Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ~†~ Une journée peu ordinaire... ~†~ [Pv Ene]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Charlotte Leonhart
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1369
Age : 30
Maison : Ancienne Serpentard
Année : 1ère année - Moon Shadow
Gain de Gallions : 13069
Date d'inscription : 29/10/2006

MessageSujet: ~†~ Une journée peu ordinaire... ~†~ [Pv Ene]   Lun 27 Aoû 2007 - 23:02

~†~ Le soleil brillait... La mi-septembre était passée et pourtant, le soleil brillait... Les cours avaient déjà répris depuis un moment et pourtant, le soleil brillait.... Charlotte leva les yeux vers le ciel, et s'y perdit quelques instants. Silence.... Calme... A part quelques rires d'élèves plus jeunes. Elle ferma les yeux et resta là, debout, sur le perron de l'école, juste devant la porte menant au Grand Hall. Profiter, un peu.... Les rayons du soleil vinrent lui chatouiller le visage, les épaules, les bras, les jambes... La réchauffer, doucement... Cela faisait un moment qu'elle ne s'était pas sentie aussi... paisible ? C'était peut-être le mot oui, ou peut-être pas. Elle ne savait pas. Mais cela faisait du bien. Une petite brise de vent et elle rouvrit les yeux. Elle descendit les quelques marches et ses chaussures entrèrent en contact avec la pelouse. Charlotte commença à avancer vers... quelque part. Elle savait exactement où elle devait aller. Elle le trouverait là-bas. Il y allait toujours après les cours, pour destresser et se ressourcer un peu.... Elle le savait fort bien.

La jeune brune remonta un peu son sac sur son épaule tout en avançant d'un pas léger. Elle portait l'uniforme de l'école mais, vu le beau temps, elle avait remonté les manches de sa chemise et desserré sa cravate verte et argentée. Légère... Depuis combien de temps n'avait-elle pas eu l'impression qu'un poids pesait sur elle ? Si elle se sentait aussi... sereine, c'était tout simplement parce que cela faisait quelques jours que Sacha était sorti d'Azkaban... Et elle savait qu'elle le verrait bientôt. Très bientôt. Dans deux jours même. Elle irait passer le week-end chez lui, en Cornouailles. Même si elle était plus qu'heureuse de le revoir, elle appréhendait tout de même néanmoins leurs retrouvailles. Notamment par rapport au fait que Sacha allait être père... Et que c'était Elinor qui portait son enfant. Charlotte l'avait appris durant le procès. Et elle l'avait très mal pris. Très très mal pris... Elle ne savait pas comment l'expliquer. Elle s'était sentie... Trahie simplement. Et elle avait l'horrible impression qu'Elinor et son bébé s'accapareraient Sacha, qu'il ne serait plus seulement "son" Sacha... Enfin, elle ne savait pas. De ce côté là, elle était complètement perdue... Il faudrait bien qu'ils en discutent de toute manière....

Mais, pour l'instant, ce n'était pas le sujet. Vous savez quel jour cela se passait ? Non ? Eh bien je vais vous le dire. C'était le 20 septembre. Et le 20 septembre était un jour un peu particulier.... En effet, c'était l'anniversaire d'Eneas Penn, son cousin. Et si Charlotte déambulait ainsi dans le parc, semblant se diriger vers la Forêt Interdite, c'était en fait qu'elle allait à sa rencontre, le jeune homme se trouvant être sur les rives du Lac Noir. Elle le savait, il y allait toujours après les cours... Et la jeune anglaise se sentait un peu.... Hum.... Comment dire... Stressée ? Peut-être oui. Cela faisait plus d'un an qu'elle ne lui avait pas adressé la parole, qu'elle ne l'avait pas regardé. Elle l'avait repoussé après cet "événement", avant sa sixième année. Et voilà.... Celui qui avait été son meilleur ami n'était à présent qu'un étranger... Il ne savait rien, de Sacha et elle. Enfin si. Il en savait tout autant que le reste de l'école. Pas grand chose en somme.... Elle n'avait pas voulu le mêler à toute cette histoire, avec Edelweiss etc etc. Premièrement parce que c'était elle qui l'avait repoussé, elle ne voyait pas pourquoi elle aurait été lui en parler, mais aussi parce que cela ne le regardait pas. Et au final, probablement avait-elle bien fait car, si elle l'avait mis au courant, il aurait certainement été appelé à témoigner lui aussi, durant le procès de Sacha. Procès très suivi par la presse d'ailleurs...

Mais aujourd'hui, c'était son anniversaire. Alors quoi ? On enterrait la hâche de guerre et on faisait semblant de rien ? Non, cela était impossible... Elle le savait bien. Et elle ne regrettait pas d'avoir en quelque sorte coupé les ponts avec tous ses proches. Elle s'était sentie trop protégée, étouffée, par ses parents et... Eneas n'y pouvait rien, mais il avait peut-être été trop proche lui aussi... Ce qui embêtait le plus Charlotte, c'était qu'elle avait le sentiment d'avoir abandonné son cousin. Et pourtant, Merlin savait qu'il n'avait pas besoin de cela... Toutes ces histoires, dans sa famille... Et sa mère malade... Elle aurait peut-être dû s'y prendre autrement. Mais comment dire à quelqu'un que vous voulez vous éloigner sans le blesser.... ? Alors, même si cela faisait plus d'un an, Charlotte lui avait trouvé un petit cadeau... Oh, pas grand chose.... Justement, Eneas était là-bas, assis au bord du lac. Elle espérait simplement qu'il ne la repousserait pas... Elle s'approcha, silencieuse et fixant le sol, et sortit un petit paquet de son sac. Petit paquet accompagné d'un parchemin. Elle s'assit en silence aux côtés de son cousin et lui tendit son cadeau, regardant le lac, droit devant elle. Elle savait qu'il pouvait deviner ce qu'elle ressentait rien qu'en la regardant dans les yeux. C'était le cas avant parce qu'ils étaient très proches. Etait-ce toujours valable ? Elle ne savait pas. Elle préférait ne pas le laisser voir à quel point elle avait souffert cet été, entre deux séances de tournage, et comme elle se questionnait sur la suite de sa relation avec Sacha, avec le bébé qui allait arriver notamment... Alors elle ne le regarda pas... Mais un petit chuchotement s'échappa tout de même de ses lèvres... ~†~


" Bon anniversaire.... Ene... "



Citation :
Ene,

Juste un petit présent, pour tes seize ans.
Si tu ouvres ce petit paquet, tu y trouveras un objet.
C'est un objet que tu peux avoir sur toi, à tout moment. Et il peut te renseigner sur les sentiments qu'éprouvent ceux à qui tu tiens.
Cet objet s'ouvre. Il te suffira de glisser à l'intérieur de celui-ci un cheveu ou un ongle d'une personne qui t'est chère. Une seule fois. Et d'autant de personnes que tu veux.
Ensuite, tu n'auras plus qu'à penser à l'une de ces personnes et la couleur de l'objet changera, pour te montrer dans quel état psychique se trouve cette personne. Il reprendra sa couleur d'origine après quelques secondes.
Pour que tu puisses avoir toujours auprès de toi ce que tu aimes.
Bon anniversaire,
Charlotte.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/CharlotteLeonhart
Eneas Penn
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 186
Age : 28
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12075
Date d'inscription : 10/08/2007

MessageSujet: Re: ~†~ Une journée peu ordinaire... ~†~ [Pv Ene]   Sam 1 Sep 2007 - 15:59

Dans l'affection que je vous porte, il y a trop de passé pour qu'il n'y ait pas beaucoup d'avenir.
[Gérard de Nerval]


Jeudi 20 Septembre

Etrange journée que celle ci! Etrange Reveil que celui ci! Alors qu'Eneas était en train de dormir tranquillement dans son lit, ce ne fut pas le ronronnement bruyant des sorciers de son rang, ni les cris irasciles des Préfets en quête de domination qui l'arracha de ses songes mais bien un hiboux farouche et blanc qui avait réussi à trouver la fenêtre de son dortoir. Celui ci donna des coups de pattes pas si frêles que ça au moins pendant cinq à dix minutes... Ce qui par la suite, avait non seulement réveillé le destinataire mais aussi ses compères. Aprés s'être attiré les foudres de ceux là, Eneas avait ouvert comme il se devait de le faire, la fenêtre pour recevoir la charmante petite lettre rouge qui avait été envoyée par sa charmante grande soeur... Une lettre rouge?! Le temps de deviner ce que c'était véritablement, tous les camarades de son dortoir sortirent tout en gardant un oeil sur la scène qui allait se préparer. Une image à ne pas manquer surtout quand la star devait être Eneas Penn! Eneas soupira... et ferma les yeux comme s'il ne voulait pas voir ce qui allait se produire dans quelques minutes. Cela n'avait pas loupé! La lettre rouge était une beuglante! Ce fut durant quelques minutes qu'ils durent tous supporter la voix stridente de la talentueuse chanteuse: Valentina Penn.

Citation :
REVEILLE TOI FACE DE VERACRASSE! DEBOUT! J'AI DIT DEBOUT!
Ce jour est trés important pour toi alors devine, je vais t'offrir le plus beau de tes cadeaux:
JOYEUX ANNIVERSAIRE JOYEUX ANNIVERSAIRE ENEAS
QUE LA VIE T'APPORTE CE QUE TU MERITES
Alors c'est bon j'ai réveillé tout le monde?!
BONNE JOURNEE FREROT! Mais n'oublie pas
Même avec un an de plus, T'ES TOUJOURS AUSSI LAID QU'UN TROLL

Aprés ce petit spectacle, fort réjouissant, la lettre se décomposa et revint alors le silence dans le dortoir. La voix si douce habituellement de sa soeur avait sonné faux tout le long de ce monologue. A croire que la France ne lui réussissait pas beaucoup... Tous ces camarades étaient à présent pliés en deux! Pas forcément pour se moquer d'Eneas mais... Quoi que si, pour se moquer d'Eneas. La journée risquait d'être longue et bien énervante! Eneas ne put s'empecher de lever les yeux et de fermer la fenêtre avec un grand claquement... Geste rempli de colère! Il se retourna vers ses "collègues" puis les foudroya du regard. Ce fut par ce seul moyen que le silence reprit forme... Ce qu'il sut par la suite, c'était que toute la salle commune avait été réveillée par le bruit. Quelle impression, Eneas adorait être au devant de la scène!

* Merci Val... pour cette humiliation en public! L'immaturité dont tu fais preuve est toujours aussi exasperante. *

La journée n'était pas terminée... Les cours avaient acceuilli Eneas avec lassitude. Rien de particulier en somme, juste un cours de Metamorphose trop plongée sur la Metamorphose! Au lieu de se consacrer à cela, Eneas avait ouvert en douce un colis provenant de ses parents... Une lettre d'affection écrite par sa mère et des dragés surprises achetés par son père. Non en fait, il les avait pris d'un des placards de la cuisine. Flemmard comme il était! Bref, pas de grosses surprises venant de son père, c'était les mêmes choses chaque année. Même si cela n'était pas original, le fait d'avoir un légère attention venant de lui était encourageant. Mais au fond, Eneas savait bien que l'influence de sa mère y était pour quelque chose malgré leurs différences.

Ce fut un peu plus tard, aprés le repas de midi qu'Eneas reçut une lettre avec un petit coffret à velours vert. De la part de Jack et Mary Leonhart. Un sourire vint se dessiner sur les levres du jeune Serpentard quand il découvrit le médaillon en argent avec ses initiales dessus. Il était assis prés d'une fenêtre du chateau dans le couloir. Il caressa doucement de son pouce ce médaillon... C'était bien le plus beau cadeau qu'il avait reçu jusqu'à présent. Puis il lut la lettre par la suite:
" Notre cher Eneas, voici un an de plus pour toi... Un an de sagesse et de responsabilité que tu as su acquerir avec mérite. Sache que même loin des yeux, tu restes dans nos coeurs. Que ce medaillon te porte chance pour la suite. Affectueusement Jack et Mary " Et bien évidemment, il était toujours aussi touché par l'affection que possédaient les parents de sa cousine à son égard. Un être sensible, Eneas? Qui a dit ça? Oui, peut-être qu'au fond, c'était vrai... Et au moins il avait eu un petit peu de baume au coeur en cette journée de Septembre. La journée n'allait finalement pas être aussi dramatique qu'il le pensait.

Oui, c'était un jour peu ordinaire. Eneas allait le comprendre bien vite. A la fin de l'aprés midi, Eneas voulut se receuillir dans un endroit qui lui correspondait bien... Un lieu qui lui était reposant et ressourcant. Cet endroit n'était autre que le lac. Ainsi, dans les moments où il sentait le besoin de se retrouver, il allait au lac. C'était sa demeure, son foyer où il arrivait à mettre en place ses pensées et son inspiration. Or, aujourd'hui fut le premier jour où Eneas n'apporta guère son journal avec lui. Coup du destin? Il allait le savoir bien vite.
On pouvait donc l'apercevoir, seul, assis au bord du lac... Ses pensées étaient dirigées vers la même personne: Charlotte Leonhart. Sa cousine. Il ne l'avait pas vu ce matin et d'un côté, c'était préferable. Cela faisait à présent plus d'un an qu'ils ne s'étaient plus parlés. Pour lui en quelque sorte, leur "amitié" était terminée depuis bien longtemps même si la douleur de l'absence était fort présente. Il fallait bien s'y résoudre... Eneas n'était plus dans la vie de Charlotte. Elle l'avait évité comme la peste. Alors pourquoi attendre un geste de sa part aujourd'hui? Un regard, une parole aurait été le cadeau le plus attendu cette année. Mais c'était peine perdue...

Cette année sombre et remplie de souffrance se redessinait dans les pensées du jeune Serpentard. D'une de ses mains, il s'amusa à faire quelques ricochets pour voir l'eau se troubler... Tout comme lui. Troublé quand il sentit une présence familière s'installer à ses côtés lui tendant un paquet accompagné d'un parchemin. Eneas posa ses yeux océaniques sur cette fine silhouette qu'il connaissait si bien et dont il avait souhaité la venue il y a longtemps. Aucune surprise ne trahissait son visage même si au fond, il l'était... Eneas n'était pas une personne à montrer ses sentiments. Il avait toujours construit un mur pour se proteger des autres, pour pouvoir jouer avec les autres en montrant ce qu'ils voulaient voir. Ici, le Petit Prince ne put s'empecher de la regarder presque à la dérobée... Celle ci pourtant restait tout aussi neutre qu'à l'accoutumé... Elle l'évitait encore. Eneas soupira puis lut le parchemin où l'on pouvait lire l'écriture majestueuse de sa cousine. Il fronça légerement les sourcils puis ouvrit doucement le paquet qui lui était destiné. Une somptueuse bague où figuraient ses initiales parvint alors à sa vue. Eneas en resta muet quelques instants... Comment réagir face à un tel cadeau? Il était ému mais également perplexe. Un an! Cela faisait un an qu'il n'avait eu aucune attention de la part de sa cousine. Et voilà que le jour de son anniversaire, pour ses 16ans, celle ci refaisait apparition. C'était absurde... Mais aussi attachant. Elle revenait à lui avec un cadeau des plus bouleversants. Son regard posé sur la bague, Eneas ne put s'empecher de susurrer de sa voix déjà trés mure pour son âge.


- Magnifique présent. Comment dois je le prendre? Est-ce un simple cadeau d'anniversaire ou... Un cadeau en signe d'Adieu?

Le Serpentard regarda Charlotte comme en quête de réponse. Elle ne l'avait plus regardé depuis ce jour de pluie où Eneas était venu vers elle à la rentrée dernière comme par habitude. Celle ci lui avait répondu " Laisse moi! " d'un ton cinglant avant de le regarder une dernière fois avec mépris et de continuer son chemin. Eneas avait décelé en elle un sentiment d'affront... Et depuis ce jour, il n'avait plus fait d'effort pour en connaitre les raisons. A présent qu'elle était à ses côtés, il voulut savoir en quoi signifiait cette "mascarade" si cela en était une. Ce cadeau lui serait trés utile dans l'avenir pour sa mère, certes ... mais aussi pour Charlotte si son désir était de s'éloigner de lui pour toujours. Alors que Charlotte mit du temps à répondre, Eneas regarda l'eau où la lumière du soleil s'y refletait...

- Que me vaut ce geste aprés un an de silence et d'indifférence Cha' ?


Dernière édition par le Sam 20 Oct 2007 - 2:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte Leonhart
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1369
Age : 30
Maison : Ancienne Serpentard
Année : 1ère année - Moon Shadow
Gain de Gallions : 13069
Date d'inscription : 29/10/2006

MessageSujet: Re: ~†~ Une journée peu ordinaire... ~†~ [Pv Ene]   Sam 8 Sep 2007 - 1:08

~†~ Silence... Un lourd silence pesait dans l'atmosphère, uniquement troublé par le bruit du vent qui s'amusait à venir frôler la surface de l'eau du Lac Noir. Eau que Charlotte fixait intensément de ses yeux bleu/vert, silencieuse elle aussi. Lorsqu'elle était plus jeune, on lui avait souvent dit qu'elle avait les mêmes yeux que son cousin, le même regard. Sauf que... Sauf qu'ils pouvaient arborer des expressions bien différentes... Pour Eneas, ses yeux étaient le miroir de son âme, reflétant la moindre de ses pensées, tout ce qui lui passait par la tête... Alors que Charlotte, elle, parvenait à afficher un regard parfaitement impassible. Parfaitement ? Non. La perfection n'existe pas. Disons alors que seuls quelques personnes, de rares privilégiés, parvenaient à capter la moindre signification de son regard, l'infime lueur qui traversait ses yeux et qui trahissait ses pensées et sentiments. Mais je le répète, peu de personnes en étaient capables. Eneas en faisait partie... Avant... Et maintenant ? En était-il toujours capable ? Son "Ene" ? ..... Cela faisait plus d'un an qu'elle ne l'avait pas appelé par son surnom. Qu'elle ne l'avait pas appelé tout court d'ailleurs... La vie passe et les choses changent....

Et, aujourd'hui, jour de l'anniversaire de son cousin, la jeune brune se retrouvait là, assise en tailleur au bord du lac, à ses côtés mais fuyant toujours son regard. Elle avait entendu lors du dîner à la Grande Salle, installée à la table des Serpentard, qu'un élève de 6e année avait reçu une beuglante, pour son anniversaire le matin même. Charlotte n'était déjà plus dans les dortoirs, ni dans la salle commune. Levée depuis longtemps. Ses nuits étaient toujours aussi courtes et agitées de cauchemards, bien que cela s'améliorait depuis qu'elle savait qu'elle verrait Sacha d'ici quelques jours... A la table des verts, elle s'était donc dit que c'était Eneas Penn qui avait reçu une lettre de sa soeur. Ah, Valentina... Cette chère cousine.... Charlotte ne l'avait plus revu depuis qu'elle avait terminé ses études, la Serpentard étant alors en deuxième année. Il fallait dire que les deux cousines se s'étaient jamais vraiment entendues. Même à Poudlard, elles ne faisaient que se saluer. Et Charlotte était convaincue que si elle s'était retrouvée à Gryffondor avec Valentina, cela n'aurait absolument rien changé... Les histoires de famille...

Eneas avait donc déjà reçu une magnifique beuglante de son aînée. La jeune anglaise ne doutait pas que les parents du jeune homme lui avaient envoyé un courrier avec un petit cadeau, même si elle en ignorait la teneur. De même, elle était certaine que ses parents à elle avaient envoyé quelque chose à leur neveu. Jack et Mary avaient toujours beaucoup aimé Eneas. Pas par pitié. Non, ce n'était pas cela. Simplement, il faisait partie de la famille. Et ils se doutaient bien que de devoir supporter toutes ces choses, ces conflits, la quasi-charge de sa mère... C'était dur pour un adolescent. Alors, lorsqu'ils étaient plus jeunes, Jack et Mary avaient parfois invité Eneas à venir passer les vacances à Hammersmith, ou encore, ils l'avaient emmené avec eux en voyage à l'étranger... Et ils continuaient de lui envoyer régulièrement une lettre, pour prendre de ses nouvelles. L'entourer d'un peu d'amour, chose qui n'était pas forcément évidente chez les Penn... Et voilà un cadeau de plus avec celui de Charlotte...

Tiens. En parlant de lettre. Il faudrait qu'elle réponde à sa mère. Celle-ci lui en avait déjà envoyé une, alors qu'ils n'étaient qu'à la mi-septembre. Elle voulait qu'elle lui raconte sa rentrée et.... surtout... si elle allait bien. Car Mary et Jack Leonhart s'inquiétaient énormément. Ils n'avaient pas vraiment aimé l'idée que Charlotte reparte à Poudlard dans l'état où elle se trouvait. Ils l'avaient bien vu, eux, durant tout l'été... A feuilleter d'un air dégoûté les magazines sorciers où, pour la plupart, Sacha faisait la une, déversant ragots, calomnies, trolleries et parfois, de rares soupçons de vérité. Ces heures qu'elle passait à apprendre son texte et à répéter pour les différentes scènes du film dans lequel elle tournait, heures qu'elle ne passait pas à pleurer ou à douter... Douter de la suite, du futur. Douter de tout. Pleurer pour rien. Pleurer pour tout. Tristesse... Des tas de scénarios lui passaient par la tête, se transformant bien souvent en cauchemards. Sacha, lui annonçant qu'il la quittait pour s'occuper d'Elinor et de leur futur enfant. Sacha, lui disant adieu, avant qu'un Détraqueur n'apparaisse. Sacha, employant les mêmes mots que Ryan avait déjà eu. Elinor, qui la regardait en riant, la narguant d'avoir pris sa place. Trop... Trop de tout.... A fleur de peau....

Ca allait un peu mieux... Elle passait moins de temps, allongée sur son lit, caressant Hope, à se poser des dizaines de questions avant de fondre en larmes. Ca allait un peu mieux.... Parce que Sacha était sorti d'Azkaban et qu'elle le verrait bientôt. Ca allait un peu mieux... Parce que ses parents avaient fait ce qu'il fallait, ne l'étouffant pas trop mais se montrant néanmoins présents. Ca allait un peu mieux... Parce qu'Eric s'était occupé d'elle et l'avait soutenu durant toute cette période sombre. Eric était le réalisateur du Cinémagik dans lequel elle jouait. Il comprenait très bien la situation et se doutait que cela ne devait pas être facile à gérer... Voir le visage de son petit ami placardé dans les journaux... Et pas forcément pour en dire du bien... Mais il l'avait aidé, et elle s'était beaucoup rapprochée de lui... Il était pour elle une sorte de parrain... Le tournage était d'ailleurs terminé, mais elle avait utilisé une dernière fois cette excuse pour pouvoir sortir de Poudlard ce week-end et aller voir Sacha en Cornouailles... Le film sortirait en novembre normalement. Donc, ça allait un peu mieux... Si ce n'était qu'elle se trouvait à présent à côté de son cousin à qui elle n'avait plus parlé depuis plus d'un an...

Depuis qu'il avait pris le cadeau de ses mains, elle n'avait plus bougé, restant assise en tailleur, à jouer doucement avec le tissu de sa jupe en observant la surface du lac. Comment allait-il réagir ? Allait-il lui envoyer son cadeau à la figure ? Allait-il se contenter de le prendre sans rien ajouter ? Elle ne savait pas... Alors elle restait silencieuse, immobile, et attendait... Le froissement d'un parchemin déplié... Le silence d'une lecture... Le bruissement d'un papier cadeau que l'on arrache... Et le silence de.... De quoi ? Stupéfaction ? Dégoût ? Admiration ? Autre ? Mais elle ne voulut pas tourner la tête pour voir la tête que faisait Eneas.... Que pensait-il du cadeau ? Allait-il lui demander l'un de ses cheveux ? Elle en doutait... Quelques longues secondes de silence s'écoulèrent ainsi, avant qu'il ne prenne finalement la parole, de cette voix si familière qu'elle n'avait plus entendu depuis longtemps... Magnifique présent. Donc il aimait. Bien... Mais..... Oui, car il y a toujours un mais. Comment devait-il le prendre ? Un cadeau d'anniversaire ou d'ad.... Silence. Vide. Vide l'esprit de la jeune femme. Vide le regard, vide le faciès, vide le coeur... Touchée. Elle ne sut quoi répondre... Non, elle ne s'était pas attendue à ça. Ou alors peut-être que si ? Elle sentait les yeux de son cousin fixés sur elle, en attente d'une réponse. Mais elle ne bougea pas, aucune réaction... Mais il relança, par une autre question...

Déclic. A fleur de peau, un rien la faisait réagir. Provoquer un effet, la provoquer. Le résultat ? La jeune Serpentard tourna brusquement le visage vers Eneas, ses yeux perçants le fixant intensément tandis que celui-ci observait le lac. Colère... Colère ? Peut-être. Colère envers elle de l'avoir ainsi abandonné. Colère envers lui de la faire souffrir avec ces mots. Colère envers elle d'être si faible et de se laisser atteindre. Colère envers lui de savoir pertinnement que ces paroles l'atteindraient mais de les dire quand même... Un an de silence et d'indifférence. Il lui avouait, à demis mots, qu'il avait souffert de son absence. C'était du moins ainsi qu'elle le comprenait... Elle non plus ne disait jamais clairement ce qu'elle ressentait, c'était toujours déguisé, exprimé subtilement. C'était ainsi... Donc il avait souffert. Et cela la faisait aussi souffrir. Cercle vicieux... Souffrir de faire du mal aux autres, aux proches... Elle détestait ça... Et elle n'aimait pas non plus qu'on la mette au pied du mur en la mettant face à ses sentiments... Cela amenait souvent une réaction incontrôlée de sa part... Elle resta donc là à le fixer, jusqu'à ce qu'il tourne finalement son visage vers elle et que leurs deux pupilles se croisent. Il pourrait alors certainement déchiffrer dans son regard toute la souffrance et la tristesse de cet été, mais aussi la douleur que les mots d'Eneas pouvaient provoquer en elle... Alors elle se releva, ne lâchant pas son regard, et remit son sac sur son épaule, avant de se mettre à parler lentement, mais d'une voix détachée... ~†~


" L'idée ne m'était même pas venue à l'esprit.
Ce n'était qu'un cadeau d'anniversaire, rien d'autre...
Contente qu'il te plaise...

Mais, si tu veux le voir comme un cadeau d'adieu, alors comme tu veux... Ce sera peut-être plus facile après tout... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/CharlotteLeonhart
Eneas Penn
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 186
Age : 28
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12075
Date d'inscription : 10/08/2007

MessageSujet: Re: ~†~ Une journée peu ordinaire... ~†~ [Pv Ene]   Lun 15 Oct 2007 - 1:12

Comment allait-elle le prendre? Après coup, Eneas se rendit compte que ce qu'il venait de dire pouvait paraître dur. Etait-il obligé d'énoncer ces paroles alors que Charlotte avait fait le premier pas pour son anniversaire? Alors qu'elle venait tout juste de lui offrir un cadeau magnifique? Eneas se sentit pleins de remords dans la seconde qui suivit mais il se reprit bien vite. Il n'aimait pas ce genre de sentiment et surtout quand il devait ressentir des émotions non contrôlées face à une inconnue ou notamment une personne qui était devenue une inconnue après un an de silence... Il l'avait laissé prendre le temps qu'il fallait pour qu'elle se retrouve, qu'elle se redécouvre après ce qui c'était passé l'année dernière. Il n'avait pas la moindre idée des raisons qui ont poussé sa cousine à se détacher de lui! Mais Eneas avait bien décelé chez elle un sentiment lourd et accablant et par la suite, il avait compris que quelque chose s'était produit mais pour qu'elle prenne du recul, il l'avait laissé respirer pour son bien... Pensant qu'elle reviendrait à lui avec des explications. Malheureusement, jamais ce scénario fut mis en place. Par contre, pour s'être retrouvée, elle s'était bien retrouvée... Mais cela n'avait pas empêché la jeune Serpentard à continuer de jouer l'indifférente auprès de son cousin, à l'écarter de sa vie. Eneas était le témoin du monde de Charlotte par des bruits courants dans les couloirs, des informations jetées par des élèves qui lui étaient inconnus et de différentes maisons. Il ne ressemblait même plus à un cousin ... Qu'il fut haï, il aurait au moins existé dans la vie de Charlotte mais ici, même pas il y avait de la haine. On dit que l'indifférence était la pire des souffrances. Eneas en était la victime depuis sa naissance avec l'attitude de son père. Il connaissait... Mais pourtant le fait de vivre cela avec une personne qui lui était chère fut encore plus atroce à supporter. Non, Eneas était devenu transparent aux yeux de Cha qui ne le regardait même plus.

Eneas n'en voulait pas à Charlotte de l'avoir repoussé le jour de Septembre dernier. Non... Bien sûr que non. Il lui en voulait d'avoir retrouvé le sourire sans son aide... D'avoir vécu une vie remplie de plaisir mais aussi de malheur sans en avoir informé celui qui croyait être son ami des années auparavant alors qu'elle se retrouvait solitaire et secrète. La popularité? Eneas ne pensait pas que la raison du silence de Cha' fut cette popularité qu'elle avait soudainement pris! Le Serpentard savait que ce n'était pas son genre... Il espérait ne pas se tromper sur cela au moins. Sinon, la déception ne serait que plus grande. Eneas avait fini par accepté cette vie... avec difficulté bien évidemment, mais il avait fini par se débrouiller. Il savait une seule chose à présent... Si Charlotte n'osait pas le regarder c'est qu'elle savait ce qui se produirait. Le Petit Prince avait la possibilité de ressentir tout ce qu'elle pouvait ressentir... Les élèves de Poudlard connaissant Charlotte qu'en tant que Préfete vous diraient qu'il serait impossible de lire en elle par son regard impassible. C'était fort vrai! Et pourtant, Eneas lui y arrivait et il ne saurait vous dire comment... C'était un don qu'il avait reçu sûrement depuis leur premier jour. Le Serpentard s'était laissé penser à un lien particulier et il avait eu raison par la suite car sa cousine lui permettait de se sentir vivant tant qu'il était à ses côtés. Une chose qui avait disparu depuis un an étant donné les circonstances.

Et maintenant, la voilà qui se trouvait à ses côtés, encore perplexe et sans voix par les questions d'Eneas. L'avait-il provoquée? Oh que oui et dans son fort intérieur, c'était ce qu'il souhaitait. Il était temps qu'ils se retrouvent mis à nus tout deux! Et comme cela ne se faisait guère par la douceur, Eneas savait qu'il n'y avait qu'un seul moyen pour toucher Charlotte en plein coeur. Ce moyen n'étant pas très convenable, il devait la faire souffrir à son tour. Si elle était revenue vers lui en ce jour, si elle ne l'avait pas oublié... c'est qu'elle tenait encore à lui non? Alors c'était une bonne raison de continuer dans la voix inverse. Eneas garda son cadeau dans ses mains, le caressant de son pouce. Oui il était splendide ce bijoux... Comme il n'y avait encore aucune réponse, Eneas se tourna vers Charlotte. Celle ci le regarda... Leurs regards se croisèrent. Enfin! Pour la première fois en un an, ils se regardèrent face à face...

Il serait difficile de vous mentir. Alors qu'Eneas et Charlotte se retrouvèrent tous les deux à se regarder, ce fut comme si le temps s'arrêta d'un coup. Eneas retrouva et se replongea dans les yeux sombres et cabalistique de sa cousine... Il n'avait malheureusement pas prévu ce flot de sentiments venir le hanter en quelques secondes seulement. Il avait tellement mal en cet instant... qu'il aurait même pensé qu'on était tout juste en train de lui arracher le coeur de sa poitrine. Elle avait horriblement souffert cet été avec sentiment de tristesse, de stress permanent, de peur et surtout d'amour déchu. Ici il ressentait même un peu de honte et de fierté mal placée... Etait ce en relation avec ce qu'elle vivait avec Eneas? Le Serpentard ne saurait vous le dire. Quoi qu'on en dise, Eneas ne put s'empêcher de rompre le fil. Il baissa la tête un instant, essayant de reprendre ses esprits... Il sentit pourtant Cha' se lever à ses côtés. Que faisait-elle? Le Petit Prince ne put s'empêcher de la suivre du regard et d'affronter une nouvelle fois son regard. Elle, cette fois ci était bien décidée à ne pas le lâcher... Ce qui révélait d'un grand courage venant d'elle. Eneas resta silencieux, la laissant parler de son air détaché ... très faux! Il se leva à son tour faisant attention à ne pas lâcher la boite et la lettre qu'il venait de lire. Il resta là, planté face à elle... Puis quelques secondes passèrent avant de voir la mâchoire d'Eneas se contracter et ses yeux s'endurcirent légèrement. Dans ces tons là, il est vrai qu'Eneas possédait la froideur de son père... Au moins, il aurait tiré ça de lui!


- Plus facile pour toi ou pour moi?

Dit-il d'une voix rude... Il s'humidifia les lèvres et regarda un instant le lac en quête de réponse. Non vraiment, là c'en était trop! Les soucis qu'il avait avec sa tête et toutes les perturbations qu'il devait affronter, la crainte de perdre sa mère, la haine qu'il avait envers son père, l'indifférence qu'il laissait paraître envers Valentina et les problèmes de communication qu'il possédait avec sa cousine... en rajoutant le lot de sentiments enfouis de celle ci qui venait de s'ajouter! Non il y avait quelque chose en trop qui l'étouffait!
Malheureusement pour Charlotte, elle fut le problème qui se tenait face à lui en cet instant! Eneas haussa les épaules comme si à son tour, il jouait l'impassible. De nouveau affrontement avec le regard de Cha'


- Non je te demande parce que si tu crois que pour moi ça était une partie de plaisir de te voir me jeter comme tu l'as fait sans explication... et après avoir suivi ton jeu dans ' Comment faire sentir à son cousin qu'il n'est rien ... qu'il est inexistant? ' Alors oui, tu peux sans doute imaginer que je n'ai qu'une seule envie c'est que tout ce qui provienne de toi ne représente qu'un présent d'Adieu... Ah mais peut-être que... comme tu n'as plus de personne sur qui réellement compter cette année, tu reviens vers moi?

Il mentait et en plus de cela il était atroce. Il n'aurait pas du dire cette dernière phrase mais c'était sorti tout seul... Bien évidemment... C'était tellement plus facile de haïr au lieu de pardonner. C'était tellement difficile d'ailleurs de pardonner à quelqu'un qu'on aimait... Ils avaient vécu côte à côté pendant cinq ans et en cinq ans, une année avait resplendi sous le signe du silence radio. Après ce qu'ils avaient vécu, comment imaginer ces retrouvailles? Eneas était en colère bien sûr! En colère contre elle mais aussi en colère contre lui d'être aussi colérique en cet instant... Une fois encore, il se prouvait qu'il n'arrivait pas à contrôler ses émotions. Un trop plein le faisait sortir de ses gongs... Ce qu'il détestait par dessus tout... Et tout ça car il s'était attaché à quelqu'un. Eneas soupira longuement et leva les yeux au ciel en hochant la tête négativement...

- Je sais que cela n'a pas du être facile pour toi ... Déjà de garder ce que tu as du vivre l'été dernier. Je sais également que ta fierté est trop grande pour essayer de combler les manques ou les erreurs comme tu veux... Je réagirai peut-être pareil. Et en plus avec ce qui vient d'arriver, tu dois être dépassée... Avec ton rôle dans le film, le cinéma est toujours stressant... Mais aussi les problèmes qui touchent Sacha...
...
Excuse moi de t'avoir incendiée... J'ai été injuste.

Une chance qu'il essayait de se reprendre mais sa colère n'était pas pour autant partie. Le bois était prêt, il ne manquait plus qu'à faire un petit feu et là... Il scintillerait de mille éclairs. Les voilà tous les deux, prés du lac, se tenant face à face. Eneas laissa une de ses mains venir se poser sur son front... il ferma les yeux pour essayer de tout contrôler, de se reprendre... Vivre avec autant d'émotion, c'était impossible...et Charlotte, elle, qu'en était-il?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte Leonhart
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1369
Age : 30
Maison : Ancienne Serpentard
Année : 1ère année - Moon Shadow
Gain de Gallions : 13069
Date d'inscription : 29/10/2006

MessageSujet: Re: ~†~ Une journée peu ordinaire... ~†~ [Pv Ene]   Ven 19 Oct 2007 - 0:15

~†~ Lorsque le regard de Charlotte avait croisé celui de son cousin, elle s'était sentie comme.... faible... Plus faible qu'elle ne l'était déjà.... Ses nerfs avaient été mis à rudes épreuves durant cet été, et c'était peu dire. Elle commençait seulement à décompresser, à souffler depuis quelques jours, depuis qu'elle savait Sacha libre. Mais ce n'était pas encore vraiment ça.... Parce qu'elle ne savait pas encore où elle allait, comment les choses allaient évoluer, ce qui allait se passer, ce qu'ils allaient se dire, ce que serait la suite.... Sa vie était pour l'instant plongée dans le flou le plus total.... Alors... De ressentir en plus tout ce qu'Eneas éprouvait... Elle avait l'impression que le monde s'écroulait autour d'elle... Non, en fait, elle avait l'impression que le monde avait décidé de venir se faire porter par ses bras.... Non, en fait, elle ne savait pas, mais c'était étouffant... Elle avait l'impression de suffoquer... Ce que ressentait Eneas ? De la crainte... Crainte de quoi ? N'étant plus du tout au courant de la vie de son ancien meilleur ami, Charlotte n'aurait pas su répondre à cette question. Mais il n'y avait pas que cela... Peut-être aussi de la lassitude, trop de responsabilités. Cela par contre, elle savait d'où cela provenait. Sa mère, Susan, qui était malade. Et Eneas s'en occupait, depuis son plus jeune âge.... Et enfin, et c'était peut-être là le plus destabilisant, Eneas ressentait une immense solitude, de la tristesse.... Et cela faisait mal à la jeune brune....

Elle ne savait pas d'où cela venait. Comment elle arrivait à ressentir ce que lui ressentait. C'était pourtant étrange.... Jusqu'ici, lorsqu'elle regardait son cousin dans les yeux, elle savait ce qu'il pensait, elle le comprenait sans qu'il n'ait besoin de parler... Mais là, elle "ressentait". Vraiment. Elle ressentait ce que lui ressentait, en plus de ses propres sentiments, le tout donnant un mélange plus que perturbant... Elle ne comprenait pas.... D'où cela pouvait-il venir ?! C'était impossible.... Mais impossible était un mot qui n'existait pas chez les sorciers. Alors pourquoi ce changement, si soudain ? Ils étaient très proches auparavant... Au point de créer un lien magique ? Non, ça ne se fait pas comme ça... Mais, si c'était vrai, était-il possible que... Que puisque ce lien avait été brisé pendant plus d'un an, soit une longue période... Etait-il possible que ce lien, maintenant reformé, soit plus fort ? Au point que leurs sentiments se mélangent ? Non, c'était vraiment trop bizarre, trop tiré par les cheveux... Il n'y avait pas de lien magique ou Merlin sait quoi entre les deux cousins. Ils se comprenaient juste parce qu'ils avaient été proches et c'était tout.... Il ne fallait pas chercher plus loin... Oui, mais cela n'expliquait pas pourquoi elle pouvait éprouver les sentiments d'Eneas....

Tristesse, mais elle s'était vite ressaisie... Tristesse changée en colère. Colère changée en froideur. Et voilà que Charlotte approuvait l'idée du cadeau d'Adieu, si c'était ce qu'il désirait.... Oui ce serait plus simple... Au moins les choses seraient réglées. Au revoir et à jamais. Vis ta vie et je vivrai la mienne, mais nous ne nous croiserons plus. Plus simple.... Trop simple. Le Petit Prince venait de se relever, son cadeau à la main, et faisait à présent face à Charlotte. Il était un peu plus grand qu'elle, mais de pas grand chose, à peine quelques centimètres, aussi elle n'eut pas besoin de lever la tête pour ne pas lâcher son regard. Elle vit alors ses mâchoires se serrer, ses yeux se voiler et sa voix s'élever, cinglante. Plus facile pour qui ? ...... ? C'était quoi cette question ? Comment ça "plus facile pour toi ou pour moi" ? Mais pour les deux bien sûrs !! Son sourcil droit s'arqua légèrement, elle ne voyait pas vraiment où Eneas voulait en venir.... Mais elle eut bientôt sa réponse, puisqu'il reprit la parole, sans la moindre délicatesse....

Ainsi, l'heure fatidique était arrivée... C'était maintenant qu'il allait lui reprocher de l'avoir éloigné de sa vie, pas vrai ? Bingo.... Elle aurait préféré se tromper mais... Non... Malheureusement non.... En effet, le jeune homme lui demanda si elle pensait que cela avait été facile pour lui de se faire ainsi rejeter. Non, bien sûr que non. Croyait-il qu'elle l'avait fait par plaisir... ?!! Absolument pas. Elle aimait peut-être faire parfois souffrir les gens. Mais pas ses proches.... Elle ne s'était pas réveillée un matin en se disant qu'elle allait tout plaquer, s'enfermer sur elle-même comme ça. C'était juste qu'après cet épisode avec Ryan, elle en avait eu besoin.... Rien de plus. Le comprendrait-il si elle le lui expliquait ? Elle ne savait pas. Elle en doutait.... Il lui dirait qu'elle n'aurait pas dû agir ainsi mais plutôt lui en parler. Oui mais voilà, les choses ne s'étaient pas passées de cette manière.... Et le passé ne pouvait de toute manière pas être modifié... Mais Eneas ne s'arrêta pas en si bon chemin, continuant gaiement son petit procès. Il ne voulait rien d'autre qu'un cadeau d'Adieu venant d'elle. Très bien... A son tour, le regard de la jeune anglaise se fit plus dur, glacial, tandis que ses mâchoires se serraient. D'accord. Très bien. C'était noté....

Mais ce n'était pas encore terminé, au contraire, le pire était à venir. Le dernier coup, fatal. Si elle revenait vers lui parce que.... elle n'avait plus personne... sur qui compter ? Pas ça ! Merlin, tout mais pas ça !!! Elle avait l'impression que son coeur avait manqué un battement. Elle sentit son rythme cardiaque ralentir excessivement. Elle allait se sentir mal.... Tous ses muscles s'étaient relâchés, et son visage était plus pâle encore qu'à l'accoutumée. Il ne pouvait pas..... Pas ça.... Il n'avait pas le droit.... Pas le droit de lui rappeler que Sacha n'était plus à Poudlard.... Tous les cauchermards qu'elle avait pu faire tout au long de cet été lui revinrent, en de rapides flashs. Tous ces rêves horribles où Sacha partait et la laissait, que ce soit volontaire ou non. Tous lui passèrent devant les yeux. Détresse.... Puis silence. Et soudain, elle sentit son regard se brouiller, ses yeux lui piquer. Et cette familière boule dans sa gorge.... Non. Elle ne pleurerait pas. Hors de question. Charlotte se ressaisit, se giflant mentalement. Elle releva son regard et vint le poser dans celui d'Eneas. Impitoyable. Il n'aurait jamais dû toucher ce point faible. Pas Sacha. Parce qu'elle était émotive et à fleur de peau. Il aurait pourtant dû le savoir, puisqu'il avait lu les lignes de sa main... - Même si c'était toujours n'importe quoi.

Tilt. Tilt dans sa tête, tilt dans son coeur. Non, il n'aurait pas dû. Parce que maintenant, Charlotte était énervée. Et une Mimoune énervée, on ne sait jamais ce que ça va donner.... Qu'est-ce qu'il faisait là ? Pourquoi est-ce qu'il lui récitait ce qu'il avait pû lire dans les journaux ? Pourquoi ? Pour lui montrer qu'il s'intéressait encore à sa vie, qu'il savait ce par quoi elle était passée ? Mais bien sûr que non il ne le savait pas !!! Il n'en avait aucune idée même ! Et pourquoi lui dire ça après l'avoir crucifiée sur place ? Pour se rattraper ? Et il s'excusait ? Non. C'était trop facile. Elle n'en voulait pas de ses excuses. Il aurait dû y réfléchir à deux fois avant de parler. Avant de lui faire mal, parce qu'il savait pertinemment qu'il lui ferait mal en prononçant ces paroles. En fait... Elle aurait mieux fait de ne pas venir. Elle ne savait même pas pourquoi elle lui avait offert un cadeau. Peut-être parce qu'après ce que cours de divination, elle avait eu envie de sentir à nouveau la présence d'Eneas à ses côtés. Il ne voulait pas ? Ne voulait plus ? Alors très bien, parfait. Comment faire pour que Charlotte se braque, demandez à Eneas, il saurait parfaitement vous répondre.... Il avait terminé de parler. Quelques secondes passèrent, durant lesquelles elle toisa son cousin, et finalement, sa main droite vint s'abattre sur sa joue, dans un claquement bruyant. ~†~


" Tu te trompes.
Sur toute la ligne.
Tu crois que je t'ai éloigné de moi pour m'amuser ? Tu ne sais pas Eneas, tu ne sais rien.

Qu'est-ce que tu cherches à faire ? M'achever ? Me faire souffrir autant que tu as souffert ?
Alors dans ce cas bravo, tu as gagné. Toutes mes félicitations mon cher cousin.

Pourquoi cherches-tu à donner un autre sens à un cadeau ? Ce n'était rien d'autre. Juste un présent pour ton anniversaire.
Mais ne t'inquiète pas, j'ai bien reçu le message. Tu ne veux plus rien de moi, alors tu n'auras plus rien.

Adieu Eneas. "


~†~ Et sur ces paroles remplies de bonheur... - Ahem - la jeune anglaise recula de plusieurs pas en arrière, fixant toujours son cousin. Si c'était ce qu'il voulait alors soit. S'il voulait qu'elle connaisse à son tour la sensation de se faire rejeter, alors il avait réussi, avec brio. S'il voulait une vengeance, alors il l'avait. S'il avait voulu qu'elle souffre autant que lui, alors c'était gagné. Déçue.... Elle faisait le premier pas vers lui, alors que cela lui coûtait vraiment étant donné son orgueil quelque peu orgeuilleux, et lui la rejetait. Parfait. Puisqu'il devait en être ainsi.... Encore un ou deux pas en arrière et puis elle fit volte-face, de dos à lui. Avait-il vu la lueur de désespoir dans ses yeux avant qu'elle ne se retourne ? Avait-il vu comme elle était triste de perdre cette fois "définitivement" une personne qui lui était chère ? Rien de moins sûr... Mais c'était lui qui l'avait voulu. Un cadeau d'Adieu, à sa guise. Et il n'aurait pas dû la toucher en utilisant Sacha. Car c'était réellement cela qui avait réveillé Charlotte et l'avait fait réagir aussi violemment. Comme un électrochoc. Il ne savait pas ce qui était vraiment arrivé à Charlotte, ce qui expliquait ses comportements, et il ne le saurait jamais... Dommage.... Plus jamais elle ne se sentirait proche de lui, rien qu'en l'observant. Plus jamais elle ne serait apaisée par sa présence. Dommage.... Mais ne pas pleurer. Pas devant lui... ~†~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/CharlotteLeonhart
Eneas Penn
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 186
Age : 28
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12075
Date d'inscription : 10/08/2007

MessageSujet: Re: ~†~ Une journée peu ordinaire... ~†~ [Pv Ene]   Sam 20 Oct 2007 - 1:49

Les relations entre les personnes pouvaient parfois s’avérer difficiles. Les êtres humains en eux-mêmes étaient tous compliqués… L’envie de s’attacher à quelqu’un, de créer des liens, de ressentir des émotions fortes en incluant bien évidemment la souffrance. Il y avait toujours une complication à s’engager dans une quelconque relation, quel qu’elle soit : Amitié, Amour, Familial… Mais la pire crainte de chaque personne, c’était d’en arriver à éprouver un attachement si fort qu’il en deviendrait indélébile. Le problème dans ces attachements, c’était que la plupart pouvait se transformer en haine… Il était difficile de répondre aux exigences de l’autre et vice versa. Malheureusement, ces différences ou ces malentendus en arrivaient au stade où l’on pouvait ressentir de la rancœur et de la peine à la fois. Les histoires se ressemblaient toutes ou à peu prés : une personne souffrait et n’hésitait pas à blesser l’autre soit verbalement ou soit… physiquement comme beaucoup de crimes passionnels. C’était en quelque sorte une vengeance, un plat qui se mangeait froid après un coup trop dur à supporter ou un étouffement. Oui, tout attachements avaient une double face, une carte en moins et cachée dans un jeu au semblant parfait. Les humains étaient bien trop compliqués et pour ceux qui se trouvaient être à fleur de peau, leur vie n’était qu’une perpétuelle torture … Ceux là, étant sensible à toutes choses, possédaient un esprit tourmenté, toujours à l’affut de nouvelles réponses à leurs questions sans en démordre, de comprendre le pourquoi du comment, d’en ressentir les émotions diverses …

Charlotte et Eneas étaient du même acabit. Ils se voilaient la face en laissant paraître une image froide et impassible… Comme des glaçons aux yeux des autres. Ils étaient fiers, oh ça oui ! Ayant peur de parler à cœur ouvert ; Ayant trop souffert des relations qu’ils avaient entretenu dans le passé ; S’étant refermés sur eux-mêmes pour que personne puisse explorer le cœur fragile et vulnérable qui battait dans leurs poitrines… Et malgré tout ça, les deux Serpentards arrivaient par dessus tout à se comprendre mutuellement, d’un seul regard. N’était ce pas cela la vérité ? Ils se connaissaient trop. Mais en cet instant précis, cela ne les empêchait pas de prendre des chemins différents, ou du moins des conclusions différentes. Ils avaient été séparés volontairement durant une longue et douloureuse année… Une avait avancé, l’autre avait perdu pied…. Mais aucun regard, aucune parole n’avait été échangée jusqu’à ce cours de Divination et aujourd’hui. Une affection familiale qui s’était entassée sous un tas de poussière et de secrets. Comment était-il donc possible à présent de retrouver cette complicité qu’ils possédaient autrefois ? En une conversation remplie de remords et de rancunes, pouvait-on voir cette lumière qui les unissait ? A croire que leur relation n’était pas si forte pour surmonter tout les obstacles … Ou bien que si… Leur relation était si forte qu’il était à présent difficile de ne pas en passer par la colère et le regret. Toutes grandes relations avaient sa part d’obscurité non ?

D’autant plus qu’un lien particulier était présent entre Charlotte et Eneas. Celui-ci l’avait toujours su… Par le passé, on lui avait prédit l’avenir et on lui avait donné la possibilité d’avoir un don dés son plus jeune âge. Eneas n’aurait jamais cru que le moment était à présent venu pour tester cette relation qui se devait être si unique et si exceptionnelle … Si au moins les deux jeunes gens se laissaient cette occasion. Autant fallait-il qu’ils s’en rendent compte mutuellement. D’ailleurs, s’il devait apprendre qu’à ce simple contact non palpable, Charlotte avait également ressenti ses émotions enfouis, Eneas en aurait été vite surpris. Ce qui annonçait que le pire restait à venir… ? Bref, le sujet n’était guère celui-ci. Alors qu’Eneas venait de se rendre compte de ses paroles, Charlotte se préparait à couper le peu de relation qu’ils leur restaient. Pourquoi ?! Mais pourquoi donc avoir ce sentiment d’animosité et de jalousie au fond de soi ? Pourquoi le Petit Prince avait-il énoncé de telles paroles pour affaiblir si ce n’est anéantir sa cousine, une des seules personnes qu’il chérissait de tout son être avec sa mère ? Dire ce que l’on ressentait au fond de soi était toujours un choc pour la personne à qui étaient destinés tous ces ressentiments… Il n’aurait pas du ! Il n’aurait bien évidemment pas dû parler de Lui… Celui qui avait pris possession du cœur de Charlotte. Eneas aurait dû savoir à quoi il devait s’attendre, c’était un fait… Et pourtant, recevoir une gifle de la main, habituellement si douce, de sa cousine fut perçu également comme un effet de poignard planté en plein cœur ! Elle l’achevait tout simplement mais… ne l’avait-il pas cherché ? C’était bien lui qui la provoquait ! Eneas mit sa main gauche sur sa joue bien rouge… Jamais Cha’ n’avait porté la main sur lui. Jamais ! Une seule personne avait autant de culot pour le faire… Mais Charlotte ! Le jeune Serpentard n’en revenait pas, il était à présent comme inconscient, vide de ce qu’il venait de lui arriver. Il la regarda, stupéfait puis l’écouta alors que chaque mot lui déchirait le cœur… lui qui était déjà blessé par tant d’amertume. Ainsi les deux jeunes enfants inséparables avaient grandi … On les voyait à présent se faire face sans une étincelle de pitié…. Ces souvenirs, ces rires, ces confidences…Etait-ce perdu ?

Pourtant, la colère disparaissait peu à peu au son de la voix brisée de Charlotte. Eneas avait mal. Etait-ce réellement ses sentiments où est ce que le fait de retrouver en lui ceux de Charlotte pouvait expliquer ce mal-être, ce désespoir ? Il tremblait presque … Son état était en plein désarroi. Il ressentait cette perte si douloureuse à s’en remettre. « Adieu Eneas » S’était-elle tellement éloignée pour le croire d’une envie pareille ? Pensait-elle réellement qu’il ne voulait plus l’avoir dans sa vie ? Il resta immobile, tourmenté alors que sa cousine s’éloignait sous ses yeux et se tourna lentement comme pour mettre enfin le point final à ce qu’ils avaient vécu… Quatre années de complicité. Mais qu’attendait Eneas ?! Il allait la perdre… Voulait-il voir s’installer cette indifférence ? Comme l’avait fait son père auprès des Leonhart ? Voulait-il mettre en péril tout ce que l’avenir les destinait ? Jamais il n’aurait pensé que c’était lui qui allait devoir faire un choix. Mais le choix en lui-même n’existait pas ! Ce n’était même pas la peine de penser… En quelques secondes à peine, il la rattrapa. Il marcha d’un pas plus rapide et la devança, se postant devant elle en lui tenant le bras… Son souffle était coupé et il se mordit la lèvre.


- Charlotte !

Je n’ai jamais pensé un seul instant que tu t’étais éloignée de moi pour le plaisir. Jamais!

Tu as raison… Je ne sais rien. C’est toi qui m’as mis dans cette position de faiblesse…
Pendant un an, j’ai appris des nouvelles de toi par des rumeurs circulant dans les couloirs, des journalistes et des élèves qui connaissaient mieux la vie de Charlotte Leonhart que son propre cousin… Comment veux tu que je me sente?

Mais ne pense pas que je veuille te faire ressentir ce que j'ai ressenti... Je ne désire pas mieux que d’essayer de retrouver le peu qui nous unissait auparavant …

Eneas baissa la tête et soupira longuement … Il avait dit cette dernière phrase dans un souffle et c’était fou comme un soulagement s’était installé en lui à l’instant même. Rester solide face à cela, en sachant qu'il allait la perdre... C'était impossible. C'était maintenant qu'il fallait dire à quel point elle était précieuse. Leur relation ne tenait que sur un fil à présent et il n'était pas question de renoncer. Le Petit Prince avait du mal, il fallait bien l'avouer... Il n'était pas de ceux qui exprimaient ses sentiments à coeur ouvert encore moins en sachant qu'il était en guerre contre ces termites qui lui bouffaient la vie. Il n'avait jamais vu l'importance d'un sentiment mais il comprenait à quel point cela pouvait manipuler un être humain. La jalousie, lui qui croyait qu'il ne la connaissait pas mais il venait tout juste de comprendre à quel point il avait été jaloux en étant dans le rôle d'un " simple élève de Serpentard" aux yeux de Charlotte. Oui... Les sentiments lui bouffaient vraiment son identité ...

- Ne me connais tu pas assez pour savoir que mes paroles sont sous l’excès de la colère ? Ne me connais tu pas assez pour savoir à quel point tu es importante pour moi ? Cha ‘ ?

Le Petit Prince la regarda d’une façon qu’aucune personne n’avait eu la possibilité d’apercevoir chez lui. Un regard implorant, représentant toute l’affection et l’amour qu’il pouvait porter à Charlotte. N'était ce pas le moment de se dévoiler?

- Je t’ai offensé… et ce n'était pas ce que je voulais. J’ai bien mérité cette gifle.

Vulnérable ?! … Que disait-on à propos des relations ? Que les êtres humains avaient tous besoins de créer des liens ? Oui et certains liens nous rendaient tellement vulnérables et sans défenses que perdant une infime partie de l’importance auquel il nous était doté de posséder, le monde pouvait s’écrouler sous nos pieds. Ainsi il y avait deux solutions lorsqu’on n’avait plus le contrôle : Soit on agissait en laissant parler nos émotions, se laissant porter par le sentiment de trahison, d’hostilité et de rancœur… Soit, on reprenait le contrôle en souvenirs des bons moments et on pardonnait en demandant pardon à son tour. Demander le pardon de ne pas avoir réagi à temps, de ne pas avoir été présent quand il le fallait, de ne pas avoir tenté …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte Leonhart
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1369
Age : 30
Maison : Ancienne Serpentard
Année : 1ère année - Moon Shadow
Gain de Gallions : 13069
Date d'inscription : 29/10/2006

MessageSujet: Re: ~†~ Une journée peu ordinaire... ~†~ [Pv Ene]   Dim 21 Oct 2007 - 1:52

~†~ Très bien, s'il ne voulait plus la voir alors c'était parfait. Il ne la verrait plus, voilà qui était réglé. Son cadeau ? Il pourrait en faire ce qu'il voulait, cela ne regardait plus Charlotte. D'ailleurs tout ce qui concernait Eneas ne la regardait plus. Who..... Merlin, c'était difficile de se dire cela et de s'en convaincre... D'ailleurs elle n'y arrivait pas très bien... Alors... C'était fini ? C'était vraiment fini ? Toutes ces années de complicité pour terminer ainsi ? Est-ce qu'eux aussi allaient subir la séparation Penn/Leonhart... ? Apparemment oui, mais cette fois ce serait de la faute de Charlotte. Et de personne d'autre. Trop entêtée... Elle savait bien que ça lui jouerait des tours un jour. Aujourd'hui ? Il fallait croire... C'était fou de voir jusqu'où la fierté pouvait vous amener. Se montrer cruel, impitoyable, même envers ses proches. Les faire souffrir parce qu'ils vous ont fait souffert au point de ne plus savoir qui avait commencer. Et puis en arriver au point extrême de couper les ponts, comme ça, sans prévenir, sur un coup de tête, sur une parole de trop... Et tout ça pour quoi ? Parce qu'on avait l'égo mal placé. De plus, Charlotte était particulièrement lunatique, ce qui n'aidait pas non plus... Capable de faire un 360° mental en moins de deux secondes et sur un simple geste qui lui aurait déplu. Forcément... Et mieux encore, elle était têtue. Autant dire qu'elle ne reviendrait pas d'elle-même sur sa décision... Que de jolies qualités, n'est-ce pas ?

N'empêche... Elle était peut-être fière au point de tirer un trait sur son cousin mais ce n'était pas pour ça qu'elle ne souffrait pas... Trop dur... Trop dur de perdre un être cher... Trop dur de perdre un être cher après cet été chaotique... Trop dur de perdre un être cher après cet été chaotique et pour une broutille... Elle était bien retournée là hein ? Il ne pouvait plus la voir là, pas vrai ? Ou au moins son visage... Oui, c'était bon ? Bien.... Une larme s'échappa, roulant lentement sur son visage tandis qu'elle avançait toujours vers le château, sans se retourner, son sac se balançant sur son épaule. Non, il ne fallait vraiment pas qu'elle se retourne sinon elle allait craquer... Une larme, c'était déjà trop. Mais déjà, elle entendait Eneas qui la rejoignait à pas rapides, l'appelant. Probablement était-il sorti de la léthargie dans laquelle sa gifle l'avait laissé... Elle eut tout juste le temps d'essuyer sa joue avant qu'il ne lui barre la route, s'arrêtant face à elle après lui avoir attrapé le bras. Elle tourna légèrement la tête, baissant son regard sur la main d'Eneas posée sur son bras. Quelques frissons parcoururent la jeune brune. Le dernier contact physique qu'elle avait eu avec son cousin, mis à part la gifle qu'elle venait de lui infliger, était lorsqu'ils avaient eu ce cours de divination. Sinon... Pas depuis plus d'un an....

Silencieuse, Charlotte releva son visage vers celui de son cousin, l'écoutant parler, les yeux légèrement humides. Alors il ne croyait pas qu'elle l'avait laissé par plaisir... Qu'avait-il alors pu penser jusque là ? Si les rôles avaient été inversé..... En fait... Charlotte n'aurait absolument pas compris pourquoi Eneas aurait cherché à l'éloigner de lui. Elle aurait probablement voulu savoir pourquoi, mais sa fierté mal placée l'aurait empêché de le lui demander. Enfin, c'était ce qu'elle imaginait... Elle ne savait pas vraiment. A bien y réfléchir, Eneas semblait avoir réagi de cette manière... Mais elle ne savait pas quelle "excuse" il avait bien pu lui donner pour justifier ce comportement... Il continua de parler, lui faisant remarquer que s'il ne savait rien, c'était de sa faute. Elle le savait bien... Et elle ne lui avait pas reproché de ne rien savoir, elle lui avait reproché de parler sans savoir. Car elle savait très bien qu'elle était responsable de l'ignorance de son cousin concernant sa vie. Comment il se sentait ? Elle ne savait pas vraiment... Une petite voix vint lui souffler les mots "solitude" et "tristesse" qu'elle avait ressenti lorsque leurs regards s'étaient croisés. Non, impossible, elle ne pouvait pas "ressentir" les émotions d'Eneas. Elle ne pouvait pas.

La suite.... La suite destabilisa complètement la jeune anglaise... Les mots de son cousin... prononcé si bas... Il.... Il voulait.... Il ne demandait pas mieux que... Qu'ils se retrouvent.... ? Mais alors pourquoi avait-il réagi ainsi ?! Pourquoi l'avait-il repoussé lorsqu'elle avait fait un pas vers lui avec ce cadeau ? Ce n'était pas logique.... Mais peut-être aurait-elle réagi de la même manière. C'était même quasiment certain. Rien qu'à voir là, en quelques secondes... Elle avait pris la mouche et n'avait pas hésité à lui dire adieu, alors si les rôles avaient été inversé et qu'il était revenu la voir un an plus tard.... Elle l'aurait probablement envoyé paître en bonne et dûe forme..... Eh bien, heureusement que le monde n'était pas rempli de Charlotte, sinon le pardon n'existerait probablement pas... Pourquoi Eneas avait-il agi ainsi ? La réponse vint, quelques secondes plus tard. Colère.... La colère avait dicté ses gestes et ses mots. Si elle ne le connaissait pas assez ? Peut-être qu'elle ne le connaissait plus assez, effectivement. Et puis... Touchée. A quel point elle était importante pour lui.... ? Son coeur se serra lorsqu'elle vit son regard désespéré. Le même désespoir qu'elle avait éprouvé quelques minutes plus tôt. Crainte de perdre définitivement un être cher... Et pour finir, il lui donna raison, pour sa gifle...

Charlotte ravala difficilement sa salive, baissant la tête, son regard se perdant dans le vague. Merlin.... Et que faisait-elle, maintenant ? Elle n'avait franchement plus le coeur de le repousser. C'était comme si toute la colère qu'elle avait ressenti s'était évaporée en à peine quelques secondes. Mais à présent, elle avait le coeur lourd. Elle... regrettait de l'avoir gifler. Même si elle ne lui avouerait jamais. Mais elle s'en voulait. Eh, faîtes une croix sur vos calendriers, Charlotte regrettait. Car je vous rappelle que sa devise était de ne jamais regretter. Après quelques secondes de silence, elle releva son regard vers le jeune Serpentard et porta sa main à son bras, pour qu'il le lâche. Elle lui prit alors la main, comme lorsqu'ils étaient plus jeunes et quand tout était simple. Quelques secondes s'écoulèrent, et puis elle se décida à prendre la parole, d'une voix posée, douce, qui n'avait plus rien à voir avec toute la froideur qu'elle avait pu y mettre un peu plus tôt. Non, plus de colère... ~†~


" Ene, je.... "

~†~ C'était toujours pas ça.... Charlotte avait toujours autant de mal à se livrer.... Et cela ne datait pas d'aujourd'hui. C'était peut-être un peu plus facile pour elle avant qu'elle n'atteigne ses 16 ans, mais depuis... Elle s'était renfermée sur elle-même et avait beaucoup de mal à exprimer ses sentiments. Elle l'avait fait quelques fois, avec Sacha. Mais ce n'était tout de même pas facile.... D'ailleurs, probablement devrait-elle le faire encore lorsqu'elle irait le voir, car elle était sûre qu'ils allaient parler d'Elinor et de leur enfant. Et il était certain que ce thème énerverait Charlotte.... Mais pour l'heure, c'était face à son cousin qu'elle se trouvait. Elle inspira profondément, cherchant ses mots, ne sachant pas vraiment par où commencer... Elle se mit à caresser la main de son cousin de son pouce, doucement, instinctivement. Il était peut-être temps qu'elle lui explique la raison de son éloignement, non... ? Peut-être, oui. ~†~

" Je crois que je te dois quelques explications.
Je sais bien que ça n'a pas dû être facile pour toi, et je m'excuse de....de t'avoir abandonné comme je l'ai fait.
Seulement.... J'en ai eu besoin. J'ai eu besoin d'un peu de solitude, d'être seule avec moi-même.
Ce n'était pas spécialement contre toi, je me suis détournée de mes parents aussi.
Mais j'en avais besoin, vraiment... Après ce qui est arrivé.... Ne m'en demande pas plus, s'il te plaît.
Mais maintenant, je me rends compte que je n'aurai pas dû m'y prendre de cette manière. J'ai fait souffrir des personnes auxquelles je tiens énormément. Je t'ai fait souffrir. Pardonne-moi... "


~†~ La jeune brune retint un soupir, fixant le sol. Bon, bah c'était pas si mal que ça au final... Elle avait même réussi à s'excuser, chose qui n'arrivait pas tous les jours. Elles étaient rares, les personnes qui avaient droit à ses excuses. Il n'y avait que ses proches en fait. Les proches de Charlotte avaient le droit à beaucoup de choses que les autres ne pourraient jamais espérer. Mais c'était pour cela qu'il était difficile d'entrer dans son cercle intime. Parce que ceux qui y parvenaient étaient privilégiés, avec les avantages et les inconvénients que cela apportait. Charlotte se mordilla doucement la lèvre inférieure, comme... soulagée. Elle venait de s'expliquer auprès de son cousin. Pas totalement, mais suffisamment pour qu'il puisse comprendre son attitude. La main toujours dans celle du Petit Prince, elle releva son regard vers lui et lui offrit un petit sourire désolé. L'un de ses rares sourires auxquels, là encore, seuls les privilégiés avaient droit. Puis hésitante, elle reprit la parole, d'une petite voix. ~†~

" Et maintenant, qu'est-ce qu'on fait... ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/CharlotteLeonhart
Eneas Penn
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 186
Age : 28
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12075
Date d'inscription : 10/08/2007

MessageSujet: Re: ~†~ Une journée peu ordinaire... ~†~ [Pv Ene]   Ven 2 Nov 2007 - 1:57

Que serait le monde si le pardon n’existait pas ? Une question à laquelle on se pose très souvent car tous, nous avons eu plus ou moins des déceptions venant de personnes qui nous étaient chères et précieuses. Pourtant il est toujours plus difficile de mettre en application le pardon à une personne, à qui l’on avait donné sa confiance, son amitié ou même un amour sans condition. Eneas était également bien placé pour le savoir puisqu’il n’avait jamais pardonné à son père de les avoir abandonné sa mère et lui ainsi que de l’avoir traité comme un moins que rien. Lui aussi pouvait posséder une fierté mal placée mais il est vrai que Charlotte était la mieux placée sur ce sujet. Eneas la connaissait malgré cette année d’indifférence… Elle n’avouera jamais avoir souffert, ou encore avoir regretté ses gestes. Elle n’avouera jamais ses fautes ou tout juste par de subtiles phrases énoncées de ses douces lèvres colorées de rouge. Le jeune Serpentard savait devant qui il se trouvait. Charlotte paraissait froide avec un cœur de pierre mais dans le fond, quand il fallait creuser derrière cette surface, on découvrait une jeune fille à fleur de peau avec des émotions incontrôlables qui pouvaient facilement la submerger. Il en était fort conscient car renoncer à sa colère avait été extrêmement très difficile. Il s’était aussi rendu compte à quel point Charlotte faisait partie de sa vie qu’il le voulait ou non… C’était celle avec qui il se sentait le mieux, celle dont qui il se retournerait pour lui confier ce qu’il aurait de plus précieux si le mal devait un jour le rattraper. Ne plus l’avoir à ses côtés serait arracher une partie de lui-même, le rendre vide à moitié. Donc il ne pouvait qu’accepter cette pénible situation et le lourd passé silencieux de sa cousine, car il connaissait trop l’envie de se retrouver seul avec lui-même et de garder ses divers problèmes au plus profond de son être.

Alors qu’il essayait de reprendre à temps son erreur, de s’expliquer avec la meilleure justesse et sincérité possible, Eneas remarqua les yeux humides de la Préfète. Même si plus une larme ne roulait sur ses joues en porcelaine, Eneas avait lu sa terrible souffrance, la conséquence de ses mots sans pitiés. Peut-être lui accorderait-elle une seconde chance ? Le jeune homme en était à présent, persuadé… Tout les deux recherchaient la même chose et le même confort ! La possibilité de retrouver une personne de confiance qui manquait à leurs vies. Certes Charlotte devait sûrement avoir Sacha dans sa vie à présent, un soutien énorme sur qui elle pouvait se reposer… Mais Eneas était un jeune rêveur qui espérait. Et pourtant, venant de lui, c’était assez étrange. Lui qui n’aimait pas se dévoiler ou même se reposer sur quelqu’un…. Il avait la tendre envie de voir sa cousine le faire à sa place. Il voulait être quelqu’un pour elle, une personne d’une quelconque importance. S’il se fichait pas mal de ce que les autres pouvaient penser de lui, il se souciait énormément de ce que pouvait penser sa cousine sur son compte. Cela en avait toujours été ainsi. Une faiblesse ? A tort peut-être… Le « Petit Prince » cachait évidemment bien son jeu. L’impassible pouvait être remplacé par « Le sensible » et Le résistant se définissait en fin de compte comme « Le vulnérable » Comme quoi il était parfois difficile de connaitre une personne.

Son monologue terminé, il regarda Charlotte avec un peu plus d’insistance, essayant de chercher un avenir bénéfique dans ses yeux muets de sens aux regards des autres mais non au regard de son cousin. Celle-ci eut alors une réaction des plus familières mais des plus éloignées du temps par la même occasion. Elle lui prit doucement sa main, comme des années auparavant… Lorsque le destin les avait reliés à l’encontre de la famille Penn. Lorsqu’ils n’étaient encore que des enfants. Eneas baissa son regard, les yeux fixés sur leurs mains… Ainsi la voix de Charlotte vint résonner d’un ton mélodieux à ses oreilles. Mais pourtant, quelque chose bloquait … Il lui était dur de répondre ? Sûrement car si elle devait faire cela, elle mettrait en avant des explications et aussi des excuses. Ce qui était d’autant plus rare venant d’elle. Pourtant elle prit son courage à deux mains, après avoir inspiré un bon coup. Eneas ne put s’empêcher de reporter son regard océan sur elle, écoutant avec sagesse chaque mot, chaque non-dit, chaque sens à ses paroles. A cet instant précis, Charlotte venait de lui offrir un des plus beaux cadeaux en plus de la bague… Elle venait de lui prouver qu’il n’était pas sorti de son univers si intime et si difficile à atteindre. Eneas faisait toujours parti des privilégiés… Alors qu’elle fixait le sol sans rien dire, le jeune homme ne put s’empêcher de lui relever la tête par le biais de son autre main… D’un geste délicat. Un murmure, un susurrement vint troubler la brise légère de cette fin de journée


- Je ne te demanderai plus rien Charlotte. Tu n’as pas besoin de te justifier. Je t’ai pardonné depuis plusieurs minutes déjà…

Sa cousine s’était forcée à donner des explications alors qu’Eneas n’en recherchait pas … ou plus. Le passé appartenait au passé et si cet épisode épouvantable lui était difficile d’oublier, Eneas se porterait présent pour l’aider du mieux qu’il le pouvait. Mais si elle avait franchi ce stade, il était plus accessible de se concentrer sur le présent. Non ? En plus de cela, ce n’était pas ses explications qui influenceraient le pardon d’Eneas puisque celui-ci lui avait déjà pardonnée.

- A l’instant même où tu as posé ton regard sur moi…

Ce n’était pas difficile de comprendre les raisons. A l’instant même où Charlotte l’avait regardé au bord de ce lac, Eneas ne s’était plus senti transparent à ses yeux. Il était encore présent… La jeune fille avait retrouvé la silhouette toute entière de son cousin et non une main qu’elle était obligée de lire pour le plaisir unique d’un professeur. Au fond, Eneas ne lui en voulait pas de n’avoir rien dit mais il avait juste eu du mal à cette indifférence … qui s’était évaporée qu’en ce jour : Le Jeudi 20 Septembre. Il lâcha la main douce de sa cousine puis reprit la boite, enfouie dans sa poche, où se retrouvait la bague si précieuse offerte par Charlotte. Il la mit à un de ses doigts de la main droite… il l’ouvrit légèrement, et il remarqua avec facilité la possibilité de déposer un contenu fin … comme un cheveu par exemple. Eneas ne s’en priva pas pour caresser tout doucement la joue de sa cousine puis remonter sa main vers ses cheveux. Avec vitesse mais précaution, il lui arracha un seul et fin cheveu brun. Il était même certain qu’elle n’avait rien senti. Avec un sourire en coin, il déposa ce qu’il avait obtenu dans sa bague. Peut-être aurait-il fallu lui demander ? Mais Eneas avait pris les initiatives d’une manière bien plus différente. Il n’aurait guère voulu que cet instant lui échappe une nouvelle fois. D’ailleurs en quelques secondes après avoir ajouté le contenu, une couleur bleu ciel se forma pour ensuite reprendre la couleur primaire de la bague… Eneas n’ajouta rien à ce phénomène. Que dire ? Tout se retranscrivait…

A cette dernière question que Charlotte venait tout juste de poser, Eneas mit en exécution ce qu’il n’avait pas fait depuis fort longtemps. Il se rapprocha d’elle et déposa un baiser sur le front de celle-ci comme pour la rassurer… Comme pour lui faire comprendre qu’elle pouvait reprendre un air naturel, sans être forcée de rehausser sa garde. Qu’il était la pour elle et la protéger si elle en avait besoin.


- Pour ma part, je suis de nouveau prés de toi, prêt à partager ce que tu désires partager. Rien n’est plus important… A toi de voir ce que tu désires.

Eneas avait parfois l’habitude d’agir d’une manière protectrice à l’égard de ses proches sans non plus les étouffer. Peut-être était-ce le fait d’avoir un rôle à haute responsabilité auprès de sa mère qui le rendait ainsi. Sûrement même ! D’ailleurs n’avait-il pas gagné son entière confiance en agissant de la sorte ? Et pour Charlotte… Fallait-il continuer à être ainsi ? Eneas n’en savait trop rien. Il savait que la jeune fille avait beaucoup de choses sur le cœur mais il lui donnait le choix d’en faire ce qu’elle voulait. La presser n’augmenterait que l’envie de le fuir… N’avait-elle pas fui ses parents à un moment donné pour cela ? Eneas resterait donc fidèle à lui-même avec ses mêmes habitudes. Il lança un dernier regard à sa cousine puis revint sur ses pas, au bord du lac où il avait laissé ses affaires dont son sac de cours. Avait-elle envie de rester auprès de lui ou au contraire, se ressourcer après cette lourde intervention ? Avait-elle envie d’une conversation sérieuse ou un changement d’air ? Avait-elle envie de rester ici ou d’aller dans un endroit convenable à son humeur ? Libre. Ils étaient libres tout les deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte Leonhart
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1369
Age : 30
Maison : Ancienne Serpentard
Année : 1ère année - Moon Shadow
Gain de Gallions : 13069
Date d'inscription : 29/10/2006

MessageSujet: Re: ~†~ Une journée peu ordinaire... ~†~ [Pv Ene]   Lun 12 Nov 2007 - 1:23

~†~ Le visage baissé après s'être excusée, la jeune brune sentit et vit la deuxième main d'Eneas se glisser sous son menton, la première se trouvant dans la sienne. Elle suivit le mouvement que lui indiquait l'index de son cousin et releva son regard vers lui. Ses yeux bleu/vert se posèrent dans ceux de son cousin tandis qu'elle restait silencieuse. Il chuchota, doucement, des paroles qui touchèrent Charlotte. Des paroles qui la firent se sentir un peu plus sereine. Des paroles qui lui donnèrent l'impression d'être elle-même et de retrouver un être cher après toute cette longue année. Des paroles qui l'apaisèrent simplement.... Il ne lui demanderait plus rien. Là elle retrouvait son Ene. Celui qui savait qu'elle n'avait pas envie d'en parler, qui la comprenait et qui ne la forçait pas. Celui qui lui demandait de ne pas se justifier. Celui qui lui pardonnait, malgré ses idioties, malgré son égo trop important, malgré ses paroles blessantes, malgré ses regards détournés, malgré tous les défauts qu'elle pouvait avoir... Celui qu'il avait toujours été, tout simplement...

Elle se souvenait... Quelques années plus tôt. Charlotte avait 13 ans et se trouvait en 3ème année, Eneas en avait 12 et était en 2ème année. En avril, le midi, juste après avoir dîné. Le soleil brillait à l'extérieur et elle avait eu envie de se promener dans le parc, toute seule. Eneas était venue la voir dans la Grande Salle et lui avait demandé ce qu'elle comptait faire après. Elle n'avait pas eu le coeur de lui dire qu'elle ne voulait pas rester avec lui, de peur de le blesser, alors elle lui avait menti. Elle lui avait dit qu'elle avait un devoir de potions à terminer et qu'elle en aurait pour toute l'après-midi. Eneas l'avait laissée, comprenant parfaitement, et Charlotte était allée se promener comme elle en avait eu envie, toute seule. Seulement, une heure plus tard, Eneas était arrivé dans le parc et l'avait vue, flânant dans l'herbe. Il lui avait demandé ce qu'elle faisait là, puisqu'elle avait un devoir de potions. Alors elle lui avait expliqué. Elle lui avait dit qu'elle lui avait menti, qu'elle s'en voulait à présent et qu'elle aurait très bien compris qu'il ne veuille plus la voir. Eneas lui avait alors répondu avec toute la sincérité que peuvent avoir les pré-adolescents : ~†~


- Charlotte, je ne comprends pas pourquoi tu t'es sentie obligée de me mentir... Tu sais très bien que tu peux tout me dire même quand te prend l'envie de t'éloigner. Et ce n'est pas pour ce petit écart de conduite que je m'éloignerai de toi. Même si tu tuais quelqu'un je serai là pour toi. Tu es ma cousine, et tu comptes beaucoup pour moi. Je te pardonnerai toujours, quelle que soit la taille de tes erreurs.

~†~ Ces paroles s'étaient gravées dans la mémoire de la jeune fille timide qu'elle était à l'époque. Et elle ne les oublierai jamais... Il y a des mots comme ceux là, qui vous marquent et restent ancrés en vous, indélébiles. Des mots ou des gestes... Ces phrases lui revinrent en tête tandis qu'elle observait le Petit Prince. Il lui pardonnerai toujours, quelle que soit la taille de ses bêtises.... Cependant, ce n'était pas une raison pour tester si cela était la vérité. Elle préférait ne plus le décevoir comme elle avait pu le faire. Charlotte observa les pupilles de son cousin, si semblables aux siennes mais pourtant différentes, et ressentit comme... un sentiment de protection. Vouloir protéger "l'autre" et être présent pour lui. Etaient-ce ses sentiments à elle ou ceux d'Eneas ? Non. C'était impossible, il fallait qu'elle arrête de divaguer. Elle ne pouvait pas ressentir ce qu'Eneas ressentait. Il lui avait pardonné au moment où elle avait posé le regard sur lui. Voilà une jolie phrase comme les cousins savaient si bien en faire. Une phrase qui voulait dire tout et rien... Rien pour ceux qui ne les connaissait pas et tout pour leurs proches. Au moment où elle lui avait montré qu'il existait toujours pour elle, il lui avait pardonné. Il suffisait parfois de si peu....

La jeune anglaise resta encore silencieuse, ne trouvant de toute manière rien de très pertinent à dire. C'est lorsque l'on perd les personnes auxquelles on tient que l'on se rend compte de leur importance... Elle avait perdu son cousin, durant l'espace de quelques secondes, quelques minutes plus tôt. Et cela lui avait suffi à prendre conscience à quel point Eneas était important pour elle. Il lui pardonnait et Charlotte ne comptait pas gâcher cette seconde chance qu'ils s'offraient. Elle tenterait de ne plus le décevoir, d'être toujours là pour lui, de se rattraper même si elle le pouvait... Mais elle essayerait de ne plus jamais le faire souffrir, elle s'en faisait la promesse. Au moment où cette pensée traversait son esprit, elle sentit qu'Eneas retirait sa main de la sienne. Elle baissa son regard et l'observa faire. Elle le vit sortir la bague de son écrin et la passer à l'un de ses doigts. Elle le vit ouvrir la bague avant de glisser sa main sur la joue de Charlotte. Elle ne sentit même pas lorsqu'il lui prit un unique cheveu. Elle regarda ce dernier disparaître dans la bague qui, une fois refermée, prit une couleur bleu ciel. Culpabilité... Oui, Charlotte s'en voulait d'avoir ainsi abandonné son cousin...

Et maintenant, que faisaient-ils ? Elle ne savait pas trop... Elle se sentait comme.... pas gênée mais... C'était étrange. Elle ne s'était plus retrouvée seule à seule avec son cousin depuis plus d'un an. Ils s'étaient violemment disputés, elle s'était excusée, il lui avait pardonné et.... Et maintenant ? Est-ce que tout redevenait comme avant, comme s'il ne s'était rien passé ? Est-ce qu'ils décidaient de ne plus se voir quelques temps encore, pour que le temps fasse son oeuvre ? Ou... ? Que faisaient-ils ? Et puis, sans un mot, Eneas s'avança et se pencha vers elle, pour déposer un baiser sur son front. Charlotte ferma les yeux et le laissa faire, à présent sereine. Tout irait mieux maintenant, elle le savait... Et les paroles de son cousin la confortèrent dans son intuition. Il était là, près d'elle, et elle n'avait plus qu'à choisir ce qu'elle voulait faire. Et, comme pour accentuer sa liberté de choix, il s'éloigna, retournant près de ses affaires. Silence durant quelques secondes, tandis qu'elle observait la surface du lac Noir qui remuait au rythme léger du vent. Ce qu'elle voulait ? C'était déjà tout vu... Elle revint à son tour sur ses pas et posa son sac sur le sol, à côté de celui du Serpentard. Un pas, deux pas, trois pas et Charlotte se glissa contre Eneas, la tête dans son cou, ses bras autour de sa taille. ~†~


" Merci Ene... "

~†~ Il comprendrait ses remerciements à demi prononcés... Merci pour lui avoir pardonner, merci pour ne pas lui en vouloir, merci d'être là, merci de ne pas l'abandonner comme elle l'avait fait, merci de la comprendre, merci de s'accrocher et de leur laisser une seconde chance, merci d'être son cousin, merci d'être son Ene.... D'autres, extérieurs, n'auraient vu là que de banals remerciements. Mais elle savait que son cousin saurait les décrypter. Il la connaissait trop bien... Malgré les changements dans son caractère depuis plus d'un an. Elle n'ajouta rien, profitant juste de la sensation. Avoir quelqu'un à qui se raccrocher. Et pas n'importe qui... Une personne qui comptait énormément pour elle. Un membre de sa famille. Un être cher à son coeur. Quelqu'un pour la protéger. Parce que Charlotte avait besoin de protection. Malgré ses airs froids et impassibles, elle était émotionnellement fragile, sensible... Et elle avait besoin, comme ça, de personne sur qui compter, qui la rattraperaient si elle dérapait. Elle avait confiance en son cousin. En ses parents. Et en Sacha également. Tous les quatre étaient les personnes qui comptaient le plus à ses yeux et dans son coeur, même s'ils n'y occupaient pas les mêmes places. Elle se détacha finalement d'Eneas et lui prit le bras, pour l'entraîner dans une petite promenade. Laisser leurs affaires ici, ils s'en fichaient de toute manière... ~†~

" Marchons...
Je veux savoir ce que tu as fait l'année passée. Absolument tout, dans les moindres détails.
J'ai une année à rattraper et je ne compte pas prendre plus de retard.
Alors je t'écoute... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/CharlotteLeonhart
Eneas Penn
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 186
Age : 28
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12075
Date d'inscription : 10/08/2007

MessageSujet: Re: ~†~ Une journée peu ordinaire... ~†~ [Pv Ene]   Dim 2 Déc 2007 - 2:09

Elle m’a tellement manqué


Ce jour de Septembre risquait d’être gravé à jamais dans sa mémoire. Retrouver sa cousine avait été le meilleur cadeau qu’on puisse lui offrir. Elle était à peu près tout pour lui. Il n’y avait que deux personnes qui méritaient une place importante dans le cœur de ce cher Eneas Penn. La première étant sa mère et la deuxième sa cousine… Toutes les deux avaient été là dans les moments difficiles, chacune à leur manière et dans différentes circonstances mais elles avaient été présentes. Elles étaient également les seules à le connaître un peu plus que la moyenne… A se comprendre mutuellement sans un véritable mot. Quel extase de retrouver ce sentiment de bonheur ! Il avait à nouveau l’amour de sa cousine et rien que cette affection lui redonnait de l’espoir et une certaine confiance. Qui a dit qu’il avait besoin de peu de chose ? Et pourtant c’était véridique… Son année allait changer, prendre un sens comme il avait connu par le passé.

Une femme de caractère au cœur tendre


Alors qu’il avait rejoint la rivière, Eneas regardait l’eau avec une certaine sérénité. Il n’y avait plus cette douleur qui lui transperçait le cœur, qui torturait son âme à petit feu… Il avait pourtant commencé à apprendre à vivre avec mais pouvoir retrouver ce lien étrange qu’il possédait avec sa cousine, lui permettait de reprendre des forces, de l’aider à vaincre ce qui le tourmentait. C’était ainsi… Le Petit Prince arrivait enfin à voir le bout du tunnel déjà par la présence de Charlotte. Pourtant, ce qui venait de se produire laissait un goût bizarre. Eneas ne savait guère comment réagir après ces diverses situations en compagnie de sa cousine, et cela en une journée. Devait-il faire comme s’il ne s’était rien passé ? Devait-il agir avec elle de la même manière qu’il le faisait auparavant ? Il s’est passé pourtant un an de silence et d’indifférence. Etait-il possible d’effacer ça et de recommencer à zéro ? Charlotte allait lui donner la réponse même si au fond de lui, il la connaissait déjà.

Je te pardonnerai toujours


A peine cette phrase lui revenait en tête que Charlotte le rejoignit, jeta ses affaires près des siennes et se dirigea directement dans les bras du jeune homme en glissant sa tête dans son cou. Eneas l’avait accueilli à bras ouvert, comme la porte d’un foyer chaleureux qui n’attendait plus qu’elle. Il parut tout d’abord surpris mais très vite il l’avait enrobé de ses bras, lui créant un cocon qui n’appartiendrait qu’à elle. Il posa délicatement son menton sur ses cheveux et fermi ses yeux pour profiter de cet instant. Un « Merci Ene » vint suspendre le cours du temps… Le Petit Prince serra un peu plus fort sa cousine, comme s’il avait peur que tout cela n’était qu’un rêve. Qu’il allait bientôt se réveiller et retrouver une vie morose. Mais non, pourtant Charlotte était bien présente dans ses bras et ils partageaient encore un de ces moments intimes qu’ils avaient tant connu dans le passé. Retrouver une relation forte n’allait pas être dur, au contraire… elle pourrait même être renforcée. Eneas y croyait !

Quelques soient les épreuves, nous les vaincrons …


Tu n’as plus à te faire du mal

Tu n’as plus à combattre seule


Je serais toujours là pour toi


I will be there for you


Charlotte se détacha de lui ou alors est-ce Eneas qui la repoussa délicatement ? Aucune idée, ils agissaient en osmose… Puis la jeune femme vint le prendre par le bras, le trainant un peu plus loin des affaires qu’ils avaient peu avant posé. Un sourire, un souvenir, Charlotte avait toujours été aussi, aussi surprenante, déroutante… Elle profitait de chaque instant, des moments présents. Puis elle posa enfin son souhait de connaître ce qu’il avait fait l’année dernière. Du retard ? Oui peut-être en avait-elle, comme peut-être n’était ce pas si important puisque le seul moment qui pouvait compter était celui-ci. L’année qu’elle aurait dû rattraper n’était plus à revivre. Bien qu’il se permetta de lui dire ceci :

- Savoir ce que j’ai pu faire durant cette année silencieuse ?
Il y aurait tant de chose à dire et à la fois rien. Si je pouvais dire une conclusion, cela serait « J’ai survécu »
Ton absence m’a été difficile. J’ai eu du mal à me retrouver seul avec moi-même mais d’un côté je pense que cela m’a également permis de mûrir et de redevenir indépendant de mes actes, de mes choix.
Peut-être qu’au fond ton absence m’a été bénéfique puisque j’étais trop devenu dépendant de ta présence…

Il s’arrêta de marcher et prit la main de sa cousine en la regardant dans les yeux. On pouvait y déceler de la détermination chez lui et il arrivait à voir en Charlotte une certaine perplexité. Il soupira, repensant à cette douloureuse cinquième année. Mais c’était bien connu, les périodes pénibles permettaient toujours de se retrouver. Parfois on les traversait à deux ou parfois seul …

- C’est vrai. J’ai trop été dépendant ce qui fait que quand je me suis retrouvé seul… J’ai été perdu. La charge de ma mère, les problèmes divers et variés qui n’ont plus de sens, cela a été des éléments perturbateurs de taille mais regarde… J’ai changé

Eneas tenta de sourire. Oui, il se sentait changé. Il paraissait peut-être plus dur dans son visage et aussi fatigué, mais il possédait cet air responsable et protecteur qui lui avait parfois manqué lors de sa jeunesse auprès de Charlotte. Il avait aussi grandi aussi bien physiquement que mentalement. Il se montrait devant Charlotte avec une envie encore plus forte d’être présent mais cette fois ci, sans vouloir l’étouffer car c’était peut-être ce qu’il avait auparavant fait.


Dernière édition par le Dim 6 Jan 2008 - 22:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte Leonhart
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1369
Age : 30
Maison : Ancienne Serpentard
Année : 1ère année - Moon Shadow
Gain de Gallions : 13069
Date d'inscription : 29/10/2006

MessageSujet: Re: ~†~ Une journée peu ordinaire... ~†~ [Pv Ene]   Dim 2 Déc 2007 - 21:06

~†~ Tout savoir... Elle voulait absolument tout savoir de la cinquième année d'Eneas. Ce qu'il avait vécu, comment, avec qui... Une petite amie peut-être ? Elle ne l'avait vu avec personne mais elle s'était tellement bien attelée à l'éviter... Et puis même, toute cette histoire avec Sacha, Cain, le Juge... Tout s'était passé tellement vite maintenant qu'elle y repensait... Mais à présent, elle voulait rattraper son retard. Rattraper ce qu'elle avait manqué de la vie de son cousin. Une année entière... Etait-il parti en vacances cet été ? Comment allait sa mère, Susan ? Et son père ? Même sa soeur tiens... Valentina, cousine de Charlotte, qui ne l'aimait pas tant que cela... Elle voulait absolument tout savoir. Quoi de mieux qu'une petite promenade au bord du lac ?

Il avait survécu. Le couperet était tombé, plus violemment qu'Eneas ne l'avait certainement désiré. Elle se doutait bien qu'il n'avait pas dit cela pour la faire souffrir, pour lui faire du mal, que c'était simplement la vérité... Mais au fond, cela la blessait quand même. Parce que la vérité fait souvent mal à entendre... Survivre lorsqu'une personne qui vous manque... Elle savait ce que c'était. Elle aussi avait tenté de survivre cet été, lors de l'absence de Sacha. Et cela avait été loin d'être facile... Aussi ne pouvait-elle que comprendre et même savoir parfaitement ce que son cousin voulait par là. Même si c'était très difficile à entendre... Il avait survécu au rejet de la jeune Serpentard et cela l'avait fait mûrir et retrouver... son indépendance ?

Les sourcils de la jeune brune s'arquèrent légèrement, tandis qu'elle s'arrêtait au même moment qu'Eneas et qu'il lui prenait doucement la main. Dépendant ? Il était dépendant à ce point-là... ? C'était... Enfin, elle ne savait pas. A cette époque, elle était extrêmement proche de son cousin et ils passaient énormément de temps ensemble, sachant presque tout sur l'autre. Mais ils étaient jeunes. Et elle ne savait pas si, de son côté, elle pouvait réellement parler de "dépendance". Tellement de choses avaient évolué... Elle avait un peu de mal à faire le point sur "avant" et à se rendre compte des choses. Peut-être avait-il raison après tout.... Ce n'était pas impossible.... Mais, si elle avait réellement été aussi dépendante de cette relation qu'elle entretenait avec son cousin, elle n'aurait pas tenu toute une année, si... ? Peut-être que oui justement parce qu'elle avait changé durant l'été de sa cinquième année. Grandi avant Eneas. On dit souvent que les filles mûrissent plus rapidement que les garçons. Peut-être était-ce l'explication au fait qu'elle soit parvenue à l'éviter autant de temps...

Oui, elle voyait exactement ce à quoi il faisait allusion. Trop dépendant, il s'était senti perdu. Trop amoureuse, elle aussi s'était sentie dépassée lorsque Sacha avait été envoyé à Azkaban. Eneas avait dû s'occuper de sa mère, ne pouvant compter ni sur son père ni sur sa soeur. Auparavant, Charlotte l'avait soutenu comme elle avait pu mais ce n'était pas évident, ils étaient encore jeunes... Le "problème" d'Eneas avait été sa mère, celui de Charlotte : Elinor. Même si cela n'avait pas grand chose à voir puisqu'Eneas aimait Susan, alors que Charlotte était très loin d'apprécier Redgrave. Plus maintenant en tout cas... Plus depuis le procès. Mais bref. Elle comprenait parfaitement son cousin. Il avait changé tout au long de cette année, un peu à cause d'elle. Ok, presque entièrement à cause d'elle et de son comportement... Bénéfique ? Un mal pour un bien ? C'aurait été hypocrite et égoïste de voir les choses de cette manière... ~†~


" Oui tu as changé. Même si je ne peux que l'entrevoir pour l'instant...
Moi aussi j'ai changé.
Tout le monde change, et c'est normal à nos âges...
Ma crise d'adolescence a été un peu violente et je ne suis pas sûre qu'elle soit totalement finie...
Mais le principal, c'est que tu ne te perdes pas, ni ceux à qui tu tiens.
Ne fais pas les mêmes erreurs que moi Ene...

Maintenant, raconte-moi... "


~†~ Le temps passa.... Ils discutèrent, se posant questions sur questions répondant à chacune. Charlotte apprit énormément de choses sur son cousin. Des choses qu'elle ne savait pas, nouvelles, ou d'autres qu'elle ne savait plus, oubliées mais retrouvées. Elle releva chaque sous-entendu de son cousin, le poussant à approfondir mais ne le forçant pas s'il n'en avait pas envie. Elle découvrit ainsi sa cinquième année, buvant ses paroles. Et elle prit conscience de la souffrance qu'elle lui avait semi-volontairement infligé... Cela ne fit que renforcer l'envie de ne plus le décevoir. Lui aussi lui posa des questions. Elle ne lui raconta pas Ryan, mais elle lui raconta Sacha. Leur rencontre, leur duel, le tatouage modifié... Elle ne s'attarda pas sur son marché avec la Juge, mais elle lui relata le bal de la Saint-Valentin, comme ils s'étaient quittés. Puis comme ils s'étaient retrouvés plus tard, dans la Forêt Interdite, sans qu'elle n'entre évidemment dans les détails... Et puis elle lui expliqua l'histoire avec Cain, absolument tout. Il devait être le premier élève de Poudlard, hormis Sacha, Cain, et elle, à savoir. Mais elle savait qu'il ne dirait rien, elle lui faisait confiance. Elle lui raconta encore le procès et l'été qu'elle avait passé, lui offrant une vision moins... journalistique...

Ils discutèrent ainsi un long moment, redécouvrant l'autre et faisant connaissance avec ses nouvelles facettes. Ils revinrent à l'endroit où ils avaient laissé leurs affaires. Au moins une heure. Ils avaient parlé pendant un peu plus d'une heure et le soleil commençait à se coucher, là-bas. Ils se rassirent finalement sur la berge, exactement dans la même position que lorsque Charlotte lui avait donné son cadeau d'anniversaire. Elle commença à lancer quelques cailloux dans l'eau. Faire quelques ricochets sur la surface de plus en plus noire du Lac, en ratant un sur deux. C'était une drôle d'impression. Comme si elle venait de retrouver une partie d'elle-même qui s'était cachée pendant plus d'une année. Un petit silence s'était installé, plongeant les deux cousins dans leurs pensées respectives. Et puis, le regard vide, la jeune brune le coupa, lançant un autre caillou. ~†~


" Ene... ?
J'ai l'impression de changer encore... Et pas en bien.
J'ai l'impression de devenir pire qu'une peste et j'ai le pressentiment que ça va empirer...
Chaque fois que je croise quelqu'un qui me déplaît pour une raison ou pour une autre, j'ai... J'ai de sombres idées.
Et je crois que c'est depuis que je sais qu'Elinor... Enfin, tu vois ce que je veux dire... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/CharlotteLeonhart
Eneas Penn
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 186
Age : 28
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12075
Date d'inscription : 10/08/2007

MessageSujet: Re: ~†~ Une journée peu ordinaire... ~†~ [Pv Ene]   Lun 21 Jan 2008 - 1:35

Se retrouver ainsi auprès de Charlotte lui provoqua un sentiment bizarre. Eneas avait l’impression de se retrouver deux ans auparavant, lorsqu’il n’y avait pas encore de nuage entre eux… Lorsque tout était limpide. Ils parlaient à cœur ouvert comme ils savaient si bien le faire et pourtant, la route avait été difficile pour retrouver cette complicité perdue pendant plus d’un an. Malgré cette joie immense de parler en toute liberté, le jeune Serpentard avait senti le changement qu’avait produit cette fameuse année de silence… Ce fut à l’aide de cette période qu’il avait réussi à se détacher de Charlotte par contrainte, bien qu’il fût retombé dans une dépendance autre que celle de la présence d’un être cher. Au fond de lui, il savait qu’il n’y avait que sa cousine pour l’aider à vivre normalement… Elle l’apaisait, le rendait plus stable et plus réceptif. Il se sentait tout simplement en liberté… Il n’aurait jamais cru retrouver ce bien être.

« Tu ne la retrouveras jamais. Tu seras prisonnier de tes peurs, de tes doutes… Tu te morfondras comme tu l’as toujours fait avant son arrivée. J’y veillerai… »


Mais voilà, alors que tout allait pour le mieux, cette phrase qu’il avait lue il n’y a pas si longtemps, le frappa en plein cœur. Il eut comme le sentiment d’une guerre entre l’obscurité et la lumière de ces émotions… Son autre soi essayait de reprendre le contrôle, le sentant s’échapper. Eneas savait sur quoi il s’était lancé après le départ de Cha’ dans sa vie, il l’avait déjà vécu auparavant. Il pensait être assez fort pour pouvoir surmonter ses douleurs intérieures mais il s’était senti déchiré, faible et difficile à sauver devant l’indifférence de sa cousine. Sa vie n’était pas facile et elle seule pouvait l’empêcher de devenir fou. Il s’en rendait compte de plus à plus maintenant qu’il avait la chance de revivre ces instants de confidences. Charlotte était curieuse de tout apprendre de la cinquième année du Serpentard… Eneas s’y résolut avec un sourire même s’il évita d’aller trop loin. Il n’était pas encore prêt à tout lui dire… bien qu’il accentua sur la relation de plus en plus tendue qu’il entretenait avec son père, que cela ne s’arrangeait pas et que la seule maison où il se sentait bien se trouvait être Poudlard. Il se sentait en sécurité même si ce qui l’inquiétait le plus était l’état de sa mère. Il lui avoua qu’en Aout, avant son départ pour cette nouvelle année, sa mère avait eu une absence beaucoup plus longue que celles qu’elle avait commencé à avoir cette année. Susan était réduite à vivre avec des troubles de mémoires puisque la dernière fois qu’elle avait aperçu son fils, elle l’avait tout simplement pris pour un intrus et l’avait menacé avec sa baguette… Cette image était restée au travers de la gorge du Petit Prince. Charlotte fut donc la plus compatissante possible, et pouvoir avouer cela à sa cousine plutôt qu’à son journal était un énorme soulagement.

Charlotte avait respecté les propos ou les silences de son cousin et Eneas en avait fait tout autant. Elle débuta le récit de sa vie avec Sacha… Le jeune Serpentard comprit qu’elle n’était pas encore prête à faire allusion à ce qui l’avait poussé à couper les ponts avec tout le monde mais il ne la brusqua pas. Bien au contraire, il écouta avec attention son cœur ébloui par un amour indestructible comme possèdent souvent les amants maudits ; les expériences douloureuses qu’elle avait du affronter notamment celle avec Cain… Eneas ne se serait jamais douté d’une telle réalité. Il se souvenait des nombreuses fois où il avait croisé Charlotte dans les couloirs, comment avait-il fait pour ne pas remarquer sur les traits de son visage une telle épreuve ? Elle ne lui avait pas donné la possibilité d’entrevoir ses yeux froids… Puis enfin, elle en vint à parler du procès, de ce qu’elle avait vécu durant ce fameux été. Le Petit Prince fut heureux d’avoir une version plus intime que celle des journaux « La Gazette » Il mit souvent un bras autour des épaules de Cha’ comme pour la soutenir, lui donner un point de chute si elle devait ressentir le besoin. Il serait là pour elle, pour l’aider à évacuer tout ses maux. Il en faisait tout simplement le serment dans un acte silencieux.


« Si je plonge, tu me suis… c’est aussi simple que cela. »


Eneas avait décidé de ne pas plonger et il essaierait d’élever avec lui sa cousine. En sa présence, il arrivait à retrouver toute cette force morale qui lui avait tant manqué l’année dernière.

D’ailleurs, il n’hésita pas à le montrer à Charlotte en lui décernant des réponses encourageantes. Elle allait s’en tirer, elle et Sacha et vivront un jour heureux par mérite ! Eneas la voyait déjà avec une carrière des plus prospères au cinéma et des enfants tous aussi formidables les uns des autres. N’était-ce pas trop parfait comme tableau ? Oui… Tout de même ! Le Serpentard n’était pas aussi optimiste, mais on pouvait toujours rêver non ? Bref, le temps avait défilé si vite qu’ils furent étonnés de voir tout deux, le soleil sortir du premier plan. Ils retournèrent là où ils s’étaient retrouvés. En plus d’une heure, la donne avait changé. L’avenir restait incertain mais ils s’étaient rassemblés comme deux âmes perdues dans l’infinie qui avaient fini par se réunir. Ils s’installèrent au bord de l’eau, ayant repris leurs places respectives. Charlotte se mit à faire des ricochets, Eneas continua à se perdre à la vue de l’eau. Le silence tomba comme pour laisser un temps de suspension à tout cela afin de reprendre les esprits ou mieux encore, de les étaler avec plus de précision. Ce que fit sa cousine…


- Cette situation n’est pas facile. Ton état peut être compréhensible mais… dans un endroit tel que Poudlard, ta haine envers les autres et toi-même ne peut que te porter préjudice. Ne laisse pas cette histoire noircir la femme que tu es devenue. L’amour que tu portes à Sacha est si beau qu’il serait terrible de le laisser s’imprégner par la colère. Mais il serait également dommage de te fermer à toutes les relations autour de toi… Le monde n’est pas responsable de ce qui t’arrive en ce moment, même si la plupart des gens que tu croises sont contre tes principes.

Eneas regarda une nouvelle fois sa cousine. Le coucher de soleil laissait le plaisir d’éclairer par ses lueurs orangés le visage de Charlotte aussi magnifique soit-il en cet instant. Le jeune homme rapprocha la Préfète vers lui en entourant ses épaules de son bras droit. Il l’amena à lui pour enfin lui déposer un baiser sur son front avant de dévier son regard sur le soleil en ayant sa cousine dans ses bras.

- La Charlotte des premières années se trouve encore en toi… Mais elle est cachée par ce caractère impassible que tu t’es forgé et je sais qu’elle ne sera jamais remplacée par ce sentiment pesant qui te donne l’impression de devenir une peste… Tu traverses un moment où tu es obligée d’avancer et pour cela, dois-tu passer par l’extrémité ? Mais une chose est sûre…

La Charlotte que je connais n’est pas encore partie…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte Leonhart
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1369
Age : 30
Maison : Ancienne Serpentard
Année : 1ère année - Moon Shadow
Gain de Gallions : 13069
Date d'inscription : 29/10/2006

MessageSujet: Re: ~†~ Une journée peu ordinaire... ~†~ [Pv Ene]   Jeu 31 Jan 2008 - 23:13

~†~ Pensive... Charlotte était restée pensive, les yeux perdus dans le vague, à lancer des cailloux dans le lac, quand Eneas avait commencé à parler. Elle l'écoutait mais réfléchissait tout en même temps. Toujours à se poser mille et une questions... Cette haine lui porterait préjudice ? Et pourquoi ? Elle se moquait des autres. Elle n'avait que faire d'eux. Ils pouvaient bien penser ce qu'ils voulaient d'elle, elle n'en avait absolument rien à faire... Indifférence. Ce n'était pas.... Ce n'était pas contre Sacha qu'elle était en colère. C'était contre Elinor. Elle n'était pas encore avec Sacha lorsque l'accident s'était produit. Oui, accident. Charlotte parlait bien d'accident. Et ce n'était rien d'autre. Bref, elle n'était pas encore avec Sacha mais lorsqu'elle avait découvert qu'elle attendait un enfant, Elinor savait très bien ce qui unissait les deux Serpentard. Elle le savait pertinemment. Et qu'elle ne vienne pas dire qu'il était trop tard quand elle l'avait découvert... Les filles ne sont peut-être pas réglées comme des horloges à cet âge-là, mais plus d'un mois commence à devenir inquiétant. Redgrave connaissait très bien son état et n'avait rien fait contre. Et de cela, Charlotte n'en démordrait pas. Se fermer aux relations autour d'elle ? Je l'ai déjà dit, Charlotte n'était pas intéressée par les autres. S'ils parvenaient à attirer son attention, c'est qu'elle pouvait sans crainte les faire entrer dans son cercle privée. Sinon.... Mais ses amis pouvant se compter sur les doigts d'une main, rares étaient ceux qui relevaient le défi...

La jeune brune ne savait pas trop quoi penser de tout ça. C'était encore le début, elle ne se rendait pas encore bien compte de tout ce que cela signifierait. Mais elle savait déjà que si elle en voulait à ce point à Elinor, c'était parce qu'elle lui avait retiré une chose. Arraché la possibilité d'être la première femme à donner un enfant à Sacha. Même si ce n'était pas pour maintenant, même si elle ne savait pas où ils allaient, où ils iraient... Quoiqu'il en soit, ça, jamais Charlotte ne pourrait lui pardonner. Qu'elle crève... Et si la jeune anglaise réagissait de manière aussi violente, c'était également parce qu'à cause de cette situation, Redgrave était parvenue à pénétrer dans son cercle intime sans que Charlotte ne le veuille. Alors, pour renverser l'affront et repousser l'intrusion, elle l'ignorerait. Redgrave et son gnome n'existaient pas, n'existaient plus. Pas à ses yeux. Et elle ne voulait ni les voir ni en entendre parler. Ce n'était peut-être pas la meilleure solution, mais tout le monde a ses défauts...

Plouf. Un caillou dans l'eau et elle se sentit doucement atirée contre son cousin. Elle ne dit rien et le laissa faire. Silencieuse. Un baiser sur son front et elle posa sa tête sur l'épaule du jeune homme. Des questions plein la tête et la tête pleine de vide. Les yeux perdus sur le clapotis des vagues qui s'amusaient avec le vent. Les oreilles attentives aux lueurs du soleil qui déclinait à mesure que les minutes passaient. Mais plus encore aux mots qui s'échappaient des lèvres de son Ene et qui glissaient jusqu'à son coeur. La Charlotte des premières années... Qui ? Cette jeune fille timide qui s'excusait dès qu'on lui posait une question ? Elle-même qui rosissait chaque fois qu'on lui adressait la parole ? Celle-la qui ne faisait que rêvasser dans sa bulle ? Ce fantôme ? Oui, ce devait être d'elle qu'il parlait. Passer par l'extrémité... Oui, elle était obligée. Parce qu'elle était devenue comme ça. Blanc, ou noir. Mais jamais gris. Silence. La Charlotte qu'il connaissait n'était pas encore partie. Un soupir.... Non, pas de soupir. Soupir mort au bord des lèvres... ~†~


" Je l'espère Ene.
Je l'espère de tout coeur.... "


~†~ Les deux cousins restèrent ainsi immobiles jusqu'à ce que le soleil ne disparaisse complètement et laisse sa place à la lune blafarde. Ils décidèrent finalement de retourner au château... Ils traversèrent le parc et descendirent les escaliers du Hall, avant d'aller poser leurs sacs dans leurs dortoirs respectifs. Puis ils remontèrent dans la Grande Salle. Dîner l'esprit plutôt tranquille, entourés par leurs camarades mais pourtant seuls. Ils s'attardèrent à table. Peut-être bien qu'ils sortirent les derniers. Peut-être, ou peut-être pas. Ils redescendirent dans les cachots et entrèrent dans la salle commune. Les plus jeunes commençaient à aller se coucher et les plus vieux... Les plus vieux se divertissaient comme ils avaient l'habitude de le faire. Charlotte réquisitionna un canapé non loin du feu et s'assit sur celui-ci. Elle fut bientôt rejointe par Eneas qui, lui, prit ses aises et s'allongea, venant poser sa tête sur les genoux de sa cousine. Une main délicate et distraite dans ses cheveux et ils discutèrent encore. De choses moins graves, plus frivoles... Jusqu'à ce que la fatigue ne se fasse sentir. ~†~

" Bonne nuit Ene. "

~†~ La jeune Serpentard se pencha doucement et déposa un baiser sur le front de son cousin. Celui-ci se redressa et elle s'éclipsa dans son dortoir. Avant de s'endormir, elle repensa à ce qu'elle avait ressenti en croisant les yeux océans du jeune homme, juste après lui avoir souhaité la bonne nuit. De la tendresse... Et un soulagement. Questions, encore, toujours. Et lui, avait-il ressenti cet amour et cette tristesse ? Amour et joie d'avoir retrouvé son cousin. Mais tristesse de l'avoir abandonné pendant plus d'une année. Une autre promesse faite à elle-même... Elle soutiendrait Eneas et ferait toujours en sorte de ne plus le décevoir. Elle l'aiderait à supporter la maladie de Susan et ne le laisserait plus tomber. Cette promesse, elle comptait bien l'honorer... Et c'est en se disant que non, il était impossible qu'elle ressente les sentiments de son cousin en plus des siens, qu'elle s'endormit... ~†~



¤~¤ Fin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/CharlotteLeonhart
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ~†~ Une journée peu ordinaire... ~†~ [Pv Ene]   

Revenir en haut Aller en bas
 
~†~ Une journée peu ordinaire... ~†~ [Pv Ene]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Autour du château :: Forêt Interdite et Lac Noir-
Sauter vers: