Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Se faire tirer le portrait

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elinor Redgrave
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 665
Age : 28
Maison : Serpentard
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13615
Date d'inscription : 07/08/2006

MessageSujet: Se faire tirer le portrait   Mer 20 Juin 2007 - 11:43



La fin de l'année donnait un caractère triste au château. Les élèves eux-mêmes en subissaient les effets. Certes ils allaient revoir leurs parents et leur famille, mais quitter Poudlard n'est jamais anodin. Chaque fin d'année sonne comme la fin d'une époque, un vilain comte à rebours vers l'âge adulte et les responsabilités qu'il suppose. Finie l'insouciance, finies les bêtises...

Cette pensée n'avait jamais traversé Elinor. Elle avait grandi très vite à cause de son histoire familiales, et les responsabilités lui étaient tombées dessus et elle les avait prises à bras le corps. C'était une bonne élève, une battante... bref... une femme.
Mais pour la première fois en six années, Eli se rendit compte qu'elle appréhendait le retour à Londres. Elle allait revoir son grand-père qui avait promis de revenir la voir, elle lui avait promis d'aller ensuite lui rendre visite à Carcassonne... Ce n'était pas ce côté là des vacances qui lui faisait peur, non, en fait c'était plutôt la rentrée en fait.

Ses amis de septième nnée ne seraient plus là. Elle allait à nouveau se retrouver seule. Disparus Draconia, Sacha, et les autres. même si elle faisait mine de n'en avoir cure, elle angoissait terriblement. Seul Sacha le savait et il lui avait fait gentiment comprendre qu'il n'avait pas trop envie de la voir l'année prochaine. Pourquoi? Mystère, il n'avait rien voulu dire, comme d'habitude.

Eli soupira lorsque...

- Et moi qui pensait que nous serions les seul qui vous manqueraient à votre sortie de cette prison...

La jeune fille hocha ostensiblement un sourcil et leva le nez vers un tableau qui venait de lui adresser la parole.

HJ: Je n'attends personne en particulier. Sujet libre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrian Lawrence
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 118
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12579
Date d'inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: Se faire tirer le portrait   Jeu 21 Juin 2007 - 8:32

HJ: c'est bien un sujet libre pour un perso qui se croit en prison Rolling Eyes


Adrian passe sa tête au-dessus de l'épaule d'une fille qui a tellement peu d'amis qu'elle en vient à discuter avec des tableaux. Lui n'a pas beaucoup d'amis mais il ne parle toujours pas avec les murs. Il se gratte le sourcil avec un petit effet "je ne fais que passer" comme si la proximité de sa joue avec celle de Miss Mélancolie était toute normale et répond au tableau avant la jeune fille qui se trouve devant lui:

- Les barreaux des prisons sont fait pour être brisés.

Il se recule et contourne la fille mélancolique. Il reconnait les traits d'Elinor Redgrave de Serpentard. Un instant, il doute d'avoir bien fait de s'inscruster près d'elle. Les Serpentard ont souvent des comportements névrotiques et un sacré manque de confiance en eux qu'ils transforment en haine ostentatoire de tout ce qui les entoure, caractère surligné quand ils sont face aux Gryffondor. Tout ce qu'Adrian adore! Allons se pendre!

Il contourne et se met à la hauteur d'Elinor sans la regarder droit dans les yeux mais se mettant au coude à coude. Le visage dirigé vers la toile, il se contente d'un regard en coin brillant au-dessus d'un sourire malicieux et visiblement sans gêne.

"C'est pas demain la veille qu'une fille, toute Serpentard soit-elle, me fera reculer."

- Ce sont toujours ceux qui restent qui souffrent le plus. Enfin, si on est dramatiquement dramatique.

Adrian se retroune vers la Serpentard et lui tend gaiment la main:

- Lawrence. 6ème année et pas encore parti. Il serait peut-être temps de se renouveller, Redgrave, dit Adrian avec un léger ton sarcastique.


Dernière édition par le Jeu 21 Juin 2007 - 18:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elinor Redgrave
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 665
Age : 28
Maison : Serpentard
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13615
Date d'inscription : 07/08/2006

MessageSujet: Re: Se faire tirer le portrait   Jeu 21 Juin 2007 - 10:11

Alors qu'elle s'apprêtait à répondre à ce tableau insolent qui avait pris l'habitude de l'appostropher sans vergogne, Eli ressentit une présence étrangère dans son dos. Qui pouvait bien être assez lâche pour rester tapi dans l'ombre?

Un instant après, la présence s'avança et fondit sur elle. Une joue vint frôler la sienne. Eli n'était ni froussarde ni poufsouffle, elle décida de ne pas se retourner et de camper sur sa position.

C'était quoi cette joue? Et cette présence derrière elle? Si elle avait été normale, elle aurait peut-être rougi de cette proximité... Mais là, elle avait plutôt envie de souligner l'incongruité de cette situation.
Malheureusement, elle n'en eut pas le temps, la phrase que venait de prononcer le Gryffondor l'avait intriguée.

Eli le regarda donc se reculer puis se mettre à côté d'elle avec un air intéressé. Mais avant qu'elle ne puisse prononcer le moindre mot, il se remit à parler et sa dernière phrase étaient nettement moins à son goût.

- Qui sait? se contenta-t-elle de répondre.

C'est ce tableau qui est dramatique. C'est le sorcier à la baguette cassée. A chaque fin d'année il sort ce couplet à chaque élève un peu triste qui passe à proximité.

La jeune fille se mit à faire quelques pas et invita Lawrence à la suivre.

- Les fers de manière générale sont faits pour être brisés. Comme le disait le philosophe "L'homme est né libre et partout il est dans les fers". Le tout est de savoir reconnaître ses fers.

En se retournant vers le Grand Hall, elle s'adressa directement au tableau.

- Ravie de vous avoir distrait quelques secondes Sorcier à la baguette cassée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrian Lawrence
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 118
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12579
Date d'inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: Se faire tirer le portrait   Jeu 21 Juin 2007 - 18:29

Elinor parle à Adrian d'un philosophe. Bon sang de bonsoir, qu'est-ce que c'est que ça un philosophe? Ce sont ces monsieurs qui tirent de grandes conclusions sur une vie qu'ils ne vivent pas parce qu'ils sont trop occupés à la penser. Oui, c'est exactement ça. Ils tirent des théories sur les écrits des autres, qui eux-mêmes tireront de nouvelles théories, si possible contridictoires avec celles qui les ont inspirées, histoire de mettre encore plus de doute dans nos vies dérisoires. Et citer des philosophes, c'est faire comme eux mais en doublon.

Adrian ne citait jamais personne. Il préférait inventer des citations d'obscurs auteurs turcs que personne ne connaissait (et pour cause) afin de foncer droit dans la dérision intellectualo-pédante. C'est ce qu'il fit pour répondre à Elinor en lui enboîtant le pas après avoir tiré son chapeau imaginaire en direction du Sorcier à la baguette cassée d'un geste clownesque. Tout sourire, il suit donc la jeune fille. Il écoute en hochant la tête un coup à droite pour voir par dessus la rampe de l'escalier qu'ils empruntent, des têtes affairées vers je ne sais quel destin, un coup derrière pour grimacer sa complicité aux tableaux qui pouffent avec lui.

- Très chère amie, fait-il en prenant des airs, comme le disait le littérataire - ce mot existe dans le 18ème tome elfique traduit du chinois antique intitulé "comment s'expressionner audiblement" - Evbörg Sinotapevitch, "les boulets que nous croyons nous mettre aux pieds ne sont que des chaussons de coton pour les autres. On avance ou on stagne avec ce qu'on a. Moi, je suis pieds nus, j'avance plus vite".

Cela devait être la citation la plus brulesque qu'il avait faite en cette fin d'année mais avec tout le sérieux du monde, ça passait encore.

Adrian renchérit plus calmement sans encore se demander vers où Elinor se dirige:

- Tu dis que c'est ce que le tableau dit à chaque fois qu'un élève un peu triste lui passe devant. Le tout est de savoir pourquoi il y a des élèves tristes qui passent devant ce tableau à Poudlard... mystère, mystère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elinor Redgrave
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 665
Age : 28
Maison : Serpentard
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13615
Date d'inscription : 07/08/2006

MessageSujet: Re: Se faire tirer le portrait   Ven 22 Juin 2007 - 18:59

Le le cirque produit par Lawrence ne l'amusait pas vraiment, du moins parce qu'elle n'était pas trop d'humeur en ce moment. Il pouvait pouffer tant qu'il voulait et les tableaux avec lui, ça ne l'intéressait pas.

Ce petit rigolo quand même risquait bien de lui faire passer un bon moment. De fait, tout en continuant à avancer elle fit un effort surhumain pour ne rien dire de déplaisant concernant sa petite raillerie et sa fausse citation. Elle préféra oublier qu'il s'agissait d'un rouge pour se concentrer sur le fait qu'il n'ait pas cherché à lui faire d'histoires, chose rare vu le piètre niveau de réflexion dont faisait preuve l'ensemble des membres de cette maison de fous.

Elle avait besoin de rire. Son corps le lui demandait. Alors, elle s'arrêta sur une marche et regarda Lawrence dans les yeux d'un air très sérieux.

- Il ne faut pas oublier non plus que la femme de Sinotapevitch, Isidora, philosophe également et cul-de-jatte, avait ajouté aux propos de son célèbre mari : " Le seul boulet que je traîne c'est mon mari et comme je ne peux pas me mettre nus pieds, ça marche pas sur des roulettes..."

Eli essaya de garder son sérieux le plus longtemps possible mais elle n'y parvint pas et se mit à rire.

- Bon OK, je suis moins douée que toi pour inventer, mais j'aurais au moins essayé. Elinor Redgrave, sixième année et pas trop envie de revenir l'an prochain, mais je m'y fais.
Je ne sais pas pourquoi des élèves tristes passent devant ce tableau. Probablement par oubli de sa présence.


Elle reprit sa marche en avant dans les escaliers sous les regards ébahis de la majorité des tableaux. Il faut dire que ce n'était pas dans les habitudes de la Serpentard de s'essayer à l'humour...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrian Lawrence
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 118
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12579
Date d'inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: Se faire tirer le portrait   Dim 24 Juin 2007 - 13:44

La Serpentard répond de façon assez inattendue à la blague d'Adrian sur la citation. En général, quand il invente une référence littéraire, les gens froncent les sourcils en s'imaginant qu'il est hautement intellectuel et qu'il vaut mieux éviter ces sujets-là avec lui s'ils veulent garder leur dignité spirituelle, soit ils font mine de connaître l'auteur imaginaire et ils renchérissent par une autre citation qui fait éclater de rire le Gryffondor.

Mais Redgrave s'en amuse. C'est une réaction à laquelle il ne s'attendait pas et c'est pour son plus grand plaisir. Enfin, un Serpy avec le sens de l'humour. Lawrence, continue donc de marcher à ses côtés et l'écoute en train de confier qu'elle n'a pas envie de faire sa septième année à Poudlard. C'est peut-être de là que lui vient son air triste.

Elle répond ensuite à la question d'Adrian mais il remet les choses en place en riant:

- Oh mais non! Ce n'est pas ça qui est important. C'est pas de savoir pourquoi ils passent devant le tableau... C'est de savoir ce qui rend les élèves tristes au point de ne pas avoir envie de revenir l'année prochaine mais, je t'en prie, ne me le dis pas car après je vais être obligé de te dire des trucs réconfortants que je ne pense pas et dont j'ai aucune idée juste par sympathie pour toi. Or, j'aime pas trop mentir. Je te dirai juste, "ça ira mieux demain" sans savoir de quoi il s'agit. L'ignorance ça a du bon et ça, en plus, c'était une vraie citation.

Le regard d'Adrian vogue jusqu'à la large rampe de l'escalier de marbre. Une idée tilte en lui et il demande à Elinor:

- Je suis sûr que t'as jamais fait de toboggan à Poudlard...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elinor Redgrave
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 665
Age : 28
Maison : Serpentard
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13615
Date d'inscription : 07/08/2006

MessageSujet: Re: Se faire tirer le portrait   Ven 29 Juin 2007 - 10:32

Bien sûr que non elle n'allait pas lui dire ce qui n'allait pas. Il ne fallait quand même pas oublier qui elle était: Elinor Redgrave. Elle n'était pas femme à aller confier ses petits tracas au premier inconnu qui lui passerait à côté, qu'il fût Gryffondor ou non.

Mais loin de relever l'incongruité de sa remarque, elle se contenta de secouer la tête et de continuer à avancer en revenant sans cesse dans sa tête que c'était bien la première fois qu'un rouge lui adressait la parole aussi "gentiment". Elle tourna alors la tête vers lui et le regarda de plus près. Il avait l'air gentil, mais il n'y avait pas que ça.

Quelque chose chez lui semblait renvoyer à une assez grande part d'ombre. Bizarre comme constatation. Cette zonne secrète chacun l'a en soi depuis sa plus tendre enfance. Pour certains, il s'agit d'un jardin secret, pour d'autres un entassement de mauvais souvenir à oublier sans qu'ils puissent y parvenir. Si elle devait reprendre la métaphore du boulet, Eli aurait pu jurer qu'il avait lui aussi un gros boulet à se coltiner, et question boulets, elle avait la prétetion de croire qu'elle en avait connu un rayon à côté duquel ses petits tracas d'aujourd"hui ne ressemblaient qu'à des billes.

Mais bon, pour l'instant, il se mit à parler de toboggan... Curieuse idée que de vouloir faire du toboggan ici, assez dangereux aussi.

- Je n'ai pas dû faire du toboggan depuis mes huit ans, mais je suppose que ce n'est pas le cas pour toi.
Tu veux en faire sur ces escaliers? Montre-moi...


Lawrence semblait bien sûr de lui...

* idiot, on va gagner un sejour chez zagora, c'est tout! J'espère bien qu'il va se dégonfler.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrian Lawrence
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 118
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12579
Date d'inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: Se faire tirer le portrait   Mar 3 Juil 2007 - 18:40

- C'est un monde! Tu as donc arrêté de vivre à huit ans? s'exclame avec exagération le Gryffondor qui entonne déjà l'air d'une comptine moldue. Cela devait être "une poule sur un mur..."

Elinor n'a pas terminé de prononcer "montre moi", qu'il lui attrape la main et fait deux pas vers la rambarde. Il s'y assoit à cheval et tend sa seconde main vers Elinor, par galanterie, pour l'aider à monter devant lui. Son sourire diablotin la provoque gentiment tandis qu'il reprend sur un ton plus calme:

- C'est un sacrilège de n'avoir jamais fait de toboggan à Poudlard. Nous devons à tout prix y remédier. Avec un peu de chance, on se terminera à l'infirmerie et nous n'aurons pas à passer les examens.

Son humour, peut-être que la Serpentard ne pouvait pas déceler chez lui s'il pensait ce qu'il disait ou si cela n'était qu'un effet. C'était vraisemblablement un peu des deux.

- Tu viens? On a huit ans à rattraper en une descente.

En tout cas, Adrian devait inspirer suffisamment confiance à Elinor pour qu'elle ose venir s'assoir devant lui avant de se jeter en bas de l'escalier. Ils en avaient pour environ quinze mètres de glissade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elinor Redgrave
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 665
Age : 28
Maison : Serpentard
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13615
Date d'inscription : 07/08/2006

MessageSujet: Re: Se faire tirer le portrait   Mer 4 Juil 2007 - 11:07

* Si j'ai arrêté de vivre depuis huit ans, lui il y est resté bloqué, c'est pas mieux.*

Elinor était connue à Poudlard pour son sens de la mesure, son intelligence, sa faculté à résister à la pression... Bref pour son intelligence. Après tout, elle n'avait pas tenue la dragée haute à Draconia toute l'année pour rien. Elle était seconde de sa maison à quelques points à peine de sa meilleure amie. Et comme celle-ci ne serait plus là l'année prochaine, elle comptait bien régner sur sa maison toute l'année.

Bref, Eli n'était pas réputée pour être impulsive ou bête au point de se jeter dans un puits si on le lui demandait...

Avec son air de gamin, Lawrence l'attendait sur la rampe. Elle ne pouvait pas se dégonfler. Ici, il n'était nullement question d'intelligence... Cette idée était stupide, son humour était stupide ... sa stupidité était stupide!

Mais elle ne pouvait pas le remballer comme ça, non. Elle cherchait un moyens beaucoup plus fin.

- Ok pour une descente, une seule. Mais je n'ai pas envie de louper mes examens. Donc si je sens qu'on va tomber, je m'arrangerai pour te tomber dessus. Je serai ravie de t'emmener voir Zagora.

Elle s'installa devant lui en ignorant sa main tendue, fallait pas pousser Dumby dans les orties non plus.

La seule chose qu'elle craignait en fait, c'était de voir surgir McGo ou Roguinou et de se faire engueuler. Son image de première de la classe renfermée, solitaire à l'ambition démesurée en prendrait un coup.

- Qui est-ce que je devrai contacter quand tu seras mort écrasé sous mon poids? Un parents proche, un frère ou une soeur au château? demanda-t-elle non sans une pointe d'ironie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrian Lawrence
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 118
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12579
Date d'inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: Se faire tirer le portrait   Mer 4 Juil 2007 - 18:28

Adrian remballe sa main en souriant de plus belle. On aurait qu’Elinor était en train de pondre une théorie pendant qu’elle réfléchissait à si oui ou non, elle viendrait tester l’immaturité avec lui. Non, sans blague, ça faisait quoi de se laisser aller?

Il la laisse s’installer devant lui car aucun moment il n’avait douté qu’elle cèderait. Il se demandait seulement quels autres arguments de mauvaise foi il aurait pu lui sortir par la suite. Pas besoin d’aller chercher si loin, elle s’activa. Une Serpentard qui bouge, c’est quelque chose. On dirait des princesses montées sur un trône invisible. Ca marche comme des grues et ça a le port de la tête très haut. Trop haut. Pourtant, ça fait bien marrer le Gryffondor qui n’en a que pour son amusement.

- Mais oui, c’est ça, tombe-moi dessus. Je suis très délicat comme garçon, tu sais. Si on se croute la figure, j’espère que j’aurais la présence d’esprit d’arrêter le temps et de me mettre en dessous… je compte pas me casser la figure, tu n’auras personne à prévenir. Et je compte pas non plus être celui qui annoncera à ta famille: "excusez-moi, Elinor est décédée des suites de ses blessures en tombant d’un toboggan." On mérite tous les deux une mort plus digne. En Avant!

Sans plus attendre, de son pied, Adrian donne une petite poussée pour les entrainer dans la glissage. Ils glissent, doucement, un peu plus vite et vraiment beaucoup trop vite. Mort de rire, il ne peut pas s’empêcher de crier sa liberté. Sur les derniers mètres de la rampe, il voit un élève devant eux et l’exhorte à se pousser. Il est sur leur zone d’atterrissage:

- Tire-toiiiiiiiiiiiiiiii!

Ce n’était pas très poli mais dans le danger on oublie parfois certaines conventions. Ce qui devait arriver arriva. Adrian, Elinor et l’élève composèrent ce qu’on aurait pu appeler une statuette cubique ou une nature morte. Mais une nature morte pas morte. Ils parlaient et bougeaient. L’autre élève geignait plutôt. Mais Adrian avait tenu sa promesse. Il était allongé sur le dos, tenant toujours Elinor contre et sur lui, elle aussi sur le dos. Ils étaient tous les deux allongés sur la chose qui maugréait pour avoir amorti leur chute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elinor Redgrave
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 665
Age : 28
Maison : Serpentard
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13615
Date d'inscription : 07/08/2006

MessageSujet: Re: Se faire tirer le portrait   Mer 4 Juil 2007 - 22:40

Matelas double épaisseur, double confort.

Reprenons les choses dans l'ordre.

Après avoir roulé les yeux lorsqu'il se mit à faire de l'esprit, ils partirent pour leur descente infernale. Infernale, c'était le terme exact. Au début, Eli qui se cramponnait à la rampe trouvait ça plutôt marrant. Elle s'amusait bien. mais lorsque Lawrence perdit le contrôle, son visage changea radicalement de couleur pour atteindre un blanc plus blanc que blanc. Son coeur s'accélérait à mesure que la peur la gagnait. Ses mains n'arrivaient pas à ralentir la descente et commençaient à brûler. Et cet idiot qui riait à gorge déployée. On aurait vraiment tout vu. Elle se releva alors jusqu'à s'appuyer sur Lawrence, elle allait presque lui faire une remarque lorsqu'il se mit à hurler après un passant qui ne faisait que passer.

Et là, c'est le drame. Ils se retrouvèrent entassés dans une position à faire rêver n'importe quel peintre cubiste! Comme elle l'avait prédit, elle se retrouva sur Lawrence. La chose qui les avait amortis tous les deux commençait à se plaindre sérieusement. Au lieu de profiter de son matelas, Eli se releva fière de ne ressentir ausune douleur.

- Cool.

Elle tendit la main pour l'aider à se relever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrian Lawrence
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 118
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12579
Date d'inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: Se faire tirer le portrait   Jeu 5 Juil 2007 - 23:24

Lawrence regarde la main tendue devant lui. Contrairement, à Elinor un peu plus tôt, il ne la refuse pas, bien qu’il n’en ait pas besoin pour se remettre debout. Une main tendue, ça ne se refuse jamais. Les vêtements réajustés et de nouveau aussi beau qu’un tableau accroché au mur de Poudlard, Adrian tend sa propre main à son matelas humain en s’excusant avec le sourire. Encore un peu sonné mais avec plus de peur que de mal, l’élève se relève en acceptant la main tendue. Qu’est-ce que je disais. Ca ne se refuse pas.

Devant l’amabilité du Gryffondor et ses sincères excuses, il accepte de pardonner sans se défaire de son air réticent. Après une dernière remarque de Lawrence, faussement chuchotée et parfaitement audible pour la Serpentard, du coin de l’œil, l’élève dévisage Elinor, puis tourne les talons en souriant en coin et s’en va vers la Grande Salle:

- Il faut l’excuser elle aussi. Elle avait envie de faire du toboggan. Tu te rends compte à son âge… Les Serpentard ne grandiront donc jamais? En plus, elle m’entraîne dans ses frasques. Elle est folle de moi, j’te dis!

L’air innocent, Adrian se retourne vers Elinor.

- Tu lui as fait peur. Il est reparti en courant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elinor Redgrave
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 665
Age : 28
Maison : Serpentard
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13615
Date d'inscription : 07/08/2006

MessageSujet: Re: Se faire tirer le portrait   Ven 6 Juil 2007 - 20:19

Ce gamin était totalement dingue! Il commençait à la rendre folle, ce qui, pour ceux qui la connaissaient, se remarquait à son sourcil droit qui avait tendance à s'arquer à chaque phrase qui la dérangeait. Ou encore par un doigt qui entortillait une pauvre mèche de cheveux qui ne lui avait strictement rien fait.

Ce fut le cas lorsqu'il commença à déblatérer un flot d'âneries à ce minus sur qui ils venaient tous deux de s'étaler. Mais pourquoi fallait-il que les Gryffondor soient aussi bêtes qu'un chien à qui on envoie la balle?

* Toujours ils foncent tête baissée et cherchent à ce qu'on leur tende une main pour qu'il vienne la mordiller en s'imaginant qu'on va les gronder. Est-ce que tu ferais le beau si je te donnais un sucre? *

La Serpentard s'avança vers lui un air pas très avenant sur le visage. En arrivant à sa hauteur, elle pointa son index sur son torse et se mit à sourire, ce qui ne présageait rien de bon. Elle réfléchit vite fait à ce qu'elle allait bien pouvoir lui dire... Rien d'insultant bien sûr, ce n'était pas le genre de la maison. Non, au contraire...

- Je ne...

Une idée fit son apparition dans son petit cerveau, son sourire se fit plus doux. Evidemment, elle aurait dû y penser plus tôt.
Si Sacha avait été dans sa position, elle était sûre que ça aurait été la première chose à lui venir à l'esprit. Mais elle n'était pas Sacha.

- Pauvre petite chose, j'en suis désolée. dit-elle faussement compatissante.

Elle retira prudemment son doigt et se recula de quelques centimètres et le regarda soudainement avec un oeil neuf. Quitte à faire quelques descentes sur les rampes... Les professeurs devraient sans doute se montrer plus coulants à quelques jours des vacances.

Alea jacta est.

- Je dois reconnaître que c'était plutôt agréable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrian Lawrence
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 118
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12579
Date d'inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: Se faire tirer le portrait   Sam 7 Juil 2007 - 14:29

Elinor ne se vexe pas mais on dirait qu’elle réprime un reproche ou une phrase. C’est assez dommage. Ce n’est pas que Adrian cherche la bagarre mais qu’elle vient de briser la dynamique triviale. Maintenant, il doute. Quelque chose le frappe. Elle se prend au sérieux tandis que lui prend tout cela avec légèreté, elle semble avoir d’autres objectifs qu’elle lui a tu jusqu’ici et il ne supporte l’idée qu’on puisse se servir de lui. Il n’a pas la curiosité de savoir où elle veut aller et la raison pour laquelle jusqu’à présent, elle a gardé son sang froid. Ca lui parait manquer de naturel et il se sent qu’elle cache quelque chose. Elinor essaye d’adopter un comportement. La duplicité l’exècre. Il se sent enlacé par les serres du Serpent. Les gros serpents qui s’enroulent autour de vous et serrent peu à peu pour vous briser les os. Attention danger.

Il affiche alors son visage tel qu’il est quand il cesse de faire le clown. Ses traits sont plus durs et creusés par l’expérience de l’orphelinat et l’amertume du monde dans lequel il a vu le jour et qu’il essaye pourtant de remiser tant qu’il peut pour continuer à avoir envie. C’est son système de défense naturel le rire. Elinor sur un mot qui dérape vient de lui faire sortir les boucliers.

Il reste debout en face d’elle une longue seconde avant sourire. C’est un sourire forcé mais poli. Adrian se retire.

- Je te remercie pour la glissade, c’était très rigolo… bonne fin de journée, fait-il en amorçant un demi-tour pour rejoindre le chemin de la Grande Salle.

La méfiance soudaine qu’il ressent n’amènera selon lui rien de bon s’il se rend compte que ses soupçons étaient fondés. Mais à quoi d’autre aurait-il pu s’attendre face à une Serpentard? Il ne s’en veut pas et ne regrette rien. Le toboggan était un exercice essentiel pour retrouver la légèreté d’une journée adolescente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elinor Redgrave
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 665
Age : 28
Maison : Serpentard
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13615
Date d'inscription : 07/08/2006

MessageSujet: Re: Se faire tirer le portrait   Mar 10 Juil 2007 - 10:27

Il fuit? Il déserte?

Elinor se raidit et se demande quels ont été les mots ou l'évènement qui ont provoqué ce changement soudain d'attitude. Le regard de Lawrence avait changé, sa posture aussi, ses trait en général venaient de se raidir.
Elle qui se sentait à deux doigts de la réussite... C'était raté, quoique, peut-être pas.

La jeune fille croisa les bras sur sa poitrine et le regarda s'éloigner après l'avoir faussement remerciée... Chat échaudé craint l'eau froide? Les Gryffondor ne sont plus ce qu'ils étaient. Leur audace se noyait dans le folt ininterrompu de leur médiocrité. A croire que le Choixpeau était à deux doigts de la retraite. même si elle ne faisait pas cas des particularisme des maisons de Poudlard, Eli ressentait en elle un goût d'échec. Quoi? Avait-elle était si prévisible?

- Hey Lawrence, je ne suis pas folle de toi. Ce n'est pas la peine que tu aies peur...


Eli se retourna et enfourcha à nouveau une rampe. Certes, elle trouvait cela enfantin et presque insultant pour son esprit, elle voulut juste lui montrer qu'elle avait quand même apprécié ce moment...

Elle décoinça son pied qui la tenait immobile sur la rampe et partit pour une descente infernale. D'habitude, elle aimait les choses carrées, qui avaient un point A et un point B. En l'occurrence, il n'y avait qu'un point A... elle savait d'où elle partait, mais pas du tout où elle allait atterrir... C'était parti!

La rampe cirée de près par les elfes glissait énormément et entraîna dans une descente effreinée... La vitesse devint incontrôlable et la peur se fit sentir... Peur de tomber, de se faire mal, de mourir?

- AHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Maaaaaaaaaaaaaamannnnnnnnnnnn !!!!!!!

Emportée et crispée, Eli se laissa emporter par la force centrifuge dans le virage qui annonçait le second étage et tomba.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrian Lawrence
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 118
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12579
Date d'inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: Se faire tirer le portrait   Mar 10 Juil 2007 - 14:34

Dans son dos Adrian entend Elinor lui dire qu’elle n’est pas folle de lui. Ca l’avance en quoi de savoir ça? Si elle fait référence à sa blague douteuse face à l’élève qu’ils avaient renversé, elle gâche sa salive pour rien car Adrian sait très bien qu’il n’est pas assez "efféminé" pour la Serpentard. C’est que les rumeurs vont bon train à Poudlard. Qu’est-ce qu’elle croit? Qu’il débarque de la planète Naïf? Pour toute réponse, il hausse les épaules sans se retourner mais lui offre un large signe de la main qui veut dire "au revoir et laisse tomber." Et il continue de traverser le grand hall. Il atteint presque la porte de la Grande salle quand il l’entend crier. Elle était remontée et s’était à nouveau lancée dans une descente. Son cri l’alerte comme il a alerté les quelques personnes ici présentes. Il la regarde tomber sans ciller en se disant qu’elle doit vraiment avoir besoin de lui pour aller aussi loin. Ca lui arrache un sourire narquois. Il prend ce geste pour une attitude désespérée d’attirer son attention. Ils ne sont pas croyables les Serpentard, ils iraient jusqu’à se faire envoyer à l’infirmerie pour obtenir ce qu’ils désirent.

Adrian revient placidement sur ses pas pour se placer devant Elinor, les mains dans les poches et le regard inchangé depuis tout à l’heure.

Il s’accroupit à côté d’elle en la dévisageant et soupir en lui souriant:

- Crache le morceau, Redgrave. Qu’est-ce que tu me veux? Si tu veux que je fasse quelque chose pour toi, tu vas devoir me laisser le choix de le faire ou non et arrêter de me prendre pour un troll des carpathes.

Il sort enfin les mains de ses poches, se redresse et lui tend les deux mains. C’est sa dernière chance d’accepter ces mains tendues. Sinon il fera tout simplement demi-tour sans écouter ce qu’elle a à dire. Il y a plein d’autres personnes dans cette école et il la trouve assez présomptueuse de croire qu’elle, plutôt que d’autres, mérite qu’il s’attarde sur son cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elinor Redgrave
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 665
Age : 28
Maison : Serpentard
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13615
Date d'inscription : 07/08/2006

MessageSujet: Re: Se faire tirer le portrait   Dim 15 Juil 2007 - 9:56

Après s'être somptueusement vautrée sur le pallier, Eli essaya de remuer chacun de ses membres pour vérifier leur présence. Une violente douleur se faisait sentir au niveau de la cheville gauche ce qui provoqua une grimace sur son visage. Elle n'avait pas l'habitude de se plaindre alors ce fut la seule marque de sa souffrance.

Lawrence revint vers elle en tendant sa main. Cette fois elle la saisit et s'en aida pour la relever. Sa cheville ne lui permettait pas de marcher correctement mais elle parvint à se redresser fièrement pour planter son regard dans celui de Lawrence.

Qu'avait-elle donc fait pour se trahir? Ou plutôt pour manifester à ses yeux une idée? Elle ne le savait pas. Ce serait donc un mystère. Lawrence serait-il devin? Le disciple de Trélo? Ah ça non, c'est pas possible. Trélo est seule et unique, inimitable, indémodable.

- Que crois-tu que je puisse avoir derrière la tête? Tu aurais mérité ta place chez les verts. Un transfert serait-il possible? Sans, doute, c'est la saison en ce moment.

Eli essaya d'appuyer son pied gauche doucement pour voir si elle pourrait monter jusqu'à l'infirmerie toute seule. Le constat n'était pas très alarmiste, ça faisait mal mais elle pourrait y aller.

- Tu vois c'est bête, la seule chose que je pensais, c'est que tu semblait avoir des qualités pour devenir un pote. Mais j'ai dû me tromper.

De toute évidence elle s'était bien trompée oui. Direct, franc, moqueur, provocateur. Non, elle ne s'était pas gourée sur ça. Il avait pas mal de qualités de Sacha. Par contre, elle se demandait si ça vallait la peine d'essayer de nouer une certaine amitié avec lui puisqu'il n'était pas Sacha. Complexe comme réflexion et peut-être aussi sans fin.

- Je monte voir Zagora. Merci pour l'apprentissage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrian Lawrence
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 118
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12579
Date d'inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: Se faire tirer le portrait   Ven 27 Juil 2007 - 23:49

Elinor joue du violon. On dirait qu’elle essaye de tirer une larme à Adrian qui se sent très peu concerné par le chantage émotionnel qu’elle lui sert sans honte.

"Dignité zéro, ces Serpentard"

Il ne la connaît que depuis dix minutes, elle croit vraiment qu'il pensait à fonder une grande amitié? Tarée! Le Baten Il ne cherche pas d’amis, il est parvenu à faire ses six premières années sans heurts, sa traversée en solitaire, il l’aime. A quoi joue-t-elle la Serpentard? Est-ce que Lawrence ressemble de près ou de loin à un Saint Bernard ? Est-ce qu’elle croit qu’elle a besoin de dire toutes ces banalités mélo et fleures bleues pour qu’il lui tende la main ? Non, parce que des deux, il avait été le premier à tendre sa main sans faire de manières.

Qu’est-ce qui lui avait mis la puce à l’oreille et l’avait fait reculer de la fille aux cheveux bruns? L’hésitation qu’Elinor avait eu au moment où ils s’étaient vautrés sur le troisième année. Elle avait bredouillé quelque chose puis s’était ravisé dans son comportement. Il avait l’impression qu’elle avait refoulé la vérité de son ressenti. C’était instinctif chez lui: il préférait qu’on agisse naturellement même si les actes étaient gauches.

Redgrave termine sa réplique et boitille en direction de l’infirmerie. Le gryffondor soupire sans dire un mot et la soulève pour la mettre sur son dos de gré ou de force. Il commence à monter les marches mais ne se donne pas la peine de lui parler. Il veut bien jouer la béquille parce qu’elle est blessée mais il n’a pas envie qu’on le prenne pour une goule. Bougon, il escalade les marches en pressant le pas, bousculant presque les personnes qu’il croise sur leur chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elinor Redgrave
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 665
Age : 28
Maison : Serpentard
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13615
Date d'inscription : 07/08/2006

MessageSujet: Re: Se faire tirer le portrait   Mer 8 Aoû 2007 - 9:35

Lorsqu'il la souleva, le ventre de la jeune fille se mit à lui faire mal. On aurait dit qu'un lame lui traversait les intestins. C'était presque insupportable. Eli voulait dire quelque chose, mais elle sentit une remontée acide dans sa gorge. L'instant d'après, elle supplia Lawrence de la lâcher.

Eli se débattit comme une diablesse et se précipita en boitant derrière une colonne pour vomir. La chute aurait-elle été plus grave que ce qu'elle croyait? Boîter c'était une chose, mais vomir... franchement. Des lésions internes? Elle sortit sa baguette et nettoya ses saletés.

La jeune fille avait maintenant le teint livide. Elle s'assit contre le mur, ses jambes ne la portaient plus. Jamais de la vie elle s'abaisserait à demander de l'aide, encore moins à lui. Comme elle s'était trompée sur lui!

* Il n'a rien de Sacha, rien du tout. Tu t'imaginais quoi bécasse? Sacha va partir, les autres aussi. A toi de trouver d'autres amis... Et surtout va à l'infirmerie que Zagora te donne quelque chose.*

- Faut vraiment que j'aille voir Zagora.

Et elle s'entendit rajouter...

- Tu peux m'accompagner ?

Eli se releva en réfléchissant à la bêtise qu'elle avait eu de demander ça à Lawrence. Alors qu'elle se remit à marcher ses jambes semblaient se dérober sous son poids. Elle chancela.

HJ: Désolée pour le retard, j'ai été absente un bon bout de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrian Lawrence
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 118
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12579
Date d'inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: Se faire tirer le portrait   Ven 10 Aoû 2007 - 12:24

hj: ne t'excuse pas, j'ai posté dans les absences et moi non plus je n'étais pas là jusqu'à avant hier.

Si Adrian connaissait le Sacha avec lequel Elinor persistait a vouloir le comparer depuis 3 messages, il pourrait lui répondre haut et fort: je suis pas un substitut, je suis moi et si ça te plait pas, va voir ailleurs si j'y suis. Il l'aurait dit avec un grand sourire orgueilleux et Gryffondorien. Mais quand même, il était à peu près persuadé que personne n'aimait sentir qu'on cherchait à le modeler à 'image de vieux rêves ou de vieux fantômes du passé. Elle pouvait toujours allait demander à son Sacha de se faire tirer le portrait pour accrocher sa photo dans son dortoir l'année prochaine, mais pas à Lawrence de jouer le bon samaritain, puis le clone.

Ceci n'étant que des pensées, revenons dans le feu de l'action. Elinor descend du dos de Lawrence et va vomir avec beaucoup de charme derrière une colonnade.

"Barrrrrrk!"

Le Gryffondor tourne la tête et fait comme s'il n'avait rien vu. Il aimerait d'ailleurs beaucoup oublier ce qu'il vient de voir. Une main posée sur sa hanche et l'autre sur ses yeux, le bassin légèrement déboîté vers la gauche et en train de se demander ce qu'il fait là, il hésite à faire chemin arrière.

De plus, elle boîte mais visiblement elle ne veut pas de sa présence. C'est au moins ce qu'il croit jusqu'à ce qu'elle revienne vers lui pour lui demander d'aller jusqu'à l'infirmerie avec elle. Il soupire et lui confirme avec un sourire dont on aurait pas su dire si c'était de la gentillesse ou du foutage de citrouille:

- Sans vouloir me répéter, c'est exactement ce que j'essayais de faire avant que tu débattes comme une tarée pour descendre de mon dos. Ca se voit bien que tu vas pas bien... Je veux bien t'accompagner mais je n'attends pas avec toi à l'intérieur, ça me répugne les infirmeries... Allez, viens, on y va, t'as vraiment pas l'air bien et t'es plus pâle que Nick-Quasi-Tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Se faire tirer le portrait   

Revenir en haut Aller en bas
 
Se faire tirer le portrait
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Château :: Les Couloirs et les Escaliers-
Sauter vers: