Jeu de rôle basé sur les règles inventées par J.K. Rowling dans l'univers de Harry Potter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Qui aime bien châtie bien....chez les Serpentard..[PV Purd']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mark Resnald
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 634
Age : 32
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12410
Date d'inscription : 01/03/2007

MessageSujet: Qui aime bien châtie bien....chez les Serpentard..[PV Purd']   Mer 11 Avr 2007 - 21:23

Un long ronflement se faisait entendre dans le dortoir des Serpentard. Un jeune homme aux cheveux couleur auburn était emmitoufflé sous les couvertures...couvertures qui venaient indéniablement de se retrouver au sol, jetées par Mark Resnald, dans un gigotement incessant. Du coup sa grande stature se retrouvait agréablement découverte dans les draps et donc de doubler encore plus les ronflements ! Il fallait se l'avouer, Monsieur était à l'aise.
Il était paresseux, et arrivera sûrement en retard dans des cours, soit il irait faire faire un mot à l'Infirmerie en prétextant une fausse maladie bien inquiétante qui s'avèrera moldue bien évidemment. Ils ont le chic pour en trouver des diverses et des variées. Donc Mark trouverait assurément un moyen de se disculper... Mais l'heure était à la rêverie et il ne s'en cachait plus. Entrecroisé mais surtout entrelaçé dans les draps, il se plaisait à rêvasser... Là aussi, ses songes était à taire car ils n'étaient assurément point licites. Un large sourire égayait ses lèvres, tout compte fait il sourait niaisement et tel un idiot d'ailleurs.
Jamais un tel sourire n'avait réhaussé son visage si facilement.... Or, de quoi pouvait bien rêver Mark Resnald ?! Ses songes étaient entrecoupés de visage qui s'avéraient récurrents justement, car ils appartenaient à des entités qu'il avait déjà croisé dans les couloirs inombrables de Poudlard... Des faciès féminins comme masculins...enfin tout ce petit monde qui composait ce cher Poudlard. Ceux des autres maisons, enfin les quelques connaissances mais surtout ceux de sa propre maison. Du moins ceux qu'il avait côtoyé, ou qu'il s'était approché... Et un visage le hantait toujours malgré qu'il n'en sache point la raison. C'est ce qui le fit bouger dans les draps, et perdre son sourire béat au profit d'un froncement de sourcil et d'une mine attérée.
Pourquoi elle ?! Elle fichait quoi dans ses rêves ?! C'est à se demander s'il ne cauchemardait pas plutôt... Et en plus, c'était la fille qu'il surnommait à juste titre la Vipère Vénale. Car il avait eu quelques échos à propos de ce phénomène féminin devenu blond par intermittence. Purdey.... Rien que ce prénom lui écorchait ses oreilles chastes !
Enfin, il devait rapidement se réveiller sous peine d'étranges sensations assurées parcourant tout son corps d'adolescent de 15 ans. Se tournant et se retournant encore, il ne se rendait point compte que le lit aurait tôt fait de disparaître...au profit du sol !

Sol fait de pierres dures et glacées que Mark Resnald venait de rencontrer durement. Face contre sol, il resta là pendant un bon moment à somnoler. Le coup porté, n'avait donc pas réussi à réveiller ce Troll endormi. Ronflant encore, sur le sol il restait donc immobile encore aux prises avec Morphée qui ne le lâcherait pas encore. Un sourire, et quel sourire.... Il restait encore figé sur ses fines lèvres hâlées. Mais dès qu'il se réveillera, il aura disparu au profit d'une tête de blasé de la Société. A l'adolescence son sentiment de différence s'était accru considérablement. Indéniablement, il s'était refermé sur lui-même, déjà qu'il n'était pas très bavard...là c'était bien pire. Il trouvait que parler était d'une futilité déconcertante et qu'il ne devrait point se plier à de telles choses si transparentes.
Agir au lieu de parler, tel était son crédo ! Dieu que le réveil était dur pour le simple être humain qu'était Mark... Prenant appui sur ses coudes, et baîllant ostensiblement, le fauve venait de se réveiller.... Et pas de bon poil qui plus est. Gare à celui qui le rencontrerait dans les zondes de Poudlard ! Mais il venait de penser, qu'on était Dimanche aujourd'hui et qu'il n'y aurait pratiquement personne. Tant mieux, car généralement les élèves rentraient chez eux le week-end. Ce qui n'avait pas été le cas de l'Anglais cette fois-ci. Sa Mère lui avait dit de rappliquer manu militari, mais Mark avait fait son élève sourd et peu attentif et donc était passé outre. Du coup, il serait avec les quelques élèves présents. Les grandes jambes évoluaient dans le dortoir, afin de trouver les atours qui allaient habiller Mark Resnald prestement.
A tout envoyer valser dans les airs, ses camarades ne voyaient donc pas le Maelström auquel ils auraient été confrontés si par malheur ils se trouvaient au même endroit. Mark mettait donc le drtoir sans dessus-dessous afin de retrouver ses vêtements tant désirés. De minitieuses recherches qui n'avaient malgré tout point porté leurs fruits. En caleçon, poings sur les hanches et en plein milieu de la chambre, la moutarde commençait fortement à lui monter au nez !
Procédant méthodiquement et avec minutie, il avait trouvé son uniforme, enfoui sous un tas informe d'autres attirails vestimentaires... Soit, un habillement rapide et discourtois. Il avait enfilé son pantalon noir, ainsi que sa chemise blanche qui laissait entrevoir la peau du cou, dorée par le soleil. Mark Resnald n'aimait point boutonner jusqu'à la fin, car il se sentait si facilement étouffé et encombré. Or, il devait rester décontracté et ce...sans demi-mesure.
Il vient maintenant le tour de la cravate digne réprésentante de sa maison, elle n'était pas portée autour du cou comme on pourrait le penser, mais faisant office de ceinture pour son pantalon noir. Enfilant ses baskets blanches sempiternellement délacées, il s'empara de son blazer noir qu'il fit avaler goulûment à son sac en bandoulière. Sac regorgeant de livres de cours de la veille. Il ne l'avait donc pas débarassé. Trop la flemme.
Ses manches étaient donc retroussées, car il se préparait à sortir et donc se rendre au Parc où une chaleur sans aucune autre pareille allait le saisir à la gorge. La bouteille d'eau était donc révérée en ce moment-même. Il avait gardé ses gants de cuir noir, et cela c'est toujours pareil. Rien à y redire et surtout pas lui en demander la raison.

Son chat tiens ! Il venait d'y penser, il ne l'avait pas vu et ne s'en portait pas plus mal. Mais il apparaîtra bien quand il sera en conversation, si par malheur il y en avait une. Sac sur l'épaule et démarche traînante, il descendait les escaliers jusqu'à être devant quelques familiers à certains élèves. Soit, il y en aurait alors. Il sortit donc en un bond dehors, il pourra lire à sa guise des romans moldus et s'avançer donc dans ses devoirs à l'ombre d'un arbre au feuillage important.
Son regard doré chercha un abri susceptible de l'accueillir. Un arbre au fond qui ne demandait qu'une agréable et muette compagnie, ce que Mark Resnald pouvait être capable de faire. S'y dirigeant de sa démarche chaloupée, il atteignait sa cible en quelques minutes, tout sourire...
Il se laissa choir, ayant jeté son sac un peu plus loin et à lui de s'allonger, mains derrière la tête. Les orbes dorées se refermèrent encore une fois, car le Britannique voulait encore dormir. Endormi, il n'en restait pas moins vigileant.... On est jamais trop prudents en ce bas-monde !


* Hm... Avec la chance que j'ai un gêneur va oser se pointer..... *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=d2Gce9-uQDQ&mode=related&search=
Purdey LaRoche Elda
Adulte
avatar

Nombre de messages : 1021
Age : 26
Maison : Ancienne Serpentard
Année : 1ère année [Moon Shadow]
Gain de Gallions : 13621
Date d'inscription : 24/01/2006

MessageSujet: Re: Qui aime bien châtie bien....chez les Serpentard..[PV Purd']   Sam 14 Avr 2007 - 22:39

*Purdey avait entrepris de repasser dans tous les couloirs du château aujourd'hui, pour faire quoi ? J'en sais rien, ou du moins, je crois que c'était pour passer le temps. Elle n'avait rien trouvé à faire ce matin, donc elle avait marché.
Elle était vêtue d'une simple tenue, étant donné qu'Hailley avait eu l'idée de mettre un verrou sur sa valise, et un sortilège que Purdey ne connaissait pas, puisque c'était sa soeur qui en était la créatrice. Ce n’était pas la première fois en plus qu'elle lui faisait ça, il y a un mois, elle avait enfermé son balai dans un placard. Allez savoir pour quoi.
Bref, elle n'avait pas de pull ou de veste. Elle portait seulement un jean, délavé, avec un dos nu, de couleur noir.
Sa chevelure toujours de couleur blonde, avait de soigneuses boucles, avec une légère frange. Ils n'étaient pas attachés.

Après deux heures de marches, elle décida de sortir dehors. Les mains dans les poches, elle s'aventura à un jeu, celui de marcher les yeux fermés. Le nez en l'air, elle essaya de prendre repère avec la lumière et le bruit qui l'entourait.

Pense : je joue à un jeu dangereux là, je vais me prendre de gamelle ...

Tiens, ça fait longtemps que je n'ai pas entendu Tzvetan, si ça se trouve, il a quitté mes pensées pour celles de ma soeur ?? Ou alors ...


Splatch !

Purdey venait de chuter. Elle avait juste eu le temps de sortir ses mains pour essayer d'amortir un peu la chute qui en fut plus que brutal. Voilà où ça mène quand on n'est pas attentif à quelque chose.

Bon, que je vous décrive la situation. Purdey se trouvait sur quelqu'un, sur Mark exactement. sa tête était sur le torse du jeune homme, qui était en train de dormir. Elle avait les bras en avant, et les jambes tordues; oui oui, tordues. Enfin, juste dans des sens bizarres quoi.

La jeune Serpentard rouvrait, et quand elle aperçut Mark, étrangement elle fut contente qu'il se soit trouvé là pour amortir sa chute, mais elle ne lui prêta pas longtemps attention, car un mal de crâne commençait à la faire douloureusement souffrir. Elle colla sa main contre son front et s'exclama.*


"Aïeuh ! Ça fait mal ! pale "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloodshed.forum-actif.net/index.htm
Mark Resnald
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 634
Age : 32
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12410
Date d'inscription : 01/03/2007

MessageSujet: Re: Qui aime bien châtie bien....chez les Serpentard..[PV Purd']   Lun 16 Avr 2007 - 13:59

Somnolant comme pas possible, il avait parié juste avant qu'il serait dérangé par une quelconque personne. Décidément son Facteur Chance était conséquent en ce moment. Car aucunement il venait de se tromper ! Quelque chose, non plutôt une masse humaine venait de lui tomber dessus.
Pour le poids, cela allait il n'était pas conséquent, mais soit Mark Resnald eut tout de même le souffle coupé. De un sous le choc et de deux sous la surprise qui venait de naître dans l'Esprit du 5ème année. Les yeux dorés toujours fermés, il se plaisait à deviner qui cela pourrait-il bien être afin de lui lancer une remarque bien salée.
La stature avait l'air plutôt féminine, certes et elle venait de rentrer en collision avec le torse du 5ème année qui ne souhaitait en cet instant qu'un seule chose : dormir paisiblement ! Mais il semblerait que ce soit totalement impossible ! Une sieste enfin ! Nom d'un Troll ! C'était abusé là....
Petit à petit, Mark se mit à remuer et à entrouvrir son regard à la lueur étrange, et il aperçut.....une crinière blonde tout d'abord, qu'il n'avait pas encore associé à un faciès. Arcquant un sourcil ironiquement, cette personne avait une couleur qui lui allait à ravir : la blonde attitioude !

Minute, là....Mark avait un sale pressentiment et une idée fortement dérangeante lui traversa l'Esprit. Une seule blonde avec des cheveux tout aussi bouclés, et dotée d'une maladresse sans équivoque vu l'attérissage en plein sur le Serpentard de 5ème année qui n'avait rien demandé ! Ah si, un peu de tranquilité. Mark se mit à réfléchir, et trouva la solution de l'Enigme à laquelle il était confronté.
La mignonne blondinette qui se trouvait dans une position inconfortable et qui avait violé de surcroît admirablement son espace vital, bien trop important n'était qu'une seule personne : PURDEY !
Elle fichait quoi sur lui cette sale gourde ?! Il avait vraiment pas une once de Chance cette fois.... Mais vu la position étrange de ses jambes, il se mit à penser qu'elle avait dû se tordre quelque chose. Et la phrase qu'elle prononça le laissa de marbre justement, il devait trouver une solution si par malheur elle avait quelque chose de cassé.


- Purdey ?! Hum....allez je parie 10 Gallions que tu as quelque chose en piteux état ! Ouais, comme qui dirait l'autre, j'ai au moins amorti ta chute.

Inquiet il l'était, c'était évident mais il ne le montrait pas. D'ailleurs il en ressortait une Assurance démesurée en extérieur, malgré qu'intérieurement, c'était un chamboulement nettement croissant. Si elle ne levait pas dans les minutes qui suivent, il pètera une durite et lui hurlera dessus pour se calmer les nerfs.
Mais en même temps, il ne savait point le diagnostic pour la charmante Purdey. Eh oui, Purdey était un des seuls "fantasmes" de Mark depusi son entrée à Poudlard. La première fois qu'il l'avait vu, il n'avait pu s'empêcher de la suivre du regard, pour ensuite se prendre en pleine poire le mur de pierre... Et là, dans cette situation contondante, il en rêvait depuis pas mal de temps. Les lèvres hâlées venaient de se mordre violemment sous le stress que le situation occasionnait.
Elle était vêtue très simplement, trop simplement même.... Raison de plus d'un déglutissement de l'Héritier Resnald qui étrangement, n'en menait pas large... Les mains pourvues de gants noir cherchaient un moyen de se raccrocher à quelque chose de concret. Seulement l'herbe, il n'était pas gâté en cette journée. Mais Purdey LaRoche Elda qui lui tombait dessus, fallait vraiment faire fort....



- Dis...c'est pas que tu me déranges au contraire hein ! Mais peux-tu te lever afin que l'on puisse voir des dégâts quelconques ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=d2Gce9-uQDQ&mode=related&search=
Purdey LaRoche Elda
Adulte
avatar

Nombre de messages : 1021
Age : 26
Maison : Ancienne Serpentard
Année : 1ère année [Moon Shadow]
Gain de Gallions : 13621
Date d'inscription : 24/01/2006

MessageSujet: Re: Qui aime bien châtie bien....chez les Serpentard..[PV Purd']   Jeu 19 Avr 2007 - 10:49

"C'est bon je vais me relever. Mais en même temps je suis bien sur ton torse là."

*Purdey était en train de faire une analyse du torse du jeune homme. Pendant une poignée de secondes rien ne se dit entre les deux Serpentard, on entendait juste le chant des oiseaux, et un gnome qui essayé certainement de chiper quelques dragées surprises à la gamine Poufsouffle qui se trouvait trois arbres plus loin d'eux.*

"Hum ... T'es musclé dit donc ... C'est pas désagréable Big Grin ."

*Même si la jeune Serpentard serait bien restée sur le torse de son collègue de maison, elle se releva quand même. Elle prit appui sur sa jambe droite, puisque dans la gauche elle avait des picotements désagréables.
Mais quand elle voulut égaliser le poids de son corps avec la jambe gauche, elle ne réussit qu'a se mordre la lèvre, et à retomber sur Mark, les genoux au sol.*


"C'était combien de Gallion que tu avais parié que j'allais avoir quelque chose en piteux état ?"

*Elle se retourna et s'assit sur ses fesses, se massant la cheville. Tout en laissant ses pensées se disperser.

Pense : Nom d'une bouse c'est qu'il est vachement musclé Mark. Avec ses vêtements on dirait pas, mais ... woua ... Le Egon

Mark n'avait pas l'air de bouger, il était comme en ... euh ... j'en sais rien du tout en faite, mais c'était pas sûr qu'il est compris que Purdey c'était blessé.
Purdey regarda ses pieds, cherchant la cause de sa chute, puis elle regarda ses chaussures. Elle avait mit des chaussures à talons. Quelle idiote elle avait fait. Marcher avec des hauts talons sur un terrain remplit de creux et de bosses. Bon d'accord, c'était le dernier cadeau qu'Honey lui avait fait, mais quand même.

Elle reposa son regard sur Mark, après avoir trouvé la cause de sa chute.*


'Tu comptes rester là à me regarder ou alors tu vas venir m'aider ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloodshed.forum-actif.net/index.htm
Mark Resnald
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 634
Age : 32
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12410
Date d'inscription : 01/03/2007

MessageSujet: Re: Qui aime bien châtie bien....chez les Serpentard..[PV Purd']   Jeu 19 Avr 2007 - 17:13

Purdey....Purdey. Elle et ses incitations à la débauche la plus probable... D'une oreille distraite Mark venait d'entendre une espèce de compliment prononcé par cette Vélane experte. Quelle diablesse ! Mais dans son égo masculin, Mark ne pouvait pas le nier : il en était doublement flatté. Il en faut peu pour satisfaire un jeune homme mais quand l'une de ses phrases est énoncée par une belle jeune femme de surcroît, on ne peut qu'être doublement imbu de sa propre personne !
Il analysera cette phrase bien plus tard. La belle blonde ne tarissait pas d'éloges sur l'une de ses parties anatomiques masculines. Son torse, Mark est un jeune homme ayant grandi trop fortement pour son jeune âge, mais sa stature le révèle svelte et musclé. Dû notamment aux sports de moldus qu'il pratique mais aussi à l'entraînement continuel de Quidditch qu'il s'inflige pour prétendre être le Poursuiveur titulaire. Mais bon pour l'instant il n'était que le remplaçant. Il verrait...
Aucune flamme dans le regard, rien qui ne peut prétendre à un réel bonheur. Il restait statique tel une statue de sel, en attendant qu'on le déloge de ses pensées. Tiens, Purdey venait de réveiller un Mark Resnald noyé dans des pensées diverses et variées... Soupir, et l'envie de courrir le plus loin se faisait sentir chez le Serpentard. Or ce dernier n'est et ne sera jamais un couard. Valeureux il l'était ! Valeureux il le restera...


- Mouais... soit si tu veux. T'es bien la première à me tomber dessus. Content que je te plaise, tu verras tout ceci dans d'autres moments....


La phrase qui tue. Pourquoi l'avait-il dite d'ailleurs ?! C'était sous-entendu que la cascadeuse en herbe lui plaisait quelque peu pour agir de la sorte... Ou qu'au contact de Serpentard drageurs de première catégorie, il s'était trouvé une vocation de Don Juan....Va savoir, le fait est que tout bon Gentleman se doit d'aider une Lady en difficulté.... Et Purdey se trouvait dans la zone rouge.....
Les deux Serpentard s'étudiaient scrupulusement et Mark couchera sur parchemin cette journée fort cocasse et enduite de trolleries en tout genre. Les yeux dorés virent la charmante blonde se relever et les lèvres hâlées étouffèrent un soupir de soulagement. Elle n'avait rien ! Mais il ne fallait pas vendre la peau du Veracrasse avant de l'avoir tué.... Mark eut juste le temps par réflexe de rattraper sa camarade de maison que déjà, elle se trouvait sur le sol.
Mark se mordit les lèvres, elle venait de se mettre dos à lui et le simple fait de la sentir si proche l'enfoncait dans d'autres tourments d'adolescent de son âge... Et de ce fait il restait planté là comme un imbécile à ne pas savoir que faire, ni que dire....Le cerveau totalement déconnecté du reste du corps du Serpentard.
10 Gallions qu'elle s'était blessée. Il avait remporté la cagnotte sans réfléchir plus amplement.


- 10.

Haussant les épaules il se dirigea vers la Miss-pas-douée, nouveau surnom tout gentillet pour une Purdey blonde que Mark allait tirer d'un mauvais pas. Ignorant la remarque de sa camarade, il lui jeta un regard noir. Ce qui signifiait en langage Resnaldien que oui il allait l'aider et d'une façon fortement appréciable. En espérant qu'elle ne pèse pas lourd.
La haute stature du Britannique s'accroupit devant la jeune femme sans un mot et put à loisir entraperçevoir la cause d'une telle chute : les chaussures à talons.... Ah ! Les filles et leurs artifices...Il n'y comprendrait jamais rien et ne préfèrait rien comprendre. C'était pas ses affaires et la cheville de Purdey allait être encore mise à mal s'il ne faisait rien.
D'un mouvement de tête, il lui intima de ne pas bouger et de ne pas refuser ce qu'il allait faire, car il s'en irait vexé... Et plus jamais, il ne voudrait qu'elle respire le même air que lui. En plus c'était bien la première fois qu'il venait en aide à une personne. Purdey, la jeune élève pour qui il possède une attirance qu'il ne comprend encore pas. Soupirant bruyamment, il fit en sorte de rester impassible....
Garder ses gants était une chose primordiale et de ce fait il ne serait pas en contact direct avec sa peau qu'il jugeait déjà fine rien qu'à la regarder....

Lentement les mains gantées de cuir noir s'approchèrent des lanières des chaussures à talon. Il ôta la bride doucement en prenant bien soin d'allonger la cheville blessée sur l'un de ses genoux. Aucun sourire avenant, pas même un regard vers la belle blessée. Rien, il se mit à ôter l'autre lanière avec son mutisme habituel.
Doucement, il se mit à masser la cheville blessée, faisant en sorte de repérer si oui ou non, l'était allait empirer. Mais en même temps, il n'était pas l'infirmier de Poudlard. Et autant un tour par ses quartiers s'imposerait..... Cette fois-ci il tourna sa tête vers elle, gardant toujours la cheville gauche sur ses genoux...

- Bon, je vais la reposer au sol Purdey. Ensuite tu monteras sur mon dos pour t'éviter le pire, t'es d'accord ? Non, je suis bête en même temps t'as pas vraiment le choix Miss-pas-douée...

Rictus de la part de Resnald, qui allait déjà récupérer son sac qu'il mit en bandoulière avec les chaussures de la belle dedans. On allait vite ricaner en voyant le drôle de couple s'afficher en public. Fixement il se mit à la regarder, sans rien dire, juste comme cela...
Et à se poser des questions toutes plus étranges les unes que les autres. Il aurait dû les enlever, ses gants, rien que pour sentir la peau et la chaleur qu'elle pouvait dégager... Non, il restait sempiternellement avec eux...Première fois qu'il était si proche d'une fille, et il ne pouvait le nier ça le rendait malade.
S'acroupissant dos à Purdey cette fois-ci, il lui fait signe de monter sur son dos. Là aussi, première intéraction proche, trop proche.


- Bon, allez en route mauvaise troupe ! En espérant que soit je trouve des glaçons pour ta cheville, soit qu'il y ait Alexandrei....on peut toujours rêver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=d2Gce9-uQDQ&mode=related&search=
Purdey LaRoche Elda
Adulte
avatar

Nombre de messages : 1021
Age : 26
Maison : Ancienne Serpentard
Année : 1ère année [Moon Shadow]
Gain de Gallions : 13621
Date d'inscription : 24/01/2006

MessageSujet: Re: Qui aime bien châtie bien....chez les Serpentard..[PV Purd']   Jeu 19 Avr 2007 - 22:48

*Laissant Mark défaire ses chaussures, Purdey le regardait. Elle venait de quitter son arrogance pour un sentiment qu'elle n'avait pas utilisé depuis un moment. Les moments de faiblesses servaient donc à cela ? Retrouver des sentiments perdus et enfouis ?
Purdey en avait oublié sa douleur à la cheville. Les mains de Mark, malgré les gants qui les entourés avait quelques chose d'affectif, de délicat, quelque chose que Purdey ressentit.
Perdue dans ses pensées, elle se surprit à admirer Mark prenant soit de sa cheville. Elle n'avait pas été maligne sur ce coup. Jamais cela lui serait arrivé, de plus qu'elle savait très bien qu'avec ces chaussures elle avait du mal à marcher... certainement du au souvenir de sa soeur.

Pense : J'aime beaucoup ses cheveux, et il a un beau visage ... Hein ?! Mais à quoi je pense là ? Ce n’est pas possible ! Reprend toi Purdey ! Voyons, tu viens de te casser la cheville. Pourtant ...

Mark venait de reposer sa cheville au sol. Une douleur lui parcourut toute la zone de sa cheville, mais elle était incapable de lui faire une quelconque remontrance. Devant lui elle perdait tout son aspect de la Vipère de Serpentard, elle redevenait une enfant sans armes et sans défense. Pour quoi maintenant ? Pour quoi lui ? Personne, sauf le destin en était le gardien de ce secret, que même Purdey, elle qui en était pourtant la première concerné le découvrirait que très difficilement.

Le jeune Serpentard lui demanda de monter sur son dos. Purdey ne lui dit rien qui puisse paraître néfaste. Elle posa délicatement ses bras autour du cou de Mark, sans possibilité de l'étrangler, même si elle n'hésiterait pas à le faire si il lui faisait mal.
Une fois sur le dos de Mark, elle posa sa tête sur son épaule. Mais quand celui-ci lui proposa d'aller à l'infirmerie, elle leva brusquement sa tête, et refusa.*


"L'infirmerie ! Je ne veux pas y aller ! Je déteste cet endroit, ça sens le sorcier agonisant, je n'aime pas du tout. Alors tu fais ce que tu veux, mais je ne veux pas aller là bas."

*L'idée que tous les élèves de l'école puissent voir la jeune Serpentard sur le dos d'un autre élève, qui heureusement se trouvait à Serpentard lui aussi n'effleura pas du tout l'esprit de la jeune femme. Elle venait de se trouver un petit nuage bien agréable, dont elle ne voulait pas quitter si vite. *

"Dit-moi, je t'ai dérangé en te tombant dessus ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloodshed.forum-actif.net/index.htm
Mark Resnald
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 634
Age : 32
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12410
Date d'inscription : 01/03/2007

MessageSujet: Re: Qui aime bien châtie bien....chez les Serpentard..[PV Purd']   Ven 20 Avr 2007 - 14:14

Durant le dénouement heureux qui était en train de se produire, donc le sauvetage de la Lady en péril, Mark se sentit observé durant son fastidieux labeur... Un travail assez consciencieux car non, il ne devait pas faire de mal à cette cheville féminine.
Ses gestes semblaient affectifs, et il ne s'ôtait pas de son objectif premier. Bien qu'après tout ceci, il irait vite tousser un bon coup sous le stress que la situation proprement dite occasionnait.
Pourquoi être dans un tel état suite à cet incident ? Fâcheux pour Purdey mais d'un intérêt notoire pour Mark Resnald. Ce dernier sentait le changement de température de l'air, malgré le fait qu'il soit couvert de la tête aux pieds par ses vêtements sombres. L'air était lourd et l'orage serait prêt de se montrer très prochainement.
Et la demoiselle allait attraper une symcope s'il ne faisait rien. Heureusement qu'il n'était pas un Légilimens convaincu, car la pensée de sa blondinette préfèrée l'aurait laissé sur le tapis. Et pourtant, Mark est conscient de son charme et peut l'usiter quand il le souhaite.....Mais il serait dans tout ses états, si ce sont des personnes qu'il estime, qui le complimentent.
Enfin soit, il était en train de reprendre contenance même si ce n'était pas chose facile vu qu'elle était à côté et prochainement sur son dos.

Il sentit une légère pression sur son épaule, ce qui le fit agréablement frissonner. Le simple fait qu'elle effleure son cou, seul parcelle de peau ambrée dévoilée, il était dans un état second. Elle s'était tûe et n'avait point émis une phrase acerbe comme il avait coutume d'entendre dès lors qu'elle s'adressait aux autres élèves. Tant mieux elle ne refusait pas l'aide du 5ème année. 5ème année qui soupirait d'aise, tout ceci intérieurement.
Son faciès fin ne démontrait rien, seulement ses yeux dorés étaient bordés d'une teinte nouvelle. Et un léger sourire étira ses lèvres fines.
La demoiselle sur son dos venait de prendre la parole. Mark se mit à pouffer de rire, décidément qu'elle était exigeante.... Mais elle était réellement trop mignonne quand elle agissait de la sorte... Et l'expression qu'elle venait d'utiliser laissa échapper un rire cristallin à son porteur.
Quelle fille cette Vipère de Serpentard décidément..... Bien que son visage ne démontre rien et un je m'en foutisme accru....Mark Resnald en était doublement "heureux"..... Un regard en coin à la Purdey perchée sur son dos...


- Ok, je crois que j'ai pas trop le choix... Je vais m'enticher d'un autre endroit où te déposer... Mais où ?!


Cherchant du regard, un endroit où la poser. Il entendit un grondement assez conséquent qui glaça subtilement son échine dorsale. Le tonerre... Non, pas qu'il en ait peur, mais ayant une blessée sur le dos, il devait rapidement trouver un endroit pour s'abriter.
Une phrase énoncée par LaRoche Elda le sortit agréablement de ses pensées. Sa voix douce et posée lui était parvenue... Sous l'effet d'une question bien subtile et dont Mark attendit quelques secondes pour prendre la parole.
Cinq bonnes secondes après, il consentit à rétorquer avec sa voix froide, voix qui ne changeait jamais suivant l'humeur qu'il possédait. Que la damoiselle ne se formalise pas. Il est toujours ainsi. Voix monotone mais empreinte d'une once de Bonheur, si on parvient à la déceler :

[color=olive]- Quelle question assez cocasse, surtout venant de ta part.... A moins que tu ne veuilles connaître la réponse, sache que si ce n'était pas le cas.....je ne t'aurais pas sur mon dos. Non, ça ne m'a pas déplu.


Quelques gouttes tombèrent sur le visage de Mark, bientôt suivies par bon nombre d'autres. Dans quelques minutes, il tomberait des cordes. Les longues jambes avalaient le reste de distance, vers un seul abri disponible et dont le Serpentard avait déjà aperçu... Un autre arbre, nettement plus grand... et plus feuillu.
Mais il sentait déjà sa chemise blanche se coller à son torse, et sa chevelure auburn allait se tremper, tout comme la blonde de sa Vélane adorée....
Parcourant les derniers mètres trempé jusqu'au os, Mark eut le regret de poser la cheville blessée de Purdey à terre. une idée lumineuse venait de lui traverser l'esprit... Son blazer noir avec l'écusson de Serpentard n'était pas trempé lui !
Farfouillant allègrement dans son sac en bandoulière, il le sortir, certes froissé.....mais sec, ce qui était le principal...

- Bon, je n'ai que ça à te proposer pour ne pas que tu attrapes une pneumonie par ma faute.

Là encore, les mains gantées s'emparèrent du blazer ajusté à la grande carrure svelte de son possesseur mais qui serait immense pour les épaules frêles de sa comparse. Pas le temps d'y réfléchir, il le posa sur ses épaules consciencieusement.
Ses cheveux dégoulinants d'eau de pluie, il s'en fichait comme de l'An quarante. Les manches retrousées de sa chemise collée sur sa peau dorée, ses gants....tout était trempé. Mais le plus important c'était "elle"... Un sourire, un seul sourire depuis leur entrevue anima le visage d'un Mark ruisselant d'eau..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=d2Gce9-uQDQ&mode=related&search=
Purdey LaRoche Elda
Adulte
avatar

Nombre de messages : 1021
Age : 26
Maison : Ancienne Serpentard
Année : 1ère année [Moon Shadow]
Gain de Gallions : 13621
Date d'inscription : 24/01/2006

MessageSujet: Re: Qui aime bien châtie bien....chez les Serpentard..[PV Purd']   Ven 20 Avr 2007 - 20:06

*Elle n'irait pas à l'infirmerie, Purdey en était heureuse, car elle n'avait côtoyé cet endroit que 5 fois depuis sa scolarité, et c'était déjà bien assée. Chaque visite qu'elle a du y faire n'était pas glorieuse, et elle préfère enterrer ces souvenirs plutôt que de les réanimer, surtout en compagnie de Mark.

Quelques gouttes commençaient à tomber. Cela n'avait rien de bon, elle le craignait. Son tee-shirt mit quelques secondes pour être trempé.
Heureusement que son chevalier qui était venu à son secours avait trouvé un arbre, sous lequel s'abriter.
Les belles boucles que Purdey avait soignées, étaient redevenues lisses, avec quelques ondulations. On avait l'impression qu'elle sortait de la douche toute habillée, avec des vêtements qui lui collaient à la peau.

Elle se repassa en tête les derniers mots de Mark. Il n'était pas déçu qu'elle soit tombée sur lui, mais elle non plus n'étais pas déçut d'être tombé sur ce jeune homme, qui, il le faut le dire, elle le trouvait à son goût. Perdue dans ses pensées, elle regardait l'horizon se faire inonder.

Pense : Comment ça se fait que je ne l'ai pas remarqué plus tôt ? Il est à Serpentard, et il est mignon ... Comment ai-je pu ne pas le voir ?

Mais elle fut retirée de ses pensées par la voix de Mark et le blazer qu'il déposa sur elle, pour qu'elle n'attrape pas une pneumonie. Elle le regarda dans les yeux, et le remercia. cependant, au contact du vêtement, elle frissonna. Elle était assise par terre, et se sentait un peu ridicule d'être assise et pas Mark.*


"Assis-toi à côté de moi, de toute façon, le temps que cet orage passe, je pense qu'on a le temps... Alors reste pas debout."

*Un éclair stupéfiant illumina tout le ciel, qui était devenu d'un noir très sombre. Le spectacle était magnifique, mais quand Purdey entendit le grondement assée proche d'eux, elle sursauta, et regarda en l'air.

Pense : Nom d'une bouse de dragon ! On est sous un arbre et il y a de l'orage !*


"Mark ! On a un problème, on est sous un arbre et il y a de l'orage. On risque de se faire cramer !"

*C'était quand même quelque chose. A chaque fois qu'il y avait un orage, on pouvait être sûr que Purdey se trouvait dessous, et pas forcement dans un état avantageux.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloodshed.forum-actif.net/index.htm
Mark Resnald
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 634
Age : 32
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12410
Date d'inscription : 01/03/2007

MessageSujet: Re: Qui aime bien châtie bien....chez les Serpentard..[PV Purd']   Mer 16 Mai 2007 - 20:37

Purdey LaRoche Elda.

Rien que l'évocation de ce patronyme, le fait suffoquer et lui fait redécouvrir des sentiments bien trop exécrables. Mais ils sont latents. Ils sont bien présents. Elle parvient à l'en rendre malade. Qu'il en suffoque et qu'il en tremble même. Pauvre humain amoureux qu'il se trouve être.
Cette promiscuité, cette sensation d'être si fort et si faible à la fois...le consume entièrement. Chaque pore de sa peau étouffe, il n'en peut plus. Elle est trop présente...sa présence, même sa voix et ce regard.....la couleur de cette chevelure, il pourrait en faire un splendide tableau. Tellement qu'il s'est surpris à l'observer en silence.
Même son odeur il pourrait la recréer, malgré lui il la connaît par coeur. Et ça ça le hante.

Alors une simple intempérie, un orage qui les rapproche impunément. Il a envie d'hurler, il sait qu'il ne s'en sortira pas....Il est avec elle et pourtant il aimerait s'enfuir à dix milles lieux d'ici. Elle seule, arrive vraiment à le perturber étrangement...Son souffle s'amenuise. Toujours ce regard absent, cette démonstration qu'il est en dehors de la Réalité. Et que Purdey est un merveilleux rêve, oh comme il n'aimerait plus se réveiller.
Etre avec elle est le plus beau des dons. Même s'il s'avère être trempé jusqu'aux os, il s'en souviendra de cette merveilleuse journée. Où par mégarde Purdey lui était tombé dessus, au sens propre comme au sens figuré. Il en frémit encore, l'amoureux transi qu'il se trouve être.... Mais ce verbe, dans son esprit étriqué, il n'arrive pas à se l'avouer. Seulement deux mots, aussi simples à prononcer, il n'arrive pas à se l'avouer. Mais il sait qu'avec la Chance qu'il a, au moment où il osera se déclarer, elle sera avec un autre.
Il en sera profondément blessé, mais il ne montrera rien. Il gardera tout pour lui, jusqu'à s'en mortifier l'Esprit. Et avec en prime, une vieille musique de série B moldue. Pourquoi il a fallu que ce soit elle ? Mais il devra se dépêcher, car....il n'ose se l'entendre dire. Si elle est avec un autre homme, il en deviendra mortellement jaloux. Se dépêcher c'est la clé du succès. Mais à quoi bon ?

A quoi bon se poser autant de questions, si elle ne partage pas l'once d'un quelconque sentiment envers lui ? Si pour elle, il n'est rien de moins qu'un autre élève de Poudlard. Et ça c'est le pire, pour un Mark Resnald tuméfié. Tuméfié dans son amour-propre de gentleman adolescent. Saleté de fierté masculine qu'il possède en rabe qui plus est. Qu'il étale ce sentiment mielleux qu'il abhorre. Oh mon dieu qu'il se hait quand il est comme ça.
Il se ficherait des claques, pour tenter de revenir à cette fade Réalité qui l'attend. Mais des songes heureux avec Purdey veulent le garder.... Il est bien là, dans une autre dimension où il est le Chevalier aimant et aimé de sa splendide Reine. Mais cette image brouillée ne lui va aucunement. Toujours debout, il attend.
Il attend. Comme une âme en peine qu'on vienne le secourir, perdu sur une autre rive dont il ne veut point partir... Ses mains gantées se compriment sous l'impuissance qui règne en maîtresse sur son mental.

Comme il se haïssait en cet instant précis. Si impuissant devant elle. Devant celle qu'il aime ?! Stupéfait par une telle révélation, il ne parut même pas entendre quand la Serpentard s'adressa à lui.... Se mordant ses lèvres hâlées jusqu'au sang, il devait bien paraître idiot mais surtout anormal. Et banal...
La stature longiligne de Mark Resnald s'échoua dans l'herbe mouillée dans un bruit étouffé. Sans oser un regard vers elle. Sans sourire, sans parler. Juste être à ses côtés....Voilà qu'il recommence. Recroquevillé sur lui-même, la tête posée sur ses genoux, il s'en fichait et avait même oublié l'immmense tatouage présent dans son dos que l'on voyait par transparence sous sa chemise blanche collée contre sa peau mate.
Les idées noires ? Il en était rempli. Il pensait à juste titre, qu'il aurait dû faire partir sa carcasse quand il en était encore temps. Elle le rend fou c'est certain. Mais il est transparent face aux garçons qu'elle a déjà aimé. C'est pas un Serpentard de 5ème année et surtout inapte aux relations sociales qui allait lui plaire. Qu'il ne se fasse pas d'illusions : c'est fichu.

Triste Vie et triste moment. Il est avec celle pour qui son coeur bat, mais il ne lui dira probablement jamais. Jamais il ne pourra prétendre à la prendre dans ses bras. Jamais il ne pourra poser ses lèvres sur les siennes et lier leurs souffles. Il en ricane presque perversement, jamais il ne réussira à la charmer. C'est un élève étiquetté Serpentard, qui malgré son aspect froid et introverti est fou amoureux d'une fille qu'il avait déjà repéré lors de sa première excusrion à Poudlard.
Une chevelure thermogène, rousse tel un brasier incandescent et un tel regard, non ça reste gravé dans la mémoire. Même celle de Mark Resnald. Elle devait se demander ce qu'il se passait dans la tête de son interlocuteur Resnaldien. Mais il ne fallait pas qu'elle le fasse. Il était plongé dans un état proche de la déchéance mentale. Fermant ses orbes dorées, il tentait de se calmer, mais avec un tel orage dans les parages, c'était pas prêt d'arriver....
Qu'on le laisser respier, qu'il puisse étaler à plat, ce qu'il se trame dans sa boîte crânienne. Non, elle clame honteusement un seul prénom. L'envie de se taper la tête sur le sol, pour faire cesser cette litanie incessante se fait sentir....Mais il n'en a même pas la force. Purdey l'objet de ses tourments intérieurs vient de s'adresser encore à lui...


- J'en ai ouais. Le ton absent et l'air encore plus morne, et plus enfoui dans ses genoux. Pathétique à souhait. Et dire qu'il ne se connaissait pas comme ça.... L'être humain, le plus abject qui soit, recèle bon nombre de surprises.

Qu'il le lâche, qu'il hurle ce qui le brûle, ce qui le dévore.....Qu'il le lui dise, il en sera plus que soulagé. Mais il est bien trop lâche pour tenter quoique ce soit. Et puis qu'est ce qui lui garantit qu'elle partage cette hérésie envers lui ?
Rien ne le garantit, ni ne le certifie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=d2Gce9-uQDQ&mode=related&search=
Purdey LaRoche Elda
Adulte
avatar

Nombre de messages : 1021
Age : 26
Maison : Ancienne Serpentard
Année : 1ère année [Moon Shadow]
Gain de Gallions : 13621
Date d'inscription : 24/01/2006

MessageSujet: Re: Qui aime bien châtie bien....chez les Serpentard..[PV Purd']   Sam 19 Mai 2007 - 18:27

*J'en ai de quoi ? La dernière phrase de Mark, et la seule qu'il eut dit après l'affolement de Purdey était incompréhensible. De quoi parlait-il ? Que voulait-il dire ? Elle ne le savait pas, et moi non plus.
Il avait mis du temps avant de s'asseoir. Pour quoi ?
Mark était très étrange, très mystérieux.

Il ne disait rien, il avait l'air pensif. Légèrement avancé comparer à Purdey, elle pouvait voir son dos, et la marque qui se laissait apparaître à travers sa chemise. Sa marque ? Non, c'était plus un tatouage, oui exactement. Mais elle ne le voyait pas très bien.
Elle remonta son regard sur sa chevelure. Elle ressentit de l'inquiétude. Chose qu'elle éprouvait que rarement.

Pense : Pour quoi est-il comme ça ? Et ce tatouage ... on ne se fait pas des tatouages comme ça pour le plaisir quand même ? Surtout à 15 ans. Il doit avoir une raison, mais laquelle... Attend, tu le connais à peine, tu l'as juste aperçut pendant toute ces années. Raah, j'ai mal au crâne, et à la cheville Crying or Very sad ...

Purdey s'adossa contre le tronc majestueux de l'arbre, tout en se massant sa cheville douloureuse. L'eau ruisselait le long de sa chevelure blonde. Quelques mèches laissaient apparaître du roux, mais Purdey ne remarqua rien, son esprit était torturait par autre chose, par le phénomène Mark Resnald.
Pour quoi ? Comment ? Est ce possible ? Elle avait du mal à s'en sortir. Pleins de choses se bousculaient dans sa tête.

Mark avait vraiment un beau physique, et une personnalité mystérieuse. Tout ce que Purdey aimait et recherchait chez un garçon. Mais comment expliquer ce qu'elle ressentait en ce moment précis ? Son coeur battait beaucoup plus vite qu'à l'ordinaire. Non seulement parce qu'elle se trouvait dehors, sous un arbre en plein orage, mais aussi parce qu'elle se trouvait avec Mark.

Brusquement, elle se laissa s'imaginer avec lui, tout les deux, rien que tout les deux ... Mais la raison, sa raison ou plutôt sa mauvaise raison lui fit remettre les pieds sur terre.
Le visage inondé de pluie, elle avait ses cheveux qui se collaient sur son visage.
Un bref instant elle cru apercevoir une mèche rousse.
Intriguait, elle prit une grosse mèche, et en effet, du roux se montrait, timidement, mais c'était bien du roux.

Pense : Mais comment ?

Elle leva les yeux au ciel, en soupçonnant la pluie d'être la cause du roux qui refaisait apparition sur ses cheveux. Mais c'était absurde. Comment de l'eau de pluie pouvait-elle faire revenir le roux ?
Ou alors c'était le sortilège qui avait une durée bien précise, ou l'orage qui faisait cette effet, ou encore ... ce sentiment qui commençait à grandir dans Purdey en ce qui concerne Mark ?
Non ! C'était improbable, ce n'était pas possible, tout ça était faux. Pourtant ... plus elle y pensait, plus les pensées qu'elle avait et qui concernait Mark hantaient son esprit, plus elle était heureuse. Tout comme le fait de se retrouver là avec lui.

Pense : Mais qu'est ce qu'il m'arrive ?

Son regard se posa sur Mark, elle l'admirait, et cela même si lui semblait tourmenté. Pour quoi ne disait-il rien ? Ce silence devenait gênant.
Les éclairs et les grondements de l'orage se faisaient de plus en plus lumineux et de plus en plus violent.
Jamais Purdey n'avait eu peur de l'orage, au contraire elle aimait ce phénomène. Mais là, plus ça allait, plus les grondement devenait fort, et plus les éclairs qui tombaient se rapprochaient de l'arbre où elle se trouvait avec Mark.

Soudain, un éclair tomba sur une tour du château, et le tonnerre gronda de plus belle. Purdey avait sursauté, elle n'était pas rassurée, non, du tout. Avec peine, elle glissa jusqu'à Mark, et l'enlaça par le dos, pour être sur qu'elle n'était pas seul, et qu'il était encore présent. Sa voix tremblait.*


"Mark ?! On va cramer, c'est sûr !"

*Elle regarda le haut du château, quelques ardoises tombaient. Elle espérait que personne ne les avaient vu, sinon imaginait la réputation après ? Et puis, même si Purdey était bizarre, elle n’avait pas envie d’empirer son image au près des autres, surtout sur le fait qu’elle s’était blessé à la cheville.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloodshed.forum-actif.net/index.htm
Mark Resnald
Elève modèle
avatar

Nombre de messages : 634
Age : 32
Maison : Serpentard
Année : 7ème année
Gain de Gallions : 12410
Date d'inscription : 01/03/2007

MessageSujet: Re: Qui aime bien châtie bien....chez les Serpentard..[PV Purd']   Mer 30 Mai 2007 - 21:29

"Un amour peut être guéri par un autre amour, comme un poison est souvent chassé par un autre poison."

Un Poison ? Un Amour ? Rien que l'Amour est déjà un Poison des plus affreux. Il aime être perfide avec les êtres qui osent le caresser de leurs lèvres amoureuses.
Il aime s'ébattre dans les pensées les plus houleuses ou encore savamment torturées... afin de les rendre si folles et dépendantes. Et il sait y faire. Et il a empoisonné Mark Resnald jusqu'au plus profond de son être.

Et s'il n'y avait qu'elle et elle seule ? Il sait que ce Sentiment l'attire et le rebute en même temps. Et il sera profondément jaloux de tout garçon qu'elle aura osé côtoyé. Ou plutôt, de tout ces garçons qui l'ont approchée.
Ces paroles, ces simples mots dégoulinent perversement des lèvres et des pensées immatures de Mark. Il pourrait les lui dire ? Oui, il le pourrait. Mais il en a une peur bleue. Ces frissons, il ne les connaissait pas encore, du moins jusqu'à aujourd'hui.
Pourquoi cet orage, cette condition climatique déplorable ? Et pourquoi avec cette personne si chère à son coeur ? Nul ne le sait, et c'est tellement parfait... Comment arriver à lui dire simplement deux mots, deux mots qui l'éffraient tout bonnement ? C'est simple, il est trop lâche pour le faire.

Il n'a de cesse de se torturer l'Esprit et de démontrer à sa compagne d'infortune, sa facette si sombre et renfermée. Mais il n'y peut rien. Elle est bien trop présente. Toujours dans son Apathie, il sentait néanmoins, les regards de celle qu'il aime se poser sur lui. Il devait bien sembler pathétique.
Mais Mark Resnald n'en a que faire. Il mériterait donc les tourments qu'il s'inflige. Pourquoi ne pas l'avouer simplement ? Non, il perdrait sa si précieuse Liberté. Il serait enchaîné à des entraves inextricables. Oui, il est amoureux. Long et interminable soupir. Il vient de réaliser, que l'Amour est un Poison, qui s'inocule si rapidement...
Et ses lèvres en ont goûté. Les orbes dorées, essayent d'entrevoir d'autres songes plus glorieux, mais son parfum à la belle est tellement entêtant, qu'il est figé en l'Esprit du Resnald énamouré.

Amoureux, c'était donc bien cette chose qu'il se refusait et ce depuis qu'il était enfant Mais dès sa rentrée à Serpentard, il était tombé sur elle. Mark essayait de ne plus y faire cas, mais cela s'avérait bien trop difficile. Et pour courroner le tout, Purdey était une Serpentard, la voir chaque jour était un supplice. Et surtout quand elle fréquentait d'autres garçons.
Mais Mark ne disait rien. A quoi bon de toute manière ? Elle l'aurait ignoré... Et il aurait continué jusqu'à la fin de l'année. Mais le Destin en avait voulu autrement, il l'entendait ricaner et le Serpentard, dont le coeur commençait à cogner contre sa poitrine mouillée. Il attraperait une pneumonie et resterait alité... mais il en serait doublement heureux. Il s'imaginait déjà dans ses bras, elle lui caressant ses longues mèches auburn et lui, posant ses mains gantées sur les siennes avec un sourire de Chevalier devant sa Promise...
Or, ce fut un songe bien trop bref et la R&alité était toute autre. Tout deux étaient trempés jusqu'aux os, et Mark ne se déclarera jamais à celle qu'il adore en secret. Les yeux jaunes se fermèrent encore, on aurait dit que la Méditation était le mot d'ordre. Que faire ? Que dire ? Comment parvenir à agir ? L'Héritier Resnald sentait les quelques mouvements de la jeune femme rousse, mais il faisait semblant de ne point les remarquer et surtout de ne pas croiser son regard. Car elle aurait vu quoi dans les deux orbites couleur de métal précieux ?
Elle aurait tout simplement vu, ce qu'il n'ose s'avouer. Ce trop plein de sentiments, ce débordement de nièvrerie et ce Bonheur parfait.

Les gants de cuir se resserraient douloureusement sur les mains mates, à cause de la pluie. Cette dernière révélait ce qu'il daigne cacher. Cet immense tatouage, ce blason façonné à même la peau mate. Mais il a l'air de l'avoir oublié et quand il se rendra compte, qu'il lui est exposé.... C'est comme lui exposer une face horrible. Un masque horrible, une laideur, quelque chose qu'il doit occulter et surtout à elle...
Oui, car si elle voit cette abomination comme il le dit lui-même, elle aura envie de ne plus lui parler....Pourquoi ? Même Mark ne saurait répondre à cette question. Une seule option possible : il se meurt d'amour pour elle. Comme un splendide personnage de pièce tragique moldue. Pièce qui finit si mal...Soit l'amant meurt, soit c'est sa chère et tendre. Du moins, ils ne pourront jamais vivre d'aventures complices.
Et si ? Et s'il allait enfin prendre son courage à deux mains ? Comment amener la chose....comment lui faire comprendre que ce n'est point supercherie et qu'il se trouve être tellement sincère ? Il se laissera guider par le peu de lucidité qu'il possède.

Un éclair ? Sur la tour du Château. Ce qui pour effet de faire luire les orbes dorées déterminées cette fois-ci ! Mais son peu de bravoure fut de suite contrecarée par un simple geste de son adorée. Elle l'enlaçait. Le coeur battant à tout rompre, le 5ème année n'osait strictement rien dire. Il ne pouvait gâcher ce moment tant désiré. Une seule larme coula, sur la joue de l'Anglais, se mélangeant avec la pluie déjà présente sur son mince faciès.
Souffle saccadé. Pensées désordonnés.Coeur lui aussi dans un état plus qu'horrifiant, il laissait s'écouler les délicieuses secondes. Mais la voix de Purdey le fit encore plus frémir. Déjà que le moral n'était pas à un stade bien lucide...
Il avait envie de l'entraîner dans une valse, de la faire danser. Sans aucune raison. Juste pour la sentir près de lui....Mais il pouvait oublier cette idée farfelue, elle était blessée.

Se retournant lentement vers elle, il pouvait contempler à loisir ce merveilleux visage, cette personne envers qui il prône un Amour sincère et si pur, si profond. Sans aucun vices. Avec elle, il est si heureux. L'une des mains cachées par ces sempiternels gants, venaient de retirer une mèche de la chevelure rousse qui l'attire tant. Un murmure, un simple murmure à l'oreille de Purdey.


- Si je meurs en ce jour et en cet endroit...sache que je serais comblé. Car je me retrouve avec toi...


C'était l'heure de l'avouer, et il se l'était déjà avoué à lui-même. Alors pourquoi attendre ? Face à elle, il essayait de recouvrer un tant soit peu de ses moyens. A la fixer comme il le faisait, elle n'allait pas tarder à se poser d'inombrables questions.
A quelques centimètres des fines lèvres féminines, plus près....toujours plus près....Un effleurement. Une sensation de bien être. Encore un chuchotement. Il y arrive, il va enfin le lui dire...

- Je t'aime Purdey LaRoche Elda. Tu possèdes mon coeur tout autant que mon âme...

Il vient lier leurs souffles après cette déclaration romancée. Un Baiser. Un chaste baiser, qu'il n'osait point encore donner à celle qu'il aime. Mais il l'a fait. Enfin, il la ramène contre lui, durant cet échange plus qu'amoureux.
Quitte à être repoussé après un tel échange amoureux... Il verrait. Mais au moins il le lui a dit. Peut-être qu'il aura une once de Chance et qu'elle partagera ce qu'il vient de lui donner...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=d2Gce9-uQDQ&mode=related&search=
Purdey LaRoche Elda
Adulte
avatar

Nombre de messages : 1021
Age : 26
Maison : Ancienne Serpentard
Année : 1ère année [Moon Shadow]
Gain de Gallions : 13621
Date d'inscription : 24/01/2006

MessageSujet: Re: Qui aime bien châtie bien....chez les Serpentard..[PV Purd']   Mar 12 Juin 2007 - 17:13

*Plus le temps passait, plus l'orage faisait ravage, et plus Purdey était paniquée à l'idée de se faire cramer par la foudre.
Mark s'était retourné, ou du moins uniquement le visage. Il avait la figure ruisselante à cause de la pluie qui n'en finissait pas de tomber.
Etrangement Purdey trouva cela séduisant, tout comme les vêtements trempés et collant. Mais remarquant qu'elle le fixait de trop elle ferma les yeux.

Et c'est en cet instant, qu'elle sentit Mark se rapprocher d'elle, et lui murmurer quelques paroles.
Son coeur se resserrait, elle respirait de plus en plus vite avec de plus en plus de force.
Pour quoi lui disait-il tout ça maintenant ? Allait-il mourir ? Non mais qu'est ce qu'il se passait.

Purdey avait retiré ses bras de la taille de Mark, pour les mettre derrière elle, pour ainsi ne pas perdre le peu d'équilibre qu'y lui restait. De ses yeux vert brillant elle regarda Mark.

Après Il lui déclarait son amour. Toujours d'un murmure, Purdey ne le quittait plus des yeux. Elle ne comprenait pas très bien tout ce qui lui arrivait : Elle tombe, elle se casse la cheville, un orage, un arbre, Mark, ...

Il l'embrasse...

Purdey sens en elle comme en phénomène étrange. Mark vient de l'embrasser, mais elle ressent quelque chose d'étrange, quelque chose qu'elle n'a jamais ressenti avec les autres garçons qu'elle a pu embrasser.

C'était comme un volcan dans tout son corps. Comme une bête qui venait de se réveiller.
Malgré son désir de rester à regarder Mark, en silence, elle fut obligée de fermer les yeux car elle commençait à en avoir mal à la tête.

Qu'est ce que j'ai ...


Tzvetan : Tu ne t'en doutes même pas un peu ?

Quoi ? De quoi tu parles ? Et puis je croyais que tu étais parti, qu'est ce que tu fais encore dans ma tête ?

Doucement, calme toi. Tu sais très bien que je ne te dérange pas sans raisons.

Que veux tu alors. Fais vite, j'ai mal au crâne.

Tu viens d'embrasser ce garçon et tu ne te doutes de rien ?! Quelle petite fille stupide dont j'ai hérité tu fais.

Tais-toi ! Je ne comprends rien de tout ça.

Tsss tsss tsss ! Si je suis ici c'est pour t'aider à choisir l'homme qui t'a était choisi...

QUOI ????!

Rien ... plus rien. Tzvetan ne parlait plus, il n'était plus là.
Purdey restait perplexe. Elle avait de nouveau son regard de poser sur le visage de Mark, mais son regard était perdu.

Elle ne savait pas où tout ça allé la mener, elle ne savait plus rien.
Que devait-elle faire ? Rester là avec Mark, ou s'enfuir ?

Ça veut dire que ... Soit je fais une bêtise en essayant de continuer quelque chose avec Mark, soit c'est lui qui m'est désigné, et dans ce cas je n'ai plus à m'inquiéter de rien ... du moins je l'espère.

Son coeur lui disait de rester avec Mark, mais son esprit voulait ne pas prendre de risque et s'écarter au maximum de lui.

Elle se mordit la lèvre, puis se jeta dans les bras de Mark, en lui murmurant quelque chose :*


"Tu ne vas pas mourir. Je ne tiens pas à posséder le coeur et l'âme d'une personne morte."

*A présent, même si Purdey ne s'en doutait pas la moindre du monde, deux solutions s'offraient à son destin : le même que sa soeur, ou le même que toute les mères de la famille de son père. Autrement dit : La mort ou la vie.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloodshed.forum-actif.net/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qui aime bien châtie bien....chez les Serpentard..[PV Purd']   

Revenir en haut Aller en bas
 
Qui aime bien châtie bien....chez les Serpentard..[PV Purd']
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Poudlard - Ecole de Magie :: Autour du château :: Parc du Château et cour de récréation-
Sauter vers: