Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une facon de voir dans un monde de gris.(Pv Campbell)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Julian Falcon
Adulte
avatar

Nombre de messages : 483
Age : 33
Maison : Serpentard
Année : 7eme année
Gain de Gallions : 14274
Date d'inscription : 06/01/2006

MessageSujet: Une facon de voir dans un monde de gris.(Pv Campbell)   Jeu 10 Mai 2007 - 19:26

*Julian était assis dos à un arbre, la tête légérement appuyé contre lui, ne se tenant pas tout à fait droit, dans une posture qui impliquait plus une certaine envie de se reposer, qu'une envie de reflechir. Mais tout ceci cachait une profonde mélancolie qu'il lui était difficile de ne pas mettre en avant lorsqu'il discutait avec une personne. Un oiseau passe à coté de lui, et se penche en avant pour attraper de son petit bec, les quelques miettes de pain. Une forme étrange et sombre passe alors en avant... L'oiseau tombe mollement sur le sol. Deuxième passage, l'ombre repasse rapidement. L'oiseau disparait. Julian le repére des yeux dans le bec de son corbeau...*

*Son animal est atteint d'une grande sauvagerie en ce moment. Depuis que les moines ne sont plus qu'une histoire ancienne, il ne lui est plus necessaire de le protéger a 100 pour cent, et il s'est libéré de toute entrave concernant la discrétion qu'il devait avoir avant. Il devient de plus en plus difficile de le supporter. *

*Machinalement Julian porte une main sur le sol ou l'oiseau avait disparut. Il gratte un peu la terre, et le sang a tôt fait de recouvrir ses doigts. *

*Devant ses yeux, apparaissent des strilles, des éraflures grises. Il les ferme et les réouvre, ca va mieux.*

*Mais non. Encore ces parasites devant ses yeux. Sa perception des choses devient étrange, et alors que devant lui tout se trouble, apparaît un visage féminim...*


Jo Campbell.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Korinodarkwings.skyblog.com
Jo Campbell
Adulte
avatar

Nombre de messages : 588
Age : 28
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13959
Date d'inscription : 21/04/2006

MessageSujet: Re: Une facon de voir dans un monde de gris.(Pv Campbell)   Jeu 10 Mai 2007 - 21:38

Jo venait de sortir de son cours de sortilège. Pour pouvoir utiliser un maximum de son potentiel magique, la Poufsouffle avait décidé d'avaler cette potion qui lui rendait son apparence normale seulement pour quelque heures, sauf accident émotionnel... En effet, un excès de colère, de joie ou de tristesse pouvait annuler les effet de la potion, si bien qu'elle pouvait se retrouver à l'état de gnome sans avoir profiter du temps qui lui était imparti.

C'est pour ça qu'au cas ou, elle avait toujours ses vêtements de petite filles dans son sac avec tous les accessoires : comme les croyons de couleurs, les chocoballes et autres distractions pour enfant de quatre ans. Le seul problème, et elle s'en était rendu compte en cours lorsqu'elle avait du trouver une plume non usagée, c'était qu'elle avait perdu son bateau de pirates volant. Et Jo savait qu'une fois retrouvé sa taille de gnome, c'était la première chose qu'elle voudrait avoir entre les mains. Et si elle ne l'avait pas, elle allait sûrement être insupportable avec ses camarades...

Au lieux d'être attentive en classe, la Poufsouffle c'était remémoré les endroits où elle était allé avec ce bateau. Seule certitude, c'était qu'elle avait égaré le jouet entre le moment où elle avait quitté sa salle commune et cette salle de cours. A la fin de l'heure, la jeune fille retourna sur ses pats. Il n'y avait rien dans les couloirs, les escaliers, le grand hall... peut être dehors... peut être qu'elle l'avait perdu lorsqu'elle avait terminé à la va vite son devoir de potion au pied de cet arbre dans le parc.

Jo ouvrit la grande porte, descendit les marches d'escaliers et se dirigea vers l'arbre. Machinalement elle regarda sa montre, il lui restait un peu plus d'une heure avant de rapetisser. Elle leva la tête au ciel et put constater que cette fin d'après midi allait être vraiment magnifique. Les beaux jours revenaient et ça lui mettait du baume au coeur.

Lorsqu'elle baissa la tête pour regarder dans la direction de l'arbre, elle vit que quelqu'un avait décidé comme elle auparavant, de s'y installer. Une chance! Peut être que cette personne avait retrouvé son bateau. Jo accéléra le pat. Plus elle s'approchait et plus elle se disait que cette silhouette lui disait quelque chose. A une dizaine de mettre, elle put constater qu'il s'agissait de Julian Falcon. Ils ne s'étaient jamais adressé la parole, mais elle le craignait un peu. Tout d'abord parce qu'il était en septième année et donc plus grand qu'elle, préfet et Serpentard... pas qu'elle ait quelque chose contre les Serpentard, mais Draconia l'avait quelque peu soigner sur ce point là...

Jo ralentit le pat et scruta Julian pour voir s'il était enclin à lui répondre si oui ou non il avait vu son bateau. Mais il avait l'air un peu dans les vapes et n'avait pas l'air agressif...

La jeune fille reprit un peu de contenance et s'éclaircit la voix. Elle tordait nerveusement l'anse de son sac entre ses doigts.


- Salut, Julian... Tu n'aurais pas vu un jouet en forme de bateau des fois?

Puis Jo vit le sang sur ses doigts, elle s'agenouilla.

- Eh, ça va bien?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Falcon
Adulte
avatar

Nombre de messages : 483
Age : 33
Maison : Serpentard
Année : 7eme année
Gain de Gallions : 14274
Date d'inscription : 06/01/2006

MessageSujet: Re: Une facon de voir dans un monde de gris.(Pv Campbell)   Ven 18 Mai 2007 - 19:01

*Ses yeux se relevérent pour parcourir lentement le corps de Jo Campbell. Elle se révélait sous sa forme originelle. Pas trop grande, mignonne, et surtout tellement plus mure, que sous sa forme de gamine. Ecoutant sa question, il en revint ensuite à ses doigts, aprés une seconde, il les essuya sur le sol, puis se releva.*

"Oui, je vais bien. Ce n'est... n'était pas mon sang, mais juste celui d'une pauvre créature."

*Le croassement de son corbeau lui répondit en retour. Une sorte de rire moqueur, alors que le sang devait lui dégouliner du bec d'une façon sordide. Son père avait vraiment du lui donner le plus cruel de la lignée. Un digne représentant des Falcon.*

"Au sujet de ton bateau, il me semble l'avoir entrapercu sur le lac. Il flottait lentement, je pensais que quelqu'un jouait avec, et s'en était éloigné pendant quelques secondes. Mais si tu le cherches, c'est qu'il a décidé de prendre son indépendance. Je peux t'aider à le retrouver, si tu le désires. Je n'ai rien d'autre à faire, et la compagnie d'une Poufsouffle peut me faire changer d'humeur."

*Il commença à marcher vers le lac, suivi par Jo. Julian pointa du doigt le bateau, qui commençait à tanguer sous les minuscules vagues. Le bateau flottait sous pavillon inconnu. Son minuscule équipage tentait tant bien que mal de redresser la barre. Son quoi!*

"Jo... Tu sais qu'il y a un reglement sorcier qui interdit strictement de réduire les moldus à une taille microscopique, dans le but, non avoué, de jouer aux petits bateaux... Nous avons tous été jeune, je le comprends, mais avant, je n'étais pas au courant de mes pouvoirs."

*Julian se delectait de cette situation, il employait un ton assez ironique. Il avait les moyens de punir Jo par jeu, mais néammoins cette situation l'intriguait. Il ne l'estimait pas assez bête, pour enfreindre les reglements sorciers les plus formels...*

"Bon ben maintenant, je crois qu'on sait ou est ton bateau..."

*La question était de savoir surtout, qui irait le chercher au milieu du lac...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Korinodarkwings.skyblog.com
Jo Campbell
Adulte
avatar

Nombre de messages : 588
Age : 28
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13959
Date d'inscription : 21/04/2006

MessageSujet: Re: Une facon de voir dans un monde de gris.(Pv Campbell)   Lun 21 Mai 2007 - 10:00

Ce n'était pas son sang. Il essuya ses doigt dans l'herbe et on pouvait voir qu'il n'y avait aucune plaie. Ce n'était pas le sien mais celui de quelque chose d'autre. Elle regarda Julian dans l'attente de quelque détails supplémentaire mais il n'eut pas besoin de se donner cette peine. Un croassement de corbeau se fit entendre. Et cela fit sursauter Jo. Elle leva le regard vers l'endroit du bruit. Il y avait bien un corbeau et ce dernier était en train de déchiqueter un truc à plume.... de toute évidence à l'origine c'était un moineau.

Pense : c'est glauque les corbeaux... et puis il a pas l'air sympathique celui là...

La jeune fille fut sortit de ses pensées par le Serpentard qui lui dit avoir vu son bateau flotter sur le lac. Comment avait il put se retrouver sur le lac? Il y avait d'autres élèves frappés du même sort qu'elle ou quoi? Ou alors... il y avait des immatures dans l'école, en même temps normal, vu que des élèves avaient 11 ans...

Julian lui demanda si elle voulait bien de son aide et elle accepta par un hochement de tête... par contre elle regretta un peu : il venait de lui dire que la compagnie d'une Poufsouffle pouvait lui faire changer d'humeur... ça veut dire quoi ça? Il voulait se moquer d'elle? La charrier?... la torturer ( on ne sait jamais ce qui peut arriver...)? En l'espace d'une seconde l'esprit de Jo se mit en mode PARANO. Néanmoins, pressée de retrouver son bateau elle le suivit sur la berge du lac. Et puis après tout toutes le craintes de la Poufsouffle n'étaient fondés que sur des préjugés.. Oui parce que quand on est le jouet favori d'une Miss Darkus, on a tendance à voir le mal partout autour de soi.

Jo regarda dans la direction que lui indiquait Julian. Le bateau menaçait dans peut de temps de se retourner :le peu de vaguelettes représentaient à l'échelle du petit bateau à une véritable tempête. Jo voyait que les voiles étaient en train de se déplier. L'équipage magique à bord était sûrement en train de faire tout son possible pour éviter le naufrage. En parlant d'équipage, Julian semblait surpris qu'il y en ait un. Jo émit un petit rire aux mots du Serpentard.


- Je n'ai pas eu besoin de jeter un sort pour faire apparaître un équipage. C'est un bateau magique et dès que tu le mets sur l'eau un équipage s'affère à le faire naviguer... c'est peut être pour ça d'ailleurs qu'il est au milieu du lac maintenant...

Jo sortit alors sa baguette de sa poche et pointa le bateau.

- Accio bateau!

Le tour était joué! Elle avait le bateau dans les mains au bout de quelque secondes d'attente. Elle s'approcha de Julian et lui mit le bateau sous le nez.

- Tu vois, là il n'y a plus d'équipage mais si je le met sur l'eau, ce que fit Jo, l'équipage magique apparaît. C'est génial hein! Et c'est tellement réaliste que de fois j'ai envie de rapetisser pour me joindre à tout se monde là. Et ça, ( elle montra le pavillon ) ça désigne ma flotte, enfin ... quand je suis sous ma forme de gnome.

Le pavillon était en fait tout noir. Il y avait dessus une libellule blanche, rappelant la tache qu'elle avait dans le bas du dos et deux épées blanches croisées par dessus, pour faire plus pirate. Jo se rappela de son désir lorsqu'elle était petite de devenir pirate. Puis elle releva soudainement la tête vers le Serpentard, se rappelant qu'elle n'était pas seule.

- Enfin, c'est un jouet assez utile lorsque je me transforme. Au moins je n'essaie pas de voler des chocoballes à tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Falcon
Adulte
avatar

Nombre de messages : 483
Age : 33
Maison : Serpentard
Année : 7eme année
Gain de Gallions : 14274
Date d'inscription : 06/01/2006

MessageSujet: Re: Une facon de voir dans un monde de gris.(Pv Campbell)   Ven 25 Mai 2007 - 17:34

*Julian ne put s'empecher de sourire a la derniére réplique de Jo.*

"C'est dommage que tu ais un jouet qui puisse t'occuper autant, j'aurais aimé savoir jusqu'ou tu aurais été capable d'aller pour un sac de chocoballes entier..."

*Il pointa du doigt le bateau.*

"Néammoins, c'est un jouet ingénieux je te l'accorde. Et il est plutôt joli. Mais regarde ton équipage a l'air d'avoir perdu un baril, et de rhum, je supose, ca serait bien dommage qu'il ne puisse pas le boire n'est ce pas!"

*Julian fit quelques pas au bord du lac et y posa un pied. Il se pencha en avant pour attraper le baril. Celui ci se rapprocha de lui rapidement. Il commença alors à marcher un petit peu dans l'eau, puis une vague rapide le submergea et l'attira complétement. Il apercut enfin le baril.*



"Quoi, mais qu'est ce que je fais dans l'eau!"

*Rapidement il se hissa sur le baril, sentant ses vetements entiérement trempés lui coller à la peau. Il chassa la mouette qui se trouvait sur le baril. Elle prit son envol. Il en profita pour regarder le ciel au dessus de lui, mais tout était étrangement flou, comme si une cloche de verre recouvrait tout le lac. Et il ne pouvait pas voir non plus Jo, qui avait du voir son rappettissement soudain. Seul sur le baril, il n'apercevait pas non plus de bateau à l'horizon. En revanche, en grattant la surface du baril, il vit que celui çi était couvert de signes runiques... Ce qui pouvait expliquer ce qui lui arrivait. En revanche, il ne voyait aucun moyen de revenir à sa taille normale. Sans oublier que le lac lui semblait maintenant s'étendre à perte de vue...*

"Quand je pense que c'est Jo, qui avait le désir de faire partie de son équipage..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Korinodarkwings.skyblog.com
Jo Campbell
Adulte
avatar

Nombre de messages : 588
Age : 28
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13959
Date d'inscription : 21/04/2006

MessageSujet: Re: Une facon de voir dans un monde de gris.(Pv Campbell)   Dim 3 Juin 2007 - 15:03

HJ : je suis désolée pour le retard... ça ne se reproduira plus !!

Julian dit à Jo qu'un des barils du bateau était tombé à l'eau. La jeune fille regarda alors son bateau... Elle ne savait même pas qu'il y avait des barils dans ce jouet... et ben dis donc pour un jouet bon marché, il était vraiment très fidel à la réalité. Elle inspecta attentivement le bateau pour voir d'où le baril avait pu tombé... mais elle ne voyait pas. Elle releva alors la tête et s'apperçu que Julian n'était plus là. Elle regarda autour d'elle, il n'y avait pas de trace du jeune homme. Il s'était évaporé. Il aurait pu tout de même la prévenir au lieu de partir comme un voleur.

La jeune fille quelque peu agacée se pencha et remit le bateau dans l'eau pour le regarder flotter. L'équipage apparut et s'affaira à déplier les voiles. Jo vit alors le baril que Julian lui avait montré, il flottait toujours sur l'eau. Un insecte semblait être prisonnier dessus. Jo tendit la main pour retirer le baril de l'eau et ainsi, sauver la bestiole. Mais au moments où ses doigts entrèrent en contact avec l'objet, Jo se retrouva instantanément dans l'eau comme si elle était au milieu d'une mer agitée. Elle n'avait pas pied et ne voyait pas la rive. Une vague s'abatti sur elle et elle but la tasse. Après avoir recraché l'eau qui... n'était pas salé... elle regarda autour d'elle paniquée... Mais où était t-elle ?????? C'est quoi ce délir!!

Elle vit alors le baril de tout à l'heure mais il n'était plus minuscule, au contraire! Il faisait maintenant sa taille! Et dessus ce n'était pas un insecte c'était Julian! Jo nagea aussi vite qu'elle le put vers lui. Cen'était pas évidant, ce qui était pour elle des vaguelettes quelque instant plus tot étaient désormais des vagues de quelque metres de haut. Elle arriva néanmois à atteindre son but et s'accrocha au baril.


- Julian!! Qu'est ce qu'il s'est passé? On était là bas et maintenant on est là! Et pourquoi il a grossi ce truc!! C'est dingue tout ça!

Mais le Serpentard n'eut pas le temps de répondre. Elle entendit derière elle une voix lointaine criant « Deux hommes à la mer!! ». Jo se retourna et se prit une vague dans la figure... Elle se frotta les yeux meurtris pr l'eau et les rouvrit... Au loin on pouvait apercevoir un bateau. Mais pas n'importe quel bateau... son bateau... mais 10 000 fois plus grand que l'original. C'était bien son pavillon qui flottait dans l'air... Elle n'en revenait pas... c'était du pur délir...

- Julian... dit moi que je rêve...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Falcon
Adulte
avatar

Nombre de messages : 483
Age : 33
Maison : Serpentard
Année : 7eme année
Gain de Gallions : 14274
Date d'inscription : 06/01/2006

MessageSujet: Re: Une facon de voir dans un monde de gris.(Pv Campbell)   Lun 11 Juin 2007 - 21:40

"Je crois qu'il y a des rêves tout aussi troublants, mais qui sont bien moins réels que celui là. Je me suis pincé tout à l'heure pour vérifier, et ce n'est pas un rêve, si tu en doutes, je serais à l'aise pour revérifier sur toi."

*Il souria, puis la hissa sur le baril, qui ne pouvait porter que deux personnes... Déjà le bateau se rapprochait. Et Julian se rappelant d'anciennes images de textes moldus, se prit à penser aux maudits pirates. Un regard à Jo Campbell, l'assura que sa gentillesse et son coté gamine plutôt présent en ce moment, l'empêcherait de faire naviguer un équipage de vil pirates, sans coeur, sans foi, sans loi, et sans hygiène...*

*Mais la connaissant peu, il demanda...*

"Ton équipage ne serait pas composé de pirates par hasard?*

*Les vagues se frottaient docilement à la proue du navire, caressant le bois de chêne, de ce bateau semblant sortir d'une ancienne époque. A la proue du navire, la mince figure pale d'une femme se détachait, suivi d'un corps humain terminant par une queue de sirène... L'une des croyances des hommes autrefois, la rencontre des sirènes d’un univers magique qui rencontrait des marins venant d’un monde moldu, où le réel dominait tout. Mais la sirène trônait devant ce navire maintenant, dernier vestige d’une croyance magique…*

*C’est le tambour qui semble prédominer dans tout ce bruit ambiant. Puis les cris :*

« Hissez leur une corde, nous allons les ramener à bord ! »

*Le vaisseau s’approche rapidement, manque de heurter le baril, qui tangue de plus en plus à cause des vagues et qui manquent de les replonger dans une eau douce et froide… *

*Une corde est lancée en direction du baril et je l’attrape. La galanterie m’ordonnerait de faire passer Jo en premier, à qui je tendrais la corde, et lui dirais de monter. Mais la sombre odeur qui émanait de ce navire, et l’équipage inconnu, me fit me risquer le premier. Je lui glissais juste avant un mot à l’oreille en signe de conseil…*


« Si ce sont des pirates, cache de toi, tout ce qui pourra te faire reconnaître comme femme… Bien que ce soit pour moi un drame, il faudra te faire garçon manqué, et si c’est un navire marchand, ben… séduis le capitaine… »

*Il commença à monter à la corde en prenant appui sur le bois, lorsqu’un visage apparut, le regardant monter en souriant…*

Hj: Désolé, maintenant, c'est moi qui poste avec beaucoup de retard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Korinodarkwings.skyblog.com
Jo Campbell
Adulte
avatar

Nombre de messages : 588
Age : 28
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13959
Date d'inscription : 21/04/2006

MessageSujet: Re: Une facon de voir dans un monde de gris.(Pv Campbell)   Lun 18 Juin 2007 - 14:49

Ce n'était pas un rêve! Julian venait de lui confirmer! Il l'aida à grimper sur le baril. Elle n'arrivait pas à bouger dans ses vêtements tout mouillés qui lui collaient à la peau.. Et le bateau se rapprochait de plus en plus. Elle commancait à avoir mal au ventre... parce que oui, son équipageétait bien composé de pirates, comme le soulevait Julian. Une corde fut lancée, Le Serpentard s'en saisit et avant de monter il lui dit :

« Si ce sont des pirates, cache de toi, tout ce qui pourra te faire reconnaître comme femme… Bien que ce soit pour moi un drame, il faudra te faire garçon manqué, et si c’est un navire marchand, ben… séduis le capitaine… »

Bien entendu que c'était des pirates! Elle n'avait tout de même pas la miniature maintenant super grande d'un triste navire marchand! Et quand à cacher tout ses traits féminins... c'était un peu raté! Sans baguette magique disparue lors de son retrécissement impossible de faire quoi que ce soit et ses vêtements mouillés faisait bien ressortir son double détail sur la poitrine qui sauterait aux yeux des pirates... Et puis les cheveux longs ça se cache comment??

Jo ne dit rien, laissa Julian se rendre compte de la situation lui même. Ils étaient dans la bouse... mais une mare à bouse. Surtout elle... Plus elle montait à la corde plus elle se disait que l'option du baril dans l'eau n'était peut être pas si mauvaise que ça.

Julian venait de finir de monter. Ce fut bientôt à son tour de se hisser sur le pont. En se redressant, elle se dit qu'il ne fallait absolument pas montrer de la peur ou de l'angoisse ou quoi que ce soit. Déjà qu'elle était mal barré, alors il ne fallait pas agraver son cas. Elle se mit aux côté de julian et regarda les menbres de l'équipage qui s'étaient regroupés tout autour d'eux apparement curieux de voir les naufragés repêchés.

Inutile de préciser que l'hygiène corporelle n' avait pas de sens pour les pirates. Leurs vêtements étaient de vrais torchons, leurs dents qu'ils laissaient voir à cause de leur sourire (qui ne semblaient pas de bonne augure), était noires ou absentes. Leurs cheveux tout poisseux luisaient sous le soleil et leurs bras etleurs jambes étaient couvert de graisse et de suie.

Un des pirates s'était mis au devant des autres. Il avait un sourire... à faire peur. Mais Jo le reconnu. C'était Bill Jucks. Il était dans les livres d'histoires qu'elle lisait étant petite. On le reconaissait grâce à son corps couvert de tatouage. Un peu plus loin, il y avait Plat De Nouilles avec ses mains cousues à l'envers, Cotton avec son perroquet perché sur son épaule qui semblait répêter sans cesse « Poupée! », John Silver et sa jambe de bois et...


- Par Calypso, nous venons de repêcher deux petites crevettes! Dit Bill Jucks
- Dites moi, y'aurait il pas une Donselle? Pouvait on entendre dans la masse de pirate.
- Pas de femme à bord! Ça porte malheur!

Jo se mit à regarder dans la direction de Julian sans raison particulière, peut être pour l'appeler à l'aide ou pour lui faire savoir que s'il avait une idée c'était le moment. Mais il ne fallait pas qu'elle se repose trop sur lui, les pirates s'appercevrait de sa faiblesse et ils ne la prendrait que comme .... ben une simple femme...mais non ce n'était pasle cas! Elle était maitre de ce bateau! Pas capitaine! Mais maitre...

- Je souhaite voir le Capitaine, dit elle d'une voix.... sûre. Je veux le voire sur le champ. Conduisez nous à lui.

Hj : choisit un nom pour le capitaine digne d'un suprebe bateau ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Falcon
Adulte
avatar

Nombre de messages : 483
Age : 33
Maison : Serpentard
Année : 7eme année
Gain de Gallions : 14274
Date d'inscription : 06/01/2006

MessageSujet: Re: Une facon de voir dans un monde de gris.(Pv Campbell)   Lun 18 Juin 2007 - 16:03

*La tension de Julian égalait au moins celle de la puanteur des marins, qui devait se passer de la graisse de baleine sous les aisselles, au moins deux fois par jour, pour essayer de peu sentir. Peine perdue. De même qu’il était hélas impossible de cacher les attributs féminins de Jo Campbell, les pirates déjà avides, salivait sur elle, comme si elle avait représenté toute une montagne de joyaux. L’équipage se précipitait autour d’eux, comme un banc de requin autour de deux petites sardines. On aurait dit un équipage de malformés, et …*

"Par Calypso, nous venons de repêcher deux petites crevettes!"

*Et d’abruti oui c’est ça, d’abruti… Le Baten *

*C’est alors que Jo, contre toute attente, mystérieuse princesse crevette dans une eau douce, demanda à voir le capitaine, d’une voix assez autoritaire… Et ici, donc l’adage se vérifiait une fois encore, une femme sur un bateau, ça porte malheur…* Rolling Eyes

*Le rire qui sortit de l’espèce de soute de ce grand navire surpris Julian qui se raidit considérablement. Il sortit de cet endroit là, un grand pirate, plutôt fort, qui sentait l’huile de Cologne à plein nez…*


« Oh oh ! Mais que voilà une belle paire de marins d’eaux douces. L’un est aussi pale que la plus pure des vierges, et l’autre est aussi rondelette au niveau poitrine que la pustule que Edon le forgeron a au niveau de sa fesse gauche. »

*Il se gratta fortement le nez avant de poursuivre.*

« Ainsi cette donzelle, désire parler au capitaine, que dis-je, au Dieu du Lac du Calamar, le grand Sparradrow ! »

*Il fit une révérence*

« Ainsi soit-il. »

*Les marins ricanèrent de bon cœur, puis tous se mirent à sortir leur épée et à se rapprocher de nous, je commençais à reculer, me rendant soudainement compte que la planche n’était pas loin et qu’ils voudraient, sans hésitation, nous rejeter à la mer, les pieds attachés a quelques uns des boulets de canons, qui traînaient sur le navire.*

« Hé ho ! Je plaisantais voyons… »

*Il abaissa la main dans un signe d’apaisement, et l’équipage, très déçus, finit par ranger leurs armes, les uns après les autres.*

« A nous deux… Mademoiselle. Mais avant, je dois régler un dernier détail sur le livre de bord, je reviendrais sûrement vous retrouver après. En attendant Enon le forgeron aura sûrement un quelconque travail a vous confier. Oh et tachez de ne pas être trop en sueur… quoi que… »

*Il repartit lentement vers la soute. Quand à nous deux, un lourd gaillard, chauve et bedonnant, tenant un marteau à la main en guise d’arme provisoire, nous donna notre première tache…*

Enon: « J’ai construit plusieurs barils qu’il va falloir acheminer à l’autre bout du navire, je vous les montre, et vous poussez ensuite… »

*Quelques minutes plus tard, nous voilà Jo et moi en train de pousser un baril…*

« Jo, tu as pris une assurance vie avec ce jouet ? »

*Intense fatigue… Et lourd baril.*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Korinodarkwings.skyblog.com
Jo Campbell
Adulte
avatar

Nombre de messages : 588
Age : 28
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13959
Date d'inscription : 21/04/2006

MessageSujet: Re: Une facon de voir dans un monde de gris.(Pv Campbell)   Sam 23 Juin 2007 - 17:32

Sparradrow ! C’était le grand Sparradrow le capitaine de son bateau. Celui qui comme dit la légende à réussit à s’échapper d’une île déserte en faisant la planche et s’amarrer à un couple de tortues ! Trop dément ! ! Jo avait entendu ses aventures lorsque étant petite sa mère lui lisait des histoires. Le aventures de Sparradrow préférées de la jeunes fille étaient sans doutes celles qui se passaient dans les caraïbes, à Singapour et au large de Tripoli. Il paraît même qu’il a piller pas mal de bateaux dans les Maldives, mais Jo n’a jamais trouvé le livre qui en parlait, tellement il était rare.

Jo était prise entre deux sentiments. D’un côté elle était assez effrayée car elle ne savait absolument pas à quoi ils devaient d’attendre sur un bateau bourré de pirates sanguinaires et d’un autre côté, elle était assez excitée car depuis toujours elle avait voulu rencontrer ses idoles ( et surtout Sparradrow) et aujourd’hui c’était chose faite ! Il avait une telle prestance, un charisme énorme… enfin il était exactement comme elle se l’était imaginé. Etonnant qu’il n’ait pas une bouteille de rhum à la main…

Bon mais même si la Poufsouffle était contente de le rencontrer, il ne fallait pas trop le laisser voir. Il fallait rester concentrée et déterminée, sinon cette bande pilleur des mers en profiterait… Déjà qu’ils s’étaient tous empressés de dégainer leur épées mais heureusement, son héros les avaient « sauvés ». Et il les laissait, Julian et elle entre les mains de Enon le forgeron le temps qu’il « règle un dernier détail sur le livre de bord » ce qui voulait dire sans doute, « terminer sa bouteille de rhum ».

Enon leur ordonna de déplacer les barils qu’il venait de fabriquer. « Sûrement pour le rhum… tous des poivrots ! », pensa Jo. Julian et elle se mirent au travail sans protester… il ne valait mieux pas… Il faisait très chaud. Julian en avait profité pour se mettre torse nu.


Pense : ouais… pas mal… Rolling Eyes

Mais lui, il avait de la chance. Parce qu’elle ne pouvait pas faire pareil. Et elle n’osait même pas enlever sa robe de sorciers… trop peur qu’à la vue de la jupe réglementaire de l’école, l’équipage se mette à penser bancal… Elle avait décidément trop chaud… Une vrai fournaise… Et hop ! Un tonneau de plus de déplacé… Et en plus… elle avait soif….

« Jo, tu as pris une assurance vie avec ce jouet ? »

Julian avait l’air de vouloir détendre l’atmosphère. Il était vrai qu’elle n’avait pas beaucoup parlé depuis le départ du Capitaine, mais elle se concentrait pour ne pas tomber dans le coma… tellement elle avait chaud.

- Pour le moment je pense qu’on devrait faire ce qu’on nous demande de faire en attendant de trouver une solution pour retrouver notre taille normale. C’est évident qu’on à rapetisser, mais j’ignore pour quelle raison. Enfin pour le moment, il faut que Sparradrow nous ait à la bonne…

Un pirate se mit à sourire à Jo lorsqu’ils passèrent devant lui. Il montra ses dents noires en lui faisant un petit signe de main. Vu le regard qu’il lui lançait, ce n’était pas de discuter avec elle qu’il avait envie. La jeune fille ne fit comme si de rien n’état et continua à pousser le tonneau. Quelques minutes plus tard, Sparradrow refit surface. Il se planta devant eux et lança à la Poufsouffle un tas de chiffons… ? ?

-De quoi transpirer moins… dit-il avec un sourire sur les lèvres.
- Qu’est ce que c’est ? demande Jo
- Des vêtements qu’on à trouver sur un rafiot Irlandais. On les à mis les matelots par dessus bord un par un au large de Buru lors d’une tempête. C’était vraiment hilarant ! Allez dans ma cabine vous changer… Mouche vous montrera le chemin.

Jo regarda le dit « Mouche » Juste derrière le capitaine. C’était un homme barbu, pas très grand et assez rondelet. On aurait presque dit un petit père noël. Enfin il n’avait pas l’air agressif. Et il n’avait pas l’air aussi… lubrique que ses camarades. Jo hocha la tête en guise de oui. De toute façon il ne valait mieux pas refuser… Elle se mit à suivre Mouche et jeta un dernier regard à Julian avant de passer la porte.

- Est ce ta sœur mon gars ? dit il à voix basse en se rapprochant de Julian qui devait ainsi déguster l’odeur buccale de son interlocuteur.

Puis sans attendre la réponse il regarda le Serpentard de bas en haut et demanda un air de dégoût sur le visage :

- Tu serais pas eunuque par hasard ?



HJ : Evil


Dernière édition par le Dim 24 Juin 2007 - 19:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Falcon
Adulte
avatar

Nombre de messages : 483
Age : 33
Maison : Serpentard
Année : 7eme année
Gain de Gallions : 14274
Date d'inscription : 06/01/2006

MessageSujet: Re: Une facon de voir dans un monde de gris.(Pv Campbell)   Sam 23 Juin 2007 - 21:13

*Le souffle de Jo Campbell qu’elle répandait dans l’air à cause de l’effort lui heurtait le visage comme une soudaine tempête. Pesant presque aussi lourd que les barils qu’ils transportaient mais moins intense que sa poitrine qui commençait péniblement à se dévoiler sous la sueur. Brave Enon… Il était en train d’observer tout ceci, en se disant certainement qu’étant le forgeron de ce navire, il finirait par l’avoir après le quatrième plus haut membre d’équipage…*

« Pour le moment, il ne me demande que de pousser des barils et que je me serve de ma force, je pense arriver à tenir, en revanche s’il te demande quelque chose d’un peu particulier, je pense que tu refuseras nous mettant ainsi dans une situation des plus embarrassantes, et je peux te garantir que les requins du lac n’ont pas rapetissé eux, mais ont plutôt grandi… Tu veux un dessin ? Je suis pas passé maître dans l’art de dessiner des cartes aux trésors dés mon enfance… Tu n’imagines pas à quel point les gens sont cupides, alors des pirates… C'est pas une mauvaise idée ça d'ailleurs.»

*Il ne peux s’empêcher de sourire malgré l’effort, ses mains moites glissent un instant puis se rattrapent de justesse au baril. Enon fait une moue suspicieuse en me regardant, puis son regard se retrouve toujours au même point, une partie du corps de Jo…*

« Quand à ton capitaine Sparradrow, à mon avis, il t’a déjà à la bonne, d’ailleurs le voici qui s’amène… Tache pour une fois d’avoir l’air d’une fille… Et si à cause de ta nervosité, tu retombes en enfance, je te jette moi-même à l’eau… »

*C’était étrange comme le capitaine était arrivé a entraîner Jo dans sa cabine, plus vite qu’un homme avait réussi à l’entraîner dans son dortoir. Est-ce son coté très mâle, son haleine infâme, son bandana rouge ou ses dents lavés aux arrêtes de poissons qui l’attiraient ?*

*Quand à ce mouche, qui se tenait derrière le capitaine, il avait l’air du pirate le moins effrayant de tout l’équipage, une sorte de nain dont le nom aurait été simplet… Ou grognon, ou voyeur… Mais ça, ça serait à Jo de le lui dire. Wink *

*Il se retint de le dire à Jo, mais ses vêtements avaient plutôt l’air de venir de ceux d’une prostituée de l’île légendaire de Tortuga, avec ça, elle aurait l'air belle… Le Egon Mais elle ne les avait pas encore sur elle, on verrait bien le résultat…*

*Le capitaine lui adressa ensuite la parole...*


« Est ce ta sœur mon gars ? Tu ne serais pas eunuque par hasard ? »

*L’incompréhension qui suivit fit place à une réponse rapide et peut-être pas si réfléchi…*

« Non ce n’est certainement pas ma sœur, et je suis aussi eunuque, qu’elle est vierge et peu farouche… »

*Mais ayant dit ça, il risquait de la jeter dans les bras de plusieurs membres de l’équipages, tous autant vigoureux, que bossus, édentés, manchots et borgnes. Bref, même dans une agence de rencontre très huppés, Jo n’aurait jamais pu trouver de meilleur choix. Mais ce n’était pas une raison… Le Baten *

« Hum… Si ce n’est pas ta sœur, on pourrait peut-être te donner le droit de la partager avec nous ? A moins que tu préfères autre chose… ? »

« La liberté, mais sans la planche et les requins… Et avec Jo, bien sur, sans que personne ne l'ait touché avant, ni même effleuré...»

« Ca devrait être possible… Bien que les requins soient une source de... jeux. Et que le prix à payer sera assez élevé. Suis moi dans ma cabine, j’ai quelque chose à te montrer, peut-être que tu sauras m’en apprendre plus… Il est des naufragés qui connaissent mieux les eaux d’ici qu’un brillant équipage. Et il me tarde de savoir si toi, ou ton amie qui nous rejoindra après, saurez me renseigner… »

*Je le suivis sans discourir davantage, au pire, je lui dirais un mensonge…*

Hj: Alors heureuse? Le Juge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Korinodarkwings.skyblog.com
Jo Campbell
Adulte
avatar

Nombre de messages : 588
Age : 28
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13959
Date d'inscription : 21/04/2006

MessageSujet: Re: Une facon de voir dans un monde de gris.(Pv Campbell)   Mer 27 Juin 2007 - 18:28

-… Hé oui Mamzelle, comme ça. Ensuite la capitaine lui a dit qu’elle ne devait pas sacrifier le rhum. Il a été tenté de se servire de sa seule balle mais heureusement pour eux, il restait encore une bouteille de rhum sous la trappe.

Mouche qui été passé devant lui racontait une des aventures de Sparradrow, mais Jo avait toute son attention tournée vers tout ce qui l’entourait. La cabine du capitaine était vraiment une attraction à elle toute seule. Elle était pleine d’objets étonnant. Sur la grande table centrale était posé des cartes, un compas, des bouteilles vides et une pleine de rhum sans doute, une coupe de fruits pleines de pommes vertes. La pièce à côté semblait être là où dormait Sparradrow. On ne voyait pas vraiment le lit, on voyait seulement un tas de draps. La pièce était assez sombre, puisque le mobilier était le plus souvent noir mais des chandeliers étaient posés de part et d’autre de la pièce.

- Hé là je lui ai dit que partir à Singapour comme ça…

- Mouche

-…Ben c’était peut être pas une bonne idée…

- Mouche !

- …. Et finalement Willy Le Borgne a dit…

- Mouche ! !

- Euh, oui ?

- C’est bon, je vous remercie, je vais me changer.

- D’accord, mais évitez de faire ça là bas près de l’armoire, ya des trous entre les lattes du parquets et les hommes sont sûrement en dessous pour regarder.

- Euh… je m’en souviendrais… merci.

Mouche sortit tout de suite après. C’était un homme étrange, ou du moins il n’était pas comme les autres. Il n’avait pas l’air aussi voyeur que les autres… Jo tendit les bras pour se faire une idée des vêtements qui lui avaient été donnés. On aurait dit une robe de femme de bordel, elle était rouge vif avec un tas de fanfreluches assez moches… Il était hors de question qu’elle mette ça ! C ‘était immonde ! Pour qui il la prenait !

Jo regarda autour d’elle et s’approcha de l’armoire en souriant. Il y avait sûrement quelque chose à se mettre là dedans, quitte à se servire dans les affaires du capitaine. Dix minutes plus tard, Jo avait changé de vêtements en prenant soin de ne pas le faire où Mouche lui avait indiqué. Elle avait emprunté une chemise blanche assez larges, un pantalon, un veston par dessus un peu miteux (mais c’était toujours mieux que la robe toute laide), des botes et une ceinture et voila le tour était joué ! Une presque vraie pirate !

Jo devait rejoindre Julian à présent mais au moment à la jeune fille ouvrit la porte , Mouche et une paire de pirates tombèrent à ses pieds.


- Vous regardiez derrière la porte ? ? Sortez de là tout de suite ! ! Bande de pervers ! !

La Poufsouffle repoussa les hommes dehors avec rage et referma la porte. La colère et la honte de s’être laissé avoir comme ça. Enfin de compte Mouche était comme les autres.

- Pff !

Jo était tellement énervée qu’elle balança les bouteilles vides par terre. Elle s’essaya ensuite sur la table et prit une pomme qu’elle mordit. Elle se mit à regarder distraitement les cartes qu’il y avait sur la table par terre enfin partout quoi. Elle prit une carte sur se genoux et la regarda. Une carte du lac…

Jo sursauta, une espèce de boulle de poils venait de lui sauter sur les genoux. Elle se leva soudainement et avala de travers un morceau de pomme ce qui la faisait tousser énormément. Le seul truc de liquide dans la salle c’était ce qu’il y avait dans la bouteille de rhum. Jo la prit dans sa main et bu une gorgée, le bout de pomme coincé partit mais Jo continuait de tousser tellement ce qu’elle venait de boire était fort. Après une dizaine de seconde la crise de toux passa. Et elle se tourna vers le petit singe parce que c’était ça la cause de ce cirque.


- Saleté de macaque !

C’est ce moment précis que Sparradrow et Julian entrèrent dans la pièce.

- Allez mon gars, tu vas m’éclairer ! … oh la demoiselle a fini de se changer ? Les vêtements n’étaient pas à votre goût ?

Jo, un peu tendu répondit :

- euh… Ils étaient… trop petit !

- Et le rhum ?

Sparradrow montrait du doigt la bouteille que Jo tenait toujours dans sa main.

- Euh… très bon.

- Hum hum… allez mon gars ! Montre moi où nous sommes sur cette carte, si tu as une idée bien entendu. Hélas mon compas n’indique plus le nord. Et sais tu s’il y a un trésor dans ses eaux peu agitées ?

- Tu t’y connais en trésor ? demanda la jeune fille à Julian.

- Y parait qu'il est pas eunuque ! dit le capitaine en tapant dans le dos du garçon.

- Oh! je suis vraiment... contante pour lui.


HJ : oui heureuse tongue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Falcon
Adulte
avatar

Nombre de messages : 483
Age : 33
Maison : Serpentard
Année : 7eme année
Gain de Gallions : 14274
Date d'inscription : 06/01/2006

MessageSujet: Re: Une facon de voir dans un monde de gris.(Pv Campbell)   Dim 15 Juil 2007 - 18:56

*Julian avait été emmené dans la vaste cabine du capitaine. Sorte de fatras innommables, ou citer tout les noms des éléments qui la composent, aurait pris le temps d’un voyage entre Port Royal et Tortuga… Julian fut emmené, par la main leste du capitaine derrière son dos, jusqu'à une table ou se trouvait une carte…*

« Examine cette carte attentivement et dis moi si tu vois un trésor qui m’aurait échappé… »

*Julian hésita longuement, mais ne dit rien. Il allait essayer, jeter un coup d’œil, et peut-être bien trouver une ou deux choses qui allaient faire l’affaire… Son doigt se pose sur la carte et trace des sillons invisibles, puis il essaye de déchiffrer les signes…*

« Là, quelle est cette tache verte sur la carte, au nord est de notre position ? »

« Euh, il s’agit du reste d’une pomme que j’ai mangé, il y a peu de temps… »

« A l’ouest, vers Capienha, quelle est cette tache marron ? »

« Ah ! Elle date de l’époque ou j’ai eu cette carte, je me battais sur le pont, nous avions presque gagné, j’avais ouvert une bouteille de rhum, et puis là, ce marin que tout le monde croyait mort, se lève et puis se jette sur moi. J’ai levé mon épée, je lui aie tranché le gosier, et une goutte de rhum a atterri sur la carte que je lui avais retirée de sa poche juste pendant le combat… »

*Je ne dis mot, mais je sentais que tout allait de travers et que j’allais devoir sûrement inventer quelque chose…*

*Et puis Jo Campbell arriva, belle, et aussi pale que l’horizon… cette vision troubla Julian qui ne pensa plus à la carte, avant de se dire qu’il devait la tirer de là. Elle, et puis se débrouiller pour que Sparradrow croie à son histoire…*

« Hum hum… allez mon gars ! Montre moi où nous sommes sur cette carte, si tu as une idée bien entendu. Hélas mon compas n’indique plus le nord. Et sais tu s’il y a un trésor dans ses eaux peu agitées ? »

« Tu t’y connais en trésor ? »

« Y parait qu'il est pas eunuque ! » Dit le capitaine en tapant dans le dos du garçon.

« Oh! Je suis vraiment... contente pour lui. »

*Voir de plus prés que Jo tenait une bouteille de Rhum à la main, était habillé comme un vrai marin, et semblait en plus, tenir l’alcool, laisse penser à Julian qu’il était seul dans cette galère. Mais après tout, elle devait savoir jouer la comédie, il fallait tromper son monde. A moins qu’elle était plutôt du genre à vouloir devenir Pirates et alors là, il serait en galère… Enchaînés et considérés comme le seul rameur du bateau, pendant que Jo siroterait son rhum tout en rigolant…*

« Non, non ! »

« Oui, pourquoi non ? Ne me dis pas que tu ne vois rien sur cette carte ? »

« Si, je vais trouver, ce n’est pas pour ça que… Ah oubliez… »

*Sparradrow fit voleter légèrement sa tunique, dévoilant son pistolet de flibustiers et rappelant qu’il attendait énormément plus de Julian… »

« Cette tache noire qui se trouve vers la mer Caspienne, c’est quoi ? Mais en plus ça bouge ? »

« C’est une araignée, mon gars, et celle là, elle est assez grosse… »

*Sparradrow tapa sur la table, et l’araignée ne demanda pas son reste. Julian allait se tirer les cheveux… Il continua à tracer des sillons invisibles. Son doigt glissant, jusqu'à deux îles, une île… Sparradrow admirait Jo un instant, alors ce faisant, il s’empara d’un gobelet ayant contenue du vin, y trempa le doigt et marqua une légère trace rouge, sur la carte, au sommet de ce qui semblait être un volcan…*

« Là ! Il y a quelque chose, un trésor peut-être au sommet de ce volcan… »

« Oui, c’est très intéressant ça ! Ce détail m’avait échappé c’est curieux, et bien soit ! »

*Il me tapota une seconde fois l’épaule, puis se rua dehors et hurla*

« Cap sur le volcan de Caspiana ! Hissez les voiles ! Nous devons y être pour le lendemain matin ! »

*Puis le capitaine referma à demi la porte…*

« Bon, la nuit va tomber. L’équipage ira dormir à part certains qui resteront sur le pont… »

*Je m’approche de Jo, et lui demande :*

« Comment va-t-on se tirer de là !... Tu n'aurais pas une paire d'escarpins rouges?»

*La porte grince, Sparradrow observe toujours le dehors, et la fausse piste au trésor risque de nous tomber dessus à tout moment…*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Korinodarkwings.skyblog.com
Jo Campbell
Adulte
avatar

Nombre de messages : 588
Age : 28
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13959
Date d'inscription : 21/04/2006

MessageSujet: Re: Une facon de voir dans un monde de gris.(Pv Campbell)   Mer 18 Juil 2007 - 17:59

Pendant que Julian et Sparradrow ,qui semblait beaucoup apprécier le jeune homme d'un coup, regardaient la carte, Jo cherchait le macaque des yeux qui avait disparu. Peut être que ce truc esserait de lui flanquer la frousse de sa vie encore. Si elle avait eu sa baguette, elle l'aurait transformé en jouet qui fait du tambour. Mais ce ne fut pas le petit singe qui lui fit peur, ce fut le Capitaine du bateau qui frappa très fort sur la table. Jo sursauta et manqua de laisser tomber la bouteille de rhum par terre, mais la rattrapa au dernier moment.

Elle vit alors l'araignée qui s'était installée sur la carte longer très vite puis descendre le pied de la table le plus proche de la Poufsouffle. Jo se mit à reculer brusquement lorsque la tarantule une fois sur le sol se dirigea vers elle. La jeune fille se mit à danser sur les pieds pour éviter que la vilaine bestiole noire ne lui grimpe dessus. En faisant ça elle devait surement montrer à quelle point elle pouvait être gracieuse et pleine de classe... Il n'y a pas de doute...

L'araignée continua son chemin, en ne se souciant pas absolument pas du grand monstre qui faisait vibrer le sol en tapant dessus avec ses pieds, et disparus dans le bas des rideaux de la fenêtre qui trainait au sol. Jo s'éloigna alors des rideaux et se rapprocha des deux hommes. Elle remarqua que Sparradrow l'observait.... Génée elle lui fit un petit sourire timide et raporta son regard sur la carte que Julian regardait.

Ce dernier venait d'ailleurs de trouver quelque chose sur la carte. Un volcan... Super... Entout cas l'idée semblait plaire au Capitaine super charismatique qui s'empressa de donner un cap à son équipage et de laisser les deux jeunes gens un peu seuls. Julian s'approcha de Jo et la mitrailla de questions.


- J'en sais rien moi de comment on sort d'ici. Tout ce que jensais c'est que le tonneau sur lequel on était, était couvers de runes... A mon avis c'est la cause de tout ça... dit elle en levant les bras et désigant tout ce qui les entouraient. Et qu'est ce que tu veux que je fasse avec des escarpins rouges? Que je fasse un show de stripteaseuse autour du mat??? Pfff...

Jo tourna le dos à Julian.

- C'était du bluff le trésor? Parce que si c'est le cas, on a intérêt à faire profile bas pendant le voyage et trouver une solution pour nous échapper avant que tout le monde s'en rende compte une fois à destination. Oh!!!! Regarde comme il est beau !!

Jo se pencha et attrapa un poignard posé sur une table basse. Il y avait des petites emeraudes sur la poignée et la lame était intacte. Au ton qu'elle avait employé à la découverte de l'objet on aurait dit une enfant venant de trouver un coffre de chocoballes.

- Il est trop ! Dit elle en se retournant vers le serpentard le poignard dans les mains.

- Ah oui! Un petit souvenir de Singuapour.

Sparradrow les avaient rejoint. Il reprit le poignard et le glissa sous son manteau.

- Bon et bien je vous laisse... ma place est à la barre. Faite... ce que vous voulez... et... n'hésitez pas à vous servir dans le rhum pour que vous vous sentiez... comment dire... ? A l'aise?! Surtout vous Demoiselle. On viendra surement vous chercher pour traivailler sur le pont.

Sparradrow quitta ensuite la salle. Jo qui n'avait apparement pas comprit ce que voulait dire le pirate en forcant sur l'alcool le prit au mot.

-Ah c'est génial ! Tu en veux? Demanda t elle à son camarade en lui tendant la bouteille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Falcon
Adulte
avatar

Nombre de messages : 483
Age : 33
Maison : Serpentard
Année : 7eme année
Gain de Gallions : 14274
Date d'inscription : 06/01/2006

MessageSujet: Re: Une facon de voir dans un monde de gris.(Pv Campbell)   Mer 25 Juil 2007 - 16:47

*Sparradrow était sorti depuis quelques minutes déjà, que la nuit tombait sur le bateau. Dans la cabine, les vitres sales font illuminer leurs traces à la clarté de la lune. Julian regarde attentivement celle-ci, tout en pensant qu’elle est bizarrement grande… Il frotte la vitre… Non, ce n’était pas la lune, mais simplement un vieux chewing gum bleu qui n’aurait pas du atterrir là, ni briller d’ailleurs…*

« Jo, je regrette en un sens, je me sens coupable de t’avoir entraîne la dedans. Si j’avais écouté mon coté Serpentard, j’aurais du directement faire couler le baril au fond du lac, et non pas essayer de bêtement le ramasser… »

*Il colla sa main à la fenêtre, en réfléchissant… Il aperçut enfin la lune, beaucoup plus haut dans le ciel… Ce qui lui redonna espoir.*

« Nous nous sortirons de là, je suppose. Même si, je dois te l’avouer… »

*Pause des mots… Elle va lâcher sa bouteille un jour ?*

« J’ai presque l’impression que tu te plais ici… Je devine bien sur qu’une ex gamine de 4 ans, avec déjà 2 caries, à cause de toutes les chocoballes que tu as ingurgité, doit s’imaginer plaisamment en pirate, et que les sourires carnassiers des membres d’équipage ne doit pas te gêner outre mesure… Mais lâche cette bouteille aussi, tu en deviendrais bientôt ivrogne… »

*Et puis cette histoire de runes… Serait ce une malédiction ? Est-ce que l’équipage aurait croisé la route de sorciers. Des mangemorts qui les auraient punis… mais l’équipage n’avait pas l’air d’être de « gentils » flibustiers… Alors plutôt des sorciers de l’ancien temps, que les pirates auraient fait prisonnier et qui se sont vengés en lançant un sort sur eux. Un reducto, puis un sort mêlé d’inscriptions runiques. Et voilà l’équipage contraint à remuer ses gros barils de port en port, alors que ce sont eux justement qui contiennent la malédiction de leur petite taille… Il fit part de cette idée à Jo… Elle valait ce qu’elle valait après tout, c’était déjà une idée.*

« Oui le trésor, c’est du bluff. Oui, on doit se tirer de là. Je ne sais même pas s’il y a un volcan existant sur le lac, mais maintenant, vu la situation, je ne m’étonnerais plus de rien… »

*Il tapa sur la vitre par désespoir. Jo pendant ce temps là s’était emparé d’un poignard. Il marmonna : Oui, profite, je le veux dans le cœur, sois juste rapide, me fais pas trop souffrir, et mène une belle vie de forban…*

*Sparradrow rentra alors qu’il s’apprêtait à dire à Jo de le reposer sur la table, et que c’était bien trop dangereux pour elle. Puis il repartit le poignard sous sa ceinture. Utile ce Sparradrow parfois…*


« Non, j’en veux pas… Je veux la liberté. Et puis un infime espoir. Et non, tu ne boiras pas… »

*La nuit et le silence se brise soudainement comme les vagues sur l’avant du bateau. Ca ne sort de nulle part au début, c’est mélodieux, et doux à la fois. Puis c’est triste et langoureux. C’est romantique lorsque ça arrive au bateau, et c’est envoûtant. Ca occupe l’esprit et perce les sens. Ca fait perdre l’usage de son esprit pratique, et l’on n’entend plus que ça par la suite… Comme le tic tac mécanique de l’horloge interne. Comme une musique entêtante. Comme une Jo de 4 ans qui se colle à vous parce que vous avez des bonbons. Ca fait arracher la bouteille de rhum des mains de Jo, et la boire à petites gorgées. Ca fait que vous ne ressentez rien quand vous la buvez. C’est doux, et ça appelle Julian à travers des sombres mélopées que lui seul peut reconnaître… Il s’approche de la porte, et hésite encore à la franchir. D’où vient cette musique, et ce chant...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Korinodarkwings.skyblog.com
Jo Campbell
Adulte
avatar

Nombre de messages : 588
Age : 28
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13959
Date d'inscription : 21/04/2006

MessageSujet: Re: Une facon de voir dans un monde de gris.(Pv Campbell)   Mer 15 Aoû 2007 - 14:08

- Hé!!!

Ce fut les seules paroles de Jo quand Julian lui prit la bouteille des mains et la vida d'une traite.

- T'es gonflé lui dit elle agacé. Tu aurais pu m'en laisser un peu!

Pas de réponse.

- Hé!! Tu m'écoutes ou quoi??!

Julian s'était dirigé vers la porte et semblait en transe. Jo se demandait s'il ne supportait pas à ce point l'alcool. Ça lui faisait autant d'effet et si vite?? Puis c'est là qu'elle remarqua les voix. Elles venait de dehors et étaient vraiment très agréables à écouter. Jo se dirigea vers une des fenêtres de la grande cabine qui donnaient vers l'arrière du navire et ouvrit l'une d'elle.

La nuit était tombé et fraiche. Le vent lui balayait le visage. La Poufsouffle regarda en bas les petites vagues s'abattre sur la coque du bateau et vit une trainé d'eau briller. C'était doré et lumineux. Les voix féminines étaient plus nombreuses. Jo se tourna vers Julian.


- Hé! Regarde dehors, il se passe un truc bizarre!

Mais il n'était plus là et la porte qui menait sur le pont était ouverte.

La jeune fille se retourna encore une fois pour regarder par la fenêtre et cette fois elle comprit. Quand sa mère lui racontait des histoires de pirates elle avait évoqué plusieurs fois les sirènes. Elles laissaient derrière elle une trainé d'eau dorée et chantaient pour attirer les pirates vers des récifs et les noyer. Bien entendu leur chant n'avait aucun effet sur les femmes.

Jo couru jusque sur le pont et le spectacle qu'elle put voir la laissa sans voix. Tous les pirates été penchés sur la balustrade et regardaient par dessus bord. Certain étaient même en train de passer par dessus.


- Hé!! Mais ça va pas!!!

Aucune réaction de l'équipage... Jo se précipita vers le bord et tira par la main le pirate pour qu'il remonte.... mais bon... qu'est ce que vaut la force d'une fille de 17 ans contre un malabar d'une centaine de kilos... Le pirate se laissa tomber à l'eau et jo put voir les sirènes l'entourer. Ellesavaient la peau un peu bleu et de long cheveux noirs. Il était vrai qu'elles était belles mais leur coté démoniaque ressortit lorsqu'elles sourirent à la Poufsouffle et montrèrent leur dents pointues. Ce n'était pas un sourire sympathique mais plutôt un sourire mauvais. Une des sirènes embrassa le pirate et l'entraina dans les eaux. L'équipage ne semblait pas réagir à ça, au contraire, certain commençaient à faire de même.

Jo chercha dans la foule Julian, il était à côté de Sparradrow complètement hypnotisé par les sirènes. Il n'y avait donc personne à la barre!!! La Poufsouffle elle aussi se pencha par dessus bord mais pour voir où le bateau faillait. Et là, horreur! Dans la pénombre, Jo pouvait apercevoir des rochers qui sortaient de l'eau.


- Des récifs!!!

Elle courru vers Sparradrow et le secouait pour qu'il la remarque.

- On fonce droit sur des rochers!!

Aucune réaction... il avait toujours son regard gourmand posé sur les sirènes. Elle se mit alors à secouer Julian...manque de chance il était dans le même état.... sauf que lui aussi commençait à passer par dessus bord.

- Non mais je rêve!! Calmez vos hormones!!

Jo regarda rapidement autour d'elle et s'arrêta sur la corde enroulée par terre. Elle se dépêcha de la prendre et d'attacher les pirates qui ne réagissaient même pas par le pied. Jo avait ensuite attachée la corde au mat. Comme ça ils ne pouvaient plus sauter à l'eau. En revanche pour Julian et Sparradrow il avait fallu improviser. Ils étaient un peu à l'écart du groupe et il n'y avait plus de corde. En revanche, il y avait des fers attachés au mat... surement pour des prisonniers... Julian et elle avaient eut de la chance de ne pas être passé par là...

Jo prit les fers et attacha Sparradrow et Julian et s'arrangea pour enrouler la chaine autour d'un des barreaux de bois de la rambarde de telle façon qu'ils ne puissent pas tomber. Ensuite elle s'empressa d'aller à la barre... seulement elle n'avait pas la moindre idée de comment faire... Les récifs n'étaient plus très loin maintenant, il fallait qu'elle fasse quelque chose et vite. Elle tourna la barre d'un côté... elle s'était trompé de coté! Ils fonçaient pile sur l'obstacle... Puis elle fit la même chose mais en tournant dans le sens contraire de l'aiguille d'une montre.

Une fois à fond, il n'y avait plus qu'à attendre. Jo se pencha par dessus bord pour voir comment ça se goupillait... La bateau virait trop lentement... trop lentement... et il n'étaient plus qu'à quelque mètres... Jo ferma les yeux très fort en anticipant la collision... mais... pas de bruit de casse. Jo rouvrit les yeux et regarda. Ils les avaient évité de justesse!! Seul l'arrière du bateau frola la roche mais ça ne devait pas être bien grave.


- Yes !!!!!!!

Jo sauta de joie toute seule. Elle vit alors les sirène lui montrer leurs dents avec un regard mauvais puis elles s'en allèrent dans les noirceurs de l'eau cessant leurs chants. La Poufsouffle se laissa alors tomber par terre, le stress l'ayant bien assommé. Et elle se mit à regarder le ciel ne se préoccupant pas de l'équipage et de Julian qui devait certainement émerger. Elle regardait les étoiles et essayait d'évacuer la peur qui l'avait quelques minutes envahit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Falcon
Adulte
avatar

Nombre de messages : 483
Age : 33
Maison : Serpentard
Année : 7eme année
Gain de Gallions : 14274
Date d'inscription : 06/01/2006

MessageSujet: Re: Une facon de voir dans un monde de gris.(Pv Campbell)   Mer 29 Aoû 2007 - 18:11

« Aie»

« J’ai mal au crâne, Jo… »


*Il tente de se masser la tête, mais il s’aperçoit bien vite qu’il est attaché. Fait étrange qui le ramène à ses esprits encore plus vite qu’un coup de cognard. La seule chose dont il se rappelait était que Jo avait fait joujou avec la barre du capitaine, sûrement pour éviter tout le gros tas de sirènes, qui hurlaient : Allez Serpentard ! Et Vive Julian Falcon !… Mais pourquoi, elle les avait fait fuir au fait ? Juste après c’est Sparradrow qui reprend ses esprits, titubant comme s’il avait reçu un coup sur la tête, étant donné qu’ils étaient attachés ensemble et que Jo ne tenait plus la bouteille de whisky, il se demandait si elle ne l’avait pas assommé avec, juste pour pouvoir l’attacher plus facilement… Il chuchote.*

« Ca y est, quand elle est bourré, elle est violente, elle a l’alcool mauvais maintenant… »

*Sparradrow s’entortilla sur lui-même pendant que Julian réfléchissait. Il sortit son pied d’une de ses bottes, avec le gros orteil et un autre doigt, il fit sauter la botte en l’air, une clé en jaillit qu’il se dépêcha de saisir toujours avec les doigts de pieds… Puis il la lança en l’air et elle atterrit sur sa main, il se dépêcha ensuite de défaire ses fers, y compris ceux de Julian.*

« J’ai appris ça au contact des singes de Papouasie, pas mal hein ? »

*Je me retiens alors de dire que Jo a appris ses grimaces aussi, en Papouasie, en compagnie d’un vieux singe, sur une île déserte, à siroter une noix de coco, alors que devant elle, une équipe complète de 11 personnes couraient, relever des défis, et ne manger que du riz, que Jo prenait plaisir à leur piquer de temps en temps… La sauvageonne de l’île qu’ils l’appelaient… Jo…*

« Jo ! Qu’est ce qui s’est passé ? Pourquoi j’étais attaché ? »

« Je crois que je peux répondre à ça… Nous avons sûrement rencontre en chemin les sirènes, disons que… Euh, ça change de l’île de Tortuga, vous savez une femme par si, une femme par là… Alors j’ai rencontre une belle sirène… Et l’appât de la richesse fait que je lui aie volé son collier de perles, qui se transmettait de génération en génération de poissons à faces humaines. »

« Cupides sont les pirates, hissez oh, nous sommes les pirates, les forbans… »

« Et depuis elle m’en veut un peu, mais bon, il nous reste encore assez d’équipages pour contrôler confortablement le navire. Il nous reste encore une fin de nuit à passer ici avant d’arriver à notre île. Reposez-vous. Je mets Erlun de garde, il est un peu étrange, mais de très bonne compagnie. Ne lui touchez pas les mains, surtout pas, ou il deviendra agressif. Ne touchez pas ses cheveux. Ne touchez pas ses cartes. Ne piochez pas ses cartes sauf s’il vous le demande. Ne le regardez pas dans les yeux. Où tout cela le rendra agressif… Il ne boit pas par contre… c’est un homme assez bizarre finalement. Restez avec lui, j’ai besoin de réfléchir seul dans ma cabine. »

*Il nous indique alors une direction. Erlun nous regarde puis repose les yeux sur ce qui semblait être des cartes. Je m’assois alors devant lui, espérant que Jo fasse de même et ne décide pas d’aller fouiller dans les cales pour trouver une seconde bouteille de whisky, voire une troisième. De prés, Erlun était impressionnant, une large tunique beige, dévoilant légèrement un torse très musclé. Un collier avec un os et un bracelet en métal était ses deux seuls ornements. Et ses cheveux étaient des Dreadlocks, assez épais et sombre. Sa peau noir le mettait à part du reste de l’équipage, mais pourtant, ils semblaient le respecter, la preuve peut-être qu’il avait fait montre d’une grande force, au détriment d’un grand humour… Car il ne souriait pas.*



"A Boom Boom Bâ
A Boom Boom Bâ
A Boom Boom Bâ
A Boom Boom Bâ"


*Il reprend les cartes et les mélange puis il les distribue en les lançant devant moi.*

« Kélé, filla, saba, nani, norou»

*Il laisse les cartes devant moi, puis en soulève une, la première à m’avoir touché. Je ne distingue pas le symbole qu’il y a dessus. Mais tout ce que je sais c’est qu’il se met à rire et à tendre une main vers moi, dans l’espoir que lui donne une tape dessus… Ne jamais le toucher, ne jamais le toucher… Je fais quoi moi ?*

« Euh Jo… je crois qu’il désire te dire bonjour… »

*C’est une sale manœuvre ça, Julian, c’est indigne de toi…*

Hj : Voila une petite partie de tarots, je tirerais les cartes pour toi, et tu les tireras pour moi, on mettra les cartes avec différents symboles et on expliquera ce que ça signifie pour l’autre… J’espère que tu es d’accord. Big Grin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Korinodarkwings.skyblog.com
Jo Campbell
Adulte
avatar

Nombre de messages : 588
Age : 28
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13959
Date d'inscription : 21/04/2006

MessageSujet: Re: Une facon de voir dans un monde de gris.(Pv Campbell)   Mer 12 Sep 2007 - 20:41

Bien entendu, tous ces trolls avaient bien trop d'orgueil et étaient tellement dans les vapes qu'ils ne prirent même pas la peine de la remercier.

Pense : J'aurais dû les laisser plonger voir les sirènes de plus près... Je suis certaine que j'aurais eu une médaille d'honneur pour service rendu à la patrie... bande de poissons-louf d'eaux douces... Et puis Julian qui en rajoutait une couche... non mais il s'enfonce lui en plus! Pourquoi t'étais attaché?

- Parce que t'es parti en transe et tu as voulu tenter un truc d'escarpins rouges avec Sparradrow. Mais en fin de compte j'ai du vous assommer tous les deux parce ça devenait vraiment indécent pour tout l'équipage... j'a dû les attacher eux aussi pour pas qu'ils ne tentent de se suicider vu le spectacle que vous nous offriez.

Jo avait marmonné ces paroles dans son coin. ça 'est ce qu'elle aurait voulu lui répondre pour lui faire la peur de sa vie mais elle ne le fit pas parce qu'elle n'avait pas le cran de le faire. Sparradrow les confia à Erlun... drôle de nom... Jo était totalement blasée par l'attitude de tout le monde qu'elle s'éclipsa une minute le temps de chiper une bouteille de rhum dans les cales du bateau. Ce n'était pas bien compliqué pour s'y rendre c'était tout en bas des escaliers. Et l'équipage était tellement à l'ouest, séquelle de la rencontre avec les sirènes, qu'elle ne risquait absolument rien de se balader toute seule dans le rafiot. Elle prit deux bouteilles et remonta assez rapidement tout en buvant bien sure... Inutile de préciser que ce bateau était un véritable capharnaüm.

Elle rejoignit ensuite Julian qui se faisait tirer les cartes par Erlun. Elle se mit debout derrière le Serpentard et vit le pirate rire. Elle regarda de haut ce qu'il avait tiré en buvant une gorgé et se mit à rire aussi.


- Mon cher Julian, dit elle en lui posant une main sur l'épaule, notre camarade vient de tirer la carte du despotisme, c'est ça que représente le mouton. A mon avis et vu comment ça le fait sourire, Erlun l'interprète d'une façon bien précise.

Jo rit toujours et boit plusieurs gorgées.

- Mais non il ne veut pas me dire bonjour, il a soif.

Jo lève les yeux au ciel et tend la deuxième bouteille qu'elle avait dans les mains au pirate qui la débouche et commence à boire.

- On peut le faire pour moi aussi? demanda t'elle à l'homme en face d'elle.

Ce dernier commença à lui causer en ... une langue bizarre... et lui laissa choisir une carte. Elle rebut une gorgée le temps qu'il la retourne. Elle y jeta un coup d'œil puis se tourna vers Julian les sourcils froncés.

- Ca veut dire quoi ça?



HJ : j'ai inventé n'imp pour la carte, mais une chose est sure, j'ai choisit celle là pour t'embêter Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Falcon
Adulte
avatar

Nombre de messages : 483
Age : 33
Maison : Serpentard
Année : 7eme année
Gain de Gallions : 14274
Date d'inscription : 06/01/2006

MessageSujet: Re: Une facon de voir dans un monde de gris.(Pv Campbell)   Jeu 20 Sep 2007 - 19:10

Hj : Je dois piocher 5 cartes pour toi, pas une seule^^

« Le despotisme ? A moi ? »

L’idée même était stupide, le prononcer à haute voix l’était encore plus. Et le fait de croire Jo une seule seconde renforçait le fait qu’il ne se sentait effectivement pas doué sur le coup et que décidément il aurait bien négocié son doux pelage contre sa liberté. Mais non, qu’aurait t’il pu dire à ses admiratrices sur le fait qu’il revenait seul, ça aurait soulevé tout un tas de questions, bien plus qu’il n’aurait voulu et le jeu n’en valait pas la chandelle.

« Jo, tu sais quoi ? Il existe un trou, comme au golf moldu, dans chaque paroi de ce navire, et je te conseille les trous 14 à 18, ils donnent tous dans ta cabine… » Evil

Répartie intéressante, sauf qu’elle allait se demander comment il était si bien au courant.

« Euh non je n’y étais pas, je traînais des tonneaux sur le pont, mais disons qu’on m’en a parlé, et qu’il s’agirait du rendez-vous à la mode, une fois cette partie de cartes terminés. »

« A Boom Boom Ba »

Rappel à l’ordre de la part d’Erlun, toujours dans la langue bizarre.

« Oui, oui, je pioche des cartes. Cinq cartes pour Jo, l’alcoolique de ce navire pirate, la buveuse des trois mers, la robe de fer des cinq terres, et la cuveuse des 10 bières. »

Il tire au hasard cinq cartes qu’il répartit devant lui. Puis il les tourna une à une.
La première carte montrait des chocoballes répartie dans une coupelle.



« C’est la carte du caractère… Cette carte montre l’obsession pour les chocoballes de cette demoiselle... »

« Moi, j’aurais privilégié l’obsession envers l’alcoolisme ? Content »

La deuxième carte représente un dessin, dessus Sparradrow et Jo, uni par l’amour et l’alcool.



« Oh, mais que fais là, le dessin du capitaine, il devrait être dans sa cabine, il va être furieux. Et vous mademoiselle, vous n’auriez pas du lui faucher ça. »

« Oui, je sais, je lui ait toujours dit de ne rien prendre aux autres, mais personne ne peut l’en empêcher. »

La troisième carte représente deux personnes qui courent, sous un ciel étoilé.



« Cette carte est celle des idées. Et vous semblez avoir une curieuse envie de fuir, ce que je vous déconseille fortement à tout les deux… »

La quatrième carte se profile sous mes doigts, alors que déjà, je ne sais plus quoi penser de ce bizarre jeux de tarot. Elle représente un nounours entouré de rouge et un cœur presque au centre.



« Cette carte est celle des regrets. Il s’agit du nounours du pardon. Le nounours est parfois trop câlin, et il ne se contrôle pas toujours, c’est juste qu’il a beaucoup d’affection à donner, et qu’il aime beaucoup la personne, mais parfois il agit comme un gamin. Comme un nounours que l’on donne à une gamine. Et lorsqu’il a des envies de bisou, il doit se restreindre même si parfois c’est difficile. Alors il demande pardon. En général, cette carte ne correspond pas à la personne que l’on désigne, mais plutôt à celle qui tire la carte. C’est une exception. Le tireur de cartes demande pardon. Maintenant termine avec la cinquième carte. »

Je tourne la carte, dévoilant la fin du mystère et ne comprenant pas cette histoire de regret qui semble m’échapper, à contrecoeur, comme s’il s’agissait d’une autre histoire et pas de la mienne. Au moment ou je vais enfin tout dévoiler, Erlun retient ma main.

« Attends, j’ai le sentiment que cette carte nous dévoilera bien plus de choses que prévu. Garde la pour la fin. Au tour de ton amie de piocher des cartes, il lui en reste 4 à prendre et à dévoiler. »

Julian se tourne alors vers Jo, attendant de savoir ce qu'elle aura pour lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Korinodarkwings.skyblog.com
Jo Campbell
Adulte
avatar

Nombre de messages : 588
Age : 28
Maison : Poufsouffle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 13959
Date d'inscription : 21/04/2006

MessageSujet: Re: Une facon de voir dans un monde de gris.(Pv Campbell)   Mar 1 Jan 2008 - 18:48

- Quoi ??? Des trous dans ma cabine ??? Tu déconnes !!! Et de toute façon t’as beau dire ce que tu veux, je suis sure que tu as regardé !

Jo regarda autour d’elle. Pratiquement tout les pirates la regardait l’oeil gourmand. Elle croisa machinallement ses bras autour de sa poitrine.

- T’aurais pu faire quelque chose toi ! Ne pas les laisser regarder par exemple !!

Erlun ne la laissa pas continué. Jo regardait Julian avec des yeux d’assassin. Il lui aurait fallu une poupée vaudou seulement, et elle l’aurait fait souffrir dans ses parties intimes dont il était fiert. Elle le regardait tirer les cartes. Chaque carte avait droit à son commentaire. Les chocoballes... ça passe, Sparradrow... c’est vrai qu’elle trouvait qu’il avait un grand charisme, la fuite... bien vu, elle avait envie de s’éloigner de lui à plus de 100 km au moins, le pardon... lui pardonner de l’avoir maté et d’avoir laissé les autre le faire ? Même pas en rêve... Et la dernière... on verra pour la suite. Pas de problème !

Jo tire la deuxième carte.




- La carte du nuage... humm... grosse tempête à l’horizon ! A toi de faire marcher tes neurones !

Troisième carte :




- La faux... interessant, fait attention à ce qu’on pourrait te couper, tu risques de devenir vraiment Eunuque , dit elle avec un sourire mauvais sur le visage et en regardant juste en dessous du nombril du garçon.


Quatrième carte :




- La verge ! Hum, ça conforte les cartes précédentes, tu vas souffrir !

Cinquième carte :




- Le bouquet... Dommage ! Moi qui voulait rester dans le dramatique. Ça signifie une fin heureuse... Peut être qu’on arrivera à te recoller tout ce qui a été découpé ! Qui sait ?!

Les interprétations de Jo n’étaient pas tout à fait objectives mais elle s’en fichait, elle avait envie de le voir stresser un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une facon de voir dans un monde de gris.(Pv Campbell)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une facon de voir dans un monde de gris.(Pv Campbell)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Autour du château :: Parc du Château et cour de récréation-
Sauter vers: