Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Page blanche (libre, ouvert à tous et autres synonymes)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Page blanche (libre, ouvert à tous et autres synonymes)   Sam 1 Sep 2007 - 22:36

"Je suis bien arrivée. Tout va bien. Il fait beau, enfin presque, on devine le soleil derrière l’épaisse couche de nuages gris posée sur les toits de Poudlard."

Anna leva la plume de son parchemin, l’abaissa légèrement, la releva à nouveau. Elle repassa à l’encre noire les derniers mots qu’elle avait tracés.

"… Ur les toits de Poudlard."

*J’aurais dû finir cette lettre avant de monter l’envoyer.*

"Je vous aime. Prenez bien soin du chat, je l’aurais bien pris avec moi, mais il est trop gros et…"

- Euh…

"Dîtes bonjour à Mamie."

- Zut !

"N’oubliez pas d’arroser mes plants de drosera. Et… Je finirai cette lettre plus tard. J’ai la tête pleine de mots, mais je n’arrive pas à écrire quoi que ce soit. D’ailleurs je changerai de papier à lettre, celui-là est trop… trop bleu."

Anna était assise sur la dernière marche des escaliers qui menaient à la volière. Elle se laissa aller contre la porte entrouverte, sans réfléchir à ce qu'elle faisait. Celle-ci bascula et Anna perdit l’équilibre. Elle se rattrapa in extremis, les deux mains à plat sur le sol, et se remit d’aplomb. Contemplant ses paumes et les manches de sa cape maculées de terre et de brins de paille défraîchis, Anna grimaça, sortit sa baguette et murmura un sortilège afin de se nettoyer. Elle reprit ensuite le fil de sa lettre.

"Je n’aime pas avoir treize ans. C’est ça que j’ai vraiment envie d’écrire. Je me sens gauche et gourde, et tous vos encouragements n’y changent rien. Je n’aime pas grandir non plus, mais je vois bien que je ne peux pas faire autrement. J’ai les doigts de plus en plus longs : l’empreinte de ma main dépasse celle que j’avais faite l’année dernière, derrière le cadre de mon lit avec de la terre de Jérusalem. C’est inévitable, très bien, mais j’ai l’impression de perdre quelque chose de précieux. Une possibilité, quelque chose d’immatériel."

Anna renifla, elle commençait à avoir froid, mais poursuivit.

"Vous vous doutez bien que je ne vais pas vous envoyer cette lettre-là, j’écrirai quelque chose de plus conventionnel et je signerai Junie. Même si ça me rappelle que je suis petite. Petite, mais plus vraiment, ou, en tous cas, un peu moins qu’hier. Je crois que je me regarde grandir. Mais sans trop participer au processus. Juste… Je me demande si ça arrive à d’autres personnes. Et ne me dîtes pas que je passe trop de temps à réfléchir et pas assez à vivre. Zut ! Fallait pas m’offrir tous ces livres à Noël."

Anna froissa sa lettre à la hâte et se releva. Trop occupée à barboter dans ses pensées, elle n’entendit pas la porte du bas claquer, ni des pas inconnus monter les escaliers. Elle commença à descendre les marches, pressée de regagner la chaleur de la grande salle, où elle pourrait boire une tasse de thé et manger des biscuits. Quelques secondes plus tard, elle entrait brutalement en collision avec celui ou celle (ou ceux) qui se rendait à la volière.
Revenir en haut Aller en bas
Sullivan McAlistair
Nouvel élève
avatar

Nombre de messages : 86
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12186
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: Page blanche (libre, ouvert à tous et autres synonymes)   Sam 1 Sep 2007 - 23:54

Sullivan n'aurait peut-être pas dû courir en montant l'escalier. D'abord parce qu'il avait les bras chargés et ensuite parce qu'il avait les bras tellement chargés qu'il ne voyait pas devant lui. Qu'y avait-il dans ses bras? Non moins de huit grimoires entassés, et des feuilles de parchemin, et son sac, et celui que son étourdie de copine, June, avait oublié dans leur salle de classe. Une véritable bibliothèque mouvante avec deux grandes pattes enfilées dans un blue jean tout propre qui ne le serait plus dans moins d'une minute. D'ici l'impact.

Il avait terminé de lire tous ces ouvrages et il lui fallait les renvoyer à Londres pour que sa mère accepte de procéder à un nouvel envoi. C'était le marché entre eux bien que Sully était bien conscient que Eryam – Môman – n'apprécierait pas la blague. La dernière fois déjà...


"Sully, Mon fils, Mon troll,

Est-ce que tu le fais exprès? Je crois que tu le fais exprès. Dis-moi que tu le fais exprès.

Comment peux-tu trouver le temps de lire tous ces grimoires et de suivre tes cours en même temps? Ne me dis pas que tu sèches déjà, la rentrée a eu lieu il n'y a que deux semaines! Que fais-tu des livres que je t'envoie si c'est pour me les retourner trois jours plus tard?

La prochaine fois que tu m'envoies une liste, elle ne devra comporter que trois titres. Je n'ai pas que ça à faire et Fleury & Bott commencent à se poser des questions. Tu viens d'alléger ton héritage de 1500 gallions, fils. Arrête de faire le troll.

Ce que je veux dire, Sullivan, mon bébé, c'est ça... parce que je sais que tu ne sèches pas... (Tu ne sèches pas, dis?) Arrête de lire... arrête de grandir cette année. C'est un ordre. Aies ton âge... je sais que ces verbes ne se peuvent pas à l'impératif mais profite de ta dernière année, amuse-toi (mais surveille quand même l'autre zouave). Je suis ta mère, je devrais au contraire te féliciter, mais j'en viens à formuler ce genre de doléances. Demande-toi pourquoi.

Je ne prendrai plus que trois livres et ce une fois par mois.

Je veux que tu ne regrettes pas tes années étudiantes.
Souris (et ton héritage est intact. Ne commence pas à faire des mathématiques compliquées, je t'en supplie.)

Ta maman"


Sullivan appréciait que sa mère se fasse du souci pour sa jeunesse filante mais lui, il avait envie de filer, de grandir, de partir à la découverte des choses, de les comprendre et de les domestiquer afin qu'un jour cela soit à son tour de les initier puis de les transmettre. Il n'était heureux que lorsqu'il était en devenir. Et quand il était fatigué d'être, jamais il ne s'empêchait de se complaire dans une vive paresse, voire dans une vive bêtise.

ET PAF!!!


Sur les fesses et les grimoires autour.


¤ Nom d'une fiente!! ¤

Aussi tôt qu'il vit qu'il avait renversé une jeune fille qui en plus d'être jeune n'était pas très très très haute, il se redressa, laissant ses affaires sur le sol et l'aida à se relever.

"Je-suis-désolé" articula-t-il d'une voix qui pouvait en faire douter tellement il était souriant, "Je ne voyais pas où j'allais..."

Constat des dégâts? Au moins six récurvite et quinze minutes pour récupérer tout le fatras éparpillé.

"Ca va? Un-deux... et un et deux... bon. C'est bon... Visiblement tu as toutes tes jambes et tous tes bras..."

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roxanne Terya
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 67
Maison : Gryffondor
Année : 4ème année
Gain de Gallions : 12357
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: Page blanche (libre, ouvert à tous et autres synonymes)   Mer 17 Oct 2007 - 11:29

[hj : Peut-être bien qu'elle a des problèmes d'ordi ^^ Comme moi ces derniers mois... Moi => mois = Mauvais jeu de mots -_-
Bref, je m'incruste quand même]

Quelle idée avait-eu Roxanne de monter à la volière... En froid avec ses parents depuis l'aube des temps, elle n'avait rien a envoyer. De plus, l'endroit avait tout pour lui être désagréable : ça puait, c'était plein de volatiles hurlant et hululant et, comble de l'horreur, on y rencontrait toute sorte de personne que l'on aurait bien aimé éviter.
D'ailleurs ce jour là, elle avait croisé sur son chemin deux Serpentards et... Un monstre à quatre pattes...
Créature bi-sexuée constituée de Sully Mc Alistair et d'Anna Conroy. Le déplacement valait bien ce petit spectacle.
Immobile sur le perron de la volière, Roxanne contemplait les deux serdaigles, qui arboraient un air ahuri au milieu d'un tout un fratras de grimoires et autres choses réjouissantes de la vie Poudlardienne.

La Gryffondor jeta un oeil au billet qu'elle était venue envoyer à ses parents.
Juste quelques mots griffonés à la hâte, qui n'attendait aucune réponse... Et même si elle en attendait une, elle pourrait bien la voir arriver l'année d'après...
Bref, la jeune gryffondor sortit son appareil photo et immortalisa cet instant magique où deux jeunes gens se retrouvent sans savoir que faire au milieu d'un foutoir sans nom.
Le flash emplit la pièce de sa lumière céleste (Alleluia...), a tel point que Roxanne elle-même en fut éblouie.


* Zut, j'ai encore oublié de le régler ! *
Songea-t-elle en attendant que le monde redevienne coloré.

Tortillant le billet entre ses doigts, elle s'approcha du couple que formait les deux maladroits.
L'envoi de sa carte attendrait.


"- On dirait bien qu'une tornade est passée par ici... "


Roxanne se tut, son regard dériva sur le courrier que Sully projetait d'envoyer... Le sien se résumait à quelque chose comme :

Roxanne a écrit:
Je viens de faire ma rentrée... Pas simple... J'espère que vous ça se passe bien...
Je n'attends aucune réponse de votre part et je vous enverrez un second billet pour Noël.
Veuillez passer ce billet à Jillian.
Bisous, Rox.

*Note à l'attention de Jillian Thomas : J'ai planqué le sachet de haribo sous le huitième buisson de la propriété en partant de la gauche.

Bien... Elle avait au moins dit qu'elle les embrassait. Si c'était pas une preuve d'amour ça !
De toute façon, le billet finirait à la poubelle, lu entre deux passages éclairs à la maison...

Roxanne secoua la tête. Quatorze ans qu'elle était habituée à ça, elle n'allait pas commencer à se lamenter... Et puis elle débrouillait très bien toute seule. Ce qui n'était apparement pas le cas de tout le monde. Comme celui de Sully...


"- Salut Anna et... "


La Gryffondor leva le regard vers le grand Serdaigle (c'est parce qu'il est plus grand qu'elle, que voulez-vous qu'elle y fasse ?)


" - Salut Môsieur la capitaine de l'équipe des Serdaigles... Il semblerait que l'envoi des lettres ne soit pas si simple que ça finalement... "


Comment avait-elle reconnu Sullivan ? Eh bien... C'était une bonne question... Peut-être au fait que l'odeur d'une bavboule lancée il y a déja six mois de cela persistait encore ?
Roxanne adressa un immense sourire innocent a McAlistair l'intellectuel et rangea son appareil photo.


Dernière édition par le Sam 24 Nov 2007 - 17:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sullivan McAlistair
Nouvel élève
avatar

Nombre de messages : 86
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12186
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: Page blanche (libre, ouvert à tous et autres synonymes)   Jeu 18 Oct 2007 - 1:33

¤ HJ ¤ Je veux bien attendre une semaine encore mais je n'y crois pas trop... Attends avant de répondre de voir si elle s'insère. ¤



Sullivan se retourna au moment du flash. Non seulement il était ébloui mais aussi perturbé par l'idée même d'un flash.

¤ Qui est assez loufoque à part Crivey pour prendre des photos idiotes? ¤

Dans ses mirettes la mise au point finit par se faire. Image fixe sur Roxanne qui arborait un fier sourire. Par mimétisme, Sullivan arbora lui aussi un fier sourire. Ou plutôt un fi sou, la moitié de chaque car, hébété, il ne savait pas encore quoi penser. Il en oublia même quelques secondes la pauvre Anna qui se remettait elle aussi du flash photo.

"Miss Bavboule..." finit-il par dire lorsqu'il dépassa le stade de l'étonnement, passa brièvement par delà celui de la reconnaissance visuelle pour en arriver à la conclusion mémorielle: Roxanne = grosse suspicion de torpillade bavboule l'année dernière. Sans raison aucune. Fille folle ou ancienne proie d'Aaron - ce qui reviendrait à dire "fille folle" de toute manière. Open radar. Analyse de la situation: échec connexion assurée. Vite, déguerpis Sully, tu n'es pas armé!

"Salut", compléta-t-il sur ses gardes. Il baissa sa baguette sur la marée culturelle qui s'était abattue sur la fiente tout en essayant de cacher, tant qu'il pouvait, son dégoût de voir ses beaux grimoires "enfientés" par mégarde. Il fit léviter les objets de son sac et manipulations magiques après manipulations, il parvint à faire entrer dans son sac, sans même se baisser, l'ensemble du matériel renversé.

On aurait pu se dire qu'il avait l'air fier d'utiliser si bien ses sortilèges.
Ce n'était pas le cas.
Il se sentait ridicule... ce silence pendant qu'il jouait la fée du logis ne le mettait pas à l'aise. Anna ne parlait plus... ce silence encore.


¤ Brisons la glace. ¤

"Qu'est-ce que tu fais-là?"

¤ Super, Sully. Maintenant, elle va te prendre pour un triste clown. Tu crois quand même pas qu'elle est venue faire un billard dans la volière? ¤

"A part envoyer une lettre?"

¤ Waaah! Géniale, la précisions trollienne. ¤

"Si tu remarques que je suis en train de meubler et de dire n'importe quoi, surtout ne me le fais pas remarquer"

choisit-il de dire en finissant par s'agenouiller près de son sac pour mieux trier les affaires ramassées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roxanne Terya
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 67
Maison : Gryffondor
Année : 4ème année
Gain de Gallions : 12357
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: Page blanche (libre, ouvert à tous et autres synonymes)   Mar 30 Oct 2007 - 17:57

[HJ : Voila, je crois que j'ai suffisament laissé de temps ^^'
Désolée, c'est un peu... court et bizarre Embarassed ]

Roxanne prit un air détaché et s'approcha de Sullivan. Elle agita son billet son le nez du grand jeune homme.

"- Baaaah... Je fais comme toi espèce de troll ! Je joues au Quidditch... Et... Oui, tu racontes n'importe quoi..."


Un léger sourire éclaira le visage de la rouge. Jamais elle n'aurait penser que l'envoi d'une lettre, qu'elle considérait à juste titre comme une corvée, puisse être amusant. Elle fit quelques pas, évita avec grand soins les fientes qui maculait le sol et autant dire que ce n'était pas chose facile étant donné la tonne de...heu... Enfin bref, c'était dégoutant et la jeune fille n'avait aucune envie de s'éterniser dans la volière.

Néanmoins, par pure miséricorde et aussi du fait qu'elle était à Gryffondor et non à Serpentard, la jeune fille vint poser sa fine silhouette au côté de McAlistair l'intellectuel.
Elle retroussa ses manches et fourra ses mains dans le bazard sans nom qu'avait rassemblé Sully. Avec un sourire radieux, elle entreprit de l'aider à trier ses affaires, serrant toujours dans sa main gauche le billet qu'elle était censée envoyer à ses parents et qui était dans un piteux état.
Au bout d'un temps qui lui parut interminable, ce qui représentait un grand maximum de... 2 minutes, Roxanne se redressa, les mains sur les hanches.
Evidemment, elle n'avait fait que du vent...


"- Heu... Je vois pas ce que je fais là... Agenouillé dans la volière, en train d'essayer de t'aider... Baaah... J'ai un truc à faire de toute façon Msieur Mac..."


Elle s'éloigna d'un pas incertain. Il était rare qu'elle vienne à la volière et Roxanne se sentait pour le moins... complètement paumée. Après quelques pas et deux volée de marches, elle revint vers Sullivan...
La rouge détestait par-dessus tout quérir l'aide de quelqu'un. Mais manifestement... Il semblait que ce soit plus que nécessaire, sinon elle tournerait en rond pendant encore longtemps...


"- Heu... Dis Sully... Tu voudrais pas m'aider à envoyer ma lettre ? J'ai... heu... Comment dire... Heu... Bon... On s'en fiche... ça te dérangerais ? "


Roxanne avait prit l'option : je reste vague sur ma vie, si tu m'aides tant mieux si tu m'aide pas tant pis.
Tout en tapotant le sol du pied, elle implora le Serdaigle du regard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sullivan McAlistair
Nouvel élève
avatar

Nombre de messages : 86
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12186
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: Page blanche (libre, ouvert à tous et autres synonymes)   Ven 9 Nov 2007 - 9:12

"C'est quoi ce regard bidon?" fit Sullivan avec un sérieux assez discutable. "Bien entendu que je peux t'aider, tu n'as pas besoin de ce regard avec moi. Mais je vois pas en quoi je pourrais t'être utile... c'est une lettre spéciale que tu veux envoyer?"

Roxanne était venue poster une lettre... qu'elle ne postait pas.
Roxanne s'apprêtait à redescendre l'escalier de la volière qu'elle ne descendit pas.
Roxanne essayait de demander de l'aide, qu'elle ne formula pas clairement.


¤ Qu'est-ce qu'elle a...? ¤ s'interrogea le Serdaigle en terminant de trier stérilement ses affaires tandis que l'autre Serdaigle les salua en souriant avant de s'engouffrer par la porte.

Sullivan lui adressa un "au revoir, à ce soir à la grande salle" puis il pointa sa baguette sur un petit banc de pierre disposé presque au milieu de la volière mais malheureusement recouvert de colombin et de paille. Un sortilège informulé poussa à terre les déjections comme si un vent léger s'était échappé de sa baguette. Le banc était à peu près abordable pour deux fessiers tout propres mais sait-on jamais. Sullivan ôta sa robe de sorcier et la plaça sur le banc. Il écarta sa main vers Roxanne en souriant pour l'inviter à prendre place.


"Assied-toi..."

Pendant qu'elle s'effectuait, il posa son sac raccommodé devant lui et s'assit à califourchon pour se retrouver face à elle.

"Dis-moi tout", proposa-t-il sans que sa voix laisse entendre une curiosité mal placée. Il n'était pas curieux, il n'était pas bienfaiteur. Il avait juste envie de répondre à sa demande et de lui donner du temps. Juste envie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roxanne Terya
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 67
Maison : Gryffondor
Année : 4ème année
Gain de Gallions : 12357
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: Page blanche (libre, ouvert à tous et autres synonymes)   Jeu 22 Nov 2007 - 20:05

[Oups ! J'avais oublié ce sujet là moi... Désolééée !]

Roxanne avait observé Sullivan récurer le banc puis posé sa robe sur la pierre. Charmante attention. La rouge avait avec plaisir accepté la proposition du Serdaigle et s'était exécuté, se posant avec grâce sur la place qu'il lui avait préparé. Un sourire gêné s'afficha sur son visage, tandis que ses sourcils se fronçaient légèrement. Et si c'était une entourloupe à la Sully, manipulé et Impérumisé par un Serpentard dans l'ombre ? Rowy, tu te fais des films ma pauvre... De toute façon, si le Sully osait tenter quoi que ce soit de suspect, elle l'Avada Kadavrisait sur le champ...

"- Mc Alistair l'intello... Si tu me fais un coup tordu... Je te préviens, je te tranforme en rat dès que j'aurais appris comment faire... "

Son ébauche de menace exprimée, la jeune fille tritura son billet sous le nez de Sully. Il en aurait vu des choses ce message. Roxanne soupira. Elle n'avait pas vraiment le choix à vrai dire et son désir le plus cher était de se débarasser de sa corvée le plus vite possible. La rouge n'avait de plus pas envie de raconter sa vie au Serdaigle, mais il était si gentil...
A la manière d'un poisson hors de l'eau, style Némo asséché sur un ponton, la petite brunette ouvrit et referma la bouche.
Elle planta son regard vert dans celui du 7° année.


"- Bon... Voila le topo... J'ai un problème... Il faut que j'envoie ce billet à mes... parents... Et... Il se trouve que je ne fais pas souvent ça moi même... Mais aujourd'hui, personne ne s'est dévoué pour moi en allant à la volière, alors j'ai bien été obligé d'y aller moi même. "

Un lueur de défi brilla au fond des yeux de la jeune fille.

"- Et ne parle à personne de ce que je viens de te dire... Je tiens trop à ma réputation déja pas trop reluisante alors... Je te l'ai déja dis, si tu parle, attends toi à recevoir une avalanche de bavboules à chacun de tes pas..."


Un sourire innocent et éblouissant étira les lèvres de Roxanne. Et comme si elle n'avait pas menacé le Serdaigle quelques instants plus tôt, elle poursuivit.

"- Vu que je n'ai pas de hibou personnel, je ne peux pas le faire toute seule... Tu veux bien m'aider diiiiis ? "


Et toujours ce regard de Chatpotté, qui ne marche que lorsque l'on est un Chat... Potté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sullivan McAlistair
Nouvel élève
avatar

Nombre de messages : 86
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12186
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: Page blanche (libre, ouvert à tous et autres synonymes)   Sam 24 Nov 2007 - 15:53

"Premièrement quand on demande un service, on évite de menacer ses vis-à-vis. Deuxièmement, je me fous pas mal de ta réputation. Ce qui compte, c'est ce que MOI je vais penser de toi. Ensuite, la formule pour transformer un être en rat, je la connais mais j'en serais bien incapable, alors toi et tes trois années de moins... tu sais seulement changer une aiguille en allumette? Pour finir..."

Sullivan sourit et tendit sa main vers la missive avec un certain abandon voire un brin de tendresse pour la tête dure de Gryffondor.

"Si c'est juste te prêter un hibou, il n'y a aucun problème et la prochaine fois demande-moi sans hésiter."

Le Serdaigle se leva et alla vers le hibou des McAlistair, un très bel hibou brachyote du nom de Tétine. Tétine avait dans les cinq ou six ans maintenant et devait son nom à la manie que le volatile avait de saluer les deux jumeaux en leur tétant l'index. Il n'avait ni pincer ni blessé les deux frères.

Le septième année attacha sa lettre à l'une des pattes de son hibou puis revint vers Roxanne en le laissant s'agripper sur son avant-bras.


"Tétine, voici Roxanne. Elle serait capable de me casser la figure à coup de chaudron si t'apportes pas sa lettre à la bonne adresse... donne lui ton adresse, Roxanne," l'invita-t-il en remettant la lettre de cette dernière à son hibou. "Alors ne fais pas de bêtises, Têt."

Entre temps, il la questionna sur un ton neutre et sans états d'âme:

"C'est un choix ou de la paresse de ne jamais poster toi-même ton courrier?"

HJ: idem alors si tu veux le couper, on peut. On n'était parti sur une base et l'absence de l'autre joueuse a fait ralentir ce sujet. Je serai heureux d'en faire un avec toi mais dans d'autres circonstances. Maintenant on peut conclure celui ci (ou le continuer à ce rythme, cela ne me dérange pas non plus, seulement il faut décider quelque chose)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Page blanche (libre, ouvert à tous et autres synonymes)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Page blanche (libre, ouvert à tous et autres synonymes)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Les souvenirs :: Archives Générales :: RP, biographies, répartitions-
Sauter vers: