Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ~Âmes sensibles...~ [Charlotte + Alice ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shanel Zeliha
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 6
Maison : Serpentard
Année : 4ème année
Gain de Gallions : 11802
Date d'inscription : 17/08/2007

MessageSujet: ~Âmes sensibles...~ [Charlotte + Alice ]   Dim 19 Aoû 2007 - 14:23

Spoiler:
 

star

Quelques mots écrits sur un morceau de parchemin déchiré qui l'effrayaient tant… C’était à peine si elle osait observer une seule seconde les lettres qui avaient été si soigneusement inscrites. L’écriture dorée, les larmes séchées étalant l’encre qui avaient tâché la missive. La peur qui s’emparait de Shanel. Ses yeux pétillant d’innocence. Son cœur serré. Depuis cinq jours, cinq longues journées, la jeune fille avait plié délicatement la lettre de sa mère et l’avait rangée dans la boîte à musique qu’elle avait pourtant caché dans un placard quelques années plus tôt. Au plus profond d’elle-même, elle mourait d’envie de connaître le contenu de la lettre, elle ne savait guère s'il s'agissait de révélations, d'excuses, d'une déclaration tardive… Cela devait certainement être cela. Elle craignait surtout de lire les éventuelles révélations de cette femme. Cela aurait été bien trop facile. Dix ans d'amour, quatre ans d'absence... Et ces années n'étaient pas terminées, bien au contraire. *Emotion, quand tu nous tiens* . Shanel avait fermé son cœur depuis ce jour d’Avril, un peu avant ses onze ans, refusant de l’ouvrir à nouveau de peur de ressentir ce spleen une fois encore. La confession de sa mère lui aurait été pourtant si salvatrice. En quelques secondes de lecture, la jeune fille aurait eu la clé de la vérité, qui se cachait pourtant depuis tant d’années si près d’elle. A l’intérieur de sa boîte à musique dans laquelle une jolie danseuse se mouvait au rythme de la douce et enchanteresse musique, était caché un de ces pendentifs en forme de cœur que l’on pouvait ouvrir. Mais ne s’y tenait pas à l’intérieur une minuscule photographie ancienne, mais plutôt un liquide argenté qui y avait été soigneusement déposé et dont l’origine était une pensine. Une pensée aurait pu s’offrir aux yeux de la petite Shanel, une scène à laquelle elle avait assisté, et dont elle avait négligé le souvenir. Cependant, le petit coffre à musique avait été abandonné sous une robe de bal, quelques années plus tôt, dans le Dortoir de Shanel… Et la jeune fille n'était pas décidée à retrouver ces souvenirs, elle se l'interdisait, elle les craignait. Elle se demandait même si la meilleure alternative n'aurait pas été de laisser la lettre dans un coin pour ne pas souffrir à nouveau en l'ouvrant... Mais son coeur battait trop fot, sa curiosité était bien trop forte et Shanel n'était de ce fait pas résolu à se débarasser de tout objet venant de cet être qui l'avait mise au monde...

Ce matin-là, la jeune anglaise s’était levée aux aurores et sans faire de bruit, s’était rendue près de son armoire pour y ôter la lettre. Elle l’avait alors fourrée à la hâte dans sa robe de sorcier pour éviter d'être tentée par sa lecture. Puis elle était descendue sur la pointe des pieds afin de ne pas réveiller les autres jeunes filles de son Dortoir. Enfilant une cape en laine, Shanel n’avait qu’une seule envie, changer d’air. Mais la pluie au dehors était bien trop forte pour oser errer dans le Parc. Elle emprunta alors les escaliers qui n’en firent qu’à leur tête et ne daignèrent pas l’emmener ailleurs qu’au Quatrième Etage. De ce fait, elle se rendit à la Bibliothèque, non décidée à perdre du temps à attendre qu’ils la laissent retourner dans les Cachots. Poussant la lourde porte de bois massif de l’entrée de la Bibliothèque, Shanel adressa un bref signe de tête à Madame Pince en guise de bonjour et se dirigea vers les rangées de grimoires rares et anciens. Elle toucha les encolures sans y faire réellement attention puis en choisit un au hasard… comme pour se forcer à lire quelques pages d’un bouquin afin d’éviter de penser à la missive de sa mère. Celui-ci s’intitulait : « Comment soigner son hippogriffe ? »… Esquissant tout de même un petit sourire en observant sa trouvaille des plus ennuyeuse et ridicule, elle replaça le grimoire et observa les différents thèmes de chacun des autres livres du rayon, disposés par taille croissante. Elle passa bien rapidement la rangée des gros livres utiles pour le cours de « Soins aux Créatures magiques » puisqu’elle n’avait pas envie de faire un tour à l’infirmerie [sans passer par la case départ]… Puis, elle observa un tout autre grimoire, très ancien, aux coins cornés, aux reliures dorées et aux pages si jaunies qu’il devait bien avoir plusieurs siècles. Elle tenta alors de le prendre avec quelques doigts mais il était si lourd qu’elle fut obligée d’exercer un peu plus de pression afin de l’attraper. Non sans difficulté, elle le déposa rapidement sur la table la plus proche et s’installa au devant pour le feuilleter. Sur la couverture qui semblait être en bois, quelques lettres avaient été gravées : « Contes et Nouvelles Moldus ». Il semblait étrange pour la jeune élève de Serpentard qu’un éditeur sorcier soit si pointilleux et esthétique pour réaliser un tel grimoire pour un livre uniquement voué aux fanatiques des Moldus, qui n’étaient pas bien nombreux dans l’univers de la Sorcellerie. Ses petits yeux bleus semblaient avides de connaissance et sa curiosité avait atteint le point culminant de la plus haute montagne sorcière. Elle ouvrit alors le livre, renonçant à observer la quatrième de couverture, l’ouvrage étant bien trop lourd pour sa petite force de cafard. C’est alors que de la fumée bleutée à l’odeur nauséabonde venue de nulle part sortit de la première page et vint entourer la jeune demoiselle… Les narines de la jeune fille furent impregnées de cette émanation si désagréable. Sa tête tourna légèrement et elle sentit son corps devenir flasque. Son esprit vagabondait déjà et ses yeux se fermèrent instinctivement. C’était comme si elle était emportée dans un autre univers. L’effluve de ce « parfum » était insupportable et elle semblait comme coupée du monde extérieur. Ses pieds prirent un peu d’altitude et ses jambes flageolèrent quelques secondes… Elle pensa alors au même instant à : « Un Portoloin ! » En effet, la jeune Shanel avait vu juste… ou presque. Le vieux grimoire poussiéreux n'était aucunement destiné aux jeunes sorciers en quête de savoir sur les individus moldus, mais était plutôt un accès à un tout autre lieu, un lieu secret dans Poudlard, sans doute, puisqu'aucun Portoloin ne pouvait fonctionner dans l'enceinte de l'école... Elle ne savait pas ce qui l’attendait et où elle allait bien pouvoir se rendre. Elle ne savait pas non plus que deux autres personnes avaient également été entourées par cette fumée et allaient bien vite vivre une aventure incroyable avec elle…

star


Dernière édition par le Dim 19 Aoû 2007 - 17:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Logan
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 101
Maison : Serpentard
Année : 4ème année
Gain de Gallions : 12189
Date d'inscription : 10/04/2007

MessageSujet: Re: ~Âmes sensibles...~ [Charlotte + Alice ]   Dim 19 Aoû 2007 - 15:12

Alice vagabondait de bonne heure dans les couloirs. La nuit avait été difficile et se lever, pénible. Néanmoins, la jeune Serpentarde ne voulais pas rester une minute de plus entre les quatre murs de son dortoir sombre et froid. Les pierres du cachot retenaient la fraîcheur de l'hiver, ce qui était pratique en été lorsqu'il faisait beaucoup trop chaud dehors pour sortir dans le parc. Les torches étaient éteintes, Alice devait s'orienter en plaquant une main sur le mur, avançant lentement, pas après pas, vers une sortie. Contrairement aux étages, il n'y avait aucun tableau dans les cachots, appart deux ou trois qui se battaient en duel, on ne savait pourquoi. Alice descendit quelques marches avant de continuer son chemin vers la sortie. Une faible lueur lui indiqua la marche à suivre. La jeune fille courrait à présent pour déboucher dans le hall. La lumière de l'aube filtrait à travers les immenses fenêtres, illuminant les dalles légèrement jaunies avec le temps. Alice ne savait pas quoi faire une fois sortie de son trou. Décident de monter dans les étages supérieurs elle pris un escalier sur sa droite et commença son ascension. C'est alors qu'elle remarqua une autre Serpentarde qui, apparemment, ne voulait plus dormir elle aussi. Alice la suivit, avec une marge de distance raisonnable pour ne pas être repérée. Elle la regarda monter les marches, admirer les tableaux, pour enfin arriver au quatrième étage.

Alice pousse la porte, et la regarde entrée dans la bibliothèque.
Pense:"Manquait plus que ça, la biblio ... pfff qu'est ce que je vais bien pouvoir y faire !"
Malgré ses paroles, Alice entra prudemment dans cette salle remplie de grimoires plus anciens les uns que les autres. Tournant plusieurs fois la tête à droite et à gauche elle remarqua dans un coin sa proie qui se tenait sur la pointe des pieds, essayant d'attraper un livre dans la rangée des soins aux créatures magiques. C'était l'une des parties de la bibliothèque qu'Alice détestait le plus. Tous ces livres lui rappelaient le lourdaud d'Hagrid qui lui avait enseigné cette matière durant une année entière, ce qui n'avait pas franchement été une partie de plaisir pour tous les Serpentards.
Pense:"Elle a franchement que ça à faire ..."
Alice la regarda, la dévisageant de haut en bas avant de conclure. Cette fille ne lui disait rien, c'était la première fois qu'elle la voyait. Tout en s'approchant elle remarqua qu'une odeur désagréable avait envahie l'endroit où elle se trouvait. Se positionnant juste derrière la Serpentarde elle commença à éprouver un besoin irrésistible de dormir, profondément. Elle avait ouvert se livre et une fumée bleutée nauséabonde s'en échappait entre les lignes écrient d'une écriture fine et noire. Il lui semblait apercevoir une citrouille, non ... non ... c'était plutôt un grand château, et une jeune fille avec 7 petits hommes ... ou plutôt un garçon qui volait avec une jeune adolescente, il y avait un crocodile et des sirènes ... c'était si beau ! L'image se changeait, elle apercevais maintenant un dragon, une dame qui dors ... et un prince, puis autre chose ...

Ses yeux se fermaient, lentement. Son corps devenait tout flasque avant de s'écraser sur le sol avec un bruit mat, juste à coter du corps de sa camarade, elle aussi commençait à s'endormir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte Leonhart
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1369
Age : 29
Maison : Ancienne Serpentard
Année : 1ère année - Moon Shadow
Gain de Gallions : 12817
Date d'inscription : 29/10/2006

MessageSujet: Re: ~Âmes sensibles...~ [Charlotte + Alice ]   Lun 20 Aoû 2007 - 14:33

* Où suis-je... ? *

~†~ Lentement, Charlotte laissa ses paupières s'entrouvrir. Ses yeux bleu/vert fixèrent un point imaginaire, droit devant elle, durant quelques secondes. Son esprit semblait étrangement vide. Où était-elle ? Et pourquoi était-elle allongée ? Il faisait extrêmement noir... Elle n'y voyait absolument rien. Pas un seul indice qui aurait pu lui indiquer le lieu où elle se trouvait... En tout cas, elle n'était pas dans un lit, que ce soit celui d'Hammersmith chez ses parents, ou celui qu'elle avait occupé durant quelques jours chez Sacha en Cornouailles, ni même celui de son dortoir. Non, elle ne se trouvait pas dans un petit lit douillé, même si elle semblait se réveiller... Et pour cause, le sol était dur et froid sous sa peau. Des dalles. De larges dalles quelque peu humides... Délicatement, elle porta une main à son visage, se massant les tempes quelques secondes. Où était-elle... ? Tout ce dont elle se souvenait était...

La bibliothèque. Il était tôt. Très tôt. Trop tôt en tout cas pour que les élèves de Poudlard soient déjà réveillés. Ils étaient tous encore bien profondément endormis, dans les bras de Morphée, à faire des songes tantôt doux, tantôt un peu plus agités. Tous endormis... ? Non. Il y avait au moins une élève qui ne dormait pas. Charlotte Leonhart, élève de 7e année à Serpentard. Elle n'avait d'ailleurs pas réussi à dormir beaucoup. En fait, elle n'avait pas fait de bonne nuit depuis très longtemps. Pas depuis que Sacha avait été envoyé à Azkaban pour son agression sur Cain Edelweiss et qu'elle avait appris que... Non. Chut. Ne pas penser à cela. Elle préférait éviter. Car chaque fois qu'elle y songeait, elle sentait une chaleur monter en elle. Puissance chaleur destructrice. De la haine ? Peut-être... Elle ne savait pas... Mais cela n'avait rien de sain en tout cas.... Alors, elle préférait ne pas y penser, ne sachant pas comment elle réagirait si quelqu'un venait lui parler alors qu'elle serait sous l'emprise de ce sentiment. Cependant, elle se connaissait presque par coeur, et savait aussi très bien que cela devrait sortir tôt ou tard, qu'elle finirait par craquer... Mais elle préférait repousser l'explosion... Ce n'était peut-être pas une bonne idée puisque plus elle attendrait, plus elle accumulerait de rancoeur mais.... Mais tant pis...

Ne pas y penser. Ne pas penser tout court. Voilà une chose qui était assez difficile.... La jeune brune avait constamment le cerveau en ébullition, à cogiter sur tout et sur rien. Esprit torturé, esprit tourmenté, il n'y avait qu'une fois épuisée que ses pensées la laissaient tranquille... Et le meilleur moyen qu'elle connaissait pour se fatiguer était le Quidditch. Autant vous dire que les entraînements solitaires avec sa batte et un cognard, parfois deux, s'étaient multipliés depuis qu'elle avait appris la nouvelle. Mais il n'y avait qu'après s'être défoulée qu'elle se sentait enfin sereine et bien. Et qu'elle pouvait dormir tranquillement. Autrement, toutes ces questions hantaient son esprit. Comme ce matin... Il était encore tôt. Trop tôt pour que les élèves de Poudlard soient déjà réveillés et pourtant Charlotte était déjà prête. Habillée, coiffée, son sac était fait et..... Et rien. Elle ne faisait rien. Elle restait là, allongée dans son lit, à caresser son chat noir, Hope, qu'elle avait trouvait dans la Forêt Interdite en avril dernier. Petit boule de poil de trois mois qu'elle avait sauvé d'un loup-garou. Et juste après cela, Sacha et elle... Stop. Ne pas y penser.

Trop dur... Trop de pensées, trop de questions, trop d'incertitudes. Et aussi, il lui manquait... Cela ne facilitait pas la tâche.... Aussi, la jeune Préfète avait décidé de ne pas rester allongée là, à attendre le début des cours. Elle avait saisi son sac et était sortie des dortoirs, après une dernière caresse à Hope resté sur son lit. Elle avait traversé la salle commune, parfaitement vide et silencieuse et avait filé droit vers la bibliothèque. Les couloirs étaient vides et silencieux... Il n'y avait aucun bruit. Et cela était loin de déranger la jeune anglaise.... Elle avait l'habitude de déambuler dans des endroits vides du château, âme solitaire... Avant sa sixième année, elle avait été trop timide et réservée pour aller vers les autres, et il n'y avait que son cousin, Eneas Penn, qui pouvait l'approcher. Mais, après ses seize ans, elle avait totalement changé de caractère, s'éloignant de sa famille. Silence radio. Cependant, elle n'avait pas perdu son côté indépendant. Elle ne supportait toujours pas d'être entourée de trop de monde... Voilà pourquoi elle n'avait pas beaucoup d'amis. Il y avait Sacha, qui n'était plus à Poudlard, et Eneas - quoiqu'elle ne savait pas si elle pouvait toujours le compter parmi ses amis après l'avoir abandonné comme elle l'avait fait...

Quoiqu'il en soit, elle était arrivée devant la bibliothèque au moment où celle-ci ouvrait. Personne... Vide... Elle salua la bibliothécaire d'un vague signe de tête avant de s'enfoncer dans les hautes allées sombres de la connaissance... Elle s'installa à une table un peu en retrait, pour être sûre de ne pas être dérangée. Elle posa son sac sur la table et alla chercher un livre sur le Quidditch. Oui, cette année, Charlotte passerait ses ASPICs. Et alors ? Elle n'allait tout de même pas commencer à réviser alors que la rentrée avait eu lieu à peine quelques jours plus tôt... Elle revint à sa table et le feuilleta de longues minutes, l'esprit ailleurs. Non, elle n'arrivait pas à lire... Elle n'avait pas entendu que deux personnes étaient arrivées, elles aussi. Silencieuse, Charlotte se leva et alla ranger le livre où elle l'avait pris. Pour revenir à sa table, elle passa devant la rangée des livres rares et anciens et... Hum... ? Quel était cette étrange odeur... ? Oula, pas très agréable en tout cas... Les sourcils froncés, la jeune brune s'avança pour voir d'où cela venait mais, à peine avait-elle fait quelques pas qu'elle sentit son esprit et son corps s'engourdir. Et puis plus rien...

Elle s'était donc réveillée lentement, dans ce lieu inconnu et sombre. Elle prit alors appui sur ses mains et se redressa, en position assise. Elle essaya de regarder autour d'elle, mais son regard perçant ne put rien déceler d'autre que les ténèbres... Oh ! Elle portait peut-être son uniforme - à savoir une jupe noire, une chemise blanche et la cravate verte et argent - mais elle avait gardé sur elle sa longue cape noire dans laquelle se trouvait.... sa baguette magique. Charlotte fouilla alors ses poches et la sortit.
* Lumos... * Et là....Wow... La jeune brune vit, à côté d'elle, deux corps allongés eux aussi, et qui semblaient également reprendre vie peu à peu. Deux jeunes filles. Elle les connaissait de vue, elle étaient de sa maison, mais en quatrième et cinquième année. Shanel Zeliha et Alice Logan. Charlotte se releva alors, époussetant en quelques gestes furtifs ses vêtements, et commença alors à regarder autour d'elle, la lumière émanant de sa baguette laissant entrevoir un endroit des plus singuliers... ~†~

" Vous savez ce que nous faisons là... ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/CharlotteLeonhart
Shanel Zeliha
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 6
Maison : Serpentard
Année : 4ème année
Gain de Gallions : 11802
Date d'inscription : 17/08/2007

MessageSujet: Re: ~Âmes sensibles...~ [Charlotte + Alice ]   Mar 21 Aoû 2007 - 11:41

star

Shanel se sentit propulsée contre un mur, et ce, sans grande douceur. L’odeur nauséabonde semblait avoir disparu mais le nuage sur lequel elle avait l’impression de flotter lui paraissait sans aucune issue. Elle avait un mal de crâne horrible, sans doute dû au voyage inattendu et un peu trop mouvementé pour elle en cette matinée. Ses doigts et ses jambes semblaient être en coton, une barre de fer paraissait lui traverser les deux tempes et son corps était bien plus lourd que d’habitude, elle qui était pourtant si frêle. La jeune fille n’avait plus aucune notion du temps, de l’espace. Il lui semblait que plusieurs heures s’étaient écoulées entre l’instant durant lequel elle avait ôté le grimoire de sa place et celui où elle avait atterri dans cet endroit si singulier. Pourquoi donc était-elle arrivée ici ? Où était-elle ? Elle savait bien qu’un portoloin interne au Château n’avait pu l’emmener que dans une pièce secrète de ce dit Château, mais elle ne se doutait pas réellement de ce qui l’attendait, et c’est sans doute cela qui l’effrayait le plus. D’un tempérament peu soucieux, la jeune fille n’était pas de celles qui se cachaient au moindre bruit suspect, à la moindre ombre inquiétante. Cependant, du haut de ses quatorze ans et quelques broutilles, Shanel n’était pas rassurée en ces lieux si étranges. Elle n’avait pas encore réussi à ouvrir les yeux. En effet, la jeune élève de Serpentard avait été éblouie par une lumière aveuglante dont elle ne connaissait pas l’origine. Après avoir attendu quelques instants, elle entrouvrit les paupières et aperçut deux autres jeunes filles auprès d’elle, toutes deux assises ou allongées à même le sol, dans un état quelque peu nerveux. Il y avait en sa présence deux autres élèves de Serpentard qu’elle connaissait de vue uniquement ou simplement de réputation. Tout d’abord, il y avait cette jeune fille de la même année qu’elle, elle l’avait vue plusieurs fois dans le fond des salles de classe. Alice. Alice Logan, si ses souvenirs étaient bons. Un style un peu à part, un mélange de gothique et de classique, si tant est que ces deux termes pouvaient être rapprochés. A sa gauche, se trouvait une élève plus âgée, en septième année lui semblait-il. Il s’agissait de Charlotte Leonhart, la préfète incisive et fort étrange de la maison Serpentard. L’heure n’était pas véritablement venue aux présentations de convenance mais plutôt aux interrogations. Que faisaient-elles dont là ? Il était pourtant fort peu probable que ces deux élèves se soient tenues dans la bibliothèque à une heure si prompte de la journée, sans que Shanel ne les ait aperçu. Peut-être avaient-elles également touché au même instant qu’elle un objet qui les aurait redirigées vers cet endroit. Des milliers de questions se posaient dans l’esprit de Shanel. Epoussetant tant qu’elle pouvait la poussière accumulée sur sa robe de sorcier et réajustant avec quelque difficulté sa cravate argent et vert, la jeune fille se releva non sans difficulté et observa les alentours. La pièce n’était pas grande, il s’agissait simplement d’une pièce noire, aux quatre murs vides, sans aucune ouverture, hormis un petit passage que les filles allaient devoir emprunter, sans doute en rampant, compte tenu de son étroitesse. Cette éventuelle alternative ne réjouissait pas le moins du monde Shanel qui regrettait à cet instant même de n’avoir pas pu dormir quelques heures de plus. La jeune fille observa les deux autres élèves et devina à leur expression décontenancée qu’elles ne devaient ni être ravies de se trouver là, ni être rassurées par ce qui les attendait. Shanel était cependant un peu plus optimiste. Peut-être étaient-elles arrivées ici par un simple concours de circonstances, peut-être que ces trois élèves allaient uniquement découvrir un passage secret qui les mènerait plus rapidement au cours de défense contre les forces du mal ou à la Réserve de la Bibliothèque. Après tout, il était préférable pour Shanel qu’elle relativise la chose. La jeune fille sortit sa baguette et vérifia que la lettre de sa mère était toujours dans sa poche. Ce qui était le cas, fort heureusement pour Shanel. Non sans aucune appréhension, la jeune élève se tourna vers Alice et Charlotte, répondit par la négative à la question de cette dernière puis leur dit :

« Je ne pense pas que l’on puisse revenir en arrière, alors si ça vous dit, quoique nous n’ayons pas vraiment le choix, allons dans l’autre pièce. »

Elle désigna cette autre pièce d’un coup de baguette, en pointant celle-ci contre le passage étroit qu’elle avait aperçu quelques secondes auparavant. Puis elle reporta son attention sur les deux jeunes filles à qui elle n’aurait sans doute jamais adressé la parole si le destin ne les avait pas menées directement à elle.


star

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Logan
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 101
Maison : Serpentard
Année : 4ème année
Gain de Gallions : 12189
Date d'inscription : 10/04/2007

MessageSujet: Re: ~Âmes sensibles...~ [Charlotte + Alice ]   Mer 22 Aoû 2007 - 11:49

Alice se réveillait doucement, ses paupières étaient lourdes, très lourdes. Sa joue la picotait, elle était froide, posée contre une dalle du sol depuis quelques temps déjà. Combien de secondes? Combien de minutes? elle n'en avait aucune idée, la notion du temps lui avait échappée pendant un moment. Tout ce qu'elle savait c'est qu'elle n'était plus dans la bibliothèque, elle n'était pas non plus dans son petit lit douillet dans les cachots de Serpentard, sa maison. Pourquoi s'être levée de si bonne heure? Tout cela ne serait pas arrivé si elle était rester bien gentiment allongé dans son dortoir. Les images qu'elle voyait étaient flou, une sorte de rêve éveillé. Un bruit. Alice se relève brusquement prise de peur. Trop vite. La tête commence à lui tourner, elle est obligée de la prendre entre ses mains et attendre que le malaise s'estompe. La vue lui revient petit à petit, son rêve devient plus réel. Deux silhouettes la regarde. Une lumière illumine la pièce sombre, dévoilant un premier visage qu'elle reconnaît facilement. La préfette était ici, comment? Pourquoi? C'était impossible. Alice se posait trop de questions et sa tête se remis à tournée. Le voyage avait été violent, son corps était retombé durement sur les dalles froide de cette chambre sans fenêtre, faisant apparaître déjà quelques bleus au niveau des cuisses et des coudes. Avait-elle été suivie elle aussi? Une proie qui en chassait une autre. Qu'elle drôle de mise en scène.

Un second visage, une autre Serpentarde. Elle la connaissait, mais uniquement depuis quelques heures, depuis sa visite dans la bibliothèque. Une odeur, cette odeur si caractéristique qui lui était impossible d'oublier, fumée bleutée, désagréable, jusqu'à l'écoeurement. Une main devant sa bouche, l'autre se bouchant le nez elle s'empêche de vomir. Fermant les yeux et se rallongeant elle se calme. La crise passe et elle peu se rasseoir sur les pierres, assise en tailleur. Les deux Serpentardes la regardent, quoi de plus normal? Justement. Tout aurait été normal dans un conteste normal. Mais là c'était tout sauf ça. Étrange. Alice ne peux s'empêcher de se sentir agressée par les deux élèves de sa maison. Elle se lève et se rapproche de la préfette, plonge une main dans sa poche et en sort sa baguette. A son tour une faible lueur éclaira une autre partie de la pièce, faisant apparaître dans le décor une table, quatre chaises, quatre lits vides. Une salle de repos? Pourquoi? Rien ne laissait penser que quelque chose d"humain" vivait ici. La poussière recouvrait les meubles, les protégeant d'une épaisse couche grisâtre.

Alice entend Charlotte se demander où elles sommes tombées, car tombé était le mot exact. Tournant la tête de tous coter, elle ne comprend pas d'où elle avait pu arrivée, il n'y avait aucune entrée appart une sorte de trou, petit, encastré dans un des quatre murs de la pièce abandonnée. Un frisson parcourra l'échine de la jeune fille. Il était impossible qu'elles soient rentrée par là. Alice avait été inconsciente, elle ne pouvait donc pas ramper dans se tunnel.


-Je ne sais pas non plus où nous sommes.
Je ne reconnais pas cet endroit, c'est la première fois que je viens ici.


Pense:
"Et certainement la dernière si nous arrivons à sortir."


Sans quitter des yeux le trou, Alice entend Shanel dire une chose qu'elle se refusait de faire. Aller dans cette autre pièce. Comment savait-elle qu'il y avait une autre pièce derrière ce tunnel? C'était peut être un cul de sac, un gouffre ou bien rien, tout simplement, vide. L'idée de ramper à travers le mur la répugnait. Il devait être dégouttant, remplis de créatures étranges, velus ou bien gluante. Mais que pouvaient-elles bien faire appart aller de l'avant? Rester ici ne servait à rien, il fallait trouver une sortie, et ce n'était pas de cette façon qu'elles la trouveraient.
Alice soupira, réfléchit quelques instant avant de se décider à traverser.


-Bien que cette idée ... me répugne nous sommes bien obligées.
Hey bien ... moi, en tout cas, je ne passe pas devant !


Les bras croisés, elle regarde ces deux camarades, attendant une réponse. Alice avait peur, c'est vrai. Mais dite moi qui n'aurait pas peur dans cet endroit lugubre? Elle s'avance vers le mur, s'accroupit et éclair de sa baguette l'entrée. Noire, la lumière projetée par sa baguette ne suffisait pas. Le tunnel était trop profond, trop étroit. Impossible de prévoir ce qui les attendait, il fallait y aller pour le découvrir, c'était la seul façon de savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte Leonhart
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1369
Age : 29
Maison : Ancienne Serpentard
Année : 1ère année - Moon Shadow
Gain de Gallions : 12817
Date d'inscription : 29/10/2006

MessageSujet: Re: ~Âmes sensibles...~ [Charlotte + Alice ]   Jeu 23 Aoû 2007 - 3:38

~†~ Les trois jeunes filles étaient à présent debout. Elles avaient toutes sorties leurs baguettes et éclairaient la pièce. Etrange pièce d'ailleurs... Une table, des chaises, des lits... Où avait-elles donc atteries ? Il y avait tellement de poussières.... Les seuls endroits du château où Charlotte avait déjà vu autant de poussière étaient les salles de classe vides et inoccupées. Et cette pièce ressemblait à tout sauf à ça. Pas de pupitres, pas de bureau, pas de tableau, pas d'étagères... Non, rien.... Rien si ce n'était ces quelques meubles, un peu plus loin... Etrangement, lorsque les yeux bleu/vert de la Serpentard s'étaient posés sur les lits, un frisson l'avait parcourue, des pieds à la tête. Cet endroit ne lui inspirait pas confiance.... Peur ? Non, ce n'était pas de la peur. Inquiétude ? Non, ce n'était pas de l'inquiétude. C'était juste qu'elle se sentait mal à l'aise, pas à sa place comme... Ah... Sentiments indescriptibles.... C'était un peu comme quand elle avait été dans la Forêt Interdite. Elle avait bien vu ces yeux jaunes posés sur elle. Eh bien là, elle ressentait un peu la même chose. Sauf qu'il n'y avait pas d'yeux jaunes, et que Charlotte n'avait pas voulu se retrouver ici...

En tout cas, les deux Serpentard ne semblaient pas en savoir plus que leur Préfète sur la manière dont elles avaient atteri ici... Encore une chose inexplicable à mettre sur le dos de Poudlard et ses mystères... Charlotte retint un petit soupir et se contenta de regarder rapidement autour d'elle, silencieuse. Elle non plus, elle n'était jamais venue ici. D'ailleurs, où se trouvaient-elles ? Dans quelle partie du château ? Elles ne le sauraient sûrement que lorsqu'elles retrouveraient un endroit familier... Alors, en attendant... Eh bien, en attendant, comme le disait Shanel, elles n'avaient plus qu'à avancer. Charlotte se tourna vers la petite ouverture désignée par la quatrième année. C'était vraiment petit... Alice non plus n'avait pas l'air enchantée. Elle ne voulait pas passer la première. Ah oui... Charlotte était la plus âgée... Humpf. Les deux autres allaient sûrement se raccrocher à elles. Bon... D'autant plus qu'elle était leur Préfète... Mais dans quoi s'était-elle fourrée ??!!

La jeune brune franchit les quelques pas qui la séparaient d'Alice, qui était à présent accroupie face à l'entrée du tunnel. Elle se baissa à son tour, regardant avec méfiance le trou sombre. Bien que la cinquième année l'éclairait, on n'en voyait pas le bout... Charlotte regarda alternativement les deux jeunes filles puis le passage avant de soupirer et de lâcher en un souffle quelque chose du genre :
" C'est bon, j'y vais... ". La baguette toujours en main, dirigée vers le haut, la jeune Batteuse se mit donc à quatre pattes et commença à avancer, sans trop de difficulté. Elle se retourna, pour s'assurer que les deux filles la suivaient, puis reprit son chemin. Les premiers mètres ne furent pas trop durs. Le sol était juste froid et un peu humide. Mais bientôt, son visage entra en contact avec une toile d'araignée. Après avoir lancé un juron et s'être débarassée du fil, Charlotte reprit son chemin, la baguette illuminant toujours le chemin devant elle. Après une dizaine de minutes, elle eut l'impression que la consistance du sol changeait. En fait, lui ne changeait pas, c'était juste qu'il y avait des tas de petits os de rongeurs sur le sol. Vraiment charmant... Un quart d'heure plus tard, une lumière chaleureuse annonçait la fin du tunnel.

* C'est dégueu... *

~†~ Les derniers mètres qu'elles eurent à franchir furent particulièrement difficiles car il y avait non seulement des cadavres sur le sol, mais en plus, une espèce de matière gluante, comme de la bave de Musard... Mais en non venimeux. Très appétissant... Cependant, elles sortirent du tunnel sans avoir croisé une quelconque créature horriblement horrible et sanguinaire... Les seuls moments "violents" furent probablement lorsque Charlotte rabrouait celle qui se trouvait derrière elle, en lui sommant de ne pas la coller autant. Elle sortit la première du tunnel, bien heureuse quand même de n'être plus enfermée dans cette petite galerie... Elle se redressa et lança plusieurs récurvit sur ses mains, ses vêtements et ses cheveux, afin de retirer les quelques toiles d'araignées qui traînaient encore et la matière gluante qui s'était mise un peu partout. Si elle avait su, elle aurait été attendre directement devant sa salle de classe... Quitte à s'ennuyer à mourir, mais elle ne serait pas tombée dans cette galère...

Une fois à peu près nettoyée, Charlotte releva la tête, pour regarder la pièce dans laquelle elles étaient arrivées. Et là... Ses lèvres formèrent un petit "o" de stupéfaction. Rien à voir avec l'autre pièce... Non, celle-ci était un peu plus spacieuse et surtout, éclairée et chaleureuse. Une douce lumière jaune/orange baignait la pièce. Au milieu de celle-ci se trouvait une assez large table, sur laquelle étaient disposés des dizaines et des dizaines de plats, plus appétissants les uns que les autres. Et, de chaque côté de la table, se trouvaient cinq armures, les mêmes que l'on trouvait dans les couloirs de l'école. Curieuse, Charlotte s'approcha un peu de la table et s'arrêta devant celle-ci. Elle tendit la main vers un croissant mais stoppa son geste au moment où un cliquetis se faisait entendre. Elle releva le visage, mais aucune des dix armures ne semblait avoir bougé. Son regard se fit un peu plus perçant et elle retira sa main, avant de se tourner vers ses collègues. ~†~


" Je pense que nous ne devrions pas toucher à ce qui se trouve sur cette table...
Il y a une autre pièce, là-bas. "


~†~ Charlotte désigna d'un petit signe de la tête l'autre bout de la pièce, où se trouvait une porte entrouverte. Ce petit cliquetis qu'elle avait entendu ne lui annonçait rien de bon. Et elle était certaine de l'avoir entendu. Elle avait l'intime conviction que si l'une d'entre elles ne faisait même qu'effleurer l'un des aliments sur la table, les armures se mettraient toutes en mouvements, et certainement pas pour faire une partie de cache-cache ni pour leur chanter une berceuse... Malgré l'ambiance plutôt conviviale, il y avait quelque chose de malsain dans cette pièce. Charlotte le sentait. Comme une épée de Damoclès suspendue juste au-dessus de leurs têtes. Un seul faux pas et celle-ci s'abattrait... La jeune anglaise se mit alors en marche vers l'autre bout de la pièce, se dirigeant vers la porte. Elle passa près d'une armure, qu'elle étudia brièvement de son regard perçant. Mais pas un geste... Elle continua son chemin, espérant que les deux plus jeunes l'écouteraient... ~†~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/CharlotteLeonhart
Alice Logan
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 101
Maison : Serpentard
Année : 4ème année
Gain de Gallions : 12189
Date d'inscription : 10/04/2007

MessageSujet: Re: ~Âmes sensibles...~ [Charlotte + Alice ]   Jeu 30 Aoû 2007 - 23:34

Finalement, Charlotte se dévoua pour passer la première dans le tunnel qui n'en finissait pas. Elle n'en pouvait plus, ramper, encore et toujours, c'était interminable! Alice se sentait sale, repoussante, et elle avait bien raison. Des toiles d'araignées s'étaient logées dans les recoins de sa cape, des petits animaux velus, sans doute des rats, passaient à travers ses jambes, la chatouillant de leurs moustaches, arrachant une grimace à la jeune Serpentarde. Alice suivait Charlotte de près, peut être par peur? Pourtant il n'y avait aucun moyen de se perdre. Il n'y avait qu'un seul chemin à suivre, c'était pas bien compliqué. Elle entend alors Charlotte lui demander d'arrêter de la coller autant. Alice soupire et attend que la préfette ait pris un peu de marge avant de continuer sa route, c'est à dire, derrière la Serpentarde, ce qui ne changeait pas grand chose. Ses genoux commençaient à lui faire mal, à force d'avancer dans cette position, elle allait avoir plein de bleus, quel joyeux souvenir!

Une petite lumière filtra enfin, mais Alice ne s'en réjouit pas pour autant. Ce n'était pas une de ces lumières qui éclairait les fenêtres de sa maison le matin, ce n'était pas le soleil, mais plutôt plusieurs bougies, car la lumière vacillait. Elle pressa un peu le pas pour enfin sortir et se relever avec difficulté. En regardant de tous les côtés elle trouva un miroir et s'y précipita pour s'examiner. Et ce qu'elle vit ne lui plu pas du tout. Elle était dégoûtante, ce tunnel ne devait pas avoir été nettoyé depuis des lustres! Farfouillant dans sa poche intérieure elle sorti sa baguette et commença à se nettoyer de la tête au pied comme venait de le faire la Préfette. Puis quelque chose d'inattendu se passa.


    Grlllllllrrrggrl


Pense:
"J'aurais dû manger avant de partir en expédition! J'ai sauté le petit déjeuner avec toute cette histoire! J'ai faim! J'ai faim! J'ai faiiiiiiiiiimmm !"


Alice devint rouge cramoisi et appuya sur son ventre, le poing fermé, pour essayer de calmer les gargouillements. Faisant un tour d'horizon elle aperçu la silhouette de Shanel qui pointait le bout de son nez toute salle elle aussi, mais un peu moins. Alice et surtout Charlotte avaient nettoyé le passage. C'est à ce moment qu'elle remarqua la présence des cinq armures plantées là, toutes sales elles aussi, mais pas rouillées. Elles ressemblaient étrangement à celles qui arpentaient les couloirs du château, en réalité c'était les mêmes. Alice aperçu alors le banquet qui était installé sur la table. Sans prendre gare aux recommandations de la Préfette elle s'empara d'un croissant plus qu'appétissant et croqua à pleines dents la pâtisserie.

    Ahhaaaa ça fait du bien de manger un peu ...hum?


C'est alors que se produisit quelque chose d'inattendu encore une fois.
Les armures s'animèrent, soulevant leurs épées d'une main avec une facilité surprenante. Faisant quelques moulinets du poignet avant de la reprendre par le manche à deux mains. Alice, apeurée, balbutia pendant un moment, lâchant son croissant qui tomba sur le sol, soulevant ainsi une pellicule de poussière.


    -Euuh ... je crois qu'on a un problème ... oh tout petit, c'est rien de bien méchant ...


Sa gorge se noue. Alice avale sa salive avec difficulté avant de plonger sa main dans sa poche pour en sortir sa baguette. Sa main tremble, elle n'arrive pas à la contrôler. Un coup d'épée s'abat sur la jeune Serpentarde qui l'esquive de justesse, le prochain lui serait fatal, elle ne pouvait pas avoir deux fois de la chance coup sur coup. C'était impossible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ~Âmes sensibles...~ [Charlotte + Alice ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
~Âmes sensibles...~ [Charlotte + Alice ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Les souvenirs :: Archives Générales :: RP, biographies, répartitions-
Sauter vers: