Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Somnambulisme ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Léa Baldwin
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 528
Age : 28
Maison : Gryffondor
Année : 6ème Année
Gain de Gallions : 13194
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Somnambulisme ?   Mar 14 Aoû 2007 - 22:58

Léa se trouvait dans sa forêt irlandaise, dans son coin secret, là où il y avait le ruisseau et la source. Il y avait de minuscules petites fées qui tournaient autour d’elle et il y avait comme des paillettes dans l’air, la source coulait à flot et le soleil donnait sur la clairière, en un mot c’était féerique. Léa était heureuse, elle s’allongea dans l’herbe et un vent glacial la fit frissonner. Elle se réveilla. Et oui, elle venait de rêver, certes c’était un rêve un peu enfantin mais cela valait toujours mieux que de se faire poursuivre par un zombie, se faire attaquer par un serpent ou encore démantibulé par un troll des cavernes.

Mais lorsqu’elle s’éveilla, elle n’était pas dans son lit, non elle se retrouvait au beau milieu de la forêt interdite à première vue et ce n’était pas tout. Elle était en chemise de nuit lui arrivant sous le genou, de couleur blanche et qui, d’ailleurs ne serait plus aussi blanche d’ici à ce qu’elle sorte de la forêt, si elle en sortait un jour. Découvrant les arbres autour d’elle, Léa ouvrit des yeux effarés et bondit sur ses pieds qui comble de la malchance était nus. Forcément la jeune Gryffondor ne dormait pas chaussée ! et alors le mieux du mieux dans l’affaire c’est qu’elle n’avait pas sa baguette et évidemment elle ne savait pas où elle se trouvait. Elle était dans de beaux draps, ou plutôt… ben non justement elle n’y était pas et c’était ça le problème.

Elle ne comprenait franchement pas comment, en s’étant couché la veille dans son lit à baldaquin dans la tour Gryffondor, elle avait pu se réveiller au beau milieu de la forêt interdite. Jusqu’à maintenant, elle n’avait jamais souffert de crise de somnambulisme et quand bien même ! Elle n’était tombée sur personne de la tour à ici ? Le vent froid la fit trembler légèrement, dans sa tenue légère ce n’était pas étonnant.

" Bon no panic, no panic ! Etat des lieux. Je suis pieds nus, en chemise de nuit, sans baguette, au beau milieu de la forêt interdite et complètement paumée ! no panic ! no panic ! Haaaaaaaaaa ! MAMAN ! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heart-of-ink.skyrock.com
Sacha de Lansley
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 737
Age : 35
Maison : Ancien Serpentard
Année : 1ère année - Unicorn Ring
Gain de Gallions : 13061
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Somnambulisme ?   Ven 17 Aoû 2007 - 21:17

Plus le terme de l'année approche, plus il est difficile de ne pas penser aux séparations. Je n'ai jamais été un grand sentimental toutefois j'y pense. En quoi suis-je certain d'avoir vécu, sept ans durant, la totalité des choses qui me sont passées par la tête, que j'espérais bien vivre en empruntant pour la première fois le Poudlard Express qui nous charrièrent, mes rêves et moi, vers le quai de mes années adolescentes. Le voyage jusqu'à mes 17 ans fut tantôt un régal, tantôt un mystérieux bordel dont je m'explique à peine les ressorts aujourd'hui encore.

Il me reste des choses à faire avant de tirer ma révérence. J'ai quelques jours pour établir le solde tout compte mais je ne m'abaisserai pas à faire le bilan. Mon épargne trollerie est fermement scellée dans le coffre fort de ma mémoire. Sous clé. Sous cœur. En cas de perte, reste le Journal. Dividendes souvenirs à partager? Niet. Tout gardé pour ma pomme. Tous les secrets que je pensais ne jamais avoir, toutes les personnes à qui je suis lié, qu'on le veuille ou non, je les garde pour moi, en moi. Mes secrets ne pèsent pas bien lourds, à quelques exceptions près. En tout les cas, pour les secrets que je connais. Si je savais qu'à l'infirmerie, Elinor était en train d'y passer la nuit à cause de moi, à cause d'un relâchement de sa morale et de ses inclinaisons, mon emphase à avoir des secrets se tarirait sur le champs.


Conscience: Bon, tu ne l'as pas forcée.
Pensée: Barre-toi. Tu n'as jamais existé... ne me fais pas croire que maintenant qu'Insouciance m'a fait père, tu t'intéresses de nouveau à moi.
Conscience: Tu verras plus tard. Attention, voilà quelqu'un...


star


"Tiens, c'est pas Léa à moitié à poil qui passe sous mon chêne?"

Si. C'est Léa.
La lune me sourit entre deux nuages noirs. Je saute de l'arbre. A bas la réflexion. Je la terminerai plus tard.

J'ouvre ma chemise et y range mon journal. Bim bam. Deux temps trois mouvements. Me voilà en bas du chêne. On dirait que je vole, mes pieds ne touchent plus terre tellement je suis heureux. Trop heureux d'avoir de la compagnie, même si ce n'est que Miss 70A, j'interpelle Baldwin:



Léa...

OK. J'aurais pu y mettre plus de conviction mais des fois qu'elle se fasse des idées...

A quoi vais-je la cuisiner? Je vous jure. Je volerai presque.
Déploie le menu. Hors d'œuvre: sortilège salé. Dessert. Rouge comme une cerise, assise sur mon...


Mais?


Moi qui me faisais une fête de ce petit encas de minuit, voilà que l'encas est complètement...

Stone. Froid. Frigide.

Poïng. Poïng. Je suis à côté d'elle. Mon index sur son nez. Elle a les yeux ouverts mais ne me voit pas. Je passe ma main devant les yeux de Léa. Elle m'ignore. Poursuit sa route. Olé! Un gros vent pour Sacha. Que fait-elle? Elle se moque de moi?

Sandwi, mon insecte de compagnie géant - aussi gros et semblable à un tourteau et aussi laid que son éponyme - vient se réfugier dans mon cou. Nous suivons Léa silencieusement. Somnambule. Dommage, on se serait bien amusé Léa. Mais je me résouds. Je suis tellement à cran que ton 70A m'aurait suffit pour un apéritif.


Conscience: Charlott...
Pensée: Chut. J'imagine. Je ne touche pas. Je ne vais pas devenir abstinent de l'imagination. Ascétique et spartiate frustré. Barre-toi, je t'ai dit.
Conscience: P'tit con.
Pensée: Je sais. On me le dit souvent.


Léa s'installe sur un tapis de mousse et elle s'endort.
Bien que l'endroit soit insolite, elle s'endort.
Du moins, comme tout le monde sur Terre, sauf les chevaux: Allongée.

Je m'assois à côté d'elle... à mètre plus loin. Adossé à un arbre. Sandwi bourdonne mais reste Sage. Attendre. Attendre qu'elle se réveille la belle limande au bois dormant. Par précaution, j'ai sorti ma baguette. Elle a marché bien loin et nous approchons de l'abîme ineffable et de l'angoissante végétation de la Forêt Interdite. Des raisons qui font d'elle qu'elle est interdite. A priori. En outre, je ne crois pas me tromper en imaginant que ce n'est pas sous cette chemise de nuit immaculée que la Gryffondor a caché sa baguette. Obsédé, certes mais pas à point de nous laisser grignotter par la première créature magique venue pour le beau décolleté vide de Léa Baldwin - Combien de références à sa poitrine depuis le début?



Oh. Elle s'agite de nouveau... se réveille.
Pas de lumos pour l'instant. Je n'ai pas pu en profiter mais mon sadisme naturel et le souvenir de cette sale pimbêche dans le bureau de Dumbledrore me donne juste envie de...

Sacha, tu n'es qu'un gamin.
Je sais ça aussi.



BOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUh!!!

Sursaute. Sourire mutin. Enfant sage. Sage ange. Ange démoniaque. Démonstration.
Je me lève, sors de l'ombre.



Enfin, réveillée...
Je te remercie pour cette magnifique nuit. Irréelle.
Splendide. Tu as été formidable. Bien que tu aies le sommeil lourd.


Je joue mais je vais la faire marcher. Un peu. Rien qu'une promenade. Pas longtemps. Juste pour le plaisir.

Je reboutonne soigneusement les trois boutons de nacre de ma chemise sombre que j'avais pris le soin d'ouvrir pour y enfouir mon journal. Pas pris la peine de la refermer. Cela peut me servir pour ma mise en scène.

Dans le rôle de la Bête: Sacha de Lansley.
Dans le rôle de Belle: Léa Baldwin.


"Voilà ce que je n'avais pas encore fait en 7 ans: rendre folle Léa Baldwin."

Et dire que j'aurais pu quitter l'école sans ça... Sacha. Voyons.


Diplômé
1ère année
Unicorn Ring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/Sachens
Léa Baldwin
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 528
Age : 28
Maison : Gryffondor
Année : 6ème Année
Gain de Gallions : 13194
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Somnambulisme ?   Dim 19 Aoû 2007 - 15:57

Depuis que Léa s’était rendu compte de la situation, son rythme cardiaque s’était accéléré. Plus elle se cherchait des solutions moins elle en trouvait. Il fallait voir le bon côté des choses, il semblait qu’elle n’avait fait aucune mauvaise rencontre sur le chemin de la tour Gryffondor à ici, du moins pas encore. Mais voilà, comment repartir sans se perdre et ne pas croiser de bestioles dangereuses ?

Un cri dans le noir, et le cœur de Léa loupa quelques battements. Elle sursauta, recula et manqua de trébucher.

" Mais quel est le malade qui… Non ! "

Léa fixa l’endroit d’où était provenue la cause de son sursaut et en vit sortir Sacha De Lansley. Non ce n’était pas possible, elle rêvait encore… elle allait se réveiller dans son lit et au matin elle aurait sans doute oublié. Malheureusement ce serait trop beau pour être vrai. Sacha ! Non peut-être qu’à la rigueur croiser une bête sauvage aurait été préférable…

Il prit la parole et Léa le regarda sans comprendre. Doucement… Elle venait de se réveiller et en avait constaté les dégâts avec horreur… Misère ! Elle voulait retourner en Irlande dans son refuge, dans sa forêt, la sienne… Non il ne fallait pas penser à ça… Elle observa les gestes de Sacha et les associa à ses paroles… Elle pâlit… Menteur !

Elle recula encore, comme assommée par ses paroles, et se plaqua contre l’arbre derrière elle. Menteur ! Non il ne pouvait pas… Menteur ! Il n’avait pas le droit… pas le droit de dire ça… ce n’était qu’un menteur ! Elle tremblait. Par le froid d’abord et ce ne serait pas étonnant si le lendemain, elle était malade… Mais elle tremblait de peur peut-être, mais de rage surtout…Menteur ! Elle ne pouvait pas y croire… Il se moquait d’elle, elle était plutôt naïve, innocente… c’était facile… Et elle se sentait mal, se contrariait… Stop ! Il mentait, c’était sûr il mentait…

Elle se laissa glisser contre l’arbre pour se retrouver au sol… ce geste, cette réaction elle l’avait déjà eu avec quelqu’un d’autre… avec Charlotte… Lorsqu’elle s’était laissé glisser contre le mur de la volière… Charlotte…Sacha… c’était eux ! Eux qui l’avaient entraîné dans le bureau de Dumbledore… et elle naïve… elle avait couru… Elle était confiante… elle croyait que tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles… elle était belle la vision du monde d’une jeune fille de quinze ans… trop belle… et c’était ça qui la rendait vulnérable.

Menteur ! Mais qu’il lui dise la vérité ! Qu’est-ce qu’il faisait là d’abord ? Quand l’avait-il trouvé ? La vérité ! Elle voulait la vérité ! Elle en avait peur aussi de la vérité. Mais elle ne voulait pas passer sa vie dans le doute… C’était un menteur ! Et lui il savait sûrement comment repartir, il avait sûrement sa baguette lui… Il n’était pas perdu. Elle, elle était désespérée, avachie au pied d’un arbre… Menteur !

Cause perdue, elle se releva et se précipita sur lui… Elle voulait lui faire mal… C’était idiot ! mais au point ou elle en était…

- Menteur ! Tu n’es qu’un menteur ! Un sal menteur ! MENTEUR ! Ment…

Léa l’avait atteint et avait à peine eu le temps de porter un coup, le décor s’effaçait.

Sacha descend d’un arbre, Il la rejoint, elle, Léa et tente de lui parler, de lui faire signe. Mais elle avance sans le voir, et s’enfonce dans la forêt interdite et lui…lui la suit… Elle finit par s’arrêter, s’endort par terre. Le Serpentard va s’installer plus loin, adossé à un arbre… Léa se réveille.

La jeune Gryffondor ouvrit les yeux, elle avait chuté au sol et ses mains tremblaient. Elle leva son regard vers Sacha. Menteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heart-of-ink.skyrock.com
Sacha de Lansley
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 737
Age : 35
Maison : Ancien Serpentard
Année : 1ère année - Unicorn Ring
Gain de Gallions : 13061
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Somnambulisme ?   Mer 22 Aoû 2007 - 15:09

[HJ: réponse express. J'ai écrit plus de dix messages à l'arrache, je corrigerai mes fautes éventuelles et les non-sens à mon retour Wink]

Il est bien dommage que je n’ai pas de chaise où me poser jambes croisées, regard braqué sur Léa callipyge - à défaut de poitrine - quand elle me joue son meilleur acte. Ô rage! Ô désespoir! Ô patati et pataplouf! Vertu perdue turlututu.

En l’honneur de ses cris qui sonnent à merveille dans mes oreilles, séduites par cette candeur aussi précaire et délicate qu’une fontanelle, je lui souris de toutes mes dents blanches. Elle pousse le vice de la vertu jusqu’à venir abattre ses jolis poings désenchantés contre moi. Ensuite, elle tombe. Vit une déficience d’une flopée de secondes, ce qui me laisse le temps de me rhabiller sans interruption, cette fois-ci.

Fini de rire. Un masque impassible dénude mon visage.

Je m’accroupie face à elle et mon regard ne dévie pas du sien. A avuer Léa, je dirais qu’elle est presque jolie quand elle est désarçonnée. Les filles ne sont belles que lorsqu’elles sont vulnérables. Les trollettes montées sur ressorts ou les sorcières aussi ardentes qu’un chocogrenouille écrasé... Woulà.


On dira que ma voix était non timbrée. Monocorde. Sans émotion.



Dites Miss La Bacchante, quand on ne porte pas de sous vêtements, on ne reste pas assise dans cette position.

Ma baguette, d’abord pointée sur son nez et qui ne la menace en rien, descend très lentement face à son cou, sa poitrine, puis son ventre. Stoppe là.

On va vous habiller, pour commencer.

Léger mouvement de l’extrémité de ma baguette au-dessus de sa ceinture pelvienne. Autour de sa taille, mademoiselle devrait sentir l’élastique d’un petit corsaire en coton qui vient l’habiller.

Vos enjambées seront moins timides à mes côtés.
C’est tout ce que je peux faire.
Debout maintenant.


Je pourrais lui faire apparaître des chaussures. Mais je ne le veux pas. J’ai une bien meilleure idée. Idée que je lui partagerai quand elle aura les plantes des pieds maussades à force d’avoir trop marché sur la rocaille et l’humidité.

Un second sortilège inexprimé fait venir jusqu’à nous mon vieux duffle coat de laine et de feutre, que je laisse d’ordinaire caché dans le tronc de mon chêne et qui me sert à me prémunir de la fraîcheur de certaines nuits. Je me mets debout pour attraper le vêtement bleu marine qui arrive. Le saisis. En écarte les pans pour inviter Léa à se relever et à le revêtir. Le minimum pour Belle. Et la Bête sourit à nouveau parce que je veux qu’elle soit ma débitrice... même quand je lui ferai croire que c’est moi qui suis en dette. J'aimerais qu’elle craigne encore un peu de ne pas savoir où je veux en venir... ou je peux en venir.


Si ce n’est par aménité, je peux au moins faire ça pour payer ma créance, lui dis-je toujours sans révéler si oui ou non, je suis le menteur qu’elle harangue.

//Tu n’as qu’un geste à faire pour savoir si je mens// lui souffle-je dans l’esprit par légilimancie.

Une proposition cynique presque grossière visant à réanimer en elle la concomitance de mes intentions. Entre Mélusine McEtc et la Belrin (qui, d’ici quelques jours, s’apprêtera à nous faire le striptease de l’année), je commence à entretenir avec ces demoiselles de Gryffondor des relations on ne peut moins conventionnelles. Que celle-ci n’aille quand même pas croire que je vais lui être agréable après la calomnie dans le bureau de Dumbledore. Belle souffrira d’avoir défiguré la Bête. Ensuite, nous verrons bien. Et puis, de quoi l’informent réellement ses visions? Qu’elle a peut-être rêvé. Ni plus ni moins. Pourquoi ses flashes lui mentiraient-ils moins que mes omissions? Je vous le demande.


Diplômé
1ère année
Unicorn Ring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/Sachens
Léa Baldwin
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 528
Age : 28
Maison : Gryffondor
Année : 6ème Année
Gain de Gallions : 13194
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Somnambulisme ?   Ven 24 Aoû 2007 - 14:28

C’était la première fois qu’une vision n’était pas précédée par une migraine, parmi le peu de chose qu’elle avait déjà vu. Est-ce que cela changeait quelque chose ? Peut-être, peut-être pas. Valait-il mieux croire un phénomène inhabituel ou un Serpentard qui s’était déjà moqué d’elle auparavant ? Et pourquoi aurait-elle eu une vision si ce n’est pour rétablir la vérité ? Ces flashs ne montraient pas ce qu’elle désirait, puisque la première fois qu’elle en avait eu un, elle ne connaissait même pas la personne et avait eu accès à un bout de sa vie sans le vouloir. Visiblement elle n’avait pas accès au futur non plus, sinon assurément qu’elle se serait attachée à son lit pour éviter de se retrouver dans une telle situation. Le doute subsistait malgré tout.

Elle eut un léger mouvement de recul, lorsque Sacha s’accroupit face à elle et prit la parole sans se soucier vraiment de ce qui venait de se passer. Cela l’amusait évidemment, rien ne l’affectait et ce n’était pas lui qui se trouvait dans une situation embarrassante. Elle suivit le mouvement de sa baguette silencieusement. Vexée, vexée, vexée, après ses derniers mots sur sa situation, elle resta silencieuse… Dans le cas présent cela valait mieux pour elle… Le silence est d’or.

Léa cacha sa surprise, lorsqu’elle sentit le contact d’un nouveau tissu contre sa peau, suite au geste du Serpentard. C’était tout ce qu’il pouvait faire ? Moui, bon ce n’était déjà pas si mal, cela pouvait être pire et en vérité elle ne s’attendait pas à quoique ce soit de sa part. Petit soupir, avant de prendre appui pour se relever. Que faire d’autre ? Franchement, rien… C’était frustrant de n’avoir qu’une seule solution pour un problème, frustrant de ne pas avoir le choix et c’était frustrant d’avoir à l’idée qu’il n’y ai que Sacha pour l’aider.

Entre temps, il avait fait venir un blouson et le lui présentait. Frustrant, car cela venait de lui et que le choix était vite fait. Agaçant, exaspérant, contrariant. Sans un mot, Léa l’enfila, serrant les dents après les dernières paroles du Serpentard. Cela la rendait dingue de ne rien pouvoir contrôler. Et le pire dans l’affaire, c’est qu’elle s’était mise dans la galère toute seule car personne ne l’avait traîné de son lit pour l’emmener dans la forêt interdite, non elle y était venue toute seule, inconsciemment bien sûr.

Et bien sûr le comble avait été Sacha. Elle aurait pu croiser n’importe qui d’autre, n’importe qui de préférable à lui. Elle aurait même pu ne croiser personne, avec un peu de chance on se serait aperçu de sa disparition assez vite. Elle aurait pu croiser une bête sauvage, avec un peu de chance, celle-ci l’aurait achevé d’un coup et Léa n’aurait pas souffert… Ha non ! Elle ne voulait pas mourir ! Elle était trop jeune pour mourir. Enfin le résultat était là, c’était Sacha et elle devait faire avec.

Seulement elle n’était pas à l’aise non plus, la dernière fois qu’elle avait eu affaire à lui, il y avait Dumbledore. Et malgré les conflits, cela était resté dans un climat assez calme, tendu mais calme. Là, pas de Dumbledore pour faire la part des choses, elle était seule et n’avait vraiment pas beaucoup d’avantages pour lui tenir tête, en fait elle n’en avait pas du tout. Dans tous les cas, il valait mieux éviter d’imaginer ce qui pourrait arriver car avec l’imagination qu’elle avait, elle se monterait vite la tête et cela la plongerait encore plus dans la détresse.

Elle entendit alors la voix de Sacha dans sa tête. Elle serra les poings et lui décocha un regard noir. Elle le dépassa pour se mettre en route et s’arrêta brutalement. Ben oui, avec la meilleure volonté du monde, elle ne connaissait toujours pas la direction à prendre pour sortir de la forêt. Desserrant les poings, elle se retourna vers Sacha en espérant qu’il se décide à lui montrer le chemin sans pour autant en rajouter sur l’état actuel des choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heart-of-ink.skyrock.com
Sacha de Lansley
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 737
Age : 35
Maison : Ancien Serpentard
Année : 1ère année - Unicorn Ring
Gain de Gallions : 13061
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Somnambulisme ?   Sam 25 Aoû 2007 - 15:17

Tu veux que je vérifie à ta place, lui fais-je en avançant ma main près de son bas-ventre.

Mais je fige mon geste. C'était pour lui faire peur. L'écœurer. La froisser encore.
Ma dernière fourche caudines concernant sa soi-disant nuit auprès de moi sera la plus discourtoise mais je me promets d'arrêter et de lui dire la vérité d'ici dix minutes. Tu es sauve Léa. Aussi vierge qu'avant! Alléluia! Merlin soit béni! Amen! Oui. Très vite je rétablirai la vérité. Pour lors, j'ignore le regard torve qu'elle m'envoie et la laisse avancer sans l'escorter.


"Où crois-tu aller comme ça?"

Lentement, j'allume ma baguette d'un Lumos mais ne l'éclaire pas.
C'est juste pour lui rappeler que j'ai une baguette...

"Et pas toi."
Lentement, j'étire mes lèvres et lui souris quand elle s'arrête enfin mais ne parle pas.
C'est juste pour lui rappeler, que je suis moi, Sacha qui ne l'aime pas.

"Comme toi."
Lentement, je me mets en marche pour la rejoindre et l'éclaire enfin.
C'est juste pour jouir, moi aussi, de son éclat artificiel.

"Pas de toi..."

Une frouée fait vibrer la nuit. Peut-être une hulotte. Les bruits nocturnes, je les connais quasiment tous pour avoir passé tant de nuits ici cette année. D'ailleurs Hagrid serait rouge de jalousie de concevoir à quel point je suis à l'aise dans la Forêt Interdite... et si Rusard l'avait su plus tôt, peut-être m'aurait-il collé jusqu'à mes quarante ans pour le nombre de nuits où j'ai fait le mur. Je la rattrape vite. Quatre pas et quelques branches brisées sous mes pas qui font plus de bruit que les siens. Nus.

Depuis ce moment et jusqu'à la fin, je ne laisserai pas la moindre chance à Léa de m'interrompre. Si des fois la parole lui revenait.



Bien. Que désires-tu faire? Je suis à ton service. Demande-moi et je t'escorterai volontiers. Je garderai mes mains dans mes poches. Promis. Par contre, là où ça se corse pour toi, jeune impudique, c'est qu'à chaque fois que je ferai quelque chose pour toi, tu devras ensuite faire quelque chose pour moi... c'est le sens de la vie, n'est-il pas? Un grand et bel équilibre! Oyé! Je te donne, tu me rends. Tu me donnes, je te rends aussi. Ca va de soi.

Evidemment, tu es on ne peut plus libre de refuser mon offre. Je peux t'orienter vite fait et nos chemins se séparent ici.


Je me tourne aléatoirement vers un bouleau dont le tronc est gagné par une mousse foncée et une parmélie phosphorescente qui n'a rien de courante. De cette parmélie, je sais qu'on peut confectionner de bonnes potions d'endormissement, entre autres choses. Mais Léa reconnaît-elle ce que la sombre et sinistre nature de cette forêt met à notre disposition? Je me baisse à sa hauteur, lui indique de ma baguette éclairée une direction et me positionne dans le même axe qu'elle. Ma voix est triviale et faussement enchantée. On dirait un mage frauduleux qui essayerait de lui vendre un vieux balai pourri ("Offre décadente!! Un balai pour le prix de deux!"):

Par là, c'est chez les Centaures. Ils sont très sympas, tu verras. Surtout s'ils peuvent te transpercer de leurs flèches pour avoir envahi leur territoire. Cependant, j'ai offert un carquois à l'un d'entre eux pour qu'il me fasse escorte en cas de besoin. Si tu le rencontres, nomme-moi, peut-être qu'il t'aidera aussi. Mais s'il n'est pas celui de mes amis, s'étant mis les siens à dos, il se pourrait qu'il anticipe la fin de tes jours pour venger l'honneur des autres. Hun... Parfois un sale caractère, ces Centaures...

Je la prends par l'épaule et la tourne obligeamment vers une autre direction, au hasard. La baguette éclairant du noir et n'arrivant quasi pas à faufiler ses rayons à travers la futaie:

Par là-bas, tu vas tomber sur un ru qui a la particularité d'héberger des Jamebières. Tu sais ce que sont des Jamebières? Ce sont des poissons anthropophages qui ne s'attaquent exclusivement qu'aux pieds et aux mollets des chairs tendres. Mais tu dois connaître les sortilèges de stupefixion qui les neutralisent... ah. Tiens? Où est ta baguette? Enfin...

Sans attendre de réponse car je connais la réponse et que je sais que Léa sais aussi que je connais la réponse, je poursuis sur le même ton incrédule et moqueur, lui indiquant successivement trois autres directions:

Là, derrière cette fougère, tu trouveras le chemin menant aux acromentules. Par là, c'est le petit pacage d'où retentissent les cris étranges que nous avons entendu tout à l'heure. Je t'avoue que même moi, je ne sais pas ce qu'était cette bête. Je te laisserai donc le découvrir seule, car il faudra repartir par là pour regagner le court sentier menant à Poudlard... à moins que tu préfères le marécage. Rien de dangereux dans le marécage... à part les sables mouvants, peut-être. Mais tu rencontreras probablement des Jarveys qui chassent des gnomes ou des rats et qui te feront la discussion sur le chemin.

Hypocrite:

Bref. Tu vois... C'est pas compliqué.

Narquois et refoulant un rire:

Ca ira? Tu veux une bougie pour t'éclairer?


Diplômé
1ère année
Unicorn Ring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/Sachens
Léa Baldwin
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 528
Age : 28
Maison : Gryffondor
Année : 6ème Année
Gain de Gallions : 13194
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Somnambulisme ?   Dim 26 Aoû 2007 - 22:20

Finalement, Sacha la rejoignit. Il avait sa baguette allumée et l’éclairait. Mais à la rigueur peut-être valait-il mieux préférer l’obscurité parce que, brandie entre les mains de Sacha, la lumière devenait comme inquiétante. Il commença alors à prendre la parole sans que Léa puisse en placer une, ce qu’elle n’aurait pas fait de toutes manières prenant bien soin de réfléchir avant de parler, cela évitait au moins de commettre un lapsus. Elle analysa au fur et à mesure chacune de ses paroles.

Premièrement il lui proposait un marché et ça Léa n’aimait pas beaucoup, car une chose dont elle était persuadée c’est que cela ne tournerait pas à son avantage. Il laissait entendre qu’elle avait le choix, mais sa proposition sonnait plutôt comme une solution sans autres alternatives. Et le reste de ses paroles confirmèrent son opinion, on pouvait ainsi résumer ses propos: " Alors Léa, de quelle manière préfères-tu mourir ? "

" Voyons, première solution ? On va y revenir après… deuxième solution, les centaures… oui une chance sur… ils sont nombreux les centaures ? Bon… troisième solution les Jamebières… ma baguette ? au dortoir évidemment…Herm… Ensuite les acromantules… oui ben c’est pas que j’ai peur des araignées mais bon j’ai pas vraiment envie d’être servie au dîner de ces dames… La bestiole inconnue, ça se trouve c’est un truc inoffensif enfin j’ai pas envie de vérifier non plus… Les marécages, tout aussi charmant que le reste… "

Quel choix ! Cela en devenait presque déroutant… Bien sûr Sacha pouvait tout aussi bien mentir sur certaines choses mais Léa n’allait pas non plus se risquer à vérifier ses dires. Non cela n’était pas si compliqué, en fait cela réduisait considérablement la large gamme de choix qu’il lui proposait.

" Oh… Une bougie ? comme c’est attentionné… "

Léa revint sur ses premières paroles. Que voulait-elle au fait ? Rentrer, c’était évident… En un seul morceau, de préférence et… tant qu’à faire si elle pouvait éviter de se faire coincer par Rusard ça l’arrangerait aussi… mais ça c’était encore une autre affaire et à la rigueur éviter Rusard serait une partie de rigolade après être sortie de la forêt. Oui donc c’était simple, elle voulait rentrer vivante au château, sortir de cette forêt qui lui était hostile.

Seulement, ce qui la titillait c’était son histoire d’équilibre… De quoi pouvait-il bien avoir besoin? Qu’exigerait-il d’elle ? Elle avait beau retourner le problème dans tous les sens, elle ne voyait pas comment échapper à son espèce de marché. Coincée. A quoi cela servirait de lui demander ce dont il pourrait avoir besoin ? Quoiqu’elle fasse, elle ne s’en sortirait pas toute seule.

- Très bien, J’accepte ton offre. Je veux juste rentrer au château, vivante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heart-of-ink.skyrock.com
Sacha de Lansley
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 737
Age : 35
Maison : Ancien Serpentard
Année : 1ère année - Unicorn Ring
Gain de Gallions : 13061
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Somnambulisme ?   Lun 27 Aoû 2007 - 18:53

Nous avons un problème, Léa Baldwin de Gryffondor... c'est que rentrer au château est une chose mais vivante en est une autre. Donc, cela fait deux demandes.

"C'est vrai quoi... et la prime de risque?"

Je te les soumettrai le long du chemin.

Joyeusement, moi qui n'avais menti sur aucun des dangers qui nous entourait sauf au sujet de la bête qui criait - je sais que c'est un loup - un gentil loup - je me remis en marche, ma chère baguette tendue devant nous. Je me félicitais d'avoir de la compagnie. Mais surtout d'avoir eu l'oeil.

"C'est vrai quoi... dans ce vaste château, rempli de tant de monde, il y a un chêne et une personne somnambule qui passe auprès de ce seul chêne où j'aime à passer mes nuits! La fortune a bon coeur."

Pour rien au monde je n'aurais voulu me trouver ailleurs en ce moment même. C'est vrai quoi. C'était jouissif.

Du moins, jusqu'à ce que nous atteignions le ruisselet rempli de Jamebières. J'ai préféré éviter les marécages pour sauvegarder mon pantalon. Tout neuf. Pour Mimoune, je l'aurais sali mon pantalon mais pour Léa... faut pas charrier. A la base, je voulais faire un détours pour promener Léa dans la forêt mais je ne m'attendais pas à tomber aussitôt sur cet obstacle... il nous faudra le remonter pour rejoindre le pacage et le chemin qui permettra de retourner au château.


"J'ai pourtant bien compté... deux bouleaux droite, trois chênes gauche, la fougère rouge à pustules et six mètres tout droit vers la route de la grotte... pourquoi on est déjà sur le ru?"

Tant que je peux, j'évite de montrer mon incertitude à la Gryffondor. Quelque chose n'est pas normal... et tout un ruisseau n'a pas pu avancer d'un kilomètre. Quant à me perdre, c'est foncièrement impossible... pas aussi peu profondément avancés dans l'épaisseur de la forêt. Pour enrayer une quelconque prospection gryffondorienne, j'entame la discussion d'un air léger:

Au fait. Je ne t'ai pas touché. On n'a rien fait.
Je t'ai vu passer devant Mon Arbre et je t'ai suivi.
Je l'ai remarqué un peu tard que tu subissais une crise de somnambulisme.
Que tu le crois ou non, je t'ai évité pas mal d'embrouilles sur le chemin.
Houuu félicite-moi! J'adore ça!


Sans lui expliquer mon geste, je prends Léa par le bras pour qu'elle évite d'aller tout droit et de marcher dans la fangeuse. Je la fais pivoter doucement sur le bord extérieur de la rive de façon à ce qu'en continuant de marcher, je la sépare du ruisseau. J'imagine que le "vivante" était plus important que le "rentrer au château".


Diplômé
1ère année
Unicorn Ring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/Sachens
Léa Baldwin
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 528
Age : 28
Maison : Gryffondor
Année : 6ème Année
Gain de Gallions : 13194
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Somnambulisme ?   Lun 27 Aoû 2007 - 23:38

" Deux demandes ! Rah ! Comptes sur moi, je m’arrangerai pour qu’il n’y en ai pas d’autres ! Deux demandes… "

Léa suivit Sacha, se demandant sérieusement à quelle genre de demandes elle aurait affaire. Elle ne faisait pas vraiment attention à la direction qu’ils prenaient, perdue dans ses pensées. De toutes façons, s’ils se faisaient attaqués, elle ne pourrait pas faire grand chose, donc elle s’en remettait entièrement au sens de l’orientation de Sacha, sans se poser de questions. Il prit la parole et Léa abandonna sa réflexion au sujet de ses fameuses demandes. Sacha venait confirmer le fait qu’il était un menteur et venait de confirmer par la même occasion que sa vision ne lui avait pas menti.

" Ben tiens le féliciter…et puis quoi encore ? Non mais c’est vrai ! monsieur me flanque la trouille et il faudrait que je le remercie ? "

Léa lui répondit sur un ton peu enthousiaste:

- Oh super ! j’ai eu une chance pas croyable…

Oui peut-être une chance… mais il y avait mieux comme chance. Quelle joie de se retrouver dans la forêt interdite avec Sacha de Lansley ! Non mais vraiment, alors qu’elle pourrait être au chaud dans son lit. Pourquoi d’un seul coup, elle faisait une crise de somnambulisme. Cela ne lui était jamais arrivée, alors pourquoi maintenant ? Et puis pourquoi elle avait atterri dans la forêt interdite, il y avait un tas d’autres lieux et c’était dans le plus dangereux qu’elle atterrissait, du moins à sa connaissance. Alors oui vraiment, quelle chance !

Sacha la fit pivoter doucement pour éviter…quelque chose… qu’est-ce qu’il lui avait dit qu’il y avait déjà par ici ? ha oui un ru de Jamebières… bah ça devait être ça alors… déjà qu’il s’avérait plutôt difficile de progresser dans la forêt pieds nus, si en plus des bestioles venaient les lui dévorer, ça n’irai pas du tout. Elle avait l’impression d’être comme une marionnette même si Sacha faisait cela pour lui éviter des désagréments, cette idée lui restait. Avec cela ses pieds commençaient tout doucement à la faire souffrir. Il y avait le sol irrégulier, les branches mortes et la rocaille par-ci par là sur laquelle elle s’esquintait la plante des pieds. Elle rentrerait peut-être vivante, mais dans quel état ?

Et comme sa bonne étoile l’avait gâté cette nuit, elle se disait que pour en rajouter à sa situation désastreuse à en faire pâlir n’importe quel aventurier, il ne serait pas étonnant qu’elle soit allée s’endormir dans un endroit situé très profondément dans la forêt. Donc elle aurait sûrement pas mal de marche à faire pour retourner au château et si elle y rentrait un jour, elle souffrirait le martyr pendant un certain temps à cause de ses pieds blessés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heart-of-ink.skyrock.com
Sacha de Lansley
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 737
Age : 35
Maison : Ancien Serpentard
Année : 1ère année - Unicorn Ring
Gain de Gallions : 13061
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Somnambulisme ?   Mar 28 Aoû 2007 - 22:25

Nous poursuivons en longeant le ruisseau. Pour l’instant mon attention est très loin de l'agrément plantaire de Léa. Je suis trop obsédé par le chemin à emprunter et les étrangetés que je constate petit à petit sur le chemin. Que s'est-il donc passé dans la Forêt? Quelle est cette ambiance macabre qui règne autour de nous? Si à cause de cette Rouge je me retrouve embringué dans une de leurs homériques histoires gryffondoriennes ou si je suis égaré au milieu toute part, je sens que je vais criser. Tiens. Regarde. Je crise déjà.


Bouse de Goule! Fais-je énervé et à haute voix au bout d'un quart d'heure de marche sans parler. J'ai à peine écouté la réponse de Léa. D'ailleurs m'a-t-elle seulement répondu? Quelle est de mauvaise compagnie! Peut-être ne connaît-elle pas encore assez de mots qui font des phrases, assez de phrases qui font des discussions et des discussions qui font passer le temps à réfléchir... Mais bon. Je n'ai pas écouté Léa.

Une odeur nauséabonde se dégage du ruisseau dont les rives s'élargissent au confluent d'un autre cours un peu plus conséquent. Je m'arrête. Regarde l'eau sombre où coule une nuit liquide aux reflets sépias... je m'accroupis et y plonge ma main sans faire d'état d'âme.


"L'eau est brûlante!"

Mordicus, je retire ma main et la sèche dans... tiens, le bas de la chemise de nuit de Léa qui est à portée.

Désolé, je grommelle sans la regarder. Nox!

Ma voix agacée prononce le sortilège qui nous replonge dans le noir. Je range ma baguette dans ma poche et remets ma main dans la rivière. La main portant la chevalière du Juge.

Recule, lui dis-je.

Oui. Lorsque je suis en position de force d'une façon si outrancière mais toutefois en perte totale de contrôle de la situation, je m'énerve un peu et je deviens directif. Pourtant, je m'énerve rarement. La dernière fois c'était contre Resnald dans la salle commune. Tête à claque. Il ferait un bon préfet celui-là, tiens. Enfin, rien à voir avec Mimoune. Mimoune préfète c'est ma clé des champs pour les portes du paradis édénique. Revenons dans le sujet... Bon. Que fais-je là, accroupi au bord de l'eau avec la patte plongée dans la rivière? J'allume l'eau. Vous avez bien entend... lu. J'allume l'eau.

D'abord, autour de mon poing, des ondes lumineuses bleutées.
Progressivement, l'onde s'étend au reste des flots, jusqu'à l'autre rive...
Puis enfin, au loin, à vingt ou vingt cinq yards devant nous.

Je retire ma main. Visage toujours bougon. La sèche une deuxième fois dans la chemise de nuit de Léa. C'est surtout pour l'embêter. Même énervé j'aime bien embêter Léa. Elle doit croire que je me prends pour son marionnettiste... si tel était le cas, par le plus grand des hasards, peut-être devrait-elle alors songer à prendre des initiatives. On ne sait jamais. J'aimerais peut-être bien me sentir un peu moins seul là... savoir ce qu'il se passe. Car j'ai beau écrire, ben, je n'ai pas la moindre idée de ce qu'il se passe... Je divague encore. Revenons dans le sujet... herm.

Comme un tapis de glace sous lequel on aurait enfermé des milliers de Féelioles (cf. dernier cours de Sorts avec Enym), la lumière cristalline et azurée se réverbère sur nos alentours. Fait étrange: des sortes de dartres sombres recouvrent la rivière par certains endroits. Le temps que mes yeux s'habituent à la clarté... je regarde ce que renferme cette eau croupissante... mais l'éclairage magique nous illumine un attristant tableau: toutes les Jamebières que peut contenir la rivière flottent sur le dos, ainsi que d'autres races de poissons, certaines bestioles, mammifères, marmottes et autres rongeurs vivant près du cours d'eau.


Pouah! Fais-je en essuyant machinalement dans ma veste ma main écoeurée d'avoir été plongée dans ce bouillon funèbre. Puis, je couvre le bas de mon visage avec mon avant bras sans pouvoir m'empêcher de détourner les yeux de cette contemplation sépulcral.

Qu'est-ce qui a bien pu se passer?


Diplômé
1ère année
Unicorn Ring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/Sachens
Léa Baldwin
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 528
Age : 28
Maison : Gryffondor
Année : 6ème Année
Gain de Gallions : 13194
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Somnambulisme ?   Mer 29 Aoû 2007 - 18:42

Marcher, marcher, marcher… si encore il y avait quelque chose à faire comme ramasser des champignons sur le chemin, cueillir des fleurs, récolter des mûres, tout ce qu’on pouvait faire de sympa dans une forêt quoi…mais là niet, on y voyait pas une goutte et puis ben c’était la forêt interdite quoi ! Avec ça Léa ne savait pas trop quoi raconter et bien oui franchement ça ferait complètement tâche dans le tableau si d’un seul coup elle lui demandait : Alors à part ça…ça va la vie ? Les Serpentards chez vous, ça baigne ? Et les vacances ! C’est bientôt les vacances ! Qu’est-ce que tu vas faire de beau pendant tes vacances ? Non sérieusement, ce n’était pas le genre de sujets de conversation que Léa se voyait utiliser pour papoter avec Sacha.

" En plus le voilà qu’il s’énerve ! Dites donc, on ne serait pas perdus par hasard ? "

Sacha finit par s’arrêter, Léa fit de même ravie.

" Ha ! Enfin une pause ! "

Ce n’était pas qu’ils marchaient depuis vraiment longtemps, mais pour les pauvres pieds de Léa c’était un massacre. Tout de même il aurait pu choisir un meilleur endroit, ça sentait pas vraiment la rose dans le coin. Léa le regarda s’accroupir et tremper la main dans l’eau, puis la retirer et l’essuyer… dans sa chemise de nuit.

" Tss, faut pas se gêner… "

- Y a pas de mal…

Léa avait répondu cela, seulement parce qu’il avait pris la peine de s’excuser, après restait à savoir s’il était sincère… mais bon il y avait d’autres choses bien plus importantes à l’heure actuelle. Il éteignit sa baguette et lui ordonna de reculer, ce qu’elle fit sans rechigner… Elle n’allait pas commencer à chipoter, surtout qu’elle n’avait pas la moindre idée de ce qu’il allait faire.

Il replongea sa main dans l’eau. Mais qu’est-ce qu’elle avait cette eau à la fin ? Et puis… c’était pas censé être un ru de Jamebières là ? Bon passons les détails, en gros il… allumait l’eau… c’est possible ça ? Il retira sa main et l’essuya à nouveau dans sa chemise de nuit.

" Faudrait pas en prendre l’habitude là… Bon et puis c’est bien beau d’ " allumer " l’eau, mais on ne va pas retrouver le chemin comme ça…"

Le "pouah" de Sacha la fit réagir et elle observa plus attentivement le cours d’eau. C’était une scène d’un genre macabre à laquelle elle assistait, le ruisseau rempli de cadavres d’animaux lui donnait la nausée. La question qu’il posa alors, inquiéta Léa. Lui qui connaissait si bien la forêt ne comprenait pas ce qui avait pu se passer ? Elle n’aurait pas d’avantage la réponse à sa question. L’obscurité du lieu donnait un reflet terrifiant à ce triste spectacle et laissait un vague sentiment de malaise.

- On ne devrait pas rester ici… Il n’y a pas un autre chemin ?

S’ils étaient réellement perdus, ils n’avaient qu’à faire demi-tour et prendre un autre passage. Il ne fallait pas qu’ils restent là non plus, d’autres animaux que les poissons de cette rivière avaient succombé. Il ne fallait pas qu’il leur arrive un truc à eux aussi… Vivante, elle avait dit qu’elle voulait rentrer vivante.

- Allez… viens, il faut s’éloigner d’ici…

Elle ne voulait pas rester là, ça ne lui disait rien qui vaille. Elle ne savait pas davantage où aller mais espérait que Sacha connaisse un chemin plus sûr. Un chemin sûr dans la forêt interdite…elle rêvait un peu, là. Au cas ou, ils pourraient se fier à leur intuition… Enfin ça n’était pas la meilleure idée non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heart-of-ink.skyrock.com
Sacha de Lansley
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 737
Age : 35
Maison : Ancien Serpentard
Année : 1ère année - Unicorn Ring
Gain de Gallions : 13061
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Somnambulisme ?   Mer 29 Aoû 2007 - 23:22

Léa de Gryffondor me propose très courageusement de fuir en courant.

Bon.


Alors je récapitule...

Sans baguette. Simplement en plongeant ma main dans la flotte. Sans prononcer une seule incantation... j'allume une rivière.

Et Léa?


Ben Léa la Rouge elle est aussi impressionnée que si elle venait de me voir pisser contre un mur.

Je suis assez vexé.


C'est vrai quoi. J'ai un certain orgueil voire (OK je l'admets) je suis un peu imbu de ma personne... donc, j'attendais au moins un "oh". Ou un "ah"... ça marche aussi un "ah"... un rien du tout mais une expression d'étonnement... je ne sais pas. Quelque chose qui me fasse penser que j'ai pas avadakadevra une sorcière multigénère pour peanuts.


"A quoi sa sert d'avoir tué le Juge si c'est même pas pour impressionner une fille?"

Donc, avec Léa, c'est quenini.
Deux de tension.

Où alors elle sait faire mieux.
Elle a peut-être un don caché...
Elle a des ailes. Un truc super.
Elle est somnambule et pendant ses moments inconscients, en fait, elle va sauver le monde.
Elle apporte du riz aux victimes sorcières du tsunami.
Des trucs de fou.
Elle est forte Léa. Et tout ça, en chemise de nuit.

Voilà. J'arrête d'être vexé. Passons... elle vient donc de me proposer de fuir.
(Parce qu'elle va certainement revenir avec son don et sauver tous les petits poissons. Dans mon dos. Quand je serais pas là)


Tu crois sincèrement que je vais bouger de là sans savoir ce qu'il s'est passé? Je ne sais pas comment tu as été élevée, Léa Fayssalère, mais moi, personnellement, très mal. Toutefois, je laisse pas la nature mourir sans savoir d'où ça vient. Sans essayer de comprendre.

Je retire ma veste. Ma chemise blanche. Mes chaussures.
Je suis encore un peu plus énervé: je vais devoir souiller mon pantalon neuf.
Baldwin me le paiera.

J'entre dans l'eau puante aux radiations lumineuses et me mets en quête de quelque chose, un indice...


Diplômé
1ère année
Unicorn Ring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/Sachens
Léa Baldwin
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 528
Age : 28
Maison : Gryffondor
Année : 6ème Année
Gain de Gallions : 13194
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Somnambulisme ?   Jeu 30 Aoû 2007 - 18:14

Il suffisait qu’elle dise blanc pour qu’il dise noir.

" Génial ! ben moi je me marierai pas, j’aurai pas d’enfants et je vivrai pas heureuse parce que je vais crever dans la forêt interdite ! "

Léa alla s’appuyer contre un arbre en soupirant tandis que Sacha allait faire trempette pour comprendre. Alors là, il pouvait rêver ! Elle n’irait pas dans l’eau avec les cadavres d’animaux, rien que d’y penser ça lui donner des frissons dans le dos, dégoûtée. Léa pianotait le tronc de l’arbre du bout des doigts, agacée.

- Tu as remarqué que les arbres n’avaient rien, eux ?

Enfin après, peut-être que ça prenait plus de temps pour mourir, un arbre… c’est vrai ce n’est pas le même gabarit qu’un poisson, un arbre. Bon comme Sacha avait décidé de rester pour comprendre, soit elle attendait là tranquillement qu’il trouve quelque chose, soit elle s’y mettait aussi. Elle s’éloigna de l’arbre contre lequel, elle était appuyée. Elle, elle n’irait pas se tremper dans l’eau pour chercher des indices, non, elle allait farfouiller les rives.

" Alors qu’est-ce que je cherche déjà ? Ha oui, un truc qui n’a rien à faire là, un machin qu’on ne trouve pas dans une forêt interdite… "

Boue, cailloux, herbe, branches mortes, brindilles, boue… Léa commençait à repartir doucement le long de la rive pour trouver quelque chose. Mais à part ce qu’on trouvait réellement dans une forêt, il n’y avait pas grand chose pour l’aider. Elle releva la tête, se demandant comment elle pourrait traverser le ruisseau sans se tremper pour aller voir de l’autre côté, quand elle aperçut des rochers qui dépassaient de l’eau. Ils étaient assez espacés les uns des autres, mais Léa était assez agile.

Elle prit son élan pour atteindre plus facilement le premier rocher et s’élança. Elle y atterrit avec un peu de mal, car déjà il fallait se rappeler qu’elle était pieds nus, ensuite, le rocher était un peu étroit et pas vraiment plat et pour finir la pierre était glissante. Elle se stabilisa néanmoins et se tourna légèrement dans le sens du ruisseau, du côté où se trouvait Sacha. Elle fit une autre observation débile qui ne les aiderait pas beaucoup :

- Tiens t’as remarqué, les cadavres des animaux sont majoritairement sur l’autre bord du ruisseau… et au fait ? ils sont raides raides les cadavres ou bien ils sont encore mous ? Pour savoir si ça fait un moment qu’ils sont dans cet état ou bien s’ils viennent juste de mourir…

Dans le genre, je cherche toutes les suppositions possibles et inimaginables pour sortir de ce pétrin au plus vite, elle était forte Léa. Bon allez, c’était pas le tout, mais elle n’allait pas rester au milieu du cours d’eau perchée sur une pierre. Elle se retourna à nouveau vers la prochaine pierre, plus sur la gauche. La manœuvre n’allait pas être aussi aisée que la première fois, si elle prenait trop d’élan, elle glisserait à l’arrivée et si elle n’en prenait pas assez, c’était plongeon direct dans l’eau.

Sérieusement, si un jour on lui avait dit qu’elle s’amuserait à sauter de pierre en pierre pour traverser un ruisseau rempli de macchabées d’animaux, tout ça la nuit dans la forêt interdite, en chemise de nuit et en plus avec Sacha pas loin, non là elle ne l’aurait pas du tout cru. Alors, Léa se prépara à sauter sur la pierre suivante, avec toute sa concentration et bondit. Sauf qu'à l'arrivée, la pierre s’enfonça dans l’eau, et que forcément Léa perdit l’équilibre terminant immergée dans l’eau. Pas de bol, il ne s’agissait pas d’un rocher dont la partie supérieure restait en surface, mais d’une simple pierre plus légère flottant à la surface.

Et alors Léa qui ne pouvait pas supporter l’idée de mettre les pieds dans le ruisseau, s’y retrouvait complètement. C’était d’ailleurs assez curieux d’essayer de nager et de remonter à la surface dans une eau éclairée, dans laquelle elle se sentait attirée par le fond. L’air commençait à lui manquer, lorsqu’elle aperçut un éclat reflété par la lumière de l’eau. Ne cherchant pas à comprendre, elle se saisit de la chose qui se trouvait dans le fond, et se sentit remontée.

Lorsqu’elle fut à nouveau à l’air libre, sans se soucier de savoir comment elle était remontée, elle toussa pour recracher l’eau avalée lors de sa noyade et ouvrit la main. Il y avait une clé assez étrange, de couleur dorée. En tout cas une chose était sûre, elle était littéralement trempée de la tête au pied et par la même occasion gelée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heart-of-ink.skyrock.com
Sacha de Lansley
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 737
Age : 35
Maison : Ancien Serpentard
Année : 1ère année - Unicorn Ring
Gain de Gallions : 13061
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Somnambulisme ?   Ven 31 Aoû 2007 - 17:52

Après une ou deux remarques loin d'être stupides qui me plongèrent dans une plus grande perplexité, Léa fit plouf-plouf dans la rivière.

"Bouse!!! Avec mon Duffle Coat!!!"

Je l'avais déjà repéré et avais failli lui faire une remarque quand elle avait entrepris de faire le chemin allé en sautillant de pierre en pierre. Préférant finalement me taire car je n'étais pas déçu qu'elle reste pour m'assister dans mon enquête.

Pour finir, j'aurais peut-être dû lui faire retirer le manteau quand on voit ce qu'elle fait de mes affaires.
Elle tombe évidemment dans un endroit le plus profond de la rivière.



Léa!!! Crie-je.

Ouais, je m'inquiète. Et alors? On va encore m'accuser de trucs pas possibles si elle se meurt noyée...
Je préfère prévenir.

J'essaye de fendre l'eau pour me précipiter le plus vite possible vers elle. Vivante, qu'elle voulait. Brr. Plonger sous l'eau pour lui attraper le bras, la tirer à la surface. Heureusement, elle n'était pas si loin. Mais la vase et les algues vivantes lui veulent faire une robe funéraire. La retiennent. Malheureusement, je n'ai pas eu la présence d'esprit de prendre ma baguette. Je n'ai que l'anneau mais le fait d'avoir 'allumé' la rivière ma beaucoup fatigué. Pompé l'énergie. La lumière propagée m'éclaire suffisamment pour que je vise convenablement un sortilège d'expulsion sur les étranges graminées aquatiques. Je finis par lui faire émerger la tête de l'eau et l'attrape. Le manteau l'alourdit. Je le lui retire et le laisse couler dans le fond de l'anfractuosité sub-fluviale avant de la prendre contre moi pour nager d'un bras vers la rive.


Accroche-toi bien, je lui dis en faisant de mon mieux pour lui garder la tête hors de l'eau.

Nous arrivons essoufflés. Je la repousse pour l'aider comme je peux à remonter sur le rivage. Reste moi-même à moitié dans l'eau; le haut du corps effondré sur la bordure, la tête posée contre le sol. Je me reprends. Doucement. Redresse la tête vers elle pour vérifier qu'elle va bien. Elle recrache l'eau mais quelque chose semble attirer son attention plus que le soulagement du rétablissement qu'aurait dû induire sa noyade. Elle ouvre la paume de sa main. Une clé.

Je me hisse complètement sur la rive et m'assois à côté d'elle. On se les pèle à cause du chaud-froid. Le contraste entre l'eau curieusement chaude de la rivière et l'air glacial de la nuit. Tout en regardant la clé, je me penche pour prendre ma chemise qui est à un mètre de nous et lui demande:


C'est ce que tu as été chercher dans l'eau?
Qu'est-ce qu'une telle clé pouvait faire là... et surtout ça ouvre quoi dans une forêt? Un arbre?
Je lui demande avec dérision.

Je lui pose moins ces questions à elle que je ne m'interroge à haute voix. Elle ne doit pas en savoir plus que moi. Tout en lui parlant, et sans vraiment y prendre garde ou me concerter avec elle, j'abaisse le bustier de sa chemise de nuit et lui passe ma chemise sur les épaules. En vitesse. Je ne m'éternise même pas sur sa poitrine - c'est pour dire si elle n'est pas inexistante... toujours pas trouvé sa poitrine. Prends le temps de retrousser les manches pour qu'elle ne flotte pas dedans et me retourne finalement quand je me rends compte de ce que je viens de faire.


Mince! Désolé... Pas fait gaffe. Je te promets.

"L'habitude..."

Boutonne, je lui marmonne.

Avant de me retourner, je lui ai pris la clé des mains pour l'observer de plus près.


Retire la chemise de nuit. On va la sécher.

"On dirait que cette clé est en argent pur..."

Je relève la tête et regarde autour de nous... rien. Même pas une cabane.
Juste un gros saule pleureur au pied duquel quelques animaux sont étendus sans vie.
Et quelque chose qui attire mon oeil.


Léa, y'a une porte sculptée dans le tronc de cet arbre. Le Sacha

Je regarde la clé. Se pourrait-il que...?

"Et moi qui disais ça pour rire..."

Je grelotte, me mets debout, essuie mon pantalon mais c'est peine perdue...
Je tâtonne l'herbe pour retrouver ma baguette.
Récupérer mes affaires. Chaussures sous le bras.
L'eau de la rivière s'éteint peu à peu.
Bouse, j'ai plus de force. Tant pis pour le séchage, il va falloir attendre que je récupère un peu.

Je me tourne vers Léa qui a terminé de boutonner ma chemise.


Tu me dois trois choses maintenant... pas des moindres pour la dernière puisque c'est ta vie.
Pour commencer, sur les trois contreparties que tu me dois désormais, nous allons commencer par ceci: Fais-moi confiance. On rentrera au château. Mais pas sans avoir élucidé ces morts étranges.
Tu dormiras plus tard... demain c'est samedi.


Diplômé
1ère année
Unicorn Ring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/Sachens
Léa Baldwin
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 528
Age : 28
Maison : Gryffondor
Année : 6ème Année
Gain de Gallions : 13194
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Somnambulisme ?   Ven 31 Aoû 2007 - 22:58

Ha ben oui, c’était Sacha qui l’avait sorti de l’eau. Plutôt rassurant, au moins ça prouvait qu’il ne la laisserait pas mourir dans la forêt, quoi elle en doutait ? mais non…Bon et puisqu’il l’avait quand même sauvé de la noyade, la moindre des choses c’était :

- Merci…

Enfin… elle avait trouvé une clé. Remarquez, ce n’était pas un objet qu’on trouvait habituellement dans une forêt surtout interdite.

- Ha non, c’était pas volontaire…

C’est quand même pas qu’il s’imaginait qu’elle était allée de son plein gré dans l’eau ? Elle s’était cassée la figure et en cours de route elle avait ramassé la clé… qui ne lui aurait pas servi à grand chose s'il n’était pas venu la sortir de là, mais bon…

" Eh ! eh oh ! Qu’est-ce qu’il fou là? oh ! Non mais…eh ! "

Une fois la chemise sur ses épaules, Léa a vite fait de la refermer ! non mais sérieusement !

" L’a Pas fait gaffe… ouais ben j’espère bien ! "

Léa finit de boutonner la chemise tandis qu’il observait la clé.

" Eh, c’est ma clé ! C’est moi qui l’ai trouvé d’abord ! Bon ok, je sais pas du tout à quoi elle sert… Mais j’ai quand même failli me noyer pour elle ! "

Léa finit de retirer sa chemise de nuit et écouta Sacha lui raconter… euh ? des choses pas nettes…

" Une porte dans un arbre, tss, ça lui va pas d’aller faire trempette dans l’eau non plus, vraiment… Ha ben mince ! Il a raison. Une porte dans un arbre, de mieux en mieux ! "

- Ha… et la clé elle entre dedans ?

" Si la clé, c’est la solution des morts, j’y comprendrais rien ! Ben oui c’est quand même pas des marmottes qui ont essayé d’ouvrir la porte, et qui en sont mortes, si ? "

Elle lui devait trois choses maintenant ? Si ça continuait comme ça… elle allait lui être endettée à vie… Il voulait qu’elle lui fasse confiance… Bon à la rigueur… C’était une chose qu’elle pouvait faire. Mais alors s’ils mouraient tous les deux, elle lui pourrirait sa vie dans le monde des morts, si c’était possible…

- Bon d’accord !

Léa reporta son attention sur la clé. Qu’est-ce qu’une clé faisait dans un ruisseau ?

- Tu crois qu’il y a quelqu’un qui est passé par ici ? Quelqu’un de malintentionné ?

Oui fallait quand même pas exagérer, la thèse des marmottes n’était pas très logique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heart-of-ink.skyrock.com
Sacha de Lansley
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 737
Age : 35
Maison : Ancien Serpentard
Année : 1ère année - Unicorn Ring
Gain de Gallions : 13061
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Somnambulisme ?   Dim 2 Sep 2007 - 23:47

Je lui dis "fais-moi confiance". Elle me dit d'accord. Alors malgré moi pendant peut-être deux ou trois secondes, je regrette de ne pas avoir utilisé cette botte secrète avec les filles rencontrées avant Mimoune. C'est vrai quoi... C'est trop facile. "Fais-moi confiance, ferme les yeux, t'inquiètes... mais non, c'est pas ma main, mais non je te fais rien, fais-moi confiance..." Et bien je dois vraiment lui inspirer confiance à la Baldwin. Ou alors sa naïveté baigne dans la bêtise. Elle a de la chance que je ne sois pas vraiment la Bête. Elle est tarée.

Je lui souris parce que finalement, je n'ai eu qu'à lui dire "fais-moi confiance" et elle a dit oui sans se poser de question. Dans le fond, elle sait bien que je ne suis pas la Bête. Elle ne doit pas comprendre ce sourire.


"Tu crois qu’il y a quelqu’un qui est passé par ici ? Quelqu’un de malintentionné ?"

Je lui remets la clé entre les mains. Regard sombre où brille une étincelle désinvolte. Je replie ses doigts sur la clé et me retourne face à la rivière. L'autre rive. Le saule.


On va bien voir... Pour atteindre ce tronc nous avons deux solutions, soit on re-traverse la rivière et cette fois-ci tu ne fais pas la grenouille et tu montes sur mon dos. Soit tu fais la grenouille.

Je lui laisse quelques secondes le temps d'intégrer le fait qu'on va devoir replonger dedans ce cercueil hydraulique parce que moi, je ne fais pas la grenouille et ça, j'espère qu'elle le sait.

En tout cas, c'est ta clé, ta trouvaille, et on verra bien si c'est cette porte que ça ouvre. Alors, mon dos ou les pierres?

Avant qu'elle n'objecte:

Et de l'autre côté, promis, si tu le demandes, je te sèche de la tête au pied d'un coup ou deux de baguette.

Sourire narquois et moue enfantine, Baldwin, Baldwin, Baldwin, il faudra que je lui fasse signer une reconnaissance de dettes.


Diplômé
1ère année
Unicorn Ring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/Sachens
Léa Baldwin
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 528
Age : 28
Maison : Gryffondor
Année : 6ème Année
Gain de Gallions : 13194
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Somnambulisme ?   Ven 7 Sep 2007 - 21:29

Il lui rendit sa clé, et elle le regarda un peu surprise. Elle ne pensait pas vraiment qu’il avait l’intention de la lui rendre. De plus Léa n’était plus très sûre de vouloir la récupérer, car après réflexion, une clé dans un ruisseau de cadavres d’animaux… Il y avait de quoi se poser pas mal de questions. Et si c’était une clé radioactive ? Non ça n’existait pas ? Il lui annonça ensuite qu’il allait falloir retraverser le cours d’eau.

" Quoi la grenouille ?! J’étais plutôt bien partie ! C’est pas de ma faute si une des pierres n’a pas tenu le choc ! "

En tout cas, même si elle le voulait vraiment, elle ne pourrait pas passer par les pierres. Il en manquait une, et elle n’était pas vraiment certaine que les autres resteraient fixes à son passage, quant à retourner dans l’eau…

" Rah… et il peut pas nous faire le coup de la mer rouge avec ses supers pouvoirs ? "

Pas d’autres choix… encore une fois… Et puis après tout, elle y avait déjà été faire un tour… Les morts ne pouvaient rien faire de mal, et à part le fait que cela s’avérait une entreprise un peu répugnante, il n’y avait rien à première vue, de vraiment dangereux.

" Quoi de plus amusant que d’aller barboter avec des macchabées ? "

- Très bien… ton dos… et ok pour le séchage à l’arrivée.

Que s’était-elle dit déjà ? Qu’elle s’arrangerait pour éviter d’autres demandes ? Oui c’était bien ça…

Que pouvait-il y avoir derrière la porte d’un arbre ? Un simple renfoncement avec quelque chose à l’intérieur ? L’entrée d’un passage secret ? Et quoi après ? Une pièce ? Peut-être que si elle se décidait à bouger pour s’y rendre, elle le saurait. Elle s’avança dans l’eau, là où elle avait encore pied et attendit que Sacha la rejoigne pour s’accrocher. Ils traverseraient ensuite, en espérant que tout se passe pour le mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heart-of-ink.skyrock.com
Sacha de Lansley
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 737
Age : 35
Maison : Ancien Serpentard
Année : 1ère année - Unicorn Ring
Gain de Gallions : 13061
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Somnambulisme ?   Sam 8 Sep 2007 - 15:18

OK. Très bien. Etant donné la tête que je dois faire, on n'aurait jamais songé dire de moi: "il a l'air de s'éclater, Sacha!" On aurait plutôt dit: "Ouhouh! De Lansley! Mayday-mayday! Y'a quelqu'un?" Je suis littéralement en train de scotcher sur Léa. Elle était descendue directement dans l'eau avec ma chemise blanche qui était donc dans l'eau... mouillée. Et blanche. Une vraie bacchante, vous dis-je. Ce n'est pas moi qui ai les idées déviantes, c'est elle qui fait des choses indécentes. Elle pourrait au moins penser à couvrir ses pas-de-seins. Parce que là, elle m'affole. Je suis un mec, quoi. Je fais toutefois de mon mieux pour ne pas regarder. Plus aucune émotion n'est visible sur mon visage. Je la rejoins dans la rivière, grelotte, et m'approche d'elle.


J'ai changé d'avis, lui dis-je sérieusement.

Un pas encore. Je la saisis à la taille pour la faire s'accrocher non pas sur mon dos, que je ne lui présente pas, mais face à moi. Je la soulève assez facilement grâce à l'effet de l'eau puis je l'aide s'accrocher, plus solidement et profitant de l'effet de surprise. Jambes enlacées autour de mes hanches. Son ventre et son 70 A collés à moi. Je passe un de mes bras nus sous l'eau chaude de la rivière pour maintenir Léa comme je le dois, tandis que l'autre m'aide à brasser le divan hydraulique comme une rame afin de nous faire avancer. Voilà, c'est comme ça, que j'aime bien Léa
: "Quand je profite d'elle et de la situation! Olé!" Je ne le lui cache pas, en plus. Finis par lui sourire en coin:

Je profite. De quoi? Franchement, je ne sais pas mais je profite. Juste un peu et sagement.

star


Nous arrivons de l'autre côté de la rive. Je monte sur la rive et l'aide à sortir. Cette fois-ci je ne lui retire pas son-mon vêtement.

Tiens-toi droite et tends ta chemise de nuit dépliée devant toi, lui fais-je en tendant ma baguette vers elle.

Une incantation assez laborieuse me permet progressivement de créer une sorte de bourrasque d'air chaud. Durant près d'une minute, je ne détourne pas le sommet de mon arme de Léa qui finit par sécher. Pas complètement – ses cheveux son encore un peu humide ainsi que sa chemise de nuit - mais suffisamment pour ne pas attraper la grippe. Plutôt courtois, je ne lui demande pas de me rendre ma chemise tout de suite mais il faudra bien qu'elle y songe quand la sienne sera complètement sèche.


Maintenant qu'on arrive au but, on peut peut-être enfoncer la clé dans la serrure? Lui dis-je incrédule en rangeant ma baguette dans mon pantalon noir. Vissant dans les siens mes yeux sombres, devant lesquels perle l'eau de l'extrême onction animale.

D'ailleurs, je ne sais pas pourquoi lorsque c'est moi qui dis ce genre de phrase, ça donne toujours l'impression qu'il y a comme un second sens caché et libidineux. Pas du tout. Elle a juste (et tellement) répété de fois dans sa tête "c'est ma clé et l'autre qu'est-ce qu'il fait avec ma clé à moi que j'ai plongée pour récupérer au risque de ma triste vie de limande?" Elle a tellement geint dans son for intérieur ouvert à tout venant... ou plutôt à tout Sachisme, qu'à présent que nous y sommes, je lui laisse l'honneur incommensurable d'ouvrir la porte et de nous décrire ce qu'il y a derrière cette goule de porte!


Diplômé
1ère année
Unicorn Ring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/Sachens
Léa Baldwin
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 528
Age : 28
Maison : Gryffondor
Année : 6ème Année
Gain de Gallions : 13194
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Somnambulisme ?   Dim 9 Sep 2007 - 20:04

" Quoi il a changé d’avis ?! Qu’est-ce qu’il va nous pondre encore ?! "

Vu, ce qu’il a décidé de faire le "promis je garde mes mains dans mes poches" ne devait plus être d’actualité et avec ça il prenait la situation pour prétexte. Et ça aussi, c’était vraiment agaçant, et après on viendrait encore lui dire qu’elle n’avait pas de patience. Le regard noir et les dents serrées, énervée et pas du ravie de sa situation. Monsieur profitait… une bonne paire de claque oui !

" Bon en tête de liste des choses à faire avant de mourir : apprendre à nager ! "

Arrivés de l’autre côté, il lui sécha sa chemise de nuit, puis après un moment lui proposa d’ouvrir la porte. Léa regarda la clé, hésitante… avec la chance qu’elle avait depuis le début de cette histoire, quelque chose allait encore lui tomber sur le coin du nez. C’est vrai, imaginez, qu’il y ait une affreuse bestiole qui n’attende que ça, qu’elle ouvre la porte pour lui sauter dessus !

- Tu es sûr que tu ne veux pas… bon ok je vais le faire !

Etant donné le regard de Sacha, elle capitula et s’avança près de l’arbre en question. La porte laissait apparaître quelques sculptures en reliefs, il n’y avait pas de poignée juste la serrure dans laquelle Léa s’apprêtait à introduire la clé. Ce qu’elle finit par faire, mais une fois à l’intérieur la clé échappa à son contrôle et se tourna toute seule. Un petit déclic et rien. La clé tomba au sol. Perplexe, elle tourna la tête du côté de Sacha pour voir sa réaction, puis se pencha pour ramasser la clé prête à réessayer au cas où elle n’avait pas fait ce qu’il fallait. Mais lorsqu’elle reporta son attention sur le saule, il n’y avait plus de porte, laissant l’apparence d’un tronc d’arbre banal.

" Oh super un tronc d’arbre ! C’est vraiment transcendant ! "

Léa prit la parole en venant s’appuyer nonchalamment contre le tronc du saule.

- Bon on fait quoi mainte…

Avant de basculer vers l’intérieur de l’arbre, de louper deux trois marches et de s’écraser à plat ventre sur un tapis de mousse qui devait être là exprès pour les gens qui comme elle se laissaient berner par les illusions.

" Bouhou, ma vie est un enfer ! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heart-of-ink.skyrock.com
Sacha de Lansley
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 737
Age : 35
Maison : Ancien Serpentard
Année : 1ère année - Unicorn Ring
Gain de Gallions : 13061
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Somnambulisme ?   Dim 16 Sep 2007 - 15:57

Léa venait de disparaître, comme ingurgitée par l'arbre. Disparue. Sacha sourit satisfait, tourna les talons et rentra tranquillement au château pour terminer sa nuit en rêvant de Charlotte.

"Et une Gryffondor en moins! Une!"

J'en rêve éveillé. Cette version aurait été tellement plus facile. Plus drôle aussi. Mais non. Moi comme un troll, que fais-je? Et bien je saute pour la suivre et essayer de la récupérer avant d'avoir le tout Poudlard sur le dos. L'arbre n'était qu'une illusion, voire un appât, et voilà que nous changeons d'histoire. De la Belle et la Bête, nous poursuivons le petit lapin mort au pays des merveilles.

Tombé fesses contre truc moelleux. Atterrissage en douceur sur... humpf? Evidemment. La Baldwin est allongée sous moi. Je me retourne en restant à califourchon sur elle, me penche au-dessus de son visage pour faire goutter exprès mes cheveux sur le sien, puis je lui dis:


Alors là, je te jure que je n'ai pas fait exprès!

J'espère que tu as très mal. Sans blague, tu le fais exprès. Si elle était là, je finirais par avoir des ennuis avec ma copine, moi.


Je me relève et l'aide à faire de même en lui demandant si tout va bien. Elle m'a l'air d'être entière. Aucune jambe, aucun bras n'est abandonné sur l'épais tapis de mousse. Elle ne saigne pas, elle ne se tient pas le ventre en criant de douleur. Vivante. Toujours. Bon.

Autour de nous: c'est une grotte humide éclairée par mon lumos depuis environ une seconde. Mélange de terre et de pierre, de racines, et de ramas de verdure sombre et de branches biscornues. Peut-être est-ce une monition nous prévenant de ne pas poursuivre notre chemin mais je perçois un cri étrange et un mouvement à la surface d'un cours d'eau menant vers deux portes de pierre. Chaque bras du ruisseau passant sous une des portes fermées à clé; Ornées de deux grandes serrures d'argent. Entre ses deux portes, entre ces deux cours d'eau qui se séparent, il y a sur le sol un drôle de liquide vert qui remplit une sorte de bassine naturelle. Dedans, je distingue un objet brillant. Ca rappelle quelque chose à quelqu'un?

Nous n'avons fait que quelques mètres vers le fond de la caverne pour découvrir tout cela. Je m'accroupis à côté de l'aven contenant ce liquide verdâtre et trempe la sangle de ma ceinture pour vérifier que ce n'est pas nitrique. Ca ne l'est pas. Je trempe un index et sent... ça sent les bonbons de chez honeyduke. Je me tourne vers Miss 70A et lui demande en souriant.


Tu veux goûter?

Pas le temps de répondre. Un nouveau mouvement à côté de nous fait vibrer la surface de l'eau. Je tourne la tête promptement, brandis ma baguette magique pour cibler l'intrus. C'est alors que sortant de l'eau, une petite bestiole hominidée dodeline doucement jusqu'à Léa. La créature doit faire dans les 15 cm de hauteur, sa peau est sombre et couleur terre de sienne, elle est recouverte de feuilles et d'herbe... on dirait que c'est son vêtement. Ou sa carapace. L'être s'assoit sur le dos du pied de Léa et me regarde en souriant, ouvrant grand sa bouche aux petites dents pointues et proclives*.

Essaye de prendre clé, homme. C'est gagné.

Il n'a pas l'air d'envisager de se présenter ou de faire connaissance: "salut, Machin, moi c'est Sacha. La personne sur laquelle tu es assise c'est... pas important que tu la connaisses. Et sinon, t'es qui, toi? Et qu'est-ce que tu fais là?"

Je ne me pose pas plus de questions et je plonge ma main pour prendre la chose brillante qu'il dit être une nouvelle clé déposée au fond du liquide vert. J'y plonge presque l'entièreté de mon bras mais je n'atteins jamais le fond... pourtant à vue d'oeil, la bassine n'est pas plus profonde qu'un chaudron de taille 3. Je réitère le geste plusieurs fois pour être certain de ce que je vois.

Non. C'est sûr. Je ne peux pas attraper la clé et quelque chose me dit que le lutin de la grotte va m'expliquer un truc hallucinant pour que je puisse l'atteindre. Je me redresse, m'essuie dans la chemise de nuit que Léa tient à la main (question d'habitude):


Parle, fais-je d'une voix assez injonctive m'approchant du pied de ma camarade. Vous verrez que cela m'énervera très vite de parler aux pieds de Léa.

Boire c'est vider l'eau vert de là. Après, c'est prendre clé pour choisir porte ou porte.

Là, vous devriez voir ma tête. Ca vaut le détour. Mais je dis rien. Fronce à peine les sourcils. Il sent qu'il faut reprendre quelque chose pour que mon pauvre cerveau pénètre le sens de ce qu'il dit:

Clé d'eau vert c'est boire et c'est résoudre problème. Femme c'est pouvoir qui trouver à guérir les animaux. Tête! Tête les images!! Rêve femme!! Rêve femme dans la tête de l'homme qui dort dans la forêt!! L'homme a vu tout mais paff! Souvenir parti! Femme c'est rêve et dormir debout!

Oulà. La bête s'excite un peu... et je capte rien. Qu'est-ce qu'elle doit farfouiller dans ma tête d'homme, Baldwin?

Léa, je t'en prie, tu ne veux pas t'asseoir - sans écraser Machin - et m'aider à décoder?
Machin, du calme... explique-toi doucement, on ne comprend rien.


Calmé, c'est calmé. C'est mon nom Kördell, race des Greenchick, c'est vivre dans terre et eau et arbres 5 millénaires, reprend la créature à l'aspect humanoïde. Femme et homme c'est grands pouvoirs pour aider les animaux morts c'est maladie d'eau. Femme c'est voir image. Homme c'est guérir source. Trouver source! Trouver source!! Trouver source et guérir eau.

Léa. C'est quoi cette histoire d'image? Je demande à nouveau à Léa, passablement intrigué par les convictions de cette bestiole.

Spoiler:
 


Diplômé
1ère année
Unicorn Ring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/Sachens
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Somnambulisme ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Somnambulisme ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Autour du château :: Forêt Interdite et Lac Noir-
Sauter vers: