Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Business [PV Mickael Stonebridge]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ernest Dudikoff
Adulte
avatar

Nombre de messages : 618
Age : 31
Maison : Serpentard
Année : 6ème
Gain de Gallions : 13802
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Business [PV Mickael Stonebridge]   Mer 16 Mai 2007 - 20:51

Ernest était légèrement maussade, ces petites affaires n’allant pas très bien. Ca faisait quelques mois qu’il était resté dans l’ombre, rongé par le serpent sur son bras, enchaînant des pensées plus obscures les unes que les autres. Il passait son temps dans les cachots, les cheveux devant les yeux, comme un dément, un de ses tordus qui passe leurs temps à lire du Baudelaire en sacrifiant des oiseaux, ce qui faisait énormément rire le jeune homme à présent.


En effet, il était sortit de cette longue phase de morbitude, en se réveillant, un matin, persuadé qu’il devait arrêter de se torturer mentalement, d’arrêter d’être un coincé, arrêter d’être une sorte d’autiste. En somme de vivre. De vivre pour lui et personne d’autre.


Venant d’une famille peu aisée, il avait remarqué, durant son enfance moldu, que les billets avec la tête de la Reine dessus aidaient facilement à vivre mieux. Dans le monde magique des pièces or, argent et bronze faisait parfaitement l’affaire.


Il avait alors réfléchi pour savoir comment s’en procurer. Ernest voulait du bonheur. Son bonheur, il le trouverait sûrement dans les Gallions (qui amenaient à d’autres bonheurs, comme les charmantes sorcières et les balais de courses). Les Gallions, on les trouvait chez les autres élèves. Les autres élèves voulaient aussi trouver le bonheur et étaient prêts à se séparer de leur argent pour ça.


En observant un peu, Ernest avait remarqué que les élèves se plaignaient souvent de ce qu’ils n’avaient pas. Telle ou telle friandise de chez Honeydukes. Un animal de compagnie. Un quelconque flacon d’encre. Un peu de Bièraubeurre. Il fallait leur en procurer.


Pour cela il fallait à Ernest deux choses. Des envois de l’extérieur, par hiboux porteur de colis. Et un associé. Le choix d’un associé est quelque chose de difficile, il faut savoir s’adresser aux bonnes personnes, celles qui ne vous dénonceront pas aux préfets et aux professeurs. Une personne à qui ont peut avoir (presque entièrement) confiance. C’est quelque chose de difficile, quelque chose qui peut prendre des mois. Pour Ernest, ça avait prit quelques instants, et le temps de se déplacer dans la Grande Salle, pour chercher Mickael Stonebridge.


Quasi immédiatement d’accord, le marché était conclu.


Maintenant, Ernest l’attendait, quelques plus tard, au coin d’un couloir, afin de recevoir une partie de la « marchandise ». Mickael était en retard et ça rendait Ernest anxieux (« il s’était fait choppé par un préfet ? »), qui mâchait frénétiquement une gomme à mâcher goût citrouille-piment. Son cadet aux couleurs azur et bronze devaient recevoir par hiboux, dans une salle déserte, deux colis de taille moyenne rempli de sucreries, de farces et attrapes et autres, dépense de toutes leurs économies personnelles. C’était le début de leur affaire, après quelques jours, ils sauraient si ça marche ou pas. Si les Gallions et le bonheur seraient accessibles au jeune Serpentard et son ami Serdaigle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickael Stonebridge
Adulte
avatar

Nombre de messages : 660
Age : 31
Gain de Gallions : 13812
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: Re: Business [PV Mickael Stonebridge]   Jeu 17 Mai 2007 - 21:48

*Un courant d’air froid fit frissonner Mickael qui attendait dans une petite salle déserte du 3ème étage. Il aurait bien fermé les fenêtres grandes ouvertes, mais il ne le pouvait pas. En effet il attendait ici la "marchandise" dans laquelle Ernest et lui-même avaient investit. Les hiboux ne semblant toujours pas venir, il se replongea dans ce qui avait été dit et ses réflexions concernant ce qu’ils s’apprêtaient à faire.

Il avait été très surpris de voir ressurgir son ami de Serpentard, après des mois d’ignorance, mais il l’avait été encore plus par la proposition qu’il lui avait fait et le consentement qui avait immédiatement suivit. Lui qui était Serdaigle et par conséquent sage, se sentait justement moins en moins à sa place dans sa maison. Dans ce château à vrai dire. Malgré ce ressentiment il lui restait deux ans à faire dans cette école et ce que lui proposait Ernest pourrait grandement l’aider à tenir.

Ses yeux fixant l’horizon ne tardèrent pas à repérer les deux taches sombres qui s’approchaient dans le ciel, loin au dessus du lac. A cette distance il était impossible de voir un simple hibou, c’est pourquoi Mickael était certain que son attente allait très bientôt prendre fin.

Il fallut encore trois bonnes minutes pour voir les deux volatiles entrer par une des fenêtres et se poser au milieu de la pièce. Le jeune homme sortit un paquet de Miam-hibou qu’il versa un peu plus loin et porta toute son attention sur les colis qu’il venait de détacher des hiboux. Il ouvrit rapidement le premier et constata que le contenu semblait être en état. Il s’enquerra de d’ouvrir le second carton et put faire le même constat. Un certain soulagement se fit ressentir, même s’il savait que le plus dur restait à faire : parvenir jusqu’au lieu de rendez-vous et ce sans attirer l’attention sur lui.

Il se relave et alla récupérer son sac laissé prêt de la porte d’entrée. Il avait lancé sur ce dernier un sortilège agrandissement interne, comprendre par là que le sac vu de l’extérieur était de taille normale mais qu’on pouvait y ranger bien plus de choses. Très vite les deux colis furent vidés et toutes traces de leur présence furent effacées par un Flambios et un Recurvite bien sentis. Les hiboux avaient fini de manger les graines et s’étaient envolés depuis un moment quand le Serdaigle se risqua à ouvrir la porte. Un coup d’œil à droit et à gauche lui assura une voie libre jusqu’au bout du couloir au moins.

Ce morceau de chemin sans risque lui permit d’adopter une attitude plus dégagée, il s’agissait de ne pas attirer l’attention. Et s’il déambulait dans les couloirs comme n’importe quel autre élève, il n’y a avait aucune raison qu’il se fasse arrêter par un préfet, ou pire un professeur. Il marchait donc de manière décontractée, même s’il avait un pas pressé. Plus vite il serait arrivé, mieux ça vaudrait. Et puis une nouvelle anxiété était née en lui, celle de commencer enfin leur petit business. Les deux jeunes gens y avaient passé toutes leurs économies, et pour Mickael ça représentait deux ans d’argent de poche…*

Encore un escalier et j’y suis. Pourvu qu’il soir là !

*Au détour du couloir donnant sur l’escalier il croisa la nouvelle préfète de Serdaigle, Sakura, à qui il adressa un sourire poli, avant d’accélérer encore un peu le pas. Le couloir où il devait retrouver Ernest était peu fréquenté et ils ne risquaient normalement rien. Cependant par prudence il préféra jeter un regard discret autour de lui avant d’emprunter le corridor. Là il trouva, avec un grand soulagement, Ernest qui se tenait dans un petit coin d’ombre.*

-‘lut. J’ai pu récupérer tout le matos sans problème. J’ai aussi vérifié que personne n’est dans le coin, ça devrait le faire. Au pire on fait comme on a prévu, on balance des sorts dans le tas et on se sépare. Rendez-vous tu sais où…

*Il avait fait glisser son sac de son épaule et commença à en sortir certains articles : bombabouse, des chocogrenouilles, un paquet de cartes de sorciers célèbres, évidemment fausses, une boîte à flemme, invention des frères Weasley… Il donnait ça en main à Ernest, sans se soucier d’où il pouvait bien le poser. Il se releva alors et Commença à enlever sa robe de sorcier.*

-Et là les Bièraubeurres. Si on se fait attraper avec ça on est mal. Très mal même !

*Au dessus de ses vêtements le Serdaigle portait plusieurs bouteilles en bandoulière, tel un Marine partant guerroyer à l’autre bout du monde afin d’apporter la démocratie (malade). Il en récupéra une dans sa main et la regarda un instant avant d’ajouter…*

-Si notre affaire tourne bien, on devrait pouvoir se faire beaucoup de Gallions. Mais va falloir être discret et ne pas à hésiter à supprimer tout ce qui pourrait nous barrer la route ou nous mettre en danger !

*Il adressa un regard décidé à son ami et associé, puis remit la bouteille en place et renfila sa robe de sorcier. Mieux valait ne pas trop tarder dans le coin, et puis ils devaient encore rejoindre leur planque, une salle qu’Ernest utilisait il y’a peu quand il avait des "crises"… Mickael attrapa son sac et le remit sur ses épaules, toujours sans se soucier de ce qu’étaient devenus les articles sortit du sac. Il était grand temps de bouger !*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ernest Dudikoff
Adulte
avatar

Nombre de messages : 618
Age : 31
Maison : Serpentard
Année : 6ème
Gain de Gallions : 13802
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Business [PV Mickael Stonebridge]   Jeu 24 Mai 2007 - 16:41

-Le tout c’est de ne pas se faire prendre. C’est capital.



Mickael avait tenu parole. En tant qu’ancien préfet et après de longs mois sans se voir réellement, il avait tenu parole. C’était sûr, Mickael serait un bon associé. Il s’était débrouillé plus que convenablement pour le transport de la marchandise. Pour l’instant, tout allait parfaitement.

Ernest prit sa part de marchandises, qui glissa immédiatement dans un sac lui aussi agrandit magiquement de l’intérieur. Il fallait rester prudent, bien qu’ici ils ne risquaient pas grand-chose. C’était un couloir à l’écart des mouvements migratoires habituels des élèves. Même si quelqu’un passait dans le couloir perpendiculaire au leur, il était caché dans la pénombre et avait le temps de tout remballer avant embrouille.

La gomme à mâcher commençait à perdre son goût sous la mastication d’Ernest.



-Bon les règles de bases, on en a déjà parlé. On ne vend qu’à des personnes isolés ou des petits groupes à part de la foule, s’il y a trop monde, il y a aussi beaucoup d’oreilles et donc de bouches. La marchandise non vendu, on la range dans notre « local » tous les soirs. On affiche un air décontracté mais pas trop. Tous les machins bateau quoi.




La gomme à mâcher quitta la bouche d’Ernest pour aller s’écraser dans son papier originel, sous l’action des doigts du jeune homme.



-Il ne faut sous estimer personne. Les préfets ne sont pas nos ennemis, on ne les provoque pas. Ils nous sont indifférents, on les évite. Même si ça reste des bouses de dragon…qui ont le pouvoir de nous arrêter et alors ça sera fini les Gallions.




Il donna une Mornille au Serdaigle et prit une Chocogrenouille qu’il engloutit.



-Celle-ci est pour moi ! Aujourd’hui je vais près de la tour d’astronomie. Y a toujours des élèves acharnés de ta maison là bas, tous stressés par leurs cartes étoilées. Les Caramel Mous de l’Oncle Dénounerfs devraient bien marcher. Pour ta part …



Ernest dû s’interrompre, des bruits de pas venaient par là…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isis Kitlee
Préfète
avatar

Nombre de messages : 1141
Age : 32
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13966
Date d'inscription : 15/02/2006

MessageSujet: Re: Business [PV Mickael Stonebridge]   Jeu 24 Mai 2007 - 21:59

... suivit de très près par

Salut Mickael ca faisait long...

pense : Ernest pale

Bam* !!!
Les secrets des runes III, encyclopédie venant tout droit de la bibliothèque s'étala sur le sol.
Isis réussit par miracle à fermer la bouche pour ne pas faire poisson.

pense : Oh mon Dieu Jon...



Fallait dire qu'Isis n'avait pas recroisé Ernest depuis la fois où.. où.. Où ils avaient couché ensemble. Autant dire qu'elle avait tout mis en œuvre pour pas le croiser. Mais depuis que la rumeur avait éclaté dans la grande salle (à cause de Purdey), Isis rasait les murs et mettait vraiment tout en oeuvre pour ne pas le voir. Et là, manque de bol, elle était en face de lui. Autant dire qu'elle n'était pas du tout à l'aise et qu'elle préférerait affronter un dragon à la place de rester une minute de plus.


Alors pourquoi restait-elle ? Ben elle ne le savait vraiment pas.


Topok * ! Oui c'est ce qu'elle était Topok comme disait Jo la gnome. A la place de dire TocToc, ca langue avait fourché et elle avait dit Topok.

pense : pourquoi ils me regardent tous les deux comme ça, c'est parce que je ne dis rien ? Ca doit être ça... mais je dis quoi ? Salut, tu sais on a couché ensemble et je te fuis depuis, ca va ? La forme ? La santé et tout ?... ridicule



Euh, Mickael, ca me fait plaisir de te voir ? Hum... je vais te laisser tranquille, on se voit plus tard ?

Isis commença à s'en aller quand elle se rendit compte qu'elle avait oublié son encyclopédie. Mais quand elle fit marche arrière, elle faillit se ramasser à cause d'un sac qui déversa tout son contenu dans le couloir.
Faillit car elle se rattrapa au cou d'Ernest...


Spoiler:
 


Dernière édition par le Mer 6 Juin 2007 - 11:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickael Stonebridge
Adulte
avatar

Nombre de messages : 660
Age : 31
Gain de Gallions : 13812
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: Re: Business [PV Mickael Stonebridge]   Ven 25 Mai 2007 - 11:39

*Evidemment Mickael partageait entièrement l’opinion d’Ernest. Mieux valait ne pas trop en faire et rester à l’abri des problèmes… mais alors qu’il allait lui conseiller un endroit où commencer sa vente, des pas résonnèrent dans le couloir. Ils n’eurent pas le temps de rebrousser chemin ni de se cacher que déjà… Isis était là.*

Isis ?! Mais qu’est ce qu’elle fiche ici ?

-Salut…

*Lui répondit-il, ayant l’impression de parler à un mur tant elle semblait sous le choc. De quoi, il n’en avait pas la moindre idée et très honnêtement il s’en fichait. Pas qu’il se désintéresse de la vie de la Poufsouffle, mais ils avaient des choses très importantes à faire et aucun besoin qu’on vienne leur mettre des bâtons dans les roues.

Il jeta un coup d’œil à son ami qui semblait lui aussi soudainement ailleurs, et revint sur la jeune fille. Il ne savait pas ce qui se passait et allait faire remarquer à Isis que tout allait bien mais qu’ils étaient occupés là quand elle le fit elle-même.*

Pffff tout va bien…
…on est dans la bouse.


*La main du Serdaigle vint frapper son front dans un geste de désespoir. Leur amie venait de se prendre les pieds dans le sac d’Ernest, répandant tout son contenu sur le sol. Lui qui parlait justement de se débarrasser des enquiquineurs et autres boulets… Ne prêtant pas attention à la posture qu’avaient ses deux camarades, il s’activa et rangea les affaires qui étaient sorties du sac, puis se releva et attrapa la Poufsouffle par la manche.*

-Tu n’as rien vu, c’est bien clair ? Je ne plaisante pas ! Je…hum

*Remarquant à quel point il était ridicule de réagir ainsi, il relâcha sa prise et ajouta.*

-Excuses moi. On peut compter sur ton silence j’espère ? Tu n’as rien vu, rien entendu et tu ne poses aucune question.

*Il s’était peut être doublement grillé en l’agrippant de la sorte, preuve que quelque chose de louche se passait, mais il pouvait au moins se rattraper pour la deuxième chose… Il connaissait Isis depuis quelques temps déjà et savait qu’il pouvait lui faire confiance. Qu’ils devaient lui faire confiance. Nouveau regard vers le Serpentard, de qui il attendait un signe de la tête en guise d’acquiescement, signe qui ne vint pas, et retour sur la demoiselle… Moins assuré avec un Ernest qui ne disait mot.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ernest Dudikoff
Adulte
avatar

Nombre de messages : 618
Age : 31
Maison : Serpentard
Année : 6ème
Gain de Gallions : 13802
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Business [PV Mickael Stonebridge]   Ven 25 Mai 2007 - 23:08

C’est Isis, Isis Kitlee. Qu’est ce qu’elle faisait là. Ernest se rappelait vaguement d’elle. Après une expérience magique dans les sous sols, avec des pierres, des eaux et des fumées de couleurs, ils avaient eut une expérience, presque magique aussi si on veut. Ernest avait vécu ça très calmement. C’était arrivé et voilà. A cette époque, avec la marque de Mowana qui prenait de l’ampleur sur son bras, il avait d’autre chose à penser. Maintenant il trouvait que ça avait été un assez bon moment. Isis avec ses yeux améthystes aux reflets émeraudes.

La jeune fille arrive, trébuche, répandant une pluie de confiserie et d’objets illégaux, une bouteille de Bièraubeurre se brise. Entre une patacitrouille et une fausse carte de sorcier, Ernest vit la tête horrifié de son complice. Isis tombe contre lui, il sent sa poitrine contre la sienne, ses bras enserrent sa nuque, leurs visages sont proches.

Mickael sort quelques phrases qu’Ernest essaye de couvrir.



-Tu n’as rien vu, c’est bien clair ? Je ne plaisante pas ! Je…hum



-Kschhhhhhhhhhttttt !!!!!!!!!




-Excuses moi. On peut compter sur ton silence j’espère ? Tu n’as rien vu, rien entendu et tu ne poses aucune question.




-Kschhhhhhhhhhhhhhhhhhhttttttt !!!!!!!!!!!!!!!!!




Mickael venait de les vendre, si Isis avait entendu. Si elle n’avait pas entendu, elle avait des yeux. C’était foutu, avec ou sans phrases révélatrices. Il fallait la jouer fine.

Le Serpentard lança un regard au Serdaigle qui voulait dire « essaye de vite cacher le matos pendant que je distrais l’intruse ». Puis il embrassa la Poufsouffle. Soit elle accepterait le baiser et pourrait garder le secret du trafic. Soit elle le repoussait, avec de la chance le giflait et il pourrait ne plus penser aux marchandises. A moins qu’elle gifle et les dénonce après.

En somme, ça craignait. Autant en profiter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isis Kitlee
Préfète
avatar

Nombre de messages : 1141
Age : 32
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13966
Date d'inscription : 15/02/2006

MessageSujet: Re: Business [PV Mickael Stonebridge]   Sam 26 Mai 2007 - 14:22

Son parfum.
Isis contre Ernest, Ernest qui en disait mot, mots qui sortaient dans un brouhaha inintelligible de Mickael, Mickael qui lui agrippait le bras avec un manque de tact évident. Mais rien ne se passait dans la tête d'Isis à part
Son parfum.


tu sksss rien ssss plaisante pas sssssssssst

scuse moa kssssssss espère ssssssss question sssst


Son parfum
Isis n'entendait rien et culpabiliser d'autant plus. Elle hurlait à son esprit le prénom de Jon. Elle se rappelait son odeur, son rire, ses tendresses. Mais rien n'y faisait, le parfum envoûtant d'Ernest était bien présent.
Elle culpabilisait non pas de faire du mal à jon. Elle culpabilisait de vouloir revivre sa journée avec le serpentard.


Les lèvres se frôlèrent.
Un sentiment d'abandon survient.
Une potion fit son effet
Le claquement sourd et net de sa main sur sa joue se fit entendre.


Isis se détacha, recula en faisait éclater une patacitrouille encore intacte qui éclaboussa Mickael en train de tout ramasser. Elle se retourna, les yeux dans le vague, essayant de revenir sur terre. Et pour elle le seul moyen était d'analyser la situation et de la comprendre. Pas les sentiments, mais les faits.


Mickael en train de la menacer puis de s'excuser. Ernest qui etait un magouilleur de première. Des sacs pleins à craquer d'objet illicite. Une bouteille brisait sur le sol répandant son contenant de la bierrabeurre. Des cartes et des artifices sorciers, des bombabousses et encore plein de chose qui ferait malheur chez les étudiants.
Fallait pas être sorcier pour comprendre qu'ils faisaient un trafic d'objet interdit.

Peu importait pour Isis, ils feraient ce qu'ils voulaient à leurs risques et périls. Mais une, la seule, question qui venait à son esprit était.


Pourquoi, Mickael ? Pourquoi toi ? Dans quoi tu t'embarque...

Isis avait mis dans un coin de la tête ses pensées, ses sentiments, Ernest, son parfum, le baiser et les menaces pour ne s'intéresser qu'à son ami et à son bien être.


Dernière édition par le Mar 29 Mai 2007 - 23:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ernest Dudikoff
Adulte
avatar

Nombre de messages : 618
Age : 31
Maison : Serpentard
Année : 6ème
Gain de Gallions : 13802
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Business [PV Mickael Stonebridge]   Mar 29 Mai 2007 - 23:18

Les lèvres d’Isis se détendent et cherchent les siennes un instant. Puis un sifflement et la claque résonne.

Ernest, la joue rougissante sous le coup, est mécontent. Non seulement il s’était prit une gifle, comme ça aurait dû se passer, mais en plus la Poufsouffle avait quand même repéré leur affaire. Ce n’était pas difficile avec tout ce chantier.

Pourtant il l’avait senti, il en était sûr, Isis avait failli s’abandonner… son goût de lilas, imprégnait encore les lèvres du jeune homme.

Le Serpentard reprit contenance, se massa légèrement la joue et sourit à Isis. Jamais il ne fallait montrer sa faiblesse à son adversaire, plus maintenant. Elle fixait Mickael et attendait une réponse de sa part.

Ernest en profita pour sortir sa baguette, tout ranger d’un coup de celle-ci. Ils devaient avoir perdu l’équivalent d’un galion et quelques mornilles de marchandise non vendable. Ça ne diminuait pas de beaucoup leur bénéfice.

Comme si les deux n’étaient pas là, de quelques enjambées il vérifia qu’aucun autre élève n’arrivait. Personne heureusement. Ça aurait tourné à la catastrophe. Il revint vers eux. Ernest se surprit à regarder les courbes de la Poufsouffle, se remémorant de brèves visions de peau et de chaleur. Un picotement sur la joue lui rappela aussi la gifle, nettement moins agréable.

Il passe derrière la jeune femme et jette un regard discret dans sa poche droite, sa baguette et un paquet de Chocoballes. Cette friandise marchait plutôt bien et en faire le commerce pourrait être très lucratif. L’odeur floral d’Isis, lui parvint encore, émoustillante.

Il n’eût pas le temps de faire grand-chose d’autre, car Mickael répondait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickael Stonebridge
Adulte
avatar

Nombre de messages : 660
Age : 31
Gain de Gallions : 13812
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: Re: Business [PV Mickael Stonebridge]   Lun 4 Juin 2007 - 16:19

*Mickael fut surpris par ce qu’il vit. Ernest embrassant Isis. Et surprit était un bel euphémisme. Il lui semblait pourtant qu’Isis et Jon sortaient ensemble et que c’était du sérieux… Il ne comprenait pas grand-chose et n’avait même pas remarqué les tentatives de son associé pour couvrir cet accident. A vrai dire tout cela sentait assez mauvais, bien qu’il pense pouvoir faire assez confiance à Isis, et il lui tardait de décamper d’ici. Pour plusieurs raisons…

Alors la jeune femme le sortit de ses pensées et il interrompit le rangement des affaires étalés, ce qu’il faisait d’ailleurs machinalement, tellement plongé dans ses idées qu’il était.*

-Rien. Ne cherches pas à en savoir plus sur rien. Oublies juste tout ce que tu as vu. Salut.
*Lui-même étonné de sa réponse, il fourra le dernier paquet de Chocoballes dans le sac, se releva et quitta le couloir pour rejoindre celui adjacent que quelques élèves sortant de cours commençaient à emplir. Il avait adressé un signe de tête au Serpentard, espérant que celui-ci comprendrait qu’ils se retrouveraient aussitôt qu’il aurait réussi à se décoller d’Isis. Et c’était le bon mot, décollé…*

Pourquoi elle m’a rien dit… Je pensais pourtant que…mhhh

*Voilà ce qui préoccupait le jeune homme. Bien sur que la vie sentimentale de son amie ne le concernait pas directement, mais il aurait quand même apprécié qu’elle ne lui cache pas ce genre de chose, parce qu’ils pourraient dire ce qu’ils voudraient, lui était certain que ce n’était pas la première fois qu’ils avaient eu une "approche" physique. Elle ne lui avait fait aucune part de ceci, ça pouvait être normal, elle n’allait pas le dans tous les donjons du château mais maintenant la question de pouvoir lui faire confiance aveuglément, comme il avait tendance à le faire jusque là, se posait. D’autant plus qu’ils risquaient gros lui et Ernest si on venait à apprendre l’existence de leur trafic…

Mickael avait rejoins un escalier tout prêt et s’était adosser derrière l’armure qui était posée à son pied. D’ici il pourrait voir lorsque la Poufsouffle partirait, ou tout au moins quand son associé referait surface. En attendant il était toujours plongé dans ses pensées.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isis Kitlee
Préfète
avatar

Nombre de messages : 1141
Age : 32
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13966
Date d'inscription : 15/02/2006

MessageSujet: Re: Business [PV Mickael Stonebridge]   Lun 4 Juin 2007 - 21:54

Isis se prit la remarque de Mickey en pleine face. Non pas que ses paroles étaient dures, c'était son regard et son ton qui la blessèrent. Elle sentait qu'elle l'avais blessé mais ne savait pas comment et de quoi.

pense : Qu'est ce que je t'ai fait ? Mickey, dis le moi, que je me rattrape... Pourquoi j'ai l'impression de t'avoir déçue...

Mais Ernest, enfin son parfum, arrêta son flot de réponses sans question.


Toi... mais toi... tu... tu... tu...

Isis fusilla son amant des fumées dans les yeux, un doigt accusateur planter sur lui.

Tu n'es qu'un triple veracrasse, un mou du gnou complètement inconscient.
Tu n'es qu'une espèce de vaurien bas de gamme, plus immonde qu'un... qu'un gnome tout mou...

Je t'interdis d'emmener Mickael dans tes embrouilles. C'est malsain, ça pu la bouse du dragon. Si tu veux faire le Peevees Cambrioleur, tu le fais mais sans lui, tu lui fous la paix. Tu ne penses pas que tu as foutu assez de merdouille dans la vie des gens, non faut en plus que tu en entraînes. T'es le pire des idiots, t'es un troll, tu me dégoûtes.



Ca servait strictement à rien de lui balancer tout cela, mais vraiment à rien. Isis le savait pertinemment, mais ça la soulageait.

Ca la soulageait car elle avait blessé Mickael pour une raison qu'elle ne connaissait pas ou qu'elle fabulait. Oui elle pouvait très bien fabuler, il n'y aurait rien d'étonnant dans ce fait. Mais tout cela n'empêchait pas que dans l'hypothèse qu'elle avait fait du mal à son ami c'etait la faute de ce vil serpent, manipulateur, séduisant, et un brin bad boys séducteur qui était très attirant. C'est lui qui avait emmené l'aigle sage dans ses morsures, il ne pouvait pas être autrement. C'était impensable pour Isis.

Et puis, ça la soulageait car fallait dire qu'Isis se trouvait assez fragile face à lui. Elle le fuyait mais ca ne résolvait pas le problème qui était qu'Ernest était très attirant. Leur relation était très différente de celle qu'elle avait avec Jonathan. Et la jalousie de Jonathan au quotidien pouvait être pesante. Certain moment, plus souvent qu'elle ne le reconnaissait, elle se sentait un oiseau aimant sa propre liberté dans une jolie cage bordé d'amour, mais comme toute cage elle ne la supportait pas. Elle pouvait s'y loger et prendre toute la place qu'elle désirait, mais elle voulait toujours l'ébranler pour prendre sa liberté, suivre ses envies. Ces bêtises font parti du plan pour se frayer une trappe... Ernest etait devenu une autre, une voie différente. Mais ca Isis ne l'avait pas encore assimilé et ne se l'avouait pas... pas dans l'immédiat en tout cas.

Légèrement calmée, elle continua sur un ton beaucoup moi fâchée.


Tu pourras lui dire que je ne dirais rien sur ce trafic. Il peut avoir confiance, mais je... je ne veux pas qu'il lui arriva quoique ca soit. Et tu feras en sorte qu'il ne lui arrive rien, parce que si jamais quelque chose se passe mal, c'est toi que j'accuserai et cela sans aucun état d'âme

Autant dire que la menace d'Isis était ridicule, sûrement parce qu'elle-même la trouvait minable.


Dernière édition par le Mer 6 Juin 2007 - 11:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ernest Dudikoff
Adulte
avatar

Nombre de messages : 618
Age : 31
Maison : Serpentard
Année : 6ème
Gain de Gallions : 13802
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Business [PV Mickael Stonebridge]   Mar 5 Juin 2007 - 9:37

Ernest sourit fugitivement. C’est moins un sourire qu’une contraction des lèvres par contrariété, par agacement et impatience. La jeune fille aux cheveux violets et au parfum de lilas était clairement en colère, déversant une foule d’injures peu convenable sortant de la bouche d’une si ravissante créature.

Isis Kitlee et son doigt accusateur, frappant la poitrine du jeune homme pendant qu’elle proclamait. Isis Kitlee qui a eu le malheur de débarquer à l’improviste dans ce couloir.

D’une pichenette, Ernest chasse la main de la Poufsouffle, puis une fois encore tourne autour d’elle en l’observant, sans rien dire au début, puis l’enserrant de ses bras, mains croisées sur son ventre, pose sa tête entre sa nuque et son épaule.



-Isis, Isis, Isis…Est-ce moi que tu accuses de semer le trouble dans tant de vie ? « Foutre la merdouille » comme tu dis ?
N’oublie jamais qu’on était deux ce jour-là, qu’on s’est aimé très fort nous deux, pendant ce court instant.




Ernest a un sourire mauvais, qu’Isis ne peut pas voir, étant donné qu’il est collé contre elle.



-Jonathan est quelqu’un de bien, vous êtes toujours ensemble, donc on peut dire que tu en as profité au maximum. Serait-il capable de la même indulgence, s’il savait que tu t’étais laissé embrasser de la sorte, aujourd’hui ?



Sa voix est calme, douce, pour que les mots s’insinuent bien dans l’esprit d’Isis. Il se libère de son étreinte et passe devant elle, lentement, un doigt posé sur son cou.



-Je te dégoûte ? Je devrais me sentir blesser ? Mickael fait sa vie, et toi la tienne. Je n’ai fait que lui proposer un choix, qu’il a accepté. En me dénonçant moi, tu dénonceras Mickael, ça va de soi.



Ernest se rapproche tout près encore une fois.



-N’oublies jamais ma chère amie, que le Serpent a plus d’un visage même s’il n’a jamais eu de véritable odeur. S’il vient une source d’ennui, il ne l’attaquera peut-être pas directement, mais ses crochets goûteront à la chair de ses proches.



Le Serpentard s’éloigna et soupira, comme ennuyé d’avoir à tenir ce genre de discours.



-Prends soin de toi, Isis.



Puis il ramassa son sac et s’en alla, pour rejoindre Mickael, qu’il trouva au pied d’un escalier non loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isis Kitlee
Préfète
avatar

Nombre de messages : 1141
Age : 32
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13966
Date d'inscription : 15/02/2006

MessageSujet: Re: Business [PV Mickael Stonebridge]   Mer 6 Juin 2007 - 15:37

Le souffle dans sa nuque était intenable. En tout cas beaucoup plus que d'être emprisonnée dans ses bras car elle ne pouvait pas faire abstraction de cette respiration, souvenir très présent de leur relation. Ce simple vent avait une sensualité telle qu'Isis souhaitait de tout son cœur devenir invisible et pouvoir s'enfuir ni vu ni connu. Mais même en étant sorcière, elle ne pouvait pas le faire à la place elle se mit à rougir, prenant une teinte cerise. C'était tellement plus simple à mettre en place.

N’oublie jamais qu’on était deux ce jour-là, qu’on s’est aimé très fort nous deux, pendant ce court instant.

Elle baissa les yeux délibérement, trouvant le sol plus facile à regarder. Il était tentation à cet instant, et Isis n'était qu'humaine. Pas une sur femme ou tout autre Ange que rien ni personne ne pouvait dévier de l'Elu. Elle était plutôt un Tantale qui avait Lui en guise de plat dans le Tartare de ses envies.

Elle n'écouta pas un traître mot qui sortait de celui qu'elle fuiait en pensée, ne pouvant pas le fuir physiquement. Elle en était incapable, allait savoir pourquoi.
Alors elle attendit patiemment qu'il s'en aille. Et c'est ce qu'il fit à l'instant même au elle s'apprêtait à lui demander. Une coïncidence, un point c'est tout. C'est ce qu'Isis se persuada. Ernest ne pouvait pas lire ses pensées, seul Jon le pouvait. D'ailleurs elle ne savait pas comment cela était arrivé. Mais elle était sure que ce n'est pas parce qu'ils avaient fait l'amour, ca marche pas comme ça... en tout cas c'est ce qu'elle se murmurait d'une voix peu convaincante à sa logique.

Elle ramassa son livre et une boîte de bombabousse, que Mickael avait oublié de ramasser. Elle la garda et se promit de lui rendre la prochaine fois qu'elle le voyait.

Puis elle repartit dans la direction opposée aux deux garçons, filant le plus rapidement possible voir Jonathan. Elle avait besoin d’être rassurée et d'être apaisée. Et comme toujours, c'est dans sa cage d'amour qu'elle le serait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Business [PV Mickael Stonebridge]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Business [PV Mickael Stonebridge]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Château :: Les Couloirs et les Escaliers-
Sauter vers: