée et Andrew en profita pour lui poser une question qui le tourmentait depuis quelques semaines :

- J’aurais aimé en savoir plus sur les potions concernant l’envoûtant de l’esprit et plus particulièrement le lien que l’on pouvait créer entre deux âmes. Je veux dire, est ce que l’on peut trouver des potions, qui à défaut de pouvoir faire communiquer deux personnes conscientes par échange d’images par exemple, permettent d’en diriger les rêves ? questionna Andrew tout en rangeant ses devoirs dans son sac.

Il jura intérieurement en se rendant compte que sa question était très mal formulée mais il espérait que le prof réussisse à en saisir l’idée principale parce qu’il n’avait pas su expliquer autrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pr. Sambre des Lys
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 206
Maison : Poufsouffle
Gain de Gallions : 12087
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: [Bureau de SDL] Un cours particulier   Dim 9 Sep 2007 - 17:50

Il y avait nombre de Potions et d'incantations ayant la propriété d'influencer la réalité ou de transmettre une illusion commune ou partagée, comme un voyage hallucinatoire par exemple. Sambre avait lui-même un don inné lié à ce type de transformation de la réalité. Dans son cas, il s'agissait plutôt d'une escorte à la transformation de la réalité. Le problème n'était donc pas de savoir dire "oui, il en existe" ou "non, il n'en existe pas" mais plutôt de savoir "oui et pourquoi êtes vous intéressé dans des options classées par la réglementation, de type 3 à 5?"

Andrew était en 7ème année, il avait donc accès à la réserve de la bibliothèque. Il ne servait à rien que Sambre lui cache les intitulés de ces mixtures, il les trouverait lui-même sous le titre assez tapageur: "1001 façons de tromper la réalité" du grand mage oriental Otto Ibrahim Salaam Salem. Cependant il reconnaissait les boulettes et Mastering in Trolleries à dix kilomètres à la ronde pour en avoir occasionné à foison quand il était à Dorsword.

Sambre cessa ce qu'il était en train de faire, trahissant son étonnement. Il se tourna face à Andrew, croisa ses bras sur sa poitrine en souriant en coin, doucement hâbleur.


-Oui. Il en existe beaucoup... finit-il par confier sans cacher son air suspicieux, il existe une potion à base de belladone et de sève de lobularia maritima... s'il y en a dans les serres on peut imaginer en concevoir une. Par contre, c'est une potion de Type 4. Ce qui signifie qu'elle est interdite pour une utilisation non professionnelle... J'ai promis: ce que vous voulez pour le cours de ce soir mais je peux pas vous laissez sortir avec la solution finale.

Le professeur retira le serre-tête de fin lacet en cuir qui lui ceignait le crâne, s'ébouriffa les cheveux et s'avança vers Andrew avec un air un peu plus sombre et une voix basse:

-Si tu prépares une trollerie plus grosse que toi à cause d'une chose que je peux t'apprendre ici, je te certifie que l'expression 'prendre cher' que tu m'as expliquée la semaine dernière, va avoir un sens on ne peut plus réaliste à tes yeux. Je veux bien faire l'innocent mais pas l'aveugle. On s'y met si tu me promets que ce n'est pas pour utiliser sur les filles, termine-t-il en éclatant de rire et en se reculant.

Il était passé spontanément au tutoiement bien que la réciprocité le choquerait un peu.
Quant à sa plaisanterie, ce n'était pas la première fois qu'il faisait marcher Andrew... et la réciprocité était parfois vraie aussi.

-On peut préparer un Elixir Utopia d'Elæis si tu veux. C'est assez facile mais ça te fera travailler ta concentration. Cette potion possède une alternative méconnue... si on la fabrique de la main gauche. T'es gaucher? Il parait qu'il y a beaucoup de gauchers chez les sorciers.


Professeur de Potions et de Botanique
Directeur de Maison de Poufsouffle
# France Imported #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Tyler
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 118
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12084
Date d'inscription : 12/06/2007

MessageSujet: Re: [Bureau de SDL] Un cours particulier   Mar 11 Sep 2007 - 17:11

Andrew avait écouté les explications de son professeur en dissimulant le sentiment de frustration qui s’était emparé de lui par un air étrangement innocent. Il aurait aimé en découvrir un peu plus sur les effets qu’une telle potion pouvait engendrer sur la personne qui en buvait mais le Gryffondor se retint bien de demander davantage de précision et de se montrer trop curieux pour le moment au cas où son Directeur de Maison ne le prenne pour le vicieux qu’il n’était pas. Tout ce qu’il avait retenu était n’était pas censé préparer une telle potion sous prétexte qu’elle était de type 4 et donc que son utilisation n’était réservée qu’à des professionnels.

*Toujours les mêmes qui ont le droit de s’amuser.*

D’ailleurs, il ne voyait pas en quoi un ‘professionnel’ pourrait en avoir une quelconque utilité d’autant plus qu’il trouvait que cette classification des potions était tout bonnement subjective… et injuste. Non, s’il désirait en apprendre davantage, il serait certainement contraint de se procurer un plan de Poudlard pour découvrir où était la bibliothèque et y faire effectuer toutes les recherches nécessaires.

- Evidemment que ce n’est pas pour utiliser sur les filles…, s’offusqua-t-il en laissant tomber son sac au pied de la table, un peu vexé que le prof se moque ouvertement de lui. Si cela peut vous rassurer, je n’ai aucunement l’intention de propager dans Poudlard des ondes perverses…

*Les gens ici sont déjà assez tordus comme ça…*

- Non, je voulais juste étendre ma culture en matière de potions… Il se trouve qu’il s’agit d’une discipline qui m’intéresse grandement et que je me posais certaines questions, c’est tout, marmonna-t-il en un haussement d’épaules.


Le professeur lui proposa ensuite de travailler sur un Elixir et qui développait certaines propriétés lorsqu’on le préparait avec la main gauche. Il ne voyait en quoi cela pouvait avoir une incidence sur la potion et encore moins ce qu’impliquait clairement préparer une potion de la main gauche.

*Ne me dis pas qu’ils font des potions pour gauchers maintenant ?!* s’interrogea-t-il en regardant le Directeur des Gryffondor avec un mélange d’incrédulité et de suspicion. Il n’avait pas aimé le terme « alternative méconnue » qu’il venait d’employer et n’était pas très emballé à l’idée de découvrir quelle pourrait être cette alternative.


- Non, je suis plus efficace avec ma main droite…, lui répondit-il d’un air méfiant. Mais je suppose que vous pouvez toujours réaliser cet Elixir histoire de montrer à votre élève cette mystérieuse alternative, termina-t-il d’un ton plus léger.

*J’ai pas vraiment envie de me retrouver avec un pied au milieu du front.*

- Et d’ailleurs, quels sont les effets d’une telle potion, Professeur ? lui demanda-t-il visiblement intrigué tout en retirant sa cape.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pr. Sambre des Lys
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 206
Maison : Poufsouffle
Gain de Gallions : 12087
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: [Bureau de SDL] Un cours particulier   Mer 12 Sep 2007 - 21:20

-L'Elixir permet de partager pendant deux heures maximum une illusion commune non partagée lorsque la mixture est préparée normalement. Toutefois, c'est le préparateur qui reste maître de la potion. La faire boire à l'insu d'une personne, est formellement interdit par la loi... c'est malheureusement la pratique la plus utilisée. Mais il suffit de la préparer avec la main gauche pour qu'elle inverse le processus. Le préparateur entrera alors dans une illusion créée et générée par les deux protagonistes... ou plus selon le nombre de personnes buvant la potion.

Sambre marqua un temps de pause afin de laisser à Andrew le temps d'assimiler, puis il reprit aussi lentement:

-L'alternative est donc simple: soit tu es l'instigateur de l'illusion et en maîtrise totalement le mécanisme (ce qui au passage te met hors la loi); soit tu partages l'hallucination... tu es toujours hors la loi si ce n'est pas pour un but médical mais moralement, tu ne trompes pas ton cobaye. Je t'avoue que je n'ai jamais vu une règlementation sur les potions respectée par les mages. Enfin...

-Tu préfères quoi? Ca m'est égal, ce sont de tes mains dont on parle.


Professeur de Potions et de Botanique
Directeur de Maison de Poufsouffle
# France Imported #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Tyler
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 118
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12084
Date d'inscription : 12/06/2007

MessageSujet: Re: [Bureau de SDL] Un cours particulier   Dim 23 Sep 2007 - 18:36

- Je crois que je préfère rester moralement correct… répliqua Andrew en hochant lentement la tête alors qu’il tenait de maîtriser le sourire satisfait qui prenait place sur ses lèvres.

*Exactement ce qu’il me faudrait…*

Il s’agissait de la réponse la plus sensée qu’il aurait pu formuler devant son professeur. Il ne lui fit cependant pas partager le fond de sa pensée parce qu’il ne désirait pas subir un interrogatoire vain ou pire encore qu’il lui propose de réaliser une potion Repouss-Gnomes à la place. Il pouvait déjà s’estimer chanceux que son Directeur de Maison concède à l’initier à une telle potion. Le jeune homme trouvait que l’une ou l’autre des alternatives offrait des possibilités fort intéressantes et il se dit que s’il parvenait à la préparer de la main gauche, il lui serait aisé de refaire la préparation seul. Non pas qu’il eut comme dessin de l’utiliser contre une tierce personne. Non, juste pour s’entrainer et améliorer ses compétences.

Il s’imagina un instant tester cet Elixir contre quelqu’un comme Rogue. Il se demanda alors si lui donner l’illusion qu’il prenait une douche et se lavait les cheveux avec du véritable shampoing, encouragerait un départ anticipé en retraite… Bien sûr, il n’imagina pas le Maître des Serpentard sous sa douche – à supposer qu’il en ait une - parce que ce serait une vision bien trop traumatisante et parce qu’un Rogue se lavant, c’était comme une bièraubeurre sans bière ou rencontrer un Poufsouffle intelligent.

Il gardait pourtant dans le coté parano de son esprit que s’il venait à faire boire cette potion à quelqu’un, aussi louable que son action soit-elle, il y avait toujours un risque pour que cela se retourne contre lui. Au mieux, il se retrouverait avec 2400 heures de colles et 250 jours de TUC. Au pire, il se ferait renvoyer de l’école avec un aller simple pour Azkaban. Et puis, il n’était pas exclu que le Directeur de Gryffondor se fasse inculper pour complicité de trollerie et Andrew se voyait mal partager pour le reste de sa vie une cellule miteuse avec son prof. Urgh.

Bien sûr, le côté parano du jeune ne constituait qu’un brin d’herbe dans le pâturage verdoyant de la part intrépide de sa personnalité.


- Par quoi on commence ? demanda enfin le jeune homme tout en retroussant les manches de son pull.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pr. Sambre des Lys
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 206
Maison : Poufsouffle
Gain de Gallions : 12087
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: [Bureau de SDL] Un cours particulier   Sam 29 Sep 2007 - 10:16

-On commence par rassembler le matériel, répondit Sambre en se dirigeant vers une large armoire en bois de laquelle il sortit plusieurs ingrédients et bocaux qu'il fit voler jusqu'à la table. Avec un coup de baguette supplémentaire au-dessus du plan de travail, il fit aussi apparaître une gerbe de Lobularia maritima, une plante essentielle à la confection de cette potion. Il tendit la Belladone à Andrew:

-C'est la Belladone qui promet des propriétés hallucinogènes. Du dosage dépend la durée des hallucinations. On va doser moyen... 5 ml. Ca me semble largement suffisant. Donc, main gauche... Je te regarde faire, moi, je te tends les ingrédients.

Sambre étala un parchemin sous leurs yeux où la formule de cette potion était relatée. Le temps qu'ils installent le réchaud et que la potion soit suffisamment avancée, une bonne demie heure s'était écoulée. Ils avaient frôlé la catastrophe quand le flacon de Belladone tomba dans le chaudron. Sambre s'était écroulé de rire en criant à Andrew: "mais non, non! Panique pas! Panique pas! Comment ça c'est moi qui panique?!! Du calme et fous pas ta main dans le chaudron, voyons! Tu vas te brûler!!! C'est pas grave! Baguette! Baguette! Prends ta baguette, je te laisse faire. Trouve un sortilège pour repêcher le flacon!"

Finalement le flacon s'était entièrement déversé dans la potion mais ils avaient pu le récupérer. Sambre avait rassuré le Gryffondor en lui expliquant qu'à la rigueur cette potion aurait la capacité de faire halluciner tout un village de trolls.

-On n'a plus qu'à attendre dix ou quinze minutes que ça refroidisse, puis avec l'entonnoir et la passoire, tu pourras filtrer le tout dans cette fiole...


Professeur de Potions et de Botanique
Directeur de Maison de Poufsouffle
# France Imported #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Tyler
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 118
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12084
Date d'inscription : 12/06/2007

MessageSujet: Re: [Bureau de SDL] Un cours particulier   Sam 13 Oct 2007 - 17:30

Lorsque la Belladone était malencontreusement tombée dans le chaudron, Andrew s’était senti quelque peu décontenancé face à la réaction du professeur. Le jeune homme n’avait pas très bien saisi l’humour de la situation d’autant plus qu’il avait surtout craint que le chaudron ne leur explose à la figure. Bien sûr, tout ceci ne serait pas arrivé si le Directeur de Gryffondor ne s’était pas contenté de lui tendre les ingrédients et encore moins s’il s’était retenu de lui raconter une stupide blague au sujet d’un gnome perdu dans un trou. Et qui s’était vu obligé de récupérer le flacon comme un grand pendant que Monsieur Des Lys se marrait ? Parce qu’il était hors de question que Monsieur ne songe à l’aider… Alors évidemment, la Belladone s’était déversée dans son intégralité si bien que maintenant ils se retrouvaient avec une potion pour Trolls toxicos.

*Carrément trop utile…* songea-t-il avec dépit.

Après avoir déposé la potion hors du feu pour la laisser refroidir, Andrew se chargea de remettre de l’ordre sur leur plan de travail. Il lava la verrerie avant de se diriger vers une armoire pour l’y ranger. A force de fréquenter ce bureau, il avait mémorisé l’emplacement de chaque objet et il lui était désormais inutile de solliciter son professeur pour savoir où se rangeait tel ustensile, ni où trouver les ingrédients les plus communs. D’ailleurs, le jeune homme se demanda un peu naïvement si arriverait un jour où il aurait accès à la réserve personnelle du professeur et où il pourrait se servir sans restriction.

*Je peux toujours courir, je crois…*

- Belle vue sur les toits, Professeur, commenta aimablement Andrew en refermant la porte de l’armoire, le regard tourné vers la fenêtre.

Enfin, il retourna à leur paillasse pour remettre de l’ordre dans les notes qu’il avait pu prendre tout au long de la confection de la potion. Entonnoir, fiole, louche et passoire se tenaient prêts à proximité du chaudron lorsque Sambre des Lys indiqua à Andrew que la potion avait suffisamment reposé et qu’il était temps de filtrer le tout. Le jeune homme s’exécuta, main gauche bien entendu. Il versa à l’aide de la louche l’Elixir, qui avait pris une teinte azur, dans la petite fiole en veillant à ne pas en renverser à côté. D’ailleurs, il continuait à se demander si toute cette histoire de main gauche n’était pas en réalité un prétexte pour que le prof se moque de lui. Encore.

*Je devrais avoir l’habitude maintenant… Mais si c’est des trolleries, je suis fait manger son chaudron.*

Désormais, il ne restait plus sur la table que la fiole remplie de la potion filtrée, tout le reste ayant été soigneusement nettoyé et rangé. Andrew la regarda sans chercher à dissimuler son air envieux à l’idée de la tester avant de lever les yeux vers le professeur. Malgré un léger impaire, il pensait ne pas s’en être trop mal tiré sur ce coup là et en plus de cela, l’élixir semblait lui crier « bois-moi ».

*Aller, juste quelques gouttes, quoi.*

- Vous pensez que si quelqu’un venait à en boire, il risquerait de rester coincé dans son fantasme ? J’imagine que le meilleur moyen de vérifier serait encore de l’essayer… juste pour le bien de la science.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pr. Sambre des Lys
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 206
Maison : Poufsouffle
Gain de Gallions : 12087
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: [Bureau de SDL] Un cours particulier   Mer 17 Oct 2007 - 16:21

Vous pensez que si quelqu’un venait à en boire, il risquerait de rester coincé dans son fantasme ? J’imagine que le meilleur moyen de vérifier serait encore de l’essayer… juste pour le bien de la science.

-Comment ça? Juste "pour le bien de la science," tu veux que j'aille en prison? Ca va, oui? Et puis quoi encore fit Sambre d'un air soupçonneux.

Aux yeux du français il était improbable que le Gryffondor de ses élèves n'ait pas une idée derrière la tête. Il s'en défendait, faisait le bougon comme à son habitude, mais il était tellement écrit dans son attitude que sa curiosité était tournée vers des horizons synonyme de "je vais faire une conneries".

"Il croit vraiment que je suis né de la dernière pluie... nan mais les jeunes nous prennent vraiment pour des trolls."

Sambre reprit un visage sérieux. Air évasif qui cache des pensées. Il marcha vers la fenêtre pour voir cette vue sur les toits. Il n'y prenait jamais garde ici. Chez lui, à la fenêtre, le monde semblait couché à ses pieds, n'attendant qu'une caresse déjouant les perpectives sur le carreau de la vitre, pour ploire sous la puissance de son imginaire. Ici à Poudlard, tout lui semblait si sérieux, si bornés, si contrôlé. On ne regardait pas les toits, on faisait ce qu'on avait à faire. Aveugles. Sans s'éparpiller.

"Il a raison, en fin de compte..." sourit intérieurement Des Lys.

Après tant de silence et ces brèves pensées, il finit par se retrouner vers son élève. l'air s'érieux s'était en allé dans les gouttières de Poudlard. Son visage venait de s'illuminer d'une pensée qu'il regretterait peut-être mais lorsqu'il avait l'âge d'Andrew, il aurait donné n'importe quoi pour que son prof cède à la folie.

-Tu veux essayer, c'est ça?


Un silence. Sambre avait encore le temps de revenir sur sa décision. Il avait quel âge pour faire le cake comme ça? Le Baten

Mais il continua...

-Si c'est ça ton but, on esssaye tous les deux. Je préfère être là quand tu fais le mariole, au moins, je pourrai réparer les pots cassés. Sinon, sache que, même pas en rêve, je ne te laisse sortir d'ici avec la potion. Une fois encore, tu as le choix, Andrew, mais tu m'auras dans les pattes.


Professeur de Potions et de Botanique
Directeur de Maison de Poufsouffle
# France Imported #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Tyler
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 118
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12084
Date d'inscription : 12/06/2007

MessageSujet: Re: [Bureau de SDL] Un cours particulier   Dim 21 Oct 2007 - 19:43

*Hmpf, je vais devoir me taper le prof…* songea Andrew soudain pris d’une montée d’adrénaline, incapable de contenir un sourire ravi.

Le prof venait d’accepter à son plus grand soulagement, ce qui signifiait qu’il allait pouvoir tester la potion. Évidemment, Sambre des Lys allait se joindre à lui mais le jeune homme s’y était attendu et ne chercha pas à arguer de peur de se voir refuser une telle expérience.

- Bien sûr, professeur. Je n’espérais pas faire ça avec quelqu’un d’autre que vous, répliqua-t-il innocemment en clignant doucement des yeux.

*A la limite, je pourrai toujours essayer de le semer en chemin.*

D’ailleurs, Andrew ne croyait pas une seule seconde que si le prof avait décidé de l’accompagner, c’était pour « réparer les pots cassés ». Il ne voyait pas en quoi une hallucination pouvait avoir des répercussions sur la réalité quand il serait le seul concerné, ni ce qu’il y avait à « casser ».

De plus, le Gryffondor ne savait pas s’il devait se sentir flatté ou vexé que le prof l’imagine déjà en train de faire des trolleries et lui témoigne si peu de confiance. Si l’un devait se montrer soupçonneux envers les intentions de l’autre, c’était bien Andrew, en particulier parce que le prof se montrait bien trop conciliant… pour un prof.

Mais le jeune homme choisit de mettre de côté ses interrogations alors qu’il partait à la recherche de deux gobelets. Il était trop tard pour se rétracter et de toute façon, Andrew n’en avait pas la moindre envie. L’occasion était trop belle et elle ne se présenterait peut être qu’une seule fois à lui. Il retira enfin le bouchon de liège protégeant l’Elixir avant de verser une quantité suffisante de potion dans chacun des gobelets sous l’œil vigilant du professeur mais ce, sans parvenir à réprimer le léger tremblement de ses mains. Il en tendit un à Sambre et garda le second pour lui.

- Santé ! s’exclama-t-il avec enthousiasme avant d’avaler d’une traite le liquide bleuté.

*Eurkk !* grimaça Andrew en manquant de s’étouffer, soudain pris d’une quinte de toux.

Il eut l’impression qu’un vent glacial s’était engouffré dans chacune des fibres de son être si bien qu’il fut contraint de fermer les yeux en espérant que cela en atténuerait les picotements. Au lieu de ça, il eut la sensation qu’une partie de son être s’échappait de lui pour mieux la réintégrer mais dans une parcelle différente. Sensation bizarre que lui-même ne parvenait à s’expliquer.

Lorsqu’il ouvrit enfin les yeux, sa tempête intérieure s’était dissipée. Mais à sa plus grande déception, il se trouvait toujours dans le bureau du professeur de potion…

- Pfff, c’est nul, ça marche pas son truc ! maugréa-t-il désenchanté en croisant les bras.

C’est alors qu’il remarqua qu’il avait troqué son jean et son pull contre un pantalon de lin blanc et une chemise de la même couleur. De plus, le ciel clairsemé d’étoiles dans l’obscurité extérieure n’était plus. Désormais, des rayons lumineux rouge et or filtraient à travers la fenêtre. Andrew s’en approcha et la vue qui s’offrit à lui était en tout point différente de celle à laquelle il était habitué.

La pelouse soigneusement entretenue du parc du château avait laissé place à une plage de sable blanc. Papayers, manguiers, cocotiers et palmiers avaient remplacé chênes, hêtres, bouleaux ou autres ifs. Quant au Lac Noir et aux montagnes environnantes, ils s’étaient vus submergés par une large étendue d’eau turquoise. Le château ne se résumait plus qu’à une seule tour érigée fièrement au centre de l’île.

D’un geste empressé, le Gryffondor ouvrit la fenêtre et se pencha en avant pour mieux contempler les environs. L’air marin lui caressa le visage, ébouriffant un peu plus ses cheveux et il accueillit avec satisfaction les effluences extérieures. Au loin, une musique au rythme envoûtant des percussions remonta le long de la tour et vint lui chatouiller les tympans.

Le jeune homme se pencha un peu plus en avant pour mieux constater qu’il était loin d’être seul et il écarquilla les yeux en découvrant à quel genre de spectacle il avait droit.

- Cool, des filles !!

*Ça devrait être interdit de danser comme ça…*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Bureau de SDL] Un cours particulier   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Bureau de SDL] Un cours particulier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Château :: Bureaux des professeurs-
Sauter vers: