Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dans ma forteresse intérieure, suite [ TERMINE ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Savaney Avigora
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 32
Maison : Serpentard
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 12252
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Dans ma forteresse intérieure, suite [ TERMINE ]   Ven 17 Aoû 2007 - 15:19

Savaney venait tout juste d'arriver en haut de l'une des plus hautes tours du château, là où se trouvait la volière. Elle venait de quitter le lac, où elle avait fait une rencontre plus que surprenante, et, suivant le conseil d'Enishi, elle avait décidé d'aller voir Arclight à la volière. Bien qu'elle n'y ait jamais mis les pieds, puisqu'elle n'avait pas de hibou et n'envoyait jamais de courrie, elle savait où elle se trouvait pour avoir vu de nombreux élèves emprunter les escaliers qui y menaient. Elle chercha d'aigle royal des yeux, et ne mit pas longtemps à le voir. Plus grand que la plupart des hiboux et chouettes qui étaient là, il semblait dominer toute la volière, comme un roi domine ses sujets.
Elle ne put réprimer un sourire lorsqu'elle le vit, et siffla doucement en levant le bras où la protection en cuir était toujours attachée. Arclight sembla la reconnaître, malgré le fait que son sifflement ne soit pas le même que celui de son maître, et vint se poser en douceur sur son bras. Précautionneusement, Savaney recula, et s'assit dans un coin de la volière qui n'était pas trop recouvert de fientes de hiboux. Ramenant ses genoux contre elle, elle appuya son bras où était posé l'aigle sur ses genoux, et leva son autre mains pour tenter de le caresser, sans savoir s'il risquait de mal réagir ou non. Enfin, elle se détendit, et s'appuya contre le mur derrière elle. Elle espérait que personne ne viendrait à la volière, car on risquait de lui demander des explications, et elle n'avait pas envie de s'expliquer, surtout pas maintenant. Elle resta immobile quelques minutes, regardant l'aigle qui semblait l'observer, lui aussi, comme pour juger si elle était digne de confiance ou non. Puis, sans qu'elle ne s'en rende vraiment compte, elle commença à parler à Arclight :


" Tu sais, je pensais qu'Enishi allait se fâcher, parce que je ne voulais pas aller me baigner. Mais il n'a rien dit, il ne m'en voulait même pas... Tu as de la chance d'avoir un ami comme lui... "

L'aigle la regardait à présent dans les yeux, comme s'il comprenait ce qu'elle disait. Elle continua :

" Tu sais, si je n'ai pas voulu, ce n'est pas parce que je n'en avais pas envie, mais... J'ai des cicatrices, de partout, sur tout le corps, et je ne voulais pas qu'il les voit... C'est mon père, qui me frappe à chaque fois que je rentre chez moi, il ne m'aime pas, c'est tout... Il voulait que je sois un garçon, et j'ai même failli m'appeler Gordon, comme lui, même si j'étais une fille... J'ai eu de la chance que ma mère, pour une fois, s'oppose à lui... Et puis, il ne m'aime pas, non plus, parce que je ne suis pas une sang pur... Il déteste ma mère, aussi, mais elle, il ne lui fait pas de mal, il ne lui parle jamais, et elle, elle ne dit jamais rien... Alors, quand j'étais toute petite, il a commencé à me frapper, tout le temps, tous les jours, et même plusieurs fois pas jours... Et puis, au bout d'un moment, il a remarqué que je me soignais très rapidement, il ne savait pas pourquoi... En fait, la nuit, j'allais dans son laboratoire, chez nous, et je fabriquais des potions que je trouvais dans des livres, pour me soigner... Au début, ça ne marchait pas très bien, et je me trompais souvent... Mais maintenant ça va mieux, je sais faire plein de potions, et je n'ai plus besoin des livres. Mais quand il a vu que je me soignait, il a trouvé une autre solution, et il a décidé de ne me blesser plus qu'aux mains, ou presque. Bien sûr, il arrive qu'il me frappe, parfois, mais il préfère détruire mes mains, parce que, sans mes mains, je ne peux pas me soigner... Regarde..."

Elle retira alors le gant de sa main gauche, et l'approcha de son visage. Sa main était couverte de cicatrices, et totalement déformée. Et l'annulaire et l'auriculaire restaient immobiles, paralysés à jamais.


Dernière édition par le Mer 22 Aoû 2007 - 14:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arbedianworld.aceboard.fr/
Enishi Yukishiro
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 69
Age : 30
Maison : Gryffondor
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 12306
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Dans ma forteresse intérieure, suite [ TERMINE ]   Ven 17 Aoû 2007 - 16:01

Enishi était rentré du lac et s’était rhabillé. Il avait attrapé un morceau de parchemin et griffonné une rapide lettre et s’était dirigé vers la volière.
Sur le chemin, il n’avait pensé que à Savaney, cette fille l’obsédait, il la trouvait belle, intelligente mais avec une impression de tristesse. Il n’avait jamais rencontré de fille comme cela. Il n’était pas très ami avec la gente féminine de Poudlard, elles parlaient trop souvent de chose futile et adoraient jacasser entre elle, ce qui énervait profondément Enishi.

Il monta à la volière, mais juste avant d’entrer, il entendit une voix qui lui était familière. Visiblement, Savaney était allez rendre visite à Arclight. Il resta sur le pas de la porte, ne sachant pas trop quoi faire. Il tendit l’oreille et écouta la conversation.
Il en fut retourné. Jamais il n’avait entendu de pareilles horreurs. Comment pouvait-on faire cela à quelqu’un, surtout à sa propre fille. Il comprit pourquoi elle refusait de parler de sa famille où d’aller nager.

Une larme coula sur la joue d’Enishi, une larme de haine envers lui-même qui n’avait rien vu et envers le père de Savaney. Il essuya rapidement cette larme et entra dans la pièce.
Il avait le visage livide. Il siffla un coup pour appeler Arclight qui alla tout de suite se poser sur son bras. Il lui accrocha à la patte le parchemin et s’approcha de la fenêtre.


« Portes ce message à papa, il doit être à la maison en ce moment. »

Arclight décolla et Enishi resta à la fenêtre à le regarda partir. Il n’avait pas encore posé le regard sur Savaney. Il resta à la fenêtre quelque instant puis il prit la parole.

« Excuses-moi…. J’ai entendu ce que tu as dis, je suis désolé, j’ai du te faire souffrir en te parlant de ta famille et du reste. Pardonnes-moi. »

Enishi se précipita vers Savaney et la prit dans ses bras

« Excuse-moi »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Savaney Avigora
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 32
Maison : Serpentard
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 12252
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Dans ma forteresse intérieure, suite [ TERMINE ]   Ven 17 Aoû 2007 - 16:26

Trop concentrée sur ce qu'elle disait à Arclight, Savaney n'avait pas entendu les bruit de pas, dans l'escalier. C'est ainsi que, voyant quelqu'un entrer dans la volière, elle sursauta. La personne siffla alors, et Savaney reconnut Enishi, qui était venu, lui aussi, voir Arclight. Elle se redressa brusquement, plaquée dans l'angle de la volière, regardant Enishi avec de la peur dans le regard. Qu'avait-il entendu ? Est-ce qu'il était ici depuis longtemps ? Et pourquoi est-ce qu'il ne la regardait pas ? Peut-être qu'elle s'était trompée, peut-êter qu'il lui en voulait, en fait, d'avoir refusé d'aller se baigner... Ou bien... Peut-être qu'il ne l'avait pas vue, c'est tout... Mais à cet instant, Enishi prit la parole, lui annonçant qu'il avait tout entendu. A cet instant, elle sentit son corps se figer. Il ne devait pas savoir, c'était bien trop risqué ! Si son père apprenait qu'elle lui avait, même indirectement, dit, il s'en prendrait à elle, mais surtout, à lui... Et il le saurait, c'était certain, parce que nombre des enfants de ses amis étaient là... Elle n'était pas la seule fille de Mangemort à Poudlard, et les autres devaient sûrement servir d'espions à son père...
Elle ne se rendit compte qu'Enishi avait quitté la fenêtre que lorsqu'il la prit dans ses bras, avant de s'excuser. Savaney se laissa faire, anéantie, et posa doucement son front sur l'épaule du jeune Gryffondor. Enfin, elle prit une profonde inspiration, et murmura en relevant la tête :


" Tu n'y es pour rien, tu n'as pas à t'excuser... Mais..."

Elle ne savait pas comment lui annoncer qu'ils ne devaient plus se parler, parce qu'il était en danger. Hésitante, elle ajouta :

" Tu es... en danger... Mon père est... très puissant... Et maintenant... Que tu sais, il va... S'il apprend que tu sais, il va... Tout faire pour te faire... Du mal... Il ne faut plus... Que tu t'approches..."

Elle laissa échapper un sanglot, et ajouta dans un souffle :

" De moi... "

Elle enfouit alors son visage contre Enishi, tout en glissant ses bras autour du cou du jeune homme. Des sanglots silencieux la secouaient, de plus en plus violemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arbedianworld.aceboard.fr/
Enishi Yukishiro
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 69
Age : 30
Maison : Gryffondor
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 12306
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Dans ma forteresse intérieure, suite [ TERMINE ]   Ven 17 Aoû 2007 - 16:53

Enishi serrait la jeune Serpentard dans ses bras. Elle lui expliquait qu’il ne devait plus jamais se voir à cause de son père. Qu’il courait un risque important. Mais Enishi ne voulait pas la quitter. Il connaissait son secret mais plus encore, il avait trop de sentiment pour elle pour reculer maintenant.

« Écoutes, je ne veux plus qu’il ne t’arrive du mal, je sais parfaitement me débrouiller, et ton père ne me connaît pas. »

Il l’attrapa à nouveau par le menton pour pouvoir la regarder dans les yeux.

« Jamais je ne te laisserai tomber. Et ton père n’y pourra rien. Tant que nous sommes à Poudlard nous ne courons aucun risque. Et pour le reste, il ne te fera rien tant que reste loin de lui. »

Il sentait qu’elle voulait protester. Il ne comprit pas pourquoi il le fit, mais il le fit. Il approcha sa bouche de la sienne et l’embrassa. Il ne comprenait pas pourquoi mais ne le regrettait pas.
Le temps sembla s’arrêter, il aurait voulu que cela dure éternellement. Au bout d’un moment, 1 heure, 1 seconde, cela lui était égal.
Quand il rouvrit les yeux, il la regarda, il plongea son regard dans ses yeux verts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Savaney Avigora
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 32
Maison : Serpentard
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 12252
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Dans ma forteresse intérieure, suite [ TERMINE ]   Ven 17 Aoû 2007 - 17:27

Savaney resta silencieuse, écoutant les explications d'Enishi. Non, son père ne le connaissait pas, il avait raison... Mais lui ne connaissait pas son père. D'ici quelques jours, voire même quelques heures, il saurait, parce qu'il était un legilimens puissant, et qu'elle n'avait aucune notion d'occlumancie. Elle savait qu'elle devait s'empêcher de penser à Enishi pour que son père ne devine rien, mais c'était impossible, parce que, jusqu'à maintenant, personne ne s'était autant rapproché d'elle... A nouveau, il souleva son menton pour la regarder dans les yeux, et elle se laissa faire, l'écoutant. Non, il avait tort, son père pouvait la faire souffrir, même de là où il était, parce qu'il était un Mangemort, parce qu'il profitait de chaque sortie à Pré au Lard, et parce qu'il demandait aux autres fils de Mangemorts de lui rapporter ses moindres faits et gestes, jusqu'au titre des livres qu'elle empruntait à la bibliothèque. Elle ouvrit la bouche pour répondre, lorsque, sans qu'elle ne s'y attende le moins du monde, Enishi l'embrassa. Surprise, elle se laissa faire quelques secondes, avant de répondre tout doucement au baiser du jeune homme. Elle se sentait légère, comme dans une bulle, et il lui semblait que plus rien ne pourrait jamais les atteindre. Un moment après, Enishi s'écarta d'elle, doucement, la regardant à présent dans les yeux. Savaney en fit de même, ne sachant pas comment elle devait réagir. Elle n'aurait jamais dû se laisser faire, c'était trop dangereux, et puis, cela allait beaucoup trop vite pour elle... Bien sûr elle ne regrettait en rien ce baiser, mais, qualques heures plus tôt, elle n'avait jamais parlé à Enishi, et maintenant, elle était là, blottie dans ses bras... Et puis, jusqu'à maintenant, personne ne l'avait jamais autant approchée, elle ne s'était jamais laissée faire... Que lui arrivait-il, aujourd'hui ?
Toujours immobile, elle semblait se livrer à un dilemme. Pourtant, elle savait qu'il n'y aurait qu'une seule issue à ce dilemme : elle devait s'éloigner le plus possible d'Enishi, pour le protéger, elle n'avait pas d'autre choix... Mais cette simple pensée lui déchirait le coeur, et la faisait plus souffrir que n'importe lequel des coups que lui avait infligé son père. D'un revers de la main, elle essuya les larmes qui mouillaient encore ses joues, et, se rendant compte qu'elle n'avait pas remis ses gants, elle cacha ses mains dans son dos, en une vaine tentative de les cacher d'Enishi. Elle ne savait pas quoi lui dire, parce qu'elle ne voulait pas qu'il risque sa vie pour elle, mais elle savait qu'elle n'arriverait pas à lui dire une nouvelle fois de partir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arbedianworld.aceboard.fr/
Enishi Yukishiro
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 69
Age : 30
Maison : Gryffondor
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 12306
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Dans ma forteresse intérieure, suite [ TERMINE ]   Lun 20 Aoû 2007 - 13:39

Ce baiser avait été très doux, c’était le premier d’Enishi, jamais il n’avait ressentit cela pour quelqu’un, il se sentait un peu perdu, mais il savait que jamais il ne regrettait ses actes.

« Écoutes moi Savaney, ton père est peu être terrible, ici nous ne risquons pas grand choses, ce château est assez puissant pour nous protéger, et il y a un dicton que j’ai appris qui pourrait t’être utile. Vivre les malheurs d’avance, c’est la subir 2 fois. Si tu penses trop au futur, alors tu te détruira toi-même la vie. Ne vis pas dans la peur constante de cet homme, vis juste pour toi et pour ceux qui comptent pour toi. Ne laisse jamais la peur te guider. »

Enishi la serra toujours dans ses bras, il regarda par la fenêtre, il était triste, car il ne savait pas comment la protéger. Il savait qu’il y avait peu de risque dans l’école, mais pour dehors. Comment pourrait-il l’aider. Il n’était qu’en troisième année. Il se demandait ce qu’il pourrait faire.

« Pour le moment, profites de l’instant, si tu laisse ton père guider tes actions ainsi, c’est lui qui aura gagner. Tu dois passer 1 an dans cette école, alors profites »

Enishi la lâcha et alla s’adosser sur le rebord de la fenêtre. Il ne la lâchait pas du regard. Il tendit la main pour l’inviter à venir s’adosser au la fenêtre à coté de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Savaney Avigora
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 32
Maison : Serpentard
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 12252
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Dans ma forteresse intérieure, suite [ TERMINE ]   Mar 21 Aoû 2007 - 14:22

Toujours immobile dans les bras du jeune homme, Savaney écoutait ce qu'il avait à lui dire. Pourtant, malgré le fait que ce dicton était plutôt vrai, elle n'arrivait pas à se l'appliquer à elle-même, d'abord parce qu'ell avait toujours vécu dans cette peur continuelle de son père, mais aussi parce qu'elle ne savait pas vivre autrement. Et puis, si elle n'analysait pas chacun de ses actes, elle savait que son père le lui ferait payer, parce qu'il connaissait le moindre détail de sa vie, et le moindre faux-pas lui coûtait extrêment cher. Il avait raison, le château pouvait les protéger, mais elle ne resterait pas éternellement à Poudlard, et elle était obligée de entrer à Glasgow à chaques vacances. Et son père avait aussi pris l'habitude de se rendre à Pré au Lard à chacune des sorties organisées par l'école, et l'avait même menacé de faire payer un jour un autre élève pour elle si elle choisissait de ne pas y aller. Dans sa vie, elle n'avait aucun choix, elle n'avait jamais rien choisi, ni la couleur de ses vêtements, ni les personnes qu'elle pouvait fréquenter. Les seules que son père lui autorisait à voir étaient les autres enfants de Mangemorts, mais jamais elle ne s'était liée avec aucun d'entre eux, et jamais elle n'avait voulu que l'un d'eux soit son ami. Elle préférait être seule, c'était le seul choix qu'elle avait pu faire un jour : se plonger elle-même dans la solitude pour protéger les autres et ne pas devenir la même chose que son père. Mais comment pouvait-elle expliquer cela à Enishi ? Il ne comprendrait probablement pas, car leurs visions de la vie étaient totalement différentes. Et elle préférait subir deux fois la peur de son avenir plutôt que ne plus anticiper, et subir des coups et des blessures en plus. Au moins, quand elle était seule, son père n'avait rien d'autre à lui reprocher que sa propre existence...
Elle laissa alors Enishi s'éloigner, puis, voyant qu'il lui faisait signe de le rejoindre, elle s'adossa à la fenêtre, à coté de lui, et baissa les yeux sur ses mains. Comment pouvait-elle lui faire comprendre ? Enfin, elle se tourna vers le jeune Gryffondor, et dit en tendant ses mains nues devant elle. Pointant les différentes cicatrices qui les marquaient, elle s'expliqua :

" Je ne sais pas comment t'expliquer ce qu'est ma vie, parce que les mots ne sont pas assez forts pour exprimer certaines choses. Alors, regarde. Cette cicatrice, vient de ma première année à Poudlard. J'ai failli révéler à l'un des professeurs ce que me faisait mon père, mais me suis arrêtée à temps. Mon père l'a su, je ne sais pas comment, et, à la sortie à Pré au Lard qui avait lieu la semaine d'après, il m'a emmenée à la Cabane Hurlante. Avec un couteau d'argent, il a écrit son prénom, Gordon, pour me marquer comme sa propriété. Celle-là, c'est parce qu'un jour, j'ai aidé une fille de Gryffondor, l'année dernière, qui avait renversé les livres qu'elle portait. Si deux de mes doigts sont paralysés, c'est parce que, quand j'étais petite, je suis sortie de chez moi en cachette, et j'ai été promener toute seule. Il m'a planté un couteau dans la main en rentrant, et deux de mes nerfs ont été sectionnés. Je n'ai jamais été soignée. "

Elle retourna alors ses mains, montrant ses paumes ouvertes à Enishi :

" Et là, il m'a forcée à mettre les mains dans le feu, directement, et a plongé le reste de mon corps dans de l'eau glacée, aux dernières vacances de Pâques.
Tout mon corps est marqué de cicatrices, il n'y a pas un endroit qui en soit vierge. Est-ce que tu comprends que je ne peux pas, simplement, je n'ai pas la force de lutter ? En suivant le comportement qu'il me dicte, je minimise les risques, tant pour moi que pour les autres. Et quand, en septième année, j'aurais obtenu mes ASPICs, là je pourrais vivre ma vie, enfin, parce qu'il ne pourra plus me forcer à revenir chez moi, et parce que je serais devenue aussi puissante que lui. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arbedianworld.aceboard.fr/
Enishi Yukishiro
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 69
Age : 30
Maison : Gryffondor
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 12306
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Dans ma forteresse intérieure, suite [ TERMINE ]   Mar 21 Aoû 2007 - 15:15

En voyant ses mains, Enishi fut horrifié, il n’avait jamais vu ce genre de chose. Comment pouvait-on faire cela à la chaire de sa chaire, il sentait monté en lui un sentiment de haine envers le père de la jeune fille. Il avait envie de lui faire payer, de le voir souffrir. Mais il savait également qu’il ne faisait pas le poids contre un tel homme. Enishi n’était pas porté sur la violence. Il savait se battre quand il le fallait, ses nombreuses bagarres contre les caïds de l’école l’avaient démontrées. Mais contre un homme si cruel, il ne faisait pas le poids.

Il passa son bras derrière Savaney, et de l’autre main, il prit une de ses mains et la caressa, il sentait les marques disgracieuses des cicatrices et cela le rendait furieux.

Puis il regarda Savaney dans les yeux avec un regard doux.


« Alors il suffit que ton père ne saches pas que tu me fréquente, il nous suffit de nous voir en cachette, je ne veux pas t’abandonner, cela me ferait trop mal, si ton père ne sait pas que tu me fréquente, il ne pourra rien te faire. Je veux t’aider, tu penses que tu peux réussir à supporter cela seul jusqu’aux ASPIC ? »

La matinée avançait, et bientôt les élèves iraient à la volière pour répondre aux lettres reçues pendant le déjeuner. Il ne fallait pas qu’on les voie ensemble.

« Il va falloir nous séparer, d’autres vont bientôt arriver et nous voir. Mais je veux te revoir, je t’enverrai un mot, par un ami de Serpentard en qui j'ai confiance, je suis sur qu'il nous aidera »

Enishi embrassa à nouveau tendrement sa belle, le baisait dura quelques instants, puis Enishi posa un anneau sur le rebord de la fenêtre.

« Voila un anneau que je porte depuis que je suis petit, garde le avec toi, il m’a toujours apporté la chance, je suis sur qu’il te protégera. »

Puis Enishi quitta la volière et au moment de sortir, il adressa un dernier sourire à la jeune fille avec un clin d’œil malicieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Savaney Avigora
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 32
Maison : Serpentard
Année : 3ème année
Gain de Gallions : 12252
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Dans ma forteresse intérieure, suite [ TERMINE ]   Mar 21 Aoû 2007 - 15:51

Savaney resta silencieuse alors qu'Enishi regardait ses mains d'un air horrifié. Maintenant qu'il savait les risques qu'il courait, il allait probablement s'enfuir, parce que personne ne pouvait délibérément s'exposer à ces souffrances... Et pourtant... Non, il ne partit pas, il caressa ses mains, doucement, avant de la regarder dans les yeux. Lorsqu'il lui demanda si elle se croyait capable de supporter les mauvais traitements de son père jusqu'aux ASPICs, elle hocha la tête, et répondit doucement sans quitter le jeune homme des yeux :

" Je n'ai pas d'autre choix que celui-là... Et puis, je le supporte depuis treize ans, je peux bien tenir quatre ans de plus... "

Elle essayait de chercher des arguments, pour s'opposer à la volonté d'Enishi de la voir en cachette, mais n'en trouvait pas, car elle ne voulait pas en trouver. Si, ce matin là, elle ne l'avait pas rencontré, peut-être qu'elle en aurait été capable, mais plus maintenant. Plus depuis qu'elle savait qu'elle avait quelqu'un sur qui compter, ici, à Poudlard, et qui l'aiderait à traverser cette épreuve. Elle posa alors la tête sur l'épaule d'Enishi, et ferma les yeux, l'écoutant lui expliquer qu'il ne fallait pas qu'on les voit ensemble, et qu'il lui ferait passer des messages par un autre Serpentard. En entendant ces mots, elle se redressa brusquement, et, s'éloignant très légèrement d'Enishi, elle dit :

" Est-ce que tu es... Sûr de cette personne ? Parce que... Tu sais, mon père est... Un Mangemort, et je ne suis pas la seule fille de Mangemort à Poudlard... Alors... J'ai peur pour toi, parce que je ne veux pas que mon père te fasse subir ce qu'il m'a fait. S'il arrivait à t'atteindre, je ne me le pardonnerais jamais... Et puis... Il pratique la Legilimencie, aussi... Et il lit souvent dans mes pensées quand je dors... "

Elle ne put en dire plus, car Enishi l'embrassait à nouveau. Comme la première fois, elle répondit à son baiser, d'abord timidement, puis avec un peu plus de passion. Enfin, Enishi s'écarta d'elle posant un anneau sur le rebord de la fenêtre, en lui expliquant que cet anneau lui portait bonheur. Il quitta alors la volière, après lui avoir adressé un dernier clin d'oeil et un sourire. Savaney resta immobile, regardant l'escalier dans lequel le jeune homme venait de disparaître, puis se retourna et prit l'anneau qui brillait dans les premiers rayons du soleil. Le serrant dans sa main, elle quitta alors la volière en courant, et rattrapa Enishi, qui n'était pas très loin. Passant devant lui, elle l'arrêta, et déposa un baiser aussi léger qu'un papillon sur les lèvres du jeune homme, avant de lui sourire et de murmurer :

" Merci..."

Elle s'éloigna alors dans les escaliers, sans se retourner.



Suite ici : http://destination-poudlard.forumpro.fr/A-l-interieur-du-Chateau-c1/La-Grande-Salle-f4/Surprises-Enishi-t3613-0.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arbedianworld.aceboard.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans ma forteresse intérieure, suite [ TERMINE ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans ma forteresse intérieure, suite [ TERMINE ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Les souvenirs :: Archives Générales :: RP, biographies, répartitions-
Sauter vers: