Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La parole

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maxim de Lansley
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 11
Maison : Serdaigle
Année : 7ème Année
Gain de Gallions : 12756
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: La parole   Mer 25 Avr 2007 - 20:37

Maxim. Pour ceux qui ne la connaîtraient pas (et par Merlin qu'ils sont nombreux à Poudlard contrairement à ceux qui sauraient désigner Don Sacha du doigt dans une foule peuplée de plusieurs milliers de pervers de toutes races différentes, sans atermoyer), voir Maxim de Lansley comme aujourd'hui arpenter les couloirs en parlant seule et à haute voix pourrait avoir quelque chose d'assez insolite. On la désignerait du doigt et l'on murmurerait sur son passage: "qu'est-ce qui lui prend à cette loufoque? Elle a avalé un Botruc de travers?"

Absolument pas. Maxim s'exerçait simplement et sans prendre garde aux yeux la caressant sur son chemin d'un regard rugueux et daubeur. Elle s'exerçait à parler. Comme on apprend très vite à parler et que cela à tendance à devenir une habitude avec l'âge qui avance, on oublie de pratiquer sérieusement cet art. L'art de la parole. Le vocabulaire. La grammaire. L'ar-ti-cu-la-tion. Pourquoi donc n'y en aurait-il que pour la magie? Le pouvoir s'acquiert lorsqu'on arrive à convaincre les autres qu'il nous est dû. Pour ce faire, il faut savoir s'exprimer. Voilà la pensée de Maxim et la raison pour laquelle la petite Serdaigle s'adonnait si souvent à ce type de rituel biscornu sans s'en cacher.

- Foutaise! Opercule! Rodomont! Expelliarmus! Discordant! Funambulesque! Semait-elle sur son chemin pendant qu'elle lisait un grimoire.

Pour ceux qui la connaissaient, depuis maintenant plus de trois ans, rien ne les étonnait plus chez Maxim et ils la saluaient de loin en lui souriant. Salut qu'elle retournait entre deux exercices:

- Uppercut! Stradivarius! Assomption - Salut Harry! Ca va, et toi? - niste! Percolateur! Anaéro - Hello Licinius, oui, je t'enverrai un jour ma candidature pour le Quidditch, à tout à l'heure - bie!

Cette petite tradition durait le temps qu'elle traverse les couloirs pour se rendre dans sa salle commune après son dernier cours de la matinée. Elle désirait changer de robe car un première année émancipé de toute bonne manière, l'avait sauvagement attaqué avec un encrier d'encre indélébile. Ce troll l'avait renversé en voulant se pousser pour lui laisser une place à côté de lui. La tache avait très vite gagné la chemise blanche de la septième année, s'imprégnant jusque dans le regard noir qu'elle lui avait lancé. Elle l'avait laissé se confondre en excuse malgré que cette maladresse ne l'ennuie réellement pas plus que ça. Ce qui était ennuyeux serait de ne pas récupérer la chemise d'uniforme.


Maxim n'avait pas prévu que ce jour-là, elle serait interrompue par une petite tête blonde à l'aspect des moins gracieux mais qu'elle connaissait de loin pour fréquenter la même salle commune: Luna Lovegood.

"C'est elle qui a interviewé mon cousin..." se dit Maxim en s'arrêtant net devant Luna qu'elle venait d'éviter de justesse alors qu'elle attaquait les syllogismes célèbres.

- Luna, se permit Maxim en refermant imperturbablement son grimoire qu'elle rangea sous son bras, j'ai failli t'assommer avec mon grimoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Lovegood
Elève assidu
avatar

Nombre de messages : 232
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 14028
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: La parole   Lun 30 Avr 2007 - 16:31

Luna descendait les escaliers peuplés de monde, les couloirs remplis de mondes, et écoutant les bétises de tout le monde. Il est des jours où l'on a envie que les couloirs s'agrandissent, ou que quelqu'un, un sorcier trés puissant, décide d'ouvrir les flots de la mer humaine qui semblaient toujours aller et venir, non pas en quête de connaissance, car la connaissance ne tiendrait pas dans le cerveau d'un humain, mais plutôt en quête perpétuel d'amusement aprés une rude fin de journée. Luna ne s'amusait pas, elle avait autre chose à faire. Une envie pressante, un but précis.

Puis les flots de la merumaine s'ouvrirent, dans une riviére de paroles incessantes, et apparut alors une vague noire, et bouclés, Maxim de Lansley... Mademoiselle d'ailleurs. On a tort de dire que le beau sexe Lansley va de paire avec le sexe masculin. Il existe des sortes de filles qui ont le charme des mecs, le charisme des mecs, et une touche de féminité homme... Le Egon

Elle avait l'avantage semblait-il de pouvoir se dégager un chemin parmi les élèves. A moins que ce ne fut que l'imagination de Luna, une fois encore...

"J'ai failli t'assommer avec mon grimoire."

Oui, s'aurait été vraiment méchant...

"Tu sais, je ne crains plus rien, les journalistes que nous sommes ne craignent pas plus les coups de livre que les coups tout court. Les coups donnés par des livres, sont comme des coups de connaissance. Cependant j'ignore ce que contient ton grimoire, et je ne voudrais pas réapprendre l'abécédaire des enfants sorciers... Le Théo"

Le regard insouciant, Luna continuait de fixer cet étrange almagame de Sacha mélangé à du Lansley.

"Que fais tu dans ce couloir à la fin de la journée? Je t'ai entendu prononcer des mots bizarres, ce n'était pas des formules magiques, du moins je ne crois pas, ou alors c'était des mots que je n'ai pas encore appris en cours... Tu les lançais sur quelqu'un?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxim de Lansley
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 11
Maison : Serdaigle
Année : 7ème Année
Gain de Gallions : 12756
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: La parole   Sam 19 Mai 2007 - 17:56

Maxim lui sourit, tout en remontant son lourd grimoire sous le bras. Elle ne remarqua pas le regard fixe de Luna sur elle, seules ses paroles ne semblaient parvenir à elle.

Ce ne sont que des mots dont j’aime la sonorité. Le langage est un art à part entière et j’aime m’y atteler sans relâche.


Le regard des élèves les entourant ne changea guère. La réunion de Luna et de Maxim devait à leurs yeux être un spectacle assez particulier pour deux personnes dont l’extravagance et le non-conformisme étaient de mise. Deux adolescentes différentes des autres, le style décalé faisant partie intégrante de la vie des deux sorcières. Les murmures allaient bon train, mais aucune des deux ne semblait vraiment y prêtre attention. Loufoque, voilà le qualificatif qu’elle se partageait, leur point commun aux yeux des autres.

Je me rendais aux dortoirs afin de pouvoir changer de tenue.

Maxim désigna la tâche sur sa robe. Elle semblait continuer de prendre de l’ampleur, attaquant toujours son chemisier. Une petite pointe d’ennui atteignit le coin de sa bouche en une petite grimace bien particulière. Maxim reposa alors son regard sur Luna.

Qu’est ce qui t’amenais dans ces couloirs ? La grande salle n’est pourtant pas dans cette direction.

Son bras maintenait toujours serré contre elle, le lourd grimoire. Elle se mit finalement à remarqué la foule qui les entourait, les rires, l’empressement de chacun à se rendre là où leurs pas les menaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Lovegood
Elève assidu
avatar

Nombre de messages : 232
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 14028
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: La parole   Dim 3 Juin 2007 - 18:52

La tache sur le chemisier de Maxim, attira le regard de Luna, comme est attiré un gnome sur une pièce de 5 noises. Elle voyait la tache grandir, grandir encore! Devenant l'instrument d'une vengeance sournoise, qui aurait petit à petit manger la premiére peau de Maxim, pour dévoiler sa seconde peau. Ses cheveux se seraient hérissés sur sa tête, semblable à des serpents aux couleurs d'une émeraude plutôt foncé. Elle aurait hurlé à la face de Luna des choses incohérentes, avant de brandir le grimoire et de la cogner avec. Et puis entre deux claquements de doigts, tout s'est arrété, et Luna a enfin reprit ses esprits, et est de nouveau parmi nous... Le Egon

"Le langage, oh oui, moi j'aime les phrases difficiles à prononcer, mais qui ne manque pas de charme."

"Cristallins, les cris des cricris crissent, croissent et crispent".
"Le respectable spectre du spectacle inspecte l'estrade esquintée, voilà bien une phrase à dire pour les metteurs en scène..."


Elle reprend son souffle pour prononcer la phrase suivante:

"Et voilà une belle phrase que je dédie à ton frêre: t'embrasser, t'embarasse, mais tu ne t'embarasses pas d'embrasser!"

"Ca doit être difficile d'être la soeur de quelqu'un que tout le monde connaît plus au moins, et dont tout le monde parle... Et malgré tout, les grimoires que tu lis, et le silence que tu recherches dans la salle commune, ne peuvent t'apporter satisfaction. Mais je m'égare et applique la technique des personnes qui ne sont pas corrects, en parlant de lui."


Elle se rapella la deuxiéme question posé par Maxim, mais le but de sa venue ici, s'était envolé, ah oui, elle voulait monter à la voliére, mais poursuivi par le flot des élèves, elle s'était complétement trompé de chemin.

"Je me baladais dans les couloirs, c'est tout... pour aller à la voliére..."

La Luna tic tac qui se démange tel une horloge dans le temps imparti, qui pif, se loge contre le mur, et demande contre tous, l'avis...

"Maxim, et si tu me parlais de toi..."

Pif la question est posé, s'envole comme un vol de moineaux, et l'intimité est dévoilé... peut être... Maxim, qui tu es?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxim de Lansley
Personnage Inactif
avatar

Nombre de messages : 11
Maison : Serdaigle
Année : 7ème Année
Gain de Gallions : 12756
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: La parole   Ven 15 Juin 2007 - 20:07

Luna avait ce côté farfelu qui plaisait à Maxim. Elle n’était pas comme les autres et ce trait de caractère était sans doute ce qui la caractérisait le mieux.
Elle écouta ses phrases alambiquées avec un certain plaisir. Elle aussi aimait les mots complexes, peu usuels et les phrases difficiles à prononcer. Elle sourit en écoutant Luna, à la limite de l’étouffement parfois.

Elle perdit un peu de son sourire en l’entendant changer radicalement de sujet, venant à parler de son cousin, Sacha. Pourquoi à chacune de ses rencontres, pourtant si sympathique, venait on à lui parler de son cousin ? bien sûr, Maxim aimait beaucoup Sacha, mais il n’était pas vraiment son sujet de prédilection. Elle savait combien il pouvait être presque détesté par certains élèves de Poudlard. Pourtant elle, continuait à l’aimer comme avant, voyant en lui son cousin, son frère…

Elle esquiva donc le sujet « Sacha » pour rester sur les quelques informations que Luna lui donna sur sa destination, la volière… Mais elle n’eut le temps de réagir que Luna enchaîna en lui demandant de lui parler d’elle.


De moi ? Mais je ne suis sans doute pas un sujet bien passionnant Luna…


Elle sourit, rattrapant un peu son grimoire qui tentait de se faufiler.

Je connais aussi quelques phrase dans le même goût que les tiennes :

Il a tant plu qu'on ne sait plus dans quel pays il a plus plu, mais au surplus, ça m'eût plus plu qu'il eût moins plu.

La vache mâche sans relâche dans le champ où le chien niche tout en léchant son chiot naissant.


Et voici une qui je pense… nous correspondrait peut-être…
Je suis un original qui ne se désoriginalisera jamais.


Elle lui fit un clin d’œil et se tourna vers la direction de la volière.

Aimerais-tu que je t’accompagne en direction de la volière ? Tu avais peut-être une bonne raison de t’y diriger non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Lovegood
Elève assidu
avatar

Nombre de messages : 232
Maison : Serdaigle
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 14028
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: La parole   Dim 15 Juil 2007 - 17:15

Luna sourit, tout en changeant légèrement de chemin pour repartir à la volière. Les garçons la frôlaient, ne faisant pas gaffe à elle, alors elle jouait au jeu de l’esquive, et s’y réussissait plutôt bien, toujours suivi dans son sillage par Maxim, qui semblait empreinte d’une aura repousseuse d’élèves débraillés…

"Oui, mon père m’a envoyé une lettre. Il a rencontré quelqu’un capable de le mettre sur la piste d’une chimère royale… Qui aurait été capturé par des nargols… Qui aurait mangé un panier plein d’Erathiols narzosis… Mon père a rencontré ce mystérieux contact au ministère, où il devait aller faire signer des papiers officiels pour le chicaneur."

Luna leva alors lentement la main, la laissant caresser l’air avec volupté…

"Je sens un courant d’air par ici, je pense que la salle sur demande ne doit pas être loin, à moins que ce ne soit qu’un fantôme qui soit passé à toute vitesse…"

Elle rangea ensuite sa main dans sa poche et continua d’avancer.

"Mon père se fait toute sorte de relations, de personnes qui veulent l’aider à trouver les chimères, mais elles ne l’aident pas vraiment en fait, elles sont plutôt en train de le fatiguer, et de le faire courir dans tous les sens. Il a perdu un petit peu d’argent à les aider, mais bon chaque chose à sa conséquence, et mon père à bon espoir de les trouver. C’est un homme bien. Tu as du déjà lire un de ses articles."

Sur ce, elle tritura un instant son collier talisman… Avant de se retrouver au dehors, direction la volière… Arrivé devant les escaliers, qui contenaient quelques élèves Serpentard chahutant Neville, Luna s’exprima…

"J’ai bien envie de leur lancer un stupéfix. Oui… Mais ils rouleraient en boule dans les escaliers, et je n’ai pas envie d’être puni… Je demanderais sûrement aux sombrals, d’aller leur donner quelques coups de pieds au postérieur. Tu peux voir les sombrals ?"

Les Serpentards redescendirent en ricanant. Neville ramassa sa plante et disparut dans un autre coin.

"Je n’aime pas les Serpentards. Mais je crois que ça ne vient pas de leur maison, certains sont justes… Méchants."

Luna fixa les grands escaliers encore une fois… Avant de revenir se poser sur Maxim.

Hj: Il était temps sigh... Le Egon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La parole   

Revenir en haut Aller en bas
 
La parole
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Château :: Les Couloirs et les Escaliers-
Sauter vers: