Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Charly Rasmuson (en travaux) merci...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Charly Rasmuson
Adulte
avatar

Nombre de messages : 62
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12183
Date d'inscription : 07/05/2007

MessageSujet: Charly Rasmuson (en travaux) merci...   Lun 28 Mai 2007 - 3:06




Prénom complet : Charly Dimietri Jack Romanofv
Nom : Rasmuson
Surnom : Lyly
Age : 16
Année : 7ème
Maison : Serpentard
Baguette Magique :
Pouvoirs spéciaux :
Animagus :
Patronus :
Quidditch :
Langue parlé : Russe et la langue du forum
Vie d’école :








Comme tout a un début, je vais commencer par le début de son histoire qui correspond avec l’arrivée d’une nouvelle lumière sur terre : sa naissance.
Charly est né le vendredi 13 décembre à en 1991.
C’était lors de la soirée du jeudi 12 que les contractions commencèrent pour durer toute la nuit, toute la matinée, et ce jusqu’à 13h où le garçon poussa son premier soupir.
La sage femme en Russe :
“Un garçon ? Mais non. C’est une fille mademoiselle.”
La demoiselle, comme la sage femme avait si bien défini la mère de ce jeune homme-fille, n’eut d’autres mots que :
“-Dieu tout puissant…” Qu’elle souffla dans toute sa stupeur la plus terrifiée. Le ciel n’avait pas exaucé ses prière, ni celle de sa mère, ni celle de sa grand-mère. Leur Dieu avait préféré les accabler d’une fille, plutôt qu’un fils fort dont ils auraient tous pu être fier.

Le père travaillait ce jour là. Il n’a appris la nouvelle que le soir, lorsqu’il entra dans son minuscule appartement ouvrier anormalement silencieux. Il était vide. Il dévala les escaliers pour se diriger vers le seul hôpital encore en service dans la ville.
Il demanda à l’accueil l’espace maternité.
L’hôtesse standardiste lui répondit d’un ton détaché en mastiquant un caoutchouc américain sans lever l’œil de son écran :
“Quatrième étages, troisième couloirs, chambre un triple zéro”

Les néons inhospitalier brillaient d’une lueur blafarde dans le troisième couloir qu’il remonta. Il bouscula certaines personnes qui encombraient le couloir de cris de joies et de présents déplacés : un coq et un vélo. Son pas ralentit à l’approche de la chambre fatidique, quelque chose clochait. Devant cette chambre, il n’y avait aucun éclat de joie, aucun présent, et la lumière malsaine d’un néon vraisemblablement en panne illuminait le chiffre effacé de la porte de la chambre. Le clignotant agaçant qu’émettait le néon livide était indéniablement un signe. Le signe d’un grand malheur. Le seuil de cette porte était occupé par deux dames en larmes qui expiraient encore quelques prières. Le père demanda d’un air paniqué :
“-Quoi ? Qu’est ce qu’il s’passe ?”
Lorsqu’il entra dans la chambre, il comprit :
“-Nooooooooooooooonnnnnnn...”
Son cri résonna dans les couloirs, mais ne réveilla même pas l’enfant en langé. C’était le premier pied de nez de cette fille à ce père qui l’aimait tant. Sans le savoir, elle venait de se mettre à dos toute cette famille. Comment ? En étant une fille. On ne choisit pas sa famille. Elle, elle était tombée dans celle qui possédait le plus grand nombre de coutumes.

A ce moment là, elle n’avait toujours pas de nom.


Quelques minutes plus tard.
Le père avait envoyé sa mère chercher Monsieur Mëphievto, l’exorciste et le père Gouroufiev. L’un devait faire sortir les démons de cette être minuscule qui ne pouvait n’être qu’habiter par le mal pour que ce sort aussi horrible s'abatte sur la famille Razmuson. L’autre devait le baptiser au plus vite pour lui apporter une vraie protection. Protection que les seules dames en larmes sur le seuil de la porte de la chambre 1,000 tentait de maintenir le mieux possible par leurs faibles oraisons larmoyantes.

Quelques minutes encore plus tard.
La mère du père arriva encadré par deux hommes massifs. L’un muni d’un chapelet et d’une épaisse cape cendrée, on ne voyait aucune parcelle de peau de l’autre tant la noirceur de l’ombre de sa cape poussiéreuse l’encerclait.

Quelques minutes encore plus tard que tout à l’heure.
Le bébé avait été exorcisé. L’homme en ombre l’avait couvert d’incantation invisible et avait appeler les démons à sortir, alors que les membres de la famille présents lui portaient assistance dans un cercle d’incantation incassable. Il n’y avait rien de spectaculaire là dedans. Cet homme aurait aussi bien put être un charlatan que l’impression laissé aurait été la même.
L’homme en gris cendrée baptisa l’enfant des nom qu’il aurait du porter, il ne fallait en aucun cas changé sa destinée.
-Par le ciel, je te baptise Charly Dimietri Jack Romanofv Rasmuson.

Et ouais ! C’est comme ça... Elle portait les noms de tous ses grands-pères. Pas de chance.

Et après ?
Pas besoin d’expliquer longtemps le schéma familial: sa mère est jeune, juste la majorité de la communauté sorcière. Marié à son mari à cause de l’enfant qu’ils avaient malencontreusement procréé ensemble alors qu’elle avait été promise dès sa puberté à un autre.
Ce mariage fut réglé en moins d’une semaine.
Le fait que le premier enfant soit une fille avait largement survolté les tensions du jeune couple.

Ils avaient tous deux espéré que ce minuscule bout de chair palpitant ne survive pas à l’hiver qui n’avait jamais été aussi rude depuis près de 13 ans. Mais malheureusement…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Charly Rasmuson (en travaux) merci...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Portraits des Personnages-
Sauter vers: