Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Gryffondor] Adrian Lawrence - 6ème année (16 ans)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Adrian Lawrence
Elève trouvant ses marques
avatar

Nombre de messages : 118
Maison : Gryffondor
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12144
Date d'inscription : 19/06/2007

MessageSujet: [Gryffondor] Adrian Lawrence - 6ème année (16 ans)   Mar 19 Juin 2007 - 16:10

1/ Identité de votre personnage:

Prénom : Adrian
Nom : Lawrence
Sexe : G
Année d'intégration désirée : Au dessus de la 5ème année s’il vous plaît.
Nationalité/ville : Anglaise/Londres
Parents : Parents : inconnus


2/ Imaginez une petite histoire ou une petite anecdote à travers les pensées de votre personnage, le jour où il doit se rendre à Poudlard pour la première fois. Tâchez de glisser des événements de la vie de votre personnage, des caractéristiques de sa biographie pour commencer à le dessiner. (Paragraphe à faire DJ - en RP, c'est à dire description des actions et des pensées dans le jeu. 20 lignes minimum, s'il vous plaît)

Adrian était assis dans le Poudlard Express, vautré dans le siège près de la fenêtre, nez collé à la vitre. Il était arrivé le premier sur le quai 9 ¾, alors que le train ne fumait pas encore. C’est très naturellement qu’il avait compris comment passer le mur de pierre de la gare de King’s Cross. Il avait toujours eu cette impression étrange de comprendre les choses sans se donner la peine de réfléchir. Adrian ressentait le monde qui l’entoure.

De l’autre côté du mur, traînant sa valise de cuir presque aussi grande que lui, tout était désert et calme. Le garçon alors âgé de onze ans tous neufs s’extasiait devant les larges structures métalliques pendant qu’il longeait la locomotive jusqu’à la voiture de tête. Il n’avait jamais rien vu d’aussi gros, à part Berthe, la responsable de l’orphelinat où il avait grandi.

Il s’était fait une telle joie depuis qu’il avait reçu sa lettre de Poudlard, qu’il n’en avait pas dormi les trois dernières nuits. Il allait quitter la Maison des Enfants Abandonnés pour la première fois depuis 10 ans et, pour cette fois, il n’avait même pas eu besoin de fuguer. Là où il irait, il aurait plein d’autres enfants comme lui, des gens bizarres qui savaient faire des choses bizarres.

La grosse Berthe l’avait accompagné jusqu’aux portes de la gare anglaise et après lui avoir ébouriffé cette grosse chevelure brune qui semblait un nuage orageux, elle lui avait fait promettre de ne pas faire l’imbécile.

- Si même les sorciers sont incapables de te supporter, sale môme, que va-t-on bien pouvoir faire de toi ? Ne les rend pas marteau sinon je te colle dans la chambre du Bison.

Le Bison était un enfant de l’orphelinat qui avait hérité son surnom pour trois raisons : sa carrure de bœuf qui lui valait de faire en largeur comme en hauteur deux fois la taille d’un adolescent de 18 ans, son odeur qui malgré tant de bains ne s’en était jamais allée et son caractère nerveux qui faisait de lui l’origine de toutes les bagarres qui avaient lieu dans l’orphelinat. Le Bison était le plus vieux de leur pension. Aucun parent n’avait jamais voulu de lui depuis toutes ses années. Sa tête osseuse et biscornue et son caractère vindicatif repoussaient toute tentative de domestication.

Quant à Adrian, deux ou trois fois on avait voulu de lui et les deux fois il avait fugué. Il ne voulait pas de parent. Pas de famille. Se trouvant trop différent pour une raison qu’il ne s’était jamais expliquée jusqu’au jour où on lui annonçât qu’il était un sorcier, il avait toujours refusé de s’attacher au monde moldu tant qu’il ne comprendrait pas d’où il venait.

Le Poudlard Express se remplissait doucement. Sa tignasse brune aux mèches blondes lui tombait dans les yeux, cachant son regard curieux qui valdinguait le long du quai. Beaucoup de ses futurs camarades étaient accompagnés de leur famille qui brassait des au revoir déchirant d’un geste affectif de la main. Adrian était heureux de pouvoir échapper à ça. Il sourit un instant en imaginant la Grosse Berthe pleurer en secouant frénétiquement sa main au moment où le train partait. Ca serait un spectacle pathétique.

Durant le voyage Adrian écouta longtemps ses camarades de cabine. Ils parlèrent de la répartition, des maisons, des professeurs et de ce que leurs parents, grands frères ou grandes sœurs leur avaient déjà raconté. Ils parlèrent très longtemps d’un professeur sanguinaire qui s’appelait Rogue et qui les effrayait. Pour Adrian, Rogue devait être une sorte de Twig (Twig s’occupait des travaux manuels et de la lecture. Dès qu’un des orphelins ne faisait pas ce qu’il demandait, il devait recevoir autant de coups de bâton sur les fesses qu’il y avait de lettres dans les mots dictés par Twig qu’il devait épeller durant la punition).

Soudain, Adrian s’était senti très en retard par rapport eux. On lui posa des questions sur lui et il ne cacha pas son complexe, car Adrian parlait comme il pensait :

- J’y connais rien. Pour choisir ma baguette j’étais tout seul… le vieux Ollivander m’a expliqué des choses… quand je suis allé à la ménagerie magique on m’a refilé un hibou aux yeux bleus qu’à une seule patte et l’autre c’est un moignon. Je ne sais même pas s’il peut voler. C’est la bête la plus moche que j’ai jamais vu. J’avais pas assez d’argent pour en avoir un beau… c’est l’orphelinat qui paye et c’est pas que ça dérange mais c’est quand même super cher tout ça. Les livres, la robe de sorcier, le chaudron… que du matériel qu’a déjà servi à d’autres. Pendant que vous vous faites du mouron sur votre futur professeur Rogue, moi je me demande seulement si mon chaudron va pas lui exploser à la figure tellement qu'il est vieux. La seule chose que j’ai et qu’a jamais servi, c’est ma baguette.

Adrian avait décidé de prendre le plus grand soin de cet objet. Il n’avait jamais rien eu pour lui qui n’avait pas d’abord appartenu à d’autres. Sa baguette était non seulement le symbole de sa condition de sorcier mais aussi son seul bien précieux. Secrètement il avait nommé son Alter. L’Autre.

Arrivé à Poudlard, il s’émerveilla devant les lumières que produisait au loin le château. Il y aurait beaucoup de choses à apprendre et à découvrir, beaucoup de gens à rencontrer… peut-être que l’un d’eux le renseignerait sur ses origines. Qui, de ses parents, était sorcier ? Pourquoi l’avaient-ils abandonné ? Etaient-ils encore en vie ? Il aurait peut-être des réponses.

Dans les barques, qui les menèrent jusqu’à l’autre rive, il resta avec ses camarades du train qui s’étaient montrés moins chaleureux quand ils comprirent que Adrian n’avait pas de famille et qu’il n’avait pas de sang pur. Le jeune orphelin ne comprit pas ce que cela voulait dire mais il resta silencieux parmi eux. Ils parlèrent cette fois-ci des quatre maisons et espérèrent être dans celle de Salazar. Adrian n’avait aucune connaissance de cette répartition, il voulait seulement aller là où on accepterait de le laisser libre et où il pourrait faire ses preuves sans être le vilain petit canard.


3/ Quelles qualités doit avoir un étudiant de Poudlard pour se montrer digne sorcier ? (3 lignes environ)

La dignité d’un sorcier se trouve dans la façon dont il utilise la magie et ses connaissances. Il doit savoir alterner entre les besoins individualistes et communautaires sans trahir ce qu’il est et ses ambitions. Il ne faut pas être lâche. Il faut apprendre à soutenir ses camarades et sa maison dans n’importe quelle situation. Mais il faut aussi savoir juger de ce qui est bénéfique pour soi. Ne pas foncer tête baissée dans des risques inappropriés et en faire pâtir l’image de l’école et son propre futur. Tout est une question de mesure et de jugement. Un bon sorcier est un sorcier qui sait équilibrer son jugement et agir aussi bien pour son intérêt que pour celui des autres. Il ne fait pas de compromis sous prétexte qu’il existe une morale, il sait dépasser le règlement s’il juge que cela est nécessaire. Pour finir, il doit personnaliser les connaissances élémentaires dont il est instruit pour les faire siennes et uniques. Un bon sorcier est un sorcier qui n’a pas peur d’être lui-même.

4/ Quels sont les trois choses les plus importantes dans votre vie?

1) Ma baguette : c’est le seul objet qui soit à moi, neuf et qui n’a jamais appartenu à quelqu’un d’autre.
2) Mes ambitions : grandir pour devenir l’un des meilleurs sorciers et avoir tout ce que je n’ai jamais eu jusqu’à présent, conquérir mes ambitions sans blesser trop de monde sur mon chemin.
3) Mon indépendance : Avoir le droit d’être moi-même, même si ça dérange. Eviter le moule et les chaînes.

5/ Vous ne pourriez pas passer une journée sans...? (compléter cette phrase)

Me moquer gentiment de quelqu’un.

6/ Votre personnage en quelques lignes

Description physique:

Naturellement, Adrian a les cheveux bruns mais avec des bouteilles d’eau oxygénée, il les déteint pour qu’ils soient blonds. Ce n’est pas une question de mode mais son film préféré est Outsiders et il adore la scène où l’un des acteurs qui est en fuite doit se teindre les cheveux en blond pour échapper à la police et n’être pas reconnu. C’est après sa deuxième fugue, à dix ans, qu’il a commencé à se teindre les cheveux. Il a le visage dur mais un grand sourire franc quand il sourit. Il est assez fin de carrure et de taille moyenne pour son âge. Ses yeux sont marron vert et il a des tâches de rousseur quand il a été exposé au soleil. Ses deux poignets sont entourés par des bracelets en cuir épais que les garçons de l’orphelinat lui ont offert à son quinzième anniversaire. Il a un visage assez marqué qui lui donne quelques années de plus. Il n’est jamais vêtu richement et met ce qu’il peut.

Principales qualités:

Adrian est un garçon débrouillard, indépendant et secret. Il n’est pas forcément renfermé sur lui-même et n’a pas peur de la foule mais il préfère faire ses coups en douce. Il aime rire, il se moque quelque fois de ses camarades mais jamais pour les blesser. Comme tout le monde, il se protège car il a des a priori mais ceux-ci sont vite dépassés quand il apprend à connaître les gens ou les choses. Il est bon travailleur mais ne l’avouera jamais. Ce qui compte pour lui est de trouver un endroit où il sente qu’il a sa place. Il se lasse assez vite et prend la poudre d’escampette dès que les situations deviennent trop sérieuses.

Principaux défauts:

Adrian est buté et le contre poids de son indépendance est souvent marqué par une certaine violence quand il se sent emprisonné. Il a une morale et des principes qu’il garde en toute occasion mais ceux-ci ont été construits sur les vestiges d’une enfance pauvre et esseulée et ses points de repères sont très variables. On dira de lui qu’il est lunatique et incompréhensible. Son incohérence aux yeux des autres est peut-être dû au fait qu’il confie très rarement ses motivations et ses sentiments quand il prend des décisions et qu’il agit. Quoi qu’il en vienne à faire, il ne fait jamais rien pour blesser les autres. Il pense à lui avant tout et cherche à comprendre la vie.

Hobbies magiques:

Il en a très peu à part découvrir tout le potentiel de sa baguette. Question Quidditch, il aime ce sport naturellement violent dans la pratique duquel il peut se défouler. Mais il n’a pas assez l’esprit de compétition ou d’équipe pour faire un bon joueur.

Hobbies non magiques:

Fuguer. Adrian a le syndrome de la bougeotte. Il aime trouver des façons de pouvoir s’échapper de toutes situations ou de tout lieu où il ne se sent pas bien. C’est un instinctif, un enfant sauvage et par cela, il se sent proche des animaux et de la nature. Ayant toujours grandi en ville, la découverte de Poudlard et de ses environs est une grande source de bonheur.

J'aime:

« L’idée qu’on peut tout avoir si on s’en donne la peine et que le destin n’a pas tout décidé à notre place. »

Je déteste:

« Qu’on pleure devant moi, qu’on croit m’avoir cerné ou qu’on essaye de me metre en cage en essayant de m’attacher à des percepts qui ne sont pas miens. J’obéis à certains nombre de règles mais pas en ceux que je trouve vains. »

Situation familiale (frères, soeurs, parents, job des parents...):

Orphelin et sans famille. Adrian ne connaît pas son véritable nom de famille. A la Maison de Enfants Abandonnés, le nom de l’orphelinat où il a grandi, on l’a apporté à l’anniversaire de sa première année. Il a été retrouvé par la Grosse Berthe à la cathédrale Saint-Paul de Londres sur la crypte de T.E. Lawrence, ce qui lui valu son nom de famille. Il avait sur lui un acte de naissance dont les noms avaient été effacés. Il sait donc qu’il est naît à Londres, un 9 septembre.

La vie avant Poudlard:

Il a grandi à l’orphelinat et s’est toujours débrouillé pour n’être jamais adopté. Les dimanches matin, après la messe, étaient réservés aux familles qui venaient chercher des enfants. Tous devaient se faire beaux, se peigner et se ranger en ligne pendant que les parents passaient. A trois ans, une famille l’avait choisi. Il resta avec eux un an mais Adrian présentant des symptômes étranges et inexplicables, ils le ramenèrent à l’orphelinat. Il était devenu l’enfant paria. Une fois à sept ans, une autre famille désira l’adopter, Adrian fugua et revint à l’orphelinat trois jours plus tard. A huit ans, une nouvelle famille se laissa tenter mais Adrian se força à vomir sur les chaussures de la femme qui le convoitait. A dix ans, il se laissa emmener par un homme qui lui avait d’abord inspiré de la sympathie mais quand il arriva à York où celui-ci habitait avec sa femme et six autres enfants adoptés qui travaillaient à la ferme, Adrian s’enfuit encore et revint vers la Grosse Berthe. Quand la Grosse Berthe reçut Hagrid qui lui expliqua la condition d’Adrian, elle accepta de ne plus présenter Adrian aux nouvelles familles, espérant qu’il trouve ses vrais parents dans le monde sorcier. Elle garde précieusement le secret d’Adrian en attendant qu’il atteigne la majorité.

La vie à Poudlard:

Adrian fait ses études en alternant des moments brillants et des moments de désinvolture où on le retrouve à Pré-au-Lard après deux jours de fugue. Il ne se cache jamais de ses aventures en dehors du château et assume toutes les punitions. Il fait ses devoirs et travaille régulièrement pour apprendre le plus de choses possibles et travailler dès sa sortie de Poudlard. Il ne veut plus vivre aux crochets de la Grosse Berthe. Son ambition est de se suffir à lui-même pour gagner son indépendance totale. Il a peu d’amis pour l’instant car il ne sait pas entretenir ses relations avec les autres.

Pendant les vacances scolaires, il reste à Poudlard et travaille au village de Pré-au-Lard pour gagner quelques gallions et renouveler son matériel de classe sans avoir à passer par les finances de l’orphelinat. Il économise depuis six ans sur ses petits jobs pour un jour avoir l’occasion de voyager et de sortir d’Angleterre.

Mes matières préférées:

Il aime toutes les matières qui lui permettent d’utiliser sa baguette ou de travailler en extérieur, comme en sortilèges et enchantements, défense contre les forces du mal, métamorphose, soins aux créatures magiques ou botanique.

7/ Comment avez-vous connu le forum?

Par un ami.


Dernière édition par le Mar 19 Juin 2007 - 16:31, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Choixpeau Magique
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 339
Maison : Aucune
Gain de Gallions : 13735
Date d'inscription : 06/01/2006

MessageSujet: Re: [Gryffondor] Adrian Lawrence - 6ème année (16 ans)   Mar 19 Juin 2007 - 20:47

Tu as une vie qui ne t’as pas toujours sourit jusque là. Cependant ta force de caractère, sans nul doute issue de cette expérience, t’aidera à avancer et atteindre des sommets dans ta vie future. La maison de Gryffondor te permettra de garder et épanouir cette envie de liberté, envie partagée par la plupart des élèves de cette maison. De plus tu y sera très bien pour travailler à ta convenance et ainsi arriver à tes objectifs, sans pour autant qu’une atmosphère trop sérieuse ne t’asphyxie, comme cela serait surement le cas à Serdaigle… Soit le bienvenu Adrian !


hj :
-c’est long mais bien écrit. Et plaisant ! Je t’invite à rédiger une biographie de ton perso assez rapidement, afin de lui permettre une meilleure intégration parmi les autres.
-je te la réponse à ta question concernant le changement d’année entre aout et septembre :

Citation :
Pour ce qui est de ton passage à l'année supérieure à la prochaine rentrée de septembre, je pense que le choix te sera laissé, comme tu arrives en toute fain d'année scolaire. Ce sera à voir d'ici fin aout, quand nous changerons les années des élèves.

Et oui nous restons ouvert durant les vacances, même si c'est une école Le Théo


Si tu as d'autres questions, fais ça par mp ou va te renseigner dans la FAQ générale
-rien d’autre mis à part te souhaiter de passer du bon temps et faire du bon rp Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Gryffondor] Adrian Lawrence - 6ème année (16 ans)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Cérémonie des répartitions-
Sauter vers: