Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'ombre et la lumière [PV Choupinet]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Elinor Redgrave
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 665
Age : 27
Maison : Serpentard
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13102
Date d'inscription : 07/08/2006

MessageSujet: L'ombre et la lumière [PV Choupinet]   Ven 25 Mai 2007 - 11:54

Assise au pied de son chêne favori, Elinor s'adonnait à son passe-temps favori: la lecture. Rien de tel qu'un chêne pour vous soutenir dans cette curieuse contemplation. Sa robustesse, sa sagesse dans la posture, la tranquilité qu'il dégageait procurait toujours le même plaisir d'être acceptée en tant qu'être à la jeune Serpentard.

Aujourd'hui, elle contemplait l'âme du poète génial, Louis Aragon, moldu et français, bref, tout pour révulser et faire vomir quelque inculte et dédaigneux vert de la trempe de Purdey, verte dans toute sa splendeur puisqu'elle détestait les moldus, les sorciers, la terre entière, sauf ceux qui pouvait lui apporter le moindre confort matériel. Plus le temps passait, plus elle la détestait comme archétype même du détournement de la sagesse ou comme symbole de la décadence de cette communauté.

Lassée d'attendre une amélioration de cette vie qui l'ennuyait et la décevait, elle avait tendance à trouver refuge dans la solitude, et surtout dans les livres qui heureusement l'éloignait des pulsions auto-destructrices qui soufflaient sur elle.

Aragon était un maître pour elle. Poète, intellectuel engagé politiquement, déchiré par la non-reconnaissance de son père à sa naissance, et surtout, aux orientations sexuelles ambivalentes. le poème qu'elel lisait était loin d'être gai, mais c'était l'un de ses préférés:

Rien n'est jamais acquis à l'homme Ni sa force
Ni sa faiblesse ni son coeur Et quand il croit
Ouvrir ses bras son ombre est celle d'une croix
Et quand il croit serrer son bonheur il le broie
Sa vie est un étrange et douloureux divorce
Il n'y a pas d'amour heureux

Sa vie Elle ressemble à ces soldats sans armes
Qu'on avait habillés pour un autre destin
A quoi peut leur servir de se lever matin
Eux qu'on retrouve au soir désoeuvrés incertains
Dites ces mots Ma vie Et retenez vos larmes
Il n'y a pas d'amour heureux

Mon bel amour mon cher amour ma déchirure
Je te porte dans moi comme un oiseau blessé
Et ceux-là sans savoir nous regardent passer
Répétant après moi les mots que j'ai tressés
Et qui pour tes grands yeux tout aussitôt moururent
Il n'y a pas d'amour heureux

Le temps d'apprendre à vivre il est déjà trop tard
Que pleurent dans la nuit nos coeurs à l'unisson
Ce qu'il faut de malheur pour la moindre chanson
Ce qu'il faut de regrets pour payer un frisson
Ce qu'il faut de sanglots pour un air de guitare
Il n'y a pas d'amour heureux

Il n'y a pas d'amour qui ne soit à douleur
Il n'y a pas d'amour dont on ne soit meurtri
Il n'y a pas d'amour dont on ne soit flétri
Et pas plus que de toi l'amour de la patrie
Il n'y a pas d'amour qui ne vive de pleurs
Il n'y a pas d'amour heureux
Mais c'est notre amour à tous les deux


Il n'y a pas d'amour heureux? Effectivement. C'était ce qu'elle pensait. peut-être quelqu'un ferait mentir cet aphorisme.


Un bruit de pas fit sursauter Elinor. Le temps était clair, chaud, elle aurait dû se douter qu'elle ne serait pas seule dans ce parc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacha de Lansley
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 737
Age : 35
Maison : Ancien Serpentard
Année : 1ère année - Unicorn Ring
Gain de Gallions : 12893
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: L'ombre et la lumière [PV Choupinet]   Ven 25 Mai 2007 - 18:16

Je fais flotter mon journal jusqu'à Elinor que j'approche sans me cacher. Mon ouvrage se pose sur le sien, venant interrompre sa lecture. Je range ma baguette. J'ai toujours eu une façon assez inexemplaire d'annoncer ma présence à ma chère amie. La prochaine fois, je sors le trombone.

De loin, je l'ai repérée. Tête arc-boutée au-dessus d'un ouvrage, le maintenant plus précieusement qu'un homme tiendrait une femme qu'il adore. Quelle jouissance retire-t-elle de ses lectures? Pas le retour-baiser, pas la profane caresse, pas la chaleur délicieuse...
L'apaisement, le recul, le refuge sans doute. Je ne la vois jamais se targuer d'une tribu d'amis. Elle erre dans la solitude et la traite comme sa meilleure amie, lui confiant le plus intime de sa vie. Douce Elinor est en manque. C'est ce sur quoi j'ai envie de la choquer aujourd'hui. C'est une discipline que j'aime par-dessous: choquer 'Linor, elle réagit au quart de tour et plus je vais loin, plus elle s'énerve. Ca me fait sourire. Toutefois, je n'irai pas jusqu'à la claque. Depuis le temps, elle a pris l'habitude de mes provocations.

J'arrive à côté d'elle et m'assois d'abord dos à elle. Perpendiculaire. Puis, m'étends sans gêne sur elle, tête sur ses cuisses. La regarde en souriant de toutes mes dents par-dessous le livre et mon journal qu'elle tient dans ses mains. Je fais comme chez moi.



T'es moche! T'as vu ta tête? Comment tu crois qu'une fille va avoir envie de venir embrasser cette tête par trop mélancolique?
Bonjour, by the way...


Que peut-elle lire sur la page ouverte de mon journal?

Je ferme les yeux et revois le passage en question défiler derrière mes paupières. Lui laisse le temps de m'envoyer bouler puis de lire:


    Sémaphore alcoolique qui se joue de moi,
    Il est en l'amour moins de vertu que d'émoi.

    Servile sentiment au lacis étouffant
    Enrobant mon cou jusqu'à mon cœur suffoquant.
    Un Sganarelle bagnard pendu à ses fautes
    Lentement va mourir aux branches les plus hautes.
    Et l'Amour, ce bourreau, pâtira de ses flèches,
    Maudissant Antéros qui comblera mes brèches.
    En Ombre habillé, je reviendrai Le hanter.
    Néophyte naïf, je pourrai me vanter -
    Tout en le regrettant - d'avoir tué l'Amour...


Tu m'aides à trouver un titre?


Diplômé
1ère année
Unicorn Ring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/Sachens
Elinor Redgrave
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 665
Age : 27
Maison : Serpentard
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13102
Date d'inscription : 07/08/2006

MessageSujet: Re: L'ombre et la lumière [PV Choupinet]   Ven 25 Mai 2007 - 20:17

Un journal fit irruption sur ses genoux et la tira de sa lecture. Elle aurait reconnu cette écriture entre mille. C'était celle de son ami, son confident. Avec Draconia ce n'était pas pareil. Elle était sa meilleure amie, mais l'attirance et les sentiments qu'elle avait connus pour elle avaient transformé cette amitié.
Des amis, elle en avait deux et ça lui suffisait amplement.

Sacha était bien particulier par bien des points. C'était à lui qu'elle avait donné son premier baiser, si l'on pouvait appeler ça comme ça vu le dégoût qui l'avait prise, elle qui avait toujours juré que ses lèvres se poseraient en premier sur une femme. C'était également la première personne qu'elle avait giflé, et n'avait pas boudé son plaisir. Finalement, Sacha n'avait pas eu tort sur le coup: son plaisir l'avait rapprochée de la jouissance.

Ils se cherchaient, s'asticotaient spirituellement, rivalisant de philosophie, de maximes, de références culturelles... Finalement, ils étaient complémentaires, plus qu'ils ne le croyaient l'un et l'autre.

L'arrivée soudaine de Sacha la ravit contrairement à ce qu'il pensait. A une autre époque, elle l'aurait assaisonné copieusement, pas insulté, non. Elle réservait cette bassesse aux êtres inférieurs. Mais elle aurait mal supporté cette intrusion.

Lorsqu'il s'assit d'abord, puis posa sa tête sur ses genoux, elle s'attendait bien à une remarque acide. Et elle vint...

Elle savait bien qu'elle n'avait pas une bonne tête en ce moment. Quand vous pensez vous payer un cours de vol du haut de la tour d'astro sans balai, vous n'avez sûrement pas une bonne tête. Alors, plutôt que s'appitoyer sur elle même, elle chercha consciencieusement une remarque digne de ce qu'elle venait se prendre en pleine poire.

- Moi aussi je t'aime Choupinou. Pourquoi ne pas simplement me dire que je t'ai manqué? A croire que Leonhart ne suffit qu'à combler tes pulsions sexuelles.

Intriguée, elle jeta un regard interessé sur le journal et le poème. C'était plutôt bien tourné, comme d'habitude, rempli de métaphores.

- Si tu veux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacha de Lansley
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 737
Age : 35
Maison : Ancien Serpentard
Année : 1ère année - Unicorn Ring
Gain de Gallions : 12893
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: L'ombre et la lumière [PV Choupinet]   Dim 27 Mai 2007 - 17:43

"Si tu veux"


J'éteins mon sourire, écarte les livres du revers de la main et surélève un tantinet le buste, appuis sur les abdo pour tenir jusqu'à la bouche d'Elinor. Je l'embrasse sur le coin des lèvres. Pas les lèvres même, non, je n'y ai pas ma place.


Oui, tu m'as manqué, crétine.

Me rallonge.
Vu du dessous, Elinor a toujours l'air aussi maussade. Peut-être qu'il faudrait mettre de côté la recherche du titre de ce poème pour se consacrer à cet air taciturne. Ou peut-être pas... Je préfère parler de moi, que de parler des autres. Je connais un peu mieux le sujet. Mes pensées circulent les unes après les autres, véhiculant leur quota de doute et de "si". Si je faisais ça, que ferait-elle ensuite? Dois-je dire ceci, ou dois-je dire cela? Je suis tellement mauvais pour cet exercice-là.



Tes livres sont les pages d'une vie
Qui ne parle pas de la tienne.
Tu brûles tes jours, tu attends que l'on vienne,
Marque page oublié au chapitre de ta mélancolie.

Manoue,
lui dis-je, qu'est-ce qui ne va pas?

Ben voilà, j'ai trouvé. Après, elle me répond ce qu'elle veut, elle me ment si elle veut, j'aurais la politesse de faire comme si je la croyais. Au moins, j'aurais tenté.


Diplômé
1ère année
Unicorn Ring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/Sachens
Elinor Redgrave
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 665
Age : 27
Maison : Serpentard
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13102
Date d'inscription : 07/08/2006

MessageSujet: Re: L'ombre et la lumière [PV Choupinet]   Dim 27 Mai 2007 - 21:39

* Il a raison. A chaque phrase prononcée sur ma vie il a raison. Ses yeux sur moi ont raison. Si je continue comme ça je n'aurais lus jamais de raison autre que celle de vivre pour une quelconque approbation de sa part.*

Un vieux couple, voilà ce qu'ils étaient ! Une connaissance parfaite aguérie par le nombre des années, bonifiée par des sentiments entendus, au-delà de toute attirance physique. Et clac! Le petit bisou sur le coin de la bouche finalisant cette pensée métaphorique.

Contrairement à Sacha, elle avait quitté le chapitre des "si" pour se confiner depuis peu à celui des "pourquoi". Chapitre ennuyeux puisqu'elle ne trouvait aucun plaisir à fouiller les réponses, tergiverser sur un sens commun des choses, bref, tout ce qui faisait son plaisir habituel. Là, elle se retrouvait à quelques pages du passage sur la révolte.

Qu'est-ce qu'elle râlait ! Elle aurait pu entrer en concurrence directe avec ce maudit Orphens, sans pour autant descendre aux enfers.

Pourquoi fallait-il qu'il lise si bien en elle? En même temps, un première année n'aurait pas osé s'approcher de cette face de Détraqueur déterré.
Pourquoi avaient-ils mis tant de temps avant d'avoir à nouveau de genre de discussion? Parce qu'il vit sa ve avec Charlotte et qu'elle était bien contente pour lui.
Pourquoi avait-il dix-sept ans? Pas de réponse intelligente à cette question stupide.
Reformulation de la question: Pourquoi fallait-il qu'il parte l'année prochaine? Il ne lui restait pas trop de temps d'ici la fin de l'année pour profiter pleinement de leur relation, de ses précieux et rares conseils, pour essayer de faire ntrer en lui un zeste d'humanité.

Elle sortit une mèche de devant ses yeux. Depuis qu'elle n'avait plus ses locks, elle découvrait peu à peu l'ennui quotidien que les filles avaient, du moins le ressentaiit-elle comme tel, à essayer de faire tenir entre elles quelques mèches de cheveux, pour se donner une allure parfaite... Puis elle le regarda avec tendresse pour la première fois depuis qu'ils se connaissaient.

- Tu parles comme j'aimerais vivre. Libre. Et pourtant aujourd'hui je ne me sens plus prisonnière de moi. Ces barrières sont tombées avec mon acceptation de moi.... Je sais ce que tu vas me dire: "nos conceptions de la liberté sont diamétralement opposées, prends ta liberté, ce n'est pas un concept mais un état..." et caetera... Je sais tout cela.


Sacha pourra-t-on continuer à se voir l'année prochaine?
finit-elle par demander en séloignant en apparence du sujet de conversation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacha de Lansley
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 737
Age : 35
Maison : Ancien Serpentard
Année : 1ère année - Unicorn Ring
Gain de Gallions : 12893
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: L'ombre et la lumière [PV Choupinet]   Lun 28 Mai 2007 - 9:26

Aïe. L'heure est grave. Tu me fais un psychodrame morbide-là. Et arrête de parler pour moi, je n'ai encore rien dit. Laisse-moi réfléchir...

Le soleil rabat ses rayons derrière un nuage envahissant. Gigantesque même.
Vu de l'espace, le soleil est bien plus grand et puissant. Vu d'ici, il n'est qu'une chaleur, une lumière domptée par le moindre cumulus. Ainsi vont aussi mes pensées: elles peuvent avoir la puissance d'un soleil dès leur naissance mais sortie de ma bouche, elles sont altérées à travers mes sombres veuleries. Se voir l'année prochaine? Mais que ferai-je l'année prochaine? Si mon dessein est, comme je le projette, de tuer ce traître de Cain, l'année prochaine, c'est à Azkaban que je serai. Je ne suis pas obligé de le dire à Elinor. Dans ces cas-là, en général, pour rassurer, pour apaiser, pour aider à tourner la lourde page, on dit "oui, je serai toujours là." Ca fait toujours bien de dire ce genre de choses.


J'ouvre grands mes yeux sur Elinor.


T'es pas folle? Si je peux sortir de cette prison, je n'y reviendrai jamais et quand j'en sortirai, rien ne m'y rattachera plus.

Voilà comment je me défile.
Voilà comment je ne fais jamais ce que je sais que je devrais.
Voilà comment un nuage a raison d'un soleil.


Tu sais toujours écrire? Alors à la rigueur, où que je sois, envoie-moi un hibou pour me raconter tes folles journées... Les gens passent, tu trouveras d'autres Sacha. Je ne m'en fais pas.

Elle a peur de se retrouver seule complètement. C'est ce que j'en pense. Elle me dit qu'elle s'est acceptée, qu'elle a escaladé les barrières. C'est une bonne chose. Mais une fois derrière les remparts que fait-on si ce n'est attaquer? S'accepter est une grande chose, se faire accepter en est une plus grande encore. Les autres sont sans merci. Décourageants d'imbécillité, de jugements vains... de vide?


"Mais qu'est-ce que je raconte? On s'en fout des autres! Etre accepté par ces boîtes crâniennes vides, ces carcasses décharnées d'intérêt? Pour quoi faire?"

Je me rassois vivement en tailleur face à Linor.

Manoue, écoute-moi. Ta solitude est la herse qui protège ton château fort.

Mon index est posé sur son coeur.

Trop acérée, elle ne laisse rien passer... elle oppresse plus qu'elle ne défend...

Mon index et sur son front.

...elle fout le bordel là-dedans.

Si tu t'éloignes des vivants, tu es comme déjà morte. Si tu t'attaches à des gens comme moi... tu fondes ta propre geôle. Il faudrait commencer à songer à l'équilibre dans tout cela, non?... avant qu'il soit trop tard. "On ne meurt qu'une fois et c'est pour si longtemps" alors tant que tu es là, fais ce qu'il te plaît, sans rien attendre de personne. Qu'est-ce qui te plairait (à part me revoir - je sais que je suis génial mais quand même...)


Diplômé
1ère année
Unicorn Ring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/Sachens
Elinor Redgrave
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 665
Age : 27
Maison : Serpentard
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13102
Date d'inscription : 07/08/2006

MessageSujet: Re: L'ombre et la lumière [PV Choupinet]   Mar 29 Mai 2007 - 18:36

Le doigt de Sacha vagabondait sur quelques parties de son corps alors que la réponse du jeune homme laissa un goût amer dans la bouche d'Elinor qui avait pourtant fait un gros effort pour laisser entendre à Sacha qu'il allait lui manquer.

Des mots railleurs, moqueurs, elle s'y attendait sans problème. Mais elle aurait cru y déceler moins d'ardeur dans l'attaque, moins de hargne dans les mots. Evidemment qu'elle savait écrire, qu'elle lui écrirait... Mais que cherchait-il? A la faire fuir?

Elle ne s'attendait pas à ça. A ce moment là, elle faisait de son mieux pour laisser ses pensées à la cave pour ne pas qu'il puisse lire en elle.

Elle prit son air le plus méfiant et le plus dubitatif... Le soleil sortit de sa cachette et vint baigner les pieds des deux adolescents. Le feuillage du vieux chêne couvrait le reste de leurs corps de leur ombre et de sa fraîcheur.

Ombre - Lumière

- Pas de psychodrame, ne t'en fais pas. J'ai décidé de vivre pour ne rien regretter. Cette liberté, j'y aspire, il me faut juste le temps de la découvrir sereinement.

Ma solitude comme mon esprit me protègent des fous qui auraient l'impudence de vouloir se m'envahir. Mais les personnes qui en valent la peine franchiront aisément la herse.


Ombre - Lumière - Ombre

- Je te demandais si on pouvait se voir car tu vas me manquer et que je te considère bien plus que comme mon simple Choupinet. lui dit-elle en le décoiffant savamment grâce à sa main.

Tu es mon ami, mon ombre. Parfois, j'ai l'impression que tu en sais plus sur moi que moi sur toi.

Elle ne lui avait jamais posé de questions sur les ombres, cette organisation qu'il avait fondée et qu'elle trouvait ridicule dans ses buts au tout début. Mais depuis la mort de cette dictatrice ridicule, elle la trouva plus intéressante. L'envie de venait pressante de passer à une conversation plus terre à terre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacha de Lansley
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 737
Age : 35
Maison : Ancien Serpentard
Année : 1ère année - Unicorn Ring
Gain de Gallions : 12893
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: L'ombre et la lumière [PV Choupinet]   Jeu 31 Mai 2007 - 23:16

Me voilà bien. Elle me torture. C'est de la torture. Du sadisme. J'espère bien qu'elle le fait exprès. Que c'est un immoral chantage émotionnel designed Serpentard: "Manquer". Je redoute ce mot qui n'image à mes yeux que la faiblesse des hommes. Eprouver un manque c'est avouer l'incomplétude de nos désirs. L'envie toute glorieuse qui nous ôte la raison en focalisant trop de notre attention sur l'objet manquant. Une douleur qui, si elle n'est pas soignée par un peu de mesure, devient un véritable supplice, une obsession. Il nous faut alors chercher à combler ce manque, ce vide... et en cherchant, comme on est malheureux.

Mimoune me manque.
Sourire me manque.
Dormir paisiblement me manque.
Faire l'imbécile me manque.
L'insouciance me manque.
L'irresponsabilité me manque.
Savoir dire la vérité de mes émois me manque.
Etre près d'Elinor me manquera.

Je manque de tout et tout me manque mais aurais-je pu croire un jour qu'on me dirait "tu vas me manquer"? Etre la part de vide dans la vie de quelqu'un d'autre? Non. Jamais et je n'y avais jamais pensé. J'ai toujours cru que j'étais l'être viral dont on aimerait se libérer avant d'en crever. C'est à proprement parler hallucinant. Elle me donne une valeur quand moi je ne pensais pas compter. Le genre de pensée qui me fout les jetons. Je vois la mine d'Elinor rencognée dans la déception. Nonobstant je ne me résous pas à me projeter dans le futur, à savoir tout de suite comment je me sentirai plus tard alors que simplement maintenant, je ne saurais dire comment je me trouve.

Je la laisse ébouriffer ma chevelure et ne remets pas les mèches en place. Celles qui viennent opportunément dissimuler mon regard sceptique.

Le sadisme d'Elinor va plus loin encore. Mieux me connaître? Hum... on me l'a déjà dit. Et je n'en ai rien fait. Je ne veux pas qu'on me connaisse. Je veux qu'on m'ignore. Qu'on m'aime un peu mais pas de trop. Je crois que ça m'étoufferait d'être apprécié, je perdrai ma tranquillité. Je crois... je ne sais pas. Enfin, ces derniers temps, je ne suis plus à ça près, ma tranquillité est allée faire le grand plongeon côté soucis. Le souci n'en a fait qu'une bouchée. Ce sale gourmand ne m'en a laissé que des miettes souvenirs qui nourrissent à peine mes sourires.

Bref, en trois phrases Elinor me fait plonger dans un bad trip et c'est le regard assez rembruni que je me redresse, reprenant mon journal au passage et l'enfouissant dans une poche. Je regroupe mes genoux et pose le menton dessus:



Qu'est-ce que tu veux savoir? Balance, je lui dis un peu agressif, pose tes questions, tu verras que ça ne sert à rien. Tu veux que je t'exaspère? C'est ce qui va arriver si je réponds à côté ou si je ne réponds pas comme tu veux... si je ne peux tout simplement pas te répondre. Prends le risque mais fais au moins en sorte de percuter mon bon sens. Faut que ça fasse mal.

"Pour le côté maso....
Rien ne me fera mourir."


Diplômé
1ère année
Unicorn Ring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/Sachens
Elinor Redgrave
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 665
Age : 27
Maison : Serpentard
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13102
Date d'inscription : 07/08/2006

MessageSujet: Re: L'ombre et la lumière [PV Choupinet]   Lun 4 Juin 2007 - 11:44

A nouveau, l'aggressivité de ses propos la chagrinait, mais elle ne comptait pas pour autant s'en laisser conter. Le challenge et le défi était un rituel entre ces deux dignes représentants de Salazar. Hors de question pour autant de tomber dans le pathos ou pire, dans son jeu.

Si Poudlard m'était conté, je découvrirai un nombre incalculable d'Elinor et de Sacha. Qu'étaient-ils devenus une fois hors de l'usine à rêves? Tout et n'importe quoi sans doute.
Si Linor avait beaucoup de facilité à se projeter dans le futur pour mieux fuir son passé, elle ne pensait pas pour autant que Sacha ne faisait jamais ce genre de précision.
Si son passé la hantait moins depuis leur soirée passée sur le toit de la tour d'astro, elle préférait quand même se raccrocher au présent et encore plus au futur. Cette soirée l'avait en effet soulagée sur de nombreux points. Elle l'avait même radoucie à la vie.

Flash-Back


Green Party, Salle Commune de Serpentard.

- Où comptes-tu m'emmener comme ça?

Sacha et Elinor s'enfuirent du nid d'orvets intoxiqués par la médiocrité qui y régnait. Pour son malheur, Eli venait d'être élue Miss Serpentard, un comble pour cette adepte de la discrétion ! Les deux amis montaient les escaliers. Sacha lui avait dit qu'il lui réservait une surprise, mais elle ne savait pas qu'il fallait se taper les sept étages pour ça!

Arrivés dans la tour d'astro, ils sortirent et grimpèrent sur le toît pour une des plus belles soirées qu'ils allaient passer ensemble, un moment qui allait tous deux les rapprocher encore plus. Ce n'était pas la première fois qu'ils s'éloignaient ensemble dans la nuit. Ils avaient déjà eu l'occasion de faire plus ample connaissance avec la haute-société moldue à Covent Garden pour une soirée à l'opéra, et avec d'autres facettes de la nuit anglaise...

Assise en tailleur, puis bientôt allongée pour contempler la nuit étoilée, Eli ne posa plus aucune question et attendit qu'il se lance.

Ce qu'Eli ignorait c'était que ce cher Sacha avait élaboré un programme de haute facture avec comme point d'orgue, un voyage au bord des rives du Styx... Sacha avait cette manie de ne jamais rien dévoiler de lui-même, de ses projets et ambitions, acourt ou long terme...

FIN FLASH-BACK


Eli n'avait aucune envie de faire mal à Sacha. Sa conception de l'amitié n'était pas empreinte de masochisme. Elle comptait seulement profiter des quelques sentiments de compassions qu'elle avait involontairement éveillés en lui pour essayer de se rapprocher de son coeur et l'aider à lui endire un peu plus, mais de manière volontaire.

- Aucun risque. Quand tu as tout vu de moi, je n'ai rien pu garder, même pas la pudeur de ma candeur. Je t'ai tout donné. Je n'exige rien de toi. Tu donnes ou tu ne donnes pas, c'est toi qui vois. Je ne suis pas inquisitrice, perfide ou Juge Lara, je ne suis pas là pour faire mal.

La position repliée sur lui-même de Sacha laissait peu d'espoir à Eli quant à une éventuelle réponse, si bien qu'elle essayait déjà de trouver un autre sujet sur lequel ils pourraient discuter comme d'habitude....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacha de Lansley
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 737
Age : 35
Maison : Ancien Serpentard
Année : 1ère année - Unicorn Ring
Gain de Gallions : 12893
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: L'ombre et la lumière [PV Choupinet]   Mar 12 Juin 2007 - 15:54

Ce n’est pas que je ne veux pas, Manoue, c’est que je ne peux pas donner… lui dis-je tout bas en souriant sincèrement.

Il y a des vies qui se partagent et d’autres qui se gardent pour soi. C’est ce que je pense. Depuis le début de mon existence, dès que je ressens de l’attachement pour quelqu’un, dans le meilleur des cas c’est Traîtrise qui pointe son nez et dans le pire, je les mets en danger et les emmène dans mon sillon. Mes ténèbres. Kitty sous les poings de Ben, Juge Lara Impartial se baladant sur les eaux d’Hadès, Charlotte complice d’un meurtre qu’elle n’aurait jamais dû voir et sous le coup d’un mafieux chantage, June s’est séparée de sa soeur et mes parents pourris jusqu’à dans la moelle. Non, Linor, je ne peux pas donner. Mes confidences sont des cadeaux empoisonnés. Mon amitié est un cancer. Mon attachement une eau boueuse.

Je ne suis pas de ceux-là et je ne le regrette pas car si la Terre est équilibrée alors quelque part toute la lourdeur qui appuie sur mon thorax, je l’ai prise à des gens qui vivent paisiblement et qui peuvent partager. Je ne suis pas fait pour les beaux sentiments, dès qu’ils me chatouillent, je les repousse. Ils sont un jeu dans lequel je n’aime plus jouer. Chacun sa destiné, la mienne n’est pas de… enfin, c’est plutôt de… je ne sais plus.


Flash Back


Sur les toits. Nous arrivons. J'ai de la chance, me dis-je, je suis avec la reine de la soirée.

Il y a un peu de vent mais je crois que ça ira. Je tends ma main devant nous, vers le ciel indigo qui s’étend à perte de vue, surplombé par une lune zelée. Je regarde tout droit, là devant les deux tours qui nous font face. Quatre lumières qui paraissent comme des lucioles volent dans les ténèbres de Poudlard. Puis je sors ma baguette et dessine une sorte de croix en récitant une incantation inconnue entre les lèvres. Un air s'élève. C’est l’air d’opéra qu’Elinor et moi avions tant aimé cet hiver quand nous étions à Londres, cachés parmi les moldus pour assister à la mise en scène de Peer Gynt. En cavalière exemplaire, Linor s’était parée de la robe que j’avais demandé à Orphens de coudre pour elle.




Une de mes plus belles soirées cette année. Les quatre Lucioles s’activent et dans les meilleurs moment de la symphonie, des feux d’artifices en jaillissent, elles deviennent des fleurs mirifiques appuyant sur la noirceur de la soirée et éclairant nos visages de plusieurs feux. J’aime l’odeur qui nappe l’obscurité, du souffre, du brûlé, l’incendie de notre enfance.

‘J’ai perdu un bien précieux alors que je grandissais sans m’en rendre compte…’

Et devant ce déluge de son et de lumières colorées, je demande à Elinor de me raconter ce qu’un jour j’ai été lui voler : Margareth, son père… pourquoi est-elle entouré de tant de morts ? Elle me raconte, j’écoute.

’… je crois que c’est l’insouciance… perdue à tout jamais.’



Fin du Flash Back



Un jour peut-être…
Quand j’aurais moins d’atrocités à te raconter, j’ouvrirai la porte…


Diplômé
1ère année
Unicorn Ring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/Sachens
Elinor Redgrave
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 665
Age : 27
Maison : Serpentard
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13102
Date d'inscription : 07/08/2006

MessageSujet: Re: L'ombre et la lumière [PV Choupinet]   Mer 20 Juin 2007 - 10:03

* Et Sacha sera toujours Sacha...*

Bercée par le doux murmure du vent s'engouffrant dans les branches, Eli ferma les yeux et se laissa aller au gré des souvenirs de cette délicieuse soirée sur les toits de Poudlard.

Un jour... Un jour il faudrait qu'elle lui demande comment il avait fait pour faire apparaître un feu d'artifice, une si belle musique, celle de Peer Gynt, un feu d'artifice... Elle était bonne élève, brillante, mais pas par facilité comme Granger, par le travail. Elle voulait devenir diplomate et elle y arriverait, par tous les moyens et surtout par le travail. Névrosée limité Serdaigle, voilà ce qu'elle était.

Peer Gynt. Peer Gynt et l'Opéra! Une immense sourire s'esquissa sur son visage lorsqu'elle se revit à Covent Garden dans cette somptueuse robe et surtout juchée sur de si hauts talons! Il lui semblait marcher sur des échasses!



Quelle belle soirée. Se fondre parmi ceux qui constituaient la moitié de son sang, se mêler à la haute société, ses frasques, ses lubies... Il y avait dans l'air un parfum d'excitation qui l'avait emplie de joie. Cette soirée avait été mémorable, mais pas autant que celle passée après la Green Party.

Flash-Back

L'insouciance, elle l'avait perdue il y avait belle lurette, onze ans précisément, lorsque sa mère se fit assassiner. Peu à peu, à force de volonté et grâce à l'aide de Maggie, elle s'était reconstituée en une fine membrane la protégeant un peu du monde extérieur. Mais quand Maggie mourut, il n'y eut plus rien pour la protéger. Elle entra de plein pied dans l'âge adulte et tous ses tracas.

Le spectacle qui s'offrait à ses yeux était éblouissant de beauté, de raffinement et de gaité. Sacha l'avait comblée, bien plus que ce titre ridicule dont elle n'avait que faire. Lorsqu'elle tourna son regard vers Sacha, elle trouva qu'il était le seul prince digne de Serpentard que Poudlard devait avoir accueilli depuis fort longtemps. Il en avait toutes les qualités... tous les défauts aussi, ce qui lui donnait beaucoup de charme.

Ce qui était sans doute le plus surprenant, c'était ce regard plein de compassion assumée qu'il lui donnait. Il avait plus de valeur à ses yeux que les plus longs discours du monde. Et comme s'ils s'étaient compris, il lui demanda cette fois de bien vouloir tout lui raconter.

En lui narrant son istoire, elle ne put retenir quelques larmes qu'elle refusa de sécher. Pour la première fois elle n'avait pas honte de cette part d'histoire. Elle n'aurait plus honte, c'était fini. En terminant son récit, elle prit la main de Sacha et le remercia.

- ... Voilà comment je n'ai pas eu la chance de pouvoir dire aurevoir aux deux personnes qui comptaient le plus pour moi.

Merci Sacha. C'est la première fois que je raconte mon histoire en entier à quelqu'un. Merci de me l'avoir demandé.


*... cette fois.* finit-elle dans sa tête.

La jeune fille se redressa et contempla le ciel à nouveau repensant à ce que lui avait promis Sacha si elle avait réussi sa mission... revoir une personne qui lui était chère. Combien elle avit été stupide de croire que c'était possible. Son chagrin lui avait fait oublié que croire en des promesses intenables était la pire des lâchetés pour l'homme. Comme l'avait un moldu "les promesses n'engagent que ceux qui les croient".

Fin Flah-Back


- Dans ce cas assure-toi qu'elle soit bien fermée, j'ai horreur des courants d'air! lança-t-elle toujours souriante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacha de Lansley
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 737
Age : 35
Maison : Ancien Serpentard
Année : 1ère année - Unicorn Ring
Gain de Gallions : 12893
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: L'ombre et la lumière [PV Choupinet]   Ven 22 Juin 2007 - 17:11

Flashback


L’histoire d’Elinor fut cadencée par la musique, ce qui ajouta à sa gravité. Les feux d’artifices zébraient le ciel et déchiraient par leur violent contraste la douceur spirituelle de l’instant et l’atrocité des souvenirs enfouis dans l’âme de Manou. En automne, elle m’avait demandé de l’aider pour quelque chose concernant cette histoire… en échange de… ? Je ne me souviens plus. Ca avait rapport avec la Serdaigle dont j’ai oublié le nom. Cela devait être un de mes caprices. Je n’ai pas eu la Serdaigle. Je m’en suis désintéressé à la minute où j’ai formulé ma demande à Elinor. Est-ce parce que cette part du marché n’a pas été remplie que je ne peux pas tenir un engagement? Ca ne me coûte rien.


Explique-moi quelque chose… un jour la cousine de Terence est venue me voir en me demandant des informations sur une statuette égyptienne permettant de revivre un rituel ancien… revoir des personnes chères une dernière fois. Elle ne voulait pas me dire pourquoi et grâce à la légilimancie, j'ai réussi à capturer une image de toi dans son esprit.... que faisais-tu dans la tête de terry Orphens? Je m’étais toutefois renseigné mais je n’ai plus eu de nouvelles d’elle depuis. Toujours est-il que j’ai découvert une possibilité permettant de réaliser ce rituel. Avant je n’aurais jamais eu la capacité ou les pouvoir de soutenir une telle incantation… ce soir on peu essayer mais c’est dangereux. Ce que je veux dire, c’est que si tu veux, tu peux revoir une dernière fois ta mère ou Margareth. Une seule des deux, cependant.

Je restai là les yeux perdus dans le vert d’une étincelle mourante. A double tranchant est ma proposition. Qui choisir? Osera-t-elle traverser la mort pour aller dire au revoir à celles qui l’ont quitté? Car c’est tout ce dont il s’agit: mourir pour rejoindre les morts… puis revenir saine et sauve. Mourir est facile, revenir est plus difficile.

Lui laisser le temps d’y réfléchir. J’arrêtai les feux d’artifice et laissait s’occire Peer Gynt dans ses dernières notes… retour au calme.


Fin du flashback



Je me rallonge sur les genoux de Linor et ferme les yeux en la laissant continuer sa lecture. J’ai sommeil… je crois qu’au bout de deux minutes où je lui ai demandé de me lire ses poèmes à haute voix, je m’endors bercé par ses voyelles arrondies…


Diplômé
1ère année
Unicorn Ring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/Sachens
Elinor Redgrave
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 665
Age : 27
Maison : Serpentard
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13102
Date d'inscription : 07/08/2006

MessageSujet: Re: L'ombre et la lumière [PV Choupinet]   Ven 29 Juin 2007 - 10:47

Les lectures s'enchaînaient sans ordre rigoureux. Du Bellay croisait Baudelaire, pendant qu'Aragon suivait Hugo de près sous les yeux de Sand amusée.

Pendant qu'elle récite à haute voix, la jeune fille se mit à caresser les cheveux noirs qu'elle avait ébouriffés tout à l'heure. Sacha se tenait là, sur ses genoux, les yeux fermés. Elle lit une pause deux minutes et réalisa combien elle serait heureuse si un jour elle accomplissait ce geste sur une autre personne, une personne pour qui elle aurait pu descendre aux enfers... Pensée qui la fit immédiatement reparti en arrière, dans les méandres de sa réflexion.


Flash-Back


Cette proposition me glace le sang. Mes membres se crispent, ma respiration se fait haletante, j'ai même du mal à trouver l'air. pourquoi faut-il qu'il me fasse ça maintenant? Pourquoi ce mensonge éhonté? Non, il ne me mentirait pas pour quelque chose de si important à mes yeux. Non, il ne le ferait pas... Il ne le ferait pas... Il ne...

Mes souvenirs m'entraînenent en arrière, dans mon enfance chaotique. des images affluent de chaque côté. Margareth est la personne qui m'apparaît toujours le plus distinguement. Son port de tête altier, son regard sévère et difficile à attendrir, ses longues mains, la chaleur de ses bras quand elle consolait le moindre de mes chagrins, tout revenait facilement.

Maman... Je n'ai presque pas de souvenir d'elle. Je me souviens à peine de la grâce de son visage et de la malice de son beau regard bleu. Après, rien d'autre. C'était frustrant.


- J'espère que tu ne me fais pas nourir de faux espoirs. J'ai déniché une statuette égyptienne chez un antiquaire du Chemin de Traverse. J'ai appris à force de recherches que cette statuette était mon unique espoir de revoir un être cher. La pseudo cousine d'orphens m'a aidée dans ces recherches... Voilà pourquoi j'étais dans sa tête.

Pourrais-tu m'aider à revoir cette personne? Je me moque de ce qu'il faut faire pour accomplir ce rite. J'y suis prête.


Loin de toute musique et de ce feu d'artifice magnifique, la nuit reprend ses couleurs ordinnaires. L'espoir me guette, m'envahit à présent. Je ne ressens aucune crainte vis-à-vis des contraintes, ou d'un queconque danger. Je suis prête.

Fin Flash-Back


Si Sacha dormait, Eli éprouvait quelques scrupules à fermer son livre et à se laisser aller à ses souvenirs. Sa main était toujours dans ses cheveux comme si le temps était suspendu sous ce chêne.

* Tu as l'air si paisible quand tu dors. Qui pourrait se douter de l'intense activité qui règne dans cette tête? *

La jeune fille soupira et ferma les yeux à son tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacha de Lansley
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 737
Age : 35
Maison : Ancien Serpentard
Année : 1ère année - Unicorn Ring
Gain de Gallions : 12893
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: L'ombre et la lumière [PV Choupinet]   Sam 30 Juin 2007 - 17:40

C’est marrant. Je dors. J’en suis certain. J’ai entendu la musique de Du Bellay et des rimes sauvages comme un cor lointain. Puis ça s’est arrêté. Puis ça a repris. Plus de musique mais j’ai les pensées d’Elinor qui pénètrent dans mon rêve. C’est la première fois que je suis légilimens endormi. Je dors, j’en suis certain, pourtant j’entends Elinor dans ma tête.

* Tu as l'air si paisible quand tu dors. Qui pourrait se douter de l'intense activité qui règne dans cette tête *

Dans mon rêve, elle est habillée de blanc, telle une druidesse. Nous sommes dans la même position que dans la réalité. Elle, adossée à l’arbre la main plongée dans la forêt de mes cheveux. Le livre qu’elle est censée tenir en ce moment a disparu. Moi, la tête posée sur ses genoux. Je dors et je sais que je dors mais je vois Elinor me parler. Un rêve dans un rêve dans un autre rêve. C’est les poupées russes qui se jouent des trois dimensions. C’est fou cette impression de savoir que l’on rêve mais de se prêter malgré tout à ses hallucinations. Alors, je lui réponds dans mon songe sans savoir exactement si je suis toujours dans ma tête ou si je suis dans la sienne. J’ouvre les yeux et regarde cette toge blanche qu’elle porte. Je ne bouge pas et l’observe un long moment avant de refermer les paupières:

L’activité dans ma tête me broie le cerveau. Je voudrais me l’arracher parfois, qu’il coule par mes oreilles et laisse vide mon crâne pour que je puisse le remplir à nouveau d’une substance heureuse. C’est quoi le bonheur? Dormir tout le temps…

Manoue, si je suis dans un rêve…? Je peux tout te dire? Ca restera coincé dans mon subconscient, n’est-ce pas? Tu n’es pas réelle?


Rester coincée dans l’autre monde. Qu’est-ce qu’il se passe? J’ai l’impression de ne plus pouvoir me réveiller…



Flash Back


Elinor confirma mon pressentiment. Je lui demandai de me dire exactement où se trouvait cette statuette afin de la visualiser pour la faire apparaître devant nous. Quand la chose fut faite, je relevai mon visage vers elle pour lui demander à nouveau:

Alors, ça ne sera pas Margareth… Très bien.

Tu es sûre que tu sauras revenir? Parfois dans ces mondes extraordinaires, on se sent mieux. On se croit en sécurité, plus heureux que dans la réalité où tout fout le camp. Alors revenir est plus difficile. Il faut que tu partes en aillant envie de revenir, sinon je ne pourrais pas aller te chercher et tu resteras coincée dans l’autre monde. Je ne te laisserai pas partir tant que tu ne m'auras pas donné une bonne raison de revenir.

Je lui raconte brièvement comment cela va se passer:

Pour passer la porte, il faut que… que tu sois morte Elinor. Tu vivras la pesée de l’âme. Passée cette étape, laisse toi guider. Reste autant de temps qu’il faudra mais ne regarde jamais en arrière dès que tu auras décidé de revenir. Quoi que dise l’âme de Margareth, quoi qu’il se passe quand tu lui auras tourné le dos pour repartir, ne te retourne sous aucun prétexte.

J'ai préféré ne pas aborder dans le détail la façon dont elle devrait "mourir" temporairement. Il fallait surtout qu'elle comprenne le risque qu'elle prenait...

"...Et la folie que j'ai d'accepter de la tuer sans savoir si elle sera assez forte pour revenir de l'ombre."


Diplômé
1ère année
Unicorn Ring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/Sachens
Elinor Redgrave
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 665
Age : 27
Maison : Serpentard
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13102
Date d'inscription : 07/08/2006

MessageSujet: Re: L'ombre et la lumière [PV Choupinet]   Dim 1 Juil 2007 - 13:25

Une lumière intense aveugla Elinor pendant quelques instants au moment où les mots de Sacha vinrent rapper son cerveau. Il venait de lui parler et cela n'avait aucune mesure avec sa manière de parler habituelle. Il n'y avait pas d'arrière pensée, de cynisme ou de mensonge.

Eli fit de son mieux pour arrêter de penser et jouer à l'instinct. Il entandait ses pensées en dormant? Soit, elle ne dirait rien, elle ne penserait pas, elle le laisserait se détendre et s'épancher sans broncher. Elle se contenta donc de remettre une mèche lisse en place derrière son oreille, et hocha la tête pour lui signifier qu'il pouvait parler en toute confiance, sans pour autant lui dire qu'elle n'était pas réelle.

C'était étrange comme situation. Bien sûr qu'elle était réelle! Mais dans son rêve à lui l'était-elle? Elle n'avait aucune idée qu'il était en train de l'imaginer en druidesse... Dommage d'ailleurs, ferrue d'histoire et de mythologie, elle aurait été flattée de cette comparaison.

Son corps hésitait à esquisser le moindre geste. Soudain Sacha ouvrit les yeux. Il la regarda mais son regard était absent. Il semblait vivre une autre réalité. Un autre monde? ça, elle connaissait...

Flash-Back


La stauette était là.

Elle était prête. Il n'y avait rien de plus à dire.

- Je veux voir ma mère. Tu veux une bonne raison pour que je revienne? On ne vit pas éternellement dans le passé. Je veux vivre, vivre ma vie et vivre l'amour. Ce ne sera pas Draconia et alors? Ce sera peut-être Ecko ou une autre fille de cette école ou de l'extérieur. Je crois que je le mérite et que j'en suis capable.

Que ça lui plaise ou non c'était ce qu'elle ressentait au plus profond d'elle-même. Mais pour se détacher du passé, il fallait pouvoir clore le chapitre convenablement et ce retour aux sources était nécessaire.

- Ne t'inquiète pas pour moi, je ne veux pas jouer Orphée. Faudra que je revienne pour te raconter comment c'était et te faire une soirée diapos! fit-elle en souriant.

Malgré cette assurance de façade, la jeune Serpentad n'était pas si sûre d'elle que ça... Son regard était empli d'appréhension.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacha de Lansley
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 737
Age : 35
Maison : Ancien Serpentard
Année : 1ère année - Unicorn Ring
Gain de Gallions : 12893
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: L'ombre et la lumière [PV Choupinet]   Mar 10 Juil 2007 - 18:42

Flashback


Je hochai la tête quand sa décision fut prise et qu’elle me certifia qu’elle reviendrait saine et sauve. La première étape était de lui ôter la vie pour qu’elle rejoigne les rives du Styx. Là-bas, je ne pourrai la guider que de ma voix mais une fois embarquée, je ne pourrai plus rien pour elle. Elle serait seule avec ses choix. C’était ce que je lui répétais pendant que ma baguette vibrait légèrement dans mon poing. Sous le coup d’une émotion que j’essayais de lui cacher. D’aucuns diraient qu’il s’agit de la peur. Je ne sais pas. J’avais envie de casser ce bout de bois, de n’être plus sorcier. Je la déposai finalement à côté de moi, pour aider Elinor à s’allonger à même le toit.

Penché au-dessus d’elle, je passai une main dans ses cheveux, les arrangeai autour de son visage, comme pour la rendre plus belle encore pour la Mort. Puis, une fois n’est pas coutume, je m’abaissai encore légèrement pour enjoindre mes lèvres aux siennes. Un effleurement, une tendresse passagère pour l’accompagner.


Fermes les yeux… lui fis-je en portant la main ornée de la chevalière magique, au-dessus de son front.

Je lui chantonnai une chanson qui me vint sans que j’en connaisse les paroles. Le chant hypnotique ensorcela doucement ma jeune amie. Elle tomba dans un profond sommeil. Pas envie de la voir souffrir. Préféré l’endormir avant de procéder… il n’y a pas d’autre mot… à son exécution. Quand son visage fut paisible et que je la sus endormie, le chant se changea en incantation morbide. Magie noire qui éteint l’âme.

Si j’avais pu me voir, j’aurais été effaré par moi-même. Mes yeux photogènes devinrent verts et mon teint calqua l’albâtre. Une ombre noire sortait du corps d’Elinor. Plus l’incantation et ces mots slaves bavaient de ma bouche, plus l’ombre s’accroissait, formant bientôt une nébuleuse. Je n’avais jamais vu quelque chose d’aussi jolie qu’une âme. Des étoiles minuscules et brillantes, des volutes beiges tissées dans de la poussière de khôl, des reflets rouges très légers qui se meuvent lentement.

Le dernier souffle d’Elinor coïncida avec la stagnation de cette nébuleuse au-dessus de nos têtes. J’arrêtai la formule, sachant que désormais, je devais traîter cette masse comme la pupille de mes yeux, sinon, Manoue ne reviendrait pas.



//Linor… je t’attends… vas doucement mais reviens.//

Fin du flashback


//Je serais venu te chercher, tu sais, la fois où tu as failli mourir.
Ca ne me fait pas peur, toute ces trolleries quand il s’agit de ma propre vie.
Je crains moins pour mes jours que pour les tiens, ceux de Charlotte, ou même ceux de Lucille.
J’ai fait des choses dont je ne suis pas fier, qui en ont engendré d’autres dont je ne serai pas plus fier quand tout ça arrivera à terme.
Quoi qu’il arrive prochainement, il faudra que tu saches que je n’ai jamais voulu te blesser. Ni toi, ni personne.
Si on ne se revoit pas l’année prochaine, après cet été, c’est parce que certaines choses ne se dérouleront pas comme je l’avais prévu. Je le sais déjà.
Mais cela n’est vraiment pas grave parce qu’il faut bien que ça s’arrête et que je suis fatigué, Manoue.//


Dans mon sommeil, tout me paraît tellement plus simple à dire.
Pourtant mes paroles sont pathétiques et mes propos sibyllins.
Je veux seulement qu’elle ne me déteste pas. Jamais.


Diplômé
1ère année
Unicorn Ring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/Sachens
Elinor Redgrave
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 665
Age : 27
Maison : Serpentard
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13102
Date d'inscription : 07/08/2006

MessageSujet: Re: L'ombre et la lumière [PV Choupinet]   Mer 18 Juil 2007 - 9:43

Flash-Back





Le baiser de Sacha avait un goût étrange. Celui d'un "Sois prudente". Elle se laissa faire sans broncher. Au début de la soirée, elle n'aurait jamais cru qu'elle finirait sur les bords du Styx à chercher une âme qui avait cessé de vivre onze ans auparavant.

- Ferme les yeux…

La présence de Sacha était rassurante. Avant qu'il ne se mette à chanter, elle repassa dans sa tête les plus beaux moments de sa vie, quelques images firent surface dans un océan de souvenir, si bien qu'elle partit dans les songes de la morts avec une boule dans la gorge. Cet afflux d'amour l'avait fixé sur un point, elle devait revenir, la vie était pleine de surprises, iun cadeau de Merlin, on ne pouvait pas s'y asseoir dessus, le suicide était une attitude de lâche.

Lorsqu'elle s'enfonça dans ce sommeil sans fin, elle entendit son coeur jouer les derniers accords de sa belle musique, puis rideau. Son angoisse était réelle, revenir à tout prix, mais comment?

La voix de Sacha était rassurante. Un fil d'espoir la rattachait donc à la lumière?



Un endroit humide, caverneux, rempli d'activité électrique. Elle s'enfonçait dans un sombre couloir qui ressemblait à s'y méprendre à un cerveau. Une voix se mit à lui parler. Enygmatique, mi-homme, mi-femme, elle devait avancer et écouter.

"Il t'a servi avec brio sur le chemin de la connaissance. Mais la sagesse en elle-même a rétréci en toi les méandres menant au plaisir. Ta vie a été bancale."


Elinor trouvait subitement que ses jambes devenaient lourdes, très lourdes. Elle devait peser le double de leur poids normal. Il était très difficile et pénible d'avancer.

" Te rends-tu compte de ta médiocrité? A quoi sert la culture lorsqu'on est seul ? Un mirage. Elinor Gillian Redgrave, tu as bâti ta vie en cachant sa piètreté derrière un mirage."


Sanspourvoir faire autre chose qu'obéir à une force mystérieuse, Eli se retrouva à quatre pattes en avançant toujours péniblement. Le couloir était sans fin. Les pulsions électriques du cerveau dans lequel elle progressait se firent plus nombreuses. Les parois suintaient jusqu'à laisser couler de l'eau dans la cavité. Les eaux montaient dangereusement à mesure qu'Elinor abandonnait le combat. Ses propres larmes contribuaient à alimenter le flot continu.

- Je suis désolée Sacha...

" Tu ne mérites rien de ce que la vie t'a offert, tu n'as pas su en profiter. L'heure est venue pour toi de partir dans le Styx. C'est là, la place des faibles."


Eli coulait dans les eaux profondent, elle entendait mille cris, des plaintes, des douleurs. Mais la voix de Sacha, sa présence la soutenait. Et elle n'était pas faible. L'eau l'entourait, mais elle ne l'empêchait pas de parler.

- Je ne suis pas faible et la vie ne m'a rien donné. Elle m'a pris ce que j'avais de plus cher. Tout ce que j'ai aujourd'hui, je l'ai construit moi-même, sans l'aide de personne, je ne suis pas lâche!

" Ton âme est donc forte Elinor. Tu ne t'es pas laissée piéger là où tous les hommes s'enfoncent dans leur médiocrité."


Le corps d'Elinor chuta lourdement au sol.

Fin Flash-Back



Les paroles de Sacha n'effrayèrent pas la jeune fille, mais ils l'inquiétèrent. Qu'avait-il donc pu faire pour tenir de tels propos? Pour une fois il faisait presque un aveu d'impuissance face à des évènements qui le dépassaient. Oui bien sûr elle avait entendu parler de choses, de la Juge, d'une disparition, mais quoi qu'il en soit, il restait son ami. Au cours de leurs discussions, elle avit pu voir le fond de son âme, sa vérité.

- La fatigue est alors un bon prétexte pour que tu laisses tes amis t'aider.
Tu ne m'a blessée qu'une fois, du moins, je croyais que c'était une blessure. Puis j'ai ouvert les yeux et ton regard s'est excusé plus longuement que des mots n'auraient pu le faire.
Quoi que tu aies pu faire, je serai là.


Machinalement, elle retira la main des cheveux de Sacha pour prendre la sienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacha de Lansley
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 737
Age : 35
Maison : Ancien Serpentard
Année : 1ère année - Unicorn Ring
Gain de Gallions : 12893
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: L'ombre et la lumière [PV Choupinet]   Ven 20 Juil 2007 - 15:39

Malgré la douceur de ma sieste, je me réveille peu à peu. Je suis persuadé d’avoir entendu Elinor parler mais en penchant ma tête sur le côté, je ne vois personne autour de nous. Le parc est calme et désert. L’esprit encore un peu cotonneux, je m’étire sans donner plus d’importance que ça à l’événement. Elle devait être encore en train de lire, me dis-je.

Je me relève doucement, les cheveux en pagaille et dans l’incapacité de me rappeler ce rêve étrange où Linor jouait à la druidesse. Malgré tout, je lui partage mon rêve
:


J’ai rêvé de toi, fais-je éteint, tu portais une robe. Tu imagines le rêve de malade?
En robe… la seule fois où je t’ai vu en robe, c’était à l’opéra. Tu étais très belle. Dans mon rêve aussi d’ailleurs. Très jolie. Mais je ne sais plus ce que tu me racontais… j’étais comme absent de mon propre songe…


Flash Back


Je ne suis pas là auprès d’elle quand j’entends son angoisse hurler jusqu'à monde des vivants comme elle se sent faible, et inutile. Mon cœur bat et le toit tremble sous mes doigts. Mon énervement fait vibrer les tuiles grises de la même façon qu'une fois j'ai pu bruler la table de la bibliothèque en y pressant ma paume crispée de rage. J’ai le corps sans vie de Manoue devant moi et la nébuleuse lumineuse de son âme qui stagne et rapetisse dangereusement. Je ne peux pas toucher cette matière, ça serait comme passer mes mains sur ses tripes ou plonger mes doigts dans son sang. Son intérieur. Je l’abîmerais.

Je lui prends la main, j’ai envie de lui mettre une baffe mais je lui prends la main délicatement pour la presser dans la mienne. A son oreille.


Linor, tu as promis de revenir… ne me mens pas.
Il y a du monde qui t’attend ici. Et il y a moi.
Si tu ne reviens pas, tu fais de moi un meurtrier…
Reviens… reviens… t’es plus forte que tu ne crois.


Un temps. Elle cesse de couler. La terre ferme. Ca y est… elle doit être arrivée. Je souffle. Rassuré. Attends. Sans la lâcher.


Diplômé
1ère année
Unicorn Ring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/Sachens
Elinor Redgrave
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 665
Age : 27
Maison : Serpentard
Année : 6ème année
Gain de Gallions : 13102
Date d'inscription : 07/08/2006

MessageSujet: Re: L'ombre et la lumière [PV Choupinet]   Sam 28 Juil 2007 - 10:02

- Moi en robe? Ah bah oui, forcément, tu étais sûrement parti au pays des rêves... fit-elle amusée du fait qu'il ne se souvienne soit-disant de rien.

Elle lui tapa doucement la tête de la paume de sa main et se pencha sur son visage d'un air interrogateur et méfiant. Comment était-ce possible? Dans un livre de psychianalyse moldue elle avait lu que lorsque les gens parlaient dans leur sommeil, c'était leur inconscient qui s'exprimait, enfin débarrassé de toute contrainte.

Eli ne savait pas si elle devait être heureuse ou déçue qu'il ne se souvienne de rien. Par contre, elle espérait, connaissant Sacha, qu'il ne lui mentait pas... Il en était capable...

- Enfin, parlons d'autre chose. Où est Mimoune? Je ne l'ai pas vue depuis un petit moment.

Flash-Back

La voix de Sacha résonnait dans sa tête qui lui faisait un mal inconnu jusqu'alors. Une pléthore de voix la traversait. Lorsqu'elle pouvait distinguer ce qu'elles disaient, elle ne trouvait que chagrin, plaintes, cris, douleur, reproches, colère, de supplications. C'était horrible! A genoux sur le sol, ses deux mains sur chaque oreille, elle ne savait plus quoi faire.

- Qu'est-ce que je suis censée faire. Je n'ai pas la moindre idée de là où je suis et d'où je vais.

En tournant la tête, à droite, à gauche, elle s'aperçut qu'elle était sur la rive d'un fleuve.

- Le Styx? Noooon, c'est pas possible! Par Merlin!

Elle ôta les mains de sur ses oreilles et s'aperçut que les voix étaient toujours là, aussi fortes que si elles étaient dans sa tête. De petites nébuleuses vinrent flotter dans l'air tout autour d'elle... C'était beau, léger, presque poétique dans cet endroit d'effroi.

Elle, elle était transie de peur et commençait à se demander comment elle allait faire pour rentrer... Traverser le fleuve à la nage? Déjà qu'elle avait failli se noyer, autant ne pas tenter le dable... ses jambes tremblaient à faire pâlir un danseur de Charleston.

Une voix se fit plus forte que les autres...

Deneb Kaïtos


- Viens, approche, fit la voix éthérée de Deneb, tu ne dois rien craindre, tes pas et ton coeur sont la voile et la boussole qui te conduiront.

La petite silhouette de l'ancienne capitaine de l'équipe de Poufsouffle apparut près de la rive. Son corps était immatériel et pourtant opaque, elle souriait paisiblement avant que son expression se change en grimace espiègle. Quand elle sut qu'Elinor la voyait, elle reprit avec plus de vie:

- T'es quand même pas toquée ! Si tu l'es ! Il faut être toquée pour avoir envie de mourir afin de dire au revoir à ses proches. Il y a beaucoup de monde ici... il y a même Juge !

Deneb ne savait pas qu'elle venait de délivrer une information capitale: Juge Lara n'était pas disparue mais bel et bien morte. La jeune fille qui voletait maintenant sur son balai cassé montra du doigt un point à l'horizon qui longeait la rive. Il y faisait noir à croire que c'était l'infini qu'elle lui désignait:

- Par-là Elinor... par là, si tu marches en faisant confiance à ton besoin de la revoir, il y a une personne qui t'attend. Au revoir et embrasse Egon pour moi si tu le vois ! Je ne veux pas qu'il arrête de vi...

Mais Deneb disparut sans terminer sa phrase, en laissant la Serpentard à son destin.

star star star


Eli marchait depuis un petit moment suivant les instructions de Deneb Kaïtos. Marcher, mais pour aller où? Soudain elle s'arrêta et se mit à penser. Si elle avait subi l'épreuve de la pesée de l'âme tout à l'heure, quelle était cette épreuve qui lui tombait sur le coin de la figure? La traversée du désert?

* Ben voyons, après un tour en vélo et j'aurais fait mon petit triathlon...*

- Maman?

Sa voix résonna autour d'elle alors que les autres voix se turent.

- Maman!

- Je suis là bébé...

Une femme apparut devant elle. Elle était bzarre. A la fois solide mais transparente. Eli la reconnut immédiatement. ses yeux étaient toujours aussi bleu, son corps aussi gracieux que ce dont elle se souvenait. Un sourire illuminait même son visage. Elle ouvrit ses bras et Eli alla se jeter dedans.

La jeune fille profita au maximum de ce moment qui lui était offert.

- Il y a tellement de choses que j'ai à te dire, je ne sais par où commencer, dit-elle en sanglotant.

- Qu'y-a-t-il que je ne sache pas de ma petite fille?

- Comment ça?

- Tu passes brillamment en septième année, tu es dans la maison de Serpentard. Tu as su qui tu étais à la fin de la troisième année et tu as mis presque deux ans pour t'accepter.
Tu as eu un immense chagrin à la mort de Margareth qui t'a beaucoup aidé à grandir.


Tout en serrant sa fille dans ses bras, madame Redgrave réfléchit à la façon dont elle pourrait résumer le reste sans rien dévoiler du futur. Les yeux d'Elinor s'écarquillaient à mesure de ces révélations.

- Tu es tombée amoureuse pour la première fois en début d'année, c'est ta mailleure amie, la jolie Draconia. Tu as bon goût.
Ton meilleur ami s'appelle Sacha de Lansley qui se fait beaucoup de souci en ce moment même.


- Mais comment? demanda-t-elle en rougissant.

- Ton journal et ton coeur ma puce. Tu l'as adressé à Margareth et elle me le fait lire régulièrement. Ton envie de nous revoir était tellement grande que tes écrits ne sont pas restés perdus, quoi que tu en penses. D'ailleurs, margareth te fait dire que ça fait longtemps que tu ne lui as pas écrit.

- Alors elle ne m'en veut pas de ne pas l'avoir choisie?

- Elle savait que tu me choisirait.

- ... je peux la voir aussi?

- Tu peux, mais dans ce cas, il te faudra définitivement passer de ce côté. dit-elle non sans tristesse.

- Vous me manquez. Souvent ces temps-ci j'ai eu envie de vous rejoindre.

- Et tu ne l'as pas fait. Il y a une grande envie de vivre, de mordre la vie à pleines dents en toi Elinor. Ne laisse pas les morts guider ta vie. Sacha a peut-être tous les défauts du monde, mais sur ce point, il est de bon conseil.
Crois-moi. De belles choses t'attendent: un beau métier, l'amour, ton père qui guérit, ton grand-père qui est adorable, et même des... je ne peux pas te le dire.
C'est à toi de faire ton choix ma chérie. Je t'aime...


Le corps d'Eli s'commença à s'élever dans les airs. Sa mère eut juste le temps de lui mettre une mèche de cheveux derrière l'oreille et de l'embrasser avant qu'elle ne s'élève définitivement hors de portée.

- Maman! cria Eli en pleurant.

Mais parmi ces cris, la voix de Sacha parvint à ses oreilles " Ne te retourne pas." Puis vint celle de sa mère.
" Ne laisse pas les morts guider ta vie."
"C'est ton choix."
Puis, elle s'entendit dire à Sacha: " je ne veux pas jouer à orphée."

Alors, pour ne pas se retourner, elle ferma les yeux et se laissa emporter vers la lumière...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacha de Lansley
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 737
Age : 35
Maison : Ancien Serpentard
Année : 1ère année - Unicorn Ring
Gain de Gallions : 12893
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: L'ombre et la lumière [PV Choupinet]   Dim 5 Aoû 2007 - 20:24

Elinor s’informe sur ce qu’il reste de ma relation avec Charlotte. Les semaines s’écoulent et on ne nous voit plus ensemble. Aux yeux de certains, elle n’était pour moi qu’une énième conquête. Linor doit savoir que non malgré qu’elle me pose la question sur un ton moqueur. Ce qui me fait me demander si la réponse l’intéresse réellement. Tranquille et coulante. Se laisser bercer par des rimes et le vent. C’est ainsi que je vois la fin de cette journée. Je vais donc lui faire une réponse courte et arrangeante qui dit tout et surtout rien:


Charlotte va bien.

Tu peux mieux faire, Sacha.
Essaye d’être convainquant pour voir si c'est pas plus sympa.


Elle ne veut toujours pas me parler.

'Veut' est inapproprié, je devrais dire 'peut' mais c’est ensuite entrer dans une longue discussion.

Mais j’ai décidé de l’enlever afin qu’on se fasse ce week-end que nous avons gagné au bal de la Saint Valentin… tiens, pour ça, j’ai besoin d’un morceau de toi.

Je me redresse et me positionne face à elle. Mes yeux naviguent sans scrupule même là où je n’aurais rien à prendre mais c’est pour la taquiner en connaissance de cause. Sa main. Je la lui prends et admire sa jolie manucure:

Tu me files un ongle? C’est pour une potion… je te raconterai, souris-je sans m’expliquer plus longuement. Allez, par amitié, ronge-toi un ongle et je viendrai te voir à la sortie Pré-au-Lard d’Halloween l’année prochaine. Marché conclu?

Flash Back



C’était le marché: je lui donne la possibilité de revoir sa mère et elle revient… Mais pourquoi met-elle autant de temps? Je sais que je lui avais conseillé de prendre le temps qu’il faudrait, et bien à présent je le regrette. Stupide compréhension qu’on se doit dans les moments délicats. Je rejette la patience. Nom d’un scroutt… maintenant ça fait trente minutes. Et qu’est-ce que je m’ennuie…

Puis des voix me traversent enfin. Celle d’Elinor appellant sa mère.


"C’est la fin… non, ne te retourne pas!" Me dis-je avant de le crier à haute voix tandis que je reprends ma place bien droit à côté de son corps.

Tu dois le vouloir pour revenir. Je ne peux rien faire autrement… Ne te retourne pas, c’était le marché, Manoue!

Suis-je en train de rêver? Quel est ce songe étrange et... complètement débile? Je me retourne pour voir si personne ne m'espionne. Personne. Je secous la tête vivement: "Je suis littéralement en train de pleurnicher pour qu’elle revienne." Ma consternation rabat le caquet de mon anxiété en deux secondes et me voilà en train de soupirer à l’oreille de Manoue que je sens revenir doucement:


Si tu reviens pas vite fait, je te pelote jusqu’à demain matin.
Tu ferais mieux d’urger.


Elle ouvre les yeux. Je me redresse. Lui souris aimablement en passant ma main dans ses cheveux.

Comme un appel d’air, la nébuleuse s’engouffre bruyamment dans la bouche entrouverte d’Elinor qui se met à suffoquer. Je la relève et recule un peu tout en la maintenant. Reprendre de l’air. Se calmer. Réaliser qu’on est de retour… savourer. Sourire. Finir.


Belle soirée… Le Théo


Diplômé
1ère année
Unicorn Ring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/Sachens
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'ombre et la lumière [PV Choupinet]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'ombre et la lumière [PV Choupinet]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Autour du château :: Parc du Château et cour de récréation-
Sauter vers: